Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -50%
-50% sur les tongs Havaianas Brasil en noir
Voir le deal
11 €

I've done my sentence | Gareth Kenning
MessageSujet: I've done my sentence | Gareth Kenning   I've done my sentence | Gareth Kenning EmptyLun 4 Nov - 9:51





I've done my sentence, now let me write my unfaithful romance

ft. Gareth Kenning

Myria avait trouvé un bateau et un chargement de bois, tout ce qu’il lui manquait pour se rendre sur les Îles de Fer pour y mourir ou y retrouver une raison de vivre afin de savourer la vengeance glacée comme ce plat était le meilleur. Elle avait perdu l’Ouest et cette défaite était amère. Non parce qu’elle s’attendait à gagner, car elle avait quitté Pierremoutier sans grand espoir, mais parce qu’elle avait trouvé un plan qui servait les intérêts de tous et qui à terme pouvait ramener la paix en Westeros et que ce plan avait été balayé par une nouvelle trahison au sein de sa propre famille, encore. Elle aurait pu continuer de promettre monts et merveille à la Reine Jordanne, mais à quoi bon ? Si c’était pour qu’à nouveau elle se retrouve sans rien dès que quelqu’un décidait de la trahir et risquant d'entraîner les Lannister dans sa chute. Elle avait fait une promesse à Lyman et si elle ne pouvait à présent plus tenir ses autres engagements, et que même celui-là, elle ne pouvait plus en garantir l’issue, elle se refusait à mettre en danger sa famille à cause de cette nouvelle dissension au sein de la sienne. Alors les accords commerciaux entre le Conflans Hoare et l’Ouest seraient suffisant en attendant que quelque chose de plus solide puisse naître de la campagne de Printemps. Si Yoren parvenait à tenir et à faire vaciller le Conflans libre, alors ils pourraient renégocier et ils seraient dans une toute autre position que celle qui était leur à présent, affaiblis, trahi, aux abois. S’il mourrait et qu’elle survivait et obtenait son assurance vie sur les Îles de Fer, alors elle pourrait rappeler aux Lannister les intérêts communs de leurs deux Royaumes et éviter, peut-être aux Fer-Nés, de se retrouver complètement seuls et isolés. Cela faisait beaucoup de si, cela faisait beaucoup de peut-être, mais sa vie, comme le reste ne tenait qu’à un fil désormais et ce fil, elle marchait dessus depuis si longtemps qu’elle pouvait oublier le vide tout autour pour ne se concentrer que sur le point face à elle : survivre.

Ses affaires étaient prêtes, elle n’avait pas grand chose en vérité, elle avait voulu voyager léger pour être plus rapide afin de se rendre dans l’Ouest et avait laissé presque tout ce qu’elle possédait à Pierremoutier. Ses hommes enfin libérés, ils avaient été prévenus du départ imminent et avaient eu quartier libre en attendant le voyage, certains étant chargés de lui trouver un bateau et d’autres de s’assurer que le bois pour la Flotte de Fer serait à bord. Seul un sergent d’arme et Greydon Frey restaient à Castral Roc afin d’assurer sa sécurité et c’était de toute façon inutile puisque le nombre de manteaux rouge étaient bien trop surperieur au nombre de ses hommes pour qu’elle puisse esperére s’en sortir une nouvelle fois s’ils venaien à vouloit la tuer pour une raison ou une autre. C’est dans cette crainte qu’un nouveau coup du sort ne s’abatte sur elle qu’elle attendait d’embarquer le plus vite possible, fuyant un danger pour en rejoindre un plus grand encore.

Malgré le fait que Pierremoutier n’était pas l’endroit le plus sûr ces derniers temps, elle aurait probablement été bien plus en sécurité là-bas avec Yoren à ses côtés pour la protéger, mais elle ne pouvait pas se permettre d’être inutile et de s’imiscer une nouvelle fois entre lui et Héléna. La trahison de Beron et Heda mettait trop de pression sur le Royaume et son unité si fragile pour que la veuve de Joren fasse autre chose que tenter d’assurer une nouvelle fois l’unité. Elle l’avait dit à son Roi, elle devait s’assurer un avenir au plus vite et donc se remarier, oublier leur relation vouée à disparaître et le servir autrement du mieux qu’elle pourrait. Elle lui avait dit que les démons de la vengeance lui dictaient le pire, mais qu’elle ne ferait rien qui puisse lui porter préjudice. Elle lui avait dit qu’elle était toujours avec lui, qu’elle était toujours la Sirène du Noyé, et qu’ils vaincraient ou sombreraient ensemble, même si des milles les séparaient. Il était clair que si cette histoire l’avait rendue à moitié folle, elle n’avait pas totalement perdu l’esprit et ne comptait pas, contrairement à Joren et Beron, semer le chaos d’avantage dans ce royaume moribond qui devait à tout prix se relever et unir ses forces contre l’Empire, surtout à présent qu’ils étaient seuls.

Myria avait revêtu sa robe de velours rouge sombre très longue qui dessinaient à merveille sa taille et sa poitrine jusqu’à un col montant dont les fermoirs en forme de chaînons d'argent s'entrelacent sur le côté droit de son cou et de son sein. Une lourde tresse serpentait le long de son épaule gauche. Perdue dans ses tristes pensées, elle regardait le feu danser dans l’âtre de cette même chambre qui avait vue son desespoire et la trahison des siens annonçant sa déchéance. Elle avait prit une décision, celle de se rendre sur les Îles de Fer pour assurer son avenir et peut-être parvenir à assurer celui des Fer-Nés à défaut de pouvoir sauver les Riverains de cette guerre fratricide. Une décision dangereuse, et elle le savait, mais avait elle seulement le choix. Soudain, Bran prévenu par Creighton qui gardait la porte annonça :

__ Ser Gareth Kenning. »
__ Faites le entrer. »

D’un geste de la main, elle l’invita à s'asseoir face à elle.

__ Ser, que me vaut l’honneur de votre visite ? »

Tant de larmes avaient coulé de ses yeux ces derniers jours qu’ils étaient rouges et ses traits tirés trahissaient tout autant le manque de sommeil que la fatigue et la peur. L’azur n’en ressortait que plus, comme la dernière trace de vie émanant d’elle et qui semblait à chaque instant sur le point de s’éteindre définitivement.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 


Dernière édition par Myria Hoare le Dim 12 Jan - 12:16, édité 1 fois
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2122
Membre du mois : 1
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I've done my sentence | Gareth Kenning   I've done my sentence | Gareth Kenning EmptyLun 25 Nov - 8:52

Je ne devrais probablement pas être là. J’ai fort à faire entre nos propres préparatifs de départ, les personnes qu’il reste à interroger et … bien trop de choses qui, à la longue, finissent par me donner le tournis. Et pourtant, je n’ai pas pu m’empêcher de demander une audience, ou ce qui pourrait s’en approcher le plus, à notre invitée sur le départ. Parce que je suis curieux, j’avoue. De voir dans quel état elle est après tout ce qui s’est passé, de connaître son état d’esprit après nos discussions. Et peut-être aussi pour lui rappeler une dernière fois que nous ne sommes pas ses ennemis. Enfin, je suppose qu’elle en est consciente. Après tout, si c’était le cas, elle n’aurait jamais pu quitter les lieux.

J’attends tranquillement devant la porte, laissant filer quelques instants avant que le garde ne finisse par devoir cesser d’ignorer ma présence. J’ai un sourire amusé à sa mine agacé. Il ne peut pas vraiment me refuser d’entrer et j’avoue qu’une part de moi apprécie toujours de voir à quel point cela peut en contrarier certains.

Il finit par me laisser entrer et je regarde un instant autour de moi, curieux, avant de me décider à m’assoir à la place qu’elle m’a désigné. Je reporte alors mon attention sur la Hoare, non sans pouvoir retenir une grimace à sa mine fatiguée et quelque peu défaite ; Oh, elle est toujours aussi élégante, altière et j’en passe. Et elle a affronté admirablement bien la situation, surtout avec tout ce qui lui est tombé dessus. Pour autant, j’ai l’impression que la flamme que j’ai vu briller dans ses yeux lors de nos premières entrevues a comme disparu.

J’ai un temps avant de me décider à parler, un léger sourire en coin flottant sur mes lèvres. « Je me suis dit que partager un repas avant votre départ ne serait pas la plus mauvaise des idées. Enfin, j’espère ne pas me tromper en ayant présumé cela. » Le serviteur qui apportera de quoi nous sustenter ne devrait pas tarder, je lui ai demandé de me laisser quelques minutes d’avance pour m’annoncer, sait-on jamais. « Et je venais voir comment vous alliez, après tout ça. » A dire vrai, ma visite n’a rien d’intéressé ou très peu en tout cas. On ne va pas se mentir, je ne viens pas uniquement pour le plaisir de sa compagnie, surtout qu’elle semble surtout pressée d’en finir avec les ouestriens. Et j’avoue que si j’en apprends d’avantage, je ne m’en plaindrais pas. Mais, en premier lieu, je cherche vraiment à savoir comment elle se porte et si elle sera vraiment capable de continuer ce pour quoi elle dit se battre depuis toujours. « Les derniers coups qui vous ont été portés ont été… rudes. Beaucoup ne s’en seraient pas relevés ou n’auraient pas la moindre envie de le faire. J’avoue que je suis admiratif de vous voir garder la tête haute et continuer. » Je ne suis pas sûr que j’en serais moi-même capable. Si l’Ouest est réputé pour son florilège d’hypocrites et d’hommes capables de vous asséner un coup de poignard dans le dos, j’ai l’impression que nous sommes bien en deçà de ce qu’elle a pu vivre. Et je continue de l’observer, attendant de voir sa réaction ou ce qu’elle pourra me dire, bien moins tendu que lors de notre dernière rencontre.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"


Dernière édition par Gareth Kenning le Sam 4 Jan - 12:29, édité 1 fois
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 5164
Membre du mois : 6
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
I've done my sentence | Gareth Kenning Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I've done my sentence | Gareth Kenning   I've done my sentence | Gareth Kenning EmptySam 30 Nov - 14:12





I've done my sentence, now let me write my unfaithful romance

ft. Gareth Kenning

Myria leva les yeux sur son invité du jour, le dernier. Pourquoi était-il là ? Pour en apprendre plus, pour discuter ? Elle ne se posa pas vraiment la réponse, elle avait une certaine confiance en lui après tous leurs échanges et ne le considérait pas comme un ennemi, sans pour autant se faire d'illusion sur leur amitié relative et sur son allégeance. Tout comme Jordane la sacrifierait sans hésiter pour sauver les siens, il n'hésiterait pas à l’occire au nom de la Maison Lannister. Et c’était bien normal, elle ferait de même, elle n’attendait pas de loyauté sans faille de la part de ses alliés, en revanche, elle aurait pu l’attendre de la part de sa famille, mais par trois fois les siens l’avaient trahie, plus sûrement que les dirigeants d’autres Royaumes dont les traités ne la protégeaient en rien. Lorsqu’il parla d’un repas, elle commença cependant à douter...

__ Un repas vous dites ? A-t-il été goûté ou vais-je devoir regarder de la nourriture dans le blanc des yeux sans pouvoir y toucher ? »

La Princesse souleva un sourcil qui se voulait amusé, mais même si elle avait l’habitude de donner le change en tout circonstance, quelque chose dans son expression avait changé. Difficile de dire quoi, difficile de savoir pourquoi elle ne semblait plus respirer la confiance. Pour la première fois de sa vie, elle avait peur, vraiment peur. Elle vivait chaque jour, chaque minute avec au fond de ses tripes l’intime conviction que, tôt ou tard, elle serait de nouveau trahie et que cette fois, cela lui coûterait la vie. Or, si elle n’avait jamais vraiment eut peur de mourir, elle craignait pour la survie de ces enfants restants, et aussi de finir dans l’oubli et la disgrâce. Reine des Damnés.

__ Je survis Sire, c’est ce que je fais le mieux. Fut un temps où ce que je faisais le mieux c’était la politique, mais maintenant qui suis-je donc pour négocier quoi que ce soit alors que je suis honnie par tous. »

Le Phénix se dit la Hoare comme pour se donner du courage. Joren a ignoré mes mises en garde, il est mort. Harren m’a désavouée et il est mort. Heda m’a trahie et elle mourra, j’en fais le serment. Quand à Beron… Il mérite pire que la mort. Et moi, je survis, encore et encore. Sans jamais parvenir à vivre, mais au moins l’espoir subsiste, même si je vais devoir renoncer à ce qu’il me reste pour survivre et m’acheter un avenir avec mon con. Cela dit ça n’était pas totalement vrai, Yoren ne l’avait pas désavouée, ni Eren. Et Jordane ne l’avait pas faite exécutée. Mais… Elle savait que malgré cette chance qui lui était donné, c’était une nouvelle félonie qui lui retomberait dessus, parce que Beron était son fils, parce que dès qu’il y avait un complot, tous regardaient dans sa direction. Elle ne saurait en ressortir indemne et alors que l’alliance avec l’Ouest lui promettait de recouvrer dignité et respect parmi les siens, elle repartait avec seulement un peu de Bois vers des Îles où tous la considéraient comme une intrigante des contrées verts ne méritant pas même le respect dû à son rang. Elle devrait regagner sa légitimité au Fer-Prix, quel qu’il soit et trouvait cela cher payé après tout ce qu’elle avait fait pour ce foutu Royaume.

__ Merci. J’ignore encore si c’est de l’orgueil ou de la folie pure. Je sais que les semaines qui vont suivre seront difficiles et que je risque d’y laisser ma peau. Mais… »

La veuve leva un regard brûlant sur Gareth en serrant le poing. La Couronne lui échappait, mais l’orgueil restait intacte, la Hoare insoumise et son cœur invaincu. Le feu de son ambition était encore loin d’être éteint, le chemin plus long et plus tortueux que prévu, simplement.

__ Foutre Dieux ! Les traîtres n’auront pas ma peau ! Je mourrais la tête haute, je mourrais en continuant mon œuvre. »

Le Fer-Prix sera élevé… La brune aux yeux céruléens se souvenait des mots d’Eren. Elle avait beaucoup perdu mais elle avait au moins gagné le respect de la Reine du Bief et ce n’était pas une mince affaire, même si elle restait consciente que la Hightower ne la privilégierait pas pour autant et que si elles venaient à être en désaccord, elle ne lui ferait pas de cadeau. Quand à son époux, elle s’en méfiait comme de la peste, c’est d’ailleurs pourquoi elle avait décidé d’aller sur les Îles de Fer plutôt qu’à Hautjardin. Pourtant nettement plus confortable et à priori moins dangereux. Peut-être en était-il de même avec le Kenning, peut-être même avec le jeune Prince Lyman Lannister, et qui sait avec son épouse Jeyne. Peut-être avait-elle gagné le respect des ouestriens, mais hélas, ce n’était pas ce qu’elle était venue chercher. Elle avait perdu l’alliance si précieuse pour son Roi et pour son peuple et l’espoir de reprendre le Conflans et de faire la nique à l’Empire afin de pouvoir négocier la paix en position de force avait été noyé dans la tempête. Mais pouvait-elle pour autant se permettre de s’arrêter ? De perdre tout espoir ? De rester là ? Si elle voulait tant quitter les lieux, s’était plus parce qu’elle devait bouger vite avant d’être à nouveau coincée, ou trahie, ou encore plus déconsidérée parce qu’elle se trouvait loin du front. Il fallait qu’elle agisse rapidement avant que la campagne de Printemps ne soit lancée, avant de n’avoir plus rien à vendre, avant de n’avoir plus personne à qui parler. Et maintenant qu’elle était libre, elle devait en profiter avant que quelqu’un d’autre la poignarde dans le dos. Au moins, dans les Îles de Fer, elle pourrait à nouveau faire face à ses détracteurs et tenter de gagner leur respect. C’était ça ou la mort, politique, mais pour elle c’était pareil.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 


Dernière édition par Myria Hoare le Dim 12 Jan - 12:16, édité 1 fois
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2122
Membre du mois : 1
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I've done my sentence | Gareth Kenning   I've done my sentence | Gareth Kenning EmptySam 4 Jan - 17:09

Je la regarde, sans cacher ma curiosité. Mais cette fois, contrairement à notre première rencontre, l’animosité est absente de mon attitude. Si je ne peux pas la considérer comme une alliée à proprement parler, je comprends pourquoi elle agit de la sorte. Il est difficile pour elle, dans sa situation et en étant une femme, de faire ce qu’elle peut pour protéger les siens. Mais, comme je lui ai dit, elle a toujours gardé la tête haute et, pour ça, je suis admiratif. Quand bien même, si ça se trouve, ce n’est qu’une façade. Si c’est le cas, elle est diablement efficace.

J’ai un sourire quand elle me répond et je hausse une épaule, la mine malicieuse. « Il sera goûté par moi. Sous vos yeux. Donc soit vous me verrez me tordre de douleur et vous pourrez dire que vous aviez raison, soit je serais toujours là pour voir si vous êtes encore capable de m’assommer de flots de paroles et vous pourrez manger. Cela vous convient ? » Bien évidemment, il a été précédemment goûté, je ne suis pas totalement suicidaire. Et je n’exclus en effet pas le fait que quelqu’un essaie de la tuer avant son départ ce qui, au vu de l’ambiance actuelle, ne serait pas surprenant.

Je laisse filer un silence alors qu’elle finit par répondre à ma question et je l’observe avec attention. « Réussir à survivre est tout autant une question de politique que le reste. Les enjeux sont juste un peu… différents. Et vous êtes toujours en vie. A mon avis, vous pouvez encore avoir votre rôle à jouer sur ce grand échiquier, sinon je ne suis pas sûr qu’on aurait pris la peine de vous libérer. Et vous êtes attendue ou je me trompe ? » Je ne me suis d’ailleurs pas renseigné sur sa destination. Peut-être aurais-je dû, mais j’avoue attendre que l’information vienne de sa part. Est-ce qu’elle va dans ces îles de fer dont on ne parle qu’avec dégoût chez nous ? Est-ce qu’elle ira ailleurs, tenter de plaider pour un royaume qui lui a planté plus d’un couteau dans le dos ? Se sent-elle plus riveraine ou fer-née ? J’ai nombre de questions qui se bousculent mais elles semblent comme s’envoler quand elle lève les yeux vers moi.

Et je me fige un instant, soutenant son regard avec plus de difficultés que je l’aurais cru. Il y a encore tellement de force en elle que je suis persuadé qu’elle pourrait en déstabiliser plus d’un. Pour autant, je m’y étais plus ou moins préparé, même si j’en oublie presque de respirer durant les quelques secondes où je la regarde. Et je suis soulagé d’entendre que l’on frappe à la porte. J’ouvre et je laisse entrer le serviteur qui dispose le repas, avant de m’assoir et de la regarder, attendant de voir si elle va daigner se nourrir ou pas. En attendant je remplis nos deux verres et je bois quelques gorgées de vin avant de reprendre, d’une voix tranquille. « Les traites sont partout Altesse, je crois que nous l’avons bien vu à Castral Roc ces derniers temps. Pensez-vous vraiment être capable de leur tenir tête ? Sans savoir d’où viendra le prochain coup ? » Je me demande si je parle pour elle ou pour moi en cet instant mais, la connaissant, elle sera fort capable de me donner une réponse qui me surprendra. « Je ne sais quels ont été les échanges exacts que vous avez pu avoir avec les Lannister. Et si je ne peux vous targuer d’alliée à proprement parler, je pense que vous pouvez au moins savoir à quoi vous en tenir avec nous. La situation n’est aisée pour personne mais… pensez-vous réellement que vous pourrez continuer ce que vous avez à l’esprit ? Malgré tout ce qui a pu se passer ? » J’en suis étonné j’avoue. Si je suis certain qu’elle saura survire à tout cela, j’ai du mal à voir ce qui se dessine dans son esprit.

Spoiler:
 


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 5164
Membre du mois : 6
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
I've done my sentence | Gareth Kenning Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I've done my sentence | Gareth Kenning   I've done my sentence | Gareth Kenning EmptyDim 12 Jan - 12:15





I've done my sentence, now let me write my unfaithful romance

ft. Gareth Kenning

Myria était reconnaissante. Elle savait parfaitement que sans Gareth, elle aurait été nettement plus malmenée lors de son arrestation et peut-être même aurait-elle perdu la tête. Elle ignorait qui avait intercédé en sa faveur auprès de la Reine Jordane, lui ou Lyman, peut-être les deux, mais la lionne n’avait pas semblé elle même très convaincue de son innocence à première vue. Elle savait qu’ici, elle avait, peut-être pas des alliés, mais au moins quelques personnes qui la respectaient, et cela avait joué un rôle dans sa libération, d’autant qu’elle n’y avait pas mis beaucoup de bonne volonté, au début tout le moins. C’était toujours ça de gagné dans sa situation exécrable. Et d’ailleurs son pragmatisme l’enjoignait à en profiter. Diablement efficace dans la survie, pour sûr, façade de circonstance, elle était de Roc et de Sel, digne, mais à sa manière, pas comme on l’attendait d’une femme. Mais si son cœur brûlait de se venger à présent, suite à toutes ses trahisons, elle n’en restait pas moins humaine.

__ Cela me convient, et je prierais que le père vous juge avec bienveillance si vous mourrez. Je gage que mes ennemis n'auront pas songé à vous donner l'antidote et je ne vous considère pas comme mon ennemi.  »

La Hoare allait sur un terrain où personne n'aurait pu penser la trouver, à la fois géographiquement et politiquement. Fidèle à Yoren pour ne pas plonger un peu plus le royaume dans le chaos, elle serait son soutien ainsi que son espionne sur les Îles de Fer. Évidemment, cette place n'était pas gratuite, même si elle ne lui en avait pas encore annoncé le prix, il serait élevé, et s’il refusait de le payer, elle lui ferait cracher de gré ou de force. Le Fer-Prix. Elle leva un sourcil.

__ Non, je vais là où on ne m'attends pas. Je m'en vais provoquer la chance que je n'ai pas eu jusqu'ici, la chance ou la mort en vérité, je ne suis pas encore très sûre. Quand à mon rôle sur l'échiquier, j'ignore lequel il sera, j'ai bien quelques cartes à jouer encore, mais j'ai trop peu de poids avec les derniers événements pour les gaspiller. C'est quitte ou double et il faut en premier lieu que je regagne ma place.  »

La brune aux yeux azur eut un sourire en coin.

__  Je suis toujours en vie et je compte bien continuer à jouer au Cyvosse, un jour, cela me tuera, mais ce jour n’est pas arrivé. Sachez en tout cas, que je n’oublie pas ce que je vous doit.  »

La veuve fixa Gareth quelques secondes. Elle aimait bien trop la politique pour arrêter et se contenter de faire des marmots. Pourtant, peut-être devrait-elle partir à la retraite, arrêter ses manigances avant d’y perdre la vie. Mais c’était plus fort qu’elle, elle ne pouvait pas s’arrêter de réfléchir aux options, aux causes et conséquences, aux opportunités offertes par le chaos et la guerre. Elle pouvait bien renoncer à certaines options par amitié, loyauté, pragmatisme ou tout autre raison morale somme toute valable, mais elle ne pouvait pas renoncer à y songer, à peser le pour et le contre. C’était probablement les rouages de son cerveaux qui effrayaient tant les autres, comme Heda et Beron qui avait préféré la condamner à mort plutôt que de l’affronter. Ils avaient raison, il ne valait mieux pas l’affronter, mais il fallait aussi éviter de se la mettre à dos et là, clairement, elle n’aurait pas de repos tant qu’ils seraient en vie. Si elle devait survivre, c’était pour leur faire la peau, ensuite, elle pourrait mourir en paix, mais pas avant. Elle songea un instant aux sévices qu’elle pourrait leur infliger si elle leur mettait la main dessus, le plaisir du sadisme.

__ Les traîtres sont partout, effectivement, nous verrons si je survivrais la prochaine fois.  »

J'espère que non, je crois que ce serait mieux pour tout le monde, car si je subi encore une trahison, il n’est pas exclu que cette fois, je mette le continent à feu et à sang pour le simple plaisir de semer le chaos. J'entamerais alors une collection de têtes afin de décorer ma demeure, quelle qu’elle soit. Je n’aime pas outre mesure voir les gens s’entretuer, mais il faudrait songer à ne pas trop me chercher tout de même. J’ai tant payé pour des crimes que je n’ai point commis que je peux à présent envisager le pire sans craindre la fureur des Dieux ni même celle des hommes. se dit la Princesse pour elle même en buvant un peu de vin préalablement testé par Gareth et à priori potable puisqu’elle ne voyait pas de trace de malaise sur son visage.

__ Je ne sais pas si je le pourrais, mais je le dois, si non nous continuerons à nous entretuer jusqu’à ce qu’il ne reste plus personne dans les champs et alors, nous mourrons de faim.  »



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2122
Membre du mois : 1
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I've done my sentence | Gareth Kenning   I've done my sentence | Gareth Kenning EmptyMer 5 Fév - 8:49

Si je devais trouver un qualificatif concernant la Hoare, ce serait survivante. Elle semble capable de tout supporter, des pires nouvelles aux trahisons les moins attendues. Et pourtant elle garde la tête haute, prête à rebondir, guettant la prochaine opportunité. Je ne saurais dire si c’est un talent naturel ou si ce sont les chemins de la vie qui l’ont poussée à devenir comme cela mais une part de moi reste clairement impressionnée de voir ce dont une femme peut être capable. « La bienveillance est sommes toutes quelque chose de relatif. Je sais que si je devais mourir en cet instant, au moins aurais-je fait de mon mieux pour servir mon royaume et les Lannister. Le reste m’importe peu. » La loyauté jusqu’au bout. Si j’ai nombre de défauts, je sais aussi que je serais prêt à mourir pour cette famille, sans la moindre once d’hésitation. Mais ce n’est pour l’heure pas au programme. Tout du moins je l’espère. « Personne ne m’a donné de petite fiole avec une mine complice en effet. Si ce sont vos ennemis, ce sont les miens également donc. »

Je me fais curieux à l’écouter parler. « C’est amusant. Là encore vous répondez sans vraiment le faire. C’est un véritable talent que vous allez là votre Altesse. Et il est vrai que lors d’une entreprise risquée, l’espace entre la chance insolente et la mort est infime. Je vous souhaite de ne connaître que l’un des deux. Ne serait-ce que par curiosité de voir jusqu’où vous pouvez aller. » J’avoue, elle m’intrigue et j’ai réellement envie de découvrir quel sera son prochain mouvement. En espérant qu’il n’aura pas comme incidence de devoir songer à l’exécuter lors de notre prochaine rencontre, cela va sans dire. « Il suffit d’un rien pour passer d’un poids inexistant à celui qui saura dans quelle oreille chuchoter pour arriver à ses fins. Je suis habitué à évoluer dans l’ombre et je n’ai aucun doute quant au fait que vous saurez très bien faire de votre côté, quand bien même vous avez épuisé une grande partie de vos chances. » Mais pas toutes. Et je gage qu’elle en est bien plus consciente que les autres. Ces autres qui doivent s’attendre à la voir s’effondrer à tout moment et pour de bon cette fois.

Je lui rends un sourire, me faisant plus assuré qu’au moment d’entrer dans la pièce. Et si j’ai un temps de silence quand le serviteur entre, je reprends, d’un ton léger, non sans attraper un bout de fromage que je croque sans hésitation. « Vous ne me devez rien. Vous avez su vous montrer convaincante et je n’avais aucune raison de ne pas vous laisser le bénéfice du doute. Mon rôle est d’écouter et d’observer. Pas de décider du sort de qui que ce soit. » Quand bien même mon avis peut avoir son importance et ne fera qu’aller croissant à mesure que le temps va passer. Et elle le sait, bien entendu. Mon sourire se fait plus large quand elle boit quelques gorgées de vin à son tour. « Oh, vous savez, ce sera peut-être moi qui ne survivrais pas la prochaine fois, allez savoir. » Le jeu risque tellement d’être chamboulé dans les prochaines semaines que cette pensée est légitime. « Et vous pensez réellement que le fait de mourir de faim en arrêtera certains ? Ils mourront sur le champ de bataille, parce qu’ils n’ont vécu que pour cela. » Je repense à ces nordiens que j’ai pu croiser, si prompts à se battre et à mourir pour leur Roi. Et si j’ai été admiratif, je ne sais toujours pas ce que je dois réellement en penser.



"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 5164
Membre du mois : 6
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
I've done my sentence | Gareth Kenning Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I've done my sentence | Gareth Kenning   I've done my sentence | Gareth Kenning EmptyDim 1 Mar - 17:17





I've done my sentence, now let me write my unfaithful romance

ft. Gareth Kenning

Myria hocha la tête, ne pouvant qu’être d’accord avec les paroles de Gareth. Elle aussi mourrait avec le sentiment d’avoir fait de son mieux pour son Royaume et pour les siens, qu’importe le jugement des Dieux quels qu’ils soient, qu’importe aussi le jugements des mortels au final. Cependant, ne laisser comme trace dans l’histoire que celle d’une manipulatrice prête à trahir père et mère pour ses ambitions ne lui plaisait pas, elle n’était pas cette personne. De plus, hélas, la vie étant ce qu’elle est et ses revers lui ayant volé sa couronne, elle ne pouvait accomplir ce qu’elle voulait pour le moment, aussi, il lui fallait vivre encore un peu pour, au moins, entamer son œuvre.

__ Ainsi donc, l’ennemi de mon ennemi est mon ami. Parfois les alliances les plus improbables naissent de ce simple constat, jusqu’à la prochaine guerre évidemment, qui rebat les cartes. »

La veuve eut un léger sourire en fixant Gareth. Ils savaient tous deux que l’amitié entre les hoare et les Lannister ne tenait pas à grand chose, moins encore après la trahison d’Heda, pourtant, cela restait un atout dans la manche de la brune, tout comme son projet et sa position vis à vis du Grand Septon. Tout comme la manœuvre qu’elle prévoyait pour obliger l’empire à négocier. Mais si ce plan avait été balayé par les ambitions mal placée de Beron, elle n’avait pas pour autant dit son dernier mot à ce sujet. Elle reviendrait, et elle remettrait l’alliance sur la table quand le temps serait venu, car même la position de Jordane n’était pas immuable. Quand à savoir quand cette alliance qui n’existait même pas encore volerait en éclat en faveur d’une autre plus profitable pour un camp ou l’autre, hé bien, l’histoire le dirait. En attendant, elle se souvenait qu’elle avait été traitée avec égard ici, plus que par Harren en personne, plus que par Joren lors de sa désertion honteuse, plus que par son propre fils. Si elle devait faire preuve de loyauté, se serait envers ceux qui l’avaient été avec elle, loyaux et justes : Yoren, Lyman, Gareth, Jordane. Les autres pouvaient bien crever et se faire dévorer par les corbeaux, cela ne lui ferait ni chaud ni froid, quand aux traîtres, tels Heda ou Beron, eux, elle rêvait de leur faire subir les pires atrocités. Chaque nuit, lorsque le sommeil peinait à prendre possession de son corps et de son esprit, elle imaginait toutes les manières de faire durer le plaisir de la torture le plus longtemps possible.

__ J’ai évolué dans l’ombre ma vie durant, en tant que femme, c’est toujours un peu le cas, croyez le bien. Mais j’étais destinée à évoluer dans l’ombre d’un Grand Roi, souverain du plus grand Royaume en Westeros en tant qu’épouse, Reine et mère de ses héritiers. L’ombre dans laquelle j’évolue à présent est plus sombre, plus épaisse, plus dangereuse parce que je reste une cible sans la protection de mes titres. »

Yoren ne l’avait pas dépossédée de son titre de Princesse, il l’avait même fait conseillère, mais les Fer-Nés n’étaient pas du genre à beaucoup s’y attarder et les Riverains lui en voulaient pour son voyage à Vivesaigues. Elle n’était plus l’épouse d’un grand Prince générale mais sa veuve, elle était la mère et la femme de deux traîtres, et oui, malgré sa position plus que fragile, elle gardait la tête haute, c’était tout ce qui lui restait, son orgueil; sa fierté et ses ambitions. Son honneur aussi.

__ Vous auriez pu me laisser entre les mains de mes geôliers, nous savons tous deux ce qu’il serait advenu. Vous auriez pu ne pas venir me voir pour discuter, et là encore nous savons tous deux ce qui serait advenu. »

La Hoare hocha la tête en baissant les yeux en signe de remerciement.

__ Mourir sur un champ de bataille semble plus rapide, mais aucun soldat ne se bat le ventre vide bien longtemps. »

Sourit la brune au yeux céruléens avant d'enchaîner sur son projet sans trop en dire.

__ Je ne veux en aucun cas me mettre le Grand Septon à dos, mais étant donné ses invectives envers les Fer-Nés, mon Roi et sa défiance envers ma Reine, je ne peux que me méfier de l’avenir qu’il nous réserve. Je crois savoir qu’il a fait du tort à la Maison Lannister aussi et qu’il n’a de cesse de remettre la souveraineté de tous en question sous prétexte de foi. Mais il ne s’agit là que de pouvoir et c’est le nerf de la guerre, non ? »

Alors peut-être qu’il vaut mieux trahir avant d’être trahi. Elle préféra taire cette remarque, afin d’éviter de donner des sueurs froide à des alliés potentiels. Le Kenning n’était pas idiot, il devait se douter que cette stratégie trottait dans la tête de la brune depuis toujours. Cependant, elle ne l’avait jamais encore mise à exécution, soit par manque de chance, comme avec Harren à Buron, soit par loyauté comme concernant la couronne du Bief, soit par absence d’opportunité. Elle n’avait pas voulu trahir Tricia ni s’opposer frontalement à Eren, d’où son refus dans les négociations avec Torrhen. Idem pour la Couronne des Fleuves et du Crépuscule, le chaos ne viendrait pas d’elle, jamais, quoi qu’en pensent ses détracteurs.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2122
Membre du mois : 1
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I've done my sentence | Gareth Kenning   I've done my sentence | Gareth Kenning EmptyMer 1 Avr - 15:36

Difficile de ne pas lui rendre son sourire. Pour autant, je suis bien conscient que la situation est pour le moins atypique, que celle qui était en tête de liste pour les exactions commises sur nos terres finit par les quitter libre. Je sais bien que beaucoup pensent qu’elle a sa part de responsabilité mais, de mon coté, j’ai décidé de lui faire confiance. Non parce que je considère qu’elle est innocente. Je suis à peu près sûr que ce terme ne pourrait guère coller à la description de la Hoare. Mais parce qu’elle n’aurait vraiment rien eu à gagner à agir de la sorte, bien au contraire. Et que, vu la façon dont j’ai pu oeuvrer pour l’aider à s’en sortir je gage que, si elle peut le faire, elle me rendra service. Non pas spécialement par sympathie mais plutôt parce qu’elle n’aime pas être redevable à qui que ce soit.

En attendant, j’ai un franc sourire à ses propos, non sans la fixer quelques instant. « On peut dire cela oui. Je ne sais si nous pouvons réellement parler d’alliance, si ce n’est de circonstances mais, en l’état, je vous considère pas comme ennemie. Et nous avons suffisamment à faire pour chercher des noises à ceux qui pourraient nous aider. » Je serais bien incapable de dire de quoi sera fait l’avenir, surtout en ces temps troublés. Pour autant, je suis à peu près certain que j’entendrais encore parler de la brune, qu’elle a encore plus d’un atour dans sa manche à jouer.

Je laisse filer un silence à ses propos, non sans continuer de la regarder avec attention. Avant de souffler, d’une voix songeuse. « Je ne suis pas sûr que les titres protègent réellement qui que ce soit à présent. Ce serait même tout le contraire. Vous gardez la prestance d’une Reine sans avoir à porter ce titre sur vos épaules. Au final, vous vous en sortez plutôt bien non ? » Elle est toujours en vie, ce qui n’est plus le cas de bien des Hoare. « Et je n’ai aucun doute que vous saurez retrouver votre chemin, même dans l’ombre la plus épaisse. » Elle est de ces gens qui survivent à tout. J’ai pu le constater à la voir évoluer ces dernières semaines.

Et, quand elle reprend, j’ai un bref haussement d’épaules. « J’aurais pu en effet. Mais je ne suis pas du genre à ignorer mes responsabilités ou à fermer les yeux lorsque je peux faire quelque chose. Je n’irais pas jusqu’à parler d’injustice vous concernant mais je n’aimais guère l’idée que vous ayez à payer pour un crime alors que rien ne vous accusait. Je suis heureux que mon intervention vous ait évité certaines… situations délicates. C’était le moins que je pouvais faire. » Au reste, j’ai un temps, pensif. « Remplir nos estomacs ne devrait pas être la principale préoccupation des ouestriens avant quelques temps. Mais je suppose que nous avons déjà de quoi faire avec les complots politiques et les tentatives de meurtres. » J’ai une grimace, mon esprit se perdant un peu alors que je songe à toutes les difficultés qui sont les nôtres actuellement. Sans pour autant avoir de réponse qui arrive à me satisfaire, comme bien souvent ces derniers jours.

Le fait de l’entendre évoquer le Grand Septon est inattendu. Je me fais curieux alors que je la regarde. « J’ai du mal à comprendre les réels desseins de la Foi actuellement. Je ne suis pas particulièrement dévot mais j’ai tout de même du mal à appréhender la façon dont la religion est utilisée. Comme si le Grand Septon n’assumait pas réellement ses velléités hégémoniques. Mais oui, tout n’est qu’une affaire de pouvoirs. Et celui de la Foi s’insinue partout, qu’on le veuille ou non. » Il est tentaculaire même et je me demande ce qu’elle comptera faire pour contrer cela. Si elle a vraiment une idée claire derrière la tête.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 5164
Membre du mois : 6
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
I've done my sentence | Gareth Kenning Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I've done my sentence | Gareth Kenning   I've done my sentence | Gareth Kenning EmptyVen 10 Avr - 14:23





I've done my sentence, now let me write my unfaithful romance

ft. Gareth Kenning

Les alliances de circonstances n’étaient-elle pas finalement les meilleurs, tant que les circonstances ne changeaient pas tout le moins ? Après tout, y avait-il des alliances hors circonstances qui tenaient lorsque celles-ci changeaient ? Combien de temps. Au moins avec celles là, on savait à quoi s’en tenir. Toute confiance était alors très relative, même si elle tâcherait de rétribuer, tôt ou tard, d’une manière ou d’une autre, les services rendus par Gareth. Il avait raison, autant garder des alliés et quelques amis, même de circonstances, en temps de guerre, cela pouvait s’avérer précieux, surtout lorsque l’ennemi était partout, même dans votre propre camp. Il y avait suffisamment à faire pour éviter de s’en faire de nouveaux, surtout parmi ceux qui n’avaient pas encore totalement choisi leur camp. Enfin, c’était relatif, ils avaient tout à fait choisi le camp de la neutralité, de la paix et du commerce. Et elle comprenait tout à fait ce positionnement. Mais elle n’en avait pas fini avec l’Ouest, pour la simple et bonne raison qu’elle avait besoin d’eux et qu’elle avait élaboré un plan afin de les rallier. Un plan qui ne prévoyait aucun assassinat, ni aucun mort dans leur camp. Un plan qui parlait de l’avenir de Westeros.

__ Vous me flattez Gareth, mais vous avez peut-être raison, peut-être que moins j’ai de titre, moins je suis la cible des complots. Quoique la dernière fois que j’ai été trahie, je n’étais pas plus Reine que maintenant. Je m’en sort plutôt bien si on considère le nombre de fois où j’aurais dû être exécutée, mais plutôt mal si on considère ma position avant que les membres de la Maison Hoare décident de s’entretuer. »

Mais elle avait effectivement choisi de cacher ses derniers nés pour leur éviter de devenir des cibles à leur tour, comme ses trois garçons, héritiers du Noir et de leur traitre de père. Qui aurait pu croire que l’amour qu’elle portait à ses enfants se retournerait contre elle en la personne de Beron. Qui aurait pu croire que sa volonté, son ambition à gouverner l’aiderait tant dans les épreuves qu’elle avait traversé ? Elle n’aurait jamais imaginé pouvoir survivre à tout ça si on lui avait raconté cette histoire. Elle aimait le confort, la luxe, les belles robes, largement autant que son pays. Elle aimait le pouvoir, l’influence qu’elle avait et le confort matériel plus que tout le reste parce qu’elle savait combien ceci était précieux. Mais tout restait à écrire, et comme venait de le souligner le Kenning, elle avait survécu à bien des Hoare, il suffisait peut-être de continuer à survivre afin de profiter des opportunités futures. N’était-ce pas ce qu’avait suggéré Manfred en quelque sorte. Une sorte de prudence stratégique. En réalité, il fallait certainement être au bon endroit au bon moment, ce qui jusqu’ici n’avait que rarement été le cas pour elle. Appelée auprès de Joren lors de sa trahison, seule face à l’Empire à Buron, en pourparlers à Vivesaigues alors que son Roi tombait à Eysine. A Castral Roc en pleine tentative d’assassinat de Loren et en plein coup d’état à Perremoutier. S’en était presque lassant de ne jamais être là où il fallait.

__ J’en connais plus d’un qui m’auraient laissé payer n’importe quel crime juste pour me punir d’être une Hoare. Donc je vous remercie. Je n’aime pas non plus l’idée de payer pour quelqu’un d’autre. »

Concernant les estomacs, elle se doutait bien que l’Ouest était plutôt à l’abri de la disette pour un bon moment, mais avec le Conflans à feu et à sang depuis plus d’un an et le Bief en guerre lui aussi, qu’en serait-il des forces centrales d’ici le prochain hiver ? Et l’Empire ? La Néra, l’Orage, le Conflans, tous les Royaumes engagés dans la Guerre risquaient de n’avoir des récoltes que limitées à conserver pour l’hiver. Que se passerait-il pour les Royaumes neutres qui eux bénéficient encore de toutes leurs terres pour stocker de quoi nourrir leur populations durant la saison basse lorsque les belligérants devraient se serrer la ceinture ? Il fallait mettre fin à cette guerre, ne serait-ce que pour éviter d'atteindre un point de non retour en terme de ressources.

__ La foi lie la populace. C’est plus facile de perdre le soutien et la confiance des petites gens quand on est souverain que quand on est un Dieu. C’est quelque chose que Lycaon et Manfred ont bien compris et ils s’en servent. L’objectif à mon avis est le même que celui de l’Empire : faire main basse sur tout Westeros afin que le siècle de guerre que nous avons connus fasse place à une paix durable. Finalement, tous semblent vouloir la même chose, ce qui diffère, c’est la manière et la personne qui prendra la tête du continent, chacun pensant certainement que ce serait bien mieux si c’était lui. Harren voulait soumettre tout le monde par la terreur, Torrhen par la guerre et Lycaon par la foi. Mais il s’agit encore et toujours de pouvoir plus que de ce qu’ils en feront. Mais personnellement, aucune de ses trois manières ne me convient. La stratégie d’Harren ne m’a jamais plu, mais j’imaginais pouvoir attendre mon tour avec Joren pour en changer. »


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2122
Membre du mois : 1
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I've done my sentence | Gareth Kenning   I've done my sentence | Gareth Kenning EmptyDim 10 Mai - 17:35

L’espace d’un instant, je me demande si je reverrais un jour Myria Hoare. C’est peu probable, j’en suis bien conscient, mais j’avoue que la curiosité me pique un peu. Surtout à propos des circonstances qui pourraient amener à cela. Et je sais tout autant que, lorsqu’elle sera partie, mes pensées n’iront vers elle que très occasionnellement. Elle n’aura été que de passage dans notre existence et la vie qu’elle va mener risque tout de même, quoi que j’en dise, d’écourter passablement son espérance de vie. « Je ne sais pas si l’on peut dire que je suis flatteur quand j’énonce une réalité. Pour autant, vous restez quand même quelqu’un d’important. Vous avez de la présence et du charisme. Ce n’est pas étonnant qu’on essaie de vous éliminer. Surtout si vos desseins diffèrent des autres. » Desseins que j’ai encore bien du mal à comprendre. Mais tant qu’ils ne s’opposent pas frontalement à ceux de l’Ouest, je n’ai nulle raison de m’en soucier. « J’ai comme dans l’idée que vous continuerez de bien vous en sortir, quelles que soient les circonstances. »

Après tout, elle est passée du statut d’invitée à prisonnière, pour repartir la tête haute, sans le moindre dommage de Castral Roc. Même si je peux entendre ses inquiétudes. Le chemin sur lequel elle a commencé à marcher est semé de nombre d’embûches que je ne peux même pas imaginer tant je suis encore bien ancré dans le confort que mon pays peut m’apporter. « J’ai été tenté. De vous éliminer juste parce que vous étiez Hoare. Cela n’aurait pas été bien difficile de trouver des gens prêts à jurer qu’ils vous avaient vu. Je ne suis même pas sûr que j’aurais vraiment eu à les payer. Mais outre le fait que ça ne correspond pas à l’idée naïve que j’ai de la justice, je n’aurais pas pu continuer à mener mon enquête. » Même si je fais chou blanc pour le moment, mais je ne vais pas m’arrêter à ce genre de détails dans l’immédiat.

Je me fais pensif à ses propos, fronçant les sourcils avant de souffler, à mi-voix. « Cet acharnement à vouloir prendre possession du continent me laisse dubitatif. Pourquoi vouloir unifier des pays ou des peuples qui souhaitent continuer de vivre chacun de leur côté en toute indépendance ? A vous entendre, l’Ouest finira par être intégré d’une façon ou d’une autre. Par la force, la foi ou encore autre chose. Mais nous savons que ce n’est pas le souhait des Lannister. Alors il y aura du sang. Encore. Et personne ne peut dire qui en sortira gagnant. Enfin, c’est probablement bien naïf de croire que l’on pourra conserver sa souveraineté avec tous ces hommes et ces femmes persuadés d’être plus à même de nous diriger sans nous demander notre avis. » J’ai un sourire sans joie avant de la fixer, curieux, tandis que je picore dans les mets qui lui ont été apportés. « Alors, la terreur, la violence ou la Foi ne vous conviennent pas… je cherche ce que peut être la nouvelle voie. La diplomatie ? Chacun reste chez soi et l’on arrête de vouloir convoiter ce qui appartient à son voisin ? Je suis curieux, mais je crois vous l’avoir déjà dit n’est-ce pas ? » Mon regard s’est fait pétillant avant que je ne grimace au reste de ses propos. « Vous avez vraiment pensé avoir la possibilité de changer les choses ? Joren pensait comme vous ? » J’ai un peu du mal à le concevoir au vu de ce que j’ai pu entendre de lui. Mais, ma foi, pourquoi pas, je ne serais pas une surprise près.  


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 5164
Membre du mois : 6
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
I've done my sentence | Gareth Kenning Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I've done my sentence | Gareth Kenning   I've done my sentence | Gareth Kenning Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
I've done my sentence | Gareth Kenning
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Castral Roc-
Sauter vers: