Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-46%
Le deal à ne pas rater :
Promo rare sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
206 € 379 €
Voir le deal

Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds
MessageSujet: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyJeu 14 Mar - 15:23

Laren Penrose

Si tu ne te fies pas à mes mots, fie-toi à ma lame



  • Royaume de l'Orage



 
Lord Elwood Penrose ▪▪ Père Lady Elyria Penrose ▪▪ Mère Rawney Storm ▪▪ Demi-frère Selma Penrose ▪▪ Grand-mère Clarence Penrose, décédé ▪▪ Grand-père


Set Down Our Deeds

Année de naissance ▪▪ -20
Nom de naissance ▪▪ Penrose
Ville de naissance ▪▪ Fief de Parchemins
Royaume de naissance ▪▪ Royaume de l'Orage

Situation matrimoniale ▪▪ Célibataire
Royaume servi actuellement ▪▪ Royaume de l'Orage
Titre / rôle au sein du royaume ▪▪ Ser Laren Penrose, Héritier de Lord Elwood Penrose
Positionnement politique actuel ▪▪ Je suis pour l'empire

Avatar ▪▪ Keira Knightley
Crédit ▪▪ Myself

▪▪ Audacieux ▪▪ Opiniâtre ▪▪ Près de ses hommes ▪▪ Méfiant ▪▪ Loyal ▪▪ Frustré ▪▪








 

   
   

An -20


   

Alors qu'un orage particulièrement violent fait trembler les murs de Parchemins, Laren vient au monde dans la souffrance et l'angoisse. Après trois grossesses infructueuses, entendre son cri alors qu'il aspire l'air du château à pleins poumons est un petit miracle pour Lord et Lady Penrose. L'enfant n'est pas l'héritier espéré, mais bien qu'il soit né avec les mauvais organes, Lord Penrose décide de le présenter à son fief comme tel. Il est baptisé Laren.


 



 

   
   

An -14


   

Dès son plus jeune âge, Laren est placé sous l'enseignement de Ser Emeth Tignac, auprès duquel il apprend les rudiments du combat au corps à corps, l'équitation et le tir à l'arc. En digne représentant de l'Orage, il se montre particulièrement adroit à cheval.


 



   

     
     

An -12


     

Le père d'une domestique de Parchemins prétend que Lord Elwood a mis sa fille enceinte et réclame à ce que l'enfant, un garçon, soit reconnu par le lord. Furieuse et humiliée, Elyria demande la condamnation de l'insolent, qu'elle obtiendra. Les supplications de la fille-mère à l'exécution marquent fortement Laren.


   

 

 

   

     
     

An -11


     

La domestique, qui avait été chassée du château par Elyria, finit par être emportée par la maladie, laissant l'enfant d'un an à peine orphelin. Contre toute attente, et la colère passée, Elyria pousse Lord Penrose à le reconnaître. Elle espère sûrement y trouver une opportunité de revenir sur la folie de son époux, à propos de Laren. L'enfant est récupéré au château et placé aux bons soins d'une gouvernante. Il est renommé Rawney Storm.


   

 


 

   
   

An -6


   

Jusque là persuadé d'être un garçon à part entière, Laren se voit rattrapé par la nature. Ses premières saignées sont un immense choc, qu'il tente tant bien que mal de cacher, et sont la source d'un violent conflit entre Elyria et son époux, laquelle est persuadée que cette mascarade ne tiendra pas. Peine perdue. Lord Penrose ordonne à ce que la poitrine de Laren soit bandée jour et nuit, avec l'espoir que cela suffise à empêcher sa croissance.


 



 

   
   

An -5


   

Perturbé dans son identité, entre ce qu'il ressent être et son corps, mais également frustré des différences anatomiques qu'il remarque en observant les autres garçons de son âge, Laren décide d'expérimenter par lui-même. Volant une robe de domestique, il ira forniquer avec un garçon d'écurie sous couvert de son déguisement. Son père l'apprenant entre dans une colère folle, le traitant de "Pédéraste". Quelques semaines plus tard, Elwood l'envoie faire une autre partie de son éducation dans un bordel du Bief et dans lequel, le lord l'espère, son fils apprendra à maîtriser ses appétits et cacher sa "particularité". L'obsession du lord à faire perdurer ce mensonge rend malade Elyria, qui commence à se demander si cela n'est pas en train de faire sombrer Elwood dans sa folie.


 



   

     
     

An -2


     

Tandis que son père mène une partie de ses troupes à la Porte Sanglante pour batailler contre le Val, Laren est amené à assurer les devoirs et responsabilités de Lord au nom de son père. Une responsabilité qu'il conservera plus longtemps que prévu puisque son père rentre de la bataille fortement affaibli par une importante blessure de guerre. Un laps de temps qui lui permet de faire ses preuves auprès des conseillers et vassaux de Lord Penrose. En effet, il se montre réfléchi, mais ferme et écoute juste assez ses aînés pour s'attirer leur bienveillance.


   

 

 

   

     
     

An -1


     

La paix à peine rétablie avec le Val, Lord Penrose se voit de nouveau pris dans un violent conflit lorsque les troupes d'Harren marchent sur les Terres de l'Orage. Pas ou peu préparés à l'attaque, les territoires au nord ont toutes les chances de tomber aux mains de l'ennemi. Son père n'étant toujours pas en état de se battre, Laren prend la relève et mobilise les galères Parcheminoises pour prendre l'ennemi de vitesse et débarquer des troupes sur la Néra. Le reste de l'armée de Parchemins est envoyé en grande partie en renfort à Accalmie tandis que les troupes restantes se tiennent prêtes à tenir le Bois du Roi contre Harren le Noir. Les troupes Orageoises ayant été prises de court, cela n'empêche pas Harren de prendre les fiefs autour de la Néra. Leur armée, déjà affaiblie par les batailles contre le Val s'amoindrit encore mais les Penrose conservent malgré tout une armée conséquente, susceptible d'avoir un impact décisif. Décidé à faire reculer le roi du Conflans, Laren s'organise avec les autres Maisons pour mener la vie dure à l'envahisseur au nord et le tenir à distance du reste des Terres.


   

 

 

     

       
       

An 0, mois 3


       

Toujours aussi résolu malgré le chaos qui règne autour de la Néra depuis des mois, Laren prend encore une fois la tête des troupes de son père, lors de la Bataille des Trois Collines, où il prendra part au combat avec la cavalerie lourde. Il rentrera à Parchemins avec de nouvelles cicatrices, mais grisé par la victoire. Son père l'accueillera avec les honneurs.


     

   


 

   
   

An 0, mois 5


   

Parchemins ayant retrouvé une relative quiétude, les Penrose décident de procéder à des travaux de déforestation et de ramblais des marais sur leurs terres. Le bois servira à la reconstruction de navires (de guerre et marchands, lesquels ont été victimes des différentes batailles). Laren, très investi dans sa Maison, supervise de près les travaux de construction. De nouveaux bourgs émergent. Pendant ce temps, le Lord envoie et reçoit de nombreuses lettres.


 



 

    
    

Fin de l'an 0


    

Le calme est de courte durée quand le Bief se retourne contre l'Orage, encore affaibli par les nombreux combats menés. Lord Penrose, en tant que conseiller de la Reine et remis de ses blessures, suit cette dernière dans sa marche contre l'adversaire. Ser Laren reste aux Parchemins pour assurer la protection des terres.


  

 

 

   

     
     

An 1


     

Les batailles perdurent dans l'Orage et cela affecte grandement le moral de la Maison Penrose, laquelle commence à se replier sur elle-même. Elle sait ses troupes éprouvées et craint que les combats finissent par s'exporter vers leur fief. Si une partie de leur troupe est toujours mobilisée par leur reine Argella, Lord Penrose consacre l'essentiel de ses forces à la surveillance des côtes et la protection de ses terres. Laren, pour sa part, n'attend qu'une chose : suivre sa reine sur le champ de bataille pour rétablir la paix sur les Terres de l'Orage.


   

 







  • VOTRE PSEUDO ici
Salut BC ! J'espère que tu vas bien, car moi j'ai la patate ! Je t'ai connu par un membre : Manel Bolton. Ce qui m'a tout de suite charmé, c'est la richesse du scénario et l'exhaustivité des annexes qui m'ont permis d'y voir relativement clair, quand bien même je ne suis pas spécialiste de GoT. Par contre je dois te l'avouer, je ne suis pas fan du thème graphique sombre. Non pas qu'il ne soit pas joli, mais l'écriture blanc sur noir à tendance à fatiguer puissamment mes yeux fragiles. Si 7/7 signifie que je peux passer tous les jours, je pense que ma présence sera au minimum de 4/7. Si 4/4 signifie que je peux rp toutes les semaines, mon activité sera au minimum de 2/4. Allez c'est pas tout ça, mais on a plein de choses à faire alors, en dernier mot, j'aimerais te dire que Le roseau plie, mais ne cède qu'en cas de pépin.. PS : je confirme avoir bien lu le règlement.



Code de validation


BOTTIN
Code:
Keira Knightley est <a href="/t5606-se"><span class="Gp_Empire">Laren Penrose</span></a>
RECENCEMENT
Code:
<span class="Gp_Empire">Laren Penrose</span> - Je suis fidèle à mon souverain - Ser - <a href="/t5606-se">Personnage inventé</a>
LIEU
Code:
<a href="/u570"><span class="Gp_Empire">Laren Penrose</span></a> se trouve à <span class="Gp_Empire">Parchemins - Orage</span>


Dernière édition par Laren Penrose le Sam 16 Mar - 20:56, édité 9 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyJeu 14 Mar - 15:23




  • Laren
Né dans la tourmente




Born under the Storm

C’était une journée grise. Une journée noire. Le vent battait la pierre de Parchemins avec une puissance telle que les couloirs du château semblaient être envahis d’une armée de spectres mugissants de colère. Des éclairs frappaient la forêt à l’Ouest, la tourmente soulevait la mer à l’Est, tandis que servantes et domestiques couraient et se dispersaient comme des fourmis inquiètes autour de la chambre de Lady Penrose. Les grondements de l’orage n’étouffaient pas entièrement les hurlements de douleur d’Elyria.
Cela faisait des heures, maintenant, que la trentenaire tentait d’expulser de son ventre l’enfant à naître. Elle était épuisée, elle était angoissée. Bien qu’elle n’avait offert aucun enfant viable au Lord, elle n’en était pas à son premier accouchement. La souffrance était terrible, comme toujours, mais elle n’était rien comparée à la terreur qu’elle éprouvait à la pensée de mettre au monde un nouveau mort-né.
Peu avant la découverte de sa grossesse, Elwood lui avait confié avoir vu en rêve naître son héritier. Elyria se raccrochait à cet espoir, aussi futile était-il, pour rassembler ses dernières forces et pousser, pousser, pousser. Auprès d’elle, ses suivantes la soutenaient. Mestre Orell, les bras trempés du sang de sa Lady, s’exclama enfin l’annonce tant espérée : « Vous y êtes presque, encore un dernier effort ! »
Lord Penrose, blanc d’inquiétude, se précipita à son chevet. La main de son épouse se referma avec une force insoupçonnée sur la sienne, mais il n’y prêtait aucune attention, focalisé sur le moindre geste du Mestre.
« Le voilà ! »
Le silence tomba dans la chambre. Larmes et sueur coulaient sur le visage d’Elyria et collaient ses cheveux bruns. Une odeur prenante de fer, d’urine et de selles emplissait la pièce. Le cœur de Lord Penrose battait sourdement, tous retenaient leur souffle tandis que Mestre Orell enveloppait le petit être, tout poisseux et sanglant, d’un linge propre. Le vieil homme leva les yeux vers son Sire, et ce que ce dernier y lu l’angoissa davantage. D’un mouvement de bras, il chassa les dames de son épouse :
« Dehors, tout le monde dehors ! »

On ne se fit pas prier, mais au moment où la porte allait se refermer sur la petite cour, l’enfant cria. Enfin. Un cri étranglé de larmes, mais le signe qu’il vivait. Des larmes de soulagement coulèrent sur les joues d’Elyria.
« Mon fils… Mon fils, enfin… ! » s’exclama Lord Penrose en se précipitant vers le Mestre. Ce dernier hésita, passablement gêné.
« Monseigneur… C’est une fille. »


Des rumeurs couraient dans les couloirs de Parchemins. L’orage était passé, un enfant était né. Pourtant, il régnait une atmosphère de confusion et d’indécision. Les suivantes de Lady Penrose avait été chassées de la chambre et on avait encore cru à un mort-né ou un rachitique. Pourtant, on avait fait amener des bassines d’eau tiède à la porte de la chambre, des linges, et le Mestre comme le Lord s’attardaient dans les appartements de Lady Penrose. L’enfant était bien vivant, mais personne ne l’annonçait.
Le mystère était tel que cela en venait à titiller la curiosité des plus proches conseillers et alliés de Parchemins, mais ceux-ci, contrairement au petit peuple, n’y voyaient là rien de si surprenant après les morts prématurées des deux précédents accouchements. On avait tout juste eu le temps de nommer Leona que celle-ci avait expiré dans son sommeil, subitement. La prudence était de mise avec ce nouvel enfant.

Il fallut encore plusieurs jours d’une longue attente, où les on-dits les plus fous avaient eu le temps de foisonner, pour que les cloches de Parchemins sonnent enfin, annonçant la naissance de l’héritier Penrose : Laren. Son épouse alitée, éprouvée par l’accouchement, ce fut lord Penrose en personne qui le présenta à ses gens. On fit dresser le soir même un somptueux banquet, tandis que dans les tavernes alentours, on portait un toast au nouvel héritier. Non, l’enfant n’était pas né difforme, ni couvert d’écailles, ou nabot. De ce que disaient les servantes de Parchemins, c’était au contraire un magnifique bébé, déjà grand et bien portant.


Alors que l’écho des cloches mouraient, la porte de la chambre d’Elyria s’ouvrit. Mestre Orell s’avança jusqu’à son chevet, l’air concerné. Il sentit très vite au regard de sa Dame sur lui qu’il était ausculté en même temps qu’il l’auscultait, elle.
« L’a-t-il fait, Mestre ? »
Jusque là, le pauvre homme tentait désespérément d’éviter le regard d’Elyria, mais il ne put feindre plus longtemps d’être concerné par son état, d’autant qu’elle se remettait enfin.
« ...Oui, ma Lady. »
Elyria ferma les yeux et se pinça l’arête du nez.
« Vous avez conscience que si vous répétez ce que vous savez à qui que ce soit, nous courons au drame, n’est-ce pas ? »
Le Mestre devint terriblement pâle et grave. L’ombre d’un sourire sans joie passa sur le visage de la lady. Elle qui était si belle semblait avoir pris dix ans, depuis la naissance de Laren, mais quelque chose disait à Mestre Orell que son éreintement n’était pas que physique.
« Madame, je suis fidèle à la Maison Penrose depuis maintenant presque trente ans. J’ai servi loyalement le père de votre époux avant d’être à son service. Je m'abstiendrai évidemment du moindre mot risquant de mettre en péril votre Maison. »
Lady Elyria pinça les lèvres et hocha la tête :
« Je ne suis pas en train de vous menacer, Mestre, mais je me dois de m’assurer que tout cela est bien clair pour vous. Si vous avez fini de vous enquérir de mon état, j’aimerais que vous fassiez mander Ser Tignac.
- Ici, ma Lady ?
- Oui, ici. Vous ne m’autoriserez pas à me lever, de toute façon. N’ai-je pas raison ? »

Le mestre s’inclina devant la Maîtresse de Parchemins et s’éclipsa plus rapidement qu’il était venu.


« Ma Lady. »
Ser Tignac s’inclina, la paume de la main sur le pommeau de son épée. Elyria s’était assise contre ses  oreillers. Les draps cachaient à peine sa robe de nuit, parfaitement inappropriée pour recevoir le chevalier, mais la dame n’en avait cure, présentement. Celui-ci, cependant, avait l’air vaguement gêné, et surtout étonné d’être reçu seul, sans aucune suivante. Lady Penrose avait tout juste fait rajuster sa coiffure et on lui avait rafraîchit le visage à l’aide d’eau fraîche et d’huile de rose.
« Approchez, Ser Tignac, installez-vous. »
Elle désigna une chaise et Emeth obtempéra, cachant de son mieux ses questionnements.
« Permettez-moi d’aller droit au but quant aux motivations qui me font vous appeler auprès de moi. La fatigue m’assaille déjà de nouveau. J’ai besoin de votre aide, Messire. Non, ma Maison a besoin de votre aide. Vous avez grandi auprès de Lord Penrose et mon époux a une confiance absolue en vous. Une confiance que je partage tout naturellement.
- Vous m’honorez, Madame
, répondit respectueusement le maître d’armes, ce à quoi Lady Penrose répondit d’un geste évasif de la main.
- Mes grossesses ont jusque là été pénibles et infructueuses, raison pour laquelle nous avons attendu quelques jours avant d’annoncer la naissance, comme vous pouvez vous en douter. Cependant, vous devez savoir que ce n’est pas l’unique raison.
Elyria se mordit la lèvre, le cœur battant, tandis qu’Emeth ne pouvait retenir un froncement de sourcil intrigué.
« J’ai tenté de lui faire entendre raison, en vain… Vous connaissez les… excentricités de Lord Penrose. Alliées à son obstination, elles ont eut raison de tous mes arguments, même les plus sensés. Aussi Lord Penrose a annoncé un héritier alors qu’il s’agit… eh bien, il s’agit d’une fille. »

La nouvelle tomba si lourdement entre eux que Ser Tignac demeura muet de stupeur.
« Je vous en conjure, Ser Tignac, vous êtes comme un frère pour lui. Faites-lui entendre raison. La ridicule mascarade à laquelle il nous condamnerait en faisant perdurer le mensonge risque de faire courir la Maison Penrose à sa perte.
- ...Hélas, Madame, je crains qu’il ne soit trop tard. A l’heure qu’il est, vos gens festoient la venue d’un héritier et un banquet en son honneur est en train d’être dressé.
- Je vous en conjure, aidez-moi à trouver une solution ! C’est de la pure folie… »

De la folie, oui, songea Emeth. Malheureusement, aussi fin politicien était Penrose, il avait toujours eut des idées et des pensées que lui seul pouvait avoir, et qui avaient, malgré lui, poussées plus d’une fois le chevalier à s’interroger sur l’état mental du Lord.
« Rétablir la vérité ne pourra se faire qu’au prix d’une terrible humiliation. Outre le ridicule auquel vous vous exposeriez, le peuple des Parchemins ne sera pas le seul à se sentir floué et en colère contre Lord Penrose. Nos alliés également. Si cela peut vous soulager, je parlerai à votre époux. Mais le mal est déjà fait. »
Lady Penrose glissa ses mains le long de son visage, dévastée. Elle se sentait coupable de cette situation. Coupable de n’avoir pu engendrer un mâle, coupable d’être si peu fertile. Mais, en même temps, une colère sourde naissait en elle, à l’encontre de son époux. Elle qui ne supportait pas le mensonge allait être condamnée à vivre dans un qui n’était pas le sien.
« Vos dames savent-elles la vérité ?
- Non, je crois que non. Elles ont été congédiées avant que le sexe de l’enfant ne soit annoncé. Seul Mestre Orell est bien évidemment dans la confidence.
- Souhaitez-vous… Que je prenne des dispositions ?
- Non. Par les Sept, non ! Mestre Orell tiendra sa langue, j’en suis convaincue. Par ailleurs, nous allons avoir besoin de son aide. Ne pensez-vous pas que nous devons la vérité à nos soutiens les plus proches ?
- Moins un secret est confié, mieux il est gardé, Madame. Néanmoins, les conseillers de votre époux sont loin d’être des idiots. Dans cinq ans ou dans dix, ils découvriront le pot-aux-roses. J’ignore pour l’heure s’il vaut mieux faire le pari de la loyauté ou s’il est plus sage de garder bouche close. Lord Penrose est un homme puissant et estimé, pourvu de soldats entraînés et fidèles. Il peut mater une rébellion, mais peut-il mater le serpent qui persifle ? »







« Tes appuis, mon garçon ! Attention à tes appuis ! »
Laren se releva prestement mais non sans gromeler. Encore une fois, Ser Emeth Tignac l’avait déstabilisé en deux temps trois mouvements, l’envoyant le nez dans la boue. Essuyant son visage crasseux d’une main qui l’était tout autant, il répondit d’un regard noir à son instructeur. Cela eut le don de le faire rire.
« Tu ne me mettras pas au tapis en fronçant fort des sourcils, jeune homme. Allez, reprends ta position et montre moi que tu sais tenir ta garde. »
Les épées de bois s’entrechoquèrent de nouveau. Laren recula sous l’assaut du Maître d’armes, mais il ne se laissa pas déconcentrer. L’homme n’hésitait pas à le malmener, certainement plus que les pupilles pourtant plus âgés que lui, pour certains. Il avait cependant conscience d’être l’héritier du domaine. On attendait de lui qu’il soit le meilleur, et on ne manquait pas une occasion de lui rappeler ses devoirs.
« Allez Laren ! »
L’enfant étouffait parfois de toutes ces obligations qu’on faisait peser sur ses frêles épaules. Mais il avait la chance d’avoir les encouragements enthousiastes des autres enfants, filles comme garçons. La plus enthousiaste était la petite Becca, qui passait le plus clair de son temps à l’envier, désespérant de ne pas être née garçon pour pouvoir, elle aussi, se battre à l’épée. Le minois renfrogné par la concentration, Laren esquiva un coup d’estoc. Il manqua de se mettre à sourire lorsqu’il remarqua l’opportunité que l’élan du maître d’armes, bien plus lourd que lui, représentait. Alors, il le laissa venir une nouvelle fois et, dès que le chevalier porta un coup avec élan, l’héritier Penrose feinta. Mimant la même esquive que la précédente, il pivota sur ses appuis et fit claquer le bois de son épée sur la nuque de son instructeur. Celui-ci poussa une exclamation de douleur, et se retourna, agréablement surpris. Laren releva le menton, la mine fière. Un sourire victorieux illuminait son visage de renardeau.
En hauteur, derrière lui, Lord Penrose se tenait les coudes appuyés sur les remparts, observant la danse du maître et de l’élève. Ses yeux gris se dardèrent sur Ser Tignac, qu’il salua d’un hochement de tête lorsque leur regard se rencontra.
Tout le monde l’avait pris pour fou, lorsqu’il avait décrété que Laren serait son héritier. Pour sa part, plus les années passaient, moins il doutait de sa décision. Le petit était robuste. Pour l’heure, il dépassait ses espérances. Il n’était pas seulement capable de tenir une épée comme n’importe quel garçon, il savait se faire aimer. Bien qu’il faisait surveiller de près ses faits et gestes auprès des autres garçons, le Lord encourageait la proximité entre Laren et les autres pupilles. Il avait conscience qu’un jour ou l’autre, des soutiens forts lui seraient essentiels. Son attention se déporta sur les enfants qui rejoignaient la cour boueuse, puis Lord Penrose retourna à ses affaires, le sourire aux lèvres.






Les chandeliers éclairaient difficilement la large carte des Terres de l’Orage, laquelle, déroulée sur la table de la salle du Conseil, attirait toutes les attentions. La mine grave, les paumes appuyées sur le rebord du meuble de pierre, Laren suivait les gestes de Ser Tignac, qui plaçait sur le vélin des pions de bois sculptés en forme d’aigle.
« Les troupes d’Harren le Noir arrivent depuis le Conflans et marchent droit sur la Néra. D’après le rapport parvenus des éclaireurs, ils seront sur la Néra d’ici cinq jours, en étant optimiste.
- Nous n’aurons jamais le temps de mobiliser la cavalerie lourde et de la faire atteindre la Néra avant Harren
, commenta l’un des conseillers présents, l’air soucieux et de lourdes cernes sous les yeux.
Lord Penrose, appuyé sur sa canne, restait, lui, silencieux. Sa jambe blessée lors de la Bataille de la Porte Sanglante peinait à se remettre, mais cette nuit, il n’était heureusement pas abruti par le lait de pavot. Laren leva les yeux sur lui et eut l’impression de voir les rouages de son esprit se mettre en branle tandis qu’il caressait son bouc d’un geste lent.
« Combien de bateaux avons-nous sur la côte, Ser Tignac ? demanda subitement Laren.
- Hm, quatre ou cinq, guère plus, Ser Penrose. Qu’envisagez-vous ?
- De préparer les navires, de remplir leurs cales de chevaux et de cavaliers et de prendre de vitesse les troupes d’Harrenhal en débarquant les nôtres depuis le fleuve. Pendant ce temps-là, avançons le reste de la garnison vers Accalmie, mais aussi ici, près du château de Felwood, en renfort à sa garnison. Le Bois au Roi nous protège nous et nos voisins à l’ouest, et nous n’aurons à priori pas à subir d’assaut depuis la Baie des Naufrageurs. Parchemins n’est pas directement menacé, pour l’heure, mais si les bannerets de la Néra sont pris, Felwood et les Bronzes pourraient risquer le siège à leur suite.
- De combien de troupes disposent les Seigneurs de la Néra ? »
demanda le père.
Emeth Tignac placa quelques pions alliés sur la carte, silencieusement. La différence de taille entre l’armée marchant sur l’Orage et celle prête à défendre était éloquente.
- Autant dire que nous allons conduire nos hommes au suicide, commenta le conseiller de Lord Penrose.
- Les troupes d’Harren le Noir sont constituées principalement de marins et de soldats bien moins organisés que le sont nos forces. Par ailleurs, Ils ne pourront pas grand-chose contre la cavalerie lourde. Vous ne nous avez pas fait lever au milieu de la nuit pour prendre la décision d’attendre passivement que nos opposants nous tombent dessus, que je sache, mon Lord. C’est un coup à jouer.
- Hm, le moral des troupes sur place est un détail non négligeable, qui peut faire pencher la balance
, commenta Lord Penrose. Il y a tout de même un risque que nous n’arrivions pas à temps, et les chances de tenir la Néra restent maigres, si ce n'est inexistantes.
- Nous pouvons au moins tenter de gagner du temps. Ser Tignac, qu’en pensez-vous ? »

Pensif, le chevalier leva les yeux sur l’héritier Penrose. Après un long silence, un sourire d'approbation se dessina finalement sur son visage buriné.
« En toute logique, le conflit devrait éclater ici. » reprit l’homme en pointant une plaine sur la carte. « Débarquez la cavalerie là. Si vous arrivez trop tard, vous pourrez toujours les prendre à revers et faciliter le retrait des troupes. »
Laren se tourna vers son père. Celui-ci le scruta en retour, puis finit par acquiescer d’un signe de tête.


Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds 4b90c2f0-d5cd-0133-8310-06e18a8a4ae5

Le moment où Laren avait fait charge dans un tonnerre de sabots lui semblait lointain. Son armure de plates était rouge de sang, son heaume gisait quelque part sur le champ de bataille. Son sang coulait le long de sa tempe jusqu’à son cou et son armure pesait sur son corps endolori et brûlant. Malgré la vaillance des Orageois, malgré une percée surprenante qui avait dérouté un temps l’assaillant, on sonnait désormais la retraite. Sous sa bannière, la cavalerie n’avait fait guère mieux que de retarder l’échéance, mais s’ils s’obstinaient, ils couraient au massacre.
« Vers les Bois du Roi ! Rabattez-vous sur les Bois ! »
Il avait pourtant fallu que Ser Tignac tire la bride de Laren pour le forcer à retourner à l’arrière de la cavalerie, sous la protection de ses hommes.
« Ne confondez pas bravoure et folie, Laren ! » avait-il hurlé à travers le fracas des armes et les hurlements des hommes. C’était la débandade. Harren était en supériorité numérique et les efforts des troupes de l’Orage, encore épuisées des batailles contre le Val, avaient vite déchanté.
L’odeur du sang et des tripes restait coincée dans les narines de Penrose alors qu’il galopait tant bien que mal vers le couvert du bois. Derrière celui-ci, le reste de sa troupe l’attendait. L’arcade explosée après qu’un coup ait enfoncé son heaume, Laren se consolait en se raccrochant à la pensée que le Roi Fer-Né ne pourrait pas descendre plus au sud sans rencontrer une résistance bien plus vive. Ils avaient essayé. Ils n’étaient pas restés sans rien faire. A présent, Ser Tignac avait raison. Il fallait ramener le reste de la cavalerie à couvert, profitant des dernières poches de résistance pour battre retraite sans être poursuivis trop aisément. Si leur charge était redoutable contre les soldats à pieds d’Harren le Noir, leurs déplacements et leur capacité à manœuvrer étaient fortement ralenties par le poids des armures.
L’humiliation de la fuite faisait grincer les dents Laren, mais Tignac avait raison : ils ne feraient que se faire décimer s’ils persistait, et la dernière chose dont l’Orage avait besoin soit qu’un héritier trop tête brûlée se fasse abattre ou constituer prisonnier tout en perdant une quantité d'hommes non négligeable. Une rage sourde l’animait pourtant contre la perfidie du Roi Fer-Né. Ce lâche savait qu’il n’aurait pas eu les mêmes facilités si l’armée de l’Orage ne sortait pas du conflit contre le Val. L’Orage n’avait cependant pas dit son dernier mot et Laren ne comptait pas rester sur cet échec. Les troupes d’Harren ne descendraient pas plus bas sans se heurter à une résistance solide.


to the future

Un an. Un peu plus. L’époque de sa première bataille semblait pourtant remonter à une éternité lorsque Laren y repensait. Il avait découvert le choc que cela était que de voir des visages connus se figer dans l’effroi et tomber comme des pantins grotesques, leur vie prise par le fer de l’ennemi. Il avait aussi connu cette sensation à la fois effroyable et grisante qui accompagnait le fait de prendre une vie. Il n’en était plus à sa première bataille, mais cette dernière semblait finalement ne s’être jamais complètement terminée. Pourtant, le visage du Royaume de l’Orage s’était rapidement métamorphosé. Les tentatives de discussions de son souverain avec le roi Fer-Né avaient dégoûté Laren, qui appréciait bien peu sa proximité avec une Néra tenue et fortifiée par l’envahisseur. Le roi Argilac avait finalement accepté de traiter avec leurs anciens ennemis du Val ainsi qu’avec Peyredragon, plutôt qu’avec le Fer-Né, cela malgré la rancœur qu’on lui prêtait vis-à-vis d’Aegon Targaryen. Laren, qui n'avait pas connu les mêmes tensions que son père à vis-à-vis du Val, l'avait certainement mieux vécu que Lord Penrose.
Tous ces évènements, aujourd'hui, ressemblaient presque à du point de détail, quand à l'époque, cela avait vivement animé les discussions au sein de la noblesse.

Du haut de son destrier à la robe fumée, le chevalier allait au pas, entouré par son écuyer et une petite troupe de soldats. Loin sur l’horizon, le jeune homme devinait les arbres touffus de Bois-au-Roi, où s’était joué un peu plus d'un an plus tôt un tournant radical pour l’Orage. Des troupes prises en embuscades, le Roi piégé, isolé des renforts, était tombé avant de pouvoir se rabattre au couvert de ce même bois, de même que la quasi intégralité de l’armée qui l’accompagnait.
C’était, aussi, sur ces mêmes terres que l’Orage avait eu l’occasion de nourrir une haine encore plus vive contre Harren le Noir. Harren le boucher, qui avait pris la fuite en laissant derrière lui un camp entier de prisonniers Orageois, ficelés à des poteaux et criblés de flèches.
L'Orage portait de lourdes cicatrices. Aujourd’hui, où que son regard portait, Laren voyait la mort.

On aurait pu croire tous les espoirs des Orageois brisés par le trépas de leur roi, mais cela avait été sans compter sur les ressources extraordinaires de la Princesse Argella, qui parvint à libérer Accalmie malgré l’infériorité technique et numérique des troupes dont elle disposait.
Malgré les bourgs incendiés, malgré les récoltes pillées ou détruites, malgré la faim qui tenaillait les ventres et les larmes qu’on pleurait pour leur souverain mort au combat, Argella avait pris la tête du royaume le menton relevé. Une reine qui avait réalisé les attentes de la noblesse Orageoise, à commencer par Laren, lequel n’avait pas attendu le soutien de sa reine pour organiser la résistance Orageoise. Il s'était par ailleurs attiré quelques inimitiés pour son audace et son opiniâtreté au sein du Conseil paternel, mais aussi des admirations. Il avait l’art de rasséréner les hommes de Parchemins lorsque le moral s’effondrait. Lord Penrose, plus prudent, tenait la bride à son héritier, inquiet à l'idée de le voir pousser à bout leurs gens par trop de volonté. Avec ou sans la Maison Penrose, les guérillas éclataient dans l’ouest du pays et chaque village incendié par leur nouvel adversaire du Bief ne faisait que grossir la haine de Laren, non seulement contre leur ennemi, mais contre presque tout ce qui n’était pas Orageois. Les alliances se faisaient et se défaisaient plus facilement que le corsage d’une catin et la guerre semblait sans fin. Laren Penrose avait d’ors et déjà perdu la naïveté qui l’animait à ses premières batailles. Son corps musclé par les combats portait les stigmates de la guerre de même que son esprit. Son espoir de voir la naissance de l’Empire rétablir la paix était ébranlé par les conflits incessants au sein de son pays, mais il croyait encore en la vaillance des hommes de l’Orage.
Aujourd’hui, cependant, c’était contre son propre peuple que Ser Penrose avançait avec épée et armure de cuir, accompagné d'une poignée d’hommes. La guerre civile couvait, et il s’agissait de rétablir le calme au sein des terres les plus démunies. Éperonnant sa monture, Laren reprit grand train. Il espérait intérieurement pouvoir apaiser les esprits sans faire couler inutilement le sang. C'était une facilité qui ne ferait que lui nuire demain.


Dernière édition par Laren Penrose le Dim 17 Mar - 17:29, édité 8 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyJeu 14 Mar - 15:26

Bienvenue officiellement parmi nous Smile




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30728
Membre du mois : 28
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyJeu 14 Mar - 15:45

Bienvenue !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyJeu 14 Mar - 15:58

Bienvenueee officiellement ;)
Je te laisse voir avec @Vala Botley ?

Je rep au MP ce soir



La Truite Argentée



Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds Lysara
Cadeau:
 
Lysara Tully

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse des Rivières et des Collines
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Lysara Tully
♛La Truite Argentée♛
Messages : 3847
Membre du mois : 6
Célébrité : Eleanor Tomlinson
Maison : Tully
Caractère : Intelligente ▪▪ Maladroite ▪▪ Dévouée à sa famille ▪▪ Lunatique ▪▪ Persuasive ▪▪ Orgueilleuse ▪▪ Curieuse
♛La Truite Argentée♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyJeu 14 Mar - 16:38

Merci à toutes et à tous pour votre accueil. Smile

Lysara, oui nous sommes en train d'en discuter par MP mais nous sommes un peu dans une impasse pour l'instant, elle ayant imaginé son personnage sous les traits de Keira depuis longtemps et moi ne voyant pas quelle autre actrice pourrait la remplacer, eut égard à sa particularité (jusque là, les actrices ou mannequins qui pourraient correspondre n'ont soit pas le physique qui correspond, soit n'ont aucune photo d'époque et qui ne feraient pas complètement bizarre dans le contexte de GoT...). Enfin on va bien finir par trouver une solution !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyJeu 14 Mar - 16:43

Et Clara Paget ?



La Truite Argentée



Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds Lysara
Cadeau:
 
Lysara Tully

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse des Rivières et des Collines
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Lysara Tully
♛La Truite Argentée♛
Messages : 3847
Membre du mois : 6
Célébrité : Eleanor Tomlinson
Maison : Tully
Caractère : Intelligente ▪▪ Maladroite ▪▪ Dévouée à sa famille ▪▪ Lunatique ▪▪ Persuasive ▪▪ Orgueilleuse ▪▪ Curieuse
♛La Truite Argentée♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyJeu 14 Mar - 16:48

J'y ai pensé, mais elle fait complètement grillée quand même xD
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyJeu 14 Mar - 16:50

Bienvenue Laren et bon courage pour ta fiche Smile

En idée d'avatar qui "passerait", en lisant ta fiche, j'ai pensé à Milla Jovovich, qui joue Jeanne d'Arc dans le film de Luc Besson. Pour le coup, y a l'armure, la coupe de cheveu à la garçonne, et les traits ne sont pas trop marqués. Smile



Through the darkness, we shall survive et rise again, stronger, because we are the Iron Fist, and we strike the ennemies of the North.


Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds Glover10

Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds Maewen


Spoiler:
 


Awards:
 
Bowen Glover

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sénéchal du Nord, Lord de la maison Glover
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Bowen Glover
Nous levons le poing.
Messages : 752
Membre du mois : 0
Célébrité : Richard Madden
Maison : Glover
Caractère : Mélancolique ♦ Loyal ♦ Sans pitié ♦ Gestionnaire avisé♦ Rancunier ♦ Bon combattant ♦ Torturé ♦ Galant♦ Austère♦ Discret♦
Nous levons le poing.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyJeu 14 Mar - 17:30

Bienvenue sur le forum Laren et bon courage pour ta fiche !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyJeu 14 Mar - 17:52

Bienvenue sur le forum Laren et bon courage pour ta fiche ! Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds 1698932253


“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:
 
Garlan Goldwyne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser / Capitaine dans la cavalerie impériale
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 6699
Membre du mois : 32
Célébrité : Joshua Sasse
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Par-delà le cap !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyJeu 14 Mar - 18:28

Milla Jovovich, qui joue Jeanne d'Arc est pas mal oui !
Sinon, après quelques recherches, en avatar il y a :

- Jean Seberg dans Joan of Arc, c'est un peu vieux, mais avec un peu de photoshop ça devrait être bien.

Je vais voir avec Vala si je peux la dépanner, j'ai une bonne liste de chevalière/guerrières.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyJeu 14 Mar - 18:34

Merci pour vos encouragements, et merci à tous pour votre aide avec les avatars, vous êtes adorables ! Very Happy

Mila Jovovitch, je ne vous cache pas que j'en suis pas fan (à force de la voir dans des films ultra moisis, ça n'aide pas je crois XD) et Jean Seberg c'est effectivement vieux. J'ai fait des tentatives d'avatar avec une certaine Amra Cerkezovic aussi, mais je ne suis pas ultra convaincu.
J'ai fait une pause dans ma recherche et en attendant l'illumination, je continue la rédaction de ma fiche. ;)
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyJeu 14 Mar - 20:19

Bienvenue Laren !
En espérant que vous trouviez rapidement une solution pour les avatars. En attendant, bon courage pour le reste de la rédaction de ta fiche ^^.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 5066
Membre du mois : 14
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyJeu 14 Mar - 22:04

Bienvenue sur le forum !

Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas si besoin Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds 2896906054
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyVen 15 Mar - 10:51

Honte à moi de ne pas avoir fait mes hommages au fils de Lord Penrose plus tôt ! Bienvenue parmi nous Messer. J'ai répondu à ton MP et envoyé quelques avatars possibles ;) Bon courage pour ta fiche.



 
 
 


Spoiler:
 
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 746
Membre du mois : 0
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptySam 16 Mar - 18:24

Je remercie Sa Majesté ! Very Happy

Et voilà, c'est tout posté ! J'attends sagement votre retour, désormais !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyDim 17 Mar - 11:33

Hey me voilà donc, avec bobo tête certes, mais bien là, et après avoir lu ta fiche!

Elle est très bonne et très cohérente! En revanche tu as vu avec Argella pour la place de conseiller du pater? J'arrive pas à retrouver si quelque chose à été dit à ce sujet >>

Enfin tu arrêtes ta fiche (mais pas ta chrono j'ai vu) sur les batailles en -1. Je te demanderais juste un passage un peu plus récent sur l'accession au trône d'Argella, à l'invasion du territoire et toutes les batailles... Mais surtout, le fait que le Royaume rejoigne l'Empire. Pas forcément un long passage, mais ce serait super complet en évoquant le point de vue direct du perso sur ces événements Smile
Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 12980
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyDim 17 Mar - 12:03

Coucou !

Quel courage ! Allez, un grand verre d'eau (ou deux. ou trois) et ça ira mieux. Very Happy Merci pour ton retour malgré la gueule de b... euh la maladie.

Alors, l'info je l'ai lue ici, deuxième topic. Et du coup j'ai demandé confirmation à Argella qui m'a dit qu'étant donné que Buckler était mort, c'était possiblement le cas, en effet.

Pas de souci pour le passage, je vous ajoute ça et je reviens vers vous ! J'avais peur de faire beaucoup trop long, c'est la raison pour laquelle je n'ai pas été jusque là mais ai parlé de la 1ère bataille de Laren, cela dit en effet il est légitime d'écrire sur les derniers remous au sein de l'Orage !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyDim 17 Mar - 12:05

Ca marche alors, j'attends ce passage!

Et merci pour la dose de courage xD
Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 12980
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyDim 17 Mar - 17:30

Et voilà ! C'est fait ô grand Cyvosse.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyDim 17 Mar - 17:44

Bienvenue Laren !

Et oui, te voilà validé(e) ! La classe hein ! Mais ne te repose pas sur tes lauriers trop vite, aussi confortables soient-ils, car il y reste encore quelques lieux à visiter, et dans lesquels tu dois poster. Nous t'avons fait une petite liste ci-dessous qui n'est pas exhaustive, mais qui t'indique les sujets les plus importants que tu dois aller voir absolument.  

▪▪ Demander un rang
▪▪ Verrouiller et Déplacer vos Sujets
▪▪ Créer des zones de jeu
▪▪ Démarches pour faire un scénario
▪▪ Les Chroniques du Cyvosse  ▪▪
▪▪ Le Cyvosse
▪▪ Demandes de liens  
▪▪ Demandes de rps  
▪▪ Section des corbeaux  
▪▪ Avoir un journal intime  
▪▪ Discuter dans le flood  
▪▪ S'amuser dans les jeux
▪▪  Participer aux animations du forum ▪▪
▪▪ Signaler une absence ou un ralentissement ▪▪
▪▪ Présentation du staff ▪▪
▪▪ Poser une question ▪▪
▪▪ Se situer dans la chronologie de BC ▪▪
▪▪ Lire les nouveautés de la semaine ▪▪
▪▪





N'envoyez de mps sous ce compte que pour notre jeu des trônes
Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 12980
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyDim 17 Mar - 18:10

Bottin à jour.
La Corneille à Trois Yeux
La Corneille à Trois Yeux
Messages : 850
Membre du mois : 146
Célébrité : Fait par Kanala
Maison : Westeros
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds EmptyMer 20 Mar - 20:25

Je déplace.
La Corneille à Trois Yeux
La Corneille à Trois Yeux
Messages : 850
Membre du mois : 146
Célébrité : Fait par Kanala
Maison : Westeros
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds   Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Ser Laren Penrose - Set Down Our Deeds
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Chroniques de l'ère de luttes :: Présentations des personnages :: Les fiches validées :: Fiches validées des membres disparus-
Sauter vers: