Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Jusqu’à 50% de remise sur la boutique en ligne Nike France
Voir le deal

Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyMer 26 Oct - 14:02



Jordane Lannister


     


     

     -38 ▪▪  Naissance à Crakehall de Seymon et Katryn Crakehall.
-30 ▪▪ Commencement de son éducation par de nombreux mestres de différentes contrées. La jeune fille se découvre une passion pour la broderie.  
-26 ▪▪ Naissance de Rickard Crakehall, frère cadet.
     -22 ▪▪ Naissance de Artur Crakehall, frère puiné. Mariage avec Loren Lannister.
-18 ▪▪ Naissance de son fils et premier né Lyman Lannister. La naissance fut difficile car le prince se présentait par le siège.
    -17 ▪▪ Naissance de sa première fille, Megara Lannister après un travail long et épuisant.  
    -15 ▪▪ Naissance de sa seconde fille, Nymeria Lannister.  
     -12 ▪▪ Naissance d'Ilithia Crakehall, sœur benjamine.
     -2 ▪▪ Décès de sa petite sœur des suites d'une longue et pénible maladie.  
      an 0 mois 1▪▪ Conclave de Goëville, la reine supervise elle-même les alliances conclus entre l'Ouest et Harren. Elle accepte la princesse du Nord comme bru.
     an 0 mois 6 ▪▪ Mariage de son unique fils héritier avec la princesse du Nord. Cela fait suite au voyage entrepris par la reine pendant quelques mois. De plus l'Ouest accepte de signer des accords commerciaux avec son voisin, permettant un rapprochement avec le Bief. Jordane marie sa première fille à un héritier d'une maison fidèle de l'Ouest. Elle consent également à abandonner sa seconde fille au Val pour resserrer l'amitié entre les deux royaumes.
     An 0 mois 9 ▪▪ Procès des Clégane auquel la reine laisse toute sa place à la princesse en formation qui doit devenir son héritière. Néanmoins elle ne fléchit pas de sa sévérité habituelle et tient le royaume d'une main de fer.
     Lignée ▪▪ Seymon & Katryn Crakehall [parents], Rickard, Artur et Ilithia Crakehall [frères et sœurs],Loren Lannister [époux], Lyman, Megara et Nymeria Lannister [enfants]
     

      Manipulatrice Dévouée Ambitieuse Intelligente Séductrice Douce Ferme Fidèle Possessive Précautionneuse

     


     ▪ 38 ans ▪
   ▪ La Lannister ▪
     ▪ Née à Crakehall ▪
     ▪ Castral Roc ▪
     ▪ Reine du royaume de l'Ouest ▪
     ▪ Née Crakehall ▪
     ▪ Lannister  ▪
     ▪ Reine ▪
     ▪ Mariée ▪
     ▪ Je suis fidèle à mon souverain  ▪
     ▪ Je suis pour la guerre ▪

     ▪ Feat Charlize Theron ▪

      © Ellaenys

     

     
     


     
Positionnement politique


     
N°1 ▪▪ Que pensez-vous de la situation tendue entre les différents royaumes de Westeros? Vous sentez-vous concerné?  
Pour la plupart des habitants des royaumes cette situation est un désastre complet. Malgré cela pour l'Ouest ces déchirements sont du pain béni, des occasions sans cesse renouvelées d'enrichir notre royaume en augmentant le commerce et les investissements à l'étranger. Pour tout mal réside un bien, un profit à faire et si je ne suis guère enchantée de voir le danger et la violence arriver vers nos portes je ne peux cracher sur cette manne divinement offerte à nos caisses.

N°2 ▪▪ Êtes-vous loyal à votre Royaume, à la famille régnante, ou seriez-vous plus... Électron libre?
Certains pourraient me voir comme une personne profondément égoïste, dirigeante et intransigeante juste pour mon bon plaisir, façonnant le royaume et les êtres juste par amusement. Il n'en est rien, j'aime profondément mon pays, mes terres et tout ce que je fais, tous les sacrifices que j'ai pu provoquer ou endurer n'ont eu pour seul but que la prospérité. Il en est de même pour ma famille, elle est mon pilier, mon rempart ultime contre les horreurs de l'existence. Mais comme pour tout il lui faut un chef qui donnera une ligne de conduite à suivre pour que le chaos ne s'empare pas d'elle. J'ai cette lourde tâche et je m'en acquitte au mieux, pour toujours plus de gloire, de pouvoir et de richesses. Car ce sont les seuls joies de l'existence.

N°3 ▪▪ Si jamais la guerre venait à toucher votre région, quelle serait votre réaction?
Certes l'Ouest n'est pas encore touché par la guerre qui embrase bien des continents. La réalité de cette perspective me terrifie néanmoins, car si les conflits peuvent être source de bien des profits, la guerre a un coût en hommes et des conséquences sur le territoire qui sont bien trop lourdes à mon goût. Malheureusement je m'y suis préparée et j'ai déjà planifié cette option, elle ne me plaît pas mais j'y ferais face, avec ma force habituelle et mon intellect pour garantir à mes terres la victoire et offrir à mon fils la prospérité.

N°4 ▪▪ Vous avez sûrement entendu parler de l'embuscade tendue par Harren le Noir à Aegon Targaryen, que pensez-vous d'un tel acte?
L'honneur et la vertu condamnent sans nuance cet acte d'une barbarie et cruauté sans nom. Mais je ne peux qu'être admirative de ce coup de maître qui nous a épargné des choix bien douloureux et des sacrifices ultérieurs. Aegon était tout simplement trop puissant, trop conquérant et gourmand avec des bêtes rendant ses espoirs bien trop réalisables. Il fallait agir, et si Harren ne l'avait pas fait j'aurais très bien pu plus subtilement attenter aux jours de cet homme qui n'était qu'une menace. Je tais mon opinion car elle n'intéresse que moi, mais tout n'est pas blanc ou noir dans la vie. De terribles choix impliquent parfois des conséquences plus que bénéfiques. Néanmoins il a joué de trop de théâtralité en envoyant sa tête au reste de sa famille.  
     



     
Entre vous et nous.


     
▪▪ Sleeping beauty ▪▪ 22 ans ▪▪ 15 ▪▪ Grâce au top-site ▪▪ L'univers, le fonctionnement du forum et le bon niveau ▪▪ La quantité d'informations a absorber ▪▪ Hear me roar ▪▪

      © Unicorn


     


Dernière édition par Jordane Lannister le Ven 28 Oct - 11:47, édité 6 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyMer 26 Oct - 14:02



Savoir des mestres


       


L'obscurité avait à présent fait sienne le moindre recoin de la faste demeure. Les couloirs s'étalaient pourtant, dans la pénombre et le silence, sans âme qui vive en leur sein vaste. Rien d'autre que cette tension dans l'air ne pouvait vous faire tressaillir l'échine et faire perler la goutte de sueur froide en votre dos. Quelque chose de miraculeux se préparait, un cadeau des septs dans la fraîcheur de la nuit croulant presque sous l'ardeur des étoiles mais absente de lune. Le château des Crakehall bouillonnait à l'ordinaire d'une activité plus que frénétique, tenu d'une main ferme par la Lady dont l'état de grossesse avancé n'avait rien perturbé dans sa gestion du foyer. Le mariage n'était pas d'amour, car dans la noblesse bien peu le sont, mais l'entente cordiale des époux garantissait une ambiance des plus chaleureuses, tant pour les invités de passage que pour les résidents permanents et autres serviteurs. Cependant au creux de cette fameuse nuit, personne ne s'affairait alentours, et la présence étrangère aurait eu tôt fait de s'en inquiéter.

Soudain un cri, perçant, puissant et emprunt d'une douleur sans commune mesure s'éleva haut dans les airs, rebondissant sur les parois vides des alcôves vides. Il fut rapide, mais suffisant pour qu'on y perce la souffrance sans borne, mais également la fureur, cette rage de vivre qui est propre à tout être, et surtout à toute femme. Elles seules connaissent le véritable prix à payer pour toute vie humaine offerte à ce monde, c'est en ces instants terribles que Lady Crakehall expérimentait pour la première fois l'expérience redoutée de la mise au monde. Tous les conseils prodigués et les soins méticuleux des sages-femmes n'y firent rien, la folie perçait presque les tréfonds de son esprit face aux bourrasques douloureuses des contractions qui s'enchaînaient dans un balais qui lui semblait plus que mortel. Le rouge vif des tentures qui ornaient souvent la cour royale si loin à Castral Roc s'étalait à présent sur son visage juvénile. Elle qui était à peine sortie de la douce enfance bénie devait maintenant honorer son époux en le gratifiant d'un héritier, une vie en dû de l'union consacrée. Le travail durait depuis bien trop longtemps à son goût et elle ne savait pas si elle tiendrait encore, même si son devoir lui commandait de ne pas ternir sa si belle réputation par une défaillance bien malvenue. Encore un souffle, encore une poussée, encore un effort et bientôt viendrait la délivrance, tout du moins l'espérait-elle.

Le Lord, anxieux de cette première naissance attendait patiemment dans le couloir, sa condition même d'homme lui interdisait l'accès à la chambre et la visualisation du calvaire enduré par son épouse. Silencieux et fébrile il guettait tout changement dans l'épreuve, annonciatrice de l'arrivée du nouveau né. L'inaction ne lui plaisait guère, mais à choisir, il n'aurait certainement pas le courage de prendre la place féminine, dont les cris d'agonie lui glaçait le sang dans les veines. Scrutant la porte, il suivait d'un regard brillant les allées et venues des nombreuses servantes, de l'eau brûlante et des linges. Seul le mestre était présent dans ce sacre saint périmètre, n'étant là que pour s'assurer de la santé et de la survie de la génitrice. S'en était presque trop pour le mâle qui grondait aux tréfonds de son être de se voir proscrit l'accès à cette chambrée qu'il occupait depuis toujours au sein de sa demeure. De plus, la curiosité le rongeait presque, car tout ce qui se passait en ces instants demeurait un secret jalousement gardé par les femmes, qui ne parlait de cela qu'entre elles. Pas que bien sûr le Lord ne s'y soit beaucoup intéressé, mais c'était tout du moins une chose qu'il fallait certainement avoir vu une fois dans son existence, et cela recelait le mystère même de leur arrivée sur cette terre.

Ce fut lorsqu'il n'y tint plus, alors qu'il allait entamer une course révélatrice de son état de trouble que l'espace et le temps se figèrent autour de lui. Les êtres retinrent leur souffle et cette seconde même sembla durer une éternité. S'éleva alors un nouveau son, un cri tout aussi perçant, puissant et émouvant que ceux de sa mère. Le nourrisson clamait son entrée dans ce monde avec une étonnante vigueur. Le géniteur, tout à son émoi, ne prit pas le temps de se faire annoncer l'évènement ou le sexe même de l'enfant, comme la tradition l'exigeait. Ce n'est pas l'inquiétude pour l'état de son épouse qui guida ses pas, mais bien le viscérale besoin de tenir ce prolongement de sa chair et son sang. Le sexe femelle de l'être ne glaça en rien son geste, et une fois le cordon ombilical tranché, il approcha près de son cœur la petite avec un tremblement qu'elle seule pouvait sentir. Très vite elle calma ses pleurs, penchant dans un instinct primal sa petite main vers le vêtement ouvragé de son père, là où s'étalait fièrement l'emblème de leur maison.

La légende raconte que c'est alors qu'éclatèrent les rugissements royaux des lions de l'Ouest, chant qui s'entend à des lieux à la ronde. Ses animaux nobles accueillaient ainsi que les terres comme il ce doit celle qui deviendrait leur légitime souveraine; Jordane Crakehall.  

**********

La pointe de l'aiguille trouva sa juste place, avec un geste d'une précision le fils vint combler une pièce depuis longtemps débutée. L'ouvrage était bien plus compliqué et complexe que tout ce que la jeune Jordane avait entrepris jusqu'alors, sous l’œil expert, attendrit mais critique de ses nourrices et de sa propre mère. La toute jeune vie s'était bien développée en quatorze ans, prenant chaque jour plus de la vigueur naturelle démontrée à sa naissance et de la beauté grandiose de la lignée maternelle. Sa blondeur digne de l'or de l'Ouest jouait un merveilleux contraste avec ses lèvres d'un rouge sang vif. L'intelligence est sa plus grande arme, car jamais l'instabilité ne fait partie de son caractère et l'emportement ne s'y fait point sentir. Toujours l'on garde d'elle l'image qu'elle donne en cet instant précis. Assise, tranquille et assurée, portant sa lignée presque royale par un port altier et impeccable. Sa main est précise, ne faillit pas, elle trouve l'exacte prolongement de ses pensées, pour tisser au fils du temps qui s'écoule des broderies et ouvrages à faire pâlir d'envie les plus grandes tisserandes de Westeros.

Cette activité l'aide à réfléchir, c'est pourquoi elle s'est réfugiée dans cette activité en ces instants très importants. Deux nouvelles ont perturbé cette belle journée ensoleillée sur les terres de richesses de sa maison. Tout d'abord et le plus important, le travail de sa mère venait de débuter. Quatorze années exactement après sa propre venue au monde, s'acheminait à présent un autre descendant des Crakehall. Bien qu'on l'avait informé de la venue plus qu'imminente de ce second successible, Jordane aurait pu parfaitement le deviner aux cris de sa mère qui la perturbait au plus haut point. La vie avait été des plus sereine jusqu'à ce point. Le bonheur de la petite enfance avait été suivi par l'insouciance du début d'adolescence. Point crucial de ces périodes était le début et la poursuite de ses enseignements, nécessaire période pour toute Lady en devenir digne de ce nom. Jordane était doué pour les arts de l'esprit, la gestion, et les quelques arts manuels demandés aux femmes comme le maniement des aiguilles tant pour les travaux de couture que pour recoudre les plaies. Si la vue du sang ne lui plait guère elle a depuis appris en tout circonstance à paraître comme si toutes les choses de la vie ne l'émoustillait guère.

Le difficile jeu du paraître, voilà discipline dans laquelle la petite excellait, car si jamais elle ne fut insolente ou turbulente, c'est par ses répliques toujours justes et son verbe acéré qu'elle a toujours su obtenir tous les objets de ses désirs. Ainsi, la venue d'un concurrent dans son environnement familial ne l'inquiétait guère. Elle avait eut plus que son compte d'attentions parentales, car Lady Crakehall avait mis un temps plus qu'anormal pour concevoir d'autres enfants viables. Plusieurs fausses couches avait parsemé la vie du couple et cette naissance à terme était presque miraculeuse. Jordane voyait en celle-ci le moyen d'avoir enfin un peu moins la bride sur le cou. Son père n'exprimait pas souvent son affection ou son approbation, la damoiselle n'avait pu que compter sur les doigts d'une main le nombre de fois où elle avait pu voir naître une lueur d'approbation dans ses yeux. A l'opposé le comportement maternel rayonnait d'une fierté éclatante, mais démontrait une éducation des plus strictes, carcan qui n'avait jamais vraiment dérangé la jeune fille.

Ce petit être était l'occasion de renouveau dans une vie bien rythmée par la routine. Laissant aux servantes le répit dont elles avaient besoin pour s'occuper de la noble dame en souffrance, Jordane avait elle prit le parti de retourner à sa broderie pour pouvoir laisser son esprit divaguer à loisir sur ses sujets de préoccupation du moment. Le second d'ailleurs la concernait d'encore plus près. Le mariage, épreuve par laquelle elle devait également passer pour devenir une femme de son temps accomplie. La condition féminine n'était dans cette société réellement glorifiée que par le rôle de mère et épouse modèle. Ces tâches n'étaient ni dégradantes ni répugnantes pour Jordane. Elle aimait être l'administratrice d'un personnel, gérer jusqu'aux moindre détails tant une foule de serviteurs que de possibles membres de sa famille. D'autant que son père venait avec cette nouvelle de lui annoncer la possibilité d'un destin plus grand que celui qu'elle vivait actuellement. De par son manque de descendance et la perspective de n'avoir qu'une unique fille pour perpétrer sa maison, Lord Crakehall et sa femme avaient échafaudé des plans bien complexes pour garantir une prospérité de leur maison. Ainsi été née l'idée de s'unir non moins qu'avec la famille régnante de leur territoire. En effet, aux vues de la grande beauté de leur fille, mais aussi de ses capacités presque innées à la politique, cette perspective s'était de plus en plus faite réaliste et réalisable. Les Lannister ne comptaient pas beaucoup de fils, et l'héritier même était dans la même gamme d'âge que leur fille.

C'est ainsi que sans même le savoir, Jordane avait commencé à tisser cette broderie bien complexe d'une lionne en devenir, dont la stature n'était pas encore totalement en pleine maturité, mais dont la majesté n'était pas contestable et qui donnerait un véritable tableau de magnificence. C'est ainsi que la trouva sa dame de compagnie, un petit sourire sur le visage et le fils doré traçant l'échine de la bête. Ce n'est non sans une certaine appréhension qu'elle lui annonçait la bonne nouvelle, la Lady venait de donner naissance à un petit en bonne santé, un fils, le symbole de la pérennité de sa maison et de son nom. Tournant ses yeux perçant vers celle-ci Jordane ne se départit pas de son rictus.

« Bien, honorons les septs pour cette venue, elle signe le gage que notre maison ne se départira pas en cette génération de son prestige. ».

Quelle enfant parle ainsi à cet âge ? Si ce n'est un être doué de solides capacités intellectuelles. Car Jordane n'avait que faire de l'héritage dont hériterait ce frère cadet si elle pouvait jouir de l'entier royaume. Elle irait plus tard rendre visite à sa mère, elle avait bien mérité du repos, et pour l'instant la jeune fille depuis peu pubère retourna à ses machinations, tissant avec plus de vigueur le pelage tout en nuance de cette lionne de l'Ouest redoutable.

**********

Le cœur de la jeune femme bat à tout rompre alors que les visions de ces instants magiques se dispersent peu à peu pour ne devenir que souvenir. Bien du temps a passé depuis que Jordane ne pouvait que s'imaginer devenir reine de tout un territoire. Les plans ont parfois dû être revus et corrigés, et certaines prétendantes devenant de trop sérieuses candidates avaient dû être éliminées ou discréditées en toute finesse. Décidément la jeune femme devenait de plus en plus douée de jour en jour à ces petits jeux d'effleurement du pouvoir. Le plaisir de s'adonner à la séduction était quant à lui un peu plus inédit. En effet, l'aînée des Crakehall n'avait pas souvent pu expérimenter les réactions qu'elle pouvait entraîner chez le sexe opposé, mais elle avait pu heureusement se plonger à loisir dans des livres que son éducation plus que surveillée n'avait pas suffit à éloigner de sa connaissance. Les traités, parfois rédigés par de vieux désabusés frustrés, détaillaient parfaitement les différents mécanismes employés par la gente féminine pour asservir le sexe fort pour que la belle blonde puisse sans mal les reproduire. A elle, ensuite, de déterminer lesquels fonctionneraient le mieux avec le fils Lannister pour réussir dans ses machinations.

Ce qui n'était malgré tout pas prévu dans l'équation c'était que le promis lui plaise à ce point. Très bien bâti, chevalier talentueux, prince rompu au jeu de la séduction et au dépucelage. Jordane s'était préparée pourtant à toute cette mascarade, elle n'aurait guère cru que la flèche cuisante de l'amour pouvait percer cette carapace de neutralité de son visage parfait. Elle avait ris de bon cœur à ses stupides plaisanteries, elle s'était même étonnée de s'intéresser autant à ses récits de batailles enjolivées. Loren était décidément une personnalité que toutes les planifications du monde ne pouvaient prendre en compte. C'est donc avec un sincère visage de contentement qu'elle était retournée auprès des siens après cette après-midi de présentation avec le jeune héritier royal. Tout c'était merveilleusement passé, trop bien peut être pour que Jordane soit totalement sereine, mais elle n'aurait pu espérer mieux. Ce n'est plus avec l'appréhension habituelle qu'elle se représenta son mariage, mais avec ces rêves quelques peu idiots des pucelles d'un preux homme en armure, auréolant de gloire et de sagacité sa féminine personne. La nuit de noce ne serait alors pas si compliquée si l'entrain entrait en jeu. Car tous les ouvrages du monde lui enseigneraient la technique, mais aucun ne lui apprendrait la réelle envie.

Elle retournait donc à ses occupations habituelles, tout en se découvrant une réelle impatience à vivre pleinement ce nouveau destin tant fantasmé et devenant en réalité bien plus excitant encore. A nouveau elle s'occupa de Rickard, son frère cadet, petit trésor portrait craché de leur géniteur. Devenue une seconde mère pour ce bout de choux de deux ans, elle prit également soin de cajoler le nourrisson, né quelques mois plus tôt, mais à la constitution bien plus frêle. Elle se devrait elle aussi bientôt de donner naissance, et cet entraînement était arrivé à point nommé. L'affection qui la liait à son puîné était cependant bien moins présente, certainement dû à son arrivée plus récente. Elle s'était finalement bien plus attachée à Rickard que ce que l'enfant unique de l'époque avait pu croire. C'est donc avec une certaine peur de quitter ce cocon familial qu'une fois encore elle accomplis tous ses devoirs, elle prit également le temps de se renseigner sur quelques détails. Demain arriverait le mariage faisant d'elle une princesse, une future reine et mère, une Lannister et une personnalité de premier choix dans le continent.

**********

La soierie glissa presque imperceptiblement sur les dalles de la salle restreinte du conseil. L'endroit n'était pas aussi somptueux ou vaste que les autres pièces et bien moins que la salle du trône. Tous étaient déjà là, le visage grave, car les heures pouvaient sembler bien sombres. Jordane elle restait une force tranquille. Le temps s'était écoulé, lentement ou bien trop vite durant ces années passées après son union avec le fier Loren Lannister. Le mariage avait été somptueux, glorifié de bien plus d'amour que ne l'aurait cru la jouvencelle et elle avait fait une fort belle impression à son époux lors de sa première nuit. Ses preuves elle les avait faites, mais avec le temps passant, tout ce qu'elle avait pu fantasmé n'était finalement pas du tout réel. Le beau chevalier ne s'était pas révélé si courageux et investi qu'elle l'aurait pensé. Il est vrai qu'elle avait été surprise la damoiselle lorsqu'il avait manifesté si peu de résistance lorsque Jordane avait voulu fourrer son nez dans les affaires du royaume. La vérité de ce comportement n'avait pas hésité à éclater. Le prince n'était pas si vaillant et il s'était prestement soulagé de voir sa femme si empressée à prendre au sérieux les problèmes du pays. Sa belle-mère, reine discrète mais résistante avait eu beaucoup de bons conseils à lui fournir, et elle n'était pas si aveugle aux véritables souhaits et agissements de son fils.

Finalement Jordane avait pris la succession des grands dirigeants de l'Ouest, seule, mais toujours guidée et dévorée par son ambition. Son union prit du temps à porter ses fruits, certainement la tare maternelle qui continuait ses affres. Six années s'étaient écoulées en un clin d’œil pour elle, mais la confiance des sujets aurait pu vaciller. Heureusement il n'en fut rien, grâce à la pointilleuse et florissante administration orchestrée, surveillée et sanctionnée par la souveraine elle-même. La politique est chose plus que compliquée, un art subtile et au combien périlleux à cette époque car même les rois et reines peuvent répondre des conséquences de leurs actes. Le meurtre orchestré par Harren le Noir en était la preuve. Aegon Targaryen avait succombé stupidement d'un excès d'orgueil et de suffisance. Son pouvoir auto-proclamé lui était monté à la tête et finalement cette infamie servait merveilleusement les intérêts de l'Ouest, car des dragons sont des menaces bien trop périlleuses pour les laisser prospérer. Malheureusement pour le dirigeant du Sautoir le déshonneur c'était abattu sur son nom pour avoir rendu service à tous les souverains de Westeros. Jordane quant à elle savait jouer l'hypocrisie car il n'était pas de bon ton d'avouer sa sympathie à ce genre de boucher. Elle faisait donc preuve d'une certaine retenue, voir de mensonges quant on lui demandait son avis. Après tout personne en cette terre n'aurait jamais le pouvoir de lui faire dévoiler tous ses secrets.

Ces évènements étaient en partie responsable de la tenu de ce conseil, il était urgent qu'elle recueille des visions extérieures à sa propre opinion, pour voir si les risques qu'elle envisageait de prendre étaient acceptables. En effet, sa décision était prise, car elle ne pouvait librement choisir de laisser le champ libre à ces conquérants étrangers. D'ailleurs personne ne pouvait prétendre au trône de l'Ouest tant qu'un souffle de vie demeurerait dans le corps de son inutile époux. Il tenait symboliquement le pouvoir mais celle qui tirait les ficelles c'était bien elle et tous en ses terres étaient parfaitement au courant. C'est donc en son âme et conscience que Jordane avait décidé d'accorder un financement pour la campagne guerrière du Hoare, mais encore fallait-il que cela ne paraisse pas totalement inacceptable.

Cette affaire est des plus capitale, car dans les enjeux elle n'était plus la seule concernée. Elle aussi avait fini par donner naissance et elle ne pourrait jamais oublier cette expérience par trois fois renouvelées. L'aîné fut un mâle, garantissant la pérennité de la lignée et la certitude d'une succession. Malgré l’indicible bonheur de cette venue, elle s'était accompagnée d'une souffrance tout aussi vive. Lyman était effectivement sorti par le siège, position des plus inconfortables pour une naissance si ce n'est mortelle. L'angoisse du mestre, des sages-femmes et de la génitrice avait été terrible, le travail bien plus long et sanglant que la normal. Pourtant peu de temps après c'est de son lit, en attente de son rétablissement complet que la souveraine dirigeait toujours ses affaires d'une main ferme. Peu de temps après ce fut le tour de sa cadette, une petite en bonne santé qui lui rappelait chaque jour un peu plus sa propre image et son passé. Megara lui ressemblait presque de façon troublante, malheureusement elle était affligée d'un mal terrible qu'il avait fallut prendre en compte, et comme tout Jordane avait fait avec, ne jugeant pas sa petite, car rien, jamais ne ternirait à ses yeux l'amour profond qu'elle portait à ses lionceaux. Enfin était venue Nymeria, petite lueur qui dépassait d'à peine quelques années sa propre tante défunte. Illithia Crakehall était née tardivement, d'une mère déjà bien entamée par l'existence et au passé génétique non idéal. Elle avait hérité d'une santé bien fragile, mais Jordane s'était prise d'une affection débordante pour celle qui lui rappelait ses propres filles. Elles n'avaient eu que bien trop peu de temps pour se connaître, mais une infinie tendresse était née de leurs échanges. La reine avait même persuadée sa mère de venir s'installer avec cette sœur souffreteuse au sein même du palais.  

Tout cela n'avait pas duré, l'état de la dernière née des Crakehall se dégradait inéluctablement, tout comme celui de sa nièce dernière dans l'ordre des naissances également se renforçait, Nyméria semblait réaliser toutes les envies d'escapades de sa tante, bien qu'elle ne pouvait se le permettre et ses folles rêveries réprimées par Jordane ne laissait au final qu'un sentiment d'attendrissement. Illithia fini par trépasser, et le chagrin fut une nouvelle épreuve douloureuse, d'autant qu'Artus ne pardonnait pas à son aînée de l'avoir ainsi accaparée en la faisant venir à la cour, la privant de l'air peut être plus sain du domaine Crakehall. Il est vrai que la capitale était une atmosphère bouillonnante dans laquelle la frêle âme n'avait pas trouvé sa place. Néanmoins le temps des regrets seraient pour ses vieux jours car Jordane avait d'autres problèmes importants à régler et une position stratégique à assurer, pour laisser dans son sillage un héritage plus grand, plus puissant et enviable à ses enfants.

**********

La nouvelle du soutien de l'Ouest à Harren n'avait pas été accueilli avec joie par les autres souverains de Westeros au sein du Conclave de Goëville, même Sharra Arryn, son amie de longue date avait été refroidie par les associations de la lionne de l'Ouest qui défendait bec et ongle sa position. Malgré tout cela faisait parti d'une plus grande vision de l'avenir mais elle ne pouvait décemment pas leur demander de comprendre, eux qui étaient dans l'ignorance. Loren ne jouait pas grand rôle dans ces histoires, choisissant de ne faire de véritables efforts qu'au sein de leur cercle familial restreint, au final il était le parent présent et aimant, au beau rôle et qui cède avec les sourires à tous les caprices de ses enfants. Ceux-ci avaient bien grandis et étaient à présent prêts à faire leur entrée dans le bal des grands de ce monde. La Lannister quant à elle continuait à n'être fidèle qu'à eux, dansant avec grâce et aisance dans le grand bain du pouvoir mais n'étant jamais complètement satisfaite de tous le pouvoir qu'elle pouvait boire à cette source capricieuse.

Elle reste au dessus du vide, chancelant parfois sur la corde raide qui n'est qu'un fil très mince pour la maintenir en vie. La position de l'Ouest est enviable mais non aisée. Le royaume joue des alliances et de sa puissance commerciale, enchaînant le Sautoir par des dettes et s'attirant l'appui du Nord par le mariage grandiose de son aîné. Ces royaumes belligérants peuvent être bien capricieux et pourrait parfaitement réclamer l'implication plus grande de l'Ouest dans leur conflit, ce dont Jordane ne saurait se réjouir. Pourtant, tout n'est pas que noirceur et pessimisme, car le Val s'était décidé à pardonner à l'Ouest ce soutien étonnant, accordant la consécration d'un amour naissance entre les deux représentants princiers de ces territoires. Malheureusement rien n'est simple, Jordane se voit tiraillée par bien des soucis. Un soulèvement paysan au sein des propres fiefs de ses bannerets avait bouleversé l'équilibre de la région. Prise par les soucis à la frontière, comme dans l'agencement du royaume Jordane avait décidé de confier la résolution de ce problème par son fils Lyman. Il était temps pour lui de démontrer sa valeur et d'être digne du sang coulant dans ses veines, mais il semble ne pas avoir pleinement réussi sa mission. Les revendications paysannes ébranlent le socle même de la féodalité. Les nobles sont terrifiés par ces libertés accordées, les gueux épris par de plus grandes aspirations.

Au milieu de toutes ses demandes et des relations extérieures qui s'embrasent Jordane jongle avec habilité pour la simple survie de sa souveraineté. C'est maintenant au tour du Bief de se frotter à sa majesté, venant essayer de recourir le soutien du pays le plus riche du continent. Megara comme Nyméria vont rencontrer leur destin par des mariages, l'un plus politiquement important que l'autre mais tout aussi crucial pour leur mère qui ne souhaite que leur bonheur comme leur épanouissement, elle a essayé de les préparer, de les former à ce qu'elles pourraient affronter mais elle sent bien au fond d'elle-même que sa mission est loin d'être terminée. De plus Loren semble décontenancé et affecté par les troubles plus que terrifiants qui s'étendent sur l'Ouest, a t-il enfin compris que son rôle de roi ne lui accordait pas que des libertés ? Jordane est plus que déstabilisée par ces désirs capricieux de son époux de finalement mettre son nez dans son travail. Elle ne peut lui refuser cette ingérence, elle qui s'est souvent sentie bien solitaire dans les affres des décisions. Ce n'est malgré tout pas si simple, car à être unique décisionnaire on ne peut que s'habituer à ne pas rencontrer d'avis contraire. Surtout qu'elle ne fait absolument pas confiance à son époux dans ce domaine qui lui est pour trop inconnu, il n'était à son propre aveu pas du tout assidu à ses leçons et n'a jusqu'alors pas fait ses preuves. Elle ne lui met pas de bâton dans les roues, mais elle traite cette soudaine présence comme un caprice et ne s'attend pas à la voir durer car elle est bien trop belle pour être véritable, cela fait longtemps que Jordane avait abandonné ses fantasmes de pucelle quant à celui qui partage son existence. Pour épicer les choses Loren a un certain sens de l'honneur qui pourrait se révéler gênant, car parfois cette qualité se montre un poids bien peu souhaitable.

La lionne est la seule membre de la troupe à mener la chasse, et cela ne lui plairait pas d'être concurrencée, fusse par le roi. Il lui faudra affronter encore bien plus, mais rien ne sera jamais un fardeau face à la récompense du pouvoir. Car le jeu des trônes n'est rien sans une souveraine digne de lui.

       
 


       
Les affiliations


       


       
Loren Lannister |Irresponsable époux
       
Par les sept l'amour que j'ai pour cet homme est décidément bien trop important pour être raisonnable. Il fut le premier dans ma couche et à hanter mes pensées, je l'ai, je l'avoue, bien trop idéalisé et il s'est révélé aussi séduisant que décevant. Mon beau chevalier protecteur n'était pas le roi conquérant et impliqué que j'avais escompté. Contrairement à mes doux rêves c'est un homme oisif que l'on voit durant les affaires importantes du royaume. Cette malédiction a joué en ma faveur car j'ai ainsi pu prendre ma véritable place de souveraine. Il me laisse les reines des affaires courantes, et je ne lui reproche pas si souvent ses absences, tant sur le trône que dans ma couche. Notre affection est certaine et liée par notre passion commune pour nos terres. Il reste un partenaire sur lequel je peux m'appuyer, mais il n'est pas le leader que j'espérais. Au moins est-ce un bon père, dévoué et désireux d'amuser ses enfants, il a souvent le beau rôle auprès d'eux, mais je le lui laisse sans hésité s'il abandonne le pouvoir entre mes mains.  
       

       © Fanpop
Lyman, Megara et Nymeria Lannister | Enfants chéris
       
Ma descendance, ma chair et mon sang. Je ne vis que pour les protéger et les former aux rudesses de leur vie future. Mère douce et aimante, je sais néanmoins ce qui est le mieux pour eux, et ce constat ne leur a souvent pas plus ce qui a pu déclencher des tensions. Malgré tout ça je les sais assez intelligent et mâture à présent pour comprendre que je ne cherche pas à les torturer, mais bien à les préserver en les armant du mieux possible tant que j'en ai le temps. La vie ne fait pas de cadeaux et je souhaite qu'ils puissent la traverser avec le moins d'encombre possibles, certains y arriveront plus que d'autres, mais je sais qu'ils ont à cœur de faire ma fierté. L'amour d'une mère est sans égale pour ses enfants, mes lionceaux sont la raison même de mon existence, et j'utiliserais autant qu'il faudra mes crocs et griffes pour les protéger, dusse être sur eux.
       

       © Crédit inconnu

       

       
Sharra Arryn | Alliée dans l'adversité
       
Cette femme est une homologue que je respecte énormément et que j'aime à appelée mon amie. Notre rencontre remonte à de lointaines années lors de conclaves pour la paix. De longue conversation et un rapprochement de nos opinions ont forgé une bonne entente qui a perduré. Cela malgré les épreuves, car je sais qu'elle n'a pas du tout bien accepté l'appui des lions au Sautoir. Cette rancune reste peut être en arrière plan, mais nous savons toutes les deux que les sentiments ne peuvent altérer les décisions que nous prenons pour nos royaumes, car seul prévaut cet intérêt supérieur. Finalement, nous avons réussi à sauver notre alliance, et je lui ai accordé la main de ma dernière née pour son fils. Cela renforcera nos royaumes et je l'espère lui prouvera ma sincérité quant à mes sentiments à son égard.
       

       © Crédit Torben
Myria Hoare | Contact Intransigeant
       
Cette femme a gagné mon respect. Nous nous sommes rencontrées il y a quelque temps pour des transactions, longues et terriblement épuisantes. Néanmoins j'ai pu jauger des qualités de sa personne. Nous avons beaucoup de points communs, et c'est pour cela que je sais que je ne peux lui faire confiance. Cela ne nous empêche pas de travailler étroitement ensemble. Jusqu'à la fin elle a essayé de modifier mes plans quant au mariage de mon fils. Pourtant rien de ce qu'elle a pu me proposé n'était satisfaisant. J'ai su lui tenir tête mais sa détermination est inquiétante et il me faut la garder à l’œil.
       

       © Crédit American Roar



       
Jeyne Lannister, née Stark | Héritière en apprentissage
       
J'ai moi-même diligenter les négociations en vue de marier mon fils unique à cette demoiselle. Je ne l'ai pas choisi pour son physique avantageux ni même pour son caractère des plus particuliers. Si elle fut déclarée parfaite candidate à ma succession, c'est surtout pour l'alliance que cela me permettrait d'établir avec le Nord, sécurisant ainsi les frontières de l'Ouest avec cette contrée sauvage. Sa forte constitution et ses nerfs à rude épreuve en font une bonne élève. Je n'ai pas eu l'occasion de beaucoup la côtoyer et de réellement l'évaluer avant son mariage avec mon fils. A présent il me faut lui en apprendre énormément et mon temps n'est pas infini. Je pourrais certainement lui paraitre sévère mais c'est pour le bien de mon royaume, car je ne supporterais pas de le laisser aux mains d'une incompétente, fusse t-elle charmante.
       

       © Crédit gentle heart
Torben Stark | Loup royal
       
Tout a commencé au conclave de Goëville où elle a pu rencontré cet homme fort séduisant mais au caractère aussi rude que sa contrée. Il fut un adversaire des plus farouches dans les tractations qui ont abouti à l'assurance de neutralité entre le Nord et l'Ouest. Chacun y a vu des intérêts communs mais surtout une certaine grandeur et force chez son adversaire. Quant à moi je dois dire qu'il ne m'a pas laissé indifférent, son implication ainsi que son dévouement à son pays a réveillé d'anciens fantasmes oubliés. Ces pensées sont néanmoins dangereuses et s'il est attirant il est hors de question que je cède à la moindre petite inclinaison charnelle. Tout ceci n'a rien à faire en politique et je place de grands espoirs dans cette relation diplomatique.
       

       © Crédit Torben

       


Dernière édition par Jordane Lannister le Mar 1 Nov - 17:16, édité 15 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyMer 26 Oct - 14:04

Le Rooooi Lion o/

Bienvenue ici, JoLa !

Il faudra qu'on discute lien, une fois que tu seras validée Very Happy
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyMer 26 Oct - 14:06

Bienvenue Jordane Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » 4003577324 Bon courage pour ta fiche knight
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyMer 26 Oct - 14:15

Bienvenue sur le forum !


Je file te mp pour t'aider :p




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30837
Membre du mois : 93
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyMer 26 Oct - 15:04

Bienvenue parmi nous !

Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas si besoin Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » 396417704
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyMer 26 Oct - 16:00

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche!!!

P.S: J'aime beaucoup le titre de ta fiche #LeRoiLion
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyMer 26 Oct - 16:34

Tu m'as conquis avec la référence à mon disney (et film d'enfance) préféré ^^

Bienvenue parmi nous votre majesté et surtout bonne rédaction de fiche.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyMer 26 Oct - 19:11

Bienvenue sur le forum majesté !!
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyMer 26 Oct - 19:23

Mère Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » 4060037816

Je te souhaite la bienvenue en nos contrées Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » 4060037816


Hear us Roar

The real happy endings come after a story with lots of ups and downs...

Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » Meg_toto
Megara Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse du Roc
Âge du Personnage: 18 printemps
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Megara Lannister
Messages : 3326
Membre du mois : 0
Célébrité : Tamsin Egerton
Maison : Lannister
Caractère : Ambitieuse ♦ Naïve ♦ Attentive et vive d'esprit ♦ Nymphomane ♦ Curieuse ♦ Secrète ♦ Loyale ♦ Méfiante ♦ Généreuse
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyJeu 27 Oct - 13:50

Bienvenue votre majesté What a Face Bon courage pour ta fichounette Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » 1484214221
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyJeu 27 Oct - 17:39

Majesté! Je me consterne à vos pieds!

L'un des plus fervents (et petits) vassaux salue sa féline majesté comme il se doit! Roar!
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyJeu 27 Oct - 17:45

Si tu te consternes à ses pieds, c'est ta tête qui va rouler, Ed Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » 1698932253




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30837
Membre du mois : 93
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyJeu 27 Oct - 18:00

Bienvenue belle maman ! Cette référence disney quoi ! Je t'aime déjà !



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
Jeyne Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Jeyne Lannister
Wolf Princess
Messages : 2595
Membre du mois : 0
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyJeu 27 Oct - 18:34

Coucou belle-maman !
N'hésite pas si besoin et bienvenue ! T'arrives pile à temps pour le mariage What a Face


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 5066
Membre du mois : 14
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyJeu 27 Oct - 21:34

Merci à tous braves gens pour votre chaleureux accueil ! Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » 798288550
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyVen 28 Oct - 0:34

Torrhen->S'était une référence à sa référence Disney^^
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyVen 28 Oct - 10:09

Edward Swyft a écrit:
Majesté! Je me consterne à vos pieds!

Et je dirais même Majesté, tu ne te mouches pas du coude Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » 3870582857

Bienvenue dans le coin keupine lionne Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » 2748509082 Toi et moi allons accomplir de grandes choses, viens donc m'aider à mettre les hommes à nos pieds Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » 930523807

Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » 1775487699
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyVen 28 Oct - 12:05

x) Ma petite citation a fait son effet apparemment ! J'en suis ravie !
Encore merci de votre accueil !

Il me faudrait deux liens en plus pour ma fiche =S Si c'était possible d'avoir le code Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » 3994704767

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyVen 28 Oct - 12:10

C'est rajouté!




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30837
Membre du mois : 93
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyVen 28 Oct - 12:13

Merci !! Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » 1143069262
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyVen 28 Oct - 12:14

Bienvenue la lionne en cheffe ! Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » 404323601
Bon courage pour finir ta fiche ! Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » 4003577324
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyMar 1 Nov - 16:56

Pour moi c'est parfait! Juste un détail, la relation entre Jordane et Loren, tu l'as très bien compris, allie aussi bien amour et passion que frustration de son manque de place dans la politique du pays. Ce n'est pas forcément indiqué dans le pv comme ça mais Loren avait été joué dans l'idée, vue la période dangereuse qui écrase Westeros, de prendre plus part aux décisions et à la politique du Royaume. Est-ce que tu peux développer ce que cette volonté ferait naître chez Jordane?




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30837
Membre du mois : 93
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyMar 1 Nov - 17:17

En effet c'est un élément dont je n'avais pas connaissance roi

C'est rajouté, je l'ai incorporé vers la fin Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » 3994704767
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » EmptyMar 1 Nov - 17:20

Elle est même pas un peu contente de son revirement JoLa? What a Face




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 30837
Membre du mois : 93
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »   Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial » Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Jordane Lannister - « J'ai fais dans la cour des grands une entrée triomphale. En poussant, très royalement un rugissement bestial »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Chroniques de l'ère de luttes :: Présentations des personnages :: Les fiches validées :: Fiches validées des membres disparus-
Sauter vers: