Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
MisterGoodDeal : jusqu’à -68% sur sélection de Petit et Gros ...
Voir le deal

Brotherhood... | Lyman
MessageSujet: Brotherhood... | Lyman    Brotherhood... | Lyman  EmptySam 11 Jan - 13:37

Il est tard. Tellement que je ne suis même pas sûr que j’ai envie de savoir dans combien de temps le soleil va se lever mais j’ai comme l’impression que ce sera pour bientôt. Et pourtant, cette journée ne semble pas vouloir se terminer. Comme si tout allait au ralenti depuis que j’ai mis les pieds au château. Je n’ai qu’une envie, c’est d’aller me réfugier dans mes appartements, de prendre dans mes bras Meg que je retrouverais probablement dans la chambre des garçons et de les regarder dormir. En oubliant tout le reste.

Mais j’ai autre chose à faire avant. De tout aussi important, essentiel et j’en passe. Ignorant soigneusement les regards des gardes et autres alors que je marche d’un pas vif dans les couloirs, n’attendant qu’un instant après avoir frappé à la porte pour entrer dans le bureau de Lyman. Je savais qu’il serait là mais, quand je le regarde fixer le feu de la sorte, j’ai un temps d’arrêt, mon coeur se serrant un instant alors que je songe à tout ce qu’il vient de vivre. D’autant que, d’un coup, tous les souvenirs le concernant affluent dans mon esprit. Ce petit bonhomme quand je suis arrivé au Roc et que je n’étais pas beaucoup plus vieux que lui. Ces années passées à s’apprivoiser mutuellement, à tisser des liens, à grandir ensemble et à découvrir notre monde. Des années plus légères que difficiles, ne nous leurrons pas. Jusqu’à notre voyage dans le Nord. Et tout ce qui s’en est suivi. Notre amitié n’a fait que se renforcer à mesure que les évènements nous ont bousculés, que nous sommes devenus les hommes que nous n’étions peut-être pas destinés à devenir au final, si les circonstances avaient été autres.

Pour autant, j’ai toujours su qu’il serait Roi. Qu’il aurait l’Ouest entre ses mains, tôt ou tard. Et, à le voir, si je sais qu’il a les épaules pour le faire, qu’il est prêt, je sais tout autant qu’il n’était pas préparé à perdre Loren. Pas comme ça en tout cas. Alors, sans réfléchir, je franchis la distance qui nous sépare rapidement, serrant dans mes bras celui a toujours été mon frère, d’aussi loin que je me souvienne. Je ne sais pas combien de temps je reste comme ça, à l’étreindre, avant de finir par le relâcher, gardant une main posée sur son épaule. « Je ne te ferais pas l’affront de te demander comment tu vas Lyman. Mais je suis là. Bien au-delà ce que le devoir pourrait demander. » J’ai un temps avant de reprendre, à mi-voix. « Quoi qu’il se passe demain ou les jours qui suivront, n’oublie jamais que je suis ton frère et que je serais toujours à tes côtés. » Quoi qu’il advienne. Et les Dieux savent que les prochaines semaines, mois risquent d’être des plus difficiles à vivre. Je finis par le relâcher pour de bon avant de souffler, un ton plus haut. « Je ne sais pas toi, mais j’aurais bien besoin d’un autre verre pour arriver à terminer enfin cette journée. La bouteille que j’ai cachée dans la pierre creuse de la cheminée est toujours là ? » Evidemment que oui. D’ailleurs, je la récupère ainsi que les deux verres que j’avais calés avec, non sans tendre l’un d’eux à Lyman. Réussir à passer une journée. Puis une autre. C’est encore la meilleure façon d’y arriver non ?


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 5068
Membre du mois : 16
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
Brotherhood... | Lyman  Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Brotherhood... | Lyman    Brotherhood... | Lyman  EmptySam 25 Jan - 19:16

La musique avait toujours été le refuge de Lyman, son univers personnel, son talent le plus éclatant. Mélomane averti, brillant joueur de lyre, de harpe et de viole, danseur émérite ayant un réel sens du rythme, il était surtout un compositeur doué, dont plusieurs ballades, sérénades et autres requiem avaient été joué à la cour en différentes occasions. L'œuvre donnée dans le Septuaire de Castral Roc pour la mort de Nymeria était de lui, celle pour le retour de Loren et Jeyne au Roc également. Marier le verbe aux notes, voir les mots s'emplir et se déformer, enrobés par une tendre mélopée, il n'y avait rien de plus beau à ses yeux. Il se souvenait fort bien quand, âgé d'à peine quatre ans, il avait dévoré du regard le ménestrel accueilli par les Lions, se focalisant non pas sur les paroles de sa ritournelle mais bien sur ses doigts qui grattaient son instrument, vivement puis doucement, tour à tour sensuels et tendres puis rugueux et agiles, la manière dont il accompagnait chaque syllabe scandé par un petit pincement de ses doigts sur les cordes tendues. Ses yeux d'enfant, à cet instant, n'en étaient pas tant, car y luisaient un plaisir tout à fait adulte, et ses parents ne s'y étaient pas trompés. Loren, deux semaines après, lui avait offert une lyre, et sa mère avait ajouté à ses enseignements celui de la musique, qui était censé venir plus tard. Il s'était révélé un élève réellement attentif, et surtout particulièrement bon. Bien sûr, avec les années, parfois, il avait ressenti comme un poids de démontrer tant de talents dans les arts courtisans quand on attendait davantage de lui qu'il ne brille dans la chevalerie et les armes. Cependant, la musique était restée son jardin secret, et il avait continué d'apprendre à jouer, puis à composer, y trouvant un agrément plus important encore. Souvent, ses pensées les plus douloureuses se trouvaient transfigurées par l'usage de ses instruments ou de sa plume sur la partition qui leur offraient une occasion de s'exprimer, quitte à ce qu'il soit le seul à réellement les comprendre.

Ironiquement, ses créations les plus exceptionnelles venaient toujours des moments les plus tragiques de son existence. Non pas que ses ballades soient mauvaises et il était, cabotin comme toujours, constamment fier de ses sérénades, qui avaient, en leur temps, eu beaucoup de succès auprès des dames, et que ne dédaignait pas son épouse, quand l'humeur, badine, s'y prêtait. Pour autant, rien à ses yeux n'égalerait son morceau en l'honneur de la mort de sa soeur cadette, tout comme il était certain, à mesure que la plume noircissait fiévreusement le parchemin, que cet hymne serait probablement l'une de ses oeuvres majeures. Il y mettait toute sa douleur, sa rage, sa tristesse, et encore tant de choses qu'il n'arrivait pas à verbaliser. Chaque note fusait comme un boulet de canon, et il avait délaissé les musiques de chambre qu'il affectionnait pour un rythme plus martial, plus appuyé. Il ne savait même pas si une telle pièce pourrait être jouée, et s'il en avait envie. A vrai dire, il s'en moquait. Seul comptait ses doigts qui, refermés comme des griffes sur la plume, rentraient dans sa chair par endroit et la meurtrissait, le pincement ressenti fouettant ses ardeurs à écrire cette mélopée qui ne résonnait que dans sa tête. 

Avait-il eu conscience de ce besoin irrépressible de coucher sur le papier ses sentiments troubles et contradictoires? Oui, mais pas avec autant d'acuité que présentement. Ces derniers jours avaient été à l'image d'un fleuve l'emportant, comme il l'avait dit à Gareth alors qu'ils veillaient tous deux Loren mourant. Il avait nagé avec ce courant démentiel, faisant face, trouvant rapidement ses marques royales, adaptant ses manies princières à son nouveau statut, et engageant immédiatement plusieurs réformes. Il savait qu'un début de règne était crucial pour imprimer sa marque, pour faire souffler un vent frais sur un royaume. Bien entendu, le fait que son avènement soit marqué par un événement aussi tragique que l'assassinat de son père était à son désavantage, car la question des coupables ne pouvait que revenir sans cesse, oblitérant tous les autres besoins de l'Ouest. C'est pourquoi il s'était attelé immédiatement à diverses mesures de sécurité. Les décrets étaient d'ailleurs écrits, prêts à être lus par Gareth, puis signés par Lyman. Dire que le fait que la délégation partie sur les terres Potter soient revenues était un bienfait pour le royaume n'était pas un mensonge, car si, évidemment, les sentiments entraient en jeu, de même que le protocole et ses nécessités, le Roi n'avait pas oublié, dans un coin de sa tête, que le devoir avait également ses appels du pied incessant. 

Quand on parlait du loup ... Gareth entra à ce moment, lui adressant paroles de réconfort et promesses qui lui arrachèrent un sourire, tandis qu'elles l'éloignaient de sa partition, d'autant plus qu'il l'étreignit brusquement. Lyman resta un instant sans rien dire, touché plus qu'il ne pouvait le dire par ce geste et ces mots. Finalement, un rire un rien étranglé lui vint tandis qu'il essayait de se dégager de l'emprise de son meilleur ami et beau-frère: 

"J'ai les mains pleines d'encre ... Gare à toi si tu ne relâches pas ton Roi, car tu risques d'être puni par de vilaines tâches sur ton pourpoint."

Une fois l'étreinte desserrée, il se leva de sa chaise et laissant sa plume tremper dans l'encrier, puis se dirigea vers le petit bol empli d'eau posé sur un meuble et y trempa ses doigts pour les laver, avant de les essuyer contre un mouchoir en tissu qu'il tâcha donc bien vite. Finalement, il se tourna vers Gareth et, contemplant la bouteille, ne put s'empêcher de lâcher, amusé malgré lui:

"J'ai plus bu en quelques jours qu'à tous les derniers banquets. Je commence à avoir plus de sympathie pour ce cher Tytos II l'Ivrogne ... Le pauvre avait probablement d'excellentes raisons de se laisser aller à la boisson tout le jour."

Trempant cependant ses lèvres dans son verre une fois que Gareth les eut rempli, Lyman s'humecta le gosier avec le liquide carmin, appréciant les rondeurs acidulées du breuvage, puis reposa sa coupe avant de déclarer :

"J'étais en train de composer. Mon plus bel hymne à ce jour, je crois. Cela me vide la tête, quand Jeyne est à ses faucons ou avec ses dames."



Hear me Roar
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Roc
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyman Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 582
Membre du mois : 0
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Brotherhood... | Lyman    Brotherhood... | Lyman  EmptyMer 5 Fév - 10:10

L’espace d’un instant, je réalise que ma vie n’aurait pas été aussi étroitement liée à celle des Lannister si mon père et Loren n’avaient pas combattu ensemble. Si ce dernier n’avait pas décidé de me prendre sous son aile en remerciement. Cette vie que je mène depuis toujours ou presque, c’est à lui que je la dois. Ce sont ses histoires sur les grandes batailles et les guerres que j’écoutais lorsque j’étais enfant, à moitié caché derrière un rideau avec un Lyman terrorisé à l’idée qu’on nous découvre, persuadé que personne ne nous verrait ni nous entendrait, ce qui n’était pas le cas bien entendu. Je l’ai compris plus tard, en voyant le regard pétillant de Loren quand il comprenait que j’entraînais son fils hors des sentiers battus.

J’ai admiré cet homme, sans bien savoir s’il était au fond, le Roi dont l’Ouest avait besoin. S’il avait été un bon souverain ou juste un grand homme qui avait dû ceindre une couronne dont il ne voulait pas. Et, quand je regarde Lyman, je me demande ce qu’il en sera pour lui. Jamais nous n’avons ouvertement évoqué le fait qu’il ait ou non envie de devenir Roi de l’Ouest. C’était un fait acté depuis longtemps. Quelque chose qui arriverait fatalement et qui restait tout de même suffisamment flou pour que nous n’ayons pas à y réfléchir trop vite. Mais quelque chose qui est surtout arrivé beaucoup trop vite.

Alors oui, je devrais probablement faire preuve d’un peu plus de retenue. Mais j’ai un peu trop bu déjà et puis, c’est un frère que j’ai en face de moi, pas simplement un Roi. Et il est tout bonnement hors de question que je change, surtout lorsque nous ne sommes que tous les deux. J’arrive à esquisser un sourire à sa répartie et je le relâche donc, non sans souffler, dubitatif. « Je crois que c’est la première fois qu’on me menace avec de l’encre. Meg le fait souvent avec ses aiguilles mais là, tu as innové Majesté. Enfin, de toute façon, mon pourpoint est dans un triste état. Il ne fait pas bon de trinquer à tout va. » Quelques tâches de vin mais, au final, rien de réellement visible. Et je suis au final dans un état plus triste que ma tenue.

Je le suis des yeux alors qu’il se lave les mains, laissant filer un silence alors que je récupère la bouteille, connaissant cet endroit par cœur ou presque. Il faut dire que je suis venu arracher Lyman à ses affaires plus d’une fois depuis qu’il est en âge d’occuper ce bureau. Et maintenant ? Difficile à dire. Est-ce qu’il en aura encore besoin ? Probablement plus que jamais. Est-ce qu’il pourra vraiment se le permettre ? Ce sera à moi de ne pas lui laisser le choix pour éviter qu’il ne se perdre à trop vouloir en faire j’imagine. J’ai une grimace alors que je hoche la tête au reste de ses propos. « J’avoue. Il y a de quoi succomber assez aisément. Et tout le monde semble comme avoir besoin de s’oublier dans la boisson. Mais je peux l’entendre, c’est un peu mon cas. » Beaucoup même. Mais je ne suis pas là pour m’apitoyer sur mon sort. Ce n’est pas mon rôle, encore moins maintenant qu’en temps normal. Je bois quelques gorgées, non sans reprendre, d’un ton plus léger. « Il est bien meilleur que la piquette que j’ai bu le reste de la soirée. J’aurais dû venir tout de suite ici en fait. »

Et mon regard s’attarde sur les pages recouvertes de notes de musique. Voilà bien une passion que nous n’avons jamais partagée et qui m’a toujours laissé un rien dubitatif. Même si, aujourd’hui, j’apprécie tout particulièrement d’entendre ma femme chanter ou jouer d’un instrument. Plus qu’avant en tout cas. Pour autant, j’ai du mal à imaginer faire ce que fait Lyman. « C’est une bonne chose alors. De pouvoir te vider la tête de cette façon. J’espère ne pas avoir interrompu quelque chose de crucial alors. Je m’excuserais bien mais c’est de toute façon un peu tard et je n’ai pas la moindre envie de sortir de là. » J’ai un temps avant de continuer. « Tu comptes le faire jouer ? Ton hymne ? » Ou le jouer lui-même, c’est une option qui ne m’est pas venue spontanément à l’esprit, j’avoue.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 5068
Membre du mois : 16
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
Brotherhood... | Lyman  Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Brotherhood... | Lyman    Brotherhood... | Lyman  Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Brotherhood... | Lyman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Castral Roc-
Sauter vers: