Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-22%
Le deal à ne pas rater :
Nike – Débardeur de running pour Femme
31 € 40 €
Voir le deal

 

 En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé]

Aller en bas 
MessageSujet: En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé]   En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] EmptyDim 29 Déc - 18:21

Les derniers jours avaient été plus que rudes pour toute le monde. La confiance n'avait pas forcément faiblis entre les uns et les autres mais ce qui s'était passé à Accalmie avait été un véritable chamboulement il fallait bien l'avouer. Elle respirait encore, elle n'avait rien eu, elle n'avait même pas été blessée ni même menacée par qui que ce soit, mais elle avait été touchée, profondément. Car cela avait atteint des personnes qu'elle appréciait, des personnes avec qui elle avait passé de bons et beaux moments, et parce que l'une d'elle était de cette famille qu'elle essayait de reconstruire, de retrouver alors qu'elle avait été renié de sa famille qui l'avait vu naître, parce que son père avait eu le désir de la marier à Béric Swann. Quand le Bief et l'Orage s'étaient déclarés la guerre, alors elle avait compris qu'elle ne faisait plus partie de ce tout, elle était le mauvais petit canard, celui qui avait trahis la maison Goldwyne à cause de l'homme qu'elle avait épousé. Pendant, trois ans, elle n'avait alors connu que son époux, ainsi que le frère de celui-ci. Mais malheureusement, Béric était mort à la bataille de Beaupré, un mois tout juste avant qu'elle ne donne naissance à l'héritier qu'il attendait depuis tant d'années, avec la désillusion de ne pouvoir devenir père avec sa première femme, puis la déception certes minime mais existante d'avoir eu une fille avant d'obtenir ce fils, essentiel pour passer le flambeau, pour transmettre le nom et le fief à la chair de sa chair. A Fort-Darion, elle avait retrouvé son frère, celui dont elle avait toujours été le plus proche et dont elle avait été séparé par la haine d'un père contre son fils. Trois longues années sans nouvelle, et alors qu'ils avaient tous les deux eu des parcours très différents, ils s'étaient retrouvés là, au tournant d'un couloir alors qu'elle essayait de rattraper sa petite fille qui s'était enfuie pour pouvoir jouer avec sa mère. Il s'était marié, il allait même devenir père. Et puis tout cela c'était finalement effondré. La tentative d'assassinat des enfants impériaux n'avait pas atteint son but, c'était une chance, une formidable chance que deux enfants innocents ne soient pas les victimes de ce que les adultes pouvaient s'infliger les uns contre les autres car ils n'avaient pas la même façon de voir les choses. Cependant, pour que eux puissent vivre, d'autres personnes étaient mortes. Dont sa belle-soeur et l'enfant qu'elle portait. C'était un crève-coeur personnel, et elle se sentait pleinement incapable de faire quoi que ce soit pour pouvoir soulager la douleur que pouvait ressentir Garlan.

Oui l'ambiance était pesante, ils avaient passé une longue journée à voyager et maintenant, le campement était installé. Mina était en sécurité dans sa tente. Pour la première fois de toute sa vie, elle allait enfin connaître l'aventure d'une campagne militaire. Si on lui avait dit ça un an auparavant, elle ne l'aurait sans doute pas cru. Ce n'était sans doute pas la place qu'elle devait avoir au sein du royaume de l'Orage, elle n'était pas guérisseuse, elle n'avait aucune connaissance qui pouvait vraiment aider, elle ne savait pas manier une arme et ne désirait aucunement savoir s'en servir d'une. Elle savait pourquoi elle était là, mais pour le moment, elle était loin encore de pouvoir mener à bien la mission qu'on lui avait confié. Alors qu'elle tournait en rond sous sa tente, elle s'était dit qu'elle pourrait aller trouver les autres femmes qui étaient présentes, et savoir comment elles se portaient, ou si elles avaient besoin de quelque chose. Elle n'avait jamais aimé rester là à ne rien faire. Quand elle avait été malade et qu'elle avait dû rester au lit pendant plusieurs semaines, elle avait cru devenir folle de ne pas pouvoir faire quelque chose, quelque chose d'autre d'attendre. Et ce soir, elle n'avait pas grand chose d'autre à faire. Sortant de sa tente, les hommes au service de la maison Swann l'entourèrent, elle était une femme au milieu de soldats et ce n'était jamais bon de se promener seule. Elle s'arrêta alors à la tente la plus proche, occupée par Mahée Allyrion, bien qu'elles avaient voyagé ensemble, et qu'elle l'avait aperçue au banquet à Accalmie, à la table de la Reine, les deux femmes n'avaient jamais pris le temps de discuter l'une avec l'autre. Elles venaient toutes les deux de contrées lointaines et elles s'étaient finalement retrouvées ici. Elle se fit alors annoncer aux gardes impériaux et elle ne pénétra sous la tente que quand elle eut l'accord de cette dernière. Elle inclina doucement la tête en entrant avant de la regarder avec un doux sourire. « J'espère que je ne vous dérange pas … Je voulais savoir si vous ne manquiez de rien ? »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 885
Membre du mois : 12
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 189

Grâce et vaillance en toute chose

En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé]   En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] EmptyDim 29 Déc - 19:20


Les choses, en même temps qu'elle-même, avançaient. Marche forcée, c'est mieux. Mahée trépigne, derrière son masque de stoïcisme. Elle est impatiente. Impatiente des batailles à venir ? Certainement pas ! Voir des hommes mourir n'a jamais été une de ses activités favorites, pas même une activité qu'elle apprécie tout court. La barbarie de la guerre ne l'a jamais séduite, mais la nécessité de défendre ce qu'on estime être sien lui a toujours semblé important. Question de territoire ? Sans doute. Territoriale, c'est un mot qui lui va bien. Comme ces chiens qui ne supportent pas qu'on pisse sur leurs plates-bandes... Elle est un peu comme ça, Mahée, ce qui suffit à expliquer l'inimitié que lui a toujours inspiré le Bief, avec ses incursions au sud des Montagnes Rouges. D'aussi loin qu'elle se souvienne, ce maudit royaume a toujours lorgné vers Dorne, et a toujours été repoussé, jusqu'à lui coûter l'homme de sa vie, son père, son très cher père... Cette perte, qu'elle porte avec elle chaque jour, elle ne la leur pardonnera jamais. Elle ne leur pardonnera jamais d'avoir fait tomber les Météores, ni Ferboys. Elle ne leur pardonnera jamais le traité de Boycitre, et l'abandon des Degrès de Pierre. Autant de manquement de la part des seigneurs censés protéger les populations, qui les rendent indignes d'occuper leurs fonctions, ces fonctions qu'ils voient comme des dons des Dieux, des privilèges mérités car séculaires, alors qu'ils ne sont que responsabilités, fardeau...

Elle piétine, Mahée, presque féroce à chaque pas. Les cheveux tressés de près sur le côté de sa tête, pour qu'ils lui épargnent l'inconfort de tomber devant ses yeux. Elle n'aura pas à y toucher, et ils resteront dans un état décent, pour plusieurs jours. En campagne, tout doit être optimisé, en particulier chez les femmes. On n'en attend pas autant d'elles qu'on en attend des hommes, c'est certains... Mais il est au moins exigé, normal, qu'elles ne soient pas une épine dans le pied de l'armée. Marcher à la même allure que le convoi, sans se plaindre puisque c'est difficile pour tous, s'adapter plutôt que de demander à ce que la guerre s'adapte à elles. Des bases. Des bases dont elle a acquis les principes avec son père, quand il l'a emmenée repousser des invasions bieffoises, mais dont elle a dû maîtriser rapidement l'application spécifique à l'armée impériale très vite, sur le tas. Elle s'y était préparée, alors ça a été relativement aisé, même si toujours moins que de garder son derrière vissé sur une chaise à siroter du vin...

L'avantage, sans doute l'unique, de ce genre de vie, c'est que les journées passent vite. Quand le couperet tombera, que temps sera venu pour elle de rejoindre les Dieux, elle regrettera sans doute la brièveté de ces journées, le peu de temps qu'elle a passé sur cette terre, et le peu d'entrain qu'elle a pu montrer aux événements comme le banquet de l'arrivée du couple impérial... Mais en attendant, quand tombe le soir, elle est vannée, peu habituée à autant d'exercice, même un aussi simple que la marche. Elle aide, autant qu'elle peut, les hommes à monter sa tente et n'est que trop heureuse de s'y réfugier, impatiente que l'eau mise à chauffer pour la toilette des dames ne soit prête. En attendant, elle s'est permis de prendre du vin, histoire de patienter plus agréablement que le repas soit servi, et de l'accompagner tout aussi agréablement. Elle vient à peine de revenir de sa « chasse » quand les gardes l'informent que Lady Swann souhaite la voir. Lady Swann ? Ça ne lui dit pas grand chose, Swann étant une maison qu'elle ne connaît pas. Pour autant, cette lady ne peut être qu'impériale, et n'avoir, selon elle, qu'une place d'importance pour se trouver ici et maintenant. C'est sans y réfléchir à deux fois qu'elle lance « Vous pouvez la faire entrer, merci. » aux hommes impériaux alloués à sa sécurité, et, de fait, quand la jolie dame à la chevelure couleur des blés mûrs se présente, elle reconnaît l'une des dames à avoir élégamment joué aux côtés de l'Impératrice lors du banquet. « Bonsoir Lady Swann, c'est un plaisir. » Elle lui sourit, sans hypocrisie, et se laisse visiblement surprendre par la question qu'elle lui pause, qui fait s'élargir plus encore son sourire et pétiller ses yeux. « Et bien, dans l'attente que le repas soit prêt, je pense être allée à l'essentiel... » Amusée, elle lève dans sa direction une outre de vin et un godet. « Souhaiteriez-vous vous joindre à moi ? Il est plus facile de chauffer une tente à plusieurs, et les nuits ont tendance à être fraîches sur la route. » Avenante, elle lui présente l'unique siège de la tente spartiate, sur lequel elle met une fourrure pour la préserver du froid, et s'assied elle-même sur sa couche. Une façon de l'inviter, surtout, à partager un moment, tracer les ébauches d'un lien qui, si les Dieux le veulent, se renforcera avec l'épreuve de la campagne...



   
I'll ride the Storm
Je me bats pour la dignité des faibles

Mahée Allyrion
Mahée Allyrion
L'Etoile du Matin
Messages : 5823
Membre du mois : 0
Maison : Allyrion
Caractère : ▪▪ Intransigeante ▪▪ Perspicace ▪▪ Loyale ▪▪ Vindicative ▪▪ Généreuse ▪▪ Rancunière ▪▪
Célébrité : Adria Arjona

Infos supp.
Richesses : 662

L'Etoile du Matin

En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t6204-mahee-allyrion-x-la-deuxieme-etoile-a-droite-et-tout-droit-jusqu-au-matin https://bloody-crown.forumactif.org/t6219-les-errances-de-mahee https://hhttps://bloody-crown.forumactif.org/t6218-mahee-allyrion-x-no-foe-may-pass
MessageSujet: Re: En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé]   En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] EmptyDim 29 Déc - 23:15




  • ft. Mina Swann & Mahée Allyrion
En Marche Pour La Guerre



Avancer. C'était là le maître mot, l'ordre que tous suivraient sous la bannière impériale. Inlassablement, sans rechigner et peut-être même en devançant l'appel. Avancer, c'était s'assurer de ne pas regarder trop longtemps derrière soi. Et alors que montait le grondement sourd des batailles à venir, annonciateurs à n'en pas douter d'épreuves nouvelles, mieux valait ne pas s'attarder sur celles que l'on venait à peine d'essuyer.

Pourtant, à mesure que l'on marchait, on se les murmurait du bout des lèvres. Certains n'arrivaient toujours pas à y croire, d'autres, déjà, juraient qu'ils prendraient part à la vengeance de l'attentat sur les enfants impériaux et qui avait coûté la vile à deux des plus proches âmes de l'Impératrice. Le Dragon touché en plein coeur, frôlant son sein, versant le sang de ceux jurés à sa protection. L'Ennemi était-il donc à ce point sans Foi ni Loi qu'il ne reculait devant rien ? Et quand bien même de nouvelles précautions avaient été prises, qui pouvait bien assurer de l'avenir ?

Silencieuse depuis leur départ, Daena n'avait pas décroché son regard du sol. Si elle ne portait pas de deuil physique, la perte violente de Yesaminda lui semblait avoir arraché un morceau de coeur. Elle la revoyait si bien, ce soir de banquet, l'assurer d'une caresse douce sur ses cheveux qu'il était temps pour elle de rejoindre les festivités et son époux. Et l'instant suivant... Elle tréssaillit. Au milieu de la suite des dames de l'Impératrice, que personne ne voyait plus depuis l'horrible nuit, elle ne faisait pas fière allure. Dans ces instants, elle remerciait ses Dieux qu'Aylan ne la voit pas ainsi. Bien sûr, il ne l'aurait pas réprimandée en public mais attendu un privé où il aurait pu, à sa guise, déversé sa colère sur elle. Elle pouvait déjà l'entendre.

Fidèle à son poste, Victor de Carène, son épée-lige, chevauchait à ses côtés. Dans une sorte de transe, elle le laissa la guider vers le campement reservé aux mestres, aides de soins et guerisseurs, passer en revue ses outils, donner les ordres pour des cueilllettes supplémentaires et que l'on mette à sa disposition permanente une grande marmite d'eau bouillante. Les odeurs de médecine la ramenèrent lentement à l'instant présent. La guerre. Elle était là. Et elle apportait son lot de préparatifs. Certaines dames de la suite impériale seraient en charge de prêter une première main aux efforts de soin. Parmi elles, elle retenait le souvenir de Dame Mahée Allyrion.

A présent qu'elle était installée, et qu'elle avait déjà revêtu ses habits de circonstances - une simple robe de laine grise, ceintrée d'un tablier de cuir où quelques poches laissaient entrevoirs bandages, fioles en tous genre et quelques lames - Daena se dirigea vers la tente de la dornienne. Sous son bras, un tablier du même cuir que le sien, ainsi que des gants. Les gardes l'informaient qu'elle n'était pas seule aussi, raclant quelque peu sa gorge - elle se rendait compte que sa voix lui faisait défaut - elle appella :


” Dame Mahée ? Veuillez excuser mon intrusion, je venais vous apporter le rudiment d'affaires dont vous pourriez avoir besoin lorsque notre charge nous le commandera. Je puis les déposer auprès de vos hommes, c'est ma dernière intention que de vouloir vous déranger en compagnie... ”

Anonymous
Invité
Invité


En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé]   En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] EmptyJeu 9 Jan - 21:00

Mina n'arrivait pas à rester en place à ne rien faire. Bien évidemment, la journée avait été longue, la jeune femme n'était plus habituée à de si long parcours à cheval, et elle était passablement fatiguée en ce début de soirée. Pour autant, elle ne se voyait pas, à rester seule, là, dans sa propre tente à ruminer les idées sombres des derniers jours. Elle n'avait pas pu discuter avec Rhaenys, elle s'était totalement coupée du monde, la douleur étant sans doute bien trop vive à supporter alors qu'on avait menacé ses propres enfants, la chair de sa chair et qu'elle avait perdu deux de ses plus proches amies pour pouvoir justement les défendre. Elle aurait voulu lui faire part du soutien qu'elle voulait lui apporter sans pour autant savoir si elle aurait réussi à trouver les mots pour pouvoir lui apporter un peu de réconfort.

Quant à son frère … Le chagrin, la colère immense qui l'habitait semblait le transformer tout doucement, elle ne savait pas ce que cela allait donner, chaque personne gérait sa perte et son deuil d'une certaine façon, une façon qui était à chacun. Quand Béric était mort sur le champ d'honneur, Mina l'avait détesté, elle l'avait maudit de toutes ses forces. La tristesse était là mais elle s'était muée en une rage profonde qui l'avait complètement vidé de sa santé. Elle avait fini alors par en déclencher son accouchement et elle avait cru qu'elle ne pourrait pas survivre à celui-ci. Pendant longtemps, elle avait continué à le retrouver dans ses rêves, et elle lui avait dit tout ce qu'elle avait eu besoin de lui dire. Une fois que la colère avait fini par disparaître, elle n'avait pas eu de cesse de pleurer durant des jours et des jours. Elle ne savait pas encore ce que ferait Garlan et quelles nuances prendraient son chagrin, mais maintenant qu'ils étaient en marche pour la guerre, elle avait peur qu'il ne prenne des risques inconsidérés, cherchant à mourir par l'épée et rejoindre sa bien-aimée auprès des Dieux.

Alors Mina, à peine installée, s'était décidée à quitter sa tente pour pouvoir se rendre auprès des autres dames de la Cour qui suivaient comme elle l'avancée de l'armée au combat. La personne qui se trouvait être la plus proche d'elle était Mahée Allyrion. Elles n'avaient pas eu l'occasion de se parler, à peine saluer même, mais elles allaient passer les prochaines semaines ensemble alors elles devaient se serrer les coudes surtout quand les difficultés allaient apparaître. S'annonçant devant la tente de la jeune femme, elle n'attendit que peu de temps avant d'avoir l'autorisation de pénétrer sous la toile et elle inclina doucement devant la jeune femme. Elle fit alors quelques pas dans sa direction, un doux sourire au visage. « Je serai plus que ravi de me joindre à vous. En effet, les nuits sont encore fraîches et même si nos tentes sont lourdement attachées, quelques courants d'air ne manquent de s'insinuer sous les toiles ... » Elle se décala légèrement en entendant une voix féminine s'élever de dehors, que Mina reconnut alors Daena Redwyne. « Je crois que Lady Redwyne a eu les mêmes attentions que moi à votre égard ... » Cependant, elle n'était pas dans sa tente à elle, elle ne se serait pas permise d'autoriser la jeune femme à rentrer sous la toile, alors que ce n'était pas son espace privé.


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 885
Membre du mois : 12
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 189

Grâce et vaillance en toute chose

En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé]   En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] EmptyVen 10 Jan - 13:38




   
I'll ride the Storm
Je me bats pour la dignité des faibles

Mahée Allyrion
Mahée Allyrion
L'Etoile du Matin
Messages : 5823
Membre du mois : 0
Maison : Allyrion
Caractère : ▪▪ Intransigeante ▪▪ Perspicace ▪▪ Loyale ▪▪ Vindicative ▪▪ Généreuse ▪▪ Rancunière ▪▪
Célébrité : Adria Arjona

Infos supp.
Richesses : 662

L'Etoile du Matin

En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t6204-mahee-allyrion-x-la-deuxieme-etoile-a-droite-et-tout-droit-jusqu-au-matin https://bloody-crown.forumactif.org/t6219-les-errances-de-mahee https://hhttps://bloody-crown.forumactif.org/t6218-mahee-allyrion-x-no-foe-may-pass
MessageSujet: Re: En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé]   En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] EmptyLun 6 Avr - 18:01

Il n'était pas chose aisé de participer à une campagne militaire, et il l'était encore moins en étant une femme. Mina n'avait jamais rêvé de venir un jour à assister de près ou de loin à des combats, à une bataille rangée, ou quelque soit la forme que cela pouvait prendre. Il n'était pas seulement question de confort de vie, la jeune orageoise n'allait pas cacher qu'elle était bien plus à l'aise dans un château, qu'en voyage sur terre ou en mer ; l'un et l'autre ne lui avaient que peu réussi au cours des derniers mois. Pour autant, elle avait pris cette décision de suivre l'armée impériale dans son combat contre le Bief, rien ne l'y obligeait. En effet, elle aurait très bien pu rester à Fort-Darion, où elle occupait une place au Collège Impérial, elle aurait pu rester auprès de ses enfants, veiller sur eux, les voir grandir et attendre que le monde vienne à imploser, attendant au loin de savoir si l'Empire était vainqueur ou bien vaincu. Mais Mina n'était pas restée à Pierheaume quand elle avait compris que sa cité était en danger, elle ne comptait pas rester tranquillement loin de tout alors qu'elle savait qu'elle pourrait sans doute aider. A sa manière, elle avait peut-être la possibilité de reprendre contact avec certains bieffois qu'elle avait connu dans sa jeunesse et qu'elle avait pu apprécier. Elle avait parfaitement compris, lors du banquet qui avait été donné par Rowenna Durrandon à Accalmie que les choses seraient compliquées. Elle était devenue un membre de l'aristocratie orageoise par le mariage, cela ne lui permettait pas pour autant de dire que l'Orage était chez elle, elle ne manquait pas encore de se souvenir du regard et des remarques de Lord Caron avait eu à son égard, comme si elle n'aurait même pas du se présenter à cette Cour. Le problème était tout autant de l'autre côté, puisqu'elle avait épousé Lord Béric Swann, elle ne méritait plus d'être considérée comme étant bieffoise. Pour autant, pour elle, elle était autant l'une que l'autre, et elle ne pouvait faire une croix sur les bons souvenirs qu'elle avait de son enfance et de son adolescence dans le Bief, des gens qu'elle avait pu rencontrer et qui avaient fait d'elle la femme qu'elle était aujourd'hui. Si Garlan était son frère, il n'était pas le seul et elle ne voulait pas un jour que les deux viennent à se battre dans un combat à mort. Elle avait l'espoir que la diplomatie pouvait encore les sortir de cette terrible situation, même si elle doutait que Manfred Hightower bougerait de ces positions.

C'est pourquoi, elle se retrouvait aussi, parmi la suite impériale qui suivait l'armée. Les femmes étaient peu nombreuses dans un camp comme celui-ci, elle bénéficiait d'une sécurité nécessaire, mais elle continuait à penser qu'il fallait se soutenir dans cette situation et peut-être qu'elle pourrait rencontrer de nouvelles personnes. Mina s'était donc présentée sous la tente de Mahée Allyrion, qu'elle n'avait fait au final qu'observer de loin, depuis ce banquet à Accalmie où elle l'avait vu aux côtés de la Reine Mère. Elle avait été le sujet de nombreuses discussions dans le palais mais Mina se gardait bien d'émettre un quelconque avis sur une personne qu'elle ne connaissait pas. Elle ne pouvait estimer qui elle était et ce qu'elle désirait faire pour l'Empire, alors qu'elle ne lui avait même jamais adressée la parole. La guerre donnait une bonne raison à la jeune femme de se présenter à elle. Puis très vite, Daena Redwyne s'était présentée également, venant interrompre le début de leur discussion. Alors que la Dame de Dorne lui avait proposé de se convier à elles, la jeune femme de Peyredragon s'était excusée de ne pouvoir rester, devant continuer sa tournée pour pouvoir fournir à d'autres personnes le même nécessaire et notamment sous la tente de Mina Swann, qui la remercia alors avec un doux sourire avant de la regarder disparaître. Elle se tourna donc à nouveau vers Mahée lui souriant tout autant. « Voilà qu'elle a fait un passage plus que rapide … Il est fort agréable dans la situation que nous sommes actuellement en train de traverser de voir que nous savons dépasser nos différences pour nous soutenir. Voilà les valeurs de l'Empire. » Mina fit quelques pas pour pouvoir s'installer à son tour, déjà réchauffée par le fait de ne pas être seule sous sa tente. « Je dois bien avouer que je n'ai jamais été une grande voyageuse, cela a la fâcheuse tendance à me rendre malade, mais il semblerait pour le moment que je vienne à tenir assez bien le choc … Nous ne sommes qu'au début, il nous faudra bien nous en accommoder de toute façon. Et pour vous cela n'est pas trop dur à supporter ? »

HRP:
 


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 885
Membre du mois : 12
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 189

Grâce et vaillance en toute chose

En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé]   En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] EmptyMer 20 Mai - 11:01

Elle serait incapable d’expliquer pourquoi, mais Mahée a toujours peiné à se sentir au diapason avec les dames du monde. Peut-être est-ce parce qu’elle a été élevée pour succéder à son père, voyant ainsi distillé dans son éducation des leçons de politique, d’économie, de gestion, de philosophie ? Ou bien peut-être est-ce un manque d’attrait naturel pour des choses plus superficielles ? Elle ne juge pas, Mahée, qui sait elle aussi se montrer coquette et frivole, mais cette frivolité n’a jamais pris le pas sur le reste, bien au contraire, alors qu’elle semble être l’apanage des dames les plus distinguées. Certaines, du reste, elle l’a observé, feinte d’être les plus sottes parmi les sottes, de ne s’intéresser à rien d’autre, pour ainsi n’éveiller nul soupçon de la part des hommes, et les espionner. Une technique à laquelle Mahée ne souscrit pas, mais dont elle ne peut nier la redoutable efficacité… La dornienne, trop revêche, trop indépendante, trop colérique, n’a pas la patience pour feindre avec talent comme le font certaines face à des imbéciles. Tout de son mépris, quand elle le ressent, finit par se lire sur ses traits. Un peu comme le soir du banquet, où le discours de la reine Argella l’a ostensiblement contrariée. Ce banquet, malgré son faste, lui a laissé un goût particulièrement amer. Les piques ont volé de toutes parts, blasant la dornienne à l’extrême, peut friande des joutes verbales et de ce genre de « distraction », raison pour laquelle elle ne s’y est pas éternisée, s’empressant de regagner ses appartements sitôt la reine-mère disparue. Est-elle curieuse de savoir comment cela s’est terminé ? Pas vraiment. Elle se moque des « on dit », de la réputation. En fait, Mahée est plutôt solitaire, comme un électron libre qui voyage entre les atomes sans jamais s’y fixer.

Là encore, avec lady Redwyne et Lady Swann, si elle entend sympathiser avec les deux dames autant que faire se peut, elle ne s’imagine pas leur partager son intimité, pour la simple et bonne raison qu’elles sont continentales, et donc plus que probablement élevées dans la religion des Sept, donc, par conséquent, sans doute très tolérantes avec les principes libertaires de Dorne, jusqu’à ce que le sujet soit sur la table. Bien sûr, Mahée est consciente que cette perspective n’est induite que par ses propres préjugés, qu’elle tente de museler de son mieux, n’arrivant du coup qu’à un résultat bâtard oscillant entre la méfiance et la confiance, ce qui revient en fait à leur laisser le bénéfice du doute.

Quoiqu’il en soit, ça ne l’empêche pas de tenter de se montrer agréable et ouverte, amicale, en les invitant à partager sa tente pour un moment, et à boire un verre ou deux en sa compagnie. Lady Redwyne semble très occupée (ou peut-être trop gênée ?) pour rester, mais Lady Swann semble, quant à elle, d’avantage tentée par l’idée et prend ses aises, faisant ainsi s’étirer le sourire de Mahée. Nous savons dépasser nos différences pour nous soutenir. Voilà les valeurs de l'Empire. La dornienne ne dit rien, mais n’en pense pas moins. Si elle désire croire à ce genre d’idéaux et souhaite œuvrer dans leur sens, il ne lui viendrait jamais à l’esprit de le scander de la sorte, pour la simple et bonne raison qu’elle n’est pas dupe. Chacune des puissances engagées y est pour défendre ses intérêts, et elle-même ne déroge pas à la règle. Sans l’idée de faire bouger les choses dans le sens de Dorne, il est probable que Mahée soit à Fort-Darion à l’heure qu’il est, en compagnie de la reine-mère, dans l’attente qu’une voie puisse s’ouvrir à elle pour regagner son fief. Les enjeux du conflits dépassent l’individu, c’est une évidence, mais c’est surtout le refus de se laisser marcher dessus par le même individu, en l’occurrence Manfred Hightower, du coup… Une question d’orgueil, au final, d’orgueil de roi, qui est la raison première du conflit, et pas du tout l’envie de bâtir un monde meilleur… Si cette idée avait été dans la perspective des puissants, Dorne, le Bief et l’Orage se seraient attelés d’avantage à construire des relations de commerce et de bonne entente plutôt que de se livrer des batailles dénuées de sens dans les Montagnes rouges… Si elle croit en les humains que sont Torrhen et Rhaenys, elle croit aussi que les fonctions qu’ils occupent les prévalent de prendre des décisions impulsives. Ils calculent tout, parce que c’est leur rôle, et avec le calcul vient l’optimisation, et dans l’optimisation peut venir la nécessité douloureuse du moindre sacrifice. En l’occurrence, étant donné la position de Dorne, Mahée n’a que peu de doute quant à ce « moindre sacrifice », et elle ne peut que le comprendre, aussi difficile que cela soit.

Avec la félinité naturelle de la danseuse qu’elle est, Mahée s’installe à son tour sur sa couche, en tailleur, gardant ses iris sombres dardées sur la belle dame blonde tandis que celle-ci délie le fil de ses pensées. Elle hoche la tête en signe d’assentiment, comprenant sans mal la rudesse que peut avoir une vie de campagne pour une femme de salon. Les Dames comme Mina ont besoin d’un écrin dans lequel scintiller. Il est dommage que l’environnement lui rende si peu grâce, contrairement à la nuit du banquet où l’Impératrice, elle et quelques autres dames ont régalé l’assistance d’airs mélodieux et entraînants. A sa question, Mahée, qui a connu les affres d’un siège, la torture de voir son entourage décimé par la peste rouge, l’incertitude et l’oppression de la captivité, laisse un doux sourire fleurir sur ses lèvres. « Pour ma part, je suis plus que satisfaite de mon sort… » Elle répond, sans jugement pour Mina, mais sans s’étaler non plus sur les événements marquants qui l’ont conduite jusqu’ici. Après tout, elle s’en est plutôt bien sortie, bien mieux que d’autres de ses compagnons… L’image de l’un de ses hommes froidement égorgé par le pirate Salfalaise s’impose à ses yeux. Son sourire se fane, elle blêmit visiblement et frissonne… Avant de recouvrer l’empire sur elle-même, son sourire, et de relancer Mina. « Vous êtes une amie du couple impérial, c’est cela ? » Elle demande, curieuse. « L’Impératrice et vous sembliez partager une grande complicité lors du banquet. Le spectacle que vous nous avez offert était enchanteur, c’était un plaisir que de vous écouter. » Sans doute, d’ailleurs, la seule chose qui le fut ce soir-là…



   
I'll ride the Storm
Je me bats pour la dignité des faibles

Mahée Allyrion
Mahée Allyrion
L'Etoile du Matin
Messages : 5823
Membre du mois : 0
Maison : Allyrion
Caractère : ▪▪ Intransigeante ▪▪ Perspicace ▪▪ Loyale ▪▪ Vindicative ▪▪ Généreuse ▪▪ Rancunière ▪▪
Célébrité : Adria Arjona

Infos supp.
Richesses : 662

L'Etoile du Matin

En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t6204-mahee-allyrion-x-la-deuxieme-etoile-a-droite-et-tout-droit-jusqu-au-matin https://bloody-crown.forumactif.org/t6219-les-errances-de-mahee https://hhttps://bloody-crown.forumactif.org/t6218-mahee-allyrion-x-no-foe-may-pass
MessageSujet: Re: En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé]   En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] EmptyMer 3 Juin - 21:17

Mina n'avait jamais eu l'occasion de vraiment converser avec Mahée Allyrion pendant qu'elles étaient toutes les deux à Accalmie. Elle se demandait même si elle avait un jour été là pour pouvoir la saluer mais aucun souvenir ne lui revenait en tête. Il fallait dire que le retour à Accalmie avait été synonyme de beaucoup de choses concernant la jeune Lady Swann. Le voyage en bateau lui avait déjà semblé interminable, sans parler de l'angoisse qu'elle avait eu pendant tout le trajet de finir par retomber malade. Après tout, la dernière fois qu'elle avait fait le même voyage, dans la direction de Fort-Darion cette fois, elle n'avait plus vu la lumière du jour pendant presque un mois, avec une fièvre terrible qui l'avait laissé au lit sans plus aucune force. Bien sûr, elle ne se souvenait de rien, mais son corps avait beaucoup souffert, elle avait été amaigri pendant de longues semaines après son réveil, elle avait du se couvrir fortement, de peur de retomber malade sous un début de printemps à peine frémissant, sans parler qu'elle avait du également prendre ses nouvelles fonctions en tant que représentante de l'Orage pour le Collège Impérial, et qu'elle avait été tout autant secoué par des affaires publiques comme des affaires privées. Elle ne pouvait pas se permettre de flancher à nouveau, pour autant, quand l'Empereur lui avait proposé de suivre l'armée dans les combats à venir, elle n'avait pas hésité une seule seconde, en dépit de sa santé, et également en dépit du fait qu'elle devait à nouveau laisser ses enfants derrière elle, sans savoir si elle aurait l'occasion un jour de pouvoir les revoir. Cependant, Mina était certaine qu'ils seraient tous les deux en sécurité à Fort-Darion, plus encore qu'à Accalmie ou à Pierheaume où la guerre pouvait menacer d'un instant à l'autre. Elle attendait beaucoup de chose de son retour dans la capitale de l'Orage, et elle avait plus ou moins été déçue de celui-ci. Elle avait dû déjà se remettre de ce mal de mer qui ne l'avait pas quitté tout le long, puis les problèmes s'étaient accumulés. Certains orageois n'avaient pas manqué de lui rappeler qu'elle était née dans le Bief et qu'elle n'avait clairement rien à faire ici, même si son défunt mari était appréciée de tous. Elle avait eu une vive discussion avec son beau-frère qui n'avait pas manqué de lui reprocher à demi-mots qu'elle avait usurpé l'héritage de son frère, d'une par la naissance d'un petit garçon un mois après le décès de Béric, et de deux parce qu'Argella Durrandon lui avait fait confiance à elle pour être au Collège Impérial, une place qui aurait sans doute été réservée à Béric s'il avait encore été en vie. Sans même parler de la mort de sa belle-soeur et de l'enfant qu'elle portait, alors qu'elle était au service du couple impérial auprès de leurs enfants.

La guerre avait rapidement repris ses droits et elle avait donc suivi l'armée, avec une certaine mélancolie et surtout une vive inquiétude sur ce qui allait bien pouvoir les attendre. Au cours d'une des premières soirées, Mina avait pu passer un moment à dîner avec sa souveraine. Argella lui avait posé beaucoup de questions et c'était laissée aller également à beaucoup de confidences assez personnelles. Le nom de Mahée Allyrion avait été prononcé et il semblait que les choses étaient crispées entre les deux femmes mais Mina ne s'était prononcée en faveur ou en défaveur d'aucunes des deux. Dans son esprit, il était normal de faire la connaissance de la dornienne avant de pouvoir émettre une quelconque impression sur elle, si elle venait d'ailleurs à le faire un jour. Ce n'était pas sa façon de faire et ce n'était pas maintenant que cela allait commencer. Elle ne s'était jamais laissée dicter sa façon de penser et ce n'était pas maintenant que cela allait commencer. De plus, elle-même avait été victime de préjugées parce qu'on estimait qu'elle n'était pas née dans le bon royaume, sans pour autant que personne ne la connaisse vraiment. Alors elle voulait faire cet effort avec Mahée et elle pouvait dire qu'elle avait été pour le moment agréablement accueilli sous la tente de la jeune femme. D'une certaine façon, le fait que Daena ne pouvait rester en leur compagnie était une bonne chose, elles pourraient ainsi parler un peu plus librement sans qu'une autre personne puisse entendre ce qu'elles allaient se dire. Elle lui adressa un tendre sourire alors qu'elle lui certifiait qu'elle ne manquait de rien, dans un contexte comme celui dans lequel elles se trouvaient bien sûr. « Bon alors me voilà rassurée ! » Elle ne manqua de voir un rapide changement dans l'attitude de la dornienne, sans pour autant venir à lui demander quoique ce soit, elle ne voulait pas lui être désagréable ou trop curieuse à son goût. « Je vous remercie pour vos compliments sur la musique, mais je crois que les honneurs reviennent principalement à sa Majesté … Je n'avais pas joué depuis une éternité ! » Elle fit une légèrement grimace amusée. « Une amie j'espère qu'ils me voient ainsi … Je ne suis à la base que la lady de Pierheaume. Je suis allée à Fort-Darion, et on m'a proposé de rentrer au Collège Impérial pour pouvoir représenter l'Orage, d'où le fait d'avoir nouer des liens avec le couple impérial … Et vous au banquet vous étiez avec la Reine Rowenna Durrandon ? Je crois qu'elle est originaire de Dorne aussi ? »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 885
Membre du mois : 12
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 189

Grâce et vaillance en toute chose

En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé]   En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] EmptyMar 23 Juin - 17:00

Chez Lady Swann, il y a une douceur infinie qui se dégage… Que ce soient les traits de son visage, son expression, le ton de sa voix ou la grâce de ses gestes, il semble à Mahée qu’aucun patronyme n’aurait mieux convenu à la dame que Swann. Quand elle regarde Mina, la dornienne voit volontiers la beauté d’un cygne… Elle ne se rend pas encore compte, mais la femme au teint hâlée s’apprête à donner beaucoup de crédit à cette femme qu’elle vient à peine de rencontrer, malgré sa méfiance naturelle. Cette méfiance, en fait, prendra sans doute un visage différent. Si d’aventure la jeune dame et elle venaient à être en conflit, Mahée aura naturellement tendance à éliminer la théorie du dessein au profit de celui de la manipulation, car enfin, comment quelqu’un qui semble aussi doux pourrait vouloir faire le moindre mal ? Bien sûr, tout cela n’est qu’à priori, mais, que Mahée le souhaite ou non, ces idées subliminales font leur chemin dans sa tête, et la disposent plus qu’agréablement envers son invitée, invitée de laquelle elle écoute les réponses avec des yeux pétillants. « Et bien sachez que rien de tout cela ne s’est vu, et que vos accords étaient particulièrement beaux à écouter. » Elle la flatte, sans tomber dans la flagornerie, parce qu’aucune hypocrisie ne semble accompagner ses paroles, rien d’autre qu’une franche honnêteté, l’expression du plaisir simple qui a été le sien d’entendre les musiciens lors de ce banquet… Il est facile, pour la dornienne, de se remémorer cette jolie distraction puisque les libertés de l’Impératrice et de ses dames ont sans doute été sa seule source de plaisir de la soirée. En dehors du vin.

En silence, Mahée écoute Lady Swann partager avec elle une mince tranche de vie, qui ne fait qu’égayer la curiosité de la dornienne, finalement contente de pouvoir échanger avec une dame d’une autre région. Ça n’était pas arrivé depuis… Était-ce seulement déjà arrivé ? Peu de dames s’étaient égarées jusqu’à Dorne, et celles qui l’ont fait ont préféré visiter Lancehélion plutôt que la Grâcedieu… Chose qui est totalement logique. Il y avait bien eu cette femme des cités libres, Mako Han, pour la faire rêver cela dit… Quoiqu’il en soit, elle hoche la tête en signe d’assentiment à la question que lui pose Mina. « En effet, sa Majesté est née Dayne, des Météores. » Elle sourit gentiment, et, ignorant si Mina est au fait de la géographie dornienne, elle précise. « C’est un fief magnifique enchâssé dans les montagnes qui surplombe le détroit de Westeros vers la Mer d’Eté. Très proche de la frontière bieffoise. » Dans sa voix, du pur bonheur que d’évoquer sa terre natale. « Sa Majesté a eu la très grande générosité de m’accueillir en tant que dame de compagnie, ce qui explique ma présence à ses côtés lors du banquet. » Elle explique encore, très sobrement, pour ne pas laisser Mina dans le vague.

Leste, elle les ressert, et reprend, d’un ton enjoué. « Vous êtes donc représentante de l’Orage au Collège Impérial ! Quel honneur, félicitations ! » Si Mahée ignore tout des responsabilités inhérentes à une telle charge, elle se doute que la personne choisie pour l’occuper n’est pas choisie au hasard et doit faire montre de moults mérites. Tendant son verre à Mina, elle reprend. « En revanche, la géographie n’est pas mon fort… Je suis sincèrement navrée, mais je suis incapable de situer Pierhaume. Accepterez-vous de m’en parler plus avant ? Vos terres vous manquent-elles ? » Elle demande, curieuse de savoir si Mina se languit autant de sa demeure qu’elle-même peut se languir de la Grâcedieu…



   
I'll ride the Storm
Je me bats pour la dignité des faibles

Mahée Allyrion
Mahée Allyrion
L'Etoile du Matin
Messages : 5823
Membre du mois : 0
Maison : Allyrion
Caractère : ▪▪ Intransigeante ▪▪ Perspicace ▪▪ Loyale ▪▪ Vindicative ▪▪ Généreuse ▪▪ Rancunière ▪▪
Célébrité : Adria Arjona

Infos supp.
Richesses : 662

L'Etoile du Matin

En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org/t6204-mahee-allyrion-x-la-deuxieme-etoile-a-droite-et-tout-droit-jusqu-au-matin https://bloody-crown.forumactif.org/t6219-les-errances-de-mahee https://hhttps://bloody-crown.forumactif.org/t6218-mahee-allyrion-x-no-foe-may-pass
MessageSujet: Re: En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé]   En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] EmptyLun 20 Juil - 12:16

Le temps qu'il avait passé à Accalmie lui semblait déjà loin, encore plus concernant cette soirée de banquet que la Reine-mère, Rowenna Durrandon, avait organisé pour le retour de sa fille ainsi que la Cour Impériale dans l'Orage. Il y avait tant de monde ce soir-là, qu'il n'avait été clairement impossible de s'entretenir avec toutes les personnes présentes au cours de la célébration. Pour autant, il était nullement possible de manquer Mahée Allyrion auprès de la souveraine douairière, ainsi que de la reine en titre et du couple impérial. La jeune femme, originaire de Dorne, était belle comme le soleil, il n'y avait pas à dire le contraire. Mina Swann ne savait rien d'elle, et elle se demandait alors qui était cette femme au teint halé et à la longue chevelure brune, et qu'elle était le rôle qu'elle jouait auprès de Rowenna Durrandon ou de sa fille pour pouvoir avoir le privilège de dîner à la table des têtes couronnées. Cependant, si Mina avait appris une chose au cours de toute sa jeune existence, elle se devait de garder sa place, de ne pas poser de question qui pouvait paraître désobligeante, et elle n'était d'ailleurs pas la bienvenue aux yeux de certains invités présents au banquet. Une étrangère parmi les membres du royaume de l'Orage, elle n'avait sans doute pas assez payé son dû en sang pour pouvoir faire parti de la bonne société du royaume qu'elle avait épousé en même temps qu'elle avait épousé son mari. Lui était mort, mais Mina n'en restait pas moins une bieffoise, car elle avait eu le malheur de naître à la Treille, mais elle n'y était pour rien si le Bief et l'Orage étaient aujourd'hui en guerre l'un contre l'autre. Une longue soirée, qui n'avait été que plaisante les quelques instants où elle avait pu jouer de la musique. Mina vint doucement à incliner la tête face à la jeune femme. « Vous êtes bien trop aimables avec moi … Je me dois encore de retravailler un peu avec l'instrument. Bien que cela ne soit pas le plus évident à faire dans le cortège d'une campagne militaire. »

Il fallait avouer que pendant longtemps, elle n'avait que peu de connaissance des différents territoires de Westeros. Il n'était pas prévu qu'elle voyage à travers les terres et les royaumes, et finalement elle en avait vu sans doute bien plus que d'autres de ses amis d'enfance. Elle se mit à sourire doucement à Mahée. « Il faut croire que tout nous ramène à la frontière bieffoise … Je ne doute pas que Dorne doit receler également de magnifiques endroits qu'on se doit de voir avant sa mort. J'espère qu'il me sera un jour possible de voir ces terres dont vous venez de me parler. Vous ne regrettez pas trop Dorne, comparer à votre présence sur les terres de l'Orage ? En tout cas, il est fort agréable, je ne doute pas de se retrouver aux côtés de la Reine-mère. » Bien que cette dernière ne semblait pas non plus porter la jeune lady de Pierheaume dans son cœur, depuis qu'elle avait obtenu une place au sein du Collège Impérial, qui aurait pu revenir à cette derniere. Les quelques mots qu'elles avaient pu échanger l'une avec l'autre avaient bien vite fait comprendre une certaine rancune que Rowenna pouvait avoir envers Mina, et il n'était jamais bon, d'avoir une reine comme ennemi, qu'elle soit d'hier ou d'aujourd'hui. « Je vous remercie pour vos bons mots. Je prends ce rôle très à cœur, bien qu'en étant parmi le cortège, je ne puis assurer ma charge. » Elle prit la coupe qu'on lui tendit et vint doucement tremper ses lèvres avant d'hocher doucement la tête. « Nous voilà deux alors, nos pérégrinations nous ont emmené bien plus loin que ce que nous connaissions réellement. Pierheaume est au sud des Terres de l'Orage, la cité est coupée du reste du royaume par les Montagnes Rouges. Une eau y prend d'ailleurs sa source et vint jusqu'à Pierheaume pour se jeter immédiatement dans la Mer de Dorne. L'endroit est réellement des plus agréables, mais sous la menace de la guerre j'en ai bien peur … Les lieux me manquent, j'y ai tellement de bons souvenirs avec mon époux et mes enfants. Mais il était plus important encore de les mettre en sécurité et d'espérer pouvoir sauver Pierheaume des ambitions du Bief. »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !

Mina Swann
Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 885
Membre du mois : 12
Maison : Swann
Célébrité : Amber Heard

Infos supp.
Richesses : 189

Grâce et vaillance en toute chose

En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé]   En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] Empty


Contenu sponsorisé


En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
En marche pour la guerre [Tour VII - Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Cheval de Guerre [DVDRiP]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Orage-
Sauter vers: