Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur les tongs Havaianas Brasil en noir
11 € 22 €
Voir le deal

Long ways to go yet
MessageSujet: Long ways to go yet   Long ways to go yet EmptyVen 17 Avr - 17:22

Il faisait frais au petit matin, sur les créneaux délabrés de Godric’s Hall. Si haut par rapport au bourg et à la vallée, le vent portait quantité d’odeurs. Certaines naturelles, comme les pins à flanc de mont de l’autre côté de la rivière. Ou parfois, une odeur un rien différente, que les gens identifiaient comme celle de la rivière en contrebas du promontoire rocheux où était si ma ville. Il y avait à cette heure l’odeur des feux de cheminée, et des premiers ingrédients cuits dans le bourg. C’était l’heure du pain et des saucisses, d’odeurs de râgouts ou de compotes sur le feu. Le temps était aux vaches maigres, mais les gens du bourg en avaient vu d’autres et tous rivalisaient d’ingéniosité pour garder le plus longtemps possible les réserves de produits frais et de gibier, pour se concentrer sur d’autres aliments que l’on trouvait en abondance dans les environs ; poissons de la rivière, champignons des berges mousseuses, baies de printemps et autres racines, comme celles que faisait pousser le meunier à côté de ses énormes courges qui régalaient quantité de familles. Il y avait de quoi manger, alors, même si le pain devenait plus rare et qu’à la viande se substituaient œufs des pondeuses et fromages de brebis. J’en avais l’eau à la bouche, après cette nuit passée à ruminer la proximité mais aussi les réticences de la jeune Alys, qui avait quand même accepté ma demande en mariage avec l’aval de son frère, présent en mes murs.


Gareth qui ne tarderait plus à devenir mon beau-frère, maintenant, même si les nouvelles venant du Roc impliquaient que le pays était en danger avec un Roi qui était mourant, à l’agonie des blessures subies par les tentatives des chiens qui avaient tenté de l’assassiner. En fin de compte, malgré tous les faits d’armes que propageaient les rumeurs au sujet du Lion, l’homme était en train d’être terrassé. La nouvelle avait fait long feu dans les couloirs du castel dominant la ville et je méditais sur l’avenir… Jusqu’à me rendre compte que je n’étais pas seul. Plus loin, bien couverte, une dame de haut parage, blonde comme les blés, se trouvait en train de deviser elle aussi l’horizon d’où le soleil s’élevait. Je la reconnaissais aussitôt. Plus que quiconque, Megara Lannister était la personne à qui je devais le plus pour avoir regagné tout ça ; mon nom, mon domaine, mon avenir. La réception des funestes présages pour notre monarque m’inclinait à ressentir quelque culpabilité, dans le sens où je l’avais privée, par mon invitation, des quelques derniers instants de son père… Du moins, si les nouvelles du Roc étaient bien celles que nous avions comprises, les éléments de langage n’étaient pas toujours les plus clairs et limpides qui soient.


Je m’inclinais respectueusement, main devant le diaphragme et l’autre derrière le dos quand j’arrivais à sa portée. Le rouge me montait encore aux joues mais je tentais de



| Votre altesse. Votre nuit en ces lieux a-t-elle été bonne ? Vous êtes bien matinale ; c’est la première fois que je ne me promène pas seul à cette heure sur ce chemin de ronde depuis que j’ai repris le castel… |



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 365
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Long ways to go yet   Long ways to go yet EmptyLun 4 Mai - 1:43

La nuit avait été brève. Écourtée. Déchirée autant que déchirante. La nouvelle était tombée, fatale et létale. Comme un couperet qui s'était abattu sans pouvoir être esquivé ou atténué. Megara avait la tête bien ancrée sur les épaules, physiquement, et pourtant, elle avait la sensation qu'on la lui avait décollé du restant de son corps. Ou qu'on la lui avait retourné en tout sens jusqu'à lui en donner la nausée. Le Roi Loren Lannister n'était plus. Un autre venait d'accéder au trône, du nom de Lyman. Ce qui ne pouvait qu'être le symbole du trépas de Loren. Megara venait de perdre son père et elle ignorait ce qu'elle ressentait réellement. Une flopée d'émotions venait tout bouleverser, altérant son jugement et pervertissant sa vision des choses. Et il n'y avait pas que ça qui était perverti, de son propre avis. Pourquoi lui était-il venu à l'idée que de s'offrir à son époux, encore et encore, lui permettrait de mieux faire face ? Sur l'instant, elle n'avait plus eu que ça à l'esprit, incapable de songer à quoi que ce soit d'autre. Elle s'était retrouvée au bord d'un goût sans fond, et peut-être avait-elle préféré y plonger toute entière en choisissant d'elle-même sa chute. L'ivresse et l'abandon des plaisirs de la chair plutôt que le désespoir terrassant de la perte paternelle. Et si, d'ordinaire, après de telles folies, elle sombrait dans un sommeil quelque peu profond, elle avait été ici incapable de fermer l’œil, de se laisser aller et de s'abandonner au repos. Comment pourrait-elle dormir, alors que ... Alors que son père n'était plus. Alors que son frère venait de se retrouver projeter sur le trône de façon prématuré. Alors qu'elle était loin de la citadelle royale de Castral Roc, incapable d'être là pour veiller sur la dépouille de son père autant que pour assurer à Lyman que ... Que quoi, d'ailleurs ? Tout s'en trouvait sans dessus dessous dans son esprit. Et peut-être qu'en d'autres temps, en d'autres lieux et en d'autres circonstances l'air frais d'un prompt petit matin sur le chemin de ronde de Godric's Hall aurait pu l'apaiser tout autant que lui remettre quelque peu les idées en place, mais présentement, il n'en était rien.

Où était son esprit, si ce n'était ailleurs, loin, si loin de ce castel qui se remettait tout juste d'un crépuscule mortel et mortifère ? Son corps était bel et bien là, lui, évidemment, alors même qu'elle aurait tant espéré qu'il en soit autrement. Elle s'en voulait, énormément. Elle s'en voulait d'avoir accepter d'accompagner Alys et Gareth, là même où son instinct premier avait été de refuser, afin de rester auprès de son père et de ses fils. Ses fils ... Voilà qu'ils venaient tous d'eux de progresser d'une place dans l'ordre de la succession au trône, accédant tous deux à une place sur un podium qui était désormais occupé par trois petites têtes blondes encore bien trop jeunes et innocentes pour que reposent déjà sur leurs si frêles épaules des lendemains si capitaux et si incertains. Son esprit était peuplé de sombres pensées, d'inquiétudes tenaces et primales, bien qu'elle ne songeait fort heureusement en rien à enjamber les créneaux et à ... Elle en était persuadée, mais si son père était là, ou même sa mère, d'ailleurs, et qu'ils se trouvaient tous deux être en mesure de lire ses pensées, ils ne manqueraient pas de la réprimander, à leur façon respective. Mais ils n'étaient pas là, et de façon terre à terre et cruelle, son père n'était plus là. Plus là du tout. Là même où, encore une fois, elle se trouvait au loin, hors de la Citadelle royale. Toujours ceinte de la tiare princière, mais désormais soeur de Roi et non plus fille. Quoi qu'un roi devait bien rester un roi, par delà son trépas, n'est-ce pas ?

Sa gorge était serrée, là où le deuil, la détresse intense et le remord total venaient lui enserrer la gorge avec une constriction qu'elle n'avait sans doute encore jamais ressentie à un tel paroxysme. Son corps entier était pétri de douleurs et de courbatures, là où, honteusement, elle en savait certaines être la conséquence des prouesses déplacées qu'elle avait réalisé en compagnie de Gareth. Mais elle se tenait droite. Elle se tenait aussi droite que possible, un châle pourpre passé par dessus ses épaules et enveloppant le haut de son torse. Une tâche d'étoffe bien trop vive pour le contexte actuel, mais si elle avait eu l'étrange présence d'esprit de faire déposer dans le fond de sa malle de voyage une ou deux robes d'une teinte la moins ostentatoire possible, au cas où ... Au cas où une tragique nouvelle devait s'annoncer. Ses cheveux, quant à eux, n'étaient sans doute pas suffisamment coiffés, pour une dame de son rang, alors qu'elle se trouvait en public, mais elle n'avait point songé à tout ceci, et sans doute Lord Potter ne s'en offusquerait-il pas. A moins que lui aussi n'ait l'esprit trop ailleurs pour s'émouvoir de telles frivolités. ❧ Lord Potter ... ❧ Sans doute le mouvement de tête, en réponse, se fit-il bien plus raide et engoncé qu'à l'accoutumée, mais tout son corps la lançait d'une douleur qui la pétrissait jusqu'au plus profond d'elle-même. ❧ Ma nuit ... Ma nuit a été brève, malheureusement. Rien qui ne soit de votre fait ou de celui de vos gens ou de votre domesticité, cependant. ❧ Elle déglutit, douloureusement, sentant qu'elle devait se reprendre. Les pleurs et la détresse terrassante devaient être réservés au cadre privé, alors qu'elle était présentement la Princesse, et non Megara. ❧ Nous avons un nouveau Roi Lord Potter. Un nouveau Roi et une nouvelle Reine. ❧ Avait-elle réellement besoin de mieux spécifier la chose, d'être plus pertinente et plus précise ? A ce qu'elle en savait, William Potter avait suffisamment d'esprit pour ne point avoir besoin qu'on lui balise encore mieux la voie. Et cela lui permettait, à elle, de ne point prononcer les mots qui fâchent, les mots qui tâchent. Pas ici, pas maintenant.


Hear us Roar

The real happy endings come after a story with lots of ups and downs...

Long ways to go yet Meg_toto
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Megara Lannister
Messages : 3355
Membre du mois : 4
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Long ways to go yet   Long ways to go yet EmptyJeu 7 Mai - 21:22

Tout dans l’attitude de la princesse me dit que la vague missive que j’avais moi-même reçue était vraie, et que cette vérité était funeste pour le royaume et la famille Lannister.


On en était déjà tous à se demander de quoi demain sera fait. Parce qu’un Roi malade et c’est tout un pays qui retient son souffle, qui s’interroge sur ses perspectives. C’est étonnant quand on y pense, que tant de choses dépendent d’une seule personne. Pour quelqu’un comme moi, c’est même carrément effrayant. Je ne me suis déjà pas vu avec la responsabilité de quelques centaines d’hommes et de la perspective de combats arme au poing pour délivrer mon bourg de naissance, ce n’était pas pour présider au destin de tant et tant de gens. Combien y en avait-il seulement dans l’Ouest, des gens ? Je ne savais même pas, mais ça devait faire beaucoup. Rien qu’à Port-Lannis, la ville grouillait de gens et de vie. Mais du Roi dépendait tout. Je ne l’avais vu que de loin. Pour moi, c’était la Reine qui présidait au Royaume. Mais était-ce encore le cas ? Le Prince Lyman m’avait fait plutôt bonne impression, mais je le connaissais peu. Je ne savais pas quel genre de roi il serait. Cela m’effrayait un peu, quelque part. Je craignais aussi qu’à peine mes pénates retrouvées je sois appelé pour honorer serment d’allégeance et confiance placée sur mes épaules… Je ne voulais pas me dérober à mon devoir, bien sûr. Mais j’en avais peur quand même. Et je venais à peine de retrouver mon foyer.


Et dans tout ça, que deviendraient les princesses ? Le decorum royal de l’Ouest ne se passerait jamais d’elles. Et elles ne seraient même pas forcément amenées à avoir un rôle de premier plan, même celle qui allait devenir Reine. Tout dépendrait bien sûr des souhaits de son seigneur et maître. Elle devait surtout pleurer le père. Le peuple parlait de lui. Parfois pour en rire. Mais le peuple l’aimait. Les gens n’avaient pas fait l’association entre les querelles de nobles et le Roi, ils avaient bien séparé les deux. Ce gentil Roi parfois moqué sous cape allait bientôt être pleuré par tout un pays qui avait bien compris que sa neutralité serait plus que jamais remise en question avec un souverain pacifiste disparu, qui avait passé l’essentiel de sa royauté à éviter les conflits avec ses voisins en alternant alliances et commerces. Ce n’était plus très drôle dès lord, de concevoir un tel homme avec des traits qui laissaient pointer la satyre.


Megara Lannister devait se sentir terriblement seule, malgré son époux, ses enfants. Se faire arracher son père est toujours un drame. Je déglutissais péniblement, regard humide, quand je repensais à la dernière fois où j’avais vu le mien, débraillé, épée dénudée au poing et nous houspillant pour nous remuer alors que lui-même allait se battre et mourir dans la cour du castel. Il était mort là, juste en bas. Ne regarde pas, William. Ce n’est pas le moment. La jeune femme semblait terriblement affectée. Je comprenais son désarroi, et ce mot n’était qu’un vague euphémisme de ce qu’elle ressentait. Comme le mien, son père avait été assassiné. Et n’avait même pas pu vraiment se battre contre ce qui l’avait agressé.


Je hoche la tête en signe d’acquiescement, baissant les yeux.



| J’ai reçu une missive, sans doute venue peu après la vôtre. Le mestre n’a pas su me dire de quoi il s’agissait concrètement, mais il craignait déjà que votre père… Enfin je veux dire… Je suis d-désolé, Altesse. Je vous p-présente mes condolo…Condoléances. |


Oh non, ça reprenait… mais je ne pouvais pas me laisser démonter par les circonstances. C’était elle qui souffrait, pas moi. Je déglutissais, me machouillais la langue pour m’en calmer le débit.


| Y a-t-il.. Je veux dire… je peux faire quelque chose ? |



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 365
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Long ways to go yet   Long ways to go yet EmptyJeu 18 Juin - 17:51

Godric's Hollow se réveillait, progressivement, et avec ardeur, dans un silence imparfait. Les travailleurs matinaux n'étaient point là pour avancer sur la pointe des pieds, mais bel et bien pour débuter leur labeur quotidien. Il en allait de leur subside, ainsi que de leur volonté à reconstruire la ville et les terres alentours. Tous ceux là, tout autant qu'ils étaient, ignoraient sans nul doute tout de la terrible tragédie qui venait de survenir. Pour eux, sans doute, ce matin était pareil aux autres, bien que la jeune femme savait qu'il était fort possible qu'ils sentent tout de même poindre sur leurs épaules une pression supplémentaire due à la présence en ces lieux de Gareth, Alys et elle. Après tout, elle était Princesse de l'Ouest, et sans doute pouvaient-ils vouloir lui faire la meilleure des impressions, jusque dans les petites choses, afin de ne point mettre leur seigneur dans l'embarras. Mais elle était persuadée qu'ils ignoraient bel et bien tout du trépas de Loren Lannister et de l'avènement sur le trône de son fils Lyman. Ils l'apprendraient, bien évidemment, mais ce ne serait point de la bouche même de Megara. Ce n'était pas là son rôle, et elle ne s'en sentait ni l'envie ni la force. Elle était éprouvée, et préférait se préserver autant que possible, sans réellement sans sentir honteuse ou confuse. Mais lorsqu'ils sauraient, qu'en penseraient-ils ? Seraient-ils éplorés, eux aussi, ou plutôt indifférents, voire même soulagés ? La jeune femme espérait bien que la première option soit la bonne, mais son esprit inquiet ne pouvait s'empêcher de dégager entièrement la possibilité d'horizons bien plus gris, voire plus sombres. Sa naïveté lui était revenue en plein visage, et ce, à plus d'une reprise, dans l'année écoulée, et elle s'efforçait aujourd'hui d'en faire moins preuve qu'à l'accoutumée. Mais n'étant pas encore très habituée à s'en tenir à une telle attitude, elle se retrouvait piégée par son propre esprit qui, pour combler le manque, créait sans doute de toutes pièces des inquiétudes qui n'avaient pas lieu d'être, ou en tout cas pas en de pareils extrêmes.

Et puis, il y avait Lord Potter. Lord William Potter. A ses paroles, en réponse aux propres siennes, et à son attitude, elle comprenait que le doute ne lui était pas permis, à lui, concernant le changement de front que ceignait désormais la couronne royale des Terres de l'Ouest. Lui savait désormais qui siégeait sur le trône de la grande salle de la Forteresse de Castral Roc. Il en avait été informé par une missive, en ce tôt matin, étant alors au nombre de tous ces vassaux que la Couronne avait sans nul doute contacté. Les plumes avaient dû frénétiquement gratter des centaines de parchemins, auprès du Mestre de Castral Roc et de ses aides. Il en allait de la responsabilité de la Couronne que de tenir informés les seigneurs du Royaume du bouleversement venant de survenir. Ces derniers, en tant que vassaux, représentaient l'autorité royale au sein des terres qu'ils gouvernaient, afin de la propager au mieux. Mais ils avaient aussi pour rôle de transmettre les grandes décisions, car il était impossible au Roi de contacter directement et personnellement l'ensemble de ses sujets. Alors, comment le jeune homme gérerait-il la communication du trépas du Roi ? Sans doute du mieux qu'il pourrait, n'étant pas rompu à l'exercice. Mais, après tout, qui l'était, réellement ? Même ceux qui avaient déjà de l'expérience en ce domaine n'avaient sans doute jamais pu que précédemment annoncer l'avènement de Loren, suite au trépas de son propre père. Autant dire qu'il s'agissait tout de même d'une maigre expérience ... ❧ La Couronne vous remercie de votre sollicitude, Lord Potter. Tout comme moi ... ❧ Ses mains se resserraient instinctivement sur son châle, comme pour s'entourer et se protéger. Pas qu'elle craignait la réaction de son interlocuteur ou qu'elle se sentait incertaine en sa présence, mais elle avait la sensation de ne pouvoir pleinement et amplement se contrôler et se faire forte et déterminée. Elle venait de perdre son père, mais ici, en ces lieux, elle se devait avant tout d'être la Princesse de l'Ouest, représentante, malgré elle, de la famille royale. Tout en réceptionnant les condoléances de William Potter. ❧ Il n'y a guère rien que vous puissiez faire pour moi, malheureusement. Mis à part prier les Sept pour que le règne de notre nouveau Roi soit aussi long, prospère et pacifique possible. ❧ Il en allait de la survie du Royaume, tout comme, d'un point de vue bien plus personnelle, du bonheur et de l'épanouissement de Lyman. Ce qui lui tenait forcément beaucoup à cœur, en tant que sa petite sœur. Elle était la sœur d'un jeune Roi qui, tout comme elle, avait perdu son père et leur cadette à tous deux. Les pertes humaines devaient donc à lui aussi lui paraître bien trop conséquentes pour qu'on puisse ne point en espérer l'endiguement. ❧ Il va vous incomber d'annoncer la nouvelle à vos gens. J'espère que vous saurez trouver les mots pour rendre le meilleur des hommages à feu le Roi Loren. Je sais ... Je sais que mon père n'a point été parfait, mais il a tout de même toujours eu à cœur le bonheur et l'épanouissement de son peuple. ❧ Né sur les centres d'une guerre, le règne de Loren avait en effet été plutôt doux et prospère, les champs n'étant pas ravagés par les conflits nationaux et les hommes n'ayant point ardemment été mobilisés pour aller combattre à l'étranger. Loren n'avait point été un faiseur de veuves et d'orphelins.


Hear us Roar

The real happy endings come after a story with lots of ups and downs...

Long ways to go yet Meg_toto
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Megara Lannister
Messages : 3355
Membre du mois : 4
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Long ways to go yet   Long ways to go yet EmptySam 27 Juin - 23:44

La gêne était sans aucun doute la sensation que j’avais connu durant la plus grande partie de mon existence. Mais en cet instant c’était pire que d’habitude, car j’avais bien conscience que je ne pouvais pas être d’une grande aide pour la princesse dans ces circonstances douloureuses. J’avais pourtant partagé une expérience semblable, et je savais fort bien comment se déroulait le deuil d’un père, voire de toute une famille d’un coup. Je savais aussi ce que cela faisait de perdre ses proches dans des circonstances aussi complexes. Je pouvais me montrer compatissant mais en réalité je ne savais pas du tout comment gérer un deuil… J’avais juste appris à faire avec, à continuer de faire ce qu’eux auraient souhaité, avec l’énergie qui me faisait tant défaut naturellement mais que j’arrivais malgré tout à puiser dans leur souvenir encore si vivace. Etait-ce ce genre de conseil que je devais donner à la jeune princesse ? Etais-je même seulement en droit, en devoir de lui dire quoi que ce soit ? Elle était princesse… Et la prunelle des yeux de feu le Roi Loren. Infiniment plus précieuse, plus intelligente et importante que je ne le serais jamais.


Je ne disais rien, alors, ou pas grand-chose. Essentiellement de peur de commettre un impair. Je ne voulais pas me la mettre à dos, Megara Lannister, pas après tout ce qu’elle avait fait pour moi. Je ne pouvais pas lui manquer à ce point alors qu’elle avait tout fait pour moi, qu’elle avait engagé son honneur et sa crédibilité pour moi… Son argent aussi. Tout, en réalité.


Cela devait faire étrange tout de même, de se dire que son frère allait devenir Roi. Mais je ne me permettais pas de juger ; je connaissais mal le Prince Lyman. Il m’avait semblé juste, mais occupé. Je ne savais pas encore s’il serait un bon roi mais ma position à moi était bien plus facile, désormais, car la jeune femme ne pourrait plus jamais se permettre de juger son frère, du moins en public. Je ne m’inquiétais pas encore de ce que je pourrais dire à mes gens. Godric’s Hall avait déjà connu son lot de malheurs et il ne me semblait pas possible que le peuple accueille plus mal la nouvelle d’un Roi que de la prise de la ville et leur assujettissement à une force de mercenaires.



| Vous n’avez pas me remercier, ma dame… |


C’était même tout naturel, compte tenu des circonstances. La belle a l’air si touchée, si fragile… J’aurais envie de la serrer contre moi, comme je l’aurais fait de mes cousines jadis. Mais je ne pouvais pas. Maintenant plus que jamais il y avait un protocole. J’inclinais doucement la tête quand la jeune femme me remerciait encore et m’appelait à la prière, pour elle comme pour le nouveau Roi. En fait, essentiellement pour son frère. Et pour le Royaume… Megara Lannister était quelqu’un d’altruiste.


| Je prierais pour Sa Majesté le Roi et pour tout le royaume, votre altesse, car nombreux doivent être les affligés dans ces circonstances. Votre peine sera partagée par beaucoup. Outre le fait que feu votre père était très apprécié, tout le monde espérait que son règne continue de nous maintenir loin de la guerre et de la folie des hommes. |


Même si j’étais bien placé pour savoir que la folie avait pu nous toucher…


J’opinais du chef quand la Princesse sembla s’inquiéter de la postérité de son père, et de son héritage. Je pouvais très bien comprendre ce genre de dilemme éminemment personnel, familial, qui mettait en question tout ce que l’on avait pu faire et croire de toute son existence. La mort de ses propres ascendants, c’était quelque chose de terrible.



| Je leur annoncerais, ne vous en faites pas, princesse. Je pense que nous organiserons, quand le temps sera propice, un banquet en l’honneur du nouveau Roi et je dirais quelques mots sur son père, valeureux, qui jadis nous a protégés de la ruine et qui a su nous tenir à l’écart des conflits qui ne nous regardaient pas. |


J’hésitais, mâchant mes mots avant de reprendre.


| Vous êtes sûre que je ne peux rien faire de plus pour vous ? |



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 365
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Long ways to go yet   Long ways to go yet Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Long ways to go yet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Les Frontières-
Sauter vers: