Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -44%
Lecteur de Cartes SD/Micro SD, USB Type C Micro USB ...
Voir le deal
8.99 €

Our Swords and Our Souls are Yours
MessageSujet: Our Swords and Our Souls are Yours   Our Swords and Our Souls are Yours EmptyMer 16 Oct - 21:09

Il n’y a pas de destin, mais ce que nous faisons. Un an plus tôt, l’Orage était en passe d’être conquis. Défaites sur défaites. Victorieux d’abord dans la Néra puis agressé depuis ses frontières ouest, de façon totalement imprévisible, par des armées Hoare qui avaient contourné la région de la Néra en passant par le territoire du Bief, jouant alors double jeu parmi ses voisins et anciens alliés. En quelques semaines à peine, le Prince Joren Hoare avait manqué de faire plier le royaume tout entier, accumulant deux victoire de rang, encerclant Accalmie mal défendue, et poussant enfin l’armée royale à battre en retraite depuis la Néra, avant de la vaincre et de tuer son Roi. Argella Durrandon avait passé des premières semaines difficiles. Vaincue près d’Accalmie, elle avait dû entériner l’alliance maritale avec Dorne pour pouvoir débloquer des renforts, dans son port bien protégé, et lancer la contre-attaque. Hésitant, Joren Hoare était trop loin pour agir, et apeuré à l’idée de rencontrer son destin dans le sud alors que Rhaenys et Moi attaquions enfin le Conflans malgré la défection du Val, il avait laissé passer l’opportunité d’en finir avec la Biche d’Accalmie une bonne fois pour toutes. Argella s’était montrée impétueuse et empressée… Mais elle avait su isoler, après des combats d’arrière-garde, l’Ost royal du Bief, pour en abattre son Roi et ses meilleures troupes. Son indépendance sauvé, le Royaume était malgré tout attaqué et mis sous pression, victorieux mais de justesse et battu à nouveau dans le Bief, Argella avait dû faire en sorte de consolider ses conquêtes de la Néra et ce qu’il restait de ses forces, avec le soutien de troupes de Peyredragon et d’une division du Nord, en attendant le Printemps. Plusieurs places de l’Ouest de son Royaume étaient alors tombées…


Avant de festoyer ce soir à l’invitation de la Reine, et alors qu’avec Rhaenys nous avions bien peu de sommeil à notre compteur, c’est assommés de fatigue que nous nous levions le lendemain de notre arrivée, avant de nous rendre en conseil de guerre. Nous n’étions pas venus pour faire de la politique ou de la diplomatie mais ces deux points étaient devenus impossibles à nier et à repousser de notre travail habituel ; notre existence même devenait politique, et nos relations étaient toutes devenues diplomatiques. C’était la malédiction qui suivait les têtes couronnées et qui allait de paire avec le pouvoir ; celui-ci permettait de vivre les plus grands accomplissements, de s’impliquer plus que jamais pour son pays… Mais il demandait beaucoup en retour.


J’embrassais Rhaenys sur le front, me levant plus tôt qu’elle, comme à notre habitude. J’allais voir les enfants, qui passaient entre les mains des Sombrindor et de leurs nourrices, pour les embrasser et les tenir dans mes bras quelques minutes, avant de m’apprêter et d’aller m’entraîner avec quelques Demalion. Sans Morsure, qui était trop puissante avec son acier valyrien ; j’aurais tué ces hommes autrement. Je suais une bonne heure avant de retourner me préparer, d’embrasser ma femme, de rire contre ses lèvres à sa plaisanterie. Elle pensait que j’allais pouvoir battre le Bief à moi tout seul. Mot pour détendre l’atmosphère… Encouragement que je prenais pour ce qu’il était, et moi de l’embrasser à en perdre haleine. La réalité, c’était que je vieillissais, et que je traînais la patte gauche, depuis le coup de poignard du Noir qui avait sectionné quelques ligaments. Tout avait fini par guérir, comme mon visage. Mais j’étais plus lent qu’autrefois. L’acier valyrien me permettait au moins de porter des coups imparables et j’avais l’expérience du combat, vingt-cinq ans quasi-ininterrompus… Cela devait constituer une espèce de record, quelque part. Je n’avais jamais été le meilleur guerrier, ou le plus bel esthète du maniement de l’épée. Mais durant toutes ces années j’avais tué plein de gens et malgré les cicatrices, personne ne m’avait tué moi.


Je terminais de m’habiller correctement, attendais que Rhaenys soit prête elle aussi, et marchais avec elle, encadrés de quatre Demalion, jusqu’aux appartements privés de la Reine Argella, eux-mêmes gardés. Quand on nous y fait rentrer, mon visage défiguré se fend d’un sourire, et je m’avance vers la Reine pour lui baiser la main. Mon attitude n’avait pas changé… J’espérais que la sienne non plus. Rhaenys m’avait expliqué ce qu’il leur était arrivé. Et j’étais dubitatif ; je ne savais pas à quel point l’événement pouvait avoir impacté leur relation pourtant si forte qu’il ne devrait y avoir aucun doute.



| Votre Grâce, il me plaît d’être enfin arrivé. Avant d’entamer notre réunion, je voulais vous remercier pour l’accueil qui nous est réservé. Les appartements sont très bien. Et j’ai trouvé la population tout à fait gagnée par l’effervescence de cette unité que nous incarnons, et qui se matérialise devant toutes ces colonnes d’hommes en armes. Mais aussi par l’adjonction de nos épées, Morsure et Noire-Soeur, à votre cause. Je suis ici pour tenir la parole que je vous ai faite, Majesté, celle de défendre l’Orage au péril de ma vie et d’en finir avec le Bief. Mon épouse ici présente est un bonus largement appréciable pour notre lutte… |


Regard de connivence, et sourire pour ma Dame.


| Avant de commencer la partie militaire, y-a-t-il des choses que vous désiriez que nous sachions avant le banquet de ce soir, ou même, concernant d’autres sujets ? |




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 32496
Membre du mois : 86
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Our Swords and Our Souls are Yours   Our Swords and Our Souls are Yours EmptyDim 20 Oct - 22:34








Our Swords and Our Souls are Yours
Rhaenys, Torrhen & Argella

Argella se leva aux aurores, comme à son habitude et s’attela à répondre à des missives qui avaient pris du retard. Elle avait été bien mauvaise élève ses derniers temps, trop obnubilée qu’elle était par les Puinés, puis par son retour en hâte après l’attaque du Bief. Mais elle restait concentrée sur l’objectif, et le voilà qui arrivait à grand pas : la Campagne de Printemps. Bien mal engagée en un sens avec l'incursion Hightower dans la Nera, mais les informations glanées par les espions à l’ouest étaient pour le moins une aubaine.

Lorsque Torrhen et Rhaenys entrèrent, la Durrandon regardait les cartes avec les sourcils froncés, aussi, elle releva la tête en soupirant la mine grave. Elle fit le tour de la grande table et s’approcha de ses hôtes et amis, mais avant qu’elle n’ait pu dire un mot, l’Empereur lui baisait la main et récitait un discours bien formel. Elle souleva un sourcil dubitatif. Là, tout de suite, elle avait terriblement envie de les prendre tous les deux dans ses bras et de les serrer très fort. Bon elle avait toujours peur pour Rhaenys, et même pour Torrhen en vérité, mais elle était absolument ravie de les voir et la perspective de faire la guerre avec le plus grand général que Westeros ait connu et la chevaucheuse des dragons la mettait en joie. Ainsi étala-t-elle sur ses lèvres un large sourire avant d’incliner brièvement la tête et de répondre.

__ Sire, votre grâce, mes amis, je n’ai pas de mot pour décrire la joie que j’ai de vous revoir tous les deux et de vous accueillir en ma demeure. Sachez que, même si ce qui nous réunit n’est pas heureux, enfin… hum. Donc, même si ce qui nous réunit n’est pas heureux, vous pourrez toujours vous considérer bienvenue ici, et faire comme chez vous en dehors de la politique et du protocole auquel la sagesse nous assigne. Je n’ai jamais douté de votre parole Torrhen, mais elle se concrétise à une hauteur que je n’aurais osé attendre de vous, je ne saurais jamais assez vous remercier de vous tenir à mes côtés pour reprendre mes terres à l’usurpateur et le mettre hors d’état de nuir. Quand à t… vous, Rhaenys, je heu… votre venue inattendue.

La jeune femme cherchait ses mots et c’était palpable qu’elle cachait quelque chose. De plus, elle cherchait la bonne position à adopter envers son amie si chère, mais sur laquelle elle ne devait désormais plus fantasmer. Elle avait tellement peur de craquer, de déraper à nouveau, et de faire n’importe quoi qu’elle préférait la tenir à distance. Pour l’idéal qu’ils construisaient ensemble, sans aucune doute le jeu en valait la chandelle, malgré le sacrifice de la chair, comme elle le lui avait dit, le plaisir était une chose précieuse, mais pas autant que l’amitié et pas autant que l’Empire des Royaumes Fédérés et leur statuts à chacun, surtout à l’aube d’une campagne sanglante..

__ Vous êtes un atout non négligeable dans la campagne à venir, et, il est bon de vous revoir. Mais…

L’impétueuse hésita un instant avant de lâcher ce qui lui serrait le coeur depuis qu’elle avait appris que Rhaenys venait. Même si elle ne pouvait nier que son aide serait précieuse, et pas seulement parce qu’elle était une guerrière dotée d’un dragon, mais aussi parce que ni son époux ni son amie ne pourraient prendre de risques inconsidérés en sa présence. Peut-être arriveraient-ils tous trois à se tempérer les uns les autres, à moins que ça ne soit l’inverse.

__ Je ne tolèrerais pas de perdre le moindre Braenaryon et surtout pas toi.  

La tempétueuse biche hocha la tête. Elle était toujours aussi belle, toujours aussi désirable.

__ Et heu…

La brune aux yeux céruléens jeta un regard à Thorren. ni l’endroit ni le lieu se dit-elle.

__ Voilà les cartes.

Argella fit signe à un serviteur de servir le petit déjeuner tandis qu’elle plaçait les armées du Bief et celles de la coalition selon les dernières informations qu’elle avait reçu.

__ Je pense que l’offensive initiale est prévue depuis l’ouest, Manfred envoie des troupes dans la Nera pour me faire réagir, pour que je découvre Accalmie en essayant d’aller arrêter les incursions. Il attend que nous bougions pour aviser et nous ne pourrons pas laisser la Nera sans défense et sans agir dans le Sud bien longtemps. Il ne s’agit pas que les Seigneurs qui ont ralliés mon père contre le Conflans retournent une fois de plus leur veste et nous coupe le ravitaillement. Techniquement nous auront toujours la voie maritime, mais politiquement et symboliquement, ce serait très ennuyeux. Il a envoyé une de ses armées combattre le Tigre qui est à présent en fuite et ses armées décimées. Je suis certaine que s’il passe, il reviendra avec des légions entières et une flotte gigantesque, nous ne pouvons pas nous permettre de le laisser rentrer chez lui afin de rassembler ses forces. De plus, si Manfred a fait une bonne part du travail, cela éviterait qu’il récolte tous les lauriers. Nous pourrions profiter des suite de cette bataille pour attaquer l’armée de Stakhouse, mais je crains que cela ne soit fort mal perçu. Cependant, pouvons nous passer à côté d’une telle opportunité ?

La Reine de l’Orage plongea son regard azur dans celui de Torrhen, n’osant pas trop le poser sur Rhaenys de peur d’être déconcentrée.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit



 
 
 


Spoiler:
 
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 826
Membre du mois : 0
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Our Swords and Our Souls are Yours   Our Swords and Our Souls are Yours EmptyLun 21 Oct - 21:25



Accalmie, An 1, mois 9, semaine 2



Je déposais un dernier baiser sur les jours de mes enfants avant de rejoindre ma chambre pour m’habiller. Dès mon réveil, j’étais allée les trouver, les tenir dans mes bras, sentir la chaleur de leur peau contre la mienne. Le voyage avait été bon. J’aimais voler, dormir avec pour seul toit un ciel étoilé. Le manque de confort n’était pas un problème.. S’il n’y avait pas eu mes enfants, j’aurais pu prolonger éternellement ce voyage. J’étais faites pour cela pour voler, dormir avec pour seul toit le ciel étoilé. Mon âme vibrait, s’enchantait lorsque mes pieds quittaient terre. Mais cette euphorie laissait place à un manque que je ne pouvais ignorer : celui de mes enfants. Je pensais que jamais je ne pourrais aimer autant que j’aimais Orys. Mais je m’étais fourvoyée : Athynea et Aeden dépassaient largement leur oncle. Je ne me sentais complète qu’à leur côté. Ils s’étaient emparés de mon coeur à l’instant où je les avais serrer dans mes bras. Mes plus grands amours. Mes plus grandes faiblesses. Si cela m’avait été donné, je serais restée avec eux. Mais mes obligations d’Impératrice me poussait à les laisser, non sans regret.

Nous ne mîmes pas beaucoup de temps à rejoindre les quartiers d’Argella. Nous nous étions salués à notre arrivée, mais nous n’avions pu échanger avec elle longuement. Torrhen et nos hommes étaient las de leur voyage, et de l’attente dont il s avaient fait part avant que je ne puisse les rejoindre. Nous étions éreintés, et nous avions eu besoin de nous retrouver, même si cela s’était fait à une heure plus que tardive. Les gardes orageois nous laissèrent entrer dans la pièce sans aucune hésitation et à peine l’avions nous fait que Torrhen saluait chaleureusement notre amie. Un sourire sincère naquit sur mes lèvres avant de rapidement se perdre face à l’hésitation qu’affichait clairement Argella. Je fronçais des sourcils, ne comprenant pas pourquoi elle se montrait aussi… Défiante à mon égard. Ses mots étaient le contraire de son attitude, même s’il ne me fallut que quelques instants pour en comprendre les raisons. Je soupirais sans un regard pour les cartes qui s’étalaient sur la table et dont la reine commença à détailler. Je fis un léger signe de la tête à Torrhen avant d’approcher la brunette, pour lui dire droit dans les yeux. C’est donc ainsi, qu’ici, nous accueillons ses amis ? A grands renforts de froideur, de titre ronflant, et de vouvoiement ? C’est là quelque chose que nous allons devoir changer. Chez nous, nous ne saluons pas nos amis comme ceci, mais comme cela. Lui dis-je avant de ma prendre dans mes bras, et la serrer doucement contre moi. Ne trouves-tu pas que cela est mieux? ajoutais-je avec un sourire avant de reculer d’un pas. Moi aussi je suis contente de te voir. Et si cela peut te rassurer, il n’est pas question qu’un seul Braenaryon reste éternellement ici. Je suis là pour m’en assurer. On m’avait déjà laissé derrière et deux des miens étaient tombés. Cela ne se reproduirait plus. Et il en va de même pour toi Barge. ajoutais-je avant de rejoindre Torrhen et regarder les dites cartes si intéressantes. Je me penchais sur ces dernières les examinant avec attention








Hēnkirī

Rhaenys Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Rhaenys Braenaryon
N'oublies pas qui tu es. Pense, crois, rêve et ose
Messages : 3201
Membre du mois : 0
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impériale Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
N'oublies pas qui tu es. Pense, crois, rêve et ose
Revenir en haut Aller en bas
https://injustice-hoc.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Our Swords and Our Souls are Yours   Our Swords and Our Souls are Yours EmptyVen 25 Oct - 13:40

Je me montrais disert et avenant, du moins je l’essayais. Ce n’était pas facile du tout de se montrer aussi ouvert qu’on pouvait l’espérer dans le sens où mon visage presque patibulaire, du fait des cicatrices, de la fourrure grisonnante et des marques diverses… Sans parler de la différence d’âge, qui pouvait me placer dans l’inconfortable position de celui qui impose au lieu qui discute, rébarbatif de facto pour quantité de jeunes gens parmi les plus impulsifs de la nouvelle génération, qui déjà jouait des coudes pour s’imposer, ou remplaçait l’ancienne à mesure des pertes subies à chaque bataille, à chaque coup bas de l’ennemi. Argella quoiqu’il en soit, a l’air d’être contente de se trouver là, et de nous revoir. Son sourire était communicatif mais bien conscient des déformations subies par mon visage, je ne souriais pas trop largement, me contentant d’une ouverture polie et joyeux, mais discrète, qui ne faisait que relever le coin de mes lèvres dont la commissure portait toujours, et à jamais, les stigmates d’une cruelle blessure reçue à Buron. Le sourire s’accroît tout de même un rien quand la perspective d’avoir à se battre semblait plaire à lajeune femme.


Je note aussi sa peur, tout de même, à l’idée que Rhaenys participe à la campagne. Et je sentais aussi la gêne monter en elle. Rhaenys m’en avait expliqué la raison. J’étais quand même ravi malgré son malaise qu’Argella soit capable de passer outre. Quelque part, j’étais quand même un peu triste et un peu gêné de la situation. Rhaenys et moi avions échangé des serments, bien avant notre mariage… Mais elle n’avait jamais succombé pourtant, à ce désir qu’elle savait non exclusif, chez elle. C’était étrange à concevoir, mais j’aurais presque été plus rassuré, quelque part, que Rhaenys ait effectivement son petit jardin secret, son intimité telle qu’elle me l’avait décrite.


Je devais arrêter mes digressions et me reconcentrer. Même si Argella Durrandon elle-même semblait éprouver le même genre de difficulté. J’aurais pu intervenir, mais était-ce vraiment à moi de le faire compte tenu de la situation? Je m’éclaircis la voix et toussote derrière mon poing serré. Rhaenys rompt la glace et là, je suis amusé pour de bon.



| Maintenant qu’il est acté que nous faisons partie de la même équipe sans réserve et sans ambiguité, il me plaît de vous dire, Argella, que je suis content, puisque je suis forcé de faire encore la guerre, de la faire avec vous. Et avec mon épouse. |


La discussion se déplace sur les cartes et je contourne, un peu raide dans ma patte gauche, la table jusqu’à pouvoir en lire les informations, et écouter l’idée dArgella. Elle avait raison concernant le Tigre.Il allait falloir sévir au plus vite sur ce qu’il restait de lui. Rhaenys avait aussi raison sur les défenses d’Accalmie.






~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 32496
Membre du mois : 86
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Our Swords and Our Souls are Yours   Our Swords and Our Souls are Yours EmptyDim 27 Oct - 2:13








Our Swords and Our Souls are Yours
Rhaenys, Torrhen & Argella

Sans hésitation, Rhaenys brisa la distance imposée par Argella et la prit dans ses bras. Après une brève hésitation, ceux de la Reine de l’Orage se refermèrent sur l’impératrice et elle la serra aussi fort qu’elle le put, probablement trop, retenant difficilement ses larmes car elle ne pouvait la repousser, leur amitié était intacte, mais son amour aussi, elle le savait à présent bien qu’elle avait cru pouvoir l’oublier durant les mois où elles avaient été séparées. Loin des yeux loin du cœur, mais sa venue n’en était que plus difficile car à chaque fois qu’elle la voyait son palpitant faisait des bonds dans sa poitrine tel un cheval fougueux rechignant à rester enfermé dans son box. Mais la blonde avait été claire, il n’y avait pas de place pour leur amour. La brune en profita pour respirer son parfum et s’enivrer un peu, juste un peu. Ses joues étaient juste un peu rouges lorsque Rhaenys s’écarta. Argella ne répondit pas. Était-ce mieux ou était-ce une torture ? Elle ne saurait le dire. Mais elle sourit lorsque la belle jeune femme dit qu’elle était justement venue s’assurer que son époux ne se sacrifie pas dans cette guerre. Sur ce point, l’Impétueuse était entièrement d’accord avec la Braenaryon et elle pensait que c’était effectivement plus prudent de rappeler régulièrement à Torrhen qu’il avait une femme et deux enfants encore trop petits pour perdre leur père, aussi vieux et balafré soit il. Elle leva un sourcil amusé en direction de Torrhen et reposa les yeux sur la femme de ses rêves avant d’éclater de rire à la dernière remarque de la chevaucheuse de Dragon.

La Durrandon s’éclaircit la voix histoire de passer aux choses sérieuses, mais décrocher son regard de Rhaenys lui demanda un effort certain.

__ Voilà, voilà.

La brune aux yeux céruléens parvint tout de même à reporter toute son attention sur les cartes, et pour être bien certaine de ne pas se laisser à nouveau déconcentrer, elle ne les quitta plus, même en écoutant l’Impératrice. Certes, Accalmie était puissante, réputée imprenable, mais la brune n’était pas naïve au point de croire aux légendes. Elle avait déjà fait des réserves de nourriture pour des semaines, elle devait les renforcer encore, la faim était un bon motif de trahison, avec la peur. Quand à l’imposante Meraxès pour rappeler la loyauté à ses vassaux, c’était une idée, mais elle ne l’utiliserait qu’en dernier recours, parce que la peur tient les gens jusqu’à ce qu’ils soient suffisamment nombreux pour renverser le rapport de force et hélas, ils risquaient fort de le devenir si “l’étangère” utilisait ce moyen de pression sur le peuple de l’Orage. En revanche, elle rejoignait l’idée de Torrhen d’en finir une bonne fois avec le Tigre, c’était capitale qu’il ne puisse pas revenir avec l’ensemble de sa flotte et de son armée en pleine guerre contre le Bief.

__ Je valide pour le Tigre.

Dit elle avant de regarder les cartes à nouveau. Les deux options exposées par Torrhen contre Manfred étaient alléchantes. Dans un cas, cela exposait les flancs aux manoeuvres et aux armées de renfort, mais si Accalmie tenait, il serait toujours temps de contre attaquer. L’autre stratégie exposait les têtes couronnées, les leurs. Argella posa ses mains au bord de la table avec un petit sourire et se mit à taper le bois avec ses doigts, au fur et à mesure, cela prit la forme d’une marche militaire.

__ On s’en tient au plan initial.

dit elle en relevant la tête et en posant les yeux sur le couple impérial.

__ Ensemble.

Ajouta-t-elle avec un sourire carnassier.

C’était dangereux bien sûr et présentait le désavantage d’offrir une opportunité à Manfred de couper les têtes de l’Empire et de l’Orage d’un seul coup. Mais ils survivraient, parce qu’ils étaient ensemble. De plus, c’était tellement tentant qu’il risquait fort de se faire prendre au piège justement, surtout si la brune faisait un peu d’intox, arguant qu’elle attaquait vite et fort en représaille des pillages dans la Nera.

Et puis...c’était bien trop excitant de se battre avec ces deux là à ses côtés ! Alléchant, exaltant, galvanisant, palpitant, stimulant. Afin de garder un tant soi peu de crédibilité et de prestance, elle se retint de taper dans ses mains comme une enfant gâtée devant un tas de cadeaux d’anniversaire, mais c’était pourtant tout à fait son état d’esprit et cela se voyait à son visage lumineux et au ton enthousiaste de sa voix quand elle s’écria :

__ Petit déjeuner !

Même le serviteur eut un moment d’hésitation en entrant dans la pièce avec un chariot chargé de vin de bière, de lait chaud au miel, d’olives, d’œufs, de pain, de beurre et de confiture, de fromage, de charcuterie. Elle connaissait un peu les goûts de Rhaenys, en revanche, pas ceux de l’Empereur, donc elle avait demandé un en cas très diversifié et pantagruélique. Elle sortit un de ses couteau et le planta dans un bout de saucisson qu'elle englouti prestement. La guerre lui ouvrait l’appétit.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit



 
 
 


Spoiler:
 
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 826
Membre du mois : 0
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Our Swords and Our Souls are Yours   Our Swords and Our Souls are Yours EmptyVen 15 Nov - 15:34



Accalmie, An 1, mois 9, semaine 2



 






[/quote]


Hēnkirī

Rhaenys Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Rhaenys Braenaryon
N'oublies pas qui tu es. Pense, crois, rêve et ose
Messages : 3201
Membre du mois : 0
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impériale Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
N'oublies pas qui tu es. Pense, crois, rêve et ose
Revenir en haut Aller en bas
https://injustice-hoc.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Our Swords and Our Souls are Yours   Our Swords and Our Souls are Yours EmptyLun 18 Nov - 22:54

J’avais donc donné mon avis sur tout ce qui nous occupait. Placement des troupes, stratégie globale, et même un rien de tactique. Les deux jeunes femmes n’étaient pas du tout novices, c’était une réalité. C’était une discussion sérieuse, mais qui se jouait dans de drôles de circonstances ; à peine avions-nous commencé que Rhaenys abolissait toute distance avec Argella pour la prendre dans ses bras. Heureusement qu’elle gardait se genre de signe d’affection pour le domaine privé, en public je ne me serais sans doute pas laissé démonter, d’autant que je n’avais sans doute pas non plus de moyen de l’empêcher de faire ce genre de choses. Ma femme n’était pas un dragon au sens péjoratif du terme mais il était assez clair qu’il ne fallait pas chercher à la contraindre de quelque manière que ce soit. Alors, je détourne les yeux pour leur laisser un rien d’intimité le temps que dure l’accolade presque fraternelle qu’il y a entre elles. Je note bien en les regardant à nouveau que si Rhaenys assume pleinement, c’est aussi le cas d’Argella qui n’a visiblement rien perdu de l’attirance qu’elle avait confié à mon épouse. Et moi je me retrouvais là, avec le sentiment tenace que je n’étais pas du tout à ma place car le lien qui les unissait n’avait rien à voir à celui que je partageais avec chacune d’entre elle. Je n’étais pas « de trop » non, car c’était un conseil de guerre. Mais là où il se peignait de biches et de dragonnes, le loup lui, ne restait qu’assis à se demander à quel drôle de jeu jouait les deux jouvencelles.


Argella finit par se concentrer à nouveau, regarde les cartes à mesure de mon exposé. Elle ne pose ni questions ni demandes de précisions, bien au contraire, elle semble tout à fait se contenter de ce que je lui propose et elle convient de conserver le plan initial, ce à quoi j’opine, mince sourire au coin des lèvres.



| Ensemble. |


J’avais confirmé avec la même emphase qu’elle, convaincu que j’étais que l’Empire valait bien plus que la somme de ses individualités. Tant de caractères si différents dans la même pièce, et pourtant, l’entente entre nous. Le Vieux Loup et les deux guerrières les plus téméraires de notre temps, l’une se battait à dos de dragon alors quelle n’avait jamais été élevée pour la guerre, et l’autre était plus courageuse et valeureuse que bien des hommes que j’avais pu rencontrer dans mon existence. Argella trépignait visiblement, et je me rendais compte au travers de ses yeux si pétillants de sa jeunesse. Tout ce beau monde vieillissait encore trop vite, sur les champs de bataille.


| Que d’entrain. Je suis ravi que la perspective de se battre de concert vous enthousiasme à ce point, Majesté. Je suis content d’avoir pu honorer ma promesse si tôt dans la saison. Avec le mauvais temps du Conflans il s’en est fallu de peu pour que les réjouissances commencent sans nous. |


Un serviteur arriva lorsqu’il fut question de petit-déjeuner. Rieur, je prenais une miche de pain entre les mains mais Rhaenys m’en empêcha, demandant à son amie si elle était sûre des ses commis.Une chape de plomb tomba entre nous, mais Rhaenys passa outre et demanda plus de renseignements sur le déploiement.






~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 32496
Membre du mois : 86
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Our Swords and Our Souls are Yours   Our Swords and Our Souls are Yours EmptyMer 20 Nov - 0:02




 
 
 


Spoiler:
 
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 826
Membre du mois : 0
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Our Swords and Our Souls are Yours   Our Swords and Our Souls are Yours EmptyDim 24 Nov - 18:41



Accalmie, An 1, mois 9, semaine 2



 







Hēnkirī

Rhaenys Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Rhaenys Braenaryon
N'oublies pas qui tu es. Pense, crois, rêve et ose
Messages : 3201
Membre du mois : 0
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impériale Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
N'oublies pas qui tu es. Pense, crois, rêve et ose
Revenir en haut Aller en bas
https://injustice-hoc.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Our Swords and Our Souls are Yours   Our Swords and Our Souls are Yours EmptyVen 29 Nov - 21:41





~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 32496
Membre du mois : 86
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Our Swords and Our Souls are Yours   Our Swords and Our Souls are Yours EmptyLun 2 Déc - 14:51




 
 
 


Spoiler:
 
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 826
Membre du mois : 0
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Our Swords and Our Souls are Yours   Our Swords and Our Souls are Yours EmptyDim 15 Déc - 19:14



Accalmie, An 1, mois 9, semaine 2




 







Hēnkirī

Rhaenys Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Rhaenys Braenaryon
N'oublies pas qui tu es. Pense, crois, rêve et ose
Messages : 3201
Membre du mois : 0
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impériale Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
N'oublies pas qui tu es. Pense, crois, rêve et ose
Revenir en haut Aller en bas
https://injustice-hoc.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Our Swords and Our Souls are Yours   Our Swords and Our Souls are Yours EmptyLun 16 Déc - 21:23

La guerre ne se menait pas en comité. Il fallait le faire de l’avant. Et les deux jeunes femmes qui m’encadraient l’avait très bien compris ; elles étaient du genre à échanger avec rigueur sur leur point de vue et leur expérience de la guerre, tout en accordant aux gens d’expérience tels que moi le crédit nécessaire pour pouvoir réorienter au besoin certaines stratégies. L’essentiel aussi dans ce genre de circonstance était aussi de pouvoir s’assurer que la stratégie globale était bien comprise de tous et dont les objectifs étaient eux aussi unanimement partagés. Je ne me rendais pas bien compte toutefois du niveau de contrainte que j’exerçais bien involontairement sur mon binôme de générales ; elles étaient sans doute plus impactées par mon propre passif que moi par le leur ; j’essayais bien sûr de tenir compte de leurs capacités, de leur expérience, mais mon âge plus avancé et ma vie de combats devait sans doute les priver de certaines propositions, de certaines de leurs idées.


Je ne m’attendais pas quoiqu’il en soit à ce que les choses se passent et se règlent si rapidement ; il n’était pas rare que les discussions stratégiques au Nord durent la journée entière, voire plus encore. Mais non, pas ici et pas maintenant. Argella et Rhaenys étaient loin d’être des novices dans les choses de la guerre mais elles semblaient plus préoccupées par son aspect tactique que stratégique. Le sujet dérivait maintenant sur l’armure de Rhaenys, ou plutôt des protections rajoutées à ses dragons. Il fallait bien dire que toutes impressionnantes qu’étaient ces créatures, il fallait encore s’assurer qu’elles survivent à un déluge de flèches et de carreaux d’arbalète. Plus inquiétant encore, c’était la sécurité de l’impératrice qu’il fallait assurer par ce biais, car si l’une des bêtes était trop blessée pour la porter, alors mon épouse pouvait facilement arriver à faire une chute mortelle. Elle évoquait d’ailleurs sa parentèle et ses liens avec la famille Velaryon. J’hésitais. Par le passé, la jeune Daena avait fait preuve d’une naïveté qui avait failli coûter cher. Mais j’avais senti chez elle beaucoup de force quand était venu le temps de s’occuper en tout premier lieu de mon abominable visage, lacéré et à vif.



| Oui, il faut t’entraîner. Et entraîner Ebryon aussi. Même si je ne saurais pas diable par où commencer. Dame Redwyne fera ce qu’on lui demande je pense, car elle sait où est son devoir. |


Argella évoque les difficultés qu’aura pu faire naître le Grand Septon dans les villes occupées. J’opinais lentement du chef.


| [color=white]C’est bien pour cela que nous allons avoir besoin d’un parcours absolument idéal pour la campagne à venir, et d’un comportement exemplaire des troupes. Si nous nous illustrons par trop de brutalité, alors il est possible que l’on rate le coche, et que des orageois ne finissent d’une façon ou d’une autre par faire le jeu de l’ennemi.[/i]


J’étais surpris qu’elle dise ne pas connaître Mahée Allyrion, sachant que la dornienne avait été recueillie par la Reine-Mère, l’ascendante d’Argella. Il ne me semblait pas franchement logique qu’elle ne sache rien d’elle, si ce n’était que la dornienne soit alors un des pions dans le jeu de pouvoir qui semblait se jouer entre mère et fille, ici à Accalmie. J’acquiesçais à la mention de Lady Swann, amie du trône impériale, et plus particulièrement de Rhaenys. Tout le monde l’aimait, l’Impératrice ; j’avais fait le bon choix de la prendre elle pour épouse et c’était impressionnant de voir quelle était la profondeur de leur relation, à Argella et elle.


| [b]Lady Swann fera partie du cortège de l’armée tout comme Lady Allyrion. Dans les deux cas, leur connaissance des factions que nous risquons de côtoyer pourront nous aider et elles seront en sécurité ; il n’est pas question de les laisser à le portée de l’ennemi.
|


Je terme le godet servi, et fini de mâchonner un rien d’amuse-bouche. Il restait tant à faire… Et je sentais entre Argella et Rhaenys ce poids, depuis que la seconde avait repoussé la première. Nous avions vu l’essentiel ; je n’étais plus vraiment concerné par le reste désormais et je ne voulais pas être une contrainte de quelque ordre que ce soit.


| Bien, le plan est donc apprêté. Je vous ferais suivre la copie de mes ordres pour chaque unité de l’armée sitôt que je les aurais rédigés ; j’irais assez vite je pense avec mes aides de camp. Il reste encore d’épineux problèmes logistiques à régler et je vais aller les prendre à bras le corps de ce pas ; je vous laisse peaufiner les détails liés aux dragon, sujet auquel les loups n’entendent rien. |


Je prends la main de ma femme et baise son revers, avant de m’incliner, encore raide sur ma jambe gauche, devant la souveraine de l’Orage.


| Feu, sang et hiver. |


Et je prenais congé, n’ayant que les choses de l’armée en tête et pressé de pouvoir passer à l’action.




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 32496
Membre du mois : 86
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Our Swords and Our Souls are Yours   Our Swords and Our Souls are Yours EmptyMer 25 Déc - 9:29








Our Swords and Our Souls are Yours
Rhaenys, Torrhen & Argella

Argella regarda Rhaenys lorsque celle-ci dit qu'elle allait remédier rapidement au fait que son armure allait la gêner au combat. La brune avait longtemps eut le même problème et elle restait moins rapide en plates qu'en cuir. Mais elle s'était beaucoup entraînée afin que son physique et sa technique compense la protection indispensable que lui conférait son armure malgré son sexe. Connaissant l'impératrice, elle devait vouloir en faire autant et la brune espérait pouvoir y participer. La blonde ne rattraperait pas des années de travail en quelques semaines, mais avec les conseils d'une femme, peut-être pourrait elle acquérir quelques trucs pour rester efficace sur le champ de bataille malgré le poids de son armure. Ainsi la Reine lui fit un signe de tête pour lui proposer son aide.

__ Avec plaisir.  

Répondit la Reine de l'Orage à la proposition de son amie de faire venir les forgerons de Peyrdragon. Si les artisans des deux Royaumes travaillaient ensemble, ils enrichiraient leur savoir faire et cela ne pouvait que profiter à tous et à l'Empire sans aucun doute. Ils devraient probablement aussi travailler ensemble sur la terre Sainte dans d'autres domaines et c'était ainsi que la Durrandon espérait construire l'avenir de cette fédération. Elle était donc ravie.

__ Soit.  

Concernant les Dragons, la guerrière ne pouvait que suivre les décisions de la Braenaryon. Elle n'y connaissaient rien et elle ne pouvait pas contester qu'une Peyrdragonnienne au sang Targaryen, même partiellement serait plus à même de s'occuper d'Ebryon.

__ Je ne suis pas offensée.  

Répondit Argella à son amie en se penchant à son oreille.

__ Seulement vexée que Torrhen soit meilleur stratège que moi.  

Ajouta-t-elle assez fort pour qu'il entende en lui adressant un regard de défi avant de relever un sourcil.



Les dragons étaient une force de dissuasion par trop alléchante pour que la brune renonce à s'en servir si nécessaire. Cependant, une fois l'Empereur sorti, elle se retrouva bien embarrassée de se retrouver seule avec son épouse. Elle engagea la conversation sur le seul terrain qu'elle maîtrisait suffisamment pour se donner confiance.

__ Je peux t'entraîner… avec l'armure.  

Elle ne pouvait rien pour Ebryon ni Meraxes, mais elle savait mieux que quiconque ce qu'est d'être une femme en armure et les sacrifices qu'impliquaient un tel choix de vie. Rhaenys n'avait pas été formée pour la guerre, mais elle avait néanmoins choisi de se battre aux côtés de Torrhen, afin d'honorer la mémoire de sa soeur et de son frère. Tout comme Argella avait choisi cette voie pour honorer son nom et suivre les traces de son père. Cet héritage pouvait sembler écrasant, mais il lui avait toujours donné la force d'encaisser les coups et le courage de repartir au combat.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit



 
 
 


Spoiler:
 
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 826
Membre du mois : 0
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Our Swords and Our Souls are Yours   Our Swords and Our Souls are Yours EmptyVen 3 Jan - 15:24



Accalmie, An 1, mois 9, semaine 2



Je secouais légèrement la tête. Tu ne devrais pas l’être mais plutôt te réjouir qu’il soit avec nous. Il est meilleur stratège. Et tu es bien meilleure que moi à l’épée. Et je suis meilleure pour chevaucher un Dragon. Nous avons tous notre talent. Glissais-je doucement à Argella. Oui Torrhen était un très doué. Il avait de nombreuses années de guerre derrière lui et je ne les lui enviais pas. Le Noir avait brisé plus qu’une existence, de bien des manières différentes. Je ne comprenais pas comment les autres royaumes pouvaient se montrer aussi aveugles et stupides. Ils refusaient de voir le Mal, préférant rester bien au chaud dans leur château, soit disant en sécurité. Personne ne l’était, pas tant que le dernier Hoare ne sera pas mort, pas tant que Hightower et son septon corrompus seront à la tête du Bief.

J’acquiesçais le plan établi d’un signe de tête, avant de regarder mon époux s’en allait. Je me levais pour en faire de même quand Argella me proposa de m’entrainer. Je la regardais, réfléchissant à sa proposition. Je pris le temps de le faire avant de lui répondre. Dans un premier temps, il ne vaut mieux pas. Je ne renie pas tes talents, mais je fais bien trop fi des convenances ces derniers temps pour ne pas devoir les suivre parfois. Et mes soldats risquent d’être vexés si je délaisse mes entrainements avec eux à ton profil. Je te propose cependant, qu’une fois que je serais plus entrainée, nous combattions l’une contre l’autre. Je suis sûre que tu as bien des tours à m’apprendre et rien de mieux que de le faire lors de duels amicaux. Baâl ne jure que par cela d’ailleurs et il sera enchanté quand il l’apprendra. lui dis-je non sans sourire. Je vins jusqu’à elle pour déposer un léger baiser sur sa joue, puis quittais la pièce en lui faisant un signe de la main.


 







Hēnkirī

Rhaenys Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine des sept royaumes de Westeros
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Rhaenys Braenaryon
N'oublies pas qui tu es. Pense, crois, rêve et ose
Messages : 3201
Membre du mois : 0
Célébrité : Emilia Clarke
Maison : Représentée par un dragon à trois têtes et un loup, aux couleurs rouge, noir et blanc... La maison impériale Braenaryon
Caractère : Ambitieuse ● Combattante ● Sans compromis ● Intègre ● Libertine ● Déterminée ● Non conventionnelle ● Charismatique ● Vengeresse ● Passionnée ● Violente avec ses ennemis
N'oublies pas qui tu es. Pense, crois, rêve et ose
Revenir en haut Aller en bas
https://injustice-hoc.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Our Swords and Our Souls are Yours   Our Swords and Our Souls are Yours Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Our Swords and Our Souls are Yours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Orage :: Accalmie-
Sauter vers: