Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Jusqu’à 50% de remise sur la boutique en ...
Voir le deal

Myria Hoare ⚸ Mémoires d'une Princesse
MessageSujet: Myria Hoare ⚸ Mémoires d'une Princesse   Myria Hoare ⚸ Mémoires d'une Princesse EmptyDim 30 Juil - 14:52





❝ Un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir. ❞








♢ Je suis née en l'an -32 aux Jumeaux ♢ Je suis la fille de Bramon et Walda Frey, sœur de Lord Anderan et de Braeden et Brynna Frey ♢ Je suis le veuve du Prince félon Joren Hoare et mère de Beron Prince félon (13 ans), Aenarion (10 ans), Euron (7ans), Victarion et Victoire (1 an) ♢ Je suis bonne cavalière ♢ J'ai de bonnes connaissances en politique, diplomatie, négociation et stratégie ♢ Je suis la conseillère politique et l'ambassadrice du Roi Yoren Hoare ♢ Je chasse et je maitrise plutôt bien l'arc et la dague ♢ Je suis désormais l'épouse de Rodrik Harloi
Son Altesse Myria Hoare
34 ans × Princesse × Royaume
des Fleuves et du Crépuscule
« Le plus digne du pouvoir est celui qui en connaît la responsabilité.»
♢ Index :





made by lizzou  


Dernière édition par Myria Hoare le Mer 25 Mar - 15:54, édité 11 fois
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2048
Membre du mois : 10
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Myria Hoare ⚸ Mémoires d'une Princesse   Myria Hoare ⚸ Mémoires d'une Princesse EmptyDim 30 Juil - 15:03

Chronologie




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 


Dernière édition par Myria Hoare le Jeu 10 Aoû - 20:06, édité 1 fois
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2048
Membre du mois : 10
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Myria Hoare ⚸ Mémoires d'une Princesse   Myria Hoare ⚸ Mémoires d'une Princesse EmptyJeu 10 Aoû - 20:04




Garde et suite de la Princesse
Myria Hoare


2 épées liges


  • Ser Greydon Frey : frère de Bramon Frey, oncle de Myria.
  • Ser Creighton Frey : fils de Greydon, cousin de Myria.

Alors que la Garde de la Princesse, formée de 10 chevaliers et hommes d'arme de la Maison Frey et dirigée par le Capitaine Greydon Frey avait suivi Myria Hoare contre vents et marées lors de la trahsion de Joren, puis lors de son retour auprès d'Harren, tout à basculé lorsque celle-ci a quitté le contingent chargé de réunir les renforts à Pierremoutier pour rejoindre Vivesaigues. Tous ces hommes en lesquels elle avait une confiance absolue ont alors été faits prisonniers et après son retour, la garde s'est considérablement réduite.
Greydon était au courant du départ de Myria, du pourquoi et du comment, et s'il n'était absolument pas d'accord avec ce choix ni sa stratégie et qu'il l'a mise en garde contre le risque qu'elle prenait, tant pour sa vie que pour le royaume, il n'a même pas essayé de la dissuader, connaissant trop bien la Princesse pour perdre son temps à essayer de lui faire changer d'idée.


Il a essayé de faire entendre raison à Harren lorsqu'il a découvert le pot aux roses, de lui enjoindre de ne pas la déclarer traitresse, qu'elle avait dit que, si elle était prise, il saurait quoi faire et saurait qu'elle œuvrait toujours pour lui. Il devait se servir de sa disparition pour souder encore plus le Royaume contre l'Empire. Mais le Noir n'a rien voulut entendre et l'a fait torturé, il en garde de nombreuses cicatrices et beaucoup de ressentiments envers le Hoare et les Fer-Nés en général qu'il n'a jamais porté dans son cœur.
Est-ce qu'il en veut à Myria ? Oui, bien sûr, comme un père en veut à sa fille d'avoir fait la pire bêtise de sa vie. Mais il l'a toujours appréciée pour cela aussi, pour son courage et son abnégation. Car nul ne la connait comme il la connait, il est chargé de sa sécurité depuis sa naissance et il 'la vue grandir, évoluer, il connait l'éducation qu'elle a reçue et ses valeurs profondes, il connait la femme aussi bien que la Princesse, la mère aussi bien que l'épouse qu'elle a été. Il sait aussi qu'elle a été la maitresse d'Harren et qu'elle a tenté de jouer sur ce lien pour sauver Joren, sans y parvenir hélas. Il connait son cœur et sait que l'image qu'elle donne en publique n'est en rien le reflet de celle qu'elle est, mais que c'est sa manière de se protéger et d'être Princesse aux yeux du monde hostile dans lequel elle a grandi sans jamais faillir.
Le Roi Yoren Hoare les a relâchés sur demande de Myria et a remis le Capitaine à son service ainsi que son fils ainé, les autres membres de sa garde ayant intégré l'armée régulière. Tous deux sont de bons cavaliers et de bons bretteurs qui donneraient sans hésiter leur vie pour la fille aînée de Bramon Frey et en qui elle a entièrement confiance.
Lors de son départ pour l'Ouest, Yoren a octroyé huit sergents d'arme Riverains et Fer-Nés à Myria pour l'escorter à Castral Roc et y assurer sa sécurité. Ils ont été arrêtés avec elle, sans heurts car elle leur avait demandé de n'opposer aucune résistance en cas d'arrestation. Aussi, lorsqu'elle a été innocentée et relâchée ils ont rejoint les Iles de Fer avec elle. Ils ont rejoint leurs demeures ou restent à Dix Tour en renfort de la garnison Harloi et à disposition de la Princesse.


1 page

  • Lord Brandon, dernier fils d'Anderan, neuve de Myria, Seigneur présomptif des Jumeaux.

AvatarPar miracle, l'enfant d'environs 9 ans a été préservé de tout, probablement parce qu'Harren  le pensait de toute façon, beaucoup trop jeune pour savoir quoi que se soit et qu'entre temps, son père, Anderan, avait en quelques sortes prouvé sa loyauté au Royaume du Sel et du Roc en tentant d'empoisonner tous les invités du mariage entre Eleanor Tully et Jon Stark. Il est à priori le seul Frey de la lignée principale encore en vie et sera le Seigneur du Pont si un jour, les terres des Frey sont reprises. Cela le motive à soutenir Myria et le Roi Yoren, mais vu son jeune âge, il fait ce qu'il peut et bien qu'il observe sa tante faire de la politique depuis des années, il rêve simplement de devenir un grand chevalier, même s'il n'en a pas la carrure et qu'il semble plus doué pour les lettres et trop doux pour le métier de guerrier. C'était un compagnon de jeu des enfants de Myria avec qui il a pour ainsi dire grandi. De plus, il s'entendait très bien avec Sia Salfalaise et en était même amoureux, mais il en a été séparé, comme à chaque fois qu'il s'attache à quelqu'un ou à un endroit. Maintenant sur les Iles de Fer, il se sent à nouveau bien seul.

1 nourrice

  • Hilda

Hilda a allaité, bercé et aidé Myria a élevé ses cinq enfants, elle a suivi la Princesse sans se soucier de politique depuis al naissance de Beron et entretien avec elle une relation bien au delà de son rôle auprès de la famille. Elle a disparu avec les jumeaux depuis que Elinor Blantree, une des deux anciennes suivantes de Myria a été découverte sous l'identité de la Princesse à Pierremoutier lorsque cette dernière était partie à Vivesaigues. Myria lui avait donné l'ordre de se réfugier avec eux dans une ferme si le moindre danger se faisait sentir, la princesse pense donc qu'ils sont en sécurité non loin de Pierremoutier avec elle. Les deux suivantes (Rhea Erongué et Elinor Blantree) ont été mariées depuis.

1 servante  

  • Avatar Freya

Mandatée par Yoren Hoare au service de la Princesse, cette dernière sait parfaitement qu'elle doit autant la surveiller pour le Roi que s'occuper de ses affaires et de sa toilette. Cependant, passés les premiers jours elle s'est pris d'affection pour cette docile et gentille fille qui, vue sa peur des hommes et des bruits forts a probablement été violentée. Elle l'a suivie sur les Iles de Fer et Myria va essayer de la préserver en la soustrayant au regard des Fer-Nés, aussi est-elle cantonnée aux appartements de la brune.

2 pupilles  

  • Adélia Salfalaise (fille ainée de Lyle Salfalaise) - 12 ans
  • Sia Salfalaise (fille cadette de Lyle Salfalaise) - 8 ans

Suite au saccage du fief de son ami contre lequelle elle n'a rien pu faire étant donné qu'elle était encore avec Lyham Tully, Yoren a fait tué Adélie et les deux enfants du général n'ont pas été préservées. La brune a demandé la faveur de les prendre pour pupille à Yoren et les a pris sous son aile avec bienveillance eut égard à ce qu'elle doit à leur père et à leurs malheurs, car elles aussi ont tout perdu. Elles ont été gardées par la Reine Jordane à Castral Roc suite à la trahison d'Heda afin de garantir l'alliance commerciale entre l'Ouest et les Iles de Fer malgré les déboires de la Maison Hoare.

1 cheval  

  • Irongold

Tout comme son fils Beron, Myria a toujours adoré les chevaux, elle en possédait, avant la guerre une dizaine, lorsqu'elle a été condamnée à mort par Harren, ceux-ci ont été enrôlés dans l'armée régulière et elle n'a pas demandé au Roi Yoren de les récupérer après sa grâce, participant ainsi à l'effort de guerre. Sauf un seul auquel elle tient tout particulièrement car c'est un présent de Joren pour leurs dix ans de mariage et il l'avait nommé ainsi en l'honneur du caractère bien trempé de son épouse qu'il qualifiait parfois de fer-cher, en raison de ses colères dignes d'une fer-née et de son gout du luxe.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 


Dernière édition par Myria Hoare le Mer 4 Déc - 16:51, édité 13 fois
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2048
Membre du mois : 10
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Myria Hoare ⚸ Mémoires d'une Princesse   Myria Hoare ⚸ Mémoires d'une Princesse EmptyJeu 10 Aoû - 20:05




Tu enfanteras dans la solitude
An 0 - Mois 12 - Semaine 1

Alors que Joren sort à peine de la pièce, une contraction plie Myria en deux lui arrachant un grognement sourd. Il arrive, pense-t-elle alors en fondant en larmes.
Depuis sa première grossesse, Myria ne rêve que d’une chose, accoucher avec Joren, lui faire vivre ses moments magiques de la venue au monde d’un enfant. Et alors qu’il met le Royaume à feu et à sang et que la menace s’approche de toute part, elle n’aura même pas ce petit plaisir de s’abandonner dans ses bras pendant qu’elle guide son enfant vers le monde.

A genoux par terre, elle accueille les contractions comme elle sait le faire après trois accouchements, mais la saveur de la douleur n’est pas la même, il lui manque quelque chose, Joren en premier lieu, et la joie pure de rencontrer son enfant. Même si être enceinte fait d’elle une proie facile et une Princesse bien handicapée, mettre ce nouveau-né si fragile au monde dans cette situation terrifiante ne lui dis rien qui vaille. Pourtant il le faut, il arrive et elle sait qu’elle doit s’ouvrir, le laisser passer, tout abandonner, renoncer, accepter jusqu’à la mort pour qu’il vive. Mais le chagrin empli son cœur et la douleur se fait plus difficile à supporter.

__ Joreeeeeeeeeeeen ! »

Elle l’appelle en pleurant, les larmes coulent telles des rivières sur ses joues. Une nouvelle contraction arrive, elle grogne, s’accroche au rebord de la table, étire son dos. Elle sait ce qu’il faut faire, mais le cœur n’y est plus. Son Prince est parti alors qu’elle met au monde un nouveau fils dans une souffrance qu’elle n’a jamais connue jusqu’alors.

__ Joreeeeen ! »

En voyant la tête de son Prince en sortant, le garde a hésité à entrer, mais le cri qu’il vient d’entendre n’est pas comme d’habitude, on dirait un animal sauvage, comme si la princesse c’était transformée en monstre. Il entre.

__ Dites-lui de venir accueillir son quatrième fils, suppliez le de ma part s’il le faut, j’ai besoin de lui. »
__ J’appelle le Mestre… »
__ Je veux Joren ! Si je vois l’ombre d’un Mestre passer cette porte en lieu et place du Prince mon époux je me jette par la fenêtre ! »


Le garde s’en alla porter le message et Myria attendit avec l’espoir qu’il revienne et soit avec elle pour vivre cette aventure. Entre deux grognements dus aux contractions qui se rapprochaient doucement mais surement, elle se surprit à prier tous les Dieux, même le Dieux noyé et les Anciens Dieux. Mais aucun ne répondit à son appel et Joren ne vint pas, pas plus qu’un Mestre ou même le garde. Elle était seule…

Après avoir maudit Joren et tous les Hoare exceptés ses fils, après avoir pleuré beaucoup, après avoir souffert comme jamais, ne pouvant à la fois accoucher et en vouloir à son bien aimé, elle s’endormi, épuisée.

A son réveil, elle sentit une contraction plus forte que les autres. Mais passée la surprise de la douleur, elle se reprit. Elle était prête !
Puisque Joren était devenu fou, alors elle allait reprendre la situation en main de gré ou de force et gérer les priorités sans faire de sentiments. Elle l’aimait, passionnément, mais s’il était prêt à mettre son héritage, son épouse et ses enfants en danger au pire moment pour une question d’égo, car elle en restait persuadée, c’était juste un enfant gâté qui se rebellait contre son paternel. Alors, il était un boulet à son pied et un danger pour ses enfants. Or, elle l’aimait à la folie, mais elle aimait ses enfants bien plus encore, dans ses tripes, les fruits de ses entrailles…

__ Garde ! »

La brune demanda que le Mestre attende à la porte, elle lui dirait quand entrer, idem pour la nourrice. Elle se déshabilla complètement et commença à chanter et à danser. Sa voix n’avait rien d’une chanson fluette et mélodieuse, c’était plus comme une scansion venue du plus profond de son ventre, grave, vibrante et, lorsque la contraction arrivait, plus puissante qu’un cor de guerre, le mantra se transformait en grognement bestial.
Au bout de quelques heures, elle sentit qu’il était temps, se mit à quatre pattes, s’accrochant à la tête de lit sur l’édredon et les oreillers qu’elle avait empilé au préalable.

__ Viens mon bébé, j’ai hâte de te serrer enfin dans mes bras mon tout petit. Ton père est devenu fou, mais moi je suis là, n’aies pas peur. »

En sueur, toujours nue, elle poussa, toujours avec ses grognements sauvages pendant les contractions. Elle attrapa l’enfant tout poisseux, lui frotta le dos pendant qu’il toussait puis le colla contre son sein pour le réchauffer, le recouvrant d’un drap. Mais ça n’était pas comme d’habitude, les contractions continuaient à être fortes et elle était mal en position semi assise sur le dos. Elle après une dizaine de minutes, elle eut à nouveau envie de pousser, de toutes ses forces, pas comme pour la délivrance, non, comme si un deuxième enfant arrivait. Ceci expliquait pourquoi elle était si grosse, que son ventre lui pesait tant et que les mouvements du bébé lui semblait pire que jamais et plus douloureux que pour ses autres fils !

__ Des jumeaux ?! »

En hâte, elle emmaillota le nouveau-né et se remit à quatre pattes pour mettre au monde le second. Elle n’avait même pas encore regardé le sexe du premier, cela lui était bien égal et elle était persuadée que c’était un fils de toute façon. Le Mestre entra en entendant Myria dire, ou plutôt crier que c’étaient des jumeaux. Elle ne se jeta pas par la fenêtre ni ne le renvoya dehors en l’insultant, elle lui fit juste un signe pour qu’il attende.

Une fois le deuxième bébé sorti, elle put enfin se reposer un peu avec les jumeaux sur son sein, aidée par le Mestre et par la nourrice. Un garçon et une fille, une Princesse, enfin ! Tous deux en bonne santé et pleins de vigueur. Ils s’endormirent au chaud sur le sein de leur mère tandis qu’elle expulsait le placenta et que le Mestre coupait les cordons. Et bientôt, elle s’endormit à nouveau.

Joren viendrait-il voir ses enfants, au moins ?

__ Victarion et Victoria... »

Ainsi se nommeraient-ils. Elle ne se souvenait plus du prénom choisi par Joren et désormais, il n'avait plus droit de citer...


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2048
Membre du mois : 10
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Myria Hoare ⚸ Mémoires d'une Princesse   Myria Hoare ⚸ Mémoires d'une Princesse EmptyDim 2 Sep - 2:17




La raison du plus fou est toujours la meilleure.
An 1 - Mois 2 - Semaine 4

Plus nous nous enfonçons dans la guerre, plus la guerre nous accable. Je vois d’ici les corbeaux qui tournent au dessus de nos têtes attendant l’heure de se repaître de nos restes, quand, à terre, le Conflans n’aura même plus la force de les repousser. Nous sommes cernés et j’ignore encore qui trahir pour que le Royaume puisse se relever un jour de ce terrible et sanglant conflit. Loren va rencontrer Manfred et Eren au sud. Sharra à l’Est a trop à faire, mais elle ne manquera pas de tirer son épingle du jeu en temps voulu, au Nord l’Empire, au Sud l’Empire. Nous alliés sont des ennemis et nos ennemis de toujours ne sauraient devenir des alliés à moins de scinder un peu plus le Sel et le Roc. Je ne suis pas dupe, mais je n’entrevois que des solutions pires que le mal, des demi solutions que ne me satisfont pas. Même en ayant abandonné toute prétention sur un quelconque trône je ne parviens pas à défaire les noeuds inextricables des haines millénaires pour unifier mon peuple et l’enjoindre à se battre pour sa survie.

Joren, Joren mon amour, que n’as tu pas fait, dans quelle putain de foutue merde tu nous a fourré ! Je sais, je suis responsable pour Buron, mais sans ta trahison et ton ignoble défection, si seulement tu m’avais écouté, il n’y aurait pas eut de Buron et je ne serais pas en train de me débattre dans la boue pour que nos fils survivent à tout ça et que notre Royaume ne se morcelle pas un peu plus. J’ai déjà tout perdu, mais je pourrais perdre encore plus, le Conflans et les Îles de Fer pourraient perdre encore plus. Il me faudra sacrifier bien des pions sur le plateau de Cyvosse et même ainsi, je ne vois pas de victoire possible.

Le plus drôle, c’est que c’est chaque fois ma loyauté envers Harren qui a scellé mon destin et m’empêche à présent d’espérer trouver le salut dans sa simple mort. Tu m’avais prévenu, le Noir ne partage pas, il ne partage ni le pouvoir ni l’amour. J’ai espéré en vain, je me suis battue en vain, j’ai sacrifié mon armée en vain, mon époux en vain, mes fils en vain. Tout ça pour me faire bousculer et me retrouver sans titre et sans couronne, humiliée, obligée d’aller supplier pour mon salut et celui du Royaume.


Myria se mit à rire telle une démente, jusqu’à en pleurer, en perdre le souffle. Pliée en deux par terre, elle riant encore et pleurait tout en même temps, retrouvant péniblement son souffle entre deux salves de folie.

__ Vais-je donc crever pour un homme qui ne m’offre que des miettes après tout ce que j’ai fait pour lui ?! “ cracha-t-elle allongée par terre en regardant le plafond avant de s’étouffer avec sa propre salive. »

La brune se releva en toussant et commença à jeter tout ce qui lui passait sous la main par terre, puis elle s'effondra.

__ Pardon mon amour… Joren… »

Avoir tout saccagé lui avait amèrement rappelé sa dernière entrevue avec Joren, avant qu’il ne décide de l’abandonner, alors qu’il lui parlait de son projet et qu’elle lui conseillait de faire machine arrière. Il était déjà trop tard. Elle n’aurait pas dû hésiter. Tuer Harren aurait alors été véritablement salvateur et aurait pu unifier le Conflans, même alors que Yoren était désigné comme héritier du Royaume, cela était encore envisageable. Elle n’aurait pas dû hésiter.

Que de regrets, que d’erreurs mon amour. Je suis désolée.

La peur était sa maîtresse et une bien mauvaise conseillère… Mais pour avoir peur, il fallait avoir quelque chose à perdre.

Qu’ils aillent tous brûler dans les Sept Enfers.



__ Victarion et Victoria... »



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2048
Membre du mois : 10
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Myria Hoare ⚸ Mémoires d'une Princesse   Myria Hoare ⚸ Mémoires d'une Princesse EmptyMar 30 Juil - 3:43



Contrat commercial entre la Maison Reyne et la Maison Hoare


Objet :
Vente de Fer brut des IdF avec 10% de remise à la Maison Reyne, contre une remise de 20% sur tout arme fabriquée avec le Fer des Iles jusqu'à la fin de la guerre.
Après la guerre, ladite remise sera baissée de moitié, et le marché ouvert, tant pour les Fer que pour les armes.

Signataires :
Ser Damon Reyne en tant que représentant et héritier de la Maison Reyne
Son Altesse Myria Hoare en tant qu’Ambassadrice du Royaume des Fleuves et du Crépuscule


Damon Reyne
Myria Hoare


Codage (c)Kanala


Objectifs : Gains substantiels pour les IdF + renforcer l’alliance avec L’ouest ainsi que trouver des débouchés externes avantageux au Fer des IdF.




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2048
Membre du mois : 10
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Myria Hoare ⚸ Mémoires d'une Princesse   Myria Hoare ⚸ Mémoires d'une Princesse EmptyMer 4 Déc - 10:51




Brûle de te venger
An 1 - Mois 8 - Semaine 4

Myria tournait en rond dans ses appartements. Elle avait écrit un tas de missives qu’elle ne pouvait pas envoyer. Elle se tâtait à écrire ses mémoires en 4 tomes, mais au moment où elle allait commencer, elle avait cassé sa plume. Il faut dire que depuis qu’elle avait appris la trahison d’Heda Volmark à son endroit, non seulement elle s’inquiétait pour Yoren, pour tous les hommes venus avec elle et pour les filles Salfalaise, mais elle était passablement énervée. En fait, non. elle était simplement folle de rage. Deux mois passés ici en tractations et négociations pour être déposée par son propre camp sans aucun moyen de se défendre face à face avec cette…

__ Catin ! »

Comment avait elle pu en arriver là. Qu’elle ait peur, soit. Elle n’était probablement pas la seule à craindre l’Empire. La Hoare avait affronté Torrhen et savait ce qu’il en coûtait. Buron. Mais pourquoi la condamner et ainsi condamner l’amitié avec l’Ouest ? Pourquoi s’isoler plus encore alors que le Royaume avait plus que jamais besoin d’alliés ? Qu’avait-il bien pu se passer dans sa tête pour qu’elle en arrive à la conclusion qu’en vendant la belle-sœur de Yoren, et son amante, elle allait sauver une alliance négociée par cette même belle-sœur au nom de son Roi ?

Mais il y avait pire. Pire pour elle que la trahison de la seconde du Requin Noir désormais faite capitaine par celui-là même qu’elle avait trahi. Pire que tout. La trahison d’un fils. La Princesse l’avait éloigné de la catastrophe annoncée par la trahison de Joren, elle l’avait mis en garde contre les dissensions internes à la famille Hoare, elle lui avait octroyée la meilleure place possible après qu’ils étaient été déshérités par Harren, héritier présomptif de Yoren. Il n’avait plus qu’à prendre sa place au côtés de son oncle, plus qu’à faire ses preuves sur le champ de bataille afin d'acquérir la légitimité nécessaire à un souverain. Il avait une guerre pour se faire, la pire de toutes, la plus sanglante. Mais au lieu de se tenir avec les armées aux cotés de Yoren, il avait fui dans le Bief, comme un pleutre, et tout ça pour se jeter dans la gueule du loup, tout ça pour que Manfred ait les trois fils de Joren sous sa coupe et puisse ainsi être certain de faire main basse sur les Îles de Fer grâce à Eren si Yoren venait à mourir durant la campagne de printemps.

__ Rien dans la tête, rien dans les burnes ce petit con. »

Est-ce moi qui ait élevé un être aussi écervelé que malveillant ? Le gamin avait voulu suivre les traces de son père à tout prix, même au prix du sang des siens, Myria bien sûr, qui avait bien failli crever à Castral Roc, mais surtout les gens de Pierremoutier et les soldats restés sur le continent qui désormais, seraient seuls face à l’Empire, ayant perdu l’alliance avec l’Ouest dans cette ridicule tentative de coup d’état menée par… une femme et un enfant. La discorde, toujours la discorde. Notre plus grand ennemi, pire que les armées Impériales. Était-ce de lui avoir donné l’épée de son père qui l’avait rendu fou ? S’était-il senti pousser des ailes et des poils aux couilles soudainement ? Senti investi de la mission Royale de continuer l’œuvre de son père ? Une œuvre qui aurait pu être grandiose si ce dernier avait un peu de patience et de jugeote, une œuvre qui s’était transformée en travail de sape au pire moment et avait détruit le Royaume plus sûrement que l’ennemi en personne, tout comme celle de son fils.

__ MAIS PUTAIIIIIIIIIIIIIN ! Ils sont tous totalement débiles dans cette foutue famille ?! Maudits Hoare ! »

La brune aux yeux céruléens s’assit dans un coin de la pièce et mit sa tête sur ses genoux et ses mains sur sa tête. En repensant à toutes les implications de cette trahison, à toutes les conséquences, à ce que cela risquait de donner à Pierremoutier à quelques semaines à peine de l’offensive de Printemps et de la très probable attaque massive sur le bourg de la part de l’Empire, elle se mit à pleurer. Elle avait des amis là-bas. Pas beaucoup certes. Yoren en tout premier lieu. Ce fou allait mourir. Gerolt Harloi, Alannys Timbal, les Bracken, Ivar. Qu’était devenu Ivar ? Heda elle même était une amie. Mais maintenant, elle ne pouvait plus la considérer comme telle. Avait-elle encore des amis ? Une famille ? Tu es toute seule maintenant Myria. Si tant est que tu aies un jour eut des amis, maintenant, tu n’en as plus et tu n’en auras plus jamais. Regardes, tes amis ta famille, ils te trahissent tous, ils te vendent pour… pourquoi ? pour rien. Aucun intérêt. Comme d’habitude. Tu essaye de construire l’avenir du Sel et du Roc, avec tes seules armes, tes mots, et ils viennent tout balayer en un claquement de doigt. Tu ne sais faire que des foutus châteaux de cartes que le vent peut détruire et que tu prends pour un Empire.

La Hoare ricana brièvement avant de se remettre à pleurer.

Je n’ai plus envie de me battre je vais me laisser mourir ici, je leur dirais que c’est moi que tout est vrai et ils me tueront. Je n’ai même pas le courage de me pendre. J’ai tendu des draps et je n’ai pas pu. Mes fils, ma fille, mes tout petits. Je cherche le soleil au milieu de la nuit, Yoren. Yoren ? Où est tu, que vis tu ? Pourquoi suis-je partie, pourquoi t’ais-je quitté. Je sais mon amour, c’était le mieux à faire, tant pour le Royaume que pour toi et Héléna. Je m’efface et voilà ce qu’il me reste. Des chaînes dorées et la mort qui m’attend, d’une manière ou d’une autre. Si je vis. Je peux partir. Mais qui serais-je alors ? Lyle. Oui c’est tentant. Tellement tentant. Simple. Mais cela implique d’abandonner pour toujours tout ce en quoi je crois, tous mes combats. Et même ainsi, même en abandonnant tout, tu seras toujours une Hoare, tu seras toujours une traîtresse, tu seras toujours en danger et tu n’auras même plus les moyens de protéger qui que se soit, pas même toi, pas même tes enfants ni Lyle ni ses filles, ni les enfants que tu feras avec lui.

Je ne suis qu’un numéro et cela sera toujours ainsi tant que je ne serais pas Reine. C’est la seule garantie que des gens se battront pour me défendre, que je ne pourrirais plus jamais dans les geôles d’un autre Royaume, que je ne mourrais pas en vain, oubliée de tous, sans que personne ne sache la vérité. Le pouvoir, la gloire, les titres. La seule garantie. Je ne peux pas continuer à travailler pour rien car si je continue je finirais par y laisser ma peau. A moins que ce qui ne m’a pas déjà tué me rende plus forte. A moins que déjà, je sois morte à l'intérieur. Je veux bâtir un Empire pour anéantir tous ceux qui m’ont trahie, tout ceux qui veulent me voir morte. Je vais bâtir un royaume de chaos et de sang et de sel et de flammes. Je vais retrouver les chemins de la vengeance et de la destruction. Je vais arrêter de crier vengeance et la construire. Peu à peu, pierre après pierre. Et si je suis seule au monde pour cela, alors je l’accepte. C’est le poids d’une couronne que j’ai toujours porté sans en avoir le titre. Cette couronne est à moi, elle m’appartient j’ai été taillée pour la porter, plus que quiconque.


La veuve s’était levé et s’était remise à arpenter sa chambre le poing serré, les ongles enfoncés si profondément dans sa main qu’elle s’entaillait les paumes, mais la douleur physique n’était rien face à la douleur d’avoir été trahie, encore, bafouée, oubliée, vendue pour un sombre dessein.

__ JE SUIS UNE HOARE ! »

Je suis désolée Lyle. Tu me tueras probablement pour ce choix si nos chemins se recroisent un jour et je ne saurais t’en vouloir car je n’ai pas tenu parole. Dans une autre vie, dans un autre monde nous aurions pu nous aimer, à la folie. Nous aurions pu avoir des tas d’enfants. J’aurais pu te faire vivre ce que Joren m’a refusé. Mettre au monde tes enfants sur ton bateau dans tes bras, juste toi moi, le vent et l’océan. Il aurait été plus doux d’être malheureuse avec toi que d’être Reine avec n’importe qui d’autre. Mais d’autres chaînes me retiennent, celles de fer du Sautoir. J’ai été élevée pour ça, abandonner maintenant c’est me renier, m’oublier. Et mon amour, aucun amour, fut-il aussi pur que le bleu de tes yeux ne vaut la peine d’oublier qui l'on est. Appelle cela comme tu veux, ambition, folie, vengeance ou égoïsme, peu importe. Si je vis et si je meurs, c’est d’être celle que je suis, sans quoi c’est une demi vie et une demi mort qui m’attend et tu mérites mieux qu’une demi femme.

La Princesse des Fleuves et du Crépuscule avait remis les draps en place tant bien que mal, plutôt mal étant donné qu’elle ne savait pas faire un lit. Plus question de se pendre. Ca aurait nettement simplifier les choses pour elle. La mort et basta. Après tout pourquoi s’échiner à essayer de sauver les meubles pour des gens qui se fichait éperdument d’elle. Mais la vengeance avait meilleur goût que la mort. Et si elle parvenait à se sortir de là, elle allait savourer. Mais il fallait qu’elle trouve un moyen de s’alimenter. Elle regarda le repas apporté plusieurs heures auparavant et qu’elle n’avait pas touché. Pas plus que le vin, ni même l’eau et elle commençait à avoir sérieusement soif. Mais bien sur, prenez moi pour une conne. Elle se dirigea vers la porte et frappa. On lui octroya un goûteur. Ce n’étaient pas les Lannister qu’elle craignait, c’étaient les traîtres de tous poils, tous ceux qui pouvaient profiter de la situation pour la faire taire à jamais, tous ceux qui préféraient qu’elle ne sortent pas de Castral Roc en vie, les fourbes, les opportunistes, les parjures et les félons. Elle avait oublié de se méfier et là était le Fer-Prix qu’elle payait à présent. Survivre, un jour de plus. Survivre, encore un peu. Survivre pour se venger.

La brune aux yeux azur jura de tuer Heda et Beron et tous ceux qui avaient pu les aider, elle jura de mettre le Conflans Libre à terre et de manger le Tully, elle jura de faire tomber l’Empire, d’une manière ou d’une autre, et de faire en sorte que jamais, ô grand jamais, Manfred ne puisse récupérer la Flotte de Fer. Mais pour cela, il lui fallait acquérir un statut qu'elle n'avait plus. Son image encore ébréchée par la trahison de son propre fils. Épouse de traitre, mère de traitre, qui était elle donc à présent ? Honnie par les Riverains et les Fer-Nés, quelles étaient ses chances de survie ? Le seul moyen à présent de continuer à œuvrer pour les siens était de se remarier, vite, avant qu'elle ne soit périmée. Dorne aurait été une excellente option, mais c'était trop loin et le refus affiché de Deria rendait la tâche trop hasardeuse vue l'urgence de la situation. De plus, la campagne de Printemps serait commencée bien avant qu’elle arrive à Lanchélion et il pouvait se passer n’importe quoi entre temps, dont la mort pure et simple de Roward, or, elle n’avait vraiment pas le loisir de faire le tour du continent pour rien. Elle devait aller au plus près et au plus simple, même si c'était aussi le plus dangereux potentiellement et surtout le moins confortable : Les Iles de Fer.

__ Climat exécrable, peuple de sauvages... Super ! Heureusement que j’ai tous mes manteaux parce que je ne suis pas prête de pouvoir récupérer mes robes et je déteste avoir froid. »

Il y avait le gouverneur Lord Merlyn, vieux donc très intéressant. Mais le titre de gouverneur n'était pas héréditaire or elle doutait de pouvoir retirer suffisamment de légitimité de cette union pour se permettre de le tuer vite et elle ne le supporterait probablement pas assez longtemps pour garder patience. Lord Harloi était commandant le la Flotte de Fer, un Fer-Né respecté, d'une grande Maison, puissante, riche pour les Îles de Fer, le meilleur candidat certainement en cas d’état généraux de la royauté s’il y avait lieu d’en tenir. C’était aussi un homme dangereux qui n’avait aucune raison de la respecter pour son titre et son nom et qui pouvait se permettre de la tuer si ça lui chantait car le Roi avait trop besoin de lui pour le désavouer pour si peu, quand bien même aimait-il encore sincèrement sa Sirène. Mais cela faisait aussi de lui un homme important pour la campagne à venir, aussi, elle pourrait servir les intérêts de Yoren tout autant que les siens en étant avec lui et en s’en faisait apprécier pour allier Hoare et Harloi, même indirectement. On le disait brutal et cruel, irrespectueux aussi. Et il avait à son bord nul autre qu’Aenarion, le fils de la Princesse, désormais potentiel héritier puisque Beron ne pouvait plus prétendre à rien d’autre qu’à la mort.

__ Greydon, trouves moi un bateau pour Dix-Tour et un chargement de bois pour la Flotte de Fer. »


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit




 
 
 


Bannière:
 

Recompenses:
 
Myria Hoare

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Myria Hoare
Le Phénix
♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Messages : 2048
Membre du mois : 10
Célébrité : Eva Green
Maison : Hoare
Caractère : Déterminée ♢ Ambitieuse ♢ Diplomate ♢ Rancunière ♢ Pragmatique ♢ Maligne ♢ Enragée
Le Phénix ♛ ℝeine de l'Ombre ♛
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Myria Hoare ⚸ Mémoires d'une Princesse   Myria Hoare ⚸ Mémoires d'une Princesse Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Myria Hoare ⚸ Mémoires d'une Princesse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Chroniques de l'ère de luttes :: La salle d'audience :: Journaux intimes-
Sauter vers: