Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-15%
Le deal à ne pas rater :
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
849 € 999 €
Voir le deal

Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé]
MessageSujet: Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé]   Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé] EmptyMar 23 Juil - 10:26

Nothing ever lasts foreverAlysia Flint & Eleanor Stark | An 1 Mois 8Alysia était arrivée à Winterfell quelques jours auparavant. Ses bonnes vieilles habitudes n’avaient pas tardé à revenir et elle s’était sentie renaître. Depuis la mort de son mari et de l’un de ses fils, elle ne voyait pas vraiment la vie en couleur. Mais en revenant à ses sources, la jeune Flint parvenait enfin à se sentir apaisée. Son état de santé en avait inquiété plus d’un à La Veuve. Il fallait dire que son sourire et sa bonne humeur avaient disparu et qu’elle s’était isolée dans ses appartements un bon moment. Lorsque Jon lui a proposé de venir leur rendre visite à la Cour, il était évident qu’elle allait sauté sur cette occasion. Elle n’avait pas pu le nier : elle avait besoin de changer d’air. Et quoi de mieux que le lieu où elle avait grandi ?

Réunissant quelques hommes pour la route, elle était arrivée totalement exténuée. Kaegan, son fils, approchait de la fin de sa première année, mais il n’en restait pas moins malicieux. Il était empli d’énergie et semblait d’ailleurs la puiser au sein même de sa mère. Alysia avait besoin de sommeil, c’était indéniable. Elle avait hâte de pouvoir laisser son fils visiter maladroitement le château. Ce n’était pas de la maltraitance, loin de là, mais elle espérait secrètement qu’il dépenserait toute son énergie et qu’il dormirait mieux le soir. Pour une fois, elle avait besoin de dormir sur ses deux oreilles. Rien qu’une nuit.

À peine arrivée, ses prières furent exaucées. Elle eut même le temps d’aller rendre visite à de vieilles connaissances. Bowen et Jon n’avaient pas encore des cheveux blancs, mais c’était tout comme aux yeux d’Alysia. Quand elle les avait quitté à ses quinze ans, ils étaient encore imberbe et maintenant ils étaient mariés avec des enfants. Du moins, c’était bientôt le cas du Roi du Nord, d’après ce qu’elle avait compris. Il lui avait expliqué la grossesse douloureuse d’Eleanor, qu’elle n’avait pas eu le plaisir de rencontrer. Il fallait dire qu’au moment de leur mariage, elle venait de perdre son mari et sa grossesse avait été si avancée qu’elle avait du mal à se déplacer. La naissance de jumeaux lui en avait donné du fil à retordre.

Quoi qu’il en soit, il fut naturel pour elle d’aller se présenter à la femme de son ami. Si en plus elle passait une très mauvaise grossesse, elle pourrait peut-être lui partager quelques remèdes miracles qu’une domestique de La Veuve lui avait enseignés. Quand Alysia atteignit les appartements, un homme de la garde ne tarda pas à annoncer sa présence à Eleanor, attendant sa réponse pour la faire rentrer. Fidèle à elle-même, elle n’était pas le moins du monde intimidée par cette rencontre. Elle était du genre naturel et à ne pas se remuer les méninges pour un rien.

— Vôtre Altesse.

Alysia fit une révérence pour saluer son interlocutrice, laissant son regard la détailler discrètement. Elle était exactement comme Jon lui avait décrit. Sa magnifique chevelure rousse était même épatante. Eleanor semblait être douce et avoir une petite part de candeur. Pourtant, si elle avait bien appris une chose durant son existence, c’était de se méfier de l’eau qui dort. Les plus discrets pouvaient s’avérer être les plus dangereux ou stratèges. Quoi qu’il en soit, elle poursuivit, tout en gardant un doux sourire aux lèvres.

— Je me présente. Lady Alysia Flint, née Stout. Le Roi du Nord m’a invité à rester quelques temps à la Cour et je tenais à venir vous rencontrer en personne.

La jeune veuve ignorait si Eleanor avait déjà entendu parler d’elle. Sans doute que Jon lui avait parlé de son veuvage récent et de la perte de l’un de ses enfants. Elle devait être au courant de l’arrivée d’une nouvelle personne à Winterfell. À moins que les complications de sa grossesse l’aient entièrement coupé du reste du monde.
:copyright:️ 2981 12289 0


smoke as black as charcoal fills into our fragile lungs 'cause when our demons come dancing in the shadows to a game that can't be won. everyone gather around for a show

(c) anaphore


Dernière édition par Alysia Flint le Mer 4 Sep - 11:01, édité 2 fois
Alysia Flint

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Flint de la Veuve
Âge du Personnage: Dix-neuf ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alysia Flint
Messages : 73
Membre du mois : 0
Célébrité : Jenna-Louise Coleman
Maison : Flint de la Veuve, née Stout
Caractère : Douce ▪️ Indépendante ▪️ Honnête ▪️ Persévérante ▪️ Authentique ▪️ Mystérieuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé]   Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé] EmptyMer 21 Aoû - 15:30


NOTHING EVER LASTS FOREVER
ELEANOR & ALYSIA
Eléanor était étendue dans le grand lit des appartements royaux. Elle lisait un rouleau de parchemin d’un banneret du Nord qui leur demandait de l’aide en termes d’approvisionnement. Cordelia contemplait la fenêtre et de temps en temps lui racontait ce qu’elle voyait au dehors. Eléanor faisait contre mauvaise fortune bon cœur. Elle avait eu de violentes douleurs il y a peu et la santé de l’enfant ainsi que la sienne étaient en danger. Elle avait eu si peur de perdre l’héritier du Nord qu’elle s’était tenue tranquille, gardant le lit et suivant scrupuleusement les instructions de Mestre Roshar qui venait la voir plusieurs fois par jour. Jon passait également autant de temps qu’il pouvait à ses côtés. Cet épisode avait adouci Eléanor envers son époux. Elle avait enfin compris l’inquiétude qui le taraudait et sa volonté d’avoir une famille unie.

La Reine du Nord s’ennuyait cependant mais elle ménageait soigneusement ses forces pour ne pas fragiliser encore davantage sa grossesse. Elle lisait, les dames nobles venaient la visiter. Elle suspectait d’ailleurs Jon d’y être pour quelque chose. Il avait dû leur glisser un mot pour qu’elle s’organise pour ne jamais la laisser seule trop longtemps, surtout quand le Roi était trop occupé pour passer voir son épouse. Eléanor se tenait au courant de ce qui se passait à Winterfell et au-delà. Elle y tenait, estimant que c’était son devoir. Cordelia lui rapportait bien sûr les bruits du château. Ainsi donc, elle avait appris qu’une nouvelle dame était arrivée il y a peu à Winterfell. Alysia Flint, née Stout.

Eléanor n’avait pas le plaisir de la connaître. Elle ne connaissait les Flint et les Stout que parce qu’elle avait dûment appris les maisons du Nord. Mais elle n’avait pas un très bon à priori sur cette femme. La raison en était très simple, on lui avait rapporté l’entrevue entre son époux et elle. Tout se savait dans le domaine et Eléanor n’avait guère apprécié que le Roi reçoive en tête à tête une femme veuve, inconnue d'elle et qu'on disait très belle. Surtout que les choses semblaient aller un peu mieux entre eux. La Reine s’était promis d’en parler à son époux dès que possible mais l’occasion ne s’était guère présentée.

Ainsi, lorsque le garde à sa porte annonça la présence de lady Flint, cela n’enthousiasma guère Eléanor. Pourtant, c’était peut-être l’occasion d’en savoir plus sur cette femme si proche de son époux. La jalousie avait saisi le cœur de la Reine mais elle se tempéra et répondit que la dame pouvait entrer. Elle resta alitée, cela ne faisait un mystère pour personne qu’Eléanor ne pouvait sortir de son lit sans une autorisation expresse du Mestre. La jeune femme qui entra était de toute beauté, sa chevelure aussi noire que l’aile du corbeau. Aussi noire que celle de Jon, pensa Eléanor et son cœur se serra davantage. Le Roi cherchait-il à les rapprocher en suscitant sa jalousie ? Jon n’était nullement aussi manipulateur. La révérence de la jeune femme lui permit de la détailler légèrement. Elle était réellement charmante et semblait d’un naturel qui faisait écho à celui de la Reine.

Lady Flint., répondit-elle d’un simple hochement de tête.

Elle se releva et Eléanor lui adressa un sourire poli. Le Roi l’avait ainsi invitée. La Reine lui indiqua d’un geste qu’elle pouvait approcher, des chaises étant placées près du lit royal afin que les dames puissent rester à leur aise.

Ravie de vous rencontrer, Lady Flint. Ou préférez-vous Lady Stout à présent ? Ainsi mon époux vous a convié à Winterfell ? Je n’en savais rien… Je suppose qu’il souhaitait m’en faire la surprise. Une surprise bien jolie, je l’admets… Ainsi donc, vous avez la bonne fortune de connaître bien sa Majesté ?                
code by bat'phanie
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé]   Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé] EmptyMar 17 Sep - 21:16

Nothing ever lasts foreverAlysia Flint & Eleanor Stark | An 1 Mois 8Alysia n’avait aucune volonté de se mettre entre Jon et Eleanor. Leur histoire datait de plusieurs années maintenant et chacun avait fait son petit bout de chemin de son côté. La jeune veuve avait été si gracieusement invitée à la Cour et il n’était pas de son envie de créer des histoires à peine ses valises ouvertes. Les sentiments étaient parfois quelque chose d’incontrôlable et ils en avaient fait les frais lorsqu’ils étaient plus jeunes. À présent, ils étaient adultes, mariés, avec des (futurs) enfants. Ils avaient tout deux des devoirs qu’ils n’avaient pas lorsqu’ils avaient quinze ans. Encore plus pour Jon qui gouvernait désormais le Nord. Cette pensée lui était encore toute étrange.

Alors, quand Alysia était arrivée à Winterfell, il lui avait semblé tout naturel d’aller se présenter à la nouvelle Reine. Elle ne cherchait pas à s’en attirer les faveurs, loin de là, mais il était en son devoir de montrer qui venait d’arriver dans son château. Sans oublier qu’elle avait une grossesse difficile, tout comme elle. Elle n’était pas mestre et ne pourrait pas lui apporter de soutien physique, mais converser avait des vertus plus puissantes qu’on ne l’imaginait. Un soutien psychologique ne se refusait jamais, surtout dans une pareille situation.

Pénétrant dans les appartements de la Reine Eleanor, elle avait pris ses dispositions pour faire garder son fils Kaegan. Le petit commençait à être bruyant et elle ne voulait pas irriter la jolie rousse qui se tenait face à elle. Elle avait besoin de repos et d’un environnement apaisant. Alors, après de courtes salutations, elles entamèrent la conversation le plus naturellement possible.

— Lady Flint me convient parfaitement, Vôtre Altesse. C’est sans doute le meilleur moyen de ne pas oublier cette partie de mon histoire, ne pensez-vous pas ?

Alysia avait été mariée et les choses avaient mal-tournées. Elle n’avait aucune envie de reprendre son ancien nom de famille. C’était comme si elle rejetait une partie de sa vie, quand bien même les événements avaient pris une tournure dramatique. De plus, il y avait toute la signification qu’il y avait derrière. Reprendre son ancien nom de famille laisserait peut-être croire aux nobles qu’elle était prête à entreprendre une nouvelle relation, une nouvelle union. Pourtant, ce n’était pas du tout le cas. Non, Lady Flint lui convenait parfaitement.

— Je suppose qu’avec les événements, il n’a pas eu le temps de vous en parler. Les présentations auraient d’ailleurs dû être faite, il y a quelques mois, lors de votre union. Je n’ai malheureusement pas pu venir dû à un accouchement difficile, mais on m’a fait savoir que la cérémonie avait été magnifiquement bien organisée.

Alysia offrit un doux sourire à Eleanor, prenant lentement place sur la chaise qu’elle lui avait désigné un peu plus tôt. Elle ne savait pas si converser avec la jeune femme était une bonne idée, en tenant compte de son ancien lien avec Jon et de l’état de santé de la Reine, mais il était en son devoir de lui montrer qu’elle était une personne respectable.

— Je n’irai pas jusqu’à dire que je le connais parfaitement. Vous savez, Vôtre Altesse, j’ai grandi ici, mais cela fait des années que je suis partie et énormément de choses ont changé.

La jeune femme haussa doucement les épaules, arborant un léger sourire de politesse et de nostalgie aux coins de ses lèvres. Il y avait eu de changements, oui… Elle ne pouvait le nier. Tentant alors de partir sur une base beaucoup plus amusante, elle lança d’un ton ironique quelques paroles.

— Tenez, par exemple, le Roi n’avait pas un seul poil sur le menton quand je l’ai connu. Je crois que ce changement, je vais avoir bien du mal à m’y faire, plaisanta-t-elle en laissant un léger rire envahir la pièce, avant de reprendre un air un peu plus grave. Plus sérieusement, il m’a parlé un peu de votre état de santé. Comment vous sentez-vous en ce moment ? Ça ne doit pas être simple.
:copyright:️ 2981 12289 0


smoke as black as charcoal fills into our fragile lungs 'cause when our demons come dancing in the shadows to a game that can't be won. everyone gather around for a show

(c) anaphore
Alysia Flint

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Flint de la Veuve
Âge du Personnage: Dix-neuf ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alysia Flint
Messages : 73
Membre du mois : 0
Célébrité : Jenna-Louise Coleman
Maison : Flint de la Veuve, née Stout
Caractère : Douce ▪️ Indépendante ▪️ Honnête ▪️ Persévérante ▪️ Authentique ▪️ Mystérieuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé]   Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé] EmptyMer 25 Sep - 18:03


NOTHING EVER LASTS FOREVER
ELEANOR & ALYSIA
La relation entre Jon et Eléanor était déjà très tendue. Au fond d’elle, la Reine souhaitait réellement arranger les choses avec son époux. C’était peut-être cela qui la poussait à ressentir de la jalousie. Elle avait une parfaite confiance en Jon, elle le savait homme d’honneur et de parole. Malgré l’éloignement qu’il pouvait y avoir entre eux, il était peu probable qu’il trahisse les liens du mariage. Cela ne lui ressemblait pas du tout. Mais les sentiments n’avaient jamais rien de rationnel, c’était même plutôt l’inverse. La jeune femme en face d’elle était de toute beauté, ce qui n’arrangeait rien. Mais Eléanor, malgré sa jalousie, n’était pas une femme injuste. Elle ignorait les relations qui unissaient son époux à Alysia. Elle en apprendrait plus naturellement dans les prochaines minutes, voire les prochains jours.

Il était normal que la jeune femme se présente à sa Reine. Après tout, elle venait d’arriver dans le château et Eléanor ne pouvait pas quitter le lit. Elle était assise, le dos soutenu par d’épais coussins. Elle trouvait le temps long mais prenait patience et suivait scrupuleusement les instructions du Mestre tout comme ceux d’Ingheam. La jeune sorcière était d’un précieux secours pour elle. Cordelia également mais elle ne pouvait la soutenir en ce qui concernait sa grossesse, n’étant nullement sage-femme. Et elle n’avait pas non plus enfanté, ce qui aurait permis d’avoir un soutien avec une femme qui savait ce que c’était.

La jeune femme était donc entrée dans la chambre de sa souveraine et l’avait salué brièvement. Eléanor avait été assez froide au premier abord, suggérant également qu’elle n’avait pas été mise au courant de son arrivée. Alysia assura qu’elle préférait être appelée Lady Flint.

J’en conviens. Et il s’agit du nom de vos enfants. Je comprends qu’il soit cher à votre cœur.

Eléanor savait que beaucoup de femmes veuves conservaient le nom de leur époux. Notamment lorsqu’il y avait des héritiers, ce qui rappelait à tous qu’elles étaient leurs mères. Cela permettait également d’informer les éventuels prétendants que la jeune veuve ne souhaitait pas s’unir à nouveau à quelqu’un pour l’heure.

Oui, je suppose qu’il n’en a pas eu le temps… Oh, un accouchement difficile, dites-vous ? J’en suis navrée… Vous avez pu reprendre vos forces ? Oui, en effet, nous avons été unis, sa Majesté et moi, à Vivesaigues.

Eléanor était curieuse mais elle ne se permettait pas de questionner trop directement lady Flint sur son accouchement. Même entre femmes, on attendait en général d’être un peu plus proches pour évoquer ce genre de sujet intime dans les détails. Lady Flint lui adressa un chaleureux sourire avant de s’assoir à ses côtés. La jalousie d’Eléanor fondait comme neige au soleil face à cette femme dont le naturel faisait écho au sien. Certes, elle conservait une distance en tant que Reine mais elle reconnaissait quelques-unes de ses propres réactions chez la jeune femme.

Ah, vous avez grandi en ces murs ? Je l’ignorai. Vous avez donc bien connu l’Empereur ainsi que le Roi du Nord ?

Une amie de jeunesse. Au ravissant minois. Le lien se fit assez naturellement dans l’esprit d’Eléanor. Peut-être un ancien amour, qui sait ? La légèreté d’Alysia fit rire Eléanor. Elle ne pouvait s’en empêcher, la jeune femme respirait la gentillesse et la franchise.

Imaginer mon époux imberbe est… très étrange pour moi, je dois bien l’avouer ! Vous avez donc beaucoup de choses à m’apprendre sur la jeunesse de sa Majesté !

Un petit sourire amusé jouait sur les lèvres d’Eléanor. Finalement, Alysia pourrait peut-être lui permettre de mieux comprendre le passé de son époux…

Ce n’est un secret pour personne, ma grossesse est très difficile. J’ai eu des pertes de sang pendant mon voyage jusqu’à Winterfell et à présent la santé de l’enfant est en péril, ainsi que la mienne. Je ne vous cache pas que c’est très dur. Mais je ferai en sorte de mener cette grossesse au bout. Pour le Nord.                
code by bat'phanie
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé]   Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé] EmptyJeu 10 Oct - 20:24

Nothing ever lasts foreverAlysia Flint & Eleanor Stark | An 1 Mois 8Alysia savait qu’il était en son devoir d’aller se présenter à la nouvelle Reine du Nord. Pourtant, elle devait bien avouer que cela était une tâche plus compliquée qu’il n’y paraissait. Cette femme était celle qui partageait la vie de Jon, désormais, et c’était peut-être égoïste de sa part, mais elle aurait aimé revenir dans un Winterfell qui n’avait pas changé d’un poil. Elle aurait aimé retrouver son ami avant qu’il ne soit Roi. Il n’y avait pas de jalousie féminine là-dedans ou un quelconque besoin de domination sur la jolie rousse qui se tenait devant elle. Loin de là ! Alysia se sentait simplement perdue dans un décor qu’elle avait toujours connu, dans un environnement qui avait appris à continuer de vivre sans elle. C’était quelque peu douloureux et elle avait du mal à se faire à cette idée. Sans oublier que ses amis avaient tous de nouvelles obligations et qu’elle n’avait pas la possibilité de passer autant de temps qu’elle l’aurait souhaité en leur compagnie.

La voici donc, assise face à la nouvelle Reine du Nord, dont elle ne connaissait pas le moindre morceau de son histoire, si ce n’était le lieu où elle avait évolué avant de venir ici. Un instant, elle mentionna « vos enfants » et une pointe au cœur la prit soudainement. Il n’y avait là aucun sous-entendus dans ses propos, mais elle ne pouvait s’empêcher de penser à son second fils, mort-né. Le jumeau de Kaegan qu’il n’aurait jamais l’occasion de connaître. Elle ne pouvait pas être au courant. Rares étaient ceux qui avaient été prévenus de sa situation. Mais cela la peinait d’imaginer son présent sans cet enfant qu’elle aurait aimé voir grandir. Son regard était légèrement peiné, mais elle tenta de paraître la plus posée possible lorsqu’elle répondit à Eleanor.

— Le nom de mon fils, seulement.

Alysia se racla légèrement la gorge, quittant un instant le regard de la Reine, faisant mine de lisser le pan de sa robe, le temps de se calmer et d’essayer de s’extirper de ses puissantes émotions. Peut-être que cela n’avait pas échappé à son regard, mais elle n’était pas sûre que discuter de sa grossesse difficile devant elle était une bonne idée. Déjà parce qu’il s’agissait de leur première conversation et qu’il aurait été malvenu de l’aborder d’une telle façon. Ensuite, parce qu’elle était enceinte et que lui mettre d’aussi sombres idées en tête n’allait certainement pas l’aider à appréhender positivement la suite de cet « heureux événement ».

— Ce n’est pas tant par la douleur. Et je peux vous l’assurer, l’accouchement n’est pas une partie de plaisir. Mais les maux que l’on ressent ne sont que de courtes durées et je ne saurai trouver les mots aujourd’hui pour vous les décrire tant ce souvenir me semble lointain, désormais.

Un doux sourire s’étira sur ses lèvres, alors qu’elle tenta de rassurer la grande dame qui se tenait devant elle. La souffrance était éphémère et minime à côté du bonheur que l’on pouvait ressentir à l’arrivée de son enfant, de celui qui avait grandi pendant neuf mois dans un petit ventre rond.

Finalement, la conversation dévia sur son enfance à Winterfell et la gaîté revint sur le visage pâle de Lady Flint. Évoquée ses souvenirs lui procuraient toujours un immense plaisir, parfois même contagieux. La joie qu’elle avait pu ressentir par le passé se lisait sur son visage et on pouvait aisément comprendre qu’elle avait grandi avec des gens chaleureux et aimants.

— J’ai surtout connu le Roi. L’Empereur était souvent en déplacement, mais mon géniteur le connaît très bien. C’était d’ailleurs grâce à lui que j’ai pu avoir une place entre ces murs, répliqua-t-elle avec un air nostalgique, avant de laisser un rire mélodieux s’emparer de la pièce en se mettant à parler des poils sur le menton de Jon. Je vous souhaite sincèrement de ne jamais le connaître sans barbe. Vous auriez l’impression de vous être mariée avec un homme plus jeune que vous.

Sur cette douce note d’amusement, le sujet retourna vers la grossesse. À croire que ce thème périlleux lui collait à la peau. Mais elle ne pouvait pas en vouloir à la Reine d’être inquiète pour son accouchement prochain. Elle connaissait ce sentiment et espérait lui apporter un minimum de soutien, même en temps qu’étrangère et même si cela raviver de douloureux souvenirs en elle. Comme quoi elle parlait moins jovialement de cette période de sa vie. Un véritable contraste !

— Le Nord a de la chance de vous avoir. Vous semblez être une femme forte. Je suis persuadée que vous mènerez à bien cette grossesse, sans y laisser de votre santé.
:copyright:️ 2981 12289 0


smoke as black as charcoal fills into our fragile lungs 'cause when our demons come dancing in the shadows to a game that can't be won. everyone gather around for a show

(c) anaphore
Alysia Flint

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Flint de la Veuve
Âge du Personnage: Dix-neuf ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alysia Flint
Messages : 73
Membre du mois : 0
Célébrité : Jenna-Louise Coleman
Maison : Flint de la Veuve, née Stout
Caractère : Douce ▪️ Indépendante ▪️ Honnête ▪️ Persévérante ▪️ Authentique ▪️ Mystérieuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé]   Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé] EmptyLun 14 Oct - 23:42


NOTHING EVER LASTS FOREVER
ELEANOR & ALYSIA
Eléanor n’était pas dans de très bonnes dispositions lorsque la jeune femme était entrée dans ses appartements. Et pourtant, elle devait bien admettre qu’elle avait en face d’elle une personne fort agréable et d’une compagnie plaisante. Cela devait lui paraître étrange de revenir dans pareil endroit après y avoir passé son enfance. Tout devait être très différent. Elle ignorait s’il y avait eu tant de changements que cela à Winterfell. Sûrement pas dans les murs, mais les gens, eux, avaient dû bien changer, comme elle l’avait précisé en ce qui concernait Jon. Pendant une fraction de seconde, la Reine eut de la compassion pour cette femme qui semblait déraciné. Qu’avait-elle vécu ? Qu’avait-elle traversé ? Eléanor était bien curieuse mais elle n’était pas assez familière de cette femme pour se permettre pareilles questions.

La Reine du Nord avait évoqué les enfants d’Alysia car elle ignorait tout de cette femme. Elle ne connaissait rien d’elle mais elle savait parfois décrypter un visage. La jeune femme sembla troublée et Eléanor se demanda pourquoi. Là encore, elle eut la délicatesse de ne pas poser de questions mais elle était très curieuse de savoir ce que son interlocutrice pensait. Clairement, elle semblait peinée. Il ne fallait pas être idiote pour faire le lien entre les choses. La peine qui émanait d’elle, la correction qu’elle fit aux paroles d’Eléanor concernant non pas plusieurs mais un seul fils. Elle avait sûrement dû perdre un enfant. Ce n’était certainement pas une question à poser. La perte d’un enfant était monnaie courante. La guerre, les famines, les maladies, il y avait nombre de raisons à cela. Mais c’était toujours une tragédie.

Oh, désolée, je pensais que vous aviez plusieurs enfants. Je comprends que vous comptiez conserver votre nom en tout cas.

Bien sûr, le sujet des enfants conduisait à celui de la grossesse et de l’accouchement. Ce dernier était bien trop intime aussi Alysia fut-elle évasive. Elle ne souhaitait pas l’effrayer, supposait-elle. Depuis son début de grossesse, aucune femme ne l’avait avertie de ce qui allait lui arriver, ou alors de façon si évasive ou positive, qu’elle avait fini par perdre tout espoir d’avoir un témoignage objectif. Eléanor eut un sourire qui signifiait qu’elle n’était pas naïve.

Il est étonnant comme toutes les mères m’assurent qu’aucune d’entre elles ne se souvient exactement des douleurs ressenties… A croire que donner naissance fait perdre la mémoire !

Le sourire amusé de la Reine montrait clairement qu’elle n’en voulait pas le moins du monde à Alysia de la ménager ainsi. C’était même tout à son honneur. Elle cherchait à la rassurer. Eléanor ne craignait pas la douleur, elle craignait pour la vie de son enfant. Sa grossesse était tellement difficile qu’elle avait la hantise de se réveiller un matin et de se rendre compte que l’enfant était mort né.  

Le sujet dévia ensuite sur l’enfance de Lady Flint et sa joie à la pensée de ses souvenirs heureux se voyait clairement sur son visage. Cela faisait plaisir à voir et était contagieux. Eléanor se sentait emportée dans les sentiments positives de la jeune femme. La Reine du Nord éclata de rire à la remarque d’Alysia concernant la barbe de Jon.

Parlez-moi de lui. Vous semblez avoir été proches. Je suis curieuse, pardonnez-moi mais j’ai peine à m’imaginer Jon plus jeune.

La remarque d’Alysia concernant sa supposée force toucha Eléanor.

Je vous remercie pour vos paroles aimables. J’essaye de demeurer forte pour le Nord ainsi que pour mon époux. Je ferai tout ce que je peux pour honorer mon Royaume et ma nouvelles maison.                
code by bat'phanie
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé]   Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé] EmptySam 19 Oct - 17:50

Nothing ever lasts foreverAlysia Flint & Eleanor Stark | An 1 Mois 8Alysia ne se sentait même pas coupable face à Eleanor. Sa relation avec Jon remontait il y a des années déjà. Et puis, la perte de sa vertu était beaucoup moins choquante chez un homme que chez une femme. Jamais la jeune veuve n’aurait pu trahir leur secret, sous peine d’avoir une réputation salie et de subir des moqueries à chaque détour de couloirs. Pourtant, Alysia n’avait jamais regretté d’avoir partager sa couche par le passé. Jon était un homme droit et délicat qui, malgré son impulsivité, ne ferait jamais de mal à une femme. Eleanor était chanceuse là-dessus. Elle avait eu le droit d’épouser le Roi du Nord, étant de haute naissance. Alysia la jalousait sur ce point-là. Non pas parce qu’elle aurait aimé diriger ou quoi que ce soit, mais tout simplement parce qu’elle était mariée à un homme qui ferait sans doute tout pour la personne qu’il aime. Évidemment, la jeune Flint n’avait aucune idée de la nature de leur relation et elle ne se permettrait sans doute jamais de demander distinctement à Eleanor comment ça se passait avec le Roi. Le privé restait de l’ordre du privé. Encore plus quand il s’agissait des dirigeants.

— Pour être tout à fait honnête avec vous, j’aurai dû avoir des jumeaux. Mais le destin en a décidé autrement.

Alysia se mordilla l’intérieur de la joue, plantant son regard quelque peu attristé dans celui de la Reine. Elle ne cherchait aucunement la pitié. Par les Anciens Dieux, elle détesterait être étiquetée d’une telle manière. Cependant, elle préférait être honnête avec la Reine du Nord. Elle resterait dans les parages pendant un moment et elle espérait être dans ses bonnes grâces, à plus long terme. Alysia n’avait pas énormément d’amis et elle n’en cherchait pas spécialement, mais sa réputation était importante pour elle. Son éducation à Winterfell l’avait toujours orientée vers le fait de devenir une bonne dame. Et cela passait par obtenir le respect des dirigeants lorsqu’elle les croisait.

— Cependant, j’aimerai que ce sujet ne s’ébruite pas. Seulement quelques personnes sont dans la confidence et cet accouchement reste un souvenir douloureux. Je n’ai pas envie d’être prise en pitié pour le moment.

Alysia offrit un doux sourire à la jolie rousse allongée à côté d’elle. Elle n’avait pas non plus envie de l’inquiéter sur son accouchement à venir. L’expérience était différente d’une femme à l’autre. Elle ne devait pas s’appuyer sur le sien, au risque d’être nerveuse. Ce qui était très mauvais pour la grossesse et le ou les bébés.

Finalement, la conversation dériva sur ses souvenirs d’enfance, ce qui lui provoqua une agréable vague de bien-être en elle. Elle avait besoin de penser à autre chose et de ne pas s’éterniser plus longuement sur ce douloureux sujet. Un petit rire résonna dans les appartements d’Eleanor, alors que la jeune veuve se frotta légèrement la nuque.

— Oh, j’aurai tant de choses à dire, mais je n’ai pas envie que le Roi vienne me taper sur les doigts ensuite
, plaisanta-t-elle en laissant de légères fossettes apparaître sur ses joues rosées. Je me rappelle qu’il était assez impulsif quand il le voulait. Il travaillait vraiment sur ce point-là, mais parfois il pouvait se vexer quand je ne l’écoutais pas. C’était des réactions assez enfantines, comme on a tous pu avoir un jour ou l’autre. Heureusement, il ne fait plus la moue en croisant les bras sous sa poitrine, pour montrer son mécontentement.

Théâtralement, elle fit une petite démonstration de ce que la scène aurait pu donner, imitant Jon, les bras croisés sous la poitrine, le regard vexé et la bouche offrant une magnifique moue dont il avait le secret.

— Ce n’est guère identique, mais voici un exemple, s’exclama-t-elle en riant légèrement.
:copyright:️ 2981 12289 0


smoke as black as charcoal fills into our fragile lungs 'cause when our demons come dancing in the shadows to a game that can't be won. everyone gather around for a show

(c) anaphore
Alysia Flint

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Flint de la Veuve
Âge du Personnage: Dix-neuf ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alysia Flint
Messages : 73
Membre du mois : 0
Célébrité : Jenna-Louise Coleman
Maison : Flint de la Veuve, née Stout
Caractère : Douce ▪️ Indépendante ▪️ Honnête ▪️ Persévérante ▪️ Authentique ▪️ Mystérieuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé]   Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé] EmptySam 26 Oct - 0:43


NOTHING EVER LASTS FOREVER
ELEANOR & ALYSIA
Cette femme faisait changer d’avis Eléanor à chaque minute qu’elle passait dans sa chambre. Malgré les doutes qu’elle pouvait entretenir vis-à-vis des relations entre elle et son époux, il était clair que tout cela appartenait au passé et qu’elle ne pouvait décemment pas en vouloir à Jon d’avoir eu un passé riche en rencontres, quelles qu’elles soient. Il était évident que Jon avait connu d’autres femmes. Si on demandait aux jeunes filles d’arriver vierge au jour de leur mariage, il n’en était pas de même pour les hommes. Elle était vive, enjouée et semblait vouloir lier amitié avec elle. Eléanor avait encore un peu de mal à se rendre compte que certaines personnes ne rapprochaient d’elle que pour obtenir ses bonnes grâces. Elle n’était pas naïve, non. Mais elle ne parvenait pas encore à faire le tri entre les personnes honnêtes et sincères dans leur amitié et ceux qui profitaient seulement des largesses que cela pouvait leur rapporter. Et finalement, Alysia lâcha la raison de ses obscures paroles. La Reine resta un instant silencieuse. Puis, elle tendit doucement la main et la posa sur le bras de son interlocutrice, le serrant légèrement.

Oh, ma chère… Croyez bien que je suis navrée d’apprendre cela… Cela a dû être tellement difficile…

Il n’y avait aucune pitié dans le regard d’Eléanor, seulement une grande compassion pour la femme qui avait perdu un petit être. Elle ne pouvait imaginer la douleur que ça représentait mais elle eut un geste inconscient de protection en plaçant sa main sur son propre ventre. Le regard attristé d’Alysia serra le cœur de la Reine. Aucune femme ne méritait de vivre pareille épreuve. Les paroles suivantes firent hocher la tête à Eléanor.

N’ayez crainte, votre secret sera bien gardé. Je n’en toucherai mot à quiconque. Je comprends parfaitement. Mais la compassion peut être un pansement sur une plaie aussi béante… en tout cas, si vous désirez en parler, n’hésitez pas, ma porte vous est ouverte.

Etre une souveraine n’empêchait pas d’être humaine et sensible. Le doux sourire de la jeune femme rasséréna la Reine. Son visage était bien plus beau ainsi. Le sujet dériva rapidement sur les souvenirs d’enfance. Eléanor était très curieuse. Mis à part Walton et Mestre Roshar, peu de personnes lui avaient parlé de son époux et de son passé. Elle était avide d’en apprendre plus sur certains éléments de sa vie. Jon était secret et ne partageait pas son enfance avec elle, du moins pas pour le moment, ou par bribes. Un éclat de rire éclaircit la chambre de la souveraine du Nord tandis que lady Flint se lança dans le descriptif d’un Jon qu’Eléanor ne reconnaissait pas.

N’ayez crainte ! Cela restera entre nous, vous avez ma parole !

Un sourire malicieux jouait sur les lèvres d’Eléanor. La légèreté de leur conversation lui faisait du bien et pendant une fraction de seconde, un observateur extérieur aurait pu penser qu’il s’agissait de deux amies échangeant des potins. Eléanor ne put se retenir et éclata de rire à la performance théâtrale d’Alysia.

Par tous les Dieux ! Il était réellement comme cela ? Difficile à croire. En tout cas, je ne l’ai effectivement jamais vu faire cette tête !                  
code by bat'phanie
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé]   Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé] EmptyJeu 21 Nov - 15:15

Nothing ever lasts foreverAlysia Flint & Eleanor Stark | An 1 Mois 8Alysia savait qu’elle pouvait parler avec Eléanor à cœur ouvert. Outre le fait qu’il s’agissait de sa Reine, elle était surtout l’épouse de Jon, l’un de ses plus anciens amis. Elle imaginait qu’elle pouvait lui faire autant confiance qu’à lui, même si ce n’était pas forcément une bonne idée dans le fond. Tout le monde ignorait le lien intime qui l’avait lié un jour avec Jon. Et il ne serait pas judicieux de le révéler au grand jour. Surtout à la Reine qui était à ses côtés. Elle n’était pas inconsciente. Elle pouvait lui en révéler beaucoup sur elle, mais pas tout. Elle tenait à rester à Winterfell, la tête sur ses épaules. Elle ne voulait pas être au cœur d’une polémique.

Finalement, Eléanor semblait être assez compatissante vis-à-vis d’elle et de la perte de son enfant. Cela déclencha un léger sourire chez Alysia, qui était heureuse pouvoir compter sur elle. Elle n’affichait pas une joie, mais plutôt de la politesse et de la confiance envers la jolie rousse. Elle lui confia alors qu’elle garderait son secret et la jeune veuve voulait sincèrement la croire. Malgré tout, elle restait une Reine, au cœur des enjeux géo-politiques en plus de ceux de la Cour. Si elle se sentait en danger, elle ne résignerait pas sur les moyens. Et elle en était pleinement consciente lorsqu’elle avait confié cet épisode douloureux.

— Je tâcherai de venir vous voir. Pour le moment, je dois surtout réorganiser ma vie et ce que je vais faire maintenant.

La perte de son mari avait créé un grand vide. Non pas dans son cœur, mais dans sa vie. Être avec lui avait nécessairement engendré des objectifs, des projets, des envies… Dorénavant, elle était seule, veuve, avec un enfant sur le dos. Elle aurait tant aimé lui donner un frère ou une sœur, mais elle s’en voyait dans l’incapacité, dorénavant. Elle ne savait plus trop ce qu’elle allait devenir, ce qu’elle voulait faire. Alysia avait une grande remise en question à entamer et le plus tôt serait le mieux.

Quoi qu’il en soit, Eleanor se trouva être bienveillante envers elle, ce qui la poussa davantage à se confier et à lui raconter les souvenirs qu’elle avait avec son époux. Elle se doutait qu’elle ne le connaissait que très peu. Les mariages arrangés entre familles, principalement royales, se déroulaient souvent de cette façon-là. Et puis, elle se serait souvenue de son passage à la Cour, lorsqu’elle y avait séjourné. Non, il s’agissait d’une nouvelle tête et elle était sûrement aussi perdue qu’elle à Winterfell. Sauf qu’Alysia connaissait la Capitale, mais y avait perdu ses marques ; Eleanor, quant à elle, avait encore tout à faire. Si elle pouvait lui alléger quelque peu la tâche, elle le ferait avec un immense plaisir.

— Je ne pense pas pouvoir trop en dire sur notre Roi, mise à part qu’il apprécie l’honnêteté et la sincérité. Néanmoins, je pense que vous avez déjà dû le remarquer.

Alysia sourit doucement à Eleanor, d’une façon extrêmement bienveillante, avant de froncer légèrement les sourcils. À son tour, elle posa une main sur son avant-bras, d’une façon délicate et non pas brutale.

— Je vous prie de me pardonner si ma question vous importune, mais je voulais savoir si tout se passait bien avec lui ? demanda-t-elle sans arrières pensées. J’ai connu les mariages arrangés et ce n’est pas toujours évident de se trouver liée à une personne encore inconnue. Encore plus quand celui-ci nous fait quitter un lieu qu’on a toujours connu.
:copyright:️ 2981 12289 0


smoke as black as charcoal fills into our fragile lungs 'cause when our demons come dancing in the shadows to a game that can't be won. everyone gather around for a show

(c) anaphore
Alysia Flint

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Flint de la Veuve
Âge du Personnage: Dix-neuf ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alysia Flint
Messages : 73
Membre du mois : 0
Célébrité : Jenna-Louise Coleman
Maison : Flint de la Veuve, née Stout
Caractère : Douce ▪️ Indépendante ▪️ Honnête ▪️ Persévérante ▪️ Authentique ▪️ Mystérieuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé]   Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé] EmptyDim 22 Déc - 23:49


NOTHING EVER LASTS FOREVER
ELEANOR & ALYSIA
La confiance que semblait lui témoigner la Nordienne était surprenante mais bienvenue. Elle touchait la jeune Reine. Les relations avec Jon, si elles s’étaient apaisées, n’étaient pas encore au beau fixe et un nouveau visage à Winterfell la sortait de ses pensées qui parfois étaient fort sombres. Alysia était une amie de Jon, peut-être la considérait-elle d’ores et déjà comme son alliée. C’était innocent et bien naïf mais Eléanor se reconnaissait dans ce genre d’attitudes et ne pouvait décemment l’en blâmer. On lui reprochait déjà bien assez d’être trop impulsive. En tous les cas, Eléanor était ravie de rencontrer lady Flint.

L’évocation de la perte de son enfant était une douleur qu’elle ne pouvait qu’imaginer. C’était le lot des femmes de perdre parfois leur enfant et la main de la Reine était venue un bref instant se crisper sur son propre ventre, ses angoisses revenant un bref instant. Et si elle-même perdait l’héritier du Nord ? Le Royaume lui pardonnerait-il ? A elle ? Une Reine étrangère ? Elle le craignait et s’accrocher à l’idée qu’il fallait tenir à tout prix. Tenir jusqu’à la délivrance et espérer que ce soit un garçon. Mais Eléanor ne souhaitait nullement confier cela à lady Flint qu’elle ne connaissait qu’à peine, malgré son excellente compagnie. Cela viendrait peut-être.

Oui, en effet. Pardonnez ma curiosité mais que comptez-vous donc faire à présent ? Vous souhaitez demeurer à Winterfell définitivement ? Vous êtes la bienvenue dans ce cas, soyez-en assurée.

Les femmes dépendaient entièrement de leurs époux après avoir dépendu de leur père. Et lorsqu’elles devenaient veuves, c’était pour la plupart un chamboulement complet de l’existence. Certaines se remariaient au plus vite. D’autres profitaient de cette liberté partielle retrouvée. A quelle catégorie appartenait Alysia ? Eléanor se le demandait. Avait-elle eu des bons rapports avec son époux ? Le pleurait-elle ou bien était-elle soulagée bien que ce soit malséant de l’admettre ? Autant de questions que la Reine ne lui poserait pas encore, risquant d’être indiscrète.

En effet, je sais qu’il apprécie l’honnêteté mais lorsqu’on l’est trop, ce n’est pas toujours bon…

Alysia ne pouvait savoir de quoi la Reine parlait sauf si Jon lui avait raconté dans le détail le désastre de leurs débuts ensemble. Elle avait tout lieu de croire que ce n’était pas le cas mais elle ne connaissait pas leur degré de proximité. La question d’Alysia prit Eléanor au dépourvu. Elle se reconnaissait une fois encore dans le côté direct de la jeune femme. Elle prit quelques secondes pour reprendre contenance et elle eut un sourire triste.

Disons que cela va mieux. Nous avons des tempéraments assez différents, Jon et moi. Et nous ne nous sommes pas choisis, comme vous l’avez judicieusement fait remarquer. Ce n’est donc pas simple d’accorder nos tempéraments. D’autant que j’ai tendance à être quelqu’un d’impulsif et qui exprime facilement ses émotions…

Elle ne voulait pas rentrer dans les détails pour le moment, elle restait circonspecte. Elle ignorait ce que Jon avait bien pu lui dire.                  
code by bat'phanie
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé]   Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé] EmptyMar 14 Jan - 18:04

Nothing ever lasts foreverAlysia Flint & Eleanor Stark | An 1 Mois 8Alysia avait honte de l’avouer, mais son veuvage lui offrait une certaine liberté dont elle avait tant rêvé auparavant. Elle n’avait plus à avoir la pression d’une grossesse sur ses épaules, ni même celle de faire bonne impression auprès des convives. Elle n’avait plus à se taire et à ne jamais dire les idées qu’elle pouvait avoir. Et plus que tout, elle avait son mot sur l’éducation de son fils. Elle était considérée comme une femme et non plus comme une jeune fille à marier pour faire prospérer une lignée dont elle ne connaissait pas l’histoire avant le mariage. Elle était libre de crier ses opinions, libre de ses choix, libre financièrement.

Cependant, cela restait assez douloureux pour elle de penser cela. Elle avait l’impression de manquer à son devoir, que cela était honteux et inavouable. Peut-être que les Dieux ne lui pardonneraient pas d’avoir un tel raisonnement.

Elle revint à la réalité au moment où Eleanor la questionna sur son avenir à la Cour. Cela lui donna presque envie de rire jaune. Si elle savait le passé qu’elle avait avec son mari, sans doute n’aurait jamais prononcé de telles paroles. Pourtant, Alysia n’avait aucune envie de se mettre entre eux par une décision d’enfants contrôlés par leurs pulsions et leurs hormones. Ils n’étaient plus les mêmes. Ils étaient plus matures et avaient acquis une certaine expérience de vie. Mais, malgré tout, elle restait persuadée qu’Eleanor la verrait d’un mauvais œil si elle apprenait cela. Sans doute serait-elle rapidement mise à la porte, alors même qu’elle n’était pas pourvue de mauvaises intentions.

— Je l’ignore encore, Vôtre Majesté. À l’ordre du jour, je pense essentiellement à faire ce qu’il y a de mieux pour mon fils, Kaegan.

En vérité, elle avait peur de devenir ce genre de mère trop protectrice qui ne vit que pour son enfant. Elle aspirait à bien plus que cela, même si le petit passerait toujours en premier. Cependant, elle voyait plus loin. Si jamais elle le perdait, lui aussi, à la guerre ? Que deviendrait-elle ? Quel but aurait son existence si ce n’était de se morfondre sur tous ses malheurs ? Elle n’en avait tout simplement pas envie.

— Il vous faudra très certainement du temps, à tous les deux. Très peu de femmes choisissent leur époux, mais je suis persuadée qu’à force de persévérance, vous arriverez à vous compléter.

La divergence n’était pas toujours une faiblesse. Elle pouvait très bien se transformer en force. Mais dans le cas d’Eleanor, elle comprenait la difficulté. Jon n’était pas comme elle. Il n’était pas du genre à exprimer facilement ses émotions. Combien de fois Alysia avait-elle dû lui tirer les vers du nez, en espérant qu’il crache enfin le morceau ? Elle ne les comptait même plus, mais soit…

— Je sais que vous êtes très fatiguée, Vôtre Majesté. Je vais disposer pour vous laisser reprendre des forces. Vous semblez en avoir besoin et porter un enfant n’est pas aussi facile que les hommes peuvent parfois le penser.

Elle lui offrit un doux sourire, légèrement teinté de moqueries envers la gente masculine. Ils étaient vrais qu’ils étaient plus forgés pour la guerre ; mais les femmes, elles, avaient aussi une petite bataille qui se livrait au creux de leur ventre. Une bataille dont ils ignoraient la force et la douleur.
:copyright:️ 2981 12289 0


smoke as black as charcoal fills into our fragile lungs 'cause when our demons come dancing in the shadows to a game that can't be won. everyone gather around for a show

(c) anaphore
Alysia Flint

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Flint de la Veuve
Âge du Personnage: Dix-neuf ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alysia Flint
Messages : 73
Membre du mois : 0
Célébrité : Jenna-Louise Coleman
Maison : Flint de la Veuve, née Stout
Caractère : Douce ▪️ Indépendante ▪️ Honnête ▪️ Persévérante ▪️ Authentique ▪️ Mystérieuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé]   Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé] EmptyDim 23 Fév - 22:08


NOTHING EVER LASTS FOREVER
ELEANOR & ALYSIA
Eléanor se sentait un peu fatiguée mais l’échange avec la jeune femme la distrayait et elle passait réellement un bon moment, un moment délicieux. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas rencontré une jeune femme aussi agréable. A part Maedalyn, les Nordiennes avaient, pour certaines, été assez froides à son arrivée. Avec le temps, elles s’étaient adoucies mais elles restaient parfois assez incompréhensibles pour la née Tully. Tandis que le tempérament de la jeune femme en face d’elle était très différent et plus proche du sien.

Une femme qui venait de perdre son époux gagnait cependant une forme de liberté, bien que cela soit particulièrement mal vu de l’admettre. Alysia avait-elle vécu son mariage comme Eléanor vivait le sien ? Elle ne la connaissait pas assez pour se permettre de la questionner, bien sûr. Mais elle était curieuse. Très curieuse à dire vrai.

Elle la questionna cependant sur son avenir à la cour. Etait-ce une impression où le sourire d’Alysia s’était-il crispé un bref instant ? Il lui avait semblé… Mais peut-être n’était-ce qu’une vue de son esprit. Elle ignorait ce qu’elle allait faire, en même temps, son arrivée était toute fraiche, elle avait bien le temps d’y penser. Elle pensait avant tout à son fils et la main d’Eléanor revint machinalement caresser son ventre rond. Elle ne pouvait que la comprendre, bien sûr.

Oui, votre fils est bien sûr votre priorité. Vous devez penser à lui avant vous-même j’imagine.

Elle se demanda un bref instant quel genre de mère elle serait elle-même pour son enfant. Nul doute qu’elle deviendrait une louve protectrice. Elle eut un sourire amusé.

Puisse les Dieux vous entendre…

Certes, cette phrase montrait tout le scepticisme qui animait Eléanor concernant son avenir et celui du Roi. Mais elle espérait toujours que leur relation s’améliore. Elle verrait bien de quoi demain serait fait. La jeune femme évoqua la fatigue de la Reine et se leva pour se retirer. Eléanor lui sourit.

J’ai grandement apprécié vous rencontrer, Lady Flint. Revenez quand vous le souhaitez. Et encore bienvenue à Winterfell.
code by bat'phanie
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé]   Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Nothing ever lasts forever [Tour VIII - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Le Nord :: Winterfell-
Sauter vers: