Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Nike : Promotions Sur Les Chaussures, jusqu’à 64%
Voir le deal

A la frontière entre la vie et la mort ☽ Eleanor
MessageSujet: A la frontière entre la vie et la mort ☽ Eleanor   A la frontière entre la vie et la mort ☽ Eleanor EmptyLun 20 Avr - 0:00



   


A la frontière entre
la vie et la mort



Eleanor & Ingheam


   
On n’accouche pas dans la réalité ordinaire, on doit quitter la réalité, le connu, et partir vers un ailleurs où naissent les bébés. Un ailleurs aussi loin que l’inconscient, où la femme va devenir intensité et puissance. Elle va devenir le vortex même de son accouchement.

   
Ingheam savait que la relation entre Eleanor et Jon n’était pas au beau fixe, c’était même tout le contraire, à tel point qu’elle les avaient vus se disputer à cause d’elle. Évidemment, elle n’en avait rien dit à personne, mais cela la chagrinait, tant pour la Reine que pour le Roi. Cependant, si le Roi n’avait pas apprécié ses paroles qui se voulaient réconfortantes autant que conciliantes pour un avenir meilleur du couple, il lui avait dit de rester auprès de sa femme, comme un soutient qu’il ne pouvait lui fournir. Alors, depuis qu’elle était rentrée à Winterfell après la campagne du Conflans, elle n’avait de cesse de prendre soin de la Reine de toute les manières possible. Elle laissait le Mestre faire son travail concernant les complications de la grossesse, ne souhaitant pas imposer à la née Tully un double contrôle bien inutile et stressant. Mais elle était là pour écouter ses maux, la rassurer et l’informer sur les saignements, les douleurs, la préparer à enfanter, pour parler, pour masser les pieds gonflés, pour préparer des tisanes apaisantes. Et elle resterait à Winterfell tant qu’elle lui serait utile, car si à présent, l’enfant était né et que la femme n’était plus enceinte, c’était la mère qui avait besoin de tout le soutien et l'écoute possible. Il fallait que quelqu’un l’aide à traverser la tempête qu’était la naissance d’un enfant et les douleurs de l’après, et préserve le cocon nécessaire à la mère comme à l’enfant.

La blondinette n’avait jamais eu d’enfant, mais elle avait étudié avec les meilleures sages femmes : les Sorcières des Bois. Elles étaient les gardiennes de la lune et des cycles de la vie, elles avaient la connaissance impalpable des femmes, toutes les femmes qui étaient passées par là, toutes les femmes qui avaient enfanté depuis la nuit des temps. Leur savoir s'enrichissait à chaque nouvelle naissance qu’elles accompagnent, à chaque nouveau né sur lequel une mère posait ses yeux pour la première fois. Elles n’avaient pas de livres, pas de documents auquel se référer, elles n’avaient que leur mémoire et leur confiance en la capacité des femmes à enfanter et la conviction que la mort faisait partie de la vie, plus encore dans ce moment entre la vie et la mort qui caractérise la naissance. Elles n’avaient pas vraiment de mot pour ça, ou plutôt une infinité de mots, certaines le décrivaient comme un tourbillon, d’autres comme un grand vide, certaines y plongeaient sans peur, tranquilles, d’autres en hurlant. Mais à n’en pas douter, cet espace était un lieu où toutes les mères étaient passées et y avaient laissé une part de leur âme.

Depuis la naissance, la Harclay rendait visite à la Reine tous les matins. Elle avait mis en place un régime spécial, pour favoriser la récupération et éviter l’anémie avec des aliments reconnus par ses pairs pour leurs bénéfices après une naissance difficile. Elle avait récupéré le placenta et l’avait fait séché afin de le réduire en poudre afin de le donner à la mère, car il avait la propriété de soigneur tous les maux des jeunes mères. C’est donc contente que ce remède miracle soit enfin prêt qu’elle arriva dans les appartements d'Eleanor Stark ce matin là avec son bocal plein d’une poudre rouge très sombre. Comme à son habitude, elle frappa doucement pour ne pas réveiller Sigyn et attendis qu’on lui dise d’entrer.

__ Votre Majesté. Comment vous sentez vous ce matin ?

Fit-elle avec son doux sourire inébranlable.
(c) DΛNDELION


A la frontière entre la vie et la mort ☽ Eleanor Signat10
Ingheam Harclay

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sorcière des Bois
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ingheam Harclay
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Messages : 301
Membre du mois : 0
Célébrité : Dagny Backer Johnsen
Maison : Harclay
Caractère : Impressionnable, Dévouée, Naïve, Mystique
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la frontière entre la vie et la mort ☽ Eleanor   A la frontière entre la vie et la mort ☽ Eleanor EmptySam 2 Mai - 11:57


Donner naissance était l’un des actes les plus naturels au monde. C’était une affaire de femmes, car elles étaient les seules à avoir la chance de donner la vie. C’était très loin d’être un acte des plus anodins où la mort côtoyait la vie. Beaucoup de femmes perdaient la vie en donnait naissance après quelques complications. La grossesse d’Eléanor n’avait pas été des plus simples, ce qui avait nécessité toute l’aide possible pour l’accouchement. La souffrance qu’avait éprouvée la jeune Reine à chacune de ses contractions lors de la délivrance était infinie et indéfinissable. Elle n’avait pas eu la chance d’avoir un accouchement facile, et l’on avait craint plusieurs fois pour sa survie. Les saignements avaient laissé présagés le pire, tout comme les sensations de « sombrer dans l’obscurité » qui terrassaient, entre les pleurs et les cris de la jeune mère en devenir. L’épreuve avait duré un long moment, au point d’épuiser toutes ses forces. Eléanor avait enfanté dans la douleur. Et pourtant… Aux premiers pleure de sa fille, la douleur avait disparu pour laisser place à une joie immense. Eléanor n’avait pas eu les mots pour parler de cette sensation qui avait parcouru son corps. C’était une sensation de bonheur à l’état pur.

Eléanor avait besoin de temps pour se remettre de son accouchement. Elle gardait le lit sur les conseils du Maestre et tout le monde était au petit soin, tentant de faire de leur mieux pour que leur reine se remette le plus vite possible. Malheureusement, sa convalescence était marquée d’une nouvelle douleur : la perte de sa chère mère. L’annonce de son décès lui avait brisé le cœur et n’avait fait que raviver la tempête émotionnelle à laquelle elle devait faire face. La présence de Sigyn était le plus doux des pansements. C’était son ancre qui l’empêchait de sombrer dans son chagrin. Elle devait être là pour sa fille, pour la chair de sa chair, qu’importe le deuil et la tristesse. Elle était sa merveille. Dès le premier matin, Eléanor avait choisi de l’allaiter malgré sa santé fragile. Elle était en capacité de le faire et souhaitait vivre cette expérience. Certainement voulait-elle également garder sa première née plus prés d’elle à chaque seconde. Elle pouvait rester des heures à l’observer dormir. L’enfant avait même réussi à faire fondre son père. Un véritable exploit.

Ce matin-là, Sigyn dormait à point fermé dans son petit berceau. Profitant d’une accalmie dans ses douleurs résiduelles et après avoir fait une bonne nuit, la jeune reine avait demandé à ce qu’on l’aide à se préparer. Certes, elle ne quittait pas encore la chambre, mais elle avait besoin de se sentir bien. On avait donc pris le temps de la coiffer et de l’aider à enfiler une robe légère. La jeune reine s’était installée dans son grand fauteuil au coin du feu, emmitouflé dans une belle fourrure,  avec une repose jambe pour la soulager. Ce ne serait que pour quelques minutes, avant qu’elle ne regagne le lit, mais elle avait besoin de se mouvoir un peu, de reprendre petit à petit des habitudes.

Les servantes venaient de quitter la chambre lorsque l’on frappa à la porte de celle-ci. « Entrez. » Eléanor tourna la tête pour apercevoir la nouvelle venue, il s’agissait de Ingheam Harclay. Elle fut accueillie par un franc sourire de la jeune reine. « Bien. La nuit a été calme. J’ai pu me reposer autant que je le souhaitais. Assez pour m’autoriser et profiter un peu du réconfort du feu. » Elle lui fit signe de s’approcher. Ingheam prenait soin de la jeune reine depuis les premières complications de la grossesse et cette dernière lui faisait entièrement confiance. Son savoir sur le cycle de la vie était grand et inestimable.
Eléanor Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Nord (-) Princesse du Royaume des Rivières et des Collines
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Eléanor Stark
Messages : 34
Membre du mois : 0
Célébrité : Sarah Bolger
Maison : Stark de Winterfell
Caractère : obstinée ▪▪ Naïve ▪▪ Réfléchie ▪▪ Rancunière ▪▪ Diplomate ▪▪ Exigeante
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la frontière entre la vie et la mort ☽ Eleanor   A la frontière entre la vie et la mort ☽ Eleanor EmptyLun 4 Mai - 15:35



   


A la frontière entre
la vie et la mort



Eleanor & Ingheam


   
On n’accouche pas dans la réalité ordinaire, on doit quitter la réalité, le connu, et partir vers un ailleurs où naissent les bébés. Un ailleurs aussi loin que l’inconscient, où la femme va devenir intensité et puissance. Elle va devenir le vortex même de son accouchement.

   
Eléanor, avec sa grossesse compliquée, le stress dû aux saignements et à sa relation avec Jon avait véritablement frôlé la mort lors de l’enfantement. Toutes les femmes passaient la frontière entre la vie et la mort durant l'accouchement, mais la plupart du temps, c’était plus symbolique que réel. Là, la blondinette avait dû faire appel à toute la force des Sorcières des Bois pour transmettre sa confiance et son soutien indéfectible à la mère en devenir afin que, même au pire moment, même dans la souffrance, elle ne perde pas espoir et ne soit pas seule. Il n’y avait pas grand chose de plus à faire que transmettre cela et protéger la bulle, le vortex, le lien, mais l’entrée dans l’état de conscience modifié nécessaire pour surmonter la douleur et donner la vie avait été long et difficile. La plupart des autres gestes étaient le plus souvent inutiles, et le Mestre s’était occupé de l’aspect médicale avec l’aide précieuse d’Ingheam. La position du Roi sur la place de la Sorcière était claire et elle n’avait pas voulu un seul instant avoir la prétention de mieux savoir de quoi il retournait. Elle avait tâché de soutenir et de guider la mère et l’enfant du mieux qu’elle pouvait afin que l’homme de science ait le moins possible à intervenir.

S’étaient souvent ces interventions qui empêchaient le processus physiologique et naturel de l’enfantement de se dérouler sans encombre. Pourtant, ceci était partagée par toutes les femelles depuis la nuit des temps et ce sans que la mortalité maternelle ne mette en péril la survie des espèces. Ajouté à cela les tabous sur cette expérience éminemment sexuelle et purement féminine à la frontière entre douleur intense et plaisir absolu et la méconnaissance du corps féminin par les premières intéressées. Les croyances transmises de génération en génération sur la souffrance nécessaire due aux cris, aux grognements ou à tout autre bruit incompréhensible pour les personnes extérieures. Mais aussi la soumission des femmes aux diktats patriarcaux de passivité et de docilité qui les obligeait à faire taire leur instinct et l’animal en elle qui savait toujours comment accoucher si on l’écoutait. Ceux là même qui rendaient leurs cris trop aigus pour les aider et les empêchait de porter leur main à leur vulve ou pire, les mettait sur le dos, les obligeait à rester bien apprivoisées tandis que c’était le sauvage en elles qui pouvait le mieux les libérer. Évidemment des femmes mourraient et des bébés plus encore, c’était le prix de la vie, le cycle, comme de mourir de vieillesse ou en tombant d’un arbre, comme de mourir d’un mauvais rhume ou du fléau de Printemps.

Pas de vagues Ingheam, ne dis rien de ce que tu sais, transmet le à celles que tu accompagne, mais sans ces mots par trop subversifs. Souviens toi de la réaction de Lord Glover, imagines remettre en cause les Mestres de la Citadelle et tout ce sur quoi repose à la fois leur science mais aussi le pouvoir, la noblesse, la culture. Souviens toi avec humilité que tu ne peux rien, sauf être présente, que tu n’as pas de prise sur le cycle de la vie et de la mort. Souviens toi du vécu de Maedalyn Glover et des difficultés d’Eléanor, souviens toi que tu ne sais que ce qu’on t’a enseigné mais que tu ne l’as jamais vécu.

__ Hé bien ! C’est un très bonne nouvelle !

Fit Ingheam avec enthousiasme mais d’une voix atténuée afin de ne pas réveiller l’enfant qui dormait paisiblement. Elle jeta un coup d’œil en bébé en passant, Sigyn semblait aller pour le mieux et se reposait avec ses petits poings fermés et le visage serein avec parfois quelques grimaces amusantes. La beauté parfaite de ce petit être si fragile et si fort à la fois d’avoir réussi à naître, étonnait à chaque fois la blondinette. L'enfant trouvait son chemin vers la vie et affrontait le monde aérien après neuf mois dans l’eau et la sécurité du ventre maternel avec courage, comme s'il portait en lui toute la connaissance et la force du monde. Puis, il trouvait le sein de sa mère et savait se nourrir presque immédiatement, et appeler à l'aide, communiquer. Il savait faire tomber sa mère en amour pour lui et lui apprendre qui il était et qui il voulait devenir, puis il apprenait à faire tout ce que les adultes qui l'entouraient savaient faire, petit à petit, sans jamais se décourager. Elle pouvait passer des heures à regarder un bébé dormir, téter, puis s'éveiller chaque jour un peu plus.

__ Avez vous mal quelque part ?

La blondinette s’approcha du fauteuil de la Reine qui avait donc réussi à se lever et à s’habiller, même à se coiffer pour reprendre doucement le cours de sa vie. Elle fit chauffer de l’eau et observa la jeune mère pour voir comment elle allait à la couleur de sa peau de ses yeux et à sa mine générale.
(c) DΛNDELION


A la frontière entre la vie et la mort ☽ Eleanor Signat10
Ingheam Harclay

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sorcière des Bois
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ingheam Harclay
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Messages : 301
Membre du mois : 0
Célébrité : Dagny Backer Johnsen
Maison : Harclay
Caractère : Impressionnable, Dévouée, Naïve, Mystique
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la frontière entre la vie et la mort ☽ Eleanor   A la frontière entre la vie et la mort ☽ Eleanor EmptyLun 25 Mai - 15:01


Après une grossesse aussi compliquée que la sienne, Eléanor chérissait chaque moment qu’elle pouvait passer auprès de sa fille, mais également de son cher époux même si les choses n’étaient pas encore parfaites entre eux. Elle avait l’impression que la présence de sa fille leur permettait de créer un début de connexion. Ils avaient enfin quelque chose qui pouvait les rapprocher. Eléanor était entourée de pensées positives, ce qui agissait directement sur santé. Ses gestes manquaient de précision avec sa petite princesse, mais elle se sentait mère et plus ou moins compétente malgré quelques doutes parfois. Si elle avait réussi à enfanter, elle était capable du meilleure. Elle se sentait différente depuis la naissance de sa fille, peut-être plus forte, moins abattue par les évènements. Elle avait même trouvé la force de s’installer sur le fauteuil au coin du feu, même si elle savait qu’elle devait encore se ménager.

Ingheam venait de faire son apparition dans sa chambre et fut accueillie par un franc sourire de la jeune femme. Eléanor avait besoin plus que jamais de ses conseils. Cette dernière l’avait accompagné tout au long du processus et si le Maestre avait assuré le côté médical de l’accouchement, Lady Harclay avait été des plus indispensables. Elle lui avait apporté la confiance nécessaire et un sentiment très particulier qu’elle ne saurait décrire. La jeune reine lui annonça que la nuit avait été calme et qu’elle avait enfin pu se reposer, signe qu’elle gagnait petit à petit en santé. Cette nouvelle fut accompagnée d’un certain enthousiasme par la nouvelle venue. « Ça fait tellement de bien de se sentir enfin reposée. » ajouta Eléanor, la laissant regarder l’enfant qui dormait à point fermer après avoir pu boire au sein de sa mère. Encore maintenant, elle se demandait comment elle avait pu créer une telle merveille et elle remerciait les Sept chaque fois qu’elle entendait les petits bruits de vie de sa fille. Sigyn était une véritable pépite pour ses yeux et pour son cœur.

Eléanor prit le temps de réfléchir à la question de Lady Harclay sur ses douleurs. La question pouvait sembler simple, mais elle ne l’était pas. Difficile après l’épreuve de l’accouchement de faire le point entre une douleur « normale » et quelque chose de plus grave. Elle craignait également de dire une bêtise et de se couvrir de ridicule par sa méconnaissance. Cette pensée fut également balayée d’un revers de la main. « Et bien rien de très dérangeant, mais je dois dire que mon bas ventre me tire parfois. Notamment lorsque je suis debout. Ce n’est pas vraiment douloureux. Heureusement, elle disparait rapidement une fois dans une position plus confortable. » surement avait-elle encore besoin d’un peu de temps. Ingheam s’affaira autour d’elle en faisant chauffer de l’eau avant de l’observer. « Je me languis de quitter la chambre, bien que ce ne serait pas raisonnable. »
Eléanor Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Nord (-) Princesse du Royaume des Rivières et des Collines
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Eléanor Stark
Messages : 34
Membre du mois : 0
Célébrité : Sarah Bolger
Maison : Stark de Winterfell
Caractère : obstinée ▪▪ Naïve ▪▪ Réfléchie ▪▪ Rancunière ▪▪ Diplomate ▪▪ Exigeante
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la frontière entre la vie et la mort ☽ Eleanor   A la frontière entre la vie et la mort ☽ Eleanor EmptyLun 15 Juin - 23:53



   


A la frontière entre
la vie et la mort



Eleanor & Ingheam


   
On n’accouche pas dans la réalité ordinaire, on doit quitter la réalité, le connu, et partir vers un ailleurs où naissent les bébés. Un ailleurs aussi loin que l’inconscient, où la femme va devenir intensité et puissance. Elle va devenir le vortex même de son accouchement.

   
Pour sûr, une jeune mère devait être entourée de pensée positives et soutenue autant que possible, aidée aussi parfois, même si chaque bébé était différent et chaque relation mère enfant aussi, ce qui faisait parfois des conseils des autres de vaines tentatives. Cependant, Eleanor semblait s’en sortir admirablement, et la petite Sigyn dormait paisiblement.

__ Il faut laisser le temps à votre corps de se remettre de tout ça. Mais en tout cas, vous avez bien travaillé, tant pour fabriquer ce petit être si parfait que pour la mettre au monde.

Ingheam sourit et s’approcha de la Reine. Le bébé n’avait à priori aucun besoin que qui que ce soit d’autre que sa mère s’occupe de lui, elle se concentra donc sur la femme qui avait traversé des épreuves difficiles, tant physiquement que moralement et qui se lançait à présent dans la grande aventure de la maternité avec une force nouvelle qui semblait irradier son visage. C’était bon signe, elle reprenait des couleurs et semblait en bonne forme malgré les petits désagréments dont elle fit part à la jouvencelle.

__ Je vois, c’est normal, ça devrait se remettre petit à petit, mais on peut aider si vous le voulez. Il existe un soin qui aide le corps dans son ensemble à se remettre en place et l’esprit à renaître. En revanche, cela se fait à deux normalement, j’aurais besoin qu’une de mes élèves m’assiste et vous devrez vous dénuder. Je ne sais pas si c’est un problème pour vous. Si vous ne voulez pas, je peux essayer seule, mais je ne sais pas si cela sera aussi efficace.

La blondinette sourit en tendant une tasse de tisane à sa Reine et ajouta :

__ C’est vraiment comme vous le sentez.

La Sorcière des Bois expliqua ensuite en quoi cela consistait afin qu’elle puisse choisir si cela l'intéressait en toute connaissance de cause. A mi chemin entre ésotérisme et médecine, ce rituel long de soin et d’écoute silencieuse, ou non d’ailleurs, était pratiqué par les sages-femmes depuis des temps immémoriaux. Il s’agissait d’aider, physiquement et mentalement la femme en mutation à se sentir bien, à prendre le temps de renaître dans un nouveau rôle et de sentir pleinement son corps et ses transformations éventuelles. Ingheam l’avait vécue lors de ses premières menstrues et savait combien c’était plaisant, même si la nudité pouvait déranger, surtout face à une inconnue.

__ Si je résume, nous allons nous occuper de vous comme d’un bébé pendant plusieurs heures, d’abord en discutant tranquillement, puis en vous massant, puis lors d’un bain très chaud et enfin en resserrant doucement le corps avec des étoffes. Et quand vous serez prête, vous pourrez sortir de ce cocon. Pendant ce temps, le bébé pourra être confié à une nourrice pour vous laisser tout le temps nécessaire pour profiter, sinon, nous le gardons avec nous et nous vous l’apporterons pour les tétées et les câlins si besoin. Là encore, c’est à vous de voir.

La Harclay nota aussi qu’Eléanor voulait sortir. Si elle ne pouvait évidemment pas encore raisonnablement rester longtemps debout et encore moins dehors, il était peut-être possible d’aller prendre l’air quelques minutes. Elle réfléchit à une solution, mais il faudrait avant tout avoir l’accord du Mestre. Pour elle, sortir quelques minutes n’était pas un mal, au contraire, mais elle ne voulait pas s’opposer aux recommandations médicales

__ Qu’en dit le Mestre ? Peut-être qu’avec une chaise à roulettes ou à porteur, vous pourriez passer une dizaine de minutes dans le Bois Sacré afin de prendre l’air. Je vais voir avec lui.

Ingheam sourit à nouveau, elle s’occuperait de tout le cas échéant pour ne pas que la Reine se fatigue pour rien.

__ A part ça, comment se passe l'allaitement ? Je vois qu’elle est repue, mais vous, comment ressentez vous les choses ?
(c) DΛNDELION


A la frontière entre la vie et la mort ☽ Eleanor Signat10
Ingheam Harclay

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sorcière des Bois
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ingheam Harclay
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Messages : 301
Membre du mois : 0
Célébrité : Dagny Backer Johnsen
Maison : Harclay
Caractère : Impressionnable, Dévouée, Naïve, Mystique
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: A la frontière entre la vie et la mort ☽ Eleanor   A la frontière entre la vie et la mort ☽ Eleanor Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
A la frontière entre la vie et la mort ☽ Eleanor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Un peu de hentaï pour un ado de 15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Le Nord :: Winterfell-
Sauter vers: