Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Les 10 jeux vidéo indispensables pour bien ...
Voir le deal

Lyderik Mortensen
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyVen 2 Nov - 20:45

Lyderik Mortensen
Tigre ou Dragon, à la toute fin seul l’Élu survivra



   
Rorik Mortensen ▪▪ père et défunt roi Tara Mortensen ▪▪ mère et défunte reine Iselda Mortensen (née Ubrok) ▪▪ défunte épouse et princesse Andala Mortensen ▪▪ défunte fille et princesse



Par le feu et les tempêtes"

Année de naissance ▪▪ -34
Nom de naissance ▪▪ Lyderik Mortensen
Ville de naissance ▪▪ Lorath
Royaume de naissance ▪▪ Essos

Situation matrimoniale ▪▪ Veuf
Royaume servi actuellement ▪▪ celui de Lorath
Titre / rôle au sein du royaume ▪▪ Roi
Positionnement politique actuel ▪▪ Je suis pour la neutralité pour le moment

Avatar ▪▪ Alexander Dreymon
Crédit ▪▪ Hollywood spy

▪▪ Stratège ▪▪ Ripailleur ▪▪ Courageux ▪▪ Colérique ▪▪ Loyal ▪▪ Jaloux ▪▪


    


-230 ▪▪ arrivée sur l’île de Lorath d'une flotte étrangère venue du Nord. Son capitaine Erik Mortensen séduit Elyris, la fille du souverain valyrien qui règne sur cette île. Ayant su réformer la flotte de Lorath et en faire une protection du front nord des Possessions, il est autorisé à épouser Erylis et lui donne trois enfants. A la mort du souverain, Erik devient Prince consort et Erylis princesse.-170 ▪▪ A leur mort, l'influence de Lorath s'est étendue aux côtes d'Essos et commence à faire de l'ombre aux Valyriens du continent. Le Fléau achève de disloquer cet empire qui les muselait. Rorik, leur fils se proclame alors Roi de Lorath. La dynastie des Mortensen succède à celle des Valyriens dans le royaume insulaire. Ce qui n'est guère du goût des héritiers survivants de l'ancien empire-34 ▪▪ naissance du Prince Lyderik -14 ▪▪ premier raid de Pirates mercenaires venus  de Tyrosh sur Lorath. La flotte de Tyrosh est repoussée par le Roi RorikAn - 2 ▪▪ Rorik et son fils partent en  campagne pour soutenir l'effort de Novros qui résiste à la tentative d'annexion du Tigre. Avec leur petite flotte ils harcèlent les navires de Volantis pour faire diversion et diviser ses forces armée. Le Roi Rorik envoie son fils à terre avec une phalange de soldats, d'habiles archers qui viendront prêter main forte à la dernière cité continentale résistant aux ambitions du Valyrien. Le siège tiendra mais Rorik, ne voulant pas repartir sans son fils, s'attardera trop sur les côtes d'Essos et se fera encercler par les forces navales de Volantis An -1 ▪▪ Lyderik a trouvé sa première gloire sur les remparts de la cité libre de Novros et aussi l'amour, puisqu'il épouse Iselda, la fille du Primat de la Cité. Hélas, le cortège de retour ne retrouve pas les navires loriens  et Lyderik apprend que son père est captif du Tigre An 0 ▪▪ le Tigre de Volantis met à feu et à sang tout Essos pour faire plier Novros et Qohor. Lorath résiste aussi contre les attaques navales qui rendent tout commerce avec le continent impossible.An 0 mois 3 ▪▪ Lyderik apprend la mort de son père en captivité de la façon la plus horrible qui soit. Après six ans aux mains de ses bourreaux, le Roi a succombé et le Tigre a envoyé sa tête dans un sac en guise d'ultimatum: "Rends moi Lorath ou vous finirez tous comme votre Roi" An 0 mois 8 ▪▪ Harcelé par la flotte de Volantis, Lorath se meurt, assiégée par toutes ses côtes, encerclée, elle est affamée et Lyderik est devenu l'héritier d'un royaume famélique. On le surnomme par dérision "le Roi des Os" An 0 mois 10 ▪▪ Iselda accouche d'une petite fille qu'elle prénomme Andala en hommage aux premiers hommes. Dans cette tragédie, Lyrderik veut voir en la naissance de sa fille un signe d'espoir An 0 mois 11 ▪▪ Par loyauté et pour tenter de secourir sa fille, le Primat de Novros mobilise une armée et appelle au soulèvement en dehors des terres de son fief. L'effet escompté est obtenu et le Tigre relâche  sa main de fer sur l'île pour aller écraser ces vermines rebelles. Hélas, cela arrivera trop tard pour sauver Iselda et Andala. Affaiblies elles meurent d'une épidémie qui décime les survivants de Lorath An 0 mois 12▪▪ Ne voyant plus aucun espoir pour lui et les siens, Lyderik se résout à mourir par le feu en incendiant le légendaire Palais du Labyrinthe afin qu'il ne tombe pas aux mains du Tigre. Alors qu'il s'apprête à se jeter dans le brasier pour rejoindre son amour et leur fille, une violente tempête s'abat sur l'île et éteint l'incendie, détruisant également la moitié des navires de Volantis assiégeant la ville suppliciée. Les Lorathiens y voient un signe divin et le nomment à ce jour le fils du feu et  des tempêtes. Les retranchés retrouvent un sursaut d'énergie, hésitant entre se battre jusqu'à la mort ou mettre à profit la pagaille que la tempête à jeté dans les rangs ennemis   An 1 mois 1▪▪ Finalement, Lyderik prend la décision d'embarquer dans un navire pour permettre à la population survivante de monter à bord de deux autres navires qu'il devra défendre de la flotte ennemie. Il prévoit de se donner la mort par noyade une fois les derniers Lorathiens  en lieu sûr MOIS 8▪▪ Arrivant en vue de la baie de la Néra, Lyderik se jette dans les flots tumultueux pour rejoindre dans la mort son aimée et leur fille Mais il est repêché par une sorte de Leviathan qui va cracher son corps dans l'embouchure du fleuve. C'est du moins  ce que racontent avoir vu les survivants embarqués sur les trois navires, mais il est bien connus que les peuples d'Essos, et particulièrement les insulaires de Lorath sont superstitieux et prompts à croire à ce serpent de mer crachant du feu. Croyance ou légende, qui est pourtant partagée par d'autres peuples insulaires au delà d'Essos. C'est en tout cas, ce que semble attester ce pendentif  qui orne le cou de Lyderik et qu'il tient de son père qui le tenait lui-même de son grand-père, passant ainsi de génération en génération depuis que les Mortensen existent   An 1 mois 5 ▪▪ Après avoir craché toute l'eau de la mer, avoir marché le long de la Nera le voilà arrivant au pied d'une forteresse autour de laquelle semble camper une armée. Il a pu éviter bien des mauvaises rencontres car il n'a à présent plus rien de royal, mais tout d'un mendiant pouilleux.





Salut moi c'est Matt. J'ai connu BC via par un membre (Myria). Le grand plus de BC, c'est à mon avis son univers et ses plumes. Par contre je ne suis pas fan de des formulaires stratégiques. Si 7/7 signifie que je peux passer tous les jours, je pense que ma présence sera au minimum de 2/7. Si 7/7 signifie que je peux rp tous les jours, mon activité sera au minimum de 2/7. J'ai un mot à rajouter et c'est Merci de m'avoir permis de faire la fiche de Lyd. Enfin, je confirme avoir bien lu le règlement.


Dernière édition par Lyderik Mortensen le Jeu 6 Déc - 0:06, édité 19 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyVen 2 Nov - 20:49

La guerre commence à toucher la totalité des royaumes... Etes-vous partisan de l'unification de Westeros par l'Empire ou les Puissances Centrales, ou plutôt attaché à l'indépendance de votre Royaume? Pourquoi?


Hmm comment dire ? Je ne sais pas exactement ce qui a poussé mon ancêtre à venir du nord pour accoster cette belle île qu'était Lorath, mais je sais que mon grand père, mon père et moi ensuite, nous sommes battus pour lui donner un peu plus d'indépendance face aux Valyriens, tout d'abord, puis ensuite, pour empêcher que cette île ne tombent aux mains du Tigre de Volantis. Cette île dévastée reste mon royaume et j'espère bien la faire revivre un jour donc si je n'ai pas voulu qu'elle tombe sous le joug des Valyriens ou du Tigre, je ne vais certainement pas accepter qu'elle devienne une possession de qui que ce soit, Empire ou forces centrales. Donc je suis plutôt attaché à l'indépendance de mon royaume, si petit  et détruit soit-il. Enfin, ça, c'est ce que je vous dirais probablement si j'avais le moindre souvenir de ce qui m'est arrivé et de qui je suis.



"Par le Feu et les Tempêtes"



~Rivage du Royaume de Lorath  Été de l'An - 24~

Vêtu d'une simple pante et d'une chemise de lin, le petit garçon dévalait la pente de la dune dont le sable chauffé par le soleil d'été brûlait ses pieds nus. Le vent jouait dans sa longue tignasse foncée. Il leva son regard vers le ciel. Des mouettes rieuses battaient le flanc de la falaise à l'est de la plage. Tout en bas, son père, Rorik, l'attendait, une main sur la hanche et l'autre jamais loin de la garde de son épée. Lyderick vit son père détourner le regard de la descente de son rejeton pour le porter vers la mer, stoppa net sa course dans le sable et mit sa main en visière. Il distingua deux voiles blanches et bleu à l'horizon. Ils étaient de retour! L'enfant reprit sa course effrénée sur la pente de la dune. Ses jambes nerveuses accélèrent encore et en quelques secondes elles le portèrent aux côtés de son Roi. Silencieux et grave, son visage fixait à présent la proue des deux navires ornées d'un buste de dragon effrayant. Les yeux d'azur du Prince brillaient de la même fierté que ceux de Rorik. Ils étaient de retour! En retrait, quelques cavaliers attendaient les ordres royaux. Bientôt, les esquifs à fond semi-plat s'approchèrent du rivage et les premiers guerriers sautèrent à l'eau. Tous portaient barbes et moustaches à la différence des autres peuples valyriens qui préféraient la plupart du temps se montrer imberbes. Tous arboraient sur leurs cuirasse un dragon des Mers à l'instar de leur souverain. Ils prirent bientôt pied sur le rivage et même mouillés par l'eau salée, ils avaient fière allure et imposaient crainte et respect.

Un homme se détacha et vint s'agenouiller devant Rorik.

- Mon Roi, nous avons exploré les contours d'Essos d'Est en Ouest et du Nord au Sud selon vos souhaits. Et commercé quand cela était possible ...

- Alrik, je n'en doute pas, sinon vous ne seriez pas rentrés ! Relève-toi mon ami! répondit Rorik en ouvrant largement ses bras pour donner l'accolade à son fidèle Capitaine. Tu me feras un rapport devant le Conseil des Sages. Nous avons des cartes stratégiques à mettre à jour. poursuivit le Roi de Lorath.

Puis se tournant vers le garçon qui conservait une mine sérieuse, le monarque poursuivit:

- Lyderik y assistera. Il est temps qu'il apprenne tous les aspects de sa charge à venir.

Alrik hocha solennellement la tête puis donna une bourrade affectueuse à l'enfant.

- Tu as encore grandis en mon absence, Lyderik ! Quand donc t'arrêteras-tu ? Si tu continues à ce rythme, Lorath sera surnommée l'Île des Géants !

L'enfant se précipita dans les bras d'Alrik.

- Mon oncle ! Je suis si heureux de vous revoir ! Quant à vous, vous avez encore forci, il me semble.

Le Roi éclata de rire et intervint.

- C'est vrai que tu as pris du tonneau, mon frère ! On m'avait pourtant dit que la vie en mer rend les guerriers plus émaciés ... Quant à Lyderik, je pense qu'il tient sa taille élancée de son sang valyrien, mais ne te leurre pas. Il a également la vigueur du Nord en lui !

- Ahh la vie en mer est frugale, il est vrai. Mais elle a été cette fois largement compensée par les prodigalités des côtes d'Essos. Nous avons pu commercer de façon très lucrative avec nombre de ports. Et encore ne sommes nous pas entrés dans les terres jusqu'aux comptoirs fluviaux.


Le Roi passa sa main dans sa barbe et plissa les yeux en arborant un air réfléchi.

- Cela viendra, Alric, mais nous devons ménager la susceptibilité des concurrents et des Continentaux.

Le Roi se doutait que la nouvelle force navale qu'ils représentaient ferait de l'ombre à d'autres marins pillards ou mercenaires mais aussi aux puissantes Cités qui s'entre déchiraient sur le continent.

- Notre ambre et notre noir basalte si précieux, nos joyaux sont pourtant très appréciés des armuriers et joailliers d'Essos, mon Roi. Ils en sont grands consommateurs pour forger et ciseler des merveilles.

- Sans doute mon frère, mais nous devons avant tout nous assurer par des traités que ces "merveilles" ne se retournent pas un jour contre nous. Nous en parlerons au Conseil, mais ce soir ce sera fête dans toute l'île pour célébrer le retour de nos guerriers !


=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=


~Au large du Royaume de Lorath  Automne de l'An - 14~

Les cornes retentirent à l'aube d'un jour brumeux, réveillant tout le Palais et la Garnison. Tout le long de la côté de Lorath les flambeaux d'alerte s'étaient allumés. Une flotte nombreuse approchait et les guetteurs scrutaient avec anxiété l'horizon encore nimbé d'un halo vaporeux. Les brumes d'automne étaient traîtresses pour les marins et les insulaires.
Mais il ne pouvait y avoir de doute. Le vaisseau posté au large avait tiré deux dizaines de flèches enflammées et chacune symbolisait un navire qui avait pénétré dans les eaux de Lorath sans autorisation, rompant ainsi le traité de commerce et de non agression. Les navires Lorathiens mouillant dans les rades Est et Ouest étaient déjà sur le pied de guerre et faisaient route pour prendre la flotte des envahisseurs en tenaille. Leur appartenance ne demeura pas très longtemps secrète tandis que se dissipaient les brouillards matinaux, mais la flotte de Lorath engagea le combat avant que les insulaires restés à terre pussent seulement distinguer les marques redoutées de Tyrosh qui ornaient les voiles ennemies.

Sur la terre ferme, le branle-bas de combat avait aussi sonné et toute la population de la côte affluait au Palais du Labyrinthe pour trouvait refuge derrière ses mystérieux remparts. Seuls les pêcheurs de nacre refusaient de quitter leurs villages et leurs ateliers, déterminés à se battre pour sauver ce qu'ils avaient mis une vie à bâtir et leur permettait de faire vivre leur famille depuis des générations. Ils furent aux premières loges pour assister aux premiers échanges entre les belligérants. Malgré les recommandations du Conseil, Lyderik avait rallié la troupe terrestre et se tenait sur la plage à la tête de la cavalerie et des fantassins prêts à en découdre pour défendre les artisans et les pêcheurs accrochés à leurs modestes possessions. Bien que le jeune Prince regrettât profondément de ne pas être au large sur le navire royal pour combattre au côté de son père avec la flotte de Lorath, il prenait la mission que ce dernier lui avait assigné très à cœur et était prêt à verser son sang pour l'honorer. Et même au delà des attentes du Roi qui lui avait ordonné de défendre le Palais avec la garnison.

Au large, la bataille faisait rage et l'horizon d'abord laiteux avait viré à l'orangé à la faveur des navires incendiés des deux camps. A bord des vaisseaux, on pouvait entendre les cris d'agonie ou de désespoir s'échappant des flots parsemés de débris de bois, de cadavres qui ne tardaient pas à couler rapidement à pic ou de blessés qui luttaient contre la noyade. Le cliquetis métallique des lames s'entrechoquant ne parvenait pas jusqu'aux oreilles des hommes postés sur le rivage pas plus que les cris des mourants et des blessés, mais sur le théâtre de la bataille navale l'enfer s'incarnait. De la plage les soldats ne pouvaient voir que les incendies et les navires éperonnés qui prenaient l'eau et gîtaient dangereusement. Lorsque le courant ramena les premiers esquifs venus s'échouer, Lyderik organisa le tri et le sauvetage. On faisait prisonniers les ennemis et on secourait les défenseurs de Lorath.

Les premiers arboraient différents écussons, preuve de leurs vocations de mercenaires et le Prince dût user de toute son autorité pour retenir ses hommes de les achever à coups de hache ou d'épée. Certains montraient encore une velléité de combat et provoquèrent quelques escarmouches. Tout ce qui pouvait être récupéré devait l'être scrupuleusement car Lyderik le savait, la flotte de Lorath subissait elle aussi de lourdes pertes dans cette bataille et si les prises de guerre pouvaient un peu compenser ces pertes, il ne fallait pas s'en priver. Certains mercenaires ne comptaient pas renoncer facilement aux promesses de pillage que leur offrait Lorath et se battirent avec la rage du désespoir sur la plage. Le Prince tua pour la première fois durant cette confrontation. Il tua un homme pour défendre sa vie et la liberté de son peuple. La saveur métallique du sang ennemi lui giclant au visage s'imprima en lui et s'il en ressentit honte et dégoût il n'en laissa rien paraître aux siens. Il venait de prendre une vie, pour la première fois, mais ce n'était que la première d'une longue liste à venir, il en était conscient. Il venait d'avoir vingt ans. A cet âge, nombre de guerriers avait déjà pris beaucoup de vies, mais les Lorathiens étaient fondamentalement pacifiques quand on ne venait pas les agresser ou entraver leurs projets. En ce jour, Lyderik sentit obscurément que son sang ancestral venait de parler et que sa nature guerrière s'était éveillée bien malgré lui. Ses ancêtres paternels ne venaient-ils pas d'un lointain nord ou chaque jour était un combat sur la mort ?

Des clameurs de joie et de fierté s'élevèrent bientôt du rivage. Les vaisseaux de Tyrosh avaient changé de cap et prenaient le large. Non sans laisser dans leur sillage mort et dévastation. Bien qu'il n'eût pas le cœur de la tempérer, Lyderik ne partageait pas la liesse de ses soldats. Son regard sombre se portait sur la ligne d'horizon avec consternation. La moitié de la flotte de Lorath était anéantie, sombrant pèle-mêle avec les vaisseaux détruits du Tigre. Les deux tiers des équipages étaient morts. Ce raid venu d'une autre île laisserait une blessure profonde dans l'armée du Labyrinthe et il faudrait du temps pour armer de nouveaux navires et reconstituer les défenses navales de l'Île. D'autres ennemis mettraient sans doute à profit cette faiblesse pour lancer d'autres attaques. L'avenir du royaume dont il était l'héritier par sa mère et sa grand mère s'annonçait plus qu'incertain.

=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=


~Au large d'Essos, printemps de l'An - 2~

Cependant, Lorath vécut plusieurs années dans une paix fébrile, à la faveur des guerres incessantes que se livraient les autres Cités continentales. Des années mises à profit pour engranger richesses et tisser des liens commerciaux selon les opportunités de la guerre, les lois de l'offre et de la demande. Tyrosh, ayant sans doute goûté trop amèrement le contact avec la flotte héritée des hommes du Nord, ne revint pas au contact. D'autres ennemis aux visages et appartenances diverses s'essayèrent cependant, en vain, à conquérir et annexer Lorath. Chaque cité voyait en ce royaume insulaire une enclave préservée des conflits mais aussi un possible poste avancé concurrençant d'autres ports plus exposés aux invasions venues de l’intérieur du continent. La flotte de Lorath pouvait aussi être un atout pour une expansion vers Westros pour qui s'en rendrait maître. Lyderik était devenu au fil des batailles un atout aux côtés de son père et le roi Rorik lui avait confié la défense de l'Île pendant qu'il sillonnait la mer Grelotte jusqu'à la pointe de Braavos pour établir de nouveaux traités commerciaux avec ceux des belligérants qui en avaient besoin. Malgré les affrontements incessants contre nombre d'assaillants pétris d'ambition, Lorath tenait bon et acquit bientôt la réputation d'un bastion retranché de liberté qui narguait le continent, île inviolable qui ne pouvait être foulée que par les Lorathiens ou leurs alliés.

Mais c'était sans compter sur l'émergence d'un nouveau pouvoir, celui des Tigres. Faction qui trouvait ses soutiens à Braavos contre celle des Éléphants. Un nouveau nom semait la terreur sur le continent. On le surnommait le Tigre de Volantis. En réalité il se nommait Cleitos Caradeon et avait bien d'autres ambitions que d'annexer Lorath et durant les années qui suivirent, il mit Essos à feu et à sang, faisant le siège de toutes les Cités qui refusaient son hégémonie. Lys, Tyrosh puis Myr tombèrent les premières car les plus proches des coups de griffes sanglantes du fauve. Rien ne semblait pouvoir arrêter la course effrénée du Tigre. Braavos dût à son tour ployer l'échine malgré son statut particulier et il eût peu de difficultés à prendre Pentos déjà éprouvée par une guerre récente avec la cité sans esclaves. Seules trois dernières Cités demeuraient libres: Quohor la Cité des Immaculés qui avaient résisté aux Dothrakis, Norvos, ville située au carrefour des voies commerciales qui traversaient le continent d'est en ouest et du sud au nord, bien que de petite taille et ayant un petit contingent militaire mais dotée de remparts réputés imprenables, et enfin Lorath qui s'était repliée sur elle-même par nécessité, n'ouvrant plus guère son port qu'aux navires  Braavos de temps en temps.

Parallèlement à ses explorations commerciales, Rorik mit à profit les guerres intestines entre les Cités continentales et celui qui se présentait comme le nouveau tyran d'Essos pour initier plusieurs réformes. Il entreprit de renforcer sa flotte et commanda des travaux souterrains à l’intérieur du Palais. Une rénovation secrète du Labyrinthe faite à grand coût et dont les plans étaient jalousement gardés. L'entraînement martial devint aussi terriblement exigeant et une armée de métier digne de ce nom fut formée. La conscription s'étendit. Elle incluait presque tous les hommes en âge et en état de se battre. Chacun devait un jour sur deux à son entraînement et tous les habitants de Lorath se rationnèrent pour permettre d'engranger des réserves de nourriture permettant de tenir un siège extrêmement long. Lorath se préparait au pire avec ses simples moyens insulaires. Le Roi avait confié la mise en oeuvre de ces différents projets à son héritier, Lyderik.

Mais la soif de pouvoir insatiable du Tigre se répandait comme une légende dans chaque port où accostait le Roi Rorik, et ce dernier qui avait hérité de ses ancêtres du Nord un caractère bouillonnant et épris de liberté, ne comptait pas attendre que le Tigre de Volantis vienne assiéger Lorath ou priver son royaume de tout commerce avec les autres Cités. Une fois qu'il estima être prêt et avoir assuré le sort de ses sujets en cas de siège, il prit la mer avec un tiers de sa nouvelle flotte pour un projet plus offensif que le simple échange de marchandises et se mit à harceler celle de Volantis mais aussi les navires de commerce des sept cités que le Tyran avait soumises. Cette fois, Lyderik, qui venait de fêter  trente ans et était devenu un guerrier accompli était du voyage et vivait sa première razzia navale. Les Slanghaven des Lorathiens plus légers et rapides que les lourds vaisseaux des marchants surgissaient avec fulgurance. Les Lorathiens pillaient sans vergogne les précieuses cargaisons, faisaient au passage quelques prisonniers mais se gardaient de tuer inutilement des équipages natifs des cités soumises. Les prises étaient transférées dans une partie des esquifs et repartaient vers Lorath, croisant en chemin la relève de navires fraîchement armés partis de leur île natale.

Ce stratagème dura un temps. Le temps que le Tigre détourne l'attention de Quohor qu'il assiégeait et rugisse en direction de son ennemi déclaré. Bientôt les navires marchands furent escortés de vaisseaux de guerre volantiens et les vraies hostilités débutèrent. C'est dans ce contexte d'une grande âpreté que le jeune Lyderik prit la mesure de sa charge. Lui-même devenu un combattant émérite, il ne lui manquait que les batailles hors frontières pour devenir un vrai guerrier. L'année qui allait suivre comblerait ses craintes comme ses attentes au delà de ce qu'il avait imaginé. Rorik changea de stratégie et scinda sa flotte en trois partie. L'une gardait Lorath, la seconde se tenait au large de Braavos à l'affût d'éventuels navires à piller et la troisième fit voile vers la baie qui donnait accès au continent et à la route de Norvos. Un choix qui visait à protéger son Royaume, tout en continuant de harceler celui qui voulait devenir le nouvel empereur d'Essos et devait permettre aux Lorathiens de venir en soutien de potentiels alliés commerciaux et militaires, les résistants de Norvos.

Il débarqua son fils avec une colonne de cavaliers et de fantassins, tous archers émérites, en leur donnant pour mission de rallier la cité encore libre. Un défi qui devait aussi mettre à l'épreuve Lyderik dans sa légitimité de chef de guerre et héritier. Puis le Roi positionna ses navires au large de la baie, prêt à donner renfort à ceux qui sillonnaient la pointe de Braavos tout en restant vigilant au retour du Prince. Mais la route fut longue est semée d'embûches jusqu'à Norvos. C'était une chose de défier les navires marchands du Tigre aux côtés de son royal père et c'en était une autre de mener une phalange de archers à cheval sur les terres infestées de soldats volantiens.

Le courage, la capacité à commander et les talents de tacticien de Lyderik furent mis à rude épreuve. Le terrain très découvert jusqu'à Norvos offrait peu de possibilités pour progresser discrètement et affronter une armée numériquement supérieure aurait été suicidaire. Lyderik opta pour la progression nocturne. La journée son escouade se terrait dans des grottes ou des replis de terrain avec interdiction d'allumer le moindre feu. Les hommes apprirent à manger viande crue et cueillette, ce qui mit leur estomac d'insulaire à mal le temps de s'adapter. La nuit, ils avançaient à la faveur de l'obscurité se guidant aux étoiles en bons marins qu'ils étaient. Ils s'offrirent même le luxe de quelques embuscades aux dépens de groupes d'ennemis isolés. Mais les nuits sans lune rendaient impossible le cheminement et il leur fallut plusieurs mois pour atteindre Norvos. Ils n'étaient qu'à quelques lieues à cheval lorsqu'ils aperçurent les lumières de la cité fortifiée. Mais le jour allait bientôt se lever. Lyderik pesa le pour et le contre après avoir réuni ses hommes-lige et prit la décision de galoper à brides abattues vers les murs de Norvos. "Ils verront mieux à nos faces si nous sommes des ennemis ou des amis" assura-t-il à ses hommes.

C'était certes vrai. Tout comme il était douteux que les habitants de la Cité laissent entrer des inconnus en pleine nuit par temps de guerre. Mais c'était aussi terriblement risqué car si on leur refusait l'entrée, ce qui était possible étant donné leur mine de mercenaires, acquise au fil de leurs pérégrinations, ils pouvaient se faire massacrer au pied des remparts. Le Prince envoya donc un groupe d'éclaireurs déguisés en paysans pour apprécier la situation. Les hommes revinrent sans encombre et firent un compte rendu rassurant. Aucune troupe du Tigre ne campait à proximité de Norvos hormis en amont de la rivière mais ils semblaient désœuvrés et sans préparatifs, comme s'ils attendaient du renfort ou des ordres. Il y vit une opportunité à saisir, loin de se douter que le Tigre était en fait occupé à de ravager la partie de la flotte de Lorath située au large de Braavos.

- Si ces soldats du Tigre  sont désœuvrés et attendent du renfort, nous arrivons à point nommé pour aider Norvos à tenir pour la suite. Déclara-t-il à ses soldats. En selle messieurs ! A charge pour moi de les convaincre que nous sommes du bon côté de la guerre!

=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=

~Aux Portes de Norvos, début de l'été de l'An - 1~

Si l'arrivée des cavaliers de Lorath passa un moment inaperçue aux yeux de la troupe de Volantis, elle fit forte impression aux guetteurs de Norvos et à leur Primat qui s'était précipité sur les remparts avec quelques membres du gouvernement, tous dans leurs beaux atours. Evidemment leur prestance tranchait quelque peu avec l'allure des guerriers qui se pressaient sous leurs murs. Vivant de la façon la plus spartiate et se nourrissant comme des bêtes, les Lorathiens avaient tout de sauvages poussiéreux et hirsutes. Lorsqu'il brandit l'étendard de Lorath Lyderik n'eut droit qu'à une réponse circonspecte du haut des remparts. Un dialogue improbable s'engagea entre le Primat et le Prince.

- Ne seriez-vous pas des mercenaires de Tyrosh engagés par le Tigre pour nous massacrer ?

Le sourcil relevé, le Prince échangea quelques regards incrédules avec ses lieutenants .

- Certes non, votre Grandeur, je suis Lyderik Mortensen, prince de Lorath ! Le Roi Rorik m'envoie vous prêter main forte en signe bonne volonté et de soutien !


- Oui, ou bien vous êtes de Tyrosh et vous avez volé la bannière de Lorath en massacrant un de ses navires. Croyez-vous que j'ignore que le Tigre se bat en mer avec les Labyrinthiens ?  Vous êtes bien trop pouilleux pour être des Lorathiens. Je connais ce peuple !


Lyderik éclata de rire et rétorqua:

- On ne prend pas si facilement la bannière de Lorath, voyons ! Vous auriez l'air tout aussi pouilleux si vous aviez chevauché de nuit durant des semaines en ne vous nourrissant que de viande crue et de baies. Nous n'avons pas toujours eu une rivière à disposition pour nous baigner et actuellement la plus proche est tenue par vos ennemis qui sont aussi les nôtres. Choisissez, votre Grandeur, entre des alliés pouilleux ou pas d'alliés du tout. Mais choisissez vite car d'ici peu nous serons des alliés morts.

Un murmure d'indignation parcourut les remparts. Toujours assis sur son cheval, Lyderik ajouta avec un rictus moqueur.

- Par ailleurs, vous êtes diablement imprudents. Si nous étions des Tyroshiens, nos flèches vous aurez déjà criblés, vous et cette gente damoiselle qui est à vos côtés. Et je ne parle pas du danger de vous exposer ainsi sur vos remparts alors que l'ennemi n'est qu'à quelques lieues. D'ailleurs un de leurs éclaireurs vous a certainement déjà repérés et nous avec. De plus ils attendent des renforts pour vous assiéger.

- Votre insolence est aussi suffocante que l'odeur que vous devez dégager, Sire ! répondit soudain une voix féminine. Père connait Lorath pour y avoir fait quelques voyages. Il fût l'invité du Roi Erik !

Lyderik, amusé, esquissa une courbette sur son cheval et répliqua avec ironie.


- Mes hommages, gente Dame. Eh bien, il fut l'invité de mon grand père ! Dois-je décrire la vaisselle ornée de nacre, de corail et d'ambre dans laquelle nous régalons nos invités ? Dois-je évoquer la soie des draps tissés par nos nymphes des mûriers ? Dois-je enfin parler du serpent noir sculpté dans la roche volcanique qui orne le tombeau de mes ancêtres à l'entrée du labyrinthe ? Où dois-je chanter les louanges de la beauté de ma grand-mère Elyris ? Me laisserez-vous périr à vos portes, pouilleux et affamé ou m'accorderez vous la chance de me tremper nu dans un baquet d'eau ?


Une exclamation outrée s'éleva en haut des remparts et Lyderik eut un sourire un rien narquois en constatant que la jeune rouspéteuse avait le feu aux joues. Il sauta à bas de son cheval et écarta les mains de son épée et de son carquois.

- Je suis même prêt à déposer les armes pour me baigner, si cela vous sied ! ajouta-t-il.

Des rires secouèrent les rangs des Lorathiens.

- Fort bien, déposez vos armes à l'entrée de la tour de garde et laissez mes gens mener vos chevaux aux écuries. Quant à vous tous, vous vous baignerez dans la cour avant d'être reçus par le conseil. consentit la jeune dame avec une pointe d'agacement dans la voix.

Lyderik fut lavé, récuré, vêtu et parfumé avant de rencontrer le Grand Conseil de Norvos le soir même. Il dut attendre plusieurs jours, en revanche, avant de croiser la jeune fille qui l'avait houspillé du haut des remparts. Mais les événements qui suivirent ne leur laissèrent guère le temps de dissiper la tension qui demeura donc, bien qu'évoluant dans une autre direction. Au fil des jours, Iselda Ubrok eut toute latitude pour observer le pouilleux qui l'avait raillé et, de ses observations, naquirent bien malgré elle des sentiments dérangeants. Sentiments dont Lyderik ne sut rien tout d'abord, trop occupé qu'il était à organiser la résistance au siège que Volantis venait de déclencher à quelques jets de pierre de la cité. Fort heureusement, les remparts étaient très forts et réputés imprenables. Mais le Prince savait combien le Tigre aimait ce genre de défi. A moins de lui infliger une cuisante défaite, il ne renoncerait pas avant l'hiver. Et même rien ne disait qu'il reculerait à ce moment là. Les hivers à Norvos n'étaient pas aussi froids qu'à Lorath.

Le jeune guerrier tentait donc d'harmoniser et de rationaliser au mieux la défense des troupes de Norvos avec celle de ses archers. Les arcs longs pouvaient tenir les troupes ennemies à distance mais étaient sans effets contre les projectiles et autres catapultes dont les officiers de manœuvre ennemis étaient hors de portée des flèches. C'était ce qui l'inquiétait le plus et contre cela, Norvos n'avait aucune parade. Il se creusait la tête jour et nuit pour trouver une solution car nul doute n'était permis, le Tigre disposait d'un tel arsenal. C'était une question de temps pour qu'il l'achemine dans la campagne de Norvos et détruise les remparts légendaires. Ainsi était-il une nuit de plus, éveillé sur sa couche, fixant le plafond sans se douter que dans l'autre aile du palais, une âme aussi tourmentée que la sienne peinait à trouver le sommeil pour une toute autre raison.

=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=

~Iselda  milieu de l'été de l'An - 1~


Son énervement, la chaleur étouffante qui régnait le forcèrent à se lever et à aller prendre l'air sur les remparts. Accoudé dans l'ombre d'un créneau, il réfléchissait lorsqu'il perçut une ombre. Sa main se porta d'instinct sur le pommeau d'ambre de son épée qu'il dégaina avec promptitude pour la pointer en direction ... d'Iselda.

- Que diable faites-vous là à une heure pareille ? Vous auriez pu vous faire tuer ... S'exclama-t-il en rengainant sa lame, le visage sévère.

- Oui, par vous ! Et je peux vous retourner la question ! Je prenais simplement l'air.
Se défendit-elle.

- La situation nécessitait une réponse rapide ... Je cherche des solutions ... Ah vraiment ? Vous prenez l'air au beau milieu de la nuit et ... Dans vos vêtements de nuit ... C'est très inconvenant ! chuchota-t-il l'air faussement outré tout en s'attardant ostensiblement sur les courbes que la cotonnade ne masquait pas vraiment à la lueur des torches.

- Vous cherchez des solutions pour me tuer ? Charmant ... Heu, dois-je vous faire remarquer que vous êtes vous même dans vos vêtements de nuit. Rétorqua-t-elle en le dévisageant de la tête aux pieds.

- Certes pas! Pourquoi voudrai-je vous tuer ? C'est vous qui vouliez me laisser mourir dehors ... Je ne pensais pas vous croiser! Rhooo mais vous êtes insupportable! Et mettez vos yeux ailleurs !

- La situation nécessitait une réponse rapide. Reprit Iselda avec un petit rire moqueur. Vous étiez environné de mouches ! Un bain s'imposait. Et pour votre gouverne, sachez que je promène mes yeux aux endroits adéquats! Contrairement à vous, espèce de cuistre!

- Pensez-vous sérieusement qu'un guerrier qui va de bataille en bataille est courtisé par les papillons et les abeilles ? Mais c'est que vous êtes une gamine effrontée ! poursuivit le guerrier en avançant les deux mains sur les hanches et un sourire de plus en plus ironique aux lèvres.

- Non, en effet
admit-elle avec gravité. Je vous ai méjugé et je vous dois des excuses. Je n'ai pas peur, vous savez ... De ce qui va advenir ... je ne suis pas effrontée. J'estime qu'une femme a le droit d'avoir un avis.

- N'en parlons plus, vous êtes toute excusée... Je devais être laid à faire peur ce jour-là... Vous devriez, pourtant, avoir peur. répliqua Lyderik de plus en plus amusé par la tournure que prenait la conversation. Je veux dire pour le Tigre ... Il a sept armées derrière lui. Bien plus d'hommes et d'armement que nous ne pourrions en réunir même si les trois cités restées libres s'alliaient... Vraiment ? Un avis ? Et quel est votre avis ?

- Oui, je veux dire non, vous ne me faisiez pas peur mais, oui vous êtes très laid. Mais le Tigre mène plusieurs guerres de front. Cela l'affaiblit, le divise. Et gardez vos distances, je vous prie. Pesta Iselda à voix basse en reculant d'un pas.

- Cela ne nous sauvera pas. Ses machines de guerre vont détruire les murs de Norvos, si nous ne trouvons pas de contre mesure. Peut-être que je devrais m'exhiber sur les remparts et essayer de l'effrayer avec ma laideur. Mes distances ? Mais c'est vous qui êtes venue me rejoindre !

-  Hmm cela pourrait effectivement fonctionner mais qu'adviendra-t-il quand vous serez tué ? Construisons une machine équivalente aux siennes ... Vous rejoindre ? Vous vous flattez, Prince Lyderik. Je ne suis pas comme vos fréquentations ...

- Un trébuchet ? Et nous lancerions quoi ? Les pierres de la forteresse ? Non, ce qu'il faudrait c'est l'empêcher de s'en servir, mais les tirs des arcs ne vont pas assez loin. Si je meurs vous serez débarrassé d'un invité laid qui attire les mouches. Que savez-vous de mes fréquentations ?


- Alors construisons un plus grand arc ! Mais que vous êtes sot ! Nous avons besoin de votre savoir au sujet des arcs ... Vos fréquentations à la taverne sont sans nul doute très peu recommandables pour vous laisser à penser qu'une femme puisse vous rejoindre en pleine nuit dans une tenue légère ...


- Oui, bien sûr, mon savoir au sujet des arcs ... Ou avais-je la tête ! Un plus grand quoi ? Qu'avez-vous dit ? Mais comment savez-vous que je vais à la taverne ?

- Un plus grand arc ! Etes-vous sourd ? Tous les hommes vont à la taverne !

- Un plus grand arc ... Mais c'est ... Vous êtes extraordinaire Dame Iselda ! S'exclama le Prince en posant ses deux mains sur les épaules de la jeune fille. Même si ce n'est pas bien de m'espionner !

Iselda eut un sourire matois et répondit:

- Vous en doutiez ? Je ne vous espionne pas.

- Non, j'ai toujours su que vous étiez extraordinairement suffisante et autoritaire, et ...

Lyderik fit un pas de côté avant de poursuivre

- Aveugle aussi ou alors avec un extraordinaire mauvais goût en matière ...


- En matière ?

- En matière d'hommes !

Les yeux de Lyderic brillaient d'excitation et d'espoir.

- Mais je vais le faire construire votre grand arc ... Enfin non, ce sera plutôt une arbalète géante. Il faut que j'aille y réfléchir ... A un endroit où je peux réfléchir ... Merci merci Dame Iselda ! Répondit-il en s'éloignant.

- Espèce de rustre! Que savez-vous de mon goût en matière d'hommes ? Mais où courrez-vous si vite ? Vous avez peur que mon père vous fasse écarteler pour votre conduite envers moi ?

Lyderik se ravisa et fit volte face pour lui voler un baiser.

- Maintenant, oui ! Mais je dois aller  travailler à la construction de cette arme. Vous êtes absolument extraordinaire Iselda !


=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=°=

~ Amour, Gloire &  Descente aux Enfers~ Années 0 à 1

La cité de Norvos tint le siège et l'arbalète géante atteignit plusieurs des machines de siège diaboliques de Volantis. Le Tigre lassé de s'user les griffes sur les remparts, se trouva une autre proie bien plus aisée à supplicier. Il retourna ses forces contre les autres rebelles et encercla la flotte de Rorik  après en avoir anéanti une partie au large de Braavos. Entre temps, le Prince Lyderik prit pour épouse une jeune fille au caractère bien trempé. Le Primat consentit avec joie au mariage de sa fille Iselda avec celui qui était venu au secours de Norvos. Un traité commercial et militaire scella les relations entre les deux Cités tandis que l'union des deux jeunes gens scellait deux famille par un lien encore plus fort. Mais le bonheur fut entaché par la nouvelle de la débâcle de la flotte lorathienne et de la capture de Rorik. Après avoir vainement tenté de faire libérer son père, le Prince fit ce que tout héritier devait faire: il prit en main le destin de son peuple en attendant le retour du souverain aimé.

La fureur du Tigre, peut-être provoquée par le rôle de Lyderik dans la libération de Norvos, ne s'en tint pas là. Après avoir capturé le Roi de Lorath il décida d'éradiquer jusqu'à son royaume et fit voile vers l'Île des labyrinthiens. Empêchant tout commerce avec Essos, il pensait affamer les insulaires. La stratégie fut payante, même si cela lui prit beaucoup plus de temps que prévu. Lorath avait fait ses provisions sous l'égide de son Roi. Pour briser le moral des retranchés, le Tigre fit une offrande sanglante à Lyderik qui s'en était retourné dans son île avec sa toute jeune épouse . Il lui envoya  la tête de son père qu'il venait d'exécuter. Cette perte affecta grandement le peuple et plus encore le Prince qui, naturellement d'un caractère espiègle et chaleureux, devint sombre et mélancolique. Pour autant, il ne céda pas un pouce de terrain au Tigre durant plusieurs années. Maintes fois ce dernier tenta des avancées le long des côtes de Lorath, puis des percées dans les terres pour assiéger le Labyrinthe. En vain. Chaque fois il était obligé de renoncer et de retourner à son blocus maritime.

Cependant, cela finit par avoir raison des dernière ressources de l'Île et les Lorathiens, peuple si courageux et fort, n'étaient plus que des ombres faméliques mais encore assez fières pour ne pas se rendre. Lyderik s'efforçait de garder la tête haute, bien qu'il fut accablé d'avoir conduit son épouse aimée dans ce guet-apens mortel et d'être incapable de sauver son peuple et sa famille. Il connut la joie, tragique en de telles circonstances, d'être père quelques jours. Le bel espoir qu'il voulait y voir s'éteignit avec la mort des deux êtres qu'il chérissait le plus. La brève accalmie produite par l'entrée en guerre de Norvos contre Volantis arriva trop tard pour sauver Iselda et Andala leur fille de quelques jours. Elles périrent dans une épidémie qui décima la population affaiblie par les privations. Lorath agonisait. Lyderik sombra dans la folie et préféra incendier le Labyrinthe et ses trésors légendaires plutôt que de les voir tomber aux mains du Tigre de Volantis. Alors qu'il s'apprêtait à sauter dans les flammes, un violent orage éclata et éteignit l'incendie, n'épargnant pas non plus la flotte de Volantis, il se transforma en tempête et détruisit une partie des navires engagés. Les Lorathiens y virent un signe divin et le nommèrent à ce jour le "fils du feu et des tempêtes".

Pris d'un dernier sursaut de conscience, le "Roi des Os", comme ses ennemis le surnommaient dramatiquement, résolut de faire embarquer les survivants sur trois vaisseaux épargné dans une petite rade de l'autre côté de l'île. Ils prirent la mer dans l'espoir de gagner Westeros. Finalement, Lyderik prit la décision d'embarquer lui aussi sur un navire pour permettre à la population survivante de monter à bord de deux autres navires qu'il devrait défendre de la flotte ennemie. Il prévoyait de se donner la mort par noyade une fois les derniers Lorathiens  en lieu sûr et tint parole. Arrivant en vue de la baie de la Néra, il se jeta dans les flots tumultueux pour rejoindre dans la mort son aimée et leur fille. Mais il fut repêché par une sorte de Leviathan qui recracha son corps dans l'embouchure du fleuve.

C'est du moins  ce que racontèrent avoir vu les survivants embarqués sur les trois navires, mais il était bien connu que les peuples d'Essos, et particulièrement les insulaires de Lorath étaient superstitieux et prompts à croire à ce serpent de mer crachant du feu. Croyance ou légende, qui était aussi partagée par d'autres peuples insulaires au delà d'Essos. C'est en tout cas, ce que semblait attester ce pendentif qui ornait le cou de Lyderik et qu'il tenait de son père qui le tenait lui-même de son grand-père, passant ainsi de génération en génération depuis que les Mortensen existaient. Un symbole qui ornait également le blason des Mortensen. Après avoir craché toute l'eau de la mer, avoir marché le long de la Nera il arriva au pied d'une forteresse autour de laquelle semblait camper une armée. Il avait pu éviter bien des mauvaises rencontres car il n'avait à présent plus rien de royal, mais tout d'un mendiant pouilleux qui ne possédait rien. Lorsqu'il s'écroula de fatigue sur une berge de la Nera, il ignorait qu'il venait de tomber au pied de Pierremoutier, dans un autre conflit, dans un autre guet-apens .


C'était un homme à moitié fou et amnésique qui gisait dans la vase du fleuve. Avant ses vingt ans, il n'avait jamais connu autre chose que cette île et la mer Grelotte qui lui sert d'écrin. Il avait grandis sur Lorath. Il avait aimé sur Lorath, à en mourir, y avait fondé sa famille, et le Tigre la lui avait prise. Il avait régné sur Lorath comme son père et son grand père avant lui. Et cela aussi il le lui avait pris. Le Tigre lui avait tout pris, jusqu'à la mémoire, jusqu'au souvenir de son passé, son identité. Roi sans royaume, sans armée, sans avenir. Un homme qui avait préféré brûler son palais que de le laisser tomber aux mains d'un tyran, préféré condamner les survivants de son peuple à l'exil plutôt qu'à l'esclavage. Qui avait préféré mourir noyé que de vivre sans espoir. Un amnésique qui avait préféré brûler dans son cœur jusqu'au souvenir des êtres chers pour ne pas trop souffrir. Ses ancêtres venaient du Nord sur des navires dragons et chantaient haut et fort, courraient les jupons. Il était comme le léviathan qui l'avait sauvé, endormi sous l'onde qui le berçait, mais quand viendrait le moment, il se souviendrait et déchaînerait sa vengeance. Alors le Tigre n'aurait nul endroit pour se cacher, ni en Westeros, ni en Essos. Il périrait par le feu et par la tempête.  

 


Les codes de validation

BOTTIN
Code:
Alexander Dreymon est <a href="/t4899-lyderik-mortensen#135608"><span class="Gp_Etranger">Lyderik Mortensen</span></a>
RECENCEMENT
Code:
<span class="Gp_Etranger">Lyderik Mortensen</span> - je suis fidèle à mon souverain - Roi - <a href="/t4899-lyderik-mortensen#135608">Personnage inventé</a>
LIEU
Code:
<a href="/u532"><span class="Gp_Etranger">Lyderik Mortensen</span></a> se trouve à <span class="GP_ Conflans">Pierremoutier</span>


Dernière édition par Lyderik Mortensen le Jeu 6 Déc - 0:09, édité 45 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyVen 2 Nov - 20:51

Bienvenue à toi ! Beau choix de vava !

Je suis curieuse d'en apprendre plus sur ton personnage ! Lyderik Mortensen   581244339
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyVen 2 Nov - 20:54

Merci Heda !

Je crois qu'on devrait RP prochainement ensemble haha!
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyVen 2 Nov - 20:59

Oh, j'ai hâte de voir ça !

Tu me rends très curieuse !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyVen 2 Nov - 21:26

Bienvenue parmi nous petit étranger!

Bonne chance avec ta fichette.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyVen 2 Nov - 21:31

Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche ! Lyderik Mortensen   1698932253


“Loyalty means I am down with you whether you are wrong or right, but I will tell you when you are wrong and help you get it right.”



Spoiler:
 
Garlan Goldwyne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser / Capitaine dans la cavalerie impériale
Âge du Personnage: 26 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Garlan Goldwyne
Par-delà le cap !
Messages : 6666
Membre du mois : 244
Célébrité : Joshua Sasse
Maison : Goldwyne
Caractère : Loyal ♠ Rancunier ♠ Blasé ♠ Téméraire ♠Juste ♠ Têtu ♠ Galant ♠ Méfiant
Par-delà le cap !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyVen 2 Nov - 22:19

UN Essossiennnnnnnnnn !!Bienvenueee !!



La Truite Argentée



Lyderik Mortensen   Lysara
Cadeau:
 
Lysara Tully

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse des Rivières et des Collines
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Lysara Tully
♛La Truite Argentée♛
Messages : 3838
Membre du mois : 112
Célébrité : Eleanor Tomlinson
Maison : Tully
Caractère : Intelligente ▪▪ Maladroite ▪▪ Dévouée à sa famille ▪▪ Lunatique ▪▪ Persuasive ▪▪ Orgueilleuse ▪▪ Curieuse
♛La Truite Argentée♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyVen 2 Nov - 22:36

bienvenue sur le forum !




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30685
Membre du mois : 394
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptySam 3 Nov - 0:11

Bienvenue parmi nous !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptySam 3 Nov - 2:07

Merci, vous êtes tous très gentils.

Mais je crains que cela ne soit qu'un vœu pieux, en effet j'ai voulu relire le règlement pour être certain et j'ai constaté que j'avais contrevenu au règlement par excès de fougue (c'est tout moi). Il fallait demander la permission de faire un DC, même inventé (je croyais qu'on ne ne devait demander que si c'était un prédéfini, grave erreur) et je viens donc de le faire. En attendant le verdict, je suspens la rédaction de cette fiche.

Merci en tout cas de votre ré-accueil
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptySam 3 Nov - 18:39

Coucou !

Il faut effectivement faire une demande au préalable avant de pouvoir faire un DC, PV ou pas ^^.
Je te laisse récupérer les éléments de ta fiche et j'archiverais le sujet, histoire que tout soit bien fait dans les règles !


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 5054
Membre du mois : 45
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
Lyderik Mortensen   Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptySam 3 Nov - 23:42

Merci Gareth et encore désolé pour le dérangement.

J'ai récupéré les éléments de ma fiche et tu peux donc archiver.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptySam 1 Déc - 17:53

Re-Bienvenue à toi avec ce DC, Beron !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptySam 1 Déc - 18:47

Re-bienvenue Lyderik Smile
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyDim 2 Déc - 2:37

Merci à vous deux !

Je crois que j'ai fini. Plus qu'à attendre le verdict et les corrections ! Smile
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyLun 3 Déc - 12:14

Me voilà donc!


Ta fiche est très bonne, comme la première!

Un petit bug temporel que tu peux pas forcément deviner:
- En -20 le Tigre est encore à sécuriser le sud du continent, les premières villes à être attaquées sont dans son environnement proche, il n'a pas les moyens d'aller si loin. En revanche tu peux aisément remplacer sa menace à cette date par une autre, les guerres se sont multipliées là bas! Il conquiert les cités ennemies surtout entre -10 à aujourd'hui. Et il n'est devenu l'ennemi numéro que deux 2 ans, avant ça, toutes les cités se foutaient simplement sur la tête les unes des autres. Dans les intrigues, il ne monte et ne prend majoritairement les villes qu'entre -2 et maintenant; avant on en parle très peu, voire pas du tout.

Autrement c'est top !




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30685
Membre du mois : 394
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyLun 3 Déc - 14:27

Re-bienvenue Lyderik Mortensen   2310158611 Bon courage pour ta fichounette Lyderik Mortensen   1484214221
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyLun 3 Déc - 21:26

Rebienvenue Lyderik Mortensen   2896906054
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyMar 4 Déc - 21:20

Merci à vous trois !

Torrhen, j'ai modifié le bug temporel. J'espère que c'est plus cohérent et que je n'ai rien oublié. S'il faut modifier encore, je suis toute ouïe.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyMar 4 Déc - 21:58

Re bienvenu sur le fo Beron !
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyMar 4 Déc - 22:13

Merci à toi Yoren !

Je n'ai pas oublié que tu fus le premier à m'offrir un rp ici. J'espère que nous en aurons encore beaucoup d'autres que ce soit avec Beron ou peut-être Lyderik! ;)
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyMar 4 Déc - 23:33

Bienvenue Lyderik !

Et oui, te voilà validé(e) ! La classe hein ! Mais ne te repose pas sur tes lauriers trop vite, aussi confortables soient-ils, car il y reste encore quelques lieux à visiter, et dans lesquels tu dois poster. Nous t'avons fait une petite liste ci-dessous qui n'est pas exhaustive, mais qui t'indique les sujets les plus importants que tu dois aller voir absolument.  

▪▪ Demander un rang
▪▪ Verrouiller et Déplacer vos Sujets
▪▪ Créer des zones de jeu
▪▪ Démarche pour faire un scénario
▪▪ Les Chroniques du Cyvosse  ▪▪
▪▪ Le Cyvosse
▪▪ Demandes de liens  
▪▪ Demandes de rps  
▪▪ Section des corbeaux  
▪▪ Avoir un journal intime  
▪▪ Discuter dans le flood  
▪▪ S'amuser dans les jeux
▪▪  Participer aux animations du forum ▪▪
▪▪ Signaler une absence ou un ralentissement ▪▪
▪▪ Présentation du staff ▪▪
▪▪ Poser une question ▪▪
▪▪ Se situer dans la chronologie de BC ▪▪
▪▪ Lire les nouveautés de la semaine ▪▪
▪▪





N'envoyez de mps sous ce compte que pour notre jeu des trônes
Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 12978
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyMer 5 Déc - 23:00

Merci Cyvosse pour la validation !

Je vais faire bon usage de tous ces liens.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   EmptyLun 10 Déc - 13:23

Hihi, DC validé, bienvenue avec ce nouveau perso !




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2043
Membre du mois : 27
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Lyderik Mortensen    Lyderik Mortensen   Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Lyderik Mortensen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Chroniques de l'ère de luttes :: Présentations des personnages :: Les fiches validées :: Fiches validées des membres disparus-
Sauter vers: