Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-42%
Le deal à ne pas rater :
Montre Ice-Watch pour Femme – ICE glam Black Rose Gold
52 € 89 €
Voir le deal

A la croisée des chemins
MessageSujet: A la croisée des chemins   A la croisée des chemins EmptyMar 21 Avr - 19:35

La matinée avait été longue à s’écouler, beaucoup d’éléments étaient en train de changer pour beaucoup de monde à Castral Roc et dans le royaume de l’Ouest. C’était en tout cas ainsi que les choses se passaient quand un souverain venait à subir une tentative d'assassinat et que son successeur devait alors aider sa mère à gouverner tout en continuant à prier pour que son père survive et puisse revenir sur le trône. S'il y avait bien une chose dont Quentyn était certain, c'était que Lyman aimait profondément son père et que même s'il avait été élever pour devenir un jour le prochain roi des Terres de l'Ouest, il n'était aucunement capable de fomenter une telle action pour pouvoir conquérir le trône ni de vouloir que quelqu'un vienne à s'en charger pour lui. Ce n'était pas ainsi que les choses devaient se passer et toute cette situation devait sans doute être extrêmement pesante pour son meilleur ami. Néanmoins, quand il venait à croiser celui-ci et réussir à lui parler, il faisait en sorte de le distraire un peu, lui qui avait déjà perdu sa sœur plus tôt dans l'année. Néanmoins quand Quentyn pensait à ce qui pourrait possiblement se passer, si Loren venait à mourir. Pour l'hériter Brax, cela restait quelque chose d'assez nébuleux, sans parler du fait même qu'il n’était dans tous les cas pas préparer à gérer une telle situation. S'il était prévu qu’il deviendrait un jour le nouveau lord de la maison Brax, quand son père viendrait un jour à  rendre l’âme, chose pour laquelle il priait pour que cela advienne le plus tardivement possible, il était bien différent de devenir lord et celui de devenir roi. La politique, la finance, la guerre, des thèmes divers et variés qu'il fallait pourtant traiter et en assumer ensuite les conséquences. Non Quentyn n'avait jamais envié la position de Lyman. Mais quoi qu’il puisse advenir, Quentyn avait juré fidélité à son souverain et en ferait de même si Lyman venait à gouverner.

Quentyn avait donc passé sa matinée aux côtés de son père, il avait été là pour pouvoir faire une mise au point sur les affaires dont il aurait la charge à présent, il ne semblait pas qu'un retour à Essos ne soit envisageable pour le moment. Bien évidemment, il avait depuis l'enfance suivit son père pour pouvoir apprendre le métier à ses côtés, quand le lord avait compris que Quentyn ne serait jamais un bon soldat et qu’il faisait un bien piètre écuyer auprès de l'homme qui l'avait pris en charge pour s'occuper de son apprentissage. Quentyn avait donc pris le pli d’être un commerçant à l'image respectable de son paternel et d'apprendre tout ce qu’il lui était possible d'apprendre. Son père avait fini par lui faire confiance et alors il lui avait donné des missions, et notamment à Essos où Quentyn avait particulièrement démontré ses capacités à faire fructifier les affaires familiales. Il pouvait donc estimer avoir gagné le respect et la confiance de son père et ainsi avoir la possibilité de l'aider plus encore. Ils avaient donc longuement discuté au cours de cette matinée, pour pouvoir s'accorder sur ce qui était à faire ou non, il se doutait bien qu'il devrait encore rendre des comptes à son père mais sa liberté d'action était bien plus grande aujourd'hui qu'auparavant.

Après un long moment, ils se séparèrent donc, son père devant rencontrer il ne savait quel personnage important et son fils n'était pas convié à l'entrevue ce qui était parfaitement normal. Il prit donc congé de lui, quitta la pièce et se mit à parcourir les couloirs du palais, se retrouvant alors face à William Potter. Il le savait en train de monter une expédition concernant ces terres, mais il est vrai qu'il n'avait pas pris le temps de s'intéresser plus activement au sujet. « Voilà un moment que nous n'avons peu eu l'occasion de nous voir. Comment vous portez-vous ? On m'a dit que vous étiez sur le départ … Tout se passe comme vous le désirez ? »


Quentyn Brax

Héritier de la Maison Brax
Commerçant de Westeros à Essos
Quentyn Brax
Quentyn Brax
Honor, loyalty, sacrifice
Messages : 183
Membre du mois : 0
Célébrité : Torrance Coombs
Maison : Brax
Honor, loyalty, sacrifice
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   A la croisée des chemins EmptyMar 28 Avr - 19:39

Il restait tant et tant de choses à faire… Pourtant, je me sentais pousser des ailes. Les choses allaient enfin mieux. J’étais comme libéré de la pression, qui m’écrasait les épaules depuis bien longtemps. Je n’avais pas forcément d’idée très précise de la marche à suivre mais j’avais vu un mestre et pris mes renseignements auprès de lui des heures durant, afin de pouvoir dresser une sorte de liste, de guide qui soit peu ou prou exhaustif et qui me permette de pouvoir replacer mes actions bien dans l’ordre. Ce n’était que la première fois que je faisais ce genre de choses, et j’essayais de ne pas me focaliser que sur le militaire, mais aussi prendre en compte le politique et l’économique. Ce n’était pas simple, car je n’avais rien pour moi, en dehors d’une décision royale qui faisait prendre tout son sens à mon action, qui mettait à ma disposition de l’aide, des troupes, des fonds, et une autorité en théorie suffisante pour pouvoir accomplir cette mission de pacification.


Je ne me serais toutefois jamais douté que revenir dans mon bon droit pouvait requérir autant de détails, de choses à faire qui semblaient si insignifiantes qu’il était difficile de se rendre compte de quoi une expédition de ce genre avait besoin. Les hommes d’abord. Cinq cents. Mais peu de chevaliers. Il fallait prévoir les bêtes de trait pour leur matériel et le fourrage pour les nourrir. Il fallait planifier des arrêts sur la route partout où il y aurait des plans d’eau afin de pouvoir les abreuver régulièrement sans avoir à trimballer trop de centaines d’outres qui ralentiraient plus encore la marche. Il y avait aussi tout le fourniment pour prévoir tentes et foyers en cas d’arrêt impromptu en dehors de communautés où les hommes pourraient camper. Il y avait le grain que chacun recevrait chaque jour, mais aussi la viande salée et le vin. D’après les conseils de Marpheux et de ses hommes, c’était important qu’il y en ai en rations suffisantes pour améliorer l’ordinaire et parfois aussi, pour se permettre de boire de l’eau de pluie sans risquer la contamination.


Et je passais les détails encore plus profonds, il y avait tellement de choses, papiers, blancs-seings et autres choses à prévoir, mais aussi les autorisations et les relations de bon voisinage… J’avais du mal à juguler mon enthousiasme, même si parfois j’avais le sentiment de tomber du haut d’une falaise devant tout ce qu’il restait à accomplir. C’était difficile pour moi, de prendre autant de responsabilités, et après tout ce travail il restait l’incertitude de pouvoir tout boucler sans faire appel à d’autres aides ou plus encore de créanciers…


Je relevais la tête de mes pensées pour tomber sur Quentyn Brax. Si jeune et déjà si important. Comme tout le monde en ce palais, sauf peut être moi. Je le saluais d’un sourire réjouit.



| Quentyn, le bonjour ! Je suis content de vous voir. En effet, cela faisait assez longtemps… Il faut dire que vous êtes déjà bien occupé avec vos fonctions. |


Même si je ne me rappelais pas toujours avec certitude de ce dont il s’agissait. J’acquiesce à nouveau à ses paroles.


| Comme je le voudrais… Sûrement, non ! Je devrais déjà être de retour chez moi, mais maintenant que j’y suis, j’ai hâte d’y être… Ou envie que cet espoir ne meure. Dans les deux cas, j’aimerais que toute cette affaire soit enfin terminée. Si je suis content, et honoré de la confiance du Roi et de la Reine, de toute la famille Lannister, je ne me sens pas l’âme d’un général, même si les torts que je pars redresser appellent justice. Et vous Quentyn, comment vous portez-vous ? |



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 365
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   A la croisée des chemins EmptyDim 17 Mai - 20:33

Si Quentyn venait à prendre le temps de s'arrêter quelques instants dans les couloirs de Castral Roc, il aurait sans doute pu se souvenir de tant et tant de moments qu'il avait passé ici seul au début, puis par la suite en compagnie de Lyman et de Gareth. Castral Roc avait été une véritable découverte pour Quentyn alors qu'il venait d'avoir ses onze ans. Si son père était déjà à cet époque-là un homme important dans le monde du commercer et qui pouvait avoir une certaine influence déjà dans quelques cercles haut placés, son fils avait été jusqu'alors gardé, mis de côté, restant dans la demeure familiale, jusqu'au moment où son père l'avait retiré de là pour pouvoir l'envoyer auprès d'un noble chevalier dans l'espoir d'en faire un bon écuyer puis par la suite un fier combattant. Lord Brax s'était bien trompé au sujet de son fils, et n'avait pas été tendre avec ce dernier quand il s'était rendu compte qu'il n'était pas capable de pourfendre rien qu'une botte de foin avec son épée, qui semblait bien trop lourde pour lui. Il avait fallu se rendre à l'évidence que Quentyn ne serait jamais général pour le royaume de l'Ouest et donc repenser à ce qu'il allait fait de ce dernier. Il avait donc choisi de le prendre sous son aile et de l'emmener avec lui pour lui apprendre le métier de commerçant. S'il n'était pas un bon guerrier, peut-être serait-il un bon négociant et si ni aucune des deux solutions n'était la bonne, il serait bien temps de repenser à la position de cet héritier qui deviendrait alors gênant. Mais Quentyn s'était révélé être un bon apprenti, quand il ne suivait pas le jeune prince et son acolyte de toujours dans de nombreuses bêtises et autres cavalcades.

Cependant, l'enfance s'était envolé depuis bien longtemps à présent, les trois garçons étaient devenus des hommes, tous les trois mariés, tous les trois parents, et d'une certaine façon, Quentyn ne trouvait plus réellement son contentement dans la capitale de l'Ouest, sans doute que les antécédents entre lui et Gareth au sujet de son épouse avaient joué à ce propos, où peut-être également les différents voyages qu'il lui faudrait sans doute engager entre ici et les terres familiales alors qu'il semblait plus qu'impensable que Lynara accepte de quitter sa cousine dont elle était si proche. Il aurait eu la volonté de repartir en voyage, et notamment à Essos, de ne pourquoi pas établir un comptoir commercial un peu plus important peut-être encore, mais son père avait pour le moment refusé chacune des propositions de son fils, il était certes content qu'il soit plein de bonne volonté, mais avec l'état de santé du souverain et le fait que la guerre n'était pas si loin des frontières du royaume, il voulait attendre encore un peu avant de prendre des risques inconsidérés. Quentyn était donc là à attendre les ordres de son père.

Finalement, il était heureux de rencontrer ainsi William Porter dans les couloirs, après la réunion qu'il avait eu avec son père. Il était en plein préparatif et autant dire que Quentyn n'enviait pas la place qu'il avait en ce moment, cela devait être une certaine pression à devoir gérer sur ses épaules et de se dire qu'il fallait parvenir au but pour soi d'abord, mais aussi pour tous ceux qui vous accompagnaient dans une telle entreprise. « Il est vrai que je viens souvent à courir après le temps … Surtout que je suis tout jeune père et que je tiens à accorder du temps également à ma famille … Mais il est bien vrai que nous devrions prendre plus de temps pour pouvoir se voir et discuter autour d'une bonne bouteille de vin. Bien qu'aujourd'hui c'est vous qui êtes sur le départ, et non l'inverse. » Il s'approcha de lui, avec un léger sourire aux lèvres. « Vous ne devriez pas douter de vous, si vous avez la confiance du couple royal et de la maison Lannister alors c'est qu'il reconnaisse votre valeur et votre capacité à être général. C'est une chose qui serait pour moi bien insurmontable et qui serait sans aucun doute vouer à un échec cuisant. Mais chacun à son propre rôle à jouer, alors jouez le vôtre, faites-vous confiance et revenez ensuite ici en homme triomphant. J'ai en tout cas hâte que vous me fassiez le récit de votre prochain succès. » Il vint à hausser les épaules. « Tout va bien pour moi, je vous remercie de vous en soucier. »


Quentyn Brax

Héritier de la Maison Brax
Commerçant de Westeros à Essos
Quentyn Brax
Quentyn Brax
Honor, loyalty, sacrifice
Messages : 183
Membre du mois : 0
Célébrité : Torrance Coombs
Maison : Brax
Honor, loyalty, sacrifice
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   A la croisée des chemins EmptyMar 19 Mai - 22:14

La situation évoluait rapidement et ne contribuait pas à ce que je vive les choses plus sereinement. Je savais bien que tout ceci n’était que temporaire et qu’à terme ce genre d’expérience me serait sans doute profitable, mais pour le moment je n’en voyais pas vraiment le bout. Ce n’était parfois pas loin de me décourager, l’ampleur de ces préparatifs. Mais je restais décidé. Je n’étais pas allé aussi loin, je n’étais pas allé jusqu’au duel judiciaire, pour maintenant tout abandonner. J’avais enfin ce que je voulais obtenir… Mon fief, le rétablissement de mon nom, la réhabilitation de toute ma famille… Je ne pouvais pas lâcher tout ça par fainéantise ou par pudeur de pucelle. Je ne pouvais aussi que repousser les limites du courage, pour me montrer digne de mon nom, de celui hérité de mes ancêtres… Et pour tous ceux de Godric’s Hall. Ce n’était peut être qu’un vœu pieux mais cela ne changeait rien au final. J’étais prêt autant que faire se peut et je ne pouvais pas dire que j’allais abandonner. Pas ici et pas maintenant. Pas alors que des gens comptaient sur moi. Pas alors que j’avais donné ma parole au dépositaire du pouvoir royal, à sa fille qui avait tant misé sur moi. Cela faisait beaucoup, forcément.


Le jeune homme que je croise semble prêt à m’aider. Les Brax n’ont jamais montré de main tendue, mais n’ont pas non plus fermé la porte. Ils ne sont pas du genre, semble-t-il, à prendre parti pour des causes qui ne sont pas encore ni gagnées ni perdues. Comme l’essentiel de la cour, ils avaient simplement considéré que ce n’était pas vraiment leur affaire, ce qui arrivait à cette période de stagnation… En pleine confrontation entre envoyés du peuple et de la noblesse qui s’écharpaient pour leurs droits et devoirs respectifs, le sort d’un noble de basse extrasse n’avait intéressé personne. Maintenant, tout avait changé… A mesure que la justice royale s’était imposée à tous et que j’avais prouvé qu’en sus de la détermination je savais donner de ma personne, jusqu’au premier sang du duel judiciaire que j’avais remporté.



| C’est vrai bien sûr, je suis désolé. Je n’ai pas eu le temps de vous féliciter pour cette heureuse nouvelle. Il est vrai qu’à chaque fois que nous nous sommes croisés les circonstances étaient tellement officielles… Bravo à vous, et mes félicitations à Lady Brax bien entendu.[ :b] |


Une bouteille de vin ? Cela réveillait chez moi de douloureux errements. Mais je me sentais quand même prêt à accepter. Pour le moment il a raison, toutefois, le jeune Brax. C’est moi qui vais me mettre en route.


| [b]Vous êtes trop bon avec moi, car général je ne suis pas. Je ne suis que le fils d’une humble famille sur le déclin qui ne part que rétablir la loi du Roi et récupérer ce qui faisait jadis son nom… Quant à revenir, j’ose espérer pouvoir le faire. Au plus vite. Même si fatalement la reprise de mon fief demandera beaucoup de travail, il ne s’agira pas que de planter un drapeau…
|


Je me laissais aller à un brin de curiosité.


| Sur quoi travaillez vous en ce moment, messire ? On dit que le royaume n’a jamais été aussi riche, et cela doit assurémment à la bonne gestion de votre famille. |



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 365
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   A la croisée des chemins EmptyMer 3 Juin - 21:27

Il fallait accepter la dure réalité de la vie et les considérations politiques qui se mêlaient bien souvent à l'influence notoire de la religion qui se voulait parfois toute puissante. Quentyn n'était sans doute pas l'homme le plus doué pour la politique, même si en faisant du commerce pour son père et d'une certaine façon pour le royaume également, il se devait de jouer un rôle, assez fort pour pouvoir espérer imposer de nouveaux comptoirs ou s'engager dans de nouvelles filières. Mais pour autant, il fallait faire preuve également de souplesse, de flexibilité. Tout simplement, parce que le pouvoir était une chose en mouvement, le roi d'hier n'était pas forcément le roi de demain et si on venait alors à s'impliquer d'une façon trop personnelle dans la gestion d'un territoire particulier, l'ami pouvait facilement devenir l'ennemi et inversement. Et pour les affaires cela ne pouvait qu'être mauvais. Quentyn en avait toujours eu parfaitement conscience, et même si son père commençait à manifester de sérieuse envie d'acquérir un plus grand pouvoir dans les affaires du royaume, que ce soit pour la famille mais également pour lui personnellement. Il ne fallait pas se le cacher, le lord Brax actuel était ambitieux, maintenant que le commerce était en grande partie assuré par son fils légitime, il pouvait se permettre de voir plus loin, et de faire en sorte de se rendre, si ce n'est indispensable, au moins utile à la famille royale concernant les questions financières. Encore une fois, Quentyn se démarquait par là de son père, en étant bien moins décidé à avoir un autre rôle que celui de Lord. Il serait toujours un soutien pour les Lannister, Lyman était son meilleur ami et s'il avait besoin de lui, il répondrait présent, mais il n'avait pas envie d'une place de choix au gouvernement. Il aimait pouvoir voyager pour les besoins des affaires familiales.

Pour ce qui était de la question religieuse, les Croisés avaient eu une très forte influence dans le royaume et cela avait causé de nombreux problèmes. Tous n'étaient pas encore réglés, et sans doute que cela ne serait que pendant un temps. Quentyn avait toujours été pratiquant des Sept, peut-être pas le plus fervent mais néanmoins, il y croyait. Pour autant, au vu de certaines des pratiques qu'il avait pu avoir à Essos, il se doutait que cela soit réellement accepté. Le jeune Brax se mit à sourire à William secouant doucement la tête par rapport aux félicitations pour l'accouchement de Lynara et donc la naissance de la petite Jyanna. « Ne vous en faites donc pas pour ça, je ne l'ai pas dit pour pouvoir recevoir de quelconques félicitations pour la naissance de ma fille mais je vous en remercie néanmoins ! » Il hocha la tête. « Effectivement, il est souvent plus simple de regrouper tout le monde dans le cadre officiel que de nous croiser ainsi … Ce qui est bien dommage je l'avoue mais nous menons tous des vies qui nous laissent parfois peu de temps à disposition. » Ils firent encore quelques pas pouvoir rejoindre un petit bureau dans lequel il travaillait parfois et il fit demander du vin. « Je ne doute pas que vous trouverez le moyen de relever la tête, votre famille a fortement souffert mais cela n'est pas pour autant qu'il n'est pas possible de changer les choses. Et puis un bon mariage fera aussi l'affaire. J'espère que vous viendrez me raconter comment tout cela s'est terminé pour vous. » Quentyn haussa doucement les épaules. « Le royaume se porte sans doute bien financièrement, mais le commerce est parfois un peu entravé avec les tensions actuelles … Des projets j'en ai, mais il va sans doute falloir attendre un peu pour les développer. »


Quentyn Brax

Héritier de la Maison Brax
Commerçant de Westeros à Essos
Quentyn Brax
Quentyn Brax
Honor, loyalty, sacrifice
Messages : 183
Membre du mois : 0
Célébrité : Torrance Coombs
Maison : Brax
Honor, loyalty, sacrifice
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   A la croisée des chemins EmptyLun 8 Juin - 16:58

Je n’avais que rarement l’occasion d’échanger d’égal à égal avec une autre personne. Quentyn était assez atypique à la cour, car il était jeune mais aidait déjà aux responsabilités qui pesaient sur la charge attribuée par le Roi à sa famille. De ce fait, il était déjà « aux affaires ». Ce n’était pas vraiment le cas des autres jeunes gens que je connaissais, dont les responsabilités étaient déjà distantes ; Gareth avait sa mission, mais certainement pas de responsabilités de nom ou de domaine. Pareil pour le Prince. Certaines tâches lui étaient dévolues mais pas encore de responsabilités autres que le nom qu’il portait… Bref, c’était intéressant de rencontrer quelqu’un qui n’était certainement pas se prévaloir d’un rang finalement bien ténu mais dont la fonction restait bien réelle ; paradoxe de notre société féodale, mais qui avait pour lui de structurer notre société et de lui donner un cadre qui permettait de faire régner la paix l’essentiel du temps.


Sauf quand le Roi allait aussi mal qu’en ce moment, bien sûr.


Dans ce genre de situation, tout ce qui fondait l’équilibre des forces était remis en question. Parfois de façon éphémère. A d’autres moments de façon bien plus pleine et entière. Dans tous les cas, je ne pouvais qu’être content de croiser un jeune homme qui avait un parcours certes normal mais digne d’éloges et d’intérêt. Je secoue la tête quand Quentyn rabroue doucement les sollicitations à propos de sa fille et de la naissance.



| C’est pourtant sincère, ce n’est certes pas « le choix du roi » mais une fille, c’est très bien. J’adorais mes propres sœurs. Je suis content pour vous. |


J’opinais du chef quand l’homme expliquait le manque d’occasions de se croiser, et quand il manifestait de la compassion pour les événements ayant touché ma famille. On ne s’arrêtait jamais de me harasser de tous ces bons sentiments et parfois j’avais bien du mal à distinguer leur véracité, mais cette fois cela semblait plutôt honnête. Je ne rebondissais pas tellement sur le sujet, ou plutôt sur sa partie futur à planifier.


| Je vous remercie… J’ai effectivement fait une demande de mariage il y a peu. Ma Dame n’a pas encore voulu me répondre mais j’ai l’assentiment de son frère aîné… Dame Alys Kenning, la connaissez-vous ? Sa main est une motivation supplémentaire pour revenir victorieux au plus vite… |


Faisant l’intéressé mais plus en vérité le curieux de ce que l’homme ne disait pas, je saisissais la perche qu’il m’avait tendue.


| Et quels sont-ils Messer, ces fameux projets ? Si les Potter peuvent être utiles de quelque façon que ce soit… Nous avons des mines de fer et d’argent sous nos monts brumeaux, et notre castel domine la route entre ici et Silverhill. Il me tarde de faire participer plus activement mon fief au développement de l’Ouest. |



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 365
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   A la croisée des chemins Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
A la croisée des chemins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Croix de fer [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Castral Roc-
Sauter vers: