Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V9
157.24 € 259.99 €
Voir le deal

L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyLun 25 Nov - 18:51

J’enfilais à gestes très lents ma chemise en serrant les dents. Le moindre geste qui touchait mon dos déclenchait des vagues de douleurs. Foutu coup de fouet… Je maudis mon père et ses punitions avant de finir de m’habiller. C’était horrible. Je soupirais longuement en plongeant mes mains dans l’eau pour finir de me nettoyer le visage. Ça faisait du bien, l’eau fraîche, ça chassait un peu la douleur. Je me redressais avec toute la lenteur du monde, les blessures étaient en cours de guérison, mais cela restait particulièrement douloureux. Il valait juste mieux que personne ne touche mon dos. Il valait mieux, cela déclenchait des douleurs. Enfin, rien d’illogique.

Je passais mon baudrier autour de mes hanches avant de le serrer avec lenteur. Je finis par poser ma cape sur mes épaules. Allez… j’allais voir Danseur et un peu m’occuper de lui, j’avais passé trop de temps loin de mon hongre et il me manquait affreusement. Et pourtant ce n’était qu’un cheval, mais Danseur, c’était Danseur. Un cadeau de mon frère et lui il m’aimait et je le savais. Je souris rien qu’à la pensée de voir mon cheval. Je descendis aussi vite que possible aux écuries et l’odeur de foin me détendit en une bouffée. Je m’approchais de la stalle de Danseur qui se tourna vers moi. Je pris sa tête entre mes mains pour lui parler tout doucement en le câlinant avec amour. Je passais quelques instants à lui parler avec amour avant d’entrer dans la stalle pour prendre soin de lui. Je fis un bond en avant en sentant Danseur toucher mon dos.

« Danseur. Pas le dos. »

Je repoussais en douceur mon hongre avant de finir de m’occuper de lui. Je ne pouvais pas encore le sortir. Je lui frottais doucement l’encolure et il vient poser son museau dans mon cou. Je finis par lui donner une moitié de carotte. Je restais un moment avec lui avant de remonter, j’étais fatigué. Je remontais dans mes appartements avant d’au détour d’un couloir je manquais de rentrer dans une jeune femme aux yeux bruns. Je m’inclinais comme je pouvais.

« Je suis navré ma dame. Je ne vous ai point blessé j’espère ? »

Manquerait plus que je blesse les gens…
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Sacha Racin
Messages : 234
Membre du mois : 47
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyMar 26 Nov - 11:13



   

L'affection ne vient pas toujours de la famille



Sacha & Ingheam


   
L'amour guérit les blessures de l'âme aussi sûrement que l'onguent guérit celles du corps et les Sorcières des Bois prodiguent les deux parce qu'elles savent que l'esprit à son tour aide le corps à guérir.

   
Quelques jours auparavant, Ingheam avait assisté dans la rue à une scène qui l’avait profondément choquée. Un homme frappait un enfant, un jeune garçon, son fils d’après le peu qu’elle avait compris. Elle était restée immobile, comme tétanisée, incapable de lui venir en aide. Heureusement un autre homme était intervenu. Il avait des allures de noble chevalier comme elle avait pu en croiser quelques uns dans le Conflans, mais même après cela, elle était restée figée dans la rue un bon moment avant de parvenir à reprendre ses esprits. Alors elle était rentrée et avait pleuré et prié pour l’enfant et pour le père. Tant de violence. Elle ne voyait pas les batailles bien heureusement, seulement celle où elle avait faillit mourir, mais elle ne se souvenait pas de grand chose, à part de la vision tragique de son petite frère et de sa petite soeur, tués par les sauvageons devant elle et ensuite… plus rien, juste des flashs, des images furtives et désordonnées, le sang chaud sur son visage, la vie qui quitte les yeux d’un homme, Shoilleir qui plane au dessus d’elle. Puis courir, courir sans regarder derrière, fuir à toutes jambes et surtout ne pas se retourner. Quoi qu’il en soit la guerre était une chose, et si elle n’y entendait rien, elle semblait inévitable, mais un homme qui frappe un enfant, c’était impossible, impensable.

Cet enfant, c’est au détour d’un couloir que la blondinette lui rentra dedans. Immédiatement elle le reconnut. C’était une jeune homme en fait. Presque. Elle ne savait pas trop. Terrorisé sous les coups de fouet de son père, il lui avait paru plus petit, plus jeune. Là, il apparaissait plus grand et plus âgé, presque un homme. Il lui demanda s'il lui avait fait mal. Mais elle fut incapable de répondre et le fixa de ses yeux bleus-gris comme son turban et sa robe de laine brodée de jaune. Son visage passa lentement de la surprise au chagrin. Alors, elle ouvrit les bras et doucement, s’approcha avant de l’enlacer avec une grand douceur car la guérisseuse avait vu la force des coups et l’objet, elle pouvait donc imaginer sans peine à quel point cela avait pu marquer son dos.

__ Je suis tellement désolée.

Murmura la jeune Sorcière du Bois aux Loups. Désolée de ne pas être intervenue, et désolée de ce qui lui était arrivé. Heureusement que le chevalier avait été là au bon moment, sans quoi…

La Harclay resserra son étreinte et laissa couler ses larmes à l’idée de ce qui aurait pu arriver si le père du jeune homme n’avait pas été arrêté à temps. Personne ne méritait un tel traitement, surtout pas un enfant.
(c) DΛNDELION


L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] Signat10
Ingheam Harclay

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sorcière des Bois
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ingheam Harclay
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Messages : 297
Membre du mois : 19
Célébrité : Dagny Backer Johnsen
Maison : Harclay
Caractère : Impressionnable, Dévouée, Naïve, Mystique
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyMar 26 Nov - 16:46

Je restais interdit face à la femme au turban gris-bleu et à la robe jaune qui semblait passer de la surprise à la tristesse. Qu’est-ce que … ? Lui avais-je fais du mal ? Je restais immobile sans savoir quoi faire. Pourquoi ? Je ne l’avais jamais vu, une jeune fille comme ça je l’aurais remarqué quand même. Jamais je n’avais vu quelqu’un porter ainsi un turban pour cacher ses cheveux… que je croyais deviner blonds. Je restais immobile et interdit quand elle me prit dans ses bras. En disant qu’elle était désolée. Me confondait-elle avec quelqu’un ? J’étais pétrifié et je sentais mon cœur battre avec violence. De quand datait la dernière fois quelqu’un m’avait pris dans ses bras ? Je ne savais pas. Mais je restais immobile sans comprendre, sans même savoir quoi faire. Je sentais même une pointe d’angoisse monter. Après quelques secondes je finis par entourer la jeune femme de mes bras comme pour la rassurer. Je sentis une goutte d’eau glisser sur ma peau. Je me raidis un peu, elle pleurait ?! Oh par les dieux ! Qu’avais-je fait ? J’écartais très gentiment la lady :

« Lady… Est-ce que tout va bien ? Ne me confondez-vous pas avec quelqu’un ? Voulez-vous que je vous ramène à vos appartements ? »

Par les dieux… Qui était-elle ! Elle était si pâle que j’avais peur qu’elle ne me tombe dans les bras. Elle ne semblait pas spécialement malade, mais pas non plus vaillante… Ah ! J’étais censé faire quoi ?! Je n’étais pas le plus costaud de mes frères, j’avais beau être grand pour mon âge, je restais mince. Si elle me tombait dans les bras je n’étais pas sûr de pouvoir la soulever. C’était la première fois que j’étais dans cette situation… Mais pourquoi pleurait-elle ?

« Vous ai-je fait mal Lady ? »

Qu’est-ce que j’en savais…
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Sacha Racin
Messages : 234
Membre du mois : 47
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyMer 27 Nov - 10:33



   

L'affection ne vient pas toujours de la famille



Sacha & Ingheam


   
L'amour guérit les blessures de l'âme aussi sûrement que l'onguent guérit celles du corps et les Sorcières des Bois prodiguent les deux parce qu'elles savent que l'esprit à son tour aide le corps à guérir.

   
La plupart du temps, Ingheam demandait l’autorisation des gens avant de les toucher, mais là, son coeur naïf de jouvencelle avait été tellement touché par ce qu’elle avait vu, qu’elle n’avait pas pu s’empêcher. Elle sentit le jeune homme se crisper un peu, mais elle hésita néanmoins à le lâcher, ça n’était pas étonnant qu’il soit tendu après ce qu’il avait vécu, alors elle décida de prolonger le câlin malgré tout pour lui transmettre tout son amour et son soutien. De plus, si d’habitude, elle trouvait les mots, enfin pas toujours mais souvent, pour aider, là, elle n’avait pas de mots pour expliquer ce qu’elle ressentait, et ce qu’elle voulait transmettre. Il mit néanmoins fin à cette étrange étreinte venue de nulle part, nulle part d’autre que de la profonde empathie de la jeune fille.

Les yeux mouillés, la blondinette sourit avec bienveillance. Il était vraiment grand en fait, plus grand qu’elle, ça n’était pas difficile, mais il semblait jeune, alors c’était étrange. Cependant, il n’était plus un enfant. Elle se faisait ses remarques en le regardant pendant qu’il parlait et proposait de la raccompagner dans ses appartements. Elle se demanda comment on pouvait frapper quelqu’un d’aussi gentil. Elle posa une main sur la joue du jeune homme et de répondre d’une voix douce.

__ Tout va bien pour moi. Mais vous… Comment allez vous ? Je vous ai vu l’autre jour. Un homme vous battait. Je suis tellement désolée de ce qu’il vous est arrivé. Heureusement que le chevalier est arrivé.

Mais à voir le jeune homme si incrédule, presque inquiet pour elle alors qu’il devait encore avoir mal après les coups reçus, la Sorcière des Bois commença à douter. Elle hocha la tête, se demandant si elle ne s’était pas trompée. Le sang lui monta aux joues et elle baissa les yeux.

__ Je… Peut-être que je me suis trompée. Je suis vraiment désolée de vous avoir importuné.

Il lui demanda s’il lui avait fait mal. Elle releva la tête, surprise et incrédule à son tour.

__ Non, pourquoi ?

Oui, ils s’étaient rentrés dedans, mais pas assez brutalement pour se faire mal, si ? Peut-être qu’elle lui avait fait mal. Oh, non ! Si c’était bien lui et qu’elle lui avait fait du mal, c’était impardonnable. Confuse et paniquée, elle demanda :

__ Je vous ai fait mal ?

Elle ne savait à présent plus où se mettre, d’autant qu’elle sentait bien qu’elle était rouge comme le turban des sages-femmes.
(c) DΛNDELION


L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] Signat10
Ingheam Harclay

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sorcière des Bois
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ingheam Harclay
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Messages : 297
Membre du mois : 19
Célébrité : Dagny Backer Johnsen
Maison : Harclay
Caractère : Impressionnable, Dévouée, Naïve, Mystique
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyMer 27 Nov - 18:52

Elle pleurait ou elle souriait ?! Par les dieux… À croire que les filles étaient plus complexes que les hommes ! Je me sentais perdu dans la conduite à adopter. Qu’est-ce que je devais faire dans cette situation pour la consoler… L’aider… Ou je ne savais pas quoi faire… Vraiment pas ! Je regardais la main sur ma joue puis la femme. Était-elle consciente qu’elle venait sûrement de m’offrir plus de geste d’affection que ma propre mère les dix dernières années ? C’était… perturbant. Très, très perturbant. Je clignais des yeux surpris de sa remarque. Elle… elle avait été là ? D’accord. C’était… gênant… Ou surprenant. Je hochais doucement la tête.

« … Je… Je ne pensais pas que vous assisteriez à la scène avec mon père… Ser Garlan a été très bon avec moi. J’ai récupéré quelques forces, je vous remercie de vous en soucier. »

Mais elle s’excusait maintenant ! Mais… Mais… AH ! À l’aide ! Qu’est-ce que je devais faire pour l’apaiser ? La calmer ! Je ne voulais pas qu’elle se mette à pleurer moi ! Je ne voulais voir personne triste ! Pourquoi elle était d’un coup si gênée ? Elle n’avait pas confondu du tout ! Même… si j’aurais aimé qu’on se souvienne de moi pour autre chose que mon père. qui m’avait battu.

« Non ! Non ! Ne vous inquiétez pas ! Tout va bien ! »

J’allais finis par croire que nous nous gênions mutuellement tous les deux. Mais au moins je ne lui avais pas fait mal. C’était déjà ça… Et elle était toute rouge… Enfin nous étions tous les deux rouges. Je secouais la tête.

« Non ! Non ! N’ayez crainte, vous ne m’avez pas fait mal… C’est juste que je vous ai sentis pleurer… J’ai cru vous avoir fais mal. »

Je me massais la nuque avant de sourire légèrement amusé par la situation sans savoir comment l’exprimer. Qu’est-ce que je pouvais bien lui dire ? Ah oui ! Se présenter.

« Oh… euh, je m’appelle Sacha, Sacha Racin et vous lady ? »

Autant essayer de meubler la conversation et tenter de lui faire oublier les coups de fouet, rien qu’un peu.
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Sacha Racin
Messages : 234
Membre du mois : 47
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyJeu 28 Nov - 11:29



   

L'affection ne vient pas toujours de la famille



Sacha & Ingheam


   
L'amour guérit les blessures de l'âme aussi sûrement que l'onguent guérit celles du corps et les Sorcières des Bois prodiguent les deux parce qu'elles savent que l'esprit à son tour aide le corps à guérir.

   
Les deux jeunes gens tout rouges et paniqués à l’idée d’avoir heurté l’autre au sens propre ou au figuré, voir les deux, se faisaient face avec toute la confusion du monde. Heureusement, pas de témoins à leur embarras, même le corbeau d’Ingheam qui était à la chasse était absent, or, n’importe qui, même Shoilleir aurait rit de la situation, ajoutant encore à la détresse des jouvenceaux qui s'excusaient et se justifiaient sans discontinuer. Ils étaient tous deux simplement tombés dans un gouffre de gentillesse qui ne cessait de leur jouer des tours. Les gestes d’affection de la Harclay lui était très naturels, elle avait l’habitude de prendre soin des gens, c’était normal pour elle d’apporter son soutien par des gestes quand les mots lui manquaient ou qu’ils n’avaient pas leur place.

__ Ser Garlan.

la blondinette tâcha d’imprimer ce nom dans son esprit afin de le remercier si elle le croisait un jour. Elle ne le connaissait pas et l’homme avait fait preuve d’une grande bonté qu’elle appréciait par les temps qui court ou la violence était de mise avec la guerre. Pourtant elle avait vu des blessures bien plus graves que celles infligées par le père de Sacha, des blessures mortelles, beaucoup trop d’ailleurs, tant qu’elle ne saurait compter. Elle se souvenait seulement des visages et des noms. Elle avait accompagné tant de soldats vers la mort, leur tenant la main et leur chantant des chansons en ancienne langue pour les guider vers les Dieux dans la paix. Mais le garçon était bien vivant lui, et surtout, il n’était pas un soldat habitué à voir mourir ses compagnons et prêt à tomber à son tour, même si aucun homme n’était jamais réellement prêt à quitter les vivants. C’était bien normal de se préoccuper de son état, tant physique que psychologique.

__ De rien. Je suis ravie d’apprendre que vous avez récupéré.

A priori, le jeune homme n’avait aucune envie de s’épancher sur les événements puisqu’il ne donna aucune explication ni détails, tant sur ce qui s’était passé que sur la suite. Elle comprenait, c’était encore trop frais pour pleurer, ou trop tard, ou peut-être qu’elle n’était pas la bonne personne. Alors elle se contenta de sourire et d’essuyer ses larmes.

__ Vous ne m’avez pas fait mal.

Le garçon se présenta alors, prenant la jeune fille de court et pourtant quoi de plus logique au fond. Elle ne le connaissait que pour être l’enfant battu, autant qu’elle en apprenne plus sur lui, car, évidemment la violence de son père ne le définissait pas, même si elle pouvait le marquer pour longtemps.

__ Ingheam Harclay. Ravie de faire votre connaissance Messire Sacha Racin.

La Sorcière des Bois appelait tout le monde Messire ou Sire, ne comprenant pas grand chose aux titres du sud, et aux titres en général, au moins, cela évitait les erreurs et il valait mieux se tromper dans le bon sens que dans le mauvais.

__ Vous êtes d’ici ? Du Conflans je veux dire…

Il n’était pas Nordien, elle connaissait presque tous les hommes du Nord au moins de vue et elle ne l’avait jamais croisé avant l’incident, ni l’homme qui l’avait frappé.
(c) DΛNDELION


L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] Signat10
Ingheam Harclay

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sorcière des Bois
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ingheam Harclay
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Messages : 297
Membre du mois : 19
Célébrité : Dagny Backer Johnsen
Maison : Harclay
Caractère : Impressionnable, Dévouée, Naïve, Mystique
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyJeu 28 Nov - 12:04

Cette discussion était surréaliste, presque autant que celle que j’avais vécu avec le roi Lyham. Mais c’était totalement autre chose. Déjà parce que… Je n’avais pas l’impression qu’elle était une reine, de par la jeunesse de ses traits, et ensuite parce que le roi ne m’avait pas pris dans ses bras. Enfin, soit, elle m’avait prise dans ses bras… Pourquoi pas ? On allait dire que c’était original comme manière de rencontrer quelqu’un. Je préférais cela qu’une grande claque dans le visage. Je n’avais juste pas l’habitude… Non clairement pas… Mais j’imagine que la jeune fille n’avait pas fait ça pour me mettre mal à l’aise. Je hochais la tête. Oui, c’était bien Ser Garlan qui m’avait sauvé. Sauvé la vie. Je n’étais pas stupide, je serais sois mort sur place, ou mort plus tard des blessures si mon père avait fait trente coups. Je m’occupais pour l’instant de la rassurer sur mes blessures. Récupérer… Le mot était grand, mais disons que j’arrivais à marcher et me déplacer sans trop souffrir. Yesaminda était une guérisseuse très douée. Bon et visiblement, je ne lui avais pas fait mal, tant mieux. Je souris, soulagé.

Ingheam Harclay… C’était un joli prénom, je rougis quand elle me nomma messire. Je secouais doucement la tête.

« Vous avez un très beau prénom Lady Ingheam. Pas besoin de titre avec moi. Je ne suis qu’un cinquième fils. »

Le plus oubliable et le plus… sacrifiable. Enfin, c’était autre chose. Je n’avais pas envie de m’encombrer d’un titre inutile. Je n’étais rien. Par contre rester à discuter au milieu du couloir… C’était moyen. Je hochais légèrement la tête.

« Oui, je viens d’une petite ville à côté d’Herpivoie, mais ce n’est pas agréable de discuter au milieu du couloir. Puis-je vous inviter à prendre mon bras pour aller nous asseoir dans l’un des salons ? »

Il fallait dire que la station debout immobile ainsi pouvait être particulièrement douloureux. Assit, la douleur passait un peu plus facilement. Je lui tendis galamment mon bras pour l’inviter à poser sa main dessus comme j’avais pu voir Lucas faire ou Hoster.
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Sacha Racin
Messages : 234
Membre du mois : 47
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyJeu 28 Nov - 14:12



   

L'affection ne vient pas toujours de la famille



Sacha & Ingheam


   
L'amour guérit les blessures de l'âme aussi sûrement que l'onguent guérit celles du corps et les Sorcières des Bois prodiguent les deux parce qu'elles savent que l'esprit à son tour aide le corps à guérir.

   
Une nouvelle vague de chaleur envahit son visage lorsque Sacha la complimenta sur son prénom. Elle répondit d’une toute petite voix.

__ Merci.

Puis elle ajouta d'un ton à peine plus assuré :

__ Bien Sire… Hum… Sacha ? Mais appelez moi Ingheam alors. Je ne suis pas une de ses belles Ladies de la cour Impériale avec leurs robes magnifiques et leur allure. Et je ne les envie pas, je préfère la simplicité de mes robes et de mon village natale, je préfère être une sorcière.

Et garder le choix de me marier ou non, peut-être même avec un homme que j’aurais choisi, en tout cas, pas avec un inconnu, un étranger, pour sceller une alliance capitale avec tous les devoirs que cela implique. Elle était désormais certes la matriarche du clan Harclay, avec beaucoup de devoirs et d’obligations, mais elle en était aussi la dirigeante, et gardienne du savoir de ses aïeules. Elle n’aurait pas à quitter Ikksahka pour rejoindre la famille de son époux, elle n’aurait même pas à changer de nom. Quel homme voudrait donc se marier avec elle dans de telles conditions, certainement aucun et c’était bien ainsi, elle n’était pas pressée d’être courtisée, loin de là.

Alors que le jeune Racin lui disait d’où il venait, elle trouva bon de lui rendre la pareille afin de faire la conversation. Car peut-être qu’il n’avait pas envie de parler de l’incident, mais après tout parler de tout et n’importe quoi pouvait aussi aider. Et pis c’était probablement la première fois qu’elle rencontrait quelqu’un qui ne lui faisait pas peur depuis qu’elle avait quitté Ikksahka, alors autant en profiter pour avoir une discussion normale, enfin aussi normale que possible avec une Sorcière des Bois.

__ Moi je viens d’un petit village dans le Bois aux Loups, au Nord.

Herpivoie, ce nom lui disait quelque chose, ils avaient dû passer à proximité avec l’armée du Nord, cela ne devait pas être loin d’ici d’après ses souvenirs.

__ Heu… oui...

La blondinette regarda le bras offert, puis le visage du jeune homme et encore le bras sans trop savoir quoi en faire. Elle leva la main afin de le prendre et hésita longuement sur la façon de faire, mettant sa main dessus, puis dessous, et changeant finalement d’avis. Elle avait été fiancée, mais Lyonel était mort lors de l’attaque des Sauvageons et elle ne se souvenait pas lui avoir jamais tenu le bras. Ils se baladaient dans les bois, se recueillaient devant les arbres cœurs, mais ils ne s’étaient jamais touchés. Dès qu’elle était avec lui, elle passait son temps à rougir bêtement et à baisser la tête. Un peu comme avec Sacha en somme, un peu comme avec tout le monde, mais en pire. Elle avait peur en vérité, il était pourtant gentil, mais sa présence signifiait qu’elle allait devenir une femme, quitter sa maison, les siens, ceux en qui elle avait confiance, arrêter sa formation de guérisseuse aussi et se retrouver seule, sans sa famille, nue devant un homme à qui elle appartiendrait. Avec le jeune garçon c’était différent, ils n’étaient pas fiancés bien heureusement, et elle n’était pas vouée à finir au lit avec lui le soir de leurs noces, alors elle avait beaucoup moins peur. Elle finit par opter pour enrouler son bras autour du sien avec un large sourire.
(c) DΛNDELION


L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] Signat10
Ingheam Harclay

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sorcière des Bois
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ingheam Harclay
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Messages : 297
Membre du mois : 19
Célébrité : Dagny Backer Johnsen
Maison : Harclay
Caractère : Impressionnable, Dévouée, Naïve, Mystique
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyJeu 28 Nov - 16:44

Je hochais la tête avant de sourire plus largement à la remarque d’Ingheam. Elle était agréable comme jeune femme et semblait d’excellente compagnie. Le hasard avait fait bien les choses. Une sorcière ?! J’écarquillais les yeux, ébahi, surpris, mais surtout émerveillé et fasciné.

« Et c’est tout à votre honneur la… Ingheam. Une sorcière ? Vraiment ? C’est fascinant. »

Et j’étais plus que sincère. J’étais toujours curieux de la nature, des capacités incroyables et de tout cela. Et le Nord me semblait être une terre incroyable de légendes, je mourrais d’envie de tout connaître. Mais lui sauter dessus pour lui réclamer des réponses n’était pas très civil. Autant lui proposer un endroit plus calme. Elle était bien du Nord, une sorcière du Nord du bois aux loups ! Je me sentis encore plus émerveillé par elle. Je lui proposais de prendre mon bras jusqu’à un petit salon. J’eus l’impression qu’une éternité ne se passa avant qu’elle… n’enroule son bras autour du mien. Aux par les sept. J’eus les joues brûlantes. Je… Bien. Un petit salon. Je nous guidais machinalement dans les couloirs jusqu’à trouver une petite salle tranquille avec un petit feu. J’ouvris la porte et souris à la lady.

« Après vous. »

Je l’invitais à entrer avant de m’avancer à mon tour. Je m’assis avec lenteur en essayant de ne pas trop tirer sur mon dos, je retiens même une grimace de douleur. Cela faisait du bien. J’observais la sorcière avec attention, elle était jolie, mais j’avouais ne jamais avoir pensé rencontrer une sorcière.

« Excusez-moi Ingheam, mais c’est bien la première fois que je rencontre une sorcière, est-ce que vous accepteriez de me conter un peu ce que vous faites et votre vie ? J’ai toujours été fasciné par ce genre de chose, et chez moi à part quelques légendes ou histoires il n’y a pas grand-chose. »

Rien de bien intéressant en somme. Là j’avais la chance incroyable d’avoir une sorcière sous les yeux et j’avais plus l’impression d’être un petit garçon face à l’histoire. C’était incroyable, je mourrais d’envie qu’elle m’explique tout cela. J’essayais d’éviter de m’appuyer contre le dossier de la chaise, mais au moins j’étais assis, cela tirait beaucoup moins qu’avant.
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Sacha Racin
Messages : 234
Membre du mois : 47
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyVen 29 Nov - 14:00



   

L'affection ne vient pas toujours de la famille



Sacha & Ingheam


   
L'amour guérit les blessures de l'âme aussi sûrement que l'onguent guérit celles du corps et les Sorcières des Bois prodiguent les deux parce qu'elles savent que l'esprit à son tour aide le corps à guérir.

   
Tout à son honneur ? Pourquoi donc ? Ingheam ne comprit pas trop ce que Sacha voulait dire par là et le regarda, interdite, mais ne dit rien. Elle était juste apeurée à l’idée de devoir toujours bien se tenir, ne pas faire de faux pas et être forcée à faire un mariage important. Elle trouvait ce rôle de Lady bien difficile à tenir une vie durant et n’avait aucune envie de troquer sa liberté, bien que relative, pour une cage dorée. De toute façon, elle aimait bien trop la forêt, les arbres, les animaux pour être enfermée bien longtemps dans un château, elle aimait trop la nature sauvage qu’on ne trouvait qu’au-delà de Winterfell. Lorsque le jeune homme la laissa entrer dans le petit salon, elle le regarda sans comprendre ce qu’il voulait dans un premier temps. Le choc des cultures était total, comme souvent avec elle au demeurant. Après une hésitation, elle entra, ayant plus ou moins fini par comprendre que c’est ce qu’il attendait d’elle, mais pas qu’il s’agissait d’une marque de politesse. Elle attendit qu’il s’assoit et perçu qu’il avait encore mal, parce qu’il s’asseyait lentement et qu’il ne put cacher une grimace. Elle se précipita pour l’aider.

__ Vous avez encore mal.

Ce n’était pas une question mais un constat. Peut-être pouvait elle faire quelque chose…

__ Je peux peut-être vous donner de quoi calmer la douleur.

La blondinette fouilla dans la sacoche qui l’accompagnait partout et en sortit un petit sachet rempli de graines noires qu’elle tendit à Sacha.

__ C’est du pavot, cela vous soulagera. Mais n’en prenez qu’une petite pincée si non vous risquez d’avoir des hallucinations.

La Harclay sourit tandis que le jeune garçon lui demandait de plus amples informations sur les Sorcières. Surprise, elle cligna des yeux. Elle savait bien que les Sorcières étaient étranges, mais le plus souvent, on les fuyait ou on les ignorait, on ne demandait pas de quoi il retournait. Cependant, la question semblait sincère, alors elle hocha la tête avec un sourire doux et répondit :

__ D’accord, mais en échange, vous devrez me dire ce que vous êtes et ce que vous faites vous. C’est peut-être fascinant pour vous d’être une sorcière, mais pour moi, ce sont les us et coutumes du Conflans qui sont fascinantes.

Et c’était bien vrai, elle ne comprenait rien, aux Sept à la Chevalerie, au rapporte entre les deux, à la vie dans le Sud, aux Ladies si bien élevées. Tout cela lui était étranger, même si elle commençait à s’habituer à être en décalage avec tous ceux qu’elle croisait.

__ Le Clan Harclay est un clan du Nord un peu spécial car la lignée matriarcale est chargée de transmettre le savoir ancestral des femmes qu’on nomme Sorcières des Bois et les vieilles traditions des premiers Hommes. J’ai commencé ma formation le matin de mes huit ans et suis alors entrée dans le cercle des gardiennes lune grâce au sang de brebis. J’ai appris le pouvoir des plantes, les reconnaître, les connaître et les mélanger pour obtenir remèdes et onguents. J’ai aussi participé aux rituels avec les autres guérisseuses du clan et j’ai assisté les sages femmes expérimentées pour accompagner les femmes dans l’enfantement. Mais les sauvageons ont envahi le Nord et attaqué mon village. Presque toute ma famille est morte et je suis devenue ma dernière Sorcière des Bois, dernière détentrice de ce savoir et matriarche du Clan Harclay. Alors j’ai suivi l’armée du Nord afin de faire ce que les autres femmes de ma famille ont fait avant moi, soigner les soldats, et assister les Mestres durant la campagne.

La jouvencelle avait raconté tout ça avec un grand calme et un sourire, même la partie qui concernait la perte des siens, cela voulait dire qu’elle en avait fait le deuil à présent, c’était une bonne chose et elle en était heureuse.

__ Alors en ce moment, je soigne, je prépare des onguents, je change les bandages, et je chante pour les mourants.
(c) DΛNDELION


L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] Signat10
Ingheam Harclay

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sorcière des Bois
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ingheam Harclay
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Messages : 297
Membre du mois : 19
Célébrité : Dagny Backer Johnsen
Maison : Harclay
Caractère : Impressionnable, Dévouée, Naïve, Mystique
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyVen 29 Nov - 19:24

Encore mal… Je hochais la tête sans rien rajouter. Ce n’était rien du tout, cela ne faisait pas si mal que ça. J’observais la jeune femme sans rien dire, détournant même les yeux. Je n’aimais pas du tout montrer que j’avais mal. C’était inutile. J’observais le petit sachet avant de le prendre délicatement. Je n’étais pas sûr d’en prendre beaucoup… mais je glissais une graine dans ma bouche avant de ranger le sachet dans mes poches. Je lui souris et hochais la tête.

« Merci Ingheam. C’est très aimable de votre part. »

Je quémandais une explication et un récit sur les sorcières. Je ris à sa remarque et hochais la tête. Soit, nous étions fascinants l’un pour l’autre. Pourquoi pas ! C’était comme cela. Puisqu’il fallait le faire… Je le ferais avec plaisir. Pourquoi pas. Je n’avais rien d’incroyable après tout, j’étais juste… un gamin normal. Mais, soit, c’était comme ça. Je hochais la tête.

« Soit ! Soit ! Je n’ai rien d’incroyable. Mais j’accepte. »

Je m’installais tranquillement, aussi confortablement que possible sans déclencher des douleurs pour écouter avec attention ce qu’elle disait. Je sentais mes yeux s’écarquiller presque à chaque mot. C’était tellement incroyable ! C’était fantastique. J’avais presque envie de prendre des notes et des dizaines de notes. C’était juste fascinant. Je retiens ma mâchoire pour ne pas avoir l’air d’un poisson. Mais c’était incroyable ! Je n’y pouvais rien ! Son histoire était triste, bien sûr, mais elle était fascinante. Je hochais la tête. Tout ce savoir qu’elle avait ! Toutes ces vies qu’elle avait dû sauver. J’étais estomaqué. J’inclinais doucement la tête.

« Je suis vraiment navrée pour votre famille. J’espère qu’ils ont été accueillis comme il se doit par les dieux. Vous possédez tant de connaissance ! C’est incroyable. Je suis véritablement impressionnée par tout cela. Avez-vous consigné toutes vos connaissances dans un carnet ? Ou quelque chose comme ça ! C’est… Vous êtes une personne incroyable ! Extraordinaire ! »

C’était juste magnifique. Et j’en balbutiais tellement je n’arrivais plus à parler. Je secouais la tête en essayant de reprendre mon souffle. Je passais une main dans mes cheveux en repoussant en arrière mes cheveux. J’avais envie de poser des milliers de questions. C’était comme ça. Il fallait que je me calme. Je secouais la tête.

« Désolé… Je suis peut-être intrusif, mais vous êtes tellement incroyable ! Toute votre histoire l’est ! Et je suis fasciné par tout cela. Je devrais être plus calme. »
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Sacha Racin
Messages : 234
Membre du mois : 47
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptySam 30 Nov - 14:23




L'affection ne vient pas toujours de la famille



Sacha & Ingheam


L'amour guérit les blessures de l'âme aussi sûrement que l'onguent guérit celles du corps et les Sorcières des Bois prodiguent les deux parce qu'elles savent que l'esprit à son tour aide le corps à guérir.

__ J’en suis certaine.

Sourit la jouvencelle en réponse à la prière du jeune homme pour sa famille avant de rougir sous le flot de superlatifs utilisés pour décrire une personne qui lui semblait bien étrangère. Mais la suite la plongea dans l'incompréhension la plus profonde et elle fixa le garçon avec ces grands yeux naïfs.

__ Un carnet ? Que voulez vous dire ?

Consigner des connaissances dans un carnet. Cela ne disait rien à Ingheam. Il fallut un certain temps pour qu’elle comprenne que Sacha parlait d’écrire le précieux savoir des Sorcières des Bois dans une sorte de livre. C’était si loin des traditions des Premiers Hommes perpétuées ralement depuis des générations par les femmes du Clan Harclay que ni la blondinette, ni personne avant elle n’y avait songé. Elle ouvrit de grands yeux, tant parce qu’elle était gênée de ne pas avoir compris en premier lieu, que parce que c’était une idée grandiose. Ainsi, si elle venait à disparaître, tout ne serait pas perdu comme cela avait bien failli être le cas lors de l’attaque des sauvageons. Il y avait bien des choses déjà qui avaient été perdues avec la mort de femmes bien plus expérimentées qu’elle, Iseult, mais aussi Inès, Ingrid, Irène. Il y avait néanmoins un petit problème, elle ne savait pas écrire, tout juste lire, elle déchiffrait à grand peine les lettres de l’alphabet commun. Elle maitrisait mieux les runes, mais qui lisait le runique de nos jours, rare étaient ceux qui connaissaient ses lettres venues d’un autre âge et plus rares encore ceux qui les comprenaient vraiment, sans compter qu’elle n’écrivait jamais rien, cela n'était dans ses habitudes, alors elle les lisait et savait les comprendre et même en interpréter les symboles cachés, parfois divinatoires, mais de là à rédiger un recueil de remèdes par exemple, en alphabet runique, cela lui semblait bien compliqué et fastidieux, tout ça pour que seule trois personnes en Westeros puisse les lire, allez peut être une vingtaine de Mestre, hommes de sciences qui n’avaient probablement pas besoin de ces connaissance.

La blondinette ne s’était jamais trouvée extraordinaire, ni intelligente, ni impressionnante, mais elle savait la valeur du savoir qu’on lui avait enseigné, la valeur des plantes et de leurs pouvoirs de guérison, les précieux remèdes fait à partir de ce que procurait la nature à tout homme ou femme sur cette terre, n’importe qui qui savait reconnaître telle ou telle feuille. Alors elle continua à fixer Sacha un moment encore avec la bouche ouverte, se demandant bien comment elle allait faire ça et en même temps enchantée par cette idée, et aussi un peu noyée sous la masse de travail qui lui semblait soudain insurmontable, et encore un fois, tellement peu habituelle. Avait-elle seulement le droit de faire cela, après des siècles de transmission orale, avec tout ce que cela impliquait de recherche personnelle, d'évolution. L'écriture figeait les choses, avec le point de vue de l’auteur en plus, c’est à dire jamais de manière parfaitement objective. Mais en même temps compiler un carnet d’herboristerie afind e le transmettre, de s’assurer que cela ne disparaisse pas. C’était cela qui semblait incroyable, extraordinairement malin, stupéfiant.

__ C’est heu… Je… non. J’ai tout appris de la bouche de mes tantes, cousines et surtout de ma grande tante Iseult qui était d’une grande sagesse et possédait des tatouages presque partout. C’est ainsi que les Sorcières du Bois aux Loups ont toujours fonctionné pour prodiguer l’enseignement, afin que la connaissance reste en lien avec l’humain, la transmission, l’amour et la pratique. Cependant, même si cela m’est impossible car je ne sais pas écrire en langue commune, je pense qu’il serait judicieux de garder une trace écrite de tout cela. Lorsque ma grand tante a été tuée avec sa louve, une bonne partie de son savoir a été perdu déjà, et si je venais à mourir, beaucoup de choses encore seraient perdues.
(c) DΛNDELION


L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] Signat10
Ingheam Harclay

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sorcière des Bois
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ingheam Harclay
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Messages : 297
Membre du mois : 19
Célébrité : Dagny Backer Johnsen
Maison : Harclay
Caractère : Impressionnable, Dévouée, Naïve, Mystique
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptySam 30 Nov - 18:36

C’était pour moi tout un nouvel univers des plus fantastiques. Et je ne comprenais pas qu’on puisse avoir peur de ces femmes. Oui, sans doute puisqu’elles chantaient pour les morts. Mais cela ne voulait pas dire qu’elles amenaient la mort. C’est juste qu’elles apaisaient les cœurs avant la mort. Ce n’était pas grand-chose. Et puis toutes ces vies qu’elle avait dû sauver… C’était extraordinaire. On n’y pensait pas assez… Pourquoi est-ce qu’on se focalisait toujours sur le négatif ? Et puis… Une telle quantité de savoir… On ne pouvait pas laisser un risque de tout disparaître à cause de la mort. Non ! Il fallait absolument qu’elle consigne tout ! D’une manière ou d’une autre. Mais elle ne sembla pas saisir.

Avais-je dis quelque chose qu’il ne fallait pas ? Ne… savait-elle pas écrire ? Je croyais qu’elle venait de la noblesse, mais peut-être qu’au Nord il était difficile de se fournir en parchemin ou en encre ? Ou peut-être n’avait-elle pas eu le temps d’apprendre à écrire J’avais oublié que dans certaines parties du monde apprendre à lire et écrire était difficile. Je me léchais les lèvres sans rien dire. Ingheam était toujours bouche bée, et moi j’étais gêné de la situation. Non mais quel crétin ! J’étais un idiot ! Je rougis jusqu’à la pointe les oreilles. Je hochais la tête en l’écoutant.

« Cette culture à l’air incroyable. Si cela peut vous aider, je reste encore quelques jours ici, si cela vous convient je pourrais peut-être vous servir de scribe. À part si cela vous gêne et que vous ne souhaitez pas qu’un homme ait accès aux savoirs des vôtres. »

Je restais silencieux un instant avant de couvrir ma bouche d’une main. Quel crétin. J’inclinais la tête vers elle dans un signe d’excuse.

« Je suis désolé, je dois vous paraître bien cavalier et peu poli à parler ainsi… Je crois que je devrais apprendre à me taire un peu. »

Cela vaudrait mieux pour tout le monde, mais je n’arrivais pas à me retenir. Et cela me retombait toujours dessus. Enfin, au moins avec elle, je savais que je n’aurais pas le droit à une série de coup de fouet. Mais c’était autre chose, elle semblait trop douce pour faire du mal à quelqu’un. Véritablement. Je me demandais bien pourquoi on les avait massacrés. Des sorcières… Peut-être qu’elles avaient fait peur ? Des ennemies ? Qu’en savais-je vraiment ?
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Sacha Racin
Messages : 234
Membre du mois : 47
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptySam 30 Nov - 20:50



   

L'affection ne vient pas toujours de la famille



Sacha & Ingheam


   
L'amour guérit les blessures de l'âme aussi sûrement que l'onguent guérit celles du corps et les Sorcières des Bois prodiguent les deux parce qu'elles savent que l'esprit à son tour aide le corps à guérir.

   
Dans certains endroits reculés du Nord, parmi les clans nichés aux creux du Bois aux Loups, au pied des montagnes, il n’y avait pas de Mestre pour apprendre aux enfants à lire et à écrire, ni l’histoire, ni l’héraldique, rien de tout ce qu’on enseignait normalement aux petits nobles. De plus, si les Harlcay étaient considérés comme des Nobles, au même titre qu’une maison de chevalier en quelque sorte, au nord de Moat Cailin, ni leur façon de vivre, ni leurs coutumes ne ressemblaient à celles des gens de haute naissance en Westeros, ni même à celui de maisons plus modestes. Le Nord était déjà un monde à part, et les clans plus encore et le clan Harclay out particulièrement. Alors seuls les hommes et femmes venues de clans plus importants dotés de Mestre ou encore de familles nobles savaient vraiment lire et écrire, et ils le faisaient peu, ce n’était pas dans les habitudes, d’autant moins que sans Mestre, pas de Roukerie et donc pas de missives. Cependant, ils arrivaient tout de même à avoir les messages de leurs suzerains d’une manière ou d’une autre. Certains membres du clan savaient discuter avec les corbeaux ou d’autres animaux et plus encore, aussi, on pouvait les contacter et ils pouvaient répondre, mais cela restait rare et réservé à des informations capitales. En dehors de ça ils étaient plutôt isolés et effectivement, l’encre et les parchemins n’étaient pas légion à Ikksahka. De plus, la formation des Sorcières des Bois commençait à huit ans et ne se terminaient pour ainsi dire jamais, et elle était très prenante, pour les apprenties, mais aussi pour les femmes plus expérimentées, aussi, apprendre à lire et à écrire devenait très secondaire.

Ingheam sourit à la proposition de Sacha, il semblait gêné, il s’excusa même, elle ne compris pas tellement pourquoi, elle trouvait ça gentil, très gentil même et malin de vouloir consigner le savoir de ses aïeules. Elle répondit avec enthousiasme.

__ Ne vous taisez surtout pas Sacha, vous avez eu une brillante idée et puisque vous le proposez, je serais ravie de vous faire consigner quelques connaissances dans un carnet.

La blondinette réfléchit et se demanda par quoi commencer et devant l’immensité de la tâche un vertige la prit. Symboles runiques, rites de la vie et de la mort, chansons sacrées, herboristerie, il y avait tant à dire, à décrire, à écrire. Un peu perdue elle dit d’une petite voix :

__ Mais je ne sais même pas par quoi commencer !

La jouvencelle essaya de retrouver calme et sagesse afin de faire le tri dans ses pensées, mais le concept même de livre lui étant étranger, elle avait besoin de comprendre.

__ Comment procède-t-on pour consigner quelque chose ? Et qu’est-ce qui serait, selon vous le plus important à transmettre ? Je dois avouer que l’écriture et les livres me sont tellement étranger, que je n’arrive pas à appréhender la chose.
(c) DΛNDELION


L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] Signat10
Ingheam Harclay

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sorcière des Bois
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ingheam Harclay
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Messages : 297
Membre du mois : 19
Célébrité : Dagny Backer Johnsen
Maison : Harclay
Caractère : Impressionnable, Dévouée, Naïve, Mystique
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptySam 30 Nov - 22:52

Je ne savais pas où me mettre. Si j’avais bien fait ou non de lui proposer que je copie. Est-ce que j’avais vraiment bien fait ? Ou n’étais-je qu’un sombre idiot… Je ne savais pas, vraiment pas pourquoi j’avais dis ça… Mais c’était comme ça. C’était venu d’un coup et les mots avaient franchi mes lèvres sans que je puisse les retenir. Soit, je les avais lancés et il fallait bien que je les assume et que je me fasse pardonner d’une manière ou d’une autre, du coup je m’excusais complètement. J’étais sincère, je n’avais pas voulu la blesser. Mais encore une fois j’avais parlé trop vite et sans réfléchir. Mais au vu du sourire de la lady cela lui avait plus. Ouf ! Un peu plus et je me serais mordu la langue à sang. Mais soit. Cela lui plaisait trop. Et visiblement elle était excitée par l’idée. Je me levais lentement en essayant de retenir une grimace. J’attrapais un morceau de parchemin et une plume et un pot d’encre qui traînaient. Je reviens près de la jeune femme et m’installais à même le sol en prenant appuie sur le guéridon avant de plonger la plume dans l’encre.

« Je vais vous montrer… Voyons… Mettons, une simple recette pour une potion antidouleur. »

J’inscrivais le nom de la potion avant de mettre un encadré avec le mot plante puis un autre pour la suite des opérations à faire. Je posais mon doigt sur le nom de la potion, avant de lui montrer un à un les encadrés

« Ici le nom de la potion, ensuite la liste des ingrédients puis les étapes. Enfin dans le cas d’une potion. Ensuite je dirais une double page pour les plantes avec le dessin d’une plante et ensuite en face une explication de ce qu’on peut faire. J’avoue ne pas être un maître en dessin, ni même dans l’art de la calligraphie, mais pour moi c’est ce qu’il me semble le plus logique. Enfin… si cela vous convient »

Je passais une main dans mes cheveux avec un soupir. J’avais bougé trop brusquement, il fallait juste que je fasse plus doucement. Je restais assis en tailleur près du guéridon, juste à côté de la jeune femme en lui montrant les lettres, près à tout lui expliquer.
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Sacha Racin
Messages : 234
Membre du mois : 47
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyLun 2 Déc - 14:46



   

L'affection ne vient pas toujours de la famille



Sacha & Ingheam


   
L'amour guérit les blessures de l'âme aussi sûrement que l'onguent guérit celles du corps et les Sorcières des Bois prodiguent les deux parce qu'elles savent que l'esprit à son tour aide le corps à guérir.

   
Ingheam n’était pas vexée parce que pour avoir honte de ne pas savoir faire quelque chose, il fallait avoir dans l’idée que tout le monde était sensé savoir le faire, or, ce n’était vraiment pas ce qui venait à l’esprit de la jouvencelle quand on parlait d'écriture. Seules les nobles apprenaient à lire et à écrire et elle ne se sentait pas vraiment noble car même si les clans étaient considérés comme tels au Nord, ils n’en restaient pas moins des gens très simples. En d’autres termes, elle trouvait ça plus normal de ne pas savoir écrire que de savoir, et donc, elle trouvait le fait que le jeune Racin sache écrire extraordinaire, mais pas honteux pour elle de tout juste arriver à déchiffrer les lettres et de les reproduire à grand peine sans aucune notion d’orthographe. Elle suivit le jeune homme des yeux tandis qu’il prenait de quoi écrire. Puis, elle observa avec une grande attention les traits tracés par Sacha sur le parchemin, les lettres, les cadres, elle trouvait cela magnifique, à peine moins beau qu’une forêt et probablement bien plus incroyable. Pour elle, c’était comme de la magie de voir les idées prendre forme de cette manière un peu abstraite. Il n’y avait là ni plantes, ni pilon, ni bocal à onguent, rien qu’une plume de l’encre et un parchemin et pourtant on pouvait en faire une recette.

__ En fait, l’antidouleur le plus puissant est le bourgeon de saule blanc, mais on ne le trouve qu’au printemps. Les racines sont aussi efficaces, mais il vaut mieux les prélever en été et les faire sécher. Si on blesse un arbre en hiver, il risque de tomber malade. En fonction de la cause de la douleur, il y a plusieurs remèdes différents et les potions seront concoctées en fonction de la personne et du mal afin d’entrer en synergie. Elles sont dues à des blessures, le pavot est très efficace, mais sur une courte période à cause des effets secondaires on utilisera ensuite du millepertuis ou de la mauve. Si elles sont dues à des rhumatismes, la Prêle et la Reine des prés sont indiquées, si ce sont des migraines, on utilise la camomille. on associera certains antidouleurs à certains anti inflammatoires comme le curcuma sur la peau ou le gingembre pour l’estomac.

La blondinette, très concentrée fit une courte pause avant de reprendre.

__ Pour vous par exemple, j’associerais des cataplasme de miel et de fleurs de mauve avec des tisanes de racine de saule et de curcuma ainsi que de la camomille le soir afin que vous puissiez dormir.

La Harclay sourit au jeune homme.
(c) DΛNDELION


L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] Signat10
Ingheam Harclay

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sorcière des Bois
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ingheam Harclay
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Messages : 297
Membre du mois : 19
Célébrité : Dagny Backer Johnsen
Maison : Harclay
Caractère : Impressionnable, Dévouée, Naïve, Mystique
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyLun 2 Déc - 19:59

Je clignais des yeux devant l’avalanche d’informations que me donnait Ingheam. Je trempais ma plume dans l’entre pour essayer de noter tout ce qu’elle disait, les sourcils froncés de concentration. En soi ce n’était pas difficile, mais à nouveau elle me prouvait qu’elle avait un savoir plus qu’incroyable et qu’il ne fallait surtout pas le perdre. Alors j’écrivais à toute vitesse, ignorant complètement le cadre que j’avais posé, uniquement pour prendre les notes. Et étant gaucher je me retrouvais rapidement avec de l’encre un peu partout. Tant pis. Au moins, c’était lisible. Plus ou moins. Il fallait juste oublier les traces d’encre, mais ça c’était autre chose. Par contre j’ignorais certaines plantes dont elle me parlait et donc leur orthographe, mais je m’appliquais de mon mieux. Clairement, je n’étais pas le mieux placé pour cette tache, Yesaminda le serait… mais soit, puisque pour l’instant c’était à moi que revenait cette tache. Je relevais la tête vers elle lorsqu’elle parla de mes blessures. J’eus un vague sourire et reposais la plume.

« À croire que vous souhaitez m’examiner. »

J’eus un sourire doux avant d’examiner le parchemin et de plisser le nez. Clairement c’était mal écrit et avec des taches d’encre. Mais je ne pourrais pas recopier tout ce qu’elle disait. Je ferais probablement beaucoup de faute et de contre sens. Mais c’était un premier jet intéressant. Je ris en montrant le parchemin.

« Je ne suis guère utile pour ce genre de chose. Je suis gaucher et j’étale l’encre. Et je crains que l’organisation que j’ai proposée n’est pas la bonne. Je crois qu’un scribe ou quelqu’un dans ce goût-là serait bien meilleur que moi. »

Je me grattais le nez y laissant une belle trace d’encre. Je plissais le nez en observant une nouvelle fois la sorcière.

« Permettez-moi de vous dire encore une fois que vous êtes extraordinaire. Et que vos connaissances sont vraiment fascinantes. »

J’eus envie de m’allonger, mais je me retiens, j’allais éviter de déclencher des vagues de douleurs. Je fronçais légèrement les sourcils.

« Enfin ! Je vous fais parler de vous, mais je ne respecte point ma parole ! Je suis juste le cinquième fils d’un petit seigneur local… Je ne sais quoi vous dire sur moi ou de le conflans. Je crois qu’il serait plus facile si vous me posiez des questions… Je saurais plus quoi vous dire je pense. Et au moins vous saurez exactement ce que vous voulez. »

Je lui rendis son sourire en continuant de frotter machinalement mon nez.
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Sacha Racin
Messages : 234
Membre du mois : 47
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyMar 3 Déc - 17:43



   

L'affection ne vient pas toujours de la famille



Sacha & Ingheam


   
L'amour guérit les blessures de l'âme aussi sûrement que l'onguent guérit celles du corps et les Sorcières des Bois prodiguent les deux parce qu'elles savent que l'esprit à son tour aide le corps à guérir.

   
Ingheam regardait les dessins que faisait Sacha sur le vélin, c’était très étrange, assez joli aussi, les lignes et les taches d’encre, les traces de doigt. Peut-être n’était-ce pas voulu, elle ne savait pas trop, mais en tout cas, elle aimait bien. Elle reconnaissait certaines lettres, si elle avait regardé de plus près elle aurait pu déchiffrer les mots, mais cela lui demandait beaucoup d’effort et de concentration et elle ne pouvait pas le faire tout en expliquant et sans se pencher d’avantage sur le parchemin. Or, elle ne voulait pas gêner le jeune homme qui lui aussi avait l’air très concentré. Lorsqu’elle lui expliqua ce qu’elle aurait fait dans son cas, il lui demanda si elle voulait l’examiner et elle rougit, car ce n’était qu’un exemple qu’elle prenait et elle ne savait pas trop si c’était une bonne chose de l’examiner et encore moins d’avoir pris cet exemple. Elle mit quelque temps à répondre, et cela lui sembla soudain évident.

__ Je ne veux rien. Vous avez déjà dû être soigné, si non vous auriez bien plus mal que ça. Je pense que la personne qui s’est occupé de vos blessure a dû faire du bon travail et je ne sais pas si je ferais mieux. A vous de voir si vous voulez que je regarde, et à vous de me dire si vous voulez que je vous fabrique un onguent, une potion ou les deux.

La blondinette hocha la tête avec un sourire et écouta le jeune homme lui dire qu’il n’était guère utile et qu’il vaudrait mieux un scribe. L’organisation proposée semblait bien, mais il aurait fallu de plus grand cadres, probablement, ou si non elle avait tout simplement trop parlé, et commencé par quelque chose de trop complexe. Peut-être qu’un recueil sur les plantes serait plus facile à organiser pour transmettre le savoir très empirique des Sorcières des Bois. Elle montra le nez du Racin et dit :

__ Vous vous êtes fait une tâche d’encre.

Puis elle demanda avec innocence.

__ Qu’est-ce qu’un scribe ?

Suite à cela, Sacha commença à parler de lui.

__ C’est à dire que je ne sais pas trop quoi demander.

La jouvencelle se creusa les méninges, mais soit elle avait trop de questions, soit elle n’en avait pas assez. Elle ne savait tellement rien du Conflans qu’il lui semblait difficile de savoir par où commencer, un peu comme avec les plantes finalement.

__ Je sais que vous ne priez pas les mêmes Dieux que nous, j’imagine que c’est pour cela qu’il y a si peu d’Arbre cœur, les barrals aux faces taillées dans l’écorce. Vous en avez déjà vu ?
(c) DΛNDELION


L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] Signat10
Ingheam Harclay

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sorcière des Bois
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ingheam Harclay
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Messages : 297
Membre du mois : 19
Célébrité : Dagny Backer Johnsen
Maison : Harclay
Caractère : Impressionnable, Dévouée, Naïve, Mystique
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyMar 3 Déc - 19:55

Je souris à la guérisseuse avant de secouer doucement la tête. Je ne voulais pas la déranger pour quelques blessures déjà soignées. Elle avait bien mieux à faire. Surtout que les soins que j’avais déjà me convenait parfaitement. Je n’avais pas besoin qu’elle perde son temps juste pour ça. Par contre je l’avais fait rougir. Oups… Ce n’était pas voulu. À quel point l’avais-je gêné ? Je secouais doucement la tête à sa réponse, je n’allais pas la déranger pour ça, Yesaminda avait fait un très bon travail avec moi, je n’avais vraiment pas besoin qu’elle se dérange pour moi, elle devait faire autre chose de bien plus urgent.

« Non Ingheam, je ne vais pas vous déranger pour si peu. Dame Yesaminda m’a bien soigné et si ce n’est quelques douleurs, je ne vais pas vous prendre de votre temps. »

Je préférais lui expliquer ce que je pouvais lui conseiller, mais je n’étais vraiment pas le meilleur pour ce genre de tache… Il faudrait éventuellement lui conseiller de voir un scribe… Peut-être que Yesaminda pourrait l’aider à tout organiser ? Je rougis quand elle m’affirma que j’avais une tache d’encre sur le nez. Je le frottais à toute vitesse pour l’effacer, tant pis pour ma chemise. J’étais vraiment un idiot… Ah et bien sûr je lui parlais d’un scribe.

« Et bien un scribe… C’est une personne qui a fait de la copie de manuscrits ou de prendre des notes, qui va organiser en partie les livres pour sauvegarder le savoir. Il sait écrire plus rapidement et bien mieux que moi.»

Ce qui n’était pas forcément très difficile. Je n’écrivais pas très bien et j’avais tendance à faire baver l’encre. Enfin c’était autre chose. Je plissais légèrement les yeux, pensif face à sa question en me mordillant l’ongle du pouce. L’Arbre Cœur… J’en avais entendu parlé… Mais je n’en avais jamais vu. Je secouais la tête.

« Non, ici nous prions les Sept : La Mère, Le Guerrier, Le Ferrant, La Jouvencelle, Le Père, l’Aïeule et l’Étranger. Vous verrez beaucoup de septuaires, c’est là-bas que vous verrez les sept statues des dieux. Je n’ai j’avais vu d’Arbre Cœur. Et encore moins de… Bois Sacrés ? C’est bien ça ? J’avoue que j’ai du mal à m’imaginer prier devant un arbre… Mais parce que j’ai été élevé avec les Sept. L’important c’est d’être heureux dans sa foi… Même si je vous avouerais… prier les sept plus par habitude que pour autre chose. »

Ils n’avaient pas spécialement été cléments avec moi. Du coup j’ignorais s’ils veillaient vraiment sur moi.
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Sacha Racin
Messages : 234
Membre du mois : 47
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyDim 8 Déc - 9:44



   

L'affection ne vient pas toujours de la famille



Sacha & Ingheam


   
L'amour guérit les blessures de l'âme aussi sûrement que l'onguent guérit celles du corps et les Sorcières des Bois prodiguent les deux parce qu'elles savent que l'esprit à son tour aide le corps à guérir.

   
Les joues de la Harcay reprirent bientôt une teinte normale, elle n’avait pas prévu cette réaction de sa part, mais il ne semblait pas blessé par ce qu’elle avait pu dire finalement. Et sa réponse confirma qu’il avait déjà été correctement soigné et n’avait donc pas besoin d’elle. Pas qu’elle aurait refusé de s’occuper de lui, au contraire, mais pourquoi repasser derrière le travail de quelqu’un d’autre si on n’était pas certain de pouvoir apporter plus. En attendant pour les douleurs, il avait les graines de pavot et d’ici à ce qu’il ait terminé de sachet, il aurait probablement entièrement cicatrisé et n’aurait plus mal. Lord Bowen Glover avait parlé à la petite Sorcière de la guérisseuse que venait de citer Sacha. De ce qu’elle en savait, à savoir par grand chose, c’était une excellente soigneuse, sans quoi le Sire de Motte la Forêt ne lui en aurait rien dit et ne lui aurait certainement pas proposer de la rencontrer afin d'échanger leur savoir pour s’enrichir l’une de l’autre. Mais elle était timide et ne savait absolument pas où trouver la jeune femme. Telle une illumination, la solution lui vont alors. Le jeune garçon pourrait peut- être lui dire ou la trouver ou mieux les présenter ! C’est toute excitée qu’elle répondit donc.

__ Lady Yesaminda, oui, j’ai entendu parler d’elle. J’aimerais bien la rencontrer, mais je n’en ai pas encore eut l’occasion. Qui sait, peut-être pourriez vous me la présenter.

Ingheam découvrit ensuite qu’il existait des gens qui écrivaient si bien et si vite qu’ils en avaient fait leur métier. Pas étonnant vu la complexité et la rareté de la chose, cela devait être passionnant. Mais elle doutait pouvoir se payer les service d’un scribe pour écrire des livres qu’elle ne saurait même pas à qui donner ensuite. Le projet de transmettre sons avoir par écrit lui semblait soudain bien inaccessible, et elle était un peu déçue. Mais après tout, le savoir des Sorcières des Bois avait survécu des siècles sans livres, pourquoi pas encore le transmettre à l’oral, de personne à personne, de femme à femme plus particulièrement, pour les siècles suivants. Peut-être que les Dieux le voulaient ainsi, peut-être que c’était mieux, peut-être qu’il fallait une bouche pour parler et une oreille pour écouter afin d’incarner cette connaissance et de la rendre vivante, éviter que certaines choses, comme l’adaptation du remède à la personne, ou l’écoute qui devait accompagner la soin, ou encore l’amour qui entourait la guérison ne se perdent.

__ Mais combien ça peut couter ?

La blondinette écouta attentivement Sacha lui parler de sa foi, les Sept. Oui, elle en avait entendu parler, mais elle n’était jamais entré dans un septuaire parce qu’elle ne voyait pas tellement l'intérêt d’entrer dans une bâtisse pour entrer en contacte avec les Dieux. Elle avait bien saisi que la foi des sudiens était très différente de la sienne, très différente même. Quand à la clémence des Dieux, les dieux n’étaient pas là pour être cléments, ils étaient les gardiens du cycle de l”univers, de la vie et de la mort, de la nature comme un tout. Pour elle, il n’y avait ni bon ni mauvais en ce monde, seulement les choses qui étaient, des choses heureuses et d’autres tristes. Les Dieux n’avaient pas vocation à sauver ou aider les gens, en tout cas pas plus des êtres humaines que les animaux, pas plus un innocent qu’un coupable. Ils acceptaient tout le monde, parce que tous faisaient partie de ce monde et tous en était partie prenante et intégrante et importante. Même un père violent, même un fils battu.

__ Est-ce que prier les Sept vous rend heureux ? J’ai l’impression que je ne pourrais pas être heureuse de prier dans un bâtiment. Mes Dieux me parlent dans les branches qui dansent dans le vent.

Elle eut un sourire vague en regardant par la fenêtre.
(c) DΛNDELION


L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] Signat10
Ingheam Harclay

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sorcière des Bois
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ingheam Harclay
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Messages : 297
Membre du mois : 19
Célébrité : Dagny Backer Johnsen
Maison : Harclay
Caractère : Impressionnable, Dévouée, Naïve, Mystique
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyDim 8 Déc - 13:47

Je remuais le nez en silence en réfléchissant. Où est-ce qu’elle pourrait trouver Lady Eesaminda ? Je ne savais pas trop… Je l’avais « trouvé », on m’y avait amené, au dispensaire… Mais j’ignorais si on pouvait l’y trouver encore. Mais en tout cas si je devais lui parler : j’irais là bas, nulle part d’autre. Mais ou en ville ? Il ne me semblait pas avoir d’autres dispensaires en ville, mais je n’y avais pas passé assez de temps pour être sûr. J’allais devoir sûrement me renseigner. Mais c’était bien la seule chose que je savais de sûre. Je haussais doucement les épaules.

« Je l’ai vu au dispensaire. Mais j’ignore s’il y en a plusieurs en ville ou qu’un seul. Sinon… Peut-être près de l’impératrice ? Il me semble qu’elle s’occupe aussi de sa santé. Mais là encore, je ne suis pas sûr. Vous la présenter, je ne la vois que lorsqu’elle vient me soigner, pas plus. Mais si je la croise je pourrais lui dire que vous souhaitez lui parler. »

Vient la discussion sur les livres et tout recopier. Je remuais le nez sans trop savoir quoi dire. Peut-être qu’elle pourrait demander à d’autres de l’aider ? Peut-être même le roi ? Peut-être si elle apprenait elle-même à écrire cela lui permettrait d’économiser ? Je ne savais pas. Je fronçais les sourcils en réfléchissant. Je finis par hausser les épaules sans pouvoir répondre à cette question.

« Je ne sais. Peut-être devriez-vous en parler à un seigneur ? Ou à l’empereur ? Peut-être qu’ils pourraient vous aider et trouver une solution ? »

Le sujet dériva sur la religion et je soupirais un peu en l’écoutant avant de me manger les joues sans savoir quoi dire. Est-ce que j’étais heureux ? Non, non je ne l’étais pas… Je faisais ça par obligation et parce qu’il leur fallait rendre hommage. Mais je n’étais pas heureux de le faire. Je souris quand elle évoqua ses dieux. Je restais silencieux un moment avant de secouer la tête.

« Non, je crois qu’il y a des dieux… Mais je n’arrive pas à être heureux de prier. Je le fais par obligation. Mais jamais les dieux ne m’ont répondu ou parler. Cependant je ne connais pas les autres religions, j’imagine que si on m’a appris celle des Sept… c’est parce qu’il y avait des raisons. Au vu du son de votre voix, vous aimez prier vos dieux. Peut-être ai-je du mal à cause de mon père que je vois ça comme une trace de son éducation… »

Et que j’avais du mal avec tout ce qui touchait mon père ? Je ne savais pas, je ne pouvais pas dire en réalité. J’observais toujours la guérisseuse avant de détourner le regard pour fixer le paysage que je distinguais.

« Parlez-moi de vos dieux. Je suis curieux d’en apprendre plus. »
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Sacha Racin
Messages : 234
Membre du mois : 47
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyJeu 12 Déc - 13:13



   

L'affection ne vient pas toujours de la famille



Sacha & Ingheam


   
L'amour guérit les blessures de l'âme aussi sûrement que l'onguent guérit celles du corps et les Sorcières des Bois prodiguent les deux parce qu'elles savent que l'esprit à son tour aide le corps à guérir.

   
Ingheam se figea lorsque Sacha parla de l'impératrice. Elle n’avait pas les entrées pour s’approcher du couple Impérial et encore moins envie de faire face à Rhaenys en personne. Que pourrait-elle bien lui dire, que pourrait elle bien faire à part tomber dans les pommes. Elle ne pouvait certainement pas aller la voir pour rencontrer Lady Yesaminda. Alors peut-être le dispensaire, elle pourrait aussi y offrir son aide jusqu’au départ de l’Armée du Nord. En tout cas, cette dame devait-être vraiment très importante si elle s’occupait de a santé de la Braearyon, la Harclay avait envie de la rencontrer, mais elle se demandait si c’était finalement une bonne idée. Elle aurait tout le temps d’y réfléchir une fois qu’elle aurait trouvé le dispensaire, quand à le trouver, elle pourrait demander aux habitants ou à n’importe qui, peut-être même lord Glover s’il voulait encore lui parler. Cela ne devait pas être bien compliqué à trouver et elle pourrait enseigner et apprendre rien qu’en exerçant là-bas quelques temps. Inutile donc de déranger Lady Yesaminda ou Sacha.

__ J’irais au dispensaire et je me renseignerais, merci pour votre aide Sacha.

Une nouvelle fois, la blondinette se raidit. Le Racin était-il sérieux quand il lui proposait de rencontrer l’Empereur pour une question aussi futile ? Si le jeune homme trouvait le savoir des Sorcières des Bois extraordinaire, Torrhen ne serait probablement pas du même avis, en tout cas il avait d’autres choses à faire que de payer un scribe pour la jouvencelle ou d’écrire les mémoires des Harclay lui même. De toute façon, jamais elle n’oserait lui faire face pour lui demander quoi que ce soit. Il ne se souvenait probablement même pas d’elle dans la mesure où, lorsqu’elle avait pratiqué le rituel pour faire partir les mauvais esprits et le poison après la bataille de la Mort Aux Loups, il était inconscient, ce qui était une aubaine pour elle. De plus, elle savait que c’était lui qui avait ordonné la crucifixion de tous les prisonniers sauvageons, hommes femmes et enfants et s’il était trop faible pour y avoir participé, elle craignait cet homme pour cela plus que n’importe qui.

Il y avait bien Bowen, mais après leur dispute, c’était difficile d’aller le voir pour lui demander un tel service. De plus, il était Sénéchal du Nord et avait aussi maintes autres choses à faire que d’écrire pour elle. Peut-être pourrait elle trouver quelqu’un pour l’aider une fois de retour dans le Nord. Stewyn sa mère savait écrire, bien mieux qu’elle en tout cas. Et il y avait aussi Lady Maedalyn Glover. Elle trouverait certainement une solution, même si la question de l’écriture de connaissances qui se transmettaient de Sorcière à apprentie Sorcière depuis des générations restaient entière. Comment, sans le lien directe que la transmission orale permettait, enseigner l’idée même qu’il fallait adapter les traitements à la personne en fonction de tout un tas de facteurs qui n’étaient pas vraiment mesurables et avant toute chose écouter pour guérir. Comment expliquer dans un livre que quoi que vous donniez comme plante, tisane ou remède à quelqu’un, cette personne ne pourrait recouvrer la santé que si son esprit était libéré de ses entraves par l’accueil de ses mots et de ses maux.

__ Toutes les réponses des Dieux sont en vous. Croyez en vous et vous entendrez. La joie viendra quand vous serez libéré de la violence de votre père, mais pour ça, il vous faudra faire un long chemin en vous même parce que c’est ce que vous avez toujours connu, c’est inscrit en vous et cela a fait des nœuds dans votre corps et dans votre esprit. C’est bien normal, vous n’êtes pas responsable de ses nœuds, votre seule responsabilité est de les défaire, petit à petit, si vous vous en sentez la force, avec ou sans aide extérieure. Les Dieux vous guideront.

La jeune femme avait dit cela avec un sourire empreint de sérénité, comme si elle avait toute confiance en Sacha pour arriver à dénouer son passé et à trouver la paix et la liberté de croire avec joie. Elle ignorait si c’était vrai pour les Sept, mais elle savait que les Anciens Dieux résidaient en chaque personne, en chaque être vivant, dans le tueur sanguinaire comme dans l’enfant innocent, dans l’arbre comme dans la terre et le vent. Elle ne savait pas comment cela se traduisait dans la foi des Sudiens, mais elle n’en restait pas moins convaincue qu’ils avaient aussi en eux les Anciens Dieux et pouvaient y faire appel s’ils en avaient besoin. Pour elle les Sept n’existaient pas, c’était un fait, et ceux qui trouvaient des réponses dans les Septuaire étaient simplement contactés par les Dieux des Premiers Hommes. Qu’importe ce qu’on pouvait bien prier, qu’importe même l’absence de Barral si chers à son cœur, tous les êtres vivants pouvaient compter sur les Anciens Dieux, aussi sûr que tous les êtres vivants étaient mus par le cycle. Cependant, malgré le fait qu’en tant que Sorcière des Bois elle entretenait une relation privilégiée avec eux, si les Anciens Dieux n’étaient pas ses Dieux mais bien ceux de tous, même ceux qui croyaient en d’autres Dieux, elle ne pouvait pas le formuler ainsi à quelqu’un qui avait une autre foi que la sienne.

__ Les Dieux sont partout, la terre, le ciel, la louve, le cerf, la femme, l’homme, la fleur, l’arbre, la mare, le ruisseau. Il suffit parfois d’ouvrir les yeux pour voir leur grandeur, dans une tempête de neige dévastatrice ou un crépuscule rougeoyant qui vous fait pleurer et vous rend humble devant sa beauté éphémère. Parfois il faut les fermer pour entendre, ils murmurent parmi les roseaux et les frondaisons, ils soufflent pour montrer le chemin, ils soupirent leur amour et ils gardent le cycle de vie, mort, vie qui régit l’univers afin de préserver le mouvement même lorsque tout semble immobile. Ils possèdent tout le savoir de l’univers mais ne l’enseignent pas, ils sèment les graines et c’est à nous de les récolter selon nos besoins et notre humeur. Ils nous donnent de quoi vivre, nous nourrir, nous soigner, mais aussi de quoi mourir, nous affamer ou nous empoisonner sans distinction car l'équilibre est leur justice.

Ingheam se demanda si ce qu’elle venait de raconter était bien clair, mais c’était ainsi qu’elle pensait les choses et le formuler autrement aurait été bien difficile.
(c) DΛNDELION


L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] Signat10
Ingheam Harclay

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sorcière des Bois
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ingheam Harclay
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Messages : 297
Membre du mois : 19
Célébrité : Dagny Backer Johnsen
Maison : Harclay
Caractère : Impressionnable, Dévouée, Naïve, Mystique
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptyJeu 12 Déc - 22:09

« Je vous en pris. Ils sauront mieux vous renseigner que moi, à n’en point douter. »

Ce n’était pas moi qui pourrais véritablement lui donner des indications, j’ignorais tout de Yesaminda, si ce n’était qu’elle soignait drôlement bien. Le reste… j’ignorais tout, à part qu’elle avait une manière particulière de prononcer le nom de Ser Garlan. J’étais presque sûr qu’ils étaient amoureux l’un de l’autre. Mais cela était à vérifier, quelque part ce n’était pas à moi de m’occuper de cela, ils étaient grands et matures pour s’occuper de leurs affaires tout seul. Je n’étais rien dans cette histoire… Il fallait que je m’occupe de moi-même, le reste on verrait plus tard. C’était pas trop mal de s’occuper de moi-même, surtout que j’étais occupé à éviter mon père, c’était déjà très bien. Ça occupait pas mal de mon temps.

Je préférais écouter ce que me disait la sorcière sur les dieux. C’était bien plus intéressant. Je détournais les yeux sans rien dire. Croire en soi… C’était compliqué quand on avait passé toute sa vie à se faire rabaisser en permanence pour tout et pour rien. C’était difficile de croire en soi… Mais je préférais ne rien dire, un long soupir s’échappa de ma gorge, je massais ma nuque sans rien dire pendant une seconde, une longue seconde. Un long instant.

« Peut-être que je ne pourrais pas défaire entièrement ces nœuds. Je ne sais même pas quand je pourrais me défaire de mon père. Si un jour je peux m’en défaire. »

Je passais une main dans mes cheveux sans rien dire. Je l’écoutais à nouveau parler des dieux en fronçant les sourcils. C’était étrange ce qu’elle me racontait. Mais soit… Des dieux justes qui faisaient tout pour maintenir un équilibre… D’accord. C’était étrange, mais j’imaginais qu’il fallait cela pour que le monde continue de tourner ? Je ne savais pas… Je ne savais vraiment pas, mais soit. Je hochais la tête.

« Je vois… J’ai du mal à saisir ou à l’imaginer… Mais j’imagine que c’est comme cela que vous le voyez… Si cela vous rend heureuse alors j’imagine que cela est pour le mieux. J’imagine que cela est pour le mieux de sentir les dieux partout… Mais j’ai déjà du mal à les percevoir dans un septuaire, alors à l’extérieur… Peut-être ne suis-je pas fait pour croire en eux ? »

Je soupirais et détournais à nouveau les yeux en regardant la page couverte de tache ou d’encre. Bon à rien, mauvais, peste… Je secouais la tête pour chasser la voix de mon père de mon esprit. C’était toujours compliqué… J’avais l’impression d’entendre sa voix… Mauvais fils. Je posais mon menton sur ma paume en détaillant avec attention la sorcière.

« Vous êtes fascinante Ingheam. Et je le dis sincèrement. C’est la première fois que j’ai de telle discussion avec quelqu’un comme vous. »
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Sacha Racin
Messages : 234
Membre du mois : 47
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptySam 14 Déc - 15:25



   

L'affection ne vient pas toujours de la famille



Sacha & Ingheam


   
L'amour guérit les blessures de l'âme aussi sûrement que l'onguent guérit celles du corps et les Sorcières des Bois prodiguent les deux parce qu'elles savent que l'esprit à son tour aide le corps à guérir.

   
Ingheam sourit en réponse à Sacha. Si elle le désirait, elle trouverait les informations nécessaires au Dispensaire et en attendant elle pourrait se rendre utile, ce qui lui plaisait beaucoup dans l’idée. Et lui faisait nettement moins peur que de rencontrer la soigneuse de l’Impératrice ou l’Impératrice elle même. Elle aimait les animaux, tous, les loups y compris et n’en avait pas peur, mais le dragon ça, c’était une toute autre histoire, cet animal n’en était pas un, pas vraiment, il était le feu personnifié, feu destructeur, brasier mortel que nul ne pouvait contrer, pas même la glace du Nord. Il y avait quelque chose d’effrayant et de trop inhabituel pour elle dans cette créature et dans sa maitresse, bien trop impressionnant pour qu’elle ose s’en approcher de son plein gré.

__ Vous pouvez tout. Avec le temps.

La blondinette posa doucement sa main sur celle de Sacha. Pour sûre, le chemin serait long et semé d'embûches, mais elle avait foi en lui comme en tout être vivant, et même s’il n’y parvenait pas, finalement, chaque pas qu’il aurait fait pour s’en défaire serait une victoire, utile pour lui, pour se reconstruire. Mais elle percevait dans ses yeux, son regard, la façon dont il baissait la tête, dont il regardait sa feuille avec dépit, qu’il était mal, blessé au plus profond de lui même, presque brisé. Sa piètre opinion de lui même était pourtant infondée, en tout cas, pas rationnelle, simplement c’était l’image qui lui avait toujours renvoyé son géniteur. La violence verbale pouvait parfois faire plus de mal encore que la violence physique, les blessures du corps cicatrisaient plus facilement que les blessures de l’âme.

__ C’est probablement la première fois que vous rencontrez une Sorcière des Bois. Et moi, c’est la première fois que je rencontre quelqu’un comme vous, alors nous sommes fascinés l’un par l’autre.

Fit elle avait un sourire enthousiaste avant de reprendre d’un ton plus posé.

__ J’ignore pour quoi vous êtes fait, pour croire en qui ou en quoi, pour suivre telle ou telle voie, pour accomplir telle ou telle prouesse. Mais ce que je vois, c’est un jeune homme qui a survécu déjà, à ce que l’âme humaine peut offrir de plus sombre. Quelqu’un qui a cette force et qui possède en sus la bonté et la curiosité dont vous faites preuve a beaucoup à offrir à ce monde. Chaque être vivant est parfait dans son imperfection parce que sa lumière est unique façonnée par son histoire, la vôtre a connu la noirceur et elle n’en brille que plus fort.

Tout bien réfléchi, c’était véritablement extraordinaire qu’il soit resté si gentil, attentif au détail, intéressé par d’autres culture que la sienne par d’autres personnes qui lui avec tout ce qu’il avait dû vivre. Pour la jouvencelle du Bois aux Loups, c’était facile, la vie avait toujours été d’une grande simplicité et ses proches d’une grande gentillesse, elle avait baigné dans la douceur depuis qu’elle était petite, même si des événements l’avaient profondément choqués, la mort de sa famille, le saccage de son village et la guerre dans le Sud. Mais malgré cela la violence était toujours restée extérieure tandis que Sacha avait été maltraité et gardait envers et contre tout, une grande générosité dans son cœur. Elle pouvait sentir cela, et la puissance de sa lumière intérieure qui semblait rayonner malgré son regard qui parfois s’éteignait.
(c) DΛNDELION


L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] Signat10
Ingheam Harclay

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sorcière des Bois
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Ingheam Harclay
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Messages : 297
Membre du mois : 19
Célébrité : Dagny Backer Johnsen
Maison : Harclay
Caractère : Impressionnable, Dévouée, Naïve, Mystique
ᛉ Sorcière des Bois ᛉ
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] EmptySam 14 Déc - 17:43

Combien de temps est-ce que tout cela me prendrait ? Je n’en avais aucune idée. Peut-être que cela prendrait une vie ? Ou peut-être qu’en lui arrachant la sienne je me sentirais mieux ? Je ne pouvais dire. Peut-être que lui prendre sa vie ne m’apporterait rien. Qu’en savais-je ? Peut-être valait-il mieux que je ne sache pas, que je ne connaisse jamais la chaleur du sang de mon propre père sur ma main ou le poids d’une épée enduite de son propre sang dans ma paume. C’était sans doute mieux pour tous… Pour tous… Vraiment ? Ou juste pour moi et mon propre confort mentale ? … Pouvais-je vraiment parler de confort mentale quand on connaissait les sévices de mon père ? Je soupirais longuement sans rien dire. C’était trop compliqué pour que je dise quoi que ce soit. Je préférais même éviter de trop m’appesantir sur ce sujet. Je rougis dans je sentis la chaleur de la main d’Ingheam sur la mienne. Je baissais les yeux à nouveau sans rien dire. Je souris à sa remarque sur notre rencontre. Une fascination naturelle et mutuelle. Soit.

« Au moins nous sommes mutuellement fascinés l’un part l’autre. C’est bien nous partageons cela. »

J’écoutais sans mot ce qu’elle disait. Regardant avec attention la page devant moi comme-ci elle m’avait causé un mortel affront. Je n’étais pas le premier à qui cela arrivait, ni même le dernier. Je n’étais pas sûr d’être un être de lumière. Loin de là. Je secouais tout doucement la tête. Quand une noirceur touchait la lumière, cette lumière devenait sombre. Je n’étais pas lumineux, loin de là. Mon père m’avait corrompu, c’était comme ça. Je fronçais légèrement les sourcils, peu d’accord avec elle.

« Quand l’ombre touche la lumière celle-ci se corrompt. D’une manière ou d’une autre. Pour combien de temps encore une lumière peut scintiller une fois souiller ? Je ne sais pas. Mais je ne pense pas être un être si lumineux que cela. Je me connais Ingheam. Je sais très bien ce que mon père m’a fait m’a marqué et m’a empoisonné d’une certaine façon. Et que ce n'est qu'une question de temps avant que la lumière ne devienne ombre. »

Je soutiens son regard avec attention avant de secouer à nouveau la tête pour chasser mes cheveux de mes yeux.
Sacha Racin

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Écuyer du roi Lyham
Âge du Personnage: 12 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Sacha Racin
Messages : 234
Membre du mois : 47
Célébrité : Thomas Brodie-Sangster
Maison : Racin
Caractère : ▪▪ Combattant né ▪▪ Têtu ▪▪ Honorable ▪▪ Fier▪▪ Instinctif ▪▪ Fidèle ▪▪ Rancunier ▪▪
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]   L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
L'affection ne vient pas toujours de la famille [Tour VI - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Terres Impériales :: Fort-Darion-
Sauter vers: