Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Carte graphique MSI Radeon RX 6700XT Gaming X 12 Go ...
Voir le deal
869.99 €

 

 Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé]

Aller en bas 
MessageSujet: Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé]   Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] EmptyDim 5 Avr - 20:41

Jon avait toujours un peu de mal à trouver son équilibre en tant qu'époux. Pour certains cela relevaient d'une évidence, pour d'autres, ce n'était qu'une présence comme une autre, qui devait répondre à des attentes qui se répétaient de génération en génération. L'amour. L'amour avait été une grande question depuis le début de son mariage, et même avant. Pourquoi cela semblait-il si important pour un homme ? Pour un héritier ? Pour un roi … Car il avait vu le mariage de ses parents, il avait pu voir la distance qui s'était creusé entre les deux, sans que rien ne semble pouvoir les relier à nouveau pleinement un jour … Il n'avait qu'une douzaine d'années à la mort de sa mère, mais il s'était rendu compte de choses, des choses sur lesquelles il lui était difficile de mettre des mots, jusqu'à ce que son père le fasse. Jon avait compris bien des choses ce jour-là, des choses douloureuses, mais même avant cette discussion avec son père, il avait toujours compris qu'il ne ferait pas le choix de son épouse. Il était né pour être roi un jour, son mariage devait être le gage d'une alliance forte pour lui mais surtout pour son royaume, bien qu'il avait estimé qu'une nordienne pouvait répondre à ses critères, il en avait été autrement. Mais ce n'était pas pour autant une fatalité … Il avait bien vu le regard que Jeyne avait posé sur Lyman Lannister, et la réciproque avait été touchante, même si Jon avait été quelque peu jaloux de voir sa sœur partir avec le lion, bien loin du Nord, de Winterfell et de lui. Il avait été question de la terrible Argella Durrandon, il avait même été un temps de voir un mariage avec Rhaenys, ce qui était assez déroutant puisqu'elle avait épousé son père. Enfin, il avait été question du Val, et d'une des cousines du roi. Ysilia semblait douce et ils avaient entretenu quelques échanges épistolaires, avant que Torrhen ne vienne à dénoncer les agissements de Sharra Arryn, condamnant le prince à devoir faire un large détour pour aller faire la guerre dans le Conflans contre les Hoare.

Puis tout c'était précipité, le combat contre les Tully, le mariage de Torrhen Stark et de Rhaenys Targaryen, abandonnant titre et nom pour fonder l'Empire des Braenaryon, et avant qu'il n'avait pu s'en rendre compte, il avait perdu sa complice à Salvemer, s'était vu couronné et marié par la même occasion avec la fille aînée de Lyham Tully. Sa rencontre, cette superficilité et cette nette inconscience, de se promener en forêt seule alors que le Conflans entier en voulait au traitre et à sa famille. Jon n'en voulait pas pour diverses raisons, qui ne regardait que lui et son père à qui il en avait fait part. Les Tully avaient bien participé à combattre les hommes du Nord pendant des années et des années, et il fallait à présent faire comme si de rien n'était. Jon était un homme d'honneur, un homme élevé dans la tradition du Nord, peut-être rustre mais qui n'avait qu'une parole, et il avait promis à Lyham comme à Eléanor de prendre soin d'elle et c'est ce qu'il avait fait. Depuis qu'il était de retour dans le Nord, il avait passé le plus clair de ses journées comme de ses nuits à ses côtés jusqu'au moment de l'accouchement. Voilà qu'une semaine s'était écoulée depuis la naissance de leur petite princesse, et il continuait à être au chevet de son épouse, profitant de sa fille, bien que cette petite chose fragile restait une grande inconnue pour lui. En cette fin de journée, il savait que la grand-mère de Eléanor était présente dans la chambre conjugale, elle passait beaucoup de temps avec sa petite-fille et par la même, son arrière-petite-fille. Maintenant que son épouse avait appris la triste nouvelle concernant la mort de sa mère, elles pouvaient ensemble commencer le travail de deuil, et Jon savait que c'était une chose difficile, lui-même aurait aimé que sa mère soit là aujourd'hui à ses côtés. Il finit par rentrer dans la pièce après avoir pris le temps de discuter avec le Mestre, il salua la reine mère du Conflans, qui après quelques échanges de paroles, s'éclipsa et Jon put s'avancer auprès de son épouse, posant un baiser sur son front avant de s'installer dans le fauteuil à ses côtés, comme il avait pris l'habitude de le faire. Sigyn semblait profondément endormie dans son berceau. Il lui sourit légèrement. « Comment te sens-tu aujourd'hui ? »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 6621
Membre du mois : 81
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 2548

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé]   Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] EmptyMar 7 Avr - 13:59

Eléanor serrait sa fille dans ses bras, caressant délicatement sa joue alors que les larmes coulaient sur les siennes malgré toute la retenue dont elle tentait de faire preuve. La maternité avait mis son corps à l’épreuve et si la joie de pouvoir serrer contre elle l’être qui avait grandi en son sein était incommensurable, la fatigue n’en restait pas moins très présente. À cette fatigue, s’était ajoutée une tristesse sans fin. Alors qu’elle était en train de donner la vie, cette dernière quittait le corps de sa chère mère. Le destin était bien cruel. Jamais Eléanor n’aurait la chance de lui présenter sa merveille, de lui dire à quel point elle avait pensé à sa mère à chaque instant de sa grossesse et peut-être même lui évoquer l’amour qu’elle avait pour elle. Sans aucun doute, la jeune reine du Nord avait grandi durant ses longs mois de grossesse et c’était d’autant plus visible alors que sa fille était à ses côtés. La tempête qui l’avait animé durant ses jeunes années et qui avait éclaté au moment de ses fiançailles s’était tue pour laisser place à un instinct maternel presque surnaturel. Elle était consciente de pouvoir mourir par amour pour cet enfant qui était le sien. Eléanor était devenue mère.

La présence de Lady Tully, sa grand-mère à ses côtés était un véritable atout et lui mettait du baume au coeur. Elle savait dissiper les peurs de la jeune maman. Au fil des jours, les gestes devenaient bien plus naturels, presque automatique et instinctif. S’occuper de sa chère Sigyn était devenu l’ancre d’Eléanor pour se maintenir à flot dans un tumulte d’émotion contradictoire. Le travail de deuil sera long et difficile, mais avec ce soutien à ses côtés elle ne pouvait que surmonter cette épreuve. Les deux femmes avaient passé une bonne partie de l’après-midi à s’échanger des souvenirs. La jeune mère avait appris les premiers pas vacillants d’Alysanne lors de sa naissance et tout l’amour qu’elle portait à sa chère progéniture. La relation entre mère et fille n’avait pas toujours été parfaite. Eléanor étant bien plus semblable à son père qu’à sa mère, ce qui avait causé quelques conflits qui lui semblaient maintenant terriblement insignifiants. Elle se réconfortait en imaginant sa mère en paix. L’heure n’était plus à la chamaillerie. C’est dans ce sens que sa grand-mère insista pour qu’elle écrive à son père, d’oublier le passé, de ne pas lui tenir rigueur de la décision qui avait été prise de la laisser dans l’ignorance jusqu’à l’accouchement en accord avec Jon et sa tante. Lui aussi venait de perdre son épouse et devait gérer sa propre souffrance. Eléanor obtempéra sans discussion. Maintenant elle comprenait.

L’arrivée de Jon précipita le départ de la reine mère du conflans non sans un dernier mot pour sa descendance. Les deux jeunes parents avaient besoin d’un peu de temps ensemble ne serait-ce que pour s’extasier sur le fruit de leur mariage. Eléanor n’était que peu présentable à cet instant, bien loin de ce que l’on attendrait d’une reine, mais son aura avait quelque chose d’unique à cet instant. Elle observa Jon près de leur fille. Une certitude l’envahit sur le moment : si leur mariage ne serait certainement jamais parfait, mais il allait être un bon père d’une façon ou d’une autre. Eléanor sortit de ses pensées en entendant sa voix s’élever. Elle prit quelques secondes pour peser ses mots : « Je dois dire… que je me sens bien. La fatigue s’estompe peu à peu… Pour ce qui est de la peine, le temps fera son œuvre. » sa réponse avait le mérite d’être honnête. Elle tendit la main vers sa fille : « Je ne cesse de me demander ce que nous avons fait pour que les anciens dieux nous accordent pareils merveille. »

Anonymous
Invité
Invité


Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé]   Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] EmptyMar 21 Avr - 19:12

Jon avait toujours eu une certitude, un jour il deviendrait père. La question n'était pas de savoir s'il devait l'être ou non, pour des besoins dynastiques, non c'était un désir profond qui remontait à bien des années en arrière. Cela pourrait sans doute être étonnant de savoir cela sur lui, qu'un homme soit aussi intéressé par le fait d'avoir un jour des enfants. Il n'était pas plus question de parvenir à placer ses espoirs dans ces enfants pour qu'ils viennent à faire mieux que lui. Ce n'était pas une prétention quelconque, mais il était né prince héritier, s'il venait un jour à régner, ses enfants seraient forcément des princes et des princesses de sang à leur tour et auraient donc la possibilité un jour d'atteindre la même place que celle que leur père occupait alors. Non Jon n'avait donc pas de problèmes à régler avec son avenir, mais il en avait à régler avec son passé. Il avait tant espéré être à la hauteur de ce père qu'il ne connaissait si peu. Torrhen semblait inatteignable, même pour son héritier, et cela avait été pendant très longtemps une blessure importante dans la vie et dans le cœur du jeune garçon qu'il avait été. Il l'admirait tellement, faisant tout chaque jour pour que le roi du Nord soit fier de lui, du garçon puis de l'homme qu'il était devenu. Il s'était mis une grande pression sur les épaules, encore plus que ce qu'il n'avait déjà à gérer, mais pouvait au moins bénéficier du soutien de sa mère mais aussi de son oncle Brandon. Au regard de ce qu'il connaissait aujourd'hui, sur la relation qu'entretenait Sigyn avec celui qui avait joué le rôle de père de substitution, tout semblait avoir une autre signification, bien plus grave, bien plus lourde à porter. Cela continuait à le hanter le jour comme la nuit mais il n'avait pas le choix, il devait faire avec, il devait vivre avec cette charge supplémentaire et ne jamais en parler à personne. Aujourd'hui encore, il cherchait d'une certaine façon l'approbation de son père dans les décisions qu'il prenait, même s'il commençait doucement à se détacher de cette attente permanente.

Peut-être était-il finalement un bâtard, peut-être était-il le véritable fils de Torrhen Stark ou de Torrhen Braenaryon. Jon était jaloux de cette famille qu'il construisait avec Rhaenys et qui semblait plus importante que celle qu'il avait eu un jour avec sa première épouse et avec ses autres enfants. En discutant avec son frère, Walton, il avait finalement compris qu'ils partageaient tous les deux les mêmes peurs, et la même tristesse, et que finalement au fond de son cœur, il se méfiait tout autant que lui de ce qui était en train de se jouer plus au Sud. Mais il avait compris aujourd'hui également que la famille s'était celle que l'on décidait de choisir, et qu'on décidait de construire. Ici, à Winterfell, venait de naître une nouvelle petite princesse, une nouvelle petite louve portant le nom de Sigyn, et il n'avait aucun doute là-dessus, cette petite fille aux cheveux auburn et aux yeux aussi sombre que ceux des Stark, était bien son enfant, était bien son sang, et il ferait n'importe quoi pour elle. Peut-être n'était-il pas le fils que Torrhen aurait désiré avoir, qu'il n'aimerait sans doute pas autant que son petit Aeden ou des autres enfants qu'il aurait avec sa nouvelle épouse. Cependant, Jon savait une chose, il serait un véritable père pour sa fille et pour ses enfants à venir et c'était tout ce qui comptait réellement. Et il espérait sincèrement que la naissance de Sigyn serait un renouveau pour son couple, pour le Nord également. Le chemin avait été long et difficile pour en arriver jusqu'ici mais maintenant qu'ils étaient devenus parents, qui sait ce qui allait se passer entre eux. Une certaine tendresse s'était créée pendant la grossesse de la jeune femme et il ne pouvait qu'être reconnaissant d'être encore en vie et de lui avoir donné sa fille. Il la regarda un long moment en silence, la laissant prendre le temps pour lui répondre, il ne voulait pas la brusquer. « Je ne sais ce que je peux faire pour t'apporter plus de réconfort après la disparition de ta mère. Le temps fera son œuvre mais ne pourra tout effacer, ce serait malhonnête de dire autre chose, mais notre fille et ta grand-mère sont là pour te rappeler que les bonnes choses existent, et moi aussi je suis là pour toi. Cela ne changera pas. » Il lui avait fait cette promesse il y a bien longtemps et ne comptait pas changer de discours. Il tourna son regard vers Sigyn. « Oui elle est magnifique … J'ai si peur encore de la prendre dans mes bras, j'ai l'impression que je vais la casser en deux quand c'est comme ça. Je ne sais pas ce que cela donnera en grandissant, mais elle est déjà un rayon de soleil dans le froid épais du Nord. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 6621
Membre du mois : 81
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 2548

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé]   Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] EmptySam 2 Mai - 22:14


La vie d’Eléanor avait été bouleversée en si peu de temps. Les choses s’étaient précipitées et elle s’était retrouvée emportée dans un ouragan sur lequel elle n’avait aucun contrôle. Il y a quelque temps encore, elle s’imaginait, avec une grande naïveté, le jour où son père viendrait lui parler de son mariage futur, de celui qu’il lui avait choisi, l’informant au préalable et peut-être même en lui laissant le choix. Comme si elle avait eu à un seul moment le choix… Elle devait faire ce qui était le mieux pour les siens, comme sa mère auparavant, et même sa grand-mère. C’était ainsi qu’on élevait les filles de bonne famille et c’était un rôle qu’elle était heureuse d’avoir. Mais son mariage avec Jon avait été une surprise, loin de ses fantasmes d’adolescentes. Épouser Jon revenait à épouser le Nord, une nouvelle contrée, bien différente de celle dans laquelle elle avait grandi. C’était sans compter le titre. La petite princesse du royaume des rivières et des collines était devenue reine du Nord. Les évènements s’étaient enchaînés : les fiançailles, le mariage et le grand départ pour Winterfell qui deviendrait son chez-elle. C’était beaucoup de chose pour une si jeune femme même si elle était d’une certaine manière préparée à une destinée. Eléanor avait été terriblement déboussolé, ce qui avait affecté sa relation avec son époux. Ils étaient incapables de se comprendre comme s’ils parlaient deux langues différentes. La jeune femme avait fait son possible pour attirer son attention, son affection, mais n’avait eu que des échecs cuisants à cause de sa maladresse. Une jeune femme sans expérience et surement un peu trop fantasque pour le roi du Nord.

Puis son ventre s’était arrondi, signe qu’elle portait la vie. Les rondeurs et les premières douleurs et saignements avaient apportés beaucoup d’inquiétudes. La jeune femme s’était retrouvée recluse dans sa chambre pour son bien et celui de leur enfant à venir. Elle avait eu de longues heures pour penser, réfléchir à sa situation. Elle en était venue à la conclusion qu’elle n’avait d’autres choix que de laisser le temps au temps. Que pouvait-elle faire d’autre ? Plus elle essayait de forcer son époux à l’aimer plus elle le faisait fuir. La naissance de Sigyn dans la douleur et la peur finit de transformer l’adolescente naïve en mère, peut-être même en louve, qui se voulait digne de son statut. Faire table rase des erreurs du passé.

La prévenance de Jon concernant le décès de sa mère et la tendresse qui naissait entre eux était un premier pas vers cette nouvelle vie de famille. C’était la seule idée qu’elle voulait garder en tête pour le moment. Son objectif le plus cher pour ne pas sombrer dans la tristesse de voir sa mère disparaître.  Elle lui fit un petit sourire triste, fermant quelques secondes les yeux pour ne pas les laisser se remplir à nouveau de larmes. « La douleur est encore très présente et je sais qu’elle ne disparaîtra jamais totalement. Je ne veux pas qu’elle disparaisse, ce serait comme accepter de la perdre définitivement. Et ça, je ne peux pas. » Sa voix s’étrangla. Elle préféra se taire. Elle murmura un dernier « Merci. » Elle appréciait son soutien et sa présence. Elle se sentait soutenue.

Rassembler toute son attention sur Sigyn était le meilleur moyen de s’attacher aux bonnes choses de la vie et de repousser la mort qui semblait bien trop proche d’elle depuis quelques temps, comme une connaissance indésirable. Ils ne pouvaient quitter leur fille du regard.   « Notre rayon de soleil. Avec un tel regard, elle saura faire fondre le cœur de quiconque l’approchera.  » Ils allaient faire en sorte de lui offrir une belle vie. Eléanor caressa doucement le visage de l’enfant qui réagit d’un petit balbutiement, avant qu’elle ne relève la tête vers Jon, une lueur d’espièglerie dans le regard :   « Installe-toi confortablement, fais-moi confiance.» avec beaucoup de douceur, elle s’approcha de lui avec leur fille, et corrigea légèrement sa position avant de lui glisser dans les bras sans la lâcher. L’objectif n’était pas de le brusquer, mais de l’aider dans ce premier pas, de lui laisser le temps… . Sigyn réagit à la présence de son père. « Regarde, elle succombe déjà à ton charme.  »

Anonymous
Invité
Invité


Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé]   Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] EmptyDim 17 Mai - 20:10

Jon savait qu'il y avait tant de choses qui le séparaient encore de son épouse. Ils avaient trouvé une sorte de compromis, un accord tacite qui n'avait pas été prononcé à voix haute entre le couple royal du Nord. Il y avait eu tant de tensions entre eux, que le jeune souverain en avait été bien souvent désespéré, sans savoir ce qu'il était possible ou non de faire pour pouvoir rétablir une situation un peu plus classique, moins tendue, moins étouffante pour les deux jeunes gens qui n'avaient pas voulu de tout cela mais pour autant, ils étaient essentiels de faire avec ce qu'on leur avait donné. Eléanor avait accumulé les erreurs envers son époux et même son futur époux quand ils étaient tout juste fiancés. La jeune femme avait eu cette insouciance face au danger alors que son père était considéré comme un traître par une grande partie du peuple du Conflans, et donc elle devenait alors une cible de choix pour ceux qui avaient le désir ardent de se venger de cette famille qui s'était littéralement vendue à l'ennemi. Elle s'était ensuite montrée bien rapidement tactile avec Jon et demandeuse en retour d'une certaine tendresse que le nouveau roi du Nord, et futur époux de cette princesse tout nouvellement désignée, n'était pas en mesure d'assouvir. Au vu de la situation, il aurait été sans doute chose aisé pour le Stark de profiter de cette démonstration de la part de sa fiancée, il était certain que cette fois, les négociations pour une union entre les deux familles aboutiraient, et qu'ils pouvaient potentiellement se permettre quelques caresses l'un envers l'autre, sans que cela ne vienne à être réellement un problème. Jon n'en restait pas moins un homme de parole, un homme qui était guidé par une certaine morale, qui le tenait alors éloigner de ce genre de contact avant qu'elle ne soit officiellement son épouse, devant les Dieux et également devant les hommes. De plus, il était hanté par le souvenir de Willona, l'une des filles de la maison Reed, qui l'avait accompagné au Sud et qui avait alors mystérieusement disparu à Salvemer, sans que jamais son corps ne soit retrouvé. Il avait aimé cette femme et la douleur de sa perte était arrivée au même moment que l'obligation de ce mariage avec une famille qui avait été longtemps les ennemis du Nord. Jon n'avait pas réussi à se réjouir et cela avait duré un long moment.

Cependant, après avoir longuement conversé avec sa belle-mère, l'impératrice Rhaenys, elle avait réussi à le convaincre de faire des efforts pour espérer sauver son couple, même si on ne leur demandait pas ce genre de choses, l'important étant d'avoir un héritier pour le Nord. Le reste était bien secondaire. Pour autant, Jon avait la volonté que les choses soient plus apaisées pour pouvoir permettre à l'enfant qui allait naître de venir au monde dans une famille qui s'entendait un minimum pour s'épanouir le mieux possible. Les choses avaient été presque plus difficiles encore quand le nouveau souverain était revenu à Winterfell, comme héros de guerre. L'un et l'autre ne se comprenaient pas, jusqu'au moment où son épouse s'était effondrée dans la salle du trône, perdant quantité de sang, qui avait profondément inquiété le Star. Alors Eléanor, comme Jon, avaient accepté de faire une trêve pour sa santé, et pour la santé de l'enfant. Là dans cette chambre, ils semblaient véritablement former un duo, une famille autour de cette petite princesse qui venait de naître. Jon hocha doucement la tête alors qu'elle lui parlait de la douleur de la disparition de sa mère. « Il n'est pas question d'effacer ta douleur, ta mère où qu'elle puisse être, continuera à veiller sur toi, sur ton frère, ta sœur mais également sur notre petite-fille … Elle sera toujours là dans ton cœur et tu sais … J'ai parfois l'impression que ma mère guide mes pas, qu'elle m'attend quelque part et qu'elle me donne confiance. » Jon posa les yeux à nouveau sur sa fille et se mit à rire doucement. « Tu penses sérieusement qu'avec un tel regard elle pourra faire fondre n'importe quel cœur … Je trouve qu'elle a mes yeux … Et je n'ai jamais été le candidat idéal pour pouvoir être ce genre de personne … Et je ne suis pas certain de vouloir avoir trop de galants venir à tourner autour de ma fille. » Jon la regarda alors avec étonnement et il vint à s'installer le mieux possible dans le fauteuil, la voyant alors approcher avec la petite Sigyn. Il fit au mieux pour pouvoir caler ses bras dans la meilleur position pour pouvoir tenir l'enfant contre lui, sans lui faire de mal, mais il était presque tremblant à ce geste tendre. « Tu … Tu es certaine que je ne vais pas lui faire de mal ainsi ... »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 6621
Membre du mois : 81
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 2548

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé]   Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] EmptySam 29 Aoû - 13:03

Eléanor était tombé de haut quand elle s’était rendue compte que tous les mariages ne ressemblaient pas à celui de ses propres parents. Mais elle avait oublié deux choses capitales, son père aimait sa mère avant leur mariage, ils s’étaient rencontrés et il l’avait courtisée avant de demander sa main et de partager sa vie. C’était, à l’époque où le contrat avait été signé, un mariage possible politiquement, une alliance raisonnable, mais un des rares mariage motivé avant tout par l’amour. La jeune truite avait rêvé d’un mariage comme celui-là, simple et empli d’affection. Elle en avait parlé à son géniteur et ils avaient convenu tous deux que cela serait possible qu’il attende son avis avant de conclure des fiançailles. Mais cela, cette possibilité, cette relative liberté, c’était avant que son père soit capturé par le Nord, avant que, choisissant de s’allier à Torrhen et Rhaenys, il devienne Roi du Conflans Libre et se dresse donc contre Harren le Noir, son ancien souverain. Oh jamais elle ne pourrait lui en vouloir pour cela, elle même n’avait jamais porté le Hoare dans son cœur, pas plus que sa descendance et cela était encore plus vrai à présent qu’elle regardait sa fille lui faire des risettes. Il avait toutes les raisons du monde de rejoindre l’Empire. Mais devenir Roi impliquait que sa fille aînée devenait Princesse et une pièce maîtresse pour les alliances. Elle l’avait bien compris, mais elle n’avait pas prévu que ce serait si compliqué.

La née Tully n’avait pas choisi Jon, sauf que le fait qu’elle puisse l’aimer n’avait fait aucun doute dès leur première rencontre et bêtement elle avait pensé que cela serait rapidement réciproque, surtout si elle parvenait à le charmer à la façon des filles de petite vertu. N’était-ce pas là ce que les hommes désirent ? Petite idiote. Ils peuvent les désirer mais ils ne les épousent pas, jamais ! Heureusement pour elle, le jeune loup était un nordien dans toute sa splendeur, froid voir glacial, mais avec un sens de l’honneur et un respect de sa parole aussi sûr que l’Hiver vient. Aussi, n’en avait-il pas profité, et malgré toutes ses erreurs et les risques qu’elle avait pris, oubliant complètement la devise de sa famille, l’alliance avait été conclue et le mariage prononcé. Imaginez un seul instant que ce ne fut pas le cas et que la petite Sigyn naisse bâtarde, Eléanor déshonorée ainsi que toute sa famille. C’eût été une catastrophe politique et militaire, le désastre aurait largement dépassé la réputation de la jeune femme. Et pourtant, des conseils, elle en avait reçu. Mais elle avait continué à n’en faire qu’à sa tête, oscillant entre l’affection qu’elle ressentait à l’égard du Roi et le ressentiment qu'elle nourrissait d’être sans cesse rabrouée.

Heureusement, il y avait Sigyn et depuis sa naissance, ils semblaient avoir trouvé un certain équilibre. Eléanor après avoir frôlé la mort et appris celle de sa mère, mais surtout après avoir donné naissance à une louve, s’était prise pour ce petit être et était décidé à tout faire pour que son époux n’ait plus à se plaindre d’elle. Peu importait qu’elle dusse renoncer au bonheur d’être aimée, il fallait avant toute chose qu’elle aime Sigyn et qu’elle lui offre des parents convenables, qui arrivait à se parler normalement et assurer non seulement la lignée des Stark, mais aussi la paix à Winterfell et dans le Nord et l’alliance avec le Conflans Libre en étant juste une bonne Reine pour lui. Un pilier, comme l’avait été Alysanne pour Lyham.

__ Merci Jon. Nos mères veillent sur nous et sur notre enfant, j’en suis certaine aussi. Mais ce qui me rend le plus triste je crois, c’est qu’elle ne pourra jamais voir notre petite Princesse et que je ne pourrais jamais lui dire merci d’avoir été une si bonne mère avec moi. Je ne me suis rendue compte de tout ce qu’elle a fait pour moi, tout ce qu’elle était que lorsque j’ai regardé Sigyn pour la première fois.

Elle écrasa une larme sur sa joue et prit une grande inspiration en regardant le nourrisson et ajouta, avec autant d’assurance que possible :

__ J’espère être une aussi bonne mère pour notre fille.

La rouquine hocha la tête avec un léger sourire encore empli du chagrin de la perte de sa mère.

__ Tu as bien fait fondre mon cœur à moi.

C’était vrai. Malgré leurs disputes, il y avait quelque chose de certain, c’est qu’elle aimait cet homme, aussi distant soit-il avec elle. Cela aurait pu être pire, même si ça l’avait amenée à commettre de nombreuses erreurs, elle aurait pu le trouver laid ou lâche. Ils ne se comprenaient pas, ils ne l’aimait pas, mais au moins il y avait ça, ça et leur fille désormais. La jeune mère lui laissa tout le temps de s’installer confortablement tandis qu’elle s’approchait pour lui donner l’enfant. Elle posa délicatement l’enfant dans les bras de Jon et continua à tenir la toute petite tandis qu’elle expliquait :

__ Ne t’inquiètes pas. Tu cale sa tête au creux de ton coude. C’est le plus important, elle ne la tient pas encore. Et tu mets ta main ou ton bras sous ses fesses pour la soutenir. Comme ça.

Sigyn regardait son père avec intensité et les yeux d’Eléanor allaient de l’un à l’autre, charmée par ce joli tableau qu’elle essayait de graver dans son esprit. Elle avait lâché la tête de l’enfant, mais gardait sa main dessous, non pas qu’elle n’ait pas confiance en son époux pour la tenir, mais il ne semblait pas être un grand habitué des bébés et elle, si. Elle plaça son autre main sur le bras de Jon qui tenait les fesses et sourit.

__ Sigyn, je te présente ton père.

Le bébé esquissa un ersatz de sourire et essaya maladroitement d’attraper la barbe de Jon en levant sa main vers son visage, sans, bien sûr, y parvenir.




Eléanor Stark
Eléanor Stark
Messages : 142
Membre du mois : 0
Maison : Stark
Caractère : Entêtée, Enjouée, Candide, Raisonnable, Rancunière, Diplomate, Intransigeante, Protectrice
Célébrité : Sarah Bolger

Infos supp.
Richesses : 285


Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t7036-eleanor-stark-family-duty-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t7039-eleanor-stark-journal-d-une-truite-devenue-louve https://bloody-crown.forumactif.org/t7038-eleanor-stark-une-truite-dans-la-meute
MessageSujet: Re: Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé]   Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] EmptyDim 4 Oct - 13:17

Jon avait toujours été un loup solitaire la plupart du temps. Dans son enfance, il avait été un petit plaisantin et il avait de bons souvenirs avec une majorité des jeunes personnes qui avaient grandis au cœur de la forteresse du Nord. D'une certaine façon, il y avait toujours eu des moments dans sa vie où il se mettait presque naturellement en retrait, car il aimait être seul, il aimait avoir l'impression de pouvoir toucher du bout des doigts ce petit sentiment de liberté, de s'accorder juste un temps pour se libérer l'esprit et aussi de temps en temps de s'échapper tout simplement des hautes tours. Ce qui avait une fois manquée de lui coûter la vie, alors qu'il avait glissé lors  Mais quelque chose avait tout changé dans sa vie, un simple événement avait fait basculer le petit garçon rieur vers ses recoins les plus sombres, venant à apprécier la plus grande solitude et à détester toutes les grandes manifestations, où le nombre de convives venait à dépasser la dizaine et obligeait donc le jeune homme à devoir jouer un jeu qu'il détestait. Il n'était pas doué dans l'apparat et n'avait jamais aimé à jouer les faux semblants pour les besoins de la couronne. Il y parvenait parfois dans des moments où il n'était pas impliqué personnellement dans la situation, mais il ne manquait pas de se refermer immédiatement et bien involontairement quand les choses semblaient lui échapper et que cela provoquait chez lui un profond et fort sentiment, que ce soit la colère, la jalousie, la tristesse … Il s'était comporté ainsi au moment de la célébration du mariage entre Jeyne et Lyman Lannister, alors qu'il sentait un certain désespoir à perdre sa sœur et à la voir s'éloigner de Winterfell pour toujours, surtout qu'elle semblait bien plus qu'heureuse d'accompagner le jeune lion jusqu'aux terres de l'Ouest, puisque la jeune fille apparaissait très éprise de son époux.

La guerre avait bien rapidement repris le dessus et Jeyne n'avait plus donné de signe de vie. Après la perte de sa mère, il avait du accepter de tirer également un trait sur les liens qui le reliait à sa sœur. La famille avait toujours eu une importante place dans le cœur du jeune loup mais d'une certaine façon, il avait été déçu ou attristé par la disparition des membres qui lui tenaient à cœur. Peu de temps avant son propre mariage, c'était Willona Reed, dont il était très attaché qui avait disparu et alors qu'il aurait pu avoir cette femme au tempérament de feu dans sa vie, à ses côtés pour pouvoir tenir le Nord, son père en avait décidé autrement. Il avait du aller rechercher sa jeune fiancée en pleine baignade dans la nature avec une insouciance plus qu'inconsidérée au vu de la situation dans laquelle se trouvait toute sa famille. Les choses n'avaient eu de cesse d'être de plus en plus compliqué entre les jeunes mariés et il avait espéré que les longs mois de séparation permettraient de les rapprocher une fois qu'il allait revenir sur ses terres et dans la forteresse de Winterfell, qui était la demeure familiale des Stark. Mais encore une fois rien ne s'était passé comme il l'avait imaginé, et s'il était prêt à faire des efforts pour le bien de sa famille à venir, son épouse était elle prompte à lui faire une série de reproches sur son comportement. Il était clair que l'un et l'autre n'étaient jamais dans un même mouvement, quand l'un tentait quelque chose, l'autre venait alors à envenimer la situation, et ils arrivaient étonnamment à le faire à tour de rôle dans une parfaite gymnastique. Ils étaient donc quand même capables de faire quelque chose en commun concernant leur union, celui de creuser un peu plus le fossé qui venait à les séparer.

Finalement, c'était l'idée de la mort qui semblait avoir donner un second souffle à leur union et surtout la naissance de la douce petite princesse du Nord, la première née du nouveau couple royal. Jon se doutait que cet événement allait changer beaucoup de choses dans leur existence à tous les deux et de se rendre malheureusement compte de ce qui avait maintenant disparu. Jon vint doucement serrer le bras de la jeune souveraine, dans un geste tendre, de compassion mais toujours un peu maladroit surtout quand il s'agissait de son épouse. « Je ne doute pas un instant que ta mère savait ce qu'elle avait fait pour toi. Ne sois pas trop dure avec toi, tu étais jeune et tu avais une certaine vision de l'existence. Beaucoup de choses ont été chamboulés ces derniers mois, ce n'est pas toujours facile à appréhender, j'en ai conscience ... » Il lui fit un petit sourire à son attention après la déclaration de ses sentiments à son égard. Jon avait toujours été honnête, et lui avait dit qu'il ne lui mentirait pas sur la nature de ses propres sentiments. Mais à présent, il devait bien reconnaître qu'il était un peu plus enclin à laisser une porte ouverte vers son cœur. Il la laissa approcher pour pouvoir caler la petite fille dans le creux de ses bras et il eu l'impression que son cœur manqua à un battement dans sa poitrine alors que son regard rencontrait celui de sa fille. Il la tenait comme Eléanor le lui avait dit et il se pencha doucement pour pouvoir embrasser son front puis chacune de ses joues avant de redresser son visage pour pouvoir serrer la main du nourrisson avec autant de délicatesse que possible. « Bonjour, ma petite louve ... »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 6621
Membre du mois : 81
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 2548

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé]   Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] EmptyDim 11 Oct - 19:28

Le geste et les paroles de Jon touchèrent la née Tully au plus profond de son coeur. Ainsi, sous ses dehor froids et distants, il comprenait ce qu’elle pouvait ressentir. Elle lui rendit son sourire et murmura, reconnaissante :

__ Merci.

Peut-être qu’ils étaient en train de mettre fin à leur espèce de malédiction, celle qui les faisait s'éloigner toujours plus l’un de l’autre. Celle qui faisait que quand l’un était prêt à faire des efforts, l’autre se montrait froid voir véhément. Il fallait l'espérer, pour Sigyn, pour le Nord, pour l’Empire. Il fallait l'espérer pour eux deux aussi. En tout cas, si Eléanor avait jusqu’à présent totalement échoué à être un bon soutien pour le Roi du Nord, il venait de démontrer que lui pouvait être un soutien pour elle. Elle appréciait. Son coeur se mit à battre la chamade, mais elle savait qu’il ne fallait pas aller trop vite en besogne. Elle avait peur de le brusquer et elle même n’avait ni envie de tout faire échouer, ni d’aller trop vite alors que tant de chagrin pesait encore si lourd dans son coeur. De toute façon Sigyn et sa rencontre avec son père passait en premier. Mais elle pouvait enfin voir toute la tendresse dont il était capable quand il le voulait et avec sa fille se fut encore plus flagrant. Il la prit délicatement et embrassa sa jolie frimousse avec amour avant de lui parler.

La Reine était sous le charme de ses deux amours, émue par les forts sentiments que le Roi montrait pour sa fille et par ses propres sentiments pour ces deux êtres, l’un qu’elle n’avait pas besoin de protéger mais pour qui elle voulait être le parfait partenaire et l’autre pour qui elle donnerait sa vie sans hésiter. Elle enleva sa main de sous les fesses de la princesse, elle pouvait sans nul doute avoir entièrement confiance en son père pour la tenir en sécurité. Il se croyait peut-être maladroit mais il ne l’était pas du tout. Ils étaient beaux tous les deux. Elle les regardait en souriant. Sigyn pour répondre à son père se mit à faire des bulles avec sa bouche. Elle retira sa main du bras de Jon et se redressa sans les quitter des yeux avant de reculer un peu pour trouver place dans un fauteuil non loin de là et pouvoir avoir le privilège d’être témoin de leur silencieuse discussion sans interférer.

La Princesse serra ses tout petits doigts sur l’index de son père, tout fière d’avoir réussi à l’attrapper, même si en vérité c’est lui qui lui avait donné. Elle était bien calée entre ses bras, bien tranquille et elle le dévisageait apprenant ses traits par coeur, détaillant chaque expression qu’il montrait avec grand intérêt. Elle avait beaucoup été entre les bras de femmes, et un visage d’homme était quelque peu nouveau pour elle, mais elle n’avait pas peur, elle pouvait sentir sa mère non loin de là, son odeur et sa présence et son calme. Elle n’avait donc pas à avoir peur. Cet être humain là, de la même espèce qu’elle avait du poil au menton et vraiment c’était très intrigant, mai sa voix lui disait quelque chose. Père… père. Qu’est-ce que ceci ? Ce doit certainement être quelqu’un en qui on peut avoir confiance, si non, maman ne m’aurait pas laissée entre ses bras. Elle fronça les sourcils, toute son attention dédiée au regard de son père puis au bout d’un moment, ajustant son mouvement aussi bien que possible, elle essaya à nouveau d’attrapper la barbe de Jon, mais ne fit que la toucher du bout des doigts avant que sa main n’atterisse finalement sur son torse. Elle émit une sorte de grognement de mécontentement.

__ Une vraie petite louve.

Rit doucement Eléanor. Sans nul doute que leur fille aurait un caractère bien trempé vu la détermination qu’elle mettait à obtenir ce qu’elle voulait. Mais elle était encore trop jeune pour voir correctement et encore plus pour coordonner ses mouvements avec ce qu’elle voyait. Elle se contenta donc pour cette fois de dévisager son père avec intensité, de faire des bulles et de petits bruits. Même ses expressions étaient balbutiantes. Pourtant rapidement, ses yeux commencèrent à se fermer et elle les rouvrait avec de plus en plus de difficulté. Elle était épuisée par son activité intense des dernières minutes et elle s'endormit doucement dans les bras de son père, faisant quelque grimaces au cours de ses rêves de nourrisson. Eléanor se rapprocha pour la regarder. Elle avait un visage encore tout rond, de petites mains parfaites, un air paisible. La jeune mère aurait pu passer des heures à l’observer, détaillant chaque petite chose qui la rendait unique et magnifique, chaque grimace, chaque mouvement de ses petits poings. Elle tétait sa langue par moment.

La riveraine déposa un baiser sur le front de sa fille tout doucement sans la réveiller et un autre sur le front de son époux, tout doucement aussi, même s’il ne dormait pas. La princesse avait encore un sommeil très erratique, il n’était pas exclu qu’elle se réveille au bout de quelques minutes comme il était possible qu’elle dorme plusieurs heures.

__ Veux tu que je la pose dans son berceau ?

Demanda-t-elle au Roi qui n’avait peut être pas la même passion pour les bébés et pas envie ou le temps de la regarder dormir dans ses bras le temps que durerait cette sieste ce que nul ne pouvait prédire. En revanche, il y avait de fortes chances pour qu’elle dorme plus longtemps dans les bras d’une personne de confiance que dans son petit lit, mais si elle se réveillait, Eleanor pourrait s’en occuper ou appeler une nourrice. Peut-être même aurait-elle faim et elle devrait alors lui donner le sein. Et-ce qu’elle pourrait le faire avec Jon dans la même pièce ? Était-ce autorisé, ne serait-il pas gêné ? Et elle, ne serait-elle pas encore plus gênée ? Ne prendrait-il pas cela pour une énième maladroite invitation ou une impudeur malvenue ? Quand il n’était pas là et qu'elle réclamait le sein pour manger ou pour s’endormir, cela lui semblait si naturel et simple de délasser son corsage et de la faire téter. Et elle ne savait pas quelle était la place de Jon dans cette histoire.




Eléanor Stark
Eléanor Stark
Messages : 142
Membre du mois : 0
Maison : Stark
Caractère : Entêtée, Enjouée, Candide, Raisonnable, Rancunière, Diplomate, Intransigeante, Protectrice
Célébrité : Sarah Bolger

Infos supp.
Richesses : 285


Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t7036-eleanor-stark-family-duty-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t7039-eleanor-stark-journal-d-une-truite-devenue-louve https://bloody-crown.forumactif.org/t7038-eleanor-stark-une-truite-dans-la-meute
MessageSujet: Re: Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé]   Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] EmptyVen 23 Oct - 13:01

La perte était une chose terrible quand on tenait sincèrement à la personne, et quand d'une certaine façon on venait à penser que tout ne lui avait pas été dit, que tout n'avait pas été réglé avec cette dernière. Jon ne savait que très peu de choses sur la relation que son épouse avait pu entretenir avec sa mère. Par ailleurs, il fallait bien qu'il reconnaisse également qu'il ne connaissait en réalité que très peu de choses d'une manière générale au sujet de cette dernière. C'était sans doute un des nombreux problèmes qui venaient à compliquer leur union, mais seul le temps pouvait faire son œuvre et les poussaient peut-être à s'ouvrir un peu plus loin vers l'autre. Ou plutôt, permettre à Jon de faire quelques pas en direction de son épouse et tenter par là d'améliorer les conditions de vie et d'épanouissement, autant celui de leur mariage, que personnellement. Jon n'avait connu que très brièvement la reine du Conflans libre, et cela le temps seulement de célébrer son mariage à Vivesaigues et de rester là-bas, jusqu'à l'annonce de la toute récente grossesse de la nouvelle souveraine du Nord. Les échanges avec cette dernière avaient été assez sommaires, si on oubliait les sermons qu'elle avait pu lui faire sur son manque d'enthousiasme flagrant qu'il avait affiché au cours de la cérémonie puis des festivités. Jon, particulièrement agacé par une nouvelle discussion sur son état d'esprit et sur l'expression de ses émotions assez négatives, avait du réitérer une nouvelle fois le serment de s'occuper de la jeune fille qu'il venait d'épouser et de la respecter autant que possible. Elle lui avait ensuite donner des conseils, qu'il avait écouté plus pour la forme que pour le reste il fallait bien avouer, mais il n'avait pas pris le temps de nouer de véritables liens avec sa nouvelle belle-mère. Ils avaient eu que de rares échanges de missives pour pouvoir parler de la grossesse d'Eléanor et des épreuves qu'elle devait par ailleurs affronter, mais cela était resté finalement assez formel et cordial. Les choses étaient forcément différentes pour Eléanor, mais il ne savait pas si elle s'entendait bien avec Alysanne. Pour autant, si on venait à prendre son propre exemple presque une décennie à présent depuis sa disparition et il aurait eu tellement besoin de pouvoir lui parler et de lui raconter ce qu'il s'était passé dans sa vie. Et surtout de comprendre ce qu'il s'était passé entre elle et son père, ou encore entre elle et son oncle, qui était la cause de nombreux problèmes au cœur même de la maison Stark. Sans doute qu'elle aussi aurait eu besoin de lui dire de nombreuses choses. Jon se massa quelque peu la nuque. « Je ne peux pas dire que cela te soulagera mais peut-être … Peut-être que tu pourrais lui écrire quelque chose … Bien qu'elle ne recevra pas cette missive, tu pourrais coucher sur le papier tout ce que tu aurais aimé lui dire et te libérer de ce que tu as sur le cœur ... » Jon avait pour sa part longtemps prié les Anciens Dieux en souvenir de sa mère.

Cependant, d'une certaine façon, son souvenir était à nouveau vivant au travers de cette petite-fille qui portait le même prénom que son illustre grand-mère. Jon ne doutait pas un seul instant que Sigyn aurait été plus qu'heureuse et fière de découvrir la nouvelle petite princesse et qu'elle aurait sûrement été complètement accroc à cette dernière. Jon avait toujours su que le jour où il deviendrait père, cela changerait complètement sa façon de voir le monde, mais il ne pensait pas être déstabilisé à ce point face à ce petit être qui se tortillait légèrement entre ses bras, qui ne manquait pas de faire des petites bulles avec sa bouche et qui venait à présent de capturer entre ses petits doigts minuscules l'index de son père. Tentant un coup de lui attraper également la barbe avant que sa douce menotte ne vienne à atterrir à nouveau sur le torse de son paternel. Il aurait sans doute pu rester des heures ainsi, à l'avoir tout contre lui. Ce contact avec la chair de sa chair avait quelque chose d'apaisant, surtout pour un esprit aussi torturé que pouvait être celui de Jon. Il émit un léger rire en réponse au grognement que sa fille vint à produire en signe de mécontentement. « Oui tu as parfaitement raison, je vois qu'elle a déjà son petit caractère, cela promet sans aucun doute. » Il vint à embrasser délicatement la main de sa fille, avant de redresser son visage pour pouvoir observer le sien, et le fait qu'elle était petit à petit en train de s'endormir au creux des bras de son père. Il sourit à son épouse juste après le baiser qu'elle déposa sur son front et il vint à hocher la tête lentement. « Cela sera sans doute bien plus simple que tu t'en occupes, j'ai peur de tomber avec elle en me levant ou même, de risquer à la cogner contre quelque chose … Je ne suis pas des plus adroits quand il s'agit de quelque chose de vivant. »  


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 6621
Membre du mois : 81
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 2548

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé]   Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] EmptyMar 10 Nov - 18:58

La relation entre une mère et sa fille n’était jamais facile. Il était toujours plus simple d’aimer et d’admirer un père absent qui ne pouvait pas faire d’erreurs que d'apprécier tout ce que faisait ou ne faisait pas une mère trop présente dont chaque faux pas, fut-il emplis d’amour maternel, était évident et imputable à merci. Finalement, ces difficultés se retrouvaient dans la relation d’Eleanor avec Jon, en quelques sortes. Elle était tombée amoureuse de lui quand il était en campagne sans vraiment prendre le temps de le connaître, ils avaient passé très peu de temps ensemble et il s’était montré assez froid et distant, pas très enthousiaste à l’idée de ce mariage sans qu’elle comprenne pourquoi. A son retour dans le Nord, elle lui avait reproché bien des choses, dont certaines auraient pu appartenir au passé si elle n’avait pas été autant sur la défensive. Tout cela parce que l’idée qu’elle s’en était faite sans vraiment le connaître, l’idée qu’elle avait du mariage, n’était pas du tout en adéquation avec ce qu’elle vivait. Il fallait espérer que cela cesse et qu’ils puissent se rapprocher, se respecter l’un l’autre et vivre ensemble sans tensions. Peut-être que s’ils faisaient tous deux preuve de franchise, ils pouvaient y arriver, peut-être que s’il lui disait ce qui l’avait rendu si morne à l’idée de ce mariage, elle pourrait vraiment lui pardonner d’avoir été si froid. Mais en attendant de trouver les clés pour améliorer leur relation, elle ferait de son mieux pour être la Reine et l’épouse qu’il méritait, et pour être une bonne mère pour Sigyn. Cela passait autant par ses actions que par le fait de faire le deuil de sa mère tout en se souvenant la merveilleuse femme qu’elle avait été. Ainsi, écrire ce que la désormais Reine du Nord aurait écrit à sa mère si elle n’était pas morte juste avant la naissance de Sigyn ? Eleanor se tourna vivement vers Jon. Elle trouvait l’idée excellente et n’aurait jamais imaginé qu’un tel conseil puisse émaner de lui. Elle posa sa main sur celle de Jon avec un sourire.

__ Je le ferais, c’est une très bonne idée. Elle ne recevra pas ma missive, mais elle recevra mes sentiments dans les Sept Paradis et saura combien je lui suis reconnaissante.

Il était probable qu’au fil des années, Sigyn développe elle aussi une relation compliquée avec sa mère, la jeune Reine en était bien consciente. Mais quoi qu’il arrive, quel que soit les sentiments de sa fille envers elle, elle ferait toujours de son mieux, elle l’aimerait toujours de tout son cœur et elle donnerait sa vie pour la protéger sans aucune hésitation. Il devait en être de même pour toute mère, pour Alysanne. Et, elle en était persuadée à regarder Jon contempler la petite Princesse et l’embrasser avec tendresse, qu’il en serait de même pour lui. Cela lui fit comprendre une chose : quels que soient les sentiments qu’ils avaient l’un envers l’autre, ils étaient mus, tous deux par le même amour pour leur fille, la même volonté d’être de bons parents pour elle, de faire de leurs mieux pour l'éduquer, l’aimer et la protéger. Au moins feraient-ils équipe pour cela, qu’il en vienne un jour à aimer la née Tully ou non. Et elle, pour cela, était prête à l’aimer et faire de son mieux avec lui quelque soit ses sentiments envers elle. Elle se promit donc en silence de l’aimer et de le chérir quoi qu’il arrive. Quand à le protéger, il était fort probable qu’il n’ait pas besoin d’elle pour cela, aussi préférait-elle ne pas songer à son impuissance face aux dangers qui pouvaient le menacer.

La Stark sourit à la réponse de Jon sur le petit caractère déjà bien affirmé de leur fille. Elle avait entendu dire que la mère de ce dernier était aussi une femme de caractère, elle aurait voulut en savoir plus, mais était-ce vraiment le moment de parler de Sigyn à son fils ? Elle en voulait pas raviver de mauvais souvenirs, pas en cet instant, pas alors qu’il n’aimait que peu se confier, encore moins à son épouse. Elle lui proposa de coucher l’enfant qui venait de s’endormir dans les bras de son père, mais il avait trop peur de la faire tomber. Eleanor était persuadée qu’il pouvait faire cela très bien, mais elle comprenait sa peur, elle aussi l’avait ressentie et elle ne voulait pas le brusquer.

__ Je doute fort que tu la fasses tomber ou que tu la cognes, tu fais bien trop attention à elle pour cela. Moi aussi je craignais de faire une bourde avec ma petite sœur quand je m’en occupais, mais cela ne m’est finalement jamais arrivé. C’est cette peur qui nous permet justement de faire attention. Mais soit, une prochaine fois peut-être.

Eléanor prit délicatement le bébé des bras de son père, prenant garde à bien tenir sa tête et ses fesses avant de la caler en toute sécurité dans ses bras sans la réveiller. Sigyn ne manqua pas de gigoter dans son sommeil lors de cette manipulation, mais la Reine attentive sut parer à chacun de ses mouvements sans difficulté. Elle se dirigea vers le berceau et y déposa la Princesse qui se réveilla et se mit à geindre doucement. Alors, elle la berça quelques instants en chantonnant une douce berceuse et Sigyn se rendormit pour de bon. Le bébé faisait des grimaces dans son sommeil et la jeune mère aurait pu rester des heures ainsi à la regarder dormir.

__ Elle est si belle…

Murmura-t-elle, autant pour elle qu’à l’intention de son époux.

__ Notre trésor...




Eléanor Stark
Eléanor Stark
Messages : 142
Membre du mois : 0
Maison : Stark
Caractère : Entêtée, Enjouée, Candide, Raisonnable, Rancunière, Diplomate, Intransigeante, Protectrice
Célébrité : Sarah Bolger

Infos supp.
Richesses : 285


Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t7036-eleanor-stark-family-duty-winter https://bloody-crown.forumactif.org/t7039-eleanor-stark-journal-d-une-truite-devenue-louve https://bloody-crown.forumactif.org/t7038-eleanor-stark-une-truite-dans-la-meute
MessageSujet: Re: Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé]   Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] EmptyLun 30 Nov - 20:25

Jon était conscient qu'il n'était pas le meilleur des conseillers quand il était question d'exprimer ses sentiments. Il n'était pas un homme du Sud, il n'avait pas été formé pour cela, pour la galanterie, pour les compliments romanesques et les démonstrations de sensibilité ou d'affection qu'il aurait pu avoir pour quelqu'un. Chacun viendrait à juger si c'était un défaut ou une qualité, il n'en avait que faire sincèrement. Il était un homme du Nord, il avait été fait d'un autre bois, bien plus tenace, bien plus coriace. Certes, si on venait à lui parler de l'exemple de Bowen Glover, cela venait ainsi à démonter toute la plaidoirie de Jon concernant ses sentiments et la nécessité de les montrer. Mais Bowen était un être à part, il avait toujours été fort galant, et fort avenant dans tous les aspects de sa vie, bien plus doux face au froid du Nord et c'était sans doute ainsi qu'il avait réussi à séduire son épouse et qu'il arrivait également à apporter sa contribution pour le royaume et pour l'armée. Il amenait quelque chose de mon sévère à la façon de gouverner de Jon et c'était sans doute pour cela que leur duo fonctionnait si bien à la tête de la couronne. Pour autant, est-ce qu'on pouvait en vouloir au jeune souverain ? Rien n'était moins sûr. Jon était né dans un couple où chacun des parties avait un caractère fort et avait l'idée de s'imposer face à l'autre. Car si Sigyn était une mère plus qu'aimante, il savait parfaitement que le mariage avec Torrhen Stark n'avait pas commencé non plus sous les meilleurs auspices. Il avait fallu s'apprivoiser, et Sigyn n'était pas facilement apprivoisable. Son père avait passé quinze ans à faire la guerre, sans compter celle qu'il continuait à faire depuis qu'il s'était auto-proclamé empereur. Quinze années à faire la guerre, ce qui voulait dire qu'il avait passé tout autant de temps loin de Winterfell et loin de ses enfants. Sigyn était donc devenu la figure de proue de ce navire qu'était la maison Stark et elle avait conduit ses enfants, à l'aide des frères du roi vers la place qui allaient devenir la leur. Jon venait petit à petit à se dire que c'était peut-être pour cela qu'elle avait fini par se rapprocher de l'oncle Brandon, à moins que leur histoire datait de bien avant et que cela viendrait une nouvelle fois à tout remettre en cause.

Jon s'était donc construit dans l'idée qu'il ne fallait pas montrer ses sentiments, qu'il fallait être fort, envers et contre tous, et il avait fini par tout garder au fond de son cœur, ses joies comme ses peines, se fermant sans doute petit à petit aux belles choses que la vie lui avait apporté. Mais pour autant, à chaque fois qu'il se laissait à entrouvrir un peu la porte de son cœur, il venait à perdre les gens qu'il aimait d'une façon ou d'un autre. Et il continuait alors à appliquer ce que son père lui avait dit : le pouvoir vous imposait d'être seul. Quand sa mère était morte, il s'était alors surpris à venir à parler à voix haute dans sa chambre, tout en fixant le feu ; il tentait de lui parler à elle, sans pour autant avoir les réponses qu'il cherchait. Il avait tout simplement besoin de vider son cœur et son esprit, et il avait toujours pensé que les flammes qui venaient à s'échapper de l'âtre de la cheminée pouvait emporter ses mots jusqu'à elle, auprès des Anciens Dieux. Il avait fini par perdre cette habitude, mais l'avait reprise dernièrement, depuis qu'il avait appris pour la liaison entre sa mère et son oncle, le possible fait qu'il était le bâtard d'un bâtard, même s'il n'en restait pas moins que le sang des Stark venait à couler dans ses veines. Il avait alors hurlé des mots à sa mère, des mots durs et douloureux mais il avait eu besoin de les dire à voix haute, pour tenter d'en retirer une partie du poids qui pesait avec. Même si, cela restait toujours dans un coin de sa tête, et que ni sa mère, ni son oncle ne pourraient jamais lui dire s'il était vraiment le fils du roi ou non. Alors si cela l'avait aidé quand même, peut-être que cela pouvait être aussi une solution pour Eléanor. Il voulait vraiment pouvoir l'aider dans l'épreuve qu'elle traversait, perdre sa mère alors qu'elle venait de devenir mère elle-même, le contraste était violent.

Sa petite princesse vint alors à s'endormir dans le creux de ses bras et il préféra laisser son épouse s'occuper de la recoucher. Bien que c'était également son premier enfant, elle avait sans doute fait ça bien plus souvent que lui au cours des derniers jours, et même avant quand elle avait du s'occuper de sa petite sœur Clarissa. Jon ne voulait tout simplement pas lui faire de mal à ce nourrisson, bien qu'il aurait pris toutes les précautions pour réaliser ce geste. « Il faudra tout simplement que tu m'apprennes à faire tout cela … Certes, je ne pourrais sans doute pas venir à lui donner le sein comme tu le fais, mais je peux apprendre pour le reste. Et j'ai envie d'apprendre pour le reste, pour elle et pour toi également. » Il se leva doucement, et il vint se glisser derrière son épouse, venant à mettre ses mains autour de sa taille, et venant à faire un léger mouvement pour qu'elle vienne coller son dos contre son buste. « Elle est parfaite en effet, tu as fait du très bon travail. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord


The enemy is at our gates,
Old allies, new traitors.
Even blood can fail you.
Winter is Coming.

Jon Stark
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 6621
Membre du mois : 81
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
Célébrité : Kit Harington

Infos supp.
Richesses : 2548

∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇

Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé]   Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] Empty


Contenu sponsorisé


Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Un instant rien qu'à nous [Tour VIII - Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Le Nord :: Winterfell-
Sauter vers: