Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
NIKE Chaussures de running REVOLUTION 5 – Homme – Noir et Gris
34.99 €
Voir le deal

L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]
MessageSujet: L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]   L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] EmptyMer 25 Sep - 18:55


L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX
ELEANOR & JON
Les jours défilaient et se ressemblaient pour Eléanor. Après ses violentes douleurs, elle avait scrupuleusement suivi les conseils de Mestre Roshar et d’Ingheam. Elle avait tenu le lit, dormant beaucoup, restant allongée et ne se levant que pour sa toilette. Les dames de la Cour lui tenaient compagnie, quelques heures par jour et elles étaient impitoyablement mises à la porte par Cordelia afin que la Reine ne se fatigue pas. Les douleurs avaient disparu mais la jeune femme se sentait épuisée. Elle dormait beaucoup, avait un appétit normal. Et elle était bien entourée. Eléanor avait pris ses marques à Winterfell. Si sa grossesse le lui avait permis, elle aurait tenu son rang aux côtés de son époux. Elle s’était liée à Maedalyn Glover, Ingheam Harclay et d’autres dames de la Cour. Elle commençait à se sentir véritablement chez elle à Winterfell. Récemment, elle avait fait une rencontre en la personne d’Alysia Flint. La jeune lady s’était présentée dans sa chambre et Eléanor l’avait reçu. Elle avait entendu parler d’elle par Cordelia qui lui ramenait tous les bruits de couloir qu’elle pouvait entendre. Et elle avait été piquée d’apprendre que le Roi lui avait accordé une audience privée dont nul ne connaissait la teneur. Une pointe de jalousie avait même fait jour en elle. Mais cette jalousie avait fondu comme neige au soleil lorsque Alysia s’était présenté à elle. Une femme souriante, avenante et d’un naturel qui rappelait parfois le sien. Comment ne pas l’apprécier ?

Elle avait appris de sa bouche qu’elle avait grandie à Winterfell et qu’elle connaissait donc bien Jon. Eléanor était curieuse et elle en avait appris sur son époux. Les deux femmes s’étaient bien entendues et Eléanor espérait la revoir. Pour l’heure, elle était dans son lit, comme toujours, se reposant les yeux ouverts. Elle avait le temps de penser à beaucoup de choses et elle avait profité de son temps disponible pour demander à mestre Roshar d’écrire à ses parents. Ce dernier avait refusé qu’elle prenne la plume elle-même. Elle n’était pas encore sauvée mais elle tenait à les rassurer et surtout, à enfin leur dire ce qu’elle avait sur le cœur. Elle l’avait fait avec Jon et cette franchise lui avait fait du bien. Cela ne résolvait pas tout mais c’était un premier pas. Elle n’avait pas beaucoup vu Jon ces derniers temps, il avait bien des choses à gérer à Winterfell. Le feu ronflait dans la cheminée et elle s’était emmitouflée sous les chaudes couvertures. Le soir était tombé lorsque Jon entra dans leur chambre. Elle lui adressa un doux sourire.

Bonsoir, Jon.

Elle sentait l’enfant bouger et son ventre à présent très imposant se déformait parfois en réponse aux mouvements.

Ton fils te dit bonsoir également apparemment.

Elle eut un sourire amusé.

As-tu mangé ? Je vais faire demander un souper pour moi, m’accompagnes-tu ?

Elle savait que parfois son époux était tellement pris qu’il n’avait pas le temps de manger, ou pas l’envie. Elle resta allongée, tournant seulement la tête vers lui.

Je n’ai pas eu le temps de t’en parler mais j’ai fait la connaissance de lady Flint il y a maintenant quelques semaines. Apparemment, tu n’avais pas un poil sur le menton lorsque tu as fait sa connaissance !

Un sourire amusé jouait sur ses lèvres. C’était ce qu’Alysia lui avait dit et elles avaient beaucoup ri ensemble.                
code by bat'phanie
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]   L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] EmptyDim 6 Oct - 20:48

Jon avait eu de nombreuses choses à faire au cours des dernières semaines. A peine avait-il repris le rythme de la vie à Winterfell que la nouvelle était tombée. Il fallait à nouveau mobiliser pour pouvoir envoyer les troupes à peine de retour, combattre à nouveau dans le Sud. Torrhen avait parlé à son fils, du fait que le printemps était de retour à Westeros, mais ici dans le Nord cela paraissait tellement loin que Jon avait beaucoup de mal à se faire à cette idée. La neige, le vent et le froid ne semblaient en aucun cas se tarir, mais au contraire, être au plus fort de la saison. La nouvelle avait été difficile à accepter pour beaucoup. Les familles avaient soufferts, beaucoup d'hommes étaient morts et on allait devoir à nouveau en prélever sur ceux qui étaient en vie. Ce n'était pas une chose facile à faire, mais Jon espérait bien que cette fois-ci serait la bonne. L'Empire était ce qu'il était, et il avait pris la décision d'éliminer définitivement les Hoare, il fallait participer à l'effort de guerre, mais si le Nord s'était joint à eux, ce n'était pas pour saigner pour tout Westeros. En tout cas ce n'était pas ce qui était prévu et ce n'était pas ce que Jon prévoyait. Ils avaient pu néanmoins profiter des festivités que le roi avait organisé pour le royaume. Ces trois jours étaient passés très rapidement mais ils avaient permis à tout le monde se souffler pendant plusieurs heures, de se perdre dans l'ivresse pour beaucoup et pour une fois, le roi qui était si souvent dans la retenue avait profité des joies de ce moment, lui qui avait tant de choses à l'esprit et pas des moindres. Ce n'est pas qui lui emmènerait les forces nordiennes combattre dans le Conflans, avec la santé de la reine, il avait pris la décision d'y envoyer le Sénéchal, Bowen Glover, et il avait autorisé son frère à l'accompagner. Walton était resté dans le Nord alors que Torrhen et Jon allaient au combat, il fallait toujours un Stark à Winterfell et il avait pleinement joué son rôle. Il se devait maintenant d'apprendre à combattre pour pouvoir un jour aider son frère au mieux dans l'exercice du pouvoir.

Jon devait rester ici pour le moment, son épouse et son enfant étaient dans une situation complexe, il ne restait plus que quelques semaines avant l'accouchement et il avait tellement d'inquiétude sur l'issue de la grossesse qu'il ne se voyait pas partir alors qu'ils risquaient de les perdre tous les deux. Il essayait de passer tous les jours saluer la jeune fille et de rester avec elle pour lui changer les idées ou juste pour la regarder dormir. Il était important qu'elle puisse voir différentes personnes pour se changer un peu les idées alors qu'elle se trouvait dans l'obligation de rester allonger de jour comme de nuit pour tenter de garder l'enfant en son sein et de ne pas accoucher trop tôt. Après de longues heures, il avait enfin pu se libérer pour pouvoir se rendre dans la chambre de Eleanor. Il n'avait pas eu de temps libre avant le soir pour aller à son chevet. Jon pénétra doucement dans les lieux, ne sachant pas si elle était en train de dormir ou non, mais elle était encore éveillée et il lui rendi son sourire. « Bonsoir Eleanor ». Il s'approcha doucement vers elle et il l'embrassa sur le front avant de s'asseoir à ses côtés, caressant doucement sa joue, replaçant une de ses mèches de ses cheveux derrière son oreille avant de poser sa main sur son ventre. « Cela veut dire au moins qu'il semble bien se porter ... » Il hocha doucement la tête. « Oui je n'ai pas encore eu le temps de manger, alors autant que l'on fasse cela ensemble. Tu as tout ce que dont tu as besoin ? Tu as assez chaud ? » Il se leva et se dirigea vers la porte de la chambre, sortant quelques instants pour pouvoir demander à ce qu'on leur rapporte de quoi dîner avant de rapprocher un fauteuil auprès du lit où se trouvait la future mère, l'écoutant alors parler de Alysia. Il ne savait pas que les deux femmes s'étaient rencontrées, mais il était normal que la jeune femme rende visite à sa reine. Il s'était passé tellement de chose à Winterfell que le retour d'Alysia dans la forteresse comme dans sa vie. Il n'était pas question que Jon parle un jour de la relation bien plus qu'amicale qu'il avait entretenu avec son amie. Cela ne manquerait pas d'inquiéter plus que nécessaire Eléanor, et il n'avait pas envie d'une autre crise. « Je suis désolé de ne pas te l'avoir présenté moi-même, j'ai eu tellement de choses à penser que cela ne m'est pas venu à l'esprit. Oui en effet, elle a longtemps vécu à Winterfell, avant qu'elle ne soit mariée à un des fils de Lord Flint. Elle a perdu son mari à la bataille d'Eysines. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile



L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] 2rxhf0n
Jon Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 3065
Membre du mois : 23
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]   L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] EmptyDim 6 Oct - 22:37


L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX
ELEANOR & JON
Eléanor avait appris de la bouche de Jon l’ordre de mobilisation générale. A peine rentrée, voilà que l’armée du Nord devait à nouveau repartir. La Reine se doutait de la douleur que cela représenterait pour les hommes qui avaient retrouvé leurs foyers, leur famille. Mais s’il y avait la moindre chance d’éradiquer définitivement la menace Hoare, il fallait faire le nécessaire, aussi douloureux soit-il. Lorsque Jon lui avait annoncé la mobilisation, Eléanor avait eu comme réflexe de poser sa main sur son ventre rebondi. Elle avait tout de suite pensé que l’annonce suivante serait le départ de son époux vers les combats. Elle se trompait. Jon avait décidé de rester auprès d’elle. Eléanor avait été touchée de cette décision. Certes, la grossesse était précaire, sa vie était toujours en danger ainsi que celle de l’enfant. Mais nombre de femmes, malgré leurs grossesses difficiles devaient voir partir leur époux avec la possibilité de ne jamais le revoir. Qui plus est, Jon était un Roi. Parfois, cela impliquait de lourdes responsabilités, pour ne pas dire souvent. Est-ce que les hommes ne prendraient pas cela comme un signe de faiblesse ? En tous les cas, la Reine avait été particulièrement touchée de cette décision. Le savoir dans le château la rassurait, même s’il ne serait pas présent à la délivrance bien sûr.

Malgré ses responsabilités, Jon passait tous les jours la voir et ils échangeaient sur les nouvelles de l’étranger comme des menues informations qui circulaient dans Winterfell. Plus d’une fois, à son réveil, elle avait été surprise de voir Jon, assis dans son fauteuil, en face du lit, l’observant dormir. Cela aussi l’avait beaucoup touché. Ces derniers temps, elle avait ressenti une sensation d’apaisement entre eux. Pas encore de sentiments forts, pas encore d’amour, mais un apaisement ô combien bienvenu. Elle avait tout fait pour être avenante, compréhensive et douce avec lui pendant ces dernières semaines. Et elle tenait à ce que cela dure le plus longtemps possible.

Jon était enfin rentré dans la chambre, à pas de velours, pensant sûrement qu’elle dormait. Ils ne s’étaient pas vu depuis la veille car lorsque Jon se levait tôt, il prenait garde de ne pas la réveiller quand elle dormait encore. Ce qui était le cas ce matin. Il la salua d’un baiser sur le front et elle posa sa main sur sa nuque pendant ce contact tendre et délicat. Alors qu’il caressait doucement sa joue et remettait des mèches folles derrière son oreille, elle passait doucement sa main sur la sienne, effleurant la peau sèche et usée. Puis, le Roi posa la main sur son ventre et les coups redoublèrent, Eléanor eut un hoquet quand elle sentit l’enfant ruer au niveau de son diaphragme.

On dirait qu’il a reconnu son père ! Oui, je n’ai plus de douleurs, grâce aux potions que m’administrent Mestre Roshar et Ingheam. L’enfant remue souvent, c’est bon signe.

Elle garda quelques temps sa main posée sur celle de Jon. Acceptant sa proposition, Jon sortit de la chambre pour demander un repas. Quelques minutes passèrent et deux servantes vinrent leur apporter un plateau de victuailles. Eléanor se rendit compte qu’elle était affamée. Elle resta assise, se redressant en position semi-assise. Même pour manger, elle ne quittait pas le lit. Mangeant un bout de fromage sur une belle miche de pain blanc, elle adressa un sourire à son époux.

Bon appétit ! Oh, ne sois pas désolé, je sais bien que tu es très occupé. Elle s’est présentée elle-même. A dire vrai, on m’avait rapporté que tu l’avais vu en privé et cela avait piqué ma curiosité. Elle m’a parlé de toi quand tu étais jeune. C’est une femme étonnante, vraiment. Et adorable, je dois bien le dire. Nous nous sommes très bien entendues. Elle semble vraiment ravie de te revoir.

Eléanor ne ressentait pas de jalousie. Elle n’en ressentait plus en tout cas. Alysia semblait une dame noble et, même si la Reine avait deviné quelques atomes crochus entre Lady Flint et son époux, cela semblait de l’histoire ancienne. Mais elle ne voulait pas que Jon se méprenne sur ses paroles.

Pardonne ma curiosité. De ce qu’elle m’a dit, j’ai perçu une grande proximité dans ses souvenirs avec toi.
code by bat'phanie
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]   L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] EmptyJeu 24 Oct - 10:29

Les choses avançaient, la mobilisation du Nord avait été mise en place peu de temps avant, en compagnie du Sénéchal du Nord, Bowen Glover. Tout cela avait un certain goût amer dans sa bouche. Les Nordiens avaient à peine retrouvé leur foyer, certains n'avaient même pas eu le temps de regagner les leurs que le ban était à nouveau appelé pour partir combattre dans le Conflans. Il n'avait pas été chose aisé pour Jon d'accepter de rester à Winterfell. Ce n'était pas qu'il n'était pas bien chez lui, il n'avait eu de cesse de prévenir son père que dès que Harren Hoare serait défait, avec l'hiver qui s'installait, qu'il reprendrait la route avec ses hommes pour renter à la maison, pour rejoindre le Nord et enfin Winterfell. Deux mois, cela leur avaient pris deux mois pour pouvoir traverser le Conflans libre jusqu'aux Jumeaux avant de prendre la route de Winterfell. Cela avait été épuisant pour tout le monde, sans savoir ce qu'ils allaient retrouver dans le Nord, où l'hiver était toujours bien plus violent que nul part ailleurs à Westeros. Il faudrait panser les plaies et les disparitions que la guerre avait causé, et il avait espéré que l'hiver serait assez long pour se faire. Mais à peine quatre semaines après avoir passé les lourdes portes de la forteresse du Nord, il avait reçu la missive écrite de la main de son père, changeant totalement les plans qu'il s'était imaginé. Son père n'aurait sans doute pas manqué de lui dire que c'était l'impératif de la guerre qui avait poussé à cela. Jon ne pouvait pas dire le contraire, mais si au plus au sud, le printemps avait fait éclore les premiers bourgeons, signalant un retour de la vie mais aussi de la mort, ils en étaient bien loin dans le Nord et pourtant il faudrait à nouveau faire face aux intempéries.

En réalité, la question était réglée pour Jon, puisqu'il avait été décidé que pour le moment il resterait à Winterfell. Comme disait le dicton, il fallait toujours un Stark à Winterfell, et c'était au tour de Jon d'occuper cette fonction. Il était le roi après tout, et Walton devait aussi avoir la possibilité sa chance, de pouvoir s'entraîner, de pouvoir connaître ce qu'était la guerre, la vraie, autrement plus complexe que d'affronter les sauvageons qui venaient parfois assiéger les terres de l'autre côté du Mur. Il devait aussi avoir sa chance de se former, pour pouvoir un jour prendre la place qui lui revenait auprès de son frère aîné, comme les frères de Torrhen l'avaient fait également par le passé. Il eut soudainement un pincement au cœur, alors que l'image de son oncle Brandon s'était imposé à son esprit. Les choses étaient devenues compliquer depuis la révélation de son père sur la relation que son oncle avait entretenu avec sa mère et qui avait conduit alors à sa disparition. On attendait sûrement de lui qu'on vienne à présent à le détester pour ce qu'il s'était passé, mais il avait préféré l'évincer de son esprit plutôt que de gâcher les souvenirs qu'il avait de lui. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas pensé à lui. Mais c'était étrange de revenir à Winterfell, et que d'une certaine façon toute les personnes ou presque qu'il avait connu, et qui l'avait accompagné ici, n'étaient plus présents d'une façon ou d'une autre. Malgré toutes les personnes qui vivaient au château, il avait l'impression qu'il serait vraiment seul cette fois, ce qui était assez déroutant quand on savait à quel point il appréciait la solitude.

Dans tous les cas, il fallait prendre soin de son épouse et de l'enfant à naître. Il ne pouvait faire grand chose, il n'était pas mestre, et ne pouvait que constater ce qu'il se passait, attendant de voir, priant pour que la santé de Eléanor s'arrange. Elle était à la fin de la grossesse, si ces mois avaient été compliqués, Jon s'inquiétait pour le jour de l'accouchement, bien qu'encore une fois il ne pourrait rien faire. Il savait quelle serait sa place le jour où la délivrance viendrait. Il serait posté devant la porte de la chambre conjugal, où elle serait en train de mettre, il l'espérait, un fils au monde. Il se présenta donc auprès de Eléanor, venant doucement embrasser son front avant de poser sa main sur son ventre. L'enfant remuait fortement à ce contact, au moins était-il en vie, c'était tout ce qui comptait à ses yeux. Il s'était mis à sourire doucement, en se disant que dans quelques semaines, il pourrait tenir l'enfant dans ses bras, de cela il pouvait bien avouer être impatient. Eléanor lui proposa alors de rester manger avec elle, et il accepta donc de le faire, sentant soudainement que son ventre lui indiquait le besoin urgent de se nourrir. Jon s'installa non loin du lit après avoir demandé à ce que l'on apporte ce qu'il fallait pour qu'ils puissent manger tous les deux.

Pour autant, alors que le sujet concernant la présence d'Alysia à Winterfell avait été lancé par son épouse, son ventre se tordit légèrement, allait-il passer à la question ou aurait-il un quelconque reproche de ne pas l'avoir présenté à son épouse. Il y avait beaucoup de mouvement dans la forteresse ces derniers jours, et Alysia, malgré toute l'amitié qu'il avait pour elle, et la rencontre avec la reine n'était pas une priorité dans l'esprit de Jon. Il porta son godet de bière à ses lèvres et en prit une longue rasade avant de répondre à Eléanor. « Piquée ta curiosité ou ta jalousie ? » Jon avait prévenu Eléanor qu'à présent, il ne manquerait pas d'être franc dans ses paroles. Si c'était là le premier sujet qu'elle voulait aborder avec lui, c'est qu'elle avait bien plus retenu son attention que tout le reste. « Tu sais j'ai de très nombreux entretiens privés, il y a des discussions qui n'ont pas lieu d'être devant une assemblée. Je parie que Cordelia a joué encore les oiseaux de malheur et qu'elle s'est empressée de venir te dire que j'avais eu une rencontre privée avec une jeune femme. » Décidément, il n'arriverait jamais à se faire à cette femme qui avait accompagné Eléanor dans le Nord. Il hocha doucement la tête. « Tout autant que je suis heureux de la retrouver. Nous avons grandis ensemble, ici à Winterfell, jusqu'au moment où son père l'a alors marié. Nous avons tous les deux le même âge, il n'était donc pas rare de nous voir ensemble à l'époque. Je pense qu'elle sera bien ici, et que de voir du monde lui changera les idées alors qu'elle a perdu son époux et l'un de ses fils. Et si tu as besoin de rassurer Lady Nerbosc, tu pourras lui dire, que non ce n'est pas ma maîtresse. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile



L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] 2rxhf0n
Jon Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 3065
Membre du mois : 23
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]   L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] EmptyDim 27 Oct - 1:48


L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX
ELEANOR & JON
Eléanor avait été touchée lorsqu’elle avait appris la décision de Jon de rester auprès d’elle. Et elle était également soulagée. Le voir partir au loin alors qu’elle était sur le point de mettre au monde son héritier aurait été dur pour elle, même si elle aurait compris les nécessités du devoir. Elle ne se souvenait que trop bien de ce que Maedalyn lui avait raconté de l’absence de son époux pendant les premiers mois de vie du petit Torrhen. C’était le lot des femmes cependant. La Reine se doutait que Jon ne pouvait décemment pas partir au combat sans héritier. Ce serait dangereux, encore plus pour le Royaume du Nord que pour lui-même. Tout ce qu’espérait la jeune femme, c’était lui donner un fils. Elle n’osait s’imaginer la déception qu’elle ressentirait si l’enfant était une fille… Pour l’heure, elle préférait ne pas y penser. Cela ne faisait qu’un petit mois que l’armée était revenue et que les hommes avaient rejoint leurs foyers. Eléanor s’était demandé comment les hommes prendraient la nouvelle. Elle avait eu une pensée pour lord Mormont à qui elle avait parlé au retour du Roi à Winterfell. Le lord allait repartir alors qu’il retrouvait à peine ses foyers encore meurtris de ses pertes…

Son beau-frère, Walton, en revanche était sur le départ. Il était envoyé en lieu et place de son frère pour tenir le rang de la famille Stark. Ce serait l’occasion de s’illustrer pour lui. Eléanor n’avait guère eu le temps de le voir beaucoup. Elle alitée et lui en plein préparatifs de départ. Elle s’était promis de le voir avant qu’il ne parte loin de Winterfell. Walton l’avait accueilli dans sa nouvelle demeure. C’était en réalité le premier Stark avec lequel elle avait passé du temps car Jon et elle ne s’étaient pas côtoyer beaucoup à Vivesaigues. Elle lui était extrêmement reconnaissante de la gentillesse dont il avait preuve à son endroit.

Eléanor avait été scrupuleuse dans le suivi des instructions du mestre. Elle avait respecté les repos imposés, avait gardé le lit et n’avait vu des personnes de la Cour que pour se distraire, quelques heures, sans se fatiguer. Aussi allait-elle mieux. Mestre Roshar l’avait autorisé à quitter le lit plus souvent mais elle se gardait de le faire, ayant bien trop peur de provoquer une fausse couche. Elle était la prudence même. A quelques semaines de la délivrance, elle n’aurait pas supporté qu’il arrive la moindre chose à l’enfant. Enfant qui avait vigoureusement gigoté lorsqu’il avait senti la main de Jon se poser. A présent, l’enfant était descendu dans le bassin, elle le sentait. Il pesait davantage aussi. La Reine avait eu souvent des envies frénétiques d’uriner lorsqu’il donnait des coups dans sa vessie. Mais le temps d’aller jusqu’à son cabinet d’aisance, l’envie avait disparu. La tendresse était de mise dans la chambre ce soir là et cela faisait du bien à la jeune femme. La perte de sang d’Eléanor avait semblé être un déclencheur sinon d’un rapprochement, du moins d’une accalmie entre eux. Le sourire doux qui éclaira le visage de Jon lorsqu’il sentit l’enfant émut la Reine.

Vous l’imaginez ? Dans quelques semaines, nous allons enfin pouvoir faire sa connaissance… J’espère qu’il aura vos boucles noires.

Jon avait une chevelure de toute beauté. Les domestiques leur apportèrent de quoi manger et ils entamèrent le repas, Eléanor restant dans le lit pour manger. Elle ne voulait véritablement prendre aucun risque. Le sujet d’Alysia fut abordée par la jeune femme et elle vit le visage de Jon se fermer. Craignait-il qu’elle lui fasse une scène ? Ce n’était absolument pas dans son état d’esprit. La réplique de son époux fit sourire Eléanor en même temps qu’elle baissa les yeux un bref instant.

J’admets que j’ai ressenti de la jalousie. C’est idiot bien sûr. Tu veux la vérité, je l’ai trouvé belle, avenante, adorable. Vous avez une histoire commune. Mais dès qu’elle a franchi le seuil de cette chambre, ma jalousie a fondu comme neige au soleil.

Elle avait un sourire penaud, comme une gamine prise en faute. Le discours de son époux sur Cordelia ne la surprit pas outre mesure. Jon avait beaucoup de mal avec sa dame d’honneur. Et c’était réciproque.

Cordelia m’a rapporté l’entrevue, oui. Je sais que tu en as de nombreuses mais avec des jeunes femmes…

Elle n’était pas fâchée et elle ne mettait en aucune façon en doute l’honneur de Jon. Là-dessus, elle pensait le connaître et il était quelqu’un de loyal et franc. Le discours de Jon la conforta dans ce qu’elle pensait. Mais après tout, c’était leur passé commun. Jon et elle ne se connaissaient pas encore assez pour qu’il lui confie des éléments aussi personnels. Elle se pencha vers Jon, déposant un baiser doux sur ses lèvres.

Je rassurai Cordelia. Et cela me rassure, bien que je ne m’inquiétais nullement du présent. Tu m’en veux ?                    
code by bat'phanie
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]   L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] EmptyLun 28 Oct - 12:10

Après une longue journée de travail, Jon s'était alors rendu dans les appartements de la Reine pour pouvoir prendre de ses nouvelles et des nouvelles de l'enfant. L'hiver était encore présent sur Winterfell, même si le printemps était apparemment revenu dans le Sud de Westeros. Jon voulait être certain que son épouse ne manquait de rien, et que par-dessus le fait qu'elle soit déjà alitée, elle ne vienne en plus à tomber malade à cause de la froideur qui pouvait régner dans les couloirs de la forteresse de Winterfell. Certes, elle était d'une certaine façon préservée, en restant ici jour et nuit dans le lit, mais il était facile qu'un mauvais courant d'air vienne à s'insinuer et qu'on puisse tomber malade. Même Jon qui était pourtant habitué à la rudesse du temps dans le Nord avait eu des hivers difficiles et était parfois resté un long moment au lit avec une forte fièvre, alors pour une femme qui connaissait en plus des semaines difficiles avec sa grossesse ce n'était vraiment pas une chose qui devait lui arriver.

Cependant, en entrant ici, il pouvait voir que tout était fait pour qu'elle se sente au mieux. Sans doute que les différentes femmes de chambre et que l'aide de sa précieuse Cordelia devaient y contribuer pour qu'elle soit au maximum à son aise ici, le temps que la fin de la grossesse se déroule et qu'elle puisse enfin mettre au monde cet héritier que le Nord attendait impatiemment, et qu'il attendait également impatiemment. Le temps semblait se rallonger depuis qu'il était ici, sans doute, que le fait qu'il soit loin de la capitale et donc des champs de bataille, faisait que les choses se déroulaient avec beaucoup moins de précipitation. De plus, avec Bowen, les préparatifs pour le départ à la nouvelle campagne militaire étaient presque sur le point de se terminer, et quand les hommes partiraient au combat, Winterfell serait à nouveau bien plus calme. Jusqu'à l'arrivée de cet enfant, qui allait sans doute être un chamboulement pour tout le monde. Il espérait qu'un jour, une fois que la guerre serait terminée, il pourrait présenter son fils à son père, son frère, ainsi qu'à sa sœur. Il pensa un instant à sa sœur, qui était si loin de lui, à Castral Roc, et qui avait eu également un petit garçon, que Jon n'avait pas eu la joie de rencontrer pour le moment. Il sourit doucement à Eléanor. « Les boucles ne sont pas forcément les choses les plus simpes à porter et à dompter, mais il est certain que cela pourrait bien lui aller. A mon sens, tout ce qui compte c'est que l'enfant se porte bien, nous verrons plus tard pour la couleur de ses boucles, la forme de ses yeux. »

Jon se posa dans un fauteuil juste à côté de son épouse et commença alors à grignoter quelques petites choses, tout en regardant Eléanor. Il n'aimait pas qu'on vienne à s'immiscer dans sa vie, surtout quand c'était Cordelia qui venait à raconter tout un tas de choses qui n'avaient sans doute aucun fondement. Il y avait déjà assez de problèmes dans le couple royal pour qu'elle ne vienne pas à rajouter de l'huile sur le feu entre eux deux. Il n'avait fait que de saluer une amie qu'il avait demandé de venir à Winterfell alors qu'elle avait perdu son mari et un de ses fils, son fils n'était pas l'héritier de la maison de son époux et il y avait donc beaucoup moins de précision sur ses épaules. Être à Winterfell pourrait sans doute lui permettre de reprendre goût à la vie. « Oui j'ai une histoire commune avec elle, tout autant que j'en ai une avec Maedelyn Glover, je suis fort étonné que personne n'est rien dit après notre rencontre en tête à tête. J'en ai eu d'autres également à Fort-Darion, avec l'impératrice, certes c'est l'épouse de mon père, mais après tout c'est une jeune femme également. Ou avec Argella Durrandon, la reine de l'Orage, avec qui j'ai d'ailleurs failli me fiancer. » Il soupira doucement avant de plonger son regard dans le sien. « Non je ne t'en veux pas, je lui en veux à elle … Elle ne m'aime pas et je ne l'aime pas. Je sais qu'elle veut prendre soin de toi, mais elle en oublie parfois sa place … Enfin c'est ton amie et je sais combien son soutien t'importe. Mais je crois que nous traversons assez de difficultés comme ça sans que ton amie vienne à colporter de fausses rumeurs dans le château. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile



L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] 2rxhf0n
Jon Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 3065
Membre du mois : 23
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]   L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] EmptyMar 29 Oct - 0:14


L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX
ELEANOR & JON
Le printemps était revenu plus loin dans le Sud d’après les nouvelles et pourtant ici, à Winterfell, l’étau de la glace ne desserrait pas son étreinte. Le fond de l’air était frais. Heureusement, Eléanor n’avait aucune raison de se plaindre. Les femmes de chambre aéraient la chambre régulièrement mais en veillant à ce que la Reine reste bien enveloppée dans ses couvertures. Une grande flambée était entretenue dans l’âtre. Et on lui apportait également des tisanes bien chaudes pour apaiser ses douleurs. Si la santé de l’enfant n’était pas en danger, cela aurait pu être agréable. Les angoisses d’Eléanor étaient muselées par la présence régulière d’Ingheam qui l’écoutait et la conseillait sur divers éléments du quotidien d’une femme enceinte, comment se tenir allongée dans le lit pour dormir, comment soulager ses lombaires douloureuses. La sorcière était une alliée fidèle et Eléanor l’appréciait énormément. Elle était d’un grand secours. Mestre Roshar également.

Un autre soutien inconditionnel était celui de Cordelia. Elle l’avait suivi depuis Vivesaigues et était sa plus proche amie. Sa cousine également. Mais leur lien était bien plus fort que cela. Cordelia se battrait pour elle, tuerait littéralement pour elle, Eléanor en était convaincue. Tout comme elle savait que ses confidences à sa plus proche parente avaient influencé sûrement l’opinion que Cordelia portait à son époux. Il n’y avait pas que cela bien sûr, ils avaient tous les deux des tempéraments très différents qui ne s’accordaient absolument pas. Cordelia semblait finalement se faire à Winterfell mais elle se languissait du Conflans. Eléanor s’était promis qu’elle la renverrait à Vivesaigues une fois la naissance passée. Elle serait bien entourée et cela ferait du bien à la jeune femme de retrouver sa patrie. Elle se doutait que Cordelia refuserait et elle ne désirait pas l’y contraindre mais elle lui proposerait. La Reine évoqua l’enfant et ses futures boucles noires. La réponse de Jon la fit sourire tendrement. Elle tendit la main et la passa dans la chevelure de son époux.

J’adore tes boucles noires… Même si tu n’as toujours pas réussi à les dompter ! Quant à l’enfant, bien sûr que sa santé est la priorité. Mais en l’imaginant, cela t’aiderait à faire passer ton inquiétude. A anticiper un bonheur futur de le tenir dans tes bras…

Jon s’était installé non loin d’elle et ils avaient commencé à manger. Eléanor avait relativement bon appétit, ce qui était bon signe. Le regard du Roi était clairement froid à l’évocation de Cordelia. Eléanor pouvait le comprendre. Cordelia était son amie mais cela ne poussait pas les deux à se rapprocher pour elle. Et elle ne leur demanderait jamais cela, ni à l’un ni à l’autre. Jon évoqua le passé commun avec Alysia mais également avec Maedalyn et les rencontres privées avec l’impératrice. Eléanor sourit de façon taquine.

J’ignorai que mon époux était un séducteur ! Par tous les dieux ! Dois-je me sentir bafouée ou flattée, je ne sais trop…

Le ton de voix indiquait clairement qu’elle jouait. Mais elle redevint sérieuse assez rapidement.

J’admets qu’elle a été sotte de me rapporter cela si ces rumeurs sont sans fondement. Je lui en toucherai deux mots. Je ne veux pas qu’il y ait davantage d’obstacles entre nous. En tout cas, merci de comprendre ce qu’elle représente à mes yeux. Je ferai en sorte qu’elle croise le moins souvent ta route…

Elle fit une pause pour boire un peu d’eau.

L’armée partira bientôt ? Tu ne regrettes pas de ne pas partir quand même un peu ?
code by bat'phanie
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]   L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] EmptySam 2 Nov - 11:50

Jon hocha doucement la tête, il avait sincèrement la volonté de se réjouir de la naissance à venir de son premier enfant. Lui qui avait souvent pensé à ce moment, lui qui était impatient depuis l'annonce de la grossesse de Eléanor. Pour autant, Jon était un homme pragmatique, plus pessimiste qu'optimiste et il avait flanché. Oui, il avait craqué, le soir où son épouse avait perdu beaucoup de sang, où il s'était précipité dans la chambre de la reine pour la déposer sur la couche alors qu'elle souffrait et qu'il avait bien cru qu'elle ne passerait peut-être pas la nuit, son rêve s'était morcelé petit à petit et il n'avait rien pu retenir. Ni les larmes, ni les cris, que ce soit la colère ou la tristesse, la rage également. Il s'était perdu quelques heures, avait bu plus qu'il n'en avait l'habitude et avait repris contact à la réalité seulement quand son ami, son frère, Bowen avait fait son irruption dans son bureau, il demandait d'extérioriser tout le mal qui le rongeait avant de redevenir l'homme, de redevenir le roi que l'on attendait qu'il soit. Car il avait des décisions politiques à prendre et même s'il pouvait s'appuyer sur le soutien du Sénéchal du Nord, il ne pouvait se permettre de s'abandonner ainsi à la douleur et à l'inquiétude. Alors malgré tout, depuis cette triste journée, il avait sincèrement du mal à s'imaginer avec son enfant dans les bras. Le Mestre ou Ingheam Harclay avaient beau eu tenter de le rassurer, il ne pourrait à nouveau être serein qu'une fois que l'enfant serait né, en bonne santé et qu'elle, elle le serait tout autant. Il ne voulait pas anticiper, il n'y arrivait tout simplement pas, de peur aussi d'une certaine façon de provoquer le malheur sur les deux êtres. Son père lui avait adressé une missive, lui assurer que si les choses venaient à mal tourner, il faudrait penser d'abord à la mère plutôt qu'à l'enfant. Mais pourrait-il supporter la disparition de son premier né ?

« Mes boucles sont indomptables et puis on les coupe, plus elles semblent s'installer. Oui un enfant aux boucles brunes serait sans aucun doute un bel enfant, mais anticiper ne m'aide en aucun cas à me faire passer l'inquiétude. C'est une lente torture dont je ne peux me défaire … Tant qu'il ne sera pas né, tant que je ne saurai pas si vous allez bien tous les deux, je ne pourrai avoir l'esprit tranquille …
 » Il essaya de lui adresser un doux sourire, mais c'était un sourire triste malheureusement. Pour autant, il était bien plus simple de passer à un autre sentiment, qui était celui de l'agacement, que de rester à penser à ce qui le rongeait de l'intérieur et venait à le tenir éveiller tout au long de la nuit. Jon était donc un homme discret, c'était un trait de caractère qu'on ne pouvait lui retirer, il avait depuis bien longtemps mis cette carapace pour se protéger. Il rencontrait un certain nombre de personnes, et la plupart du temps, ces entretiens étaient de nature privés, c'est-à-dire qu'il les menait à huit clos, pour ne pas avoir à supporter que ces paroles ne viennent à se répandre aussi rapidement que le vent dans les couloirs de la forteresse de Winterfell. Pour diverses raisons, cela pouvait être une discussion politique, une entrevue pour établir une stratégie militaire et parfois aussi, de l'ordre du privé. Il venait à retrouver une veille amie avec qui il avait partagé beaucoup de choses. Il voulait savoir comment elle allait, savoir ce qu'elle était devenue depuis son départ de Winterfell, jouer avec son petit garçon. Ce qui s'était dit ne regardait personne, et surtout pas la dame de compagnie la plus proche de la Reine. Vu dans l'état dans lequel se trouvait Eléanor, plutôt que de l'épier à tous les coins, elle devrait passer du temps à s'occuper d'elle. « Il sera difficile de l'éviter éternellement … Et ne t'inquiète pas je saurai trouver les mots pour lui exprimer moi-même ce que je pense. » Il n'avait pas besoin d'intermédiaire pour pouvoir s'exprimer sur ce genre de sujets, et cela lui permettrait de lui rappeler qu'elle était sa place et celle qu'il occupait lui. Il prit un autre morceau de pain et hocher doucement la tête. « Pour le moment je suis ici, nous verrons comment les choses vont se dérouler. Tant que le bébé ne sera pas né la question ne se posera pas, mais il se peut parfaitement que dans quelques mois je parte également rejoindre mes troupes. Nous verrons bien à ce moment-là ... »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile



L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] 2rxhf0n
Jon Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 3065
Membre du mois : 23
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]   L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] EmptyDim 10 Nov - 20:05


L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX
ELEANOR & JON
L’inquiétude était perceptible chez Jon et c’était un euphémisme. C’était encore un point sur lequel leurs natures différaient. Eléanor avait besoin de penser à l’avenir, à la présence de l’enfant dans ses bras pour se rassurer. De pouvoir imaginer son visage, sa chevelure et ses yeux lui permettaient de ne pas se focaliser sur tous les obstacles qui risquaient de se dresser entre eux et la venue de l’enfant en bonne santé qu’ils espéraient. Mais, si cela lui faisait du bien d’y penser, elle pouvait comprendre que cela ne soit pas le cas pour son époux. Elle souhaitait le rassurer, sincèrement, mais elle en était tout bonnement incapable. Seul le temps lui permettrait de se rassurer, quand il pourra tenir son enfant contre lui. Eléanor avait subi une grave perte de sang et elle était très affaiblie mais malgré cela, elle avait clairement vu Jon se décomposer lorsque le drame était survenu. Il avait semblé perdu, prêt à s’effondrer. Jamais elle ne l’avait vu comme cela. Et au fond, cela l’avait touché. C’était la preuve qu’il tenait un tant soit peu à elle. Sans parler de son enfant à naître. Jon lui confirma ce qu’elle avait compris. Il avait peur, tellement peur de les perdre. Le doux sourire qui naquit sur son visage arracha de la souffrance à la jeune Reine. Elle aurait tant aimé pouvoir le rassurer. Elle ne sut que le serrer dans ses bras, déposant un baiser dans ses cheveux sombres et bouclés.

Oh Jon…. J’aimerais tellement pouvoir te rassurer… Je suis là… Et je me battrais pour survivre et pour que notre enfant voit le jour. Je t’en fais la promesse.

Elle le garda un petit moment contre elle. Elle voulait qu’il sente qu’elle était avec lui dans l’épreuve qu’ils traversaient. Ils la traversaient ensemble et ils s’en sortiraient plus forts. Bien sûr, Eléanor avait en tête des grossesses qui s’étaient terminées en drames. Mais elle préférait ne pas y penser. Elle était jeune et de composition plutôt robuste. Elle survivrait, il le fallait.

Le sujet dévia sur Cordelia et ce qu’elle avait rapporté à sa Reine. Eléanor avait ressenti une pointe de jalousie, bien sûr et Cordelia en était en grande partie responsable. Elle savait que sa dame d’honneur ne portait absolument pas son époux dans son cœur. Mais c’était aussi parce que la Reine du Nord lui avait confié ses réserves, elle n’était donc pas totalement objective dans cette affaire. La jeune femme tenait énormément à sa dame de compagnie et cousine. Elle lui était entièrement dévouée, d’une loyauté sans faille. Mais pour autant, elle ne la laisserait pas semer le trouble entre Jon et elle. Les choses étaient déjà suffisamment compliquées pour ne pas rajouter des tensions supplémentaires. Elle eut un petit rire à l’évocation de Jon qui saurait trouver les mots pour dire à Cordelia ce qu’il pensait.

Je n’en doute pas un instant.

C’était dit sans aucune méchanceté. Elle savait que Jon pouvait être mordant lorsqu’il n’appréciait pas quelqu’un. Et en même temps, elle estimait qu’il était normal qu’il montre à sa demoiselle d’honneur qui avait le pouvoir dans cette maison. C’était son droit et c’était mérité bien sûr. Le sujet dévia sur la guerre et Eléanor hocha la tête. Elle passa doucement sa main sur la joue de Jon.

Je souhaiterai qu’il reste au chaud pour que tu ne me sois pas enlevé… Même si je sais où se trouve ton devoir… Tu vas me manquer…  

Oui, les choses s'étaient apaisées entre eux et Eléanor appréciait cela.                      
code by bat'phanie
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]   L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] EmptyDim 17 Nov - 22:17

« Je crois qu'il n'y a pas grand chose à faire pour pouvoir calmer mon angoisse tant que tout ça ne sera pas terminé. Je peux bien avouer que je n'ai jamais eu autant envie de voir notre enfant naître et que j'ai un peu de mal à tenir en place par rapport à ça. Je pourrai me détendre une fois que l'accouchement sera passé, enfin si j'y arrive ... » Il eut un léger petit rire à l'attention de Eléanor, Jon avait toujours été d'une nature inquiète, et les choses n'avaient fait que s'empirer au cours des dernières années, il essayait de se dire qu'une fois que l'accouchement serait passé, il pourrait enfin calmer ses nerfs, qu'il réussirait enfin à dormir un peu plus longuement la nuit. Car souvent la nuit, il était là dans le fauteuil auprès de la cheminée, à regarder Eléanor pendant qu'elle dormait, laissant le feu dans l'âtre le réchauffer alors qu'il essayait de garder son regard fixé sur elle, prêt à appeler les gardes pour pouvoir permettre au Mestre de se rendre le plus vite possible au chevet de la jeune femme si elle venait à avoir à nouveau de forte perte de sang. Parfois, il arrivait à trouver le sommeil pendant quelques minutes, peut-être quelques heures mais généralement il avait ensuite la nuque toute nouée, et se relevait avec de fortes douleurs tout le long de son dos.

Mais est-ce que les problèmes de santé de la jeune reine disparaîtraient une fois qu'elle aurait donné la vie ? Est-ce que l'enfant aurait les séquelles à sa naissance des affres connus pendant la grossesse de sa mère ? Alors oui, il avait hâte de serrer l'enfant dans ses bras, de pouvoir le présenter à tout Winterfell, au Nord tout entier et également à l'Empire. Mais cela ne réglerait sans doute pas ses problèmes de sommeil, loin de là. « Je sais que tu fais tout ce qu'il faut pour pouvoir mener cette grossesse à son terme et pour que le bébé aille le mieux possible, le Mestre semble penser que la situation est stable pour le moment, c'est ce qu'il m'a dit avant que je ne vienne ici en tout cas. Il faut cependant que tu continues ainsi jusqu'au dernier moment … On ne pourra prendre aucun risque … Je me doute que cela doit représenter un véritable enfer pour toi cette situation. Le voyage que tu as fais depuis Vivesaigues n'était sans doute pas le plus recommandé, malheureusement l'héritier du Nord se doit de naître à Winterfell, parmi les loups. »

Il ne connaissait rien au corps des femmes, il ne savait pas non plus tout ce qu'il pouvait se passer comme changement alors qu'elles étaient enceintes. Il pouvait néanmoins se douter que le trajet jusqu'à sa nouvelle demeure avait été fatiguant, tout autant que Jon avait été affaiblis par les deux mois qui lui avaient été nécessaire pour rentrer jusqu'à Winterfell depuis la capitale impériale. Mais Eléanor se devait d'assumer son rôle de reine, surtout en l'absence du roi dans la capitale nordienne. Si elle avait donné naissance à l'héritier du Nord en étant resté dans son foyer d'origine ou même à Fort-Darion, son arrivée à Winterfell aurait été bien plus complexe encore. Il fallait que le Nord se fasse à une reine, issus de terres qui avaient longtemps été détestés, et il fallait que la reine se fasse à son nouveau royaume. Et cela était aussi le cas pour les personnes l'accompagnant. Cordelia avait un sacré caractère, et Jon en avait un tout autant. Les deux ne s'accordaient en aucun cas, et il se doutait que Eléanor avait la volonté de calmer le jeu entre les deux personnes qui lui étaient proches, chacune à leur manière. Mais Jon n'avait pas besoin de son épouse pour faire part de sa façon de penser directement. Il hocha doucement la tête, ils avaient déjà eu une conversation, ils allaient en avoir une autre. Avant de revenir au sujet de la guerre. « Pour le moment la question ne se pose pas, je suis toujours là, je ne suis pas parti, alors on va se poser tranquillement, et essayer de profiter de la soirée, sans imaginer que je vienne déjà à quitter Winterfell à peine tu auras accouché. Nous ferons les choses correctement et j'ai le Sénéchal du Nord, ainsi que mon propre frère pour pouvoir assurer le déroulement des opérations. Ce sont des personnes de confiance. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile



L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] 2rxhf0n
Jon Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 3065
Membre du mois : 23
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]   L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] EmptySam 7 Déc - 1:13


L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX
ELEANOR & JON
Oui, tu as raison. Seul le temps saura t’apaiser. Te détendre une fois la naissance venue ? En es-tu bien sûr ? Je pense plutôt que tu seras inquiet pour notre enfant !

Elle avait un sourire amusé, taquin en disant cela. Le fait de le voir s’inquiéter avait également un côté attendrissant, même si cela devait être difficile pour lui, bien sûr. Maedalyn avait suffisamment évoqué ses premières nuits tourmentées, perturbées par le sommeil haché d’un nourrisson pour qu’Eléanor sache à quoi s’attendre. Mais elle devrait également prendre davantage son rôle de Reine une fois l’accouchement passé. Et elle préférait ne pas penser à l’éventualité que le nouveau-né soit une fille…. Malgré ses inquiétudes, elle dormait relativement bien. Mais elle avait déjà été réveillée dans la nuit par des cauchemars et elle avait alors trouvé Jon dans son fauteuil en face de son lit qui l’observait. Elle avait été également touchée de ce soin porté à sa personne. Tout s’était apaisé entre eux et, si leurs tempéraments différaient largement, on sentait une volonté de s’accorder, de se donner du temps pour s’apprivoiser, à défaut de s’aimer immédiatement.

Eléanor espérait ne pas avoir de problèmes après sa grossesse. Certaines femmes avaient des douleurs persistantes, d’autres des incontinences, les suites de couches n’étaient jamais faciles. Si l’enfant était un garçon, elle aurait le temps de se remettre de pareille épreuve. Si c’était une fille, nul doute qu’il faudrait retomber enceinte au plus vite pour que la lignée Stark ait enfin un héritier mâle… Cela pousserait probablement Jon à rester un peu plus longtemps à Winterfell. Les paroles de son époux achevèrent de la rassurer.

Oui, Mestre Roshar m’a dit que tout allait… pour le mieux. Disons cela comme ça. Il est vrai que le temps est long. Il me tarde de pouvoir sortir de cette chambre. Je ne peux plus la voir ! dit-elle en riant. Oui, le voyage a été sûrement une des causes de mon état. Mais je sais bien, Jon, que tu m’as envoyé ici parce qu’il le fallait. Mieux valait une grossesse difficile à Winterfell qu’une naissance dans le Conflans…

Elle hocha la tête lorsqu’il évoqua le fait de profiter de l’instant présent, de ne pas se préoccuper du lendemain. Elle leva le verre qu’elle tenait.

Très bien, profitons de la soirée dans ce cas !

Elle trinqua avec lui et but une longue gorgée. Continuant de manger de bon appétit, elle reprit doucement la parole.

Tu dois être tellement heureux d’être de retour à Winterfell… malgré les circonstances. J’ai vu ta joie lorsque tu es arrivé dans la Cour. Je ne peux qu’imaginer… Retrouver Vivesaigues après des mois d’absence… Tu as dû être tellement soulagé d’arriver enfin chez toi…

Elle lui adressa un sourire.

Cela fait quelques mois que nous sommes ensemble et je suis ravie que… enfin que cela s’apaise. Es-tu... Enfin, es-tu satisfait de moi pour le moment ?    

Drôle de question, clairement maladroite.                    
code by bat'phanie
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]   L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] EmptyMar 17 Déc - 18:30

Finalement Eléanor commençait à le connaître un peu, en tout cas sur sa façon de fonctionner au quotidien. Il fallait dire qu'après toutes les discussions qu'ils avaient pu avoir tous les deux au cours des mois, et même si ce n'était pas toujours simple d'y arriver pour autant, elle avait réussi à comprendre quelques petites choses au sujet de son mari. Sans doute que le fait qu'il n'avait pas cesser de lui faire entendre qu'il s'inquiétait sincèrement depuis qu'elle lui avait fait part de ses pertes de sang lors de son trajet depuis Vivesaigues jusqu'à Winterfell, puis ensuite l'incident de la salle du trône qui avait profondément chamboulé le jeune roi et surtout le futur père. S'il était déjà aussi souvent inquiet pour l'enfant alors que celui-ci n'était même pas encore né, il est vrai qu'une fois qu'il viendrait enfin à naître, il ne cesserait pas de vouloir le meilleur pour son enfant à chaque instant, et cela pourrait sans aucun doute être encore une autre source d'inquiétude pour le roi du Nord. Déjà qu'il n'avait jamais été un gros dormeur depuis la disparition de sa mère, ce n'était pas maintenant que les choses allaient s'arranger. « Ma nature est de m'inquiéter pour les gens qui ont de l'importance pour moi, je suis parfois agressif pour le montrer, mais c'est vrai qu'une fois que notre enfant sera né, je ne serai certainement pas plus serein pour autant. Alors je crains pour sa santé, mais je crains aussi pour toi. Ta grossesse s'est mal passée et même si pour le moment, les choses ne semblent pas s'aggraver, on ne peut pas dire non plus qu'elles se sont arrangées. Malgré le soin constant dont tu bénéficies de la part de Mestre Roshar et également de Ingheam, dont je sais que tu apprécies l'accompagnement. Les semaines prochaines vont être cruciales, pour nous comme pour le Nord. Alors il y a de fortes chances que je sois quelque peu tendu encore ... »

Jon n'avait jamais souhaité que Eléanor se retrouve dans une situation aussi complexe, et avec une santé aussi fragile par sa faute. Il y aurait pu avoir tant de choses, tant de dangers en restant à Vivesaigues. Elle était reine du Nord, son père avait trahi le roi du Conflans pour pouvoir s'engager auprès de l'Empire, et même pendant leur mariage, on avait attenté à la vie de sa mère à elle. Alors mettre un enfant au monde dans la capitale de Conflans libre, alors que cet enfant serait l'héritier du Nord, cela engageait forcément des conséquences, et des conséquences politiques. Mais il ne pensait pas pour autant qu'elle allait avoir autant de problème. Il ne connaissait que peu de choses au corps des femmes, et la grossesse devenait alors une question encore plus étrange à son esprit. Leur mère respective avait eu trois enfants chacune, Jon avait appris quelques mois auparavant que sa mère était morte en portant le bâtard de son oncle, et il ne savait pas pour autant qu'elle était le mal spécifique qui l'avait emporté. Et d'une certaine façon, cela ne le regardait pas. Ce qui comptait c'est qu'il puisse avoir un héritier pour la maison des Stark. Il hocha doucement la tête. « Cela faisait un an et demi que j'avais quitté Winterfell … Une éternité. Et je crains malheureusement pour toi, qu'un voyage à Vivesaigues ne soit pas possible avant un long moment … Entre la naissance de l'enfant, et la guerre qui rappelle les hommes au front, le Conflans ne sera pas pleinement sécurisé avant un moment. Mais j'espère qu'un jour tu pourras retourner voir ta famille. Bien que nous pourrions inviter tout le monde ici également, quand le temps sera plus doux et les tensions moins présentes. » Il redressa son visage dans sa direction, fronçant légèrement les sourcils. « Je ne suis pas mécontent … Nous sommes enfermés ici presque jour et nuit … La vraie vie est à l'extérieur, nous sommes ici d'une certaine façon à l'écart, protégés ... »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile



L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] 2rxhf0n
Jon Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 3065
Membre du mois : 23
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]   L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] EmptyMar 31 Déc - 14:05


L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX
ELEANOR & JON
Les inquiétudes de Jon envers elle avaient fini par la convaincre qu’il y avait quelque chose, aussi ténu soit-il entre eux. Ils étaient mari et femme et devaient veiller l’un sur l’autre. Ce n’était pas de l’amour, peut-être cela le devenait-il avec le temps mais Eléanor se gardait bien d’évoquer cela. En tout cas, Jon était sincèrement inquiet pour elle et cela traduisait un intérêt à défaut d’un attachement. C’était déjà cela. Eléanor avait entendu les conseils que Bowen avait pu lui donner. Laisser faire les choses et ne pas les brusquer. Aimer le Nord, le reste suivra. Et elle avait mis à exécution ses conseils. Le fait d’être alitée l’avait également contrainte à ne plus se poser trop de questions sur sa relation avec Jon, de même que son inquiétude pour leur enfant l’avait centrée sur autre chose. Les paroles du Roi touchèrent la jeune femme. Car elle parvint à lire entre les lignes. Du moins, le pensait-elle. Il venait clairement de lui dire qu’il s’inquiétait pour les gens qui avaient de l’importance pour lui. Et un de ses deux motifs d’inquiétude était sans nul doute l’état de son épouse. Elle préféra avoir la délicatesse de ne pas relever et de ne pas l’interroger sur ses sentiments à son endroit. Parfois, elle avait l’impression d’être face à un cheval sauvage lorsqu’elle était avec Jon. Ne pas le regarder droit dans les yeux, se faire tout petit pour le laisser approcher. Le moindre éclat de voix ou le moindre geste malencontreux et il se rebiffait et repartait au loin. Mais cela avait son charme finalement de le laisser venir à elle plutôt que de lui courir après.

Je sais que les prochains jours vont être décisifs, Jon. Je tiendrai le coup. Je le sais. Je le dois. Tu sais que les Tully placent la famille avant tout autre chose. Et c’est ce que nous allons être. Une famille. Je ne vous abandonnerai pas. Mon sort repose entre les mains des Dieux. Mais je saurai mener ma propre bataille.

C’était le combat des femmes que d’enfanter. Et combat n’était pas un moindre mot. C’était une lutte à mort pour donner la vie et ne pas perdre la sienne. Eléanor pensa que Jon serait très inquiet s’il devait partir et laisser son fils nouveau-né. Mais elle n’évoqua pas cette pensée sombre. La soirée était douce, nul besoin de la troubler par un avenir incertain. Il évoqua Winterfell et le fait qu’il l’avait quitté depuis ce qui lui semblait une éternité.

Raconte-moi comment c’était. Avant que tu partes. Tes journées.

Ils n’avaient pas eu beaucoup de discussion sur le passé de Jon. Elle en avait appris quelques bribes par Bowen ou Alysia mais elle préférait l’entendre de sa bouche. Libre à lui de lui confier ce qu’il souhaitait et de taire ce qu’il préférait conserver par devers lui.

J’ai conscience que je ne reverrais pas les miens avant très longtemps… J’en avais conscience dès mon depart de Vivesaigues. Ils me manquent et je m’inquiète pour mon père ainsi que ma mère… Ma grand-mère ne devrait pas tarder à arriver avec ma petite soeur normalement. Il me tarde de les voir…

La réponse de Jon mit Eléanor légèrement mal à l’aise. Il n’avait pas vraiment répondu à sa question sur elle et cela signifiait sûrement qu’il n’avait pas envie d’y répondre. Aussi n’insista-t-elle pas.
code by bat'phanie
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]   L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] EmptyJeu 9 Jan - 20:37

Jon avait parfaitement compris que son épouse avait de le désir d'aller au bout de ses forces pour pouvoir mettre au monde le prochain héritier de Winterfell. La volonté devait sans aucun doute jouer un rôle quand on avait une si difficile épreuve à passer, mais même si mental était là, le physique pouvait finir par faire défaut et on ne pouvait malheureusement rien n'y changer. En effet, si c'était là le destin que les Anciens Dieux avaient dessiné pour eux, ils ne pourraient le combattre. Jon ferait en sorte de mettre toutes les chances de leur côté, Mestre Roshar serait évidemment là, mais il y aurait également Ingheam Harclay. La sorcière des bois était censée s'occuper de l'accouchement des femmes. La mise au monde d'un enfant était une chose qui dépassait totalement le jeune souverain, et bien qu'il venait à se poser quelques questions sur son déroulement, il savait quelle serait sa place. Il ne serait sans doute pas invité à être présent dans la chambre conjugale quand le travail commencerait, et il serait dans la pièce d'à côté, attendant alors que les premiers cris de son fils vienne à percer les murs de la forteresse. Il ne pourrait malheureusement rien faire pour elle, elle portait l'enfant, il faudrait alors qu'elle lui donne la vie, seule dans une certaine mesure. Il n'avait eu de cesse au cours des derniers mois, dès qu'il avait appris que Eléanor avait eu quelques saignements durant son voyage pour gagner Winterfell, de s'inquiéter pour sa jeune épouse. C'était leur premier enfant à tous les deux, ni l'un ni l'autre ne savaient comment cela allait se passer, ni comment cela allait se terminer, on disait souvent que le premier créait une angoisse nouvelle, qu'il faudrait dépasser. Le fait qu'il y ait tant de problèmes de santé tout au long des derniers mois écoulés n'avaient rien arrangé à la situation.

Ce qui comptait, c'était qu'elle survive, c'était le plus important, c'était ce que son père lui avait fait comprendre. Pour autant, leur enfant était déjà là, même si Jon venait tout juste de rentrer de la guerre, il avait pu observer le corps de Eléanor se modifier au fil des semaines, preuve qu'une vie était en train de grandir à l'intérieur. Il vint doucement poser sa main sur son ventre arrondi et il leva son regard vers elle. « Est-ce que tu le sens encore bouger ? Est-ce qu'il te donne toujours des coups ? Car j'imagine que si ce n'est plus le cas, cela veut dire que ...  » Il baissa doucement la tête, retirant lentement sa tête. « Désolé, je ne voulais pas être si négatif ... ». Il finit par s'asseoir à nouveau convenablement dans son fauteuil, se remettant à manger un peu, un morceau de pain, un morceau de fromage, puis il vint alors à prendre son verre et porter sa bière jusqu'à sa bouche pour pouvoir prendre une longue gorgée avant de se décider à répondre. « Les derniers temps juste avant le départ il y a eu de nombreuses choses. La bataille du Bois-aux-Loups contre les Sauvageons, le mariage de Jeyne avec Lyman Lannister, notre départ à Blancport pour les noces de Bowen et Maedelyn … Pour la plupart du temps, mes journées consistaient souvent à de l'entraînement militaire. Mon père combat depuis tellement longtemps qu'il était normal que son fils l'accompagne et prenne un jour sa suite … De l'étude avec Mestre Roshar … Des moments en famille, ou plutôt avec Jeyne. Père était absent et cela fait peu de temps que nous tentons de nous parler avec Walton. La mort de ma mère a fait beaucoup de mal. Dès que je pouvais, je prenais mon cheval et je partais me balader loin des murs de Winterfell aussi longtemps que je le pouvais … J'ai toujours été un loup solitaire, ou en tout cas en grandissant, je le suis devenu. » Il se mit à tousser légèrement. « Aimer c'est risqué de perdre ... Perdre veut alors dire qu'on peut souffrir. » Et Jon avait été profondément marqué par la mort de sa mère, une blessure qui ne semblait pas pouvoir se refermer même si cela faisait déjà plusieurs années qu'elle n'était plus. Jon hocha doucement la tête. « Tu dois continuer à leur écrire, pour ne pas briser le lien. Cependant, il est seulement prévu que Chléa Tully fasse le déplacement … Je ne doute pas qu'elle saura te soutenir. J'ai eu des nouvelles de ta tante, elle aurait aimé pouvoir venir mais elle reste à Vivesaigues avec la reine Alysanne, mais en tout cas elle pense à toi également. »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile



L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] 2rxhf0n
Jon Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 3065
Membre du mois : 23
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]   L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] EmptyVen 31 Jan - 23:45


L'ESSENTIEL EST INVISIBLE POUR LES YEUX
ELEANOR & JON
Jon était inquiet et on le serait à moins. La venue de l’héritier ne tarderait plus et la vie de la mère était souvent en péril pour ne pas dire toujours. La grossesse s’étant en plus mal passée, Eléanor était épuisée mais elle restait positive et tentait de voir le bon côté des choses. Elle devait tenir pour Jon et pour l’enfant à naître. Eléanor avait l’impression que traverser cette épreuve les avait un peu rapprochés. Elle avait pu compter sur lui pendant ces mois de douleur et de doutes, il avait été présent. Et elle lui en était très reconnaissante. La future mère se demandait à présent à quoi ressemblait l’enfant, et que serait leur vie une fois le petit être avec eux. Elle serait fatiguée bien sûr mais elle désirait vivre pleinement ces premiers moments avec son enfant.  Nul doute qu’elle serait une véritable louve pour son petit. Elle le sentait déjà. Elle eut un doux sourire.

Ne t’en fais pas, je le sens encore bouger. Tiens, tu as senti ?

A ses paroles, elle avait senti son ventre se déformer. Elle avait attrapé la main de Jon et l’avait posé sur son ventre pour qu’il sente lui aussi son enfant le rassurer.

Oui, Mestre Roshar m’a dit effectivement qu’il fallait que je reste vigilante à ses mouvements. S’il n’y en a plus, cela peut vouloir dire qu’il est en souffrance. Mais encore une fois, pour le moment, il n’y a aucune raison de s’inquiéter.

Elle serra doucement sa main en un geste doux avant de se rapprocher et de déposer un baiser sur ses lèvres.

Ne t’excuse pas, Jon. Tu es anxieux pour notre enfant et c’est normal. Tout ira bien, fais moi confiance.

Bien sûr, elle n’avait aucune preuve de ce qu’elle avançait. Mais elle le sentait, un point c’est tout. Ne disait-on pas que les femmes enceintes avaient des intuitions qui se révélaient exactes ? Elle sentait confusément qu’elle s’en sortirait. Que l’enfant serait en bonne santé. Elle écouta ensuite attentivement ce que Jon lui racontait de son passé. Pensive, elle contempla son époux avant de murmurer :

Tu as eu une enfance bien solitaire à ce que je comprends…. Je… Je n’ai pas eu l’occasion de te le dire mais je suis désolée pour ta mère… C’est tragique de la perdre alors que tu étais encore jeune. Les relation avec ton père sont-elles meilleures avec les années ?

La remarque que fit Jon sur le fait qu’aimer c’était risquer de perdre ramena Eléanor des années en arrière. D’une voix lointaine, elle rétorqua :

Oui… Lorsque j’étais enfant, je montais souvent en haut du donjon à Vivesaigues. Et je passais des heures à guetter le retour de mon père. Il me manquait et je risquais de ne jamais le voir revenir. J’ai eu la chance de ne pas perdre de membres de ma famille jeune. Et je sais qu’aimer nous rend aussi plus fort, même si on souffre de s’attacher à des êtres condamnés à mourir un jour ou l’autre… Je vois l’amour comme une possibilité d’arracher un peu de douceur à la vie avant de partir…

Elle hocha la tête.

Tu as raison, je sais. J’ai envoyé quelques lettres en les dictant à Mestre Roshar mais je me fatigue et je préfère ne pas risquer la vie de l’enfant. Ma tante me manque ainsi que tous les miens… Il me tarde de voir ma grand-mère…                      
code by bat'phanie
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]   L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] EmptyDim 2 Fév - 20:22

Tout ce qui se passait depuis l'annonce de la grossesse de Eléanor était une chose difficile à comprendre. Il ne s'y connaissait pas, ne s'était même jamais intéressé à la grossesse d'une autre femme que celle de Eléanor à cet instant. Peut-être que s'il l'avait fait, il se serait rendu compte des signes qui attestaient que sa mère portait un enfant quand elle est morte, que c'était cela qui lui avait causé la mort et non une mystérieuse maladie. On n'avait fait en sorte qu'aucun de ses enfants ne l'approche de près sans la présence d'un adulte pour pouvoir masquer son état. Il avait alors perdu sa mère sans qu'il ne comprenne vraiment pourquoi ni comment. Cela avait chamboulé sa vie, et cela avait toujours une influence aujourd'hui sur lui, s'il l'avait su à l'époque cela n'aurait rien changé, mais à présent, alors que sa propre épouse était dans une situation presque similaire, manquant de perdre la vie alors qu'elle était enceinte, il avait peur que l'issue soit le même. Jon ne pouvait dire comment il réagirait s'il venait à perdre son épouse, ils s'étaient en effet rapprochés au cours des dernières semaines, sans pour autant définir ce qu'il ressentait pour elle. Il ne voulait tout simplement pas le faire, il ne voulait pas que ce soit les circonstances, le fait que la grossesse se déroule mal qui soit l'instigateur de nouveaux sentiments entre eux, il devait voir ce que l'avenir leur laisserait comme possibilité. Jon se posait assez de questions comme cela, il n'avait pas envie de s'en rajouter encore d'autres. La tension continuerait forcément d'augmenter jusqu'au moment où la grossesse toucherait à son terme. Il poussa un léger soupir de soulagement en sentant le bébé bouger dans le vendre de sa mère. Oui, l'enfant était en vie et c'était tout ce qui comptait réellement, et aussi le fait que la mère de l'enfant ait pu reprendre quelques couloirs également.

Jon hocha doucement la tête à son attention. « Je te fais confiance, mais nous ne pouvons pas dire que les choses ont été en notre faveur depuis que tu es enceinte … J'aurais aimé que les choses se soient mieux passées que la réalité … Je n'avais pas imaginé un instant qu'il y aurait tant de risques à ce que tu voyages … Enfin les choses sont ainsi, nous ne pouvons revenir sur le passé. » Il recula doucement, reprenant sa place, tout en continuant à observer la jeune femme. « Je te remercie pour ses mots, voilà plusieurs années maintenant qu'elle a disparu … Je me demande comment elle aurait pu envisager tous les chamboulements qui se sont faits en quelques mois ... Quant à mon père … Les choses ont toujours été complexes, je ne pourrais pas dire si cela s'est arrangé ou si cela s'est aggravé … Nous dirons que nous sommes dans un statut quo, qui est bien plus facile à gérer quand la distance physique entre nous est la plus grande qui soit. Nous sommes loin du modèle familial que vous semblez avoir connu chez vous mais c'est ainsi que les choses sont faites entre mon père et moi. » Jon et Eléanor avaient une vision de l'amour différente, aussi différente qu'eux. Elle était bien trop optimiste, là où il était bien trop pessimiste mais il était difficile de changer de nature dans un sens comme dans un autre. Jon, aussi, avait souvent attendu son père, mais des mois pouvaient se passer avant que père et fils ne se retrouvent et ils n'avaient finalement rien à se dire une fois qu'ils se retrouvaient. Depuis la mort de Sigyn, chacun n'avait fait que vivre aux côtés des uns et des autres, sans qu'ils ne se parlent véritablement. Et quand ils l'avaient fait, la rancœur avait pris le dessus sur tout le reste. Il vint doucement embrasser son front. « Tu l'auras bientôt auprès de toi. En attendant, il est primordial que tu te reposes, même si tu en as plus qu'assez qu'on te le dise … » Il fit signe à la femme de chambre de venir débarrasser la table. « Je vais aller prendre un bain et je te rejoindrais ensuite … Tu devrais dormir ... » Il lui sourit doucement avant de quitter la pièce.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile



L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] 2rxhf0n
Jon Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Jon Stark
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 3065
Membre du mois : 23
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]   L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
L'essentiel est invisible pour les yeux [Tour VIII - Terminé]]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Le Nord :: Winterfell-
Sauter vers: