Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Valise rigide à roulettes pivotantes AmazonBasics – 68 cm
44.55 €
Voir le deal

Féauté [PV Edwin]
MessageSujet: Féauté [PV Edwin]   Féauté [PV Edwin] EmptySam 4 Jan - 19:21

« Mes dames, mes sires … Le Roi ! »

Encore peu habitué à entendre ce titre pour le désigner, ni à être témoin du garde-à-vous prompt des soldats portant le Lion Lannister à son entrée, sans parler des révérences soudainement encore plus appuyées qu’à l’accoutumée, Lyman fit pourtant fi de son malaise à profiter de ce qui avait été encore il y a si peu de temps l’apanage de son père, mit de côté cette surprise étrange qui l’envahissait depuis quelques jours, prit une profonde inspiration et entra dans la salle du trône. Son pourpoint était encore plus riche qu’à l’ordinaire, le noir du deuil qu’il portait depuis le décès de Nymeria ayant été rebrodé d’or très fin, au col, aux coutures et aux manches. Et il savait que, très vite, de nouvelles pièces seraient ajoutées à sa garde-robe pour signifier son nouveau rang, ce passage du statut princier à la royauté. Surtout, il avait désormais la couronne posée sur sa tête, celle légère de son grand-père Arwin, qui n’avait jamais aimé l’ornementation trop ostentatoire, et non celle de cérémonie de son père, qu’il ne portait d’ailleurs pratiquement jamais en temps normal. Celle-là, pour les premiers hommages, lui avait paru adéquate. Du reste, le jeune homme n’avait jamais aimé s’encombrer, et il n’avait aucune envie de se tordre le cou à rester le dos parfaitement droit pendant des heures alors qu’il allait tenir des conversations critiques pour le début de son règne, ainsi que l’avenir du royaume.

Silencieux, le monarque salua les gardes et les quelques personnes présentes avant de s’avancer jusqu’au trône, son trône, et de s’y installer. Face à lui, bientôt entrerait Lord Edwin Marpheux. Lors de leur précédente entrevue, qui avait commencé ici-même, il était Prince, encore, envoyé devant pour tester l’homme, pour ne pas que sa mère ait à se déplacer. Désormais, il était son suzerain, prêt à recevoir son serment de fidélité, en dehors des paroles prononcées lors de son arrivée, ainsi que de celles de l’escorte revenant de Godric Hall comprenant sa sœur, les deux Kenning et leurs suivants. La bague ornée d’un rubis à son doigt lui semblait d’un poids terrible, presque pire que la couronne sur sa tête, car elle était celle de son père, portée par Loren Lannister pour signifier son pouvoir. Evidemment qu’il ne pourrait accueillir son grand-oncle comme il l’avait fait quelques semaines seulement auparavant. Ce caractère affable qu’il avait cultivé, rond, il fallait désormais le modeler à l’exercice du pouvoir. Etrange sensation, que de se sentir entièrement différent, soudainement, quand on avait cru avoir été préparé toute son existence pour ces moments, et qu’on se rendait compte que rien, véritablement, ne préparait en réalité à être roi. Du moins, pas entièrement.

« Qu’on fasse entrer Lord Marpheux. »

Les soldats s’inclinèrent, décroisant leurs armes et ouvrant la porte. Immobile, Lyman fixa le vieil homme tandis que ce dernier s’avançait. Le héraut de la cour prononça les titres du Cornelion, le Roi ne cillant point. Il avait, durant les heures ayant suivies la mort de son père, longuement réfléchi à ce moment, alors qu’il écrivait les lettres annonçant la funeste nouvelle à tout l’Ouest, puis à tout Westeros. Marpheux, de par son territoire montagneux, proche de la frontière avec le Conflans, était un atout géographique. C’était également son grand-oncle, et un noble pétri d’expérience, d’une autre époque certes, mais qui avait finalement des points communs avec la leur, plus tourmentée que celle qui avait vu s’élever le vainqueur de la bataille de Castral Roc. Il savait qu’il s’était acquitté de sa tâche avec diligence, puisque Godric Hall avait été repris sans sang versé, suivant la volonté du maître légitime des lieux.

Tout le travail d’un nouveau Roi était de s’assurer des loyautés, d’asseoir sa légitimité. Et cela passait par les échanges de serment, les audiences auxquelles il répondait sans cesse à présent, les calculs et les questionnements. Le visage buriné par les ans face à lui était une simple porte, car le réel intérêt se trouvait à l’intérieur, dans les rouages de l’ancienne âme damnée d’Arwin Lannister, et dans ce qu’elle était devenue à présent. Pour autant, la curiosité de leur première rencontre avait laissé place à la neutralité de l’expression, seyant davantage à un roi. Il attendait. Et après, si cela était son bon plaisir, il parlerait, autrement du moins que pour prononcer le nom du noble :

« Lord Edwin Marpheux. »



Hear me Roar
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Roc
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyman Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 618
Membre du mois : 12
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Féauté [PV Edwin]   Féauté [PV Edwin] EmptyDim 5 Jan - 13:15


Le vieux général avait un air grave. Il avait accompli sa mission à Godric's Hall conformément aux demandes du prince, puis était revenu un peu plus tard que prévu. Son âge ne lui offrant plus la capacité à supporter aussi bien les trajets que par le passé. C'est pourtant sur la route qu'il avait reçu un message. Le Roi Loren Lannister s'était éteint, jeune. Et son fils, encore plus jeune, venait de monter sur le trône. Le Marpheux avait gardé pour lui un étrange sentiment né à cet instant. C'était aujourd'hui un vieil homme usé par le temps et ses expériences. Et en y repensant, il avait probablement vécu trop longtemps pour son propre bien. Certains ne le comprenaient peut-être pas, mais Edwin servait aujourd'hui son quatrième Roi. Il avait vécu avant même que Arwin Lannister ne devienne Roi, il avait vécu tout le règne de son amis, tout celui de son fils et entamé maintenant celui de Lyman Lannister. Il priait ne pas voir un cinquième Lannister monter sur le trône de son vivant, c'était déjà bien assez.

Sur le voyage du retour le vieux général avait été bien silencieux et son arrivée au Roc ne fut pas plus bruyante. Il portait un certain deuil, malgré les nombreux désaccords qu'il avait avec l'ancien monarque. Il avait connu Loren tout jeune, lorsque Arwin n'était pas encore Roi le jeune Lannister avait vu Cendremarc, puis lorsqu'Edwin était devenu la main droite du Roi il avait vu grandir le jeune garçon. Il avait entendu les nombreuses critiques du Lion envers son fils, il avait vu Arwin battre son fils. Edwin avait toujours eu les mots du Roi dans la tête, il n'avait jamais vraiment pu cesser de voir en Loren Lannister le jeune homme désintéressé du pouvoir que Arwin critiquait autant. Le jeune homme qui préférait jouer et courir les femmes que d'assister aux importantes réunions dans l'Ouest, que de suivre son éducation. Malgré cela les gens aujourd'hui félicitaient la paix qu'il avait apporté. Mais si le prix de cette paix était la faiblesse qui gangrenait l'Ouest depuis des années, alors cela n'en valait pas la peine.

Après son retour il avait rapidement entendu que le Roi voulait le voir. Edwin ne pipa mot. Il alla simplement se changer, sans réellement dire plus. Il pensait, pensait et pensait encore. Qui était à l'origine de ce meurtre ? Comment le savoir ? Qu'aurait-il put être fait pour empêcher ces événements ? Comment réagir maintenant ? Les nobles allaient-ils se tenir derrière le nouveau Roi ? Les royaumes étrangers n'allaient-ils pas profiter de cet instant de faiblesse pour frapper ? Comment punir les coupables ? Intérieurement le vieux général bouillonnait toujours, impossible de réprimer plus cette colère et cette hâte de trouver les coupables. Une fois prêt le vieux général se dirigea vers la salle du trône. Vétu d'un simple pourpoint gris loin de rappeler une quelconque richesse, seul le blason de l'arbre flamboyant rappelait son nom. Il resta à attendre hors de la salle quelques instants, jusqu'à ce qu'elles ne s'ouvrent et ne révèle cette pièce qu'il avait connu si bien jadis. Tandis qu'on annoncé les titres du Sire de Cendremarc, son regard se posa sur le trône, y trouvant un jeune homme Roi depuis si peu de temps. Il s'agenouilla devant le Roi, attendant que celui-ci ne l'autorise à se redresser.

« Votre Majesté. Comme je vous l'avais promis, je réponds à votre appel et suis entièrement à votre service, si vous avez un quelconque besoin du vieil homme que je suis. »


Il fit une pause, puis reprit d'un ton lourd et solennel.

« Permettez-moi de vous présentez encore une fois mes condoléances pour le décès de Sa Majesté votre père le Roi Loren et de vous souhaitez un règne des plus longs et des plus prospères. »


Féauté [PV Edwin] 1564073398-signature

Edwin Marpheux

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Edwin Marpheux
Cornelion
Messages : 289
Membre du mois : 0
Célébrité : Jeremy Iron
Maison : Marpheux
Cornelion
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Féauté [PV Edwin]   Féauté [PV Edwin] EmptySam 25 Jan - 18:25

"Relevez-vous, Lord Marpheux."

D'un signe de main accompagné de sa voix toujours ferme, Lyman autorisa le vieil homme face à lui à cesser de mettre genou à terre, non sans avoir attendu légèrement comme le voulait le protocole. Plus jeune, il avait souvent coupé court à de tels exercices solennels, préférant jouir de la bonhommie princière qu'il s'était toujours accordé. Évidemment, désormais, ce n'était plus possible. Autour d'eux, les gardes et les quelques courtisans de passage observaient la scène avec curiosité derrière le masque solennel de circonstances. Le nouveau Roi avait déjà eu l'occasion de saluer le seigneur de Cendremarc à son arrivée avec le reste de la délégation revenue des terres Potter. Pour qu'il insiste de la sorte, l'occasion devait être importante. Alors bien sûr, les plus férus de généalogie se disaient que le jeune homme tenait à donner de l'importance à son grand-oncle en rappelant leurs liens familiaux, surtout que les Marpheux étaient des vassaux plutôt puissants, sans parler de la renommée personnelle de celui qui avait été l'homme de conscience d'Arwin Lannister, désormais deux règnes plus tôt. Après tant de temps à l'extérieur de la cour, il y avait un intérêt certain à réaffirmer la loyauté du Lord publiquement, et le montrer en ces heures cruciales encore davantage peut-être. Les paroles de Lyman allaient les conforter en ce sens.

"Je vous remercie pour vos condoléances, en mon nom comme en celui de toute ma famille. Et j'espère en effet que mon règne apportera une prospérité renouvelée au Roc, pour de longues années."

Là encore, l'usage du singulier dans ses propos l'étonna, comme s'il parlait de lui-même, automatiquement, une langue dont la grammaire lui était encore partiellement étrangère. Toute son existence, lorsqu'il avait reçu des dignitaires du royaume ou de l'extérieur, il avait eu en tête de contrebalancer ses déclarations et affects personnels par l'expression d'une pluralité familiale, en rappelant qu'il était un porte-parole de celui qui portait la couronne. Désormais, foin de précaution en la matière : ce qu'il exprimait, il le faisait pour lui-même, et c'était tout, comme Roi, homme et de facto chef de famille. Bien sûr, s'arrêter là-dessus pouvait sembler futile, cependant, il soupesait encore le poids de chaque lettre, de chaque syllabe, au creux de sa langue, pour en tester la force, se rôdant presque sans le savoir à cet étrange métier qu'était celui de roi. Comme le fait de donner des ordres et d'être obéi avec une révérence infiniment plus prononcée que du temps où il était, pourtant, le Prince héritier. A moins que la couronne ne brouille ses perceptions? 

"Ladys et Lords, veuillez vous retirer. Je désire m'entretenir seul à seul avec Lord Marpheux. 

Allez."


Les hommes s'inclinèrent, les femmes firent la révérence, et tous quittèrent la pièce, tandis que Lyman se calait sur le trône, observant chacun de son regard pénétrant tandis qu'ils partaient à reculons. Il avait toujours considéré, avec une pointe d'amusement, que ce devait être fort inconfortable de donner des entrevues dans cette salle, car les royaux fessiers n'étaient guère à leur aise ainsi. Quoique, cela l'était sans doute encore davantage pour celui qui se tenait, roide, devant ledit trône, se demandant si la foudre allait le transpercer, ou plutôt si les crocs du lion n'allaient pas se refermer sur son cou. Même si, en l'occurrence, ce ne devait pas être la première fois que Lord Marpheux se retrouvait dans cette situation, bien au contraire. Une fois seuls, Lyman retourna son regard sur l'homme face à lui, et déclara :

"Il se pourrait en effet que j'ai besoin de votre expérience, Lord Marpheux. Un Roi monté sur le trône jeune doit savoir écouter la sagesse de ceux qui ont servi le royaume pendant des décennies, avant qu'il ne décide."

L'oeil toujours alerte, Lyman s'autorisa un très mince sourire face à son grand-oncle, tandis qu'il préférait parler d'expérience plutôt que de vieillesse, ce qui était certes plus diplomate, mais aussi véridique. Et du reste, l'acte de faux vieillard déclaré du Marpheux était peut-être destiné à ce qu'on le laisse en paix à la cour, néanmoins, il ne trompait pas les plus avertis : le seigneur avait encore de beaux restes, quoi qu'il en dise. Et des épées entraînées, le Roi en avait suffisamment. Ce qui l'intéressait, c'était l'esprit derrière la façade bourrue, qui n'avait rien perdu de son mordant d'antan, comme il l'avait constaté quelques semaines auparavant. 

"Vous vous êtes fort bien acquitté de la tâche que je vous avais confié, Lord Marpheux. Le castel repris sans effusion de sang, le Lord réinstallé, l'intendant Lannister envoyé sur place m'a conté en détail ce qui est arrivé. 

J'apprécie quand j'obtiens le résultat escompté, peu importe la manière. Et je crois que vous êtes hommes à obtenir le résultat que votre Roi désire ... peu importe la manière. N'est-ce pas?"


Falwell avait été au moins bénéfique sur ce point : Lyman avait compris que l'essentiel, souvent, n'était pas tant de préserver des vies que d'asseoir le pouvoir royal, point final. Il donnait des instructions sur ce qu'il désirait obtenir d'une action, et après, à charge à ses envoyés d'exécuter ses desiderata. Et ces derniers consisteraient en la priorisation du pouvoir royal sur tout autre donnée, quand bien même, il pouvait demander à éventuellement tenter de limiter les pertes. Mais cela resterait, généralement, accessoire. 

"J'ai longuement réfléchi, ces derniers jours, à notre dernière conversation, et à cette offre de service que vous m'avez faite. 

Le fait est que ce que j'ai en tête vous éloignera fortement de Cendremarc. Parce que en effet, j'ai besoin de vous, mais ici. A Castral Roc.

A mon Conseil."



Hear me Roar
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Roc
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyman Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 618
Membre du mois : 12
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Féauté [PV Edwin]   Féauté [PV Edwin] EmptySam 1 Fév - 16:34


Edwin se redressa, lentement, aux mots du Roi. Les politesses devaient être échangées, ainsi que le vieux seigneur devait montrer au Roi le respect qu'il méritait. Autant par principe que pour la légitimité du jeune souverain, c'était un fait essentiel. Certains vieux seigneurs pourrait se munir d'orgueil en voyant un jeune lionceau Roi alors qu'ils combattaient déjà avant sa naissance. Pour Edwin ce n'était pas envisageable. Depuis des années il avait prit la décision que le simple sang et nom des lions de Castral-Roc suffisait à obtenir sa loyauté inconditionnelle.

Celui qui siégeait sur le trône de Castral-Roc était au-dessus dans le royaume de l'Ouest, certes, tous les Rois n'étaient pas égaux entre eux. Mais ils restaient Roi. L'étrange force qui peut pousser certains à s'imaginer pouvoir battre le Roi est incompréhensible pour le vieux général. Il ne pense pas que dieu lui-même a décider de placer tant de pouvoir entre les mains d'un homme, mais bel et bien que la famille descendante de Lann le futé mérite leur place. A travers le temps ils ont prouvés leur force. Et aujourd’hui le sang des anciens lions leur offre cette noblesse qui les place au-dessus. Pourtant cela ne signifie pas que les Lannisters ont toujours raisons, simplement que le devoir des autres est de s'assurer qu'ils fassent le bon choix.

Le Roi finit par donner l'ordre de quitter la salle aux autres nobles et personnes peuplant la salle du trône. Edwin resta droit, patientant pendant que tous quitter la salle. Il était assez évident pour le Marpheux que Lyman Lannister avait autre-chose à lui demander. Seul restait inconnue la nature de la dite requête. Peu de temps après la salle fut vidée. Seul le Roi et le Cornelion restait présents ici. Si la salle du trône était un endroit qu'il avait déjà beaucoup côtoyé, les entrevues royaux par le passé s'y passaient rarement. Arwin était un homme d'action et il préférait discutait stratégie à la chasse, autour d'un repas ou en route. Et Edwin n'avait que peu d'expérience avec le Roi Loren, puisse-t-il reposer en paix.

Lorsque finalement ils furent seul le Roi reprit la parole. Le visage fermé, Edwin finit plus ou moins par comprendre ou le Roi voulait en venir. Le jeune Roi qu'il était cherchait sagesse et conseil auprès des anciens. Lyman Lannister confirma être satisfait du résultat à Godric's Hall. Il semblait apprécié l'efficacité du Marpheux, qu'importe la manière qu'il employait. Il demande rapidement si le vieux noble était prêt à tout pour réussir ses missions. Plus que par des mots, Edwin acquiesça. Plus rapide et cela évitait d'interrompre le Roi. Lyman continua. Il proposa au vieux Marpheux une place à son conseil. Pendant quelques instants le vieux général sembla étonné. Il ne s'attendait pas vraiment à cela, qu'il reste pour conseiller, il pouvait s'y attendre. Mais une place de pouvoir n'était pas vraiment la façon dont il pensait finir sa vie.

« Mon Roi, vous m'honorez par cette proposition. Mais... S'il s'agit de vous assurer de ma loyauté par une place, sachez que je n'ai pas besoin de pouvoir pour vous servir du mieux que je peux. Je ne suis pas de cette jeune génération manquant à leurs devoirs. »

Sauf certains cas rares et isolés.

« Mais si cela est vraiment votre souhait votre Majesté, alors je siégerais avec joie avec votre conseil. Sachez simplement que... Je ne suis pas vraiment homme à commercer ou à parlementer. »

Mais dans tous les cas, il servira au mieux l'Ouest.


Féauté [PV Edwin] 1564073398-signature

Edwin Marpheux

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Edwin Marpheux
Cornelion
Messages : 289
Membre du mois : 0
Célébrité : Jeremy Iron
Maison : Marpheux
Cornelion
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Féauté [PV Edwin]   Féauté [PV Edwin] EmptyMar 4 Fév - 17:20

Lyman nota la surprise visible tant sur le visage que dans l'ensemble de la stature de Lord Marpheux, que ses propos confirmèrent. Pour autant, il n'en aurait pas eu besoin, tant son langage corporel l'exprimait d'une façon évidente. Certes, il ne serait sans doute pas le seul, bien qu'il soit le premier intéressé, à être surpris dans le royaume par ce retour en grâce - et aux affaires. Néanmoins, le Roi avait longuement pesé, ces derniers jours, le pour et le contre. Il avait songé, évidemment, à tous les tenants et les aboutissants d'une telle décision. Il avait considéré, finalement, que les avantages l'emportaient aisément. La figure du vieux Lord inspirait le respect aux plus âgés, mais également aux plus jeunes qui, comme lui, avaient étudié ses actions sous le règne de son grand-père durant leur formation. Les plus versés dans les arts militaires avaient même débattu de ses tactiques. Mais il s'était éloigné de la cour, et quand bien même Loren Lannister n'avait jamais douté de la loyauté de l'oncle de sa femme, les langues avaient fini par se délier et par s'interroger sur ce retrait s'éternisant. Beaucoup avaient glosé sur une forme de mésentente entre les deux hommes, entre l'héritier devenu Roi et le compagnon de toujours de son père. En introduisant Edwin Marpheux dans son Conseil, Lyman rompait avec les habitudes de son propre géniteur et par là avec le règne précédent, tout en s'inscrivant dans la tradition familiale. Et certains trouveraient intéressants de le voir ramener vers lui un homme dont on n'était pas certain de l'entière loyauté. Que ce ne soit pas son cas n'avait aucune importance. A vrai dire, à cet instant, c'était même entièrement à son avantage. 

Quand Edwin Marpheux le prévint qu'il n'était pas homme à parlementer ou commercer, Lyman laissa échapper un léger rire. Diantre, il imaginait déjà l'homme assis pendant des heures à discuter taxation et guildes artisanales ... ou alors à causer accords commerciaux ou traités d'alliances. Parbleu, il y avait de quoi conduire à la révolte ou à la guerre ! L'idée même lui semblait délicieusement baroque. Non, cela aurait presque été une punition, vraiment. Pour eux deux d'ailleurs, car voilà un conseiller qui n'aurait pas servi à grand-chose, hormis l'apparat. Du reste, il entendait réserver ces domaines à sa personne, ou à sa famille. Il était hors de question, sauf circonstances particulières, qu'un homme autre que portant le nom de Lannister parle à sa place, surtout par les temps actuels. Cela s'envisageait encore quelques mois auparavant. Mais le Printemps revenu, la guerre reprenait, avec son lot de massacres, et il y en aurait bientôt à quelques lieues de sa frontière, car il ne fallait pas être un stratège émérite ni une voyante bénie par les dieux pour prédire que les deux Conflans rivaux allaient recommencer à s'entretuer. Et des batailles, il y en aurait encore ailleurs. Des exigences aussi. Il convenait de se tenir prêt. 

" Je vous rassure Lord Marpheux, je n'ai aucune intention de vous nommer dans l'une ou dans l'autre de ces fonctions. Non, je comptais utiliser vos talents dans un domaine qui fut, finalement, longtemps le vôtre."

Petite pause, puis il développa :

" Mon grand-père, Lord Crakehall, votre beau-frère, a pris les commandes de notre flotte pour repousser le Tigre de Volantis, et il a excellé dans cet exercice. J'entends donc le confirmer officiellement dans cette fonction, qui devrait l'occuper pleinement compte tenu des investissements à fournir et autres supervisions à effectuer. 

Il me faut donc un homme de son expérience pour prendre la tête de nos armées terrestres. Vous avez occupé cette position, peu ou prou, pour mon grand-père. Vous n'aurez donc aucun mal à remplir cet office à nouveau."


Bien sûr, tout n'était pas identique au temps jadis. Il y avait eu quelques changements, des ajouts, mais l'essence d'une armée restait la même, et il ne doutait pas que le vieil homme saurait appréhender rapidement les questions techniques, et donc adapter ces tactiques. Peut-être aurait-il même des suggestions, et Lyman les écouterait. Cela il pouvait le promettre : il écouterait toujours, mais exigerait aussi la plus parfaite transparence. Déléguer oui, ne pas contrôler, non. L'expérience amère de l'Amiral Rowlson et de ses trafics divers s'était imprimée au fer rouge dans son esprit. Et bien entendu, il ne pensait pas que Marpheux soit de cette trempe, évidemment. Pour autant, il considérait normal que le Roi ait le dernier mot sur de tels sujets. 

"J'attendrais de vous une information la plus complète possible quant aux décisions qu'il vous semble utile de prendre, et examinerait chaque requête avec attention en retour. Mon Conseil devra me conseiller, mais je désire connaître de vos réformes avant leur application, pour y donner mon consentement."

Ou pas. Cela, évidemment, était une donnée implicite naturelle. 

" Vous l'aurez compris, Lord Marpheux. Votre loyauté n'est pas en cause. Sinon, nous n'aurions aucunement cette conversation. J'estime votre expérience, et pense qu'elle pourra être utile au royaume."

Et à lui, accessoirement. 

" La place de Connétable du Roc est vôtre, si vous l'acceptez."



Hear me Roar
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Roc
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyman Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 618
Membre du mois : 12
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Féauté [PV Edwin]   Féauté [PV Edwin] EmptyVen 14 Fév - 17:06

Un léger rire vint répondre en premier au vieux général. Edwin resta néanmoins stoïque, qu'avait-il donc dit pour faire rire le Roi ? Le jeune Lannister continua, il rassura rapidement le vieux général, non il ne comptait pas lui offrir un poste qu'il aurait cœur à ne pas apprécier, mais quelque chose qu'il avait déjà fait jadis. En soit le vieux Général avait été le Maître des armées de l'Ouest, mais surtout le bras droit d'un Arwin Lannister préférant l'action au règne. Edwin était son exécuteur, son bras armé, son bras vengeur. Le Marpheux avait été le symbole de la colère du Lion plus qu'autre chose, ou à en croire les jours présents, le symbole de la colère d'un Lion. Cette place qui fut la sienne ne pourrait lui être rendu, car le Lion qu'il représentait était mort depuis bien trop longtemps. Malgré tout il ne pouvait ignorer que l'idée de reprendre le contrôle des armées trop longtemps dirigés par des fous et des incapables n'était pas pour lui déplaire, si il avait vu juste.

Lyman Lannister continua, il annonça que le vieux Seymon Crakehall allait également rejoindre le conseil royal, pour devenir amiral de la flotte Lannister. Etrange chose quand on y repense, la jeune génération plaçait aux postes d'importances deux figures importantes d'un règne terminé il y a longtemps. Enfin, le vieux général n'allait pas s'en plaindre, Lord Crakehall était un homme respectable et dôté d'un grande sagesse. Le Cornelion avait toujours apprécié les sangliers, son beau-frère n'échappait pas à la règle. Seul Arwin Lannister était plus têtu que le vieux Lord.

Tandis que le Roi continua, cela se confirmait de plus en plus. Lyman Lannister voulait voir le seigneur de Cendremarc à la tête des forces terrestres tandis que le seigneur de Crakehall prendrait la tête des forces maritimes. Une question traversa néanmoins l'esprit du vieux seigneur. Comment les nobles et nobliaux prendraient cette décision ? Au final qu'importe ce qu'ils pensent. Avec une guerre aussi proche des portes du royaume, il fallait s'investir dans la défense de celui-ci même si cela voulait dire faire taire quelques jeunes fous s'imaginant glorieux. Commander aux côtés du Marpheux n'était pas chose aisé, son caractère avait été forgé par des années aux côtés d'un Lion belliqueux et Edwin ne tolérait pas l'échec. Certains nobles ne pouvaient que peu espérer avoir son respect et sa confiance lorsque viendrait le temps de prendre les armes, mais il connaissait déjà quelques personnes à qui il pouvait faire pleinement confiance.

Le jeune Roi continua, à en croire ses mots, il souhaitait avoir à ses côtés des personnes le conseillant, mais voulait toujours avoir le dernier mot. En espérant simplement que le jeune lion ne tente pas de n'en faire qu'à sa tête et suive réellement les conseils de ceux ayant déjà vécu. A en croire ses mots, c'était le cas. Il estimait l'expérience des anciens et voulait puiser dedans pour être meilleur. Un choix sage. Il proposa donc le rôle de Connétable au Seigneur de Cendremarc. Le vieil homme resta droit tandis que la nouvelle tombait.

« Ce serait un honneur mon Roi. Si vous avez besoin de mon épée et de mes conseils, je vous les fournirai tant que vous jugerez cela nécessaire. »


Il posa, plus ou moins difficilement, un genou à terre solennellement.

« Je vous servirai et vous conseillerai si c'est votre souhait et vous remercie mon cette confiance que vous placez en moi. J'en serai digne. »


Féauté [PV Edwin] 1564073398-signature

Edwin Marpheux

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Edwin Marpheux
Cornelion
Messages : 289
Membre du mois : 0
Célébrité : Jeremy Iron
Maison : Marpheux
Cornelion
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Féauté [PV Edwin]   Féauté [PV Edwin] EmptyJeu 9 Avr - 19:04

« Relevez-vous, alors, Connétable. »

D’une main, Lyman fit signe au Lord face à lui de quitter sa position agenouillée, autant car les serments avaient été échangés que pour épargner un peu le vieil homme qui semblait avoir eu bien du mal à accomplir ce geste. Non pas qu’il le lui dirait : il était certain que le Cornelion avait, malgré son âge, encore l’orgueil chatouilleux, comme la plupart des nobles de l’Ouest, et qu’il ne tolérerait aucun traitement de faveur. Aussi le Roi avait attendu ce que l’étiquette élémentaire proscrivait, sans pour autant faire durer la chose trop longtemps, par égard pour ce serviteur de la couronne fidèle. Il était certain de faire un bon choix. Oh bien sûr, comme toujours, il serait observé, critiqué probablement sous le manteau. Certains s’offusqueraient, notamment dans la jeune garde avide de faire ses preuves et qui verrait encore une fois le pouvoir être remis à des mains plus ridées. D’autres pointeraient les liens familiaux, encore qu’ils étaient bien moins marqués, évidemment, entre Edwin Marpheux et son souverain qu’entre Lyman et Lord Crakehall, évidemment. Du reste, l’argument avait ses limites : les mariages avaient tendance à rendre l’ensemble de la noblesse plus ou moins liée, à des degrés divers, par le sang. Et pour le premier, plus nombreux seraient ceux qui pointeraient le besoin de l’expérience, avec un Roi encore jeune. L’âge rassurait, pourvu qu’il ne soit point trop marqué. Heureusement, Edwin avait de beaux restes, de l’avis du Lannister en tout cas, qui admirait l’aspect martial du personnage, en dépit des années passées. Les tempes avaient grisonné et les articulations n’étaient plus ce qu’elles étaient, mais son grand-oncle portait encore beau et fier, surtout qu’il paraissait apprécier les vêtures guerrières, ce que lui-même avait en horreur, trouvant leur poids désagréable, sans parler de la restriction au niveau des mouvements.

« Maintenant, Connétable, contez-moi la situation à Godric’s Hall : ce qu’il s’y est passé, et ce qui est aujourd’hui. J’ai bien reçu les corbeaux de Lord Potter, mais j’aimerai entendre vos propres observations. Et savoir comment vous vous êtes acquittés de la tâche que je vous avais confié par votre bouche. »

Après tout, cela avait été sa première mission pour Lyman, que d’accompagner William Potter reprendre ses terres. Bien sûr, Lyman savait que le castel avait été repris. Mais ce qui l’intéressait, c’était davantage la manière dont le Cornelion lui exposerait les choses. Après tout, beaucoup se révélait d’un homme dans sa manière de faire son rapport vis-à-vis d’une tâche accomplie. Et en quelque sorte, cela clôturerait symboliquement l’épisode de cette querelle qui avait mené une famille au bord de l’extinction et une autre … définitivement éteinte pour ce qu’il en savait, entre la mort du fils Malefoy – sachant qu’il n’avait pas oublié que les circonstances de cette dernière demeuraient tout de même sujettes à controverse – et l’envoi du paternel au Mur. Cette scorie du dernier règne devait être mise derrière lui, pour que le sien puisse se recentrer sur des affaires plus pressantes, et il n’avait aucune envie de traîner cette sordide histoire comme un boulet au pied plus longtemps. Au moins une leçon apprise durant les derniers mois : tergiverser n’aidait guère à résoudre les problèmes. Entre Falwell et cela, il avait retenu la leçon, au moins au niveau des affaires intérieures du royaume.

« Et dites-moi quel est votre sentiment à l’égard de Lord Potter. »

S’il saurait gérer convenablement la situation à présent, bien sûr, déjà, en temps que nouveau Lord sans expérience, même si l’intendant envoyé par ses soins saurait le guider, car après tout, l’impôt devrait rentrer, donc plus le domaine serait vite rétabli, plus l’argent arriverait vite dans les caisses du Roc. Cynique ? Juste pragmatique. Et puis, Lyman aimait savoir si son propre son de cloche confirmerait celui de sa sœur. Tout en ayant, encore une fois, en tête de continuer à jauger son interlocuteur.



Hear me Roar
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Roc
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyman Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 618
Membre du mois : 12
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Féauté [PV Edwin]   Féauté [PV Edwin] EmptyVen 10 Avr - 11:15


Le vieil homme qu'est le seigneur de Cendremarc se releva aux mots de son Roi. Le récent voyage lui avait prouvé que l'âge l'avait plus affecté qu'il ne l'imaginait, à son grand regret. Sa constitution n'a plus rien à voir avec celle d'antan. La fierté qu'il avait d'être un excellent combattant avait plus de mal à être. Si Edwin était certain d'avoir encore des restes suffisant pour affronter et vaincre un jeune fou sans expérience, il se doutait également qu'il lui serait impossible de tenir aussi longtemps qu'avant ou de vaincre des personnes aussi douées que celles qu'il avait vaincu jadis. Mais si combattre arme en main était plus difficile que jadis, la sagesse venue avec l'expérience le rendait peut-être encore plus dangereux à la tête d'une armée. Son expérience et sa passion pour cet art étaient autant d'outils qu'il pouvait employer une fois aux commandes d'une armée. La force de caractère du Cornelion et sa poigne de fer avaient fait de lui un soutien de choix pour Arwin Lannister, ceux-ci n'avaient pas faibli avec le temps. Edwin n'avait jamais eu peur du sang ni de l'acier, de la boue ni du bruit. Le carnage d'une bataille n'était en rien quelque chose d'effrayant pour lui, ni même la victoire ou la défaite. Les sacrifices d'un soldat pour ce en quoi il croyait nécessitait de pas flancher pour des choses qu'il pouvait considérer comme futiles.

Maintenant qu'Edwin était à nouveau debout, ainsi que officiellement à nouveau à la tête des armées du royaume de l'Ouest, la discussion pouvait reprendre. Etrange détail, mais le vieux seigneur ne ressentait pas vraiment cette honneur qu'il avait senti lorsque Arwin l'avait nommé à ses côtés, des années auparavant. Plus que l'honneur, c'était le devoir qui ressortait pour le vieil homme. Le Royaume qu'il avait servi et protégé des années durant n'était plus que l'ombre de ce qu'il était jadis, aujourd'hui il allait devoir servir avec plus de ferveur que jamais pour aider les Terres de l'Ouest à regagner leur gloire d'antan. Le Roi de l'Ouest voulait un rapport sur l'affaire de Godric's Hall, des mots que vieux seigneur. Il voulait savoir ce qui c'était passé autrement que via les corbeaux de Lord Potter. Le Roi interrogea également le vieux Marpheux sur son avis sur le jeune seigneur de Godric's Hall.

« Lord Potter est un jeune homme prometteur. Il n'a pas l'égo mal-placé que je peux reprocher à une grande majorité des petits nobles de cours d'aujourd'hui. J'ai douté à notre départ du Roc car je ne pouvais voir qu'un gamin apeuré par sa propre armée. Mais il s'est affirmé. Une fois arrivé à Godric's Hall, je n'étais plus certain d'avoir ce même gamin. Lord Potter a prit la tête, je l'ai accompagné, pour négocier la sortie des brigands occupant Castral-Roc. Il a préféré terminer sans effusion de sang la situation. Mais il était prêt à dégainer si la situation l'exiger. Le fort, ou ce qu'il en restait, a rapidement rendu les armes. Ils ont été autorisés à quitter la place forte vivant. Si il reste beaucoup à reconstruire, au moins Godric's Hall est à nouveaux dirigée par un Potter. »


Edwin fit une pause. Le jeune seigneur de la Maison Potter avait réussi à tenir la tête haute durant toute ces négociations, c'était une preuve que, malgré la timidité évidente du jeune homme, il avait une force de caractère qui pourrait le mener vers des sommets.

« Lord Potter est encore jeune, inexpérimenté et timide. Mais il a un esprit fort. Je ne doute pas qu'il saura être un grand homme lorsqu'il sera temps. Et sa loyauté vous est pleinement acquise. Il répondra si vous l'appeler, il combattra si vous lui demander. Il lui reste encore beaucoup à apprendre, mais d'ici des années, vous pourrez probablement vous reposer sur lui. »


Lorsque la vieille génération ne sera plus.


Féauté [PV Edwin] 1564073398-signature

Edwin Marpheux

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Edwin Marpheux
Cornelion
Messages : 289
Membre du mois : 0
Célébrité : Jeremy Iron
Maison : Marpheux
Cornelion
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Féauté [PV Edwin]   Féauté [PV Edwin] EmptyLun 13 Avr - 19:30

« Je vois. Sans doute les aurais-je préférés pendus, mais soit. En tous les cas, vos affirmations sont presque étonnantes, Lord Marpheux. Je crois que cette cour ne vous a pas entendu déclamer de telles louanges à propos d’un homme depuis fort longtemps.

Mais il me plaît de savoir que mon vassal est réinstallé en ses terres, et qu’il a impressionné mon connétable par ses faits et dires. Le royaume aura toujours besoin d’hommes de cette trempe. »


Lyman avait appris durement que la clémence n’était pas nécessairement la meilleure action, loin s’en fallait, néanmoins, il désirait voir clore cette affaire, et du reste, il n’avait guère envie d’aller pourchasser des reîtres qui n’avaient fait que prendre l’argent et obéir. Si Lord Potter avait accepté ces conditions, il s’en contenterait. Le plus important était que la justice royale soit passée, que le castel soit à nouveau en des mains légitimes, et que les impôts rentrent bientôt dans les caisses du royaume. Il avait presque l’impression, néanmoins, que William Potter était, par moment, ce qu’il aurait pu devenir s’il n’avait pas été aîné et Prince, du moins dans une certaine mesure. Mais il y avait encore en lui, semblait-il, une forme de délicatesse, et beaucoup d’illusions qu’il avait entièrement perdu, de mois en mois, et d’années en années. Le monde des puissants n’était qu’un panier de crabes, et si un certain équilibre s’était installé, ponctué de violents conflits, l’époque qu’ils traversaient tous risquait bien de tout bouleverser, sans qu’aucune option ne paraisse sans aucun risque, pour l’Ouest mais aussi Westeros en général.

« Pour en revenir à vos futures attributions … Outre assurer pour encore un moment la sécurité de la région et passer au fil de l’épée tout ce qui pourrait menacer la souveraineté Lannister, j’aimerai que vous me prépariez un mémorandum sur les différentes stratégies de campagne et tactiques militaires que vous envisageriez en cas de confrontation différentes compositions d’armées et suivant différents types de terrain, dans la mesure de nos informations. Je veux également connaître vos suggestions en matière de logistique.

Bien entendu, je vous remettrais les dernières décisions prises et rapports complets sur l’état de nos troupes.

En sus de cela, je vais ordonner la création d’une garde royale plus étendue, et plus professionnelle. Si cela ne relèvera pas directement de vous mais de Ser Rickard, mon oncle, nul doute que cela pourra peut-être encourager nos nobles à s’entraîner à la lance plutôt qu’à l’épée dans l’espoir d’égaler ces preux. »


Lyman avait hâte, d’une certaine manière, de voir à l’œuvre l’ancienne Main d’Arwin Lannister, et de confronter ses propres connaissances martiales avec celles d’un homme qui avait pu engranger une expérience impressionnante au cours de sa longue vie. C’était peut-être l’une des forces de l’Ouest : si le royaume avait été en paix longtemps, cela avait également préservé ses commandants les plus expérimentés, ce qui n’était pas le cas d’autres royaumes dont la fine fleur de la noblesse accusait des trous béants et où l’on trouvait séniles et jeunes pousses, et guère entre les deux. Il avait l’impression que les succès du Bief, ainsi, tenait beaucoup à ses réserves de généraux compétents et à une gestion fine de ces dernières depuis Hautjardin, et que ceux de l’Empire reposait fortement sur la très grande expérience militaire de son beau-père. L’Ouest avait encore la chance de comporter des vétérans comme son grand-père ou son grand-oncle, ainsi qu’une jeune garde fougueuse pour contrebalancer l’expérience par l’envie de nouveautés. Il estimait que c’était un bon équilibre.

« Evidemment, je suis ouvert à écouter vos suggestions si vous en aviez. »



Hear me Roar
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Roc
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyman Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 618
Membre du mois : 12
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Féauté [PV Edwin]   Féauté [PV Edwin] EmptyLun 13 Avr - 22:52

Le Roi aurait préféré les voir mort. Punis pour leur crime. Soit, Edwin était plutôt d'accord. Mais Lord Potter avait promit, il valait mieux cela que de briser ses mots. Il ne souhaitait pas non plus voir son fief souffrir plus que de raison. Les raisons qui avaient poussées le jeune homme à faire ce choix étaient toutes compréhensible, bien qu'Edwin aurait probablement été plus... Vindicatif par lui-même, le résultat trouvé par le jeune seigneur avait au moins l'avantage d'avoir éviter toute perte dans l'armée Lannister. Le jeune Roi était étonné des mots du vieux Lord. Étonné qu'il vende positivement le jeune seigneur. Edwin haussa les épaules.

« Que voulez-vous votre majesté. Je ne peux pas être toujours négatifs sur tous les jeunes gens de la noblesse. Bien qu'une majorité reste plus en quête de gloire que réellement utile à l'Ouest. »

Edwin ne cachait pas ses difficultés avec la noblesse de chambre qui peuplait aujourd'hui l'Ouest. Bon nombre des jeunes nobliaux ne pouvaient pas faire face à leur responsabilité, il valait mieux éviter pour eux qu'ils retrouvent sous le commandement du vieux Cornelion, nul doute qu'il ne serait pas tendre avec de tels jeunes gens. Il n'avait jamais vraiment été tendre avec eux pour dire vrai. Peut-être un peu plus que le défunt Roi de l'Ouest, mais c'était là tout. Si il y avait bien quelques jeunes, dont l'héritier de Crakehall, qu'Edwin tenait en haute estime, la majorité d'entre eux ne se trouvaient pas dans ses grâces, tant il trouvait leur manque de lucidité, leur arrogance mal placée et leur façon de voir le monde tellement gênante. Un jeune qui pense que le champ de bataille est l'endroit parfait pour acquérir de la gloire est voué à y mourir et à attirer la honte sur son nom et son roi. Impossible de laisser de tels idiots commander.

La discussion reprit. Le jeune Roi avait bien l'intention de reprendre en main ce pays, laissé un peu en suspens par le précédent souverain. Ou tout du moins était ce qu'entendant le vieux Marpheux. Outre les opérations de sécurité qu'il devrait organiser autour de Castral Roc, le Roi voulait avoir un maximum de conseils et avis sur les tactiques et stratégies pouvant s'appliquer à l'armée de l'Ouest selon le terrain et l'adversaires. Edwin retint un bref sourire, c'était probablement son terrain de jeu préféré. Le Roi lui promit de lui remettre un rapport des dernières décisions militaire et l'état de l'armée que le Cornelion avait jadis commandé. En continuant, le Roi informa Edwin de la création d'une garde royale agrandie, sous le commandement de Rickard Crakehall.

« Bon choix votre majesté. Aujourd'hui que l'âge me prend, je soupçonne Rickard d'être le meilleur guerrier de l'Ouest. A mon grand regret. »


Et le vieux Général en tirait une fierté certaine, il avait formé le Crakehall il y a maintenant quelques années. Rickard avait une force naturelle imposante ainsi qu'une capacité pour l'art de la guerre qu'Edwin n'avait pas vu depuis longtemps. Mener une telle unité d'élite était probablement un travail fait pour lui. Le Roi continua, demandant à son nouveau connétable s'il avait maintenant des suggestions pour lui. Edwin fit quelques pas, puis répondit.

« Pas vraiment pour le moment, je n'ai pas encore pris connaissance de tout ce que j'ai à savoir. J'aurais probablement plus à vous dire plus tard. En privé. »


Certains sujets, sensibles, ne sont pas pour tous après tout.


Féauté [PV Edwin] 1564073398-signature

Edwin Marpheux

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Edwin Marpheux
Cornelion
Messages : 289
Membre du mois : 0
Célébrité : Jeremy Iron
Maison : Marpheux
Cornelion
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Féauté [PV Edwin]   Féauté [PV Edwin] EmptyMar 12 Mai - 18:22

Lyman trouvait amusant que le vieil homme, qui avait la dent si dure contre la jeunesse courtisane du Roc, se retrouve à servir un homme qui, ironiquement, en était presque l'incarnation poussée à l'extrême. Du moins, un observateur peu averti aurait pu le penser, car en réalité, même ses amusements avaient pris très vite des allures de tests afin de se rapprocher de la noblesse du royaume. Avec ses petits soupers fort prisés, il avait pu cotoyer les héritiers de la plupart des grandes maisons et forger quelques amitiés en jouant opportunément les entremetteurs discrets pour mettre côte à côte un damoiseau avide et une jeune fille prête à recevoir ses serments d'amour ... et surtout ses attentions physiques. Beaucoup ignorait le sentiment de devoir que de tels menus services pouvaient inspirer dans les âmes. Mais l'un dans l'autre, le nouveau souverain n'avait rien en commun, a priori, avec un homme comme Edwin Marpheux. Il était aussi souple que le vieil homme était rigide, aussi mondain qu'il était avare de ses mots, aussi précieux que l'autre était tourné vers les arts de la guerre et une virilité marquée qui n'aurait pas dépareillée dans le Nord, typiquement. N'eut été sa fidélité presque fanatique au souvenir de son grand-père, il aurait été de cette génération qui adorait le guerrier qu'était Loren et regrettait à mot couvert que son unique fils n'ait guère pris de lui, probablement trop couvé par sa mère désireuse d'en faire un parfait successeur et par conséquent un juriste, un homme de culture, mais point de tournois. Pour autant, le Jeune Lion avait vite compris que le vieillard semblait préférer les esprits volontaires aux épées trop vite brandies, du moins, il pouvait estimer les premiers. Et du reste, il eut été particulièrement sot de penser que son nom n'avait rien à voir avec ce lien qui se nouait entre eux. Ce n'était pas surprenant : pour tout autre que sa famille proche, et encore, il excluait sa mère et incluait Gareth dans ce très maigre lot, il était Lyman Lannister avant d'être Lyman, ce qui était normal. La couronne avait son poids, ses devoirs. Il était juste important de s'en rendre compte, pour prendre les choses comme elles étaient, et non comme il aurait aimé qu'elles soient. Ainsi, ses lèvres s'étirèrent en un sourire sincère quand il entendit son désormais Connétable complimenter son oncle ce qui, au vu du lien entre les deux hommes, n'avait évidemment rien d'étonnant. N'importe quel homme aimait féliciter son ancien écuyer car après tout, s'il brillait, c'était au moins un peu grâce à l'enseignement reçu.

" Je ne peux guère vous contredire. Ser Rickard est l'un de nos plus fins bretteurs, bien qu'il ait été à bonne école, ce qui donc ne m'a jamis surpris.

Etant donné que vous aurez rapidement à collaborer, cet état d'esprit sera plus que profitable, Lord Connétable.

Cela dit, si je peux me permettre ... Vous ne déméritez point encore, messire. "


Pardi, Lyman était prêt à parier que le vieil homme serait capable de l'étendre. Non pas que ce soit un grand exploit pour un duelliste avec un peu d'expérience ou de panache, mais tout de même ! Il portait encore beau pour son âge, honnêtement, avec une allure altière et farouche. En vérité, le roi était prêt à parier qu'il y avait beaucoup de jeunes dames qui ne diraient pas non à servir de fourreau à l'homme, s'il pouvait se permettre cette réflexion grivoise ! Et cela ne risquait pas de se tarir quand le bruit courrait pour ses nouvelles fonctions. Les puissants étaient toujours agréables à l'oeil, selon le dicton cynique mais néanmoins cruellement vrai en vigueur dans tout Westeros. Il ne fallait pas se leurrer : on aimait rarement en dépit du pouvoir. Au mieux, c'était un complément appréciable. Au pire, une bonne raison de vous trouver sympathique. Son esprit volant d'une considération à l'autre lui indiqua que l'entretien touchait à sa fin, ce que Lord Marpheux confirma plus ou moins en indiquant n'avoir pas de questions, du moins le temps de consulter l'ensemble des documents attentants à sa prise de position. Se levant donc, Lyman signifia qu'il était temps de prendre congé, déclarant en guise de conclusion :

" Bien, alors je vais vous laisser en prendre connaissance, Lord Marpheux. J'espère que vous me ferez le plaisir de votre compagnie à dîner ce soir, ainsi qu'à la Reine, qui sera ravie de faire plus ample connaissance avec notre nouveau Connétable.

Je vous souhaite la bonne journée, messire. Et nous nous reverrons pour cette conversation dans quelques jours, n'en doutez pas."


Après qu'il ait signalé la fin de l'entretien, on vint chercher Edwin, Lyman se cala dans son siège, curieux et pensif, songeant à l'avenir. Puis il demanda à ce qu'on lui amène Lord Lefford, le bal des nouveaux entrants dans son cercle restreint continuant. Il était certain de ses choix, cependant. L'Ouest allait rugir de nouveau, et Edwin Marpheux serait le bras armé, la griffe du royaume qui s'abattrait sur ses ennemis.



Hear me Roar
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Roc
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyman Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 618
Membre du mois : 12
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Féauté [PV Edwin]   Féauté [PV Edwin] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Féauté [PV Edwin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Castral Roc-
Sauter vers: