Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -38%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
156 €

Les lois de l'hospitalité ⚸ Kaela Timbal
MessageSujet: Les lois de l'hospitalité ⚸ Kaela Timbal   Les lois de l'hospitalité ⚸ Kaela Timbal EmptyMer 25 Mar - 15:14
















Les lois de l'hospitalité

ft. Kaela Timbal

L’attente devenait de plus en plus insupportable. Heureusement Mryia avait fort à faire avec les préparatifs du mariage, cela la tenait occupée tout le jour et elle ne pensait pas à lui. Rodrik Harloi. Elle ne l’avait connu que quelques jours avant son départ, donc non, elle n’était pas amoureuse de lui, de toute façon, cela ne voulait rien dire. Mais elle l'appréciait, beaucoup, trop. Bref. Et pire, elle avait mit son putain de destin entre ses mains et sur la pointe de son épée, sans mauvais jeu de mot. Si cet imbécile ne revenait pas, elle se retrouverait avec un bâtard et une fois de plus sans avenir, même si, sa grossesse n’étant pas encore visible, elle pourrait peut-être se débarrasser du problème. Or elle commençait à en avoir marre de se retrouver dans la merde. Et le temps se faisait long, trop long à son goût. Vingt ans de vie commune avec Joren ne lui avaient pas appris la patience, ni à supporter les mois d’absence quand ce dernier partait en campagne. Elle avait fini par s’y faire, même si c’était toujours aussi insupportable. Mais disons que la dernière fois qu’il était revenu, il avait pété un plomb, elle gardait cette peur que Rodrik change d’avis, ou qu’il ne revienne pas, ou n’importe quoi. Les Derniers mois avaient été si éprouvants qu’elle ne savait même pas encore comment elle s’en était relevée et si elle s’en était vraiment totalement relevée. Elle espérait que les Dieux lui laissent un peu de répit avant leur prochaine blague parce que sinon, elle ne se relèverait peut-être pas cette fois.

Alanys Harloi était une excellente maîtresse de Maison et la veuve adorait discuter avec elle de la décoration, des invitations, des plats prévus, de l’organisation, du spectacle. Bon évidemment, ce n’était pas comme son mariage avec Joren, un événement Princier de grande ampleure dans le Royaume le plus puissant de Westeros. C’était le mariage du Seigneur le plus important des Îles de Fer en temps de guerre. Plus humide et moins grandiose. La brune aux yeux céruléens devait faire des efforts surhumains pour ne pas dépenser toute la fortune de la Maison de son promis dans de nouvelles toilettes, mais elle savait raison garder. De toute façon, ces Îles austères ne supportent que peu les couleurs et les étoffes de luxe. Soit, laine noire et grise, cuir, fourrure, c’était là sa nouvelle vie. Moins bien que ce qui lui avait été promis alors qu’elle n’avait pas dix ans, mais mieux que ce à quoi son premier époux l’avait condamnée en trahissant son père. Mais elle ne s’était pas encore décidée pour la robe de mariage et était en train de regarder une nouvelle fois les tissus et les dessins proposés par la couturière quand on toqua à la porte.

__ Votre Altesse, un bateau arrive au port. Il porte les couleurs de la Maison Timbal.

Était-ce mal de profiter de ce titre encore un peu, jusqu’à ce qu’elle doivent définitivement l’oublier ? Bien ou mal, elle ne s’en privait pas. Maigre consolation que de se faire appeler ainsi par les servantes et les femmes sel de son époux, mais c’était toujours mieux que rien. Les premiers invités allaient donc arriver incessamment sous peu !

__ Bien. Allez prévenir Dame Alanys et Gerolt si ce n’est déjà fait, que tout le monde se tienne prêt à les accueillir. Demandez aux servantes de préparer les appartements de l’aile ouest. »

La Dame de Dix Tour serait probablement d’accord avec elle, la vue depuis l’aile ouest était splendide, digne de la Maison Timbal, mais les appartements étaient petits, trop petits pour de nombreuses autres familles plus fournies. Pas qu’elle ne fasse pas confiance à sa belle mère pour ce genre de choix, mais elle avait bien trop l’habitude de gérer cela à Harrenhall avec autrement plus d’enjeu si l'on pouvait dire, car plus de jeux politiques que depuis qu’elle était arrivée, elle ne pouvait pas s'empêcher de prendre possession des lieux et de donner ses ordres. Elle espérait sincèrement qu’Alanys ne le prenne pas mal, car elle l'appréciait sincèrement.

La brune aux yeux azur se présenta sur le parvis aux côtés de sa future belle famille, vêtue de ses atours de Princesse : de grosses boucles d’oreille et un imposant collier dorés, un lourd bracelet où s'alternaient topazes, émeraudes, rubis et diamants noirs et sa tête était ceinte par une chaîne d’or blanc dans laquelle passait une tresse faite de rubans de satin noirs et bordeaux, à son auriculaire droit, un anneau d’or portant les armoiries de la Maison Hoare. Les deux Frey assuraient toujours sa sécurité à tour de rôle en armure de plate de chevaliers, mais ils avaient appris peu à peu à faire confiance à leurs hôtes et se tenaient donc en retrait, sauf peut-être quand Maron, toujours très hostile, s’approchait d’un peu trop près. Elle portait une robe de velours rouge sombre près du corps boutonnée devant au col montant, la noire aux couleurs des Hoare ayant été déchirée et rendue irrécupérable par le Sire de Dix Tours. Elle ignorait la façon dont les Timbal la voyaient, c’était l’occasion de faire connaissance avec chaque membre de la noblesse des Îles de Fer qu’elle n’avait que trop peu côtoyé jusqu’ici. Elle n’avait pas souhaité faire de tournée dans l’archipel pour éviter de s’imposer aux Seigneurs en tant que Princesse du Conflans, mais elle ne pouvait pas encore revêtir les couleurs de la Maison Harloi à laquelle elle n’était pas encore officiellement liée. Les Fer-Nés n’avaient peut-être aucun goût pour le protocole, mais elle, elle ne pouvait pas complètement l’oublier.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2048
Membre du mois : 10
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les lois de l'hospitalité ⚸ Kaela Timbal   Les lois de l'hospitalité ⚸ Kaela Timbal EmptySam 28 Mar - 14:10


LES LOIS DE L'HOSPITALITE
KAELA & MYRIA

Elle respirait à plein poumon l’air iodé. Une renaissance. Elle revenait de loin. Et à présent, la revoilà voguant sur son navire. L’équipage était affairé et elle goûtait avec plaisir les joies de la navigation. Elle avait été éloignée pendant bien trop longtemps de l’océan. Et comme nombre de fer-nés, elle avait du sel dans le sang. L’appel de la mer était permanent et elle n’était jamais aussi heureuse que quand elle voguait sur les flots. Elle retrouvait son élément. Cela faisait des mois qu’elle était alitée et pour une femme comme elle, c’était une véritable torture. Elle ne pouvait rester sans rien faire, c’était insupportable. Elle était cependant restée de longs mois à Vieux Wyk, dans sa demeure pour recevoir les soins indispensables après l’épisode de l’Ile aux Ours. Son épaule présentait une plaie béante, laide au possible et infectée. Elle avait bien tenté de se lever plusieurs fois et à chaque fois, elle avait dû se rallonger, terrassée par la fièvre et la tête qui lui tournait. Le guérisseur fer-né avait soigné la plaie, retirant les parties putréfiées ce qui avait valu des hurlements de douleur à la guerrière. Puis, il avait appliqué des bandages imprégnés de vin bouilli pour contenir les humeurs malignes. Ses bons soins avaient eu l’effet escompté et Kaela avait guéri. Il lui avait fallu également remusclé son bras, immobilisé pendant bien trop longtemps. Elle avait également une vilaine cicatrice sur l’épaule, boursouflé mais le guérisseur l’avait assuré qu’elle diminuerait avec le temps. Peu importait. Se retrouver bloquée avec sa mère en l’absence de la Flotte n’avait pas spécialement plu à la fer-née mais elle n’avait pas le choix.

Lorsque le message était arrivé à Vieux Wyk, Kaela l’avait ouvert et s’était empressée d’y répondre. Une union avec son vieil ami. Son frère d’armes, Rodrick. Elle avait été bloquée sur l’Ile aux Ours et n’avait donc pas eu beaucoup de nouvelles mais il semblait que son vieil ami avait succombé aux charmes de lady Harloi. Kaela n’avait pas d’animosité envers elle, elle respectait plutôt cette femme. Une guerrière à sa façon. Qui n’avait pas hésité à tuer son propre époux, dont pourtant il se disait qu’elle était folle amoureuse, quand ce dernier s’était élevé contre son père. Des actes qui faisaient d’elle, aux yeux de Kaela, une femme de conviction, prête à tout pour atteindre son but. Elle était ainsi également. S’il fallait une raison supplémentaire, Myria avait envoyé des bateaux à l’Ile aux Ours, aussi Kaela lui devait la vie. Et elle était reconnaissante. Sa mère était très liée à lady Alannys et elle se faisait une joie de la revoir.

Elle avait cinglé au large de Noirmarées pour redescendre en vue de Dix-Tours. Sa mère était dans sa cabine, n’étant pas une adepte de la navigation ce qui avait toujours agacé sa fille. Ses hommes vaquaient à leurs occupations, s’apprêtant à accoster. Ils la regardaient avec fierté. En effet, certains étaient des survivants, comme elle, de l’Ile aux Ours et cela soudait des guerriers d’être passés par pareilles épreuves. Quant aux autres, recrutés au retour de Kaela pour compléter l’équipage, ils étaient admiratifs des exploits accomplis même si cela s’était soldé par un échec cuisant. Dix-Tours était en vue. Kaela eut un sourire. Elle avait déjà été l’hôte de son ami Rodrick mais il ne serait pas là aujourd’hui, parti avec la Flotte de Fer combattre. Elle eut un pincement au cœur. Elle aurait tellement aimé être à ses côtés pour se battre. Elle l’attendrait chez lui et ferait donc connaissance avec sa promise qu’elle ne connaissait pas. Kaela avait revêtu des vêtements de voyage, pas de robe ou autre fanfreluches bien malaisée à bord. Elle ordonna qu’on prépare l’entrée dans le port et le navire fit voile, entrant dans la rade.

Sur le parvis, se tenait lady Myria Hoare, pas encore Harloi. Elle était sublime, vêtue comme une dame. Kaela faisait bien plus baroudeuse des mers à côté d’elle. Elle savait cependant se tenir un minimum, elle n’était qu’une seconde née mais elle avait reçu une éducation tout de même. Elle s’avança vers Myria, sa mère à ses côtés.

Lady Hoare. Je vous salue et vous adresse toutes mes félicitations pour l’heureux événement à venir. Je suis ravie de revenir voir ce cher Dix-Tours.

Des mondanités, elle en était capable. Elle était véritablement curieuse de cette femme.

Pardonnez ma tenue, ma Dame. Les voyages en mer ne sont guère propices à l’élégance. Si vous le permettez, serait-il possible de se changer afin de faire honneur à votre hospitalité ?
code by bat'phanie


Sang versé et Os brisés  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies ©️ okinnel.
Kaela Timbal
Kaela Timbal
Trinquons mes jolies, yoho !
Messages : 26
Membre du mois : 0
Célébrité : Keira Knightley
Maison : Timbal
Caractère : Violente - Loyale - Joueuse - Rancunière
Trinquons mes jolies, yoho !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les lois de l'hospitalité ⚸ Kaela Timbal   Les lois de l'hospitalité ⚸ Kaela Timbal EmptyAujourd'hui à 18:59
















Les lois de l'hospitalité

ft. Kaela Timbal

Myria fut étonnée d’être appelée Lady et non Myria. Elle nota que la jeune Timbal ne l’avait pas non plus appelée votre altesse, mais elle s’habituait au manque de goût pour les mondanités de la part des Fer-Nés et de toute façon, elle allait bientôt devoir renoncer à ce titre. Elle n’en tenait pas rigueur à celle qui se présentait à elle avec sa famille et un accoutrement digne de la dureté de ses Îles.

__ Soyez les bienvenus Lord Dickon, Mes Dames Lyra et Kaela Timbal. »

La Princesse du Conflans était bien obligée de les saluer dans l’ordre d’importance, même si c’était Kaela qui avait prit la parole en premier. Certainement encore une différence culturelle entre les Iles de Fer et le Conflans. Il lui faudrait certainement un certain temps pour comprendre toutes les subtilités des moeurs Fer-Nés, même si Rodrick s’était empressé de les lui apprendre avec force. Elle se prit à se demander s’il avait déjà couché avec la jeune capitaine, c’était assez probable, il fallait bien l’avouer, en fait, il s’agissait surtout de savoir avec qui il n’avait pas couché connaissant l'énergumène, mais bon, peut-être qu’elle se trompait et cela importait peu au final. De toute façon, il n’était pas homme à se laisser enfermer dans une cage, fuse-t-elle dorée, il allait bien falloir qu’elle se fasse à l’idée de partager. Ce n’était pas vraiment un problème, Joren n’était pas un parangon de fidélité lui même, et tant qu’elle restait la seule et unique Dame Harloi, tout irait pour le mieux. Qu’une femme sel ou poivre ou que sais-je encore tente de le détourner de son épouse et cette dernière s’assurerait que la dite intrigante s’en morde les doigts. Elle l’aurait bien fait à la Greyjoy, mais les aléas de l’histoire ne lui en avait pas laissé l’occasion et il s’avère que dans les circonstances qui les avaient réunies, la trahison du Prince Hoare aurait pu les rapprocher. Mais la guerrière et seconde avait préféré faire bande à part, par manque, par défiance envers l’épouse bafouée. Pourtant, épouse et maîtresse toutes deux trahies et mises en danger par la décision de leur amant et mari auraient pu s’entendre. L’une avait tué Joren et survécue à sa chute, l’autre était morte en tentant de s’interposer sans réfléchir. D’ailleurs, il semblait amusant de voir que les Hoare étaient si souvent trahis par leur seconde, pour de bonnes ou de mauvaises raisons.

__ Merci Lady Kaela. Dame Alannys m’a dit que votre mère et elle étaient amies, j’espère qu’il en sera de même pour nous afin que les liens entre nos familles perdurent de longues années. »

La brune aux yeux céruléens invita Kaela à entrer et, s’arrêtant à la requête de son hôte, s’exclama :

__ Mais bien sûr ! Vous êtes toute excusée, si je n’avais pas prit soin de garder une robe décente pour mon arrivée, je me serais présentée devant mon future époux et sa famille trempée jusqu’aux os. Je ne puis que vous rejoindre sur la nécessité de porter des vêtements appropriés avant d’être élégants. »

Myria fit signe aux serviteurs de se hâter de monter les malles de la jeune femme dans sa chambre afin qu’elle puisse se changer. Elle ordonna aussi qu’on lui monte un baquet d’eau chaude pour faire sa toilette. Il ne faisait aucun doute que la jeune femme était capable de se défendre seule aussi la Princesse ne lui alloua pas de garde, d’autant que les deux maisons étaient amies et qu’à priori, elle ne risquait rien ici.

__ Si vous voulez prendre un bain, il faudra un peu plus de temps afin de vous faire porter la baignoire et de la remplir. »

Il y aurait bien sûr un temps prévu avant de souper afin que tous puissent se reposer et s'apprêter pour ce qui serait une réception très simple. En effet, les Timbal étaient les premiers arrivés et il n’était pas question de dépenser tout le trésor de guerre de la Maison Harloi en banquets hors de prix et inutiles, surtout avec le mariage à venir.

__ Nous partagerons le pain et le sel dans la grande salle, avec une choppe de bière ou un verre de vin pour étancher notre soif. »

Sourit-elle avant de se diriger à grand pas vers la grande salle et de laisser la camériste accompagner Kaela jusqu’à sa chambre. La Dame de Dix-Tour étaient en grande conversation avec la Dame de Vieux Wyk, toutes deux s’accordaient à dire que la navigation n’était pas leur activité préférée. Elle se souvenait de son voyage pour arriver jusqu’ici et ne put qu’acquiescer tellement il avait été houleux, à tel point qu’elle avait un temps douté d’arriver entière et à bon port. Le problème n’était pas tant la mer elle même ou les bateaux que les tempêtes et le temps exécrable, cependant, elle se demandait si elle aurait pu, même dans une autre vie, tenir sa promesse de rester pour toujours sur un boutre avec Yoren ou encore avec Lyle. Cela lui avait semblé être une bonne idée, mais elle préférait finalement la terre ferme, fut-elle poisseuse de sel, venteuse et grise. Il en fallait du courage pour traverser les océans sur le dos indomptable des eaux tumultueuses, et il fallait en su renoncer à tout le confort que procurait une véritable demeure. Mais elle comprenait néanmoins l’ivresse que cela pouvait procurer de n’avoir pour seul horizon que la mer et le ciel et pour seul devoir, de rester en vie.

__ Nous attendons votre fille pour partager le pain et le sel, mais peut-être puis-je vous proposer quelque chose de plus agréable en attendant. »


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2048
Membre du mois : 10
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les lois de l'hospitalité ⚸ Kaela Timbal   Les lois de l'hospitalité ⚸ Kaela Timbal Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Les lois de l'hospitalité ⚸ Kaela Timbal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Iles de Fer-
Sauter vers: