Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
12.90 €

Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyLun 16 Avr - 19:30



Rickard Crakehall


Rickard Crakehall est un homme accompli. Membre du conseil royal au sens élargi, cela fait des années qu'il se bat pour sa maison autant que pour sa sœur, toujours sujette à tant de rumeurs... Aujourd'hui, Rickard veut profiter des joutes pour se rappeler à une certaine jeunesse, qui, dans le passé, lui avait ouvert toutes les portes. Un homme mûr, certes, mais plein de sagesse, et avide de prouver qu'il n'est pas à remiser au placard.


L’héritier Crakehall attendait avec une certaine impatience la réponse de la reine du Bief. Il était amusant de se rendre compte comment l’homme qui n’était pourtant plus un adolescent restait là, à attendre que les lèvres de la reine invitée parlent enfin. Qu’elles le délivrent enfin de l’incertitude. Et pour que cela ne se remarque pas trop, l’Ouestreien cherchait à encrer son regard ailleurs. Et puis finalement, elle donna sa réponse. Elle acceptait qu’il défende ses couleurs. Elle disait même que c’était un honneur pour elle qu’on défende les couleurs des Gardener. Ser Rickard Crakehall lui offrit un sublime sourire presque égal à celui que pouvait offrir sa sœur à certains hommes. « Que les Sept vous entendent Votre Grâce et qu’ils m’aident à faire honneur à la femme que vous êtes. » répondit Rickard en inclinant la tête devant la reine. Puis il s’en était allé, rejoignant les autres jouteurs. Il échangea quelques mots avec son futur adversaire Ser Ouestrelin. Un jeune homme qui semblait bien parti pour faire briller les couleurs de la maison Lannister. En effet le jeune homme avait eu l’audace de demander au couple royal s’il pouvait défendre les couleurs de la reine jordane Lannister. Nul doute que sa sœur n’avait soufflé aucun mot restant imperturbable comme toujours. Rickard aurait bien aimé défendre les couleurs de sa sœur mais il était aussi honoré et touché que la reine Tricia Gardener accepte sa proposition.

Puis le Crakehall se retira de la lice. Sa joute n’était point pour tout de suite. Selon l’ordre de passage, le capitaine Gareth Kenning devait d’abord affronter Ser Quenten Farman. Puis viendrait le tour du prince son neveu Lyman qui affronterait le jeune Ser Potter et enfin viendrait son tour face à Ser Ouestrelin. Il avait alors tout son temps et tout son loisir pour se retirer. L’homme aimait prier les Sept avant une joute. Dans le silence des prières, il pouvait plus facilement visualiser les actions à faire. Les feintes, les contre-attaque et la défense de son bouclier. Puis enfin, il se leva après avoir prié les Sept. Son écuyer lui avait murmuré à l’oreille qu’il était temps pour lui d’entrer en lice. Le Crakehall avait pris une décision.

La joute de Rickard Crakehall commença bien comme il l’avait voulu. Il avait en face de lui l’homme qui portait les couleurs de sa sœur et malgré sa diplomatie, Rickard faisait toujours passer sa sœur avant tout. Alors la suite pris un autre tournant et finalement ce fut Ser Tybalt Ouestrelin qui remporta la joute. Rickard se redressa de sa chute et retira son heaume. En passant devant la reine du Bief il la salua d’un signe de tête mais offrit un large sourire à la reine de l’Ouest, Jordane Lannnister. Et lorsqu’il arriva à la hauteur du jeune Ouestrelin il inclina la tête. Rickard n’avait rien à prouver ou du moins pas vraiment. « Félicitation, Ser Ouestrelin. Porter fièrement les couleurs de ma sœur et emportez-les jusqu’à la finale de ces joutes je vous prie. »

Le Crakehall retourna ensuite dans la tente qui lui était réservée et se changea des pieds à la tête. Pour la suite des joutes, il rejoindra les gradins et les places réservées à la maison au sanglier. Il retrouva alors sa mère et son frère cade avec qui il échangea un regard entendu. Nul n’avait vu mais Arthur avait bien compris les actions subtiles de son aîné. Enfin nul n’avait vu, Rickard se doutait néanmoins que sa sœur avait tout compris et d’ailleurs son sourire le lui confirmait. Désormais, il allait soutenir les autres et son choix s’était porté sur le jeune Gareth Kennig et celui qui l’avait défait, Ser Tybalt Ouestrelin.


HRP:
 



La Veuve Ensoleillée



Cadeau:
 
Nalia Dayne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Dayne
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nalia Dayne
"La Veuve Ensoleillée"
Messages : 728
Membre du mois : 9
Célébrité : Michelle Jenner
Maison : Dayne
Caractère : Loyale ▪▪ Hypocrite ▪▪ Aimante ▪▪ Calculatrice ▪▪ Déterminée ▪▪ Trop têtue
Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 Dayne10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyMar 17 Avr - 16:05

Walderan Tarbeck


Walderan Tarbeck est un homme d’expérience. Il a guerroyé à maintes reprises auprès des Lannisters et est reconnu pour sa violence sur le champ de bataille. Homme acerbe, il ne possède pas une très bonne réputation auprès des autres nobles familles de l’Ouest qui espère un jour voir son fils diriger la famille, un homme beaucoup plus modéré que son père. Ayant toujours combattu, malgré son âge plus avancé que bien des concurrents à cette joute, il souhaite démontrer que l’expérience n’a pas de valeur.  



De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace. Avait beau tenir ces termes bons nombres de combattants en lice, l’audace n’avait guère servit Lord Tarbeck, car son audacieuse manœuvre de viser le casque de son opposant n’avait point porté fruit. Sa lance avait glissé le long de ce dernier, manquant de peu sa cible, n’ébranlant aucunement le cavalier adverse. Pour sa part, le choc fut puissant, la lace de l’étranger percutant le haut de son bouclier. Malgré la puissance du choc, Walderan Tarbeck démontra à l’assistance toute sa force et son expérience, demeurant en selle sans réellement broncher, repoussant l’assaut mener contre lui, poursuivant sa course jusqu’en bout de lice, avant de reprendre position du côté opposé pour une seconde charge.

Son destrier s’élança une nouvelle fois avec puissance, le Lord bien déterminé à remporter cette fois-ci sa manche en envoyant son adversaire mordre la poussière. Pas de sournoiserie cette fois-ci, une frappe simple, mais puissante, visant le haut du bouclier adverse. Un nouveau choc. Frapper avec puissance une fois de plus, Walderan encaissa l’assaut, touchant également sa cible, voyant ce dernier culbuter tandis que son cheval s’éloignait. Un sourire satisfait apparaissant sous sa visière, qu’il releva une fois en bout de lice, soulevant sa lance en direction du roi, lui offrant un sourire et un hochement de tête, signe de respect du vainqueur vis-à-vis son suzerain.

La seconde manche allait bientôt commencer et Lord Tarbeck s’enquiert auprès de son écuyer sur l’opposant qu’il devrait affronter. Le jeune Potter, celui qui avait déculotté le prince héritier en une seule passe. Un adversaire qu’il ne connaissait pas, mais qui avait démontré un certain talent lors de sa première ronde. Descendant de cheval, afin de prendre un peu de repos avant sa deuxième charge, Walderan s’adressa à nouveau à son écuyer. Les propos du Lord surprirent un peu le jeune homme, qui hocha néanmoins la tête, avant de prendre congé de son maître.

L’écuyer de Lord Tarbeck se présenta auprès de son opposant, envoyé par son maître pour assister ce dernier dans ses préparatifs, le Lord ayant constaté que le jeune Potter ne possédait pas d’écuyer. Une marque de respect selon l’écuyer envers celui qui avait réussi à renverser le Prince. La manœuvre était toute autre, car le sournois Lord avait intimé son écuyer d’une mission bien plus particulière. Offrir au cheval de Potter un cube de sucre. Rien de bien étrange dans les joutes de récompenser un cheval par un apport de sucre afin de lui offrir un peu plus d’énergie pour la suite de la compétition. Toutefois, le cube en question avait été drogué afin de stimuler la monture, la rendant instable pour son cavalier. Une tactique perfide certes, mais à l’image de l’opposant du jeune Potter. À savoir si l’écuyer réussirait dans sa tâche, c’était là une autre chose, mais connaissant son maître il ferait tout pour réussir sous peine de châtiment.

De son côté, Walderan Tarbeck profita de la première ronde de joute, le gendre du roi s’opposant à Tybalt Ouestrelin. Une joute qui n’avait une fois de plus que peu d’intérêt pour le Lord, qu’importait qui remporterait sa manche, la gloire aussi perfidement acquise lui reviendrait.

Son écuyer revient et l’aide a remonté en selle, sans dire à son maître s’il a réussi ou non dans sa mission. Walderan Tarbeck se préparant une nouvelle fois pour la joute à venir, n’ayant que faire de la chevalerie et de l’honneur. Si le cheval de Potter avait dévoré le sucre, il le saurait bien assez tôt et profiterait pleinement de la fougue de ce dernier. Sinon, il utiliserait son expérience, en châtierait son écuyer par la suite.

Appeler pour combattre, prenant place dans la lice, Walderan ferma sa visière, une fois de plus, d’un solide hochement de tête, rituel propre à ce vieux fourbe. Un bref regard vers sa femme, puis vers le cheval de son adversaire, un sourire mesquin sur son visage. Les lances se lèvent en signe de confirmation de préparations, le drapeau s’abaisse et la charge est donnée.

Rien de bien extravagant cette fois-ci. Le rythme rapide de sa monture, sa force et son expérience serait son allier, sans compter l’éventuelle corruption de la monture adverse. Son bouclier se bloque contre son bras alors que le choc devient imminent, la lance descend et s’appuie contre ce dernier, visant le haut du bouclier adverse.

Une frappe solide, une frappe déstabilisante tout en maintenant son propre équilibre afin d’encaisser le choc de l’adversaire, rien de plus simple, du moins en théorie. L’expérience et la ruse triompheraient-elles de la fougue et de la jeunesse? C’est ce que saurait Walderan Tarbeck dans quelques instants, lui qui était prêt à subir l’assaut adverse. 
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyMer 18 Avr - 11:01

[HJ Lyman, j’ai interprété le résultat du dé, n’hésite pas à me dire si tu voyais les choses autrement]


Le cheval prend de la vitesse et la rosse se rebiffe entre mes cuisses verrouillées de part et d’autres de son flanc, elle s’ébroue et se jette en avant, comme pour vouloir me désarçonner. Le Prince avance, plein d’aplomb, bien droit dans ses étriers. Il est impressionnant, et lui n’a pas l’air d’un gueux, c’est même tout le contraire. Je vois sa lance fuser vers moi… Mais ma lance tape en plein dans le sien au niveau du coude et on dirait que son cheval encaisse le choc en même temps que lui, sans doute trop solidement harnaché, le poids du cavalier déséquilibrant la monture ? A moins que ça ne soit la rigidité de la lance, qui étonnamment ne s’est pas rompue en se brisant, privilégiant la puissance du choc à la solidité de son allonge. Qu’importe, le cheval hennit et le Prince chute ; je ne m’en aperçois pas tout de suite, tout s’est passé si vite ! Je me retrouve à freiner ma monture, rênes serrés et enroulés autour de mon poing gantelé de mailles, en sueur sous mon heaume nasal… Et je note que je suis toujours debout. En selle, plutôt. Et un coup d’œil en arrière en faisant pivoter ma monture me confirme que ce n’est pas le cas de mon adversaire. Mes yeux s’écarquillent, sans que j’identifie à l’instant si c’est de joie ou d’horreur ; j’ai osé faire chuter un prince, et en un seul coup qui plus est ! Je laisse ma lance à un palefrenier et démonte, retirant mon casque que je confie au même homme, avant de m’avancer vers le Prince que l’on aide à se relever.


| Prince Lyman ! Je… |


Et qu’est ce que j’allais dire, maintenant ? C’était bien beau de venir à sa rencontre, mais lui demander s’il n’avait rien serait insultant et le remercier serait arrogant ? Merde alors, satanée impulsivité, cette candeur atroce qui faisait sans cesse de moi un clown à la cour, et je sentais le regard de bien des gens sur moi. Celui des déçus, aussi, et sans doute des coléreux. Le Prince et Lyman avait un fameux groupe de soutien ; le public leur était totalement acquis, à lui et à son beau-frère, Gareth Kenning. Les deux coqueluches de Castral Roc, et moi je n’étais qu’un gueux qui venait de manquer de provoquer de peu un accident. Je dois trouver quelque chose, et vite. La parole a été donnée à l'homme pour déguiser sa pensée.


| Faites-moi l’honneur de me donner vos couleurs, et je les porterais aussi haut que possible. |


Je n’ai pas le temps de souffler, quoiqu’il en soit, que les suivants se préparent. Je ne suis pas le mouvement, engourdi par la victoire. Je devais aller au bout, quoiqu’il arrive, je devais me montrer plus fort que les autres, en tout cas plus téméraire. Les Potter ne devaient pas mourir avec moi, je devais briller, pour faire rejaillir un rien de lustre sur un blason depuis longtemps empoussiéré. Je me débarbouille, me rafraîchit et boit un pichet d’eau tout entier alors qu’un écuyer arrive et se propose respectueusement de se mettre à mon service, marque d’amitié de Lord Tarbeck, que j’allais affronter l’après-midi. Manœuvre pour me complaire, m’acheter, ou respect sincère ? Je restais un rien méfiant, n’ayant pas l’habitude de telles largesses, mais le sang fouetté par la victoire, je me surprends bien vite à sourire et plaisanter avec le jeune roturier pendant qu’il m’aide à préparer mes affaires un peu mieux que le matin, et je prends bientôt le chemin des lices, écuyer au côté, pour croiser son maître qui attend son tour et le mien à proximité du champ.


| Mes respects monseigneur, et grand merci pour votre aide. Je suis honoré d’être opposé à un homme de votre qualité. |


Mais le stress monte. Et il est temps de rejoindre son côté, tirant toujours mon cheval qui s’habitue doucement à moi. Vient le moment de le monter, d’enfiler mon casque et de me saisir de ma lance. J’ai changé depuis le matin, mon père m’ayant jadis prévenu de minuscules fissures qui pouvaient exister dans le bois après un choc violent, invisibles à l’œil nu. Je salue mon adversaire de loin, et pique des deux en hurlant la devise des Potter, visant bas sur le bouclier de Tarbeck pour le faire chuter ; trop haut alors qu’il était trop solide, il ne tomberait jamais autrement. Je devais le décoller de sa selle, et verrouillais ma lance sous mon bras.


| Nous survivons ! |



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 345
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyMer 18 Avr - 22:32

N'a-t-elle point suffisamment prié les Dieux ? Ou ceux-ci n'ont-ils pas, au contraire, bien entendu ses prières, non sans cependant estimer qu'elle leur en demandait trop, et que son esprit était trop divisé, alors qu'il était attendu d'elle qu'elle ne se montre point trop gourmande quand il s'agissait de leur présenter ses souhaits ? Quoi qu'il en était, tout commença bien, ou presque. Elle ne put s'empêcher de retenir un grand soupir soulager en voyant son époux s'imposer assez largement et avec quelque facilité sur son adversaire. Tant et si bien qu'elle attira sur elle le regard de sa mère, qui, cependant, ne sembla pas vouloir se faire trop réprobatrice. Elle aussi était déjà passée par là, bien des fois, que ce soit avec ses frères ou son époux. Et elle aussi avait été une jeune future mère. Tout le long de la joute de Gareth, Megara n'avait point pu s'abstenir de garder une main sur son ventre. Pas pour réprimer quelque haut le cœur qui viendrait lui remuer les tripes, mais par geste protecteur, sans doute, et ce bien qu'elle ne risquait rien, dans ces gradins. D'autant plus que quelques gardes étaient postés tout prêt, de façon à pouvoir intervenir en tout instant. Et puis, ce n'était point comme le tir à l'arc, où un très mauvais tireur pouvait malencontreusement décocher une flèche hors de la zone de tir. Ici, les lances ne sont point encore trop légères pour pouvoir être à ce point déviées ! Quand Gareth l'a emporté, elle l'a senti. Que ce soit dans ce profond soupir d'aise qu'elle a relâché, alors qu'elle avait même cessé de respirer, pendant quelques secondes, ou encore dans ce mouvement qu'elle sentit en elle, lui tirant un sourire, que d'aucun pouvait penser destiner à montrer sa satisfaction quant à l'issue de la joute. Qu'ils fassent donc, cela n'y changeait rien.

Hélas, trois fois hélas, l'issue ne fut point aussi victorieuse pour son frère Lyman qu'elle ne le fut pour son époux. Ce qui désola quelque peu Megara, bien que le sentiment qui prédomina alors, en elle, fut de l'inquiétude. Lyman est à terre et ... Et il serait inconvenant de se précipiter sur la piste pour aller s'enquérir de son état, comme il serait disproportionné et très pessimiste de se mettre d'ores et à déjà à pleurer à chaudes larmes quelque blessure endurée. Megara, en public, est un modèle de maîtrise de soi, de bienséance et de modération. Et elle ne fera point affront à cette réputation qui l'arrange bien dès lors qu'il s'agit de dissimuler ce qu'il en est réellement. Et comme si cela ne suffisait point, voilà aussi que son oncle Rickard était défait, par le même chevalier qui avait eu la relative outrecuidance de lui dérober les faveurs de Jordane ... Mais déjà, tout reprend, ce qui ne laisse point à la Princesse le temps de larmoyer ou de s'apitoyer sur l'issue réservée à ses deux proches parents. Car Gareth est toujours en lice, lui, et il convient de s'assurer que cela soit encore le cas lors de la prochaine joute, bien que cela puisse signifier, pour elle, que son cœur ne cessera point de battre à tout rompre, avec anxiété, appréhension et fierté, pendant encore quelques temps. Elle ne se lève point de son assise, comme avait pu le faire la fille aînée du cousin de son père. Déjà, étant enceinte, un tel geste brusque pourrait lui causer quelques douleurs au dos, et un mécontentement inutile de son enfant. Ensuite ... Ensuite, elle n'était point une jouvencelle tombant en pâmoison, et, encore une fois, elle se devait d'être un exemple de modération. Ce qui ne l'empêcha point de se déchaîner, intérieurement, et de prier, encore et encore, non pour le salut de l'âme de son époux, car elle voulait cesser d'envisager quelque issue bien trop fatale et létale, mais bel et bien pour la victoire de Gareth. Et elle entendait bien obtenir les faveurs de son père, et, peut-être aussi, un peu au fond d'elle, à plus forte raison parce que son époux allait s'opposer au tombeur de son oncle Rickard, celui-là même qui avait pu causer quelque déplaisir intérieur au Roi son père ... Megara se pencha donc vers son géniteur, non sans poser l'une de ses délicates mains au creux de l'une des siennes.
    ❧ Père, au nom de votre affection envers moi, je vous en prie ... Qui m'aime me suive, espérez, tout comme moi, qu'à défaut de pouvoir honorer notre pari, désormais, nous puissions tous deux voir mon époux victorieux. Soutenez-le comme s'il s'agissait de Lyman. Je me sentirais bien plus rassurée si je vous savais escompter la même issue victorieuse pour le père de mon enfant. ❧ Le prenait-elle par les sentiments ? Sans doute, mais n'était-ce point là une requête juste et réellement muée par de l'affection ? Et puis, Jordane ne lui avait-elle pas déjà tant et tant enseigné que les sentiments n'étaient point une faiblesse dès lors qu'on savait les manier et en usiter avec esprit et stratégie ?
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Megara Lannister
Messages : 3325
Membre du mois : 0
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyVen 20 Avr - 11:46

Le fracas des lances est à la hauteur de ce que j’avais imaginé. Et, si je ne m’attendais pas à rester en selle bien longtemps, je ne réalise qu’avec un temps de retard que non seulement je ne suis pas tombé mais qu’en plus, j’ai réussi à passer le premier tour avec moins de difficultés que je l’aurais cru en réalité. A croire que je commencerais presque à savoir ce que je fais, quand bien même je maintiens que j’aurais été nettement plus à mon aise lors du tournoi d’archerie de la veille. Je cille, reprenant mon souffle alors que ma monture retourne à sa place, relevant la visière de mon casque pour aviser de ce qui se passe autour de moi. Et là seulement, le monde semble de nouveau exister pour moi et j’entends les applaudissements de la foule, les hourras et les sifflements. Je me rends à peine compte que c’est au tour de Lyman et, quand il se retrouve au sol, j’ai une grimace compatissante à son égard, cherchant son regard pour m’assurer qu’il va bien.

Je retiens un soupir de soulagement en le voyant se relever, mon attention se reportant sur la tribune alors que je fixe Megara quelques instants, esquissant une ombre de sourire. Même si je dois tomber lors du prochain tour, l’on pourra dire que j’ai sauvé les meubles, ou quelque chose dans ce goût-là. Pour autant, je me redresse, me faisant plus sérieux que d’ordinaire alors que continuent les différents affrontements. Certains durent plus longtemps que d’autres et je flatte l’encolure de ma monture qui piaffe d’impatience à l’idée de retourner en lice. J’ai un léger froncement de sourcils lorsque mon concurrent est annoncé. N’est-ce pas celui qui a eu l’audace de demander les couleurs de la Reine ? Ma foi, il en faut et j’avoue qu’une part de moi trouve franchement amusant qu’il ait le temps de le faire avant le frère de Jordane. D’autant qu’il l’a battu. Je me rapproche de lui alors que les autres concurrents sont annoncés et je lui adresse un large sourire, même si mon regard reste bien plus sérieux qu’à l’accoutumée. « Messire, les couleurs de la Reine semblent vous réussir à merveille. J’espère que celles de mon épouse sauront mieux me porter chance. Que le meilleur gagne. Ou celui qui tiendra le plus longtemps sur sa selle en tout cas. »

Je me fends d’un clin d’oeil alors que nos noms sont annoncés. Et je tire légèrement sur les rênes pour guider ma monture, inspirant une nouvelle fois longuement. Je ne rabats pas ma visière immédiatement, préférant prendre quelques instants pour regarder le terrain, pour retrouver un semblant de concentration. Et de nouveau, le monde semble disparaître autour de moi. Seule compte la piste qui se déroule sous mes yeux, les quelques mètres qui me séparent du Ouestrelin. Je rabats alors la visière d’un coup sec, avant de caler ma lance sous mon bras. Je ne suis pas sûr de pouvoir tenir sur la longueur, il semble plus charpenté et plus à même de tenir que moi. Alors, je dois donner tout ce que j’ai sur cette passe. Et c’est ce que je fais, la mine concentrée comme jamais tandis que nos deux montures filent à une vitesse folle à la rencontre l’une de l’autre. A la grâce des Dieux.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 5066
Membre du mois : 14
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyVen 20 Avr - 14:06

Être de sang royal n’est pas tout le temps aisé. Le regard de Loren portait sur son fils tandis qu’il chevauchait. Le sourire du souverain s’effondra en même temps que son fils, vaincu par un jeune chevalier en armure douteuse. Dommage. Le regard du Lion se posa sur ce chevalier. William Potter. Lord Potter. Celui qui avait perdu son fief. Les yeux de Loren vinrent un instant se poser sur Megara. C’était bel et bien celui donc sa fille avait à charge le problème.

Quel dommage que Lyman soit si vite tombé, mais soit. Ainsi soit-il. Le Roi de l’Ouest resta quelques instants plus déçu qu’impressionner par le chevalier face au Prince. Le Lion finit par poser son regard sur le jeune homme. Son attitude, ses mots et sa tenue montraient qu’il ne connaissait pas réellement là où il mettait les pieds. Le voilà qui venait demander au Prince ses couleurs, pour le reste du tournoi. Une demande bien inhabituelle.

Surprises sur surprises, Rickard était également tombé à son tour. Au plus grand étonnement du Roi. Les couleurs de la Reine franchissaient le premier tour avec leur jeune et fougueux porteur. Que d’étonnement sur ces joutes. Gareth avait également vaincu à son tour, il porterait au second tour les couleurs de la Princesse de l’Ouest. Les Lannisters avaient encore des couleurs sur ce tournoi, la principalement question qui vint se saisir du Roi était simple : qui soutenait-il désormais ?

Il lui paraissait difficile de soutenir celui qui avait vaincu son fils, tout comme il ne pouvait pas vraiment se persuader de soutenir un jeune opportuniste comme le chevalier de la maison Ouestrelin. Son hésitation fut bientôt brisée par les mots de sa fille, lui demandant de prier, tout comme elle, pour la victoire de son époux, le nouveau capitaine de la maison du Roi. Amusé le Lion se pencha jusqu’à sa fille.

« Ayant perdu mon pari, je me vois mal te refuser ça. Soit, puissent les sept accorder à ton époux la gloire de la victoire. »

Les sept et ses talents à cheval. Malgré sa blessure récente Gareth montrait un certain martial à dos de cheval. Grand bien lui en fasse. Dans les années à venir peut-être allait-il en avoir besoin plus que de raison. Car si la guerre s’invitait dans le quotidien de l’Ouest, alors il en aurait besoin. Ainsi le Seigneur du Roc posa son regard sur le jeune Kening, se prenant à espérer pour sa fille, puisse Gareth remporter ce tour et le suivant.

Cela aurait en prime l’avantage de renforcer sa légitimité à un tel poste, car il est toujours bon pour la gloire de se voir récompenser par la victoire lors d’un tournoi comme celui-ci. Gareth portait également les couleurs de la maison Lannister, alors sa victoire serait toujours bonne pour la maison de Castral-Roc. L’idée de voir toutes les couleurs de la maison Lannister disparaitre était impossible au Roi, pour cause accepter l'idée d'une défaite, c'est être vaincu.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyVen 20 Avr - 21:51



Tybalt Ouestrelin


Tybalt Ouestrelin est un jeune homme impétueux, très téméraire depuis toujours. Il veut briller car sa famille, sur le déclin, a été supplantée au fil des ans par les Reyne, les Crakehall et autres Farman. De ce fait, il est prêt à toutes les folies pour briller... D'autant qu'il y a la princesse Jeyne Lannister dans l'assemblée, une beauté sauvage du Nord, qu'il ne serait pas mécontent de se faire remarquer par elle.

Tybalt observa avec attention le jeune Kenning défaire assez aisément le Farman. Il se débrouille plutôt bien, et la foule, ainsi que la tribune royale, scandait son nom bien plus que celui de son adversaire… tout comme celui du prince. Pourtant, ce dernier fut défait par le Potter. En même temps, le lionceau n’avait guère la réputation d’être un combattant quel que soit le type d’engagement, alors que l’autre semblait bien plus à son aise… Il grimaça un sourire. Au moins n’aurait-il pas à affronter le prince au second tour, si jamais il passait… Kenning avait beau être l’époux de la princesse, ce n’était pas pareil, ce n’était qu’un… Il ne savait pas trop, et n’avait guère envie de savoir ce qui le liait au prince et au roi, pour qu’il soit si rapidement propulsé à de si prestigieuses places.

Puis vint son tour. Au milieu des hués, cris et fracas du bois, il arrive à rester en selle et se redresse en regardant autour de lui.
Il s’arrête en bout de lice, reprenant son souffle, toujours sur sa monture, contrairement à son adversaire qui était à terre. Victorieux donc. De quoi rendre sa famille fière de lui, de quoi poursuivre au tour suivant et briller ainsi aux yeux de tous. Pourtant, il n’est guère satisfait. Il devrait être heureux, et il l’est malgré tout, mais… Sa mâchoire se crispe alors qu’il ramène son cheval au calme. A-t-il imaginé la lance de Ser Crakehall se baisser légèrement au dernier moment ? Ce vieux bougre l’aurait-il laissé gagner ?… Non, cela ne peut. Même s’il défend les couleurs de sa sœur… N’est-ce pas ? Pense-t-il vraiment qu’il n’aurait pu gagner normalement ? Il en est capable ! Et si tel est le cas, où est donc sa fierté et l’honneur de combattre, de défendre les couleurs de la reine du Bief qui plus est ? Certes, sa famille compte également à ses yeux, mais jamais il ne lui viendrait à l’idée de… truquer le manche, de perdre volontairement.

Mais il doit faire bonne figure. Il avait gagné après tout n’est-ce pas ? Alors il inspire profondément et retire son heaume, se passant une main dans les cheveux après avoir lâché sa lance à son page. Il offre un sourire à la foule, saluant ceux dont il croisait le regard. Il s’arrête face à son adversaire et le fixe, esquissant une ombre de sourire.

« Félicitations à vous, Ser Crakehall, c’était un bel échange, vous êtes doué. Je compte bien emmener les couleurs de ma reine jusqu’à la finale, même sans complaisance de la part de mes adversaires. »

Il incline la tête et s’éloigne de lui avant de réellement se laisser emporter. Cela ne sert à rien de ressasser, d’autant que le dernier échange a lieu et que cela va être de nouveau à lui. Il étire comme il peut ses muscles tendus, faisant craquer ses épaules, avant de sourire en retour au Kenning qui est venu à sa rencontre.

« Tout comme celles de Dame votre épouse. Il faut croire que les couleurs du Lion sont un gage de réussite. Il va donc nous falloir les départager, même si les voix de la princesse et de votre enfant à venir doivent davantage compter il est vrai, j’escompte bien emmener celles de la reine en finale. Que le meilleur gagne Ser Kenning. »

Tout en se demandant si c’était ce sourire, ou autre chose, qui semble tant plaire à la famille royale, le jeune homme reprend place au bout de la lice, s’emparant de nouveau de sa lance. Il a passé le premier tour, l’honneur est sauf, c’est déjà cela. Mais il était sérieux, il compte bien gagner. Flattant une dernière fois sa monture, il se remémore le précédent échange de son adversaire, tachant de se rappeler sa posture et ses positions. Il semble plus faible sur le côté gauche non ?

Une nouvelle prière au Guerrier et au Père, un nouveau vœu de réussite, un nouveau souhait de triomphe. Il peut gagner. Il doit gagner.
Il abaisse son heaume et se cale de nouveau sur sa selle, serrant sa lance fermement. S’il parvient à le déséquilibrer de ce côté-là, cela lui donnera une chance supplémentaire.

Et de nouveau, le reste du monde disparaît alors que le signal tombe et que les montures s’élancent. Il n’entend ni ne voit plus la foule, restant concentré sur son adversaire et son bouclier, tenant fermement le sien. Quand on veut on peut, quand on peut on doit. Et les Dieux savent qu’il la désire, cette victoire.


Dernière édition par Deria Martell le Sam 21 Avr - 11:02, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyVen 20 Avr - 23:59

Spoiler:
 

Soudain, son cheval renâcla. Le mouvement avait été imperceptible, mais Lyman l’avait nettement senti, le mouvement du mors ne mentant pas. D’une main, le jeune homme tenta de raffermir sa prise, conscient qu’il s’agissait là du moment le plus critique. Que l’étalon se cabre, et il risquait de blesser et Potter, et lui-même. Il sentait hélas que la bête sous ses jambes n’était point à son aise. Avait-elle été éblouie par le soleil ? Apeurée par les vivats de la foule ? Quelque chose s’était peut-être logé dans son fer ? Ou bien son poids heurtait trop le dos de sa monture ? Il ne le saurait jamais. Dans un ultime effort pour maintenir son assaut, Lyman tira légèrement sur les rênes, abaissant du même coup son bouclier pour maintenir le coursier correctement. Il était trop tard. Le choc fut brutal, son adversaire ayant évidemment visé dans cette faiblesse qu’il n’avait pu corriger. Sans rien pouvoir faire, il se vit plonger vers le sol sablonneux, le contact de la terre envoyant une décharge dans son dos fragilisé par cette maudite quintaine de sa jeunesse. Heureusement, sa lourde armure amortit considérablement l’atterrissage, même s’il lui coupa le souffle quelques secondes. Se relevant tant bien que mal, aidé de l’écuyer attaché à ses services et d’un jeune page, le Lionceau put vérifier qu’il n’avait rien de cassé, même si, à en juger par la grimace que lui arracha son étirement, il était quitte pour un beau bleu à la base de son dos. Déjà son adversaire arrivait … pour lui faire une proposition pour le moins improbable. Le Prince enleva son casque afin de dévisager l’homme face à lui et de répliquer :

« Je ne suis pas une pucelle dont on arbore les couleurs, Lord Potter. »

La réponse avait claqué plus sèchement qu’il ne l’aurait voulu. Mais c’est que, sans le vouloir, le jeune noble, en voulant bien faire, avait quelque peu froissé la fierté du Lannister qui, s’il savait faire bonne figure dans la défaite, pour l’avoir trop connu dans les lices, n’appréciait point qu’on se moque de lui, ou encore la déférence ridicule que certains empruntaient pour l’avoir vaincu. Il participait en connaissance de cause, plus pour le plaisir de se montrer que de réellement dominer les joutes, au vu de son manque de talent et même de chance, manifestement. Il avait gagné. Qu’il savoure. Il l’avait mérité. Et pour le public, il convenait de se montrer gracieux et beau joueur.

« Néanmoins, vous pouvez porter mon armure. Ou la vendre. Nul doute qu’elle pourra vous octroyer une somme suffisante pour fêter votre victoire, et celles qui suivront. Je vous l’offre, selon la coutume. »

Rares étaient les chevaliers qui suivaient encore cette vieille tradition qui consistait à offrir ses effets au vainqueur d’une joute. Mais Lyman pouvait se le permettre. Il ne manquait ni d’or à dilapider, ni de grands gestes pour les nobliaux moins aisés que lui. Sans son fief, Potter vivait de la mansuétude Lannister octroyée par sa sœur, et il ne doutait pas que la situation lui pesait. Ainsi, peut-être aurait-il la possibilité d’avoir un pécule acquis personnellement, à la pointe de sa lance, et de ne plus se sentir comme un mendigot à la porte de Castral Roc.

« Mon écuyer vous l’apportera. Je vous épargne mon cheval, cependant. Ce serait plutôt un cadeau empoisonné, vu que la bête fut rétive. »

Il sortit des lices pour arriver jusqu’à sa tente, où après avoir été extirpé de ladite armure, ses aides l’examinèrent rapidement, ainsi qu’un mestre sans doute envoyé discrètement par sa mère. Il n’avait rien, hormis un beau bleu, comme il l’avait pensé. Heureusement. Restait donc à se décrasser et à se vêtir correctement d’un pourpoint lâche à l’arrière et relativement seyant, aux couleurs Lannister évidemment. Lorsqu’il estima être présentable, Lyman regagna donc le champ de joutes, pour monter cette fois-ci à la tribune. Néanmoins, au moment de croiser le regard de son père, le jeune homme détourna les yeux, peu désireux de lire chez son géniteur la déception et la honte que sa défaite avait immanquablement engendrée. A la place, il salua la foule avec son éternel sourire, comme si de rien était, avant d’aviser Rickard, qui avait chu également :

« Eh bien, mon oncle, je vois que vous n’avez pas été plus chanceux que moi. »

Aussi méprisable que cela soit, le fait de voir le frère de Jordane, pourtant plus expérimenté que lui, défait de la sorte lui arracha un brin de satisfaction. Si d’autres, plus doués, étaient tombés, c’est que finalement, il n’était point si mauvais. Et puis, si ce maudit canasson n’avait pas … Bref. S’asseyant aux côtés de sa femme, il lui déclara :

« Je crains que vous n’ayiez point le mari qu’il faut pour porter vos couleurs dans les lices, ma mie. Pis, même mon cheval s’est rebellé pour m’empêcher de vous couronner … peut-être est-ce parce qu’il veut laisser un peu de place aux autres dames, pour que vous ne les éclipsiez point trop avec votre retour ? »

Se tournant à nouveau vers les joutes, il fixa son vainqueur et déclara :

« Il ne sera pas dit que je sois tombé en vain. Allons Lord Potter, rendez-moi fier d'être tombé contre vous! »

Parfois la grandeur se mesurait davantage dans la défaite que dans la victoire. Il espérait qu’à défaut d’être un vrai bretteur, ses futurs sujets apprécieraient de constater que le Prince savait être beau joueur. Pour le moment, Gareth n'avait point besoin de son soutien. Il avait confiance dans sa capacité à triompher de son adversaire, et une part de lui désirait montrer que les Lannister savaient aussi porter leur attention sur d'autres que les membres de leur cercle proche.
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Roc
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyman Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 582
Membre du mois : 0
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptySam 21 Avr - 11:32

Si j'avais taquiné Lyman au sujet de sa précédente défaite à Goeville face au prince Martell, je ne lui souhaitais point du tout de faillir cette fois et de réitérer sa chute. Il s'en était sorti miraculeusement la dernière fois, alors que le coup avait été violent et potentiellement dangereux et je n'étais alors, pas aussi attachée à lui que je l'étais désormais. J'étais même en colère, sans pour autant lui souhaiter de blessures. Mais une partie de moi, un peu mesquine, avait jubilé de le voir tomber afin de lui faire ravaler son arrogance. Pas cette fois. Son adversaire était un noble désargenté d'après ce que j'en savais. Je me tendis quand les joutes commencèrent, grimaçant à la première chute... Et je froissai l'étoffe de ma jupe entre mes doigts crispés quand ce fut à Lyman, portant ma main libre à mes lèvres pour étouffer un cri alors qu'il tombait au sol, me faisant violence pour ne pas me lever et courir sur la lice afin de m'assurer qu'il allait bien. Je ne pouvais pas me le permettre et je n'avais pas du tout l'agilité pour se faire. Je devais rester digne, impassible. Je jetai un regard autour de moi, afin de guetter les réactions de mon beau-père et de ma belle-sœur. Il devait être déçu, le roi de l'Ouest... Quant à Megara, elle était stoïque, même si je devinais qu'elle n'était pas plus sereine que moi. Mes yeux se posèrent de nouveau sur la lice et je réprimai difficilement un soupir de soulagement en voyant Lyman se relever. Il échangea quelques mots avec son adversaire et la joute continua.

De nouveau mon cœur fit un bond quand ce fut au tour de Gareth. J'étais moins fébrile que Megara, mais je tenais beaucoup à cet ami cher et espérais qu'il serait vainqueur. Le frère de la reine était tombé, le fils du roi était tombé... restait le gendre pour défendre les couleurs des Lannister. Et que ce soit par habileté ou de par sa chance insolente, il triompha, se qualifiant pour le tour suivant. « On dirait que votre époux a à cœur de briller à vos yeux, Megara. » J'avais soufflé ceci avec un petit sourire de connivence à ma belle-sœur. Cette dernière supplia donc son père d'encourager son gendre désormais et je vis ainsi à l’œuvre l'amour du père pour sa fille, ce qui me pinça légèrement le cœur.

Je me perdis dans mes pensées alors que l'on préparait le deuxième tour, n'en sortant que pour sourire à Lyman alors qu'il rejoignait la tribune. « Sans doute cet étalon a-t-il été soudoyé par vos concurrents. » Je hochai la tête, malicieuse. Il avait l'air d'aller bien et c'était le principal. « A moins que vous vous languissiez tellement de moi que vous ayez décidé de me revenir rapidement ? » Je posai ma main sur son bras avec douceur. « Je suis heureuse que vous alliez bien. Mon état me rend un peu trop émotive. » Beaucoup trop en fait. Lyman encouragea alors celui qui l'avait défait. Et les joutes reprirent. Megara soutenait Gareth, Loren soutenait Gareth, Lyman se fit grand seigneur en soutenant le Potter. Pour ma part, c'était vite vu, et je me mis à prier les dieux d'accorder encore la victoire à mon beau-frère et ami. Même s'il serait infernal de suffisance s'il gagnait.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
Jeyne Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Jeyne Lannister
Wolf Princess
Messages : 2595
Membre du mois : 0
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyDim 22 Avr - 17:07



Le Tournoi du Retour du Roi



Enfin!
Tout le monde attendait de pied ferme de pouvoir assister à ce grand spectacle, après tous ces mois d"émeutes, de tensions, de ferveur religieuse... La population oublie sa rancoeur et se déplace en masse, s'amassant derrière les lices alors que la noblesse défile ou équipée de pied en cape pour jouter, ou s'assemble dans les gradins pour mieux voir le spectacle; ambiance garantie!
Tour 1:
 

Second tour des joutes
Tentative de Walderan; Réussite ou Echec
Dissimulation du subterfuge
- Gareth Kenning contre Tybalt Ouestrelin
Il faut de nombreuses lances pour les départager. Dominé, Kenning s'entête à cause de ses nombreux soutiens et tente le coup plusieurs fois mais ne parvient jamais à démonter Ouestrelin, qui finit par l'emporter sur un Kenning et son destrier tous deux épuisés, après bien des passes! Ouestrelin tient une grande forte et remonte, malgré un amour moins large du public, les nombreux soutiens de Kenning.
- William Potter contre Walderan Tarbeck
La ruse de Lord Tarbeck fonctionne plein pot, Potter ne se méfiant pas d'un soutien inattendu. Le cheval de Potter semble toutefois encore plus rétif que lors du premier tour. Il faut deux lances pour en finir. Potter tient bon la première mais mal à l'aise, il ne comprend pas pourquoi sa rosse a fait un écart au dernier moment sur la lice. La seconde fois, le cheval tombe presque tout seul au premier choc, pourtant mal assuré. La foule mettra facilement sur la qualité du cheval et l'équipement du chevalier sa performance...

Finale des joutes
Tybalt Ouestrelin contre Walderan Tarbeck

Les civils suivants sont présents:
- Loren Lannister soutenait Lyman au premier tour, puis Gareth au second tour
- Tricia Gardener soutenait Rickard au premier tour, n'a pas posté au second tour
- Sybelle Farman soutenait Quenten au premier tour, n'a pas posté au second tour
- Jeyne Lannister n'a pas posté au premier tour, mais soutenait Gareth au second tour
- Megara Lannister soutenait Gareth au premier tour comme au second tour
- Rickard Crakehall soutenait Tybalt Ouestrelin au second tour (priorité à celui qui a été clairement évoqué de façon publique Smile )
- Lyman Lannister soutenait William Potter au second tour


Comment les départager?
Nous vous demanderons pour les participants comme les spectateurs de rester relativement flous sur les prestations des concurrents. Nous allons en fait juger la réussite sur:
- la qualité du post
- la cohérence en fonction de la "valeur" des concurrents
- les soutiens -voir en dessous-
- un jet de dé histoire de pimenter le truc

Quel est le rôle des soutiens?

Eh bien, c'est très simple. Chaque concurrent, s'il est soutenu par un (ou plusieurs posts), gagnera des points qui peuvent l'aider à gagner sa manche! On vous demandera cependant de dire explicitement qui vous soutenez dans votre post

Quand déterminer les vainqueurs du premier tour?
Eh bien, la semaine prochaine, nous déterminerons au prochain tour les vainqueurs en fonction des éléments sus-mentionnés. Les vaincus pourront rejoindre l'assistance et un nouveau tour commencera, jusqu'à la finale!





Dernière édition par Le Cyvosse le Dim 22 Avr - 17:12, édité 1 fois
Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 12980
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyDim 22 Avr - 17:07

Le membre 'Le Cyvosse' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé 20' : 20

--------------------------------

#2 'Dé 20' : 11

--------------------------------

#3 'Dé 20' : 11, 20

--------------------------------

#4 'Dé 20' : 10, 12
Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 12980
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyDim 22 Avr - 22:14

Le Prince me rembarre sèchement. Malgré moi, j’ai l’air benêt du gamin pris en faute. Mince alors, moi qui voulait arrondir les angles. Mais d’un autre côté, ma fierté était piquée au vif. Je n’étais pas habitué à ce qu’on me parle autrement, au pire, qu’avec une certaine condescendance de type paternaliste. Mais pas comme à un foutu roturier. Je fronce les sourcils, maintenant plus en colère que simplement surpris. Je hoche la tête quand l’homme me dit m’offrir son armure. Je n’allais pas cracher dessus, inutile d’aller jusqu’à l’insulte publique, mais je ne me sens guère d’humeur à me montrer plus galant et plus jovial que cela. Je m’en vais donc après le sobre salut offert au prince. Le prix de son armure, déjà, me rendrait un peu plus indépendant vis-à-vis du Roc et je serais sans doute un peu moins misérable ou un peu moins à leur crochet, quoiqu’il en soit.


Mais voici le moment des joutes. Je suis venu pour gagner, car je sais que mon nom n’ayant plus poids ni prestige, ne symbolise plus qu’à lui seul les soucis que traversait le royaume. Religions, guerre et croisade, troubles populaires… Je devais gagner. Lorsque je revenais aux lices, il n’y avait plus la même ambiance que tout à l’heure. Nombreux participants de moindre importance à côté des têtes de série, tout le monde ne semblait avoir d’yeux que pour les Kenning, les Ouestrelin. Je n’en voulais pas à la foule. Qui donc savait même que j’existais, et même


Je m’élance à toute vitesse. Mais quelque chose cloche. Mon cheval ne semble pas dans son assiette. Je ne sais pas. Comme s’il était trop excité. Ou comme s’il avait été piqué par une bête, comme ça arrivait parfois à des endroits un peu plus sensibles que d’autres. Il trépigne. Je ne sais pas, j’ai l’impression qu’il a un souci. Mais trop tard, en à peine quelques secondes nous nous rencontrons à la vitesse d’un tir de trébuchet, avec Lord Tarbeck. Je chancelle sous la puissance terrifiante de l’impact, mais je tiens bon. Secoué, je suis un rien assommé par la violence du choc. Je peste contre le cheval mais n’ose me mettre en colère contre lui, et le guide comme je peux jusqu’à mon point de départ pour recommencer. La seconde joute me sèche sur place que ce maudit cheval ne me laisse déséquilibré, m’effondrant sous l’impact pourtant malaisé de Tarbeck. Je peste en chutant au sol, rompu par le choc et par la chute. Assommé par la défaite et par ce que je venais de subir physiquement parlant, j’ai du mal à me ressaisir. Je ne peux que balbutier, une fois remis debout.



| Euh… je … Eh bien… Belle joute, Lord Tarbeck. Je vous souhaite le meilleur pour la suite. |


Il avait simplement été meilleur. S’il n’y avait pas eu ce maudit cheval… Mais il avait été là. Et bien là. Alors, je n’avais plus qu’à reconnaître ma défaite.


Et trouver un tripot où je pourrais noyer ma honte en même temps que la fierté des Potter.



Nous Survivons
William Potter

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Ser Potter
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
William Potter
Nous Survivons !
Messages : 345
Membre du mois : 0
Célébrité : Jamie Bell
Maison : Potter
Nous Survivons !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyLun 23 Avr - 18:50

Elle a chaud. Et froid à la fois. Elle ne sent plus le bout de ses doigts de pieds, et pourtant, il semble que la moindre parcelle de peau, le long de sa colonne vertébrale, a vu le nombre de ses nerfs se décupler, sans parler de la férocité avec laquelle elle sent le dossier de son assise contre son dos. Megara n'avait pas le ventre vide, et pourtant, elle avait la sensation que ce dernier criait famine, tout en ayant dans le même temps la sensation qu'elle allait renverser à tout instant. Bien des émotions et des sensations contradictoires prenaient racine en elle, et cela n'avait rien d'agréable, tout en étant loin d'être réconfortant. Elle se sentait à l'étroit dans son propre corps, tout en se sentant en même temps minuscule, si minuscule face au destin, au hasard et aux desiderata des Sept. Elle les priait, pourtant. Avec férocité et dévotion, bien que ses lèvres restaient jointes, pincées d'angoisse et de concentration. Sans doute arborait-elle un masque d'impassibilité, rendant la tâche très complexe, très difficile et très ardue à qui voudrait déchiffrer ou bien comprendre ce qu'elle ressentait. Et ce par quoi elle était présentement en train de passer. Il y avait des hauts et des bas, sans cesse, lui donnant le tournis, elle qui était pourtant bien assise dans son siège, sans risque de chute. Sa main était si frêle, dans la poigne de son père, cette poigne qu'elle n'avait point chercher à quitter, là, poser sur l'un de ses genoux. Il fallait que Gareth l'emporte, ou son cœur allait lâcher. Mais les passes se multipliaient, et la tête lui tournait, de plus en plus. Alors, sans qu'elle ne s'en rende compte, elle se retrouva face à une bataille qui s'était déplacée. Désormais, Megara n'était plus simple spectatrice, et elle se retrouvait elle-même à lutter, ici, dans les tribunes. Lutter pour ne pas laisser sa peur prendre le pas, lutter, aussi, pour ne point défaillir. Elle n'était pas connue pour être dotée d'une santé fragile, et tous la savaient être du sang des Lions et des Sangliers, deux Lignées qui ne passaient pas pour être des plus impressionnables et fragiles de cœur. Dans le même temps, tous comprendraient sans doute que sa condition physique pouvait faire qu'elle se retrouve en proie à certaines petites défaillances de santé. Tous lui pardonneraient, si elle défaillait, quoi qu'il n'y aurait rien à pardonner, de toute façon, car elle n'exercerait nulle offense et n'en viendrait à blesser personne. Pourtant ...

Pourtant, elle se refusait à lâcher prise. Elle se refusait également à quitter la scène des yeux, alors que tout ceci lui devenait de plus en plus dur à voir. Mais on lui avait appris à ne jamais détourner les yeux face à ce qui lui apparaissait insurmontable, et face à ce qui pouvait lui soulever le cœur. Et ce bien qu'elle n'avait jamais éprouvé quelque satisfaction ou curiosité morbides face aux blessures du corps. Pourtant, elle avait déjà vu certains soldats revenir grièvement blessés à la Forteresse, suite à une chasse ou à une interpellation ayant connu un dérapé. Sans parler des blessures subies à l'entraînement. Mais, non, jamais elle n'avait eu d'accointance particulière pour la chaire et les os blessés. Ce qui ne l'empêchait point de ne point voir son visage blanchir rien qu'à l'évocation d'une hémorragie, aussi petite et superflux soit-elle. Ce qui était après tout une très bonne chose, quand on était née femme et que l'on devait donc traverser mensuellement certaines incommodités entièrement dues à votre genre sexuel ... Mais, aujourd'hui, visiblement, les Dieux avaient décidé de lui retirer leurs faveurs aussi rapidement qu'ils les lui avaient offertes, à moins que tout ceci ne soit plutôt dû à une chance inespérée de la part de l'adversaire de son époux. Quoi qu'il en soit, si Megara sut retenir un petit cri lorsque tout ceci s'acheva enfin, ce fut plus fort qu'elle, elle coula un regard à sa belle-sœur, Jeyne, qui avait féliciter plus tôt la précédente victoire de Gareth. Bien évidemment, nul autre qu'elle ne put lire ce qui passa alors dans le regard de Megara, sauf peut-être leurs proches, qui, par affection pour la plus blonde des deux Princesses, ne manqueraient pas de ne point la juger et de comprendre son effroi autant que sa tristesse et son inquiétude. Tout son corps sembla perdre de sa vitalité, alors que sa main, encore dans celle de son père, devint toute molle. Megara crut même voir des étoiles, là, devant ses yeux, en plein jour, alors que son audition semblait s'assourdir, le moindre son lui parvenant comme à travers une relative distance, non sans être altérée par ce son de fond, un peu strident. Elle devait marcher, prendre l'air, quitter tout ceci, ne serait-ce que pour un temps. Et elle devait le faire maintenant. Ce qui la poussa à déposer un doux baiser sur la joue de son père, une fois sa décision prise, instinctivement et sans délai. Mais ce fut à son frère qu'elle s'adressa finalement. Après tout, c'était lui l'organisateur de tout ceci. Et il était son Prince, au-delà du lien du sang qui les unissait.
    ❧ Je te prie de bien vouloir m'excuser, Lyman, mais je sens un étourdissement me saisir. Je reviens dès que possible. ❧ Et elle se leva, pour quitter la tribune et faire quelques pas, un peu plus loin, à l'écart des regards voyeurs ou potentiellement mal avisés. Elle n'était point seule, car elle avait presque immédiatement vu la cousine de sa mère lui emboîter le pas. Une présence agréable, même si le sourire que lui envoya Megara était plus que crispée et préoccupée. Si seulement Gareth était là, et si seulement son cœur cessait de battre si fort, non sans de nouveau convenablement injecter le sang de façon équitable dans tout son corps ... Tout ceci l'avait remuée, et elle n'était pas la seule préoccupée par la situation, ça, elle le sentait bien. Une sensation à d'ailleurs prendre au pied de la lettre, alors qu'elle fermait un instant les yeux, tout en tentant de réguler son souffle, une main dans le creux de son dos, et l'autre sur son ventre.
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Megara Lannister
Messages : 3325
Membre du mois : 0
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyLun 23 Avr - 19:57



Rickard Crakehall


Rickard Crakehall est un homme accompli. Membre du conseil royal au sens élargi, cela fait des années qu'il se bat pour sa maison autant que pour sa sœur, toujours sujette à tant de rumeurs... Aujourd'hui, Rickard veut profiter des joutes pour se rappeler à une certaine jeunesse, qui, dans le passé, lui avait ouvert toutes les portes. Un homme mûr, certes, mais plein de sagesse, et avide de prouver qu'il n'est pas à remiser au placard.


La joute de l’héritier du Sanglier finit, le homme sortit des lices non sans avoir avant été félicité son adversaire et vainqueur. Ser Ouestrelin lui répondit d’une drôle de façon. Aurait-il finalement vu sa dernière action qui avait entraîné sa victoire ? Possible, mais l’héritier Crakehall en doutait fortement. Alors il prit le parti de répondre le plus naturellement du monde et peut-être avec une pointe de vexation dans sa voix. « Oh mais je ne doute pas que vous pouvez vaincre sans l’aide de votre adversaire Ser Ouestrelin. Vous donnez la victoire ne serait ni digne de vous ni de votre adversaire. J’espère que vous ne croyez pas que je vous ai facilité la victoire. Aujourd’hui la reine de l’Ouest l’a emportée voilà tout. »

Puis l’homme s’était retiré dans sa tente pour se changer. Il s’était ensuite rendu dans les gradins où il avait rejoint les siens. Son neveu le prince vint le voir et lui fit la remarque qu’il n’avait pas été plus chanceux que lui. Lyman serait-il un peu heureux de constater que son oncle n’avait pas non plus vaincu, peut-être. Rickard Crakehall sourit à son neveu. « Il faut croire que les Sept n’étaient point de notre côté mon cher neveu. Ils le seront peut-être une prochaine fois. » Puis l’oncle laissa le neveu rejoindre les places de la famille royale et aller s’asseoir à côté de son épouse Jeyne. La Louve accueilli son mari en lui soufflant quelques mots. Mais Rickard lui, avait déjà reporté son attention sur les joutes suivantes. Il avait apporté son soutient à Gareth Kenning et Ser Ouestrelin espérant qu’ils ne se retrouvent pas tout de suite l’un contre l’autre. Raté, Gareth perdit sa joute contre Tybalt Ouestrelin après de longues minutes. C’était dommage, Ser Kenning était un homme doué, il avait pu le constater à plusieurs reprises. Mais au moins les couleurs de la reine sa sœur étaient préservées et iraient en finale. Ser Rickard Crakehall félicita le vainqueur mais son regard fut attiré par un mouvement du côté de la famille royale. Du coin de l’œil, il vit sa nièce Megara se levée, fébrile et d’un geste de la tête encouragea sa jeune cousine Enorya à la suivre. Il ne pouvait pas quitter les tribunes comme cela. Mais il se leva pour se rapprocher de sa sœur et du reste des Lanniester. « J’espère que Megara n’a rien de grave ? » demanda-t-il à Lyman qui venait de parler avec sa sœur. Puis il se tourna vers sa sœur. « Vos couleurs portent bonheur à l’homme qui les porte, Majesté. » Rickard souriait, mais s’était pour tromper l’inquiétude. Il craignait que la grosses de sa nièce soit complexe et difficile. Il n’ignorait pas que certaines femmes y laissaient même parfois la vie. Les Sept avaient une curieuse manière de jouer avec les envies et le bonheur des hommes.
Nalia Dayne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Dayne
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nalia Dayne
"La Veuve Ensoleillée"
Messages : 728
Membre du mois : 9
Célébrité : Michelle Jenner
Maison : Dayne
Caractère : Loyale ▪▪ Hypocrite ▪▪ Aimante ▪▪ Calculatrice ▪▪ Déterminée ▪▪ Trop têtue
Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 Dayne10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyMar 24 Avr - 15:11

La joute arriva. Gareth contre le jeune homme portant les couleurs de la Reine. La joute fut difficile, chacun des deux faisait de son mieux, les deux chevaliers avaient un talent certain. Le Roi restait stoïque, malgré son support pour le capitaine de la maison du Roi. Lorsque Gareth tomba, après d’innombrables passes, le seigneur du Roc resta implacable, Gareth avait fait honneur à son poste, malgré une blessure récente il avait montré un grand talent à cheval.

Lord Tabreck avait également gagné son combat. Mais l’attention du Roi de l’Ouest n’était plus vraiment portée sur la lice à cet instant. Tandis que son fils était revenu, sans lui adresser de regard, peut-être par peur du jugement paternel, Megara avait quitté les lieux, suivie par sa suivante, malgré la relation entre la jeune Crakehall et le Roi celui-ci resta inquiet de voir la princesse s’éloigner ainsi. Rickard revint à son tour, malgré sa défaite au premier tour.

Loren hésita, quelques longs instants, à rejoindre sa fille. Mais un Roi ne peut quitter ainsi la lice. Pourtant il avait du mal à ne pas le faire, le regard insistant de sa femme finit par le convaincre et ne point s’éloigner. Par le passé le Roi n’aurait pas hésité, passant sa portée avant toute autre chose. Mais tandis qu’il reprenait peu à peu pied dans le monde de la politique il devait se résoudre à laisser à d’autres certaines choses. Il se contenta alors d’appeler son héritier, à voix basse.

« Lyman ! Va voir ta sœur. »


Il ne commenta ni la lice, ni ne posa réellement de question. D’un geste de tête il appuya ses mots pour demander à l’héritier du Roc de s’assurer que la princesse n’avait point de problème. Après tout, Megara était enceinte. Gareth n’était pas encore revenu suite à sa joute, Loren ne pouvait pas bouger, alors l’héritier du Roc avait un devoir à accomplir ici. Une fois cet ordre donné le Seigneur du Roc revint, autant que possible, au tournoi.

Seul deux personnes étaient toujours en lice, pour une finale entre un jeune garçon impétueux et un vieux briscard. Lord Tarbeck n’était pas un homme à prendre à la légère, mais le Seigneur du Roc n’avait jamais vraiment pu apprécier pleinement le vieux guerrier. Certes il était un guerrier très important pour l’Ouest, certes, Loren avait été ami dans sa jeunesse avec un Tarbeck aujourd’hui à la tête des forces de la foi. Mais le vieux Seigneur était un ancien rabougri.

Le genre de vieillard à regretter la guerre, à regretter qu’il n’y est plus le chaos et la mort dans le quotidien de tous. A plaider que la guerre était un mal nécessaire et qu’elle n’était pas un malheur à endiguer à jamais. Le genre d’homme que Loren a du mal à apprécier, quand bien même il leur reconnait une utilité certaine. C’est avec difficulté que le Roi de l’Ouest s’avoue préférer voir le jeune insolent obtenir une victoire ici.

Non seulement il était le dernier à porter les couleurs de la maison de Castral-Roc, mais en plus au fond Loren ne pouvait pas vraiment apprécier qu’un vieux comme ça viennent mettre son esprit tordu comme la raison de sa victoire. Il y avait suffisamment de nobles un peu fou dans le royaume sans s’encombrer en plus de jeunes idiots qui suivraient Lord Tarbeck pour ses mots. Alors non, non il ne pouvait pas soutenir le vieux seigneur. Puisse le jeune fou gagner ce tournoi.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyMar 24 Avr - 16:05

Je m’élance, concentré comme je le suis rarement, surtout dans le cadre d’un tournoi. J’ai envie de rendre Meg fière de moi et de prouver, d’une certaine façon, que je n’ai pas été nommé à mes nouvelles fonctions par hasard. Pourtant, les propos de mon Roi résonnent dans mon esprit et je sais que je devrais déjà m’estimer heureux d’avoir passé le tour précédent. Et je vois bien, à mesure que les passes se succèdent, qu’il est meilleur que moi. Mais je suis une vraie tête de mule lorsque je m’y mets et il faut tout de même bien plusieurs passes avant que je ne finisse par perdre, à bout de souffle alors que mon cheval doit probablement songer à me ruer dessus pour le traitement que je viens de lui faire subir. J’inspire longuement, dégageant mon casque, avant de souffler, esquissant un sourire fatigué à l’attention de mon adverse. « Bien joué. Vraiment. Vous m’avez impressionné. Vous avez intérêt à gagner au prochain jour, que j’ai au moins été battu par le meilleur. »

Je me rends tout de même compte que j’ai la main qui tremble et je ferme le poing, inspirant longuement, pour essayer de reprendre une contenance. Toute cette joute m’a lessivé, bien plus que je ne l’aurais cru et je dois mettre toute ma concentration pour aller jusqu’à ma tente sans m’écrouler. Je tends les rênes à un jeune écuyer sans même lui prêter attention et je me laisse tomber sur un siège, le visage dans les mains, essayant de me remettre les idées les idées en place, de laisser passer cette sensation que tout tourne autour de moi. Je sais, je devrais aller dans les tribunes et encourager les finalistes. Je devrais tenir mon rôle d’époux de la Princesse et m’assurer qu’elle n’a pas mal vécu ma joute mais, dans l’immédiat, j’ai du mal à faire quoi que ce soit.

Je ne sais pas trop combien je passe ainsi, alors que j’entends les échanges de la joute suivante, mais je finis par me relever, tanguant quelques secondes alors que ma jambe se fait un peu douloureuse. Et j’inspire longuement, essayant vaguement de remettre de l’ordre dans mes cheveux avant de plaquer mon habituel sourire de ouestrien arrogant sur les lèvres. Je grimace en voyant William s’éloigner, visiblement défait et je me dirige d’un bon vers la tribune royale, le regard amusé. « Il semblerait que je ne sois toujours pas voué à gagner un joute. Un jour, peut-être sur un malentendu… J’espère ne point trop vous avoir déçu majestés. » Tout en parlant, je cherche Megara des yeux et je fronce les sourcils avant d’interroger Jeyne du regard, brusquement inquiet. Je finis par souffler, d’un ton indécis, alors que je ne fais plus attention à rien d’autre. « Il y a eu un souci ? » Tout le monde a l’air calme, c’est que tout va bien non ? Autant tâcher de m’en convaincre en tout cas.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 5066
Membre du mois : 14
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyMer 25 Avr - 3:25

Walderan Tarbeck


Walderan Tarbeck est un homme d’expérience. Il a guerroyé à maintes reprises auprès des Lannisters et est reconnu pour sa violence sur le champ de bataille. Homme acerbe, il ne possède pas une très bonne réputation auprès des autres nobles familles de l’Ouest qui espère un jour voir son fils diriger la famille, un homme beaucoup plus modéré que son père. Ayant toujours combattu, malgré son âge plus avancé que bien des concurrents à cette joute, il souhaite démontrer que l’expérience n’a pas de valeur.  


La ruse de Walderan Tarbeck avait fonctionné à merveille. Le Lord fut toutefois fort impressionné par le caractère démontrer par son adversaire, réussissant à encaisser une première passe avec un cheval aussi fougueux à maintenir en bride. Rare était la jeunesse démontrant une telle force de nos jours et ce n’était pas pour déplaire au sournois seigneur. La deuxième passe toutefois fut finale pour le jeune Potter, son cheval entraînant ce dernier dans sa chute. Tandis qu’il passe près de ce dernier le jeune, Ser le félicite de sa victoire. Walderan aurait normalement acquiescé de la tête sans rien dire, après tout une ruse si bien planifiée et qui plus est victorieuse ne méritait-elle pas de tel éloge. Toutefois, il avait pour ce jeune homme une admiration toute naissante et il ne pouvait le laisser partir sans intervenir.

-Ser Potter, vous avez fait montre de force et de caractère comme très peu de jeunes chevaliers peuvent le faire de nos jours. N’eût été votre cheval, je ne doute pas que cet échange aurait été bien différent. Si l’envie y est, venez me voir à Tarbeck Hall lorsque toutes ces festivités seront terminées, il me fera plaisir de vous offrir une monture digne de ce nom.

Pitié? Non aucunement. Lord Tarbeck ne connaissait pas ce mot. Il avait simplement vu dans ce jeune Potter quelque chose qu’il ne verrait jamais chez son propre fils, plus axé sur les livres et la musique que sur l’art de la guerre. De l’orgueil, de la force et de la détermination. Des traits qu’il admirait et respectait.

Maintenant en finale, Walderan hésita un moment à aller relancer la foule, ses deux victoires lui ayant peut-être attiré de nouveaux appuis. Il se remémora néanmoins sa réputation, une réputation gagner avec son caractère trempé et ses aptitudes physique et martiale. Remarquant également que les gradins, particulièrement la section royale, se vidaient de ses occupants il se ravisa rapidement de tenter de s’abroger plus de partisans.

Répéter la tactique utilisée contre Ser Potter aurait pu être une autre option pour tourner à son avantage la joute à venir avec le jeune Ouestrelin, mais la situation était bien différente que lors de son second échange sur la lice.

Tybalt Ouestrelin possédait un cheval de bien meilleure qualité ainsi que son propre écuyer, mettre à mal son cheval ne passerait pas aussi inaperçu qu’avec un canasson comme celui que possédait Ser Potter. Si Walderan Tarbeck était sournois et rusé, il n’en demeurait pas moins fort logique et son intelligence aussi tordue soit elle savait que ce plan ne fonctionnerait pas lors de ce tour. Il décida plutôt de se concentrer sur l’unique chose qui pouvait le départager du jeune noble, son expérience et sa force.

Profitant du moment de répit avant la dernière phase des joutes, Lord Tarbeck retourna auprès de sa femme et de ses enfants. Lady Tarbeck était d'une beauté tranchant fortement avec l’homme, une femme reconnue pour sa bonté et sa tempérance, deux traits bien différents de son mari et pourtant le couple s’aimait éperdument. Un bref échange avec cette dernière, un baiser et le guerrier au cœur dur retourna auprès de son écuyer pour les derniers préparatifs.

Walderan Tarbeck était un homme qui ne laissait rien au hasard et il avait fait harnacher un solide étalon pur sang à la rode gris pommelé, provenant de son propre élevage, pour la dernière phase de ce tournoi. S’il perdait, le jeune Ouestrelin se mériterait une merveilleuse bête. Malgré cette possibilité, le Lord préférait avoir un cheval frais, capable d’offrir encore plus de vitesse pour l’impacte à venir, qu’une monture ayant déjà deux tours en lice.

Son écuyer l’aida ensuite à faire ses derniers préparatifs et Walderan fut enfin prêt pour en découdre une fois de plus avec son adversaire. Un second jeune homme, arborant les couleurs de la reine. Prenant position dans la lice face à son adversaire, Walderan offrit un regard sévère à ce dernier. Il n’aurait aucune pitié. Il n’en avait jamais.

Une fois de plus, il leva sa lance signifiant qu’il était prêt. Une fois de plus, il ne proféra aucune prière aux sept, laissant la foi à son frère. Une fois de plus il s’élança à bride abattue en direction de son adversaire, le bouclier bien bloqué contre lui, la lance tenue fermement, celle-ci prenant position lentement en direction du cavalier opposé. Lord Tarbeck espérait désarçonner rapidement son adversaire en frappant avec force contre la base de son bouclier, tentant ainsi de faire basculer son centre de gravité, maximisant ainsi sa propre carrure contre un adversaire de plus petite taille. L’expérience et la force sauraient-elles triompher de la jeunesse et de l’intrépidité? Quelques minutes suffiraient pour le savoir.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyMer 25 Avr - 21:59



Tybalt Ouestrelin


Tybalt Ouestrelin est un jeune homme impétueux, très téméraire depuis toujours. Il veut briller car sa famille, sur le déclin, a été supplantée au fil des ans par les Reyne, les Crakehall et autres Farman. De ce fait, il est prêt à toutes les folies pour briller... D'autant qu'il y a la princesse Jeyne Lannister dans l'assemblée, une beauté sauvage du Nord, qu'il ne serait pas mécontent de se faire remarquer par elle.

Sans doute s’était-il imaginé des choses, ce mouvement… peut-être son adversaire était-il trop vieux pour tenir correctement sa lance… Du moins, il l’espère et essaie de s’en convaincre en entendant Ser Crakehall. L’a-t-il vexé ? Ce serait bien dommage, ce n’était pas son intention… pas vraiment du moins. Aussi lui sourit-il en inclinant la tête.

« Non évidemment que non, je n’oserai penser cela. Je me suis mal exprimé voilà tout. Les couleurs de votre sœur m’ont porté chance, et je tâcherais de continuer à m’en montrer digne. »

Gagner le prochain tour et aller en finale. Remporter le tournoi tout simplement. Était-ce si facile ? Peut-être que oui. Il en était capable. Serait-ce suffisant pour faire revenir sa famille sur le devant de la scène ? Certes non, mais disons que ce serait un bon début. Pour sa famille comme pour lui. Il lui suffirait de poursuivre ainsi et de jouer de cette toute nouvelle réussite. Faire de nouveau de sa famille une des grandes familles de l’Ouest serait plus compliqué et plus long, mais il pouvait d’ores et déjà briller.

Ce qu’il compte bien faire, en passant ce second tour. Et si les passes sont plus nombreuses que sur son précédent échange, il a tout de même l’avantage sur son adversaire. Kenning est plus jeune que Crakehall, mais il est aussi moins bon. N’aurait-il sa ferveur et son entêtement pour lui que Tybalt aurait déjà gagné. Et si cela l’épuise un peu, ça n’a plus aucune importance alors qu’il parvient enfin à déstabiliser pour de bon son adversaire.
Il est en finale. Il retire son casque et retourne son sourire au mignon du roi.

« Vous vous êtes fort bien défendu Ser. C’était un bel échange. » Il incline la tête. « Je gagnerai et porterai les couleurs des Lannister à la place qui leur revient. »

Et les siennes avec évidemment. Il confie son cheval à son écuyer pour qu’il l’abreuve et le rafraîchisse un peu durant le temps qui lui est accordé avant la dernière joute, en profitant pour faire de même.
Flattant sa monture, il lui murmure quelques mots d’encouragement alors que son nom est appelé pour la dernière fois. Il est fatigué, mais l’expectative de gagner, d’être victorieux prend le pas sur le reste, balayant l’épuisement et les courbatures qui menacent. Plus tard il aurait le temps. Pour le moment, il se doit de se concentrer. Lord Tarbeck est un rude adversaire, il connaît sa réputation, pas très flatteuse soit dit en passant. Mais tout comme lui, l’homme a déjà effectué et gagné plusieurs échanges. Et il est vieux, plus prompt à la fatigue et aux douleurs, n’est-ce pas ? Sentant son excitation et son regain d’énergie, son cheval, de nouveau, piaffe d’impatience. Le jeune homme esquisse un sourire et inspire profondément avant de remettre son casque.

De nouveau, il s’adresse au Guerrier et au Père alors qu’il s’empare de sa lance et la cale fermement contre lui, se stabilisant sur sa monture. Affermissant sa prise sur le bouclier et l’arme, il termine sa prière et déjà, le départ est lancé. Il n’est pas arrivé en finale pour tomber face à un vieux grincheux acrimonieux. La famille Ouestrelin peut de nouveau briller. Elle doit de nouveau briller. Et c’est à lui de le faire. Il doit gagner. Il ne tombera pas.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptySam 28 Avr - 23:28

Lyman prenait son rôle d’héritier à cœur. C’était ce pour quoi il était fait, pour quoi il avait été élevé depuis sa naissance. On lui avait appris que chaque acte, chaque geste avait un impact. Il avait été contraint de surmonter toute douleur, d’étouffer n’importe quel élan. Sa mère y avait soigneusement veillé. Et son éducation, quoique difficile, avait porté ses fruits. Le Lannister était ce qu’il était : royal, avec ce que cela avait de bons et de mauvais côtés. On lui avait reproché son manque d’empathie, là où il considérait simplement avoir un sens aigu du devoir, comme son auguste génitrice. Déjà, il anticipait les réactions au départ de Megara, les rumeurs que cela pouvait engendrer. Que l’absence dure trop longtemps, et cela pouvait être préjudiciable. Qu’on y donne de l’importance, et alors tout ce pour quoi il avait tellement travaillé, à savoir le prestige du Roc, s’évanouirait, car l’on ne retiendrait plus le résultat du tournoi, mais les péripéties autour. Et une part de lui, celle que Jeyne n’aimait pas, celle que ses sœurs avaient toujours détesté, ressurgissait. Ironiquement, c’était sans doute celle que sa mère préférait, car il s’agissait de l’âme de souverain à la poigne de fer qui sommeillait en lui, soucieux de prestige et d’apparence, et non de sentiments. Aussi il acquiesça simplement quand sa cadette s’éloigna, soucieux de maintenir un profil bas sur ce qu’il se passait. Et quand son oncle s’approcha, Lyman lui répondit avec toute l’assurance nécessaire et son sourire apprêté :

« Quelques vapeurs dues à sa grossesse, à n’en point douter. Rien de grave. »

En revanche, il se crispa considérablement sur son fauteuil lorsque l’ordre de son père arriva à ses oreilles. Un éclair de colère passa dans ses yeux. La finale du tournoi allait débuter. Avait-il seulement conscience de l’offense que cela représenterait pour Lord Tarbeck et Ser Ouestrelin qu’il s’en aille, lui qui les avait invités, qui avait organisé le théâtre de leurs prouesses ? Pire, quel message cela renverrait, hormis celui d’un mauvais perdant, s’il n’assistait pas à cette joute ? Il n’était pas insensible, bien sûr qu’il s’inquiétait pour Megara ! Mais bon sang, par les Sept, que pouvait-il faire ! Il n’était pas mestre ! Cependant, il évitait toujours de s’opposer frontalement à ses parents. Mais là, il n’était pas d’accord. Sa voix se perdit dans un chuchotement uniquement audible de ses parents, et peut-être de son épouse.

« Vous n’y pensez pas Père … Que diront Lord Tarbeck et Ser Ouestrelin, le peuple, si celui qui a organisé ce tournoi disparaît au moment de la finale ? Avons-nous réellement envie que tous s’inquiètent de l’absence de Megara ? Vraiment ? D'attirer ainsi tous les regards sur elle et exciter les curiosités déplacées? »

Personne ne devait supposer d’une quelconque faiblesse. Ni de sa sœur, ni de la famille Lannister, pas à l’heure où tous les regards étaient posés sur eux. Il y avait trop en jeu. Et il savait que sa mère allait s'employer immédiatement à le soutenir auprès de son royal mari. D’un geste de la main, Lyman héla discrètement un valet, et lui chuchota :

« Allez chercher Mestre Aethon et emmenez-le auprès de Son Altesse aussi vite que possible. Toi, va la rejoindre et si tu as le moindre doute sur son état, préviens-moi immédiatement, ou le Roi. »

Le serviteur s’en alla, et le garde allait partir aussi. La joute pouvait commencer. Et Gareth revint à ce moment-là. D’une voix douce, Lyman lui souffla :

« Megara a eu un étourdissement. Suis ce garde si tu veux la retrouver. »
Lyman Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Roc
Âge du Personnage:
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Lyman Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Messages : 582
Membre du mois : 0
Célébrité : Toby Regbo
Maison : Lannister
Un Lannister paye toujours ses dettes.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyDim 29 Avr - 3:01

C'était fini, maintenant. Il n'y avait plus rien à faire. Prier les Dieux n'était plus nécessaire, car d'une façon ou d'une autre, soit Ils s'étaient détournés de tout ceci, soit Ils avaient décidé, depuis le début, de laisser le Destin décider, ce qui revenait à dire que Gareth avait vu sa chance tourner. Bien que Megara refusait de penser que tout ceci ne tenait qu'à la chance. Après tout, son époux n'était pas un manche, et il savait suffisamment bien monter à cheval pour ne pas tomber dès le premier galop, avant même l'affrontement commencé. Elle ne connaissait pas suffisamment Tybalt Ouestrelin pour bien savoir où il se plaçait, concernant ses aptitudes de combat et de joute. Le fait était donc, au plus simple, qu'il l'avait emporté et que Gareth avait été éliminé du Tournoi. Ce qui peinait quelque peu Megara, bien que la majorité des raisons pour lesquelles elle se sentait dans cet état n'avait pas tant à voir avec le résultat, mais plutôt avec les circonstances. Son époux et elle avaient été séparés pendant de si longues semaines, et elle le savait, tout ceci n'avait rien eu d'une sinécure pour Gareth, qui avait été blessé en exerçant au mieux sa mission. Si Jeyne était rentrée indemne, il n'en était donc pas allé de même pour le jeune homme, bien qu'il ne s'en était pas réellement ouvert auprès d'elle. Elle n'avait pas non plus réellement posé de questions, parce que ... Parce que, égoïstement, elle avait voulu privilégier d'autres sujets. Et voilà que la contrepartie lui revenait quelque peu dans les dents, comme pourraient le dire certains. Elle avait imaginé le pire, et si, fort heureusement, celui-ci n'était pas arrivé, et bien ... Et bien cela n'avait absolument rien changer à l'anticipation et à toutes ces folles émotions qui s'étaient emparées de la jeune femme. S'écrouler dans la tribune du fait d'un malaise n'aurait alors absolument rien eu de discret, et encore moins de distingué. S'il y avait bien une chose qu'on ne pouvait point lui reprocher, c'était d'être une petite nature, habituellement. Elle avait déjà frôlé la mort, Megara, lors d'une rencontre avec un Grand Lion de l'Ouest, alors qu'elle était encore enfant. Enfin, disons que c'était surtout son pauvre poney qui avait fait cette si malheureuse rencontre. Elle, elle était tombée, et s'était cassée la cheville, en plus de s'être perdue et d'être restée seule pendant quelques heures, à une si courte distante du fameux félin quasi légendaire. Elle n'avait pas pleuré, et elle avait même essayé de marcher. Elle n'avait pas crié, non plus. Elle avait patiemment attendu qu'on la trouve, ce qui avait été fait. Et quand l'apprenti que formait alors Mestre Aethon avait testé sur elle cette si étrange technique pour soigner et réparer sa cheville, là non plus, elle n'avait pas pleuré, et pourtant, cela avait fait mal. Elle en gardait encore la cicatrice, d'ailleurs, de cet engin de torture qui n'avait servi à rien d'autre qu'à empirer les choses.

Alors, non, en temps normal, Megara n'était point le genre de jeune femme à s'évanouir d'un rien, ou à se mettre à pleurer pour tout et n'importe quoi. Mais les temps n'avaient rien de normaux ni d'habituels, pour elle, en ce moment. Les gens devaient s'y faire, et peut-être que c'était très compliqué pour eux, justement parce qu'ils n'étaient pas habitués à ce qu'elle puisse faire montre de quelque faiblesse concernant sa santé et son endurance, elle qui était connue pour rester de marbre et impassible en tant de situations. Elle endurait sans broncher, Megara, et on ne l'entendait jamais se plaindre. Elle ne se plaignait pas plus maintenant. Elle avait pensé à son bien, certes, mais loin des regards indiscrets, pour ne point détourner l'attention de tous de ce qui importait réellement. Peut-être n'avait-elle pas agi comme il le fallait. Seul le temps et un potentiel futur sermon de sa Mère pourraient répondre à cette question qui n'en était pas forcément une, d'ailleurs. Le fait de ne pas être seule était rassurant, bien qu'elle se serait attendue à ... A quoi, d'ailleurs ? Tout ceci était une grande première pour elle, une nouveauté dont elle se serait bien passée. La cousine de sa mère était là, et c'était une présence rassurante. Les deux jeunes femmes se connaissaient peu, mais elles partageaient certains ancêtres en commun, et pour cause. L'ainée des deux se trouvait être la cousine paternelle de Jordane, rien que ça. Le fossé générationnel entre la monarque et sa cousine était donc uniquement visuel, mais pas vérifiable dans les faits. Ce genre de choses arrivait plus que de coutumes, comme lorsqu'un couple a un enfant sur le tard, comme on dit, là où leurs aînés sont parfois déjà eux-mêmes parents. Quoi qu'il en était, elle se savait en présence d'une personne qui ne chercherait point à bénéficier de la situation ni à instiguer quelque malice dans tout ceci, ce qui lui enlevait un certain poids de sur les épaules. D'autant plus que la jeune Crakehall était de bons conseils, l'incitant à prendre de grandes respirations, et à essayer de penser à une situation plus paisible, loin du contexte qui les entouraient toutes deux. Et cela marchait plutôt bien, quand Megara pensa à la lente agonie des vagues, sur les plages, en contrebas de la Forteresse royale, par beau temps. La lente agonie, qui se ponctuait par la disparition des vagues, aspirer vers l'arrière, avant qu'elles ne reviennent s'échouer sur le sable et les rochers. Elle entendait presque le bruit qu'elles faisaient, d'ailleurs. Presque, parce que la voix de celle qui lui tenait compagnie vint se faufiler. Et Megara rouvrit alors les yeux, constatant tout juste qu'à un moment, elle les avait fermés. Et qu'elles n'étaient plus seules. Sentant visiblement sa confusion, sa vis à vis prit la parole.
    ❧ Princesse, il vous faut regagner votre place. La joute finale a débuté, et je crains fort que votre présence ne soit requise. Il semble que votre frère ait fait mander le Mestre. Nous pourrions l'attendre, mais il vous faut endurer, jusqu'à la fin du Tournoi, que nul ne puisse doute de la cohésion et de la force des vôtres. ❧ Ses mots étaient ... Ils étaient très bien trouvés, et criant de vérité et de sagesse. Megara était une future mère, c'était indéniable, mais elle n'en demeurait pas moins Princesse de l'Ouest. Fille des Lions eux-mêmes. On ne devait point pouvoir douter de sa Lignée. On ne devait point penser pouvoir s'engouffrer dans ce qu'on pensait pouvoir percevoir comme une faille. Elle devait faire passer le devoir avant ses sentiments personnels. Sans forcément avoir failli, elle avait suffisamment ... Suffisamment pris de risques. Son rythme cardiaque s'était de plus quelque peu apaisé, tout comme tout ce qui pouvait l'avoir poussée à ressentir la nécessité de quitter quelques instants la tribune royale. Mais la pause avait assez duré. Cependant ... ❧ Votre époux a regagné la Tribune. Il va bien. ❧ La jeune femme avait-elle tout compris par elle-même, en digne Crakehall, à l'esprit affûté, ou bien ... Ou bien le regard de Megara était-il si criant que cela de vérité et de sens ? Megara ne chercha pas la réponse.
Megara ne chercha pas la réponse car elle se devait de laisser la Princesse reprendre les rênes sur la future mère. C'était un devoir, une obligation, requise par son titre autant que par sa charge. Elle devait endurer, et ce même si elle ne se sentait pas en pleine forme physique. Et qu'elle percevait bien que quelques instants supplémentaires n'auraient pas été superflus, pas plus qu'une intervention du Mestre. Mais tout ceci attendrait. Elle n'avait pas le choix. Elle prit une grande respiration avant de se saisir quelque peu de ses jupons et de regagner la Tribune, avec grâce et élégance, et un masque impénétrable sur le visage. Il fallait qu'elle se concentre sur la joute, qui, désormais, ne recouvrait plus aucun caractère crucial, pour elle. L’intérêt de cette joute finale s'était également fortement émoussé, la concernant, mais elle n'en laissa rien paraître. Puissent les Sept choisir d'eux-même le gagnant, cela lui était désormais bien égal. Elle avait d'autres priorités, comme le fait de faire taire la moindre douleur et le moindre inconfort qu'elle pouvait ressentir. Avec les quelques déplacements en tribune, elle n'eut aucun mal à pouvoir s'installer auprès de son époux, effectivement revenu, et visiblement en un seul morceau. D'un autre côté, Megara était également placée à proximité de son père, ce qui était une bonne chose. Elle connaissait son grand côté protecteur. Il fallait donc qu'il n'ait aucun doute quant au fait qu'elle était bel et bien de retour, bien qu'elle ne fit aucun commentaire à ce sujet, préférant discrètement se saisir de l'une des mains de son père, y exerçant une douce pression, comme un message silencieux, codé, destiné à lui et à lui seul, pour le rassurer et lui dire que tout allait bien. Mentir était un vice, peut-être, mais la raison d’État l'y obligeait, n'est-ce pas ? Très rapidement, elle serra de son autre main l'une de celles de son époux, envers qui elle se montra plus prolixe.
    ❧ Vous nous avez causé quelques frayeurs, cher époux ... Mais j'imagine qui si tu es présentement en tribune, c'est que je ne dois point trop m'en faire, n'est-ce pas ? ❧ A moins que lui aussi n'use du stratagème du devoir et des exigences de l'étiquette et du rang, allez savoir ! Quoi qu'il en était, le vainqueur de cette joute finale, et donc du Tournoi, se dessinait enfin ...
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Megara Lannister
Messages : 3325
Membre du mois : 0
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyDim 29 Avr - 10:14

Je ne pouvais que comprendre les émois de Megara et son inconfort alors qu'elle semblait bien pâle et que son cœur avait du rater un battement en voyant son époux faillir. Les hommes ne pouvaient pas vraiment comprendre ces sautes d'humeur, ils ne les vivraient jamais. Ils ne pouvaient pas concevoir que cela soit totalement hors de contrôle, même pour des femmes de poigne, habituées à demeurer impassibles et à ne rien laisser paraître. La princesse du Roc n'y tint plus, ayant besoin de prendre l'air, de s'éloigner des regards pour se recomposer une masque, probablement, ébranlée jusqu'au plus profond d'elle-même par ce qui venait de se passer. Mais ce n'était pas prudent de s'éloigner ainsi. Et surtout, comme dit précédemment, tous les regards étaient tournés vers la tribune Lannister et l'absence de Megara ne manquerait pas d'être remarquée et de délier les langues. Sans doute faudrait-il bien appuyer le fait que la princesse s'était fortement inquiétée pour son époux, le cœur chamboulé par sa grossesse qui la rendait plus sensible. Mais tous ne pensaient pas ainsi. Si je n'avais pas été moi-même enceinte, peut-être serais-je allée la voir, mais cela aurait probablement causé scandale également. Je me mordis la lèvre inférieure, incertaine, alors que sa famille s'inquiétait et se demandait quoi faire. Je reconnus bien le père attentif qu'était Loren alors qu'il ordonnait à Lyman d'aller la voir. Ordre contre lequel il se rebella, à ma grande stupéfaction.

Je pinçai les lèvres, ne disant rien pour interrompre les ordres de mon époux, mais ne pus m'empêcher de souffler ensuite : « C'est l'apanage des femmes que de donner la vie et de subir les inconvénients de la grossesse. Jamais homme ne saura ce que c'est et ne sera soumis aux chamboulements émotionnels incontrôlables que cela provoque. Sans doute les dieux ont-il prévu que cela ne leur siérait point. » Mon visage s'était fermé et je désapprouvait la feinte indifférence de Lyman pour sa sœur et sa façon de minimiser les choses. De plus, pour ce qu'il en savait, elle pouvait très bien avoir commencé le travail et s'être tue et éloignée pour ne pas gêner qui que ce soit, afin de respecter son rang. Qu'en savait-on au juste ? Certes, le terme n'était pas pour maintenant, mais son ventre était déjà tellement tendu... Je jetai un regard désapprobateur à mon époux. Ce n'était pas la première fois que cela arrivait quand il endossait le rôle du prince et se montrait digne de sa mère, sans cœur et sans état d'âme. Et je détestais cela.

Gareth nous rejoint et se rendit compte de l'absence de son épouse. Lyman répondit en premier à sa question, avant que je n'ajoute d'une voix douce : « Vous semblez ne pas mesurer combien il est difficile de voir se mettre en danger, pour le spectacle, les êtres auxquels on tient et c'est encore plus vrai quand on porte leur enfant. » Petit regard en coin à Lyman. « Je suppose qu'il fallait quelques minutes à Megara pour rassembler ses esprits et arborer le visage de princesse du Roc qu'on attend d'elle. » Encore une fois, mon ton était lourd de sous-entendu alors que je me redressais pour me tenir bien droite sur mon siège, malgré l'inconfort et les douleurs diffuses dans le dos. A nier quand nous étions de sang royal et en public. Je reportai mon intention sur la lice, où la finale allait commencer. Bientôt Megara revint et j'évitai de tourner la tête vers elle pour ne point trop attirer l'attention, mais soulagée qu'elle semble aller bien et que cet écart ne soit pas le signe d'un début de travail bien trop précoce. Et je retins un sourire quand elle souffla quelques mots à Gareth, avouant s'être fait du soucis pour lui. Prions qu'il ai l'intelligence de la rassurer comme il se fallait. En attendant, entre les deux jouteurs, mon cœur balança vers le jeune Ouestrelin, sans aucune objectivité, mais simplement parce que j'avais apprécié son audace au bal et qu'il était normal que la jeunesse puisse prendre son essor et connaître son heure de gloire.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
Jeyne Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Jeyne Lannister
Wolf Princess
Messages : 2595
Membre du mois : 0
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyDim 29 Avr - 13:25



Le Tournoi du Retour du Roi



Enfin!
Tout le monde attendait de pied ferme de pouvoir assister à ce grand spectacle, après tous ces mois d"émeutes, de tensions, de ferveur religieuse... La population oublie sa rancoeur et se déplace en masse, s'amassant derrière les lices alors que la noblesse défile ou équipée de pied en cape pour jouter, ou s'assemble dans les gradins pour mieux voir le spectacle; ambiance garantie!
Tour 1:
 

Tour 2:
 

Finale des joutes
Tybalt Ouestrelin contre Walderan Tarbeck
Les soutiens de Tybalt Ouestrelin lui permettent de tenir obstinément cinq passes de suite. Il allait l'emporter à la sixième, mieux placé, plus rapide, moins fatigué que le vieux soldat. Les deux cavaliers se percutent pile au même moment. Ouestrelin est séché sur le coup, assommé, visiblement salement commotionné et ne bougeant plus. Tarbeck est blessé par des éclats de bois de la lance de son adversaire, qui s'enfonce dans son flanc. L'homme tient bon, courbé sur son cheval. Il est vainqueur, et attends de l'être désigné publiquement pour tomber à son tour.
Réussite critique, Tarbeck t'es un vrai salopard xD.

Les civils suivants sont présents:
- Loren Lannister soutenait Lyman au premier tour, puis Gareth au second tour, puis Tybalt Ouestrelin au dernier tour.
- Tricia Gardener soutenait Rickard au premier tour, n'a pas posté au second tour
- Sybelle Farman soutenait Quenten au premier tour, n'a pas posté au second tour
- Jeyne Lannister n'a pas posté au premier tour, mais soutenait Gareth au second tour et Tybalt Ouestrelin au dernier.
- Megara Lannister soutenait Gareth au premier tour comme au second tour, et ne soutenait personne au dernier tour.
- Rickard Crakehall soutenait Tybalt Ouestrelin au second tour (priorité à celui qui a été clairement évoqué de façon publique Smile ), mais personne a dernier tour.
- Lyman Lannister soutenait William Potter au second tour, personne au dernier.
- William Potter ne soutient personne au dernier tour.
- Gareth Kenning soutient Tybalt Ouestrelin

Comment les départager?
Nous vous demanderons pour les participants comme les spectateurs de rester relativement flous sur les prestations des concurrents. Nous allons en fait juger la réussite sur:
- la qualité du post
- la cohérence en fonction de la "valeur" des concurrents
- les soutiens -voir en dessous-
- un jet de dé histoire de pimenter le truc

Quel est le rôle des soutiens?

Eh bien, c'est très simple. Chaque concurrent, s'il est soutenu par un (ou plusieurs posts), gagnera des points qui peuvent l'aider à gagner sa manche! On vous demandera cependant de dire explicitement qui vous soutenez dans votre post

Quand déterminer les vainqueurs du  tour?
Eh bien, la semaine prochaine, nous déterminerons au prochain tour les vainqueurs en fonction des éléments sus-mentionnés. Les vaincus pourront rejoindre l'assistance et un nouveau tour commencera, jusqu'à la finale!





Dernière édition par Le Cyvosse le Dim 29 Avr - 13:27, édité 1 fois
Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 12980
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyDim 29 Avr - 13:25

Le membre 'Le Cyvosse' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé 20' : 16

--------------------------------

#2 'Dé 20' : 20
Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 12980
Membre du mois : 2668
Revenir en haut Aller en bas
https://bloody-crown.forumactif.org
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptyVen 4 Mai - 23:57



Rickard Crakehall


Rickard Crakehall est un homme accompli. Membre du conseil royal au sens élargi, cela fait des années qu'il se bat pour sa maison autant que pour sa sœur, toujours sujette à tant de rumeurs... Aujourd'hui, Rickard veut profiter des joutes pour se rappeler à une certaine jeunesse, qui, dans le passé, lui avait ouvert toutes les portes. Un homme mûr, certes, mais plein de sagesse, et avide de prouver qu'il n'est pas à remiser au placard.


L’aîné des Crakehall avait échangé quelques mots de plus avec Ser Quenten Ouestrelin. Visiblement le jeune homme pensait avoir vexé le Sanglier et c’était bien ce que souhaitait le Crakehall. Rickard afficha un petit sourire en signe de pardon envers le Ouestrelin. Et malgré ses échanges qui était légers, Rickard avait l’esprit ailleurs. Ce qui se tramait du côté des places réservées aux Lannister n’avait pas échappé au frère de la reine de l’Ouest. Rickard était inquiet et ceux qui le connaissait pouvait le lire sur son visage. Il n’avait même pas pris le temps de songer à la personne qu’il allait soutenir lors de la joute finale entre le Ser Ouestrelin et son aîné Tarbeck. Au lieu de cela, Rickard s’état rapproché de sa sœur. Il avait même demandé à son neveu ce qu’il se passait avec sa sœur. La princesse Megara Lannister avait quitté un peu trop précipitamment les tribunes. Alors Rickard s’était renseigné auprès de son neveu qui avait tenté de rassurer son oncle. De simples désagréments dût à sa grossesse, l’héritier voulait bien le croire. Les grossesses n’étaient jamais choses aisées pour les femmes. Il avait eu l’infime bonheur de vivre de loin celles de sa sœur et il remerciait les Sept pour cela.

Rickard tiqua lorsque son beau-frère ordonna à son fils d’aller voir sa sœur. L’héritier des Crakehall était contre cette idée mais il n’eut pas besoin d’intervenir en faveur de son neveu. Ce dernier semblait se débrouiller très bien. Sa jeune nièce toujours pas revenue, il décida de suivre la joute finale dans les gradins réservés aux Lannister. Il suivit avec beaucoup d’intérêt les échanges et pendant un temps, il crut que le Ouestrelin allait défaire son adversaire. Mis finalement, le vainqueur fut Lord Tarbeck. Le Lord avait percuté si violement le Ser que ce dernier mit un certain temps avant de s’en remettre. Le Crakehall ne savait s’il devait s’en réjouir ou non. Evidemment, il était assez content qu’un Lord plus vieux que lui, l’emporte. Cela prouvait à tout le monde que même les anciens avaient encore de beaux restes. Mais d’un autre côté, il n’appréciait pas vraiment les pensées du Tarbeck, trop tourné vers la guerre. En cela, il aurait préféré que la nouvelle génération l’emporte.

Le Crakehall était sur le point de descendre pour prendre des nouvelles du jeune Ser lorsque Megara revint enfin dans les gradins. Il laissa sa nièce parler à son époux lorsque celui-ci fut revenu. Une fois cela fait, il se rapprocha d’elle. « Megara, j’espère que tout va pour le mieux pour vous et le bébé. » Puis il l’embrassa sur le front. Après avoir montré toute son affection à sa nièce, le Crakehall prit congé des Lannister et descendit les gradins pour rejoindre Ser Ouestrelin et s’assurer qu’il allait bien. Le garçon avait de l’audace, il l’avait déjà prouvé lors du bal, Rickard devait lui reconnaitre au moins cela. Le Crakehall s’éclipsait donc alors que bientôt le vainqueur serait récompensé. Et dire qu’il aurait pu être à la place du Tarbeck s’il n’avait pas dû faire plaisir à sa sœur lors du premier tour. Si seulement il avait porté ses couleurs…



La Veuve Ensoleillée



Cadeau:
 
Nalia Dayne

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Dayne
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nalia Dayne
"La Veuve Ensoleillée"
Messages : 728
Membre du mois : 9
Célébrité : Michelle Jenner
Maison : Dayne
Caractère : Loyale ▪▪ Hypocrite ▪▪ Aimante ▪▪ Calculatrice ▪▪ Déterminée ▪▪ Trop têtue
Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 Dayne10
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 EmptySam 5 Mai - 12:46


Le regard exigeant du Roi se posa sur héritier. A voix basse celui-ci refusa de suivre les demandes du Roi de l'Ouest. Sans se retourner le Seigneur du Roc pouvait sentir le regard approbateur de la Reine de l'Ouest. Quelle belle façade à présenter là, Loren se crispa un instant. S'il n'y avait pas eu ce public, il aurait été lui-même, n'était-ce déjà là pas un sacrifice qu'il faisait ? Qu'importe. Il n'y avait pas le temps pour ces querelles.

Le regard courroucé du Roi ne bougea pas. Lyman appela un serviteur et lui donna quelques instructions. Quérir le Mestre était sans-doutes la chose à faire. Mais cela étant le Roi de l'Ouest resta impassible, cette petite étincelle d'insatisfaction dominant son visage. Il n'en dirait mot ici, mais sa pensée était claire : le Roi n'approuvait pas cette indifférence pourtant appréciée par le Reine de l'Ouest.

Le Seigneur du Roc ne répondit pas, se contentant de fixer quelques secondes son héritier, tout en bougeant furtivement la tête en signe de désapprobation. Un instant durant le Lannister oublie la joute qui se prépare alors. Son regard se porte dans la direction ou part le serviteur et ou est sa fille. Malgré la difficulté il reste sur place, ne pipe mot et se contente de poser son regard désabusé sur une joute qui a perdu de la saveur.

Lyman se veut rassurant envers tout le monde, sa femme lui reproche son manque d'inquiétude pour sa sœur. A nouveau le regard de Loren se posa sur son héritier, puis il reprend la parole.

« Écoute ta femme fils, elle est de très bon conseil. »

Sans attendre de réponse il retourne à une joute qui semble durer. Impatient le Roi peine à masquer son inquiétude, jusqu'au retour tant attendu de sa fille. Il put enfin respirer, elle reprit sa place et vint attraper la main de son père, qui caressa doucement celle de sa fille en retenant un profond soupir de soulagement. Un petit sourire revint se greffer sur le visage du Roi, puis son attention revint peu à peu sur la joute.

Le combat est rude, les deux chevaliers font preuve d'une grande habilité à cheval, mais finalement le vétéran qu'est Lord Tarbeck finit par l'emporter, arrachant un petit air mécontent à la reine et un petit rictus moqueur au Roi, dommage pour les couleurs de la Reine, mais au moins ce jeune fou avait mordu la poussière, un mal pour un bien non ? Loren se lève, puis applaudi quelques instants avant de prendre la parole.

« Mes félicitations Lord Tarbeck. Vous avez prouvé ici votre talent pour les joutes et les dieux vous ont récompensés avec une victoire prestigieuse. Vous voilà officiellement victorieux de ce tournoi. Toutes mes félicitations. »


Puis il reprit ses applaudissements, suivis par une partie du public. Les deux jouteurs avaient l'air épuisés, Ser Ouestrelin était à terre et Lord Tarbeck ne tarda pas à le rejoindre. Tandis que les serviteurs allaient s'occuper de cela le Roi regagna sa place et porta son regard sur sa fille.

« Que s'est-il passé ? Tu veux que l'on t'emmène voir le Mestre ? »


Malgré tout il ne pouvait s'empêcher de ressentir une pointe d'inquiétude.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]   Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé] - Page 2 Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Tournoi du Retour du Roi [Tour V - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Retour des bidasses en folie [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Retour des Charlots [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» [RP Hentaï -18] [•] Le retour des Ramens.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Port Lannis-
Sauter vers: