AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Montrons ce que célérité veut dire [Tour I - Terminé]
MessageSujet: Montrons ce que célérité veut dire [Tour I - Terminé]   Lun 14 Sep - 8:58

Nous chevauchions sans relâche depuis Blancport, depuis cette soirée avec les Lannister et mes bannerets, avec les nobles commandant les troupes qui s'assemblaient en cette cité. Une dernière étreinte brûlante et passionnée avec Mathie, et au petit matin nous partions au devant de l'armée pour la rejoindre dans les plus brefs délais. Nous chevauchions sans cesse, changeant de montures à chaque relais. Certains se laissaient distancer mais la troupe, lourdement escortée de dizaines de cavaliers en mailles et en armes, remontait lentement à flanc de rivière en direction de Winterfell. Je restais profondément plongé dans mes pensées, pendant des heures entières. Nous ne nous étions même pas arrêtés au relais traversé en fin de matinée, alors que Conrad et Bran me demandaient si l'on pouvait se reposer une heure, avaler un morceau et repartir. Je n'avais pas voulu, car je voulais être vu avant le soir à Bourg-du-Loup, plus haut sur la rivière. Nous avions encore chevauché des heures durant, jamais très rapidement mais sans pour autant perdre une seule seconde. Nous ne pouvions crever nos montures au galop, ni même vraiment au trot. Il n'y avait qu'en passant quelques bourgades que nous pressions le pas ; il fallait montrer que nous montions au front le plus vite possible. J'avais laissé Jon et Walton revêtir leurs cuirs de marche, comme moi. Même tenue d'un cuir sombre, frappé du loup-garou en relief sur le plastron, grandes capes blanches et armoiries par dessus. Bottes de monte, et épée au côté. Nous avions tous fière allure, mais j'avais poussé Jon à aller partager quelques mots avec le Lannister.


Loin derrière nous, des lieux en arrière, le convoi des femmes, du matériel et de tout le mobilier venu avec nous à Goeville. Puisque les épouses, les reines, les princesses, ne viendraient pas à la guerre avec nous, j'avais décidé qu'elles partent plus sereinement et prennent une barge pour remonter la rivière, ce qui resterait somme toute assez rapide mais qui nous laisserait le temps d'achever les préparatifs militaires, pour leur faire place nette à l'arrivée pour des préparatifs que j'espérais plus festifs. C'était aussi l'occasion pour Jeyne de passer plus de temps avec sa future belle-mère. Elle reverrait un peu son fiancé avant que nous ne partions à la guerre, et je me méfiais déjà de ce qu'il pourrait advenir. Et pourtant... Pourtant, lui allait risquer sa peau dans un bain de sang et elle serait tenaillée par l'appréhension de ne jamais le revoir. Je connaissais ces deux peurs, ces deux terreurs de jour comme de nuit. Qu'il se passe ce qu'il doit se passer, qui suis-je pour juger alors que j'ai moi-même eu mes errements de jeunesse ?


Bref. Nous finissions par camper en périphérie de Bourg-du-Loup, une localité fondée par un de mes ancêtres. La légende voulait qu'il y ait dompté des loups garous, et même, selon les grivoises légendes populaires, qu'il ait engendré notre lignée avec une femelle de cette meute. Je souris. Quelles histoires étions-nous capables d'inventer pour forger nos légendes... La ville commençait à s'endormir, après l'accueil en fanfare que nous avions reçus. Un peu à l'écart du campement, je me tournais en entendant du bruit alors qu'un homme venait m'apporter un bol de ragoût, la ration du soldat nordien. A l'odeur, ça devait être du mouton. Je dévisageais l'homme, un jeune grand et bien bâti.



| Que fait un valet de pied de l'Ouest parmi ma troupe? |


Oui, bonjour à toi aussi, jeune homme. N'empêche que je me demande ce que tu fiches ici, alors qu'il me semblait que le Prince Lyman avait une garde rapprochée presque exclusivement composée de nordiens.




Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13393
Membre du mois : 238
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Montrons ce que célérité veut dire [Tour I - Terminé]   Ven 18 Sep - 18:39

L'espace d'un instant, j'ai cru que le pire était passé lorsque nous avons enfin mis les pieds à Blancport. Moi qui ne goûte guère aux escapades maritimes, j'étais vraiment soulagé d'être enfin sur la terre ferme et de ne plus avoir à subir les caprices d'un temps plus que chaotique. Mais en fait, les choses ne se sont guère arrangées. Autant le dire tout de suite, le peu que j'ai pu voir du Nord n'est pour l'heure guère enchanteur, même si les échanges pour le moins agréables que j'ai pu avoir avec la jeune dame de compagnie de la louve ont presque pu compenser cet état de fait. Mais je ne l'ai pas recroisée depuis que nous avons accosté.
Il faut dire qu'à part chevaucher sans relâche et ne s'arrêter que pour changer de monture et repartir de plus belle, nous n'avons pas vraiment fait grand-chose d'autre.

Je suis resté en retrait, gardant Lyman à portée de vue à chaque fois que cela m'était possible, tout en essayant tant bien que mal de m'intégrer au sein du groupe pour le moins disparate que nous formons. La chose n'est pas aisée, les nordiens me jettent à intervalles réguliers des coups d'œil méfiants, se demandant visiblement ce que nous autres ouestriens, sommes venus faire aussi loin de chez nous. Et j'avoue que je me pose la même question à mesure que le temps passe. Heureusement, je suis un bon cavalier et ils finissent tout de même par arrêter de me fixer, guettant peut-être une chute ou je ne sais quoi de maladroit. Certains commencent même à se montrer sympathiques et j'avoue que j'écoute les anecdotes qu'ils peuvent avoir à propos du Nord avec une curiosité non dissimulée. C'est peut-être d'ailleurs pour ça que je finis par être toujours accompagné de l'un des hommes du Stark qui n'a de cesse de me parler ce qui, ma foi, fait passer le temps bien plus vite que je ne l'aurais escompté. Ou alors, ils font ça uniquement pour me surveiller ce qui, à la réflexion, serait tout aussi plausible.

Nous finissons enfin par faire halte, à mon plus grand soulagement et j'observe Lyman ainsi que le jeune loup discuter un peu plus loin. Je m'en vais quérir ma ration du soir, harassé et songeant avec une anticipation non feinte aux quelques heures de repos qui nous attendent. Et, au lieu de me donner un bol de ragoût, voilà que le cuisinier me charge d'une deuxième ration et qu'il me désigne une silhouette non loin.

"Tu peux lui apporter mon gars ? Not' Roi est encore tellement plongé dans ses pensées qu'il va en oublier de manger si on lui r'file pas la béquée."

J'arque un sourcil, un rien perplexe, un bol dans chaque main. L'âge avancé du cuisiner me laisse supposer qu'il connait le nordien depuis bien longtemps. Il a du participer à plus d'un conflit et c'est peut-être pour ça qu'il parle de lui de la sorte mais, j'avoue que l'idée m'amuse et contraste particulièrement avec l'image de vieux loup froid et distant qu'il impose à ceux qui ne le connaissent pas.

Je finis par hocher la tête et je m'approche du nordien, toussotant légèrement pour me faire connaitre.

Je n'arrive pas à retenir un sourire en coin à sa question aussi abrupte qu'inattendue. Comme s'il ne savait pas ce que je fais là. Si personne n'a fait de commentaire sur ma présence ici, je suppose qu'il n'est pas totalement dupe même si ce n'est pas réellement le genre de choses qu'il pourrait dire tout haut? Après tout, j'ai réellement été rétrogradé en tant que valet. Que je possède des compétences martiales ou mes origines réelles diffèrent de celles que pourrait avoir réellement un valet importent peu non ?

Je garde le silence, quelques instants, cherchant les mots les plus appropriés pour lui répondre.

Ce que le valet fait là ? Et bien, il essaie d'être sûr que vous ne comptez pas poignarder son Prince dans le dos. Ou, plus sympathique encore, que vous ne le pousserez pas en première ligne devant les sauvageons. Et, si ça arrive, il sera là pour le protéger que le dit Prince le veuille ou non.

Mais ça, bien évidemment, je peux pas le dire à haute voix. Alors je souffle, après un bref haussement d'épaules.

"Là tout de suite, je vous apporte votre dîner. Il semblerait que votre excellent cuisiner se soucie suffisamment de son Roi pour demander au premier ouestrien venu de vous nourrir."

Je laisse filer quelques secondes avant d'ajouter, mon sourire se faisant un brin plus amusé.

"Et le reste du temps, je suis au service de mon Prince. Que ce soit parmi votre troupe ou ailleurs. Ce n'est pas parce qu'il est à des miles de Castral Roc que je dois négliger mes devoirs envers lui, vous ne croyez pas ?"

Je me demande si je ne frise pas une fois de plus l'impertinence mais j'avoue que je ne sais absolument quelle attitude adopter face au vieux loup. Je garde tout de même la main tendue, attendant qu'il se décide à prendre le bol de ragoût ou qu'il m'envoie balader.

"Il refroidit rapidement. Comme le temps autour de nous d'ailleurs."

J'ajoute alors, après un bref regard aux alentours, me faisant un brin plus sérieux et appliqué, sans même vraiment m'en rendre compte.

"Afin de ne pas me sentir le dernier des ignares et me donner un peu l'impression de savoir où je me trouve, votre Altesse pourrait-elle me dire si Winterfell est encore loin ? J'ai eu l'occasion de consulter une carte du Nord et j'avoue ne pas me souvenir de Bourg-du-loup sur le chemin."


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 991
Membre du mois : 19
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Montrons ce que célérité veut dire [Tour I - Terminé]   Mer 23 Sep - 19:39

Je toise le nouveau venu. Grand et bien bâti, il n'a pas l'air d'avoir grand chose du larbin de base mais je me garde bien de tout jugement, après tout ces ouestriens sont totalement différents de nous autres, natifs d'au-delà du Neck. Je ne sais pas qui est vraiment ce type, mais je me prends simplement à espérer qu'il n'est pas le mignon du prince Lannister. Cela ferait véritablement mauvais genre, vous pouvez me croire. Ce genre de choses, si elles existaient chez nous comme ailleurs, étaient vivement réprimées par la foi des Anciens Dieux. Bref. En plus de cela, le jeune fol a l'air un peu benêt, pesant visiblement ses mots. Je me doutais bien à son attitude qu'il n'avait guère l'habitude d'être traité ainsi mais franchement, qu'est ce que cela pouvait-il me faire ? Au fond, pas grand chose. Qu'il ose avoir un mot plus haut que l'autre... Mais son attitude laissait entendre plutôt le contraire, alors j'attendais. Il hausse les épaules, dans une attitude quelque peu nonchalante, mais pas encore irrespectueuse. Il me répond avec un ton quelque peu bravache, en tous cas pas totalement innocent. Je ne m'en formalise pas plus que ça. Mes vétérans ont le verbe haut, à l'occasion. Mais c'est tout de même plus dur à encaisser de la part d'un étranger que de la part des hommes qui saignaient à mes côtés.


| Tu es fort en gueule, jeune homme. Mais soit, merci tout de même pour ce gruau. Qu'est-ce donc, à l'intérieur du bol? | reniflais je


Le voilà qui me précise qu'il est au service de son prince, et me parle de devoir. Je hoche sèchement la tête, il devait se douter que cet argument toucherait au but et il ne peut donc s'attendre à ce que je le rabroue, ce que je ne vais pas faire de toute façon.


| Il est vrai. Il est de notre devoir à tous de servir, d'une manière ou d'une autre. Ravi de voir que le lionceau sait s'entourer, ou à tout le moins que ses proches savent l'entourer à sa place. |


Je goûte donc le bol qu'il m'a tendu. Pas mauvais. Et surtout, encore bien chaud. L'homme me questionne. IL a l'outrecuidance d'interroger un roi. Mais ici, nous ne sommes pas dans la rigidité protocolaire de ma cour, nous sommes dans la nature et sa question est somme toute assez légitime, au regard de son plongeon dans l'inconnu.


| Plusieurs jours à tout le moins, je peux vous le garantir. Avoir des chevaux frais ne suffit pas pour engloutir l'énormité de mon royaume. Cela n'empêche pas les envahisseurs de se rêver siéger sur mon trône, mais cela fait des millénaires qu'ils s'y cassent les dents. Cela ne les empêche pas de recommencer, notez, mais il faut surtout convenir de leur témérité. Avez-vous fait le choix de venir jusqu'ici, homme de l'ouest? |
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13393
Membre du mois : 238
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Montrons ce que célérité veut dire [Tour I - Terminé]   Dim 27 Sep - 19:51

Autant être honnête avec moi-même, le vieux a quelque chose d'impressionnant qui ne donne guère envie de l'approcher de trop près. Je ne sais pas s'il arbore cette mine uniquement face aux étrangers ou s'il est tout comme ça mais, quand j'entends parler ses hommes, j'aurais tout de même tendance à pencher pour la deuxième solution. La plupart des soldats avec qui j'ai eu l'occasion de discuter ont une confiance aveugle en cet homme qui pourrait les mener où il le voudrait, directement à la mort même, sans qu'ils songent même à reculer. Et s'il est loin d'être aussi avenant que pourrait l'être notre propre Roi, je l'imagine sans peine diriger ses hommes sans la moindre once d'hésitation. Mais, pour l'heure, il est plutôt occupé à me jauger, enfin, pour le peu que ma présence l'intéresse réellement ce qui ne doit pas vraiment être le cas, je ne suis pas vraiment dupe.

Il me répond quand même et pas seulement de façon monosyllabique sans me donner la possibilité de relever ses propos comme je l'avais craint l'espace d'un instant. Au contraire, il ne lui faut que quelques mots pour me cerner, il faut dire que je ne cherche pas vraiment à faire d'effort pour masquer cet aspect de ma personnalité. Je dois déjà en réfréner beaucoup trop d'autres pour en plus me forcer quant à celui-là.

Je rétorque alors d'un ton léger, sans pouvoir m'en empêcher alors qu'il semble particulièrement attentif quant à la composition de son diner.

"Etre fort en gueule est parfois une des seules chances de s'en sortir dans l'Ouest. J'imagine que c'est loin d'être le cas partout. Et j'espère ne pas vous avoir froissé."

J'ai un regard critique en direction de mon propre bol avant de continuer, toujours sur le même ton.

"Du ragoût visiblement. C'est chaud et l'odeur est particulièrement réconfortante après une journée de voyage. Peu importe sa composition véritable."

Si la discussion peut paraitre particulièrement superficielle, je me doute qu'il doit être en train de tester Lyman à travers mon propre comportement alors j'essaie de donner l'image du brave petit valet. Bon, c'est peine perdue, bien évidemment, mais au moins j'ai le mérite de faire ce que je peux, même si je manque quelque peu d'exercice quant à la meilleure attitude à avoir face au vieux loup. Comme j'aurais pu le supposer si j'avais réfléchi au sujet, le fait de parler de mon devoir semble faire mouche.

"Certaines manières de servir sont bien plus aisées que d'autres et je sais ma position plus facile pour en parler avec autant d'aplomb. Quant à la façon dont le lionceau est entouré, je ne suis guère en position pour me permettre d'émettre la moindre opinion à ce sujet mais je transmettrais votre approbation."

Si c'en est bien une soit dit en passant, d'autant qu'à part moi, on ne peut pas vraiment dire qu'il soit réellement entouré en cet instant. Et je me demande, l'espace d'un instant, si le vieux n'a pas volontairement abordé le sujet pour rappeler la position délicate que Lyman peut avoir en cet instant, en étant aussi isolé des siens, malgré la présence de certains d'entre nous.

Sans bien savoir pourquoi, je tente ma chance et je l'interroge sur le voyage. Après tout, je risque au pire de me faire rabrouer et renvoyer à ma place, je ne vois pas ce qui pourrait m'arriver d'autre. Mais il ne le fait pas et, au contraire, arrive à contenter quelque peu ma curiosité. Vrai que, d'après ce que j'ai pu en voir lorsque nous apprenions les leçons que je m'efforçais d'oublier, le territoire du Nord est particulièrement vaste. Il doit donc être particulièrement complexe à gérer, surtout au vu des menaces qui se dessinent de tous les cotés. Mais ça, c'est le genre de commentaire qu'un jeune noble ne pourrait déjà pas se permettre de faire alors, un valet, encore moins. A sa question, j'ai un bref sourire, essayant d'imaginer sa réaction s'il avait vent de la discussion que j'ai pu avoir Lyman et qui m'a amené jusque là.

"Et bien votre Altesse, comme vous l'avez si bien rappelé notre devoir à tous est de servir. Le mien est d'être aux cotés du lionceau et je serais un bien piètre serviteur si je restais chaudement à Castral Roc pendant qu'il affronte à vos cotés l'une des nombreuses menaces qui pèsent sur un Royaume qui sera bientôt lié à celui que ma famille sert depuis toujours. J'ai effectivement choisi de venir ici, je l'ai même demandé lorsque j'ai appris que le prince vous accompagnait, même si l'idée peut paraitre saugrenue."

J'avale alors un peu de ragoût attendant de voir s'il va considérer ma réponse comme totalement stupide au vu de ce qui se prépare dans le Nord ou si sa réaction va encore me surprendre. Dans les deux cas, au moins, j'espère ne pas avoir une fois de plus trop dépassé les limites.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 991
Membre du mois : 19
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Montrons ce que célérité veut dire [Tour I - Terminé]   Jeu 1 Oct - 18:26

J'avais toujours aimé m'entourer d'hommes de courage et de valeur, vous pouvez en être certain. Il ne me manquait jamais d'hommes assez téméraires et loyaux pour se faire tuer en fonction de mes décisions, mais que je dirige des soldats d'autres pays n'arborant pas mon blason était une grande première. Bon, vous me direz, celui-ci ne fait pas très soldat. Il a l'air solide, d'une carrure digne d'un homme entraîné ou en tous cas bien bâti. Je ne savais pas s'il était rompu à la rigueur de la vie militaire, mais il semblait en tous cas assez familier de ce genre de chevauchée. Cela ne voulait pas dire pour autant qu'il avait des prédispositions au meurtre de masse. Ca, seul le temps le dira. Car s'il apportait pour le moment les plats, il ne pouvait pas y avoir d'hommes à cent pour cent non combattants dans mon armée. Les sauvageons étaient depuis longtemps passés maîtres dans l'art des coups de main et des escarmouches et il me semblait assez étonnant que jusque là, ils n'aient tenté plus de combats contre mes hommes, plus au nord. Leur changement de stratégie ne pouvait augurer que du pire, vous pouvez me faire confiance. Je n'étais pas du tout serein. Je haussais les épaules, dans une attitude bien peu souveraine mais je m'en fichais. Dans le cadre des cantonnements, je n'étais plus le monarque sur le trône, j'étais le chef de cette bande de soudards.


| Pour me froisser, il faut plus qu'un ouestrien qui a la langue un peu trop pendue. Comme ta mère, mon garçon. |


Plaisanterie grivoise qui a pour but souvent de tester mes hommes. Ce n'est que rarement des bons mots, que nous échangeons entre soldats. Mais je veux lui montrer que je sais suffisamment rester proche de mes hommes pour les tancer comme ils se malmènent les uns les autres verbalement, pour se détendre, pour relâcher la pression. C'est ainsi. J'acquiesce d'un signe de tête lorsque le jeune homme m'indique qu'il s'agit de ragoût. J'avais deviné, bien sûr. Ce que je demandais, c'était avec quoi il était fait. En général, on n'emporte pas assez de fournitures et les chevaux ont toujours l'essentiel du grain transporté, pour leur assurer le plus de forces possibles.


| J'en déduis que vous êtes proche du Prince, alors ? Je ne le pense pas hautain ou cruel. Ou plutôt, hautain si. Mais pas ingrat. Vous êtes son ami, n'est-ce pas ? Il a dû sélectionner les gens qui venaient, je l'imagine mal s'entourer de parfaits inconnus. Tout comme la Reine de l'Ouest, qui s'est entourée de ses gardes les plus expérimentés. |


J'essaie comme toujours de pousser plus loin mon avantage, d'aller plus en profondeur sur ce qu'il m'est proposé. Je souris alors, plutôt amusé par sa diatribe.


| Ah. Courageux en plus d'être loyal. Je dirais que cela confine un peu plus à la témérité même, que du courage même. Mais votre mérite n'en est pas moins grand. IL y a effectivement quelque honneur si la victoire est remportée. Mais avant cela, il y aura les escarmouches, batailles d'avant-garde et je l'espère, un unique affrontement qui verra le sang nourrir la terre jusqu'à ses entrailles. Restez proche des vôtres et ne vous éloignez jamais. Si l'occasion se présente de tutoyer une sauvageonne, n'oubliez jamais que ces pestes ne sont jamais désarmées. Et leurs guerriers, s'ils n'ont ni mailles ni acier, sont plus vicieux que les Autres. Cette guerre-là ne sera jamais rien d'autre qu'un jeu de massacres, il n'y a jamais beaucoup de prisonniers et ceux-là sont, dans un camp comme dans l'autre, souvent promis à un destin bien funeste. |



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13393
Membre du mois : 238
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Montrons ce que célérité veut dire [Tour I - Terminé]   Sam 17 Oct - 23:16

Alors que je continue d'observer le Roi du Nord avec curiosité, je repense à ma discussion avec Lyman, lorsqu'il a évoqué le fait fort probable que le loup m'utiliserait comme n'importe lequel de ses soldats alors que lui pourra encore être relativement protégé. Enfin autant qu'il pourra l'être dans de telles circonstances. A entendre ses hommes parler de lui, je me dis que nous aurions pu tomber plus mal, même si je n'ai pas la moindre idée de ce qui nous attend réellement une fois que nous aurons quitté Winterfell et que je vais peut-être amèrement regretter ces pensées dans quelques temps.

A ses propos, je me fige, le fixant avec une curiosité que je n'essaie même pas de cacher. Autant le dire tout de suite, je ne m'attendais pas vraiment à ce genre de réponse et j'essaie sans succès de garder une mine impassible. Je finis par tousser un rire en secouant brièvement la tête avant de lâcher, amusé.

"Ca c'est parce que vous n'avez jamais vu ma mère Majesté."

Je ne sais pas trop ce qu'il attend quand il me demande le contenu de sa gamelle et ma réponse n'a pas vraiment l'air de le satisfaire. Mais, après tout, s'il veut savoir comment le cuisinier a réussi à mettre de la viande dans le ragoût, qu'il aille le faire, j'avoue que je n'ai personnellement pas envie de le découvrir au risque de perdre mon appétit. Oui, je sais, c'est le genre de réflexion qui pourrait aisément alimenter le coté quelque peu précieux des ouestriens mais peu importe.

A sa remarque quant à la relation que je peux avoir avec Lyman, j'ai un bref haussement d'épaules. Il est évident que le moment où le Roi allait se pencher sur les quelques personnes qui accompagnent la famille royale allait forcément arriver, le contraire aurait été aussi étonnant que peu avisé. J'ai un bref sourire à ses affirmations et, je laisse filer quelques secondes avant de répondre. Bien évidemment, je n'arrive pas vraiment à rester dans le rang qui m'est officiellement dévolu mais je mise sur les circonstances peu conventionnelles pour que mon attitude passe un peu mieux.

"Je suis à son service depuis toujours ou presque, depuis que j'ai l'âge de raisonner par moi-même en tout cas, je pense que je peux effectivement me considérer comme un ami du prince. Il est peut-être hautain mais à choisir entre ça et une fausse humilité uniquement pour satisfaire les exigences de ses ainés, vous préféreriez quoi ? "

On ne peut pas vraiment dire qu'il m'a réellement sélectionné, je me suis plutôt imposé à lui-même s'il ne m'a pas fallu bien insister pour qu'il accepte ma venue. L'espace d'un instant, je me demande si Lyman me voit actuellement en pleine discussion avec le vieux loup et, si c'est le cas, la tête qu'il doit faire. J'essaie de choisir soigneusement mes mots, même s'il est évident qu'il cherche à en savoir plus sur le lionceau.

"Quant au reste, je ne sais pas si l'on peut dire que j'ai plus ou moins de mérite. Il est aisé de se targuer d'être brave quand on est dans un autre pays et quand on a pas grand-chose à perdre ou que notre propre mort n'aura guère d'incidence sur le cours des choses."

Je suis quelque peu fataliste mais le fait d'être le cadet d'une fratrie pour le moins nombreuse m'a appris que, si j'ai des gens réellement attachés à moi, je n'ai pas à veiller sur l'avenir de ma lignée. Je dois avant tout faire ce qu'il faut pour ne pas qu'ils aient à souffrir de mon attitude mais pour le reste, j'ai depuis longtemps pris conscience du peu d'importance de mon existence.
Heureusement d'ailleurs, au vu de mon caractère, je ne suis pas persuadé qu'être au centre de l'attention aurait été des plus judicieux. J'aurais probablement été encore plus imbuvable et arrogant que je peux parfois déjà l'être. Mon sourire se fait plus large alors que je reprends, d'un ton léger.

"Et puis, tant que cela reste de la témérité et pas de la stupidité je m'en sors encore plutôt bien. J'imagine que vous nous supposez, comme tout le monde ou presque, novices dans ce genre d'affrontements… et à dire vrai, si c'est le cas, vous auriez totalement raison. Donc je peux me dire courageux, nous verrons bien ce qu'il en est quand la situation se corsera. Mais en tout cas, je prends bonne note pour les sauvageonnes. Si j'en croise une de trop près, je m'efforçais de vérifier qu'elle ne risque pas de me poignarder avant toute chose. Même si je ne suis pas persuadé d'avoir envie de tâter de la sauvageonne. L'idée ne m'avait pas encore effleurée."

Je reprends un peu de sérieux, réfléchissant au reste de ses propos.

"Vous ne semblez guère optimiste quant à la façon dont vont se dérouler les choses. C'est encore pire que ce qu'on peut entendre dire ?"

Non pas que je m'inquiète réellement. Si c'était le cas, de toute façon, le vieux loup serait bien la dernière personne au monde à qui je le dirais. Mais j'avoue que je suis curieux de savoir à quel point la réalité diffère des rumeurs concernant ce Nord et ses sauvageons.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 991
Membre du mois : 19
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Montrons ce que célérité veut dire [Tour I - Terminé]   Jeu 22 Oct - 22:31

Je n'essayais pas tant d'effrayer le jeune fol que de m'immerger dans mes propres souvenirs. Ici, il était tellement aisé de se rappeler la guerre. L'attente, nous la connaissions tous déjà, malgré le fait que nous soyons quelque peu éloignés du front. L'odeur d'un feu de camp, les rires et les conversations autour de bols de gruau. Le bruit des chevaux, qui lentement se fait moins fort à mesure que les bêtes se reposent à leur tour. L'odeur de la viande, aussi. Le poids rassurant de l'épée au côté. Le cuir sur nous, le clapotis de la rivière plus loin. Cela sent comme la campagne militaire avant l'heure. Ne manque que la vinasse et les putains, mais je retrouverais l'un comme l'autre bien assez vite, soyez en certain. Mais voilà, maintenant mes os sont tout entiers pleins de l'excitation de jadis, de l'envie de dégainer et de cogner. De la mélancolie des batailles gagnées et perdues. J'ai perdu et retrouvé cela de nombreuses fois. J'entends encore les sons, l'odeur de fumée se transforme en celle plus rance des corps qui brûlent, des viscères à l'air et de tout le sang. Mon corps se fatigue d'un coup, mes muscles se rappelant ce que cela faisait d'être rincé à en crever. Plus encore qu'avec une femme, plus encore qu'à aucun autre moment de l'existence. Je reprends pourtant contenance et esquisse un mince fantôme de sourire au coin des lèvres, quand l'homme reprend ma blague. Je n'embraye pas. Etre proche des troupiers est une bonne chose, tant qu'on ne franchit pas pour autant la limite invisible entre proximité et promiscuité.


J'enfile une nouvelle cuillerée de ragoût. Le bois de la cuillère a plus de goût que la nourriture, mais c'est chaud et ça tient au corps. J'ai râlé pour la forme, comme tous les soldats, mais je n'ai jamais rien eu contre un petit repas de campagne. J'essaie entre deux bouchées de glâner des informations sur le prince Lyman, un homme qui avait de moins en moins de secret pour moi mais dont il me manquait de larges pans de son histoire, de ses aspirations. Il pouvait faire le joli cœur, je n'avais toujours pas fixé d'avis définitif sur sa personne. Je savais qu'on en apprenait beaucoup sur les gens en voyant comment ils traitaient les gens qui étaient inférieurs socialement à la position qu'ils occupaient eux-mêmes. Cet homme-là doit être d'une riche famille, peut-être le fils d'un chevalier ou d'un petit Lord, pour avoir cette élocution, ces bonnes manières, et un physique visiblement apprêté à l'aventure. Les serviteurs sont souvent minces ou empotés, mais rarement définis par une musculature sèche mais bien présente. J'hausse un sourcil alors qu'il m'interroge.



| Es-tu vraiment en train de questionner un Roi ? C'est imprudent, les loups mordent, mon garçon. Garde-toi bien de les considérer plus comme des amis que des compagnons. Quant à son arrogance, elle ne m'a pas échappé. Tant qu'elle ne glisse pas à la prétention, je m'en satisferais. Qu'il soit confiant plutôt que présomptueux. |


Je termine le bol et lui tend, en essuyant ma bouche d'un revers de la main.


| Petits ou grands, tout le monde a son importance au combat. De simples troupiers, bergers ou tanneurs, m'ont sauvé la vie plus d'une fois, ou ont effectué la percée décisive. Le succès n'est pas limité à la naissance, mais au mérite. Cela dit, il y a effectivement plus de chances qu'on te retrouve les tripes à l'air que moi. J'ai une armure. |


Lui ne devait sans doute se satisfaire que de mailles et de cuirs bouillis, peut-être d'un plastron. Mais j'avais aussi plus de vingt années d'expérience ; j'avais trempé mon épée dans le sang bien avant de tremper mon membre dans un con. Je souris au jeune homme.


| QUand tu les verras, l'idée t'effleurera. Belles comme des chats sauvages, ces traînées-là. Elles peuvent aussi t'égorger avec les dents, comme te prendre pour mari de force. Ca c'est déjà vu et plus de fois que je ne pourrais m'en rappeler. Mais oui, ce sera terrible. Ces gens-là ne tiennent pas le choc face à une armée en ordre de bataille, alors ils feront tout pour nous prendre à contrepied. Et quand on n'a pas le temps de se déployer, quand l'ennemi est armé d'acier ou d'os de bouc taillés en pointes, ça ne fait plus vraiment de différences. Alors, faudra qu'on reste tous aux aguets et qu'on ne s'endorme pas dans nos cuirasses. |



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 13393
Membre du mois : 238
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: Montrons ce que célérité veut dire [Tour I - Terminé]   Dim 1 Nov - 17:54

Pour un peu j'aurais l'impression d'avoir 5 ans à nouveau et de me faire rabrouer par Père lorsque j'ai touché au Cor soigneusement posé dans la grande salle au château. Mais il m'en faut plus pour me faire taire, malheureusement pour moi, et je réussis tout de même à aligner les mots sans bafouiller. Si ça m'arrive, je pense que j'aurais suffisamment honte de moi pour les dix prochaines années et j'en connais un qui se délectera de ce petit évènement. Mais, sa question me bloque une fois de plus. Décidément, le vieux loup ne laisse rien passer. Pour autant, je ne m'en plains pas, je l'ai cherché après tout et cela me permet de me faire une meilleure idée du personnage.

"Oh loin de moi l'ambition de les considérer comme autre chose que des compagnons Majesté. Mais il est tout de même plus agréable d'avoir un compagnon curieux qui plutôt que morne et taciturne qui ne semble être là que par obligation et qui prend tout comme la pire des corvées. Et puis cela peut permettre de savoir quelle est l'attitude la plus convenable à avoir dans une contrée dont les coutumes peuvent parfois grandement différer de l'Ouest. Et pour ce qui est de questionner un Roi…"

J'ai un mince sourire, songeant aux propos qu'il a employés pour qualifier Lyman alors que j'essaie de trouver les bons mots, retenant une fois de plus cette furieuse envie de bafouiller au regard qu'il me lance. Un peu de tenue Gareth, après tout, il n'est pas plus imposant que le Roi de l'Ouest, il joue juste de la froideur et probablement de la réputation qui le précède. Ceci dit, il le fait particulièrement bien ou il est encore pire que les rumeurs le concernant. Dans les deux cas, cela peut en dire long quant à la personne qui me fait face.

"Loin de moi l'idée d'outrepasser mon rang en vous questionnant à outrance. Mais j'avoue m'être quelque peu emporté par la curiosité. Je tâcherais de m'en souvenir à l'avenir."

J'ai une grimace au reste de ses propos et je me contente de hausser les épaules , un rien fataliste. Finir les tripes à l'air n'est franchement pas le programme le plus réjouissant qu'il m'ait été donné d'entendre ces derniers temps, autant le dire tout de suite et l'idée n'a pas l'air de le déranger plus que ça. Décidément je me demande dans quoi Lyman a bien pu se fourrer. J'attrape le bol qu'il me temps sans faire le moindre commentaire. De toute façon, je ne vois pas vraiment ce que je pourrais lui dire. Nier l'évidence serait stupide et faire croire que l'idée d'être sur ce champ de bataille ne m'effraie pas quelque peu serait mentir.

Et pourtant, il sourit, continuant l'air de rien et répondant à mes questions. Je me demande, l'espace d'un instant, ce qu'il peut réellement penser et, avec tout ce qu'il m'a dit, autant dire que je suis incapable de répondre de moi-même à cette question. J'avoue qu'en plus, la façon dont il parle des sauvageonnes aurait plus tendance à attiser ma curiosité que l'inverse mais il ne me laisse pas le temps d'y songer que, déjà il continue, parlant des combats avec un naturel presque effrayant.

"Ne pas se laisser prendre à contrepied si on veut avoir une chance de voir un nouveau jour se lever donc."

J'ai dit ça d'un ton calme mais montrer la moindre trace d'inquiétude n'a jamais été mon genre. Ce n'est pas maintenant que je vais commencer. Je laisse alors filer quelques instants de silence avant de reprendre, avec un mince sourire.

"Et bien, je suppose qu'il vaut mieux essayer de dormir quelques heures tant qu'on peut encore profiter d'un vrai temps de repos. Je vous remercie d'avoir pris le temps de satisfaire quelque peu ma curiosité Majesté."

Je m'incline alors, tenant toujours les deux bols dans la main.

"Je suis à votre service."

J'attends encore quelques instants qu'il me congédie et je m'éloigne alors vers le lieu de repos qui m'a été assigné, pensif. Décidément, plus nous avançons vers le Nord, moins j'ai l'impression de savoir où nous mettons les pieds. Il faudra que je trouve l'occasion de parler avec Lyman. Enfin, ce sera pour demain.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 991
Membre du mois : 19
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Montrons ce que célérité veut dire [Tour I - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Montrons ce que célérité veut dire [Tour I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Montrons ce que célérité veut dire [Tour I - Terminé]
» Ca veut dire que tu es un babouin et moi pas ?
» c'est quoi ça veut dire
» Tous les hommes font la même erreur, de s'imaginer que bonheur veut dire que tous les voeux se réalisent.
» LES POINTS ☩ ce qu'ça veut dire et ses récompenses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Nord :: Le Bois-Aux-Loups
-
Sauter vers: