AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Walk this way [Tour II - Terminé]
MessageSujet: Walk this way [Tour II - Terminé]   Mer 4 Nov - 18:54

Le soir commençait à tomber, tout doucement, sur Hautjardin. Je m'y sentais bien. Etrangement bien. Un peu déboussolée, parfois, par tant de monde et tant de vie, mais de moins en moins. Je me réhabituais au monde, au monde sans ce poids, cette ombre constante sur mon esprit qu'avait été mon époux. C'était tellement mieux ainsi. Je n'avais rien eu à faire, je n'avais rien provoqué. Je n'y étais pour rien. J'avais juste regardé ce pauvre homme s'essouffler, puis rendre l'âme. Finalement, les Sept ne m'avaient pas tant oublié que cela... Je voulais vivre, maintenant. Profiter. Oublier. Ou mettre de côté, plutôt, car on peut difficilement effacer plus de dix années aussi pesantes de sa mémoire en un claquement de doigt. Mais les voir comme un lointain passé, révolu, cela, oui. J'aimais sortir dans les rues, depuis la nuit du carnaval, et marcher ainsi, sans réelle protection, juste un ou deux gardes qui se tenaient tout de même un peu loin de moi. Et surtout, j'errais sans but. Mais cela me convenait. Je faisais d'intéressantes rencontres, de temps en temps. Je n'y passais pas non plus toute la nuit, je rentrais relativement tôt, passais du temps avec les miens ou avec ma belle famille. J'essayais d'éradiquer totalement leur malaise à mon égard... Ils savaient que j'avais souffert, mais ils voyaient surtout la légèreté avec laquelle j'avais porté le deuil. Je ne m'en cachais pas. J'avais l'étrange impression de voler au dessus de tout, et que plus grand chose ne pouvait m'atteindre... Ce qui était loin d'être le cas, bien sûr. Mais cela faisait du bien, un peu, de temps en temps.

Bref. Tout cela pour dire que mes pensées elles aussi, divaguent bien, lorsque j'arpente les rues de la capitale. Un pas pressé. Auxane m'attends, et je n'ai pas envie d'être un retard pour elle... Mes sœurs m'ont tellement manqué, que je ne saurai décrire exactement ce que je ressens à l'aide de mots. Et ma petite sœur, que je ne reverrai jamais. J'évite d'y penser. Mais quand nous sommes toutes les trois, il y a toujours cette place vide, ce fantôme à côté de nous. Et sa présence est presque encore plus forte que celle des deux autres.

Je bifurque à droite, m'engage dans une petite rue peu utilisée, un raccourci que j'ai découvert il y a peu vers le château. Les deux hommes me suivent un peu plus loin, mais j'essaye d'oublier leur présence. La rue est presque vide, et mon regard est bien vite attiré vers une jeune demoiselle, noble selon toute apparence, qui me semble un peu déboussolée. L'un de mes gardes s'approche de moi, et je vois clairement que son regard se dirige vers la jeune femme. Décidément, ces hommes, toujours à vouloir venir au secours des jeunes demoiselles... Je prends le pas sur lui, me dirige vers la jeune fille. Femme. Je ne sais pas exactement.

« Mademoiselle, vous cherchez quelque chose ? Vous semblez déboussollée. »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Walk this way [Tour II - Terminé]   Mer 11 Nov - 23:26

A croire que je ne retenais jamais mes leçons. Ce qui était sans doute le cas ma foi. Je m’étais pourtant promis de ne plus fausser compagnie à mes gardes. Bon, certes, je savais que je ne tiendrais pas longtemps cette promesse, j’aimais beaucoup trop errer et découvrir seule, quand bien même ils savaient se montrer discrets. Et je les avais semés une nouvelle fois. Mère allait finir par réellement m’enfermer à double tour, je n’en doutais pas.
Mais tout de même, il me fallait rentrer rapidement. Hors de question de me retrouver dehors à la nuit tombée une nouvelle fois, hors de question de renouveler cette horrible expérience. Même si cela c’était relativement bien terminé.

Je m’arrête et observe autour de moi, essayant de me remémorer les chemins que je connais. L’inconvénient de ne pas avoir de gardes, outre le fait de me perdre à intervalles réguliers, c’était que j’avais les bras chargés. Un sachet de pâtisseries diverses dans une main, un bouquet de fleurs diverses et variées dans l’autre bras. J’inspire et prends à droite. J’avance lentement, avec hésitation. Par les Sept, me fallait-il vraiment me perdre à chaque sortie ? Il fallait vraiment que j’apprenne à m’orienter davantage que cela, même dans une ville que je ne reverrais sans doute jamais. J’ai un léger pincement au cœur en y pensant. J’aimais beaucoup cette ville. Elle était magnifique et portait vraiment bien son nom. Elle était remplie de jardins, remplie de merveilles. La Vesprée me manquait. Pourtant, une fois à nouveau là-bas, je serais à nouveau enfermée, presque retenue prisonnière entre ces murs. Père, Olyvar et les autres me manquent. Mais… ça fait tellement de bien de voir du monde, de ne plus être cloisonnée, de profiter de tout cela !

Bon, là, je reconnais un peu. Mais je ne sais plus de quel côté je dois aller. Je me décide pour une petite rue à gauche, puis à droite. Je stoppe à nouveau, tournant sur moi-même. Non, je ne commence pas à paniquer. J’inspire profondément. Je me retourne un peu trop précipitamment alors que j’entends des pas. Mon regard passe des hommes à la femme qui s’adresse à moi. J’ai un rire nerveux, qui se transforme en sourire plus amusé.

« Ma foi, je ne sais si déboussolée est le terme exact Ma Dame, mais perdue je le suis effectivement. »

Je regarde autour de moi, avant de revenir vers elle. Elle est incroyablement jolie. Et au vu de sa tenue et de son port, visiblement noble. Ah, et au vu des hommes qui sont ses gardes à n’en point douter. Je grimace légèrement.

« Je crains de n’avoir une fois de plus semée mes gardes et m’être une fois égarée. » Je fais une révérence du mieux que je peux avec mes bras chargés. « Je m’appelle Ayana Torth. Je viens de l’Orage. Et Je… » Je souris, désemparée. « Et je me fais visiblement une habitude de me perdre depuis que je suis arrivée ici. »



Elle est là cette petite voix qui ne chante que pour moi
Tout comme le vent chante et enchante l'océan
Toi qui sème la paix dans mon cœur, tu me rappelles
Ce que je sais, je reviendrai

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 326
Membre du mois : 10
Célébrité : Emma Watson
Maison : Torth
Caractère : Etourdie - Sensible - Mutine - Audacieuse - Ingénue - Prévenante - Capricieuse - Intuitive – Rancunière - Attentive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Walk this way [Tour II - Terminé]   Sam 14 Nov - 22:09

J'avais parfois l'impression d'être redevenue une jeune fille légère et insouciante comme celle que j'avais pu être, il y a tant d'années. Pourtant, pourtant... Je savais bien que ce passé était loin et irrattrapable. Parce que j'avais changé, que le monde avait changé, les gens autour de moi avaient changé, aussi. Sauf mon Père, peut être, à mon grand désespoir. Cet homme ne vieillirait il jamais et ne rendrait il donc jamais l'âme ? Pas assez tôt, apparemment. Mais ces derniers jours, à force de vagabonder et de passer du temps avec mes sœurs, les souvenirs remontaient, bien évidemment. J'avais envie d'oublier, de me dire que je pourrais être libre, sans contrainte, sans obligation, sans le regard glacé de mon cher et tendre géniteur pour me rappeler à la réalité. Peut être était-ce mieux de faire partie du peuple, finalement, plutôt que de vivre dans ces sphères si réglées à la baguette, et où votre vie ne vous appartient que dans une certaine mesure. Mon père restait mon Père, un puissant seigneur du bief, et je restais une veuve, avec des obligations. Et qui sait, bientôt, il me trouvera quelqu'un d'autre à épouser et je ne pourrai m'y soustraire. Et pourtant, j'aimais la vie aristocratique et tout le faste qu'elle offrait, je ne le nierai pas. Bref. Je fuyais, et j'essayais de trouver dans cette fuite quelque chose qui ne s'y trouverait sûrement pas, ou qui ne serait qu'éphémère.

Je n'ai faussé compagnie aux deux hommes chargés de ma protection, contrairement à ce que nous aimions faire avec mes sœurs lorsque nous étions petites. Non, les choses n'étaient plus les mêmes, et j'étais déjà persuadée que même si j'essayais, ces deux là seraient beaucoup plus durs à berner que les autres. Tant pis. Ils savaient se faire discrets, et j'étais moi même bien assez perdue dans mes pensées pour les oublier. Je sais où je vais, mais je prends mon temps. Jusqu'à cette rue et cette jeune fille. Oh, d'ordinaire, j'aurai certainement passé mon chemin, mais je vois bien que l'un des deux gardes se réveille soudain, comme dans un élan chevaleresque alors que je ne suis pas même sûre qu'il soit Ser. Passons. Pourquoi pas m'amuser un peu ? Je le devance. Elle a l'air jeune, perdue, inoffensive. Bien habillée ; sûrement est elle donc noble. Heureusement, car je ne vais pas m'abaisser à engager la conversation avec une fille de boulanger ou je ne sais quelle roturière dans le genre.

J'esquisse un sourire, alors qu'elle me confirme sur un ton assez désinvolte qu'elle est bel et bien perdue. Seule, sans protection apparente. Les bras bien chargés de paquets et autres, que je ne vais m'amuser à détailler ici. Et qui se fait semer de ses gardes. Décidément, la jeunesse ne changera jamais. Je lui réponds, le sourire toujours au lèvres :

« Alyssa Rowan, du Bief. Enchantée. Je reconnais avoir moi même mis de nombreux jours avant de me repérer dans ces rues... C'est un véritable labyrinthe. »

Je lance un regard à la ronde, avant de revenir vers elle :

« Vous rentriez au château ? Je peux vous accompagner si vous le souhaitez, à deux nous nous perdrions sûrement moins aisément que seules, ne pensez vous pas ? »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Walk this way [Tour II - Terminé]   Mer 18 Nov - 21:02

Devrais-je penser à un cadeau pour Mère ? Pour amoindrir le fait qu’une fois encore j’avais désobéi… et m’étais perdue. Détestable habitude. Et manque de chance certainement oui.
Je lui offrirais un bouquet, une fois les tiges recoupées et les mélanges retravaillés. Elle serait toujours en colère, mais je sais d’avance que ce geste désamorcera le plus gros de sa colère. Même si elle était encore plus nerveuse que d’habitude. Et non, pas uniquement à cause de mes escapades. Elle avait l’habitude, non qu’elle ne m’en tienne moins rigueur, et même si, soit, Hautjardin n’était point la Vesprée. Alors quoi ? Parce que Père et Olyvar n’étaient pas présents ? Sans doute. Peut-être également à cause de son entrevue concernant mon mariage. A cette pensée, ma mâchoire se crispe légèrement et je fronce les sourcils. Croyais-tu réellement pourvoir échapper longtemps à tout ceci ? Certes non. Ou si. Oui. Je préférais oblitérer tout ceci. Jusqu’à ce que le fait ne revienne directement face à moi. Littéralement. Que ce soit lui ou un autre, au final, cela ne changeait guère la donne. Ce ne serait aucunement quelqu’un que je chérissais ou choisirais. Et même si Père prenait la décision, je savais fort bien que c’était Mère qui serait réellement à l’œuvre.

Pour le moment, il ne me sert à rien de ressasser tout cela, tant que je ne parviens pas à retrouver le chemin des appartements qui nous sont alloués. J’étais pourtant persuadée être sur la bonne route.
Je soupire. Avant de me retourner lorsque l’on m’adresse la parole. Je ris et souris nerveusement, comme prise en faute, avouant que je suis perdue. Encore une fois. Et j’avoue être soulagée pour le coup d’être tombée sur une femme. Pas de propositions offensantes, pas de surprises désagréables. Une bonne chose en somme.
Elle me sourit en retour. Rowan. Réfléchis. Oh par les Sept, comment voulez-vous vous souvenir de toutes ces familles ?
Je hoche la tête.

« Enchantée Ma Dame.
Il est vrai que beaucoup se ressemblent. Et je n’ai guère l’habitude d’arpenter ville si étendue.
Je me suis perdue moins souvent dans les vrais labyrinthes que dans ces rues. Même si j’ai également dû être sauvée dans lesdits labyrinthes… »


Une vraie demoiselle en détresse… D’une tristesse. Je devrais pourtant être capable de me retrouver n’est-ce pas ?
J’acquiesce une nouvelle fois.

« J’essayais tout du moins. Le château est pourtant facile à repérer, mais il faut croire que cela n’est pas suffisant. » J’incline la tête et esquisse un sourire. « Je vous remercie. Si cela ne vous importune point… Ce sera avec plaisir Dame Rowan. »

Je reprends lentement la route à ses côtés.

« Mise à part les possibilités infinies qu’elle offre pour se perdre, je dois avouer que Hautjardin est une cité magnifique. » Je souris et regarde autour de nous. « Je suis heureuse d’être venue et de pouvoir contempler tout ceci. »
Je me tourne vers elle. « Avez-vous assisté au Carnaval ? Je n’avais jamais encore participé à tant de… fastes et distractions. »

Et la vie me paraîtra plus morne de retour chez moi. J’ai un pincement au cœur. Chez moi… pour combien de temps avant que je ne doive partir s'ils décident de soudainement me marier ? Je secoue la tête. Nous n'y sommes point. J'ai du temps devant moi.



Elle est là cette petite voix qui ne chante que pour moi
Tout comme le vent chante et enchante l'océan
Toi qui sème la paix dans mon cœur, tu me rappelles
Ce que je sais, je reviendrai

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 326
Membre du mois : 10
Célébrité : Emma Watson
Maison : Torth
Caractère : Etourdie - Sensible - Mutine - Audacieuse - Ingénue - Prévenante - Capricieuse - Intuitive – Rancunière - Attentive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Walk this way [Tour II - Terminé]   Mer 25 Nov - 19:32

[HJ] Désolée...

Que faisait donc une jeune femme selon toute évidence noble, totalement seule au beau milieu d'une rue de Hautjardin ? J'avais moi même assez eu d'expérience en matière de fuites, d'escapades et de vagabondages pour trouver des éléments de réponses assez aisément. Cela me faisait sourire, me rappelait ma propre jeunesse, innocente, insouciante. Mais la jeune orageoise s'en amusait beaucoup moins, réellement perdue dans un lieu qu'elle ne connaissait pas. J'avais aussi assez connu ce sentiment là pour m'imaginer ce qu'elle ressentait. Mais si se perdre et se faire réprimander doucement était le seul malheur qui lui arriverait, alors elle aurait une vie des plus heureuses. Elle semble en tout cas soulagée de me voir arriver, moi, jeune femme sans intentions douteuses, plutôt qu'un homme aux obscurs desseins. Car soyons clair, un représentant de la gente masculine tombant sur une jolie créature comme celle ci, seule et égarée dans une rue peu fréquentée, il n'y avait guère beaucoup de fins possibles. Ils étaient tous les mêmes, et nous n'y pouvions rien. Je tente de la mettre à l'aise, du mieux que je le peux. Les gardes se tiennent en retrait, ils me connaissent et ont compris que je voulais m'en occuper moi même. Torth, donc. Grande maison de l'orage, si ma mémoire est bonne... En tout cas, je me souvenais qu'ils venaient de ce royaume. IL était déjà assez ardu de connaître par cœur chaque maison du bief ainsi que ses rapports de vassalité, connaître tout de nos voisins était plus difficile, et je ne m'y attelais qu'aujourd'hui. J'esquisse un sourire complice.

« Oh, ne vous en faites pas. Je vois exactement de quoi vous parler. »

Toutes les mêmes, ces jeunes demoiselles, finalement. Nous étions toutes passées par cette case là, on n'y échappait pas.

« Au contraire, cela me fait plaisir, Lady Torth. Un peu de compagnie ne se refuse pas. »

Nous reprenons la route d'un rythme un peu plus lent, vers le château, tout en discutant. Elle semble en tout cas enchantée du Bief et de Hautjardin. Tant mieux... Ces festivités semblent être tout autant un succès que celles de Goeville. Sans incident jusque là avec les dorniens, ce qui est tout de même remarquable.

« Lorsque j'avais votre âge, à peu près, j'y avais déjà participé... Ensuite, on m'a mariée, et... bref. Mais même des années après, la magie de ce carnaval est toujours la même. Une merveilleuse soirée. Il y a nombre de grandes fêtes, dans le Bief. Il est heureux de pouvoir les partager avec nos voisins. »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Walk this way [Tour II - Terminé]   Mer 2 Déc - 0:36

Je ne devrais plus tant être surprise de me perdre en arpentant des rues inconnues, pas plus que d’être ‘sauvée’ par des personnes tout autant inconnues. Soit en réalité, je ne suis point surprise, je suis dépitée et frustrée je crois, d’être autant incapable de me retrouver. J’ai toujours un piètre sens de l’orientation, mais tout de même… ça en devient risible à ce niveau…
Mais, et je prie les Sept pour que cela continue, jusqu’à présent je ne suis tombée que sur des personnes convenables, ou peu s’en faut.
Et visiblement, Dame Rowan ne s’offusque ni ne s’indigne de me voir ainsi, perdue, sans mes gardes, errant à travers les ruelles d’une ville inconnue.
Je hausse les sourcils et la fixe.

« Vraiment ? »  Je souris légèrement. « Vous perdez-vous souvent Lady Rowan ? »  

Malgré vos gardes ? Ou parle-t-elle d’autre chose que je n’ai point saisi ? S’échappait-elle de leur surveillance elle aussi ? Ou le fait-elle encore ?... Non, j’en doute. Il ne sied guère à une dame de se dérober à sa protection je suppose. Mais moi, je le puis encore. Même si Mère désapprouve. N’est-ce pas ?

« Je serais donc ravie de vous accompagner ma Dame. »  

Marchant lentement, serrant mes fleurs contre moi, j’entame la conversation sur les beautés du Bief et des festivités.

« La magie… oui, c’est exactement ça ! C’était incroyable. » Je fronce les sourcils. « Il n’y a guère de fêtes de cette ampleur chez nous, qui rassemble autant de monde. Ou alors je n’y assiste malheureusement pas et c’est tout aussi dommage. Mais je doute qu’on puisse trouver l’équivalent du Carnaval ailleurs, je risque de le regretter d’ailleurs… »  

A moins que Mère ne réussisse son coup et que je me retrouve mariée… Je chasse ces pensées. Je trouverais des points positifs si besoin il y a. Ce qui n’est pas le cas dans l’immédiat, fort heureusement.

« N’y avez-vous point assistée ces dernières années ? Depuis que vous êtes mariée ? Le domaine de votre mari est-il si loin que vous ne puissiez… »  J’écarquille les yeux et cesse de parler brutalement. Oui, voilà certes un sujet qui ne me regarde point… Par les Sept… Irréfléchie et stupide… « J’ai la malheureuse et fâcheuse tendance de ne pas réfléchir suffisamment avant de parler… J’en suis navrée… »  
Ai-je donc si peur de me retrouver mariée que j’en perds toute convenance ? Oui, mais tout de même… Si elle n’est plus venue depuis qu’elle… Comme si les choses étaient différentes ailleurs… Je ne pourrais plus faire ce qu’il me plait ou ce que j’aime sans aucun doute, je…
« Je crains que mes… sentiments ne m’empêche de… penser plus avant et de respecter ce que la bienséance voudrait… »  J’inspire et la regarde avec un sourire confus. « Pardonnez-moi mon indiscrétion Dame Rowan. »  

HRP:
 



Elle est là cette petite voix qui ne chante que pour moi
Tout comme le vent chante et enchante l'océan
Toi qui sème la paix dans mon cœur, tu me rappelles
Ce que je sais, je reviendrai

Spoiler:
 


Dernière édition par Ayana Torth le Jeu 10 Déc - 0:03, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 326
Membre du mois : 10
Célébrité : Emma Watson
Maison : Torth
Caractère : Etourdie - Sensible - Mutine - Audacieuse - Ingénue - Prévenante - Capricieuse - Intuitive – Rancunière - Attentive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Walk this way [Tour II - Terminé]   Ven 4 Déc - 20:48

Je m'amusais doucement du trouble qui agitait la jeune femme, comme il avait pu moi même m'agiter à son âge. J'en souriais, mais cela me rappelait aussi fatalement que cette époque insouciante et bénie ne reviendrait pas, et que pourtant... Elle m'était chère. J'avais grandi, mûri, je ne nourrissais plus exactement les mêmes désirs qu'avant mon mariage, mais c'était surtout mes sœurs, qui m'attristaient. Le fait de penser à ce que nous avions et que nous ne retrouverions jamais. C'était ainsi... Plus rien ne serait pareil entre chacune de nous. Parce que j'avais évolué, et qu'elles aussi. Les chemins se séparent, et lorsqu'ils tendent à se rejoindre, on se rend compte à quel point nos routes ont divergé. Je tentais de chasser toutes ces pensées désagréables ; je n'avais à accabler la jeune femme de cela. Je préférais tenter de la mettre à l'aise, ce qui me permettrait moi aussi d'oublier ma propre situation, finalement.

« J'ai eu vôtre âge, surtout... »

Je lui répondais avec un sourire complice, pour lui signifier que moi aussi, j'avais été de celles qui aiment énerver leurs gardes en leur faussant compagnie. Quelle jeune demoiselle ne s'était pas amusée de ce plaisir et de cette liberté, peu importe les conséquences ? Et mon sens de l'orientation se respectait, mais il n'avait jamais été fabuleux. J'avais passé l'âge de ces petites plaisanteries, depuis bien longtemps. Mais je m'en souvenais, bien sûr. Elle semble en tout cas ravie de son séjour ici ; ce qui est une bonne chose. Elle n'est certainement pas la seule, parmi les invités du Bief. IL est étonnant que tout ce soit passé avec autant de calme, avec ces dorniens... Mais nous devions sûrement nous en estimer heureux. Il est vrai que si elle n'a eu l'occasion d'assister à de belles festivités comme celles qui nous semblent banales dans le bief, tout cela doit lui sembler extraordinaire... Déjà que ça l'est pour beaucoup de Bieffois.

« Qui sait, peut être reviendrez-vous, un jour ? Et si vous aimez ce genre de festivités, on dit que notre Reine et la votre en organisent quelquefois à la frontière, rien de cette ampleur bien sûr, mais cela doit tout de même être remarquable. »

Je me surprenais moi même de l'optimisme qui transparaissait à travers mes mots. Mais il le fallait bien, je ne pouvais me montrer autrement à une jeune demoiselle de sang noble, qui de plus faisait partie des invités de nos souverains. Je me retiens d'en dire trop par la suite, et me maudis déjà d'avoir évoqué mon mariage. Pourquoi me faire du mal à moi même, en évoquant ces mois, ces années douloureuses ? Je devais avancer, sauter le pas. M'en défaire, pour de bon. Je ne pouvais vivre enfermée, prisonnière de ces liens. Et la réaction de la jeune femme n'arrange rien... Elle y rebondit, bien sûr. Elle doit être dans cet âge où le mariage s'approche à grand pas, et où on l'attend avec réticence, sans savoir quand il va vous surprendre. Je ne sais comment réagir... J'essaye de sourire, mais celui qui parvint à se dessiner sur mes lèvres reste plus fin et plus timide que les précédents.

« Ce n'est rien, ne vous en faites pas. Je n'aurai moi même pas dû l'évoquer... Avouons le, il y a pire comme indiscrétion. Si vous voulez une réponse, disons que oui, nous vivions loin de Hautjardin, et que mon époux n'était guère adepte de ces festivités. »

Pour faire simple... Et pour rester vague, surtout. Je ne voulais la mettre mal à l'aise, mais je ne pouvais non plus crier sur tous les toits quels avaient été les rapports avec mon mari et mes années de mariage.

« L'essentiel est de pouvoir en profiter maintenant, n'est-ce pas ? Et de pouvoir faire de nouvelles rencontres, au delà de nos frontières. Avec les troubles qui agitent le continent, il semble nécessaire de s'ouvrir, à mes yeux. »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Walk this way [Tour II - Terminé]   Jeu 10 Déc - 12:09

« Oh… » Je rougis un peu avant de sourire de plus belle. « Pardonnez-moi. La plupart des personnes ont tendance à l’oublier, que eux aussi ont fait quelques… sottises. Cela me réjouit de rencontrer enfin quelqu’un qui ne s’en cache pas. Je me sens moins seule… »

Mère serait ravie de savoir que je n’étais point la seule n’est-ce pas… Oui, sans aucun doute. Echapper à mes gardes et me promener là où bon me semble est une chose, il faudrait par contre que je cesse de me perdre sans arrêt et que je parvienne à me repérer. D’un autre côté, nous n’allions pas rester indéfiniment à Hautjardin et La Vesprée n’avait pas toute à fait les mêmes dimensions. Sans parler qu’effectivement là-bas non seulement tout le monde me connaissait, mais qu’en plus, j’en connais toutes les rues et ruelles, contrairement à ici…
Je souris, ravie alors que nous discutons du Carnaval et des festivités. Il est vrai que je n’ai que rarement eu l’occasion d’en connaître, surtout de cette ampleur.
Je ne peux toutefois m’empêcher de grimacer légèrement à ses paroles.

« Peut-être reviendrais-je oui qui sait. Peut-être pas pour des festivités de ce genre... » Et je ne dois pas avoir l’air très convaincante ni très heureuse, mais peu importe. Si c’est pour revenir et me marier, cela ne me donne guère envie. Malgré toute la beauté de la région. « Oui, cela doit être incroyable également. Mais ma demeure est située à l’autre bout du royaume, je doute pouvoir m’y rendre un jour. Pas tant que j’y vivrais dans tous les cas. A moins que Mère ne décide d’y voir là l’occasion de rencontrer de nouveaux potentiels époux, si tout ne marche pas comme elle le souhaite ici… »

Ce qui encore une fois me ramène au mariage. Ici ou là-bas… Et je ne le fais même pas exprès. Je ne suis pas non plus obnubilée, mais… Je soupire, et fronce les sourcils.
Et voilà que j’aborde le sien, de mariage. Certes, elle l’a évoqué, mais tout de même… Le mien m’effraie et j’ai tant de doutes et de questions. J’ai beau essayer, les questions et les phrases sortent presque malgré moi.
Et je me rends bien compte que je viens de la mettre mal à l’aise. Et étant donné qu’elle en parle au passé… Je ne suis qu’une idiote.

« Je suis navrée Ma Dame. Je ne savais pas pour votre époux, je ne souhaitais pas raviver votre douleur. Vous m’en voyez désolée. »

L’avait-elle aimé ? Etait-elle triste ? Pouvait-on pleurer la mort d’un époux que l’on n’avait point choisi ? Sans doute. Les années devaient bien créer quelque chose quelle que soit la situation n’est-ce pas ? D’un autre côté, lorsque je voyais Père et Mère… Je n’étais pas certain de leur réaction si l’un deux… Je secoue la tête.

« Oui, sans aucun doute. Je ne sais combien de temps nous pourrons encore bénéficier de telles cérémonies… Non que cela ne change quelque chose pour moi au final, une fois que je repartirais sur mon île… » J’avance, essayant de repérer le chemin pour mieux m’en souvenir. « Et mon royaume quant à lui est d’ores et déjà en guerre… Mon père et mon frère sont déjà… »  Je sers mes paquets et inspire, me forçant à sourire. « Mais vous avez raison. Faire de nouvelles rencontres est toujours intéressant, et amène bien souvent des surprises. Je dois avouer que malgré tout, je suis ravie d’avoir pu discuter avec les personnes rencontrées ici. »

Quelles qu’elles soient…



Elle est là cette petite voix qui ne chante que pour moi
Tout comme le vent chante et enchante l'océan
Toi qui sème la paix dans mon cœur, tu me rappelles
Ce que je sais, je reviendrai

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 326
Membre du mois : 10
Célébrité : Emma Watson
Maison : Torth
Caractère : Etourdie - Sensible - Mutine - Audacieuse - Ingénue - Prévenante - Capricieuse - Intuitive – Rancunière - Attentive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Walk this way [Tour II - Terminé]   Dim 13 Déc - 20:42

La jeune femme rougit... Elle me donne envie de me détendre et d'être un peu plus naturelle, pour une fois. Ayana Torth semblait encore jeune et insouciante... Pleine de vie, pour résumer. J'essayais de l'être. Mais il fallait toujours que mes attaches me retiennent, et désormais, j'étais consciente des réalités. Lorsque j'essayais de vivre, de regarder devant moi, elles me rattrapaient toujours, et c'était fatiguant. De savoir que quoi qu'il en soit, mon père déciderait de mon sort. A moins que... Non, pas maintenant. Je me rendais compte, à ses paroles, que contrairement à moi, elle semblait seule aussi. Je n'aurai pu imaginer vivre ma jeunesse telle que je l'avais vécue sans mes sœurs... Tout aurait été bien fade. Je lâche un rire léger, à ses paroles. Eh bien, autant me dérider un peu.

« Que voulez-vous dire ? »

Elle rebondit ensuite sur sa propre vie dans l'ORage, et sur les festivités que j'avais évoqué précédemment. Il est vrai que je suis loin d'être experte dans la géographie des autres royaumes... Ni pour y localiser chaque maison noble. Elle parle vite, et va loin dans ses réflexions, comme si elle réfléchissait à haute voix... Pour laisser sortir une information qu'elle ne voulait sûrement pas laisser s'échapper, comme tout à l'heure.

« Ah, je vois, le mariage... C'est toujours délicat. »

Je ne rentre pas dans les détails, je ne lui pose aucune question. Ce serait malvenu... Pourtant, je ne peux nier être curieuse. Bien que le mariage d'une jeune orageoise ne m'importe en rien, il est dans ma nature de vouloir toujours en savoir le plus. J'espère intérieurement qu'elle se laissera une fois de plus aller à quelques imprudences, sans que j'ai à poser de questions. Mon époux... C'était là aussi un sujet délicat, où je ne pouvais lui dire la vérité.

« Ce n'est rien... C'est du passé. Il me faut avancer maintenant. »

Non, je ne lui disais rien d'important. Surtout si allait se marier. Je n'étais point vile au point de vouloir effrayer une jeune femme sur son futur époux encore inconnu en lui racontant tous les malheurs du mariage. Et ma vie importait peu, finalement. Qu'était elle ? Une goutte dans l'océan. Rien de plus. Malheureusement. J'acquiesce à ses paroles, la sentant tout de même un peu mal à l'aise.

« Alors, c'est sûrement l'essentiel. Je compatis, pour votre père et votre frère, j'espère qu'ils en reviendront. Le bief n'a pas encore à souffrir de cela, mais il me semble évident que nous ne pourrons n ous maintenir éternellement ainsi. »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Walk this way [Tour II - Terminé]   Ven 18 Déc - 11:58

Je la regarde hésitante. Certes, je ne suis point la seule. Même si, dans la famille, les autres ont davantage tendance à suivre le droit chemin… J’aurais presque envie d’en rire. Comme si moi, je m’en écartais. Non. Je reste sage et obéissante. Presque toujours. Je veux simplement un peu plus de… libertés. D’autonomie. De possibilités. Tant que je peux encore. Avant d’être encore davantage enfermée.
Elle rit, et je souris toutefois à sa question.

« La plupart des personnes que je connais considèrent par exemple que le fait d’échapper à la surveillance de ses gardes est horriblement inconscient et stupide. J’ai des frères et sœurs… et de tous, je dois être la plus… aventureuse… Ce qui veut tout dire…
Me promener sans garde me semble plus naturel qu’en être accompagnée. Et pouvoir me perdre est en quelque sorte un  luxe… Etrange certes, mais appréciable. »
Je hausse lentement les épaules.  
« Les adultes autour de moi ne comprennent pas, et ne voient pas d’un bon œil, en général, les enfants qui semblent… dispersés… Comme si une fois passé un certain âge, ils oubliaient qu’eux aussi avaient été jeunes et qu’eux aussi avaient pu vouloir s’amuser. »
Je secoue la tête. « Je m’inquiétais d’être la seule à avoir envie de plus… à vouloir parfois simplement profiter… Et je suis ravie de m’apercevoir qu’une Dame telle que vous me comprend. Peut-être cela rassurera-t-il Mère concernant mon avenir. »

Je souris. Non pas que j’en parlerais à Mère, car je devrais à nouveau avouer m’être sauvée et m’être perdue. Mais Dame Rowan pouvait être toutefois un exemple pour stopper Mère dans son élan un jour… peut-être…
Et nous discutons festivités, ce qui m’amène je ne sais comment à évoquer Mère et ses projets à mon encontre. Je grimace en fronçant les sourcils. Je sais pourtant bien que je ne pourrais y échapper. Je soupire à nouveau.

« Oui, je suppose que oui. Mais qu’importe, ce n’est pas comme si j’avais droit à la parole à ce sujet. » Ce que j’aimerais pourtant. « Je sais bien que je n’épouserai nullement l’homme que je souhaite… si tant est que je souhaitais en épouser un, ce qui n’est pas le cas. Mais cela est étrange de penser que je peux partir si loin de chez moi, chez quelqu’un que je ne connais point, qui puisse avoir l’âge de mon père ou presque…, uniquement parce que son nom est important… »

Dérangeant plutôt qu’étrange même. Mais je me contenterais d’acquiescer, encore une fois. Ce n’est pas comme si nous avions le choix, comme si j’avais le choix et la possibilité de refuser poliment.
Et dans mon insérant babillage, après mes propres inquiétudes, je deviens encore davantage incorrecte en mentionnant feu son époux. J’esquisse un petit sourire en guise d’excuse.

« Certes… J’en suis tout de même navrée. »

Elle n’a pas l’air réellement blessée. Fort heureusement. Un deuil est déjà assez lourd à porter sans qu’une petite inconsciente vienne raviver la douleur. Ou peut-être qu’effectivement, n’y avait-il eu nul amour dans son mariage. Malgré tout ce que je peux dire ou penser, je prie pour que le mien me permette tout de même d’être heureuse, si ce n’est totalement au moins un peu.
Nous dérivons sur cette période trouble et sur les rencontres que l’on malgré tout faire.
Je me force à sourire.

« Ils reviendront. L’armée du roi Durrandon est forte et entraînée. Et mon père un soldat émérite… Ils reviendront. » Oui, je cherche davantage à me convaincre moi-même, nul ne sera dupe, mais ce n’est pas important.

« Il semble malheureusement que nul ne pourra y échapper. Même si j’ose encore espérer que ces troubles s’apaisent. Il est déjà effrayant de savoir qu’une partie des royaumes croisent le fer… si c’est tout Westeros qui s’embrase, je n’ose imaginer le résultat. »

Rien que d’y penser, j’en suis terrifiée.



Elle est là cette petite voix qui ne chante que pour moi
Tout comme le vent chante et enchante l'océan
Toi qui sème la paix dans mon cœur, tu me rappelles
Ce que je sais, je reviendrai

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 326
Membre du mois : 10
Célébrité : Emma Watson
Maison : Torth
Caractère : Etourdie - Sensible - Mutine - Audacieuse - Ingénue - Prévenante - Capricieuse - Intuitive – Rancunière - Attentive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Walk this way [Tour II - Terminé]   Dim 20 Déc - 12:03

Je vois bien qu'elle hésite, qu'elle ne sait pas trop comment se placer ni comment réagir. J'essaye de me concentrer sur elle, sur ce qu'elle me dit, et ne pas trop le relier à ma propre jeunesse. Mais c'était si facile... Mes sœurs. Nos escapades, nos rires, tout cela me manquait tellement. Peut être me trompais-je, peut être étions nous les seules jeunes filles du Bief à avoir aimé vagabonder et goûter à la liberté... Mais je ne le pensais pas. Et encore, nous étions restées sages ; jamais nous n'aurions osé dépassé les bornes. Car quoi qu'on en dise, nous avions une bonne éducation. Et surtout peur de notre propre géniteur. Mais passons. Elle semble seule. Se sentir seule, en tout cas. Je la laisse parler, s'épancher sur son cas, sans l'interrompre. Elle a des frères et sœurs, donc... Quel dommage qu'il n'y ait dans toutes les fratries la même solidarité que celle qui nous liait, avec mes sœurs. Abîmée par les ans, certes, mais tout de même. Jeunes, nous étions inséparables.

« Je vous comprend peut être parce que je n'ai pas eu d'enfant, et n'ait donc aucune jeune fille à éduquer correctement... Peut être cela changera t-il, mais pour le moment je ne peux m'empêcher de vous conseiller de profiter de votre jeunesse... »

Ces choses là partent vite. Avec le mariage, on vous enchainait à une place, à un mari à qui vous devez tout, et vous perdez immédiatement toute cette relative liberté dont vous avez pu jouir étant jeune. J'esquisse un sourire, à sa répartie sur son mariage. Non, elle ne peut y échapper, ni y mettre son grain de sel. J'acquiesce. Peu importe le royaume, excepté ces barbares de fer né, nous étions toutes dans le même cas, destinées au même avenir. Certaines avaient sûrement plus de chance que d'autres, mais peu importait, au final.

« J'ai vécu cela aussi, nous l'avons toutes vécu... Il faut en passer par là. Je conçois que ce soit dérangeant, et je n'avais pas plus envie que vous d'épouser un parfait inconnu et de devoir partir avec lui loin des miens. Pourtant, il faut nous y faire et ne pas se laisser abattre. »

Mon erreur, sûrement. Qu eje ne reproduirai plus si père venait un jour m'annoncer qu'il m'avait trouvé un nouveau parti pour mon avenir et celui de notre famille. Ce qu'il ferait... je ne savais quand, mais je savais que cela viendrait, et je regardais ce jour approcher sans pouvoir rien faire. Peut être, si j'avais eu des enfants, aurait il consenti à ce que je reste veuve... Et encore, ce n'était guère sûr. Je ne réponds rien alors qu'elle dit être tout de même navrée. Je ne vais lui dire que c'était là le plus beau cadeau que les Sept puissent me faire... Je devais jouer le jeu avec tout le monde, même si je savais qu'il passait difficilement avec les Rowan et avec mes sœurs. J'acquiesce, et tente de montrer un peu d'assurance en lui répondant simplement.

« Je n'en doute pas. »

Je n'en savais rien. J'avais espéré des années ne pas voir Elbert revenir, il avait fallu je ne sais combien de fois avec que ce soit le cas.

« Cela est effrayant, oui. Nous avançons vers un futur bien sombre, Lady Torth... Je crains que nous ne puissions revenir en arrière. Enfin, il est déjà heureux que tout se passe convenablement avec entre mon peuple et les dorniens, je m'attendais au pire. »

Je m'arrête un instant, regarde autour de nous.

« Il me semble que c'est par ici... Nous y sommes presque, si ma mémoire ne me joue aucun vilain tour. »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Walk this way [Tour II - Terminé]   Mer 30 Déc - 0:54

C’est étrange. De se retrouver ainsi à discuter avec une inconnue de ma vie et de ce que d’autres ne semblaient comprendre, contrairement à elle. Elle qui visiblement s’amusait autant que moi en étant plus jeune, à semer ses gardes et à s’évaporer dans la nature. Avait-elle des parents plus compréhensifs ? Ou oubliait-elle tout comme moi les remontrances à peine quelques heures après ?
Je tourne la tête vers elle. Pas d’enfants ? Je lui souris.

« C’est un des meilleurs conseils que l’on m’ait donné. Et un des plus faciles à suivre. »
Je hausse doucement les épaules. « Oui, peut-être la perspective change-t-elle lorsque ce sont vos propres enfants qui s’échappent… Avec eux doivent venir l’inquiétude et les responsabilités… » Je souris. « J’espère tout de même me souvenir de cela plus tard, de ce que je faisais moi-même… et ne pas être aussi stricte que ma mère.»

Le serais-je ? Par les Sept, j’ai beau l’aimer, j’espère que non. Oh, je ne doute pas qu’effectivement, l’inquiétude qu’il m’arrive malheur y soit pour beaucoup, mais tout de même… Je suis malgré tout rassurée de voir que tous les adultes ne sont pas identiques, ceux que je côtoie généralement sont tellement rigides… Tant que je ne le deviens pas autant, cela m’ira.

« Oui. Vous avez raison. Non pas que cela soit dans mon caractère je pense, de me laisser abattre. Mais il est vrai que la perspective de se retrouver loin de chez soi, avec des inconnus pour seuls compagnons…est terrifiante. Sans parler du mariage en lui-même. »

Et de tout ce qui va avec. Surtout ce qui va avec. Mais cela, comme elle l’a dit, toutes l’ont vécues également. Et de cela, je n’en parlerai certainement pas. Quand bien même je puis me poser plus de questions à ce sujet que pour tout le reste. Oh, je ne suis pas sotte non plus. C’est simplement que… et bien… Je secoue la tête. Une angoisse supplémentaire…
Elle essaie à son tour de me rassurer alors que je mentionne père et Olyvar. Combien d’hommes ne reviendraient pas ? En vérité cela ne m’importait que bien peu, tant qu’eux revenaient. Je suppose que c’est ainsi que chaque famille raisonne. Que les êtres aimés reviennent sains et saufs est tout ce qui importe n’est-ce pas ? Ou bien était-ce profondément égoïste de ma part de le penser ?

« Oui. Et même avec nous, les relations ne sont guère au beau fixe… Pourtant, oui, à priori tout se passe bien. » J’inspire lentement. « Mon royaume est en guerre depuis… depuis toujours. Enfin depuis aussi loin que je me souvienne. Et même si nous pouvons parfois rester en retrait, nous nous retrouvons parfois en première ligne, étant donné que nous sommes sur les côtes. J’aimerais un jour… juste pouvoir ne pas m’inquiéter et ne pas redouter de ne pas voir Père revenir. Et maintenant mon petit frère… »

Je suis tirée de mes pensées alors qu’elle s’arrête. Je regarde à mon tour.

« Oui. Je reconnais.» Je souris. « Il faut aller à droite si je ne me trompe point… ou à gauche… »

Je me mords la lèvre, regardant les rues.

« Non, à droite, et il y a un magasin de pâtisserie ou dans le genre… et juste après un bijoutier. »

Oui, on voit mes centres d’intérêts… et alors quel mal y a-t-il à cela ?



Elle est là cette petite voix qui ne chante que pour moi
Tout comme le vent chante et enchante l'océan
Toi qui sème la paix dans mon cœur, tu me rappelles
Ce que je sais, je reviendrai

Spoiler:
 


Dernière édition par Ayana Torth le Mer 6 Jan - 14:42, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 326
Membre du mois : 10
Célébrité : Emma Watson
Maison : Torth
Caractère : Etourdie - Sensible - Mutine - Audacieuse - Ingénue - Prévenante - Capricieuse - Intuitive – Rancunière - Attentive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Walk this way [Tour II - Terminé]   Sam 2 Jan - 13:53

Je ne savais pas trop ce que je faisais. Où j'allais. Nulle part, sûrement. Elle n'était qu'une jeune fille d'une maison noble étrangère, que je ne reverrai à coup sûr plus jamais. Et j'étais de bien mauvais conseil, à l'encourager dans son chemin, alors que j'étais censée être une adulte mature, à mon âge. Oh, je pensais l'être... Seulement, j'avais trop souffert, haï la vie et les Sept dès l'instant de mon mariage pour dire à une jeune fille qui n'était pas la mienne de s'enfermer et de ne pas profiter de la vie pendant qu'elle le pouvait encore. Peut être aurait elle la chance d'avoir un mari conciliant, mais les probabilités me semblaient minces. Qualifiez moi de pessimiste si vous le souhaitez, mais dans mon entourage, je n'ai guère d'exemple pour porter un autre jugement sur la question.

« Vous aurez sûrement à ce moment là des responsabilités et un minimum d'éducation à leur donner... Enfin, je ne peux m'avancer là dessus, n'ayant aucune expérience personnelle en la matière. »

Je ne savais ce que c'était d'être mère, non. Mais Milha semblait heureuse. Finalement, elle était la seule de la famille a avoir réussi à donner une descendance, des petits enfants à Père. Avec cela, il devait avoir encore plus de raisons de me penser une incapable... Moi au moins, j'étais vivante. Et s'il me trouvait un autre mari, je ne comptais pas me laisser abattre. J'avais envie d'avoir le dessus sur ma vie, sur mes relations, pour une fois. Oui je sais, j'ai dû attendre d'avoir la trentaine pour me réveiller, mais mieux vaut tard que jamais, n'est-ce pas ? J'acquiesce simplement, à ses paroles.

« Oui, c'est cela. Mais on ne peut s'y soustraire, alors, il faut s'y adapter. »

Moi, donner des conseils que je n'avais pas même su suivre la première fois. Passons. Nous verrons la prochaine fois. J'osais espérer qu'elle ne viendrait pas, mais j'en doutais très fortement, connaissant mon géniteur. De toute façon, la guerre grondait. Grondait... C'était même là un euphémisme, à coup sûr. L'Orage la connaissait déjà, elle était à nos portes. Contre qui, aux côtés de qui, c'était là une autre affaire. Bien que nos relations avec les dorniens semblaient s'améliorer, je doutais qu'un rapprochement soit envisageable. Et heureusement. Je restais réticente, tout de même. Cordiale, mais méfiante. On ne sait jamais, avec ces sudiens.

« Le Bief était régulièrement en guerre aussi, avant que notre Roi actuel ne monte sur le trône, mais je n'ai que très peu connu cette époque. J'étais trop petite pour m'en souvenir. Mais voir notre entourage se vider de tout les hommes, ce doit être douloureux, oui. Nous n'avons eu jusque là que de petites querelles frontalières avec Dorne, mais je suppose que bientôt ce ne sera plus le cas... »

Nous nous arrêtons un instant pour détailler la rue, et se souvenir du chemin à suivre. Je tourne donc à droite.

« Oui, c'est ça, regardez, le bijoutier est là bas. »

Dis je en regardant le bout de la rue.

« Ensuite c'est celle de gauche il me semble, et nous devrions y être. Eh bien à deux, nous y arrivons ! »

Je lui lançais un petit sourire complice. Ne lui restait plus qu'à affronter ses parents ; mais ce n'était nullement là mon affaire.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Walk this way [Tour II - Terminé]   Mer 6 Jan - 15:10

Souriante, j’acquiesce à nouveau d’un signe de tête.

« Oui. J’espère bien quand même. Il y a une marge entre imposer trop de limites et d’interdits et ne rien faire. Mes parents ne se ressemblent guère à ce niveau-là. » Ni à aucun autre niveau d’ailleurs, je le crains. Je souris. « Mon père est beaucoup plus facile à faire céder. J’y arrive particulièrement bien. Ce qui ne plait forcément que peu à ma mère, qui elle est plus… autoritaire et intraitable. Il en faut peu pour déroger à son idée de jeune fille modèle. Et j’y arrive malheureusement tout aussi bien… »

Je hausse les épaules. Je n’étais pourtant aucunement mal élevée, ni inconvenante. J’étais simplement un peu trop… insouciante et téméraire à son goût. Et toutes les disputes et remontrances dont elle m’abreuvait ne semblaient changer la chose. Peut-être finirait-elle par s’y faire ou par se lasser. Ou peut-être finirais-je par être ravie de partir finalement pour ne plus subir tout cela. Certes, pour mon malheur, cela risquait d’empirer avec mon époux. Mon époux. Beurk. Quelle horreur. Et dire que tant de jeunes filles de mon âge ne semblaient attendre que cela, les yeux remplis d’étoiles et de mirages. Serait-je heureuse avec celui que je ne connaitrais ni ne choisirais ? On pouvait toujours espérer que oui. Et je l’espérais malgré tout de tout mon cœur.

« S’y adapter. Quelle formulation étrange. Juste sans doute, mais j’ai peine à m’imaginer à m’adapter. Mais comme vous l’avez dit, nous n’avons point le choix. »

Je lui souris. Elle au final, ne semblait guère heureuse lorsqu’elle en parlait. Mais c’était peut-être dû au fait qu’elle était veuve sans avoir eu d’enfant. Je n’étais pas certaine qu’être veuve en ayant des enfants soit plus évident à vivre cela dit.
J’essaie de me remémorer les cours d’histoire que j’ai reçue, et oui, peut-être, sans doute, étions-nous plus souvent en guerre autrefois. Mais l’histoire a toujours été tellement barbante pour moi que je ne me fiais guère à ma mémoire à ce sujet. Mais si ma compagne en parlait…

« Le roi Argilac Durrandon est un grand roi. Et un grand guerrier. » Les deux d’après mon père. Moi, j’évitais de trop me pencher sur la question. Vouloir s’en cesse davantage en étant à la tête d’un royaume ne pouvait que rarement amener la paix et le bonheur au peuple. « La guerre fait encore partie du quotidien de l’Orage. Et oui, quel que soit la bataille ou le moment, voir son père et les autres partir… est toujours désagréable. »

Nous finissons malgré tout par parvenir dans des rues que je reconnais. Lorsqu’elle me confirme la présence du bijoutier, je pousse un soupir de soulagement et lui souris.

« Oui, il aurait été malheureux qu’il nous faille de l’aide supplémentaire.
Je vous remercie dans tous les cas Ma Dame de votre gentillesse, je n’y serais point parvenue sans vous. »
Mon sourire s’agrandit. « Et j’ai été ravie de pouvoir discuter avec vous. Vous m'avez rassurée sur bien des point, et je vous en suis reconnaissante. »

Je lui souris et sors une fleur de mon énorme bouquet avant de lui tendre.

« En guise de remerciement. Peut-être nous reverrons-nous Dame Rowan. »

Je m'incline en souriant toujours, avant de prendre la direction de nos chambres. Mère ne vas pas être heureuse. Encore une fois.



Elle est là cette petite voix qui ne chante que pour moi
Tout comme le vent chante et enchante l'océan
Toi qui sème la paix dans mon cœur, tu me rappelles
Ce que je sais, je reviendrai

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 326
Membre du mois : 10
Célébrité : Emma Watson
Maison : Torth
Caractère : Etourdie - Sensible - Mutine - Audacieuse - Ingénue - Prévenante - Capricieuse - Intuitive – Rancunière - Attentive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Walk this way [Tour II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Walk this way [Tour II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» Walk on the wild side.[ Terminé ♥ ]
» (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]
» L'avenir est un long passé [Tour I - Terminé]
» Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Le Bief :: Hautjardin
-
Sauter vers: