Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-29%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur PC Ultra-Portable HP 14
199.99 € 279.99 €
Voir le deal

Love is for children [Stannis]
MessageSujet: Love is for children [Stannis]   Love is for children [Stannis] EmptyDim 17 Nov - 16:06


LOVE IS FOR CHILDREN
NYMERIA & STANNIS

La soirée d’arrivée de l’Empereur et de l’Impératrice avait été riche en émotions. Entre les tensions qui étaient palpables entre l’Impératrice et la Reine-Mère, entre la Reine et sa mère, il y avait eu nombre de sujets de conversation. Mais ce qui avait le plus troublé Nymeria avait été un homme. Un homme qu’elle n’avait pas revu depuis des années. Des années de jeunesse, éperdues et simples à La Griffonnière. Stannis Morrigen était un jeune noble au physique indéniablement séduisant et d’un naturel agréable. Ils s’étaient rencontrés dans la forteresse du père de la jeune femme et Stannis avait accepté de lui montrer comment utiliser une dague. Les entraînements avaient été réguliers, même si la jeune fille n’avait pas appris beaucoup plus que de tenir une dague levée et de frapper. Mais au fil des entraînements, ils s’étaient rapprochés et un soir où elle l’avait rejoint, ils avaient franchi la limite. Elle l’attaquait de son arme comme il le lui demandait quand il lui avait bloqué le poignet, stoppant son geste. Ils s’étaient regardés longuement, immobiles et tellement proches et soudain il s’était emparé de ses lèvres. Avec fièvre et passion. Et elle y avait répondu, lâchant l’arme et s’étendant sur lui. Elle avait perdu sa vertu cette nuit-là, dans le creux de ses bras et cela lui avait valu son mariage avec lord Castelfoyer. Il s’agissait pourtant de souvenirs agréables, fiévreux.

Elle était dans sa chambre, le deuxième soir après la fête et elle souriait à l’évocation de ses souvenirs. Même si elle avait clairement vu Stannis et la Reine-Mère assez proches pendant la fête, elle ne parvenait pas à ne pas se réjouir de l’avoir revu. Et depuis lors, ses pensées étaient tournées vers lui. Elle ignorait tout de ce qu’il avait vécu, tout comme lui d’ailleurs. Tout ce qu’elle savait, c’était qu’il était revenu d’Essos. Qu’avait-il traversé comme épreuves ? En tout cas, il avait changé et le jeune garçon qu’elle avait connu était devenu un homme fait. Un bel homme. En cela du moins, il n’avait pas changé et avait tenu toutes les promesses que ses quatorze ans avaient faites.

Elle restait dans ses pensées, un châle négligemment jeté sur ses épaules, dissimulant à peine sa chemise de nuit. Elle avait ses propres appartements, modestes, mais non loin de ceux de la Reine. Elle entendit soudainement frapper à sa porte. Délaissant sa coiffeuse devant laquelle elle démêlait sa chevelure, elle alla ouvrir. Et là, son cœur rata un battement. Stannis. Le trouble se voyait clairement mais elle le modéra. Elle n’avait plus quinze ans.

Lord Morrigen… Pardonnez ma tenue, je ne pensais pas recevoir à cette heure. Que venez-vous faire ici ?

Elle l’aurait volontiers tutoyer, après leur proximité passée, mais elle attendait de voir comment il se comportait avec elle.                                
code by bat'phanie


FIERE D'ETRE FIDELE  
Six fois à terre, sept fois debout ©️ okinnel.
Nymeria Castelfoyer

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Nymeria Castelfoyer
Proud to be faithful
Messages : 73
Membre du mois : 34
Célébrité : Natalie Portman
Maison : Castelfoyer
Proud to be faithful
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Love is for children [Stannis]   Love is for children [Stannis] EmptyMer 27 Nov - 18:52

@Nymeria Castelfoyer a écrit:

LOVE IS FOR CHILDREN
NYMERIA & STANNIS


Tout allait si vite ces derniers temps. Depuis les retrouvailles avec mon oncle venu me chercher à Essos, le temps était passé à une vitesse hallucinante, j’avais l’impression de subir les évènements et de ne pas avoir le temps de réfléchir pour voir plus loin et anticiper les situations. A peine arrivés Westeros, nous avions dû nous séparer avec mon oncle, moi partant pour Accalmie, pas le temps de retourner à Nid-de-Corbeaux, des pêcheurs nous avaient indiqués que des rumeurs évoquaient l’arrivée imminente de l’armée impériale en compagnie de la Reine Argella. Ainsi je fis mes adieux à mon oncle et partis pour la capitale tandis que lui irait plus tard à la tête de notre armée, juste après avoir donné les consignes à respecter durant notre absence de Nid-de-Corbeaux, ou si nous devions jamais rentrer. En effet, à peine revenu d’Essos où les derniers jours passés j’avais combattu les Dothrakis, je me retrouvais de nouveau à me préparer pour une autre guerre, cette fois-ci contre le Bief pour le compte de mon royaume, l’Orage. Le temps passait, les guerres se suivaient, les batailles défilaient les unes après les autres, et maintenant c’était le passé qui revenait. Je me demandais à quel moment celui-ci allait faire son retour depuis mon arrivée à Westeros. Ce ne fut pas lors de mon passage sous la porte nord d’Accalmie, ce ne fut pas non plus lors de mon entrée dans la salle du trône, ce fut lors du banquet, quand mes yeux se sont posés sur Nymeria Connington.

L’espace d’un instant, pour la première fois, je voyais les nombreuses lunes qui avaient défilés depuis cette époque. Une époque depuis laquelle Lord Connington ne m’aimait guère. En effet j’avais pris la virginité de sa fille, ce qui eut pour conséquence le mariage de cette dernière avec Lord Castelfoyer dans la précipitation. De mon côté, aucune représaille, pour la simple et bonne raison qu’elle n’a jamais prononcé mon nom auprès de son père, de plus ce dernier ne voulut pas ébruiter l’affaire pour ne pas jeter le discrédit sur sa famille, et enfin, de simples rumeurs ne suffisaient pour déclencher des hostilités entre deux familles. Westeros pouvait se vanter de ne pas avoir d’esclave sur son sol, mais le statut de la femme y était encore loin d’être enviable. Un homme avait limite le devoir de perdre sa virginité avant de rencontrer sa femme mais pas l’inverse… bref, après tout ça, je n’ai jamais eu l’occasion de la revoir, ne serait-ce que pour présenter mes excuses. Malheureusement pour moi, l’occasion ne se présenta pas lors du banquet, la présence de nombreuses personnes empêchait de pouvoir discuter librement de cette histoire avec elle.

Aujourd’hui j’avais été convoqué par Lord Stark, ou plutôt Lord Braenaryon. J’avais encore quelques difficultés à bien retenir ce nouveau nom, un de plus dans la noblesse de Westeros, il y en avait déjà tant… Je me retrouvais à déambuler dans les couloirs du château, me dirigeant vers la sortie lorsque soudain je pris conscience que j’avais là l’occasion de pouvoir converser avec Lady Castelfoyer sans être importuné par qui que ce soit et surtout sans avoir personne pour écouter ce dont on allait parler. Ainsi je me retrouvais quelques instants plus tard, devant sa porte. Je toquais, espérant qu’elle soit bien là. Soudain la porte s’ouvrit sur elle. ”Ne vous inquiétez pas Lady Castelfoyer, cette tenue vous va à ravir. C’est à moi de m’excuser de venir vous déranger à une heure si tardive.” Je lui demandais la permission de rentrer, mais ne lui laissais pas trop le temps et entrais à l’intérieur de sa chambre. Je regardais rapidement cette dernière. Elle était simple, mais ce n’était pas étonnant, il y avait beaucoup de beau monde à loger avec le dernier banquet. ”On peut peut-être se tutoyer maintenant que nous sommes sur d’être seuls, non ?” Un léger sourire se dessina sur mon visage pour accompagner cette phrase, espérant qu’elle ne soit pas agressive par rapport à notre passé commun. Je repris la parole. ”J’ai été convoqué par Lord Stark… Lord Braenaryon, je crois. Il faut que je m’habitue rapidement à ce nom-là. Bref, il m’a convoqué et notre entrevue vient de se terminer, et je me suis dis que c’était l’occasion de venir te parler puisque nous n’avons pas eu le temps de vraiment parler lors du banquet.” Comment commencer une telle discussion ? ”Est-ce que tu vas bien ?”

                               
code by bat'phanie
Stannis Morrigen

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Seigneur
Âge du Personnage: 39 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Stannis Morrigen
Messages : 252
Membre du mois : 50
Célébrité : Brad Pitt
Maison : Morrigen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Love is for children [Stannis]   Love is for children [Stannis] EmptySam 7 Déc - 2:03


LOVE IS FOR CHILDREN
NYMERIA & STANNIS

C’était tellement… étrange. Et fortement troublant. Nymeria se retrouvait propulsée des années en arrière, aux heures de joie et d’insouciance. Elle était une jeune fille aux portes de l’adolescence lorsqu’elle s’était abandonnée dans les bras de Stannis. Et au fond d’elle-même, elle ne l’avait jamais regretté. Mais pour une brève étreinte, elle avait eu à subir un époux qu’elle n’aimât jamais. Un époux qui avait le triple de son âge et dont elle subissait les assauts. Comme nombre de femmes qui ne choisissaient nullement leur union. Elle était toujours sur le seuil de la porte de sa chambre, interdite, mais se reprenant rapidement. Lord Morrigen l’assura que cette tenue lui allait à ravir et lui demanda la permission d’entrer. Enfin, la permission… C’était rapidement dit. Il ne lui laissa guère le temps de répondre et entra. Elle reconnaissait le jeune homme déterminé qui lorsqu’il désirait quelque chose faisait tout pour l’obtenir. Elle resserra son châle sur ses épaules, vérifia qu’il n’y avait personne dans le couloir qui aurait pu les voir et ferma la porte derrière elle.

Elle l’observa un bref instant tandis que lui-même détaillait la pièce du regard. Grand, sa chevelure blonde semblait plus longue que lorsqu’il était à La Griffonière. Musclé, élancé, il était indéniablement encore plus séduisant qu’il ne l’était dans leur jeunesse. Le jeune garçon avait laissé la place à l’homme, au guerrier. Nymeria cilla légèrement lorsqu’il lui fit face et la regarda. Au fond, elle était ravie de le retrouver et plus que troublée. Cela la replongeait des années en arrière. Pour conserver de la contenance, elle se dirigea vers la petite tablette non loin de son lit et servit deux coupes de vin. Elle en apporta une à Stannis et prit l’autre.

Oui, on peut se tutoyer.

Stannis lui apprit qu’il avait rendez-vous avec l’Empereur et qu’il en avait profité pour passer la voir. Elle lui adressa un sourire doux.

Je vois. Tu as bien fait. Il n’aurait pas été facile pour nous de discuter au banquet. Trop d’oreilles indiscrètes… Et nous avons tellement à nous dire…

Elle fit une légère pause.

Ainsi, l’Empereur t’a reçu ? Comment l’as-tu trouvé ?

Elle n’osait aborder un autre sujet. Elle ne savait pas par où commencer. Et elle était surprise de constater que, même des années plus tard, il la troublait comme au premier jour. Fort heureusement, ce fut lui qui se lança, lui demandant comment elle allait. Elle plongea son regard dans le sien, inspira profondément puis répondit doucement :

Je.. je vais bien. On peut dire ça. Ces années n’ont pas été très clémentes avec moi mais j’ai survécu. J’ai deux fils en plein santé. J’ai perdu une fille, il y a quelques années… Et mon époux récemment. Et toi ?

Elle écouta sa réponse, puis, se rapprochant, elle garda son regard figé dans celui de l’homme.

Stannis, je… Je suis ravie de te revoir. Mais j’ai payé très cher cette nuit passée entre tes bras. On m’a marié à un homme qui avait trois fois mon âge. Cela a été très…. Difficile. Mais je ne suis pas le genre de femme à baisser les bras. Et je ne regrette rien. Rien de tout ce qui s’est passé entre nous. Je tenais à ce que tu le saches. Si c’était à refaire, je le referais… Je regrette seulement que… Que nous n’ayons pas eu plus de temps ensemble…

Nymeria avait toujours été quelqu’un de franc et de direct.
code by bat'phanie


FIERE D'ETRE FIDELE  
Six fois à terre, sept fois debout ©️ okinnel.
Nymeria Castelfoyer

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Nymeria Castelfoyer
Proud to be faithful
Messages : 73
Membre du mois : 34
Célébrité : Natalie Portman
Maison : Castelfoyer
Proud to be faithful
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Love is for children [Stannis]   Love is for children [Stannis] EmptySam 28 Déc - 15:06

Je n’avais jamais été très respectueux des moeurs. J’étais plutôt du genre à aller droit vers le but quand j’avais une idée en tête. Et aujourd’hui, depuis que je l’avais vu au banquet, j’avais besoin de parler avec Nyméria. C’était sûrement égoïste de ma part, j’avais en fait besoin de soulager ma conscience. L’étreinte que nous avions eu il y a tant d’années avait eu un vrai impact sur sa vie à elle, pour ma part, en-dehors de l’inimitié du Seigneur de la Griffonnière, et d’une nouvelle campagne militaire à faire pour se faire oublier, je n’avais rien eu de grave. L’avantage d’être un homme né dans une famille noble à Westeros. Même si les conséquences avaient été faibles pour moi, au fond de moi j’avais stocké des regrets. Je n’étais pas du genre à montrer mes sentiments physiquement, j’encaissais toujours et gardais au fond de moi les choses que je ne voulais pas monter. On était comme ça chez les Morrigen, toujours prêt à aller de l’avant comme si le passé n’avait aucune emprise sur nous, mais ce n’était qu’une façade, au fond de nous on trouvait nos regrets. Et Nymeria faisait partie de ces derniers.

D’un geste de la tête je remercia la jeune femme pour cette coupe de vin. Je fus ravi et soulagé surtout de voir que ses premiers mots n’étaient pas donnés sur un ton sec, preuve qu’elle m’avait peut-être pardonné ou du moins qu’elle n’était pas rancunière. Je pus remarquer que son sourire n’avait pas changé, au moins le temps et la vie n’avaient pas eu effet là-dessus, cela aurait été dommage car son sourire était très apaisant. Je ne disais toujours rien, l’écoutant… ainsi, tout comme moi, elle avait bien pensé que le banquet n’était pas le lieu idéal pour discuter. ”Idéaliste, intelligent, épuisé… Il a l’air d’être le seigneur parfait. Trop parfait à mon goût.” lui dis-je un léger sourire amusé. J’avais toujours préféré les perdants aux vainqueurs, les mercenaires aux chevaliers, les rustres aux nobles… je les trouvais beaucoup plus vivants et colorés. Malheureusement pour moi, ma nouvelle position de seigneur de Nid-de-Corbeaux m’imposait de me mélanger avec ceux que je pouvais regarder de loin avant.

Deux fils, c’était bien, ça lui assurait tranquillité pour l’avenir. L’absence d’héritier rendait toujours la situation instable pour des nobles, comme l’étaient actuellement les Terres de l’Orage. Si la Reine Argella disparaissait, qui monterait sur le trône ? Les Orageois n’accepteraient sûrement pas que la décision soit prise à Fort-Darion. Peut-être la Reine-mère… une femme surprenante qui avait réussi à exister au côté d’un homme comme le Roi Durrandon. ”Toutes mes condoléances pour ta fille et ton mari. Je n’ai pas d’enfant pour ma part… J’ai passé les dernières années à Essos, dans une compagnie de mercenaires… les Hommes de la Pucelle. C’était particulier, mais je n’ai pas eu à me plaindre, je m’y sentais bien dans un sens mais le devoir m’a rappelé ici. Mon père et mon frère sont morts donc me voilà de retour à Westeros en tant que Seigneur de Nid-de-Corbeaux.”.

Elle prit finalement la parole pour déballer ce qu’elle avait sur le coeur. Ce fut un soulagement pour moi de savoir qu’elle ne lui en voulait pas pour tout ça, à l’instant même où j’entendis ces mots, je sentis un poids lourd disparaître de mes épaules. ”C’est aussi un de mes regrets… mais les années sont passées et aujourd’hui la situation n’est plus la même. Il y a eu d’autres rencontres, une situation différente aujourd’hui… bref on ne peut refaire le passé.” Des regrets on en a tous, moi j’avais toujours essayer de bien les laisser dans un coin pour essayer de vivre au maximum en profitant tout les jours des bienfaits que le Maître de la lumière m’offrait pour égayer mes sens. Chaque jour pouvait être le dernier dans une compagnie de mercenaires, et aujourd’hui, même en tant que seigneur c’était encore le cas, la guerre était aux portes de mon fief. Dans les prochains jours nous allons partir pour la guerre, et la mort rôderait de nouveau chaque jours.

”Comment se nomment tes enfants ? Ils sont encore jeunes j’imagine?... Cela ne doit pas être facile pour toi de gérer le fief de ton mari. J’imagine que tu ne te voyais pas faire ça quand tu étais plus jeune et que tu cherchais à apprendre à manier la dague.“ lui demandais-je amusé, portant la coupe de vin à mes lèvres. Je devais avouer que, malgré le temps passé et les nombres femmes connues, Nymeria ne me laissait pas indifférente mais je ne savais pas trop définir en quoi.
Stannis Morrigen

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Seigneur
Âge du Personnage: 39 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Stannis Morrigen
Messages : 252
Membre du mois : 50
Célébrité : Brad Pitt
Maison : Morrigen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Love is for children [Stannis]   Love is for children [Stannis] EmptyLun 30 Déc - 15:21


LOVE IS FOR CHILDREN
NYMERIA & STANNIS

Nymeria, lorsqu’elle avait vu Stannis au banquet avait reçu un choc. Et pourtant, Argella l’avait prévenu à son arrivée qu’elle l’avait rappelé. Malgré cela, elle avait été tout de même interloquée de le revoir. De l’eau avait coulé sous les ponts et pourtant, lorsqu’elle avait ouvert sa porte et que son regard s’était posé sur cet homme, elle avait été propulsée des années en arrière. Les regrets ne servaient à rien mais Nymeria détestait que les choses restent en suspens, que rien ne soit dit. Elle avait toujours été franche, direct, impulsive même. Une jeune fille de bonne naissance n’aurait pas succombé si facilement dans les bras du jeune homme. Du moins, certaines auraient résisté. Pas Nymeria. Elle avait eu envie de lui et elle avait suivi ses désirs, voilà tout. Elle repensa à Argy qui lui avait conseillé de se faire plaisir si le cœur lui en disait avec Stannis, tant qu’elle ne le fatiguait pas avant la campagne. Un sourire fugace apparut sur le visage de la jeune femme. Sacré Argy ! Elles partageaient ce côté direct et parfois brutal. Tout comme avec Stannis qui ne lui demanda nullement son avis pour rentrer dans sa chambre. Ou plutôt, le lui demanda comme une formalité avant d’entrer tout de même.

Nymeria évoqua ses regrets et le visage de Stannis sembla se détendre. S’en voulait-il de ce que leur étreinte avait induit dans la vie de la jeune femme ? Elle évoqua par courtoisie la visite de Stannis à l’Empereur mais des centaines de questions se bousculaient dans son esprit. Et certaines n’étaient clairement pas bienséantes. Avait-il connu des femmes là-bas en Essos ? Elle connaissait au fond d’elle-même la réponse à cette question. C’était normal. Mais une petite pointe de feu naissait en son cœur à cette pensée. Etait-il marié ? Elle supposait qu’Argella l’aurait prévenu si c’était le cas. En tout cas, s’il avait épousé une Westerosi, cela se serait su. Le sourire amusé de Stannis éclaira son visage aux boucles blondes. Il était aussi beau que dans son souvenir, plus même car à présent, il était devenu un homme fait.

Merci. Oh, oui, j’ai été navrée d’apprendre leur mort. Toutes mes condoléances… Une compagnie de mercenaires ? Son visage s’éclaira. Tu as dû en vivre des aventures extraordinaires…

Elle était curieuse de ce qu’il avait vu. Elle n’avait jamais été à Essos et il y avait bon nombre de légendes qui courraient sur ce continent. Evoquant le passé, Stannis ne s’y attarda que peu, seulement le temps de rappeler qu’on ne refaisait pas le passé. Nymeria sourit tendrement à cette parole. Il n’avait pas changé. Toujours aller de l’avant, quoi qu’il en coûte. Elle aimait ce tempérament fougueux et volontaire qui lui rappelait le sien.

Tu n’as pas changé à ce que je vois… Tu as raison, le passé est ce qu’il est… Je… Je suis ravie de te revoir en tout cas.

Elle détailla son visage, certaines cicatrices n’existaient pas lorsqu’ils s’étaient vus pour la dernière fois il y a 18 ans de cela. Mais rapidement, il la questionna sur ses enfants.

Mon aîné, William, a 16 ans et est devenu Lord Castelfoyer. Je viens juste de revenir à Accalmie et de le laisser gérer son domaine. Il est très capable. Quant au cadet, Aaron, il n’a que 12 ans et j’ai dû quasiment le ligoter dans sa chambre pour qu’il ne me suive pas à Accalmie se battre pour sa Reine…

Elle sourit malicieusement lorsqu’il évoqua ses entraînements à la dague.

Non, je l’admets, je ne me voyais pas faire cela… J’avais bien d’autres idées en tête quand je me battais avec toi.

Car oui, bien sûr qu’il lui avait plu assez vite. Elle s’assit sur le lit et l’invita à s’installer près d’elle.

As-tu… Une femme ?

Elle avait fini par lâcher la question qui lui brûlait les lèvres. Son châle glissa de sa main, dévoilant son épaule nue, mais elle était bien trop concentrée sur la réponse de Stannis pour y faire attention.                                  
code by bat'phanie


FIERE D'ETRE FIDELE  
Six fois à terre, sept fois debout ©️ okinnel.
Nymeria Castelfoyer

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Nymeria Castelfoyer
Proud to be faithful
Messages : 73
Membre du mois : 34
Célébrité : Natalie Portman
Maison : Castelfoyer
Proud to be faithful
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Love is for children [Stannis]   Love is for children [Stannis] EmptySam 4 Jan - 23:40

La situation serait embarrassante, déplacée, indigne de son rang pour certains. Pour moi ce n’était pas le cas, j’avais besoin de parler à Nymeria donc j’avais pris le chemin le plus direct pour le faire, c’est à dire sa chambre.”Merci pour tes condoléances, mais ils sont morts avec honneur, sur le champs de bataille pour défendre les couleurs de notre royaume. Il n’y a rien de plus beau que de se sacrifier pour les siens.” Je n’avais jamais été très proche de mon père, ni de mon frère mais leur mort m’attristait, nous étions de la même famille. Nous portions le même nom, le même sang coulait dans nos veines, nous formions une partie des Morrigen, et aujourd’hui j’étais l’un des derniers en vie avec mon oncle. ”Exceptionnel n’est pas le terme le plus approprié… disons que j’ai vécu une aventure différente de ce que j’aurai vécu à Westeros, mais tout ça c’est du passé. L’essentiel aujourd’hui c’est la guerre contre le Bief. C’est pour ça que je suis revenu.” Le nom de Essos avait toujours cet effet sur les gens. Tout le monde se demandait comment étaient ces terres de l’autre côté du détroit… ses anciens empires, ses nombreuses religions, ses terres divisées non pas en royaume mais en différentes cités où les hommes puissants étaient des marchands et non des seigneurs comme ici.  

Je fus ravis de voir que nous avions la même vision concernant le passé. Celui-ci était derrière nous et nous ne pouvions pas revenir en arrière, maintenant nous devons vivre le présent et préparer l’avenir. Malheureusement ce dernier était assez sombre pour l’Orage avec cette guerre contre le Bief qui avait pris une mauvaise tournure. Les prochains mois allaient décider de l’avenir direct du royaume. Est-ce que nous serions sous les ordres d’un Empire ou sous celui du Royaume du Bief ? Dans un sens, une chose était sûre, l’Orage tel que je l’avais connu, à l’époque où moi et Nymeria nous ne formions qu’un dans les écuries, n’existait déjà plus. Avant le Roi de l’Orage pouvait décider de telle construction seul, aujourd’hui il devait demandait l’autorisation au collège impérial, était-ce une bonne chose ou non ? Seul l’avenir nous le dirait, mais pour l’instant ce dernier s’annonçait bon puisque Nyméria ne semblait pas m’en vouloir, et ça c’était une excellente chose. ”Le plaisir est partagé. Je vois que le temps a eu son effet sur toi, comme pour le vin, tu t’es bonifiée avec celui-ci.”

En effet, elle était encore plus jolie que dans le passé. On pouvait voir sur son visage les traits d’une femme affirmée, et pourtant certains de ses traits rappelaient son innocence. La vie n’avait pas dû être facile pour elle, mais elle était toujours là aujourd’hui, mère d’enfants dont un à la tête de la famille. ”Tu dois être fière d’eux. Au final tu as réussi à t’émanciper de ta famille et à prendre tes marques dans un autre fief, peu de femmes de peuvent s’en vanter de nos jours.” Les entraînements à la dague s’étaient rapidement transformés en lutte charnelle dans les écuries, malheureusement toutes les bonnes choses avaient une fin. Un sourire amusé se dessina sur mon visage quand elle admit qu’elle avait d’autres idées en tête à cette époque quand il lui enseignait comment se défendre avec une dague. ”Je dois admettre que je ne m’imaginais pas non plus partir vivre à Essos à cette époque-là. Enfin, cette décision du Roi de m’exiler là-bas a dû faire au moins plaisir à quelqu’un : ton frère. Comment va t-il ? J’ai entendu dire que la Reine avait été déçue par ses choix militaires.” Son frère, Lord Connington, un des seigneurs qui ne me portait pas dans son coeur. Dans un sens, je ne pouvais pas lui en vouloir, j’avais pris la virginité et donc l’honneur de sa soeur. C’était pour ça qu’ils avaient dû négocier un mariage avec une maison de moindre importance comme celle des Castelfoyer. Quelle idée de mettre autant d’importance à la virginité d’une femme ?

Je sortis de mes pensées progressistes quand elle m’invita à la rejoindre. Je m’installais à ses côtés sur son lit, remarquant cette douce peau qui s’offrait à moi au niveau de son épaule.  ”Non, aucune épouse. Très difficile d’en trouver une quand on se trouve dans une compagnie de mercenaires.” Il était vrai aussi que la situation n’était pas la même qu’aujourd’hui. Il n’avait plus le même statut, il y a encore peu de temps il n’était qu’un noble exilé de westeros combattant dans une compagnie de mercenaires à Essos pour subvenir à ses besoins, aujourd’hui il était devenu un seigneur à la tête d’une famille de l’Orage, et avec ce statut il lui incombe de nouvelles responsabilités dont celle de faire un héritier. ”Aujourd’hui je suis un seigneur, donc je vais devoir y penser j’imagine, surtout à mon âge, mais pour l’instant il y a encore une guerre à faire.” C’était une responsabilité dont il était conscient mais pour l’instant il préférait se réfugier dans ce qu’il savait faire le mieux : la guerre…


Love is for children [Stannis] Blason-morrigen-2014-v01-256px
Jusqu'à la mort !
Stannis Morrigen

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Seigneur
Âge du Personnage: 39 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Stannis Morrigen
Messages : 252
Membre du mois : 50
Célébrité : Brad Pitt
Maison : Morrigen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Love is for children [Stannis]   Love is for children [Stannis] EmptySam 22 Fév - 15:07


LOVE IS FOR CHILDREN
NYMERIA & STANNIS

Nombre de dames de haute naissance auraient catégoriquement refusé de laisser entrer un homme dans leurs appartements à une heure aussi tardive. Nymeria était veuve mais elle devait conserver une réputation. Cependant, elle avait toujours été forte, déterminée et entière. Elle ressentait l’envie de lui parler. Voilà tout. Les mœurs, la bienséance, tout cela n’avait jamais eu de poids entre eux. Le discours de Stannis sur le sacrifice la fit sourire avec une grande douceur. Elle respectait énormément pour cette dignité, cet honneur qu’il défendait à tout prix. Encore un point sur lequel ils s’accordaient.

Je suis entièrement d’accord avec toi. Ils se sont sacrifiés et ils sont dignes d’un immense respect.

Elle connaissait les liens, ou plutôt l’absence de lien qui existait entre Stannis et sa famille. Il n’avait jamais été très proche de son père ni de son frère d’ailleurs. Mais nul doute que leurs morts avaient dû tout de même l’attrister, tel qu’elle le connaissait. Il évoqua brièvement Essos, mais là encore, elle reconnaissait son goût pour aller de l’avant. Essos était son passé et il n’avait visiblement aucune envie de revenir en arrière. Il évoqua plutôt la guerre avec le Bief.

Oui, la Reine m’a prévenu qu’elle t’avait rappelé et que tu étais revenu pour cela… La guerre… Toujours elle… Pour une fois, je devrais rendre grâce aux dieux que les hommes se déchirent. Cela t’a ramené près de moi…

Sans cette guerre, aurait-elle jamais revu Stannis ? La mort de son père et de son frère aurait-elle était suffisante pour le faire revenir ? Rien n’était moins sûr. Tout comme Stannis, Nymeria estimait que revenir en arrière n’apporterait rien. Elle ne regrettait en plus aucun des moments passés avec lui, bien au contraire. Même si cela lui avait coûté extrêmement cher. Le compliment de Stannis lui fit venir le rose aux joues et elle s’en voulut de réagir comme une adolescente. Elle avait passé l’âge d’être gênée, tout de même !

C’est fort galant de ta part. Je vais essayer de croire à ton compliment, malgré les années et les grossesses qui n’ont pas été clémentes avec moi.

Le compliment suivant sur sa famille lui fit secouer la tête.

M’émanciper de ma famille ? Pas vraiment. Cela n’a pas été facile pour moi, tu peux me croire. Mon époux était quelqu’un de…. De tout sauf tendre. Je ne l’aimais pas, il avait le double de mon âge. Nous n’avions aucune relation en dehors des devoirs conjugaux… Quand il estimait cela nécessaire pour sa descendance ou tout simplement qu’il en avait envie, il montait dans notre chambre et disposait de mon corps sans me demander particulièrement mon avis. J’ai réellement souffert toutes ces années… Mais encore une fois, si c’était à refaire…. Elle avait plongé son regard dans le sien. Je le referais.

Elle hocha la tête.

Oui, mon frère a grandement apprécié que tu sois envoyé à Essos. Il a certes déplu à notre Reine mais il conserve le commandement. Notamment lors de votre départ, il restera pour garder Accalmie.

Il s’assit à côté d’elle et une foule de souvenirs lui revint. Elle frissonna brièvement. Il évoqua ses devoirs d’engendrer un héritier et le fait qu’il n’avait point d’épouse. Elle sourit.

La future élue sera bien chanceuse…
code by bat'phanie


FIERE D'ETRE FIDELE  
Six fois à terre, sept fois debout ©️ okinnel.
Nymeria Castelfoyer

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Nymeria Castelfoyer
Proud to be faithful
Messages : 73
Membre du mois : 34
Célébrité : Natalie Portman
Maison : Castelfoyer
Proud to be faithful
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Love is for children [Stannis]   Love is for children [Stannis] EmptyDim 22 Mar - 19:03

La famille était une chose bien étrange. Pour certains elle était tout, elle faisait partie d’eux, et le jour où elle disparaissait une partie d’eux disparaissait aussi. Pour moi, ce n’était pas le cas, je n’avais été proche de mon père, ni de mon frère aîné, dans la famille Morrigen nous passions plus de temps sur les terrains d'entraînement à apprendre l’art de tuer un ennemi de différentes manières plutôt que d’apprendre à nous connaître les uns et les autres. Malgré l’absence de ça, j’avais senti un pincement au coeur lorsque mon oncle m’a annoncé leur mort au combat face aux forces armées du royaume du Bief. Cela me surprenait de regretter le fait que je ne verrais plus jamais ce ton réprobateur que mon père prenait lorsqu’on lui rappelait encore une de mes escapades avec l’une des épouses d’un noble. A chaque fois cela se réglait sur le terrain, et par sympathie pour son père, je perdais le combat, recevant une correction de la part de ce dernier. Non, nous n’étions pas proches mais ils allaient me manquer, nous étions parents et nous avions le même sang dans nos veines, et bientôt pour eux, pour le reste de notre famille, je suivrai au combat Argella Durrandon, pour ma patrie et ma famille.

”Cela m’a ramené auprès de toi, mais cela va aussi de nouveau me faire partir. La guerre contre le Bief n’est pas terminée, nous allons devoir bientôt partir avec l’armée vers l’ouest pour reprendre les villes tombées.” Je savais très bien que si la reine Argella était revenue sur la décision de son père de m’exiler, c’était bien pour faire la guerre. Si son père et son frère étaient morts naturellement, elle n’aurait pas donné l’ordre d’annuler mon exil, mais à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle, personne, aucun noble quelqu’il soit, ne remettrait en question une telle décision en période de guerre, chaque bras était important. La guerre était imminente mais pour l’instant elle n’était pas encore là, et encore moins dans la chambre de Nymeria. Je remarquais tout de suite que malgré ses dires, elle avait apprécié mon compliment, ses joues ayant rosis la trahissaient. J’allais réagir sur ce sujet lorsque soudain elle prit la parole pour parler de son défunt conjoint, je me sentais coupable de ce qu’elle avait vécu mais en même temps j’étais soulagé qu’elle ne me blâme pas. ”Je ne regrette pas non plus ce qui s’est passé, mais je regrette que cela t’ai coûté des souffrances.”

Le frère de Nymeria, Lord Connington, ne m’aimait pas depuis le jour où on me vit sur un lit de paille dans les écuries, dans un box, me glisser entre les cuisses de Nymeria pour ne former qu’un. Rien que d’y penser, je me souvenais encore le plaisir que je ressentais à chaque fois que nos corps se mouvaient l’un et l’autre avec une telle aisance. Je ne savais pas si c’était lors de nos entraînements ou lors de nos moments dans cette écurie que nous avions sué le plus. Je m’installe à côté d’elle sur le lit, ravi d’entendre que son frère ne serait pas des nôtres lorsque l’armée partirait pour l’ouest. ”C’est peut-être mieux ainsi, il aurait pu avoir de mauvaises idées à mon sujet lors de la bataille, un coup d’épée perdu est vite arrivé.”

Assis là, à côté d’elle, cela me faisait bizarre. En effet, la voir au banquet cela avait réveillé en moi des souvenirs, choses qui m’arrivent rarement, je n’étais pas du genre à regarder derrière moi. Le passé, c’est le passé… et pourtant, assis sur ce lit je me retrouvais nostalgique. Je posais les yeux sur elle lorsqu’elle évoqua le fait que ma promise serait bien chanceuse. Sincèrement je ne pensais pas avoir ce qu’il fallait pour faire un bon mari. ”Je ne suis pas sûr qu’elle sera chanceuse mais merci du compliment, et je te le retourne. Je sais que ton prochain mari sera très chanceux de t’avoir à ses côtés. Une femme issue d’une grande famille de l’Orage… une femme belle et intelligente, beaucoup de qualités pour une si petite personne.” lui dis-je alors qu’un sourire se dessinait sur mon visage en prononçant ces mots. “Une si petite personne”, c’étaient les mots que j’utilisais à l’époque pour la provoquer, bien sûr elle avait grandie mais j’étais toujours plus grand. Nymeria avait un grand caractère et elle n’aimait guère ces paroles qui lui indiquaient qu’elle était “plus faible”. Dans une autre vie, elle aurait sûrement souhaitée avoir la possibilité de choisir son destin comme les hommes peuvent le faire, mais ce n’était pas le cas, les femmes n’avaient pas encore ce choix. Elles étaient pour donner naissance et servir d’alliance. C’était dommage car Nymeria avait les qualités pour diriger un fief, elle avait cette force de caractère nécessaire à cela. ”Tu as prévu de rester à Accalmie avec ton frère ? En tout cas je serais plus rassuré que tu restes ici… les murailles sont assez épaisses pour tenir un long siège en cas d’attaque..” Rares étaient les personnes pour lesquelles je m’inquiétais réellement. Bien sûr, j’avais des pensées pour mon fief, Nid-de-Corbeaux, mais pas par sentiment, plus par devoir, en tant que Lord, la vie des gens qui y vivaient était sous ma responsabilité maintenant, mais pour Nymeria c’était différent. C’est parce que je l’appréciais. Du bout des doigts je replaçais une mèche de ses cheveux qui étaient venu se place devant ses yeux dans lesquels mon regard plongea. ”Il serait dommage que les Terres de l’Orage perd l’une de ses perles.”


Love is for children [Stannis] Blason-morrigen-2014-v01-256px
Jusqu'à la mort !
Stannis Morrigen

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Seigneur
Âge du Personnage: 39 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Stannis Morrigen
Messages : 252
Membre du mois : 50
Célébrité : Brad Pitt
Maison : Morrigen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Love is for children [Stannis]   Love is for children [Stannis] EmptyLun 23 Mar - 0:44


LOVE IS FOR CHILDREN
NYMERIA & STANNIS

Nymeria pouvait comprendre l’absence de relations qui existait entre Stannis et sa famille. Elle-même n’avait par exemple jamais été proche de sa mère. Elles étaient bien trop différentes pour se comprendre. Elle se souvenait de l’annonce de la mort de son père. Elle n’était alors âgée que de 6 ans mais malgré cela, elle avait été particulièrement choquée. Le messager avait apporté la nouvelle. Lord Conington était tombé lors de la guerre contre le Bief qui avait ravagé les Royaumes. Et elle avait pleuré pendant des jours. Cela ne servait de rien. Cela ne ramènerait pas son père. Lorsque sa mère avait trépassé, elle en avait été peinée, malgré l’absence de lien entre elles. Elle pouvait donc aisément comprendre la position de Stannis. Nymeria hocha la tête aux paroles du jeune homme.

Oui, je le sais. Je le déplore mais tu dois faire ton devoir. Notre Reine m’avait prévenu de la raison de ton retour… Tu es un grand guerrier, je n’en doute pas, et tu sauras revenir vivant. Tu n’as pas le choix… Je ne te laisse pas le choix que de me revenir.

Elle savait qu’il risquait sa vie. L’inquiétude lui serra le cœur à cette pensée. Ils venaient de se retrouver et il devrait partir si vite… Mais ce soir, elle ne voulait pas y penser. Elle voulait seulement profiter de ses retrouvailles. Qui pouvait prédire de quoi demain serait fait ? C’était bien présomptueux. Elle-même pouvait également mourir. Il serait bien temps de s’inquiéter lorsqu’il serait au loin. L’urgence du départ faisait soudainement réaliser à Nymeria le plaisir qu’elle avait de le retrouver. Elle évoquait le passé, les souffrances endurées. Ce n’était nullement pour le culpabiliser, seulement pour lui apprendre ce par quoi elle était passé. Cela l’avait construite, structurée, comme Essos l’avait fait pour lui.

Stannis l’assura alors qu’il ne regrettait rien. Elle sourit. Les souvenirs affluaient à son esprit. Leurs combats à la dague et puis un autre genre de combat, souffle court, peaux luisantes de sueur collées l’une à l’autre, langues se mêlant. La fièvre s’était emparée d’eux de nombreuses fois. Mais rien n’était aussi vif dans son esprit que la perte de sa vertu dans les bras de Stannis. Il l’avait prise avec fièvre et passion et elle avait ressentir un plaisir irradier tout son corps. Il était bon amant et ils avaient goûté ensemble au plaisir. Ces souvenirs faisaient accélérer son cœur.

Nul doute que mon frère se ferait un malin plaisir de provoquer un accident, il n’en serait que trop heureux… Mais mon frère a toujours été un imbécile à mon goût…

Elle eut un sourire amusé. Il s’était assis à côté d’elle et elle percevait la chaleur de son corps non loin d’elle. De nouvelles pensées, plus actuelles, vinrent l’assaillir. Elle tenta de les repousser mais rien n’était moins simple. Et puis ces paroles. Il estimait que son futur époux aurait de la chance. La pensée que ça pourrait être lui vint à l’esprit de la jeune femme. Mais elle n’arriva pas à faire franchir la barrière de ses lèvres à ses mots. Et si Stannis ne partageait pas ce genre de sentiments ? Nymeria avait toujours été impulsive et déterminée. Mais elle devait apprivoiser l’homme après avoir connu le jeune garçon il y a si longtemps. Les derniers mots de Stannis la firent cependant bondir. Une si petite personne. C’était ainsi qu’il l’appelait autrefois lorsqu’il voulait la faire rager. Il évoqua ensuite le fait qu’il serait plus rassuré si elle restait à Accalmie et elle se contenta d’un hochement de tête approbateur. Puis, Stannis se rapprocha d’elle, replaçant une mêche de cheveux derrière son oreille et prononçant un compliment qui fit accélérer le cœur de la jeune femme. Elle attrapa délicatement la main qui était restée près de sa joue. Et elle la tordit violemment, sans lui faire mal bien sûr.

Une si petite personne ???!! Attends voir !!!

Elle avait à nouveau 14 ans et elle bondit sur lui, lui collant les épaules dos au matelas de plume, le surplombant et le tapant sur les épaules et la tête.

Tu vas voir ce qu’une si petite personne est capable de faire à Ser le grand soldat !!!
code by bat'phanie


FIERE D'ETRE FIDELE  
Six fois à terre, sept fois debout ©️ okinnel.
Nymeria Castelfoyer

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Nymeria Castelfoyer
Proud to be faithful
Messages : 73
Membre du mois : 34
Célébrité : Natalie Portman
Maison : Castelfoyer
Proud to be faithful
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Love is for children [Stannis]   Love is for children [Stannis] EmptyLun 23 Mar - 18:22



Love is for children [Stannis] Blason-morrigen-2014-v01-256px
Jusqu'à la mort !
Stannis Morrigen

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Seigneur
Âge du Personnage: 39 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Stannis Morrigen
Messages : 252
Membre du mois : 50
Célébrité : Brad Pitt
Maison : Morrigen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Love is for children [Stannis]   Love is for children [Stannis] EmptyLun 23 Mar - 23:28


LOVE IS FOR CHILDREN
NYMERIA & STANNIS

Nymeria ne connaissait absolument pas l’homme qu’était devenu Stannis. Mais à l’époque où elle l’avait côtoyé, il était un guerrier en devenir, prometteur. Il lui semblait logique que son séjour à Essos avait dû le forger, le rendre encore plus fort qu’il n’était à Westeros. Les Morrigen avaient toujours été loyaux envers la famille Durrandon, c’était quelque chose que Nymeria partageait avec lui. Mû par une volonté de servir l’Orage, les Conington comme les Morrigen se battraient encore une fois pour leur Reine. Nymeria, si elle avait été homme, aurait aimé suivre Argella. Elle aurait aimé la suivre en tant que femme également, même si bien entendu, elle n’avait aucunement la force ni l’entraînement nécessaire pour survivre à pareil affrontement. L’évocation de son frère fit réagir Stannis. Elle ne put s’empêcher de sourire. Il était élégant, même face à un homme qu’il estimait si peu, il trouvait encore le moyen de le défendre. C’était ce qu’elle aimait chez lui. Fougueux mais juste et loyal.

Le bien de la famille, oui, je le sais. J’en ai fait l’expérience intimement, sois-en sûr… Mais je sais qu’il défendra l’Orage et Accalmie en l’absence de notre Reine.

Alors qu’ils étaient assis l’un à côté de l’autre, Nymeria repensa à leur passé commun. Son cœur commençait à s’emballer. Ce n’était guère séant. Mais après tout, elle était veuve. Elle n’avait plus d’homme à qui elle devait fidélité. Stannis était venu la voir et elle se demandait ce qu’il cherchait. Se faisait-elle des idées ? Elle avait tendance à être impulsive. Et des idées, en cet instant, elle en avait. Argella lui avait dit de se faire plaisir. Devait-elle suivre le conseil de son amie et reine ? La tentation était grande, elle devait bien l’admettre. Ils finirent par rouler sur le lit comme des jeunes fous. Nymeria frappait de ses poings tandis que Stannis riait, la provoquant davantage encore.

Tu vas voir si je ne peux pas te faire mal !

Bien sûr, elle n’avait absolument pas la force physique de lui faire mal, elle en avait conscience. Mais Nymeria n’avait jamais reculé devant l’affrontement avec lui. Elle lançait des coups de poing que Stannis arrêtait sans grande peine. Soudain, elle sentit les mains du jeune homme se refermer sur ses poings et les bloquer. Elle tenta de se dégageait en tirant mais impossible, elle était prisonnière.

Le grand Ser, rien que ça ? Ce n’est pas la modestie qui t’étouffe en attendant !

Elle sent soudain Stannis rouler sur lui-même et elle se sent entraînée avec lui. Se retrouvant sur le dos, les rôles sont inversés et Stannis est à présent au dessus d’elle. Allongé sur elle. Son corps appuyant sur le sien et des souvenirs fiévreux la saisirent alors. Les poignets emprisonnés par Stannis, elle le défiait du regard. La flamme se voyait dans les yeux de Nymeria que le combat avait échauffée.

Jamais je ne me soumettrais, tu le sais bien.

Mais elle n’eut pas le temps d’en dire plus. Les lèvres de Stannis scellèrent les siennes en un baiser passionné et fiévreux. Un baiser qui lui rappelait tant de choses. La chaleur se répandait dans son corps et elle répondit à l’étreinte, ses lèvres se pressant sur les siennes, sa langue cherchant sa consoeur dans un ballet sensuel et langoureux. En cet instant, elle avait tout oublié.
code by bat'phanie


FIERE D'ETRE FIDELE  
Six fois à terre, sept fois debout ©️ okinnel.
Nymeria Castelfoyer

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Nymeria Castelfoyer
Proud to be faithful
Messages : 73
Membre du mois : 34
Célébrité : Natalie Portman
Maison : Castelfoyer
Proud to be faithful
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Love is for children [Stannis]   Love is for children [Stannis] EmptyJeu 26 Mar - 17:30


LOVE IS FOR CHILDREN
NYMERIA & STANNIS


J’espérais sincèrement que nous n’en arriverons pas là, qu’il n’ait pas besoin de défendre l’Orage et Accalmie, car si c’était le cas c’est que notre armée aura été défaite et qu’il ne restera plus que la capitale debout faisant face à un terrible siège. Je ne préférais pas y penser, rien que d’imaginer les drapeaux du Bief et des Hightower encerclant Accalmie, cela me faisait mal intérieurement. Il était hors de question que je sois le Morrigen qui verrait le Royaume de l’Orage tomber. Je préférais me concentrer sur Nymeria qui faisait naître en moi des pensées bien plus positives, et peut-être plus encore. Ce plus, je le ressentais au fond de moi, cette petite chaleur, cette flamme qui brûlait au fond de moi. Celle-ci fit une petite flambée lorsque nos deux corps entrèrent en contact alors qu’elle était assise sur moi.

”Si tu essaies de me faire crier de douleur, c’est raté. Dans mes souvenirs, c’était plutôt toi qui criait...” De douleur bien sûr lors de nos entraînements car je ne la ménageais pendant ces derniers mais aussi durant nos petits jeux qui suivaient ces derniers. Pour ma part, je savais clairement lesquels je préférais entendre, mais je préférais ne pas en rajouter, ce n’aurait pas été bien. J’étais dans sa chambre, allant une nouvelle fois à l’encontre des moeurs et cela se terminait généralement mal quand je faisais ça. Rien ne m’empêchait de continuer à rire avec Nymeria, nous ne faisions rien de mal, je souhaitais simplement lui rappeler que j’étais toujours plus fort qu’elle.

”En même temps, à côté de toi tous les Ser sont grands, non ?” Je continuais de me moquer d’elle avant de décider d’arrêter tout ça et de nous faire tourner tous les deux pour que je puisse me retrouver au-dessus d'elle. Se soumettre ? Ce mot me rappelait tant de bons souvenirs passés entre ses jolies jambes, nos corps collés l’un à l’autre, comme c’était actuellement le cas. Etait-ce ce rapprochement ou le fait d’être avec elle mais sans le vouloir, mes lèvres vinrent se coller sur les siennes pour un baiser passionné. La pression exercée par sa bouche sur la sienne m’incita à prolonger ce baiser, ma langue venant rejoindre la sienne pour une danse sensuelle. Elles se quittaient puis se rejoignaient de nouveau, la chaleur montait d’un cran, je sentais au fond de moi la petite flamme se transformer en flamme. Nos langues commençait à s’affronter, venant se coller l’une à l’autre de manière plus fermes. Mes doigts se serraient autour des poignets de la jeune femme, sans lui faire mal. Nos corps se frottaient l’un à l’autre, mes jambes se calant naturellement entre les siennes.

Notre baiser se rompit finalement après un long moment. Nous reprenions notre souffle, nous avions tout donné dans ce baiser, comme si nous avions peur que tout s’arrête dès que nos bouches se séparaient. Je respirais lentement, mon regard plongé dans le sien. ”Je suis désolé. Je n’aurai pas dû.” Je me redresse directement. Je ne sais pas quoi dire ou quoi faire. J’avais envie d’elle effectivement, et je l’aurai fait il y a quelques années mais aujourd’hui j’étais un seigneur et je me devais de respecter les règles fixées par les moeurs. Je représentais les Morrigen aujourd’hui, je ne pouvais plus être celui qui brave les règles. Je me dirige vers la porte, me retourne avant de partir.  ”Je suis désolé Nymeria. Je ne peux pas faire ça, je ne devrais pas être ici. Je manque de respect à ton rang de dame. Ne m’en veux pas, je ne peux pas te faire ça une seconde fois. Si quelqu’un l’apprend, non ce n’est plus moi ça… désolé et bonne nuit Nym’” La porte se ferme sur moi, j’hésite puis finalement continue mon chemin vers les escaliers pour retourner à l’auberge où je dors avec mes mercenaires.


                             
code by bat'phanie


Love is for children [Stannis] Blason-morrigen-2014-v01-256px
Jusqu'à la mort !
Stannis Morrigen

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Seigneur
Âge du Personnage: 39 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Stannis Morrigen
Messages : 252
Membre du mois : 50
Célébrité : Brad Pitt
Maison : Morrigen
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Love is for children [Stannis]   Love is for children [Stannis] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Love is for children [Stannis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Orage :: Accalmie-
Sauter vers: