AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Carnaval de l'Opulence
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Carnaval de l'Opulence   Dim 13 Sep - 16:32



Carnaval de l'Opulence



Pour ouvrir les festivités à Hautjardin, le Roi Mern Gardener a avancé la date du traditionnel carnaval de l'opulence, une grande fête bieffoise sensée remercier les Sept pour leurs largesses et pour les millions de boisseaux récoltés lors des moissons. La ville se remplit de personnes masquées, obligatoirement, qui défilent dans les rues au son de quantité de groupes de musiciens, grassement payés par le roi. Partout, il y a quantité d'étals pour boire ou manger et très vite, l'ivresse règne. Lorsque la nuit commence à tomber, les places de la ville deviennent lieux de fête et les personnes masquées de tout rang social et de toutes origines dansent et font la fête ensemble.

Durant le carnaval de l'opulence, il est interdit de porter les armes. Des patrouilles veillent au grain au respect de ces lois.

L'anonymat n'étant pas qu'un maigre mot, tout le monde porte le même masque noir, cachant le regard, le nez et les joues. Il n'y a qu'un trou au niveau des yeux et un autre qui court du nez au menton. Au niveau vestimentaire, les tenues sont les mêmes pour tous les hommes, les mêmes pour toutes les femmes. IL s'agit dans le premier cas d'une tunique brune de braies de la même couleur et de bottes. Dans le second cas, il s'agit de robes de paysannes d'un vert foncé, lacées devant et derrière. On ne reconnaît donc hommes et femmes qu'à la pilosité et/ou au maquillage qui apparaissent dans les ouvertures des masques, ou au « sexe » de leurs tenues. En cette nuit où tous sont égaux, la fête bat jusqu'au bout de la nuit.

Comment s'organise le rp
Vous êtes pris dans la soirée dans un grand bal populaire, où l'alcool coule à flot et où les denrées, viandes ou maïs grillés, sustentent les convives. Dorniens et bieffois sont mêlés les uns aux autres, grâce aux tenues communes que le temple de la Mère fournit chaque année avec le soutien des guildes d'artisans de la cité.
Ceux qui dansent doivent changer de partenaire tous les deux ordres de passage, car cette danse populaire mêle à chaque coup de cymbales les différents partenaires. Le MJ vous précisera que cela peut arriver. Charge à ceux qui n'ont pas de cavalier d'aller en trouver un parmi ceux qui ne dansent pas...
Veuillez privilégier les rps courts, voire très courts ; le but est de vous créer de nouveaux liens et de vous mêler à la population! Rien ne vous empêche, éventuellement, de poursuivre d'autres objectifs... Il peut y avoir des beuveries, de la danse, des bagarres...
Le rp ne durera qu'un mois à partir de maintenant.

Bien sûr, les personnages se rendant dans le bief à ce moment là pourront rp ensemble en dehors des animations, avant celles ci, pendant celles ci, et même encore après ! Le but est de vous faire jouer, au delà des rebondissements éventuels de ces animations... Nous vous invitons donc à commencer des rps entre vous à Hautjardin !

Liste des inscrits :

- Manfred Hightower :  Carnaval
- Deria Martell :  Carnaval
- Perle Sand :  Carnaval
- Elias Noirmont :  Carnaval
- Solvej : Carnaval
- Irélia Gargalen :  Carnaval
- Yoren Pyke : Carnaval
- Arianne Martell :  Carnaval
- Anders Martell :  Carnaval
- Alyssa Rowan :  Carnaval
- Ayana Torth :  Carnaval
- Varn Forrest :  Carnaval
- Tiago Icebreaker : Carnaval
- Arya : Carnaval

avatar
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 5473
Membre du mois : 1127
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org En ligne
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Mar 15 Sep - 13:06

Le carnaval ! Du peu que j’en avais entendu parler, c’était un évènement à ne pas manquer. Et n’était-ce pas pour cela que nous étions venus jusqu’à Hautjardin ? Mais Mère ne voulait pas y assister, prétextant que la plèbe serait trop nombreuse. Pourtant, de nombreux nobles devaient y assister non ? C’était triste, mais cela ne me surprenait pas réellement de sa part. Non ce qui me surprenait quelque peu, c’est que Mère ait acceptée que moi je puisse y assister, sans elle. Je n’en revenais toujours pas. Elle m’avait fait promettre moultes choses évidemment, d’être sage, de ne pas m’éloigner des gardes qu’elle m’infligeait, de prendre garde aux voleurs et autres canailles, de ne pas trop me laisser distraire, et de ne pas boire, etc, etc… J’avais acquiescé distraitement à tout, sachant qu’elle m’en demandait trop, bien trop excitée à l’idée de cette fête.

J’avais revêtu la tenue que l’on nous avait fait parvenir, me retenant de pester sur la robe et la qualité du tissu, pour éviter un sermon ou pire un changement d’avis de la part de Mère. Et puis, je trépignais bien trop d’impatience pour risquer quoique ce soit. Et au final, que tout le monde ait la même tenue m’arrangeait grandement. J’aurais bien moins de mal à me défaire de mes gardes au milieu des autres ainsi. Des nattes retiennent mes cheveux en arrière, qui tombent librement dans mon dos à partir de la nuque. Je m'observe un instant dans le miroir, avant d’enfiler le masque cachant la moitié de mon visage.

Et alors que je circule et que les rues se remplissent, je ne peux m’empêcher de sourire. Je me faufile entre les groupes, tâchant de me faire discrète et furtive. Le soleil se couche, mais les gens se font de plus en plus nombreux, la musique envahit tout l’espace, et à tout coin de rue je découvre de nouveau mets, de nouvelles attractions, de nouvelles tentations.
Ai-je déjà assistée à un tel rassemblement ? Non. Tout est nouveau et presque extraordinaire. Et je m’éloigne. Je sais que Mère n’appréciera pas du tout, mais je n’y suis pour rien, si les gardes ne parviennent pas à me suivre avec tout ce monde. J’aviserais le moment venu. Je tourne à gauche, et m’approche d’un groupe qui joue ma foi fort bien. Je tourne la tête, et souris alors que je m’aperçois que mes ombres ne me suivent apparemment plus. Je me dirige vers un étal, le regard accrochant chaque délice sous mes yeux. Il y en a tant, je ne sais que choisir.



Elle est là cette petite voix qui ne chante que pour moi
Tout comme le vent chante et enchante l'océan
Toi qui sème la paix dans mon cœur, tu me rappelles
Ce que je sais, je reviendrai

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 329
Membre du mois : 5
Célébrité : Emma Watson
Maison : Torth
Caractère : Etourdie - Sensible - Mutine - Audacieuse - Ingénue - Prévenante - Capricieuse - Intuitive – Rancunière - Attentive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Mar 15 Sep - 13:15

Je louvoies à travers la foule, mes gardes me suivant tant bien que mal. Et j’avais promis de ne pas chercher à m’échapper, ce qui pour l’occasion aurait été stupide. Bien que le Roi ait assuré la sécurité par de nombreux gardes qui arpentaient les rues, et malgré la sécurité relative des costumes identiques, je n’étais toujours pas convaincus du bienfondé d’un tel rassemblement d’ennemis de longues dates, mêlant nobles et roturiers qui plus est. Les occasions d‘entamer une altercation allaient être légions. Pourvu que mes dorniens sachent pour une fois se retenir et ne pas envenimer la situation.
Certains avaient tentés de me dissuader d’y assister et de me promener ainsi dans la masse, carnaval ou pas. Et je savais fort bien que plus la soirée allait avancer, plus les débordements allait être nombreux. Mais, j’avais beau être raisonnable, ou essayer de l’être, c’était sans doute l’unique opportunité que j’avais d’assister à ce fameux carnaval. Et j’avais incité mes nobles à y participer, il aurait été malvenu de ne pas y paraître. Certes, sous un masque. Mais j’y étais. Et il était hors de question que l’on me gâche l’événement ou que je ne cherche pas à en profiter.

J’avais relevé et attaché mes cheveux en un chignon bas assez lâche. Je ne portais pas de bijoux, jouant le jeu de l’anonymat, si ce n’est le peigne d’or blanc, incrustée d’émeraudes qui retenait mes cheveux. Unique petit signe distinctif, et qui aidait les gardes à ne pas me perdre, raisonnement qui avait audiblement fait soupirer Ser Elios. J’avais même surpris ses yeux se levant au ciel. Mais il n’aurait mieux de ma part, et il le savait. J’irais, il n’était pas question de me faire changer d’avis.

J’essaye de retrouver certains des miens du regard, mais ce n’est chose aisée avec ces tenues, qui avouons-le ne sont guère attrayantes. Certes, elles ne sont pas fait pour et sont offertes gracieusement. Je suppose qu’il ne faut pas être trop exigeant. Et vu le nombre de personnes déjà présentes, je me dit que finalement, nous aurions dû partir tous ensemble. Mais qui sait, peut-être les retrouverais-je par hasard. Sinon, et bien, je ferais bien d’agréables rencontre.

Quand le Roi Mern parlait d’un somptueux carnaval, hormis ces toilettes, il ne mentait pas. Jongleurs, danseurs, bardes et autres ménestrels étaient présent à chaque carrefour, emplissant l’atmosphère de musiques et de rires. Les rues se remplissent, les spectateurs se font plus nombreux, alors que les lanternes et candélabres sont allumés. Souriante, me laissant gagner par l’ambiance, je contemple troubadours et acrobates avec une fascination presque enfantine.



UNBOWED - UNBENT- UNBROKEN


Spoiler:
 


Dernière édition par Deria Martell le Mer 16 Sep - 11:16, édité 1 fois
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse de Dorne
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Messages : 5801
Membre du mois : 20
Célébrité : Ashley Green
Maison : Martell
Caractère : Impétueuse - Naïve - Loyale – Indépendante - Farouche - Obstinée - Protectrice
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Mar 15 Sep - 22:35

Le carnaval battait son plein mais Perle ne parvenait pas à en profiter pleinement. Elle avait perdu de vue Arianne. Il y avait peu de risques qu’il lui arrive quelque chose. Si elle avait réussi à la perdre dans la foule, malgré son expérience en filature et le fait qu’elle la connaissait par cœur, les chances étaient maigres qu’un individu malintentionné ne la repère. Mais elle était tout de même légèrement inquiète. Et elle s’en voulait de s’être faite avoir si facilement par l’effet de cette foule anonyme. Les tenues toutes identiques et la musique qui battait son plein étaient particulièrement perturbants, et il avait suffit qu’une danse soit lancée pour qu’elles soient séparées. Perle avait rapidement pris congé poliment auprès de son cavalier, et avait cherché en vain des yeux Arianne avant de se rendre à l’évidence. Elle ne la trouverait plus.

La Dornienne observait donc les danseurs et danseuses évoluer, espérant repérer la silhouette de son amie, sans grand espoir. Elle saurait sans doute reconnaître sa façon de danser si elle passer auprès d’elle, mais avec le monde qu’il y avait, elle pouvait tout aussi bien être déjà à l’autre bout de la rue principale.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Mer 16 Sep - 21:36

Déjà les premiers rires de la rue résonnent à mes oreilles marquant le début des festivités. Le déguisement que l’on m’a fourni me va comme un gant, j’ajuste légèrement mon masque pour placer mes yeux bien en face des trous, la nuit s’annonce très longue.

« Que la fête commence ! »

C’est en m’exclamant de la sorte que j’ai franchi la porte de mes appartements dans lesquels on m’avait mis à mon arrivé, il s’agit de l’une de ces nombreuses auberges que l’on peut trouver aux quatre coins de la ville. Je me suis rapidement fondu dans la masse, le déguisement unique aidant, m’incrustant dans certaines discussions, grappillant un morceau de viande par-ci, une bouteille d’alcool par-là… Il n’y a pas à dire, les Bieffois savent faire la fête.

Les sourires sont sur tous les visages, l’heure est aux festivités. Pourtant, par moment je ne peux m’empêcher de scruter les yeux de certaines personnes en me demandant si je ne l’ai ai pas privé de voir un frère, un père ou un cousin… A cette seule pensée le sourire se fait plus prononcé sur mon visage.

J’avance, jouant des bras pour me faire une place jusqu’à un groupe de musiciens en transe avec leurs instruments. Je reste quelques instants sur place pour les écouter avant de me remettre en marche, en quête de mets délicieux. J’arrive rapidement sur une grande place où l’on a installé un gigantesque étal de plusieurs dizaines de mètres. Mes mains trouvent instinctivement le doux contact d’un grand épi de maïs grillé que j’englouti presqu’instantanément avant de m’approcher d’une porteuse de robe vert foncé tranquillement assis sur un banc non loin de l’étal.

La musique commence à se faire de plus en plus présente et les premiers coups de cymbales se font entendre dans tous les coins de la ville. Plaçant chevaleresquement un genou à terre, je tends la main vers cette inconnue assise.

« M'accorderiez-vous cette danse? »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Sam 19 Sep - 14:53

Le carnaval... Tout cela me rappelait bien trop ma jeunesse, loin, perdue, si différente. J'étais si euphorique, rien qu'à son évocation, avant... Oh, je n'étais pas mécontente, aujourd'hui, mais j'étais un peu plus posée, et la nostalgie me réussissait moins. Pas question cependant de me cloitrer dans une chambre qui n'était pas même la mienne pendant que tout le bief, l'orage et dorne festoyaient ensemble. L'idée ne m'avait effleuré une seule seconde. Je sors tôt dans les rues, avec ma belle sœur,  femme de l'héritier Rowan. Nous contemplons les étales, plaisantons doucement, commençons doucement à boire un ou deux verres alors que les rues se remplissent sérieusement. Elle est inquiète de laisser seuls ses enfants... Sentiment que je ne peux partager, moi dont chacun de mes rejetons n'a su dépasser le stade de fœtus. Passons. Tant de différence entre nous, qui font que son sort m'importe finalement très peu. Oh, je peux certes envier sa condition dans le sens où elle héritera d'un domaine, où son mari est un peu plus vivable que celui dont j'ai hérité... Mais je m'en suis débarrassé. Et je me sens libre, tellement libre... Comme si j'avais retrouvé mes seize ans, mon rire, mes sœurs et mon innocence. C'est loin d'être le cas, mais je profite. Je respire. Je bois, juste ce qu'il faut. La musique retentit à nos oreilles, et nous nous perdons en contemplation devant les acrobates, jongleurs, et autres prestidigitateurs. Comme des gamines, oui, vraiment. Des gamines masqués. Il est étrange de porter cette chose noir sur le visage... J'ai du mal à m'y habituer, mais je me laisse aller à la folie qui emplit Hautjardin. Nous sommes tous dans le même panier, ce soir. Robes vertes, masque noir, peu importe la condition sociale ou quoi que ce soit... Et toujours ce même mélange d'appréhension et d’euphorisme qu'il y a bien des années. Ma belle sœur et moi partageons nos souvenirs, nos petits commentaires sur le spectacle florissant s'offrant à nos yeux. Les premiers coups de symbales retentissent, et nous échangeons un regard. La nuit elle aussi, commence à tomber... Cette soirée s'annonce intéressante. Je me sens tout à coup dans une forme formidable, alors qu'il y a quelques heures à peine je sentais la fatigue dans chacun de mes muscles. Ma belle -soeur se fait rapidement embarquer par un jeune homme et me laisse seule avec un sourire. Je regarde autour de moi. Aucune envie de rester là à ne rien faire...
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Dim 20 Sep - 18:04


Carnaval de l'opulence

L
es festivités venaient à peine de commencer et déjà rires et chants résonnaient dans toutes les rues, Hautjardin devenant la capital de l'amusement, de la joie, de l’excès et bien sûr de l'opulence un court laps de temps, fessant oublier tout à chacun la menace de la guerre. Le bal masqué de la reine Sharrade me semblait bien fade comparé au carnaval du Roi Mern. Moi qui pensait avoir vu ce à quoi ressemblait une vrai fête... Nos frustres banquets nordiens étaient bien ridicules en comparaissant des sauteries bieffoises, sauteries qui n'étaient pas pour me déplaire. Si j'avais montré quelques réticences quant au faits de me joindre aux festivités au début de notre séjour à Hautjardin, j'avais finis éprouver un certains plaisir à flâner dans les rues de la ville, me mêlant à la foule, découvrant de nouvelles couleurs et saveurs. Un seul détail me gênait : la chaleur. Le froid coupant si typique du Nord me manquait quelque peu, j'avais encore du mal à m'habituer à la température et mes habits n'étaient pas vraiment adapter à un tel climat. Fort heureusement pour moi, le déguisement imposé était préférable à tous les vêtements que je possédais.

Une simple tunique brune, des braies de la même couleur et des bottes, le tout agrémenté d'un masque noir. Rien de bien excessif comparé au costume que Père m'avait offert et que j'avais porté la nuit du bal de Goveille, mais au moins pouvais-je me permettre cette fois-ci de me mêler à la foule sans me faire remarquer. Bien qu'avec ma coupe atypique cela soit difficile. Pour autant j'appréciais cette idée de déguisements unique : ainsi il était quasiment impossible de différencier seigneurs de vassaux, nous étions tous mis sur le même pied d'égalité. Du moins le temps d'une fête, une courte illusion qui se finirait aussi rapidement qu'elle avait commencée. Je flâne, me baladant dans les rues, passant d'une échoppe à l'autre, observant les gens de foire se donner en spectacle. Je laisse une mélodie entraînante me guider dans Hautjardin, j'arrive finalement à un rassemblement, où nombres de couples s'échangent quelques pas de danse. J'observe tranquillement lorsque mon regard s'arrête soudain sur une femme, blonde, seule et immobile au milieu de tout ces couples, semblant chercher quelqu'un... à moins qu'elle n'attende qu'un homme l'invite à danser. Ma foi, mon devoir de chevalier m'oblige à venir en aide à cette jouvencelle. Je souris, m'approche doucement d'elle et saisis délicatement sa main tandis que mes lèvres l'effleurent légèrement alors que je m'incline, mon regard ancré dans le sien.

"Ma Dame, me feriez-vous l'honneur de partager avec moi quelques pas de danse ? Vous feriez de moi un homme comblé."


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Dim 20 Sep - 21:26

Cette nuit est la mienne. Ils sont là, tous, à s'amuser. Je sais pourtant que paradoxalement, il n'y a de pire frein à mes pulsions, à mes désirs, à ma soif de contrôle. Me laisser un peu de moi ce soir pouvait largement contribuer à me faire buter. Je ne pouvais pas prendre de risques. Pourquoi, me direz-vous ? Peut-être simplement parce que j'étais entouré d'ennemis, que je n'avais pas le droit de porter d'arme, même la plus élémentaire, et qu'en sus je me retrouvais assez embarrassé par la multitude des cibles potentielles. J'avais envie. C'était évident. Une petite incartade. Une seule suffirait. Mais sur qui porterait donc mon ire, cette incroyable pulsion de meurtre mâtinée de soif de connaissances et de savoir, qui ne pourrait donc que me porter glorieusement vers une mort des plus abominables ? Parce que oui, ce soir, le meurtre était particulièrement propice, avec tout son lot de réjouissances habituelles. Mais il ne fallait pas oublier une chose, il ne fallait pas oublier un détail essentiel. Le masque rend vulnérable au moins autant qu'il protège. N'oublions pas que si je peux facilement pousser cette soif inextinguible qui m'habite sur les pauvrettes de la gueuserie, il est tout à fait possible que je violente et malmène quelque noble héritière, cousine ou non, de ma grande et noble famille. Comment réduire le Bief à feu et à sang pour avoir troussé et retroussé la mauvaise personne.


Il ne me faut guère de temps pour me laisser à l'insouciance du hasard, au pari morbide qui porte sur soi-même, à la troisième personne. Je me rends compte que je ne m'amuserai jamais autant qu'en me laissant porter par le flot de la spontanéité. Chevelure brune que je repère, et vers laquelle je me trouve rapidement. Je me lance dans la foule, attrape la brunette par la main et le bassin et l'entraîne vers cette valse bieffoise particulièrement populaire, la faisant tourner en sautillant en rythme. Danse de la roture, qui est particulièrement effrénée. Je la saisis et me rapproche, au plus fort de la danse.



| Dornienne, n'est-ce pas ? Votre présence ce soir est une bénédiction... |


Bénédiction parce que ce qu'il pouvait arriver, sous nos masques respectifs, ne saurait être aussi grave que si cela survenait avec une bieffoise... N'est ce pas?


[ j'attrape Perle]




We Light the Way


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 393
Membre du mois : 16
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Dim 20 Sep - 22:32


Carnaval de l'Opulence


Mission et Solvej, la danseuse

Je n’étais pas des plus à l’aise ce soir. J’avais énormément dansé ce soir, et je l’avoue, je commençais à fatiguer. Je n’avais pas vraiment envie de me mêler à tous ses gens, dans cette foule masquée pour le carnaval de l’Opulence. J’avais essayé de m’y soustraire, et Jehän avait insister pour que j’y participe. Je devais promouvoir notre compagnie et mettre en avant mon talent. Même masquée et habillée comme toutes les autres femmes, je devais sortir du lot et montrer toute l’étendue de mon savoir faire et de mon expérience. Les poches de mon chef de groupe s’étaient remplies d’argent, mais cela ne suffirait jamais assez. Je devais bien l’avouer, ma part avait été bien plus conséquence qu’en temps normal, et cela laissait présager des temps moins durs. Malgré tout, je n’étais pas certaine que cela en vaille réellement le coup.

Je n’aimais pas tout cet anonymat. Cela n’était qu’une frasque des grands de ce pays. Ils diront ensuite qu’ils se sont mêlés ainsi aux gens du peuple. Sottise. Ils restaient reconnaissables même habillés comme nous. Leur prestance, leur port de corps, cela ne pouvait tromper personne. Ils restaient entre eux, entre grands et riches de ce monde. Et nous, pauvres créatures à leur service restions aussi en compagnie des nôtres, car telle était notre place.

Je pouvais compter ce soir sur le soutient de mon époux. Il semblait bien plus à l’aise que moi et sa présence me rassurait. Nous avions dansé un temps ensembles, et comme Jehän me l’avait demandé, je n’avais pas hésité à montrer ce soit-disant don que j’ai pour la danse. Et même si mon époux ne dansait plus depuis quelques années, il n’avait rien perdu de sa souplesse. Je soupçonne la femme qui l’a emporté pour le nouveau tour de danse de l’avoir remarqué. Je l’avais vu s’éloigner avec regret, espérant que nous nous retrouverions bien vite. Même derrière nos masques, je saurais le reconnaitre et il saurait me retrouver. Et en attendant, je me retrouvais embarquer dans un nouveau tour de danse avec un inconnu dont je ne désirais rien savoir et qui, je l’espérais, n’appartenait pas à la haute société.



Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 250
Membre du mois : 11
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Aucune. Solvej est une ancienne danseuse sillonant les routes. Désormais elle est servante auprès d'Argella Durrandon
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Lun 21 Sep - 20:32

Yoren ajusta son masque. Bon c'était pas pratique, ça réduisait son champ de vision mais il n'avait guère le choix n'est ce pas ? Le tout étant de se fondre dans la masse. Il avait de la chance, des années en mer avant donné a sa peau une belle teinte halée qui n'enviait rien aux dorniens. Quand à ses cheveux...Ah ben là, il ne pouvait pas grand chose pour sa blondeur. En fait, il avait les cheveux presque blanc avec le soleil mais ma foi, c'était plutôt atypique.

Comme tout le monde, il était habillé simplement et venait de chiper un broc de bière mousseuse lorsqu'il tomba sur une donzelle des plus...Voyons, ravissante ? Mouais difficile a dire étant donné les masques, mais pour un oeil avisé, elle avait une taille fine et des hanches discrètes. En somme, une mignonne petite gironde. Autour de lui, ça dansait et il baissa la tête lorsqu'un jongleur perdit durant quelques secondes la maîtrise de sa balle. Mais il ne dit rien, se contentant de le saluer de sa chopine avant de l'avaler d'un trait pour la déposer sur une table de bois épais. Allez, autant s'amuser un peu nan ? Et quoi de mieux qu'une gigue endiablée pour ça ?

Souriant derrière son masque, il attrapa la jeune femme repérée plus tôt ( Deria ) a deux mains, la soulevant sans effort apparent pour rejoindre avec elle l'ensemble des danseurs.

"Il ne faut pas rester seule, ma belle, parce qu'on ne sait jamais par qui on peut se faire enlever."

En l'occurrence, il était un maitre de l'enlèvement mais ça, on allait pas le crier sur tous les toits évidemment. Au lieu de cela, il entraîna sa cavalière dans la danse.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Mer 23 Sep - 17:54

Perdue au milieu de la foule, je souris et m’émerveille devant… Et bien devant tout ce que croise mon regard en vérité. Le vin est doux et délicat, rempli de parfums de fruits. Il n’est pas fort et pourtant il me monte légèrement à la tête. Ah oui, je n’ai rien mangé de la journée. Entre ça et le tourbillon de personnes autour de moi, ce n’était peut-être pas une bonne idée, peut-être aurais-je du grignoter quelque chose avant.
Qu’importe, je vais bien, ce n’est pas un verre qui va m’inquiéter plus que nécessaire et je commence tout juste à m’amuser. Peut-être devrais-je manger quelque chose quand même ? Je m’empare d’un gâteau, enfin du moins, ça dégouline de miel, je suppose que c’en est un. Et c’est délicieux. Sans plus de bienséance, je me lèche les doigts en souriant. Je m’empare d’une deuxième douceur et me dirige vers un banc.Je m’assoie à peine qu’un homme s’agenouille devant moi et m’invite à danser en souriant. Moi ? Je cligne des yeux avant de sourire. Je pose mon verre, le gâteau a déjà disparu évidemment, et saisis sa main.

« Avec grand plaisir. » Je me lève le rejoints alors qu’il m’entraîne dans la danse. « Je ne suis pas certaine de connaître et d’être réellement capable… »
Je regarde les autres et tente d’imiter leur pas. La musique s’accélère. Et je me perds dans les pas de danses, m’amusant malgré tout, un sourire enfantin aux lèvres. Il me fait tourner, je ris éperdue dans cette danse dont j’ignore tout, je perds ses mains et me retrouve face à un nouveau cavalier. Ou plutôt une… Veut-elle danser ? Qu’importe au final. Toujours souriante, je m’incline légèrement et m’empare de ses mains pour l’entraîner avec moi.



Elle est là cette petite voix qui ne chante que pour moi
Tout comme le vent chante et enchante l'océan
Toi qui sème la paix dans mon cœur, tu me rappelles
Ce que je sais, je reviendrai

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 329
Membre du mois : 5
Célébrité : Emma Watson
Maison : Torth
Caractère : Etourdie - Sensible - Mutine - Audacieuse - Ingénue - Prévenante - Capricieuse - Intuitive – Rancunière - Attentive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Mer 23 Sep - 18:29

Un sourire ornait les lèvres d’Arianne, alors qu’elle se préparait pour ce carnaval en pleine rue. Ces festivités lui rappelaient bien des fêtes similaires ayant eu lieu aux Météores, et même à Lancehélion, sans l’anonymat qui était l’une des particularités de cette célébration bieffoise. Elle savait qu’il ne faudrait qu’un geste pour que tout dégénère et bascule, si les dorniens cédaient à leurs pulsions belliqueuses… les Martell, comme tous les autres sujets de sa sœur. Un impair serait bien vite commis. Mais Arianne comptait profiter des festivités, comme il convenait de le faire, et non envisager le pire et déprécier cette main tendue vers eux… à supposer que ça en soit vraiment une.

Soupirant, elle s’assit devant le miroir face à elle, une fois l’habit que l’on avait déposé dans la chambre qu’elle occupait revêtu, ôtant tout signe distinctif de son rang, et de son identité. Elle devait se fondre dans la masse, et non apparaître comme une piètre noble incapable de donner le change. Elle avait appris, au contact des amies de sa mère, à se parer de manière élégante et noble, quand elle n’était qu’une roturière, mais il ne lui était pas bien difficile de retrouver la simplicité qu’elle connaissait si bien quand elle n’était qu’enfant de putain. Combien de fois s’était-elle travestie, pour se mêler aux enfants des gens respectables de la ville ? Ça n’était qu’un nouveau travestissement, comme l’avaient été les vêtements de bâtarde d’un Prince de Dorne, quand son Père l’avait appelée à ses côtés.

Elle souhaitait toutefois céder à une unique fantaisie. Saisissant ses effets de maquillage, elle se poudra visage et corps, pour clarifier son teint. Il restait halé, mais ne l’identifiait pas de manière systématique comme une dornienne. La noirceur de sa chevelure pourrait la trahir, ou induire le doute, mais nul n’en aurait la confirmation. Seule Perle était au courant du subterfuge, ayant refusé de la laisser alors qu’elle se préparait. Elles partirent ensemble, mais se retrouvèrent rapidement séparées par la foule. Un verre de vin en main, Arianne prit place sur un banc, observant des danseurs affairés. Elle ne put réprimer un sourire, en voyant un dornien agir de manière fortement exagérée en demandant à une dame de lui accorder cette danse.

La Martell elle-même se joint à la foule de danseur, avant de changer de cavalier et de se retrouver face à la demoiselle ayant fait l’objet de la demande bien chevaleresque de l’homme.

« Bonsoir… Souhaitez-vous mener cette danse, ma Dame ? »



             
"The arms of House Martell display the sun and spear, the Dornishman's two favored weapons, but of the two, the sun is the more deadly."      

avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady
Âge du Personnage: 26
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Intègre. Idéaliste. Ingénue.
Messages : 2989
Membre du mois : 106
Célébrité : Freida Pinto
Maison : Martell
Intègre. Idéaliste. Ingénue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Mer 23 Sep - 18:47

Je vois mes gardes se crisper et entamer un mouvement vers moi, et durant une seconde j’avoue que mon cœur s’accélère. Jusqu’à ce qu’on me saisisse par la taille, me déposant au milieu de la piste de danse. Ce serait tellement facile qu’un accident arrive ici au milieu de tout le monde. Mais non, je ne suis personne, si ce n’est une potentielle danseuse. D’un signe presque invisible, je fais signe aux gardes. Qu’ils me surveillent soit, mais je ne vais pas rester immobile toute la soirée, quand bien même les manières de mon ravisseur sont bien familières et ne leur plaisent pas. Après tout, c’est une soirée masquée, et tel est l’exercice et l’enjeu de cette nuit, danser et profiter.
Je regarde mon cavalier d’un air faussement offusqué.

« Pensez-vous réellement qu’une aussi ravissante jeune femme puisse être seule ? »
Je secoue la tête en riant. « Et peut-être ai-je envie qu’un séduisant jeune homme m’enlève et me fasse oublier toute cette folie. Il me faut bien sembler seule et inoccupée dans ce cas. »

Je le suis  au milieu des danseurs et fort heureusement je me débrouille bien assez pour tenir la comparaison.

« Et vous, souhaitez-vous donc enlever une pauvre demoiselle Ser ? »

Je lui souris, amusée. Oui, certainement parce que je ne me fais pas grand souci personnellement. Même au milieu de tout ce monde.
Les mouvements et les tournoiements se multiplient, et il est déjà temps de changer de partenaires. Je m’esquive discrètement, non sans remarquer du coin de l’œil qu’une autre dornienne me remplace dans les bras du charmant garçon. Je la détaille un instant, si c’est réellement celle que ej pense, elle ne craint pas davantage que moi, avant de me diriger vers un étal et de m’emparer d’une coupe. Doux et fruité… Je soupire en silence et observe les danseurs évoluer de part et d’autre.



UNBOWED - UNBENT- UNBROKEN


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse de Dorne
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Messages : 5801
Membre du mois : 20
Célébrité : Ashley Green
Maison : Martell
Caractère : Impétueuse - Naïve - Loyale – Indépendante - Farouche - Obstinée - Protectrice
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Mer 23 Sep - 19:31

La musique se fait plus vive, plus enjouée. Les danseurs se font de plus en plus nombreux, entraînés bon gré mal gré sur les pistes improvisées.
Les cavaliers et cavalières virevoltent au son des instruments. Le rythme fait changer de partenaire.
Perle se retrouve dans les bras de Yoren, Manfred entraîne Irélia au milieu des pistes, Elias emmène Solvej au cœur des pistes. Et Deria va boire un peu discretos pour le moment, Arya se retrouve dans les bras de Varn, Ayana entraîne Arianne au milieu des pistes, Anders ravit Alyssa à Tiago qui se retrouve sans partenaire pour le moment..
avatar
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 5473
Membre du mois : 1127
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org En ligne
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Jeu 24 Sep - 23:46

Perle observe les danseurs et danseuses, immobile, légèrement en retrait, quand une silhouette masquée et vêtue comme toutes les autres s’approche, fendant la foule. Un léger stress s’empare de la Dornienne, vite mis de côté lorsqu’elle comprend les intentions de l’homme qui lui prit la main. Elle se laisse entraîner dans la foule et copie les mouvements de ses voisines. Elle ne connaît pas cette danse, mais les pas ne sont pas compliqués. Malgré quelques petites erreurs au départ, elle les comprend vite. Un sourire se dessine sous son masque. Elle a renoncé pour le moment à retrouver Arianne. Puisqu’il l’a entraînée dans cette danse, elle va en profiter un peu. Arianne ira bien. L’ambiance est à la fête, pas aux hostilités.

Alors que la danse se poursuit, les deux danseurs se rapprochent, paume contre paume. Avant qu’ils ne se séparent à nouveau pour reprendre une nouvelle boucle de pas, la voix masculine se fait entendre aux oreilles de la Dornienne.

« Dornienne, en effet. A votre maîtrise de cette danse, je suppose que vous êtes de la région ? »

Elle ne savait si elle s’adressait à un noble ou à un simple villageois. Les bras qu’elle a sentis sous ses doigts sont plutôt musclés, mais les mains n’ont pas les marques typiques d’un paysan. Elle n’est pas certaine, mais elle pense que celui qui guide ses pas n’est pas au plus bas de la hiérarchie.

Le morceau se termine et enchaîne sur un autre. En quelques secondes Perle se retrouve dans les bras d’un autre cavalier. Elle n’a que le temps de voir une Dornienne s’éloigner  avant d’être entraînée par son nouveau cavalier. Il ne s’agit pas d’Arianne, mais peut-être de Deria. Perle n’a pas eu le temps d’en être certaine qu’elle a déjà disparu de son champ de vision. Elle adresse un signe de tête à son cavalier avant de suivre le mouvement et d’entamer cette nouvelle danse, un peu plus calme. Trois pas vers l’avant, Trois pas vers l’arrière, un tour de la demoiselle…
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Dim 27 Sep - 13:35

Doucement, je me détendais, m'habituais à la fièvre de la foule ambiante et de l'occasion. Cela faisait longtemps que je n'avais réellement pu profiter de pareille occasion. A Goeville, également, j'avais eu la même pensée, mais j'étais tout aussi occupée à me demander où pouvait se trouver Milha... Sans aucun résultat probant. Cela viendrait bien vite, sûrement, et les nouvelles ne seront alors peut être pas des plus présentes. Mais il le fallait. Comme il fallait profiter, en l'instant présent. Ma belle sœur se fait embarquer, et du coin de l'oeil je la regarde commencer à danser avec un bel inconnu. Enfin bel... Je n'en sais strictement rien. Tous ces masques, ces habits semblables au détail près, s'en était déroutant, même pour moi qui avait pu déjà vivre ce genre de festivités à plusieurs reprises il y a bien des années.

Je n'ai pas moi non plus à attendre bien longtemps avant de me faire aborder... Tant mieux, cela m'évitera d'aller moi même à la quête du cavalier, ce qui est fort désagréable. J'esquisse un sourire, alors qu'il me demande cette danse de la manière la plus courtoise qui soit. J'aurai envie de lui demander son nom et son origine, avant toute chose... Mais la curiosité n'est pas à l'honneur, et si tous ces masques sont là, ce n'est nullement pour les briser aussi vite et facilement.

« Je ne peux décemment refuser... Ce serait un honneur que de faire le bonheur d'un si galant homme. »

Je me pose mon regard dans le sien, et me laisse entrainer. La musique monte, au fur et à mesure que les binômes se forment et virevoltent. Je cherche malgré mes résolutions à percer le masque... Dornien ? Non, je ne pense pas. En tout cas, il ne me semble pas le connaître. Nous n'arrivons à danser ainsi que très peu de temps, le mouvement de la foule nous bouscule, nous fait chavirer, tel un pauvre bateau au milieu d'une tempête. Sans avoir le temps de penser quoi que ce soit, je me retrouve séparée de lui, et un autre homme m'attrape. C'est à peine si l'on voit la différence, de loin. Mais son regard m'indique clairement, si j'en doutais, que j'avais changé de partenaire. J'esquisse un sourire enjoué, et taquinais gentiment ce nouvel inconnu :

« Quelle hardiesse, messire, de soutirer ainsi une jeune dame à son cavalier... Heureusement que nos visages sont ainsi cachés, j'aurai sinon peur qu'il ne vous en tienne rigueur. »

Oh, ce pourrait être amusant...
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Dim 27 Sep - 17:58

[HJ allez, posts courts on y va!]


Je me laisse porter par ce rythme propre à la roture, que nous autres aristocrates ne pratiquons jamais que durant le carnaval, ou à l'occasion, lors de fêtes de la moisson analogues un peu partout dans le Royaume. Mais c'est chose fort rare. Pourtant, il s'agit d'un rythme qui ne s'oublie pas. Il y a quelque chose d'éminemment sanguin dans tout ceci. Quelque chose qui tend en fait à l'enfance et à l'innocence, avec une danse très vive et relevée, avec des espèces de sauts et tout le reste. Mais aussi quelque chose de plus adulte, de plus mature. La danse se fait plus proche par moments que n'importe quelle autre valse de bals plus habituels, et mon beau-frère m'avait déjà confié que les naissances enflaient après chaque fête de la moisson. Qu'elles soient légitimes ou non, d'ailleurs. Ce qui ne m'avait pas vraiment étonné sur le moment. Les êtres humains ne sont que des animaux, du moins c'était ce que mes études m'avaient appris. Je souris sous mon masque à la fille qui danse avec moi, d'apparence terriblement agile, qui m'inspire vivement en réveillant en mon for intérieur de bien délicieuses envies.


| Oui, c'est le cas. Vous m'envoûtez, ma demoiselle. J'espère que nos masques se retrouveront plus tard dans la soirée... |


La mesure change et nous tournoyons un peu plus loin. Je me saisis d'une femme d'apparence plus jeune avec qui je me laisse aller de nouveau à cette danse, mais mon regard reste assez facilement rivé vers la première jeune femme rencontrée. Dornienne, j'en étais sûr, et agile. J'avais envie d'explorer plus avant les possibilités de ce corps, scientifiquement ou non...




We Light the Way


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 393
Membre du mois : 16
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Mar 29 Sep - 14:39

Je n’avais pas l’habitude de telles festivités, d’une telle ampleur ni avec tant de participants. Il faut dire que La Vesprée n’était pas le meilleur lieu pour organiser ou participer à ce genre de fêtes.
Je ne connaissais personne, et tout cela avait un côté follement libérateur. Pas de courbettes, de politesse exacerbée ou de rôle parfait à tenir. Certes, je ne connais pas vraiment les pas de danses, mais qui s’en soucie ? Personne ne me porte attention, et je ne suis visiblement pas la seule à les ignorer. Mais je m’amuse. Vraiment. Je danse, tourne et virevolte en souriant, essayant malgré tout de retenir quelques pas.
Nous tournoyons et je suis séparée de mon cavalier, finissant ma pirouette devant une dame. Emportée par l’élan, je lui souris et m’empare de ses mains, l’entraînant avec moi. Je ris.

« Bonsoir ! Je ne suis pas certaine de savoir mener une quelconque danse Ma Dame. Je n’en connais même pas les mesures. »

Je tente toutefois de suivre nos voisins, levant nos mains ou faisant quelques pas sur le côté en même temps qu’eux. Je ris à nouveau alors que c’est visiblement une bien piètre réussite.

« Sans doute serez-vous plus talentueuse que moi pour mener tout ceci. Cela ne pourra être pire en tout cas. »

Les tempos ralentissent et accélèrent au rythme donné par les ménestrels, et je la suis, un sourire ravi toujours accrochée aux lèvres.



Elle est là cette petite voix qui ne chante que pour moi
Tout comme le vent chante et enchante l'océan
Toi qui sème la paix dans mon cœur, tu me rappelles
Ce que je sais, je reviendrai

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Messages : 329
Membre du mois : 5
Célébrité : Emma Watson
Maison : Torth
Caractère : Etourdie - Sensible - Mutine - Audacieuse - Ingénue - Prévenante - Capricieuse - Intuitive – Rancunière - Attentive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Mar 6 Oct - 23:02


Carnaval de l'Opulence


Mission et Solvej, la danseuse

Mon premier cavalier ne prit pas la peine de me parler et j’en fis de même. Je n’étais pas vraiment une femme qui parlait énormément en temps normal. Je n’ouvrais que très peu les conversations, et encore, ne le faisais qu’avec des gens de mon milieu. Hors là, il était clair que j’avais un noble en face de moi. Il devait sans doute penser que je l’étais également, bien souple et bonne danseuse. Avec un masque sur le visage me cachant, il n’avait aucun moyen de comprendre qu’il dansait avec une fille du peuple. De mon côté, je fis tout mon possible pour bien garder mes distances, et ne pas trop en faire, comme le voulait pourtant Jehän. Cela était au dessus de mes moyens. Si je pouvais m’exhiber sur une scène, ou dans les bras d’un homme de mon rang, j’étais mal à l’aise à le faire avec quelqu’un qui avait bien plus de pouvoir de moi.

Je le laissais guider la danse même si, de nous deux, j’étais la plus performante et la plus douée. Il manqua à quelques reprises de me marcher sur les pieds, mais fort heureusement, j’avais évité cela, en regardant justement non pas son visage, mais ses chaussures. Il n’était pas, encore une fois, question que mon regard croise le sien. Nos rangs étaient bien trop différents.

Le rythme changea et mon partenaire laissa place à un autre. Un instant, j’eus envie de m’éloigner, mais Colyn ne l’aurait pas compris et surtout, je n’étais pas certaine d’arriver à le retrouver parmi cette foule de danseurs. S’il ne me voyait plus sur la piste, il s’inquièterait et alors… Je n’osais imaginer ce qui arriverait. Mon époux était bien trop protecteur, et c’était d’ailleurs pour cela que je ne lui avais pas parlé du lord Hightower. Il aurait été capable d’aller le provoquer en duel, ou de le tuer. Je n’aimais peut-être pas Colyn, ce n’était pas pour autant que je lui souhaitais du mal, ou pire qu’il disparaisse. Il était ma seule attache, et j’avais besoin de lui, même si je ne lui avais jamais dit, ni ne lui dirait jamais.

Ce nouvel homme m’entraina aussitôt vers le centre de la piste pour me faire danser. Je lui fis un léger signe de la tête poli, avant de suivre son rythme. Il dansait un peu mieux que mon précédent cavalier, ne me faisant pas craindre pour mes pieds. Je le laissais mener la danse, encore une fois, cachant tout ce dont j’étais capable de faire. J’avais laissé mon talent transparaitre dans les bras de mon époux, et uniquement dans les siens. Et tant qu’il ne serait pas de nouveau mon cavalier, je ferais profil bas, économisant ainsi mes forces et ne mettant pas à l'épreuve mon endurance si durement acquis après de nombreux années d'entrainements intensifs.




Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 250
Membre du mois : 11
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Aucune. Solvej est une ancienne danseuse sillonant les routes. Désormais elle est servante auprès d'Argella Durrandon
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Mar 6 Oct - 23:47


Carnaval de l'opulence

J'
ai bien du mal à parvenir à distinguer la voix de ma partenaire de danse tellement la musique et les chants sont assourdissants. Nous sommes bien loin des banquets frugaux et austères typiques du Nord et ce n'est pas pour me déplaire. Déjà lors du bal masqué de Goeville j'avais pu avoir un aperçu des de festivités autre que nordiennes, mais cela n'était rien en comparaison du Carnaval qui était en train de se dérouler à Hautjardin. Alcool et nourritures coulaient à flot et il n'y avait pas un seul endroit dans toute la ville qui ne soit à l'abri de ces célébrations tant le brouhaha festif était impressionnant. Malgré tout je parviens à entendre la réponse positive de ma cavalière aussitôt un immense sourire illumine mon visage et je m'empare de sa main.

"Vous venez de rendre un homme heureux, ma Dame."

Nos pas se calquent rapidement à celui des autres couples. Perdu dans la masse, j'en profite pour observer plus attentivement ma partenaire de danse : blonde comme les blés, yeux cyans qui reflètent les miens. A part cela difficile à dire. Son masque remplit bien son devoir en m'empêchant de voir son fascié. Tant pis, je m'en contenterais. Tantôt lent, tantôt rapide, le rythme donné par les ménestrels est assez éreintant, particulièrement pour un chevalier peu habitué à danser tel que moi. Soudain les couples se séparent, il est temps de changer de partenaire. Un dernier sourire dans sa direction et je laisse ma partenaire être ravie par un autre homme... ce dont je ne peut pas en dire autant. Il semble que le nombres de danseurs et danseuses soit impair car je me retrouve seul, sans partenaire de danse. Je m'écarte donc de la piste et rejoins un vendeur de fruits et légumes ambulant. Je lui achète une pêche et observe les couples dansant tout en la dégustant.


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Sam 10 Oct - 22:18


Les vins et autres hydromel coulent à flot, enivrant les participants, les musiciens changent encore d’allure, et les danseurs se regroupent et se dispersent au gré des mélodies.
Le rythme fait encore et à nouveau changer de partenaire. Solvej entraîne Yoren au rythme de ses pas, Alyssa attrape les mains d’Arianne, Manfred et Ayana se retrouve au milieu de la piste, Perle rejoint Tiago, Varn emporte Deria, Anders sourit à Irélia et Arya embarque Elias pour une danse.
avatar
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 5473
Membre du mois : 1127
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org En ligne
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Lun 12 Oct - 21:16

La vie est parfois un supplice de frustration. Je n'ai jamais encaissé qu'avec difficulté le désir d'aller plus loin, d'exaucer tous mes désirs. Ne me demandez pas pourquoi. Mon père dit depuis toujours que j'ai le diable au corps. Ma mère disait que c'était la faute de ces soit-disant remèdes que l'on m'avait fait ingurgiter dans mon enfance pour vaincre une fièvre terrible qui m'avait conduit à l'article de la mort. Allez démêler le vrai du faux. Je sais juste que je résiste très mal. Maintenant, je me sens tiraillé par de biens sombres désirs. J'ai envie de cette femme,n mais bien plus intensément que le désir habituel nourri par une personne pour une autre. Je ne chercherais même pas à lutter. Je suis pris aux tripes, qui se tordent, qui se nouent, qui me lancent tant elles me brûlent. J'ai un goût acide sur la langue, comme à chaque fois que mes démons montent à la surface. Je lâche la dornienne, puis ma vis-à-vis suivante. Le rythme change et je me retrouve avec une nouvelle donzelle entre les bras. Je la reconnais rapidement, à son odeur, à son parfum, à sa taille et à son allure. Malgré son masque, malgré sa tenue. Disséquer des gens vivants ou non vous donne une mémoire profonde des plus petits détails. Je la reconnais. Ma peut-être future promise. Ayana de Torth. La savoir là entre mes mains me calme quelque peu, je nourris de bien plus grand projets pour celle qui un jour prochain partagera ma couche comme autrefois. Je ne peux m'empêcher de lui sourire.


| Ravissante beauté que voilà, vous seriez-vous perdue à nouveau, demoiselle ? |


C'est le moment où dans le rythme fièvreux de la danse, le flot dans lequel nous sommes entraînés percute une autre vrille de danseurs et je suis bousculé par l'épaule sur le côté. Je me fige. On ne malmène pas un Hightower. L'homme bien que masqué, n'est évidemment pas d'ici. Ni sa carrure impressionnante, ni son physique, ne ressemble aux gens du crû.


| Tout barbare que vous êtes, parangon d'outrecuidance, vous feriez bien de vous excuser. |


Et à ses bras je reconnais... La dornienne. Mon regard se fait avide sous le masque. J'ai presque envie d'être armé, maintenant, n'ayant pourtant jamais été bagarreur mais l'appétit d'horreur est trop présente pour être niée.
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 393
Membre du mois : 16
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Lun 12 Oct - 23:39

Hors-rp:
 

La musique se fait de plus en plus forte, le rythme de plus en plus rapide et entrainant. Ma première cavalière n’était pas vraiment sereine quant à ses capacités de danse. Je lui souris gentiment tout en l’entrainant au milieu de la foule pour la mettre en confiance.

« Allez, c’est très simple, laissez-vous aller. Il faut être courageux avant d’être talentueux. »

Je prends un rythme assez lent pour la mettre en confiance avant d’accélérer aux sons des instruments de toutes sortes. Je la vois rire, je souris à mon tour avant de la laisser dans les bras d’une autre ombre que compte la foule non sans un petit « Merci pour cette danse ».

Une nouvelle partenaire me fait face, je m’incline respectueusement pour la saluer avant de l’entrainer au milieu de la foule. Entre deux pas de danse j’arrive à dérober discrètement un verre de vin des mains d’un cavalier un peu trop concentré sur sa partenaire. Je partage la coupe avec la magnifique personne dont je suis le cavalier.

A nouveau les cymbales retentissent et il est temps de changer de partenaire. J’en profite pour passer près d’un étal pour boire quelques nouvelles gorgées de ce délicieux nectar qu’ils servent dans leurs amphores et déguster un ou deux morceaux de viandes, avant de me trouver une nouvelle partenaire. Mon regard se pose, justement, sur une robe verte encore sans tunique brune pour l’accompagner, non loin de l’étal sur lequel je viens de dérober quelques victuailles.

La jeune femme est une Dornienne à n’en pas douter, je ne parviens cependant pas à mettre un nom sur son visage dont la majeure partie m’est caché. Je m’approche discrètement de la demoiselle avant de lui glisser quelques mots lorsque j’arrive à sa hauteur.

« Je vous aurais bien proposé un verre… mais je vois que vous en avez déjà un. »

Je lui souris en montrant la coupe qu’elle tenait entre ses mains.

« Mais peut-être accepteriez-vous de m’accorder une danse ? »

Dis-je tout en lui tendant une main ouverte, accompagné de mon plus beau sourire, en signe d’invitation.

A quelques dizaines de mètres derrière ma future cavalière une querelle semble éclater, une bagarre pourrait se profiler. Après tout, la fête est faite pour s’amuser. Et une fête sans quelques coups n’est pas vraiment une fête.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Mar 13 Oct - 17:43


Carnaval de l'opulence

T
andis que je terminais de déguster ma pêche, suçant le noyau, le faisant aller et venir dans ma bouche, et que la piste de danse continuait à être animée sur le rythme effréné des musiciens, je me laissais à penser que si Fort-Terreur venait un jour à être mien, je devrais organiser de tels sauteries. Pas aussi somptueuses et onéreuses, non, mais peut-être un simple bal ou banquet, une fois dans l'an ou plutôt pour chaque changement de saison. Fort-Terreur était un endroit morne, dénué de vie et puant la mort à plein nez... pour différentes raison. Ce château manquait affreusement d'animation, de vie. Aussi loin que je me souvienne, Père n'avait jamais organisé une seule fête et la seule chose qui s'en rapprochait le plus était lors de la visite d'autre Lord et du Roi du Nord.

Je crachais mon noyau tandis que je notais que le rythme de la musique avait changé et que, à nouveau, les couples se séparaient afin de changer de partenaire. Je choisis ce moment là pour entre en piste. Me mêlant à la foule, une jeune femme semble me tomber littéralement dans les bras. Elle venait de quitter son partenaire de danse, et, lorsqu'elle se retourna, butta contre moi. Sans attendre, je lui souriais et me saisissais délicatement de ses mains, l’entraînant au rythme effréné de la musique. J'en profite pour l'observer attentivement : cheveux noirs, yeux bruns très foncés, à la limite du noir, et la peau caramel. Une dornienne, nul doute.

"Pardonnez ma maladresse, MyLady. J'ose espérer ne pas vous avoir effrayez."

C'est alors que dans la folle farandole et dans l'ambiance festive, je bouscule, par inadvertance, quelqu'un. Je m'arrête et me retourne, m’apprêtant à m'excuser auprès de la personne que j'ai malencontreusement malmené, mais mes paroles se bloquent dans ma gorge tandis que l'homme en question commence à m'insulter. Je garde mon calme, mais malgré moi ma voix prend un ton offensé et légèrement énervée.

"Sachez que c'est ce que je m'apprêtais à faire, mon ami, mais au vu de vos propos déplacés, je crains que vous ne les méritiez point."


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   Mar 13 Oct - 23:31


Je sirote le vin, observant les danseurs évoluer devant moi, un sourire aux lèvres. J’aime l’ambiance qui se dégage de ce carnaval. Certes, vu le nombre conséquent de litres d’alcool ingurgités, je doute que tout ceci reste bien longtemps aussi sage et sûr. Et je redoute ce moment, car je sais que mes gardes ne me laisseront guère le choix si tout ceci s’envenime. Mais pour le moment, c’est fort plaisant. Mes doigts martèlent la mesure de la mélodie sur la timbale, et je m’écarte doucement en riant pour éviter des danseurs un peu trop vifs.

Je tourne la tête et hausse les sourcils alors qu’un jeune homme s’approche et m’adresse la parole. Oh un dornien ! Je le dévisage en souriant, essayant de le reconnaître.

« Je vous ai devancé effectivement. Je suis navrée de vous couper ainsi l’herbe sous le pied, mais j’ai profité d’un moment de solitude pour m’éclipser et en profiter.
Leur vin est délicieux. Trop doux à mon palais, mais délicieux tout de même. »


J’incline la tête, avant de poser la coupe sur un étal.

« Evidemment que j’accepte. J’en serais honoré Messire. »  

Je saisis sa main et l’entraine au milieu de la piste.

« Savez-vous danser sur ces mélodies ? Je ne les connais pas toutes, mais elles sont belles et enjouées, j’aime beaucoup. »

Je lui souris et le laisse mener, égrenant les noms de ceux ayant acceptés l’invitation du roi, essayant de le situer. Mais ces masques aident fort bien le jeu en masquant tant du visage.

« Alors, mon cher dornien, dites-moi, passez-vous une bonne soirée ? Etes-vous satisfait de votre séjour à Hautjardin ? »



UNBOWED - UNBENT- UNBROKEN


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse de Dorne
Âge du Personnage: 24 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Messages : 5801
Membre du mois : 20
Célébrité : Ashley Green
Maison : Martell
Caractère : Impétueuse - Naïve - Loyale – Indépendante - Farouche - Obstinée - Protectrice
Insoumise. Indépendante. Impétueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Carnaval de l'Opulence   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Carnaval de l'Opulence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Carnaval 2007 de Jacmel, une réussite
» Abolir ou rentabiliser le Carnaval en Haiti?
» Ce que les gens pensent du Carnaval et la question de l'insécurité au pays
» 80 millions de gourdes pour la réalisation du carnaval
» Merveilles pour carnaval

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Sudiens
 :: Le Bief :: Hautjardin
-
Sauter vers: