Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -28%
Cuiseur à pâtes pour micro-ondes ...
Voir le deal
17.99 €

Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]
MessageSujet: Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]   Une sombre ressemblance  [Tour IV - Terminé] EmptySam 14 Avr - 15:36

Je me frottai les yeux, épuisée. Je sentis Fiona poser ses mains sur mes épaules et je lui souris gentiment. Je devais encore travailler même si je venais de passer une bonne partie de la journée à coudre et à repriser avec soin les quelques accrocs des robes d’Eren, j’avais mal aux épaules et aux yeux, en plus d’avoir les jambes lourdes. Foutue grossesse ! Et bien évidement elle commençait à se voir. Je repoussai les robes d’Eren et fis craquer ma nuque. Elles étaient bonnes pour le lavage. Je baillai longuement, je n’en pouvais plus, je ne voulais que dormir, et pourtant je devais encore veiller sur le couché de lady Eren, heureusement son mari n’était plus là, c’était déjà une tension de moins. J’attendis que la tisane, que les cuisines préparaient à bon nombre de personne dans ce château, soit prête. Aucune idée si Eren la voudrait ou non, mais je lui porterais quand même. Je pris le plateau, lait et miel pour la tisane étaient là. J’avais l’impression que mes yeux se fermaient tout seuls.

Même si j’avais l’impression de voir double à cause de la fatigue, mais pourtant je devais encore tenir au moins deux bonnes heures. Et après j’aurais le droit à une bonne nuit de sommeil, en espérant que je ne me réveille pas pour aller vomir. J’avais déjà nommé le bébé Sacha, c’était déjà ça, un prénom mixte, je me foutais un peu du sexe, du moment qu’il ressemblait pas à son père, c’était le plus important. Les autres servantes posaient beaucoup trop de question en voulant savoir ce que j’allais faire, comment je voulais qu’il soit, si je voulais une fille ou un garçon … Je voulais juste qu’on me fiche la paix, qu’on oublie que j’attendais un putain d’enfant que je n’avais nullement désiré. Je m’arrêtai un nouvel instant pour me frotter les yeux. Allez, je m’occupai de la commandante, ou de la princesse, je ne savais même plus comment l’appeler … Ma dame … Ma dame c’était très bien.

Grande porte en bois. Je tiens le plateau contre mes hanches, frappai à la porte avant d’entrer dans la pièce. Mon regard se posa immédiatement sur le lit, je mourrais d’envie de m’y laisser tomber pour m’y rouler en boule et dormir. Je détachai mon regard du meuble pour poser le plateau sur la sellette et de me tourner vers la belle lady. Je fis une courbette polie :

« Ma dame, puis-je vous aider à vous préparer pour la nuit ? »  

Eren appréciait mon franc parlé, mais je la saluais toujours aussi poliment, ma langue se déliait lors des conversations. C’était plus simple ainsi.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]   Une sombre ressemblance  [Tour IV - Terminé] EmptySam 14 Avr - 18:36

Eren avait réaménagé sa chambre dès son arrivée. Elle avait immédiatement remarqué que l’une de ses fenêtres donnait sur le large, et cela n’avait surpris personne quand elle avait bougé les meubles de manière à pouvoir installer un fauteuil et une table face à celle-ci. Elle passait le soir de longs moments face à cette fenêtre. La nostalgie qu’elle ressentait face aux vagues qui ondulaient à un rythme lent mais constant n’arrangeait pas son humeur. Depuis qu’elle était à Solfoyer, elle avait sans doute froissé un nombre assez importants de personnes, à commencer par les servantes qui allaient et venaient dans le château toute la journée. Il était difficile pour elle de se contenir, elle n’en avait jamais eu besoin et c’était même plus que contre-productif quand on était censé être la meneuse de plusieurs dizaines d’hommes rustres sans éducation sur un navire. Ici, elle naviguait sur une autre mer. Aussi, dès lors qu’une de ces femmes commençait à l’énerver, elle perdait son calme en un quart de seconde. Elle n’était pas dupe, elle savait bien ce qu’elles se racontaient sur elle … Cela minait un peu plus le moral, non pas qu’elle s’intéresse spécialement à ces racontars. Mais si elle avait été dans son élément à elle, sur le pont d’un navire, elle aurait pu régler cela à sa manière. Ici, elle ne pouvait pas vraiment se le permettre. Enfin, c’est ce qu’elle se répétait. Peut-être se permettrait-elle un jour …

Un léger bruit la tira de ses sombres pensées. Wylla venait de rentrer dans la pièce. Elle était désormais la seule qu’elle autorisait à rentrer dans sa chambre. Une seule servante était bien suffisant, et la princesse avait bien spécifié qu’elle n’en voulait qu’une pour éviter de se retrouver au milieu d’un essaim qui lui donnerait envie d’égorger tout ce qui bouge. Elle voulait savoir si elle avait besoin d’aide pour se préparer pour la nuit. Eren avait trouvé cela ridicule la première fois qu’une telle proposition lui avait été faite. Elle n’était pas manchote, elle pouvait bien se débrouiller. Mais avec Wylla, elle avait finalement trouvé ces moments reposants. Il s’agissait d’un des rares instants de la journée où elle pouvait échanger avec quelqu’un qui ne semblait pas la considérer comme une sauvage. Elle se pliait donc à ce rite avec bonne grâce.

« Avec plaisir, Wylla, j’ai hâte d’achever cette journée. »

La jeune servante avait des gestes assurés, quoiqu’un peu ralentis. Mais surtout, son regard semblait plus éteint qu’à l’accoutumée. Des cernes creusaient son visage. Il ne fallait pas être fin observateur pour comprendre que la jeune femme était extrêmement fatiguée. Eren posa rapidement son regard sur le ventre rond qu’elle arborait.

« Tu as l’air très fatiguée ce soir. Tu devrais t’asseoir un instant. »


Cela était dit sur le ton de la constatation, mais sachant le peu de cas qu’Eren faisait des gens qui l’entouraient, c’était déjà un grand exploit qu’elle remarque l’état dans lequel se trouvait sa servante. Elle ne s’attendait pas à ce que Wylla consente effectivement à s’asseoir, elle commençait à la connaître, et elle savait que sa conscience professionnelle la ferait travailler jusqu’à s’évanouir de fatigue. Mais elle ne voulait pas non plus la voir s’étaler ici et maintenant sur son plancher.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]   Une sombre ressemblance  [Tour IV - Terminé] EmptySam 14 Avr - 20:16

Eren semblait fatiguée, c’était ce qu’il y avait de plus logique quand on savait qu’elle menait une guerre à distance. Et après j’osais encore me plaindre. Parfois je me trouvais quelques peu … désespérante. Non et puis … quand même ! Elle avait beau avoir son caractère à elle, au moins elle n’avait jamais levé la main sur moi contrairement à quelques « gentilles et jolies » lady du bief. C’était les pires. Alors oui, Eren pouvait se montrer désagréable, mais je ne connaissais pas sa vie avant, cependant si elle était commandante de la flotte Fer-nés c’était qu’il y avait une raison, et honnêtement je préférais la servir elle que certaines lady. Ce n’était pas pour rien que je fermai les bouches de servantes qui se moquaient d’elle devant moi. Certaines étaient de vraies pestes.

Je souris face à la commandante et secouai la tête. Je mourrais effectivement d’envie de me laisser tomber assise quelque part et de ne plus jamais me relever. Mais j’avais mon travail à faire. Et Eren savait très bien que je détestai me reposer avant que mon travail ne soit finit. Quand on travail du matin au soir et du soir au matin depuis ses six ans … Il était difficile d’accepter de se reposer. À croire qu’Eren aimait me torturer. Mais je décidais de bien le prendre, elle faisait cela pour être aimable, et non pas pour autre chose.

« Effectivement, je suis très fatiguée, mais je m’assierais pour vous coiffer, de plus vous aussi vous semblez fatiguée ma dame. Vous souhaitez votre tisane ?  »

Déjà que je dormais un peu mieux depuis que je savais Manfred loin ! Je n’allais pas me plaindre à son épouse que j’étais heureuse de voir cet homme loin de moi. Et d’Elle. Bien que j’étais sûre qu’il n’était clairement pas le même homme avec elle qu’avec les autres. Et concernant la tisane, si elle ne la voulait pas, je la boirais même froide en allant reposer le plateau aux cuisines. Je m’avançai vers elle pour l’aider à ôter sa tenue du jour, j’avais déjà vu bien des lady nues, je ne craignais nullement la nudité. Je lui souris

« J’ai reprisé quelques unes de vos tenues, elles devraient être lavé d’ici demain soir. Je trouve quand même certains accros des plus étranges, comme-ci certaines servantes s’amusaient à les abîmer exprès. Si c’est vraiment ça … Je vais faire devenir leur cul plus rouge que le fer du forgeron ! »

C’était ce que me promettait ma mère quand je commettais une bêtise. Chose que mon père lui avait toujours empêcher plus ou moins de faire. J’observai avec attention Eren avant de sourire  et de baisser de nouveau les yeux.


Dernière édition par Wylla le Mar 17 Avr - 21:12, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]   Une sombre ressemblance  [Tour IV - Terminé] EmptyDim 15 Avr - 4:31

Comme elle s'y attendait, Wylla refusa poliment de s'asseoir un instant pour se repose. Cette femme avait vraiment du courage. Ou bien elle était inconsciente. Mais cette interrogation n'allait pas occuper l'esprit d'Eren bien longtemps. Elle souhaitait savoir si elle voulait de sa tisane. La commandante jeta un oeil dubitatif au breuvage. Mais ne devait-elle pas s'accoutumer un peu à l'existence à Solfoyer et commencer à se comporter comme une dame ? Sans rien répondre, elle prit le récipient et le porta à ses lèvres pour prendre une petite gorgée. Le liquide réchauffa agréablement sa gorge. Mais elle ne lui trouva aucun goût particulier. Aussi, elle reposa le tout sur la table près d'elle et dit :

« C'est insipide. Tu peux l'avoir si tu la veux. »

Elle ne pensa pas à la remercier d'avoir au moins eu l'idée de lui apporter une tisane. Il faut dire qu'Eren n'était pas spécialement très coutumière des marques de politesse. Elle se leva en voyant Wylla approcher. Elle savait que la jeune femme allait l'aider à retirer sa tenue. Encore une chose à laquelle il faudrait s'habituer. Mais cela ne lui posait pas spécialement de problème, elle avait perdu depuis longtemps tout notion de pudeur au fil des années. Elle trouvait juste étrange de se faire déshabiller sans que cela n'aboutisse à quoique se soit de plus charnel, elle riait un peu de cette réflexion qu'elle se faisait d'ailleurs. Elle écarta légèrement les bras pour lui permettre de faire son travail. Wylla profita de cet instant pour lui parler des autres servantes et de leurs agissements.

« Ah oui ? Tu penses donc que certaines seraient assez idiotes pour abîmer mes tenues ? Je devrais peut-être aller leur en toucher deux mots alors ... »

Avec son épée. Mais elle ne doutait pas qu'au son de sa voix, Wylla aura compris le sous-entendu.

« Mais puisque tu te proposes de les corriger à ma place, je vais peut-être m'épargner un acte inconsidéré qui ne ferait que les conforter dans leurs opinions. Je suis une dame maintenant ... » dit-elle en ricanant.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]   Une sombre ressemblance  [Tour IV - Terminé] EmptyDim 15 Avr - 8:41

Je défis adroitement les lacets de la tenue de ma lady avant de commencer à lui ôter sans tarder. Si elle allait au lit tôt je pourrais vite aller me coucher moi aussi ! C'était fou comme les servantes pouvaient être calculatrice sur de petits détails dans ce genre, mais quand on travaillait toute la journée... On récupérait du temps de repos comme on pouvait. En ôtant le tissu du corps d'Eren, je ne pus m'en empêcher je glissai légèrement le bout de mes doigts sur sa peau. Certes ce n'était pas une peau immaculée ou parfaite, mais elle était belle parce que gorgée d'histoire. J'en devenais poète tient... Ridicule. Je levais les yeux de nouveau vers maîtresse en l'entendant ricanner. Elle allait juste éviter de me massacrer des servantes parce que c'était à moi de former, en partie , les nouvelles !

" C'est possible en effet. Mais sans preuve je ne peux rien faire. Honnêtement vous êtes la maîtresse la plus agréables que j'ai eu . Pour une femme convenable avec des servantes on en a dix qui sont infectes. Et pas seulement avec les mots. J'ai déjà vu plusieurs de mes amies revenir avec des bleues ou en larme. "

Je hochai la tête en finissant d'ôter le dernier vêtement. Je m'éloignai un instant pour les préparer pour le lavage en me promettant de vérifier leur état avant et après lavage. Quant à la maîtresse ... Il y avait aussi Tricia que j'avais servie et que je servais ponctuellemment de temps en temps. Mais je ne savais pas pourquoi avec Eren et sa vie dur , bien plus que la mienne, c'était plus facile de communiquer un peu comme-ci elle comprenait vraiment la dureté de la vie. Je reviens pour passer la robe de chambre à Eren, en passant je bus une gorgée de tisane. C'était chaud et sucré moi j'aimais bien.

" Souhaitez-vous un massage avant de passer votre chemise de nuit et que je vous coiffe ?"

J'aimais bien masser les gens. J'avais l'impression de les voir fondre sous mes doigts quand je les massais c'était amusant. Je portai un instant ma main à mon ventre . Une petite douleur ... Ça faisait longtemps. Machinalement je jetai un coup d'œil au lit mais ma conscience professionnelle m'interdit de demander éventuellement la permission de s'asseoir.


Dernière édition par Wylla le Dim 15 Avr - 17:35, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]   Une sombre ressemblance  [Tour IV - Terminé] EmptyDim 15 Avr - 11:10

Wylla semblait animée d'une certaine impatience au moment de la déshabiller. Eren n'arrivait pas à se décider, à savoir si elle se dépêchait car elle avait envie d'aller dormir au plus vite ou bien pour une toute autre raison ... En sentant ses doigts passer négligemment sur sa peau au moment de faire glisser ses vêtements vers le sol, elle se demanda franchement si sa servante n'était pas animée de désirs plus charnels. Et elle se rendit compte qu'elle ne s'était jamais vraiment intéressée à la vie de sa servante. Elle portait un enfant après tout, cela ne faisait plus l'ombre d'un doute. Il y avait donc bien un père quelque part. Cela lui rappela sa propre situation, mais elle chassa cette pensée rapidement de sa tête. Elle ne voulait pas y réfléchir pour l'instant.

Elle ne voulait pas penser à Kyeran Harloi. Quel amant il avait été, mais comment cela aurait-il pu en être autrement ? Il était un digne Fer-Né, un homme puissant, vigoureux, voguant sur les flots comme s'il ne faisait qu'un avec l'océan. Les nombreuses cicatrices sur l'intégralité de son corps étaient chacune la preuve supplémentaire de sa bravoure au combat. Et cela plaisait tant à Eren ... Des souvenirs intenses refirent surface et l'envie lui prit d'écrire un corbeau à Dix-Tours pour savoir s'il était encore en vie. Ah, non, mais c'est vrai : elle était une « dame » désormais. Elle sentit une colère sourde l'envahir. Il fallait qu'elle pense à autre chose.

C'est ce moment que choisit Wylla pour lui dire qu'elle était une maîtresse agréable. Voilà la distraction inespérée.

« Je ne vois pas l'intérêt de battre une servante si elle ne se comporte pas comme une maltaillié. Ces gouges devraient aller se faire baiser plus souvent pour arrêter de passer leurs frustrations sur des personnes qui se dévouent honnêtement. »

Eren commençait à se détendre, cela devait s'entendre d'ailleurs. Sous peu, elle retrouverait son franc-parler habituel. Que cela faisait du bien de se laisser aller ... Elle n'aurait sans doute pas pu se retenir de dire aussi franchement ce qu'elle pensait de toute façon. S'il y avait bien quelque chose qu'Eren appréciait chez les gens, c'était leur fidélité et leur dévouement. Aussi elle ne comprenait pas qu'on n'apprécie pas à leur juste valeur ces grandes qualités. A cet instant, Wylla lui proposa un massage avant de passer sa chemise de nuit. Avant que la commandante puisse répondre, sa servante eut un spasme de douleur et tint subitement son ventre. Une petite décharge d'adrénaline se répandit dans le corps d'Eren. Mais ce n'était visiblement que passager, aussi elle se détendit rapidement. Néanmoins, elle prit le parti de ne plus demander son avis à cette future mère trop dévouée à son travail.

« Assieds-toi sur le lit. Maintenant. » Le ton ne laissait pas place à la discussion.

Bien que totalement nue, Eren se déplaça sans la moindre gène dans la pièce pour disposer des fourrures au pied du lit. Elle comptait s'asseoir là, bien que cela ne soit pas du tout une situation convenable pour une dame, mais comme elle doutait que Wylla ne serait à l'aise qu'en restant active, elle avait décidé d'accepter sa proposition de massage tout en la ménageant. La commandante s'assit sur les fourrures disposées sur le sol, dos contre le lit, ce qui permettrait à la jeune femme de s'y asseoir. Elle fit signe à sa servante de venir s'installer derrière elle pour qu'elle puisse lui masser ses épaules fourbues.

« Tu devrais te ménager. Tu n'as personne pour t'aider pendant que tu es grosse ? Le père de cet enfant par exemple ? Est-ce qu'il t'aide ? »

Elle souhaitait profiter de l'instant pour en apprendre un peu plus. Après tout, elle s'inquiétait pour Wylla. Elle ne pouvait s'empêcher de vouloir protéger cette jeune fille qui semblait si peu sûre d'elle.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]   Une sombre ressemblance  [Tour IV - Terminé] EmptyDim 15 Avr - 11:41

Je ne pus m'empêcher de rire en l'entendant qualifier les ladys que j'avais décris de Gouges mal baisé si certaines l'avaient entendue elles auraient fait une syncope. C'était quoi déjà le dicton ? Ah ! Oui ! " maîtresse en syncope, pause oubliée" ou quelque chose comme ça. Ce n'était jamais très précis et on inventait des dictons tout les jours si je devais en plus tous les retenir je n'étais pas sortie de l'auberge avant même d'y être entrée ! Mais j'imaginais sans mal la tête de bien des personnes s'ils entendaient ce que se racontait bien des serviteurs avec leur propre mots. Parce qu'il ne fallait pas croire, mais on entendait beaucoup de chose. Et c'était sûrement même pour ça que certaines passaient leur nerfs sur les servantes.

J'aurais adoré protester et affirmer que je pouvais encore tenir debout, le ton d'Eren ne souffrait d'absoluement aucune contradiction ou même soupçon de refus. Quand je disais que j'avais une excellente maîtresse .... J'obéis, à contrecœur, et m'assis sur le lit. Si mes jambes avaient put parlé elles auraient pousse un profond soupir de soulagement. Et mon dos un profond grognement de jalousie en voyant l'édredon moelleux sur lequel j'étais assise et sous lequel je mourais d'envie de m'y glisser pour dormir un jour ou deux ... Je me demandais si tous se rendait compte de la chance qu'ils avaient. Eren installa des fourrures à mes pieds et s'y installa me présentant ses épaules. Je posais immédiatement mes mains dessus avant de me mettre à masser. Je sentais sous la peau les muscles tendus et je m'attelai à les dénouer de mon mieux.

Je sentis ma bouche se remplir de cendre. Pas parce qu'elle me disait que je devais me ménager , un jour je mettrais en pratique ce que voulait dire ce mot, mais bien pour la suiteje me rendis compte que je ne pouvais pas affirmer comme aux autres que le père de l'enfant était mon défunt fiancé. C'était impossible de mentir à ma maîtresse. Mais en même temps je ne pouvais nullement lui dire toute la vérité ... Il me tuerait et m'arracherait mon enfant de mon ventre. J'avalais péniblement ma salive en continuant le massage en silence

" Entre servantes on s'aide ... "

Je me tu à nouveau une boule dans la gorge. Je devais parler. Je ne pouvais pas tout dire. Les souvenirs de l'affreuse nuit remontèrent et je sentis les larmes venir. Je pris une profonde respiration. Je ne pleurais pas devant Eren, je ne devais pas pleurer devant mes maîtres. J'essayais de continuer mon massage mais je m'aperçu que mes mains tremblaient. Je repris une bouffée d'air

" L'enfant .... Il ... N'a pas de père ma dame ... Je ... Mon fiancé n'était pas le père mais il m'aurait aidé s'il n'était pas mort. "

C'était confus, volontairement ou non. Mais je n'arrivais pas à le dire clairement. Je ne pouvais ou ne voulais pas y arriver. Je ne pourrai pas faire mieux. Je ne pouvais même pas dire le nom ... Rien qu'avoir dit ça ... S'il le savait ...


Dernière édition par Wylla le Dim 15 Avr - 17:34, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]   Une sombre ressemblance  [Tour IV - Terminé] EmptyDim 15 Avr - 14:09

L'atmosphère avait changé. Elles n'avaient pas changé de position, Wylla continuait à lui masser les épaules. Mais Eren avait bien senti qu'elle venait de poser la mauvaise question. La jeune servante s'était crispée instantanément, ses doigts s'étaient légèrement enfoncés dans sa chair, mais elle ne fit pas de commentaire à ce propos. Sans doute était-il inconvenant d'aborder ce genre de sujet. Elle avait sans doute conçu cet enfant avec un coquin avec qui elle n'avait aucun engagement. Ou bien peut-être ne savait-elle même de quel coquin était ce bébé justement. Eren commençait à imaginer quelle pouvait être la vie secrète de sa servante. Elle comprenait qu'on puisse trouver gênant de parler de ses frasques sexuelles. Personnellement, elle ne voyait pas le problème, mais encore une fois, elle avait été élevée sur un navire entourée exclusivement d'hommes qu'on ne pouvait pas qualifier de civilisés. Elle pouvait donc se tromper.

Mais dès que Wylla eut lâché péniblement que les servantes s'aidaient entre elles, Eren comprit au son de sa voix qu'il ne s'agissait pas ici de retenu ou même de pudeur. Il y avait un problème, un vrai. Quelque chose de plus profond, de plus douloureux. Elle sentit immédiatement que ses mains s'étaient mises à trembler car elles étaient toujours au contact de sa peau nue. Son souffle aussi était différent. Eren tourna légèrement la tête sur la gauche, mais elle ne regarda pas encore franchement sa servante qui tentait d'aligner péniblement des mots pour former une phrase confuse.

« Je suis désolée pour ta perte. » lâcha-t-elle finalement.

Elle essaya de réunir les informations qu'elle venait d'entendre. Ainsi donc elle avait eu un fiancé. Sa vision d'une Wylla totalement délurée et s'offrant à qui elle le souhaitait selon ses envies s'envola. Quoiqu'elle venait tout de même de dire que l'enfant n'était pas de ce fiancé ... Une erreur sans doute. Elle imaginait difficilement la jeune fille menant une vie de débauche de toute façon. Sa curiosité grandit plus encore. Elle en avait trop dit et Eren n'était pas le genre de femme à avoir beaucoup de tact. Aussi, elle prit le parti de parler franchement, comme elle en avait l'habitude avec elle.

« Tous les enfants ont un père, Wylla. Cesse donc de tourner autour du pot. Si ce n'est pas ton fiancé, c'est donc un autre homme, même si cela m'étonne de ta part, sache que je ne porte pas de jugement. Nous sommes humains après tout. »

Eren faisait volontairement allusion à une passion charnelle dévorante qui aurait détourné Wylla de son engagement pendant quelques brefs instants, mais elle avait la certitude que l'histoire n'était pas aussi charmante que cela. Cela réveilla en elle quelque chose auquel elle ne voulait pas penser. Surtout pas.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]   Une sombre ressemblance  [Tour IV - Terminé] EmptyDim 15 Avr - 14:48


Je n’ôtai pas les mains des épaules de la lady même si je mourais d’envie de les serrer l’une contre l’autre pour qu’elles arrêtent un instant de trembler et pour les poser sur mon ventre, comme pour protéger l’enfant du père horrible qui l’avait planté dans mes entrailles. Je ne voulais pas qu’il apprenne son existence, je ne le voulais pas, mais parfois nous n’avions nullement le choix. Il l’apprendrait, j’en étais sûre. Eren déclara qu’elle était désolée pour la mort de mon fiancé, je haussai vaguement les épaules. De toute manière, je ne pouvais rien faire contre la mort, c’était ainsi. On pouvait s’excuser un millier de fois, cela ne me rendrais nullement Erik. L’Étranger était cruel de me l’avoir ôter alors que j’avais besoin de lui … Mais les dieux sont cruels, et on n’y peut rien, Les petits gens subissent plus que les hauts placés.

Le ton sec de la lady me remua un peu l’estomac, et j’avais l’impression que le bébé s’agita à la remontrance de la princesse. Sans doute justement qu’une impression.. Tout les enfants ont un père … Non. Pas mon enfant justement. Avec un autre homme … Je frémis à nouveau en sentant un filet du sueur glacé me couler le long du dos. Je ne voulais pas mentir ni que ma maîtresse ne me croit une fille facile avec des amants par-dessus la jambe. C’était faux … J’aurais uniquement avoir les bras d’Erik et me passer un millier de fois de ceux de Manfred. Cette fois, j’aurais pus sans aucun doute dire non, mais j’avais dis oui, et ce oui m’avait condamné à ne plus avoir le choix du non. Mais en même temps … Avais-je vraiment eu le choix ? C’était dire oui ou voir son père mourir en se tordant de douleur … Je n’avais pas eu tant le choix que ça en réalité.

« … Le problème étant que cet autre homme n’a pas réellement attendu que je dise oui … de mon pleins grès … Il s’est servi seul. »

J’avais déjà l’impression de sentir les doigts de Manfred se refermer sur ma gorge et serrer. J’ôtais un instant une main des épaules de Eren pour me frotter vivement les yeux en interdisant aux larmes de couler. Je ne devais pas pleurer. Je repris mon massage en fixant la nuque de la princesse du conflans … Elle voudrait savoir qui était cet homme … J’en étais sûre ! Un nouveau frisson de peur me parcouru. « Sinon, votre gentil géniteur boira sa fille dans sa dernière potion. Est-ce bien clair ? » J’entendais encore sa voix au creux de mon oreille, et son souffle dans mon cou. C’était moi, mon père, et mon enfant. Je ne pouvais rien dire, j’en avais déjà bien trop dis.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]   Une sombre ressemblance  [Tour IV - Terminé] EmptyMar 17 Avr - 10:25


Une décharge d'adrénaline se répandit dans tout le corps de la princesse.

C'était comme si une bille d'encre avait explosé en son coeur et qu'elle s'éparpillait dans l'intégralité de son corps en passant par ses veines, ses muscles, ses nerfs, n'épargnant pas le moindre recoin de son être. Cette sensation étrange la pétrifia un instant. Des images, quantité d'images faisaient surface. Et pas des plus agréables. Une loge sur un boutre, du bruit dehors, un vieil ivrogne ... Elle cessa immédiatement ce flot de pensées. C'était un exercice difficile. Elle avait appris que la haine était la seule chose assez puissante pour lui faire passer ces idées. Aussi, instinctivement, elle se sentit emplie d'une colère incommensurable, démesurée.

Alors lui revint en tête cette journée ensoleillée sur ce navire où elle avait fait usage d'une dague pour la première fois. Combien de fois l'avait-elle frappé ? Elle n'en savait rien. Elle ne pouvait même pas donner de chiffre approximatif tant elle s'était laissée aller à un déchaînement de haine hors de sa raison et de son contrôle. Et en cette heure, ici à Solfoyer, elle eut à nouveau envie de tuer. De saisir cette épée qui se trouvait posée sur la tableau face à elle - elle le savait fort bien, c'est elle qui l'y avait déposé tout à l'heure - et de faire couler le sang. De sentir à nouveau cette toute-puissance au moment de trancher les chairs, d'entendre avec délectation ces cris d'agonie et de jouir de ce plaisir sadique de les regarder basculer de vie à trépas. Elle aurait voulu pouvoir revivre tout cela. Mais Wylla ne pouvait pas être l'objet de ce déferlement, de cette soif de mort. Elle était comme elle. Eren prit la parole après un long moment de silence. Sa voix était étranglée, mais elle retrouva sa fermeté en à peine quelques secondes. Eren ne tenait pas à effrayer la seule servante qui semblait lui porter réellement de la considération dans ce satané château. Aussi, tenta-t-elle de se maîtriser. Elle répondit tout de même vivement :

« Il ... Hum, il mérite donc d'être pendu avec ses propres tripes. L'est-il ? »

S'il ne l'était pas, elle était toute disposée à le faire elle-même. Maintenant qu'elle ressentait à nouveau ces sensations, cette envie meurtrière. Cela faisait bien longtemps que cela ne lui était plus arrivé. Cette retraite forcée en terre civilisée ne lui réussissait pas.

Elle ressentit le besoin de se lever. Elle attrapa une des fourrures et s'en para, couvrant sa nudité. Ces souvenirs n'étaient plus douloureux depuis longtemps maintenant. Mais ils la mettaient toujours dans cet état de colère qu'elle ne pouvait endiguer. Elle se dirigea vers la table. La lame, belle et lumineuse, l'appelait. Elle appelait le sang. Elle tendit la main, et se saisit de la cruche de vin qu'on avait disposé là quelques heures auparavant. Elle s'en servit un verre et en but une généreuse gorgée. Elle sentit une légère chaleur l'envahir. Peut-être cela allait-il disperser les ténèbres de ses pensées actuelles, bien qu'elle en doutait assez fortement. De manière naturelle, elle proposa du vin à Wylla. En cet instant, elle avait oublié qui était la maîtresse et la servante. Les dames du Bief auraient hurlé, mais baste, elle les méprisait toutes.

« Je comprends fort bien les émotions qui t'animent. Tu n'es pas obligée de faire semblant devant moi. Pleure, hurle, comme bon te semble. Je ne vis pas dans ce monde de comédiens. Je connais ces bâtards qui jouent de ta faiblesse. »

Elle hésitait à dire les choses plus franchement. Ces mots ne franchissaient pas ses lèvres d'ordinaire.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]   Une sombre ressemblance  [Tour IV - Terminé] EmptyMar 17 Avr - 12:00

« Non. »

Non Manfred n'était pas pendu par ses tripes, du moins aux dernières nouvelles, il était toujours bien vivant et jamais je ne pourrais le voir mort et pendu ... Parce qu'il était un seigneur et que tout ce que je pouvais dire n'auraient aucune valeur face à sa propre voix. Je pourrais jurer devant des centaines de milliers de dieux, sa voix aurait toujours beaucoup plus de valeur que la mienne. Parce que c'était le rang social qui donnait de l'importance à la voix et non pas la vérité. C'était ainsi. Si j'étais noble je n'aurais jamais eu à subir ça. Je sentais la tension dans les épaules et dans tout le corps de la dame que je massai. Avait-elle vécu pareil affront ? Je n'osais pas poser la moindre question.

Elle se dégagea de mes mains qui retombèrent mollement sur mes genoux et je la vis aller boire une grande coupe de vin drapé dans ses fourrures. Le Guerrier hein ... Il y aurait dû avoir son pendant féminin , La Guerrière. Eren en était la représentation, même si elle ne brandissait nullement son épée. Je baissai les yeux sur mes mains inactives et lorsqu'elle me donna l'autorisation de pleurer les sanglots jaillirent immédiatement et je me recroquevillai sur moi même. J'avais revire ce que Manfred avait fait. Pour sauver mon père j'avais dis oui ... Mais qui ne l'aurait pas fait pour sauver un père aimant ? Toutes l'auraient fait j'en étais sûre. Je serrai mon ventre comme pour rassurer l'enfant. Faite que ça soit une fille ... Les filles ne sont pas dangereuses surtout bâtarde elles ne valent rien ... Je restais courbée devant Eren en sanglotant. J'avais honte de moi, et j'étais terrifiée. Parce qu'il pourrait l'apprendre. Et mon père en partirait, et moi ... Mon père mort par ma faute ... C'était intenable rien que dit penser. Ma mort serait sans doute à peine moins douloureuse que la sienne.

Elle voudrait un nom. Cette pensée s'imprima brusquement dans mon esprit et je relevai la tête vers la lady en face de moi. Je ne pouvais pas lui dire. Elle ne me croirait sûrement pas de base et lui ... Je ne pouvais pas lui dire.

« Lady ... Je vous supplie... Je vous en supplie ... Ne me demandez pas le nom ... Il me tuerait de savoir ce que je vous ai dit. Il me tuerait et tuerait mon père ... Ne m'obligez pas à en dire plus je vous en supplie ...»

Suppliez une lady comme Eren ne me dérangeait pas. Je me dégoûtais moi-même à ce stade ... Je ne savais plus quoi faire. Pourquoi avais-je dis la vérité ?! J'aurais dû mentir ... Mais on ne mentait pas à une princesse telle Eren
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]   Une sombre ressemblance  [Tour IV - Terminé] EmptyJeu 19 Avr - 0:34


« Tu ne me donneras pas son nom, n'est-ce pas ? »

Eren était confuse. Son envie première était d'arracher le nom de la merdaille qui avait abusé de sa servante. Et cela coûte que coûte. Mais en même temps, la jeune fille s'était mise dans un tel état que la princesse craignait d'avoir à recourir à la force pour obtenir cette information. Et elle ne souhaitait pas en arriver là, bien évidemment. Wylla pleurait, suppliait. C'était parfaitement insupportable. Mais elle ne pouvait que comprendre les émotions qu'elle ressentait. Et entendre qu'elle était toujours sous le coup de la menace de cet homme, et pire encore, qu'il menaçait aussi la vie de son père, lui donna une furieuse envie de détruire quelqu'un. Mais encore une fois, elle s'ordonna à elle-même de conserver son calme. Elle ne pouvait menacer ou torturer pour obtenir ce nom. Mais elle le voulait, elle le voulait tant, Ô combien elle le voulait ... Elle prit le parti de reporter cette vengeance.

« Tu me donneras ce nom. Pas maintenant, pas ce soir. Peut-être pas demain, ni la semaine prochaine, ni même à la prochaine lune ou dans un an. Mais tu me le donneras. Tu me désigneras le moment venu cet homme et je lui trancherai la gorge. »

Cette phrase laisserait sans doute penser qu'Eren était capable de patience. Il n'en était rien, mais elle était prête à mentir sur ce point-là sans aucun problème. Elle trouverait bien un moyen d'obtenir cette information. Pour l'heure, Wylla était incapable de la livrer. Du moins, la commandante ne pouvait pas recueillir cette information sans totalement traumatiser sa servante. Et elle n'y tenait pas. Elle se servit un autre verre de vin, puis remplit un second gobelet qu'elle tendit à Wylla. Peut-être l'alcool pourrait-il lui délier la langue. Qui sait ? Pour l'heure, elle voulait surtout comprendre la situation dans laquelle se trouvait sa servante.

« Que vient faire ton père dans cette histoire ? »

Puis elle envisagea la possibilité de se confier elle aussi. Peut-être. Si Wylla reprenait ses esprits.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]   Une sombre ressemblance  [Tour IV - Terminé] EmptyJeu 19 Avr - 8:19

Je secouais la tête, je ne pouvais pas lui donner son nom. Parce que j'imaginais déjà les mille et un tourments qu'il me ferait subir s'il apprenait que j'avais parlé, la potion pour mon père ne se fera pas sans ingrédient et j'en étais le principal. Je ne pouvais rien dire et rien faire ... Mais Eren n'avait pas visiblement l'intention de lâcher l'affaire, j'avais l'impression d'entendre une menace voilé pour également mon attention ... Un jour je devrais lui donner le nom. Mais quand je lui dirais il serait trop tard, parce qu'elle sera attachée à son époux et qu'elle préférait me tuer que tuer son époux pour pas que je salisse son image. Au besoin j'emporterais ce secret avec moi.

Je regardai surprise la coupe de vin qu'elle me tendait. Je la pris à deux mains pour ne pas ma lâcher en me redressant un peu toujours tête baissée face à Eren. Elle voulait savoir l'affaire avec mon père. Je regardai le vin pourpre en réfléchissant à comment tourner ce que je voulais dire. J'avalais péniblement ma salive et trempai mes lèvres dans le vin en hoquetant. C'était l'un des meilleurs que je n'avais jamais bus. Bien différent de la vignasse habituelle que je pouvais parfois boire. J'essuyai vaguement mes larmes, elles étaient aussitôt remplacé, avant de tenter une explication :

« Mon père est un homme bon lady Eren, vraiment, j'adore mon père ce n'est qu'un humble palefrenier mais ... C'est comme-ci un peu il y avait un rayon de soleil dans son sourire. Et il est tombé malade ... Gravement. Et nos salaires ne sont pas fait pour qu'on paye des médicaments ce genre de chose ... Mais, je n'allais pas laisser mon père mourir sans rien tenter ... On était arrivés à un stade qu'on envisageait de l'endormir pour qu'il arrête de souffrir. Et pourtant  il arrivait encore à sourire et dire que tout aillant bien. Puis cet ... Animal dans un corps d'homme m'a proposé de soigner mon père et de l'argent pour une nuit ... J'aime mon père, je ne veux pas qu'il meurt. J'ai accepté sans savoir à quoi m'attendre. Il est devenu tel un animal, griffant, mordant il est passé partout. Je n'avais pas connu d'homme ni avant ni après lui. J'espérais qu'il m'oublie, mais il est revenu quand je suis arrivée ici ... Il a profité que je sois un moment seule pour venir. Il a dit que si je parlais mon « gentil père boira sa gentille fille dans sa dernière potion ». Il m'a fait revenir après m'avoir dit ça le soir même... »

Je secouais la tête en essayant de contenir une forte envie de vomir. Que cet homme me répugnait. Je serrai d'avantage le gobelet entre mes mains, la couleur me répugnait et je la regardais pourtant incapable de fixer la princesse près de moi. Je devais avoir l'air d'une catin. Mais qu'aurais-je pus faire d'autre ? Voir mourir mon père ? Je n'aurais pas pus. Je ne connaissais pas les rapports d'Eren avec son père, mais pour ma part je ne voulais pas perdre le mien


Dernière édition par Wylla le Jeu 19 Avr - 18:18, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]   Une sombre ressemblance  [Tour IV - Terminé] EmptyJeu 19 Avr - 18:05


Les méthodes de cet homme inconnu était pour le moins vicieuse, et la princesse fut surprise d'avoir une certaine admiration pour ce genre de procédé. Les liens familiaux étaient souvent une faiblesse facilement exploitable chez nombre de personnes, elle-même avait déjà pu recourir à un tel chantage. Elle n'éprouvait aucune culpabilité pour cela, elle se dit néanmoins que Wylla ne serait pas en confiance si elle lui disait une telle chose. Aussi, elle préféra mentir sur ce point précis, bien que tout ce qu'elle venait d'entendre l'horrifiait sincèrement. Menacer les proches de gens capables de lui fournir des informations cruciales pour remporter une bataille était tout à fait envisageable selon elle, mais pour obtenir une des prestations sexuelles régulières ... Là par contre, cela lui déplaisait bien plus fortement.

« Ce chantage est ignoble, il fait de toi une esclave, comme si tu avais cédé tous les droits sur ton propre corps, je ne peux imaginer ... »

Elle se tut. C'était une formule facile et qui lui était venue naturellement. Pourtant, dans son cas, elle était totalement fausse. Elle faisait rarement preuve de franchise, car elle sentait que les personnes qui l'entouraient n'étaient que des vautours avides de la moindre faille à exploiter. Elle s'était construite une réputation de femme puissante, de guerrière sans merci. Et pour maintenir cette image, elle devait rester forte en toutes circonstances. Mais Wylla n'avait jamais fait preuve jusqu'ici de la moindre duplicité à son égard. Elle s'assit à côté de sa servante - décidément, le savoir-vivre des dames du Bief lui passait par dessus la tête - et dans un sourire triste avoua.

« En fait, j'imagine fort bien ce que tu ressens. Un sombre bâtard a longtemps cru avoir tous les droits sur mon corps. Je me suis vengée. Je n'avais pas connu d'homme non plus avant lui, mais je n'ai pas manqué d'en connaître d'autres, et même des femmes, pour reprendre tous les droits qu'il croyait s'être attribué. Sectionner sa carotide reste néanmoins un excellent exutoire, peut-être devrais-tu l'envisager ... Si l'on menaçait mon père, je pense que c'est le premier réflexe qui me viendrait naturellement. »

Enroulée négligemment dans sa fourrure, assise sur son lit à côté de Wylla, Eren songait. Oui, elle s'était considérablement vengée et avait repris le contrôle depuis. Mais ces derniers mois, elle craignait à nouveau de voir d'autres décidaient de la manière dont elle devait mener sa vie. L'idée lui était très déplaisante.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]   Une sombre ressemblance  [Tour IV - Terminé] EmptyJeu 19 Avr - 19:34

Je ne dis rien, elle avait raison, oui, j’étais devenue l’esclave de Manfred, mais quelque part j’avais toujours été un peu une esclave, c’était ça la vie de serviteur, une vie de servitude, alors … j’aurais pus dire, un peu plus ou un peu moins, cela ne changeait pas grand chose. Mais là, techniquement, ce n’était pas prévu que je fasse ce service, surtout sous la contrainte. Et même sans la contrainte, je ne l’aurais pas fait. Je n’étais pas une catin ! Mais … Je crois que sur ce coup là, je ne pouvais plus dire grand chose. Je bus à nouveau une toute petite gorgée de vin.

Lady Eren s’assit près de moi, et je levai les yeux vers elle surprise, je n’avais jamais vu une lady s’asseoir près de sa servante en pleurs. Je pourrais presque le noter dans le grand cahier des choses incroyables qui m’étaient arrivé dans ma vie. Et après je brûlerais ce carnet. De toute manière je ne savais pas écrire. Ça ne me servais à rien dans ma vie de tout les jours. Je restai les mains serrées autour de mon gobelet avant de relever une nouvelle fois la tête vers elle en l’entendant.

Elle … comprenait ? J’écarquillai les yeux en l’écoutant. Elle … Quelqu’un avait osé porter la main sur elle. Je sentis ma main se serrer autour de mon gobelet à l’en faire trembler, emplit de haine pour cette homme qui avait touché à ma maîtresse. Mais elle … Elle avait gagné, elle avait reprit le contrôle de son corps … Ce n’était pas le cas, et j’avais l’impression que jamais cela ne serait jamais le cas, parce qu’il était là, et je ne pourrais jamais … J’eus un tout petit sourire et regardai mes mains, les imaginant recouverte du sang de Manfred, rouge … son sang ruisselant au sol … Je posai ma tête contre l’épaule de la princesse sans même le réaliser, ma coupe de vin entre mes mains, je finis par répondre.

« C’est drôle … Quand vous m’avez dit qu’un sombre bâtard vous faisait du mal, j’ai eu envie d’être celle qui lui avait tranché la gorge … Il n’est pas fou, au contraire, il est très intelligent, il ne me laissera pas approcher d’une arme, et même si je le tuais … C’est moi qui finirait ouverte en deux et pendue après de long mois de tortures … Vous êtes forte lady Eren … Je n’ai pas cette force, et je crois que je ne l’aurais jamais. Face à cet homme, je suis incapable de penser à résister … Il est terrifiant même sans rien faire. »

Je devais paraître minable, mais oui, même en restant simplement assis dans son fauteuil Manfred me faisait peur, parce que d’un mot il pouvait me tuer, tuer mon père, massacrer toute ma famille. Et que si c’était moi qui le tuais, il aurait gagné quelque part puisque je mourais également, sans doute dans bien d’autres souffrances. Et puis serais-je moi-même capable de le frapper ? J’en doutais fort, il pourrait me paralyser d’un regard, alors tenter de porter la main sur lui … Non, je n’y arriverais jamais.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]   Une sombre ressemblance  [Tour IV - Terminé] EmptyVen 20 Avr - 1:09


Wylla avait l'air d'apprécier le vin. Eren en reprit une généreuse gorgée. Elle avait l'habitude de boire depuis longtemps, elle savait qu'avec ce qu'elle avait déjà bu elle serait passablement plus ouverte et joyeuse, mais elle ne craignait nullement de perdre la moindre de ses capacités. Elle se demanda si l'enfant, tout comme elle, appréciait le vin. Il faudrait penser à poser la question au mestre demain. Ce fichu homme de science devait avoir quelques idées à ce sujet. Evidemment, il était au courant pour sa grossesse, mais il avait ordre de ne rien révéler pour le moment. Elle ne tenait pas à ce qu'on l'empoisonne pour tuer l'enfant à venir ... Aussi garda-t-elle le silence à ce propos. Il était beaucoup trop tôt pour que quelqu'un se rende compte de son état de toute façon. Celui de Wylla néanmoins ne laissait plus de place au doute. La maîtresse et la servante, enceintes au même moment. « Nous avons beaucoup en commun finalement ... » pensa-t-elle.

La princesse fut surprise en sentant le contact de la tête de sa servante contre son épaule. Qu'elle-même oublie toute forme de convenance était tout à fait concevable. Elle était perçue ici comme une sauvageonne et tentait bien peu de chose pour faire changer les mentalités à ce sujet. Mais que Wylla les oublie elle ... C'était assez étonnant. Cela la fit sourire. Cette petite lui plaisait finalement. Elle s'était demandée au début ce qu'elle allait bien pouvoir faire d'une gaudiche pareille, si peu sûre d'elle et si réservée. Elle avait même craint un instant d'être tombée sur une jeune femme inhibée. Mais il faut croire qu'elles étaient faites pour s'entendre finalement. Eren n'avait pas été aussi proche d'une femme depuis longtemps. Pouvait-on compter cette fois où elle avait fini dans le lit d'une catin du port de Pyk ? Non, sans doute pas. Ce n'était pas le même genre d'intimité. Mais le souvenir la fit sourire.

« Tu n'es sans doute pas assez forte pour le moment en effet. Tu n'as sans doute jamais reçu la moindre éducation militaire, je doute fortement que tu saches te battre ne serait-ce qu'avec un bâton, et de surcroît tu es grosse ! Evidemment, je ne m'attends pas à ce que tu assassines qui que se soit en ce moment ... Mais qui sait ce que tu serais capable de faire dans un avenir plus ou moins proche ? »

Eren était parfaitement bien placée pour savoir que tout pouvait basculer d'un jour à l'autre, et cela sous l'impulsion d'une simple volonté. Finalement, c'était la vision qu'on avait des choses qui conditionnait nos actes, mais cela n'était pas toujours nécessairement fondé. Tuer ce capitaine avait été un jeu d'enfant. Elle n'avait juste jamais cru en être capable aussi aisément. Peut-être en serait-il de même avec cet homme-là.

« Il se fait tard. Commence donc à me brosser les cheveux veux-tu. Au moins, cela te détendra un peu. »
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]   Une sombre ressemblance  [Tour IV - Terminé] EmptyVen 20 Avr - 11:07

J’ai un petit sourire, oui en effet je n’ai pas reçu d’éducation militaire, ma seule éducation consiste à prendre soin des dames et de leur affaires, pas sûre que cela soit très utile pour tuer Manfred. Surtout que les principaux suspects étaient toujours les serviteurs … Forcément on allait partout sans jamais être réellement inquiété, c’était pareil pour les vols. Puis effectivement, j’étais grosse, quoi que, ma mère disait que j’étais quand même assez maigre pour une femme enceinte de presque cinq lunes. Je voulais bien la croire, certaines faisaient le double de mon ventre, mais ne pas avoir un trop gros ventre me convenais tout à fait. Alors quand au bâton … Non, non plus en fait. pourquoi est-ce que je tentais de me trouver des compétences martiales alors que je n’en avais aucune. Assassiner Manfred … Non, je n’en serais jamais capable, mais je hochai quand même la tête.

Je ris un peu et posai ma coupe de vin près de la tasse de tisane en me levant. Oui, il se fait tard, et même si j’ai adoré parlé un peu je dois finir de la préparer pour la nuit. Je m’essuyai d’un geste du poignet mes joues pour y faire disparaître les dernières traces de larmes et tirai un tabouret devant sa coiffeuse. Elle avait raison, m’occuper des autres aide à me détendre. Je crois qu’elle m’avait vite cerné, peut-être trop vite. Je ne savais pas encore si c’était grave, mais je décidai que non.

Je pris une petite fiole d’huile parfumé, comme tout les soirs, et en vidai un peu dans le creux de mes mains avant de les passer dans ses cheveux plusieurs fois en ôtant délicatement quelques nœuds. Ça me faisait du bien. J’étais dans quelque chose que je contrôlai parfaitement, peigner les beaux cheveux d’une lady. Les siens étaient magnifique, on aurait dit que la nuit s’était nichée dans ses cheveux pour la parer d’une rivière sombre. Je pris le peigne pour démêler cette sombre rivière qui s’enroulait autour de mes doigts, comme pour me retenir. Je séparai délicatement la masse sombre en deux pour ne pas lui tirer sur les nœuds et lui faire mal.

« Vous avez vraiment des cheveux magnifiques ! Bien des dames aimeraient les avoir, mais elles ne vous le diront jamais. »

Jalousie, bien évidement, et puis elle venait également des îles de fer. Cela n’aidait clairement pas, mais on entendait bien sûr tout les petits bruits de couloirs. Je m’arrêtais un instant imaginant brièvement Lady Eren parait comme une reine avec les cheveux remontaient à la mode du bief. Elle les ferait pâlir de jalousie. Je me demandais si la princesse que je coiffais était consciente de sa beauté …
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]   Une sombre ressemblance  [Tour IV - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Une sombre ressemblance [Tour IV - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Le Bief :: Solfoyer-
Sauter vers: