Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -58%
Promo sur les ficelles arc-en-ciel Ztringz ...
Voir le deal
4.99 €

[Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin
MessageSujet: [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin    [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin  EmptySam 9 Fév - 12:40

Un Premier Matin
Things Forbidden Have a Secret Charm.



Le soleil était levé depuis maintenant quelques heures. J'avais quitté la plupart des fourrures de la cabine pour rejoindre le pont du navire. Emmitouflée dans une fourrure légère, j'étais installée sur une marche du pont, admirant l'infinité de l'océan et la couleur du ciel matinal. Quelques marins s'affairaient sur le pont du vaisseau, captant par moments mon attention. Les navires m'imposaient l'omniprésence masculine depuis mon départ de Spectremont, et je regrettais l'absence d'autres femmes à bord. J'aurais aimé avoir une servante avec qui discuter durant ma captivité. Mais j'étais seule ici, et les quelques prisonniers que le fer-né avait épargné étaient enfermés.

Mon jeune Haakon me manquait terriblement. J'étais séparée de lui depuis de trop nombreux jours, et j'espérais que mon amie prenne toujours soin de lui. Je me disais parfois que les événements auraient pu être différents si j'avais accepté les avances pour le moins agressives de l'envoyé de la banque de fer. Le soldat de Volantis serait venu jusqu'ici avec moi, et aurait bravement combattu les marins du fer-né afin de me sauver. Mais ce n'était pas le cas, j'étais ici jusqu'à-ce que le Salfalaise en décide autrement, car personne n'avait pu repousser l'assaut.

Je soupirais doucement en songeant aux récents événements m'ayant conduit ici. Je commençais déjà à être lasse de vivre sur un navire toujours en mouvement, me balançant aux grés des flots, rationnant la nourriture et l'eau jusqu'au prochain port. Je redoutais que le Salfalaise cherche à nous mener jusqu'à un port de l'Empire, territoire sous le joug du tyrannique hiver sans fin. Je frissonnais à la simple idée de devoir enfiler d'interminables couches de tissu pour essayer de me garder du froid. Le seul point positif était sans doute que je verrais de la neige pour la première fois. J'arrangeais rapidement la fourrure autour de mes épaules en pensant aux innombrables journées que j'allais sans aucun doute encore devoir passer ici. En observant l'équipage, j'avais la net impression qu'il n'était pas tout à fait comme leur fer-né de capitaine.



 
(c) sweet.lips
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin    [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin  EmptySam 9 Fév - 16:29

Un premier matinAu dessus du ciel le soleil déjà commence peu à peu à pointer ses rayons. Il berce nos navires en désignant à celui qui mène sa flotte jusqu'à destination. Plusieurs jours et nuits se sont écoulées, depuis l'escalade et la capture des navires dorniens rien ne présageait de ce qu'il songe à faire ou penser. Oh il y avait bien quelques rumeurs, quelques paroles lancées à cette otage qui non contente de son sort se retrouvait généralement cloîtrée. Qu'adviendrait-il finalement ? Une otage avait de la valeur que par sa condition et la rançon qui en découlerait avec le peu que Dorne ne saurait porter serait infructueuse et bien maigre sans doute. Il ne pouvait pourtant pas la laisser s'en retourner à Dorne. Cela éveillerait les soupçons, peut-être qu'elle n'était pas si importante que cela de toute façon. Aucun ennemi à l'horizon, aucune lettre de revendication, l'idée qu'une tempête aurait tout simplement briser la coque et entraîné par le fond la galère et ses navires marchands était une solution. Il me plaisait d'avoir cet avantage là. Que faire d'une noble dont la seule préoccupation semble celle d'un fils bâtard sans nom. Un fils, encore et toujours cette même perception que je songeais secrètement obtenir pour ne pas voir le nom et l'héritage de ma maison tomber dans les limbes sans fond.

Me soucier de sa condition et du bon traitement sur un navire c'était loin l'idée la plus précise que je me faisais me déchargeant de cette tâche bien peu reluisante à mon avorton d'écuyer. Owen Mouton, son père avait au moins l'ambition d'en faire devenir quelque chose ou quelqu'un enfin de compte. Il avait un aîné et il savait déjà quel destin lui réservait le futur. Pour son cadet par contre c'était loin d'être une sinécure. Il aurait très bien pu finir chez les religieux et passer son temps à courir en jupon. Auprès d'un fer-né c'était une autre paire de manches. Il courait oui, sur un pont dans toutes les directions. Au fur et à mesure que le temps passait il apprendrait quelques choses sans doute de cette expédition. Le capitaine savait qu'il n'était guère très enjoué par cette décision. Il ne pouvait pas blâmer son seigneur de toute façon. Si il devait sen prendre à quelqu'un se serait son père mais, il n'était pas aussi stupide et con qu'il en a l'air. Il aspirait à devenir chevalier un jour, de cet Empire ou d'un ordre quelconque. J'admettais qu'il y avait assurément bien mieux choix qu'être au service d'un fer-né. En attendant il remplissait correctement son rôle et c'était déjà ça de prix.

Je restais cependant en retrait, oscillant mon regard sur le pont je l'observais se diriger d'un pas un peu plus galvaniser dans la direction de cette prisonnière broyant du noir sur le rebord des marches. Je n'y prêtais guère une grande attention pourtant mes yeux se retournèrent à plusieurs reprises sur ce qui semblait faire la conversation. Je me déchargeais de mes obligations auprès de l'un de mes hommes observant et m'approchant silencieusement de leur personnes. Au passage j'attrapais un fruit exotique dont je connaissais guère le nom. Butin de notre dernière prise au moins nous ne manquerions pas de faim jusqu'à Torth. Je laissais mon corps s'apposer contre la paroi robuste du mat. Agacé par cette liberté que cet imbécile c'était prit au lieu de continuer de travailler. Manipulant le fruit d'une main à une autre je percevais une bride de ses paroles à mon encontre. « Soyez sans crainte. Il n'est pas si monstrueux que ce que l'on raconte. » Déclara-t-il en lui tendant de quoi se nourrir. « Du moins pour ceux qui ne sont pas ses ennemis. » Reprenait t-il alors que j'observe d'un œil incrédule à cette scène ma mâchoire se rétractant sous l'impulsion des muscles qui la constitue. « Et dire que cet homme a réussit à prendre Fort-Darion... » Terminait-il en soupirant ne pouvant imaginer pareille situation. Je m'approchais d'un pas virulent sans qu'il ne s'en aperçoive. « Et qu'est ce qu'on raconte ? » Questionnais-je haussant un sourcil à son encontre. L'écuyer fut prit au dépourvu et se releva dans une posture plus enclin à m'écouter. « Je... Je cherchais juste à... » « Tu cherchais juste à quoi ? Hm ? Occupes-toi de mon épée au lieu de parler ! » Sifflais-je en apposant ma lame contre son baudrier et le voir détaler. Je laissais un moment de silence s'installer. Me posant contre le rebord du navire non loin de cette femme dont je ne savais si je devais lui accorder confiance ou m'en méfier. Je laissais mes yeux contempler l'horizon, comme pour obtenir une réponse à mes maux avant de reprendre du coin de l’œil la toisant. « Vous ne mangez pas ? » Répliquais-je sèchement en croquant moi même dans le fruit que je gardais acérés dans une main suspendue dans le vide et l'eau stagnante de l'océan.  

 




« The world is changing and we must change with it. »



Dernière édition par Lyle Salfalaise le Dim 10 Fév - 12:51, édité 4 fois
Lyle Salfalaise

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Salfalaise.
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyle Salfalaise
L'Hydre noire
Messages : 2646
Membre du mois : 31
Célébrité : ft. Travis Fimmel
Maison : Salfalaise
Caractère : ♦ Têtu ♦ Brave♦ Téméraire ♦ Loyal ♦ Mauvais perdant ♦ Spontané ♦ Orgueilleux ♦ Observateur ♦ Imprévisible ♦ Stratège ♦
L'Hydre noire
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin    [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin  EmptySam 9 Fév - 17:28

Un Premier Matin
Things Forbidden Have a Secret Charm.



Les jours passaient, et l'ennuie me guettait. Je profitais pleinement du temps que je pouvais passer sur le pont, loin de la cabine du capitaine. Je broyais du noir dans cette affreuse cabine qui n'était en aucun cas la mienne. Fort heureusement le destin avait mis un écuyer sur mon chemin, Owen Mouton. Un nom bien étrange pour un garçon peu commun. Le jeune homme courait souvent d'un bout à l'autre du pont du navire, dans toutes les directions.

J'avais discrètement remarqué la présence du fer-né en retrait, observant un peu tout ce qui l'entourait. Mais mon attention bifurqua vers l'écuyer qui se dirigeait vers moi d'un pas un peu plus motivé que d'ordinaire. Je ne bougeais pas de ma position, restant assis sur la marche peu confortable de l'escalier en bois. Le jeune homme amorça la conversation, et son entrain me convainquit de participer. Owen me parlait de son capitaine, et tentait de rassurer sur son caractère monstrueux. Je devais avouer que pour le moment le fer-né ne m'avait pas trop effrayé, et n'avait pas entrepris de comportements violents à mon égard. L'écuyer me tendit de quoi me nourrir, et j'attrapais cela d'une main sans vraiment y toucher. Mon attention fût fortement happée par l'écuyer lorsqu'il évoqua la Fort-Darion. Je haussais un sourcil, attendant d'en entendre plus à ce sujet. Pourtant, la suite n'arriva jamais car le Salfalaise arriva brutalement d'un pas virulent, prenant son écuyer au dépourvu.

Le pauvre garçon se fit chasser par le fer-né armé de son épée. Je regardais celui-ci avec surprise, ne comprenant pas ce comportement presque violent envers le pauvre écuyer. Un moment de silence s'installa entre nous tandis que j'attendais qu'il prenne la parole. Le fer-né se posa contre le rebord du navire, non loin de moi, et ses yeux contemplaient l'horizon. Il posa une question quelque peu hors contexte, tandis que je réfléchissais. Son ton était sec, mais il n'en dit pas plus avant de croquer dans un fruit. J'étais quelque peu déçue d'avoir perdu mon compagnon de discussion, seul individu que je daignais apprécier à bord.

- "Pourquoi êtes-vous si sévère avec lui ?" dis-je d'un ton plein de reproches.

Je soupirais un instant, observant le fer-né devant moi. J'avais bien du mal à savoir si celui-ci l'avait chassé pour une raison prise ou non. Cependant, j'étais très curieuse d'en apprendre plus au sujet de la prise de Fort-Darion. Peut-être n'étais-je pas tombé sur n'importe quel fer-né paumé au milieu de l'océan ?

- "Owen a dit que vous avez prit Fort-Darion, est-ce vrai ?" dis-je d'une vois plus douce et mielleuse.



 
(c) sweet.lips
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin    [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin  EmptyDim 10 Fév - 16:37

Un premier matinLa compassion qu'elle portait à mon écuyer ne m’affectait pas. Au contraire ce n'était pas à elle de décider si je devais me montrer indulgent ou non. « C'est pour son bien. » Déclarais-je les bras ballant le long de mon corps poursuivant de fixer son regard avec une certaine moue à la fois tranquille et convaincante. « Je suis sûr qu'il sait se battre. Moi je veux lui apprendre à se battre et à ne pas mourir. » Concluais-je ma phrase avec un soupçon d'intérêt que j'avais sans doute beaucoup de mal à accepter et même de communiquer à certains moment. L'intérêt se porta alors sur Fort-Darion. Qu'est ce qu'il y avait bien à raconter sur ce bourg fortifié ? La voix méprisante de colère se camoufla dans un voile de douceur et de miel avec une si petitesse que j'en riais presque. Mais c'est ce que j'aimais non ? Susciter et retenir l'attention, c'est ce pourquoi je me battais autrefois non ? Je me penchais sur la question et y répondre avec l'affirmation que je ne rendrais cet assaut d'une nuit humide et sombre sans fioriture d'aucune façon. Je n'étais guère surpris si nous entendions retentir assez longtemps dans l'air le vacarme de la guerre à Dorne alors il en était de même pour la capitale de l'Empire dont l'écho raisonne et demeure dans mon souvenir le plus profond. « Le garçon à la langue bien pendue. » Ironisais-je alors que je ne pouvais réellement blâmer le fait qu'il veuille faire la discussion et agrémenter un peu la vie monotone de celle-ci.

« C'est vraie. » Lançais-je comme si cette prise de guerre ne m'était guère appréciable au premier abord. Je laissais mon corps se poser dos contre le rebord du bateau. Mes mains se frottant l'une contre l'autre, je les observais un moment effleurant les cicatrices et les crevasses laissés par le maniement de l'épée, le climat des Îles de Fer et la rudesse du sel imprégné dans la chair. Dans une réflexion imperfectible je cherchais les bons mots pour décrire la prise du castel. Quel instant, quel moment allais-je choisir ? « J'avais missionné mes meilleurs combattants pour infiltrer la citée. » Commençais-je en laissant balayé mon regard au devant du pont. « J'ai attendu le moment le plus opportun pour agir. » De fil en aiguille je me rappelais les ordres, l'impatience et le bouillonnement du sang dans mes veines. Les guerriers en transe observant avec folie le pont-levis s'abaisser lentement et finalement retentir contre le sol terreux qui n'attendaient plus que les hordes de fer-nés pour pénétrer l'enceinte du bourg. « Avec mes hommes, nous avons mené le bélier jusqu'aux portes du Castel, j'ai passé au fil de l'épée des dizaines de soldats de la garde impériale pour finalement voir la citée tombée entre mes mains rougis du sang de mes frères et de nos adversaires. » Je m'arrêtais subitement comme pour freiner l'effervescence qui accompagnait ma voix. « Cet assaut fut sanglant, de nombreux guerriers sont morts cette nuit. » Concluais-je comme plongé dans une sorte de sobriété forcée face à l'équipage qui n'était pas entièrement fer-né.
 




« The world is changing and we must change with it. »

Lyle Salfalaise

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Salfalaise.
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyle Salfalaise
L'Hydre noire
Messages : 2646
Membre du mois : 31
Célébrité : ft. Travis Fimmel
Maison : Salfalaise
Caractère : ♦ Têtu ♦ Brave♦ Téméraire ♦ Loyal ♦ Mauvais perdant ♦ Spontané ♦ Orgueilleux ♦ Observateur ♦ Imprévisible ♦ Stratège ♦
L'Hydre noire
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin    [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin  EmptyDim 10 Fév - 17:14

Un Premier Matin
Things Forbidden Have a Secret Charm.



Le fer-né m'assurait qu'il était sévère envers son écuyer pour son bien. Il me fixait de son regard glacial, avec une moue convaincante. Je lâchais l'affaire lorsqu'il conclut qu'il apprendrait à Owen à se battre et à ne pas mourir. Je ne pouvais pas déterminer si le fer-né était bon ou non avec son écuyer, mais j'étais pour le moment convaincu qu'il n'était pas trop mauvais.

Je reportais le sujet sur l'information que m'avait délivrée l'écuyer, à savoir la prise de Fort-Darion. J'étais extrêmement curieuse de savoir comment le fer-né avait réussi à prendre la capitale de l'Empire. Le fer-né ironisa sur le caractère bavard du garçon qui me faisait la conversation. Je devais bien avouer que ce jeune homme ramenait un peu de joie dans mes journées, pimentant ma vie à bord de ce navire. Le fer-né confirma l'information avec bien peu de fierté. Je restais pendue à ses lèvres, attendant la suite. Il prit un peu de temps pour réfléchir, puis il commença à raconter son histoire.

Le marin racontait brièvement son récit, sans vraiment entrain dans les détails de la bataille. Il termina sur une note mitigée, sans vraiment donner le sentiment qu'il avait obtenu une grande victoire. J'étais incroyablement curieuse d'en apprendre plus sur les batailles conduites par les fer-nés. J'étais bien certaine que ceux-ci avaient l'habitude de se vanter de leurs exploits, et savaient fort bien raconter leurs histoires. Je voulais savoir à quel point ce fer-né était différent des autres, et s'il sortait véritablement su lot. Mes yeux brillaient légèrement d'une lueur curieuse, et ma voix se faisait plus douce. Je posais la nourriture sur une marche à côté de moi, laissant l'autre côté libre. Je déposais mes bras sur mes genoux en attendant d'en entendre plus.

- "Combien étiez-vous ? La ville était-elle bien gardée ? Combien étaient-ils ? Dites m'en plus." dis-je d'une voix curieuse.



 
(c) sweet.lips
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin    [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin  EmptyDim 10 Fév - 20:12

Un premier matinL’attrait qu'elle porta indirectement au récit de cette bataille m'interpella. Ce n'est pas ses paroles, ni même l'intonation de sa voix qui se voulait plus pressant. Non c'était ce regard, cette lumière brillant dans les opales noires. Une forme d'étincelle qui jaillissait pour embraser tout ce qui sortait de ma bouche. Je dessinais un demi-cercle avec ma nuque la massant nonchalamment repensant à la tâche ardue que le Noir m'avait confié. Cette confrontation avait laissé des traces, les stigmates de cette bataille hanteront à jamais mon esprit.  « Les remparts étaient remplis des archers impériaux, plusieurs centaines de mètres nous séparaient de la porte et une pluie de flèche se déversa sur nos positions. » Sourcils froncés je me rappelais le cor de garde sonner à la porte sud, je pouvais encore voir mes frères d'armes passé par dessus les fortifications en essayant de contenir la garnison impériale repousser les assauts répétés de notre armée. « Nous n'avions pas le droit à l'échec, c'était vaincre ou périr. Nous étions nettement inférieur en nombre du moins au début. » Poursuivais-je me rappelant combien cette mission était suicidaire. C'était peut-être l'intention d'Harren enfin de compte. Se débarrasser d'un traître qui avait choisit son fils plutôt que lui d'une certaine façon. « C'était une mission suicide mais, j'avais la ferme intention de conquérir la capitale de l'Empire et remplir mon rôle dans cette action. » J'aurais ainsi lavé l'honneur de ma maison, je pouvais offrir à mes filles la protection de mes congénères mais, était-ce suffisant ? Non, je ne voulais pas mourir, j'aurais un jour le temps d'expirer mon dernier soupir mais pas cette nuit là non. Ma main tremblait nerveusement si bien que c'est celle de gauche qui vint contenir presque mécaniquement en la massant. « La clameur des soldats de l'Empire sur les murs s'estompa pour laisser place aux hurlements de mes hommes. Je ne sais combien de temps s'écoula entre le moment ou nous entamions la porte du castel à coup de bélier pendant que les flèches fusaient de part et d'autres sur nous autres... Je me souviens seulement avoir la détermination nécessaire à détruire ce qui me séparait de mon objectif. » J'entends encore les habitations brûler tout autour de nous, les guerriers accomplissant leurs forfaits sur la population, hommes et femmes, enfants pour les plus malchanceux. Mon regard se fige sur le sol et oblique vers celle de la dornienne. « J'ai pris Fort-Darion et fait de lady Manderly ma prisonnière jusqu'à la nouvelle de la mort d'Harren sonnant ma réédition. » Concluais-je.
 




« The world is changing and we must change with it. »

Lyle Salfalaise

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Salfalaise.
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyle Salfalaise
L'Hydre noire
Messages : 2646
Membre du mois : 31
Célébrité : ft. Travis Fimmel
Maison : Salfalaise
Caractère : ♦ Têtu ♦ Brave♦ Téméraire ♦ Loyal ♦ Mauvais perdant ♦ Spontané ♦ Orgueilleux ♦ Observateur ♦ Imprévisible ♦ Stratège ♦
L'Hydre noire
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin    [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin  EmptyDim 10 Fév - 20:34

Un Premier Matin
Things Forbidden Have a Secret Charm.



Je pouvais bien voir que l'attrait que je portais au récrit du fer-né l'interpellait. J'étais satisfaite de faire mon petit effet, même si j'étais totalement honnête dans ma curiosité. L'homme massait doucement sa nuque d'un air pensif tandis que j'attendais d'entendre la suite. Il me racontait à quel point les troupes ennemis étaient nombreuses sur les remparts de Fort-Darion, ainsi que la pluie de flèches tombant sur eux. Il disait qu'ils étaient inférieur en nombre, au début. Le fer-né était motivé dans sa mission, déterminer à conquérir la capitale de l'Empire. Je pouvais remarquer le tremblement de sa main, symptôme de l'émotion des souvenirs, ou peut-être d'une certaine nervosité, je ne savais pas. Ils attaquèrent la porte ensemble, ouvrant la porte pour atteindre l'objectif. Son regard se fixa un instant sur le sol, avant de remonter vers moi. Dans son récit, il avoua avoir prit une otage, une prisonnière, tout comme moi. Puis, il avait abandonné en apprenant la mort d'Harren.

J'étais quelque peu troublée d'entendre qu'après tant d'efforts, le fer-né avait abandonné sa victoire. Pourquoi donc ? Avait-il changé de camp en entendant la mort de son souverain ?

- "Pourquoi avoir abandonné ? Est-ce parce qu'Harren était mort ? Vous aviez la ville non ?"

Je ne comprenais pas bien sa réédition, mais je voulais comprendre. Je fixais le fer-né de mon regard sombre, analysant sa posture et son aspect. Doucement, je lui fit signe de venir s'asseoir à côté de moi sur la marche, d'un simple geste de la main, en tapotant la place.



 
(c) sweet.lips
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin    [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin  EmptyDim 10 Fév - 21:24

Un premier matinLa prise de parole fut spontanée. Je me redressais, l'ossature de mon corps s'articulant laissant apparaître ce corps vigoureux et puissant mais, affligé avec le temps. J'allais prendre la place qu'elle m'invitait étrangement à partager. Je scrutais sa personne fronçant et haussant un sourcil incrédule ou juste une ruse de plus ? On est jamais trop méfiant mais, qu'importe je n'avais guère peur d'un petit brin de femme aussi fragile que celui-ci. Je me laissais tomber lentement sur la marche frottant vigoureusement visage et ma barbe avant de sortir une lame, pas plus grand qu'un couteau le faisant tournoyé à un rythme presque hypnotisant. Manipulé par des doigts expert je laissais mes poumons s'emplir d'air avant de lâcher. « La prise de Fort-Darion m’a coûté pas moins de la moitié de mes hommes... Quand Harren le Noir est mort je savais pertinemment que les impériaux se mettraient en marche sur ma propre position. » Il ne fallait pas être un fin tacticien pour reconnaître que nous étions perdu qu'importe la décision que nous prenions pour continuer à combattre. « J'ai payé le fer-prix assez souvent dans ma vie pour savoir reconnaître que nous étions vouer à mourir. » Assiégé par l'Empereur d'un côté et ses navires de l'autre quel choix nous restait-il ? « J'ai bien songé à m'enfuir quand il en était encore temps... J'ai permis à la majorité des hommes valides sous mon commandement à quitter les fortifications de la ville. Seul le Dieu-Noyé sait si ils ont réussis à passé au travers des garnisons impériales. » Je l'espérais encore secrètement aujourd'hui. « Nous vivons pour nous battre un autre jour. » Déclarais-je en fixant mes yeux sur le devant du navire, observant un temps de réflexion songeant à ce que j'avais maigrement gagné et tout ce que j'avais perdu. « En un an de guerre sur le continent, auprès du prince Joren Hoare, de sa femme, de son père... J'ai appris qu'il y avait une autre vie... Le pillage, les massacres, le meurtre, c'est le seul choix qui s'offrait à nous. Pour pouvoir vivre nous devions faire la guerre, l'on ne pouvait avoir l'un sans l'autre. » C'était une évidence que mes yeux affligés contemplaient depuis maintenant bien trop d'années. « La véritable richesse en ce monde ce ne sont pas les coffres remplis d'or, les victoires et les conquêtes. C'est la terre celle ou il n'est pas difficile de vivre, d'élever les générations futures, sa famille. » Confessais-je comme un rêve utopique. « C'est ce que je souhaiterais laissé en héritage à ma descendance, à un fils, à mes filles. » Ponctuais-je ma phrase d'un maigre sourire la mâchoire se rétractant en regardant le chemin parcouru, j'étais loin d'avoir réussit à accomplir plus que ce que j'avais définitivement perdu.
 




« The world is changing and we must change with it. »

Lyle Salfalaise

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Salfalaise.
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyle Salfalaise
L'Hydre noire
Messages : 2646
Membre du mois : 31
Célébrité : ft. Travis Fimmel
Maison : Salfalaise
Caractère : ♦ Têtu ♦ Brave♦ Téméraire ♦ Loyal ♦ Mauvais perdant ♦ Spontané ♦ Orgueilleux ♦ Observateur ♦ Imprévisible ♦ Stratège ♦
L'Hydre noire
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin    [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin  EmptyDim 10 Fév - 22:23

Un Premier Matin
Things Forbidden Have a Secret Charm.



Je n'avais guère observé le fer-né jusqu'ici, mais lorsqu'il se redressa, je pus admirer son corps en oeuvre. Il semblait avoir une solide ossature autour de laquelle s'articulait un corps vigoureux et puissant. Je me sentais quelque peu fluette et faible à côté de ce guerrier. Je ne pouvais que me dire que je n'avais aucune chance contre lui dans un quelconque combat. Le fer-né s'assit à mes côtés, acceptant mon invitation à partager la marche en bois. Je pouvais sentir son regard sur ma personne, il me scrutait, fronçant les sourcils puis en haussant un dans une moue de réflexion. Je réajustais la fourrure autour de mes épaules, couvrant ma poitrine pour qu'il ne puisse pas s'y rincer l'oeil.

Le fer-né se laissa tomber lentement sur la marche, flottant son visage et sa barbe avant de sortir une lame aussi grande qu'un couteau, la faisant tournoyer d'un rythme captant mon attention. L'espace d'un instant, j'avais crains d'être menacée par celui-ci, mais ce ne fut pas le cas. Le fer-né reprit la parole, répondant à mes questions. Je comprenais à travers ses mots qu'il lui avait été impossible de conserver le fort, avec à peine la moitié de ses hommes contre une armée Impériale. Il évoqua ensuite le fer-prix, et je ne compris pas bien cette notion propres aux fer-nés.

- "Qu'est-ce que le fer-prix ?"

Il évoqua la fuite de la majorité de ses hommes valides et le mystère qui couvrait encore leurs sorts. Ses yeux fixaient le devant du navire, tandis qu'il semblait réfléchir. Lorsqu'il reprit la parole, je fus curieuse d'entendre ce qu'il semblait avoir apprit. J'étais totalement absorbée par son discours qui semblait d'une grande profondeur, comme une leçon que tous devaient entendre. D'une certaine façon, le guerrier me semblait tout à coup moins sanglant et plus sage que ses congénères. Je me souvenais avoir entendu dire que la terre des îles de fer n'était pas propice à la vie, rude et difficile, forgeant ses habitants dans l'adversité. La voix du fer-né semblait différente, moins tranchante et plus rêveuse. Un maigre sourire étirait ses lèvres.

- "Est-ce donc pour ça que vous continuez à vous battre ? J'ai entendu que les Iles de Fer étaient rudes, et pauvres, alors pourquoi semblez vous absolument vouloir y retourner ?"



 
(c) sweet.lips
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin    [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin  EmptyLun 11 Fév - 9:40

Un premier matinCe récit ne comportait aucun enjolivement, aucune honte ni remords. Ce que j'étais aux yeux de tous et au fond de moi je ne le reniais aucunement. Un fer-né peut-il cependant être pour autant un homme comme tout les autres ? Pas complètement. L'appétence de son esprit, l'écoute qu'elle portait  à mon histoire et ce que j'avais vécu lui permettait peut-être d'échapper un moment à sa condition de captif servile, d'oisillon en cage. Quand le passé s'invitait à ma table, je songeais à ce que j'aurais pu faire pour éviter toute cette ruine. Aurais-je pu faire autrement ? Contenir les doutes et mieux conseiller mon seigneur et prince Joren Hoare ? Il n'y avait aucune illusion à ce sujet, le passé appartenait au passé et il resterait inchangé. Je sortais de cet état léthargique, songeur d'une époque révolue. « C'est une vision guerrière, ce que l'on veut on l'obtient par la force, par le fer de son épée. Il ne peut en être autrement. C'est le prix du fer. » Déclarais-je dans une parole quelques peu monocorde. Je savais au fond que notre société était encore quelques peu archaïque mais, un jour cela changerait, mon peuple avait la force et les ressources nécessaire à évoluer avec son temps. Si j'en étais capable alors pourquoi pas ?

« Je n'oublierai pas qui je suis, ni d’où je viens. » Lançais-je comme première réponse comme pour défier quiconque de dire le contraire. « Salfalaise reste mon foyer, je veux me battre et me venger. Je laverais l'honneur de ma maison. Le Dieu-Noyé a montré la voie à mon peuple. Moi j’offrirais bien plus. » Répliquais-je mon regard céruléen se figeant dans le sien sombre comme le charbon. « J'aurais un fils et une descendance dont personne n'oubliera le nom. J'aurais la peau de Yoren Hoare. » Le souvenir aigre et cette saveur d'inconfort et d'une haine maîtrisé envers celui qui avait cru pouvoir me parler sur un ton pédant et désinvolte. Je me souviens de cet échange en haut des remparts d'Harrenhal. Je me souviens de tout, absolument tout. Rien ne saurait changé ce sentiment envers le bâtard d'Harren. Un profond ressentiment mais je me gardais bien de l'extirper d'entre mes dents. Je sais qu'au fond du cœur de mes frères d'armes raisonne les tambours de guerre, ils attendent l'heure propice pour sonner le cor qui me rappellera à la maison. « Bientôt les conflits reprendront. Le monde plongera dans le chaos, la terre sera ravagé par la guerre. Une pluie de sang recouvrira les corps des guerriers. Des pères massacreront leurs fils, des frères se recouvriront les uns les autres de leur sang. Il ne restera qu'un tas de cadavres, des crânes fracassés des chairs écorchés et des entrailles dispersés. Le Dieu-noyé s’empara de l'astre solaire et l’engloutira. Le soleil s'éteindra et les étoiles s’effaceront du ciel et la terre sombrera dans l'océan. La fin de l'humanité... » Récitais-je telle une vieille histoire pour faire peur aux plus démunis. Je me mettais à rire, souriant face à cette histoire que l'on me racontait étant petit. « Ce n'est qu'une histoire... Mais les histoires c'est tout ce que nous avons. » Terminais-je en plissant mon regard empreint d'une certaine forme de mystère et de sarcasme.
 




« The world is changing and we must change with it. »

Lyle Salfalaise

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Salfalaise.
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyle Salfalaise
L'Hydre noire
Messages : 2646
Membre du mois : 31
Célébrité : ft. Travis Fimmel
Maison : Salfalaise
Caractère : ♦ Têtu ♦ Brave♦ Téméraire ♦ Loyal ♦ Mauvais perdant ♦ Spontané ♦ Orgueilleux ♦ Observateur ♦ Imprévisible ♦ Stratège ♦
L'Hydre noire
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin    [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin  EmptyLun 11 Fév - 22:41

Un Premier Matin
Things Forbidden Have a Secret Charm.



Le fer-né me racontait son histoire, et m'en apprenait un peu plus sur le mode de pensée des fer-nés. Je posais tranquillement ma question, demandant un éclaircissement sur une expression des Iles de Fer. Le marin sortit de sa léthargie, et répondit à ma question pour me l'expliquer.

- "Pour ainsi dire, vous avez payez le fer-prix pour me capturer ?"

Je n'aimais guère cette vision guerrière prônant le vol et la violence à des fins purement personnelles et capricieuses. Mais je comprenais mieux le comportement des fer-nés, usant de leurs épées contre n'importe qui. Le marin continua de parler, prononçant une phrase qui rimait comme un défie. J'avais bien du mal à savoir à qui il s'adressait réellement, car j'avais ne sentiment de ne pas être véritablement la cible. Il expliqua ensuite ses motivations, son foyer, la vengeance, l'honneur de sa maison, l'ambition. Des motivations assez classiques sans être dénuées d’intérêts. Son regard bleu était toujours fixé dans le miens, me rendant par moments un peu anxieuse, notamment avec la suite. Le fer-né semblait extrêmement motivé à l'idée d'avoir une descendance célèbre, et une vengeance. Durant une brève seconde, quelques frissons traversèrent mon corps en entendant son désir de descendance. Je détournais les yeux quelques instants, le temps de reprendre contenance.

Pourtant, l'ambiance se s'améliora pas. Le fer-né entreprit une sorte de monologue dans lequel il expliquait brièvement la fin du monde. Son discours était tout bonnement glaçant d'angoisse. Je n'avais jamais rien entendu d'aussi affreux, horrible et insupportable. Il avait si simplement récité une sorte d'histoire ou de prophétie racontant la fin atroce de l'humanité à travers la guerre, le désespoir et les catastrophes naturelles. J'étais quelque peu figée par son récit jusqu'à-ce que stupide fer-né ne se mette à rire. Je ne trouvais pas cela drôle du tout, et j'en étais presque fâchée. Je le regardais d'un air très fortement désapprobateur.

- "Une histoire ? On dirait une horrible prophétie destinée à nous démoraliser. Ne racontez plus jamais une telle histoire. Jamais." dis-je en insistant sur le dernier mot.

Je resserrais la fourrure autour de mes épaules, tentant vainement d'essayer de faire passer les idées noires que le fer-né m'avait transmit avec son histoire de désastres. Je trouvais bien horrible l'idée que nous puissions tous mourir un jour dans une monde chaotique dominé par la guerre, s'effondrant dans l'obscurité la plus totale, tandis que la mer recouvrirait les terres. Un récit catastrophe destiné à effrayer les foules. Je n'aimais guère le regard plissé et mystérieux du fer-né, comme s'il cherchait à se moquer de moi.



 
(c) sweet.lips


Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin    [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin  EmptyMer 13 Fév - 1:36

Un premier matinLa pensée de cette femme n'était pas sans intérêt, bien qu'elle n'arrivait pas à comprendre pourquoi et comment réellement nous autres fer-nés vivions pour vivre et mourir tout en cherchant à faire de cette existence la plus glorieuse qui fut un jour pour l'un des nôtres. Il y avait bien trop de questionnements, beaucoup trop d'aspect de nos civilisation que nous n'étions peut-être pas nous même prêt à accepter de remettre en cause. En ce qui me concerne j'étais déjà un archétype soucieux de ne pas voir sombrer mon peuple dans l'oubli ni de le voir poursuivre cette façon d'entrevoir notre monde d'une manière aussi chaotique. Et pourtant ? Pouvions nous renier jusqu'au nom de notre dieu et les préceptes, la croyance que nous portions dans une dévotion bornée, aveugle et qui malgré tout était une raison de vivre ? Non.

Les lèvres entrouvertes étaient prêtes à répondre à n'importe quelle parole provenant de la bouche de son interlocutrice. Au lieu de ça, c'est un sifflement qui s'extirpa dans l'air. En réfléchissant moi même à la question j'avais depuis longtemps admis au sein de mon esprit que je faisais entièrement partie de cette idée que les peuples de Westeros nous donnaient pour justifier eux aussi leurs crimes. Si nous avions été jadis des hommes libres, aujourd'hui nous étions devenu des voleurs condamner à mourir. Encore fallait-il que nous ayons goûter à cette soit disant liberté au départ de toutes choses. Je me ravisais laissant ma hargne se contenir pour des événements plus enclin à son utilité. Je soutenais son regard plongeant dans ces sphères qui lui servaient à regarder le monde comme on lui avait apprit tout comme moi à le voir avant de reprendre. « Le pillage, les massacres, le meurtre, c'est le seul choix qui s'offrait à nous. Nous combattons c'est ainsi que nous vivons et c'est ainsi que nous mourrons. » Ponctuais-je d'un œil inquisiteur sur sa personne observant la froideur des embruns raffermir ses traits comme pour y voir l'espace d'un instant que nous étions dans la bonne direction. Plus nous voguions dans la direction désigné plus le temps clément se faisait de moins en moins présent.

J'écoutais silencieusement ce qui semblait tarauder l'esprit d'une fillette à qui on lui déclarait gravement, « si tu n'es pas sage, l’œil du kraken viendra te prendre dans ton sommeil et t'emporter aux confins du monde. »C'était peu commun et pourtant cela rythmait ma vie de bien des façons différentes. « C'est difficile de démêler le vrai du faux... » Ce n'était pas chose aisée en effet. Qui croire ? Les hommes d'équipages ? Les vieilles matrones et leurs histoires faisant peur aux enfants? L'enjolivement passionné des ivrognes voulant se faire quelques pièces sur un personnage marquant de leur temps ? Je n'y prêtais guère attention, le peu qui remontait à mes oreilles me faisait éclater de rire et servait à engranger une renommée aussi cinglante que le vent. Je soufflais écarquillant les yeux cherchant vainement à répondre le plus justement possible. « Chaque histoire a une part de vérité. Les miennes parlent des expéditions que j'ai mené de mes victoires comme de mes échecs. On ne prêtait pas tant d'attention si je n'avais pas fais mes preuves sur l'océan. En revanche... » J’esquissais un sourire à cette moindre pensée tout aussi ridicule que je ne saurais dire quel impertinent avait il prononcé un jour ces mots. « Lyle est un géant. Il a tué des centaines de continentaux et il dévore les enfants ! » Exprimais-je en prenant la voix d'un pauvre manant effrayé par sa propre petit histoire insignifiante. Je détournais les yeux ricanant quelques instants. « La dernière partie est fausse. » Laissais-je sous entendre. « Les gens aiment toujours en rajouter et pourtant... On peut sentir la peur qu'inspire un fer-né autour de lui. » Précisément c'était de ça que je me nourrissais à l'époque et peut-être bien encore. La peur de l'inconnu, la peur de connaître un homme de son vivant inspirant autant d'effroi sans prendre en considération la démesure des paroles de tous ces gens. « Aussi terrifiés comme si ils voyaient leur propre mort. » Murmurais-je à son oreille avant de m'éloigner de sa tête brune. « Ceux connaissant la vérité n'ont pas besoin d'en parler. Quoique la plupart sont morts maintenant. »
 




« The world is changing and we must change with it. »



Dernière édition par Lyle Salfalaise le Mar 26 Fév - 18:23, édité 1 fois
Lyle Salfalaise

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Salfalaise.
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyle Salfalaise
L'Hydre noire
Messages : 2646
Membre du mois : 31
Célébrité : ft. Travis Fimmel
Maison : Salfalaise
Caractère : ♦ Têtu ♦ Brave♦ Téméraire ♦ Loyal ♦ Mauvais perdant ♦ Spontané ♦ Orgueilleux ♦ Observateur ♦ Imprévisible ♦ Stratège ♦
L'Hydre noire
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin    [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin  EmptyVen 22 Fév - 21:48

Un Premier Matin
Things Forbidden Have a Secret Charm.



Les fourrures fermement maintenu autour de mes épaules, j'observais le fer-né les lèvres entrouvertes, prêtes à réagir à n'importe laquelle de mes paroles. Un sifflement s'échappa de ses lèvres, s'envolant dans l'air. Le marin soutenait mon regard, plongeant ses iris bleus dans les miens. Il reprit la parole, explicitant encore une fois le mode de vie des fer-nés. Ces hommes des mers, avides de combats et de richesses combattaient chaque jour de leur vie. N'étaient-ils pas épuisés ? N'aspiraient-ils à rien d'autre ?

- "N'est-ce pas éreintant de combattre toute sa vie ? N'avez-vous pas l'impression de passer à côté de pleins d'autres choses ?" dis-je en observant le marin dont le regard était toujours posé sur moi.

J'écoutais le marin, son histoire effrayante et sa réponse. Il était toujours aussi calme, tandis que j'étais inquiétée par son conte pour enfants, récit d'une atroce fin des temps. Il reprit la parole, parlant de ses propres histoires, ses aventures retranscrites sous forme d'histoires passant d'un homme à l'autre les soirs de beuveries. Il ne termina pas sa phrase, esquissant un sourire d'un air pensif. L'espace d'un instant, je me demandais ce qui pouvait bien traverser l'esprit du fer-né. La réponse arriva rapidement, et le fer-né me surprit un court instant. Il avait pris la voix d'un vieil homme, certainement pauvre, crédule et couard. Je restais quelques secondes sans comprendre, digérant l'information. Un géant ? Dévoreur d'enfants ? Je comprenais l'imitation exagérée du fer-né, et trouvais cela légèrement comique, m'arrachant même un bref sourire. Le Salfalaise avait assez de talent, je devais le reconnaître. Il détourna les yeux quelques instants, puis commenta la dernière partie de sa petite histoire. Sa réaction me vola un nouveau rictus moqueur, après tout, le fer-né avait oser le comparer à demi-mot à un géant.

Je me calmais doucement lorsqu'il reprit la parole, décrivant assez justement la peur qu’inspiraient les fer-nés autour d'eux. Le Salfalaise murmura à mon oreille avant de s'éloigner de ma tête. J'étais légèrement mal à l'aise de cette soudaine proximité ajouté aux dernières phrases du guerrier. Je haussais un sourcil devant sa réflexion au sujet de ceux connaissant la vérité à son propos, ceux l'ayant véritablement rencontré.

- "Pourquoi êtes-vous si fier d'être connu comme un meurtrier ? Vous avez tué des centaines de continentaux. Je ne comprends pas... des centaines de gens doivent vouloir votre peau. Pourquoi avoir ce besoin de tuer son prochain ?"




 
(c) sweet.lips
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin    [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin  EmptyMar 26 Fév - 19:11

Un premier matin« Je me reposerais quand je serais mort. Me battre c'est la seule solution que j'ai pour récupérer ce qui m’appartiens. » J'étais convaincue de ma réponse. Elle raisonne en moi dans les tréfonds d'une caverne humide, froide, prête à accueillir les vagues d'une mer implacable pour noyer les malheureux qui s'y égarent. « J'ai fais des choix, bon ou mauvais. Quand mon heure sonnera, je ne regretterais rien. » Lançais-je en observant le regard avisé l'océan tumultueux. Du coin de l’œil j'écoutais ses dires, cette défiance fragile qui essaye vainement de ne pas comprendre pourquoi et comment le monde est régit par la guerre et le sang. Une mentalité bien trop pacifique à mon goût, celle qui semble s'être farouchement défendu dans la cabine d'un féroce capitaine ne l'était peut-être pas autant que lui même finalement. « Ce n'est pas une question de fierté. C'est avant tout une façon de faire parler. Nombreux sont ceux qui penseront être invincible sur le champ de bataille, le moral d'un soldat s'entretient autant qu'une épée. Alors ils entendront les noms des guerriers qu'ils devront affronter. Salfalaise, l'Hydre noire, le sanglant qu'importe le nom qu'ils me donnent, cela jouera un rôle dans leurs esprits et leurs agissements c'est certain. »  Ce n'était pas une chose facile à cernée, je le concevais car plus jeune je ne comprenais pas mon père à ce sujet. Se sont les actes qui font qui nous sommes. La parole doit la seconder, elle inspire les hommes mais, celle-ci pour la majorité d'entre eux peut s'oublier. « Ce n'est pas un besoin, c'est une nécessité. Croyez-vous que vos frères, des soldats, des fils de Dorne cesseront de se battre pour une vie d'esclavage et de servitude ? J'en doute fort. » Déclarais-je fermement. Parfois je me remémore Buron, le charnier que cette bataille fut. Je pensais être mort et contre toute attente j'ai survécu. Quand le soleil se dissipa peu à peu dans le ciel et s'est évanoui. Quand je serais mort et que je ne serais plus. Qui saura guider mes frères d'armes dans la nuit ? Meurtrière est la guerre qui trahit tous nos serments. Sanguinaire sera le feu de la fin des temps. J'ai traversé des contrées inconnues, j'ai vaincu la douleur et j'ai survécu. J'ai bravé la peur et j'ai lutté pour revenir de l'autre côté. La dornienne ne pouvait pas comprendre ce que j'avais vécu mais je me plaisais à voir que parfois mes paroles avaient de l'écho dans ses pensées.
 




« The world is changing and we must change with it. »

Lyle Salfalaise

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Salfalaise.
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyle Salfalaise
L'Hydre noire
Messages : 2646
Membre du mois : 31
Célébrité : ft. Travis Fimmel
Maison : Salfalaise
Caractère : ♦ Têtu ♦ Brave♦ Téméraire ♦ Loyal ♦ Mauvais perdant ♦ Spontané ♦ Orgueilleux ♦ Observateur ♦ Imprévisible ♦ Stratège ♦
L'Hydre noire
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin    [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin  EmptyMer 27 Fév - 22:21

Un Premier Matin
Things Forbidden Have a Secret Charm.



J'écoutais calmement les paroles du marin, déterminé à se battre jusqu'à sa mort. Je savais qu'une histoire de vengeance le motivait à se battre contre les siens, et je pouvais ici en voir toute l'envergure. Quelque chose dans son regard me permettait de savoir qu'il était convaincu de sa résolution, comme si ses propres mots résonnaient en lui. J'étais bien l'impression que ce fer-né était sans aucun doute bien plus profond et mystérieux que ses comparses fer-nés, plus terres à terres.

Le marin observait l'océan tandis que j'écoutais ses paroles. Il vivait sans regret, assumant ses choix tels qu'ils étaient. Je me demandais s'il lui arrivait de regarder derrière lui, surement pas ? Mais la vengeance est une histoire de passé, et non de futur. L'homme face à moi me semblait parfois trop complexe pour prendre la peine d'essayer de voir encore plus profondément en lui. Le fer-né répondit à ma question, m'assurant qu'il ne s'agissait pas de fierté. Je comprenais sans difficulté qu'il fallait impactait le moral des soldats adverses, et entretenir celui de ses propres troupes. Les soldats étaient surtout des hommes, capables de ressentir la peur et la fierté.

Le fer-né disait qu'il était nécessaire de tuer autant de soldats. Je baissais les yeux un instant en réfléchissant sa à liaison avec le peuple de Dorne. Jamais les Dorniens ne cesseraient de se battre pour une vie d'esclavage et de servitude, car nous étions insoumis.


- "C'est vrai, jamais les Dorniens n'accepteraient une vie de servitude, nous sommes un peuple fier et déterminé."

Je n'aimais pas particulièrement cette conversation, ni même l'idée que le fer-né puisse si bien user de ses mots pour me convaincre de ses arguments. J'observais quelques instants l'océan par-dessus la rambarde en bois. L'eau recouvrait l'immensité autour de nous, n'offrant aucune échappatoire.



 
(c) sweet.lips

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin    [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin  EmptyJeu 28 Fév - 17:42

Un premier matinL'avenir ne semble guère plus lumineux ici ou ailleurs. Je ne pouvais me résoudre à abandonner tout ce qui m'avaient autrefois tant fais vibrer. Le navire traçait son sillage, la coque fendant les vagues j'observais un temps de réponse écoutant distrait par le souffle du vent. Dans sa langue Dorne semblait belle et bien vivante. Alors qu'en réalité, elle avait arpenté le chemin d'un tombeau désolé parsemés d'ossements et de rapaces affamés. Dorne appartenait dans un sens au passé, son futur lui était tout aussi incertain que la subsistance de notre mode de vie et de fonctionnement aux Îles de Fer. Nous autres fer-nés n'acceptions pas aisément l'échec, j'étais le premier à ne pas admettre qu'il fallait parfois s'avouer vaincu lors d'une bataille. Moat Cailin m'avait enseigné au moins ça, la vie de mes hommes à l'époque avait aussi peu de valeur quand était-il aujourd'hui ? « Vous feriez mieux d'oublier Dorne pour le moment. Vous n'allez pas dans cette direction de toute façon. » Répliquais-je en sachant que peu importe les mots employés elle ne pouvait se résoudre d'y songer.

C'était un premier matin, l'un de ceux qui rappelaient le changement d'un climat certain. Je n'avais que trop peu de réponses à lui donner. Quelques conseils tout au plus à tenter veinement d'essayer. « Vous allez attraper froid. » Lâchais-je en me redressant dans une posture qui me permettait d’apercevoir la silhouette des reliefs d'une terre à laquelle je m'étais glorieusement confronté. Je réajustais sans cesse les pans de mon armure et sans attendre la réplique, sans répondre à cette détermination ébranlée je retournais vaquer à mes occupations. Il y avait encore tant à faire et avec le Tigre je n'en avais pas encore finis. J'étais loin de penser qu'un jour je serais prêt à rentrer, les dernières missives envoyées attendaient des réponses et elles ne sauraient tarder. Ce que l'Empereur commande, il l'obtiendra d'une façon ou d'une autre je n'étais qu'un pion de plus sur l'échiquier. Dans ma débâcle j'oscillais d'entreprendre une bouffée d'air empreint d’amertume et de cette saveur subtile d’éphémère liberté.
[/color]
 




« The world is changing and we must change with it. »

Lyle Salfalaise

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Salfalaise.
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyle Salfalaise
L'Hydre noire
Messages : 2646
Membre du mois : 31
Célébrité : ft. Travis Fimmel
Maison : Salfalaise
Caractère : ♦ Têtu ♦ Brave♦ Téméraire ♦ Loyal ♦ Mauvais perdant ♦ Spontané ♦ Orgueilleux ♦ Observateur ♦ Imprévisible ♦ Stratège ♦
L'Hydre noire
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin    [Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin  Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Tour VI - Terminé ] Un Premier Matin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Dorne-
Sauter vers: