Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
– 100€ sur les Samsung Galaxy S20, S20+ (et ...
Voir le deal

Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne)
MessageSujet: Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne)   Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne) EmptyLun 1 Juil - 19:07







Le Bouclier de Port Lannis
ft. Jeyne Lannister

Myria n’avait pas eut le temps de faire fabriquer le présent qu’elle avait imaginé pour l’enfant du Roc à Pierremoutier. De plus, le bourg enclavé et ayant subi les affres d’une longue guerre, indirectement au moins, n’était pas réputé pour ses artisans, et encore moins pour ses orfèvres. Aussi, avait-elle attendu d’être à Port Lannis pour demander au meilleur marqueteur de la cité des Lions de réaliser l’œuvre qu’elle avait dessinée. Elle y avait mit le prix, mais maintenant que l’artisan lui montrait son travail avec fierté, elle n’était pas déçue. Le future Bouclier de Port Lannis, titre honorifique et militaire porté par le Sire de Castral Roc en tant que protecteur de la cité, aurait de quoi décorer la salle du trône. Qui plus est en ses temps de guerre, l’objet revêtait une symbolique particulière pour un enfant à peine né sur qui, déjà, pesait bien des dangers. Myria sourit, paya ce qu’elle devait à l’artiste pour son œuvre et retourna à Castral Roc sous bonne escorte.

Avec la nouvelle tentative d’assassinat sur le Roi Loren, les nouveaux indices, et la mort qui le menaçait, Lyman devait avoir fort à faire, aussi, l’ambassadrice décida de le remettre à la princesse Jeyne Lannister née Stark en dépit de son accueil glacial au jour de la présentation du nouveau né aux invités de Castral Roc. Se serait peut-être l’occasion pour les deux femmes de discuter. Après tout, le Jeune Lion semblait beaucoup tenir à son épouse et la brune ne lui souhaitait aucun mal. Une promesse entre l’héritier de l’Ouest et la Princesse du Conflans la liait à cette jeune femme tout juste mère qui avait le cul entre deux chaises. Et, quoi qu’il en soit, autre chose les liait : elles étaient mères et toutes les mères étaient des lionnes protégeant leurs enfants à tout prix. Elle lui adressa donc un mot qu’elle lui fit remettre par une servante imaginant qu’il serait de mauvais aloi qu’elle lui envoie Brandon Frey.




A Jeyne Lannister, Princesse de l'Ouest et du Nord


Votre Altesse,

J’ai un présent pour votre fils, le Prince Martyn Lannister, il n’était pas encore prêt durant la cérémonie de présentation, aussi, je n’ai pas pu l’offrir à ce moment-là. Si vous le permettez et que vous avez le temps de me recevoir, j’aimerais vous le remettre personnellement. Je comprendrais si vous refusiez et ne vous en tiendrez pas rigueur, mais j'apprécierais qu’en dépit des conflits qui ont opposés nos Maisons et nos Royaumes, nous puissions discuter à défaut de nous entendre.

Quoi qu’il en soit, je vous souhaite le meilleur, pour vous et votre enfants, et tous les autres enfants que, j’espère vous mettrez au monde, vif et en bonne santé. Ils sont notre avenir et méritent tout notre amour et ils peuvent à la fois être la meilleure raison de se battre et la meilleure raison de faire la paix. Ni la grossesse, ni l’accouchement, ni la maternité ne sont choses aisées, mais ce sont des aventures riches en enseignements, sur nous même avant toute chose, sur la force et le courage des femmes, sur notre détermination à construire un monde meilleur pour eux.

Que les Dieux, Anciens et Nouveaux, vous gardent et veillent sur votre famille.



Myria Hoare, Princesse des Fleuves et du Crépuscule.


Codage (c)Kanala




La Princesse accepta l’entrevue et c’est ainsi que Myria se présenta avec deux sergents d’arme aux couleurs du Royaume des Fleuves et du Crépuscule ayant donné congé aux Frey pour l’occasion et un troisième qui portait l’imposant présent emballé dans une toile de jute beige. Elle portait une robe drapée de taffetas brun brillant découvrant ses épaules et épousant les courbes de son corps avec une cape légère de laine gris-bleu aux motifs floraux de fil d’or sur les bords l’empêcherait d’attraper froid dans les couloirs parfois venteux du Roc. Une lourde tresse qui s’écoulait sur le côté au creux de son épaule jusque sur son sein là où reposait un lourd collier d’or ciselé assorti à ses imposantes boucles d’oreilles. Sa tête était ceinte d’une couronne tressée de cuir et d’or, et un bracelet d’or ciselé en haut du bras gauche et un anneau d’or portant les armoiries de la Maison Hoare complétait sa tenue.

La brune aux yeux céruléens fut annoncée et attendit qu’on lui dise d’entrer.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2116
Membre du mois : 1
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne)   Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne) EmptyMar 16 Juil - 13:14

Dire que cette entrevue ne m'enchantait pas aurait été un euphémisme. Je n'avais absolument aucune confiance dans tout ce qui pouvait approcher de près ou de loin les Fer-Nés. Et voilà qu'il y avait l'une d'entre elles sous mon toit et depuis un moment qui plus est. Elle était quand même la mère de rejetons Hoare même si son époux avait péri. Pourtant, je savais qu'en étant femme, elle n'avait probablement pas eu le choix de son mariage et n'épousait pas forcément les idées de sa famille d'adoption. C'était bien mon cas. Les manœuvres des Lannister n'étaient clairement pas à mon goût. Mais qu'y pouvais-je au juste ? Mon rôle était de donner des héritiers et je l'avais rempli. Ou du moins avais-je commencé, car il était certain que la famille royale ne se contenterait pas d'un seul fils. Je n'étais pas pressée de retomber enceinte et de devoir à nouveau affronter l'épreuve de l'accouchement. Cela avait été terrible et j'avais cru y laisser la vie. J'adorais mon fils et je savais vouloir d'autres enfants, mais mon corps avait besoin de se remettre de cette souffrance. Et j'avais aussi envie de retrouver un peu mon époux.

J'étais sur les nerfs depuis la tentative d'assassinat sur le roi. Il avait réchappé une première fois à la mort, défendant héroïquement son épouse et voilà qu'un scélérat s'était glissé jusque dans sa chambre pour terminer le travail. Loren n'avait du son salut qu'à ses réflexes de guerrier qui avaient épuisé ses maigres forces. Si son sort était déjà incertain, il était désormais précaire. On ne pouvait que s'en remettre à l'expérience des mestres. Et la grâce des dieux. Alors comment ne pas être méfiante envers cette étrangère, l'ennemie ? Du moins, mon ennemie... Pas celle des Lannister et c'était bien là le problème. Je pouvais bien souffler à Lyman que je n'avais aucune confiance en elle, cela ne changeait rien. Et il m'enjoignait d'au moins me montrer polie et respectueuse avec cette ambassadrice. Il m'agaçait à toujours être diplomate. Si lui était aimable avec Myria Hoare, c'était bien suffisant.

Malheureusement, c'était bien à moi qu'elle avait demandé une entrevue et il aurait été fort grossier de ne point y répondre. J'avais bien remarqué qu'elle jouait sur ma fibre maternelle pour m'amadouer ou du moins, gommer nos différences. Nous étions mères, cela nous liait et nous faisait un terrain d'entente... Si tant est que ses enfants n'essaient pas de tuer les miens dans un proche avenir. C'était lugubre de penser ainsi mais c'était une bien triste réalité malheureusement. Je me redressai sur mon siège en entendant frapper à la porte tandis qu'on annonçait ma visiteuse. Si j'avais plutôt l'habitude de me montrer affable et naturelle avec les gens, j'étais glaciale quand je n'appréciais pas quelqu'un. C'était sans doute abusé de dire cela de cette femme qui n'avait commis comme seul outrage contre moi de s'appeler Hoare, mais c'était une éducation tellement ancrée en moi qu'il était malaisé de m'en départir. J'avais revêtu une robe sombre et argentée, aux couleurs des Stark. Ce n'était pas anodin. Si j'étais princesse Lannister, j'étais née princesse Stark et cela indiquait mon hostilité envers sa maison. De plus, ces vêtements se prêtaient mieux au temps actuel. J'avais connu des températures bien plus froides et si j'adorais le luxe des vêtements fins et raffinés du Roc, ce n'était pas sans plaisir que je retrouvais les tissus plus épais et fourrures de ma bien aimée Winterfell.

Une fine tiare d'argent était posée sur ma chevelure d'ébène, laissée libre sur mes épaules, à l'excepté de quelques tresses qui dégageaient mon visage. Cendre, ma louve, était allongée à mes pieds, gardienne silencieuse. Je permis à ma visiteuse d'entrer, l'attendant bien droite. J'avais l'impression que cette entrevue ne serait pas sans conséquences. "Lady Hoare, soyez la bienvenue." Mon ton était poli, mais mon visage fermé alors que je l'observais, curieuse de ce qu'elle avait prévu pour mon fils.  



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
Jeyne Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Jeyne Lannister
Wolf Princess
Messages : 2634
Membre du mois : 0
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne)   Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne) EmptyMer 24 Juil - 15:58







Le Bouclier de Port Lannis
ft. Jeyne Lannister

Lorsqu’elle entrant la brune aux yeux céruléens remarqua immédiatement l’air glacial de la Princesse et sa tenue aux couleurs de sa maison de naissance. Si elle n’avait pas poussé la provocation de son côté en lui envoyant le jeune héritier des Jumeaux, la jeune femme n’avait donc pas hésité à lui rappeler avec un robe qui elle était. La différence ? Myria n’était pas chez elle, en revanche Jeyne oui. Elle accueillit le message avec un sourire et inclina promptement la tête en se faisant la réflexion que la jeune femme était bien la fille de son père. Elle ne pouvait que respecter cela. Elle resta debout, à distance des deux louves et joignit ses mains devant elle avant de répondre.

__ Votre Altesse, merci de me recevoir. Et puisque nous en sommes aux mises au point, veuillez m’appeler par mon titre je vous prie. Je suis ne suis pas une simple Lady, je suis Princesse des Fleuves et du Crépuscule. Ce sera donc, Altesse, tout comme vous. »

La veuve du Boucher du Bois du Roi avait dit ça sans animosité ni remontrance, comme un simple rappel, faisant fi d’ignorer si elle avait fait exprès afin de la rabaisser ou si elle s’était simplement trompée. Il faut dire que, passer de presque Reine à rien du tout puis traîtresse, puis à nouveau Princesse, il y avait de quoi embrouiller n’importe qui. Quoi qu’il en soit, il fallait que les choses soient claires, d’une part elle ne se laisserait pas insulter, si elle appréciait l’audace, elle n'appréciait pas le manque de respect. D’autre part, elles étaient égales, sur le plan des titres tout du moins, car l’une deviendrait Reine, peut-être plus tôt que prévu, et l’autre non. L’une était née dans un Royaume fondateur de l’Empire et avait épousé l’héritier d’une puissance riche et intact, l’autre faisait partie d’un pays moribond en proie depuis près d’un an à des luttes fratricides. L’une avait l’avenir devant elle tandis que l’autre n’avait plus rien que ce titre, mais l’avenir pouvait tout aussi bien s’écrouler pour chacune des deux.

La Hoare inspira profondément et fit signe au soldat, désarmé pour l’occasion, d’entrer, les deux Frey restèrent sur le pas de la porte. Son page n’avait pas la force de porter ledit cadeau tout seul. Elle enleva la toile de l’objet et révéla un bouclier circulaire de type Fer-Né en bois cerclé d’or, il n’était évidemment pas fait pour le combat. Dessus, le profil d’un lion d’or rugissant à la crinière ciselée et à l’œil de rubis et en arrière plan, la cité de Port Lannis et la forteresse de Castral Roc tout en marqueterie de bois précieux. Myria avait dessiné l’ouvrage et l’artisan qui connaissait bien mieux la cité que lui l’avait encore améliorée et elle était très contente du résultat. Mais elle s’était ruinée, l’ayant payé sur ses deniers personnels en vendant quelques bijoux afin d’éviter de piller le peu de ressources dont le Roi Yoren disposait encore.

__ En l’honneur de votre Fils, le Prince Martyn Lannister, héritier de l’Ouest et futur Bouclier de Port Lannis. Un bouclier d’apparat qui, je l’espère vous plaira. »

Myria fit quelques pas vers la Princesse et fit signe à l’homme d’approcher un peu afin que Jeyne puisse observer les détails. En ces temps de guerre et de dangers, un bouclier semblait bien approprié, plus encore après les tentatives d'assassinat sur l'actuel Bouclier de Port Lannis. Et la brune avait décidé que c'était un plus joli symbole qu'une arme, et ce avant même sa conversation avec Lyman où ils avaient convenus que la protection de leurs familles respectives pouvait les unir sur bien des points.

__ Je prie pour qu’il puisse le transmettre à ses fils et pour que ses fils puissent le transmettre à vos arrières petits fils. »

Tel était le souhait d’une mère à une autre mère, tel était ce qu’une femme ayant mis au monde cinq enfants à présents tous en danger de mort imminente, et qui n’avaient plus d’héritages, pouvait souhaiter à une autre femme venant de mettre au monde son fils aîné. La veuve se souvint que la jeune femme avait l’air fatigué lors de la présentation du nouveau né, elle se souvint aussi de sa réaction à la proposition de la Hoare. Elle pensa qu’il n’était pas temps de revenir sur le sujet et repensa à son premier accouchement qui avait été un calvaire et aux suivants qui avaient tous été des expériences éminemment riches et puissantes. Pouvait-elle transmettre ses secrets à une autre femme comme des femmes les lui avaient transmis ? Elle repensa à son dernier accouchement, à l’absence de Joren, à ce qu’elle n’avait pas pu partager avec lui alors qu’il se trouvait, pour une fois, dans le même lieu qu’elle.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2116
Membre du mois : 1
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne)   Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne) EmptyDim 25 Aoû - 14:21

Mon regard dut s'étrécir légèrement alors que la Hoare se permit de me corriger pour rappeler ses titres... Vides de sens pour moi. Elle n'était que la traînée d'un roi qui ne fut peu de temps et ne brilla nullement par ses actes. La belle fille d'un tyran qui fit souffrir les miens. La belle sœur d'un bâtard monté sur le trône des îles de fer parce qu'il n'y avait plus personne de disponibles. Il était difficile de mettre cette femme sur le même niveau que moi. Elle n'était qu'une ambassadrice déchue. A mes yeux tout du moins. Mais elle tenait à son titre, donc... je hochai la tête, pinçant les lèvres en lui jetant un regard sombre. "Effectivement, Altesse." J'appuyai bien sur ce dernier terme, avec raideur. Cette entrevue m'était déplaisante d'emblée. Je ne savais même pas pourquoi j'avais accepté. Ah si... La diplomatie. Je me devais d'endosser mon rôle de princesse de l'Ouest et un jour, reine du Roc... Et que cela était difficile, avec un passif comme le mien en présence de cette femme. Je devais me raisonner, faire taire ma haine viscérale pour tout ce qui était lié aux îles de Fer. Elle n'en était pas originaire... Elle pouvait au moins avoir le bénéfice du doute.

Je la vis faire signe au soldat d'enter, alors qu'il portait quelque chose d'encombrant. Quand elle le découvrit, je pus voir un bouclier d'une taille imposante. Rond. Ouvragé. A la gloire des lions, bien évidemment. Un cadeau pour Martyn. Un bel objet sans nul doute, pour un héritier. Loren l'aurait sûrement beaucoup apprécié. Lyman également, même si mon époux n'avait pas l'âme d'un guerrier. Poliment, j'approchai, afin d'examiner de plus près l'ouvrage des artisans. Du beau travail, sans nul doute. Mes doigts se posèrent sur les reliefs, effleurant les matériaux. "C'est un très bel objet... très approprié en ces malheureuses circonstances." Un bouclier... Pour protéger. protéger ce qui m'était le plus cher. Et pour ce que j'en savais, cette femme pouvait tout autant être celle qui avait frappé Loren. Du moins, faire partie de nos ennemis, sous ses airs de vouloir se rapprocher de nous. Ce ne serait pas la première fois que l'on joue double jeu. "C'est un cadeau de grande valeur." Qui avait du coûter une petite fortune. "Je vous remercie, au nom des Lannister." La phrase était polie, bien que dite un peu à contrecœur. Mais je ne pouvais pas me montrer hostile envers cette femme qui offrait un présent à mon fils.

Je relevai le regard vers elle ensuite, tandis qu'elle parlait des générations futures. Ah, j'aimerais vraiment que cet objet puisse réellement traverser les siècles et se transmettre de générations en générations, mais qui pouvait savoir ce qu'il adviendrait des Lannister dans les décennies à venir ? Le pouvoir était tellement changeant... Il suffisait de regarder au Bief, alors que la famille dirigeante était désormais Hightower et non plus Gardener. "Je l'espère aussi, même si j'ai tendance au pessimisme ces derniers temps, alors que les conflits s’enchaînent, que les batailles font rage et que nos ennemis nous frappent au sein même de notre foyer." Je lui lançai un regard acéré à ces derniers mots. Une accusation non formulée, mais compréhensible. Elle était une étrangère ici. Et elle pouvait être une espionne. Je ne savais rien de ses intentions. "Dites-moi, Altesse, quels sont vos ennemis ?"



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
Jeyne Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Jeyne Lannister
Wolf Princess
Messages : 2634
Membre du mois : 0
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne)   Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne) EmptySam 31 Aoû - 13:37







Le Bouclier de Port Lannis
ft. Jeyne Lannister

Toute la difficulté de la Princesse Jeyne à se montrer à minima polie envers Myria transparaissait dans chaque, parole et chaque mouvement. La brune aurait pu s’en amuser, ce n’était pas la première fois qu’elle discutait avec quelqu’un qui la détestait et la prenait probablement, au moins en partie, pour ce qu’elle n’était pas. Mais ça n’était pas si amusant, parce que malgré la haine séculaire entre le Nord et les Îles de Fer, elle n’avait jamais souhaité en arriver là, mais elle était l’épouse de Joren et elle n’avait jamais tellement eut le choix. Peut-être qu’un jour, Jeyne serait obligée de faire des choix aussi drastiques qu’elle et alors elle saurait qu’en tant que femme, on ne pouvait pas hélas façonner l’histoire comme on le voudrait. Elle avait déjà commencé en réalité. La conversion, cette entrevue. La brune au yeux azur hocha la tête et fixa la née Stark un long moment avec un air mélancolique. Etait-il possible que cette jeune femme lui fasse penser à elle quand elle avait épousé Joren, il y a bien longtemps à présent. Elle aussi était fière, soucieuse de bien faire, pleine de projets et avec la principale ambition de servir sa Maison de mariage et son Royaume. Évidemment Lyman Lannister n’était pas Joren Hoare, et Jeyne avait au moins cette chance d’avoir atterri dans une Maison moins belliqueuse, moins avide de sang et de conquêtes, et nettement plus stable et solidaire semblait-il.

La née Frey n’avait pas eut cette chance, elle avait épousé les meurs Fer-Nées en même temps qu’elle avait épousé Joren. Jamais elle n’avait regretté cette union, parce qu’elle l’aimait, elle était folle de lui, même plus tard quand elle avait commencé à fréquenter Harren d’un peu trop près, elle l’aimait toujours. Il était son Roi, son seul Roi à jamais. Elle avait regretté de ne pas être parvenu à faire de sa liaison avec son beau père un atout plus utile lorsque la situation entre le père et le fils s’était tendue, cela lui avait sauvé la vie, à elle et à ses enfants, mais cela n’avait pas été suffisant pour sauver la vie de Joren. Elle avait regretté de ne pas avoir pu agir davantage pour la paix, pour des alliances matrimoniales et des accords politiques et commerciaux plutôt que pour la guerre et les razzias. Désormais, déchue, traîtresse, sans autre statut que celui que voulait bien lui conférer Yoren, Princesse damnée d’un Royaume moribond, elle devait oublier ses desseins de grandeur et de prospérité et survivre, simplement, quitte à se fourvoyer dans le sang.

__ Vous avez raison d’être pessimiste. Qui aurait cru il y a encore deux ans que je serais dans une telle situation, en train de quémander à l’Ouest un peu de soutien pour ce qui fut le Royaume le plus puissant de Westeros, doté d’une vaste armée et d’une lignée assurée ? Ce n’est hélas pas moi, après tout ce que j’ai traversé, la trahison de Joren, la sentence d’Harren, ma difficile réhabilitation qui ne tient qu’à un fil, qui vais vous contredire. Je ne souhaite à personne de vivre ce que j’ai vécu. »

La Hoare releva l’accusation non formulée, mais se contenta de soupirer en guise de réponse. Pourquoi, par les Sept, aurait-elle fait un truc pareil ?! Ça n’avait strictement aucun sens ! Elle craignait évidemment que certaines personnes à Castral Roc pense qu’elle était coupable de la tentative d’assassinat sur le Roi Loren, c’est pourquoi elle était très prudente depuis quelques temps, évitant soigneusement tout conflit qui pourrait dégénérer. Il était hors de question que ses hommes aient à défendre sa vie pour un malentendu au prix du sang d’un ouestriens, se serait une catastrophe diplomatiquement parlant. Mais elle craignait bien plus encore que les accusations viennent de l’extérieur. L’Empire, pour éviter que l’Ouest ne s’allie au Conflans. Le Bief, pour éliminer la menace politique d’une telle alliance ou simplement celle dont la réputation faisait si peur à tout le monde que d’aucun préférait l’éliminer de l'échiquier sans réfléchir aux conséquences.

__ Tous ceux qui s’en prennent à ma famille, votre Altesse. Ceux qui veulent voir la Maison Hoare s’éteindre, ceux qui veulent mettre la tête de mes enfants sur des piques. La Noire lignée est peut-être maudite, mais c’est ma Maison, je n’y peut rien, je n’ai pas choisi qui j’épouserais, nous femmes, ne choisissons jamais quel nom nous allons servir, tout ce que nous pouvons faire, c’est choisir la manière dont nous le servons. Je l’ai servi du mieux que je pouvais, et pourtant, Joren m’a trahie, Harren m’a trahie et me voilà ici à œuvrer encore dans l'intérêt du Royaume et non le mien. Parce que je sais que l’union fait la force et que cela ne nous a que trop manqué ces derniers temps. »

La Princesse des Fleuves et du Crépuscule baissa les yeux sur ses mains jointes devant elle pendant quelques secondes avant de reprendre, relevant la tête avec fierté, mais son regard empreint de tristesse.

__ J’ai été comme vous il y a longtemps, une jeune épouse ayant à cœur de servir son époux et son Royaume malgré les différences culturelles, malgré une foi qui n’était pas la sienne. Une jeune mère prête à tout pour protéger ses enfants et leur héritage, malgré les guerres incessantes qu’elle trouvait bien inutiles. Une Hoare et une Frey, trop fière pour chercher une paix durable avec ceux qui avaient fait couler le sang des siens. Je n’ai rien contre vous Princesse Jeyne, je sais trop la complexité de la place qui est la vôtre et les difficultés à venir. J’espère que vos sacrifices ne seront pas vains, contrairement aux miens. »


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2116
Membre du mois : 1
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne)   Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne) EmptyMar 24 Sep - 14:29

Je n'étais pas mécontente que les Îles de Fer aient perdu de leur superbe. Ils méritaient leur sort. Je pensais en bonne nordienne naturellement. Et Myria Hoare était en train de bafouer sa fierté en annonçant avoir besoin de quémander du soutien. Cela attira davantage mon attention. J'étais pétrie de préjugés et de mauvais a priori vis à vis d'elle, tout en sachant bien qu'elle n'était qu'une épouse et qu'elle n'avait pas forcément voie au chapitre. Comme moi. Quand bien même j'avais la chance d'avoir un époux qui prenait mon avis en considération. Avis qui ne pesait pas grand chose face à la raison de l'état... Cependant, si elle attendait de la pitié ou de la compassion de ma part, c'était bien mal me connaître en vérité. Elle avait vécu des épreuves terribles, j'en convenais, mais qui savait ce qui nous attendait ? J'avais perdu mes oncles à cause de sa famille d'alliance. Donc je n'étais pas très encline à me montrer miséricordieuse. Chacun ses peines et ses épreuves.

La preuve, aujourd'hui, c'était l'Ouest qui était dans la tourmente. Lyman, Megara, qui avaient perdu une sœur dans la fleur de l'$age et qui risquaient de perdre leur père également. Une atteinte à sa royale personne qui ne pouvait demeurer impunie. Malheureusement, les commanditaires de l'attaque demeuraient introuvables. C'était bien le pire. Ignorer d'où venait la menace. Qui était l'ennemi, ainsi tapi et déguisé ? Cela pouvait bien être cette femme, qui se tenait devant moi, pour ce que j'en savais. Je lui demandais donc qui étaient ses ennemis. Sa réponse première fut plutôt conventionnelle. Évidemment que tous ceux qui s'en prenaient aux nôtres étaient des ennemis. Elle me rappela alors qu'elle était une victime au final, qu'elle n'avait eu aucun pouvoir décisionnel. Que nous étions dans la même situation. Que c'était le lot de nous autres, femmes. Je ne pouvais que serrer les dents et lui accorder ce point malheureusement. "Que pensez-vous donc pouvoir faire pour votre royaume maintenant ?" Quelle était vraiment son opinion concernant la façon dont son royaume était géré ? il semblerait qu'elle ne soit pas forcément en grand accord avec le nouveau roi, Yoren. Un bâtard... Ils en étaient réduit à en arriver là. Une glorieuse lignée, qui avait été décimée, juste châtiment pour ses conspirations, à mon sens. "Il n'y a pas d'union quand la soif de pouvoir et de gloire est la motivation. Chacun se dispute le bout de gras, comme de vulgaires chiens affamés." On ne pouvait faire confiance à personne. L'individualisme primait sur la communauté.

Je penchai la tête alors que son regard bleu accrochait le mien et qu'elle me comparait à elle. Comparaison qui me déplut, évidemment. Mais qui résonnait douloureusement en moi. Je n'étais pas ravie du tout de m'être convertie. Mon cœur était lourd de cette décision que les miens ne comprenaient pas, ne toléraient pas. C'était un camouflet aux yeux de mon père, de mes frères... Je le savais. Mais j'avais fait ce que j'avais estimé le plus juste, pour mon fils. Et un frisson glacial me parcouru l'échine quand elle espéra pour moi que mes sacrifices ne seraient pas aussi vains que les siens. Cela sonnait comme une terrible prédiction et mon estomac se tordit en imaginant tout perdre. Aurais-je seulement la force de me relever ? De continuer le combat ? Je n'en avais pas la moindre idée. Tout le monde louait ma force de caractère autour de moi, mais n'exagéraient-ils pas ? Et malgré moi, je ressentis le respect naître pour cette femme. J'aurais aimé simplement la haïr, mais ce ne fut pas le cas, alors qu'elle semblait faire preuve de sincérité avec moi, tout en conservant une certaine prestance. Je ne devais pas oublier qu'elle avait les grâces de Jordane Lannister. Ce n'était pas pour rien... "Pourquoi tenez-vous tant à me parler ? Qu'attendez-vous de moi au juste ?" Rien ne l'obligeait à faire cela. Elle était reçue et invitée par Jordane, elle avait la sympathie de Lyman... Que valait mon avis au juste ? Elle aurait pu s'en passer, offrir le présent à Lyman et m'éviter jusqu'à son départ. Que désirait-elle prouver ?



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
Jeyne Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Jeyne Lannister
Wolf Princess
Messages : 2634
Membre du mois : 0
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne)   Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne) EmptyVen 27 Sep - 14:35







Le Bouclier de Port Lannis
ft. Jeyne Lannister

Jeyne écoutait et digérait la terrifiante vérité, Myria lui en laissa le temps, le temps de mesurer ce qui pesait sur ses épaules et ce que tout cela signifiait pour une épouse. Oh oui, la née Stark en avait déjà conscience, sans quoi elle ne se serait pas convertie. La brune aux yeux céruléens regardait cette toute jeune femme se démener avec ses sentiments contradictoires. Lorsque la Princesse de l’Ouest lui demanda ce que la Reine des Damnées pouvait encore faire pour son royaume, cette dernière sourit, et avant de répondre, demanda :

__ Puis-je m'asseoir ? »

La Hoare attendit la réponse, puis, assise ou non, elle dit :

__ Tuer votre père… »

La veuve sourit un instant avant de reprendre son sérieux.

__ Ou lui offrir une opportunité de calmer le jeu. Grâce à l’Ouest. Grâce à vous peut-être. »

L’Ambassadrice soupira en fronçant les sourcils. C’est ce qu’elle voulait, mais allait-elle y parvenir ? Rien n’était moins sûr et c’était bien tout le problème. Elle avait trop attendu, elle avait trop perdu pour que ses idées d’alors puissent encore être exploitables, elle n’avait pas agit à temps. Par peur ? Parce qu’elle pensait que ce n’était pas encore le bon moment ? Parce qu’elle ne savait pas exactement comment faire pour s’assurer les soutiens dont elle avait besoin ? Parce qu’il lui avait manqué une opportunité ? Avec tout ce qui s’était passé ses derniers temps, elle ne se souvenait même plus pourquoi elle n’avait pas agit au moment opportun, il ne lui avait semblé opportun qu’à posteriori, et c’était ça le plus terrible peut-être. Devait-on toujours attendre d’être au bord du gouffre pour rattraper les choses qui auraient pu aisément être réparées si on avait justement pas attendu d’être à deux doigts de la mort ?

__ En vérité, j’aurais dû tuer Harren il y a bien longtemps, quand il a décidé d’attaquer le Nord par Moat Caïlin contre mon avis. A l’époque, j’avais Joren, son héritier, la légitimité de gouverner et une lignée assurée. Je ne possède plus cela, je suis obligée de composer avec ce qu’il me reste et comme vous le dites, il n’y a pas d’union lorsque notre seule ambition est le pouvoir et la gloire. Mais j’ai toujours pensé que le pouvoir n’était pas une fin en soi, plutôt un moyen de parvenir à construire quelque chose de meilleur, pour tout le monde. Je peux vous assurer qu’avec les Fer-Nés, construire quelque chose d’autre que des boutres est en soi un sacerdoce, mais je ne peux pas les changer en un claquement de doigts. Que feriez vous à ma place ? »

La brune aux yeux azur se tourna vivement vers Jeyne en se demandant si cette dernière serait sincère dans sa réponse ou si elle tenterait de la manipuler pour arriver à ses fins. Quelle que soit la stratégie adoptée, c’était intéressant.

__ Je tenais à vous parler parce que malgré la haine séculaire entre le Nord et les Iles de Fer, je n’ai rien contre vous votre altesse, je ne souhaite pas qu’il vous arrive le moindre mal. Non seulement parce que vous me faites penser à moi, mais aussi parce que je l’ai promis au Prince Lyman. En plus, je n’ai pas envie de le ramasser à la petite cuillère, ni de devoir rendre des comptes à Jordane. Enfin, j’aime bien votre père, même s’il me déteste, je ne peux lui nier certaines qualités que j’aurais aimé chez les miens. Je tenais à vous faire face parce que vous êtes la Princesse de l’Ouest et du Nord, et que j’ai trop de respect pour la Maison Lannister ainsi que pour la Maison Stark pour simplement vous ignorer. Même si je ne nie pas que cela n’a pas été facile et qu’il me fallait une bonne excuse afin de briser la fameuse glace nordienne. »

La veuve souleva un sourcil et sourit. Puis, elle jeta un œil au berceau de Martyn et après un petit moment de réflexion, elle reprit.

__ J’attends de vous que vous ne fassiez pas les mêmes erreurs que moi. Êtes vous prête à faire la paix avec vos ennemis de jadis afin que cessent les bains de sang qui touche tout le monde, les miens comme les vôtres depuis si longtemps, et qui, de revanche en vengeance, étouffent tout espoir d’un paix durable et prospère ? Je n’en aurais pas été capable lorsque, jeune comme vous et mère depuis peu, je savourais la puissance de mon Royaume. Mais j’ai appris que la ruine n’est jamais loin de la gloire. J’espère sincèrement que vous n’aurez pas besoin de vivre ce que j’ai vécu pour vous en apercevoir et faire les choix qui s’imposent. Votre père, avec tout le respect que je lui dois pour ce qu’il a accomplis, est un homme de guerre qui n’a que faire de la paix et qui a certainement éduqué ses fils pour les forger à son image. Mais vous qui avez renoncé à tant de choses pour lui offrir une alliance, vous êtes porteuse d’un autre avenir. Faites en bon usage. »

Jeyne risquait fort de mal prendre tout ce que la Princesse du sel et du Roc, ennemie par nature du Nord, venait de dire, mais c’était pourtant la stricte vérité. Il était facile de se croire invincible quand on était Princesse d’un grand Royaume puissant et encore épargné par la guerre malgré les drames qu’elle y jouait déjà, Nymeria et Loren. Mais cette sécurité n’était qu’une illusion, dangereuse, car empêchant quiconque de tout arrêter avant qu’il ne soit trop tard. Si elle devait retenir quelque chose de tout cela, c’était que la guerre n’avait rien d’autre à offrir que la mort, pour tous, tôt ou tard. Même l’Ouest en était affecté, son commerce florissant et ses relations diplomatiques se voyaient ébranlées par les conflits entre les puissances centrales et l’Empire, tout comme le Val d’Arryn, encore plus isolé ou Dorne, récemment tombée. La guerre gagnait peu à peu tout Westeros comme une épidémie mortifère et il semblait que personne n'ait le courage de mettre un terme à ce jeu fait pour et par les hommes au sein duquel les femmes ne pouvaient que voir leurs familles être massacrée. Nul n’était à l’abri. Mais la jeune femme entendrait-elle ?


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2116
Membre du mois : 1
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne)   Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne) EmptyMer 23 Oct - 13:38

Je haussai un sourcil alors qu'elle ne répondait pas de suite à ma question et demandait à s'asseoir. Cela signifiait que la discussion allait être longue... Je n'étais pas certaine d'être prête à discuter si longtemps avec elle. Ou d'avoir envie d'en entendre davantage. Mais je lui avais demandé. Je hochai donc la tête pour l'autoriser à prendre ses aises. Et je le regrettai sitôt qu'elle rouvrit la bouche. Mes yeux s'écarquillèrent alors qu'une lueur de colère venait s'allumer dans mon regard. Tuer mon père ? Mais... Quelle audace ! Mes doigts se crispèrent sur l'étoffe de ma robe, alors que je restais de marbre. Cendre, à mes pieds, se redressa, sensible à ma tension et se mit à gronder, avant de se calmer, tandis que je passai une main dans son pelage gris. Myria reprit alors, pour nuancer quelque peu ses propos. Calmer le jeu... Je serrai les dents, avant de lâcher, avec froideur : "Vous avez mon attention." Ce n'était pas une bonne idée... parce que discuter avec cette femme, c'était faire tomber cette barrière que j'avais d'emblée érigé entre elle et moi... Elle était l'ennemie. Elle n'était qu'un nom, facile à haïr. Découvrir la femme pouvait bien m'amener à remettre mes certitudes en question. Et j'en avais assez de vivre dans les doutes. Cependant, je ne pouvais pas non plus demeurer bornée et injuste. Et même si cela me déplaisait... Il y avait des points communs entre elle et moi. Entre toutes les femmes qui se devaient d'épouser le royaume de leur mari, au détriment de celui de leur naissance. Nous n'avions que peu de pouvoir, peu de poids... parfois, nous épousions un homme faible, plus aisé à manipuler. Et parfois... Nous ne pouvions rien faire. Juste assister à la catastrophe, prier et pleurer pour leurs conséquences.

Et c'était bien ce qui était arrivé pour cette femme. Rien que de mentionner le nom de Harren fit naître une bouffée de rage chez moi. Son avis concernant le pouvoir était intéressant, mais peu d'hommes pensaient ainsi. Malheureusement. Et quand elle se tourna vers moi en m'interrogeant, je soutins son regard bleu, prenant le temps de la réflexion. Je n'étais pas quelqu'un de manipulateur. j'avais toujours été sincère et droite. Je ne comptais pas changer maintenant. "Je me battrais pour les miens. Pour sauver ce qui peut l'être. Pour mes enfants." Naturellement. n'était-ce pas là le combat de toute mère ? Je le savais depuis toujours, mais je n'en avais pris conscience que récemment, en le devenant moi-même. Et Myria était sans doute en train de faire cela : sauver ce qu'elle pouvait sauver. Elle était dans une situation délicate. Son époux était mort, elle n'était plus reine. Elle devait tirer son épingle du jeu, se rendre utile, pour ne pas être éjectée de la partie.

Je marquai de la surprise quand elle avoua n'avoir aucune haine contre moi et surtout ne pas me vouloir de mal, l'ayant promis à mon époux. Quelle était la nature de leur relation au juste ? Je pensais qu'ils ne se connaissaient que peu et que Lyman était juste poli et courtois avec elle... Me serais-je donc trompée ? De quoi avaient-ils bien pu discuter au juste ? De même, elle avoua apprécier mon père et certaines qualités chez lui dont avaient été dépourvu les Hoare. "J'ai grandi dans la haine de la lignée Hoare. Ils ont infligé bien des tourments aux miens, ils m'ont arraché des oncles, des amis... D'aussi loin que je m'en souvienne, les pirates des Îles de Fer ont été mes ennemis. Alors oui, vous symbolisez tout ce que je hais." Autant être honnête également. "J'accepte de vous écouter. La glace n'est pas pour autant brisée." Je corrigeai en l'observant, le visage neutre.

Et nous en arrivâmes à la raison de sa venue. Une alliance. Tout en jouant sur mes valeurs et nos... similitudes. Cependant, mon regard flamboya quand elle se permit un jugement sur mes frères. Qu'en savait-elle au juste ? Si Père était un homme de guerre, Jon et Walton étaient différents. Mon aîné pouvait bien suivre les traces de ce père dont il voulait tant l'approbation, il n'était foncièrement pas aussi avide de guerre et de batailles. Et Walton... Mon petit frère me semblait le plus réfléchi de nous trois. Le plus prudent aussi. "Vous prêchez une convaincue concernant la neutralité de l'Ouest. Je suis certaine que nous ne pouvons rester dans cette incertitude, en attendant l'opportunité qui ne viendra peut-être jamais. Ou quand il sera trop tard et que tous n'auront plus que faire d'avoir l'Ouest comme allié. Je ne me pense pas à l'abri ici. Je ne suis pas naïve au point de penser que cela durera toujours. Nous devons entrer en guerre. Le choix de nos alliés et de nos ennemis reste à déterminer. Et mes choix ne sont pas ceux de mon époux." Je lui adressai un sourire qui n'en était pas un tant il était factice. "Mais en définitive, Altesse, mon avis a-t-il une quelconque importance ?" Je soupirai : "Au nom de qui parlez-vous ?" Le sien ? Celui de son royaume ? Que pouvait-elle bien mettre dans la balance des négociations au juste ?



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
Jeyne Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Jeyne Lannister
Wolf Princess
Messages : 2634
Membre du mois : 0
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne)   Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne) EmptyDim 27 Oct - 2:07







Le Bouclier de Port Lannis
ft. Jeyne Lannister

Myria ne répondit pas lorsque Jeyne répondit à sa question, se contentant d’un regard entendu. Comme toute mère, comme tout femme, comme tout épouse, elle ferait ce qui devait être fait pour sauver les siens protéger ses enfants et servir son royaume. Bien sûr. Elle n’en attendait pas moins et c’était effectivement ce qu’elle même essayait de faire depuis des mois, sans hélas y parvenir jusqu’à aujourd’hui, avec l’alliance avec l’Ouest en passe d’être conclue. Elle était venue à Castral Roc sans véritablement y croire, mais avec un projet qu’elle pensait intéressant, suffisamment pour rallier les Lannister. Désormais, elle y croyait, et avec cet espoir, c’était un Royaume entier qui pouvait se relever, faire fi des trahison internes et des attaques externes qui l’avait mis à bas. Grâce à elle, le Royaume du sel et du Roc, des Fleuves et du Crépuscule avait de nouveau un avenir. Et si elle était fière d’elle, que son projet ait plut à Lyman, elle était aussi heureuse d’avoir enfin pu être utile à son peuple, et de savoir à quel point ce projet serait bénéfique à tous, Fer-Nés, Riverains, Ouestriens, Vallois, Impériaux. Peut-être même suffisamment prolifique pour que s’installe une paix durable, qui sait.

En revanche, la Princesse répondit à la cinglante réplique de la Princesse, mais toujours sans aucune animosité, ni même la moindre froideur. La glace ne se briserait peut-être jamais, mais elle était sincère quand elle disait qu’elle ne souhaitait pas sa mort et qu’en dehors de ce que la guerre les forcerait peut-être à faire, elle ne souhaitait pas non plus spécialement celle de Torrhen ou de Jon.

__ J’ai grandi dans la haine des Stark, ils m’ont arraché des grands pères, des pères, des oncles, des vassaux, des amis, des cousins, des neveux. D’aussi loin que je me souvienne, les barbares du Nord ont été mes ennemis. Alors oui, vous pourriez symboliser tout ce que je hais, mais la haine n’engendre que plus de sang, de vengeance et de haine, plus de morts, plus de souffrance. Ce n’est pas l’avenir que je souhaite à mes enfants, ni aux vôtres, ni à leurs enfants et aux enfants de leurs enfants, des siècles de guerre, encore et encore. C’est pour cette raison que votre père construit l’Empire, pour ne pas voir Westeros continuer à se déchirer pendant les siècles à venir comme ce fut le cas pendant les siècles précédents. C’est pour cela que j’ai soutenu la politique expansionniste d’Harren, jusqu’à comprendre, finalement, que nous ne poursuivons pas le même but. Nous pouvons continuer à ériger des murs de glace entre nous, ses murs seront toujours plus maculés de sang, ou nous pouvons choisir une autre voie, celle du pardon, celle du progrès, de la paix et de la prospérité. »

La brune aux yeux céruléens accueilli la presque menace de la née Stark comme une évidence, et s’en était une. Elle ne s’attendait pas à ce qu’elle soit de son côté, si elle devait choisir un camp, il semblait évident que se serait celui de sa famille de naissance, l’Empire, le Nord, et avec eux, l’Orage, le Conflans Libre et Peyrdragon. Et elle devait se rendre à l’évidence, cette puissance émergente était tentante. Mais les Royaumes n’étaient pas tous prêts à plier comme la Reine Argella, d’où la division, les forces centrales d’un coté, les neutres de l’autre, qui, s’ils unissaient leurs force, auraient tôt fait d’écraser les armées Impériales. Et ensuite ? Ensuite le Grand Septon aurait la voie libre pour convertir tout le monde et éradiquer les poches de résistances. Ensuite, le Nord serait affaibli, il pourrait au mieux se replier sur lui même, au pire plier tout court, les Fer-Nés seraient anéantis, les Royaumes ou la liberté de culte était de mise seraient forcés d’obtempérer sans quoi les heurts internes finiraient par avoir raison d’eux. C’était là la paix promise par Manfred, s’il ne se faisait pas tuer par Eren avant.

__ Je parle en mon nom, mais je suis persuasive, seulement mon Roi doit composer avec des personnes plus belliqueuses que moi. Mais j’ai un plan pour les occuper. Quand à savoir si votre avis à le moindre poids, je ne peux pas répondre à votre place. Mon avis n’en a jamais eut, ou si peu. Mais Joren est mort et je suis toujours en vie, Harren est mort et je suis toujours en vie. Qui sait ce que l’avenir me réserve, qui sait si, un jour, je serais en mesure d’accomplir l’oeuvre dont je rêve depuis toujours, qui sait ce que nous pourrons accomplir ensemble. Restez en vie, et n’oubliez pas cette conversation. Et si nous n’avons rien pu faire avant nos vieux jours, racontez cette histoire à vos enfants, et dites leur de la raconter à leurs enfants. »



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2116
Membre du mois : 1
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne)   Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne) EmptyMer 20 Nov - 12:25

Père construisait-il réellement l'Empire pour éviter toutes ces guerres et ces morts ? Alors qu'il s'ennuyait dés qu'il était question de paix ? Je n'en étais pas certaine. C'était le but affiché, même si la méthode laissait à désirer. Se poser en autorité suprême... Qu'importent les termes et conditions des accords, cela restait quand même une autorité au dessus de toutes les autres pour gouverner Westeros et rien ne garantissait que ce pouvoir serait utilisé avec sagesse et parcimonie. Père et son épouse pouvaient peut-être régner ainsi, leurs enfants pouvaient se laisser corrompre. Cependant, le discours de Myria trouvait forcément un écho en moi. Elle parlait de valeurs que je partageais. "Je crains que jamais un aussi grand pouvoir ne soit source de paix." Tout simplement. Au delà de cela, pourquoi s'adresser à moi quand elle était dans les bonnes grâces de la reine et même de Lyman ? C'étaient eux qui décidaient finalement, pas moi. Alors quel intérêt ? Elle ne répondait d'ailleurs pas vraiment à ma question à ce sujet, restant plutôt évasive et me priant de me souvenir de ce jour, de ces paroles.




   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
Jeyne Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Jeyne Lannister
Wolf Princess
Messages : 2634
Membre du mois : 0
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne)   Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne) EmptyJeu 21 Nov - 11:10







Le Bouclier de Port Lannis
ft. Jeyne Lannister

En réalité, Myria s’était déjà entretenue sur cette question avec Lyman et ils étaient tombés d’accord sur presque tous les points. En revanche, il lui fallait rencontrer la Reine et le Roi et cela n’avait pas encore pu être possible, les deux étant très occupés, l’une au chevet de l’autre en train de mourir. Jordane avait une enquête à mener, l’Ambassadrice sentant bien que cela allait lui retomber dessus avait décidé d’aider Gareth, mais en attendant, les négociations pour l’alliance n’avancaient pas et hélas, elle ne saurait forcer les choses tandis que le Roi venait de subir deux tentatives d’assassinat coup sur coup. Cependant, si Loren venait à mourir, Lyman serait couronné Roi de l’Ouest, et Jeyne deviendrait sa Reine avec tout ce que cela impliquait de bon et de mauvais pour les affaires du Conflans. C’était un peu quitte ou double et c’était l’une des raisons qui avait poussé la Princesse à rencontrer son homonyme. Cependant, ce n’était pas la seule. Elle se reconnaissait vraiment en Jeyne, elle savait combien sa situation était déjà difficile et combien elle deviendrait encore plus complexe une fois sur le trône. Elle savait qu’elle devrait faire des choix impossibles, et elle espérait que son expérience en matière de choix impossibles servirait à la jeune femme.

La réponse de la née Stark fit écho en la Hoare qui hocha la tête. Elle connaissait des Rois qui avaient eut un grand pouvoir et il n’en était effectivement rien ressorti de bon, peut-être parce que ceux qui parvenait à prendre un tel pouvoir et à le garder n’étaient pas les plus pacifiques d’entre tous. Mais comment faire autrement, le peuple était bien incapable de se gouverner tout seul, alors il fallait juste espérer, voir contribuer à ce que les Souverains soient un peu moins prompts à envoyer des milliers de soldats s’étriper mutuellement sur les champs de bataille et un peu plus enclins à développer le commerce et tout ce qui pouvait apporter un peud e prospérité et la paix. Que cela dure quelques années, dix ans ou un siècle importait peu finalement, cela ne serait certainement pas éternel, mais cela épargnerait quelques vies, éviterait quelques guerres, et permettrait aux Royaumes, aux gens, aux familles, de connaître autre chose que la mort, au moins pour un temps. Serait-il alors possible d’oublier les joies de la paix et de ne point vouloir la retrouver au plus vite, quitte à faire quelques concessions ?

__ C’est pourquoi il faut un contre-pouvoir votre altesse. »

C’était la position des puissances neutres depuis le début, et désormais, avec l’essor sans précédent de l’Empire, même les puissances centrales se mettaient à revendiquer de se battre contre le système hégémonique.



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2116
Membre du mois : 1
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne)   Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne) EmptyVen 6 Déc - 14:59

Un contre-pouvoir... Facile à dire, mais à mettre en place dans les faits, c'était autre chose... Cependant, elle avait réussi à aiguiser ma curiosité. Et à me faire avoir de meilleurs sentiments à son égard. On dirait qu'elle avait su jouer sur la corde sensible. Et trouver des arguments justes. Mais je restais dans un dilemme. parce que le pouvoir à contrebalancer, était celui de mon père et de son épouse. Néanmoins, je consentis à l'écouter, non sans souligner qu'elle en faisait peut-être un peu trop concernant sa position auprès de la cour du Roc et le pouvoir que je pouvais avoir sur elle.






   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
Jeyne Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Jeyne Lannister
Wolf Princess
Messages : 2634
Membre du mois : 0
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne)   Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne) EmptyDim 8 Déc - 9:33







Le Bouclier de Port Lannis
ft. Jeyne Lannister

Myria baissa la tête. Elle se souvenait de ces terribles moments passés juste après Buron, le manque totale de respect d’Harren à son égard et à celui de ceux qui lui avaient permis la victoire au deuxième jour en tenant bon pendant le premier malgré l'infériorité numérique et la surprise. Elle se souvenait de sa dernière entrevue avec le Sire de Salfalaise. Elle se souvenait de la peur, du sentiment d’échec, de l’impuissance. Elle était pieds et poings liés et de ce fait, ne comprenait que trop bien le choix final du général. Il méritait tellement mieux. Jamais elle n’aurait pu pardonner Harren, sa mort était probablement ce qui était arrivé de mieux à ce Royaume depuis bien longtemps, même si elle laissait derrière elle le chaos d’une succession illégitime. Et dire qu’elle avait dû tuer un homme qui aurait amplement mérité de monter sur ce maudit trône s’il n’avait pas divisé avant de déserter. Elle releva un visage triste afin de répondre à la Princesse.

__ C’était sur ordre d’Harren et probablement une vengeance de sa part pour avoir été du côté de Joren. Il ne pouvait se passer de l’appui de la Maison Bracken dans le Conflans aussi ils n’ont pas été punis ni même inquiétés. Mais Lord Salfalaise était quantité négligeable, le pouvoir du Noir n’ayant pas été remis en question un seul instant sur les Îles de Fer et des Seigneurs autrement plus importants lui étant loyaux. J’ai su à l’instant où Lyle m’en a parlé que c’était une mission suicide, j’ai essayé de le conseiller au mieux pour qu’il parvienne à prendre la cité, en espérant que cela calme le Roi, Harren me tenait aussi, je ne pouvais rien faire et me dresser contre lui malgré l’injustice et le despotisme de son règne sur le déclin n’aurait fait que diviser un peu plus le Royaume, et n’aurait pas servi les intérêts de mon peuple. J'ignore s’il a suivi mes conseils, mais je sais qu’Harren ne lui a pas pardonné, sans quoi il aurait envoyé des renforts afin de tenir la capitale Impériale comme un symbole de sa réussite au lieu de quoi, il a abandonné le général et ses hommes et a été tué à Eysine. »

La brune aux yeux céruléens avait envie de pleurer, mais elle serra les dents et ravala ses larmes.



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2116
Membre du mois : 1
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne)   Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne) Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Bouclier de Port Lannis (Jeyne)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Castral Roc-
Sauter vers: