AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Ven 18 Sep - 20:20

Je jette un dernier coup d'œil critique à mes bagages et je laisse échapper un soupir en voyant que la plupart de mes biens vont partir droit à Castral Roc tandis que moi, je ne vais pas tarder à embarquer en direction du Nord. Je ne vois guère l'intérêt de m'encombrer d'affaires qui ne me seront pas utiles et qui, surtout, pourraient rappeler que de valet, je n'ai que le statut factice.

L'idée de tenir ce rôle ne m'enchante guère, Lyman le sait très bien. Mais, à choisir entre ça et rentrer dans l'Ouest en attendant une missive qui me racontera ce qui se passe avec les sauvageons ou qui peut-être n'arrivera peut-être pas, la question ne se pose même pas.

J'hésite un instant, me demandant à quoi je vais pouvoir occuper ma dernière soirée à Goëville. Je suppose que je vais probablement finir dans une taverne jusqu'au petit matin ou quelque chose dans le même goût et l'idée ne me déplait pas. Après tout, les réjouissances risquent de se faire rares dans les jours à venir et je n'ai pas envie de broyer du noir alors que nous ne sommes pas encore sur le chemin.

J'avise mon épée, posée sur la table et je reste figé quelques instants, ne sachant pas vraiment quoi en faire. Je ne vais pas vraiment pouvoir la porter mais je me répugne à l'abandonner, me raccrochant sans bien savoir pourquoi à ce qu'elle peut représenter. Je sursaute quand on frappe à la porte et je laisse échapper un "entrez" d'une voix claire, curieux de savoir qui peut me rendre visite à une heure aussi tardive.

"Messire, lady Aléinor m'envoie vous demander si vous aviez un peu de temps à lui consacrer."
J'arque un sourcil, reposant mon épée avant de lever les yeux en direction l'écuyer de la chienne des Lannister. Elle veut me voir ? Vraiment ? J'avoue, dire que je suis perplexe est un euphémisme. Je lâche alors, non sans cacher ma curiosité.

"Maintenant ?"

"Et bien, demain vous prendrez la route. Cela ne laisse guère de temps."

"Ce n'est pas entièrement faux. Et bien, allons-y, je n'avais justement rien de prévu dans l'immédiat. "

Je le suis sans attendre et nous quittons le château pour rejoindre le campement des ouestriens. Je me rends compte que je n'avais pas prêté la moindre attention à l'endroit où pouvait être installée Aléinor, persuadée qu'elle avait aussi ses appartements dans l'aile réservée aux Lannister. La connaissant, elle a probablement préférer pouvoir jeter un œil au reste des hommes de l'Ouest présents dans le Val.

L'écuyer et moi slalomons entre les tentes, les groupes festoyant autour des feux éparpillés un peu partout et je me sens gagné par la bonne humeur ambiante, par cette ambiance propice à fêter les derniers instants avant de reprendre le cours d'une vie parfois un peu morne.

Jares finit par s'arrêter devant une tente à la taille plutôt imposante et il passe la tête à l'intérieur, m'annonçant visiblement. Il me fait signer d'entrer et je ne me fais pas prier, jetant un regard curieux avant de poser les yeux sur la jeune femme. Je lâche alors, d'un ton tranquille.

"Bonsoir Aléinor. "

Je me laisse alors tomber dans le siège à coté du sien, ignorant le grondement du chien et je me sers un verre de vin, sans même attendre qu'elle me le propose. J'en profite pour remplir à nouveau celui qu'elle tient en main avec un sourire avant de souffler, d'un ton léger.

"Alors, prête à rentrer à la maison  ?"

Je bois la moitié de mon verre d'une traite avant d'ajouter, toujours sur le même ton.

"Je suppose que tu ne veux pas me voir uniquement pour le plaisir de profiter de ma présence encore un peu avant qu'on ne soit séparés pour un temps indéterminé."

J'essaie de prendre les choses avec tout le recul dont je suis capable. L'idée que je ne remette jamais les pieds dans l'Ouest m'a effleuré à plus d'une reprise depuis que Lyman a cédé à ma demande et, autant être honnête, la pensée n'est pas particulièrement réjouissante. Mais ce n'est pas une option a écarter.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 955
Membre du mois : 4
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Dim 27 Sep - 17:51


Alors que je m'installe sur un siège sans prendre la peine de respecter les usages habituels, j'ai un regard dubitatif en direction du chien. Je ne suis déjà guère friand des animaux en temps normal mais, d'aussi loin que je me souvienne, je ne me suis jamais senti à l'aise en présence des chiens d'Aleinor. Sans bien savoir pourquoi d'ailleurs, je n'ai même pas l'excuse d'un vieux traumatisme quelconque dans mon enfance qui pourrait justifier mon comportement. Enfin, peu importe, personne ne me demande de côtoyer Aleinor et ses chiens plus que nécessaire, même si, face à Acier, je suis un peu moins à mon aise que je ne l'aurais voulu.

J'ai une grimace compatissante à sa réponse et j'ai un bref hochement de tête alors que j'ai déjà mon verre entre les mains.

"Je comprends que la chose soit plutôt difficile à accepter. Surtout quand on cette impression de ne guère avoir le choix quant à la façon dont tout s'est déroulé. Mais ta place est auprès de ton Roi n'est ce pas ? Tout comme la mienne auprès de mon Prince, que ce soit dans l'Ouest ou ailleurs."

Quand elle parle du chien, j'ai un bref haussement d'épaules avant de lâcher, du ton le plus neutre dont je suis capable.

"Tu connais le peu d'affection que j'ai pour les chiens en plus."

Comme pour prouver mes dires, je vois le chien planter son museau dans mon entrejambe, cherchant visiblement toujours à me… et bien à me reconnaitre. Ma foi, c'est une méthode comme une autre mais je secoue la tête, un rien dépité, avant de le pousser aussi gentiment que possible. J'ai bien évidemment droit à un grognement pour toute réponse et j'ai un mouvement de la tête en direction de la jeune femme pour qu'elle se décide à faire quelque chose.

"Pourquoi l'as-tu amené ici au fait ? Pour lui faire découvrir le monde avant qu'il n'ait droit aux joies des batailles ?"

Je reprends un semblant de sérieux quand elle me dit qu'elle souhaite parler de notre voyage dans le Nord. Je m'en doutais bien évidemment, mais suis particulièrement sceptique quant à ce qu'elle va bien pouvoir me dire. J'ai un peu peur de devoir subir le sermon auquel Lyman aura réussi à échapper, tant sur ma façon de me comporter quand je serais là bas que sur tout ce que je vais devoir dire ou faire pour être un bon représentant de l'Ouest une fois perdu dans le Nord. Et puis, je n'ose même pas imaginer ce qu'elle va bien pouvoir me dire quant à mes compétences martiales. Si elle commence à se dire que je pourrais être le dernier rempart de Lyman en cas de danger, elle risque de m'envoyer fissa m'entrainer jusqu'à ce qu'elle obtienne satisfaction, ce qui n'arrivera probablement jamais.

A ses derniers propos, je retiens difficilement un rire nerveux et je la fixe longuement, un rien perplexe. Je finis tout de même par me décider à répondre et je lâche, non sans cacher mon étonnement.

"Mon… ressenti ? Que veux-tu dire au juste ?"

C'est bien la première fois qu'elle me demande ce genre de choses et j'avoue que je ne sais pas du tout où elle veut en venir. Je connais Aleinor depuis des années mais jamais je n'ai partagé le moindre sentiment ou quoi que ce soit du même acabit avec elle.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 955
Membre du mois : 4
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Jeu 15 Oct - 23:05


Si quelqu'un m'avait dit que j'allais passer une des dernières soirées à Goeville à converser dans la tente de la chienne des Lannister, j'avoue, j'aurais bien ri. C'est probablement la dernière chose qui me serait venue à l'esprit si j'avais eu vraiment le temps de réfléchir à ce que j'aurais aimé faire pour profiter du peu de temps qu'il me restait avant le départ. Enfin, peu importe, je ne pense pas qu'Alénior envisage de me retenir pendant des heures. A dire, je n'en sais rien du tout en fait, dans la mesure où je n'ai pas la moindre idée de ce que me vaut ce petit tête à tête.

J'ai un mince sourire à sa remarque et je hausse brièvement les épaules avant de souffler, non sans amusement.

"Il faut bien que nous ayons un minimum de points communs. Sinon la cohabitation serait des plus difficiles tu ne crois pas ? Depuis tout ce temps..."

J'avoue, je n'ai jamais vraiment cherché à entrer dans ses bonnes grâces. Outre le fait que je n'ai rien à lui prouver, qu'elle m'apprécie ou non ne m'a jamais posé problème. Nous avons toujours eu une espèce de statut quo, chacun évoluant en parallèle de l'autre sans réellement nous fréquenter. Mais il est tout de même peu probable que les choses puissent continuer de la sorte, surtout si nous continuons d'évoluer dans les mêmes sphères dans les années à venir.

Je fixe alors le chien alors qu'elle me parle de lui et des raisons de sa venue à Goeville, un rien circonspect je l'avoue et je lâche, avec un sourire en coin.

"J'espère qu'il ne me considère pas comme une proie. Je m'en voudrais de devoir détaler sans demander mon reste avant même de savoir ce qui t'a poussé à me demander de venir te voir alors que nous sommes sur le départ."

Laissant filer quelques instants, je fixe Aléinor, la mine interrogative. Non pas que je sois étonné qu'elle m'ait fait mander ici mais un peu tout de même, d'autant que ce n'est pas comme si nous étions habitués l'un comme l'autre à avoir de grandes discussions à propos de nos vies respectives. A dire vrai, je ne sais pas grand-chose d'elle alors que je la connais depuis des années maintenant. Le fait peut être surprenant, amusant même, d'un point de vue extérieur tout du moins.

Alors, elle finit par lâcher la raison de ma venue sous sa tente et, autant le dire tout de suite, je ne comprends pas immédiatement ce qu'elle attend. Enfin, je crois le comprendre mais c'est tellement peu habituel que je me sens obligé de lui demander des précisions.
Et, quand elle explicite un peu plus ses propos, je rétorque, non sans masquer mon ironie.

"Comment les choses vont bien pouvoir se passer d'après toi ?"

J'ai un bref soupir avant de me resservir un verre de vin auquel je ne touche même pas et je reprends, d'un ton bien plus sérieux que d'ordinaire.

"Je ne suis pas nerveux. Tu me connais, j'ai l'habitude de foncer tête baissée quelle que soit la situation. Que ce soit une bonne une mauvaise chose dans ce cas précis, je ne saurais le dire, mais je ne compte pas changer d'attitude parce que nous allons en territoire inconnu."

Je prends une profonde inspiration avant de continuer, toujours sur le même ton.

"J'ai l'impression que nous allons droit dans le mur. Et avec le sourire en plus. C'est pour ça que je ne pouvais pas Lyman y aller seul. Enfin, il ne l'est pas bien évidemment et j'ose espérer que le vieux loup ne compte pas se servir de lui plus que la bienséance ne le voudrait. Mais j'avoue que je trouve sa position pour le moins délicate. Nous ne savons pas vraiment où nous allons mettre les pieds et surtout, ce qui va vraiment se passer. La guerre, le mariage, un pays totalement inconnu, ça fait tout de même un sacré lot d'informations."

Et, inutile de le dire à haute voix mais, même si j'ai insisté pour accompagner Lyman, je ne sais pas vraiment comment je vais vraiment pouvoir l'aider. Elle doit le savoir aussi bien que moi, c'est d'ailleurs peut-être pour ça en fait que suis là à la réflexion. Après une hésitation que je ne cherche même pas à dissimuler, je finis tout de même par lâcher, avec une ombre de sourire.

"C'est le moment où tu te montres de bon conseil non ?"


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"


Dernière édition par Gareth Kenning le Mar 27 Oct - 19:24, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 955
Membre du mois : 4
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Mar 27 Oct - 19:24


Si je suis déjà quelque peu perplexe quant aux raisons de ma venue sous la tente d'Aleinor, autant le dire tout de suite, son attitude me déroute encore plus. Elle s'est toujours montrée au mieux cordiale avec moi, au pire, distante, froide, se retenant de dire franchement uniquement ce qu'elle pensait de moi probablement uniquement à cause de mon statut et de ma position auprès de Lyman. Mais je ne me plains pas, ce n'est pas comme si je passais réellement du temps en sa compagnie. C'est l'un des nombreux avantages de Castral Roc, on peut facilement éviter les gens si on sait bien s'y prendre.
Mais là ses propos me laissent silencieux quelques secondes avant que je ne souffle, me penchant dans sa direction.

"Et bien, que me vaut ce revirement de situation ? Non pas que je m'en plaigne bien entendu. Mais je n'avais jamais eu le sentiment que tu avais été aussi dure que tu le dis avec moi."

Si je sais pertinemment que la chienne des Lannister a une place particulièrement importante à la cour de Castral Roc, je n'ai jamais cherché à gagner son amitié. Tant qu'elle ne me cherchait pas des noises, tant qu'elle ne m'empêchait pas de faire ce que je voulais, autant le dire tout de suite, je n'étais guère intéressé par ce qu'elle pouvait dire ou faire. Mais là, je me rends compte que les choses sont vraiment différentes et que notre départ vers le Nord la touche bien plus qu'elle ne voudra bien l'admettre.

Histoire de ne pas dramatiser une situation qui menace déjà grandement de sombrer, j'ai un rire alors que je lève mon verre dans sa direction.

"Doucement Aleinor, je vais finir par croire que non seulement tu m'apprécies réellement mais qu'en plus tu es persuadée qu'on ne se reverra plus jamais. J'ai bien l'intention de revenir du Nord et de ramener notre Prince avec moi. Et marié qui plus est. Et tu me feras alors plaisir, tu pourras de nouveau de me pointer du doigt et de me traiter de jeune impudent, arrogant ou je ne sais quoi de tout ton soûl, je serais rassuré, la situation sera revenue à la normale."

Si j'ai parlé d'un ton léger, autant être totalement honnête, je suis tout de même touché de ce qu'elle me dit et de la confiance qu'elle m'accorde. Je la sais très protectrice envers la famille royale en son entier et, si j'ai de l'affection pour les jeunes sœurs de Lyman, je suis quand même bien plus attaché à lui qu'au reste des Lannister.
Je finis quand même par reprendre, d'un ton un peu plus sérieux.

"Enfin, il faut tout de même que je te dise qu'être complimenté sur ma loyauté par celle que je considère comme la personne la plus loyale à la famille Lannister me touche vraiment. J'espère que je saurais me montrer digne de cette confiance que tu sembles m'accorder. Et ce n'était vraiment pas la peine de t'excuser pour quoi que ce soit. Je ne sais que je ne suis pas facile mais j'ose espérer que je m'améliore avec le temps. Et je sais en tout cas que je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour veiller sur lui. Surtout une fois que nous aurons quitté Winterfell."

Car nous le savons tous les deux, autant le voyage dans la capitale nordienne ne sera peut-être pas une partie de plaisir mais Lyman n'y risquera pas grand-chose, j'aurais même plus à craindre pour la vertu de sa jeune fiancée que pour la vie du lionceau soit dit en passant, mais, une fois en marche pour la guerre, l'histoire sera toute autre.

"Je n'ai jamais eu l'occasion de vraiment côtoyer le vieux loup en ce qui me concerne. Je l'ai croisé au loin lors des festivités mais guère plus. Tout ce que je sais de lui vient essentiellement des rumeurs, des bruits de couloir et des échanges que j'ai pu avoir avec Lyman. Je te laisse imaginer la fiabilité de mes sources, même si Lyman sait se montrer objectif quand c'est nécessaire. Et toi ? Tu m'as l'air encore plus convaincue que ce que j'aurais pu penser quant au fait qu'il se réjouisse d'avoir un lionceau à portée de main."

Je la fixe, curieux, attendant de voir si elle aurait d'autres choses à m'apprendre sur le père de la future mariée. Aux bruits de couloir que j'ai pu entendre, je sais que pour l'heure, l'ouest n'a pas grand-chose à craindre d'Harren, même si, comme tout habitant de Westeros un peu sensé, je ne lui accorde pas la moindre confiance. Je laisse filer quelques secondes et j'ai de nouveau un rire à ses propos mais, surtout à son sourire.

"Je n'ai pas souvenir de t'avoir déjà vue sourire comme ça tu sais ? Tu as effectivement l'image de la grande sœur qui couve les petits en mordant tout ce qui s'approche. Quant au fait d'être l'ombre de Lyman…"

D'un coup, je redeviens sérieux, bien plus que j'ai pu l'être depuis que je suis entré sous cette tente. Elle n'a d'ailleurs elle non plus jamais du voir la mine que j'arbore alors que j'ai un bref hochement de tête.

"C'était bien mon intention même si je ne suis pas persuadé que Lyman sera particulièrement enthousiaste à cette idée. L'exercice sera tout sauf facile mais tu sais à quel point je peux me montrer têtu quand je le veux. Mais, au fait, de quelles pulsions tu parles au fait ? Que je sache lequel de mes horribles défauts je dois faire en sorte de masquer au mieux."

J'ai retrouvé mon sourire alors que je croise les jambes, un rien amusé par ses propos. Si j'ai insisté pour monter dans le Nord ce n'est pas uniquement par pure bravache, Aleinor le sait tout aussi bien que moi. Si je dois mourir pour protéger Lyman je le ferais sans la moindre hésitation, que ça lui plaise ou non.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 955
Membre du mois : 4
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Jeu 5 Nov - 21:52


Décidément, Aléinor se montre des plus surprenantes ce soir. J'en viens à me dire qu'au final, ça va me manquer de ne plus l'avoir sur le dos alors qu'elle cherche à veiller sur Lyman. La rupture va être particulièrement rude pour elle, même si elle a toujours les deux petites lionnes à couver et qu'elle reste toujours au service du Roi. J'avoue, je ne sais pas trop comment j'aurais pris le fait de la voir partir alors que je serais rentré dans l'Ouest, je n'aurais probablement pas été aussi affable qu'elle,  autant le dire tout de suite.

A sa réplique, j'ai un sourire et je hausse les épaules avant de lâcher, amusé.

"Pauvre Jares. Ne sois pas trop rude avec lui, il n'a pas mon endurance. Cela fait des années après tout que tu me tourmentes. J'espère que j'arriverais à survivre sans ma dose de regards noirs quotidiens."

Je la suis du regard alors qu'elle se lève. Si elle semble nerveuse, je ne suis pas en reste de mon coté même si je cache bien mon jeu et que j'étends mes jambes après m'être resservi un énième verre. de vin. A ce rythme-là je vais avoir vide la carafe sans qu'elle ait le temps de le voir venir. Grimaçant à cette idée, je bois quand même une gorgée, essayant de ne pas trop m'attarder sur le coté un peu surréaliste de la scène. Aléinor n'a jamais été la première personne vers qui je me suis tourné pour évoquer ce que je pouvais ressentir. A dire vrai, voilà bien quelque chose que je ne fais jamais, avec personne. Quand elle confirme la confiance qu'elle a en moi, j'ai un sourire, gardant le silence quelques instants.

"J'ai effectivement bien des défauts mais j'espère que ma loyauté indéfectible les rattrape tant bien que mal. Nous serions tous les deux prêts à tout pour les protéger et si j'ai manqué de compétence ces dernières années, tu m'as bien aidé à travailler là-dessus n'est ce pas ? Même si je sais encore quelles sont mes lacunes, il est peu probable que j'arrive à me perfectionner d'ici le départ."

D'autant qu'en endossant mon rôle de valet, je ne risque guère de pouvoir m'entrainer dans les semaines à venir. Je réprime un soupir même si ma main tapote la sienne quand elle touche mon épaule. Quand j'y songe, ce doit être la première fois qu'elle s'approche de moi sans une arme, comme quoi, tout peut arriver. Nous évoquons alors le vieux loup et impossible de ne pas voir sa mâchoire se contracter alors qu'elle cherche visiblement ses mots.

"Il faut généralement écouter son instinct dans ses cas-là et, surtout, sa première impression. Qu'est ce qui t'a tant dérangée que ça ? Quant à lui faire confiance… loin de moi l'idée de me vanter de pouvoir faire confiance à un souverain ou non. Cette affaire-là n'est pas de mon ressort."

Et puis, il est tout de même peu probable que je sois amené à vraiment le côtoyer. Ce qui m'intéresse le plus c'est la façon dont il compte se servir de Lyman pour servir ses intérêts. Car, inutile de se leurrer, c'est bien ce qui va se passer. Reste à savoir comment et aussi, comment gérer au mieux la situation pour que tout le monde y trouve son compte.

Elle évoque alors mes défauts et j'ai un rire avant de hausser les épaules. Inutile de nier mais je tiens tout de même à nuancer certains de ses propos.

"Il y a bien longtemps que je n'ai plus été provoqué en duel tu sais. J'ai appris non pas à tenir ma langue, ça nous savons tous les deux que j'en suis incapable, mais à faire en sorte de n'offusquer personne. J'ose espérer que Lyman a assez confiance en moi et en mes capacités à éviter les incidents diplomatiques pour avoir accepté ma présence à ses cotés. Enfin, en tant que valet, je pourrais de toute façon difficilement bomber le torse et faire le fanfaron."

Je lève les yeux au ciel, me demandant brusquement l'espace d'un instant si elle sait sous quelle étiquette je vais prendre part à ce voyage. Si ce n'est pas le cas, je sens que l'information va grandement l'amuser, pour mon plus grand déplaisir.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 955
Membre du mois : 4
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Sam 9 Jan - 21:45


Aléinor semble brusquement perdue dans ses pensées, comme si notre conversation lui évoquait des souvenirs qui me sont personnellement totalement inconnus. Je ne cherche pas à briser le silence qui s'installe, la laissant toute à ses réflexions alors que je sirote tranquillement mon verre de vin. Le chien semble aussi avoir accepté ma présence et ne donne plus l'impression de vouloir me dévorer, grand bien lui fasse. Je ne l'approcherais quand même pas plus pour autant.

Elle finit par reprendre la parole et j'ai un sourire amusé à ses propos. Il est vrai qu'elle ne m'a jamais épargné, quand bien même je n'étais qu'un tout jeune garçon. Je ne compte plus le nombre de coups et de bosses dont j'ai écopés mais c'était pour la bonne cause.

"Etre entêté n'est pas qu'un défaut. Et puis, tout de même, je ne suis pas qu'un freluquet qu'on peut faire tomber d'une pichenette, enfin tout du moins, je l'espère, sinon les prochains mois risquent d'être un peu rudes."

J'ai une grimace à cette idée. Je ne me sens nullement prêt à cet affrontement qui nous attend. Je ne sais à dire vrai même pas où nous allons et je n'ai eu vent que de rumeurs concernant les sauvageons. Autant être honnête, rien de ce que j'ai pu entendre dire à leur propos n'est encourageant. Cela me donnerait même plus envie de rebrousser chemin sans demander mon reste et pourtant, j'ai insisté pour me joindre aux autres ouestriens. Enfin pour être auprès de Lyman. Les autres n'ont guère besoin de ma présence.

A ses propos sur le roi du Nord, j'ai un bref sourire et je lui jette un regard en coin, sans cacher mon amusement.

"Il est vrai que l'honnêteté n'est pas quelque chose dont on peut se targuer dans l'Ouest. J'en suis un parfait exemple d'ailleurs. Pour autant, ce n'est pas un mal d'avoir à faire à un tel souverain non ?"

Je la fixe alors, curieux de ses propos et fronçant les sourcils avant de souffler, d'un ton tranquille.

"Oh que t'a-t-il bien raconté pour que ça te marque autant ? Il ne t'a quand même pas fait douter quant à ta façon de penser ou de te battre non ? Ce serait bien la première fois que ça arrive, d'aussi loin que je me souvienne. Quant au reste…"

J'ai une grimace alors que je me ressers une nouvelle fois.

"Je ne compte tourner le dos à personne là-bas. Ils sont peut-être nos alliés mais je n'ai aucune raison de leur faire confiance alors qu'ils ont décrété qu'ils emmèneraient notre prince au combat."

Mon ton s'est fait un rien plus sec, sans même que j'arrive à m'en empêcher. Je n'aime pas du tout l'idée de ce qui pourrait arriver à Lyman juste pour prouver la bonne volonté de l'Ouest à propos de cette alliance. Je sais très bien qu'il y a là des aspects politiques dont je suis loin d'avoir les tenants et les aboutissants mais peu importe, cela ne m'empêche pas de ne guère apprécier la situation.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 955
Membre du mois : 4
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Lun 11 Jan - 14:25


Si j’ai encore du mal à vraiment comprendre la raison de ma venue sous cette tente, la discussion avec Aléinor s’avère bien moins pénible que ce que j’avais supposé. A croire que nous avons fini par nous habituer l’un à l’autre. A la veille de mon départ pour l’autre bout du continent, voilà qui pourrait sembler particulièrement ironique. Pour autant, j’apprécie qu’elle reconnaisse que je ne suis pas uniquement bourré de défauts même si, dans le fond, je ne suis pas persuadé que cela change quoi que ce soit à nos relations si je reviens entier du Nord.

Je lui rends son sourire quand on parle de mon entêtement que je n’ai de toute façon jamais cherché à cacher.

"A croire que tu aurais presque été déçue si j’étais sagement rentré avec vous. Il existe pourtant plein d’autres façons de se débarrasser de moi tu sais."

J’ai un sourire amusé et je reprends, toujours sur le même ton.

"Mais oui, je suis plutôt d’accord. L’entêtement va de pair avec la loyauté. Si je n’étais pas officiellement du voyage, j’aurais trouvé un moyen détourné d’aller dans le Nord. Au risque de me faire vertement reprendre une fois là-bas."

Heureusement, je n’ai guère eu à songer à pareil stratagème, Lyman ayant accepté sans que je n’aie vraiment à insister. Certes, la position que je vais occuper ne m’enchante guère mais j’arrive à y trouver quelque source d’amusement.

Je l’écoute alors me parler du Roi du Nord et, j’avoue, je suis quelque peu curieux de le rencontrer. Avec tout ce qu’elle me raconte sur lui et ce que j’ai déjà entendu, difficile de ne pas se faire une image qui, pour le coup, doit être passablement erronée.

" Tu pensais vraiment qu’il aurait pu t’attaquer ? Qu’il y a réellement songé ? Ou alors c’était juste pour voir comment tu réagirais ? Après tout, tu seras à terme, chargée de veiller sur sa fille, il est aisé de comprendre qu’il avait envie de savoir à qui il avait à faire, tu ne crois pas ?"

J’arque tout de même un sourcil, un peu étonné de voir à quel point le souvenir de cette rencontre reste vivace pour Aléinor. Je l’ai déjà vue s’énerver plus d’une fois et j’ai souvent été la cible de cet agacement mais là, les choses sont bien différentes. Ce qu’elle me confirme avec le reste de ses propos. Je laisse filer un silence pensif avant de souffler, à mi-voix.

"En même temps, tu es tellement exigeante que je me demande parfois si tu as vraiment des gens que tu considères comme totalement dignes de confiance. Mais j’en prends bonne note. Je n’avais de toute façon pas dans l’idée d’accorder ma confiance à qui que ce soit une fois là-haut, tu m’as bien appris à me méfier de tout le monde, surtout en territoire inconnu n’est ce pas ?"

Et, si je le fais, j’arrive tout de même à paraitre suffisamment cordial et affable pour que cela ne se remarque pas. Lyman appelle ça de la manipulation et ça l’amuse. Pour moi, il s’agit juste de s’assurer que nous ne sommes pas en terrain hostile. Enfin, les deux ne sont pas incompatibles.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 955
Membre du mois : 4
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   Mer 13 Jan - 20:54

Je continue d'écouter Aleinor, curieux, comprenant qu'elle m'a fait surtout venir là pour me mettre en garde, me conseiller et essayer à sa façon de me dire que je vais lui manquer, ou quelque chose d'approchant. J'avoue, cette attitude pour le moins surprenante me fait vraiment prendre conscience que notre départ pourrait être un aller simple pour le Nord. Personne ne sait ce qui nous arrivera là-bas, surtout pas moi. Mais je ne suis pas du genre à trop réfléchir à ce genre de choses, d'autant que je n'aurais pas les capacités d'y changer quoi que ce soit.

Autant prendre ce qui viendra au moment où les choses arriveront. En attendant, je me surprends à apprécier ma discussion avec la chienne des Lannister et je l'écoute avec une attention non feinte quand elle me parle du loup. Je dois donc me méfier de lui et il semble surtout avoir compris en un clin d'œil comment elle pouvait fonctionner, ce que je me garderais bien de lui dire à haute voix. Ce n'est pas si compliqué que ça, certes mais, tout de même, il a fait fort. Je me contente alors de hocher la tête, comme pour lui confirmer que j'ai bien compris le message concernant le souverain du Nord. Je saurais m'en souvenir, quand le moment viendra mais je sais aussi que je me ferais ma propre idée du loup. Non pas que je ne fasse pas confiance à Aleinor mais sa tendance à se méfier de tout et de tout le monde n'aide pas à ce qu'elle soit totalement objective.

J'ai un rire à sa réplique quand elle me dit que ses leçons ont enfin porté leurs fruits.

"Comme quoi, tout finit par arriver. Et mieux vaut que ce soit maintenant qu'une fois trop tard pour que ce soit réellement utile tu ne crois pas ?"

Je me relève après avoir fini mon verre d'une traite. Notre petit tête à tête tire à sa fin et il est plus que temps. La nuit va déjà être courte, inutile d'ajouter la fatigue dès le premier jour de voyage.

Elle me tend alors la main et je la fixe, un rien curieux avant qu'elle ne reprenne la parole. Je laisse alors filer un long moment de silence avant de souffler, à mi-voix.

"Il y a bien longtemps que je me lui promis à moi-même tu sais."

Je lui décoche un sourire et je serre sa main tendue avant de hocher la tête.

"Mais je te le promets. Je ferais tout ce que je peux et même ce que je ne peux pas pour veiller sur lui. Et toi…"

J'hésite un instant avant de souffler, d'un ton bien plus sérieux que j'ai pu avoir tout au long de la soirée.

"Promets-moi de garder un œil sur Nym', elle n'aura personne pour la canaliser en mon absence et l'aider à s'entrainer. Je ne suis pas sûre que ça lui fasse du bien."

Je laisse filer un silence avant de relâcher sa main et de lui serrer l'épaule doucement.

"Je te demanderais bien de me promettre de ne pas trop t'inquiéter mais ce serait peine perdue j'imagine. Prends-soin d'eux et je m'occuperais de Lyman. Et on se reverra, sois en assurée."

Je m'éloigne alors en direction de la sortie et j'ai une révérence à son attention.

"Dors bien Aleinor et à bientôt."


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 955
Membre du mois : 4
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Les chiens sont parfois de bon conseil [Tour II - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F) Katie McGrath ✣ les liens du sang sont parfois les plus forts [LIBRE]
» ROUND 1 - les chiens ne sont pas tous poilus mais sont parfois des hommes
» La nuit, tous les chats sont gris... Sauf moi, je suis rose! (terminée)
» Les plus grandes découvertes sont parfois le fruit du hasard. [pv: Alexander / Erwin]
» Les daemons sont parfois hallucinants • Blue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Val & La Montagne :: Goeville
-
Sauter vers: