Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -48%
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour ...
Voir le deal
68 €

Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyLun 6 Juil - 21:26


Flowers
Mayelle

Maison : Bâtarde de la maison Tyrell
Profession : Femme de chambre et demoiselle de compagnie d'Aylena Tyrell.
Lignée : Bâtarde de Kenan Tyrell et de mère inconnue (décédée).

Date et lieu de naissance : En l'an -19, dans le Bief.
Caractère : Intelligente - Insolente - Courageuse - Téméraire - Aventurière - Sauvage - Loyale - Curieuse

Célébrité : Alexandra Dowling
Crédit Avatar : cece (tumblr)



Mayelle & la situation de Westeros




Que pensez-vous de la situation tendue entre les différents royaumes de Westeros? Vous sentez-vous concerné? Ma place a commencé dans les cuisines et elle aboutie en tant que femmes de chambre. La tension, je ne la sens qu'à travers les regards de tous ces gens qui m'observent et qui me jugent parce que je suis une bâtarde. Me voilà enchaînée au Bief et au château, n'ayant pour aucune autre occupation que de savoir si les cheveux d'Aylena sont bien coiffés et si les casseroles sont propres. Alors non, je ne me sens guère concernée par les rapports entre les différents royaumes de Westeros.

Êtes-vous loyal à votre Royaume, à la famille régnante, ou seriez-vous plus... Electron libre? Oui et non. Pour ainsi dire, ma loyauté ne revient pas à une maison, elle revient aux gens que je juge de valeur. En somme, ma loyauté ne revient qu'à ma demi-sœur, Aylena, la seule qui m'a toujours considérée comme un membre de la famille à part entière. Si je suis loyale à mon père ? Je ne pense pas. Si je le suis au roi du Bief ? Oui, bien entendu.

Si jamais la guerre venait à toucher votre région, quelle serait votre réaction? Ma première réaction, ce serait de trouver le moyen le plus adéquate d'assurer la sécurité d'Aylena. Il n'y a rien qui compte plus qu'elle dans ma vie. Sa survie m'est primordiale et je serai capable de tout faire afin qu'elle ne soit exposée à aucun danger. Même si je suis d'une nature sauvage, mes intentions ne sont pas belliqueuses et je ne souhaiterai que l'arrêt de la guerre sur nos terres.

Vous avez sûrement entendu parler de l'embuscade tendue par Harren le Noir à Aegon Targaryen, que pensez-vous d'un tel acte? La lâcheté et la couardise. Ce sont les deux seuls termes qui me viennent à l'esprit quand on évoque l'embuscade de Harren le Noir. Les écrits de Westeros content des combats épiques et le sens de l'honneur. Mais cet homme nous prouve le contraire et l'ignominie de son acte me laisse un goût âcre sur le bout de la langue. Je n'y connais guère en politique et en stratégie, mais je sais reconnaître quand un homme a de la valeur ou quand il en est dépourvu.



(c) butterflydarlin (c) butterflydarlin (c) butterflydarlin


Mayelle & les autres





(c)Crédit Aylena est sa demi-sœur, mais plus que tout, elle a été son principal soutien. Si elle n'obtenait que le mépris des gens du château et de son père, Aylena prenait soin de la convier à ses jeux et de faire d'elle autre chose qu'une bâtarde. Aujourd'hui, la petite princesse a su exercer suffisamment d'influence sur ses parents pour que la bâtarde quitte les cuisines et devienne sa demoiselle de compagnie. Elle reste toujours une servante, mais uniquement au service de la princesse. En somme, Mayelle lui doit tout et son allégeance lui revient de droit. Elle fera tout pour la protéger et veillera à rester constamment à son côté.
Aylena Tyrell - Demi-soeur



(c)Crédit Le père de Mayelle. S'il n'était clairement pas dans ses projets de ramener sa bâtarde au château, il y fut contraint et forcé par les événements. Aucune affection, aucune tendresse de la part du souverain pour cette enfant qui n'était pas de lignée pure. La ressemble écrasante entre la mère et la fille y jouait-il ? Ainsi la pression que la reine exerçait sur le père suite à cette honte qui lui infligeait. Jamais aucun n'échange ne s'est effectué entre hormis. Pour Mayelle, Kenan n'est nul autre qu'un étranger qui n'a jamais réussi à lui adresser la parole. Leur proximité est plus importante depuis que la bâtarde est la servante d'Aylena, et elle ressent bien la réserve du prince concernant cette décision. Par chance pour la jeune fille, il ne peut rien refuser à la princesse.
Kenan Tyrell - Père



Mayelle & Bloody Crown



Salut moi c'est Marion. J'ai découvert BC grâce à la joueuse de Smaug et Aylena qui n'est autre que ma coloc. Ça aide Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  1698932253  J'aime beaucoup écrire principalement, mais aussi lire. La base Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  3518595352  Sur Bc, j'aime bien j'admets que j'adore le design et la manière dont le forum est constitué. C'est très structuré et les gens sont adorables *-* mais j'aime pas trop par contre J'admets que pour l'instant, je n'ai pas vraiment fait gaffe :') J'ai bien pris connaissance du règlement intérieur. La devise du forum est


Dernière édition par Mayelle Flowers le Mar 21 Juil - 14:01, édité 9 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyLun 6 Juil - 21:27

“Life and death are always so mixed up together, in the same way some beginnings are endings, and some endings become beginnings.”




+ The Last Goodbye

Les boucles sauvages de l’enfant volètent tout autour d’elle tandis que ses pas foulent le sol en courant. Une chaude journée d’été s’est levée sur le Bief et à peine ses yeux se sont-ils ouverts à l’aube qu’elle était partie à l’aventure. Du haut de ses quatre années, la brune est d’une témérité et d’une insouciance qui impressionnent et inquiètent sa famille. Ses prunelles aussi claires que de l’eau de roche parcourent la nature qui se trouve autour d’elle, ses pas se perdent dans les hautes herbes et son rire s’envole dans le vent.

« Mayelle ! » s’écrie une voix que l’enfant reconnaît clairement. « Mayelle, reviens immédiatement ! »

A cette injonction, le seul désir de la capricieuse enfant est de prendre son envol encore plus loin, d’aller explorer toujours davantage et d’approcher de l’horizon ; mais quelque chose dans l’intonation de sa grand-mère lui indique qu’il faut qu’elle revienne. Faisant fi de sa robe, elle s’élance à la rencontre de sa vieille dame sans relever ses jupons qui soulève prestement l’enfant dans ses bras afin de s’assurer qu’elle ne puisse pas repartir ailleurs comme il était d’accoutumé. La brune se met à babiller dans un langage qu’elle seule peut comprendre, se lançant dans le palpitant récit de toutes les créatures étranges qui peuplent son imagination. La grand-mère n’écoute que d’une oreille distraite, bien plus préoccupée par le retour à leur chaumière ; et ce n'est que quand elles passent le seuil de la porte, que Mayelle se décide à taire son monologue.

Ici, l’atmosphère qui plane est autrement différente. Si le soleil brille au-dehors, il paraît qu’il s’est éteint à l’intérieur de la chaumière. Les visages sont graves, les mines baissées. Quand les pieds de l’enfant retouchent le sol, Mayelle contourne son oncle et sa tante, pour parvenir au chevet de sa mère ; corps au teint diaphane étendu sur le lit comme s’il s’agissait de sa dernière demeure. Longuement, la petite se plonge dans l’intense contemplation de ses lèvres transparentes, des cernes qui bordent ses yeux et de l’agonie qui voile ses prunelles opalines. Elle amorce un pas pour s’approcher plus près, mais c’est là qu’elle fait cas de l’homme qui se trouve agenouillé au pied du lit. Sa carrure imposante et sa mâchoire carrée forcent l’admiration et la crainte de la petite fille. D’aucun prétende qu’il s’agit de son père, mais les absences régulières de ce dernier la font douter de cette vérité. Ses yeux repèrent leurs mains entrelacées. Leurs regards s’épousent avec intensité jusqu’à ce que les yeux de la mère soient voilés par la mort. Dans le silence sinistre qui plane dans la chaumière, un léger sanglot ébranle la montagne qui se tient toujours prostrée aux côtés de la morte. Néanmoins, ses pleurs sont rapidement réprimés. Il se lève brusquement, ce qui fait reculer l’enfant d’un pas. Ses prunelles d’azurs s’attardent sur le chagrin qui assombrit les traits du guerrier où une épée ceint à sa ceinture. Très vite, son attention se reporte sur sa mère dont elle ne comprend pas l’immobilité. Elle s’approche avec un peu plus d’assurance, secoue sa main inerte avant de réaliser qu’elle est aussi glacée que les neiges.

« Vous ne pouvez pas partir ainsi, votre altesse ! s’interpose la grand-mère, ce qui ramène l’attention de Mayelle vers le groupe d’adultes.
- Que souhaitez-vous de plus ? Elle est morte, lâche sombrement l'homme.
- Et l’enfant ? C’est la vôtre. »

Un long silence s’installe durant lequel tous se défient du regard. La tension est palpable, même pour Mayelle qui ne comprend pas que son sort dépend de l’issue de cette conversation. Un bref instant, celui qui est son père la regarde avant de baisser les yeux, lui au front si volontaire.

« Sa place est ici. Avec sa famille, annonce-t-il.
- Elle ne peut rester. Personne ne pourra s’en occuper. Mes jours à vivre sont aussi comptés que ceux de l'enfant si elle reste ici, renchérit la vieille femme.
- Et nous ne pouvons la prendre avec nous, mon prince. » surenchérie la tante. « Nous avons bien trop de bouches à nourrir. Il s’agit de votre fille. »

L’homme secoue la tête, indécis. Son regard se porte sur chaque personne qui réside dans cette pièce. Finalement, un soupir désolé s’échappe d’entre ses lèvres.

« Elle ne sera rien de plus qu’une bâtarde.
- Être la bâtarde d’un prince vaudra bien plus qu’être considérée comme l’orpheline de la traînée du village. »

Une fois encore, c’est un silence qui répond à la sentence irrévocable de la grand-mère. Personne ne veut de l'enfant, et pourtant, il faudra bien que l’un d’eux cède. Au terme d’une longue réflexion, le roi se tourne vers l’enfant qui paraît comprendre l’enjeu de la situation. Il s’avance vers elle, et avant même qu’elle n’ait pu réagir, la soulève dans ses bras.

« Mama ? » lance-t-elle à l’adresse de sa grand-mère dont le visage reste impassible. Elle réitère son appel tandis que l’homme l’amène dehors, mais personne ne réagit « Mama ! »


+ I saw the light fade from the sky, on the wind I heard a sigh

Les semaines de cheval ont mis ses membres à rude épreuve, mais l’enfant se refuse à montrer le moindre signe de faiblesse ou même à pleurer ce départ qu’elle ne comprend pas. Pourquoi l’avoir laissée partir avec un étranger ? Pourquoi se retrouvait-elle aussi loin de sa famille ? L’homme qui se dit être son père lui adresse à peine la parole. Bien qu’il ait tenu à la prendre avec lui sur sa monture, il la délaisse rapidement à son second sitôt qu’il pose le pied à terre pour la nuit. A mesure de leur périple, le paysage change et la mer apparaît à la proximité de Hautjardin. Mayelle s’est assoupie dans les bras du guerrier quand de l’agitation la réveille. Immédiatement, tous ses sens sont en éveil dans ce territoire qu’elle ne connaît pas. Si autrefois, elle ne rêvait que de toucher l’horizon du bout des doigts, l’inconnue l’insécurise. Ils ont passé le pont-levis et les voilà dans l’enceinte du château. Autour d’elle, tout n’est qu’opulence et richesse. L’arrivée des guerriers et du prince est acclamée, ce qui incite l’enfant à se cramponner plus fermement au bras de son père qui la rapproche de lui. Même si l’affection n’est pas décelable, il la protège néanmoins. Bientôt, le pied du guerrier touche à terre et il fait descendre Mayelle par la même occasion. Fortement intimidée, cette dernière s’accroche à sa ceinture tandis qu’elle trottine derrière lui. Elle voit le petit groupe qui se forme de deux jeunes hommes, d’une femme d’âge mûr et d’une petite fille aux cheveux aussi blonds que les blés. A peine les yeux de la dame se sont-ils posés sur Mayelle que ses traits se chargent de contrariété. En les voyant tous ici rassemblé, d’une si belle apparence et richement habillés, elle sent que son apparence jure avec le reste. Le souverain accorde mille tendresses à ses enfants, avant de chercher à entraîner sa famille à l’intérieur pour une sérieuse discussion. La brune s’apprête à le suivre, mais la blonde a pour charge de s’occuper d’elle. Mayelle effectue un mouvement de recul quand les doigts de la princesse viennent entrelacer les siens. Son regard se fait méfiant, contrastant avec le sourire éclatant et confiant de la blonde.

«  Viens, je vais te montrer les jardins ! »


+ As the snowflakes cover my fallen brothers

Onze longues années avaient passé. Longeant la côte, Mayelle saute de rocher en rocher. Les vagues écumantes viennent s’écraser sur les récifs de Hautjardin, éclaboussant le bas de sa robe. Un instant, elle s’immobilise et ses yeux se ferment. Ses bras s’écartent et elle respire les embruns de la mer, laisse le vent s’engouffrer dans ses mèches rebelles et le sel marin caresser doucement son visage. Un sourire satisfait étire ses lèvres alors qu’elle sent un sentiment de liberté l’envahir. Bonheur fugace qu’elle tente de renouveler autant de fois qu’elle le peut. Régulièrement, elle s’échappe des cuisines et s’offre de longues escapades. Durant ces heures-là, personne n’est là pour lui donner d’ordres, elle n’a pas à s’inquiéter de la propreté du château ou du moindre désir de la noblesse. Ce ne sont des instants qu’à elle où elle a la liberté de rêver sa vie comme elle aurait souhaité qu’elle soit ; affranchie de toute contrainte et une aventurière qui parcoure le territoire de Westeros pour en découvrir tous les secrets.

Quand ses prunelles caressent de nouveau le paysage, c’est pour se poser sur l’horizon. Du bout des doigts, elle tente de le frôler, de s’en emparer, mais il lui semble encore si loin… Puis au terme de sa rêverie solitaire, elle réalise que le soleil amorce déjà sa descente derrière les récifs. Le dîner ! Elle pouvait bien songer à sa liberté, elle ne lui était pas encore acquise. Elle relève précipitamment ses jupons et regagne la place. Elle n’attend pas une seconde de plus pour s’élancer dans une course effrénée afin d’atteindre le château avant que son absence ne se fasse remarquer, d’autant que la chef de cuisine était constamment sur son dos. Dans sa course, elle attrape quelques herbes sans prêter attention à leur nature. Le ciel est déjà d’ambre quand elle s’engouffre par la porte du personnel. La jeune fille tente de se faire aussi petite que possible, mais une main l’agrippe par la taille. Elle n’a pas le temps de se défaire qu’elle est plaquée contre mur et tente de se défaire, reconnaissant parfaitement la personne qui était à l’origine de sa captivité.

« Jhonas, va-t-en ! » le sermonne-t-elle, ce qui provoque l’hilarité chez lui. Son visage se crispe.
- Tu es encore en retard la bâtarde. Tu crois que cette grosse truie ne l’aura pas remarqué ? Elle hurle dans les cuisines depuis des heures. Crois-moi, tu ferais mieux de t’enfuir. » lâche-t-il sur un ton moqueur, ce qui fait lever les yeux au ciel de Mayelle. Elle tente de se dégager mais sa poigne est trop forte, ce qui fait bouillir la servante de rage. Il se met à désigner l’herbe qui se trouve enserrée entre ses doigts. « Tu crois que tu vas arriver à te faire pardonner avec un bouquet ? »

Une nouvelle fois, un large sourire étend ses lèvres. Ce garçon, Mayelle ne l’aimait pas et elle ne l’avait jamais porté dans son cœur. Il prenait toujours un malin plaisir à la brimer ou à se moquer d’elle. Avec l’âge, la relation n’en devenait qu’un peu plus perverse. Toutefois, il en fallait plus pour qu’elle se démonte. Elle s’apprête à répliquer, mais une mince silhouette arrive près du duo.

« Ah Mayelle ! Je te trouve enfin » , s’égaye la sauveuse qui n’est nul autre que la princesse. Le soulagement traverse les traits de la brune que Jhonas relâche. Immédiatement, elle va rejoindre son amie et confidente. « Tu as trouvé ce que je te demandais ? »

Pour toute réponse, la bâtarde lève son bras et agite sa possession avec fierté. C’était bien à dessein qu’elle avait attrapé ces herbes au passage. Néanmoins… elle aurait sans doute pu être plus prudente, étant donné qu’il ne s’agissait là que de vulgaires fougères. La princesse et la servante se dévisagent quelques instants, se retenant de rire par la même occasion.

« Merci Mayelle pour… cette fougère. J’en avais grandement besoin.
- Je suis à votre service princesse. » répond-elle avec une révérence, fonçant directement dans les cuisines.

Certes, Mayelle était une bâtarde et peu était de ses amis, mais elle pouvait au moins compter sur une alliée ici : Aylena.


+ I will say this last goodbye

Dans le calme qui règne sur les lieux, un léger froissement de robe se fait entendre et des pas légers sur la pierre, ébranlant à peine la quiétude de l'aube. Le château est encore endormi mais il est déjà l'heure pour Mayelle de s'atteler à la tâche. Pressée dans ses occupations, elle prend un soin tout particulier à rassembler toutes les affaires qui offriront à la princesse un réveil agréable. Voilà quelques années que la servante avait quitté le vacarme des cuisines pour devenir la suivante d'Aylena et répondre au moindre de ses désirs, à la demande de cette dernière. Une décision qui n'avait guère enchanté le souverain et son épouse, mais par chance, leur affection envers leur unique fille avait suffi à avoir raison de leur réticence. Mayelle avait donc troqué l'odeur prenante des épices pour les fragrances de parfum, la rudesse du travail culinaire pour le maniement de la brosse à cheveux et les hurlements sauvages de la cuisinière pour les douces paroles de la princesse. Une liberté entière et complète lui était enfin accordée grâce à cette nouvelle place, même si elle ne négligeait en rien tous ces devoirs. Mayelle ne prenait pas soin d'une princesse, elle prenait soin de son amie.

Bifurquant dans un couloir pour parvenir aux chambres, ses bras chargés de linges fraîchement lavés et séchés, elle ne tarde pas à faite cas de la présence de Jhonas. Que faisait-il dans cette aile du château ? Elle l'ignorait, mais la servante comptait bien se priver d'une altercation avec son tortionnaire occasionnel qui prenait toujours un malin plaisir à la tourmenter quand leurs chemins venaient à se croiser. Par chance, la nature de Mayelle était suffisamment forte pour ne pas se laisser démonter par de quelconques brimades. Elle tourne lestement des talons, s'engagent dans un autre couloir avant que Jhonas ne la voit. La voie libre, elle n'a qu'à faire un détour pour parvenir à la chambre de la princesse. Rien qui ne semble au-dessus de ses forces. Néanmoins, elle accélère le pas, si bien qu'elle heurte un homme de plein fouet. Une partie de son linge tombe à terre. Se confondant en excuses, elle se baisse pour récupérer ses possessions ; mais elle eut tôt fait de stopper son geste en réalisant qui elle venait d'ébranler.

« Votre altesse... » salue-t-elle respectueusement en s'inclinant bien bas.

Le sentiment est toujours le même. En face de son prince, elle ne sent plus à sa place. Chaque brève rencontre avec lui, lui rappelle qu'elle n'est qu'une bâtarde et que ce n'est qu'ainsi qu'elle sera reconnue. Un frisson la parcourt tandis qu'elle sent le regard de son souverain la scruter. Elle ose tout juste relever le regard, et c'est d'un air empli de douleur et de réprobation qu'il l'observe. Sa seconde fille. Sa chair et son sang. Sa bâtarde et son erreur. Elle sent sa poitrine s'opprimer, comme sous l'effet d'un sortilège. Emprisonnée par l'intensité de son regard, elle baisse ses claires prunelles au sol, bien piteusement. Ce n'est qu'au terme d'un temps qui semble être une éternité pour Mayelle qu'il paraît émerger de ses sombres songes ; et, aussi silencieusement qu'il était arrivé, il repart. La servante ne s'accorde le droit de respirer que lorsqu'elle est certaine qu'il est suffisamment loin. Reprenant l'usage de ses jambes, elle s'élance jusqu'à la chambre d'Aylena où elle s'engouffre sans plus de cérémonie. Dans la pénombre, elle repère la chaise où elle dispose les vêtements de la princesse. Du linge, elle tire un bouquet de lavande qu'elle a cueilli lors de son escapade matinale et qu'elle dispose dans un vase, sur sa coiffeuse.

« Debout Aylena ! Il te faut te lever maintenant ! » la secoue la bâtarde en s'approchant des fenêtres pour en tirer les rideaux. La princesse grogne, mais la servante n'en a que faire. « Sais-tu que j'ai dû faire un énorme détour dans les couloirs afin d'éviter Jhonas ? Parfois, je ne peux m'empêcher de penser qu'il me suit. Imagines-tu ? Cet homme aura ma perte ! » raconte-t-elle sans guère de frayeur dans la voix. Elle vient retirer fort peu délicatement le drap qui recouvre le corps de l'endormie. « Allons, tu ne penses tout de même pas tenir le lit toute la journée ? Tu dois te préparer. Aujourd'hui, des hommes viennent pour te rencontrer. »

Des grommellements parviennent d'Aylena dont elle sait que le projet de mariage n'enchante guère. Son monde semble si doux et utopique que la servante en vient à l'envier parfois, mais la réalité se confronte toujours à elle d'une manière ou d'une autre.

« Je n'ai aucun désir de me marier. Où est l'amour dans tout cela ? »

Un léger soupir s'échappe des lèvres de la bâtarde. Ni excédée, ni peinée, juste fataliste. Tandis que la princesse est assise au bord de son lit, Mayelle s'agenouille devant elle, prenant ses doigts délicats entre les siens.

« Qu'importe l'amour, Aylena... Il finira par se forger avec le temps. » lui confesse-t-elle d'une voix qu'elle enveloppe de douceur. « Ce qu'il te faut, c'est un mari juste et loyal, un homme qui ne te fera pas de mal et qui te traitera bien. Il te faut un homme avec des valeurs. » argumente-t-elle. Ses prunelles se plantent dans les siennes. « Ne crains jamais l'avenir, car je serai constamment là pour te protéger. Ne crains jamais ton époux, car je serai toujours là pour l'empêcher de te nuire. Ne crains jamais d'être seule, car je serai toujours là près de toi, même quand les temps te sembleront les plus sombres. Nous avons débuté cette aventure ensemble, nous la finirons ensemble. »


Dernière édition par Mayelle Flowers le Mar 21 Juil - 14:13, édité 8 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyLun 6 Juil - 21:27

Bienvenue officiellement sur le forum!


N'hésites pas si tu as des questions :p




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30726
Membre du mois : 26
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyLun 6 Juil - 21:28

PREMMMMMS (EDIT : Ou pas, Torrhen le précoce est arrivé Suspect ) !!!! JE VAIS TE FAIRE SOUFFRIR !!! What a Face (ouais j'avais envie, surtout qu'après tu vas certainement me frapper... Ou pas, parce que je te fais peur Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  2432199214)

BIENVENUE ICI !!!! ET PUISSE LE SORT T'ÊTRE DEFAVORABLE Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  2310158611 (quoi, c'est pas le bon truc ?)
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyLun 6 Juil - 21:29

Bienvenue dans l'antre de la folie, Mayelle Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  3870582857
Amuse-toi bien ^^
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyLun 6 Juil - 21:30

Excellent choix d'avatar mademoiselle Very Happy

Bienvenue !


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something
Anders Martell

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Anders Martell
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 1422
Membre du mois : 0
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyLun 6 Juil - 21:35

Bienvenue à toi Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  1698932253

N'hésites pas si besoin Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  1248200772
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyLun 6 Juil - 21:42

Bienvenue parmi nous Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  1698932253
Hésites pas si tu as besoin Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  1248200772 et courage pour ta fifiche !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyLun 6 Juil - 21:47

Haaaan ! Merci à vous tous ! Vous êtes adorables ! Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  404323601 Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  3847665254
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyLun 6 Juil - 21:58

Bienvenuuuuuuuuuuue !
Bon courage pour ta fiche n_n !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyLun 6 Juil - 22:29

Quelle jolie demoiselle Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  404323601 Chouette avatar o/

Bon courage pour ta fiche Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  3847665254
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyLun 6 Juil - 23:04

Jolie Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  930523807

Bienvenue ici Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  3555750377
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyMar 7 Juil - 0:33

Je vous remercie ! Moi non plus, je ne connaissais pas cet avatar au départ, mais elle est tellement jolie que je suis tombée sous son charme Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  404323601 Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  3847665254
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyMar 7 Juil - 1:06

Bienvenue parmi nous =D

Bon courage pour ta fiche ^^
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyMer 8 Juil - 14:32

Gnn. Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  3847665254 Merciiiii Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  404323601
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyMer 8 Juil - 16:03

Mais c'est qu'elles sont toutes jolies les filles Tyrell :love:

Bienvenue en tout cas et bon courage pour la fichounette \o/
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyJeu 9 Juil - 1:34

C'est qu'on a été faites dans un joli moule Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  1698932253

Merciiiii en tout cas ! Hâte de pouvoir jouer avec vous tous ! Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  404323601 Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  2896906054
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyJeu 9 Juil - 3:58

Je ne ferais pas de mauvaise blague sur le moule alors What a Face
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyJeu 9 Juil - 21:00

Bienvenue petite fleur ! Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  66076523
Bon courage pour ta fiche ! Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  1698932253
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyJeu 9 Juil - 23:56

Roward : Étonnement, je viens de me sentir violée au plus profond de mon âme :')

Et merciiii Orys Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  404323601 Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  2896906054
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyMar 14 Juil - 11:38

Bienvenue sur nos terres Mayelle !! Very Happy
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyMar 14 Juil - 13:53

Merciiiii Irélia !! Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  404323601
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyMer 15 Juil - 10:17

Me voilà donc!


J'ai repéré quelques détails:
- tu parles d'Ayelina et non d'Aylena ^^
- les femmes de ta famille ne s'adressent jamais à ton père par son titre; prince; altesse etc
- Ton père est prince et non roi, Dorne étant une principauté et non un royaume ^^

Autrement c'est très bien, ta fiche est bien en phase avec celle de ta coloc :p




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30726
Membre du mois : 26
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyDim 19 Juil - 19:34

Tu en es où Mayelle?
Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 12980
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  EmptyMar 21 Juil - 14:15

Ouiiii ! Pardon, pardon, j'ai été débordée ces derniers jours et ça m'est totalement sorti de la tête :')

Mais j'ai fait toutes les modifications nécessaires. J'espère que maintenant, ce sera bon Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  404323601 Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  3847665254
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?    Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?  Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Mayelle Flowers + Do you remember who you were before the world told you who you should be ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Chroniques de l'ère de luttes :: Présentations des personnages :: Les fiches validées :: Fiches validées des membres disparus-
Sauter vers: