Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -29%
Jeu d’ambiance Dobble
Voir le deal
7.12 €

Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]
MessageSujet: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyMer 17 Avr - 10:37



Let me see the light
ft. william & alys.


Alys n’espérait pas grand-chose de la part de William. Après tout, ils ne s’étaient vu qu’une seule fois et n’avaient eu le plaisir que de discuter quelques minutes. S’il avait d’autres choses de prévu, il était évident que son invitation serait relayer au second plan. Elle n’avait osé lui demander la dernière fois, mais elle imaginait très bien que le procès, l’aide pour retrouver ses terres... et tout ce qui s’ensuivait, lui demandait énormément de temps et d’énergie. Peut-être espérait-elle pour rien. De toute évidence, sa vie était beaucoup plus mouvementé que la sienne.

Quoi qu’il en soit, elle ne désespérait pas. Aux heures qu’elle lui avait indiquées, elle se rendit aux écuries de Castral Roc et demanda à l’un des palefreniers d’emprunter deux chevaux. Ils provenaient de sa famille, qui en possédait tout un élevage à Kayce. Après avoir eu l’accord de l’homme, afin d’être sûre qu’ils n’étaient pas déjà réservés, elle caressa le museau d’un magnifique étalon blanc.

« Je vais m’occuper de celui-ci. Je vous remercie. »

Le palefrenier lui lança un regard surpris après avoir déposé la selle, mais ne rajouta rien, se contentant d’équiper le second étalon. Alys avait toujours aimé s’occuper de ces animaux et ce qui lui manquait le plus au château, c’était de s’en occuper elle-même. Même si elle avait encore beaucoup de mal à mettre les selles, parfois trop lourdes ou trop larges pour ses petits bras.

Perdue dans ses pensées, elle noua la première sangle de la selle, puis la deuxième, avant d’aller chercher un filet. Ce fut au moment où elle commença à lui installer que son regard croisa celui de William qui venait de pénétrer dans la petite bâtisse. La jeune Kenning ne put s’en empêcher, elle se mit à sourire, presque bêtement. Et intérieurement, elle fut soulagée de ne pas avoir été plantée. Sa main effleura une dernière fois le cou de sa monture et elle la laissa pour aller rejoindre l’homme qui lui tiendrait compagnie.

« Vous êtes venu ! Cela me fait plaisir de vous revoir, Sir Potter. »

Sur ces derniers mots, elle plia légèrement les genoux pour faire une légère révérence, pour le saluer poliment et comme la tradition le voulait. Évidemment qu’elle avait douter de sa venue. Après tout, il avait semblait si embarrassé lors de leur dernière entrevue qu’il aurait très bien pu refuser par peur de se ridiculiser un peu plus. Pourtant, cela ne dérangeait Alys. Elle trouvait dans sa maladresse un certain charme qui lui était propre, même s’il serait sûrement en désaccord avec sa façon de penser.

« À ma venue à Castral Roc, plusieurs chevaux ont été envoyés aux écuries. J’ai demandé à ce qu’on vous en prépare un. Ne vous en faites pas, il sera doux et gentil. »


Elle lui adressa un sourire malicieux, tentant de le taquiner plus qu’autre chose. Il était évident qu’un homme de son envergure savait monter à cheval, peu importe le tempérament de ce dernier. Néanmoins, Alys ne put s’empêcher d’envoyer cette remarque d’un ton amusé, sans la sombre arrière-pensée en tête. Elle ne voulait pas que William connaisse le même embarras que l’autre jour, c’est pour cela qu’elle cherchait à le mettre en confiance dès son arrivée.

« Comment s’est passé votre semaine ? »

Alys tenta tant bien que mal de cacher sa curiosité, mais en vain. Elle se demandait ce que pouvait être le quotidien de William. Il devait avoir tellement de choses à gérer, de tous les fronts, mais elle se demandait encore l’origine de ses tourments. Elle voulait apprendre un peu plus à le connaître, sans paraître pour autant intrusive.

made by lizzou – icons & gif by tumblr




family is power.






Dernière édition par Alys Kenning le Mer 4 Sep - 11:55, édité 1 fois
Alys Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de la princesse Jeyne Lannister
Âge du Personnage: 18
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alys Kenning
Loyalty and Bravery
Messages : 914
Membre du mois : 0
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : Kenning
Caractère : Immature ▪️ Enjouée ▪️ Moqueuse ▪️ Prévenante ▪️ Bavarde ▪️ Discrète ▪️ Maladroite ▪️ Têtue
Loyalty and Bravery
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyJeu 18 Avr - 20:49

Je bouillonnais d’impatience. Toute la journée durant, je ne savais pas vraiment quoi faire ou quoi dire, mais dans tous les cas je savais fort bien que je devais prendre garde à ce que je faisais, à ne pas récolter bêtement un impondérable sur ma route, qui m’empêche d’exécuter mes plans du jour… Je passais donc le plus clair de mon temps dans les appartements qui m’avaient été alloués pour m’éviter de faire une bêtise autant que pour tuer le temps d’une manière qui ne risquait pas de contrarier le bon déroulé des événements. Je lisais donc, autant joindre l’utile à l’agréable, et essayais de parfaire un peu ma connaissance -parfois relative- des grandes maisons de l’Ouest. C’était mon frère qui avait été longtemps scruté pour ses connaissances et leur approfondissement. Moi de mon côté, en tant que puiné, on m’avait relativement fichu la paix tant que j’étais volontaire pour m’entraîner à l’épée, c’était tout ce qui avait importé à mon paternel, les Sept aient son âme. Mais voilà que plus je me faisais à la politique de l’Ouest, et plus je me rendais compte de mes lacunes dans tous les domaines du savoir… Alors je lisais. Péniblement le plus souvent, mais ça ne me faisait pas le moindre mal. Je continuais donc, passant aux familles du nord du Royaume, que je connaissais peu.


Finalement, je me rendais surtout compte que je passais mon temps à jeter des coups d’oeil à droite et à gauche, furetant du côté des fenêtres pour voir le jour décliner…


Sitôt la fin d’après-midi venue, je m’apprêtais. Grand bain d’eau chaude. Rasoir, pour me donner l’air plus soigné. Je ne m’égratignais même pas, et malgré mon empressement je ne me blessais pas, pas plus que je n’oubliais d’éléments de ma barbe, coupée à ras. J’essayais d’ordonner un peu mes cheveux -peine perdue- avant d’enfiler une tunique rouge frappée de l’éclair jaune de ma maison. J’étais fin prêt. Je n’avais plus qu’à boucler mon ceinturon, y adjoindre mon épée et son fourreau, et me mettre en route.


Amusant comment j’avais pu attendre toute la journée avant de me mettre à paniquer. J’avais mal au ventre en me rendant aux écuries, avant de me dire que finalement, ce ne serait peut être pas plus mal de me faire porter pâle… Mais non. Un peu de cran, William. Je n’avais pas fait tant de route et de sacrifices pour me débiner devant un joli sourire…


Même si celui-ci était à tomber à la renverse. Elle fit la révérence et si le rouge monta dans mon cou et sur mes joues mais je gardais le contrôle.



| Pas autant que moi, Lady Alys. Ma Dame… Vous êtes très belle! |


Je masquais ma gêne à cette ouverture en lui embrassant le revers de sa main, et gardais la sienne dans la mienne un rien de temps plus que nécessaire. La jeune femme m’explique qu’elle avait des chevaux aux écuries… Maison Kenning oblige ! Et qu’elle m’en avait préparé un ! Je bredouillais à moitié quand elle semblait vouloir me protéger de la possibilité d’une monture rétive et peu engageante. J’essayais quand même de la rassurer.


| N-n-n-non je vous assure, tout ira bien. Je sais bien monter à cheval. Je ne suis peut être pas le meilleur cavalier du monde... | Je retrouvais un rien d’aplomb | Mais j’ai quand même su être suffisamment bon pour désarçonner le Prince Lyman, lors des dernières joutes, il y a quelques mois. |


J’avais été battu par la suite, mais qu’importe, puisque j’avais passé le premier tour en éliminant le Prince de la course ? Je n’avais rien contre lui bien au contraire, mais malgré le fait qu’il jouisse d’un meilleur entraînement il y avait un certain prestige à bien s’en sortir contre lui. La jeune femme tente de me dérider et je me montre tout sourire, tandis qu’elle me demandait ma semaine. Je regardais ailleurs, l’espace d’un instant.


| Peu engageante je le crains. J’ai attendu chaque jour de vous revoir, Alys. J’ai amené quelque chose pour vous. |


De derrière mon dos, je sortais deux roses. Piquées dans les jardins du Roi, le plus discrètement possible pour éviter de me faire prendre.


| Nous y allons? |



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 365
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyVen 19 Avr - 10:10



Let me see the light
ft. william & alys.


Alys ne put que se sentir épater de tous les efforts que semblaient avoir fait William. Il portait ses plus beaux habits, semblait avoir passé du temps à se coiffer et visiblement à se raser. Elle avait facilement constaté l’absence d’une barbe naissante. Mais peut-être se trompait-elle et n’avait-t-il pas fait tout ça pour leur sortie. Après tout, il avait le droit d’être élégant en toutes circonstances… On ne pouvait pas dire pareil d’elle.
La jeune Kenning était partie avec l’idée qu’il valait mieux privilégier le confort que la beauté. Elle aimait être à l’aise quand elle montait à cheval. Alors, elle s’était contenté des dessous de vêtement traditionnels et d’une robe facilement extensible pour monter à cheval. Celle-ci était noire sur le bas et le haut comporté quelques motifs floraux. Les manches étaient faites de dentelles blanches, ainsi que le dessus de sa poitrine. Mais sa cape noire, agrémentée du symbole de sa maison, camouflée une partie de sa tenue. Elle n’avait pas envie de tomber malade. L’hiver venait tout juste de commencer à les quitter. Il aurait été dangereux de commencer à se découvrir. Elle était tombée malade, quelques fois, et elle n’avait aucune envie de goûter de nouveau à ses abominables mélanges aux orties. De terribles souvenirs.

« Vous êtes bien aimable, Sir. »

Elle lui sourit doucement, se retrouvant pour une fois intimidée. Peut-être aurait-elle dû faire un peu plus d’effort. Mais ses nombreuses balades à Kayce lui avait donné cette mauvaise habitude de mettre les vêtements auxquels elle tenait le moins. Néanmoins, elle ne préféra rien lui avouer. C’était malpoli de contester des compliments et, en plus, Alys se sentirait bien trop mal.

Alors, elle fit ce qu’elle savait le mieux faire : dériver la conversation sur un autre sujet, décidant de se moquer quelque peu de lui. Mais très rapidement, la situation tourna à son désavantage. À croire qu’il était temps qu’elle arrête d’être moqueuse.

« Autant pour moi, je pensais que vous préfériez quand les choses étaient douces et agréables. Je ne voulais pas risquer de vous blesser. »

Et pour cause, au lieu de se montrer taquine, elle fit un malencontreux sous-entendu qu’elle ne comprit qu’une fois qu’il était trop tard. Instantanément, ses joues chauffèrent, si bien qu’elle crut exploser de l’intérieur. Elle se mordilla la lèvre inférieure et se sentit obligée de rajouter, d’un rire nerveux.

« Je parle évidemment de la promenade à cheval, n’est-ce pas. »

Elle était vraiment stupide. Elle se maudit intérieurement et décida de rapidement changer de sujet en secouant la tête de gauche à droite.

« Vous disiez donc avoir réussi à désarçonner Lyman Lannister ? Cela n’a pas dû être chose facile, je me trompe ? »


Elle connaissait Lyman depuis qu’elle était enfant. Son frère n’avait pas arrêté de se moquer d’elle en voyant qu’elle rougissait à chaque fois qu’il venait leur adresser la parole. Heureusement, cela avait fini par s’atténuer avec le temps, quand elle avait commencé à discuter avec lui en compagnie de Jeyne. Mais par la faute de Gareth, elle voyait encore son sourire moqueur aujourd’hui. Il était évident que cela l’amusait, plus que ne l’agaçait. Elle gardait de très bons souvenirs avec lui, lors de ses passages plus jeunes à la Cour.

Finalement, William rompit le silence et finit par lui tendre deux magnifiques roses. Un sourire s’élargit sur le visage d’Alys, alors qu’elle plongea son regard dans le sien.

« Elles sont magnifiques. Je vous en remercie. »

Par peur de les abîmer, elle les glissa dans la poche de sa cape, laissant ressortir les bouts de fleurs. Une fois qu’elle fut satisfaite du résultat et certaine qu’elles ne craignaient rien pendant le voyage, elle redressa son visage vers son interlocuteur.

« Allons-y. »

La palefrenier amena la monture de William, quant à elle, elle se retrouva rapidement en selle, pieds dans les étriers. Avec le nombre de fois où elle était montée à cheval, elle n’avait plus besoin d’aide depuis longtemps. Et puis, sa monture n’était pas immense. Grande comme il le fallait. Tenant ses rennes en mains, elle sortit doucement des écuries, attendant l’arrivée de son compagnon de voyage.

made by lizzou – icons & gif by tumblr




family is power.




Alys Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de la princesse Jeyne Lannister
Âge du Personnage: 18
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alys Kenning
Loyalty and Bravery
Messages : 914
Membre du mois : 0
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : Kenning
Caractère : Immature ▪️ Enjouée ▪️ Moqueuse ▪️ Prévenante ▪️ Bavarde ▪️ Discrète ▪️ Maladroite ▪️ Têtue
Loyalty and Bravery
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyVen 19 Avr - 19:21

Je ne suis pas très fier de moi concernant les deux roses mais il n’y avait pas à tortiller du derrière ; je n’avais pas d’argent en mon nom propre compte tenu de ma situation et mes seuls biens se limitaient à ceux que l’on m’avait donnés. Forcément dans ces circonstances, faire un cadeau quel qu’il soit à une jeune femme apparaissait comme terriblement compliqué. La Reine ne serait pas plus pauvre de deux malheureuses roses. Quoiqu’il en soit, je prenais garde. Depuis l’attentat contre le Roi et la grave blessure subie par celui-ci, tout le monde était aux aguets, et il était clair que je devais faire quand même attention à ce que je faisais. On n’était pas à l’abri, même ici au sein du Roc, de la suspicion de gardes un peu trop zélés qui ne demanderaient qu’à se faire bien voir. Autant rester prudents…


Mais mine de rien, j’étais quand même assez loin de réfléchir à tout ça, compte tenu du fait que j’étais totalement sous le charme du joli sourire de la Kenning. Elle était très belle, ainsi apprêtée. Robe blanche, motifs floraux, le noir en bas réhaussant le tout, symbole de sa maison aussi… Le drap semblait relativement lourd, épais. Après tout, il avait encore neigé il n’y a pas si longtemps. Je me surpris, honteux, à m’imaginer ce qu’il y avait dessous. Joues empourprées, je détournais le regard et hochais la tête quand elle me remerciait pour mes compliments.



| Je vous en prie. |


J’écarquillais les yeux quand elle s’excusait, j’allais m’empresser de la détromper, de lui dire qu’il n’y avait pas de mal et que tout était parfait, mais elle semblait considérer que j’étais un peu en sucre. Fragile ? Mais non, loin de là. J’ouvris la bouche, mais en voyant sa gêne, je compris qu’elle ne voulait que faire en sorte de me plaire et de ne surtout pas me brusquer. Je refermais la bouche. Ouf. J’aurais pu avoir le temps de dire des bêtises.


| Je suis un chevalier, ma Dame, je n’ai rien contre les choses qui prennent une tournure plus rugueuse. Promenade en cheval, ou pas. |


Cela faisait fanfaronnade à coup sûr, mais j’assumais. Joues toujours un rien empourprées, malgré le double sens évident mais je voulais voir si elle avait fait exprès du sien, alors que son rire nerveux tranchait avec son assurance de la dernière fois. A moins qu’il s’agissait d’autre chose ? Si c’était le cas au moins aurais-je désormais l’assurance de ce qu’il se tramait vraiment, et de si je lui plaisais pour de bon en définitive… J’avais tellement peu l’habitude de ce genre de situation que je nageais à l’aveugle, et que j’avais le sentiment de patauger comme un buffle d’eau. Mon coeur se gonfle en tout cas de fierté quand la jeune femme parle du tournoi, et de ma victoire sur les lices. J’essayais de me rappeler, cherchant dans ma mémoire ce que j’avais précisément ressenti à cet instant précis où j’étais vainqueur du premier tour contre le Prince du Roc, l’héritier de la couronne en personne.


| En effet, Dame. Le Prince était bien équipé, parfaitement bien positionné. Je ne sais pas pourquoi j’ai tenu. Peut être à la manière de tenir le bouclier pour absorber le choc, ou le profil de mon corps mieux incliné… Je n’en sais toujours rien. Tout le monde aurait pu me donner perdant, car j’étais venu sur les lices comme un manant… Je l’ai battu, je suis arrivé au bout du tournoi, mais je me suis fait battre alors que ma monture m’a fait défaut pour la dernière joute. |


Souvenir mi-glorieux, mi-cuisant. J’avais cru que je finirais par me faire désarçonner très rapidement, mais ça n’avait pas été le cas. Et de ce fait je m’étais mis à espérer, à envisager une victoire totale au tournoi ce qui m’aurait donné assez de fonds pour lever moi-même les troupes susceptibles de me ramener en mon domaine, en mes droits… Mais j’avais échoué. Je souris simplement aux paroles de la jeune femme sur les roses, qu’elle glisse dans les poches de sa superbe cape. Elle a l’air vraiment heureuse. J’essaie de chasser le mauvais souvenir du demi-succès des lices. Nous montions finalement en selle, et j’essayais d’avoir l’air le plus agile et le plus leste possible… Jusqu’à la suivre dehors. Je m’approche d’elle avec un sourire, étrier contre étrier.


La garde renforcée du château nous regardait, de loin… Mais un capitaine leur fit signe que c’était bon ; nous n’étions sans aucun doute pas des assassins, et nous ne fuyons pas le château sans affaires.



| Le premier arrivé au sommet des falaises du Roc a gagné? |


Et piquais des deux pour prendre le plus d’avance possible, riant de cette absence totale de courtoisie que je voulais espiègle, pleine de défi.



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 365
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyVen 19 Avr - 20:52



Let me see the light
ft. william & alys.


Alys savait très bien que ses fleurs avaient été cueillies avant sa venue. Mais elles ne lui en déplaisaient pas moins. L’attention de William était vraiment sincère et aimable. Et puis, la jeune femme devait l’avouer : elle aurait été trop gênée d’un immense bouquet de fleurs ayant coûté plusieurs Dragons d’Or. Les choses simples lui plaisaient d’autant plus. Elle n’était pas frivole des présents immenses et coûteux. Le plus important était la sincérité et pas le matériel.

Elle repensa alors au présent de son frère. Une somptueuse robe bleu, ornée de plusieurs éclairs rappelant leur maison. Le travail qui avait été fait dessus était époustouflant, mais elle n’avait pas encore eu l’occasion de la porter. Elle devait être sortie pour un grand événement. Néanmoins, malgré la stupéfaction et le plaisir qu’elle avait ressenti en la portant, elle se sentait redevable auprès de Gareth. Lui aussi méritait un cadeau majestueux. Mais elle ne lui en avait pas fait. Pas encore.

Voilà également une des raisons pour lesquelles elle appréciait les choses simples. Au moins, elle n’avait pas besoin d’être gênée et de se sentir redevable auprès de l’autre personne. Sincèrement, deux roses lui convenaient parfaitement. Une charmante attention.

« Vous êtes également très bien accoutré, Sir Potter. » rajouta-t-elle d’une voix douce et polie.

C’est alors qu’Alys enchaîna les bourdes. Et apparemment, William sembla également gêné. Quelle maladroite pouvait-elle faire des fois ! Même si la suite eut le don de la surprendre d’autant plus. Ses sourcils exercèrent un petit saut de surprise, face à sa phrase à double tranchant. Il était peut-être gêné la plupart du temps en sa présence, mais elle était prête à parier qu’il avait répliqué ceci volontairement. Presque instantanément, ce fut à son tour de devenir rouge, telle une tomate fraîchement cueillie. Elle avait chaud soudainement, terriblement chaud. Et plus elle se sentait rougir, plus elle avait envie de disparaître. Les phrases pleines de galanterie et de charme, ce n’était pas tellement son point fort. Alys n’avait jamais fréquenté d’hommes dans cette optique et maintenant qu’elle se retrouvait dans une pareille situation, c’était à son tour d’être déstabilisée.

« Seulement les chevaliers ? Je pensais que cette réalité s’appliquait à tous les hommes, quel-qu’il soit. »

Elle lâcha un nouveau rire, assez nerveux. Alys ignorait s’il s’agissait des bonnes choses à répondre dans une pareille situation. Elle n’avait ni envie de paraître trop sage, ni envie de sembler trop ouverte. Cela aurait été indécent si quelqu’un pouvait les entendre ou même si William décidait de le répéter à son frère. Les réputations à la Cour se faisaient très rapidement et elle n’avait pas envie de tester cette expérience pour le moment.

Alors elle dériva la conversation vers sa joute avec Lyman. Elle n’avait pas envie de s’enfoncer encore plus dans sa maladresse. Très bon choix, en effet ! Elle écouta ses exploits attentivement, et ne put s’empêcher d’arquer un sourcil face aux dénouements du tournoi.

« Vous êtes arrivé à la dernière joute ? Vous devez être très doué. »

Les femmes ne participaient pas à ce genre de tournoi, généralement, elles restaient assises à observer. Mais Alys n’était pas très passionnée des joutes. Elle en regardait quelques unes et aimait apprécier les stratégies et les techniques de chacun, mais restait toute l’après-midi à voir des hommes qu’elle ne connaissait visiblement pas, cela ne l’avait jamais attiré. Néanmoins, elle était prête à revoir ses principes s’il s’agissait d’encourager William.

« Prévenez-moi de votre prochain tournoi. J’y assisterai avec grand plaisir. »

Un sourire sincère s’étira sur son visage, alors qu’elle quitta les écuries. L’envie de lui proposer une course lui vint soudainement en tête, mais il la devança sans la moindre gêne. Déloyal qu’il était ! Mais Alys ne se laisserait pas abattre. Elle avait une idée en tête et elle ne comptait pas le laisser gagner aussi facilement.

« J’espère que ce n’est pas avec cette méthode que vous gagnez vos joutes ? »
plaisanta-t-elle en s’élançant à sa poursuite, laissant un rire mélodieux quitter ses lèvres.

La jeune Kenning tenta de le rattraper, mais l’avance qu’il avait pris ne lui permettait pas de le rattraper. Un sourire malicieux s’étira lentement sur ses lèvres et, pendant qu’il avait encore le dos tourné, elle coupa par la forêt. Et la suite eut l’effet qu’elle escomptait, quand il se retourna et constata qu’elle n’était plus derrière lui, sa monture perdit en allure. Et ce fut à ce moment précis qu’elle quitta la forêt à quelques mètres devant son ‘‘adversaire’’.

« Eh bien, il semblerait que vous ne gardez pas le rythme ? » s’écria-t-elle, amusée de la situation.

made by lizzou – icons & gif by tumblr




family is power.




Alys Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de la princesse Jeyne Lannister
Âge du Personnage: 18
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alys Kenning
Loyalty and Bravery
Messages : 914
Membre du mois : 0
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : Kenning
Caractère : Immature ▪️ Enjouée ▪️ Moqueuse ▪️ Prévenante ▪️ Bavarde ▪️ Discrète ▪️ Maladroite ▪️ Têtue
Loyalty and Bravery
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyLun 13 Mai - 22:33

Elle me complimente sur mes vêtements à son tour… Et voilà que mon esprit vagabonde. Sans doute un peu trop. Je n’y peux rien. J’ai toujours été imaginatif, et la frustration de ces derniers mois, qui ne faisait que monter à chaque revers lié à mon nom et à la justice que je pourchassais, c’était quelque chose de compliqué pour moi à assumer. J’avais nourri beaucoup de fantasmes, de moments où je m’évadais, où je me voyais plus beau et plus grand que je ne l’étais. Marié, à Godric’s Hall, jouissant enfin de mon nom plein et entier, pas seulement d’un titre creux mais de toutes les prérogatives nées de mon lignage. Tout ça pour dire que ces plusieurs évocations de vêtements, de séduction sous-jacente… Plus je pensais à elle, plus je l’idéalisais. Mais Alys restait très belle ; n’importe qui pouvait le voir. Et voilà que je me demandais maintenant ce qu’il y avait sous ses vêtements à elle. Si je perdrais encore mes moyens, comme au moment de lui parler. Me voilà qui pique de la pointe, quand la jeune femme me tance sur la rigueur de la chevauchée sous certaines conditions. Je prenais donc un peu plus la main dans nos échanges, quand elle disait que c’était plutôt le cas de tous les hommes.


Honnêtement, je ne compris pas très bien sa plaisanterie ; je ne savais pas non plus si je devais rire ou m’en offusquer. Donnais-je l’impression d’être comme tout le monde, ou voulait-elle dire plutôt que tout le monde, enfin tous les hommes, se comportaient de la même façon avec elle ? J’étais gêné, j’évitais son regard.



| Peut être que ceux qui ne sauraient se retenir devant trop de beauté? |


Ok, alors ça William, c’était crétin. Bon. Il était temps d’oublier cette dernière minute écoulée. Difficile de savoir placer le curseur correctement entre l’humour, la séduction, et la gaucherie. De toute évidence je n’étais pas très fort à ce jeu, et je n’avais que très peu d’idées sur sa propre maîtrise de la chose. Au souvenir de ma participation au dernier tournoi toutefois, je me surpris à sourire moi-même, satisfait de l’évocation du souvenir.


| Doué, ou simplement chanceux ? Je n’avais rien à perdre. En vérité, Dame Alys, je n’avais jamais brillé à quoi que ce soit avant d’arriver au Roc. Il aura fallu que je devienne le dernier des Potter pour me mettre à briller à quelque chose, c’est un peu triste, au fond… Mais, j’ai eu l’honneur de désarçonner le Prince. J’ai été battu en finale, ma monture était… Disons qu’elle n’a pas supporté se retrouver trop près d’un étalon un peu trop vigoureux. Et si je suis allé jusqu’en finale, j’ai fini par chuter. |


Et mes joues rosissaient à nouveau… quand elle me dit qu’elle aurait plaisir à me voir jouter. Je prenais sa main dans la mienne, alors, et y déposais un baiser sur le revers, les yeux dans les yeux.


| Seulement si vous consentez à me faire porter vos couleurs, en ce cas. |


Mais nous voilà élancés. Jeunes et impétueux, par ce froid divers, au grand galop. Elle rit, et moi je souriais comme un gamin, piquant des deux. Le vent frais me fouettait le visage mais qu’importe, au fond, seul comptait le chemin que j’empruntais à toute vitesse et restais concentré sur la course de ma monture, reines tenus d’une seule main, l’autre écartant les branches basses sur mon passage. Mais là voilà qui déboule devant moi par le côté, et me dit que je ne tiens pas le rythme. Je ricane, et pique plus fort encore, cinglant le cheval des rênes de droite et de gauche, tapant son flanc sans lui faire mal mais pour l’exciter à aller encore plus vite.


| Nous survivons! |


Devise Potter gueulée sous les arbres, alors que je finissais par la rattraper… Et trichais en lui attrapant les rênes, lui piquant des mains, forçant sa monture à arrêter sous les rires. Avant d’échanger un regard avec elle. Et de l’embrasser. Pressant mes lèvres contre les siennes. Ca dure… Avant que je me retire, comme brûlé par son contact.


| Je… Je suis désolé, je n’aurais pas dû, j’aurais dû vous demander et je euh… Je suis désolé, Alys, vraiment. |



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 365
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptySam 18 Mai - 16:59



Let me see the light
ft. william & alys.


Alys appréciait les compliments. Qui ne le ferait pas ? Savoir qu’elle plaisait était toujours intéressant à savoir et elle se sentait mise en avant. Elle appréciait cette sensation, elle ne pouvait le nier. Néanmoins, William lui en faisait beaucoup trop pour ce qu’elle jugeait être naturel. Ce n’était plus un simple ego gonflé qu’elle allait avoir, mais disproportionné. Une façon de penser qui voulait surtout dire qu’elle voulait que Ser Potter reste lui-même. Il n’y avait pas besoin de tant de compliments pour que la jeune femme apprécie être en sa compagnie. Elle préférait de loin avoir une conversation, d’égal à égal.

Ce fut la raison pour laquelle elle ne rajouta rien de plus, laissant leur propos se tourner vers la joute qui avait eu lieu quelques temps auparavant. Alys s’était toujours questionnée sur ce que pouvait bien ressentir les participants. De l’extérieur, cela semblait parfois violent. Elle se demandait même quel plaisir pouvait ressentir les hommes qui finissaient par tomber de cheval, parfois un peu trop brutalement. Certes, la reconnaissance venait avec, mais connaître le point de vue de William lui permit d’être un peu mieux éclairée sur le sujet.

— Je suis persuadée que vous auriez brillé d’une manière ou d’une autre. Ce n’est pas la tragédie qui vous a touché qui défini votre capacité à jouter, je me trompe ?

Elle arqua un sourcil, en le regardant, un léger sourire déposé au coin de ses lèvres. Ses rennes en mains, elle les lâcha un instant, le temps d’enfiler des gants lui permettant d’affronter le vent froid qui soufflait. Rien de plus désagréable que de ne plus sentir ses doigts en revenant d’une promenade à cheval.

Entendant William lui proposer de porter ses couleurs pour la prochaine joute, Alys tourna doucement son regard vers le sien et, d’un air malicieux, prononça quelques paroles.

— Seulement si vous comptez remporté le tournoi.


Accompagné d'un clin d'oeil, il pouvait prendre cela comme une forme d’encouragement ou bien de petits pics lancés avec amusement. Après tout, Alys était encore jeune et pleine de malice. Elle voulait seulement plaisanter sur tout un tas de choses légères et ne pas toujours tout prendre au sérieux. Cela pouvait s’avérer être une qualité, comme un défaut, mais elle était éprise de ce trait de personnalité qui ne risquait pas de disparaître de sitôt.

S’ensuit alors une course effrénée à travers les arbres, sans récompense à la clé, seulement un doux moment d’amusement entre deux personnes insouciantes à cet instant-même. Le vent balayait son visage, donnant à ses joues une couleur plus rose que précédemment. L’exaltation s’empara d’elle et elle rit en y mettant tout son cœur. À chaque fois que son postérieur caressait la selle pour la faire rebondir à nouveau dans les airs, elle sentit un peu plus de liberté l’animer en elle. Son ventre dansait tant elle se sentait bien à cet instant. Et finalement, son palpitant se stoppa un court instant lorsque les lèvres de William se déposa contre les siennes. Cela dura ce qui semblait être de longues secondes durant lesquelles elle ne se retira pas. Son esprit n’était pas encore sorti de l’euphorie qui l’avait gagné ces dernières minutes, mais quand ce fut le cas elle perdit de sa concentration. Son corps bascula sur le côté de la selle et elle finit par tomber au sol. La surprise l’avait emportée. Allongée sur le dos, à même le sol, elle ne put s’empêcher de rire de cette situation si ironique, la main posée sur son ventre.

— Ne vous en faites pas. Vous m’avez juste... surprise.

Sans douleur, elle se redressa, des brindilles parsemées sur sa robe et se chevelure. Plus jeune, elle était tellement tombée de cheval qu’elle avait fini par connaître toutes les astuces pour ne pas se faire mal et mieux se réceptionner.

— Je suis vraiment maladroite… souffla-t-elle entre ses lèvres.

Elle tapota sur sa cape, tentant de retirer le maximum de terre et de saletés, passant même sa tête par dessus son épaule pour essayer de voir derrière. Les rougissements l’avaient gagnée. Elle s’était bien ridiculisée. Surtout quand elle pensait à la discussion avec son frère qui lui avait demandé si un mariage avec William lui conviendrait. À croire que cette annonce l’avait quelque peu tourmentée vu qu’elle agissait comme un boute-en-train. Il devait sans doute croire, par sa faute, qu’il était repoussant au point qu’elle en était tombée de cheval. Décidément, elle faisait vraiment tout à l’envers ce jour-là.

made by lizzou – icons & gif by tumblr




family is power.




Alys Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de la princesse Jeyne Lannister
Âge du Personnage: 18
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alys Kenning
Loyalty and Bravery
Messages : 914
Membre du mois : 0
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : Kenning
Caractère : Immature ▪️ Enjouée ▪️ Moqueuse ▪️ Prévenante ▪️ Bavarde ▪️ Discrète ▪️ Maladroite ▪️ Têtue
Loyalty and Bravery
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyLun 27 Mai - 21:49

Bon et bien voilà, je me lançais. Pour de bon. Sans retenue ni réserve, parce que nous avions visiblement pas mal de mal à tenir une conversation normale jusqu’au bout du fait de notre timidité et de nos maladresses. J’imagine que si Gareth était là, il se serait sans aucun doute plutôt pas mal fendu la poire mais fort heureusement, il ne semblait pas y avoir de témoins de cette situation dans laquelle je me montrais des plus embarrassés. J’avais essayé de la complimenter tout à fait sérieusement et sincèrement sur sa beauté. Alys Kenning était de fait l’une des plus belles femmes du Roc. Jeune et parfois un peu naïve, mais qui savait aborder des sujets pourtant peu communs. Nous avions déjà pu échanger quelques sous-entendus et si je n’avais jamais été très fort pour lire entre les lignes il restait clair à mes yeux que nous étions en train de flirter. Je n’avais jamais été très porté sur la chose, et j’avais eu peu de relations de ce genre ; je n’avais jusque là jamais eu à conquérir personne. Pourtant, nos échanges y ressemblaient, entre ce mélange de charme et d’attraction que nous ne cherchions pas à étouffer.


La jeune femme provoque à nouveau une certaine gêne quand elle évoque les joutes auxquelles j’avais participé. Le rouge me monta encore directement aux joues sans que je ne montre la plus petite aptitude à me retenir.



| Je pense que oui, sauf votre respect, Alys. A ce moment-là… Je n’avais simplement rien à perdre, voyez-vous ? Je n’avais pas de limite à avoir. Mon équipement était celui de simples soldats du Roc, armes et protections corrodées par l’oubli, depuis longtemps. Je n’étais… Je n’avais qu’une vieille rosse pour monture. Pas la moindre chance de gagner. C’est assez libérateur, finalement. |


Ca et le mauvais vin ingurgité avant les duels à la lance. Je n’y étais plus allé très frais, mais très résigné. Le tout pour le tout. Ca avait payé, au moins pour partie. Mais son accord pour porter ses couleurs ainsi conditionné, finalement, ça m’allait plutôt bien et je lui offrais un large sourire, chassant comme je le pouvais le rouge de mes joues et de mon front pour essayer de prendre un peu plus d’aplomb. Je hoche la tête.


| Pour vous, c’est bien le genre de folie qui pourrait me prendre. |


Et voilà que je tente le tout pour le tout d’une impulsion imbécile. Je l’embrassais. Sentais mon coeur papillonner, s’emballer et cogner contre mes côtes avec la puissance d’un tambour de guerre. Avant qu’elle ne se décroche, et que j’éprouve à cet instant frustration, colère et honte. Elle me regardait depuis le sol, alors qu’en moi grandissait l’inquiétude qu’elle se soit fait mal. Yeux écarquillés, je glissais de ma selle pour me présenter à son aide.


| Vous n’avez rien? |


Brindilles dans ses cheveux, elle n’a pas l’air blessée, mais sa toilette comme sa coiffure semblent en avoir pris un coup. Son cheval s’est éloigné, mais guère loin. Forcément avec tout ça, je me sentais l’estomac noué, le palpitant figé dans la poitrine et tellement de honte que l’instant ait encore tourné court, que j’aurais volontiers couru pour me cacher dans le plus petit terrier de lapin que j’aurais pu trouver dans les environs. Quelques flocons se mirent à voleter, épars.


| Je…. Euh… Pardonnez-moi. Je me suis laissé emporter. Je n’aurais pas dû. Pas son vous demander votre avis. Nous devrions rentrer, ma Dame. |


Avant que je ne fasse d’autres bêtises, et ne m’humilie plus encore.




Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 365
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyMar 28 Mai - 10:01



Let me see the light
ft. william & alys.


Alys appréciait sincèrement William, mais depuis que son frère lui avait appris une possible alliance entre leurs deux familles, elle avait un peu de mal à enlever cette image de sa tête et à se comporter normalement en sa présence. Le grand brun qui se tenait à ses côtés n’avait rien de déplaisant, au contraire. Elle était même certaine qu’il prendrait soin d’elle et ne se montrerait jamais violent. Mais depuis l’annonce de Gareth, des images tournaient en boucle dans sa tête et elle n’arrivait pas à les retirer en sa présence. Elle s’imaginait frôler ses lèvres, partager ses draps dans un moment de pure intimité. Et à chaque fois qu’elle posait son regard sur lui, durant la balade à cheval, elle fut contrainte de détourner le regard en sentant une intense chaleur lui monter aux joues. Elle devait être couleur rouge pivoine à l’heure actuelle et le savoir ne faisait qu’accentuer un peu plus son embarras. Si elle ne retirait pas cette image de son esprit, elle n’arriverait jamais à se comporter normalement en sa présence. Elle n’avait pas envie de faire un Lyman 2.0, comme durant son enfance, et se mettre à rougir et à bafouiller à chaque fois qu’elle le ferait. Il fallait qu’elle retire ces idées incongrues de son esprit.

— Je pense que si vous êtes capable de jouter pour autre chose que la gloire et que vous arrivez aussi loin, vous avez bien plus d’honneur que n’importe quel homme.

Elle lui offrit un sourire sincère, portant son regard dans le sien, avant qu’elle ne songe à nouveau à ce qui l’avait tourmenté un peu auparavant. Il ne devait jamais savoir que Gareth lui avait donné son nom pour une possible alliance entre leurs familles. Elle ne voulait pas changer la relation qu’il y avait entre eux, tout simplement parce qu’elle était terrifiée à l’idée d’aller au-delà des limites du charme qu’ils s’étaient instaurés. Elle ne voulait pas rentrer dans quelques choses de plus intimes avec lui. Rien n’était encore sûr et elle n’avait pas envie d’avoir le cœur brisé en cas de problème. Il avait encore tant de choses à faire avant, comme récupérer ses terres. Cela était loin d’être facile et une vie pouvait être reprise aussi simplement qu’elle était donnée. Ils avaient tout deux des choses à résoudre de leur côté et elle était persuadée que des sentiments ne devaient pas rentrer en jeu, pas tout de suite. S’ils voulaient mener à bien leur quête personnelle, c’était la meilleure des choses à faire.

Sur cette sage décision, elle fut interrompue par les lèvres de William qui venaient de se déposer sur les siennes. Elle crut encore à un tour de son esprit, mais ce ne fut pas le cas et elle perdit l’équilibre. Elle n’avait rien. Elle avait appris à chuter depuis bien longtemps. Seulement sa dignité en avait pris un sacré coup.

— Je n’ai rien, ne vous en faites pas.

Elle lui sourit doucement, tentant de retirer une brindille entortillée dans ses cheveux. Pourquoi fallait-il tout le temps qu’elle soit aussi maladroite ? Elle n’était vraiment pas croyable, même pour elle-même.

— Ne vous excusez point. Je me sens toute honteuse d’avoir été prise ainsi de court.

Elle se mordit l’intérieur de la joue et baissa doucement son regard vers sa robe, prétendant vérifier qu’elle était en bonne état, alors qu’en vérité elle avait envie de prendre ses jambes à son cou et s’enfuir.

— Vous ne voulez plus assister au coucher du soleil avec moi ? Quoique, je le comprendrais.

Une pointe de déception se fit sentir dans sa voix. Elle avait réagi comme une enfant et maintenant il voulait l’éviter. Cela était compréhensible et elle avait nui à toute la bonne soirée qu’elle avait espérée passer en sa compagnie.

made by lizzou – icons & gif by tumblr




family is power.




Alys Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de la princesse Jeyne Lannister
Âge du Personnage: 18
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alys Kenning
Loyalty and Bravery
Messages : 914
Membre du mois : 0
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : Kenning
Caractère : Immature ▪️ Enjouée ▪️ Moqueuse ▪️ Prévenante ▪️ Bavarde ▪️ Discrète ▪️ Maladroite ▪️ Têtue
Loyalty and Bravery
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyJeu 30 Mai - 21:22

Je n’aurais sans doute pas pu me sentir plus mortifié que je ne l’étais déjà. Repoussé… Mais pas vraiment. Elle avait fuit mon baiser juste en se tirant de là, en essayant de s’y soustraire aussi fort qu’elle pouvait l’espérer à ce baiser que j’avais essayé d’initier. Je me sentais retomber d’un coup plusieurs mois, sinon plusieurs années en arrière. Je ne savais plus où j’en étais. Je pensais que j’avais une ouverture, mais ce n’était pas une question de charme, de séduction… Non, nous nous entendions simplement bien. Je pensais qu’il y avait une forme d’alchimie entre nous. Quelque chose d’unique, de précieux parce que nous n’étions guidés par d’autres intérêts que nous-mêmes. Belle-sœur des princesses, maintenant, elle pouvait sans doute se trouver un mari bien mieux né que moi. Et moi je pouvais peut être prétendre à une maison qui me fournirait quelques épées pour la reconquête de mes domaines. L’un comme l’autre, ce n’était jamais qu’un choix de prestige, si nous en venions au mariage. Mais il y avait autre chose. De mon côté en tout cas.


N’empêche que je ne voudrais pas qu’une femme qui m’apprécie me sorte qu’elle m’apprécie différemment des autres pour une raison différente, et stupide compte tenu de ce que finalement j’avais envie de faire.


Je rougis malgré tout, parce que ses compliments me semblent finalement tellement déplacés...



| Je n’ai pas tellement d’honneur ma dame. Je ne l’ai pas fait pour la gloire, mais parce que j’espérais malgré tout attirer le regard des puissants sur ma cause. Godric’s Hall reste à des gens qui n’ont rien à y faire et mon devoir est de le récupérer. |


Bien sûr, le devoir… Mais c’était tellement facile à oublier en compagnie d’une aussi jolie jeune femme. Mais on était dehors. Juste tous les deux certes, mais en plein hiver il faisait toujours froid. Et le froid rappelait toujours à ce qui n’allait pas dans l’existence. Comment faisaient les nordiens ? Impossible de se rendre compte de la chose finie, apprêtée. Ils passaient leur temps dans cet état et ça voulait forcément dire que les choses pour eux devaient être plus dures que pour tous les autres.


La jeune femme souhaite me rassurer. Mais elle n’est pas enjouée, elle n’a pas l’air non plus de s’excuser. Rien de tout ça. Elle a juste l’air… Mal à l’aise. Je l’ai forcée et je n’aurais pas dû. Alys m’explique qu’elle est honteuse d’avoir été prise de cours. Prise de cours… Parce qu’elle ne s’y attendait. Ni ne le voulait. C’était cela que je pensais comprendre. Que j’étais sûr de comprendre. Allez savoir. Je n’étais plus sûr de rien maintenant. Et il fallait bien avouer que je n’y connaissais pas grand-chose. Honteuse d’être prise de court… Et moi, honteux de m’être montré impudent à ce point. Comment m’étais-je fourvoyé à ce point ?


Elle me demande si je ne veux plus assister au coucher de soleil avec elle. J’hésite. J’opine. Honteux. Je suis nul. Je l’ai toujours été. J’avais battu le prince sur les lices, et j’avais aussi su battre Lord Reyne en duel. Mais à quoi cela avait-il servi ? A rien. A rien du tout. Comme ce soir. Comme ceci. Je regarde mes pieds en me redonnant une contenance, en essayant d’avoir l’air bien droit, bien fier, mais surtout, bien désabusé.



| Si, si, bien sûr. |


Et maintenant que faire ? Enterrer ma gêne sur le reste ? Attendre ? Mais c’était quand combien de temps, le coucher de soleil ? Regardant toujours mes chausses, je souffle, honteux.


| Je tiens à m’excuser, dame Alys. Je n’aurais pas dû avoir cette outracuidance. |



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 365
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyVen 7 Juin - 18:02



Let me see the light
ft. william & alys.


Alys n’avait jamais frôler les lèvres d’un homme avant ce jour. Cela avait failli se réaliser une ou deux fois, mais elle avait su éviter la situation avec brio. La vérité était que cela la terrifiait. Elle n’était pas prête à embrasser qui que ce soit. Primo, elle n’avait aucune connaissance dans le domaine et allait sans doute être la pire expérience qu’un homme puisse avoir. Deuzio, elle n’avait aucune envie de s’attacher à quelqu’un pour se voir marier à une autre personne. Ce genre d’événement s’était déjà produit chez des femmes qu’elle fréquentait. Elles semblaient toutes dévastées de devoir faire une croix sur l’homme dont elles étaient éprises pour épouser un noble dont elles ne connaissaient rien. Cela n’excusait en rien son attitude, elle le savait, mais il s’agissait là des deux principales raisons.

Gareth lui avait également soumis le nom de William Potter, quelques jours auparavant, dans l’optique d’une union entre leurs deux familles. Cela l’avait fait paniquée, elle devait bien l’avouer. Elle ne pensait pas que les choses prendraient une tournure aussi rapide. Le grand châtain qui l’accompagnait était un homme bon et honnête. Elle savait qu’il la respecterait et prendrait soin d’elle. Elle ne pouvait nier cette évidence qui était plaisante.
D’un autre côté, il était également beaucoup trop gentil avec elle. Alys était immature et enfantine quand elle s’y mettait. Elle avait besoin de quelqu’un qui la reprenne et qui sache la sermonner de temps à autre. William était un ange et ne cessait de lui faire des compliments. Mais si un mariage était dans le viseur, elle avait besoin de plus que ça, d’une autre dimension à leur relation. Moins de compliments et plus de conversations. Alys savait qu’il la trouvait belle femme, mais elle voulait connaître la facette de Lord Potter, celle qu’il cachait face à elle et qui correspondait à son vrai lui. Elle voulait le découvrir au plus profond de son être, et non pas à travers une série d’éloges à son sujet.

— Cela a-t-il fonctionné ?


Elle faisait référence au fait qu’il ait pu attirer le regard d’hommes puissants sur sa cause. Elle savait que cette quête ne serait pas facile pour lui et une question lui brûlait les lèvres. De nature curieuse, elle ne put se contenir et formula sa question.

— Cette mission ne portera pas atteinte à votre vie, j’espère ?


Elle fronça les sourcils, relativement inquiète. Même si leur relation commençait à s’établir, il restait un homme qu’elle appréciait énormément et elle ne voulait pas le voir perdre la vie en tentant de récupérer ses biens. Elle espérait qu’il lui réponde sincèrement, quitte à heurter sa sensibilité. Alys ne voulait pas avoir de faux espoirs quant à son sujet. Si son frère voulait la marier à cet homme, c’était son droit de savoir s’il y avait un risque dans tout cela.

La conversation dériva sur le baiser qui venait de se produire. Le pauvre semblait tout embarrassé alors qu’il ne devait pas l’être. Alys avait eu la réaction qu’elle aurait eu avec n’importe qui d’autre. Évidemment qu’il l’avait pris par surprise ! Son esprit était encore resté dans l’euphorie de la course avant de revenir brusquement à la réalité. D’un voix calme, elle remonta en selle et prononça quelques paroles.

— Vous ne devriez jamais vous excuser d’avoir fait quelque chose qui vous tenez à cœur. Assumez vos décisions.

Elle lui sourit doucement et se pencha dans sa direction pour laisser un bref baiser sur sa joue. Il allait sans doute bafouiller et virer au rouge vif, mais elle se contenta de hausser les épaules.

— Vous voyez, ce n’est pas si compliqué.


Amusée, elle mit un coup d’étrier pour faire avancer son étalon et se mit à parler un peu plus fort, pendant qu’il semblait encore tourmenté.

— Ne m’en voulez pas, Lord Potter. J’ai une course à gagner ! s’exclama-t-elle, laissant le vent se faufiler dans se chevelure, jusqu’à ce qu’elle arrive en haut de la falaise qu’ils recherchaient.


made by lizzou – icons & gif by tumblr




family is power.




Alys Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de la princesse Jeyne Lannister
Âge du Personnage: 18
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alys Kenning
Loyalty and Bravery
Messages : 914
Membre du mois : 0
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : Kenning
Caractère : Immature ▪️ Enjouée ▪️ Moqueuse ▪️ Prévenante ▪️ Bavarde ▪️ Discrète ▪️ Maladroite ▪️ Têtue
Loyalty and Bravery
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyLun 10 Juin - 19:45

J’étais confus et honteux, j’avais tellement senti quelque chose entre nous deux que je ne m’étais pas douté un seul instant qu’il puisse y avoir refus de sa part, et pire encore, une forme de dégoût, de révulsion, de là à la faire tomber de cheval… Comment avais-je pu me planter à ce point-là ? C’était tout bonnement horrible. Comme si à chaque fois que j’embrassais mon destin, je me retrouvais finalement à me prendre une torgnole par les dieux, le destin, ou n’importe quelle puissance céleste qui régissait le destin des hommes. C’était déroutant, et je ne savais finalement jamais comment me comporter, jamais comment réagir. Comme si à chaque fois que j’essayais de prendre de bonnes résolutions, de faire en sorte que ce que j’entreprenne fonctionne, il y avait quelque chose qui faisait tout déraper. Et forcément avec la récurrence de l’échec, la seule conclusion qui s’imposait était que ce qui faisait tout déraper c’était moi. Je peine à répondre aux interrogations de la jeune femme, mortifié au-delà de tout ce que j’avais connu auparavant. D’ordinaire, je pouvais toujours mettre en avant ma colère, ou un fort sentiment d’injustice. Mais aujourd’hui, à cet instant précis, je ne pouvais m’en prendre qu’à moi-même, ce qui ne faisait rendre ce sentiment que plus cuisant encore.


Rouge aux joues, je réponds, ou plutôt je balbutie, fuyant son regard.



| P-p-plus ou moins. Le fait est que j’ai enfin reçu la nouvelle que j’attendais ; des troupes vont reprendre mon domaine, c’est bien que l’on m’estime, ou en tout cas, que j’ai su sensibiliser à ma cause. Ce fut un travail de longue haleine. |


Je recroise son regard quand elle semble un peu inquiète de ce qui pourrait m’arriver dans l’optique où il y aurait reconquête du domaine, ou en tout cas tentative.


| Il y aura du danger, j’imagine. Au moins au moment où on approchera du Castel. Mais les choses devraient vite se décanter. Je n’imagine pas que les reîtres des Malefoy ne s’opposent à des troupes arborant le blason du Roi. |


C’était vrai, c’était de la folie. Mais entre les conflits religieux, et les revenus que les hommes de mon ancien rival pouvaient tirer de l’exploitation de Godric’s Hall, était-ce vraiment envisageable qu’ils se rendent sans se battre. Je ne pouvais pas imaginer qu’il puisse en être autrement. La belle remonte en selle, quand elle me dit d’assumer. Assumer se payer une honte pas possible ? C’était tellement difficile pour moi. Pourtant, la voilà qui m’embrasse, et m’embrase par la même occasion. Je rougis plus encore avant qu’elle ne s’éloigne d’un coup d’étrier, avant que je ne l’imite aussi sec, décontenancé, un peu perdu par ses revirements ; la peur et l’évitement, voire le dégoût, puis la redite ? Je ne comprenais rien aux femmes, la peste soit d’elles ! Mais je la suis, et j’essaie de gagner. J’arrive pourtant après elle sur la fameuse falaise, et m’incline sur mon cheval, bon perdant, toujours aussi dérouté et l’esprit plein de questions que je ne saurais jamais poser.


| Vous avez gagné, Dame Alys. Vous êtes fine cavalière. |
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 365
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyJeu 13 Juin - 10:42



Let me see the light
ft. william & alys.


Alys s’en voulait d’avoir réagi d’une telle manière. Tomber de cheval… Il devait s’en vouloir et lui en vouloir également. Et c’était largement compréhensible. La vérité était qu’il avait toujours agi timidement en sa présence. Ces paroles étaient toujours maladroites, lorsque ses joues viraient au rouge vif. À aucun moment, elle n’aurait pu imaginer qu’il prenne les devants comme il venait de le faire.
Remontant en selle, elle sentait encore la douceur de son baiser lui brûler les lèvres. Elle se les humecta légèrement et tenta de chasser toutes les pensées qui lui venaient à l’esprit à ce moment-même. Il lui parlait de sa famille, de son territoire qu’il devait récupérer… Elle se devait d’être mentalement présente pour le soutenir et ne pas avoir l’esprit ailleurs. Pourtant, Alys dut se secouer bien des fois pour maintenir son regard dans le sien et ne pas aller vagabonder dans son imaginaire.

— J’espère sincèrement que les choses s’arrangeront pour vous, Lord Potter. Ces derniers temps ont sans doute été très durs pour vous.


Une fois le sujet clos, elle se remit en course, prétendant vouloir la gagner. La vérité était que le vent qui balayait son visage lui permettait de se réveiller, de se ressourcer et particulièrement de se changer les idées, pour se recentrer sur ce qui se passait à l’instant. Malheureusement, elle galopa, sans réel plaisir. Un sentiment amer se logea au creux de son estomac. Elle avait honte d’être aussi hypocrite avec lui et de ne pas lui dire la vérité.
Descendant de sa monture, elle attacha les rennes près d’un arbre et s’approcha du bord de la falaise, s’asseyant à même le sol. Elle adressa un demi-sourire à William face à son compliment qu’elle ne méritait absolument pas. Il devait sans doute voir la tourmente qui alimentait son regard, se sentant un peu plus coupable de l’avoir embrassé. La jeune Kenning attendit qu’il prenne place à ses côtés. Son regard était rivé vers l’horizon, là où le soleil commençait à descendre vers l’ouest.

— Je n’ai jamais embrassé quelqu’un, avant vous.

Elle savait que cela ne suffirait pas. La jolie brune baissa un instant son regard en direction de sa robe, se décidant enfin à affronter le regard de William. D’un geste délicat, elle déposa sa paume de main sur la sienne et se mit à parler à cœur ouvert.

— Je ne devrais pas vous faire culpabiliser, Lord Potter. En vérité, je n’ai pas su être honnête avec vous…

Elle prit une profonde inspiration et se lança dans une conversation qu’elle aurait préféré ne jamais avoir. Mais Alys grandissait et elle ne pouvait plus prétendre échapper aux sujets dérangeants qui animaient son quotidien. Elle devait les regarder en face et se montrer honnête.

— J’ai discuté avec mon frère récemment. Il m’a parlé d’un mariage avant de suggérer votre nom. Et en y réfléchissant, j’ai fini par me dire que vous le saviez depuis notre toute première rencontre.

Elle se mordilla légèrement la lèvre inférieure, le cœur compressé dans la poitrine. Finalement, les mots sortirent tout seuls de sa bouche, ne laissant même pas le temps à William de répliquer, ni même à Alys de prendre la peine de respirer correctement entre chaque phrase.

— Je ne vous en veux pas si tel est le cas. J’ai juste fini par me faire tout un tas d’hypothèses à votre sujet, allant même jusqu’à penser que votre timidité en ma présence ne serait dû qu’à cette proposition de la part de Gareth. Peut-être me trompe-je. Et si telle situation s’avérait être exact, alors vous connaîtrai-je sincèrement ?

La jeune Kenning n’était pas sur que ces mots servent à quelque chose. Elle lui avait simplement livré ses tourments sur un plateau. Une parole libératrice du poids qu’elle ressentait sur ses épaules depuis quelques jours déjà.

made by lizzou – icons & gif by tumblr




family is power.




Alys Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de la princesse Jeyne Lannister
Âge du Personnage: 18
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alys Kenning
Loyalty and Bravery
Messages : 914
Membre du mois : 0
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : Kenning
Caractère : Immature ▪️ Enjouée ▪️ Moqueuse ▪️ Prévenante ▪️ Bavarde ▪️ Discrète ▪️ Maladroite ▪️ Têtue
Loyalty and Bravery
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyJeu 20 Juin - 23:33

Je n’avais jamais eu énormément confiance en moi. C’était le peu de le dire, maintenant que je me retrouvais dans cette situation. Mais ça ne changeait rien. J’avais foiré ce que j’avais cru réussir à l’instinct, et ce dans les grandes largeurs ! Je m’en voulais d’avoir gâché ce moment, parce qu’il était important, il constituait une chance presque unique de me rapprocher de façon permanente et durable avec la jeune femme. En plus, tous les voyants étaient au vert, c’était certain que j’avais eu un coup à jouer, que j’avais eu raison de tenter quelque chose ; mais quoi alors, si les choses avaient aussi lamentablement échoué dans un pareil moment de complicité ? Allez savoir. Je n’étais définitivement pas un expert. C’était lamentable. Tout ce mal que je m’étais donné, en vain… Mais en supplément, ce n’était pas qu’une question de calcul politique, loin de là ! J’appréciais vraiment Alys. Je la désirais, aussi. Et je me sentais proche d’elle. J’avais envie d’elle. Oui, il fallait bien que je me l’avoue, ce serait l’hypocrisie la plus totale que de le nier, que de dire que tout cela ne tenait jamais qu’à un vulgaire calcul politique. Je me devais cette vérité, et si je n’avais pas si peur je le lui devrais aussi. Mais vue la tournure de la situation… Quoi dire, quoi faire ? Je devais improviser.


Et bien par les Sept, je n’étais pas dans la merde…


La jeune femme se fait compatissante, disant qu’elle espérait que les choses iraient mieux pour moi. Je hochais la tête à ses bonnes paroles, l’air un peu grave car je ne pouvais pas vraiment lui donner tort.



| Je vous remercie, ma Dame. Je l’espère aussi. Mais pour y arriver, je vais devoir sans aucun doute me remonter les manches. |


Voilà qui cloturait ce sujet. Et nous étions repartis au galop dans une émulation réciproque, aussi bien due à notre fougue de jeunesse que de nos talents à la monte. Il y avait beaucoup à dire sur la façon qu’avait la jeune femme de conduire sa course, mais il fallait bien dire que je l’avais aussi un peu cherchée la bougresse… Mais la course bien vite se termine et nous voilà maintenant à terre. Je ne comprends pas comment la jeune femme fait pour s’asseoir à même le sol, alors qu’il fait si froid. N’a-t-elle pas peur d’attraper la mort par le temps qu’il fait ? Nous sommes en plein hiver, après tout. On n’est sans doute pas encore au point d’un hiver nordien mais quand même ; il neige encore parfois, et le sol est bien gelé. J’hésite, mais si elle s’assied, je suis bien obligé de la suivre si je ne veux pas passer pour le dernier des glands. Je suis un peu mal à l’aise mais elle me révèle que j’étais son premier baiser.


Instantanément, ce n’est pas que le rouge qui me vient aux joues quand je réalise ce que ça signifie, mine de rien. Elle me prend la main… Et je m’enflamme pour de bon, quand elle me dit qu’elle ne veut pas que je culpabilise, et qu’elle n’a pas su être honnête avec moi. Je fronce des sourcils, reprenant une forme de contenance, quand elle me dit qu’elle savait pour un mariage… Mais qu’elle ne savait pas que ce serait de moi qu’il s’agissait. D’un coup d’un seul, j’ai l’impression que mes tripes me retombent dans le ventre avec un poids de plomb. Je garde un instant le silence, regardant mes pieds, puis l’horizon. Je n’ose pas lever les yeux vers elle quand je reprends.



| Je… je le savais effectivement depuis le début. Je vous ai évitée, un temps. Parce que je vous trouvais… Déjà… Dé-dé-déjà très belle. Et que je ne p-p-pensais pas vous mériter. Je n’ai ni argent. Je n’avais pas de terres. J’étais accusé d’hérésie, et je devais aussi passer en jugement. JJe… je ne voulais pas me donner de faux espoirs, ni donner l’impression de vous manipuler. Maintenant que me voilà seigneur et innocenté, je me suis dit… Je me suis dit que c’était peut être possible ? Je ne veux pas votre réponse. Pas de suite. Nous avons le temps. J’aimerais juste que vous considériez la question, si vous le voulez bien ? |



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 365
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyVen 28 Juin - 9:28



Let me see the light
ft. william & alys.


Alys était une femme dotée d’une grande curiosité. Ce serait un mensonge de dire que William n’avait pas déjà attiré son attention au détour d’un couloir. Après tout, cela restait très rare qu’un homme ait vécu une telle tragédie. Il n’y avait rien d’étonnant quant au fait que la jeune femme avait voulu en savoir plus. Mais elle avait bien trop de fierté pour le lui avouer. Elle n’avait assisté à aucune de ses joutes, aucun de ses procès, aucun de ses duels. Pourtant, elle avait cette sensation de toujours l’avoir connu au fin fond d’elle-même.

Les bruits de couloirs lui avaient permis de vivre ce qu’elle n’avait pas pu voir. En quelque sorte, elle le comprenait. La jeune Kenning aussi avait perdu une partie de sa famille. Ses parents, une belle-sœur et des neveux, en l’occurrence. Il lui restait l’amour fraternel pour s’en sortir, aujourd’hui. Mais William, lui, n’avait rien d’autre. Rien mise à part ce désir de justice au fond de son âme. Il était meurtri par les événements de vie, mais cela ne l’avait pas transformé en quelqu’un d’immonde et sans cœur. Ce genre de choses arrivait fréquemment lorsque quelqu’un perdait ce qui lui sont chers. Il aurait pu très bien en vouloir à la terre entière et ne plus sociabiliser avec personne. Mais il ne l’avait pas fait.

Il y avait aussi toute cette histoire d’hérésie. Alys était assez ouverte d’esprit pour laisser les autres croire aux Dieux qu’ils souhaitaient. Il n’allait pas dans le sens de la marche et beaucoup de Ouestriens n’appréciaient pas cela. Pour eux, il n’y avait que Sept Dieux à prier. Mais il était difficile de concevoir une foi à laquelle on n’avait jamais goûté. Si les Potter avaient un penchant pour d’autres idéologies, elle ne pouvait pas les blâmer pour cela. Ils avaient forcément leurs raisons bien à eux. Le fait de ne pas suivre la majorité était très mal-vu et il fallait avouer que si un mariage se faisait, ce n’étaient pas les commérages de l’incendie de sa famille qu’elle craignait, mais le fait qu’elle soit liée à un homme pratiquant de l’hérésie.

Mais ces tourments, elle ne pouvait en parler à personne. Pas même à William. Il était bien trop tôt pour rentrer dans les sujets qui fâchent. Comme elle le pensait si bien, il devait avoir ses raisons. Mais leur relation n’était qu’à un stade découverte et elle craignait de l’offenser à apporter un tel sujet. Sans toute très maladroitement en se connaissant elle-même. Mieux valait rester silencieuse pour le moment et en discuter plus tard, quand les choses seront plus calmes.

Perdue dans cet océan de pensées, elle ne fit pas attention à ses dernières paroles et se contenta de lui adresser un doux et léger sourire compatissant, comme pour camoufler son ignorance totale. Elle espérait être assez bonne comédienne pour qu’il ne comprenne pas qu’elle ne l’avait pas tout à fait écouter. À la place, elle enchaîna sur un sujet plus laborieux, qu’il était grand temps d’aborder avec lui : un éventuel mariage.

Alys lui expliqua tout ce qu’elle ressentait et il semblait la comprendre. Et être intimidé, comme toujours. Mais il se rattrapa adroitement avec quelques belles paroles. En l’entendant énumérer tout un tas de questions compromettantes à son sujet, elle se dit qu’elle aurait pu profiter de cette perche pour entamer la question de l’hérésie, mais la suite ne lui permit pas. Elle se résilia d’aller dans cette direction et se contenta de hocher la tête de temps à autre. Jusqu’à la fameuse question. En le voyant si intimidé à l’idée qu’elle puisse refuser la demande qu’il venait de lui faire, elle baissa un instant le regard et se mit à sourire à pleines dents. Il était vraiment très gentil et attentionné avec elle, comment ne pouvait-elle pas envisager la question ?

— Je vous promets d’y penser, Ser William. Le temps pour vous de récupérer vos terres et vos titres en toute sérénité.



made by lizzou – icons & gif by tumblr




family is power.




Alys Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de la princesse Jeyne Lannister
Âge du Personnage: 18
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alys Kenning
Loyalty and Bravery
Messages : 914
Membre du mois : 0
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : Kenning
Caractère : Immature ▪️ Enjouée ▪️ Moqueuse ▪️ Prévenante ▪️ Bavarde ▪️ Discrète ▪️ Maladroite ▪️ Têtue
Loyalty and Bravery
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyDim 14 Juil - 11:53

Je venais de me jeter à l’eau. Enfin. Ce n’était pas une sinécure, finalement, et il y avait beaucoup à dire sur le fait que j’avais peut être beaucoup trop tergiversé. Je ne voulais pas passer pour un faible, mais il fallait dire aussi que je n’avais jamais cru un jour être dans cette situation, à devoir envisager par moi-même un mariage. En toute logique, les puinés étaient toujours proposés aux voisins pour continuer d’entretenir des liens familiaux d’importance, qui pouvaient assurer une sécurité -souvent relative- dans les domaines que nous entretenions. Il y avait peu d’enjeux, en comparaison des relations à entretenir avec les aînés de chaque maison voisine, voire de maisons plus proches du Roi, des centres de gouvernance. Je ne renonçais pas toutefois à faire un beau mariage. Et si j’écoutais mon coeur, c’était bien celui-là que je voulais nouer. Pas par vanité, pas non plus par pur calcul politique. J’aimais beaucoup Alys. Si je voulais être honnête avec moi-même, j’aimais ses taquineries, j’aimais son sens de l’humour. Et s’il y avait une forme de naïveté chez elle, nous ferions sans doute la paire compte tenu de ma propre propension à me montrer plus timide que de raison.


Si je voulais être plus honnête encore avec moi-même, je devrais sans doute avouer que j’étais aussi attiré par Alys. Je me sentais proche d’elle, et je me rendais compte qu’il devait être bien facile de l’aimer, de vouloir la chérir et la protéger ; c’était le genre de femme bien née, d’une classe certaine bien que discrète, sans exubérance, et qui avait ce léger aspect grivois au détour d’une conversation, qui pouvait créer une passerelle de connivence entre nous. Je la désirais physiquement. Comment pourrait-il en être autrement ? Alys Kenning était jeune, mais c’était une très belle femme malgré cela. Elle était très féminine, et j’aimais beaucoup ses cheveux, son regard mutin et son visage délicat. Oui, vraiment, il y avait bien pire union à envisager qu’avec cette jeune femme.


Rien dans son attitude ne semble m’indiquer ce qu’elle pense de tout ça. Restant relativement neutre, pas pour autant indifférente, je n’ai pas grand-chose à me mettre sous la dent. J’ai très chaud, d’un coup, et je sais que comme d’habitude je me retrouve à rougir comme une pivoine. Il n’en reste pas moins qu’elle sourit… Je me demande si c’est par intérêt pour ma proposition, par gentillesse, ou par quelque chose d’autre ? La peste soit des femmes, et de l’absence d’indices ! Je ne voulais pas rester ainsi…


L’estomac noué, je comprenais donc que mon avenir personnel était totalement tributaire de la manière dont la reconquête de mon domaine pourrait se faire. Je devais rentrer victorieux et sans tâche, ou ne pas rentrer du tout. Je m’incline un peu plus longuement, autant pour signifier mon respect que mes remerciements à la dame, tout en masquant ma gêne. Difficile dès lors d’aller plus loin ; je m’étais montré très entreprenant depuis le début de la course, bien plus que je ne m’en serais cru capable de prime abord, et je ne pouvais pas poursuivre sur mon élan avec un simple « peut être ». Je devais attendre… Et montrer de l’éclat. Comme au tournoi du retour du roi, comme au duel contre le Reyne. Je devais briller, si je voulais survivre.



| Vous ne sauriez plus m’honorer que de considérer ma demande, ma Dame. Je suis content que vous puissiez l’envisager. Je vais donc m’attacher, sitôt la troupe royale sous mon commandement, de réintégrer mes droits et mon honneur, pour être en position de mériter votre main. |


Un peu bête, un peu interdit, je ne savais trop quoi ajouter. Je ne voulais pas précipiter notre retour, mais nous étions de toute évidence arrivés au terme de notre chevauchée… J’hésitais, et me complaisais dans l’attente et l’observation du soleil couchant



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 365
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyVen 19 Juil - 18:57



Let me see the light
ft. william & alys.


Alys savait que William était le meilleur parti envisageable pour elle. Après tout, son frère semblait bien le connaître et avoir entamé plusieurs fois la conversation sur un éventuel mariage avec lui. Il l’avait dans son estime. Quant à Jeyne, elle semblait aussi au courant de ce qu’il se tramait entre eux. Nul doute qu’un mariage avec lui serait plus facilement accepté par son entourage, qu’avec n’importe quel autre parti. Alys restait une jeune femme naïve et insouciante quand elle le voulait et elle savait qu’il serait beaucoup plus sage et simple de suivre la décision de Gareth que de s’y opposer. Il connaissait mieux tous les enjeux et elle lui faisait confiance.

Mais en vérité, elle ne connaissait pas vraiment William. Elle connaissait la tragédie qui l’avait touchée, les séries de compliments qu’il pouvait lui adresser, le rougissement de ses joues lorsqu’il se retrouvait dans une situation embarrassante… Mais qui était-il réellement ? Quelles étaient ses peurs, ses craintes ? Quel était son désir le plus profond, ses rêves inavouables ? Il manquait tout un tas de variables à son équation et elle ne parvenait pas à le cerner dans son entièreté. Il était évident qu’une fois mariés, ils auraient tout le loisir d’apprendre à se connaître, mais Alys désirait que cela se fasse avant. Elle ne voulait pas perdre sa vertu avec un homme qu’elle avait l’impression de ne pas connaître. Elle voulait être mise en confiance. La jeune Kenning restait une femme rêveuse qui avait envie d’une belle histoire, de succès et que les choses fonctionnent.

Ses yeux fixèrent intensément le coucher de soleil qui se dressait devant eux, mais le coeur n’y était pas. Elle observait le spectacle d’un air quasi-fantomatique, un besoin grandissant d’obtenir les réponses à ses questions. Ses iris noisettes aux pépites dorées se déposèrent sur William, n’étant toujours pas décidée à lâcher sa main qu’elle tenait toujours dans la sienne. Elle savait qu’elle la maintenait depuis un moment déjà, mais elle avait besoin qu’il ressente son besoin de sincérité au moment où elle lui poserait la question qui lui brûlerait les lèvres.

— Avant de l’envisager, j’ai une question à vous poser, Lord William.


Ses lèvres restèrent entrouvertes un moment, cherchant la meilleure façon de formuler ce qu’elle avait à dire. Pourtant, elle ne parvint jamais à la trouver et décida de se lancer avant d’avoir l’air stupide ou totalement indécise.

— J’ai besoin que vous soyez sincère avec moi, comprenez-le bien. J’aimerai savoir si vous partagez les mêmes croyances que votre famille.

Elle n’avait pas besoin d’en dire plus pour qu’il comprenne qu’elle faisait référence aux Anciens Dieux. Alys ne le mépriserait pas si c’était le cas. Elle avait seulement besoin de savoir dans quoi elle s’engageait, que ce soit sentimentalement ou religieusement. Il avait tout à fait le droit de croire en d’autres Dieux que les siens, même si elle n’était pas encore certaine de pouvoir faire face aux commérages de la Cour si c’était le cas. La jeune femme ne voulait pas être moquée ou pointée du doigt si elle épousait un homme qui priait les Anciens Dieux. Mais plus que tout, elle avait besoin de savoir. C’était peut-être une vieille curiosité malsaine qu’elle nourrissait après les longs mois à l’avoir observé discrètement à l’autre bout du couloir, tentant de comprendre un peu plus son histoire. Ou bien, peut-être s’agissait-il d’une envie sincère d’apprendre à le connaître. Elle l’ignorait totalement.

made by lizzou – icons & gif by tumblr




family is power.




Alys Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de la princesse Jeyne Lannister
Âge du Personnage: 18
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alys Kenning
Loyalty and Bravery
Messages : 914
Membre du mois : 0
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : Kenning
Caractère : Immature ▪️ Enjouée ▪️ Moqueuse ▪️ Prévenante ▪️ Bavarde ▪️ Discrète ▪️ Maladroite ▪️ Têtue
Loyalty and Bravery
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyDim 21 Juil - 15:06

Bon et bien, nous y étions. A notre manière. Il n’avait pas fallu beaucoup plus d’efforts finalement pour tout dire. Une fois que la vérité et la franchise s’étaient largement retrouvés entamées il n’y avait plus tellement d’enjeu à garder quoi que ce soit pour moi. Alors, je disais tout. C’était un drôle de moment, passé dans une drôle d’atmosphère. Des instants comme ça dans l’existence, il n’y en avait pas tellement, où l’on se retrouvait ainsi à découvert, son âme mise à nu sans la moindre réserve. Je n’avais plus de secrets pour la jeune femme en cet instant, car je savais que je risquais tout en venant ainsi à elle. Je risquais mon avenir, mais aussi mon nom et ma réputation.


Tout ce qui était moi, à l’heure actuelle, était suspendu à ses lèvres. Suspendu à sa décision, à ce qu’elle voudrait me dire, me confier. Elle semblait un peu perdue dans ses songes. Pour elle aussi, c’était une grande décision. Car si elle me disait oui, elle s’unirait avec un homme au passé sulfureux et qui avait encore quantité de choses à prouver, et cela mettrait en jeu aussi bien son nom que la réputation de sa famille. Le mariage était contrat, en Westeros, et n’avait jamais été uniquement affaire d’attirance ou d’amour. J’ai un rien confiance, quand elle me prend la main et quand je me rends compte qu’elle ne semble pas du tout prête à la lâcher. Elle ne le ferait pas si elle aurait simplement souhaité amis, si ? Je ne savais pas, je n’étais pas sûr. Finalement, la jeune femme reprend. Elle me dit qu’elle a une question à me poser. Je lâche sa main, et me tourne face à elle.



| Je vous en prie, Alys. Allez-y. |


Qu’allait-elle bien pouvoir demander ? J’attendais dans l’impatience, dans l’expectative. J’anticipais, mais surtout je me retrouvais à craindre un peu ce qui allait suivre. Je ne savais pas à quoi m’attendre, par inexpérience des conversations avec les femmes aussi bien que de presque toute chose, en réalité.


Elle me demande finalement d’être sincère et de me demander si je partageais les mêmes croyances que ma famille.


Je reste coi. En vérité, je n’ai absolument aucune idée de ce que je devrais répondre. La vérité, bien sûr. Mais à quel point. Que devrais-je dire sur ma propre famille, sur ces gens qui étaient morts, que j’avais aimés mais que j’avais dû regarder succomber à l’horrible attaque… Tout ça me fit déglutir péniblement, peu à même d’encaisser toute la vague de souvenirs que je venais de subir.


Je décidais finalement de jouer cartes sur table.



| Pas moi, non. Mais mes cousines, oui. |


Les rumeurs étaient toutefois infondées. Pas de sacrifices ou de rituels malsains, rien de tout cela. Que des rites ancestraux...Qui avaient pourtant mené bien des gens à la mort.



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 365
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyMar 30 Juil - 14:13



Let me see the light
ft. william & alys.


Alys savait qu’elle risquait de braquer William en lui posant la question qui lui brûlait les lèvres. Évidemment qu’elle s’aventurait sur un terrain épineux, elle en avait conscience. Mais elle savait aussi qu’elle ne pouvait pas l’épouser sans savoir dans quoi elle s’engageait. Il était trop tard pour revenir en arrière. Si elle devait blesser William, elle l’avait déjà fait. Pourtant, la jeune Kenning avait besoin de cette réponse. Si elle voulait pouvoir envisager la possibilité d’épouser cet homme, elle devait savoir s’il partageait les mêmes convictions qu’elle.

Se mordillant la lèvre inférieure, elle eut la terrible impression que les secondes qui la séparaient de sa réponse duraient une éternité. Son cœur tambourinait si fort que les battements résonnaient dans son crâne. Elle s’inquiétait sûrement pour rien, mais soit.

Finalement, les mots tant attendus quittèrent les lèvres du jeune Potter et il fallait bien avouer qu’elle dut se faire mort d’homme pour ne pas lâcher un soupire de soulagement. Elle était également excitée face à cette révélation. Il fallait savoir qu’Alys l’avait observé bien souvent au détour d’un couloir. Elle s’était posée tout un tas de questions à son sujet et elle était bien loin d’imaginer, à l’époque, qu’elle se retrouverait ainsi en sa présence. Elle était dorénavant capable d’apprendre à le connaître.

À cet instant, la jeune femme fut incapable de dire quel élan de folie la prit, mais elle pressa ses lèvres contre celles de William pour la deuxième fois de la soirée. Elle déposa l’une de ses mains sur sa jambe, pour garder un certain équilibre, et après quelques secondes elle se retira. Ses joues étaient brûlantes et elle-même ne se rendait pas réellement compte de la pulsion qui s’était emparée d’elle.

— Je vous remercie, Lord William… Pour votre honnêteté.

Sa voix était beaucoup moins assurée que d’habitude, mais elle ne regrettait pas son geste. Elle détourna timidement son regard vers le coucher de soleil, tentant de camoufler le petit sourire qui tentait d’émerger aux coins de ses lèvres. Cet homme la rendait folle et lui faisait faire des choses dont elle ne s’imaginait pas capable jusque là.

Pourtant, il l’intimidait également. William était plus mature qu’elle. Il avait un vécu douloureux derrière lui et elle était persuadée qu’il faisait parti de ses hommes qui avaient déjà embrassé une femme avant le mariage. Elle l’avait ressenti pendant les deux baisers qu’ils avaient échangés. Alys était maladroite et ne savait pas vraiment comment mouvoir ses lèvres, tandis que William paraissait être plus assuré. Alys devait vraiment ressembler à une enfant innocente et empotée maintenant. Elle tenta alors de le faire oublier son inexpérience en relançant un sujet qu’ils avaient abordé un peu plus tôt.

— J’attendrais votre retour, Lord William. Mais faites attention à vous.


La jeune Kenning n’était pas totalement idiote. Elle savait les risques qu’il prenait en tentant de reprendre son territoire. Elle ne voulait pas encore s’engager auprès d’un homme qui risquait de mourir. Elle avait eu son quota de proches morts pour l’année, avec ses parents, ses neveux et sa belle-sœur. Elle n’était pas prête à souffrir de nouveau.

made by lizzou – icons & gif by tumblr




family is power.




Alys Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de la princesse Jeyne Lannister
Âge du Personnage: 18
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alys Kenning
Loyalty and Bravery
Messages : 914
Membre du mois : 0
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : Kenning
Caractère : Immature ▪️ Enjouée ▪️ Moqueuse ▪️ Prévenante ▪️ Bavarde ▪️ Discrète ▪️ Maladroite ▪️ Têtue
Loyalty and Bravery
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyMar 6 Aoû - 22:50

J’avais été honnête. Plus ce que qu’on aurait pu être en droit d’attendre de moi, sans doute, compte tenu des circonstances. Heureusement que nous étions seuls sur le sommet de cette falaise, autrement je prenais beaucoup de risques à faire pareille confession ; je pouvais très bien me retrouver à devoir enchaîner de nouveaux duels, voire un nouveau procès. Autant dire que tout sera remis en question par bêtise, et que ce n’était certainement pas quelque chose que j’étais prêt à assumer. Pourtant j’avais tout dit. Parce que je nourrissais une confiance instinctive en Alys, et aussi parce que je voulais lui montrer ma confiance, que je voulais lui montrer que j’étais digne de la sienne. Je me montrais honnête parce que je voulais aussi l’être envers moi-même ; j’en avais assez des problèmes et des non-dits, j’en avais assez de ne pas assumer qui j’étais, ce nom que je portais. J’étais un Potter, par les dieux. Peut être pas le plus brillant à avoir porté ce nom, ni le plus courageux mais j’étais le seul, désormais, et ça devait bien vouloir dire quelque chose !


J’avais donc tout dit à Alys. Et la voilà qui m’embrasse, qui s’approche et conclut son mouvement d’un baiser ; ces lèvres qui se pressent contre les miennes.


Aussitôt, la bête fauve rugit en moi, et je réponds à son baiser. Je sens ses mains sur moi. Haletant, surpris, cramoisi, je balbutiais, totalement pris en défaut.



| Euh… J-j-je vous en prie ma Dame. C’était euh… Tout le plaisir d’être h-honnête était pour moi. De fait. |


Je ris doucement. De gêne. Pas pour elle bien sûr, mais amusé par ma propre bêtise, par cette connivence et cette excitation que je ressentais à être près d’elle. Je la sens gênée, je ne sais pas ce qu’elle a en tête… Mais je ressens tout un tas de choses, moi aussi. Je pensais que ce que je lui avais répondu avait dû lui plaire pour qu’elle réagisse de cette façon, mais à ce point ! Je me rends compte presque aussitôt que j’ai envie de plus. Que j’ai envie de refranchir cette limite entre nous, de moi aussi poser mes mains sur elle, et de l’embrasser à en perdre haleine. Je veux plus, et je le veux tout de suite. Je commence par prendre sa main. Doucement d’abord, mais en la pressant avec un peu plus d’insistance ensuite.


J’allais parler quand elle prit la parole la première, me disant qu’elle allait m’attendre, et que je devais faire attention à moi. Je la dévisage, sourire jusqu’aux oreilles.



| Vous m’attendrez, c’est vrai? |


Je l’embrasse sur les deux joues avec impétuosité.


| C’est plus que ce que j’en attendais ! Je ne vous décevrais pas, Alys, j’en fais le serment. Quand je reviendrais, je vous épouserais, si vous êtes toujours d’accord. |


Euh du moins, c’est bien ce que j’avais compris, hein?



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 365
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyJeu 8 Aoû - 15:39



Let me see the light
ft. william & alys.


Alys n’était pas sûre de son geste avant d’avoir essayé. Elle n’avait jamais embrassé personne et s’était contentée de reproduire ce qu’elle avait déjà vu tant d’autres personnes faire. La jeune Kenning avait-elle réussi à se lancer ? Très certainement ! L’avait-elle bien reproduit ? Absolument pas. Elle avait même très honte d’elle à cet instant précis. Elle avait voulu prendre les devants, montrer qu’elle pouvait être une femme audacieuse, et tout ce qu’elle était parvenue à faire était une pitoyable démonstration de sa parfaite innocence.

Ses joues lui brûlaient, tout son corps s’était réchauffé. Elle avait même l’impression d’avoir battu les records de William jusque là. Et à en voir par son visage, lui-aussi était très gêné. Par les Sept ! Elle s’était ridiculisée et il se moquait d’elle à présent ! La preuve, il ne trouvait même pas ses mots. Comme pour tenter de camoufler le mots ridicule qui semblait être écrit en grosses lettres sur son visage, elle encadra son visage de ses deux mains et se contenta de les déposer ses coudes sur ses genoux, pour les maintenir. Stupide ! Elle avait été stupide !

Tout un tas de tourments l’assaillirent et un nœud se forma dans son estomac. En entendant William rire, elle se dit que la meilleure chose à faire était de le suivre dans son action. Mais cela sonnait terriblement faux dans sa bouche. Bon sang, allait-elle s’enfoncer encore un peu plus ? Était-ce réellement ce que William semblait ressentir à chaque fois qu’il lui parlait ? Que c’était atroce !

La meilleure chose qu’Alys trouva à faire était de dériver la conversation sur leur éventuel mariage. Elle ne pouvait lui être plus reconnaissante qu’en ce moment, lorsqu’il la suivit dans un sujet de conversation bien moins embarrassant que ce qu’elle venait de faire.

— Avant toute chose, Lord William, j’aimerai que nous nous apprenions à nous connaître un peu plus… expliqua-t-elle d’une voix mal-assurée, en serrant un peu plus sa main dans la sienne. Et que vous soyez un peu moins gêné en ma présence, parce que, croyez-moi, vous n’avez aucune raison de l’être.

Elle ne savait pas vraiment comment lui expliquer les choses. Mais elle avait cette terrible impression que la gêne qu’il semblait ressentir constamment en sa présence l’empêchait d’être lui-même. Peut-être se trompait-elle. Après tout, Alys n’avait jamais été une de ses grandes dames emplies de connaissances et avides de savoirs sur le monde qui l’entouraient. Elle n’était ni philosophique, ni devin. Ce que William ressentait ne lui appartenait qu’à lui, mais elle avait cette impression qu’il y avait quelque chose à creuser en lui et de beaucoup plus intéressant à découvrir que ce qu’elle voyait déjà. Quand bien même il n’était point déplaisant ainsi.

— Dites moi, je ne sais pas si vous en avez discuté avec mon frère Gareth, ou bien si vous avez déjà la levée d’hommes nécessaire pour reprendre vos terres… commença-t-elle en passant une mèche rebelle derrière son oreille. En cas contraire, sachez que je pourrais essayer de voir si ma famille peut vous lever des fonds ou des hommes pour votre cause. Nous ne sommes pas une très grande maison, mais si nous pouvons aider d’une quelconque façon, je suis persuadée que Gareth donnerait son accord.

Alys n’était pas très douée pour parler de politique ou de stratégie. Ce n’était pas son domaine. Mais si elle pouvait encourager quelque peu la cause de William qui était juste, elle n’avait pas envie de rater l’occasion. Et puis, pour reprendre un fief, il fallait des hommes et des armes, n’est-ce pas ?

made by lizzou – icons & gif by tumblr




family is power.




Alys Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de la princesse Jeyne Lannister
Âge du Personnage: 18
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alys Kenning
Loyalty and Bravery
Messages : 914
Membre du mois : 0
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : Kenning
Caractère : Immature ▪️ Enjouée ▪️ Moqueuse ▪️ Prévenante ▪️ Bavarde ▪️ Discrète ▪️ Maladroite ▪️ Têtue
Loyalty and Bravery
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyVen 9 Aoû - 23:22

Visiblement, ce n’était pas du tout la réaction qu’attendait la jeune Kenning. Je me serais bien volontiers mis moi-même une frappe en plein front par pur dépit, mais je n’en faisais finalement rien. Je ne voulais pas donner l’impression que je regrettais quoi que ce soit, car j’avais compris depuis un bon moment que c’était alors la porte ouverte à ce que je me remette à baragouiner de manière totalement inintelligible, à rougir comme une pivoine, bref, à puer le malaise. Aussitôt son baiser passé, elle rougit à son tour et semble au comble du malaise. Forcément, j’ai envie de la rassurer, mais ne sachant pas exactement quel était son trouble j’en venais à me demander ce que je devais faire. L’embrasser à mon tour ? Nous ferions une bêtise, sans doute, et ma première tentative n’avait franchement pas été couronnée de succès. J’essayais de la rassurer, de tenir compte de ses réactions et des perches qu’elle m’avait tendues pour la conforter dans ma volonté de nos épousailles, mais ça ne semblait pas fonctionner.


Et merde, voilà que je rougissais à mon tour.



| Je suis intimidé p-p-parce que vous me plaisez v-vraiment, Alys. Je vous en fais la p-promesse. Ce ne sont pas des paroles… Pas des paroles en l’air. Mais oui, vous avez raison. Nous devons mieux nous connaître. |


Etait-ce sa façon de surseoir à la proposition, ou de la repousser aux calendes ? Allez savoir. Je ne comprendrais jamais les femmes, de cela au moins étais-je certain. Il n’était pas encore l’heure d’aller plus loin. Je l’écoutais, alors que j’allais proposer à nouveau de rentrer ; il se faisait tard et le jour tombait extrêmement vite en plein hiver. Je ne voulais pas attirer l’attention ni de Gareth ni de la garde en rentrant trop tard, surtout en ces temps troublés où la sécurité du Roc n’était sans doute pas à son maximum.


Alys parle de levée d’hommes. Elle proposait sa propre maisonnée et son appui pour m’aider à reconquérir mes terres. Je la laissais finir, avant de prendre sa main dans la mienne et de déposer un chaste baiser sur le revers de sa main.



| Vous êtes pleine de bonté, Alys. Mais non, nous n’en avons pas parlé. Je vais bénéficier d’une troupe royale en personne, et je partirais dans les jours qui viennent. Plus vite j’aurais récupéré mon domaine, et plus vite je cesserais de vivre au crochet d’une maison qui n’a déjà été que trop bonne pour moi… Mais je vous remercie. Votre offre d’aide ne sera jamais oubliée, quoi que vous décidiez en définitive... |


Le silence s’installe… Un ange passe, avant que je ne le rompe. Le soleil disparaissait à l’horizon.


| Nous rentrons? |





Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 365
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyMar 13 Aoû - 8:56



Let me see the light
ft. william & alys.


Ils devaient former un beau portrait tout les deux, rougissant tour à tour pour des futilités. Alys tentait toujours de montrer très bonne image d’elle, en permanence, mais maintenant, elle se retrouvait totalement démunie de toutes ses armes. Parce que William avait réussi à l’atteindre là où personne ne s’était aventurée jusqu’alors. En même temps, il fallait dire qu’elle n’avait que rarement laissé des personnes l’embrasser, ou plutôt dire jamais. De toute manière, ce genre de choses n’était pas très réputé à la Cour, hors mariage. Pourtant, maintenant que cette idée avait été soulevée par William et par son frère, la relation entre eux semblait totalement différente. Alys oscillait entre l’envie d’apprendre à le connaître ou prendre ses jambes à son cou et programmer un mariage pour plus tard. Elle était parfois immature et ce trait était une partie intégrante de sa personnalité, qu’elle ne pouvait éternellement nier. Il y avait des choix qu’elle devrait faire dans les prochains mois et il était tout bonnement impossible et irrespectueux de tenter de fuir. Qu’elle le veuille ou non, son destin serait prochainement lié à celui de quelqu’un d’autre.

Écoutant William et sa promesse qu’elle lui plaisait vraiment, la jeune femme ne put contenir un léger sourire entre l’amusement, la flatterie et la gratitude. Son regard noisette bascula un instant vers le ciel, jugeant inutile d’en rajouter plus pour le moment. Et puis, le silence était loin d’être gênant avec ce magnifique coucher de soleil et les teintes orangées qui venaient embellir le ciel. La vue était époustouflante. Les horizons étaient dégagés et il n’y avait pratiquement pas de nuages pour cacher le ciel. Juste assez pour offrir un contraste, une touche plus sombre dans le ciel.

— C’est vraiment magnifique… souffla-t-elle entre ses lèvres. Je ne vous remercierai jamais assez de m’avoir accompagnée, Lord William.

La discussion dériva un moment sur la reconquête du territoire de son interlocuteur. Alys l’écouta avec attention et hocha doucement la tête en signe d’acceptation et de remerciement. Il était évident que s’il avait le soutien du prince Lyman, ce n’était pas les quelques hommes qui constituaient sa maison qui ferait basculer l’affaire.

Alys songea un instant à sa dernière rencontre avec Ser Damon Reyne. Il lui avait fait part de sa volonté de lancer un duel à William, pour « rattraper l’honneur que son père avait perdu ». Bon, ce n’était pas les mots exacts, mais cela valait ce que ça valait. Ce secret commençait à peser sur le cœur de la jeune femme qui avait tout entrepris pour le faire changer d’avis, sans succès. Elle avait également promis de ne rien dire, mais les choses se trouvaient être plus compliquées que jamais en la présence de William. Cela lui faisait énormément de peine de savoir que tout ne serait peut-être pas fini, une fois qu’il aurait repris son fief. Pourtant, Alys n’avait qu’une parole, elle avait été élevée dans la base de la confiance et de la loyauté. Elle ne pouvait pas se risquer à mettre tout ça de côté pour lui avouer ce qu’elle savait. De toute manière, il le découvrirait bien assez vite. Espérons seulement que les choses ne s’assombriront pas plus pour lui. Autrement, elle s’en voudrait de ne pas avoir su en faire plus.

— Je ne vais refuser votre proposition. Le froid semble tomber aussi rapidement que le soleil, par ici.


made by lizzou – icons & gif by tumblr




family is power.




Alys Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Dame de compagnie de la princesse Jeyne Lannister
Âge du Personnage: 18
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Alys Kenning
Loyalty and Bravery
Messages : 914
Membre du mois : 0
Célébrité : Caitlin Stasey
Maison : Kenning
Caractère : Immature ▪️ Enjouée ▪️ Moqueuse ▪️ Prévenante ▪️ Bavarde ▪️ Discrète ▪️ Maladroite ▪️ Têtue
Loyalty and Bravery
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] EmptyJeu 15 Aoû - 11:51

FInalement, j’avais eu ce que j’avais souhaité, tout ou partie je ne savais pas très bien, car mes désirs m’étaient encore relativement obscurs à cette heure ; je ne savais pas très bien de quoi il en retournait. L’essentiel en tout cas était assuré, car je n’avais pas souhaité repartir les mains vides, sans promesse d’y penser ni sans la possibilité d’une réponse affirmative. Dans ce cas précis, j’aurais été très déçu et je n’aurais sans doute pas manqué de me vilipender fortement, de me tancer pour ma médiocrité, mon absence de savoir-faire et surtout, pour mon outrecuidance. Les Kenning n’étaient pas forcément une maison de premier plan au départ, mais quand même, avec l’union de la princesse Megara à Gareth Kenning, ça avait fait bondir cette famille dans les premiers plans de la politique ouestrienne. Cela rendait Alys moins atteignable de prime abord. Plus haute que je ne le serais… Elle avait tous les droits de refuser.


La jeune femme avait déjà une forme de sagesse, en ne m’acceptant pas de but en blanc, en laissant planer non le doute, mais la réserve. Cela protégeait sa vertu en même temps que ça me poussait à briller pour la reconquête de mon domaine. Ainsi, elle sauvegardait aussi l’honneur de sa famille en plus du sien, quand il était question de pouvoir attendre de constater mon retour, et la manière dont je lui reviendrais. Cela me réconfortait aussi, malgré l’absence de « oui » ferme et définitif.


Nous sommes ensemble, main dans la main, quand nous regardions le coucher de soleil. Les lourds nuages blancs et gris de l’hiver si dur qui avait frappé le roc étaient en train de se teinter d’orange et de rouge, de jaune et d’or, comme si les astres eux-mêmes illustraient la gloire de nos hôtes du roc en reprenant leurs couleurs pour en peindre le ciel.


Mince sourire dans sa direction, content mais toujours un rien bridé par ma timidité, en serrant doucement sa main dans la mienne.



| C’est aussi beau que vous, Alys. C’est à moi de vous remercier. Pour tout. |


Phrases courtes pour éviter de trop en dire et de commencer à bégayer. Avant que nous soyons séparés pour quelques temps, nous avions bien fait de faire cette excursion ensemble, de profiter de ce moment pour échanger, discuter…


Et il y avait eu plus. Ces deux baisers partagés, ces rires, ces chutes et tout le reste. Nous finissons par convenir de rentrer. Je l’aide à passer outre l’embarras de sa robe et de tout le tissu qui la paraît pour la protéger du froid mordant de l’hiver, afin de pouvoir remonter en selle. Et nous retournons en château, échangeant regards et sourires, quelques bons mots. Lorsque vient le moment de la laisser, après l’avoir raccompagnée à ses appartements, je rougis jusqu’aux oreilles avant de m’incliner, de saisir sa main dans la mienne et d’y déposer un baiser sur le revers.


A deux doigts de l’embrasser elle. Je me contiens. Baisse les yeux. Serre un peu plus fort sa main.



| A bientôt, ma Dame. Je reviendrais victorieux, et je reviendrais pour vous. |



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 365
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]   Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Let me see the light within the dark trees' shadows [Tour VII - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RS] Dark Fantasy [DVDRiP]
» Batman The Dark Knight Rises [DVDRiP]Action
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Castral Roc-
Sauter vers: