AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]
MessageSujet: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Jeu 17 Sep - 15:13



Les chiens sont parfois de bon conseil

feat Gareth Kenning

L'agitation régnait dans le campement de l'Ouest. Nous étions à la veille du départ de la famille royale et la plupart des familles ouestiennes les accompagnaient sur le chemin du retour ce qui me rassurait. Le départ pour Goeville avec les exigences de la Reine Sharra quand au nombre limité de gardes m'avait rendu quelque peu rendu nerveuse, l'estimant dérisoire. A présent j'étais un peu plus sereines en sachant que les vassaux des Lannister ainsi que leurs propres gardes seront à nos côtés pour le chemin du retour. Par ailleurs je n'étais pas mécontente d'enfin quitter le Val, même si j'avais du mal à l'admettre Castral Roc me manquait. Cette immense forteresse bâtie dans la pierre et l'or avait finit par devenir ma nouvelle demeure. Peu m'importait le château Clegane, c'était bien parmi les lions qu'était ma place. En parlant de lion...

Les fiançailles de Lyman avec Lady Jeyne Stark avaient enfin été confirmé publiquement et avaient été accueillies de manière plutôt mitigées, mais je suppose que c'est là une banalité dans les jeux d'alliances. Toujours est-il qu'après mainte discussions les rois Loren et Torrhen s'étaient mis d'accord pour que le mariage soit célébrer dans le Nord, à Winterfell. Les mariés retourneront dans l'Ouest, à Castral Roc, après la cérémonie. Je devais bien avouer que tout cela me rendait quelque peu amère et inquiète. Je n'aimais pas l'idée que Lyman soit séparé de sa famille, de la savoir loin de sa terre natale, dans un pays inconnu où règne un froid constant, seul parmi les loups. Seul était peut-être exagéré, il y avait bien quelques gardes ouestiens qui l'accompagnaient, mais cela était bien superflu comparé aux nordiens qui étaient auprès des Stark. Je m'étais bien proposé de l'accompagner, mais Loren avait vite rétorqué que ma place était auprès de lui, affirmant qu'il n'y avait pas manière à s'inquiéter. Parfois j'ai du mal à saisir la pensée de mon roi de lion. Toujours est-il que je ne pouvais m'empêcher de m'inquiéter pour le lionceau, ce qui était en partie la raison pour laquelle j'avais envoyé Jares, mon écuyer, quérir la présence de Gareth Kenning, lui donnant rendez-vous dans ma tente à la nuit tombée. Le jeune homme accompagnait Lyman dans le Nord et j'éprouvais le besoin de lui toucher deux mots à ce sujet. J'attendais donc patiemment la venu dans ma tente, une verre de vin dans la main et l'autre caressant Acier, mon molosse, la tête posée sur mes genoux.

Code by Joy
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Ven 18 Sep - 20:20

Je jette un dernier coup d'œil critique à mes bagages et je laisse échapper un soupir en voyant que la plupart de mes biens vont partir droit à Castral Roc tandis que moi, je ne vais pas tarder à embarquer en direction du Nord. Je ne vois guère l'intérêt de m'encombrer d'affaires qui ne me seront pas utiles et qui, surtout, pourraient rappeler que de valet, je n'ai que le statut factice.

L'idée de tenir ce rôle ne m'enchante guère, Lyman le sait très bien. Mais, à choisir entre ça et rentrer dans l'Ouest en attendant une missive qui me racontera ce qui se passe avec les sauvageons ou qui peut-être n'arrivera peut-être pas, la question ne se pose même pas.

J'hésite un instant, me demandant à quoi je vais pouvoir occuper ma dernière soirée à Goëville. Je suppose que je vais probablement finir dans une taverne jusqu'au petit matin ou quelque chose dans le même goût et l'idée ne me déplait pas. Après tout, les réjouissances risquent de se faire rares dans les jours à venir et je n'ai pas envie de broyer du noir alors que nous ne sommes pas encore sur le chemin.

J'avise mon épée, posée sur la table et je reste figé quelques instants, ne sachant pas vraiment quoi en faire. Je ne vais pas vraiment pouvoir la porter mais je me répugne à l'abandonner, me raccrochant sans bien savoir pourquoi à ce qu'elle peut représenter. Je sursaute quand on frappe à la porte et je laisse échapper un "entrez" d'une voix claire, curieux de savoir qui peut me rendre visite à une heure aussi tardive.

"Messire, lady Aléinor m'envoie vous demander si vous aviez un peu de temps à lui consacrer."
J'arque un sourcil, reposant mon épée avant de lever les yeux en direction l'écuyer de la chienne des Lannister. Elle veut me voir ? Vraiment ? J'avoue, dire que je suis perplexe est un euphémisme. Je lâche alors, non sans cacher ma curiosité.

"Maintenant ?"

"Et bien, demain vous prendrez la route. Cela ne laisse guère de temps."

"Ce n'est pas entièrement faux. Et bien, allons-y, je n'avais justement rien de prévu dans l'immédiat. "

Je le suis sans attendre et nous quittons le château pour rejoindre le campement des ouestriens. Je me rends compte que je n'avais pas prêté la moindre attention à l'endroit où pouvait être installée Aléinor, persuadée qu'elle avait aussi ses appartements dans l'aile réservée aux Lannister. La connaissant, elle a probablement préférer pouvoir jeter un œil au reste des hommes de l'Ouest présents dans le Val.

L'écuyer et moi slalomons entre les tentes, les groupes festoyant autour des feux éparpillés un peu partout et je me sens gagné par la bonne humeur ambiante, par cette ambiance propice à fêter les derniers instants avant de reprendre le cours d'une vie parfois un peu morne.

Jares finit par s'arrêter devant une tente à la taille plutôt imposante et il passe la tête à l'intérieur, m'annonçant visiblement. Il me fait signer d'entrer et je ne me fais pas prier, jetant un regard curieux avant de poser les yeux sur la jeune femme. Je lâche alors, d'un ton tranquille.

"Bonsoir Aléinor. "

Je me laisse alors tomber dans le siège à coté du sien, ignorant le grondement du chien et je me sers un verre de vin, sans même attendre qu'elle me le propose. J'en profite pour remplir à nouveau celui qu'elle tient en main avec un sourire avant de souffler, d'un ton léger.

"Alors, prête à rentrer à la maison  ?"

Je bois la moitié de mon verre d'une traite avant d'ajouter, toujours sur le même ton.

"Je suppose que tu ne veux pas me voir uniquement pour le plaisir de profiter de ma présence encore un peu avant qu'on ne soit séparés pour un temps indéterminé."

J'essaie de prendre les choses avec tout le recul dont je suis capable. L'idée que je ne remette jamais les pieds dans l'Ouest m'a effleuré à plus d'une reprise depuis que Lyman a cédé à ma demande et, autant être honnête, la pensée n'est pas particulièrement réjouissante. Mais ce n'est pas une option a écarter.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 988
Membre du mois : 9
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Lun 21 Sep - 16:59



Les chiens sont parfois de bon conseil

feat Gareth Kenning

Tout en caressant Acier, je repensais aux nombreux événements et différentes rencontres qui s'étaient déroulées depuis mon arrivée à Goeville. Revoir Smaug Corbray, le sauvetage de Lady Jeyne Stark, la visite impromptue du Roi Torrhen, les joutes et la mêlée... et le Prince Roward Martell. Je ne pouvais m'empêcher de pousser un soupir en repensant à lui, nous ne nous étions vu que deux fois durant tout le séjour, mais je pense garder un souvenir impérissable de nos rencontres... et surtout de nos baisers. Quel dommage que nous n'ayons pas eu l'occasion de nous revoir avant mon départ, mais qui sait ? Peut-être que les Sept nous ferrons nous revoir. Un cri plus fort que les autres me tire de mes pensées, mais celui-ci est immédiatement suivis par des rires et chants. Rien de grave dirait-on, mais ce ne serait pas la première fois qu'une altercation advienne dans le camp. Avec ceux des autres royaumes situés non loin d'ici, il y avait bien une quelques provocations et tentatives de bagarre, mais les fauteurs de trouble avaient réussis à être maîtrisé, les gardes valois n'étant jamais très loin. Nous avions beau être la veille du départ des Lannister, il était toujours probable qu'un incident survienne et vienne compromettre le retour de la famille royal.

Acier leva soudainement la tête, quittant mes genoux et se mit  gronder doucement. Au même instant je vis Jares passer la tête à travers le rabat de ma tente et m'annoncer que Gareth était arrivé. Je hochais la tête et mon écuyer disparu dans la nuit pour faire place au benjamin des Kenning. Acier gronde un peu plus tandis que je lui caresses la tête afin de l'apaiser et de le rassurer. Il est vrai que mon jeune chien n'est pas encore habitué à tout mon entourage et a la sale manie de grogner sur n'importe qu'elle personne s'approchant trop près de moi, du moins à son goût. Pour autant je sais qu'il n'attaquera pas sans que je ne lui en ai donné l'ordre, heureusement pour mon jeune ami. Sans surprise, Gareth me salue et prend ses aises dans ma tente, se servant du vin et s'asseyant à mes côtés, nullement déranger par mon molosse. Toute l'assurance de la jeunesse.


"Bonsoir Gareth. J'essais tant bien que mal d'accepter le fait que nous rentrons avec un prince en moins, mais à part ça je peux dire que je vais plutôt bien."

Je marque une pause, avalant une gorgée de vin tandis qu'Acier en profite pour s'approcher de Gareth et le renifle. Il ne grogne plus, mais semble en tout cas intriguée par mon invité, ne le reconnaissant pas de tout évidence.

"Je crois qu'il a un peu de mal à te reconnaître. Le voyage et l'arrivée à Goeville l'ont grandement perturbé et c'est encore un jeune chien, mais à part ça il est un chien de garde correct. Il faudra tout de même que je l'emmène avec moi dans des raids pour voir ce qu'il vaut à la guerre, mais nous ne sommes pas là pour parler d'Acier.

Tu l'as deviné j'aimerais discuter un peu avec toi avant ton départ, enfin j'aimerais surtout discuter de ton séjour dans le Nord avec Lyman."


Je repose mon gobelet et ancre mon regard dans celui de mon interlocuteur.

"Avant toute chose j'aimerais savoir ton ressentit quand à ce séjour."
Code by Joy
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Dim 27 Sep - 17:51


Alors que je m'installe sur un siège sans prendre la peine de respecter les usages habituels, j'ai un regard dubitatif en direction du chien. Je ne suis déjà guère friand des animaux en temps normal mais, d'aussi loin que je me souvienne, je ne me suis jamais senti à l'aise en présence des chiens d'Aleinor. Sans bien savoir pourquoi d'ailleurs, je n'ai même pas l'excuse d'un vieux traumatisme quelconque dans mon enfance qui pourrait justifier mon comportement. Enfin, peu importe, personne ne me demande de côtoyer Aleinor et ses chiens plus que nécessaire, même si, face à Acier, je suis un peu moins à mon aise que je ne l'aurais voulu.

J'ai une grimace compatissante à sa réponse et j'ai un bref hochement de tête alors que j'ai déjà mon verre entre les mains.

"Je comprends que la chose soit plutôt difficile à accepter. Surtout quand on cette impression de ne guère avoir le choix quant à la façon dont tout s'est déroulé. Mais ta place est auprès de ton Roi n'est ce pas ? Tout comme la mienne auprès de mon Prince, que ce soit dans l'Ouest ou ailleurs."

Quand elle parle du chien, j'ai un bref haussement d'épaules avant de lâcher, du ton le plus neutre dont je suis capable.

"Tu connais le peu d'affection que j'ai pour les chiens en plus."

Comme pour prouver mes dires, je vois le chien planter son museau dans mon entrejambe, cherchant visiblement toujours à me… et bien à me reconnaitre. Ma foi, c'est une méthode comme une autre mais je secoue la tête, un rien dépité, avant de le pousser aussi gentiment que possible. J'ai bien évidemment droit à un grognement pour toute réponse et j'ai un mouvement de la tête en direction de la jeune femme pour qu'elle se décide à faire quelque chose.

"Pourquoi l'as-tu amené ici au fait ? Pour lui faire découvrir le monde avant qu'il n'ait droit aux joies des batailles ?"

Je reprends un semblant de sérieux quand elle me dit qu'elle souhaite parler de notre voyage dans le Nord. Je m'en doutais bien évidemment, mais suis particulièrement sceptique quant à ce qu'elle va bien pouvoir me dire. J'ai un peu peur de devoir subir le sermon auquel Lyman aura réussi à échapper, tant sur ma façon de me comporter quand je serais là bas que sur tout ce que je vais devoir dire ou faire pour être un bon représentant de l'Ouest une fois perdu dans le Nord. Et puis, je n'ose même pas imaginer ce qu'elle va bien pouvoir me dire quant à mes compétences martiales. Si elle commence à se dire que je pourrais être le dernier rempart de Lyman en cas de danger, elle risque de m'envoyer fissa m'entrainer jusqu'à ce qu'elle obtienne satisfaction, ce qui n'arrivera probablement jamais.

A ses derniers propos, je retiens difficilement un rire nerveux et je la fixe longuement, un rien perplexe. Je finis tout de même par me décider à répondre et je lâche, non sans cacher mon étonnement.

"Mon… ressenti ? Que veux-tu dire au juste ?"

C'est bien la première fois qu'elle me demande ce genre de choses et j'avoue que je ne sais pas du tout où elle veut en venir. Je connais Aleinor depuis des années mais jamais je n'ai partagé le moindre sentiment ou quoi que ce soit du même acabit avec elle.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 988
Membre du mois : 9
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Mar 29 Sep - 14:32



Les chiens sont parfois de bon conseil

feat Gareth Kenning

Ma relation avec Gareth n'était clairement pas une d'amitié, plus une tolérance forcée dû à nos devoirs mutuels. Je ne le détestais pas particulièrement, mais je ne l'appréciais pas vraiment non plus. Dés son arrivée à Castral Roc j'avais gardé un oeuil sur lui, m'assurant qu'il était digne ou devrais-je plutôt dire, suffisant pour assurer la sécurité de Lyman lors de mes absences. Bien entendu il était arrivé quelques fois que nous nous confrontions aussi bien verbalement que physiquement à l’entraînement, notamment lors des premières années du jeune Kenning dans la forteresse des Lions. Nos opinions divergeaient sur beaucoup de points : je trouvais Gareth trop arrogant et sûr de lui tandis que lui pensais que j'étais trop exigeante et surprotectrice. Au fil du temps nous avions finis par faire plus ou moins la paix au nom de l'affection et l'amitié que nous portions à Lyman. Pour autant je ne le fréquentait pas plus que nécessaire. La Chienne ne craignait pas les éclairs, mais ils l'énervait, la rendait nerveuse, la fessant aboyer plus que nécessaire. Je ne peut cependant retenir un sourire en coin alors qu'il me parle de nos places auprès des Lions.

"Voilà un des rares points où nous parvenons à nous mettre d'accord, toi et moi."

Je ne sais comment interpréter sa phrase sur les chiens, d'ordinaire je l'aurais relever et aurait chercher le conflit à travers elle, mais je n'étais pas d'humeur ce soir. De plus je n'allais pas revoir Gareth avant un certains temps et les Sept savent ce qui pouvait lui arriver dans le Nord, aussi ne souhaitais-je pas que nous partions fâché. Je rappelle Acier à moi d'un claquement de langue. Le molosse reviens à mes côtés presque immédiatement, remuant la queue et réclamant des caresses de ma part. Je le lui accordait, lui grattant le dessus du crâne.

"Entre autre oui. C'est surtout dû au fait que si je l'avais laissé à Castral Roc il aurait causé un bazar monstre. Il ne se calme que lorsque je suis avec lui autrement il aboie sans cesse et court après tout ce qui peut s'apparenter à une proie pour lui, c'est-à-dire beaucoup de chose."

Jares, mon écuyer, en avait d'ailleurs fait les frais. Un soir, alors que je m'étais absenté pour m'entretenir avec Loren, on étais venu m'avertir sur le chemin du retour à ma tente, qu'Acier s'était échappé et s'amusait à terroriser le camps de l'Ouest. J'avais passé la soirée à le chercher pour, au final, le retrouver à tenter d'attraper Jares, qui s'était réfugié dans un arbre. Toute une histoire. Je reporte mon attention sur Gareth qui semble confus par ma question. Je pousse un soupir. Il est vrai que je ne m'étais jamais enquéri de ce genre de chose à son égard, mais je suppose qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire.

"Comment te sens tu ? Pense tu que ce séjour va bien se passer ? Est-tu nerveux ? Confiant ? Méfiant ?"
Code by Joy
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Jeu 15 Oct - 23:05


Si quelqu'un m'avait dit que j'allais passer une des dernières soirées à Goeville à converser dans la tente de la chienne des Lannister, j'avoue, j'aurais bien ri. C'est probablement la dernière chose qui me serait venue à l'esprit si j'avais eu vraiment le temps de réfléchir à ce que j'aurais aimé faire pour profiter du peu de temps qu'il me restait avant le départ. Enfin, peu importe, je ne pense pas qu'Alénior envisage de me retenir pendant des heures. A dire, je n'en sais rien du tout en fait, dans la mesure où je n'ai pas la moindre idée de ce que me vaut ce petit tête à tête.

J'ai un mince sourire à sa remarque et je hausse brièvement les épaules avant de souffler, non sans amusement.

"Il faut bien que nous ayons un minimum de points communs. Sinon la cohabitation serait des plus difficiles tu ne crois pas ? Depuis tout ce temps..."

J'avoue, je n'ai jamais vraiment cherché à entrer dans ses bonnes grâces. Outre le fait que je n'ai rien à lui prouver, qu'elle m'apprécie ou non ne m'a jamais posé problème. Nous avons toujours eu une espèce de statut quo, chacun évoluant en parallèle de l'autre sans réellement nous fréquenter. Mais il est tout de même peu probable que les choses puissent continuer de la sorte, surtout si nous continuons d'évoluer dans les mêmes sphères dans les années à venir.

Je fixe alors le chien alors qu'elle me parle de lui et des raisons de sa venue à Goeville, un rien circonspect je l'avoue et je lâche, avec un sourire en coin.

"J'espère qu'il ne me considère pas comme une proie. Je m'en voudrais de devoir détaler sans demander mon reste avant même de savoir ce qui t'a poussé à me demander de venir te voir alors que nous sommes sur le départ."

Laissant filer quelques instants, je fixe Aléinor, la mine interrogative. Non pas que je sois étonné qu'elle m'ait fait mander ici mais un peu tout de même, d'autant que ce n'est pas comme si nous étions habitués l'un comme l'autre à avoir de grandes discussions à propos de nos vies respectives. A dire vrai, je ne sais pas grand-chose d'elle alors que je la connais depuis des années maintenant. Le fait peut être surprenant, amusant même, d'un point de vue extérieur tout du moins.

Alors, elle finit par lâcher la raison de ma venue sous sa tente et, autant le dire tout de suite, je ne comprends pas immédiatement ce qu'elle attend. Enfin, je crois le comprendre mais c'est tellement peu habituel que je me sens obligé de lui demander des précisions.
Et, quand elle explicite un peu plus ses propos, je rétorque, non sans masquer mon ironie.

"Comment les choses vont bien pouvoir se passer d'après toi ?"

J'ai un bref soupir avant de me resservir un verre de vin auquel je ne touche même pas et je reprends, d'un ton bien plus sérieux que d'ordinaire.

"Je ne suis pas nerveux. Tu me connais, j'ai l'habitude de foncer tête baissée quelle que soit la situation. Que ce soit une bonne une mauvaise chose dans ce cas précis, je ne saurais le dire, mais je ne compte pas changer d'attitude parce que nous allons en territoire inconnu."

Je prends une profonde inspiration avant de continuer, toujours sur le même ton.

"J'ai l'impression que nous allons droit dans le mur. Et avec le sourire en plus. C'est pour ça que je ne pouvais pas Lyman y aller seul. Enfin, il ne l'est pas bien évidemment et j'ose espérer que le vieux loup ne compte pas se servir de lui plus que la bienséance ne le voudrait. Mais j'avoue que je trouve sa position pour le moins délicate. Nous ne savons pas vraiment où nous allons mettre les pieds et surtout, ce qui va vraiment se passer. La guerre, le mariage, un pays totalement inconnu, ça fait tout de même un sacré lot d'informations."

Et, inutile de le dire à haute voix mais, même si j'ai insisté pour accompagner Lyman, je ne sais pas vraiment comment je vais vraiment pouvoir l'aider. Elle doit le savoir aussi bien que moi, c'est d'ailleurs peut-être pour ça en fait que suis là à la réflexion. Après une hésitation que je ne cherche même pas à dissimuler, je finis tout de même par lâcher, avec une ombre de sourire.

"C'est le moment où tu te montres de bon conseil non ?"


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"


Dernière édition par Gareth Kenning le Mar 27 Oct - 19:24, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 988
Membre du mois : 9
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Sam 17 Oct - 19:11



Les chiens sont parfois de bon conseil

feat Gareth Kenning

En soi, Gareth n'était pas une mauvaise personne. C'était un jeune homme jovial, prévenant, fidèle et loyal, et il m'arrivait parfois de me dire que nous avions plus en communs que nous ne voudrions bien l'admettre ; cependant les quelques traits qui nous rendaient différents étaient beaucoup trop appuyés pour que nous pouvions réellement devenir ami. Sans pour autant dire que cela m'attristais, je trouvais tout de même cela quelque peu dommage. Son côté bravache et moqueur se confrontait beaucoup trop souvent à ma personnalité impulsive et hargneuse. Pour autant j'avais suffisamment confiance en la loyauté du jeune Kenning vis à vis de Lyman pour être légèrement rassuré quant au devenir du lionceau dans le Nord. Tout en continuant de gratter la tête d'Acier de manière absente, je ne peut retenir un soupir de s'échapper de mes lèvres.

"C'est vrai... Tu sais, Gareth, il m'arrive, parfois, de me dire que je n'ai jamais vraiment été juste à ton égard, que je ne t'ai jamais réellement laissé ta chance."

Acier, apparemment satisfait de ses caresses, baille avant de s'allonger à mes pieds, commençant à s'endormir. Je n'ai jamais particulièrement apprécié les effusions de larmes, les grandes déclarations, et autre mise en scène. Si j'apprécie une personne, je préfère le lui démontrer par quelques actions plus ou moins anodines, mais je ne suis pas stupide au point d'ignorer que, parfois, les mots sont la meilleur solution, faute de mieux. Je me tourne vers Gareth, ancrant mon regard absinthe dans le sien brun, prenant un air qui se veut sérieux et solennel.

"Avant que tu ne parte pour le Nord, je tenais à te dire que je ne t'ai jamais haïs. Si je t'en ai parfois donner l'impression, je m'en excuse. Je t'estime, tu sais, même si je n'en donne pas l'impression. Tu es un bon soldat et un bon ami pour Lyman, et je m'avancerais même à dire que tu es un homme bien, peut-être même meilleur que moi. Lyman a confiance en toi et en ta loyauté à son égard... et il en va de même pour moi. Si j'avais à choisir quelqu'un d'autre que moi pour protéger le prince, sans aucune hésitation, je te choisirais."

Je pousse un autre soupir. L'âge me rend sentimentale. Quel malheur. A moins que ce ne soit dû à la fatigue, je ne sais pas. J'imagine que ce n'est pas vraiment le discours auquel Gareth s'attendait lorsque j'ai requis sa présence. Je laisse le silence s'installé, bercé par les bruits des festivités à l'extérieur et les ronflements d'Acier. Je me ressert finalement un gobelet de vin et me délecte d'une gorgée avant de reprendre.

"Je ne peut-être que d'accord avec toi. Nul doute que le vieux loup se réjouis d'avoir un lion sous sa coupe, du moins pour un temps. Il y a trop de mauvais sang entre les Stark et les Lannister pour ne pas en prendre compte, cependant il n'est pas stupide, je ne pense pas qu'il risquera qui que ce soit... du moins avant le mariage. J'espère juste que la menace des sauvageons et d'Harren le Noir occuperons suffisamment l'esprit du vieux loup pour qu'i en oublie de tourmenter notre jeune ami."

Un petit rire ironique quitte mes lèvres.

"Je suppose, après tout je suis l'image de la gardienne et de la grande sœur, non ? Ecoute, le meilleur conseil que je puisse te donner est, que le temps du séjour, tu sois pour Lyman ce que je suis pour le Roi Loren : son ombre. Je sais parfaitement que tu as conscience des dangers encourus, mais j'aimerais que tu te montre le plus prudent possible et surtout, surtout, que tu essais de refréner tes pulsion. Est-ce que tu pourrais faire ça pour la vieille chienne de garde de la famille ?"
Code by Joy
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Mar 27 Oct - 19:24


Si je suis déjà quelque peu perplexe quant aux raisons de ma venue sous la tente d'Aleinor, autant le dire tout de suite, son attitude me déroute encore plus. Elle s'est toujours montrée au mieux cordiale avec moi, au pire, distante, froide, se retenant de dire franchement uniquement ce qu'elle pensait de moi probablement uniquement à cause de mon statut et de ma position auprès de Lyman. Mais je ne me plains pas, ce n'est pas comme si je passais réellement du temps en sa compagnie. C'est l'un des nombreux avantages de Castral Roc, on peut facilement éviter les gens si on sait bien s'y prendre.
Mais là ses propos me laissent silencieux quelques secondes avant que je ne souffle, me penchant dans sa direction.

"Et bien, que me vaut ce revirement de situation ? Non pas que je m'en plaigne bien entendu. Mais je n'avais jamais eu le sentiment que tu avais été aussi dure que tu le dis avec moi."

Si je sais pertinemment que la chienne des Lannister a une place particulièrement importante à la cour de Castral Roc, je n'ai jamais cherché à gagner son amitié. Tant qu'elle ne me cherchait pas des noises, tant qu'elle ne m'empêchait pas de faire ce que je voulais, autant le dire tout de suite, je n'étais guère intéressé par ce qu'elle pouvait dire ou faire. Mais là, je me rends compte que les choses sont vraiment différentes et que notre départ vers le Nord la touche bien plus qu'elle ne voudra bien l'admettre.

Histoire de ne pas dramatiser une situation qui menace déjà grandement de sombrer, j'ai un rire alors que je lève mon verre dans sa direction.

"Doucement Aleinor, je vais finir par croire que non seulement tu m'apprécies réellement mais qu'en plus tu es persuadée qu'on ne se reverra plus jamais. J'ai bien l'intention de revenir du Nord et de ramener notre Prince avec moi. Et marié qui plus est. Et tu me feras alors plaisir, tu pourras de nouveau de me pointer du doigt et de me traiter de jeune impudent, arrogant ou je ne sais quoi de tout ton soûl, je serais rassuré, la situation sera revenue à la normale."

Si j'ai parlé d'un ton léger, autant être totalement honnête, je suis tout de même touché de ce qu'elle me dit et de la confiance qu'elle m'accorde. Je la sais très protectrice envers la famille royale en son entier et, si j'ai de l'affection pour les jeunes sœurs de Lyman, je suis quand même bien plus attaché à lui qu'au reste des Lannister.
Je finis quand même par reprendre, d'un ton un peu plus sérieux.

"Enfin, il faut tout de même que je te dise qu'être complimenté sur ma loyauté par celle que je considère comme la personne la plus loyale à la famille Lannister me touche vraiment. J'espère que je saurais me montrer digne de cette confiance que tu sembles m'accorder. Et ce n'était vraiment pas la peine de t'excuser pour quoi que ce soit. Je ne sais que je ne suis pas facile mais j'ose espérer que je m'améliore avec le temps. Et je sais en tout cas que je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour veiller sur lui. Surtout une fois que nous aurons quitté Winterfell."

Car nous le savons tous les deux, autant le voyage dans la capitale nordienne ne sera peut-être pas une partie de plaisir mais Lyman n'y risquera pas grand-chose, j'aurais même plus à craindre pour la vertu de sa jeune fiancée que pour la vie du lionceau soit dit en passant, mais, une fois en marche pour la guerre, l'histoire sera toute autre.

"Je n'ai jamais eu l'occasion de vraiment côtoyer le vieux loup en ce qui me concerne. Je l'ai croisé au loin lors des festivités mais guère plus. Tout ce que je sais de lui vient essentiellement des rumeurs, des bruits de couloir et des échanges que j'ai pu avoir avec Lyman. Je te laisse imaginer la fiabilité de mes sources, même si Lyman sait se montrer objectif quand c'est nécessaire. Et toi ? Tu m'as l'air encore plus convaincue que ce que j'aurais pu penser quant au fait qu'il se réjouisse d'avoir un lionceau à portée de main."

Je la fixe, curieux, attendant de voir si elle aurait d'autres choses à m'apprendre sur le père de la future mariée. Aux bruits de couloir que j'ai pu entendre, je sais que pour l'heure, l'ouest n'a pas grand-chose à craindre d'Harren, même si, comme tout habitant de Westeros un peu sensé, je ne lui accorde pas la moindre confiance. Je laisse filer quelques secondes et j'ai de nouveau un rire à ses propos mais, surtout à son sourire.

"Je n'ai pas souvenir de t'avoir déjà vue sourire comme ça tu sais ? Tu as effectivement l'image de la grande sœur qui couve les petits en mordant tout ce qui s'approche. Quant au fait d'être l'ombre de Lyman…"

D'un coup, je redeviens sérieux, bien plus que j'ai pu l'être depuis que je suis entré sous cette tente. Elle n'a d'ailleurs elle non plus jamais du voir la mine que j'arbore alors que j'ai un bref hochement de tête.

"C'était bien mon intention même si je ne suis pas persuadé que Lyman sera particulièrement enthousiaste à cette idée. L'exercice sera tout sauf facile mais tu sais à quel point je peux me montrer têtu quand je le veux. Mais, au fait, de quelles pulsions tu parles au fait ? Que je sache lequel de mes horribles défauts je dois faire en sorte de masquer au mieux."

J'ai retrouvé mon sourire alors que je croise les jambes, un rien amusé par ses propos. Si j'ai insisté pour monter dans le Nord ce n'est pas uniquement par pure bravache, Aleinor le sait tout aussi bien que moi. Si je dois mourir pour protéger Lyman je le ferais sans la moindre hésitation, que ça lui plaise ou non.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 988
Membre du mois : 9
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Sam 31 Oct - 20:26



Les chiens sont parfois de bon conseil

feat Gareth Kenning

Je n'étais pas le genre de personne à regretter mes actions ou mes décisions, je partais du principe que la passé appartenait au passé, et qu'il était inutile de tergiverser dessus. Les regrets étaient d'horribles parasites, s'accrochant à vos pensée, vous empêchant de penser clairement, et vous emmenant dans une spirale infernale de culpabilité. J'ai tuée souvent, j'ai mentis quelque fois, mais à aucun moment je n'ai remis en cause mes actes, ni ne les ais reniés. Il ne sert à rien de regretter des choix passés. La vie est ainsi, elle est jalonnée d'erreurs, et sans doute ces erreurs ont-elles leur raison d'être, sans doute nous apportent-elles quelque chose malgré tout. Accepter. L'acceptation est un art de vivre. Malgré tout je ne pouvais m'empêcher de faire part de mon ressentit à Gareth, ignorant quel malheur pouvait lui arriver durant son épopée dans le Nord. Je ne peut d'ailleurs retenir un sourire lorsque le jeune Kenning me répond.

"Je dois admettre que ne plus pouvoir te tourmenter pour mon bon plaisir va me manquer, je vais devoir reporter mon attention sur ce pauvre Jares."

Je quitte mon siège, réveillant Acier qui lève sa tête, à l’affût du moindre bruits suspects. Je ne suis pas à l'aise lorsqu'il s'agit de parler sentiments, et de m'exposer, aussi je ne peux rester sur place, trop mal à l'aise, marchant à l'aveugle dans sur un terrain qui m'est pratiquement inconnu. Je caresse la tête de mon molosse, le rassurant quant à mon bien être, celui-ci se rendort assez vite. Dehors, les festivités battent leur plein. Je m'y serais bien jointe, mais à la veille de notre départ je ne pouvais me le permettre. Je me dirige vers Gareth, ancrant mon regard dans le sien, et posant ma main sur son épaule.

"Je ne doute pas quant à capacité à protéger Lyman, loin s'en faut, je te fais entièrement confiance, mais tu ne peut blâmer une vieille chienne tel que moi de s'inquiéter pour son maître. Toi et moi sommes loin d'être amis, et pourtant, tu es une des rares personnes à qui je n'hésiterais pas à confier la famille royale. J'ai peut-être douté de ta capacité à les protéger dans le passé, mais de ta loyauté, jamais."

Après une légère pression sur l'épaule de Gareth, je le relâche, et me dirige vers la table sur laquelle est posée une carte de Westeros, m'y plongeant, mes yeux fixés sur Winterfell. Je ne peux empêcher ma mâchoire de se contracter quant la conversation aborde le sujet du Roi Torrhen.

"J'ai eu l'occasion de rencontrer le vieux loup. Il est venu me trouver dans ma tente, cherchant à acquérir des informations sur Lyman. J'ai tenté de rester aussi vague et plie que possible, mais..."

"Et c'est ainsi que le Loup peut tuer le Chien." Je pouvais encore sentir son souffle sur ma nuque...

"Pour le peu que j'ai pu voir, il est bien plus honorable que ce qu'on lui accorde, mais... Je ne sais pas. Il y a quelque chose chez lui qui m'inquiète, qui me rend suspicieuse. Est-ce que je fais confiance au vieux loup ? Certainement pas."

Mais quel chienne ferait confiance à un loup ? Moi apparemment... Je m'étais fais avoir une fois, mais honte à moi si cela se réitérait. Je quitte la carte des yeux pour reporter mon attention sur Gareth.

"Tu es parfois un excessif, et bravache. Je ne doute pas que tu sauras tenir ta langue autour de la famille royale, mais je ne suis pas aussi sûr avec les autres nordiens. Ils ne sont pas comme les ouestiens, ils sont très portés sur l'honneur, et assez susceptible. Je préférerais que tu évite de te faire tuer lors d'un stupide duel parce que tu n'auras pas su te taire."
Code by Joy
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Jeu 5 Nov - 21:52


Décidément, Aléinor se montre des plus surprenantes ce soir. J'en viens à me dire qu'au final, ça va me manquer de ne plus l'avoir sur le dos alors qu'elle cherche à veiller sur Lyman. La rupture va être particulièrement rude pour elle, même si elle a toujours les deux petites lionnes à couver et qu'elle reste toujours au service du Roi. J'avoue, je ne sais pas trop comment j'aurais pris le fait de la voir partir alors que je serais rentré dans l'Ouest, je n'aurais probablement pas été aussi affable qu'elle,  autant le dire tout de suite.

A sa réplique, j'ai un sourire et je hausse les épaules avant de lâcher, amusé.

"Pauvre Jares. Ne sois pas trop rude avec lui, il n'a pas mon endurance. Cela fait des années après tout que tu me tourmentes. J'espère que j'arriverais à survivre sans ma dose de regards noirs quotidiens."

Je la suis du regard alors qu'elle se lève. Si elle semble nerveuse, je ne suis pas en reste de mon coté même si je cache bien mon jeu et que j'étends mes jambes après m'être resservi un énième verre. de vin. A ce rythme-là je vais avoir vide la carafe sans qu'elle ait le temps de le voir venir. Grimaçant à cette idée, je bois quand même une gorgée, essayant de ne pas trop m'attarder sur le coté un peu surréaliste de la scène. Aléinor n'a jamais été la première personne vers qui je me suis tourné pour évoquer ce que je pouvais ressentir. A dire vrai, voilà bien quelque chose que je ne fais jamais, avec personne. Quand elle confirme la confiance qu'elle a en moi, j'ai un sourire, gardant le silence quelques instants.

"J'ai effectivement bien des défauts mais j'espère que ma loyauté indéfectible les rattrape tant bien que mal. Nous serions tous les deux prêts à tout pour les protéger et si j'ai manqué de compétence ces dernières années, tu m'as bien aidé à travailler là-dessus n'est ce pas ? Même si je sais encore quelles sont mes lacunes, il est peu probable que j'arrive à me perfectionner d'ici le départ."

D'autant qu'en endossant mon rôle de valet, je ne risque guère de pouvoir m'entrainer dans les semaines à venir. Je réprime un soupir même si ma main tapote la sienne quand elle touche mon épaule. Quand j'y songe, ce doit être la première fois qu'elle s'approche de moi sans une arme, comme quoi, tout peut arriver. Nous évoquons alors le vieux loup et impossible de ne pas voir sa mâchoire se contracter alors qu'elle cherche visiblement ses mots.

"Il faut généralement écouter son instinct dans ses cas-là et, surtout, sa première impression. Qu'est ce qui t'a tant dérangée que ça ? Quant à lui faire confiance… loin de moi l'idée de me vanter de pouvoir faire confiance à un souverain ou non. Cette affaire-là n'est pas de mon ressort."

Et puis, il est tout de même peu probable que je sois amené à vraiment le côtoyer. Ce qui m'intéresse le plus c'est la façon dont il compte se servir de Lyman pour servir ses intérêts. Car, inutile de se leurrer, c'est bien ce qui va se passer. Reste à savoir comment et aussi, comment gérer au mieux la situation pour que tout le monde y trouve son compte.

Elle évoque alors mes défauts et j'ai un rire avant de hausser les épaules. Inutile de nier mais je tiens tout de même à nuancer certains de ses propos.

"Il y a bien longtemps que je n'ai plus été provoqué en duel tu sais. J'ai appris non pas à tenir ma langue, ça nous savons tous les deux que j'en suis incapable, mais à faire en sorte de n'offusquer personne. J'ose espérer que Lyman a assez confiance en moi et en mes capacités à éviter les incidents diplomatiques pour avoir accepté ma présence à ses cotés. Enfin, en tant que valet, je pourrais de toute façon difficilement bomber le torse et faire le fanfaron."

Je lève les yeux au ciel, me demandant brusquement l'espace d'un instant si elle sait sous quelle étiquette je vais prendre part à ce voyage. Si ce n'est pas le cas, je sens que l'information va grandement l'amuser, pour mon plus grand déplaisir.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 988
Membre du mois : 9
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Jeu 7 Jan - 19:42



Les chiens sont parfois de bon conseil

feat Gareth Kenning

Tandis que la discussion avec Gareth retourne à notre principal sujet, à savoir nos ressentis vis à vis du Nord en général, le souvenir de ma rencontre avec le roi Torrhen vint me hanter.

"J'aurais pu, il est vrai, profiter de la situation. De biens des façons. Soyez rassurée que ce ne fut pas le cas..."

Rude leçon d'humilité et de méfiance que le vieux Loup m'avait appris ce jour là. L'espace d'un instant il m'avait tenu entre ses crocs, il aurait pu faire de moi ce que bon lui semblait, et Loren n'aurait rien trouver à redire, faute de vouloir garder la neutralité de l'Ouest... Ma mâchoire se crispa légèrement à cette pensée. J’espérais sincèrement que ni Lyman, ni Gareth ne commette la même erreur que moi. J'avais eu de la chance que le roi Torrhen décida alors de m'épargner, et je doutais qu'il se montre aussi indulgent lors de notre prochaine rencontre. J'offre un sourire pince-sans-rire à Garreth avec de lui répondre.


"T'aider est un bien grand terme. Je crois que 'batailler jusqu'à te retrouver couvert de bleus et de coupures' est plus proche de la réalité. Ta capacité à encaisser m'a d'ailleurs impressionnée plus d'une fois : je ne sais pas comment tu faisais pour tenir toujours debout à la fin de nos duels.

Plus sérieusement, ce qui m'a dérangée chez le vieux loup ? Difficile à dire. Je ne sais si c'est ma méfiance naturelle ou bien sa brutale honnêteté, mais... il y a quelque chose qui me gêne chez lui, et je n'arrive pas à me mettre le doigt dessus. Le fait que je sois une chienne, et lui un loup joue peut-être."


Je marque une courte pause. M'appuyant sur la table, croisant les bras, repensant à tout ce que le roi Torrhen m'a dit.

"Mais si vous voulez vous battre pour votre Roi et peut être plus tard pour ma fille, il vous faudra accepter que l'on ne peut contrôler et que malheureusement, le hasard a une place prépondérante dans nombre d'entreprises... En particulier dans celles de l'épée."


"Il est assez moralisateur c'est vrai, il s'est permis de me faire la leçon quant à m façon de penser et de me battre. J'avoue avoir un petit ressentit à ce sujet, mais même passant outre cela... Tout ce que je peux te dire c'est de ne jamais tourner le dos au vieux loup."

Tu risquerais de sentir son souffle ou bien une paire de crocs sur ta nuque, me retins-je de dire à Garreth.
Code by Joy
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Sam 9 Jan - 21:45


Aléinor semble brusquement perdue dans ses pensées, comme si notre conversation lui évoquait des souvenirs qui me sont personnellement totalement inconnus. Je ne cherche pas à briser le silence qui s'installe, la laissant toute à ses réflexions alors que je sirote tranquillement mon verre de vin. Le chien semble aussi avoir accepté ma présence et ne donne plus l'impression de vouloir me dévorer, grand bien lui fasse. Je ne l'approcherais quand même pas plus pour autant.

Elle finit par reprendre la parole et j'ai un sourire amusé à ses propos. Il est vrai qu'elle ne m'a jamais épargné, quand bien même je n'étais qu'un tout jeune garçon. Je ne compte plus le nombre de coups et de bosses dont j'ai écopés mais c'était pour la bonne cause.

"Etre entêté n'est pas qu'un défaut. Et puis, tout de même, je ne suis pas qu'un freluquet qu'on peut faire tomber d'une pichenette, enfin tout du moins, je l'espère, sinon les prochains mois risquent d'être un peu rudes."

J'ai une grimace à cette idée. Je ne me sens nullement prêt à cet affrontement qui nous attend. Je ne sais à dire vrai même pas où nous allons et je n'ai eu vent que de rumeurs concernant les sauvageons. Autant être honnête, rien de ce que j'ai pu entendre dire à leur propos n'est encourageant. Cela me donnerait même plus envie de rebrousser chemin sans demander mon reste et pourtant, j'ai insisté pour me joindre aux autres ouestriens. Enfin pour être auprès de Lyman. Les autres n'ont guère besoin de ma présence.

A ses propos sur le roi du Nord, j'ai un bref sourire et je lui jette un regard en coin, sans cacher mon amusement.

"Il est vrai que l'honnêteté n'est pas quelque chose dont on peut se targuer dans l'Ouest. J'en suis un parfait exemple d'ailleurs. Pour autant, ce n'est pas un mal d'avoir à faire à un tel souverain non ?"

Je la fixe alors, curieux de ses propos et fronçant les sourcils avant de souffler, d'un ton tranquille.

"Oh que t'a-t-il bien raconté pour que ça te marque autant ? Il ne t'a quand même pas fait douter quant à ta façon de penser ou de te battre non ? Ce serait bien la première fois que ça arrive, d'aussi loin que je me souvienne. Quant au reste…"

J'ai une grimace alors que je me ressers une nouvelle fois.

"Je ne compte tourner le dos à personne là-bas. Ils sont peut-être nos alliés mais je n'ai aucune raison de leur faire confiance alors qu'ils ont décrété qu'ils emmèneraient notre prince au combat."

Mon ton s'est fait un rien plus sec, sans même que j'arrive à m'en empêcher. Je n'aime pas du tout l'idée de ce qui pourrait arriver à Lyman juste pour prouver la bonne volonté de l'Ouest à propos de cette alliance. Je sais très bien qu'il y a là des aspects politiques dont je suis loin d'avoir les tenants et les aboutissants mais peu importe, cela ne m'empêche pas de ne guère apprécier la situation.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 988
Membre du mois : 9
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Dim 10 Jan - 6:20



Les chiens sont parfois de bon conseil

feat Gareth Kenning

Je devais bien admettre qu’à défaut d’avoir de la réelle affection pour Gareth, j’avais, à son égard, un véritable respect et une confiance certaine. Par ailleurs j’avais fini par développer, au travers de notre tolérance forcée, une habitude quant à sa présence. Malgré moi, le jeune Kenning avait fini par se faire une place dans la citadelle qu’était Castral Roc, ma véritable maison. Il faisait partie intégrante de cette maisonnée, et imaginer la fosse aux lions sans lui me paraissait presque impossible : il avait, envers, et contre tout, finit par devenir une partie intégrante de ma vie, à mon plus agacement.  Je n’irais pas jusqu’à dire que sa présence allait me manquer durant son séjour dans le Nord… mais dans tous les cas c’était un sentiment assez similaire.

Un autre sourire en coin s’affiche sur mon visage en entendant Gareth.


« Oui, d’ailleurs, heureusement que tu es tellement entêté sinon je doute que tu serais resté à Castral Roc avec moi dans les parages. Par ailleurs, j’aime à penser qu’entêtement et loyauté sont intimement liés. »

En effet, comment une loyauté inébranlable peut-être naître si l’on abandonne à la première occasion ? Je ne peux retenir une grimace lorsque Kenning me questionne sur ce que le Roi du Nord a bien pu me raconter. Dois-je tout lui dire ? « Un chien mourra pour vous, mais il ne vous mentira jamais », je sais mais… Au fond rien ne m’oblige à vraiment tout lui dire… Non. Si je veux que Gareth soit préparé à toute éventualité lorsqu’il sera dans le Nord, et qu’il puisse pleinement protéger Lyman, je me dois de lui dire tout ce que je sais sur le vieux loup… et tant pis pour ma fierté !

« Mon caractère impétueux, et colérique a pris le dessus lors de ma rencontre avec le Roi Torrhen, et j’ai commis l’erreur de lui tourner le dos, lui demandant de quitter ma tente. Oui, je sais ! C’était totalement irrespectueux, et stupide, surtout venant de ma part, mais nous venions tout juste d’arriver, et le camp était encore en train d’être monté, j’étais fatiguée, et énervée. Pour revenir au sujet : le vieux loup l’a étonnamment bien pris… du moins c’est ce que je croyais.

Avant que je puisse réagir, il se tenait juste derrière moi, me murmurant je ne sais quelles inepties à propos de loup mangeant le chien, me menaçant à demi-mots. Il a ensuite enchaîné sur le fait qu’avec un tel comportement je ne pouvais décemment défendre Lady Jeyne pour ensuite me dire que mon habitude à vouloir tout contrôler risquait de me conduire à ma perte, avant de partir l’air de rien. »


Sans que je m’en rende compte ma voix s’était élevée, et avait pris un ton colérique, amenant Acier à se réveiller. Mon molosse se leva, et s’arrêta à mes pieds, gémissant, inquiet de la raison de mon courroux. Je poussais un soupir avant de le caresser.

« Veux-tu connaître la vérité ? C’est que cette action n’a fait qu’accentuer mon respect à l’égard de ce barbare. Je connais plus d’une personne qui aurais profité de ma faiblesse pour attaquer, mais lui ne l’a pas fait… mais ça ne veut pas pour autant dire qu’il est digne de confiance, loin s’en faut. »

Non, ce n’était pas tant contre le Roi Torrhen que j’étais en colère que contre moi-même pour avoir commis l’erreur de lui tourner le dos. Que cela me serve d’avertissement à l’avenir…

Code by Joy
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Lun 11 Jan - 14:25


Si j’ai encore du mal à vraiment comprendre la raison de ma venue sous cette tente, la discussion avec Aléinor s’avère bien moins pénible que ce que j’avais supposé. A croire que nous avons fini par nous habituer l’un à l’autre. A la veille de mon départ pour l’autre bout du continent, voilà qui pourrait sembler particulièrement ironique. Pour autant, j’apprécie qu’elle reconnaisse que je ne suis pas uniquement bourré de défauts même si, dans le fond, je ne suis pas persuadé que cela change quoi que ce soit à nos relations si je reviens entier du Nord.

Je lui rends son sourire quand on parle de mon entêtement que je n’ai de toute façon jamais cherché à cacher.

"A croire que tu aurais presque été déçue si j’étais sagement rentré avec vous. Il existe pourtant plein d’autres façons de se débarrasser de moi tu sais."

J’ai un sourire amusé et je reprends, toujours sur le même ton.

"Mais oui, je suis plutôt d’accord. L’entêtement va de pair avec la loyauté. Si je n’étais pas officiellement du voyage, j’aurais trouvé un moyen détourné d’aller dans le Nord. Au risque de me faire vertement reprendre une fois là-bas."

Heureusement, je n’ai guère eu à songer à pareil stratagème, Lyman ayant accepté sans que je n’aie vraiment à insister. Certes, la position que je vais occuper ne m’enchante guère mais j’arrive à y trouver quelque source d’amusement.

Je l’écoute alors me parler du Roi du Nord et, j’avoue, je suis quelque peu curieux de le rencontrer. Avec tout ce qu’elle me raconte sur lui et ce que j’ai déjà entendu, difficile de ne pas se faire une image qui, pour le coup, doit être passablement erronée.

" Tu pensais vraiment qu’il aurait pu t’attaquer ? Qu’il y a réellement songé ? Ou alors c’était juste pour voir comment tu réagirais ? Après tout, tu seras à terme, chargée de veiller sur sa fille, il est aisé de comprendre qu’il avait envie de savoir à qui il avait à faire, tu ne crois pas ?"

J’arque tout de même un sourcil, un peu étonné de voir à quel point le souvenir de cette rencontre reste vivace pour Aléinor. Je l’ai déjà vue s’énerver plus d’une fois et j’ai souvent été la cible de cet agacement mais là, les choses sont bien différentes. Ce qu’elle me confirme avec le reste de ses propos. Je laisse filer un silence pensif avant de souffler, à mi-voix.

"En même temps, tu es tellement exigeante que je me demande parfois si tu as vraiment des gens que tu considères comme totalement dignes de confiance. Mais j’en prends bonne note. Je n’avais de toute façon pas dans l’idée d’accorder ma confiance à qui que ce soit une fois là-haut, tu m’as bien appris à me méfier de tout le monde, surtout en territoire inconnu n’est ce pas ?"

Et, si je le fais, j’arrive tout de même à paraitre suffisamment cordial et affable pour que cela ne se remarque pas. Lyman appelle ça de la manipulation et ça l’amuse. Pour moi, il s’agit juste de s’assurer que nous ne sommes pas en terrain hostile. Enfin, les deux ne sont pas incompatibles.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 988
Membre du mois : 9
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Mer 13 Jan - 11:34



Les chiens sont parfois de bon conseil

feat Gareth Kenning

Quand j'avais fait demander Gareth, je n'avais pas vraiment l'intention que notre conversation prenne un tour si... sentimentale. Il faut croire que les années passants j'avais finis par devenir plus douce. Fort heureusement pour moi, nous revenions rapidement aux sujets qui nous intéressais : le Roi du Nord, et la protection de Lyman. Je n'avais jamais été très à l'aise quant à mes propres sentiments, parvenant difficilement à mettre des mots dessus, et en parler avec aise. C'était bien là une des rares qualités que j'enviais aux bardes, et autre poètes.

Après un certains temps, Acier, rassuré, et satisfait de ses caresses, retourna se coucher devant l'entrée de la tente. Un vrai chien de garde en devenir. Je me tournais vers Gareth.


"Sincèrement, je ne sais pas. D'un côté je ne pense pas le vieux loup être stupide au point d'attaquer le bouclier-lige du Roi du Roc, en plein jour, et alors que nombreux sont ceux à l'avoir vu pénétrer dans ma tente. Non, tu as raison. Il est plus probable que c'était là une provocation afin de jauger ma réaction."

Je ne peux empêcher ma mâchoire de se contracter alors que le jeune Kenning me fait une réflexion quant à mon manque de confiance envers les autres. Ce sont là des mots que j'ai déjà entendu dans la bouche de Loren. Il est vrai que ma paranoïa constance, et mon instinct de surprotection peuvent être vu comme des défauts, mais ce sont là des maux nécessaires à mon devoir de bouclier-lige. Je préfère amplement être dans l'excès en ce qui concerne la sécurité des Lannister, et il se semble que mon attitude a même finie par dépeindre sur Gareth, à en croire ses paroles. Bien. Au vue de son séjour dans le Nord, cela lui sera sûrement utile.

"On dirait que mes leçons ont finies par porter leur fruit. J'en suis la première étonnée."

Un petit rire conclue ma phrase. Dehors, les bruits des festivités semblent  diminuer petit à petit. Il est vrai qu'il commence à se faire tard, il serait temps que Gareth aille dormir. Le départ est prévu tôt, demain matin, mais avant cela...
Je me tourne vers lui, et lui tend la main.


"Je crains de ne devoir te relâcher. Il commence à se faire tard, et je ne tiens pas à être responsable de ton manque de sommeil, mais avant que nous nous quittions, une dernière chose.

Promet-moi que tout fera tout ce qui est en ton pouvoir pour protéger la vie de Lyman. Promet-le moi, Gareth."

Code by Joy
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Mer 13 Jan - 20:54

Je continue d'écouter Aleinor, curieux, comprenant qu'elle m'a fait surtout venir là pour me mettre en garde, me conseiller et essayer à sa façon de me dire que je vais lui manquer, ou quelque chose d'approchant. J'avoue, cette attitude pour le moins surprenante me fait vraiment prendre conscience que notre départ pourrait être un aller simple pour le Nord. Personne ne sait ce qui nous arrivera là-bas, surtout pas moi. Mais je ne suis pas du genre à trop réfléchir à ce genre de choses, d'autant que je n'aurais pas les capacités d'y changer quoi que ce soit.

Autant prendre ce qui viendra au moment où les choses arriveront. En attendant, je me surprends à apprécier ma discussion avec la chienne des Lannister et je l'écoute avec une attention non feinte quand elle me parle du loup. Je dois donc me méfier de lui et il semble surtout avoir compris en un clin d'œil comment elle pouvait fonctionner, ce que je me garderais bien de lui dire à haute voix. Ce n'est pas si compliqué que ça, certes mais, tout de même, il a fait fort. Je me contente alors de hocher la tête, comme pour lui confirmer que j'ai bien compris le message concernant le souverain du Nord. Je saurais m'en souvenir, quand le moment viendra mais je sais aussi que je me ferais ma propre idée du loup. Non pas que je ne fasse pas confiance à Aleinor mais sa tendance à se méfier de tout et de tout le monde n'aide pas à ce qu'elle soit totalement objective.

J'ai un rire à sa réplique quand elle me dit que ses leçons ont enfin porté leurs fruits.

"Comme quoi, tout finit par arriver. Et mieux vaut que ce soit maintenant qu'une fois trop tard pour que ce soit réellement utile tu ne crois pas ?"

Je me relève après avoir fini mon verre d'une traite. Notre petit tête à tête tire à sa fin et il est plus que temps. La nuit va déjà être courte, inutile d'ajouter la fatigue dès le premier jour de voyage.

Elle me tend alors la main et je la fixe, un rien curieux avant qu'elle ne reprenne la parole. Je laisse alors filer un long moment de silence avant de souffler, à mi-voix.

"Il y a bien longtemps que je me lui promis à moi-même tu sais."

Je lui décoche un sourire et je serre sa main tendue avant de hocher la tête.

"Mais je te le promets. Je ferais tout ce que je peux et même ce que je ne peux pas pour veiller sur lui. Et toi…"

J'hésite un instant avant de souffler, d'un ton bien plus sérieux que j'ai pu avoir tout au long de la soirée.

"Promets-moi de garder un œil sur Nym', elle n'aura personne pour la canaliser en mon absence et l'aider à s'entrainer. Je ne suis pas sûre que ça lui fasse du bien."

Je laisse filer un silence avant de relâcher sa main et de lui serrer l'épaule doucement.

"Je te demanderais bien de me promettre de ne pas trop t'inquiéter mais ce serait peine perdue j'imagine. Prends-soin d'eux et je m'occuperais de Lyman. Et on se reverra, sois en assurée."

Je m'éloigne alors en direction de la sortie et j'ai une révérence à son attention.

"Dors bien Aleinor et à bientôt."


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 988
Membre du mois : 9
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Sam 27 Fév - 15:53



Les chiens sont parfois de bon conseil

feat Gareth Kenning

« Oui, je suppose que tu as raison… »

Je n’étais pas une personne très grandiloquente, et je n’étais pas non plus extrêmement portée sur l’honneur. Oh j’y accordais de l’importance, certes, mais je savais parfaitement en faire abstraction lorsqu’il en était nécessaire, je n’étais pas de ceux à clamer haut, et fort ‘la mort plutôt que le déshonneur’. D’ailleurs, pour être franche, je mettais l’honneur de la famille au-dessus du mien, au même titre que ma protection. Malheureusement, assurer la protection de l’honneur des Lannister n’était pas tant de mon ressort, et mon épée n’était pas vraiment l’arme la plus efficace pour cela. Paradoxalement, j’accordais énormément d’importance aux serments, et aux promesses : c’était là des engagements qui, à mes yeux, devaient-être tenu quel qu’en soit le prix à payer… il n’y avait bien qu’un imbécile de chien fidèle comme moi pour continuer à croire à de tels inepties. Cela expliquait peut-être pourquoi je ne pouvais m’empêcher de sourire alors que Gareth serrait ma main tout en me promettant de veiller sur Lyman.

« Bien. Je te promets de veiller sur Nyméria, et de m’assurer qu’elle ne s’attire pas d’ennuis, enfin pas plus que d’habitude. Pour le reste, je ferais mon devoir vis-à-vis de la famille royale, comme à l’accoutumé. »

Je rends également une tape sur l’épaule du jeune Kenning alors que celui-ci quitte ma tente. Acier se contente, cette fois-ci, de simplement lever la tête, suivant du regard Gareth. Juste avant qu’il ne s’engouffre dans la nuit, je lui dit un dernier au revoir.

« Toi de même, Gareth. Puissions-nous nous revoir. »

Je pousse un soupir, et décide de me préparer pour aller me coucher. Dehors, mes camarades ouestiens poussent une énième chanson. Qu’ils s’amusent, au vue des temps à venir, il est peu probable que nous soyons de nouveau conviés à de telles festivités en dehors du royaume.
Code by Joy
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F) Katie McGrath ✣ les liens du sang sont parfois les plus forts [LIBRE]
» ROUND 1 - les chiens ne sont pas tous poilus mais sont parfois des hommes
» La nuit, tous les chats sont gris... Sauf moi, je suis rose! (terminée)
» Les plus grandes découvertes sont parfois le fruit du hasard. [pv: Alexander / Erwin]
» Les daemons sont parfois hallucinants • Blue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Val & La Montagne :: Goeville
-
Sauter vers: