Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -17%
TOSHIBA 43UA3A63DG TV 4K UHD – 43″
Voir le deal
305.99 €

The Lioness and the young King
MessageSujet: The Lioness and the young King   The Lioness and the young King EmptyJeu 6 Fév - 22:44

An 1, mois 10, semaine 2,

Castral Roc, Bureau de Lyman Lannister


Le corps de son poux était à peine froid que déjà La Lannister se sentait dépossédée de tout pouvoir. Et en un sens, c’était un peu le cas. Depuis l’instant où elle avait proclamé son fils comme nouveau roi de l’Ouest, c’était comme si elle avait renoncé à cette main mise qu’elle avait sur l’Ouest depuis des années. Et si jusque là Jordane Lannister n’avait de compte à rendre à personne hormis son royal époux et encore, son nouveau statut la plaçait désormais sous l’autorité de son fils. Un statut qu’elle avait encore bien du mal à accepter. Elle, la Lionne de l’Ouest, celle que tous redoutaient, celle qui avait tenu entre ses mains les rennes du royaume était désormais reléguée au second plan. Elle n’était plus la reine, ce statut avait échu à sa bru Jeyne, née Stark en même temps que son fils était devenu le nouveau roi. Et si la mère pensait avoir confiance en son fils, elle ne savait si sa bru avait désormais les épaules assez solides pour affronter son positon. La Lannister avait tout fait pour cela mais elle ne savait si la Louve était devenue plus Lionne que Nordienne. Pourtant elle s’était convertie aux sept, elle avait renié ses dieux mais n’allait-elle pas s’écrouler à la moindre tempête ?

Mais Jordane n’avait plus le temps pour toutes ces questions. Elle avait en quelque sorte précipité sa propre chute. Elle avait mis fin à la souffrance de son roi en l’étouffant. Elle ne regrettait rien mais de là à accepter ce statut qu’elle s’était donnée de fait et La Lannister en rageait dans son cœur. Et la mère froissa la missive que lui avait tendu un page qui lui annonçait que son fils voulait la voir. Jordane ne prit même pas la peine de revêtir une parfaite robe de cour. Non elle sortit de ses appartements avec une robe sobre, ses cheveux tombaient sur ses épaules. Elle sertit son front de sa couronne et quitta les lieux d’un pas franc. Elle traversa les couloirs jusqu’au bureau de son fils, la tête haute et le regard figé droit devant elle. Ce fut à peine si elle jeta un regard à ceux qu’elle croisait dans les couloirs de Castral Roc. Et lorsqu’elle arriva devant la porte, elle frappa à cette dernière avant que l’on vienne lui ouvrir. Elle jeta un regard glacial à celui qui avait ouvert et finalement elle passa devant lui pour réduire la distance qui la séparait de son fils. « Majesté, vous vouliez me voir. » lâcha La Lannister. Des mots qu’elle avait eu du mal à prononcer et qu’elle accompagna néanmoins d’une sobre révérence.



Le sang des Lanister

Jordane Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Jordane Lannister
♛ The Crowned Lioness ♛
Messages : 69
Membre du mois : 0
Célébrité : Charlize Theron
Maison : Lannister
Caractère : Intelligente ▪▪ Manipulatrice ▪▪ Séductrice ▪▪ Dévouée ▪▪ Déterminée ▪▪ Fière ▪▪Loyale ▪▪ Sur-protectrice
♛ The Crowned Lioness ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lioness and the young King   The Lioness and the young King EmptyDim 16 Fév - 20:49

L’apprentissage du pouvoir était celui de la décision. Chacun pouvait commenter, critiquer ou louer. C’était à la portée du dernier garçon de ferme comme de la lady la plus parée de pierreries. Tout le monde avait son avis sur tout, évidemment, bien que la loyauté commandât de se taire au moins autant que l’ignorance et la peur. Néanmoins, ceux qui étaient réellement capable de décider, il y en avait fort peu. De vraies décisions, s’entend : se contenter d’attendre et d’espérer qu’un problème se résolve de lui-même en pourrissant était moins souvent une décision, qui pouvait se justifier, qu’un simple laissez-aller. Au fur et à mesure des années, Lyman avait appris ce qu’était ce rôle unique d’un souverain, et ce que cela coûtait, que de décider. L’exercice était ingrat, car elles étaient rares, les occasions de satisfaire tout le monde. Parfois, il était nécessaire de trancher. Au commencement, il y avait eu cette aventure de jeunesse, à laquelle sa mère avait mis un terme manu militari. Cette décision maternelle, qu’il avait haie, lui avait appris la fermeté. Lorsqu’il avait compris que ses parents l’avaient envoyé, en connaissance de cause, dans la gueule de loup face à l’Amiral Rowlson pour lui tanner le cuir et lui enseigner la prudence, il avait appris la rouerie. Quand sa mère avait décidé de jouer la vie de son seul fils en l’engageant aux côtés des nordiens dans une guerre qui ne concernait aucunement l’Ouest, contre des hordes barbares terribles et à première vue innombrable, il avait appris le pari.

Puis, le sac de Motte-la-forêt lui avait enseigné la mort, celle qu’un souverain choisissait, consciemment, pour certains de ses sujets, afin d’en préserver d’autres. Lyman n’avait jamais douté, dès l’instant où il avait posé les yeux sur la carte tactique des opérations, face à son beau-père, que ce dernier sacrifiait sa côte ouest pour donner à son armée le temps de se regrouper avant d’engager. Peut-être espérait-il que le paysage difficile les ralentirait. Ou que la horde n’irait pas suffisamment vite. Mais il ne pouvait ignorer, en dégarnissant ces châteaux suite à l’appel du ban complet, la logique inéluctable de ce qu’il adviendrait. A quel point avait-il pensé tout cela ? Etait-ce seulement un pari, ou quelque chose de plus sombre ? Le Lionceau de l’époque avait tergiversé, et aujourd’hui encore, il ignorait partiellement la réponse. Mais il était certain d’une chose : c’était un choix. Qui avait eu des conséquences. Comme tout ceux d’un souverain. La Mort-aux-loups, ou plutôt sa fin, enfin, lui avait appris la cruauté. La crucifixion de ces dizaines, centaines, milliers, il y en avait trop pour compter de sauvageons, hommes, femmes et enfants compris, avait été le pire des spectacles. Il avait vu les yeux des nordiens se délecter de cette vengeance, particulièrement ceux qui avaient subi leurs déprédations. Cette haine farouche se trouvait récompensée. D’un seul ordre, alors que lui-même était grièvement blessé, le Roi du Nord avait condamné tant de vies humaines à rejoindre l’Etranger que cela en donnait le tournis. C’était cela, le vrai pouvoir, in fine, d’un souverain : celui de la vie, ou de la mort. Sur les siens, comme sur les autres, s’il le décidait, et s’il était vainqueur. On pouvait parer la couronne de tout un tas de franchises, de privilèges, de chartes … Le pouvoir restait la mort et la cruauté. Elle n’avait pas forcément un mauvais but, au contraire : il n’y avait plus noble objectif que la pérennité du royaume. Mais il convenait de ne jamais oublier cette réalité terre-à-terre. Le pouvoir puait la mort autant qu’un cadavre puait la tripaille sortie à l’air libre.

A présent, Lyman lui-même, très directement, se confrontait à cette réalité. Des décisions, il devait en prendre. Plusieurs décrets étaient déjà prêts, sur divers sujets. D’autres étaient encore en préparation. Il y avait des ajustements, des calculs à faire, en permanence : financiers et politiques, car l’un allait rarement sans l’autre, dans l’Ouest. Ou ailleurs. L’argent, cela restait le nerf de la gouvernance, que ce soit pour payer les soldes des soldats ou bien encourager le commerce. Ou toute autre chose. Et pour cela, il avait besoin d’une vision claire sur l’état du royaume. D’où cet entretien nécessaire avec sa mère. Seul à seul. Cette fois, non pas entre la Reine et le Prince, mais entre le Roi et la Reine-Mère. Il se fit la réflexion que, pour la première fois de son existence, il avait une forme de supériorité vis-à-vis de sa mère, dans leurs échanges à venir, au moins protolairement. C’était un changement assez étrange, d’ailleurs, sincèrement. Il n’était pas certain de s’y habituer si aisément. Il le faudrait pourtant. Sa mère, précisément, fut annoncée, et bientôt introduite. Une fois le salut effectué, et le garde renvoyé d’un simple geste de main par le nouveau roi, ce dernier se tourna vers sa génitrice et déclara, le ton volontairement neutre :

« Mère … En effet, j’ai considéré que nous avions un certain nombre de sujets à aborder. »

Ce qui n’était pas peu dire.

« Tout d’abord, le décret annonçant la composition de mon conseil est prêt. Par usage, en tant que Reine-Mère, vous y serez bien entendu conviée si cela est votre désir.

J’ai également commencé à tracer les grandes lignes de ce que je pense opportun pour les funérailles de Père, ainsi que pour mon couronnement. »


Il lui tendit un parchemin pour qu’elle le parcourt, et, une fois ceci fait, il consentit seulement à s’asseoir, signifiant ainsi qu’elle pouvait en faire de même. Croisant les doigts sur sa poitrine, il laissa un moment passer, avant de reprendre.

« J’ai également commencé une revue des affaires du royaume. J’aimerai donc savoir s’il y avait certaines choses que vous aimeriez porter à ma connaissance dès à présent. »



Hear me Roar
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Roc
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyman Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 582
Membre du mois : 0
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lioness and the young King   The Lioness and the young King EmptyDim 1 Mar - 19:52




Le sang des Lanister

Jordane Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Jordane Lannister
♛ The Crowned Lioness ♛
Messages : 69
Membre du mois : 0
Célébrité : Charlize Theron
Maison : Lannister
Caractère : Intelligente ▪▪ Manipulatrice ▪▪ Séductrice ▪▪ Dévouée ▪▪ Déterminée ▪▪ Fière ▪▪Loyale ▪▪ Sur-protectrice
♛ The Crowned Lioness ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lioness and the young King   The Lioness and the young King Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
The Lioness and the young King
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Castral Roc-
Sauter vers: