Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Réduction sur la console Nintendo Switch Lite
196.29 €
Voir le deal

Au clair de lune [Flashback - Terminé]
MessageSujet: Au clair de lune [Flashback - Terminé]   Au clair de lune [Flashback - Terminé] EmptyVen 27 Avr - 15:12

AU CLAIR DE LUNE


Hautjardin n’est pas une cité sans risque la nuit. Kevan en est bien conscient après toutes ces années à arpenter les différentes ruelles et à écouter les bruits qui couraient. La capitale du Bief n’est toutefois pas comparable avec les différents bourgs et hameaux qui constituent des relais bienvenus pour les voyageurs mais aussi des cibles aisées pour les bandits de grand chemin. Les quelques torches présentes ici et là sur les murs empierrés ne font guère le poids face au danger qui peut s’immiscer dans l’obscurité. Le Bieffois fait toujours preuve d’une extrême vigilance lorsqu’il s’aventure quelque part alors que les rues sont désertes.

Le Connétable des armées du Bief, aisément reconnaissable avec son armure, surprend une conversation pour le moins engagée aux écuries du château. Le jeune officier général sort ainsi de sa routine pour se faire plus attentif. Il rejoignait les écuries comme à son habitude certains soirs à des heures  tardives. Les ouvertures nombreuses, le ciel clair et la lune scintillante permettent au cavalier de se figurer la scène. Deux hommes avec une jeune fille. Un homme assez robuste doté d’une barbe grisonnante et d’une voix de bûcheron. Un autre homme plus jeune mais dont l’âge reste difficile à déterminer. Il tenait dans sa main une bourse et la secouait avec un air idiot.

« Tu penses nous berner comme ça parce que tu sers la Reine ? Je veux ce que tu me dois : mes pièces sonnantes et trébuchantes…sinon j’ai trouvé quelqu’un qui le fera pour toi mais ne s’arrêtera pas là en ce qui te concerne. »


 L’homme le plus âgé est peut-être d’extraction noble. Mais il est difficile d’en être certain à cette distance. La porte en bois se referme juste devant l’équidé de Kevan qui peut désormais accorder plus d’attention à la scène en se rapprochant.  Il distingue alors la suivante de Tricia, sa belle-sœur.

« A ton avis, qu’est-ce qui se passera quand la Reine saura ce que tu fais ? Tu te retrouveras dans la rue… »


« Pardonnez mon intrusion, il serait fâcheux qu’un désaccord perdure dans les écuries du château. Je peux peut-être vous aider ? »



« Prince ! On a consenti à des prêts qu’elle n’est pas à même de rembourser et je n’imagine pas ce qu’elle pourrait faire auprès de la Reine si elle est capable de nous tromper ainsi…Alors pour ne pas faire d’esclandre, nous comptions simplement lui donner une leçon. »


Kevan ignore de ce qu’il en est réellement. Il s’oriente vers Wylla, qu’il ne connaît que très peu, s’attendant à la voir répondre. C’est bien le type de situation déplaisante qui l’agace lorsqu’il rentre aussi tard le soir.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au clair de lune [Flashback - Terminé]   Au clair de lune [Flashback - Terminé] EmptyVen 27 Avr - 21:09

Je repoussai mes cheveux en arrière avant de défaire ma tresse pour la refaire avec soin et la laisser retomber dans mon dos avant de finir ma reprise avec soin. Je confiai le lavage de la robe de la reine aux lavandière avant de faire craquer mon dos avec attention. Ah ! Ça faisait du bien ! Je pris tranquillement un gobelet de vin et le sirotai avec lenteur, profitant du reste des pichets des nobles. J’éclatai de rire quand Erik arriva pour attraper au vol la fleur de mon corsage et il déposa un baiser sur ma joue. Je posai mon gobelet pour l’enlacer et nicher ma tête dans son cou. Il me sourit et défit ma tresse pour passer ses mains dans mes cheveux. Il captura tendrement mes lèvres un instant et les relâcha. Il me demanda si j’avais pus régler la dette. Dette que j’avais contracté pour lui, il avait eut besoin d’un achat urgent, et j’avais fais le prêt pour lui. Il m’avait donné tout la sommes qu’il fallait remboursé dés qu’il avait put et m’avait juré que c’était la dernière fois. Ce n’était pas une sommes très importantes, mais assez pour qu’avec nos salaires nous ayons besoin d’un prêt. Je me dégageai de ses bras et il me laissa partir avec un sourire avant de revenir me capturer dans ses bras et me promis encore une fois qu’il ne le ferait plus jamais. Il glissa une fleur à mon corsage, une petite tulipe, un bourgeon encore.

Je le serrai contre moi avant de le laisser partir et de sortir. Il faisait nuit c’était agréable. Je m’étirai une nouvelle fois en baillant. J’entendis un bruit de pas je me retournai et fronçai les sourcils en reconnaissant les deux hommes. Qu’est ce qu’ils venaient faire ici ? J’avais réglé l’emprunt ! Et j’avais recomptai sept fois les pièces pour en être sûre. Alors qu’est ce qu’ils voulaient ?

En moins de temps qu’il ne fallait pour le dire je me retrouvai dans une discussion houleuse devant les écuries. Je secouai la tête furieuse en répétant que j’avais tout payé ainsi que les quelques pièces d’intérêts en plus. Et ils voulaient me faire croire que ce n’était pas assez ?! Je fronçai les sourcils d’avantage en refusant tout net malgré ce qu’ils me disaient. Non mais ! Je savais compter et puis quoi encore. Et l’autre qui me saisissait et qui voulait me tirer. Je sursautai et me tournai vers l’homme qui venait d’arriver. Je tordis violemment mon poignet pour me dégager de l’emprise de l’homme et fit une révérence au prince. Et l’autre qui mentait comme un arracheur de dents !

« Mais tu as finis de mentir ? Tu m’as accordé un prêt ! Que je t’ai remboursé au dernier sous. Et que je sous servante de la reine ou non ne te regarde pas ! Laisse ma maîtresse en dehors de cela ! Mon prince, je peux vous assurer que j’ai remboursé ces personnes, et avec les intérêts ! Ce n’est pas parce que je suis une servante que je ne sais pas compter ! J’ai rendu ce qu’on m’a prêté ! »

Je pouvais être très gentille et très douce avec mes maîtres, mais avec les autres serviteurs, et les autres personnes qui étaient mon égal, j’avais mon franc parlé et mon assurance. Je ne mentais pas ! Je posai mes poings sur mes hanches et relevai le menton.

« Et quand à ta manière de t’arranger, tu peux oublier ! Je ne suis pas une catin ! »

On les connaissait ces filous. Ils avaient leur réputations et leur manière de faire. L’autre, je le devinai plus que je ne le vis, devient rouge de colère et s’avança d’un air menaçant, je restai bien droite à le défier du regard. Oserait-il vraiment s’en prendre à moi devant le prince ? Surtout que je ne mentais pas. Eux oui.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au clair de lune [Flashback - Terminé]   Au clair de lune [Flashback - Terminé] EmptySam 28 Avr - 11:49

Il se serait bien passé de tout ceci. Il est difficile de donner raison à l’un ou à l’autre sans provoquer des risques de représailles. Si Kevan donne raison à la jeune Wylla, un des deux hommes possiblement noble pourrait ne pas apprécier qu’une servante pèse davantage qu’un seigneur. D’un autre côté, si il donne raison aux deux hommes, les conséquences seraient directes pour elle et la grogne des habitants pourrait croître au cœur même du royaume de Mern. Comme si la question n’était pas suffisamment ardue, il fallait que le barbu prenne la parole pour que cette affaire devienne bien plus personnelle pour Kevan.

« Prince, si je puis me permettre, vous êtes aussi familier des maisons closes alors vous pouvez bien comprendre qu’en échange d’une certaine somme non remboursée, nous sommes en droit d’attendre quelque chose. En plus, elle n’est pas correctement apprêtée, elle ne cesse de mentir et de nous provoquer.»


«Je…Je ne  suis en rien mêlé à ce que vous faîtes. Pour le reste, c’est votre voix contre la sienne et il me semble qu’elle n’est pas favorable à vos sollicitations. »


« Il se murmure même que tout le monde se questionne si vous avez une favorite. N’y voyez pas de la curiosité mal placée mais certains tenanciers seraient honorés de vous voir venir régulièrement… »


« Pourquoi ne demandez-vous pas réparation lors d’une séance de doléances ? Ce n’est pas mon rôle de trancher ce genre d’affaires. Je ne suis pas Maître des Lois non plus. En ce qui concerne les rumeurs, je ne peux les empêcher de se propager mais ne comptez pas sur moi pour les alimenter non plus. »


« Nous ne souhaitons pas voir la Reine, ni le Roi…Cette menteuse sera protégée et nous n’aurons pas la somme qui nous revient. »


La discussion apparaît verrouillée pour le Gardener. Il sait que la Bieffoise ne risque pas d’arrondir les angles dans ses propos alors il se prépare. La main prête à dégainer l’épée, elle reste jusqu’à présent au niveau de sa taille.

« Et si jamais cette menteuse ne mentait pas tant que cela, il s’avérerait que je permettrai l’inacceptable au sein de ce royaume. Le Roi ne peut se permettre que nous laissions faire des pratiques barbares dignes de Fer-Nés. »


« Prince, les femmes vous offrent leurs faveurs dans les maisons closes que vous fréquentez en échange de votre bourse. Elles se joueront toujours de vous…jusqu’à ce qu’un homme plus puissant vienne et vous endosserez la posture de la vermine parce que vous aurez moins à leur offrir. »


« Très bien…je préfère alors prendre ce risque messieurs. Je vous confie je l’espère suffisamment d’argent pour réparer définitivement ce désaccord. »


Que ces deux hommes prennent l’argent que le Bieffois leur offre. Il sait pertinemment que les bruits vont continuer de courir et que le Prince a payé pour la servante et qu’elle est une de ses favorites potentielles. Kevan souhaite juste rentrer au château sans aucune esclandre, sans effusion de sang.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au clair de lune [Flashback - Terminé]   Au clair de lune [Flashback - Terminé] EmptySam 28 Avr - 12:23

J’écoutai la discussion de plus en plus en colère. De quel droit mêlaient-ils le prince à cette discussion qui n’était que mensonge de leur part ! Je savais très bien les sommes empruntées et remboursées. J’avais rendue très vite ce que je devais, je n’allais pas me laisser faire ! Quitte à aller devant la reine et le roi. Je ne mentais pas. Et eux bien sûr ne voulaient pas, bien sûr : je ne mentais pas, eux oui, ils seraient punis et perdraient beaucoup plus. Mais c’était qu’il se permet de mêler la vie privée du prince à cela ! Il n’a vraiment honte de rien ce petit enfant de salaud ! Je le vis tendre sa bourse.

Plus vive que l’autre je frappai sur la mains tendu de l’homme et l’empêchais de prendre la bourse avant de me planter devant lui en levant le menton. Je ne laisserais personne payer pour moi, surtout que des bruits pourraient courir ensuite. Et ça c’était fors de question !

« T’as vraiment aucune honte ! Tu mêle ce qui te regarde pas à la discussion ! Tu veux pas aller devant le Roi et la Reine ? Mon statu n’a rien à voir avec la justice. Si j’étais une menteuse je me servirais pas la reine. T’as plus peur que une doléance t’oblige à dire la vérité que j’ai même rajouté deux pièces pour que tu vienne pas râler qu’il manque ! La doléance auprès du Roi et de la Reine t’obligerais à dire la vérité et tu te ferais punir, c’est pour ça que t’es venu après mon service ! Quand à être vêtu correctement … C’est sûr que tu préférais que je sois nue ! »

Les deux autres ne savaient pas quoi répondre, je restais droite, les poings sur mes hanches à les toiser, même si j’étais plus petite qu’eux. Ils se regardèrent, puis regardèrent le prince un instant pesant le pour et le contre de la situation. Qu’allaient-ils faire ? Malgré mon attitude je n’en menai pas large intérieurement. Le plus vieux finit par lâcher l’affaire prétextant que pour ce qu’il manquait je ne pourrais même pas remboursé en baisant cent ans. Va te faire foutre. Je les regardais partir le visage fermé et secouai la tête. Je me retournai vers le prince et fis une profonde révérence.

« Je suis confuse et je vous présente mes plus sincères excuses mon Prince … Je ne souhaitai pas que vous soyez mêlé à ça … Je peux vous jurer devant les Sept que je ne mens pas. Je suis désolée pour ces personnes, ils n’avaient pas le droit de vous inclure dans cette discussion qui ne vous concerne pas et de vous embarrasser de la sorte. »

Je fis une nouvelle révérence et baissai la tête, je sentais les sermons venir, tant pis, ce n’était pas grave. Au moins il ne s’était pas fait voler pour rien.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au clair de lune [Flashback - Terminé]   Au clair de lune [Flashback - Terminé] EmptySam 28 Avr - 23:00

Le Prince Gardener observe avec stupéfaction la servante de Tricia s’interposer entre les deux hommes et lui-même. Quelle idiotie ! Visiblement son instinct de survie n’a pas été suffisamment stimulé ce soir. Comment ferait-il pour intervenir au plus vite maintenant ? L’épée demeure à portée immédiate de sa main forte. Si le fer siffle contre les trois fourreaux, il est probable qu’elle se fasse hacher menu maintenant ! Maintenant, il devrait penser à l’éjecter de la zone de combat d’un coup de bottine en cuir sur sa croupe si jamais la situation dégénère au point que les hommes en viennent à se faire justice par eux-mêmes quoi qu’il en coûte. Après tout, ne l’aurait-elle pas mérité ? Ce n’est pas un geste digne d’un chevalier du Bief et Kevan n’y aurait pris aucun plaisir sachant qu’il lui faudrait tout de suite penser à parer une première attaque.

Une insulte fuse à l’égard de la bieffoise et le départ des deux hommes est acté. Kevan prend une posture un peu moins raide se passant une main dans ses cheveux comme pour éliminer la tension qui l’habite.

« Vous aimez vivre dangereusement…Non seulement vous faîtes appel aux mauvaises personnes mais vous auriez pu compromettre votre vie stupidement en me barrant la route. Avez-vous envie de mourir jeune ? »


Il ne s’agit pas de la sermonner sévèrement mais le Bieffois se contraint à hausser le ton. Elle prend des risques inconsidérés dans ses choix, dans ses propos et l’homme d’armes de la maison Gardener sait très bien comment cela peut terminer.

« Allons, vous n’avez pas à vous excuser. Mais, comprenez bien qu’il n’y aura pas toujours quelqu’un pour vous secourir. Mais, pourquoi n’avez-vous pas fait plutôt appel à sa Majesté la Reine ? Était-ce si urgent ? Je ne vous comprends pas…Comment est-elle avec vous ? »


Il lui paraît inconcevable que Tricia n’ait pu lui offrir son aide et qu’elle se soit rapprochée de ces hommes parce qu’elle n’avait aucune autre solution. Il reste aussi son frère, Mern, qui aurait pu être sollicité.

« Je ne vous connais pas assez pour savoir si vous mentez ou pas. Un mensonge ne saurait tout de même justifier ce qui vous pendait au nez. Ne vous excusez pas non plus pour ce qu’ils ont pu dire à mon sujet…après tout, tout homme doit savoir assumer…et faire face à la vérité. »


Le Connétable des armées ne va pas lui dresser un tableau plus imagé. Aussi bien sur les risques qu’elle encourait, que sur les turpitudes de ses soirées. Pour lui, c’est Mern le fin dépensier car une bonne partie de la solde du cadet est dilapidée en alcool et auprès des femmes. Il ne s’agissait en aucun cas d’un secret à préserver de toute manière, la servante de sa belle sœur n’est pas dupe à son âge des égarements masculins.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au clair de lune [Flashback - Terminé]   Au clair de lune [Flashback - Terminé] EmptyDim 29 Avr - 12:33

Ah ! J’avais eu raison, j’avais le droit à un sermon. Ce que je pouvais comprendre, après tout j’étais la servante de sa belle-sœur, belle-sœur qui était la reine, il pouvait bien se poser des questions. Les soupçons pouvaient être légitimes. Quand à mourir jeune … Je secouai la tête. Non, mourir n’était absolument pas dans mes options de futurs proches, même lointain en faite. Je voulais vivre avec Erik et profiter de la vie. Alors mourir pour quelques pièces, non merci, mais je ne laisserais personne prendre ma défense et vouloir rembourser des dettes qui n’existaient plus. Je ne me ferais pas acheter. C’était noble de la part du Prince de vouloir m’aider, mais je n’avais pas besoin de ça. Je secouais gentiment la tête.

« Ce n’était pas réellement pour moi l’emprunt, c’était pour un ami. Je ne voulais pas embêter Sa Majesté avec quelques petits problèmes, elle en a déjà assez. La reine est une crème, c’est une personne adorable. Ce n’était pas la peine de l’embêter pour pas grand chose. »

Je n’aimais pas beaucoup qu’on parle sur ma maîtresse qui était des plus adorable et des plus gentille avec tout le monde. Elle avait autre chose à penser et à faire que s’occuper des petits soucis d’argent d’une de ses servantes. Je fronçai un peu les sourcils tendue, pourquoi parlait-il de ma maîtresse ? Voulait-il que je la calomnie ? Il serait déçu, je pouvais dire du mal de beaucoup de lady, mais clairement aucun de ma gentille et tendre maîtresse. Je secouais à nouveau la tête.

« Mensonge ou pas, votre vie ne les concerne nullement mon prince, ils n’avaient pas à dire cela. Votre geste était noble, et je vous en remercie, mais cela vous aurait causé du tord de m’aider. Cela n’en valait vraiment pas la peine. Ils auraient put être tenté de vous faire chanté par la suite. Et dans ce cas là qu’aurais-je dis à ma maîtresse ? »

Je ne voulais pas décevoir Tricia, elle m’aurait soutenu, sans le moindre doute, mais malgré tout c’était hors de question de lui demander de l’or pour moi et mon fiancé. Non ! Mais et puis quoi encore ? Je voulais bien être gentille, mais elle me payait je n’allais pas non plus lui demander plus d’argent. C’était sûrement de la fierté très mal placé mais … Elle était là.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au clair de lune [Flashback - Terminé]   Au clair de lune [Flashback - Terminé] EmptySam 19 Mai - 20:35

Kevan est assurément un bieffois animé d’un esprit chevaleresque presque insouciant à cet âge. Il ne se détourne guère lorsque vient le moment de sonner la charge, et cela quel qu’en soient les rumeurs à son égard. Sa probité à toute épreuve est parfois soupçonnée de dissimuler quelque chose d’inattendu. Pourtant, il n’en est rien. Alors, quand il voit Wylla évoquer avec plus de détails ses préoccupations, il ne comprend pas cet excès de fierté qui aurait pu l’amener à côtoyer ces hommes d’une manière encore moins agréable. Peut-être était elle en mesure de faire face à ces deux hommes en étant seule ? Cette théorie ne prend pas réellement racine dans son esprit et délivre la preuve de la témérité de cette servante.

« Que l’emprunt soit pour vous ou pour un ami, je vous déconseille de prendre autant de risques sans prévenir au moins une personne. Promettez-moi la prochaine fois que vous risquez de croiser ce genre d’esprit malfaisant que vous informerez un homme de ma garde ? Si vous ne souhaitez pas me déranger personnellement, je vous permets bien entendu de bénéficier de la vigilance de certaines personnes que je considère de confiance et que vous ne penserez pas importuner.»


Quelle étrange personne. Elle serait prête à encourir tous les risques pour protéger les autres. Les quolibets sont pourtant inévitables pour les personnes exposées publiquement et à juste titre les seigneurs de maison noble voire les membres d’une famille royale. Kevan pense même que cette histoire n’aurait pas fait grand bruit. Tout d’abord parce qu’elle ne change guère du quotidien pour lui. Ensuite, parce qu’il serait d’ailleurs plus difficile de protéger un homme dont on ignore tout des femmes qu’il courtise. Les rumeurs fuseraient dans toutes les directions attestant de tout et de son contraire pour au final semer le doute et le discrédit…

« Vous auriez pu dire que vous avez été charmée par un jeune chevalier revenant du combat et de ces plaines bieffoises chargées de cette iode marine grisante, et qu’il a été aussi valeureux sur le foin de l’écurie…Mais, comme vous l’avez dit, tout ceci n’est qu’un mensonge. Pourtant, ces hommes nous ont quitté maintenant il y a quelques instants en sachant que nous sommes tous les deux dans cette écurie sous la nuit étoilée. Devrais-je vous fuir pour autant à toute vitesse ?...Certainement pas et je suis prêt à vous tenir compagnie sans attendre quoi que ce soit de vous parce que chaque nuit douce comme celle-ci mérite d’être vécue. Bien sûr, je ne vous ferais pas l’affront de vous payer…bien que je le fais avec d’autres dans d’autres conditions.»


Kevan s’est emporté pour démontrer dans quelle mesure il se préoccupe des éventuels ragots à son égard. Il ne les prend en aucune façon en compte et est même prêt à y faire face. L’essentiel pour lui est de demeurer fidèle à lui-même. De toute manière, il est chevalier, homme d’armes du Bief…quel reproche pourrait-on lui faire à lui et pas à un de ces frères d’armes ? Se tenant avec droiture, il entame la marche et propose à la servante de l’accompagner d’un geste de la main. Kevan n’insistera pas. Il sait que son statut princier pourrait forcer la main de la brune qui pourrait tout simplement le suivre pour ne pas le froisser dans son orgueil et dans sa fierté. Or, l’orgueil, la fierté, sont des caractéristiques qu’il a plutôt observées chez elle bien qu’il ne la connaisse pas. Ces quelques entrevues ici et là à Hautjardin sont bien peu d’évènements en commun pour connaître une personne…d’ailleurs cela reste difficilement quantifiable.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au clair de lune [Flashback - Terminé]   Au clair de lune [Flashback - Terminé] EmptyDim 20 Mai - 12:09

Je souris, mais je doute que dans l’obscurité de la nuit le prince y voit quoi que ce soit. Ce n’était pas un rendez-vous qui était prévu ! Enfin, ce n’est pas la peine d’expliquer, il veux la promesse que je ne me mette plus dans ce genre de situation. Du moins toute seule. Informer un homme de sa garde … Qui va tout raconter à un autre , et qui va raconter à un autre, ainsi de suite jusqu’à ce que cela arrive aux oreilles de la reine Tricia. Enfin, je n’ai nullement l’intention de me remettre dans une situation comme celle-ci. Et puis quoi encore ! Si je ne promets pas, je crois que notre adorable prince sur son bol cheval blanc ne me lâchera pas. Mais c’est vrai que de sa part c’est généreux.

« Je vous le promets mon prince, que je n’irais plus jamais seule à ce genre de rendez-vous imprévu. »

Précision tout de même que ce rendez-vous n’était pas prévu. Mais visiblement le prince n’a pas finit de parler.

Je ne peux m’empêcher de rire, je sais que c’est une proposition, mais Prince ou pas, j’ai un fiancé et je n’ai pas l’intention de coucher avec lui juste parce qu’il est prince. Et l’affront d’être payé ? Je souris doucement en secouant la tête. Je ne me sens pas agressée, c’est une proposition comme une autre après tout. Et le prince est des plus polis et courtois. Mais ma réponse est la même : non. Je secoue doucement la tête.

« Je note que votre proposition est des plus polie, mais je refuse. Mais si vous tenez tant à profiter de la douceur de la nuit avec moi, raccompagnez moi donc jusqu’aux cuisines ! »

Nous attendons bien sûr d’être marié avec Erik pour faire quoi que ce soit, mais néanmoins je n’ai pas envie de le faire avec d’autres. Mais s’il veut profiter un peu de ma présence je peux simplement l’inviter à me raccompagner. De toute manière il n’aura guère plus avec moi ce soir. Et pas que ce soir. Je resterais fidèle à mon fiancé. C’est ainsi. Le prince peut néanmoins me prendre le bras s’il veut, je ne fuirais pas pour si peux.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au clair de lune [Flashback - Terminé]   Au clair de lune [Flashback - Terminé] EmptyDim 3 Juin - 11:30

C’est bien pour sa propre sécurité ! Kevan ne se montre pas insistant pour que sa directive soit scrupuleusement suivie après tout. Il souhaite simplement que cette jeune femme ne se mette plus autant en danger. Il connaît les arcanes des faubourgs et ruelles des grandes cités. Il sait que la nuit est aussi majestueuse qu’impitoyable. C’est pourquoi les êtres que nous sommes sont fascinés par elle.  Kevan répond brièvement sans trop se montrer insistant.

« C’est surtout à vous-même que vous devez le promettre. »


Il ne recherche qu’une réelle prise de conscience de la part de la Bieffoise. Kevan sait qu’il ne pourra pas toujours être présent pour agir. La meilleure manière d’atteindre son but est de faire en sorte que la brune soit réellement convaincue par ses mots. Si elle ne l’est pas, le jeune Gardener n’aura rien à se reprocher. L’attitude qu’elle dégage ensuite alors que le chevalier énonce sa tirade est un peu enfantine à ses yeux. Il s’en accommode avec un léger sourire sans en perdre réellement son sérieux..

« Aurais-je finalement formulé ma proposition ? L’aurais-je formulé ainsi ? Convenez que c’est insensé et les hommes d’armes aux inspirations suicidaires n’ont pas une grande longévité. Néanmoins, j’avais bien l’intention de vous raccompagner aux cuisines et profiter d’une simple marche dans la nuit. Rien de plus. »


Les deux individus quittent les écuries ensuite pour se retrouver à l’extérieur. Quelques torches sont présentes ici et là pour mettre en lumière ces ruelles pavées. Tous deux connaissent la direction à prendre pour atteindre les cuisines du château. Le bras du jeune Gardener est légèrement replié et sa main posée sur le pommeau de son épée. Puis, il réalise qu’elle avait manqué de se présenter plus en détail. Le moment se prête parfaitement à un échange par rapport à d’autres moments où il est susceptible de la croiser au sein de l’antre du pouvoir bieffois.

« Vous êtes originaire de Hautjardin ? Je ne connais pas votre nom… »


Il remarque aussitôt que cette interrogation n’est pas intervenue plus tôt dans cette discussion. Certainement que cette rencontre pour le moins originale y est pour beaucoup et il pourrait ressentir une certaine gêne suite à cela. Néanmoins, il assume ce qu’il considère comme un oubli. C’est toujours important de placer un nom sur un visage, d’autant plus avec ceux et celles pouvant pénétrer les places fortes du royaume bieffois.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au clair de lune [Flashback - Terminé]   Au clair de lune [Flashback - Terminé] EmptyLun 4 Juin - 14:29

Je souris au prince qui m’embrouilla un peu, mais finalement, il accepta de me ramener saine et sauve aux cuisines. J’imaginais déjà sans peine la tête d’Erik en me voyant arriver avec le prince. Il allait comme toujours probablement me prendre dans ses bras avant de remarquer la présence de quelqu’un d’autre. Il était tellement adorable que je lui pardonnais toujours. Je crois que je ne pourrais avoir meilleur compagnon.  Beaucoup de femmes aimerait avoir le même fiancé que moi, mais dommage pour elles : il est en édition limité rien que pour moi ! Du moins au physique comme ça.

Je suivis le prince le long des ruelles qui furent bientôt éclairée par les torches et je sentis la tension de mes épaules disparaître. J’avais tellement l’habitude d’avoir les épaules nouées que je ne faisais plus vraiment attention. Mais cette altercation m’avait bien plus chamboulée que je ne voulais bien le dire. Je ne pouvais quand même le dire au prince ! Je ne voulais pas passer pour une faible puisque je ne l’étais pas ! Et puis quoi encore. Je me tournais surprise vers le prince en battant des cils. Plongée dans mes pensées j’en avais presque oublié sa présence.

« Oh ! Non, je suis née à Villevieille, je sers depuis longtemps la famille Hightower, une lignée de serviteurs, ou presque. Je m’appelle Wylla. Ne vous inquiétez pas de ne pas savoir mon nom, je ne suis pas quelqu’un de très important ! »

Oui, presque, après tout mon oncle avait des terres et se débrouillait bien pour élever les bêtes et cultiver ses terres. J’y avais bien passé six années de ma propre vie. Mon frère y vivait encore et était bien forgeron. Peut-être que j’y retournerais un jour … qui sait ? Quand à être connue … j’étais heureuse de ne pas l’être. J’étais heureuse de travailler comme cela ! Je fis un grand sourire au prince pour le rassurer, qu’il ne connaisse pas mon nom n’était pas étonnant, c’était même normal !

« Il y a beaucoup de serviteurs, il est impossible de tous les connaître ! Même entre nous il est parfois dur de se souvenir du nom et du visage de tous. C'est un problème d'ailleurs. »

C’était pour cela que bien des assassins se faisaient passer pour des serviteurs, nous étions tellement nombreux … Il faudrait peut-être un jour assurer une protection pour éviter ça. Je n’avais pas vraiment d’idée, mais peut-être que soumettre discrètement un jour la possibilité serait utile. Mais c'était aussi un problème lorsqu'on voulait parfois se partager les tâches ou s'envoyer des tâches. Savoir qui chercher pouvait être un vrai casse tête.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au clair de lune [Flashback - Terminé]   Au clair de lune [Flashback - Terminé] EmptyVen 27 Juil - 9:21

En temps normal, le jeune Prince ne se serait pas chargé de raccompagner une servante au château. Il aurait délégué cette tâche à un de ses hommes non pas parce que cela le rebute mais parce qu’il détient tant de responsabilités. Le temps d’exécuter cela, c’est du temps qu’il ne pouvait consacrer ailleurs. Bien entendu, Kevan revenait de mission cette fois-ci. On pourrait se dire que cela n’a pas d’importance au final. Mais, il se doit aussi de garder un peu de temps pour lui, d’avoir un peu plus de recul et de ne pas se jeter soudainement dans le feu de l’action.

« Je ne m’inquiète pas. Je veux simplement le connaître. »


Il apprend au fil de la discussion que la dénommée Wylla sert la maison Hightower. La maison de sa belle sœur, Tricia, et d’un certain Manfred. On ne peut pas dire que le Prince se montre enjoué face à cette révélation. Il ne porte pas les Hightower dans son cœur même si il accepte davantage la présence de Tricia. Kevan les considère instinctivement comme une des plaies que le Bief doit supporter. Mern se débrouille bien mieux que lui pour cela ! Kevan ne livre pas ses pensées, conservant une parfaite neutralité dans ses propos comme dans son attitude.

« C’est un problème qui concerne davantage l’intendance du château. Il y a bien une personne qui est chargée de vous recruter, de vous donner des tâches à exécuter. Si cela n’est pas le cas, effectivement il y a un problème. »


…Mais, ce n’est pas le rôle de Kevan. Comment pourrait-il s’en charger de toute manière avec ses absences répétées ? Bien sûr, pour la sécurité des siens, il évoquera le risque soulevé par Wylla lorsqu’il croisera le Roi ou son épouse..ou lorsqu’il sera amené à siéger à un conseil. En attendant, il doit prendre congé de la jeune femme maintenant qu’ils arrivent aux cuisines du château. Il se tourne alors vers Wylla, la main posée sur le pommeau de son épée et le visage harassé par cette longue mission.

« Nous y sommes. J’espère que la mésaventure de ce soir vous servira à l’avenir. »


Sans plus de fioriture dans ses propos, le Prince se détourne pour rejoindre ses appartements et enfin se reposer. De toute manière, il avait suffisamment sermonné la servante ce soir. Maintenant, son avenir lui appartient et il lui revient de prendre en compte ou non les conseils de Kevan.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au clair de lune [Flashback - Terminé]   Au clair de lune [Flashback - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Au clair de lune [Flashback - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» [UPTOBOX] L'éclair noir [DVDRiP]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Baignade nocturne [ Pv Sky ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Le Bief :: Hautjardin-
Sauter vers: