Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -78%
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
Voir le deal
23.95 €

The Lannister Arrival
MessageSujet: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptyMar 22 Oct - 17:50

J’étais porté par l’espoir et la fougue de la jeunesse. Par l’impatience, plus que par tout le reste. Une semaine que le château était repris. Une semaine que Godric’s Hall était libérée et que j’avais envoyé missives dans toutes les directions, comme pour clamer au monde tout entier que « Nous Survivons ! » comme le voulait la devise familiale des Potter. C’était quelque chose d’épuisant que de se dire qu’une année d’horreurs, de drames et d’incertitudes trouvait enfin un point final. Je ne me retrouvais pas sans but ni volonté, mais la décompression était terrible après tous ces mois d’angoisse, et d’une certaine solitude. Malgré l’aide que j’avais pu recevoir, quitter le cocon familial s’était fait de la plus brutale des manières et rien ne m’avait été acquis ; j’avais dû me battre et persévérer pour que les choses puissent bien se passer. Redresser la situation avait pris le temps… Mais on avait fini par en sortir. Et l’étendard de l’éclair sur champ rouge était désormais hissé en haut du Castel Potter, comme le rappel sempiternel de cette maxime familiale qui me revenait sans cesse en mémoire, compte tenu du destin qui avait été le nôtre.


En réalité, je ne tenais pas en place. Malgré ces jours de latence où toute la fatigue d’une année de peur et d’angoisse qui retombait, je ne m’étais pas vraiment reposé. Tout allait changer maintenant, et à toute vitesse. Déjà, j’avais dû réorganiser tout le domaine en très peu de temps, sans vraiment avoir l’expérience pour le faire mais il avait fallu prendre malgré tout des décisions importantes. Rouvrir les mines, ce qui n’avait pas été sans heurt avec la population du bourg, qui souhaitait concentrer tous ses efforts sur les troupeaux d’ovidés à faire paître dans les vallons attenants au domaine, et la récolte des derniers fruits et racines d’hiver pour éviter d’avoir à passer de longues semaines de disettes. J’avais dû argumenter sur la richesse en minerai du bourg, qui si elle ne ferait jamais de nous de cossus bourgeois de Port-Lannis, nous permettrait à très court terme d’acheter vivres et matériels. Il avait aussi fallu démolir les barricades des mercenaires, et commencer à rehausser les murs abîmés de l’enceinte du castel dominant le bourg, au sommet de l’éperon rocheux de la demeure familiale. Pareilles réfections de fortune étaient facilitées par la présence grouillante de centaines de soldats du Roc qui m’avaient accompagné dans cette expédition.


J’en étais encore à donner des indications aux tunneliers qui allaient réparer la poterne sud, à flanc de colline, quand on m’indiqua que des bannières Lannister étaient en vue. Le cœur battant à mille à l’heure de fierté autant que d’impatience, je cours aux écuries, demande une escorte de deux hommes fanions au vent, et nous voilà en route pour accueillir les invités. Je mets pied à terre à l’entrée du bourg, quand la colonne de mes visiteurs arrive à l’entrée du bourg. Je note les visages de gardes, de serviteurs… Et de Gareth. De sa dame, la Princesse Megara, et d’Alys, la jeune sœur de Gareth, que j’avais demandée en mariage. La dernière fois que nous nous étions vus, nous nous étions embrassés et elle avait bien voulu considérer ma demande en mariage… Aussitôt que je les aperçois, je mets pied à terre, et m’incline.



| Lord Kenning, Altesse et ma Dame… Ainsi qu’à toute votre suite, bienvenue à Godric’s Hall. |


Je n’ai pas bégayé. Quasiment plus depuis la reconquête de mon fief. Je relève le regard vers eux et je souris, malgré le rouge qui me teinte les joues.


| Je suis content que vous ayez reçu mes missives. Avez-vous fait bonne route ? |


Tenant mon cheval par la bride, j’indique à mes hommes de guider le reste de la colonne sur nos talons mais reste à la hauteur de mes invités.


| J’ai pris toutes mes dispositions pour vous recevoir mais vous le verrez, le bourg mettra du temps à se relever de l’occupation, tout comme le castel… |


Le castel nous surplombe en haut de la pente, les bâtisses s’alignent de part et d’autres et le peuple se presse pour voir, pour beaucoup pour la première fois de leur vie, des Lannister et tout le luxe, la puissance et la gloire, qu’incarnait un tel cortège.



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 345
Membre du mois : 8
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptyMer 23 Oct - 16:24

The Lannister Arrival
EXORDIUM.
Alys était quelque peu nerveuse depuis qu’elle avait reçu la missive de Lord Potter qui l’invitait à se rendre sur ses terres. Elle avait eu le temps de discuter de tout ça avec Gareth avant. Elle avait fait part à son frère sa volonté d’épouser Lord William. En vérité, Alys était incertaine de cette décision, parce qu’elle ne se sentait pas prête à sauter le pas. Mais elle savait que si elle n’acceptait pas maintenant, elle finirait vieille fille et personne ne voudrait d’elle. Elle était en âge de se marier depuis bien trop longtemps et il était tant d’assumer ses responsabilités au lieu de les éviter. Sans oublier qu’elle connaissait quelque peu Lord William, des quelques discussions qu’ils avaient pu avoir. Elle savait qu’il prendrait soin d’elle et que ce choix était celui qui satisferait le plus de monde autour d’elle. Jeyne, Gareth, Lyman… Tous s’accorderaient pour dire qu’il serait un époux idéal pour elle, d’une manière ou d’une autre. Il était apprécié par beaucoup de personnes, plus qu’il ne pouvait l’imaginer. Alys ne voyait pas une meilleure alternative pour un mariage.

Pourtant, quand elle avait reçu sa missive, elle n’avait pu s’empêcher de se sentir nauséeuse et d’avoir une boule à l’estomac. Tout simplement parce qu’elle prenait enfin connaissance que tout cela était bel et bien réel. Mais surtout, que tout allait beaucoup plus vite qu’elle ne l’imaginait. Ce n’était pas la compagnie de William qui l’effrayait tant, mais ce saut tout droit vers l’inconnu. Elle aimait lire des aventures, mais les vivre, c’était tout autre chose.

Alors, tout le voyage, elle n’avait cessé de gigoter, ne tenant pas en place. Elle était même pire que les jumeaux de son frère et de la princesse Megara. Tous semblaient l’avoir remarqué, mais peu de commentaires avait été faits. Elle espérait simplement pouvoir parler seul à seul avec Lord Potter, pour faire le point et lui donner sa réponse. Le faire devant tous ses hommes et sa famille allait énormément la déranger. Elle se connaissait : elle allait devenir toute rouge et toute tremblotante. Elle bredouillerait des mots inaudibles et cette fois, ce ne serait pas William la victime de ces petits désagréments.

Soit ! Le temps ne sembla pas lui accorder de répit, puisque la route vers ces terres inconnues semblait n’avoir duré que quelques minutes. Une part d’elle était peut-être angoissée ; mais l’autre était aussi quelque peu excitée. Elle n’était jamais allée dans cette partie de l’Ouest. Godric’s Hall avait fini par éveiller sa curiosité. Elle en avait tant entendu parlé, notamment à travers l’histoire de l’incendie qui avait ravagé la famille Potter. Elle allait pouvoir mettre des images sur les mots et casser le mythe qu’elle s’était construit autour de ce territoire.

Se présentant finalement face à Lord William, elle fit une révérence comme le voulait la coutume, tendant de camoufler le rouge qui lui montait aux joues. Elle n’avait pas de problème avec la communication en tant normal, mais son immaturité faisait qu’elle préférait éviter d’être confrontée à des situations aussi importantes que celle-ci.

— Lord Potter... Nous avons fait bonne route, expliqua-t-elle bien loin de sa propre vérité, mais plutôt proche de celle des autres invités. Et de ce que je vois, Godric’s Hall me semble être un charmant endroit qui retrouvera très certainement sa convivialité d’antan, après toute cette reconstruction.





family is power.




Alys Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de la princesse Jeyne Lannister
Âge du Personnage: 18
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alys Kenning
Loyalty and Bravery
Messages : 904
Membre du mois : 4
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : Kenning
Caractère : Immature ▪️ Enjouée ▪️ Moqueuse ▪️ Prévenante ▪️ Bavarde ▪️ Discrète ▪️ Maladroite ▪️ Têtue
Loyalty and Bravery
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptyDim 27 Oct - 12:44

J’ai un sourire alors que j’ai un regard en direction de ma jeune sœur. Difficile de ne pas voir sa nervosité, surtout quand on la connaît depuis aussi longtemps que moi. Je suppose qu’elle a hâte d’être arrivée ce qui, au fond, est une excellente chose. Même si j’avoue avoir un pincement au coeur à l’idée de la voir s’envoler de la sorte en direction de son futur époux. Tout du moins, c’est ce qui semble se dessiner à mesure que nous nous rapprochons de la demeure des Potter. Les missives m’ont agréablement surpris, tout comme son invitation à lui rendre visite. Je savais que Megara avait grand besoin de changer d’air, de voir autre chose et de cesser de s’inquiéter à chaque instant pour la survie des siens. Mais j’avoue que je me demandais si elle accepterait de quitter le Roc. Là encore, j’ai été heureux de voir qu’elle acceptait de venir, même pour une poignée de jours.

Alors, forcément, même si nombre de soucis et d’inquiétudes continueront de nous attendre et seront prêts à nous bondir dessus dès que nous serons revenus à Castral Roc, j’ai bien l’intention de profiter de ces quelques jours pour souffler un peu. Et profiter de la compagnie de ma femme, de ma cadette mais aussi de celui qui semble être des plus désignés à devenir mon beau-frère. A cette pensée, mon sourire se fait plus large avant que je ne finisse pas faire accélérer ma monture. Pour m’amuser un peu, profiter de ce semblant de liberté. Factice, je le sais bien. Mais ce n’est pas vraiment important.

Je finis par tirer sur les rênes alors que j’aperçois la silhouette de William à l’entrée du bourg. Je mets pied à terre à mon tour, rejoignant le jeune homme à grandes enjambées pour lui serrer la main, faisant fi du protocole pour ne lui témoigner que le plaisir de le retrouver ici. La symbolique est importante, surtout pour lui et, même si je gage que Megara ne manquera pas de froncer les sourcils à voir ma familiarité, elle sera toute aussi ravie que moi de voir que William a repris possession des lieux. « William… lord Potter. C’est un vrai plaisir d’être ici avec toi. »

Je jette un regard à Alys que je vois rougir, fait des plus inhabituels pour moi mais j’arrive à faire comme si de rien était. « Comme l’a dit lady Alys, nous avons fait bonne route. Mais j’avoue que j’étais des plus impatients à l’idée de découvrir ton fief. Même si le bourg mettra du temps à se remettre entièrement, il semble entre d’excellentes mains. Et sur la bonne voie. » J’incline brièvement la tête à son attention pour accentuer mes propos, avant de lever les yeux en direction du castel. « J’ai presque le sentiment de rentrer à la maison. Pas toi Alys ? » Je sais, j’aurais pu m’épargner cette petite taquinerie à l’égard de ma jeune sœur. Mais je sais qu’ils ne sont qu’une poignée à m’avoir entendu et que la plupart se contenteront de faire comme si de rien était.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 5054
Membre du mois : 45
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
The Lannister Arrival Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptyDim 3 Nov - 19:10

Laisser ses enfants derrière elle lui avait déchiré le coeur. Megara savait qu'ils n'étaient nulle part plus en sécurité qu'au sein de la Forteresse royale de Castral Roc, et plus précisément au sein des appartements de Lyman et de Jeyne, ou bien au coeur de ceux de sa mère, Jordane Lannister, monarque des Terres de l'Ouest. Il avait été hors de question pour elle d'accepter et même d'envisager un seul instant les confier à quelqu'un d'autre qu'à son frère, sa belle-sœur et sa mère. Et ce n'était pas qu'une question de nécessité sécuritaire, c'était également parce qu'ils étaient de leur sang, et que les Lions ne laissent personne faire de mal aux petits qui sont à leur garde, n'est-ce pas ? Malgré tout, cela lui avait causé bien des tourments, et jusqu'au dernier moment, en son fort intérieur, elle avait hésité. Hésité tout en ne voulant rien laisser en transparaitre dans ses paroles. Car concernant son attitude et sa gestuelle, elle ne se leurrait pas. Les siens la connaissaient suffisamment bien pour savoir qu'un flot continu de pensées devait bien fourmilier dans sa boîte crânienne, en lui enserrant le cœur comme dans un étau. Mais elle avait fait une promesse à Gareth, et elle comptait bien la tenir, tout comme elle comptait bien se prouver à elle-même qu'elle était capable de bien plus qu'elle ne le pensait. Et puis sa mère lui avait confié que quoi qu'on fasse, et même en dépit du nombre des années, on ne cesse jamais de s'inquiéter et de se préoccuper de ses enfants, dès lors que l'on est mère. Alors il n'y avait rien qu'elle ne pouvait dire et faire qui gomme et amoindrisse tout ceci. Elle devait apprendre à de nouveau jouer son rôle princier même si cela l'éloignait de ses enfants, pour peu que toutes les précautions avaient été prises pour qu'ils aillent bien, malgré leur absence à Gareth et à elle. Ce qui ne l'avait pas empêché d'être incapable de se départir d'une certaine ride d'inquiétude au front, durant tout le trajet. Et si Gareth et elle en avaient peu parlé, elle savait qu'il savait. Et elle savait qu'il comprenait, et qu'il n'y avait donc pas nécessité à enfoncer le couteau dans la plaie, qu'il valait mieux ne pas trop s'épancher là-dessus pour ne pas remuer la préoccupation et l'inquiétude tenaces qui la tenaillaient et continueraient de le faire jusqu'à ce qu'elle puisse de nouveau tenir leurs fils tout contre elle.

Néanmoins, en apercevant les premiers abords de Gordric's Hall, par l'une des fenêtres du carosse dans lequel elle avait pris place, Megara ne put s'empêcher de se demander à quoi point cela avait dû être d'une douleur infâme et atroce, pour William Potter, quand il avait dû fuir son propre logis, après le massacre sanguinaire qui avait si lourdement endeuillé sa lignée. Pour ainsi dire, il en représentait désormais le futur, et ... Et pour la première fois de tout le trajet, sans doute la Princesse laissait-elle un peu de côté ses préoccupations personnelles bien auto-centrées et égoïstes pour de nouveau faire preuve de cette empathie qui la caractérisait tout particulièrement. Le futur était à rebâtir, désormais, pour Lord Potter, et cela commençait dès aujourd'hui. Ce qui expliquait sans doute ce lien qui se tissait déjà entre Alys et lui. Il le fallait bien, car, après tout, il n'y avait pas besoin d'avoir de grandes capacités cognitives pour comprendre que, malgré toute la bonne volonté du monde et l'appui de la Couronne, Lord Potter ne parviendrait à faire survivre sa lignée dans le temps qu'avec une épouse à ses côtés. Puis des enfants. Car le tout n'était pas tant d'être marié, mais surtout d'avoir des enfants. Ce qui recoupait quelque peu la teneur d'une discussion que Megara avait pu avoir avec sa belle-sœur, quelques semaines auparavant. Une belle-soeur qui avait bien été agitée durant le trajet, ce qui avait au moins eu le mérite de faire un peu sourire Megara, amusée de ce petit manège intérieur qui semblait dévorer sa belle-sœur. Elle n'avait pas tant été trépidante d'impatience, lorsqu'elle-même avait été à la place actuelle d'Alys, au contraire. De nombreuses angoisses l'avaient assaillie, et ... Et aujourd'hui, elle s'en sentait bien ridicule, car son mariage l'épanouissait et la comblait plus qu'elle ne l'aurait jamais pensé. Cette union l'avait changée, également, non sans ne pas non plus épargner Gareth, bien que ce dernier avait su conserver les grands traits de caractère qui le définissaient si bien et qui ne manquaient en effet pas de gentiment la faire tiquer, parfois.

Prenant garde avec grâce de descendre du carrosse sans manquer une marche, aidée en ce sens par l'un des lointains cousins de son père, un Lannister de Port-Lannis membre de la Garde, elle donna un petit coup sur les plis de sa tenue, pour faire bonne mesure et renvoyer la meilleure image d'elle-même à Lord Potter. Après tout, elle représentait un peu toujours la Couronne, dès lors qu'elle se présentait quelque part. Sauf quand elle était entourée des siens, évidemment, et cela était le cas dans ses appartements, car Gareth l'avait épousée elle, pas la Couronne toute entière. Se dirigeant à pas mesurés en direction de William Potter, elle ne manqua pas d'adresser un regard discret en direction de son époux alors que celui-ci s'émancipait quelque peu du protocole, et ... Et que dire de la joie si peu contenue d'Alys ? Se détendant quelque peu, elle salua à son tour le propriétaire des lieux. ❧ Lord Potter ... Je suis bien aise de vous voir avoir recouvrer la possession des lieux. Je vois qu'ils ont souffert, mais je gage que vous saurez leur faire recouvrir leur apparat d'antan. En ce sens, sachez que vous pouvez compter sur mon appui si quelque artisan vous fait des manières quant à un rallongement des délais. ❧ Sans doute était-elle moins familière et plus guindée que Gareth et Alys, mais cela tenait à son rang, qu'elle ne savait pas oublié, n'ayant jamais rien connu d'autre. Ne relevant pas la petite taquinerie adressée à Alys par son époux, elle ne manqua cependant pas de l'entendre, et ... Relevant les yeux vers Lord Potter, elle s'adressa de nouveau à lui. ❧ Il ne me semble pas être déjà venue en ces lieux, ou alors, je ne m'en souviens plus, ce dont je m'excuse. Cependant, je ne pouvais sans doute guère espérer meilleur guide que vous pour nous les faire découvrir, n'est-ce pas ? ❧ Après tout, William Potter était un enfant des lieux, et c'était ici son fief, son berceau.


Hear us Roar

The real happy endings come after a story with lots of ups and downs...

The Lannister Arrival Meg_toto
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Megara Lannister
Messages : 3325
Membre du mois : 4
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptyJeu 7 Nov - 13:07

Depuis la reprise de Godric's Hall Edwin avait eu simplement un peu de repos. Il avait prévu de repartir rapidement, principalement pour pouvoir rapidement revenir soutenir la maison Royale. Plusieurs choses avaient retardés son départ. Dans un premier temps, la réalité de l'âge. Il n'avait plus son endurance de jadis et le voyage, bien que plutôt aisé, avait prit un peu de sa constitution. Autant profiter un peu de l'hospitalité de Lord Potter alors. De plus il préférait rester un peu, s'assurer que personnes ne tentent de profiter du retour du jeune seigneur pour s'en prendre à une ville qui avait déjà bien assez souffert.

Dernier point, il avait apprit la venue de la Princesse Megara Lannister et de son époux à la demeure de la famille Potter. Pour quelques temps d'attente en plus, il ferait le trajet retour avec la princesse si le convoi accepte avec eux le vieux seigneur. Le temps passé à Godric's Hall était plutôt calme. Ici Edwin était invité, depuis la reconquête de la place forte il n'avait plus vraiment tant à faire sur place. Il passait une grande majorité de son temps à observer la région, à penser voir, par moment, à s’entraîner. L'art de l'épée restait une grande passion du vieux guerrier. Aux partenaires qui acceptaient de faire face au vétéran il ne se montrait pas tendre. Si il n'avait plus ses capacités d'antan il n'en restait pas moins un combattant plus que honorable, même s'il ne pouvait plus le faire aussi longtemps qu'il aimait. Les journées n'étaient jamais vraiment longue, s'il n'avait pas grand chose à faire de ses mains il se perdait dans ses souvenirs, contemplait son passé, ce qui est arrivé et ce qui aurait put arriver.

Le vieux guerrier était sur le terrain d'entraînement ce jour, faisant face à son homme d'arme l'ayant suivi. Les deux vétérans savent utiliser leurs épées, partenaire préféré du vieux Marpheux son soldat fait preuve d'une ténacité à toute épreuve. Un peu plus âgé que le Seigneur de Cendremarc l'homme face à lui est pourtant capable d'encaisser plus que son seigneur, probablement à cause d'une vie plus difficile que celle d'un riche noble comme l'ancien bras droit du Roi. Leur échauffement matinal n'est pas fini lorsque les gens autour s'agitent un peu. Il faut un bref moment pour qu'Edwin réalise, les Lannister arrivent. Il repose son arme d'entraînement et quitte leur lieux d'échange, accompagné de son vieux compagnon. Edwin n'avait pas vraiment pensé à se préparer plus que cela, il porte un simple pourpoint de cuir et son épée à la ceinture. Sur son dos, l'arme brûlant de la famille Marpheux. Contrairement à certains nobles il n'est pas adepte des tenues riches qui pullulent au Roc. Il laisse ceci aux diplomates et commerçant. C'est un soldat, sa tenue est légère et lui permet de se mouvoir facilement. Plus agréable à porter que de la maille ou une armure lourde, quand bien même l'efficacité n'est pas du tout au même niveau.

Le vieux Seigneur se rend aux portes de la place, lorsqu'il arrive le cortège princier est déjà rentré, accompagné sur seigneur des lieux. Le regard du vieux soldat se balade sur les invités. Edwin n'est pas vraiment familier avec les nouvelles têtes de la cour. Il reconnaît simplement la princesse, les cheveux d'or des Lannisters ne trompent pas. A ses côtés et face au Seigneur de Godric's Hall il peut donc identifier Ser Gareth Kenning, capitaine de la maison du Roi et sa sœur, les invités de Lord Potter. Finalement le vieux Seigneur rejoint le groupe devant eux, s'incline face à la princesse puis prend la parole.

« Altesse. Ser Kenning, Lady Kenning. Enchanté de vous rencontrer. Lord Edwin Marpheux à votre service. »


Le vieux guerrier se redresse, les politesses ont probablement déjà été échangées, autant laisser les invités rentrer et se reposer. Ou au moins se préparer. Il se range pour laisser passer le cortège, Godric's Hall recevait la des invités de renom.


The Lannister Arrival 1564073398-signature

Edwin Marpheux

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Edwin Marpheux
Cornelion
Messages : 266
Membre du mois : 11
Célébrité : Jeremy Iron
Maison : Marpheux
Cornelion
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptyVen 8 Nov - 14:47

Toute cette impatience et cette gêne que je ressens ne sont rien à côté des émotions que je connais lorsque je suis enfin au niveau de mes invités, que je peux lire leurs émotions sur leur visage. Et celles d’Alys Kenning, la belle de mon cœur, étaient au moins aussi perturbées que les miennes car lorsqu’elle s’approche de moi je constate bien qu’elle rougit comme j’aurais pu le faire quelques semaines plus tôt en sa présence. Je souris, et ses réactions à elle trouvaient leur écho dans les battements d’elle qui me secouaient l’âme toute entière de l’intérieur. Forcément… Ce n’était pas ça qui allait m’aider à me sentir mieux dans mes bottes, fier et digne comme j’étais sensé l’être. Mais ça me faisait aussi plaisir. Pour qu’Alys se mette à rougir en ma présence alors qu’elle ne le faisait pas vraiment un peu plus tôt, c’était qu’il se passait quelque chose. Etaient-ce ses sentiments ? Ou peut être le fait que je sois « victorieux » et donc seigneur pour de bon, ce qui me donnait sans doute une autre stature, un autre poids social que le pauvre noble sans fief ni argent, sans autre légitimité à côtoyer la cour que son propre nom de naissance, sans avoir rien fait pour le mériter ? Maintenant, tout changeait.


Et visiblement à toute vitesse. Je laisse Alys faire sa révérence et je lui saisis la main pour déposer un baiser de politesse sur son revers. Mince sourire au coin des lèvres, joues un rien empourprées à mon tour alors que je me demande à quel point ce bourg et son petit château qui le domine, au sommet de l’éperon rocheux, peut lui plaire.



| Je suis content alors, dame Alys, et rassuré. Le voyage par le temps de fin d’hiver n’est pas de tout repos. Et il me plaît de savoir que ma demeure semble être à votre goût. Je crains que le château en lui-même ai quelque peu souffert de l’occupation mais nous faisons tout pour lui rendre ses couleurs. |


Bien malgré moi je dois détourner les yeux de la jeune Kenning, alors que j’accueille le reste du convoi. Il ne faut pas paraître impoli, ni trop empressé. Dans tous les cas je ne peux pas vraiment dire que je n’aurais pas passé plus de temps en tête à tête avec Alys ; j’étais si pressé de connaître sa réponse définitive à ma proposition que je sentais en avoir le cœur au bord des lèvres.


Gareth survient et me serre vigoureusement la main, dans une joie de vivre assez communicative pour que je ris comme l’aurait fait un garçon que je n’étais plus depuis des mois, mais qui se rappelait encore quelle avait été sa vie et sa personnalité d’avant, d’avant les responsabilités et tout le reste. Il me dit que ça lui fait plaisir d’être là et je manque de m’étrangler quand Gareth taquine sa sœur ; je suis sûr que lui demander si elle se sent chez elle est une saillie pour elle, pour la proposition que je lui ai faite. Je ris alors un peu nerveusement.



| Merci Gareth. Vraiment. Quant au fait qu’il est en bonne voie… Je pense que nous allons avoir une ou deux années difficiles, le temps que le bourg puisse à nouveau vivre de ses mines correctement. Mais il n’y a pas de fatalité, c’est Lord Marpheux qui me l’a appris. |


Concluais-je en souriant en repensant aux paroles du vieil homme s’agissant de l’état de Port-Lannis dans la jeunesse de notre Roi… Lors de la dernière guerre, l’invasion du Bief, plus de vingt années en arrière. Puis vint la princesse, qui est descendue d’un carrosse et qui s’avance. Main sur le pommeau de mon épée, je lui dois un autre salut qu’à mes pairs, même s’ils sont de la même famille qu’elle désormais. Je souris à la princesse, tout en respect, et je l’espère en dignité, même si mon visage s’empourpre encore et que je me sens plus que jamais comprimé par la gratitude que je ressens. Megara Lannister avait été la première à s’émouvoir de mon sort et à m’ouvrir les portes nécessaires à la reconquête de mon domaine.


Je ne pouvais lui être qu’éternellement reconnaissant.



| Votre altesse… L-le bourg est bien petit, en vérité, tout comme le château. Il ne me semble pas qu’aucun d’entre vous soit déjà venu. Mais je me ferais un plaisir de t-tout vous montrer. Cette victoire est aussi la vôtre. Celle de votre famille. Et de votre aide. Je serais à jamais votre débiteur, c’est un serment que je ne compte pas oublier… |


Comme aucun des rares que j’avais eu à faire dans mon existence, en vérité. Je me fends d’un geste d’accueil, de bienvenue, leur indiquant de me suivre avec autant d’élégance dont j’étais capable.


| Veuillez me suivre ; nous allons remonter la rue principale jusqu’au castel. Vous y verrez les quelques échoppes que comporte le bourg. |


Nous mettons quelques longues minutes à remonter les venelles étroites de la petite communauté, alors que soldats Lannister et gens du peuple saluent respectueusement le cortège, des femmes allant jusqu’à pleurer d’émotion. Je présente les quelques échoppes ; artisans, forgerons pour l’essentiel, grâce aux mines des entrailles du pic sur lequel est sis le castel. Mais aussi un atelier de tanneurs aux fortes odeurs, et quelques autres pour la nourriture ou la confection de vêtements. Je fais à chaque fois venir les artisans pour les présenter aux équipages, ce qui me permet d’échanger quelques regards discrets avec Alys. Nous passons alors les portes, et Lord Marpheux nous y retrouve, saluant mes invités. Je le désigne d’un geste respectueux de la main, sourire fier aux lèvres.


| Lord Marpheux m’a aidé à reprendre la place sans coup férir. Comme je vous l’ai dit par missive, il n’y a pas eu effusion de sang. Nous avons pu négocier ensemble la reddition des soudards en rupture de ban qui se trouvaient là, et si la population a souffert de l’occupation la reprise des lieux n’a pas fait couler le sang. Messire Edwin m’a depuis aidé à sécuriser accès, routes et bourg, à relever les défenses du château car comme vous avez pu le voir en remontant la rue principale, murs et portes du castel ont souffert de l’assaut. |



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 345
Membre du mois : 8
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptyMer 13 Nov - 20:20

The Lannister Arrival
EXORDIUM.
Alys n’était pas impatience d’arriver. En vérité, elle était plutôt anxieuse et terrorisée. Elle avait imaginé mille et une fois ce scénario dans sa tête, mais elle n’arrivait jamais à mettre des mots sur les images. Se perdre dans des livres était chose bien plus aisée. Elle préférait vivre des aventures imaginaires au lieu des siennes, tout simplement parce que c’était plus simple de n’avoir aucun pouvoir décisionnel. Pour sa part, elle avait encore du mal à lâcher prise, c’était un fait.

Elle serait bien trop gênée d’établir cet accord devant son frère. Il s’agissait d’un membre de sa famille et elle avait du mal à entamer une conversation de cet ordre-là, tout simplement pour tout ce que ça sous-entendait : le mariage, la consommation, les enfants… Il venait de devenir père et son image de lui avait légèrement changé, lui donnant un peu plus un côté paternel qu’il n’avait pas d’aussi prononcé, autrefois. Elle avait du mal à s’imaginer, endossant elle aussi ce rôle. Mais soit !

Alys n’avait pu ignorer les petits coups d’œil de Megara, au cours du trajet. Et la jeune femme gardait encore l’importante conversation qu’elles avaient pu avoir quelques semaines auparavant. La princesse lui avait donné de précieux conseils et avait partagé son vécu et la Kenning ne pouvait que lui en être reconnaissante. Elle avait su mettre des mots sur les tourments qui l’assaillaient, tout en venant les apaiser. Megara et Gareth formaient une très belle union et elle espérait accomplir d’aussi belles choses qu’ils avaient pu le faire ces derniers mois.

Perdue dans ses pensées, le trajet passa à une de ses vitesses. Le visage presque collé à la porte du carrosse, elle observait le paysage qui changeait petit à petit de Castral Roc. C’était si magnifique qu’elle laissa son esprit et son imagination se baladaient, imaginant les folles histoires qui avaient pu se produire sur ces terres quelque peu méconnues.

Quand elle revint à elle, ils venaient de s’arrêter au beau milieu d’une Cour, qui changeait drôlement de celle du château. Et pourtant, il s’agissait de l’endroit où elle allait passer une majeure partie de sa vie, désormais. Enfin… Si William voulait toujours d’elle et n’était pas revenu sur sa décision, maintenant qu’il a récupéré ses terres. Ce dernier ne tarda d’ailleurs pas à faire irruption, lui offrant un baise-main et quelques mots pour accompagner sa venue.

— Je reste persuadée que votre demeure retrouvera la chaleur et l’accueil d’antan.

Alys offrit un doux sourire à celui qui serait bientôt son époux, avant que Gareth lui lance une petite remarque malicieuse. Il procura instantanément le rouge aux joues de sa petite sœur, qui était loin de se laisser abattre. Elle répliqua même, avec un immense sourire moqueur.

— Il est vrai qu’il y a des airs de Kayce. Tout particulièrement de notre Cour où je t’avais poussé dans une immense flaque de boue quand tu m’avais embêté. Te souviens-tu, Gareth ?

Elle arqua un sourcil dans sa direction, l’air de dire « donnant-donnant, grand frère ! ». En vérité, il y avait rien de malsain dans leur jeu. Ces deux-là s’étaient toujours taquinés depuis leur plus jeune âge et en public, la benjamine de la famille était loin de se laisser faire. Il fallait le savoir !

Finalement, Lord Potter remercia la princesse Megara pour le soutien de sa famille et cette scène décrocha un léger sourire chez Alys. Elle était heureuse d’être aussi bien entourée et, visiblement, de personnes bienveillantes. Un peu plus légère et moins angoissée, elle suivit leur hôte en direction du castel, prêtant attention au moindre détail de ce petit bourg, loin d’être dépourvu d’animation. Elle se demandait si cela était dû à la reconstruction d’un semblant de vie normale après tout ce qui venait de se produire ou si ces gens étaient constamment emplis d’énergie.

Repartant dans ses songes, elle revint à la réalité quand une nouvelle personne vint se rajouter à Lord Marpheux. En bonne dame, elle fit une révérence dans sa direction, penchant légèrement le visage. Une fois que les présentations furent faites, elle prit la parole, d’un ton un peu plus assuré que précédemment.

— Je crois que nous n’avons pas eu la chance de nous rencontrer avant, Lord Marpheux. Néanmoins, je suis heureuse de voir que Lord Potter a pu compter sur votre soutien sans faille pour reprendre son fief.

La jeune femme lui adressa un léger sourire, d’une réelle sincérité. Cette histoire tournait en boucle depuis bien trop longtemps et elle était ravie de savoir que toute cette misère serait enfin terminée pour Lord Potter et qu’il avait pu être bien entouré au cours de cette épreuve.





family is power.




Alys Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de la princesse Jeyne Lannister
Âge du Personnage: 18
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alys Kenning
Loyalty and Bravery
Messages : 904
Membre du mois : 4
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : Kenning
Caractère : Immature ▪️ Enjouée ▪️ Moqueuse ▪️ Prévenante ▪️ Bavarde ▪️ Discrète ▪️ Maladroite ▪️ Têtue
Loyalty and Bravery
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptyLun 25 Nov - 9:45

Je gage que j’aurais probablement dû me faire un peu plus… protocolaire. Fort heureusement, Meg est là pour équilibrer, même si je vois à son léger froncement de sourcils imperceptible aux yeux des autres que j’aurais à répondre de mes taquineries envers Alys. Peu importe en vérité. C’est bien la première fois depuis des semaines où je me sens détendu et je suis heureux de faire un tel déplacement. Le large sourire que j’adresse à Alys, dont la répartie m’amuse, est facile et tout sauf feint. « Oh, s’il n’y avait eu qu’une seule fois où tu m’avais fait tomber dans la boue, j’en serais heureux. Il y a eu trop d’épisodes de ce type pour que je m’arrête sur un seul d’entre eux. Mais oui, c’est un peu comme rentrer à la maison. » Je me suis fait un peu plus nostalgique que je le voudrais, alors que je me dis qu’aller passer quelques jours à Kayce ne serait peut-être pas la pire des idées. J’en toucherai deux mots à Meg lorsque nous serons rentrés.

En attendant, j’avoue que voir William dans son fief, de voir l’assurance qu’il a retrouvée et surtout ce sourire qu’il arbore, tout cela a quelque chose de particulièrement plaisant. Et me rassure grandement sur le lien qu’il a déjà pu tisser avec ma cadette.

J’écoute le reste des échanges avec attention et, quand nous commençons à remonter la rue jusqu’à la demeure de William, je regarde autour de moi, curieux, non sans avoir un sourire qui flotte sur mes lèvres. Je sais que nous sommes grandement observés et que notre venue, surtout celle de mon épouse, est un véritable évènement pour nombre de personnes présentes. Elle signe aussi le renouveau des lieux et je me dis que nous avons bien fait de venir, ne serait-ce que pour rappeler que les Lannister sont toujours là pour leurs plus fidèles sujets. J’ai souvent quelques mots pour les artisans que Potter nous présente, échangeant parfois avec eux sur ce qu’ils produisent, pour leur plus grand plaisir. Et je songe vaguement que c’est un exercice que je n’aurais jamais vraiment pensé faire un jour, tout occupé que j’étais jusque-là à me promener dans l’ombre, me souciant plutôt de trouver la meilleure taverne du coin.

Et ; si je me suis fait familier avec William, je garde tout de même un peu plus de retenue à l’arrivée de lord Marpheux. Et j’incline la tête à son encontre, non sans souffler, d’une voix plus tranquille. « C’est un honneur de vous rencontrer. Vous avez été une aide précieuse pour mon ami et pour cela, je vous en suis reconnaissant. » Je me tourne de nouveau en direction de notre hôte. « Voir le bourg aussi plein de vie est réellement plaisant William. Vous avez vraiment bien œuvré, tu peux être fier de ce que vous avez accompli. » Et je me rapproche de ma dame, non sans lui tendre le bras pour qu’elle puisse le prendre avant de continuer notre route.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 5054
Membre du mois : 45
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
The Lannister Arrival Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptyDim 8 Déc - 17:54

Mieux valait de la complicité fraternelle plutôt qu'une relation à couteaux tirés, Megara le savait bien. Alors, elle ne pouvait que se sentir rassurée de voir qu'il existait un lien fort et affectueux entre Gareth et Alys, sa sœur cadette. De quoi la rassurer sur le fait que sa belle-sœur ne devait sans doute pas se montrer courtoise et polie en sa présence, tout en lui adressant des sourires, juste pour respecter les règles, et pas par réelle volonté. Ce qui était appréciable, compte tenu du fait que la foule des courtisans ne partageait pas les mêmes valeurs. Néanmoins, il n'en demeurait pas moins que la Princesse se sentait sans doute toujours plus surprise qu'il ne l'aurait sans doute fallu quand elle voyait les deux Kenning interagir entre eux. Disons que ce n'était pas vraiment le genre de relation qu'elle avait connu au sens de sa propre fratrie, et ce même si Nymeria n'avait jamais réellement été dépourvue de la moindre once de malice et de bravache. Elle, en tout cas, elle avait toujours été bien plus calme, réservée et maîtresse de ses paroles et de ses gestes, du moins, cette tare érotique mise à part. En tant que Princesse, on lui avait toujours appris la retenue, surtout en public, car elle avait alors un rôle de représentation. Cette fois-ci n'était sans doute pas à mettre au nombre des exceptions, car en tant que seule membre de la famille royale en ces lieux, c'était elle qui incarnait présentement le visage de la monarchie des Terres de l'Ouest. Même s'il ne s'agirait sans doute pas d'une visite des plus engoncées et chargées du lourd carcan de l'étiquette et du cadre royaux. Mais, tout de même, sans doute se mord-elle quelque peu la langue, intérieurement, et sans doute aussi s'efforce-t-elle de ne pas trop laisser son visage s'empourprer d'émotion. Non sans se concentrer sur leur hôte, qui lui adressait une nouvelle fois ses remerciements et renouvelait ses pieux vœux de reconnaissance. ❧ La Lignée des Potter n'a jamais été connue pour sa duplicité et son parjure, j'ai donc toute confiance en vos paroles. Quant à la modeste étendue de votre fief, je vous prie d'accorder toute sincérité en mes paroles quand je vous dis que ce n'est pas la taille qui compte, mais la chaleur, la valeur et l'énergie qui y sont conservées. ❧ Elle pouvait sembler débiter un discours préalablement appris, ce qui n'était pas entièrement faux, mais elle se voulait tout de même sincère dans ses paroles. Incapable de mentir, elle avait de toute façon toujours privilégier l'esquive, dès lors qu'elle risquait d'être exposée à une nécessaire duplicité de sa part.

Et alors que Lord William Potter les entraîne en direction de son castel, la jeune femme glisse son bras dans celui de son époux, tout à la fois pour ne laisser l'impression à personne qu'elle était laissée en arrière ou qu'il existait la moindre dissension dans son couple. Elle ignorait ce que pensait la population des récents évènements survenus en ces lieux. S'il existait sans doute de fortes probabilités de la voir reconnaissante du retour des maîtres des lieux au pouvoir, en la personne de William, il pouvait tout de même exister des envies de revanche et de l'amertume chez certains. Et comme la Couronne avait pris fait et cause pour Lord Potter, et bien ... De toute façon, elle ressentait le réel besoin autant que l'envie de marcher aux côtés de son mari. Cela leur arrivait relativement rarement, dans le fond, en considérant que, depuis leurs noces, elle n'avait pas réellement quitté l'enceinte de la forteresse royale. Adressant maints sourires et remerciements à ceux qui, parmi la population, venaient lui adresser leur reconnaissance et lui affirmer qu'ils priaient pour le salut de son père, elle assistait avec une certaine affection dans le regard à la façon si naturelle dont Gareth s'exprimait avec les artisans et les membres du peuple. Il semblait avoir fait ça toute sa vie, et sans doute n'est-ce pas uniquement dû au fait qu'il était issu lui-même d'une extraction plus basse que la propre sienne, et pour cause. On ne peut guère faire mieux que le fait d'être issu de la famille royale, ici, dans les Terres de l'Ouest, n'est-ce pas ? Et finalement, ils arrivèrent tous les quatre face à une cinquième figure, celle d'Edwin Marpheux, qui les salua en fonction de leur rang. Un salut qu'elle lui rendit, toute princière, avant d'écouter attentivement les louanges qu'adressait Lord Potter en direction de leur aîné à tous. ❧ La Couronne vous remercie de votre office si efficace, Lord Marpheux. ❧ Un instant, un petit sourire plus doux et affectueux prit place sur ses lèvres, alors qu'elle songeait à la missive que lui avait récemment tendu sa mère. Une missive en provenance de Crakehall, rien que ça. ❧ Votre sœur, mon aïeule maternelle, était d'ores et déjà persuadée de la réussite de votre entreprise ... ❧ Un instant, ce fut comme si Megara voyait sa grand-mère devant elle, un sourire fier et orgueilleux aux lèvres et ... Cela lui réchauffa le cœur. Si Jordane Lannister était indéniablement une Crakehall, elle ne pouvait pas non plus lier sa filiation avec sa propre mère !


Hear us Roar

The real happy endings come after a story with lots of ups and downs...

The Lannister Arrival Meg_toto
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Megara Lannister
Messages : 3325
Membre du mois : 4
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptyDim 15 Déc - 18:34


Le vieux guerrier n'avait pas vu de visite des suzerains depuis des années, même sous le règne du défunt Arwin celui-ci venait rarement à Cendremarc, il préférait convoquer son ami à la cour que de  faire le trajet. Hormis dans sa jeunesse Edwin avait vu la plupart de ses visites du coté Lannister, suivant son Roi en voyage à travers le royaume de l'Ouest. Aujourd'hui il voyait une délégation de la Maison Royale rejoindre les terres d'un vassal pour la première fois depuis bien longtemps, ses relations avec le Roi de l'Ouest n'ayant jamais vraiment entraîné de banquet à Cendremarc, l'homme austère qu'était le vieux général ne trouvait aucun réel intérêt dans ces démonstrations de richesses. Il n'était pas un grand buveur, ni un grand mangeur. Il ne courrait pas les femmes et était trop vieux pour se décider à chasser pour son plaisir dans les terres autours de son château. Seul les arts de l'épée et de la guerre parvenaient encore à le tirer de son mutisme lors des longues soirées qu'il passait chez lui. Rien de bien attirant pour un Roi comme Loren Lannister qui préférait la fête et la compagnie de la gente féminine à son devoir, chose que Edwin lui aurait probablement reproché. Pour autant le Roi n'avait jamais eu et n'aurait jamais à se soucier de la loyauté du Marpheux.

Lorsque le cortège arrive, il salua poliment les différentes personnes le composant. Lady Kenning et Ser Kenning remercièrent le vieil homme pour son soutien. De même que la princesse Megara. Edwin s'inclina doucement avant de répondre.

« Nul besoin de me remercier, tout le mérite revient à Lord Potter. Je n'ai simplement fait que conseiller, quand bien même je ne doute pas de son succès même sans ma présence. »


Vrai ou non, il ne saurait le dire en vérité. Le jeune Lord Potter avait fait preuve d'une prestance insoupçonnée lors de la rencontre avec la bande de brigands qui occupaient ses terres. Il manquait encore de poigne et d'expérience, mais il avait malgré tout brillé, difficile pour le vieux général de considérer l'homme à ses côtés à cet instant comme identique au gamin qu'il avait rejoint au départ du Roc. La princesse Lannister assura que la Dame de la Maison Crakehall, Katryn, la sœur du vieux Marpheux, avait été certaine de la victoire du petit groupe à l'annonce de la participation du seigneur de Cendremarc.

« Oh je n'en doute pas Princesse, ma sœur a toujours aimé me penser parfait. Probablement depuis des années. Hélas, personne ne l'est et moi encore moins. »


Il fixa la princesse quelques instants, puis reprit la parole.

« Vous me rappelez beaucoup ma sœur dans ses jeunes années, l'âge a changé les choses, mais beaucoup oublient que, elle aussi, était jadis probablement l'une des plus belles femmes du monde. »

Il se poussa, indiquant le chemin du bras au cortège. Edwin n'avait jamais vraiment connu ses nièces et son neveu Lannister. Ils étaient alors qu'il était déjà enfermé dans son château, attendant que les années passent. Il avait déjà peu connu sa majesté la Reine dans sa jeunesse, malgré le fait d'être son oncle. Ce fut probablement un tord d'ignorer ceux portant son sang, beaucoup de nobles en aurait sans doute profiter pour flatter leur égo, mais Edwin avait été bien plus proche de la famille Lannister que par alliance si lointaine. Après tout son fils avait failli épouser l'une des sœurs du Roi, si celle-ci n'était pas malencontreusement morte durant la guerre contre le Bief.


The Lannister Arrival 1564073398-signature

Edwin Marpheux

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Edwin Marpheux
Cornelion
Messages : 266
Membre du mois : 11
Célébrité : Jeremy Iron
Maison : Marpheux
Cornelion
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptyVen 20 Déc - 19:00

Je ne manquais pas grand-chose des échanges et regards qui se déroulaient sous mes yeux. Je me doutais bien que je serais analysé, scruté quelque part, compte tenu du fait que je venais enfin de prouver quelque chose, de prouver ma valeur, en reprenant ce castel. Il était sans doute trop tôt pour que je sache si ça allait me servir ou non, d’avoir repris la place sans coup férir, sans capacité de m’illustrer autrement que par les mots. Peut être que certains y verraient une forme de courage, ou en tout cas d’éloquence, quand d’autres n’y verraient que la preuve que sans manier l’épée je ne pouvais pas être pleinement considéré comme le seigneur de Godric’s Hall. Ca ne changeait rien, au final. En tout cas pas pour l’instant. Alys en tout cas, a déjà des mots gentils et ils me font chaud au cœur, dans le sens où si j’avais fait tout ceci c’était sans aucun doute aussi un peu pour elle. Ca ne voulait pas dire que Godric’s Hall était redevenue Potter pour ses si jolis yeux, mais ça comptait pour quelque chose qu’elle ait des mots de réconfort pour cette demeure qui assurément, avait déjà beaucoup souffert et traversé d’épreuves, par le fer et par le feu, au fil des derniers mois. J’acquiesce et la remercie de sa gentillesse d’un signe de tête. Elle échange ensuite quelques mots avec son frère en parlant de Kayce et je me concentre sur mes autres invités, sur mes gens aussi, bref sur tout ce qui pourrait avoir de l’importance autour de moi pour leur laisser un peu d’intimité. La Princesse me répond avec grâce et dignité, comme toujours, et la confiance qu’elle semble nourrir me rassénère, comme à chaque fois que nous avions pu échanger l’un et l’autre.


| Je puis vous faire croire madame, que nos valeurs ici sont intactes, au contraire de presque tout le reste désormais. |


Les portes sont enfin passées et cela me permet d’introduire auprès du couple princier la présence de Lord Marpheux, seigneur féal des Lannister qui n’avait eu de cesse de les servir au cour de son existence. Gareth rebondit sur ses félicitations, ce qui me permet en tout cas de pouvoir valoriser tous les gens qui m’ont suivi jusqu’ici.


| C’est grâce aux sergents du Roi pour la plupart des choses. Des hommes sûrs et efficaces, qui exécutent tout à fait convenablement les ordres qu’ils reçoivent de Lord Marpheux après que nous ayons planifié ensemble quelques tâches, comme le déblaiement des décombres, la construction de nouveaux éléments défensifs, simples mais fonctionnels… Ce genre de choses. |


Je ne voulais en aucun cas me montrer présomptueux ou rébarbatif… Alors, j’allais vite et bien. Je laissais les salutations s’échanger et je regardais Marpheux d’un regard neuf, surpris, quand il était question d’un lien de parenté, de proximité plus grand encore que ce que j’avais imaginé avec la monarchie ouestrienne. Je laisse l’échange se poursuivre un moment mais l’hiver était encore bien là à Godric’s Hall, et si la neige était moins abondante il faisait encore terriblement frais dehors. Je finis par m’éclaircir la voix un rien, ; une fois dans le castel j’indiquais les escaliers qui montaient dans les étages.


| Préférez-vous vous décrasser du voyage, ou passons-nous directement à table ? Dans les deux cas, eau comme mets, sont déjà sur le feu. Des appartements sont apprêtés pour vous, Princesse, ainsi que votre époux. Dame Alys a ses propres appartements et mes quelques gardes doivent déjà être en train d’installer les vôtres. |


[Je vous propose d’éllipser ou d’avancer dans vos réponses jusqu’au repas ?]



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 345
Membre du mois : 8
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptySam 28 Déc - 10:09

The Lannister Arrival
EXORDIUM.
Alys se sentait légèrement mal à l’aise. Comme à chaque fois qu’elle quittait un lieu qu’elle connaissait pour se rendre vers l’inconnu. C’était d’ailleurs une chose bien étrange quand on savait qu’elle avait un immense désir pour l’aventure. Pourtant, elle aimait ses routines et savoir où elle se rendait. Godric’s Hall avait fait l’objet de nombreuses spéculations et elle se rendait compte que ces terres n’avaient rien à voir avec ce qu’elle avait imaginé. L’ensemble était bien plus grand et plus impressionnant, avec moins de boue. Elle ne savait pas pourquoi, en son for intérieur, elle avait imaginé des terres pluvieuses, avec plus de terre que de plaines. Peut-être était-ce dû à la sombre histoire qui y était rattachée ? Peut-être n’avait-elle entendu parler que de cet effroyable incendie qui avait ravagé la maison Potter et qu’elle ne parvenait pas à relier du positif à ce lieu ? Pourtant, ce voyage allait nécessairement lui faire changer le fond de sa pensée. Il suffisait de voir le bourg pour se rendre compte du potentiel infini de ce lieu empli de vie.

Un instant, son regard se déposa sur Lord Potter et elle se mit à imaginer ce qu’il devait ressentir en revenant sur ces lieux. Il avait tout perdu ici. Même s’il s’était battu, il ne récupérerait jamais sa famille. Son malheur lui avait durement arraché et il ne pouvait pas revenir en arrière. Que ressentait-il en ces lieux ? Se remémorait-il à chaque instant la tragédie, comme elle pouvait elle-même le faire avec Kayce ? Il y avait des histoires qui nous marquaient profondément et elle était bien placée pour le savoir. Enfin, elle trouverait sans doute le temps de lui en parler, seul à seul.

— Je ne peux qu’accepter quelques instants pour m’apprêter pour le dîner, Lord Potter.

Ses yeux noisettes se déposèrent sur les autres convives, attendant leur réponse. Elle avait l’impression d’avoir la peau grasse après ce long voyage. Et puis, ils avaient un grand événement à célébrer. Alys voulait être bien apprêtée. Sans oublier que William attendait sa réponse concernant une éventuelle union entre leur deux famille. Évidemment que sa toilette ne changerait rien à tout ça, mais au fond d’elle elle avait envie d’être aussi prête physiquement que psychologiquement.

Alors, sur un commun accord, elle s’éclipsa dans ses appartements et prit le temps nécessaire pour se préparer. Elle enfila la magnifique robe bleue que son frère lui avait offert, quelques mois auparavant, aux couleurs de leur maison. Quand elle se sentit finalement prête pour le dîner, Alys descendit dans la salle du banquet que William leur avait préalablement présenté. Ce serait un mensonge de dire qu’elle ne mourrait pas de faim. Le trajet avait été terriblement long et l’anxiété qu’elle avait ressentie lui avait seulement permis de digérer son dernier repas un peu plus rapidement.

Avec un peu de chance, elle aurait le temps de parler de cette histoire de fiançailles avec William, avant que le reste des convives n’arrive. Au moins, elle se débarrasserait de cette charge, qui commençait à peser sur ses épaules. Pourtant, comme le destin était assez vicieux, il s’était arrangé pour que Lord William ne soit pas seul. Par les Sept ! Cela allait devoir attendre la fin du repas. Elle avait d’ailleurs fait part de sa volonté, à Gareth, d’en parler seul à seul avec lui. Chaque jour, elle s’estimait chanceuse d’avoir un frère aussi conciliant que lui. Ce n’était pas le cas de toutes les familles.

— Ça sent réellement bon, par ici, avoua-t-elle en pénétrant dans la pièce, semblant prête à dévorer tout ce festin à elle seule si les derniers invités n’arrivaient pas rapidement.





family is power.




Alys Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de la princesse Jeyne Lannister
Âge du Personnage: 18
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alys Kenning
Loyalty and Bravery
Messages : 904
Membre du mois : 4
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : Kenning
Caractère : Immature ▪️ Enjouée ▪️ Moqueuse ▪️ Prévenante ▪️ Bavarde ▪️ Discrète ▪️ Maladroite ▪️ Têtue
Loyalty and Bravery
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptySam 4 Jan - 20:04

Comme toujours, alors que je suis sur le fil du protocole, Meg s’en tire bien mieux que moi. Et elle sait trouver les mots pour retranscrire notre sentiment à tous. J’écoute d’une oreille, non sans continuer de regarder autour de moi, avant de souffler, songeur. « Tant que les valeurs sont intactes, le reste ira de soit William. Et avec un homme comme toi à sa tête, le fief ne pourra que briller de plus belle. Il faudra juste un peu de temps. » Et je suis le mouvement, hochant la tête aux propos de William. « Merci pour toutes ces attentions. » Quand Alys reprend, j’ai un regard en direction de mon épouse et je souffle, avec un sourire. « Je gage que mon épouse voudra aussi un peu de temps pour se reposer du voyage. Pour ma part, je serais curieux de me perdre un peu dans votre demeure. Mais je serais à l’heure pour le dîner. Et parfaitement présentable. » J’ai ajouté ces paroles à mi-mots à l’attention de mon épouse, le regard pétillant.

Et, force est de constater que je suis à l’heure. Aussi présentable que possible après un bref saut dans les appartements qui nous ont été préparés. Je regarde autour de moi, curieux, avant que mon attention ne soit capté par Alys. Elle a mis la robe que je lui ai offerte et je crois ne l’avoir jamais vu aussi bien apprêtée. Si j’avais encore des doutes sur l’importance de notre venue ici, voilà qu’ils s’envolent. Elle ne semble d’ailleurs ne pas m’avoir remarquée, focalisée qu’elle est sur William. Ou le repas, je ne saurais dire.

A cette pensée, j’ai un sourire amusé et je toussote pour lui faire remarquer ma présence. Avant de m’avancer et de l’embrasser sur la joue en soufflant, d’une voix douce. « Cette robe te va fort bien petite sœur. Et j’avais presque oublié à quel point tu avais grandi. Ce n’est définitivement plus une petite fille que j’ai à mes côtés. » Je me suis fait un rien nostalgique alors que je réalise qu’elle s’éloignera probablement de moi bien plus vite que je ne l’aurais souhaité. D’ailleurs, je reporte mon attention sur William en direction de qui j’incline brièvement la tête. « Les appartements sont magnifiques. Tout comme le reste de la demeure. J’ai vraiment le sentiment de me retrouver chez nous, c’est… un rien déroutant. Mais plutôt agréable. Et c’est moins intimidant que Castral Roc. La Princesse ne devrait pas tarder. » Et je gage que je serais aussi ravi de la voir que William a pu apprécier l’arrivée de ma cadette. « Qui d’autre sera là pour le dîner ? » J’avoue que je préférerais de loin un repas en comité restreint, même si l’image de marque des Potter sera redorée à avoir la présence d’une Lannister à leur table. Pour autant, un repas presque familial aurait quelque chose de plaisant.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 5054
Membre du mois : 45
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
The Lannister Arrival Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptyMer 15 Jan - 22:10

A dire vrai, il ne devait guère exister un membre de la Lignée Lannister avec lequel Megara ne s'entendait pas. Sans doute parce qu'elle était bien trop douce et sensible pour se mettre à dos qui que ce soit. Et sans doute aussi parce qu'on lui avait enseigné dès toute petite la nécessité de ne jamais oublier qui était les siens et qu'elle était ses devoirs envers cette Couronne qui les supplantait tous. Et bien qu'aucune de ses deux grands-mères ne soient nées au sein des Lions, tout comme c'était également le cas de sa mère, il n'en demeurait pas moins qu'elles faisaient partie de sa vie, et qu'elles partageaient les liens du sang. Toutes quatre avaient en commun la défense et la revendication de leur Lignée. Et si Jordane était devenue Lionne en épousant Loren, il y avait deux décennies de cela, elle n'en restait pas moins une Crakehall. Tout comme Arcissia demeurait une Farman. Et tout comme Katryn Crakehall n'avait jamais tourné le dos à ses ascendances Marpheux. Là où il était grandement attendu, depuis toujours, que Megara adopte la même posture. Et le fait qu'elle conserve son patronyme natal en dépit de son mariage en était une preuve flagrante, bien que la raison de tout ceci était bien plus colossale. ❧ Grand-Mère Katryn reste encore une très belle femme ... ❧ Adressant un doux sourire à Edwin, elle escomptait ainsi utiliser cette petite pirouette pour respecter les convenances autant que son orgueil : à ses yeux, le temps n'y changerait jamais rien, car elle regarderait toujours son aïeule avec les yeux de l'amour.

Finalement, Lord William Potter leur proposa de se restaurer un peu plus tard, proposition que Megara ne refusa absolument pas. Le voyage avait été long, et même si elle avait pu bénéficier du meilleur confort possible, de par son rang, il n'en demeurait pas moins qu'elle ressentait le besoin de se détendre quelque peu. Surtout qu'elle s'en doutait bien, mais elle devrait continuer à être la parfaite représentante de la famille royale lors du banquet prévu, ce qui requérait une phase de repos préalable afin de pouvoir être au maximum de son art et de ses capacités. Jetant un regard en coin à son époux, face à sa petite sortie pétillante, elle ne manqua pas de lui adresser un petit froncement de sourcils feignant le reproche, alors que son regard en disait long sur sa réelle perception des choses. ❧ Je ne peux qu'accepter votre proposition Lord Potter, afin d'être plus présentable que je ne le suis actuellement. ❧ Et elle suit le serviteur qui est visiblement chargé de la conduire en direction des appartements qui lui ont été alloués. Des appartements où elle passe plus de temps que son époux, en grande partie parce qu'elle doit tout autant se recoiffer que se maquiller, sans parler du fait que la malle qu'elle a amené avec elle contient plusieurs tenues au milieu desquelles elle doit faire un choix. Alors elle est sans doute l'une des dernières convives à arriver. Là où elle sait qu'elle n'en sera pas mal jugée pour autant, sans doute parce que, dans un coin de sa tête, elle ne peut s'empêcher de repenser au fait que sa mère lui avait toujours enseigné qu'arriver à l'heure, pour une tête couronnée, n'était jamais la position à adopter. Il fallait savoir se faire attendre, et se faire remarquer. Mais point trop n'en fallait, tant dans le retard que dans la tenue, là où elle avait opté pour une robe aux couleurs des siens, avec brodures dorées. Alors elle ne foula tout de même pas les lieux avec un immense retard. Et, évidemment, son regard se dirigea d'abord en direction de son époux, qui semblait être en grande conversation avec Lord Potter et avec sa cadette, Alys. S'approchant d'eux en se faisant souriante et avenante, elle ne put cependant s'empêcher de penser qu'à cette heure-ci, en temps normal, les jumeaux étaient nourris. Ils lui manquaient terriblement, mais elle le savait, les obligations princières passaient avant eux. Que cela la peine immensément ou non. Ainsi en était-il. ❧ J'espère ne point trop vous avoir fait attendre. ❧ De toute façon, même si c'était le cas, elle ne pourrait rien y changer désormais.


Hear us Roar

The real happy endings come after a story with lots of ups and downs...

The Lannister Arrival Meg_toto
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Megara Lannister
Messages : 3325
Membre du mois : 4
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptyVen 17 Jan - 22:34

Le jeune Seigneur de Godric's Hall se montrait humble, remerciant la participation des hommes du Roi et l'appui du vieux général encore une fois. La princesse affirma que Lady Katryn Crakehall restait, malgré les assauts du temps, une très belle femme. Peut-être bien, en vérité le Marpheux n'avait pas vu sa sœur depuis des années, depuis que son neveu n'était plus son écuyer à vrai dire. Peu avaient vu le Cornelion entre temps, tant il préférait restait dans son coin et n'être qu'un spectateur durant ces longues années. Edwin sourit en retour à la princesse et répondit calmement.

« Oh je n'en doute pas, je n'ai hélas pas vu ma sœur depuis bien longtemps. Malgré tout je doute qu'elle soit aujourd’hui à votre hauteur princesse. »

Lord Potter invita les nouveaux arrivés à aller se reposer avant le repas du soir. Tandis que les derniers arrivants s'attelaient à rejoindre leurs appartements le vieux soldat resta hors du château encore un peu. Edwin n'avait jamais vraiment été par les visites des suzerains, principalement car il avait vécu tant de temps à leur côté. Malgré cela, les choses semblaient étrange. Le paysage de la noblesse, l'incarnation du pouvoir et de la force des Lannister était totalement différent de son temps. Le vieux Marpheux ne connaissait plus vraiment les hommes de pouvoirs, qu'ils soient étranger ou Ouestriens. Une petite question vint le piquer tandis qu'il observait une demeure qui renaissait doucement. Lorsque lui, à son tour, aura quitter ce monde, qu'arrivera-t-il à sa famille ? Edwin n'a pas vraiment porté attention à son fils depuis des années, depuis que celui-ci a perdu toute chance d'être un jour un chevalier. Le jeune Edric Marpheux a perdu l'usage de ses jambes il y a presque deux décennies, ainsi que l'attention de son père. Si le vieux Edwin n'a jamais mal traité son enfant, celui-ci a grandit sans amour et sans attention de la part de son père. Mais pourtant il devra devenir seigneur à la mort du vieux Marpheux. Probablement est-ce là une importante erreur du vieux soldat. Il aime son second fils, Beron, mais celui-ci n'a aucun droit d'hériter, tant qu'Edric est là, malgré le fait que celui-ci n'a probablement pas envie de pouvoir.

Le soir venu le vieux Seigneur se joignit aux autres invités pour ce repas. Peut-être n'y avait-il pas vraiment sa place, mais il aurait été impoli de refuser une telle invitation. Le vieux soldat arriva tôt, sans pour autant se donner à des paroles à profusion. Les jeunes se réunissaient, Ser Kenning et sa sœur arrivèrent, rejoignant Lord Potter. La jeunesse et l'insouciance pouvaient avoir un certain effet reposant pour le vieil homme qu'il était. Ce repas devait être aussi calme que possible, il y avait beaucoup à s'inquiéter, mais doutes et peurs pouvaient bien attendre quelques heures de plus. Après tout, cela ne changerait rien qu'ils laissent un peu de côté le passé et le futur pour se concentrer sur un moment présent. Finalement le vieux général laissa son isolement pour rejoindre les nobles, peu après que le jeune Kenning ait demandé qui serait présent.

« Ma foi, j’assisterai à ce repas si cela ne dérange guère plus. »


La princesse Megara arriva à son tour. Devant le faste présenté par les autres familles nobles le vieil homme ne pouvait que s'incliner, il n'avait jamais vraiment porté de grandes tenues de cérémonies, hormis des armures. Aujourd'hui il n'avait qu'un simple pourpoint, loin d'être riche, gris et brodé de rouge. Il n'avait pas vraiment prévu non plus des repas en présence de si riche compagnie. Le vieux seigneur s'inclina à l'arrivée de la Lannister, par simple respect pour la princesse.


The Lannister Arrival 1564073398-signature

Edwin Marpheux

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Edwin Marpheux
Cornelion
Messages : 266
Membre du mois : 11
Célébrité : Jeremy Iron
Maison : Marpheux
Cornelion
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptyMar 21 Jan - 14:03

Les choses se passaient bien jusqu’à maintenant, il était assez clair que l’hospitalité était une vertu et que les Lannister méritaient ce que l’on pouvait faire de mieux. J’avais tout fait pour que ce soit le cas mais fatalement, il était plus difficile de faire quelque chose qui soit au niveau des représentants de cette maison, car tout chez eux sentait le faste et la gloire, le luxe y était total et se cachait jusque dans les plus petits détails de décoration, de nourriture, ou de tenue des serviteurs. Godric’s Hall n’avait assurémment pas les mêmes ressources et cela rendait le tout compliqué ; il n’en restait pas moins que j’avais fait mon maximum sans argenterie de qualité, sans grands crûs ni venaisons raffinées. Nous convenions en tout cas d’accorder à nos invités un temps pour se délasser et se préparer pour le dîner, surtout avec Alys qui était la première à accepter. Je me demandais, une fois n’est pas coutume, si c’était pour être plus belle encore afin d’annoncer sa réponse à la demande que je lui avais faite avant de partir pour libérer mon domaine et mon foyer ? Je l’espérais, mais que mon cœur palpite dans ma poitrine ne servait pas tellement à m’aider à rester calme, c’était tout l’inverse.


Je fis donc mander quelques gardes et serviteurs récemment recrutés afin de pouvoir guider chacun de mes convives vers les appartements qui leurs étaient réservés, même si Lord Edwin avait déjà les siens qu’il occupait depuis quelques jours.



| Bien, mes gens vont vous mener aux chambres qui vous sont réservées, avec des feux déjà allumés et tout ce qu’il vous faut pour votre confort. Gareth, fais comme chez toi ; aucune porte ne te sera fermée. Quant à vous, Altesse, rien ne saurait ici nuire à votre beau-beauté. Sauf peut être, je le crains, celle de votre belle-sœur. Godric’s Hall est honoré de recevoir dames de si haut parage et de beauté si renommée. |


Même pas celles de ma cave. J’en profitais moi-même pour me rafraîchir et me baigner le visage dans un grand baquet d’eau pour reprendre contenance et m’éclaircir les idées, et ne me séchais que lorsqu’était venu le temps d’aller superviser les derniers préparatifs en cuisine et dans la grande salle du château, où boucliers, armes et tapisseries diverses avaient été réparés aussi bien que possible, tout en rappelant un rien du faste qui fut jadis celui de la maison Potter. Finalement, alors que la tablée est dressée et que quelques serviteurs décorent encore la table, Alys revient et complimente l’odeur du festin préparé par mes gens. J’allais répondre, quand Gareth fit son entrée, la complimenta à son tour et évoqua quelques sujets, qui faisaient éminemment bien diversion de tout ce que je ressentais.


| C’est vrai que vous êtes ma-magnifique, Lady Alys. |


Changer de cible avant de rougir comme un gosse, vite.


| Je te remercie, Gareth. Ils ont été salis et abîmés pendant l’occupation, mais nous avons fait un grand travail ici. Les lieux sont beaux, et le charme de l’ancien y est indéniable. Espérons toutefois que la prospérité ramenée par la paix nous permette toutefois de faire fructifier cet héritage ; nous sommes passés trop près du gouffre. Quant aux invités, il ne s’agit que de vous. Je ne voulais pas vous voir contraints de garder bouche fermée des drames qui se jouent au Roc, compte tenu des circonstances, s’il y avait des choses que vous ne vouliez aborder devant mes gens. |


Je me tournais vers Marpheux, sourire jovial aux lèvres, et pointais du doigt les places ; celle du maître de maison était laissée à la Princesse, à sa droite son époux, à sa gauche Marpheux. Et Alys et moi, face à face en bout de table.


| Je vous en prie, prenez place. On va nous servir dans quelques instants un verre d’un vieux cru de mon père, de bouteilles des coteaux sud. Et le poisson ne saurait tarder pour l’entrée. |



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 345
Membre du mois : 8
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptyMer 5 Fév - 21:00

The Lannister Arrival
EXORDIUM.
Cette situation intimidait quelque peu Alys, qui n’avait pas l’impression d’être dans son élément. C’était quelque peu paradoxal. Elle se disait désireuse de voyager, mais dès qu’elle se retrouvait un peu trop loin d’un lieu qu’elle connaissait que trop bien, elle se sentait totalement déboussolée. Il fallait dire qu’elle avait ses petites habitudes, qu’elle aimait savoir où elle mettait les pieds, quand même bien elle avait envie de découvrir de nouvelles choses. Elle avait envie d’expérimenter, d’apprendre les histoires des lieux, leurs secrets… Il fallait dire qu’elle était excitée à l’idée de s’imprégner de Godric’s Hall. D’un autre côté, elle se sentait désemparée à faire quatre fois le tour d’un même couloir pour retrouver sa chambre ou le chemin pour se rendre au dîner. Il s’agissait des seuls points qui la dérangeaient réellement.

En arrivant dans la salle préparée pour le repas du soir, Gareth fut le premier à la complimenter sur sa robe. Il fallait dire qu’il était à l’origine de ce cadeau. Cet habit était celui qu’elle chérissait le plus dans sa malle. Les autres tissus semblaient si ternes à côté de celui-ci. Il permettait de maintenir son corps bien au chaud, alors que la matière dont elle était faite était presque légère comme l’air. Tout ceci la rendait bien agréable à porter et à toucher. Et puis, elle lui venait de son frère, ce qui faisait qu’elle ne pouvait que l’aimer davantage. D’un léger sourire, quelque peu embarrassée de tant de compliments, elle tenta de reporter l’attention sur Gareth et non pas sur elle. Mauvaise petite sœur qu’elle était… Ou maligne, cela dépendait du point de vue.

— C’est surtout grâce à Gareth. Je ne m’attendais pas à un aussi beau présent de sa part.

Non pas qu’il n’était pas généreux. Loin de là. Disons que pour elle, ce bien dépassait toute la générosité qu’elle aurait pu imaginer. Elle était heureuse et fière d’arborer les couleurs de leur maison en ce jour si important. Mais elle restait tout de même très angoissée à l’idée de se lancer dans cette nouvelle aventure. Elle avait pleinement conscience que ce repas était peut-être le début d’une longue série de moments qu’elle passerait en ce lieu. Et si elle n’était pas à la hauteur de ce que l’on attendait d’elle ? Elle ne savait pas trop quoi penser par rapport à tout ça. Se grattant légèrement la nuque, la jeune femme s’avança vers la table et prit place à la seule chaise qu’on lui avait laissé : celle en bout de table, en face de William. De quoi être plus gênant. Elle redressa son regard vers lui et lorsqu’elle croisa ses iris azur, elle reporta instantanément son attention sur le contenu de son assiette. Le feu lui monta aux joues, alors qu’elle se remémora ce qui les attendrait dès qu’elle aurait un moment pour lui parler à l’écart.

— Dites-nous, Lord Potter et Lord Marpheux, quels sont vos nouveaux projets, après la libération de Godric’s Hall ?





family is power.




Alys Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de la princesse Jeyne Lannister
Âge du Personnage: 18
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alys Kenning
Loyalty and Bravery
Messages : 904
Membre du mois : 4
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : Kenning
Caractère : Immature ▪️ Enjouée ▪️ Moqueuse ▪️ Prévenante ▪️ Bavarde ▪️ Discrète ▪️ Maladroite ▪️ Têtue
Loyalty and Bravery
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptyMer 19 Fév - 15:33

Tout en regardant autour de moi, je me demande si ma sœur ou plutôt, quand ma sœur, finira par prendre possession des lieux et par devenir la lady de Godric’s Hall. Je le vois bien, à leur façon de se regarder, qu’il y a quelque romance dans l’air et, puisqu’il n’y a rien qui s’oppose à cette union, je suis heureux de voir que cela peut fonctionner entre eux. Sans compter que cela ne fera qu’assoir l’approbation Lannister sur ce que peut faire William, tout comme notre visite en ces lieux.

Et j’écoute les échanges, avec plus ou moins d’attention, esquissant un sourire à voir ce mélange de protocole et de familiarité que nous formons tous ensemble. William est un ami. Un très bon ami. Et je suis ravi de voir comment les choses s’arrangent pour lui. Surtout que Meg a pris cette histoire très à cœur. Pourtant, je ne peux m’empêcher de me fendre d’un sourire un peu moqueur à le voir rougir comme un enfant quand il parle à ma sœur. Décidemment, il va lui manger dans la main. J’espère qu’elle n’en abusera pas trop, même si je peux que trouver la situation des plus divertissantes.

Je suis quelque peu freiné dans mon élan à l’arrivée du reste des invités, ne souhaitant pas m’attirer les foudres de mon épouse qui trouverait que je me moque un peu trop. Ma main effleure la sienne lorsque nous prenons place à table et, une fois que nous sommes tous installés, que les verres ont été remplis par le vieux cru évoqué par William, je finis par me lever en toussotant, un large sourire flottant sur les lèvres. « N’ayez pas peur, je ne vais pas me perdre en long discours. Mais je crois qu’il est important de marquer le coup, d’une façon ou d’une autre. Et puis, je compte sur les personnes présentes pour me lancer quelque met au visage si je me fais trop… impertinent. Ou familier. Mais difficile de faire autrement en étant en si bonne compagnie. » Mon regard s’attarde sur les uns et les autres avant que je ne reprenne, levant mon verre en direction de William. « Je voudrais juste… fêter l’avenir. Celui qui se dessine aussi. Pour William. Et pour les siens. Qu’il soit aussi radieux qu’il le mérite. Ce sera un vrai plaisir d’assister à tout ce qui t’attend mon ami, sois-en assuré. »

La soirée promet d’être joyeuse, animée. Et l’avenir tout autant pour eux. J’ai un bref regard en direction d’Alys vers qui j’incline la tête, comme pour confirmer ce que je lui ai déjà dit. Son avenir lui tend les bras si c’est bien celui qu’elle souhaite. Quant au reste, nous verrons bien demain ce qui nous attend.

Spoiler:
 


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 5054
Membre du mois : 45
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
The Lannister Arrival Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptySam 22 Fév - 1:31

Il serait mentir que de dire que Megara n'était point habituée à se voir vanter sa beauté, ses atours, son charme, et tout ce qui va avec. Elle était Princesse, après tout : née ainsi, et élevée ainsi. Et il serait également mentir que de dire que cela glissait sans cesse sur elle comme des gouttelettes d'eau sur les ailes d'un oiseau. Car on avait beau vouloir se détacher des compliments pour ne point les laisser vous monter à la tête, il n'en demeurait pas moins qu'il était toujours plus ravissant de se voir vanter plutôt que de se voir conspuer, et ce pour des raisons évidentes. De toute façon, sans doute tout ceci ne dépendait-il jamais que de la personne face à vous. Nombreux étaient les courtisans qui pourraient passer leur vie à lui faire des courbettes et à se faire langues mielleuses à son sujet sans qu'elle ne leur accorde la moindre réelle once de franchise, pour peu qu'ils soient connus pour lécher les bottes de tout le monde. Lord Potter, en revanche, était un jeune homme dans lequel Megara voulait bien placer une pièce concernant l'honnêteté et la loyauté. Et cela ne tenait pas uniquement au fait qu'il lui avait fait bonne impression et qu'elle avait pris fait et cause pour lui. En vérité, le fait que ses parents l'incitent à suivre son instinct, le concernant, l'avait poussée à se dire qu'elle ne se montrait ni trop naïve ni trop crédule au sujet de William Potter. Ce qui était une bonne chose et un bon indicateur, elle qui, bien qu'elle avait été élevée au milieu d'une foule de courtisans aux dents longues, n'en avait pas moins toujours gardé une certaine candeur qui pouvait tout autant passer pour un atout que se révéler une tare répréhensible.

Alors ses compliments lui vont droit au cœur, ce qu'elle ne manque pas de lui signifier en courbant légèrement la tête et en souriant. De la même façon, le fait qu'il lui réserve une place d'honneur ne peut que la conforter dans la certitude qu'il s'agit d'un noble jeune homme, qui connaît encore le sens des convenances sans que les aléas que la vie lui a fait subir les lui ait fait engloutir dans les tréfonds d'une âme tourmenté ou désabusée. Ce qui aurait été un grand malheur, car il était encore si jeune ... Cela aurait sans doute été du gâchis, mais dans le même temps, Megara savait que la somme de ses propres tourments ne pouvait point être prise comme instrument d'estimation ou de comparaison avec les tourments qui avaient touchés William Potter. On ne peut comparer ce genre de choses, et cela aurait de toute façon été tout autant cruel que ridicule et déplacé. S'installant donc à la place habituellement destinée au maître de maison, la jeune femme se fit attentive, polie, courtoise et patiente, jusqu'à ce que chacun prenne à son tour place autour de la table. Dans le même temps, voilà que Gareth entreprenait de se lever et, ce fut plus fort qu'elle, mais Megara posa un instant un regard quelque peu prudent sur la personne de son mari. Il fallait dire que, comme il le sous-entendait si bien, il n'était pas aussi à cheval et aussi respectueux qu'elle de l'ordre et des convenances, sans pour autant que cela ne fasse de lui un vil rustre qui n'avait aucun sens des conventions et qui se complaisait à s'ébrouer dans la fange de l'impolitesse et de l'irrespect. Alors, oui, sans doute retint-elle son souffle, un instant, comme brusquement consciente du fait qu'elle ne pourrait guère se cacher derrière qui que ce soit, ici, pour représenter une caution morale et monarchique plus imposante qu'elle. Sa mère et son frère étaient demeurés à Castral Roc, là même où, aux dernières nouvelles, son père était encore malheureusement toujours alité, dans un état entre vie et trépas. Ici, elle représentait les siens. Ici, elle se devait donc de ne pas laisser un représentant de la Couronne dire et faire n'importe quoi. Mais ici, sans doute Gareth était-il surtout présent en tant que frère plutôt qu'en tant que responsable de quelque mission royale. Alors, elle lui devait bien le fait de le laisser se réjouir de ce qu'il voulait, surtout qu'il se tenait bien. L'observant finalement un instant en souriant, elle ne manque toutefois pas de lever son verre à son tour. ❧ Je ne peux que corroborer les dires de mon époux, non sans ajouter que la Maison royale des Lannister souhaite une longue vie et une longue prospérité à votre Maison, Lord Potter, si lourdement endeuillée. Et je ne peux dès lors que vous incitez à croire, plus que jamais, en la véracité de la devise des vôtres. Vous survivez, oui. Que cela puisse durer pour des générations et des générations à venir. ❧ Posant ses lèvres sur sa coupe, la jeune femme adresse un regard complice et vif à son époux. Voilà une preuve bien assumée et bien assurée qu'elle parvenait à tenir ses promesses : elle était venue jusqu'ici avec lui, acceptant enfin de ne plus uniquement être une jeune mère. Et elle espérait qu'il ne ferait qu'applaudir ses efforts. En privé, bien sûr. Et si c'était comme il se devait, ce serait encore mieux.


Hear us Roar

The real happy endings come after a story with lots of ups and downs...

The Lannister Arrival Meg_toto
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Megara Lannister
Messages : 3325
Membre du mois : 4
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptyDim 8 Mar - 12:24

Le vieux soldat voyait devant lui une étrange soirée débuter. Le jeune seigneur de la maison Potter, même s'il ne semblait pas aussi appeuré que lorsqu'Edwin l'avait rencontré, semblait un peu mal à l'aise chez lui. Le Cornelion observait la situation d'un peu plus loin, à voir la façon dont lui et la jeune Kenning semblait presque intimidé par l'autre était un jeu plutôt amusant. Mais bref, cette soirée était pour accueillir la famille royale à Godric's Hall, ceux-ci venaient féliciter le jeune Seigneur pour le retour à la tête de son domaine.

Le jeune Seigneur semblait heureux ici, finalement il invita la petite assemblée à se mettre à table. La princesse avait la place de maîtresse de maison, son mari d'un côté, le vieux Marpheux de l'autre. Un moment de calme après la reconquête de son domaine, Lord Potter l'avait bien mérité. Pour sa part l'ancien bras droit d'Arwin Lannister ne peu s'empêcher de se questionner. Aussi bien sur l'avenir de Loren Lannister, que sur ce qui va advenir du royaume à sa mort. Le Roi Lyman sera-t-il prêt ? La guerre viendra s'inviter quand dans cet échiquier déjà bien rempli ? Qui est à l'origine de ces attentats ? S'arrêtera-t-il simplement au Roi actuel ? Combien de Roi Edwin allait voir défiler sur le trône ?

La jeune Kening finit par s'adresser au Seigneur de la Maison Potter et à celui de la maison Marpheux. Tirant Edwin de ses pensées, pour lui demander ce qu'il prévoyait de faire, une fois qu'il aurait quitter Godric's Hall. Edwin n'eut pas vraiment à réfléchir, il y avait déjà pensé et savait ce qu'il ferait, il le savait plus ou moins depuis qu'il avait quitté Cendremarc. Il ne voulait pas déjà retourner dans sa retraite, plus le temps passait, plus il se disait qu'il n'aurait probablement pas du à l'origine.

« Je vais retourner à Castral-Roc. Si mes vieux os peuvent aider le Roi et le Royaume d'une quelconque façon, je ne vois pas autre chose à faire pour moi. »


Et si il avait raison sur ce tonnerre grondant, alors l'Ouest aurait besoin du soutien de ceux ayant déjà vu les flammes de la guerre. Avec Loren Lannister dans cet état et une génération de privilégié venant à prendre la place des puissants, l'expérience des anciens pourraient faire la différence dans les batailles, sièges et campagne à venir. En espérant que l'Ouest n'ait pas à enterré son Roi alors que la guerre s'annonce. Car malgré tout le respect que le vieux Marpheux pouvait avoir envers la Reine et le Prince, ni l'un ni l'autre n'a commandé lors de la guerre. Loren a commandé, a suivit et a apprit la guerre, Edwin est bien placé pour le savoir, lui ayant déjà enseigné quelques petites leçons lorsqu'Arwin en avait marre de son fils. Si l'armée de l'Ouest était riche, bien équipée et possédait des ressources que les armées épuisées des autres royaumes avaient perdus, elle commençait clairement à manquer de généraux expérimenter, tel était le prix de cette paix si chère au cœur du Roi Loren. Tel était le prix de cette erreur qu'il avait commise il y a vingt ans.

Ser Kening se lève, après un bref discours célébrant le retour du Potter et ce qui allait arriver, il est rejoint par la princesse qui affirme le soutien de la couronne au jeune Seigneur. Si Edwin lève son verre à son tour, il ne dit guère plus. L'espoir dans les mots du jeune Kenning lui paraît superflu et faux. Demain ne sera pas baigné dans la lumière et l'or, mais dans le rouge du sang et des flammes. La seule musique qui raisonnera dans les contrées allant être celle des tambours et du fracas de l'acier. Edwin en était persuadé.


The Lannister Arrival 1564073398-signature

Edwin Marpheux

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Edwin Marpheux
Cornelion
Messages : 266
Membre du mois : 11
Célébrité : Jeremy Iron
Maison : Marpheux
Cornelion
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival EmptyMer 25 Mar - 14:17

Coteaux sud et poisson d’entrée… Repas simple, sans trop de fioritures, et qui ne manquerait pas d’être servi dans ce qu’il pouvait rester de bonne vaisselle. L’argenterie familiale, payée ou frappée depuis la production de nos mines dans l’éperon rocheux sur lequel la ville était sise, avait été abîmée. Ces rustres ne connaissaient que la guerre et certainement pas les usages de la bonne société ; couper de la viande trop dure dans de la vaisselle en argent, avec des armes trop tranchantes, ne pouvait que les griffer et les abîmer. Certaines étaient un peu cognées et bosselées. Toutes en tout cas n’avaient pas encore pu être polies pour retrouver leur lustre d’antan. Cela ferait bien l’affaire, d’autant que les coupes avaient elles pu être nettoyées et huilées puis rincées ; elles réhaussaient la pauvre décoration de table. Quant au plat, de grands tranchoirs suffisaient. Je savais bien qu’en temps normal j’aurais sans doute à rougir de ce genre de décorum, mais je ne pouvais pas faire autrement et les circonstances étaient bien spécifiques.


Plus que tout, je ne souhaitais pas que Alys puisse se leurrer de quelque manière que ce soit sur l’état de Godric’s Hall et de ce que signifierait vivre ici, avec moi. Je ne voulais pas lui mentir, ou travestir la vérité compte tenu de l’engagement que je lui avais demandé de prendre. Alys m’interrogea ainsi que Lord Marpheux sur nos prochains projets alors que l’entrée était servie et que nous pouvions commencer à la déguster. Mais Gareth porta ce qui ressemblait à un toast et je levais mon verre.



| Vous êtes trop bons avec moi ; c’est au nom de ma maison et de ce qu’elle représente encore que je vous exprime ma gratitude éternelle pour votre aide, et pour votre confiance. En particulier vous concernant, Altesse. Vous avez été la première personne à m’affirmer votre soutien, qui ne s’est jamais dénié depuis. | Je m’inclinais bassement devant elle, avant de me rassoir.


Le poisson était très bien cuisiné, croustillant à souhait et fondant à l’intérieur, garni de beurre et d’herbes récoltées non loin des tourbières près de la rivière qui passait derrière le bourg en contrebas. Je me penchais vers Lord Marpheux.


| Je vois ce que vous voulez dire, monseigneur. Je sais ce que je dois au Roi et à toute la maison Lannister. S’ils m’appellent, je viendrais. Sans hésiter ; sans eux je n’aurais plus de maison, et pas d’avenir. Je prendrais mes dispositions pour que les travaux puissent être conduits sans moi si cela devait arriver… |


Difficile, durant le reste du repas, de se concentrer sur autre chose que ces regards par-dessous, échangés avec Alys Kenning. Mais la conversation, tantôt légère, tantôt plus sérieuse, eut au moins le mérite de parfaitement rythmer le repas jusqu’au moment où vint le moment de se séparer. Je me levais alors.


| Altesse, dame et messires, mes gens vont pouvoir vous accompagner jusque vos quartiers. Je vous remercie encore de l’honneur qu’est pour moi votre visite. Si elle y agrée, je vais raccompagner moi-même Dame Alys ; il y a un sujet pour lequel je voudrais l’entretre… L’entretete… L’entretenir. |


[HJ Fin pour moi aussi, good game !]



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 345
Membre du mois : 8
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: The Lannister Arrival   The Lannister Arrival Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
The Lannister Arrival
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Les Frontières-
Sauter vers: