Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -47%
Sosh Abonnement Internet Fibre 300Mbits/s + Livebox 4 ...
Voir le deal
15.99 €

 

 My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé]

Aller en bas 
MessageSujet: My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé]   My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] EmptyMer 21 Oct - 13:54

My life will never be the same.Jon & AlysiaAlysia n’avait pas revu Jon depuis des semaines. À vrai dire, depuis son départ vers les frontières du Nord. Elle avait attendu son retour avec impatience, même s’il ne s’était pas passé exactement comme elle l’avait imaginé. Son ami passait ses journées avec Eléanor et sa fille, lorsqu’il n’était pas occupé à mener d’autres combats ailleurs. Elle ne pouvait pas lui en vouloir. Il avait épousé cette vie et il ne pouvait plus s’en dédouaner. Il était le Roi du Nord et le peuple comptait sur lui.

Alors, la jeune femme avait continué sa vie de son côté et entrepris de faire toute la paperasse qui traînait depuis un bout de temps maintenant. Elle devrait très certainement retourner à La Veuve. Si son séjour s’étendait à la Cour, elle n’avait pas les affaires pour survivre toute une année. Le reste était resté dans le domaine qu’elle avait partagé avec son défunt époux. Même si sa famille continuait à le faire vivre, elle avait rejoint leur rang durant quelques années. Elle ne pouvait pas oublier ça et se cacher éternellement au château. Elle devrait prendre une décision sur le rôle qu’elle aurait ses prochaines années.

Alysia aimait son fils, Kaegan, d’un amour pur et incontestable. Malgré tout, elle aimerait revivre ça. Être mère était la plus belle chose qui lui était arrivée dans la vie. Mais il y avait également des sensations qu’elle ne pouvait oublier. L’union de deux corps. Elle mentirait si elle disait que ces touchers affectifs ne lui manquaient pas. Elle restait humaine et elle ne vivait pas que dans l’optique de fonder une famille, mais de ressentir bien plus.

De ce fait, elle avait programmé une rencontre avec un parti intéressant. Un veuf aussi, d’après ce qu’elle avait entendu. Alysia misait énormément sur cette rencontre qui pourrait donner un sens à ses prochains mois, ses prochaines années. Maintenant qu’elle avait perdu sa vertu et qu’elle avait un enfant, ses possibilités étaient assez restreintes. Néanmoins, elle n’était pas du genre à baisser les bras et elle espérait que cette rencontre donne lieu à un accord sympathique.

Ce ne fut pas le cas. Elle s’était rendue dans le village, pour manger avec cet homme, et la soirée avait pris un autre tournant quand son interlocuteur lui avait avoué qu’il n'appréciait pas les enfants et que s'il en avait ce serait essentiellement pour faire perdurer la lignée. Que l'éducation serait entièrement entre les mains de son épouse et qu'il ne faudrait pas compter sur lui pour faire la besogne. Rien d’étonnant qu’il ne trouve aucune personne avec qui partager sa vie. La soirée aurait pu s’arrêter là, mais il avait fini par faire quelques commentaires désobligeants sur la vie qu’avait choisi de mener Alysia, sur le fait qu’elle était mère et veuve.

Même si elle ne s’était pas gênée pour le remettre à sa place, son ego en avait pris un sacré coup et elle avait fini la soirée terrée dans sa chambre. La demoiselle avait bien trop de fierté pour avouer ses faiblesses, mais elle se sentait terriblement seule et avait l’impression que sa vie s’était terminée avant d’avoir réellement commencé. Que plus personne ne voudrait jamais d’elle et que son fils finirait par la quitter un jour pour aller mener des batailles, sous l’inquiétude de sa mère.

Heureusement, son fils était entre de bonnes mains et elle n’avait pas à s’en occuper ce soir-là. Elle avait pris ses dispositions, pensant que le repas durerait bien plus longtemps, mais ça n’avait pas été le cas. Allongée dans son lit, sur le côté, elle jeta un œil en direction des carreaux de sa fenêtre et observa la lune qui brillait haut dans le ciel. Le vent soufflait assez brusquement, lui donnant presque l’impression que les murs tremblaient. Quelle soirée…
:copyright:️ 2981 12289 0

Anonymous
Invité
Invité


My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé]   My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] EmptyVen 30 Oct - 14:24

Son voyage au mur n'avait duré qu'un mois, pourtant de nombreux changements semblaient s'être opérés à Winterfell,  pendant ces quelques semaines loin de la forteresse du Nord. Il était clair que s'il avait envisagé ce voyage comme étant essentiel pour le royaume et notamment pour s'assurer que les sauvageons ne seraient pas une menace supplémentaire pour les nordiens qui viendrait à s'ajouter à la longue liste des ennemis qu'ils possédaient déjà. Le Sud ne manquait pas de voir ses frontières se déplacer, avancer ou reculer suivant les conquêtes militaires d'un camp ou d'un autre. Même s'il semblait que pour le moment il y avait une certaine forme d'égalité dans le processus de conquêtes des puissances centrales ou de l'Empire. Dans tous les cas, Jon était physiquement bien trop loin des zones de guerre pour pouvoir y avoir pleinement une part active, bien que ses troupes étaient elles déjà engagées sur les lieux sans pour autant qu'il ne sache exactement le plan qui était suivi. Trop de risques de communiquer directement avec les personnes qui étaient directement impliqués dans les combats, ce qui avait quelque chose d'extrêmement frustrant aux yeux de Jon. Il avait fait volontairement le choix de ne pas repartir avec ses hommes alors que son épouse était au plus mal et qu'il manquait de la voir mourir, tout autant que l'enfant qu'elle portait et qui était l'avenir du Nord.

Cependant, il était clair que d'une certaine façon, cette décision lui avait clairement pesé. Il avait assumé d'être là pour Eléanor, d'être présent pour la naissance de sa petite princesse qui le comblait sincèrement de joie. Elle était si belle, si douce, il n'avait pas de mots pour pouvoir qualifier tout l'amour qu'il lui portait en si peu de temps. Mais il était vrai que dès que Jon en avait eu la possibilité, après la présentation de Sigyn aux personnes de la noblesse du Nord vivant à Winterfell, ne faisant pas de plus grande cérémonie pour la naissance d'une princesse et non d'un prince héritier, il s'était senti de devoir reprendre ses fonctions et de se rendre notamment jusqu'au Mur. Il n'avait nullement prévu que les désagréments ne seraient pas auprès de la Garde de Nuit, mais au contraire dans son fief même, alors que les politiques des différents royaumes commençaient à se mettre en mouvement mais aussi et surtout la disparition tragique de Maedelyn Glover, pour laquelle le jeune roi du Nord avait tellement d'affection. Il avait connu Maedelyn au cours de son enfance et elle avait toujours été pour lui une amie fidèle, bien avant d'ailleurs d'épouser Bowen Glover, ou même que celui-ci ne vienne à devenir un proche de Jon puis son second dans la gestion du royaume du Nord. Elle avait été d'un réel soutien depuis son retour à Winterfell, tout autant pour lui, que pour Eléanor. Pour autant, il avait été surpris d'apprendre sa disparition soudaine, et encore plus d'apprendre qu'elle était décédée des suites d'une nouvelle grossesse malheureuse. Cela aurait sans doute pu atteindre son égo de ne pas avoir été mis au courant de ce fait, mais il n'y avait que le chagrin de la perte qui importait.

Son retour à Winterfell avait été donc le moment de faire le point sur de nombreuses choses et il avait du également s'occuper en partie des répercussions que la mort de Maedelyn pouvait avoir, notamment sur le petit Torrhen qui se retrouvait à présent orphelin de mère, avec un père à la guerre. Il faisait en sorte de s'en occuper également, pour rendre service à ses amis. Cependant entre la gestion du royaume et tout le reste, il n'avait pas eu l'occasion de profiter de discuter avec Alysia. Quand il s'était rendu à ses appartements, on lui avait dit qu'elle n'était pas là. Il était retourné à son bureau alors pour travailler, il avait dîné en compagnie de son épouse, puis alors que la nuit était déjà bien sombre, il avait décidé de retenter sa chance. Il se doutait qu'il était tard et que c'était sans doute inapproprié mais le lendemain serait un autre jour, sans doute bien chargé pour le jeune roi et il espérait bien pouvoir prendre de ses nouvelles ainsi que du petit Kaegan.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 6611
Membre du mois : 81
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 2548

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé]   My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] EmptyJeu 12 Nov - 10:40

My life will never be the same.Jon & AlysiaAlysia n’aimait pas se lamenter sur son sort, comme elle pouvait le faire actuellement. Elle essayait de toujours se relever face aux difficultés, mais l’année qui venait de s’écouler l’avait anéantie. Elle avait essayé de se montrer forte à la mort de l’un de ses enfants. Elle avait essayé de garder la tête haute quand on lui avait annoncé que son époux était tombé sur les champs de bataille. Elle avait réussi à sortir de la déprime en rejoignant Winterfell. En retrouvant cet endroit qui s’apparentait à une seconde maison pour elle. Mais il y avait toujours ce vide dans son cœur qu’elle ne parvenait pas à combler. Après la disparition de Maedelyn, elle s’était rendu compte d’à quel point la vie était courte et fragile. Elle avait véritablement pris la décision de se reprendre en main. Alysia ne voulait pas rester seule toute sa vie. Même si elle avait son fils, elle avait besoin de plus. Il y avait des désirs qui ne pouvaient être comblés, malgré que Kaegan soit la personne la plus importante de sa vie.

Allongée dans son lit, elle regardait par la fenêtre d’un air pensif. Elle savait qu’elle était forte et courageuse. Elle le savait au plus profond d’elle. Mais cette soirée avait été comme un énième coup de massue. Elle avait besoin d’un peu de temps seule, pour s’en remettre et pour se ressaisir. Elle refusait qu’on la voit aussi bas que terre. Son sort aurait pu être bien pire. Elle aurait pu tomber malade, se faire abattre, perdre son fils… Alysia n’avait pas le droit de se laisser aller.

Malgré tout, elle s’autorisa une soirée pour laisser ses tourments sortir. Elle se reprendrait en main le jour suivant. La jeune femme n’avait aucune envie que l’on jase sur elle à la Cour. Les dames qui le faisaient étaient tout bonnement insupportables et inintéressantes. Elle n’avait aucune envie de nourrir leur curiosité et leur appétit de commérages.

— Je n’ai besoin de rien. Je vous remercie.

Alysia hurla à travers la pièce pour que la personne qui venait de toquer puisse l’entendre. Sûrement une personne en charge du feu. Celui-ci brûlait et réchauffait doucement la pièce. Elle n’avait pas encore besoin qu’il soit ravivé. Elle ferma les yeux et prit quelques secondes pour apprécier la chaleur contre la peau nue de ses bras et de son visage. Ce feu était réconfortant.

Il aurait pu l’être plus longuement, mais on frappa à nouveau à la porte. Se moquait-on d’elle ? C’était la troisième fois de la soirée. Le domestique avait très bien entendu sa réponse. Pourquoi insistait-il ? D’un air agacé, elle se leva de son lit et ouvrit la porte avec une énergie sans égale… Et peut-être un peu effrayante sur les bords. Ses sourcils étaient froncés tant elle était irritée, mais ses yeux baignaient dans un chagrin et un tourment sans égal.

— Je vous ai déjà dit que je n’avais pas besoin de votre aide.

Alysia n’avait qu’une envie : que ses pensées puissent défiler tranquillement. À la place, elle ne trouva pas un domestique, comme elle s’y attendait, mais Jon. Le Roi du Nord. Et elle venait de l’incendier sans même faire attention. Le rouge lui monta instantanément aux joues et elle se mit à bredouiller quelques secondes, des paroles inaudibles et maladroites. Avant qu’elle ne se ressaisisse et qu’elle lui fasse la révérence. Il n’y avait certainement personne dans le couloir, mais elle ne prit pas le risque de faire plus de bêtises pour ce soir.

— Vôtre Majesté. Je vous prie de me pardonner pour mon attitude. Je pensais qu’il s’agissait d’un domestique.

Elle finit par se rendre compte d’à quel point son attitude pouvait paraître arrogante. Elle ne faisait pas partie des personnes qui hurlaient à tout bout de champ sur les personnes qui venaient leur facilité la vie. Elle se balança nerveusement d’un pied sur l’autre.

— Non pas que ce soit dans mes habitudes de hurler sur eux.

Par tous les Dieux ! Jamais elle ne perdait pied comme elle le faisait actuellement. Alysia était toujours une femme qui se montrait droite dans ses bottes et qui arborait une attitude confiante et dynamique. Et plus elle parlait, plus elle avait l’impression de s’enfoncer davantage dans le ridicule.
:copyright:️ 2981 12289 0

Anonymous
Invité
Invité


My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé]   My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] EmptyLun 30 Nov - 20:23

Jon faisait ce qu'il pouvait pour pouvoir s'occuper au mieux de toutes les personnes encore présentes à Winterfell et dans le Nord. Il était conscient que la guerre ne faisait que s'éterniser un peu plus et malheureusement cela rendait une bonne partie de la population encore sur place morose. Pendant longtemps le Nord avait saigné seul face aux forces de Harren Hoare, ce qui avait éloigné le souverain du royaume de sa femme et de ses enfants, venant creuser un fossé entre lui et ses héritiers. Il lui avait parlé que c'était l'espoir pour leur avenir à tous, mais plus les choses allaient en avançant et plus il avait l'impression que la situation venait à s'envenimer plutôt que de s'arranger. Maintenant, les forces du Nord ne défendaient plus seulement leur royaume, leur terre et leur peuple, mais il venait à participer à l'effort de guerre collectif des royaumes fédérés et il avait parfois l'impression que le sens même de ce qu'ils avaient entrepris de faire était en train de se perdre petit à petit. Il tentait tant bien que mal de se convaincre qu'il avait pris la bonne décision mais malgré tout ce qu'il disait il revenait toujours à la même conclusion, à la fin il se disait qu'il n'avait pas eu le choix, que son père avait décidé pour lui et qu'il n'avait plus la possibilité de se défaire de cet engagement. C'était peut-être une idée qui pouvait être vue comme une trahison envers le couple impérial mais cela ne manquait de le torturer et d'une certaine façon de l'angoisser également.

Et le jeune souverain était en train de tourner en rond. Il avait été embrassé sa fille, et avait à peine pousser la porte de sa chambre pour pouvoir voir que son épouse était en train de dormir déjà, sans doute après une journée bien chargée auprès des dames de la Cour et sans doute de la petite princesse qu'elle prenait à cœur de s'occuper d'elle tout au long de la journée, bien qu'elle avait le soutien de la nourrice quand elle en avait besoin. Pour autant Jon ne se voyait pas se coucher tout de suite, comme toujours il n'arrivait pas à dormir et il avait envie de discuter avec un visage amical avec qui il n'aurait pas de jouer un jeu quelconque et naturellement il était venu à penser à Alysia. Il espérait néanmoins qu'il n'allait pas la déranger, interrompre son sommeil ou alors interrompre le sommeil du petit Keagan. Il commençait à comprendre ce que pouvait être la fragilité de la nuit d'un enfant et il venait à dire qu'il était quand même agréable que la petite princesse soit installée dans les appartements qui avaient appartenu à Jeyne. Il s'était donc dirigé jusqu'à la chambre de la jeune veuve et il commença à frapper à celle-ci. C'est alors qu'il entendit sa voix s'élever pour lui annoncer qu'il pouvait gentiment mais sûrement disposer. Il réitéra alors sa tentative pour pouvoir signaler sa présence à la jeune femme. A nouveau, il n'entendit que la voix de son amie qui venait à lui dire avec plus véhémence de partir de là.

Jon haussa un sourcil, et se dit alors qu'il ferait un dernier essai et que si elle ne venait pas à la porte, il repartirait. Il ne pouvait pas répondre en hurlant que c'était lui sans venir à réveiller la moitié du château. Mais finalement elle vint à ouvrir la porte avec un certain agacement avant de se rendre compte que ce n'était pas un domestique mais lui qui était là. Il la laissa bredouiller quelques mots dans la plus grande confusion, et s'amusa intérieurement de voir ses joues se mettre à rougir sur le coup de l'émotion et de la surprise. Il finit par lui répondre doucement. « Non ce n'était que moi, ma Dame. Mais je vois que vous semblez particulièrement, fatiguée ce soir … Je n'avais pas l'attention de vous déranger, je voulais juste prendre de vos nouvelles et converser un peu avec vous. Pour autant, je pense que ce n'est pas le meilleur moment pour cela. Nous pouvons remettre notre rencontre à un autre moment si vous le désirez ? »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 6611
Membre du mois : 81
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 2548

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé]   My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] EmptySam 2 Jan - 9:55

My life will never be the same.Jon & AlysiaAlysia détestait l’état d’esprit dans lequel elle était actuellement. Elle n’avait pas envie de se morfondre sur son sort. Elle n’était pas aussi faible que ça. Non. Elle était une femme forte et elle allait garder la tête haute, malgré les épreuves, comme elle l’avait toujours fait jusqu’ici. Enfin, en apparence… Elle se souviendrait éternellement de l’état psychologique dans lequel elle était lors du décès de son époux et de son deuxième fils. Aucune femme ne devrait avoir à vivre ça aussi jeune. La vie ne l’avait pas préparée à cette difficulté. Son éducation lui avait appris à devenir une bonne dame, capable de s’occuper de sa famille, pas une veuve qui tournait en rond sans le moindre objectif de vie.

Sans oublier que les hommes partaient avec l’avantage que leur vertu ne signifiait rien d’important. Les personnes célibataires cherchaient des femmes encore dans l’âge de l’innocence, pas une veuve qui avait un fils qui n’était pas le sien. Elle pouvait totalement le concevoir, mais elle avait du mal à se faire à l’idée qu’elle ne connaîtrait sans doute plus jamais le plaisir de partager sa vie avec quelqu’un. Alysia s’estimait déjà heureuse d’avoir pu épouser un homme alors que sa vertu avait été prise par un autre, lequel était Jon. Elle aurait pu finir vieille fille ou pire tomber enceinte de lui. La jeune Flint n’osait imaginer la colère de son père si une telle chose s’était produite, sans oublier la réaction de l’empereur Torrhen. Par tous les Dieux, heureusement qu’un tel événement ne s’était pas produit ! Elle n’aurait su où se mettre.

La jeune femme aimait à croire que sa vie amoureuse n’était pas finie, mais cette soirée l’avait mis, encore une fois face, à son destin. Personne ne voudrait d’elle dans les contrées du Nord. Devait-elle partir ailleurs ? Elle n’en avait aucune envie. Elle ne serait que faire dans des paysages aussi lointains de ceux qu’elle chérissait depuis sa tendre enfance. Devait-elle épouser un veuf ? Elle les trouvait tous vieux fripés, ici, à la Cour, s’ils n’étaient pas déjà ennuyeux à mourir.

Pfff… Quelle tâche ardue ! Alysia ne voulait pas se laisser abattre face à la difficulté, mais elle devait avouer que ce soir-là, elle se sentait terriblement faible. Ses yeux étaient légèrement rougis, par l’appréhension et la tristesse, mais elle tenta de le camoufler au moment où elle ouvrit la porte de sa chambre pour crier sur un domes… Jon ?

Alysia ne savait plus où se mettre… Elle était terriblement navrée d’avoir hurlé d’une telle façon sur le Roi, mais également sur son ami, qui n’avait rien demandé. Elle ne sut par quelle chance le couloir était vide, mais elle s’empressa d’attraper le poignet de Jon pour l’attirer dans ses appartements. Déjà, elle n’avait aucune envie que quelqu’un voit qu’elle avait crié sur leur Roi. Sans oublier qu’elle affichait une mine presque pitoyable à ses propres yeux et elle voulait éviter d’être la source de rumeurs. Et puis, une promenade, la nuit tombée, avec sa Majesté aurait été bien pire.

Ainsi, elle se contenta de refermer la porte derrière eux et de laisser son dos appuyé contre celle-ci. Le contact avec la main de Jon dura un long moment, avant qu’elle ne la lâche et secoue son visage. Sa façon bien à elle de se reprendre en main.

— Comment s’est passé ce voyage ?

La jeune Flint préférait mille fois changer de sujet, plutôt que de s’attarder sur les multiples « prouesses » qu’elle venait de lui faire. Elle était déjà terriblement gênée de l’état dans lequel elle l’accueillait… Elle n’avait pas envie de se confondre en excuse pendant de longues minutes. Alysia en profita donc pour glisser ses mains sur sa robe, pour en retirer les plis qui s’étaient formés, lorsqu’elle était allongée dans son lit, et elle en fit de même avec quelques mèches de cheveux rebelles qui n’étaient pas aussi soigneusement coiffés qu’à son habitude. Peu importe l’heure, Alysia aimait être belle et présentable. L’image qu’elle renvoyait était importante pour elle, même si elle était bien loin de certaines femmes de la Cour qui s’apprêtaient pendant des heures.
:copyright:️ 2981 12289 0

Anonymous
Invité
Invité


My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé]   My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] EmptyMar 12 Jan - 13:18

Le voyage au Mur n'avait sans doute pas été le plus simple pour le jeune souverain. Pas qu'il n'était pas dans son bon droit de le faire et de venir rendre visite au lord commandant et à la Garde de Nuit, mais il était conscient que son passage à la frontière de son royaume n'avait pas forcément été bien perçu par le responsable et gardien des lieux. Jon voulait juste aider, il voulait juste pouvoir se sentir un peu utile dans le royaume qui était le sien, mais qui s'était presque vidé de toute sa population pour pouvoir partir combattre dans le Sud. Il avait tenté par le biais de son voyage, de faire le point sur la situation que vivait les seigneurs du Nord et leurs familles. L'hiver avait été court certes, mais ce n'était pas pour autant que le printemps en était moins rude, n'avait-il pas déjà vu quelques flocons de neige tombés alors même que l'été était installé ? L'effort de guerre était un lourd tribu à payer, il y aurait forcément des morts, des disparus, des hommes blessés qui n'auraient plus la force d'aller travailler la terre et ramasser le peu de choses que les cultures voulaient bien leur offrir. Jon n'était peut-être pas un souverain très expérimenté, cela faisait à peine une année tout au plus qu'il était monté sur le trône du Nord, mais il avait grandis ici, il avait pu observer ce qu'était le travail de la terre par son peuple, il savait l'énergie qu'il fallait dépenser pour pouvoir arriver à un résultat, qui était souvent bien maigre mais encore suffisant pour nourrir la population. Il était conscient également que le marché intérieur de l'Empire était une chance pour son royaume de voir des denrées plus rares dans le Nord être acheminé jusqu'à ses terres et pouvoir ainsi faciliter l'accès à la nourriture pour la population.

Mais le plus gros fléau actuel aux yeux de Jon était le fait de sentir que son royaume n'était pas pleinement ou plutôt n'était pas convenablement protéger. Bien évidemment, il faisait son maximum pour pouvoir parvenir à protéger le peuple, notamment à le protéger des pillages fer-nés sur les côtes ouest du Nord, qui survenaient à un rythme plus ou moins régulier. Il était conscient que les forces protectrices nordiennes étaient bien plus au Sud et que cela pourrait permettre aux ennemis d'attaquer par la voie maritime, sa flotte comme son armée étant en mouvement. Ce serait sans doute un moyen de réduire le Nord à néant ou ferait de celui-ci une très bonne cible pour pouvoir ouvrir un nouveau front et mettre un peu plus l'Empire sous pression. Jon ne voulait pas de cela, il le redoutait grandement, et alors qu'il voyait vers le Mur, il avait eu tout le loisir d'y réfléchir, encore et encore. Il était plus tendu que jamais, ce qui était sans doute un exploit pour lui, et même si le sourire de sa petite princesse avait réussi à le détourner un temps de ses angoisses, elle revenait plus violemment la nuit encore. Rien ne se passait comme prévu, rien ne se passait comme il l'avait imaginé, ou tout du moins comme il l'avait espéré, et il ne savait clairement pas à qui se confier ; Bowen ou son frère n'étaient plus là, la situation avec Eléanor était toujours aussi compliquée, et même s'il entrevoyait une éclaircie dans leur relation, il ne lui faisait pas encore assez confiance, ils n'étaient pas encore assez proches pour qu'il arrive à se confier facilement ou juste à ce qu'elle parvienne à trouver les mots pour pouvoir le détourner de tout cela.

Il était donc naturellement allé voir son amie d'enfance, la seule qu'il lui restait encore vraiment à Winterfell, Alysia. Et autant dire qu'il avait été sincèrement surpris de l'accueil qu'elle lui avait réservé, bien qu'elle ne se doutait pas que c'était lui à la porte, il ne se souvenait pas l'avoir déjà entendu hausser ainsi le ton contre un domestique. Il n'était pas pour autant venu ici pour la juger sur son attitude, après tout depuis la mort soudaine de Maedelyn Glover dans la forteresse, l'ambiance était plus que morose, et elle s'était alourdie encore un peu plus après sa tragique disparition. Il ne pouvait donc en vouloir à personne si tout le monde semblait un peu à cran. Il continuait à lui sourire doucement, comme pour tenter de la rassurer, et il arrêta un instant le mouvement des mains de la jeune femme avant de poser un léger baiser sur son front. « Tu es toujours aussi ravissante, qu'importe l'heure … Ne t'inquiète pas pour moi, je t'ai toujours préféré plus … Sauvage. » Il lui fit un clin d'oeil plein de malice, lui rappelant subjectivement les moments qu'ils avaient passé ensemble avant leur mariage respectif. Puis il finit par hausser les épaules et soupirer légèrement. « Il s'est passé … Le lord commandant de la Garde de Nuit n'était pas le plus ravi de ma présence, en même temps je m'en doutais assez fortement. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 6611
Membre du mois : 81
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 2548

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé]   My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] EmptyMar 26 Jan - 17:12

My life will never be the same.Jon & AlysiaPendant qu’elle se recoiffait, Alysia eut un petit temps d’arrêt pour écouter les propos de Jon. Il n’en fallut pas plus pour laisser un rire mélodieux s’échapper de ses fines lèvres rosées. Elle aurait aimé ébouriffer ses cheveux pour le faire s’esclaffer à son tour, mais avec les cernes qu’elle devait avoir, elle l’aurait sans doute terrifié. Autant finir le travail et bien remettre chaque mèche à sa place. Elle ressemblerait plus à une femme qu’à une créature encore inconnue de l’espèce humaine.

— Et moi j’ai toujours aimé quand tu allais droit au but…

La jeune femme lui fit à son tour un léger clin d’œil, le regard pétillant de malice. Elle aurait aimé que cette insouciance perdure, mais ses tracas remontèrent à la surface et elle perdit peu à peu son sourire, laissant place à un sérieux sans précédent. En vérité, ses sourcils s’étaient affaissés et ses yeux habituellement lumineux laissèrent place à de la crainte et de l’appréhension.

— Dis-moi, Jon, suis-je toujours désirable après toutes ces années, maintenant que je ne suis plus dans la fleur de l’âge ?


Alysia n’était pas non plus en train de vieillir à grande vitesse. Elle était encore jeune et certaines femmes de son âge n’étaient même pas encore mariées. Malgré tout, elle n’avait plus quinze ans et n’avait plus sa vertu. Ce n’était un secret pour personne à la Cour et elle avait l’impression de prendre dix rides en même temps rien qu’en y pensant. En posant cette question à Jon, elle désirait être rassurée dans son tourment. Elle savait que sa vie allait sûrement s’arrêter après le mariage de son fils et cela l’inquiétait. Elle avait envie de se trouver de nouveaux objectifs, de nouveaux loisirs pour occuper ses journées. Alysia avait besoin de savoir qu’elle n’était pas encore vieille et fripée, qu’elle pouvait encore trouver un époux convenable.

Malgré tout, elle avait peur que Jon se moque d’elle. Elle ne le supporterait pas. Elle n’était pas assez renforcée mentalement pour faire face à des commentaires blessants. Une bonne nuit de sommeil et elle serait remise sur pied. Ce n’était rien d’avoir une petite baisse de morale de temps à autre et partager ses tourments avec un vieil ami faisait souvent du bien. Plus jeune, elle allait constamment se confier à Jon et elle ne voulait pas que cette habitude change, malgré son mariage et ses nouvelles responsabilités.

Le Roi restait pourtant son premier amour et elle n’était pas certaine de vouloir s’aventurer sur ce terrain-là pour le moment. Parler de ses peurs et de son cœur en souffrance pouvaient sonner étranges. Il valait mieux qu’elle n’aborde pas le sujet. Elle secoua alors la tête et répliqua immédiatement sur ses derniers propos concernant le Lord Commandant.

— Cela te tracasse ? Je pense que cela ne devrait pas être le cas. Tu as suivi ton instinct et tes valeurs. Ce voyage vers le Nord semblait important pour toi, me trompé-je ?

Elle marqua un temps de pause et conclut par une seule et même phrase qu’elle pensait sincèrement.

— Tu as fait ce qui te semblait important et juste. Tu ne feras pas toujours l’unanimité, même en étant le Roi du Nord. Au contraire, tu t’amèneras peut-être même des ennemis que tu n’aurais pas eu habituellement, lança-t-elle avec un demi-sourire. De ce fait, je pense que tu ne devrais pas te tracasser plus longuement sur les réactions des autres, si toi tu as agi comme l’homme droit et juste que tu es.

Alysia se trompait peut-être, mais elle savait que Jon voulait bien faire et que ses nouvelles responsabilités devaient très certainement le peser. Qui dormirait bien la nuit avec une telle position ? Il y avait tant de choses à faire… Le Roi était toujours mobilisé ici et là. Elle savait que Jon devait se tracasser pour tout un tas de choses et ses paroles ne faisaient pas seulement référence à son expédition au Nord, mais également à l’ensemble de ses devoirs. Elle voulait que son ami sache qu’il n’avait pas à s’en faire et que sa plus grande force résidait dans son authenticité et sa droiture. Winterfell n’aurait pas pu rêver meilleur successeur que Jon.
:copyright:️ 2981 12289 0

Anonymous
Invité
Invité


My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé]   My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] EmptyDim 14 Fév - 16:43

Jon la regarda faire, alors qu'elle était en train de se recoiffer attentivement, comme si cela était la chose la plus essentielle qu'il fallait faire à cet instant. Surtout quand on venait être dérangé ainsi à une heure si tardive, que ce soit le roi ou non, que ce soit son ami ou non, la jeune femme aurait très bien pu lui demander de ne pas rester plus longtemps ici et de reporter leur entrevue à plus tard. Mais elle semblait avoir envie de discuter et il n'allait pas lui dire le contraire. Cependant, il prit un malin plaisir à lui défaire à nouveau la coiffure juste après qu'elle eut terminée de la refaire et il lui décocha alors un sourire pleine de malice face à l'état de sa coiffure. « Arrête donc de t'apprêter comme si tu étais en train de recevoir l'impératrice ici. Ce n'est que moi ... » Il lui fit un clin d’œil et s'approcha d'elle, posant un baiser sur sa joue avant de venir murmurer à son oreille. « En effet, nous aimions ça tous les deux. » Il se décala un peu, prenant place dans un fauteuil pour pouvoir l'observer dans les yeux avec attention. Il aurait sans doute pu aisément la détailler des pieds à la tête, mais bien que ce n'était pas véritablement l'envie qui lui manquait, il ne pouvait avoir ce genre de comportement envers elle aujourd'hui. Ils avaient été amants, les premiers l'un pour l'autre et si Jon avait pu, sans doute qu'il aurait fait en sorte de l'épouser à l'époque alors qu'il lui avait pris sa vertu et qu'il avait potentiellement posé problème pour pouvoir se marier, même si elle était parvenue à se trouver un époux et qu'elle avait eu un fils avec lui. Les deux n'avaient pas pu vivre leur amour d'adolescence et ils avaient été contraints tous les deux de suivre leurs obligations, et depuis cela n'avait pas vraiment changé. Il était devenu roi, il était mari, et tout juste père, et il essayait tant bien que mal de sauver son mariage, ce qui n'était guère une chose facile au vu du caractère de son épouse et de son propre caractère d'ailleurs. Même après un long mois d'absence, les choses n'étaient toujours pas simples.

Pour autant, il fut plus que surpris de l'entendre et surtout de la porter de sa question. Il ouvrit la bouche, la referma puis il reprit un longue inspiration avant de lui sourire délicatement. « Dans la fleur de l'âge ? Sérieusement … Alysia, tu as tout juste dix neuf ans … Ce n'est pas la fin du monde loin de là, et bien sûr que tu es toujours aussi belle et aussi désirable. Qu'est-ce qui te vient soudainement à poser ce genre de question ? Quelque chose s'est passé pour que tu viennes à te remettre en considération ainsi ? » A moins qu'elle n'avait la volonté de se remarier à nouveau, ce qui ne serait sans doute pas surprenant pour la jeune femme, mais elle avait eu un fils, elle était veuve, elle pouvait encore attendre un peu de temps avant de penser à une nouvelle union. Mais ce mariage, cette grossesse n'avait en rien gâtée la beauté de son amie d'enfance. Elle devait garder confiance en elle, le veuvage n'était pas une fatalité, et n'était surtout pas la fin d'une vie, la guerre n'avait épargné personne malheureusement. Il avait repris son sérieux petit à petit et hocha la tête. « En effet, ce voyage me tenait à cœur, et je pensais que c'était le mieux que je pouvais faire, et également que c'était une bonne chose de me rendre jusqu'au Mur. Je ne suis pas parti avec mes troupes mais ce n'est pas pour autant que je dois rester inactif à Winterfell. Je veux faire ce qu'il y a de mieux pour le royaume du Nord et ce n'est pas toujours simple. Nous avons tous nos tracas ce soir j'ai l'impression. » Il lui fit un vague sourire.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 6611
Membre du mois : 81
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 2548

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé]   My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] EmptyLun 15 Fév - 15:32

My life will never be the same.Jon & AlysiaAlysia prêta une grande attention à sa coiffure, mais il s’agissait du seul élément qu’elle soit en capacité de contrôler à cet instant. Évidemment qu’elle ne cherchait pas à recevoir l’impératrice ou un futur époux, mais elle tenait tout de même à ne pas ressembler à un loup sortit d’une paillasse. Quand elle parvint à peu près à un résultat convenable, Jon se fit un malin plaisir de passer la main dans ses cheveux pour tout défaire.

— Hé, je vais t’apprendre à m’embêter !


D’un geste léger et amical, elle lui mit un coup dans l’épaule. Cela se saurait si Alysia avait une force énorme dans les bras à tel point qu’elle pouvait mettre le Roi à terre… Quoi que… Elle était persuadée qu’avec toute sa détermination réunie, elle y serait parvenue à un moment ou à un autre. Cette pensée lui donna envie de sourire, mais elle n’en eut pas le temps. Jon murmura quelques mots à son oreille et s’en alla sur le fauteuil. Alysia ne pouvait nier le petit frisson qui était passé au bas de son ventre et elle déglutit avec difficulté.

Elle se contenta de lui adresser un sourire, mais elle ne parvenait plus à reprendre ses esprits. Elle devait avoir l’air stupide. Ce n’était qu’un simple murmure ! Pourtant, même si les années étaient passées, Alysia ne pouvait nier que Jon lui faisait toujours autant d’effet. Peut-être même plus. Le temps avait filé depuis leur séparation pour accomplir deux destins différents, mais les sensations qu’elle avait en sa présence étaient toujours les mêmes. Mieux valait-il qu’elle reste loin de lui pour éviter toute bêtise qui leur causerait du tort à tous les deux.

Finalement, son ami répondit à sa dernière interrogation. Elle ignorait si elle avait bien fait de mettre au jour ses tourments, mais il la rassura quant à sa beauté et son âge encore bien raisonnable. Si cela pouvait être suffisant… Alysia se rapprocha de son lit et se laissa tomber en arrière, tout en lançant un râle qui venait du fond de son âme. Elle n’aurait pas pu pousser un soupir plus descriptif que celui-ci. Lorsque son dos toucha enfin des draps, elle posa ses deux mains contre son ventre. Comment expliquer la situation à Jon sans paraître désespérée ?

Au bout de quelques instants, toujours allongée, elle tourna son visage en direction de son ami et décida d’être la plus honnête possible.

— J’avais rendez-vous avec un homme, ce soir, mais ça ne s’est pas très bien terminé.

Second soupir. Elle finit par reprendre la parole et lui expliquer clairement ce qu’il se passait dans sa tête.

— Est-ce une désillusion que d’imaginer que je puisse avoir un autre rôle qu’une mère pondeuse ? Je veux dire, tous les hommes que j’ai rencontrés veulent un héritier, mais aucun ne cherche quelque chose de plus. Je…

Alysia marqua une pause et se redressa sur les coudes, pour regarder Jon droit dans les yeux. Autant y aller franchement. Ils se connaissaient depuis des années et il n’allait pas être choqué par ses propos.

— Je veux de la passion. Je ne veux pas que ma vie se résume à éduquer des enfants et à dormir le soir, seule dans mes draps. L’homme que j’ai rencontré m’a clairement fait comprendre qu’il voulait un enfant pour que sa lignée perdure et que j’étais faite uniquement pour le concevoir et l’éduquer. C’est décevant…

Alysia se rallongea quand elle eut fini son discours et se focalisa directement sur les tourments de son ami. Il était hors-de-question qu’il n’y en ait que pour elle.

— Tu as bien fait de suivre tes désirs, Jon. Winterfell a de la chance de t’avoir à sa tête, tout comme le reste du royaume.

Quand son ami conclut en disant qu’ils avaient tous les deux leur lot de problèmes, elle ne put s’empêcher de sourire. La nature était peut-être différente, mais Alysia était persuadée que les tourments de Jon donnaient lieu à davantage d’enjeux que les siens.

— La vie était tellement plus simple, il y a cinq ans, souffla-t-elle avec un léger sourire nostalgique aux lèvres.
:copyright:️ 2981 12289 0

Anonymous
Invité
Invité


My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé]   My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] EmptySam 6 Mar - 13:16

Les jeux d'enfants étaient passés depuis bien longtemps, ils avaient été remplacés quelques années auparavant par des jeux d'adulte auxquels ils avaient pris goût ensemble sans pour autant savoir vraiment ce qu'ils étaient en train de faire. Mais la complicité d'antan n'avait pas disparu pour autant au fil des années, elle avait juste changé en quelque chose d'autre, un savant mélange entre les souvenirs d'enfance, les caresses d'adolescence et le poids des responsabilités une fois qu'ils étaient devenus adultes. Alors qu'Alysia doutait de la femme qu'elle était devenue, de ce corps qui était toujours aussi charmant même après l'épreuve de la grossesse, Jon ne pouvait s'empêcher de la taquiner un peu pour pouvoir tenter de la faire rire et qu'elle vienne tout simplement à moins se mettre la pression à cet instant. Pour tenter de se venger, elle lui donna un coup d'épaule et il espéra à cet instant qu'elle ne s'était pas fait mal en essayant de blaguer avec lui, car elle n'avait pas une grande force et avec les dernières années, Jon avait pris en muscle et était devenu bien plus costaud que dans leurs jeunes années. Il fit semblant, cependant, de souffrir atrocement du bras, pendant quelques secondes avant de se pencher vers elle, se faisant moins taquin et un peu plus séducteur. Ce n'était sans doute pas la meilleure chose à faire aux vus des paroles que prononçaient son amie et du doute qui semblait l'assaillir pour son avenir, il n'était pas chose aisée d'être une femme, et il savait que même si elle était veuve depuis peu de temps, elle était encore assez jeune pour pouvoir vivre une seconde vie, une seconde vie qu'elle semblait vouloir vivre rapidement, peut-être un peu trop précipitamment. Il était certain que Jon ne pouvait pas comparer sa vie à celle de son amie, pas plus qu'il ne pouvait comparer son mariage au sien. Ils avaient tous les deux des trajectoires différentes, bien que liées d'une façon ou d'une autre.

Jon venait à peine d'être père, il commençait tout juste à s'habituer à être aussi un époux aux côtés d'Eléanor et cette tâche se révélait bien plus complexe qu'il ne l'avait imaginé, sans doute aussi était-ce parce qu'il se souciait de tout ça, qu'il se souciait aussi de la mère de son enfant, d'autres n'auraient sans aucun doute pas pris autant de soin avec leurs épouses, alors que la relation avait si mal commencé et qu'elle continuait à ne pas être simple, l'un et l'autre craignant une possible faute qui ne pourrait qu'envenimer un peu plus la situation actuelle. Il pouvait en tout cas sentir la lassitude qui était celle de son amie. Il la regarda s'installer ou plutôt se laisser tomber dans son lit, il semblait que la soirée avait été véritablement longue pour elle. «  De la passion ? J'aimerai pouvoir te dire qu'il en est ainsi, pouvoir te dire que c'est quelque chose que tu obtiendras et peut-être que cela sera le cas … Je l'espère pour toi. Pour autant, et je suis désolé de devoir te dire que ce n'est pas le plus important. Chacun a son rôle à jouer dans la vie … Je ne connais pas plus la passion que toi dans mon mariage, et même si j'ai eu une adorable petite fille il y a peu, il est vrai que le rôle de mon épouse est aussi et surtout de me donner un fils. Parce que c'est ainsi que les choses se passent. » Il se leva et s'installa à ses côtés venant doucement la prendre dans ses bras, dans un geste de réconfort. « Regarde, c'est la passion qui nous a poussé à des moments de féliciter que je n'ai pas oublié aujourd'hui, mais qui aurait pu être bien plus lourd de conséquences que ce qu'on a pris en compte à l'époque. » Il se pencha pour pouvoir embrasser son front. « Si tu veux de la passion, prends un amant … Je ne peux que te dire cela, car un époux n'attendra de toi seulement que tu donnes un héritier à sa maison, le reste sera secondaire mais tu tomberas peut-être sur une perle rare. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 6611
Membre du mois : 81
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 2548

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé]   My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] EmptyVen 19 Mar - 16:09

My life will never be the same.Jon & AlysiaAlysia s’amusa de la réaction de son ami. Il lui permettait de se changer les idées et de penser à autre chose que cette soirée catastrophique. Lorsqu’il fit semblant de souffrir à l’épaule, la jeune femme décida d’amplifier l’aspect théâtral de la situation. Elle prit une pause faussement virile, comme si elle voulait montrer que elle-aussi avait de « gros » bras. Alysia finit par éclater de rire et se sentit immédiatement plus légère.

Cette amusement ne dura pas bien longtemps. Jon finit par se rapprocher d’elle, avec son air séducteur qu’elle connaissait très bien. La jeune femme s’arrêta immédiatement de rire et l’observa avec plus de sérieux. Sa bouche était entrouverte et elle sentit le feu lui monter aux joues. Pourquoi était-il aussi proche ? Même après toutes ces années, son corps réagissait encore à cette proximité et elle ne parvenait pas à contrôler ses émotions.

Elle se racla la gorge, comme pour trouver une sorte d’échappatoire, et s’éloigna en direction du lit. À cet instant, elle libéra tous ses tourments et préféra se présenter telle qu’elle était à Jon : une femme perdue et en quête de sens. S’il y avait bien une personne à qui elle pouvait tout confier, c’était lui. Il ne la jugerait jamais et lui répondrait toujours avec bienveillance. Elle ne cherchait rien d’autre à cet instant qu’un peu de réconfort.

Finalement, son effort de s’éloigner de Jon était vain et il s’installa bien vite à ses côtés. Lui aussi libéra sa parole et lui expliqua qu’il n’avait pas de passion dans son mariage. Alysia arqua un sourcil et le laissa terminer. Elle avait envie de rebondir, mais ne trouva pas immédiatement les bons mots.

— Notre Reine a l’air d’être bonne et loyale. Je suis persuadée que tu arriveras à trouver cette passion avec elle, un jour prochain.

Alysia lui sourit doucement et posa sa main sur la sienne, comme pour lui montrer qu’elle était de tout coeur avec lui. Même si la jeune veuve était nostalgique du passé, elle lui souhaitait de retrouver ce plaisir d’antan, même si c’était avec une autre personne qu’elle même. Il le méritait, plus que quiconque, et surtout pendant cette période difficile pour le Nord.

Jon la prit dans ses bras et elle se laissa aller contre son torse, humant cette odeur boisée qu’elle aimait tant chez lui. Elle ne lui dit rien, mais à cet instant, elle en avait terriblement besoin. Les gestes affectueux avaient des bienfaits inestimables sur le moral. Lady Flint continua à écouter son ami et finit par laisser un léger rire mélodieux quitter ses lèvres.

— Je ne pense pas que cette situation aurait été plus simple aujourd’hui, avec tes nouvelles responsabilités. Me trompé-je ?

Elle recula légèrement son visage de son torse, pour planter son regard noisette dans le sien. À l’époque, le principal risque était de ne pas avoir de mariage à cause de la perte de sa vertu. Aujourd’hui, les risques étaient plus importants pour Jon. Il était devenu Roi d’un immense royaume. Il n’avait peut-être pas le droit à des écarts de ce type. Elle l’ignorait. Gouverner une terre la dépassait totalement.

— Merci d’être là, même après toutes ces années.

Alysia lui sourit tendrement et récupéra sa main pour ne pas éterniser leur contact trop longuement. Elle ne pensait pas avoir de la compagnie ce soir, mais elle devait avouer qu’elle en avait bien plus besoin qu’elle ne l’avait imaginé.
:copyright:️ 2981 12289 0

Anonymous
Invité
Invité


My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé]   My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] EmptyDim 28 Mar - 15:26

Son mariage avec la née Tully n'était véritablement pas ce que le Jeune Loup avait espéré un jour. Il avait été proposé en fiançailles de nombreuses fois, et d'une certaine façon, il était réellement vexé que les seules tractations qui aient aboutis, soit pour se retrouver aux côtés d'Eléanor, avec qui il était bien mal assorti. Mais on se moquait bien de cela, on se moquait bien des réactions, des sentiments des jeunes mariés. C'était un acte politique et purement politique, mais néanmoins ce dernier lui restait en travers de la gorge, bien que les mois se soient écoulés à présent depuis qu'il avait uni sa vie à la Conflanaise. Quand les fiançailles avec la jeune fille du Val avait échoué, il avait essayé auprès de son père de réclamer un mariage avec une femme du Nord, une femme avec qui il avait partagé des choses, une fois qui pourrait le comprendre, qui ne le brusquerait pas pour une raison ou pour une autre, venait à l'agacer même en public avec son comportement un peu fou, ou venant à déchaîner sa colère sur le Roi alors que qu'il y avait une personne de la noblesse présente dans la pièce. Les sautes d'humeur de la jeune reine avait bien failli le rendre fou, et aujourd'hui encore, il savait que la pari n'était pas totalement gagné entre eux. Elle s'était certes adouci, elle avait certes fait des efforts, et lui aussi de son côté, l'amour n'était pas là, pas de son côté en tout cas, puisqu'elle, elle défendait ses sentiments à son égard avec force et détermination. Et finalement, même si d'une certaine façon cela l'aidait à ce que les choses se passent bien mieux qu'avant, il n'en restait pas moins mal à l'aise de ne pas éprouver le même sentiment pour elle et parfois, il venait à se demander si même un jour, cela serait véritablement possible. « Si tu y crois, et elle aussi, je finirai bien par me laisser convaincre également que cela est possible. »

Oui, son mariage était une source constante de tracasseries pour le jeune souverain, qui avait clairement autre chose à faire que de se concentrer uniquement sur ses relations avec son épouse, bien qu'il pensait que cela comptait, pour le bien de leur fille avant tout, car la petite Sigyn était une enfant adorable mais qui n'avait pas demandé à naître dans un couple sans amour. Jon s'était toujours promis que quand il deviendrait père, il serait un bon père, un père présent pour son enfant à la différence du sien et c'était pour elle, pour la voir naître, qu'il était resté ici dans le Nord au lieu de partir avec ses troupes dans le Sud de Westeros. Mais c'était aussi pour le bien du peuple, le bien du royaume qu'il tentait d'améliorer les choses avec Eléanor, elle avait réussi à se convaincre pour deux de sauver leur union et des fois, il avait sincèrement l'impression qu'ils étaient en bonne voie pour y parvenir. Alors, il pouvait tout aussi bien comprendre les réactions de son amie d'enfance, de son inquiétude par rapport au mariage, mais pour autant, il refusait de la tromper, de ne pas être honnête avec elle. Il y avait beaucoup plus de chance que son nouveau mari l'épouse seulement pour pouvoir obtenir la descendance nécessaire à chaque maison, le reste étant pleinement secondaire. De l'amour, elle en aurait de la part de ses enfants, de la passion … Elle pourrait en rêver, ou en chercher auprès d'un autre homme, un homme qu'elle aurait choisi mais alors elle mettrait forcément sa réputation en jeu, si on venait à l'apprendre. Mais ce ne serait sans doute pas lui. « Je ne sais pas si on peut dire ça comme ça … Aujourd'hui, je suis le roi, je n'ai plus à rendre des comptes à mon père sur qui vient ou non à fréquenter ma couche. Bon nombre de souverains ont des maîtresses ou des amants … Et tu es veuve, ce qui en soit évite des ennuis avec le mari. En réalité ce n'est pas ma situation de roi qui poserait problème, mais le fait que je sois marié. Je suis un homme d'honneur, Alysia, et pour le moment j'espère encore pouvoir sauver mon union avec Eléanor. » Il embrassa tendrement son front. « Cela ne change rien au fait que je serai toujours là pour toi. Tu le sais bien. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 6611
Membre du mois : 81
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 2548

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé]   My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] EmptyJeu 22 Avr - 10:07

My life will never be the same.Jon & AlysiaAlysia se doutait que ce mariage ne devait pas être facile pour Jon. À l’époque où elle était encore à Winterfell, son père lui parlait déjà de mariage. C’était fâcheux que la seule relation à laquelle son ami eut le droit fut avec une femme qu’il n’aimait pas. Peut-être que ses sentiments changeraient au fil des années. Elle l’espérait pour lui, parce qu’une vie sans amour était une vie terne. Malgré tout, il y avait la jeune princesse pour lui remettre du baume au coeur. Si Alysia avait bien appris une chose, c’était que l’amour parental surpassait tout. Un homme, une femme, pouvait disparaître d’un moment à l’autre. Les liens du sang étaient éternels. Cette vérité absolue suffisait à la jeune veuve pour comprendre que Kaegan était la personne la plus précieuse de sa vie.

Comme Jon et Eleanor, son mariage avec Lord Flint s’était fait sans amour, mais il en était ressorti une chose bien plus précieuse : la construction d’une famille. Malgré tout, la jeune femme regrettait de ne pas avoir connu ces belles épopées romantiques. Elle avait vécu de beaux moments avec Jon, par le passé, mais elle savait qu’entre eux, leur lien n’irait pas plus loin. Leurs obligations ne leur laissaient guère le choix.

— Je pense que tu n’as jamais eu besoin de rendre de compte à ton père.


La jeune femme lui sourit doucement. À ce jour, elle doutait que Torrhen soit au courant des moments qu’ils ont pu partager ensemble, lors de leur adolescence. La seule différence était qu’ils avaient agi dans l’ombre et que le Roi n’était plus obligé de le faire, désormais. Toutes ses décisions n’appartenaient qu’à lui. Enfin, dans ce domaine là tout particulièrement.

S’ensuivit une sorte de justification sur le pourquoi Jon ne pouvait se livrer aujourd’hui à ce genre de comportement. Lui avait-elle proposé de partager sa couche sans s’en rendre compte ? C’était fâcheux. Alysia n’avait jamais voulu lui faire une pareille proposition. Elle n’aurait osé le faire. Elle savait que leurs vies avaient changé du tout au tout et qu’ils ne vivraient jamais les mêmes moments qu’autrefois.

— Mon cher Jon, je ne t’ai rien proposé. Ne te fais donc pas d’inquiétudes à ce sujet.

Alysia sourit tendrement à son ami et posa délicatement sa main sur sa joue, quelques instants, avant de la retirer. Elle savait que Jon avait le sens des responsabilités et qu’il ne se risquerait pas sur ce terrain là avec elle. Sans oublier que plusieurs années étaient passés et qu’ils avaient peut-être tous les deux oublié leur passé commun. Était-ce mieux ainsi ? Après tout, la jeune femme avait échangé plusieurs fois avec la Reine du Nord et elle n’était pas sûre que ce soit une bonne idée de se la mettre à dos en courtisant son époux. Avoir une dirigeante à dos n’était jamais une bonne chose et la jeune Flint n’était pas assez insensée pour s’aventurer sur ce terrain dangereux.

— Je ferai mieux de me reposer. J’ai tant de missions à accomplir à l’aube.

En vérité, la jeune femme n’avait pas envie de prendre plus de temps à son ami. Elle détestait se plaindre ou se lamenter sur son sort. Comme pour couronner le tout, il avait fallu qu’il croit en une invitation de sa part. Pour créer une situation embarrassante, il n’y avait rien de pire. Même s’il n’y avait jamais eu aucun jugement entre eux, plusieurs années étaient passées et Jon pouvait la percevoir d’une autre façon. Elle n’avait pas envie qu’il la voit comme une pauvre larve qui ne parvenait pas à reprendre sa vie en main. Demain serait une longue journée, mais une journée emplie de bonnes décisions. Elle en avait besoin pour mieux se reconstruire après la perte de son mari et de son enfant. L’aube marquerait un nouveau tournant dans sa vie. Il le fallait.
:copyright:️ 2981 12289 0

Anonymous
Invité
Invité


My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé]   My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] Empty


Contenu sponsorisé


My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
My life will never be the same. [Tour VIII - Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Le Nord :: Winterfell-
Sauter vers: