Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -49%
Table de cuisson induction – ROSIERES RPI2S0 ...
Voir le deal
204 €

Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik
MessageSujet: Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik   Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik EmptyDim 8 Sep - 21:45

Pierremoutier – la grande salle – 4E SEMAINE DU MOIS 8 DE L'AN 1

Heda Volmark soutenait un point de vue. Helena Hoare apportait son avis. Yoren Hoare avait sa propre position. Trois figures qui dirigeaient – ou qui influençaient – mais trois figures qui ne connaissaient pas les affres et les beautés du simple serviteur ou du garde, ces hommes et ces femmes qui apportaient toute la force dont un dirigeant avait besoin pour gagner. Une force que je devais connaître et surtout par laquelle je devais me faire accepter. J’allais côtoyer ces hommes et ces femmes un temps indéterminé, un fait qui m’obligeait à chercher leur compagnie, bon gré, mal gré. D’une part, je ne souhaitais pas finir isolée, seule et à moitié-folle – à radoter avec ma suivante, ou à parler aux murs. D’autre part, je n’avais clairement pas le soutien des plus hautes instances à l’heure actuelle – ou leurs intentions à mon égard étaient trop nébuleuses pour que je puisse dormir paisiblement – et j’avais besoin de connaître également le sentiment du petit peuple à mon égard – si j’avais un quelconque intérêt, au vu des récents événements.

Ainsi, dans ce but, j’avais pris l’habitude de chercher la compagnie d’une personne ou deux lorsque cette dernière se posait autour d’un feu de cheminé, ou qu’elle était ma voisine de table lors de repas. Depuis mon arrivée – en début de ce mois qui me semblait infini –, j’avais pris l’habitude de côtoyer une personne en particulière – un homme qui faisait partie de l’armée, à la langue pendue et qui semblait connaître quelques choses – et qui n’était pas particulièrement offusquée par ma présence. Evidemment, en raison de son rôle, il n’était pas toujours disponible et suite aux événements, les gardes semblaient faire plus attention à leur tâche.

Récents événements qui, sincèrement, me faisait réfléchir à ma propre sécurité. La tentation de fuir était grande mais les risques associés m’empêchaient de me jeter sur les routes sans égard aux conséquences que ma décision peut avoir sur les accords acceptés par Dorne. Comment pourrais-je organiser un tel périple sans connaître quiconque ? Est-ce que je pouvais engager des mercenaires de ces régions et leur confier ma vie naturellement pour un très long voyage jusqu’à Dorne ? En contrepartie, je pensais aux risques je courrais en restant plus longtemps dans cette Forteresse. Si un siège était tenu, est-ce que je pourrais être en sécurité ? Si le siège tombe, est-ce que je pourrais survivre au raz-de-marée des forces ennemies ?

Des questions auxquelles j’espérais des réponses ce soir même. L’homme était là, en repos, une coupe à la main, autour de la cheminée. Je pris mon courage à deux mains, et me dirige vers lui. Peut-être que pour lui, ce soir ne faisait pas exception – une curieuse Dornienne qui s’était prise d’intérêt pour lui –. Pour moi, il serait décisif, apportant sa pierre à la réflexion qui me taraudait depuis quelques jours.

Rester, ou partir ? Quelle décision était la plus avisée, et qui m’assurera la vie et mon retour à Dorne ? En effet, plus je foulais ces terres, plus j’apprenais ses us et ses coutumes, et plus je comprenais que je ne pourrais pas m’habituer aux Conflans. Ici, quel que soit mon nom ou mon statut, je n’en restais pas moins une femme cloîtrée et condamnée à me plier aux exigences d’un couple royal. Une situation qui jurait avec celle que j’avais à Dorne, celle d’une femme libre de ses déplacements, de ses décisions et de ses envies, qui ne connaissaient comme loi que celle de sa sœur – et par parallèle, de son pays.

- Bonsoir, puis-je me joindre à vous ? soufflais-je, sourire aux lèvres colorées d’un beau rouge, le regard souligné d’un trait fin noir et les joues rosées. Comme à l’accoutumée, j’avais mêlé le style vestimentaire dornien au style du Conflans. Soit une robe très typique des dames de cette cour – couleurs vert sombre – rehaussée par de longues et fines boucles d’oreille en or dont le haut arboré un rond où était gravé quelques lettres en Valyrien. Je ne vous ai pas croisé depuis quelques jours. Je commençais à m’inquiéter, croyant que vous étiez peut-être souffrant.


Mon âme a son secret, ma vie a son mystère, Un amour éternel en un moment conçu : Le mal est sans espoir, aussi j'ai dû le taire, Et celle qui l'a fait n'en a jamais rien su.
by wiise
Arianne Martell

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Conseillère de Dorne
Âge du Personnage: 27 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Arianne Martell
Messages : 570
Membre du mois : 13
Célébrité : Deepika Padukone
Maison : Principauté de Dorne - maison Martell
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik   Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik EmptyLun 9 Sep - 15:57



Talbert

Talbert est un soldat d'élite, un des Chevaucheurs du Crépuscule du Roi Yoren Hoare. Mais Talbert a eu une vie difficile, dernièrement. Il a dû tenter de capturer Heda Volmark avec le reste de la garde royale, et il a tué des fer-nés avec qui il se battait quelques mois plus tôt. Blessé à diverses batailles dans le Conflans, il a vu la mort d'un peu trop près. Rustre et ivre, il a la langue bien pendue, aussi leste que son épée. Placé devant les appartements de la soeur de la Princesse de Dorne, il a pour mission d'en protéger l'entrée sur ordre du Roi. Forcément, cette longue garde s'est agrémentée d'une petite outre de vin du sud cachée sous sa cape.


Les derniers jours avaient été particulièrement rudes pour ce bon Talbert. La trahison des Volmark et leur poursuite, sans oublier la menace grandissante de l’Empire qui pesait sur Pierremoutier, tout cela n’était guère réjouissant. Devoir affronter des frères d’arme et les tuer sous ordre de son Souverain, n’était pas une mince à faire et pourtant, il était un soldat d’élite dont la loyauté envers Yoren Hoare était sans faille. Posté régulièrement devant la chambre de la Princesse dornienne, il avait dû laisser ce poste plus qu’enviable à un autre durant les derniers jours, se privant du plaisir des yeux que la belle du sud lui offrait à chaque passage. Malgré tout ça, il se retrouva près du feu, une outre à la main et se changeant les idées avant de reprendre son poste devant les quartiers de l’invité royale.

Toutefois, ce petit moment de repos et d’ivresse fut rapidement interrompu par une chaude présence qui vint à sa rencontre. De sa douce voix aussi chaude qu’une plage dornienne, elle lui demanda de pouvoir se joindre à lui et évidemment, quel homme aurait refusé une telle demande, un fou certainement. C’est donc un peu embarrassé que Talbert se leva pour inviter la Princesse à s’asseoir en sa compagnie.

« Bonsoir Princesse Arianne ! Avec plaisir ! »

Un peu imbibé de vin et ayant toujours trouvé la jeune femme à son goût, Talbert ne manqua pas de la détailler des pieds à la tête, appréciant le style vestimentaire de la belle qui contrastait avec l’habituel tenue des femmes de sa contrée. Son regard se fit plus triste lorsqu’elle évoqua les derniers jours et son absence, même si le fait de lui avoir un peu manqué le réjouissait un peu.

« Les derniers jours ont été difficiles, Princesse. Et cela ne risque pas de s’arranger malheureusement … »

Evidemment, en tant qu’homme, Tlabert ne pouvait pas laisser passer l’opportunité de se faire bien voir par une jolie femme et le vin aidant, il commença à raconter la trahison des Volmark et sa participation à la traque de cette dernière, exagérant légèrement son succès personnel.

« La tentative de coup d’état d’Heda Volmark a été un coup dur pour nous. Heureusement, mes hommes et moi sommes parvenus à éliminer la plupart des traîtres. Vous auriez dû voir ça, une vraie boucherie ! Ils auraient dû savoir que les Chevaucheurs du Crépuscule ne sont pas à prendre à la légère. Hahahahahahaha !!!! Vous désirez un peu de vin ? »

Exposant son outre de vin à Arianne, l’homme chercha du regard un verre pour partager ce breuvage avec la belle brune mais bon, n’en trouvant pas dans les environs immédiats, il lui tendit l’outre afin qu’elle en prenne une gorgée, oubliant l’espace d’un instant qu’elle était une princesse. Se frottant un peu le crâne, Talbert ne manqua pas de revenir sur l’inquiétude de la Princesse à son égard, cherchant clairement à s’assurer de l’intérêt qu’elle pouvait lui porter.

« En tout cas, je vous remercie pour votre sollicitude Princesse. Mais il ne sert à rien de vous inquiéter pour moi. Ma mission est de vous protéger et aucun mal ne peut vous arriver tant que je serai là. Je n’ai encore jamais failli à mon devoir et ce n’est pas maintenant que cela arrivera, surtout si la vie d’une aussi belle femme est en jeu. »


Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik Banner_Rodrik
Rodrik Harloi

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Harloi
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Rodrik Harloi
Messages : 269
Membre du mois : 4
Célébrité : Zack McGowan
Maison : Harloi
Caractère : Intrépide - Grossier - Charismatique - Machiste - Stratège - Belliqueux
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik   Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik EmptyLun 30 Sep - 23:35

Le seul plaisir que je prenais à être l’otage de marque des ces hommes et de ces femmes aux us et coutumes qui m’étaient étrangers était que j’étais un tantinet le centre de leurs attentions – les premiers appréciaient détailler mes formes alors que les secondes me lançaient des regards suspicieux. Une attention qui mettait en avant également une condition particulière à laquelle je n’étais guère habituée : la solitude. Certes, Perle et Emris étaient tous deux là pour égayer mes journées mais, implacablement, ils furent à leur tour victime d’une forme de morosité et de monotonie. Aucun ne cherchait à m’émerveiller avec quelques moutons en pâturage – et leurs douces laines –, la traite d’une vache, les rumeurs du château ou encore les récits et légendes de ces contrées. La première pleine lune s’offrait ce soir, montrant qu’un bon mois était passé depuis mon arrivée dans ce fort. Un mois chargé, un mois rempli, un mois mouvementé, où j’avais rencontré des vieilles connaissances – comme de nouvelles personnes – et que j’avais perdu tout aussitôt de vue. Est-ce que l’homme qui me faisait face, et qui se vantait, allait faire partie de ce lot de disparus ?

Je souris, tantôt à la morbide pensée qui m’avait étreinte, tantôt au compliment maladroit et franc de Talbert. Il avait été désigné, à mon arrivée, à surveiller mes appartements. Une nécessité, entre autres en raison de mon statut mais également de mon sexe, si j’ai ouïe dire. Une nécessité qui remonta un vieux souvenir, celui où précisément un garde m’avait été assigné petite, malgré moi. J’avais tant et tant argumenté avec mon père à cette époque-ci, qu’il céda à mes caprices et je n’eus plus ce genre de gêne. Non, en place et en lieu de ce gardien, Perle avait été assignée à mes appartements. Elle dormait dans un lit qu’elle pliait – avant mon réveil – et dépliait – après mon sommeil – soigneusement.

- Je dois refuser votre généreuse offre. Je crains que certaines femmes présentes et qui, j’ai ouïe dire, vous apprécient grandement ne se fourvoient à notre sujet et vous causent un quelconque ennui, soufflais-je, sourire malicieux aux lèvres. Je suis certaine que ma question est très ridicule, mais malheureusement, je n’ai nul compagnon à qui la poser excepté vous. Qui sont exactement les Chevaucheurs du Crépuscule ? On vous dit soldat d’élite. Est-ce vrai ?

J’avais volontairement omis la question d’Heda, pour le moment. Je poserai de plus amples questions un tantinet plus tard, lorsqu’il aura un peu plus bu et surtout lorsqu’il aura l’orgueil flatté. Je devais admettre que certains jours, ou certaines soirées comme celles-ci, je me détestais : mon interlocuteur était un homme de bonne volonté, et moi, je cherchais à grappiller quelque chose de lui comme un vautour ou une vipère. Oui, dans ces instants-là, un court instant, la culpabilité piquait mon cœur et répandait un venin qui se perdait bien vite parmi d’autres. La culpabilité n’était rien comparée à la honte, au désespoir, à la solitude ou encore à l’ennui.


Mon âme a son secret, ma vie a son mystère, Un amour éternel en un moment conçu : Le mal est sans espoir, aussi j'ai dû le taire, Et celle qui l'a fait n'en a jamais rien su.
by wiise
Arianne Martell

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Conseillère de Dorne
Âge du Personnage: 27 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Arianne Martell
Messages : 570
Membre du mois : 13
Célébrité : Deepika Padukone
Maison : Principauté de Dorne - maison Martell
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik   Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik EmptyLun 14 Oct - 14:46



Talbert

Talbert est un soldat d'élite, un des Chevaucheurs du Crépuscule du Roi Yoren Hoare. Mais Talbert a eu une vie difficile, dernièrement. Il a dû tenter de capturer Heda Volmark avec le reste de la garde royale, et il a tué des fer-nés avec qui il se battait quelques mois plus tôt. Blessé à diverses batailles dans le Conflans, il a vu la mort d'un peu trop près. Rustre et ivre, il a la langue bien pendue, aussi leste que son épée. Placé devant les appartements de la soeur de la Princesse de Dorne, il a pour mission d'en protéger l'entrée sur ordre du Roi. Forcément, cette longue garde s'est agrémentée d'une petite outre de vin du sud cachée sous sa cape.


La jeune dornienne illumina la pièce de son sourire, mais refusa le vin proposé par Talbert. Ce dernier haussa un sourcil en écoutant la raison de cette esquive et ne put s’empêcher de rire à gorge déployée.

« Laissez donc ces demoiselles à leur jalousie et profitez donc d’un bon verre de vin. Il va sans dire que je provoque déjà l’envie de nombreux hommes lorsque vous me faites l’honneur de votre compagnie. En plus, si ces dames m’apprécient réellement, pourquoi diable suis-je encore célibataire ? Serait-ce mes manières qui laisseraient à désirer ? Soyez franche Princesse Arianne ! »

Le soldat ne manquait pas de qualités mais bon, ce n’était certainement pas le genre d’homme qu’une lady présenterait à sa famille. Au mieux, il pouvait espérer prendre en épousailles une roturière ou une cadette d’une petite maison sans envergure mais bon, il devait encore parvenir à ne pas brusquer sa belle-famille. Son humour graveleux, son esprit bagarreur et surtout sa propension à boire plus que de raison, en faisaient un gendre que peu de personnes voudrait. Son célibat était un sujet de moquerie auprès des autres, surtout qu’il n’était pas du genre à faire comme ces fer-nés et violer une femme qu’ils désiraient. D’un certain point de vue, malgré ses manières de rustre, Talbert était un romantique qui recherchait l’amour.

Il poursuivit sa discussion avait la jeune princesse de Dorne, lui expliquant ce qu’était les Chevaucheurs du Crépuscule, ne manquant pas d’exagérer un peu les choses pour se faire bien voir.

« Nous sommes en effet des soldats d’élite du Roi Yoren. Toutes les missions délicates nous sont confiées car cela garantit leur succès. Peu de guerriers peuvent rivaliser avec un Chevaucheur du Crépuscule donc n’ayez aucune crainte quant à votre sécurité. Tant que je veille sur vous, aucun mal ne vous sera fait. »

Histoire de se faire bien voir, Talbert raconta une histoire de son cru pour se mettre en valeur.

« Le Roi Yoren confie souvent sa sécurité et celle de la Reine aux Chevaucheurs du Crépuscule, c’est un gage de confiance inestimable. J’ai personnellement mené la traque des traîtres et en ait exterminé un bon nombre. Sans exagérer, on peut dire que je fais partie du bras armé du Roi. Dans un certain sens, nous sommes le pendant terrestre de la Flotte de Fer ! »

Le soldat continua son récit de ses aventures, expliquant la fois où il avait sauvé le Roi d’une embuscade, ou même lorsqu’ils avaient affronté des soldats de l’Empire et du Conflans fédéré. Augmentant toujours un peu plus le rôle qu’il jouait dans tout cela, se plaçant parfois comme le héros incontournable de son récit, il ne faisait plus trop attention à sa consommation de vin, buvant gorgée sur gorgée. Le rouge commença à lui monter au nez et son regard se fit moins précis. Par contre, son sourire était toujours fermement accroché à ses lèvres, cherchant à charmer la belle dornienne qui l’écoutait parler.


Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik Banner_Rodrik
Rodrik Harloi

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Harloi
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Rodrik Harloi
Messages : 269
Membre du mois : 4
Célébrité : Zack McGowan
Maison : Harloi
Caractère : Intrépide - Grossier - Charismatique - Machiste - Stratège - Belliqueux
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik   Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik EmptyDim 27 Oct - 17:23

« Soyez franche Princesse Arianne ! ». Inconsciemment, je relevais la tête pour lancer un regard curieux et surpris au chevalier Talbert. Il n’était pas la première personne à me faire une telle requête. Une demande récurrente qui semait un doute considérable dans mon esprit. Est-ce que l’on associait un trait de caractère particulier aux personnes de ma contrée ? Est-ce que j’inspirais suffisamment confiance et sympathie à autrui pour avoir le droit, et la rude tâche, de dire les choses telles qu’elles étaient ? Ou alors, était-ce simplement une expression habituelle entre personnes de cette contrée ? Des questions que je préférais enfouir au fond de moi, pour me concentrer davantage sur les multiples récits de mon interlocuteur. Je profite d’un moment d’inattention de l’homme pour chercher du regard ma fidèle dame de compagnie, Perle, ou mon loyal précepteur, Emris. Ce dernier est celui qui capture mon petit message silencieux, celui d’observer et agir convenablement. Assurée que mon ami assurait mes arrières, je profitais du silence de Talbert pour se rafraîchir le gosier avec sa gourde pour la saisir à mon tour.

- Je vais peut-être partager un bon vin avec vous, dis-je. Cependant, à peine m'étais-je emparée de la gourde que je m'arrête et offre un sourire affable au chevalier. Il est d'usage d'offrir du vin à une demoiselle dans une coupe. Certains diront que c'est de la courtoisie mais, en vérité, une femme est moins regardante sur ce qu'elle boit et surtout la quantité qu'elle boit.

Je fais signe à l'un de mes serviteurs et fidèles amis d'approcher et glisse ma volonté d'avoir deux coupes. Celles-ci ne tardèrent pas à arriver.  

- Je suis extrêmement flattée que le Roi Yoren a confié ma sécurité à un homme aussi valeureux et aussi courageux que vous. Je n’oublierai pas ce geste de sa part, ainsi que votre patience et votre dévotion à votre tâche, complimentais-je, le ton aussi admiratif possible et le regard coulant et chaleureux. Je me sens un tantinet coupable de priver le Roi et la Reine de leur chevalier, ou encore de vous condamner à une garde entre deux murs… J’ose espérer que j’ai pu un tantinet adoucir votre devoir.

J’avais été longtemps la bâtarde de la cour de Lancehélion. Si les nobles étaient partagés à mon égard et étaient durs à conquérir, l’affaire avait été tout autre avec les domestiques ou les chevaliers qui se fichaient des titres de noblesses. Il était plus simple de gagner leur confiance ou leur sympathie – quelques vins, quelques sourires, une oreille attentive, des lèvres fermées et une épaule solide sur laquelle pleurer de temps à autre.  

- Mais si je comprends bien, si un conflit éclate un beau jour, vous serez dépêchés par le Roi pour faire face à l’ennemi. Est-ce que cela signifie que je serais à nouveau seule dans cette Forteresse ? glissais-je, avec un ton plus ou moins anodin.


Mon âme a son secret, ma vie a son mystère, Un amour éternel en un moment conçu : Le mal est sans espoir, aussi j'ai dû le taire, Et celle qui l'a fait n'en a jamais rien su.
by wiise
Arianne Martell

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Conseillère de Dorne
Âge du Personnage: 27 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Arianne Martell
Messages : 570
Membre du mois : 13
Célébrité : Deepika Padukone
Maison : Principauté de Dorne - maison Martell
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik   Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik EmptyVen 1 Nov - 14:02



Talbert

Talbert est un soldat d'élite, un des Chevaucheurs du Crépuscule du Roi Yoren Hoare. Mais Talbert a eu une vie difficile, dernièrement. Il a dû tenter de capturer Heda Volmark avec le reste de la garde royale, et il a tué des fer-nés avec qui il se battait quelques mois plus tôt. Blessé à diverses batailles dans le Conflans, il a vu la mort d'un peu trop près. Rustre et ivre, il a la langue bien pendue, aussi leste que son épée. Placé devant les appartements de la soeur de la Princesse de Dorne, il a pour mission d'en protéger l'entrée sur ordre du Roi. Forcément, cette longue garde s'est agrémentée d'une petite outre de vin du sud cachée sous sa cape.


Finalement, la jeune princesse accepta de partager du vin avec le soldat, ce qui ne manqua pas de lui faire grand plaisir. Toutefois, Talbert ne put s’empêcher de rire lorsqu’elle lui signifia qu’une coupe était de coutume pour une jeune femme de bonne famille. Depuis le temps qu’il combattait dans le Conflans, il en avait presque oublié les quelques connaissances qu’il possédait sur la courtoisie et ce genre de frivolité. D’ailleurs, pour dire la vérité, il n’avait aucune connaissance de ce genre de politesse, agissant avec la Princesse de Dorne par instinct et non par connaissance du protocole.

« Le principal est finalement que vous vous joignez à moi pour un verre, Princesse Arianne. Je ne suis pas un grand mestre des usages de la cour. Hahahahahahaha !!! »

C’est donc avec un grand sourire qu’il accepte la coupe du serviteur de la Princesse et qu’il remplit le verre de la jeune femme, ainsi que le sien évidemment. Sous les compliments de la belle dornienne, Talbert ne put que se gratter le crâne en souriant, se disant au plus profond de lui que peut-être, il avait une chance avec la Princesse Arianne. Après tout, beaucoup de rumeurs tournaient sur les meurs légères des sudiens. Avec un peu de chance, un peu de vin et surtout quelques faits d’arme un peu surfaits, peut-être qu’il pourrait vivre une expérience dont il pourrait se vanter durant les trente prochaines années.

« Il est tout à fait normal que mon Roi mette son meilleur homme pour garantir votre protection. Après tout, vous êtes une invitée de marque malgré les circonstances et mon devoir n’a jamais été aussi plaisant qu’à vos côtés. J’ai connu de nombreu champs de bataille, pourchassé des traîtres et protégé mon Souverain mais finalement, ce temps passé à veiller sur vous fut les plus agréables de mon existence. Nul doute que si vous deveniez la Princesse régnante de Dorne, vous y feriez un travail formidable. Votre gentillesse et votre beauté ont illuminé chacune de mes journées depuis que je suis chargé de votre protection. Vous n’avez donc pas à vous sentir coupable de quoique ce soit. »

En lui-même, Talbert exultait de fierté après être parvenu à sortir une si belle réponse aux inquiétudes de la Princesse. Avec ça, il avait certainement dû marquer des points et par conséquent, il n’hésita pas le moins du monde à remplir à nouveau les coupes de vin afin d’aider dans ce sens. Malheureusement pour lui, son envie le faisait nettement plus consommer que la Dornienne et alors qu’elle ne buvait qu’un verre, il en était déjà à trois.

« Le conflit est toujours présent malheureusement mais si jamais il devait venir à nos portes, il y a en effet de fortes chances que tous les hommes soient sur la ligne de front. En tant que Chevaucheur du Crépuscule, ma présence est indispensable pour le moral des troupes, surtout en ce moment, et sans vouloir me vanter, peu d’ennemis parviennent à résister à mon épée ! Mais ne vous inquiétez pas, même si notre armée a subie quelques pertes suite à l’affaire Volmark, il y aura toujours des hommes pour vous protéger. Je m’arrangerai pour que cela soit toujours des hommes de valeur si cela peut vous rassurer ! »

Encore une fois, Talbert se voyait comme un séducteur qui rassurait une pauvre femme inquiète et qui tomberait tôt ou tard dans ses bras, même si c’était sans doute l’alcool qui commençait à lui faire croire en ses chances ou simplement en son pouvoir de séduction. En tout cas, les inquiétudes de la Princesse étaient assez fondées vu le nombre d’hommes qui avaient décidé de suivre Heda Volmark et les renforts qui tardaient à venir du Bief mais bon, s’il pouvait passer une nuit avec la belle Arianne, il pourrait mourir le sourire aux lèvres le lendemain sans regret.


Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik Banner_Rodrik
Rodrik Harloi

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Harloi
Âge du Personnage: 32 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Rodrik Harloi
Messages : 269
Membre du mois : 4
Célébrité : Zack McGowan
Maison : Harloi
Caractère : Intrépide - Grossier - Charismatique - Machiste - Stratège - Belliqueux
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik   Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik EmptyJeu 5 Déc - 0:50

Malgré ses airs bourrus et maladroits, l’homme n’était pas dépourvu d’un soupçon de galanterie. Il complimentait, tantôt mon caractère doux, tantôt ma beauté exotique. Je devais admettre, non sans une once de fierté, que je figurais parmi les plus belles de cette cour. Un rang acquis malgré moi non pas uniquement grâce à ce joli minois, mais également grâce à mes étoffes aux couleurs du soleil et du désert, choisies avec soin, et portées avec fière allure.

Le compliment de l'homme adoucissait un tantinet l’enfer dans lequel j’avais été jeté. Ma tour de solitude s’était bien vite transformée en un piège à souris. Avant de venir, je savais pertinemment que je n'aurais absolument aucun soutient dans cette cour, ni hors des frontières grouillant de puissances étrangères dont certains que notre Principauté avec froissé l'égo par des actes, des décisions ou des paroles. Pourtant, naïvement, j'avais cru qu'il y avait "l'intérieur" et "l'extérieur" et que les problèmes de l'un étaient indépendants de l'autre. J'étais à mille lieux de deviner que j'allais revivre le calvaire de la guerre - tant moral, que physique.   

Ma véritable inquiétude n’était donc pas calmée par l’assurance orgueilleuse de ce vantard. J’avais côtoyé suffisamment d’hommes pour deviner aisément les qualités ou les défauts les plus évidents des uns, ou des autres. Il me désirait, certainement, mais le séduire ou partager sa couche ne m’apporteront rien de plus que ce que j’obtenais déjà ce soir. Un homme qui ne présentera jamais les faiblesses de son Souverain , et encore moins les siennes à une demoiselle en détresse... à moins de se marier avec. Ce qui était hors de question évidemment.

Une question me brûlait les lèvres mais je ne savais pas comment la formuler sans éveiller un soupçon futile ou froisser l'orgueil du preux Chevalier.

- Je ne doute pas une seule seconde que vous protégerez chaque habitant de cette forteresse, et que bien des ennemis trouveront leur trépas au bout de votre épée. Je prierai pour votre protection, à l’abri entre ces murs, susurrais-je.

Je n’étais pas une croyante, du moins au regard des hommes et des femmes de ce pays. J’étais une impie qui devait être éclairée par leurs préceptes - ou, comme j’aime dire, être embourbée dans leurs obscures croyances. Pourtant, par cette foi aveugle ou craintive, je voyais une opportunité, pour attirer une sympathie nécessaire à ma survie... il est bien connu: nous sommes toujours bons et avec bien des piétés à l’égard de plus idiots ou ignorants que nous. Un rôle que je pourrais jouer , et qui pourrait me permettre de me fondre parmi eux.

- Cependant si je doute pas de vous ou de vos hommes, je crains que vous fassiez face à un grand nombre d’ennemis. Je pense que les habitants auront à assurer également les défenses. Aussi imprenable que la Forteresse semble l’être. Pensez-vous que je pourrais être d'une quelconque aide ?

J’en profite pour que la coupe de cet ami soit toujours rempli et la mienne à peine - je bois à peine, trempant uniquement mes lèvres dès que je soulève cette coupe


Mon âme a son secret, ma vie a son mystère, Un amour éternel en un moment conçu : Le mal est sans espoir, aussi j'ai dû le taire, Et celle qui l'a fait n'en a jamais rien su.
by wiise
Arianne Martell

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Conseillère de Dorne
Âge du Personnage: 27 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Arianne Martell
Messages : 570
Membre du mois : 13
Célébrité : Deepika Padukone
Maison : Principauté de Dorne - maison Martell
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik   Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Toute la vérité, et uniquement la vérité - PNJ Rodrik
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Le Conflans :: Pierremoutier-
Sauter vers: