AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Un hippocampe au soleil ... [Anders] [Tour I - Terminé]
MessageSujet: Un hippocampe au soleil ... [Anders] [Tour I - Terminé]   Lun 24 Aoû - 19:15

Efflanquée de sa nouvelle ombre qui se faisait encore moins bavarde que d'accoutumée - Daena n'aurait jamais cru la chose possible soit dit en passant - la jeune Velaryon se promenait à travers les étals du marché, la mine curieuse et un large sourire flottant sur ses lèvres. Elle cherchait un présent à ramener à Mère. Après sa discussion avec Rhaenys, la jeune femme s'était dit que ce serait une façon comme une autre d'essayer de se rapprocher d'elle, d'entamer la discussion quand elles se retrouveraient. La chose n'allait d'ailleurs pas tarder. Ils devaient partir le lendemain ou le surlendemain, Daena n'était pas sure d'avoir tout à fait saisi la date du départ.

Mais les bagages commençaient à être bouclés et elle voulait profiter une dernière fois de cette ambiance si particulière qu'elle avait pu voir lors de ses escapades en ville. Alors, elle s'était esquivée, non sans laisser une note à l'attention de Rhaenys pour la rassurer et avoir même annoncé à son garde où ils comptaient se rendre. Il avait levé les yeux au ciel mais s'était abstenu de tout commentaire, comme à son habitude à dire vrai, Daena lui adressant tout de même son plus beau sourire avant qu'ils ne sortent tous les deux et qu'elle ne perde toute notion du temps alors qu'elle déambulait dans Goeville.

Elle n'avait pas poussé la stupidité à retourner sur le port, préférant éviter les mauvaises rencontres et convaincue que son garde ne la laisserait de toute façon pas y retourner. Et pourtant, l'effervescence là-bas devait être à son comble, les premiers navires quittant les lieux et les autres se préparant à accueillir leurs futurs voyageurs. C'était sans conviction qu'elle s'était rabattue sur le marché, espérant au moins y trouver quelque chose d'intéressant.

C'est ainsi qu'elle s'était retrouvée devant un  des nombreux étals qui vendaient des produits soit disant typiques du Val, que ce soit par les couleurs, les modèles ou on ne savait quoi d'autre. Les vendeurs étaient d'ailleurs probablement les seuls à savoir ce qu'ils avaient de si particuliers et ils étaient prêts à vous l'expliquer en long en large et en travers si vous aviez le malheur de leur poser la question. La Velaryon se contentait d'un sourire absent à chaque fois que l'un d'eux tentait de l'approcher et elle se doutait pertinemment que la mine renfrognée de son garde était d'une rare efficacité pour dissuader n'importe quel opportun.

Alors qu'elle esquissait une moue peu convaincue devant un amas de colifichets dont la qualité la laissait particulièrement dubitative, une silhouette retint son attention. Il ne lui fallut que quelques instants avant de reconnaitre Anders Martell, celui avait affronté Orys durant les joutes. Elle n'avait encore jamais eu l'occasion de le croiser et encore moins de lui parler mais la jeune Velaryon ne put s'empêcher de lui jeter un regard curieux, son attention s'attardant alors sur le bracelet que tenait le dornien entre les mains.

Elle hésita quelques instants avant de faire un pas vers lui, de faire marche arrière puis de se rapprocher de nouveau. Ce fut peut-être d'avoir entendu parler de lui en termes élogieux par Orys qui lui fit finalement oser s'approcher jusqu'à être toute proche de lui et souffler, après s'être bien assurée que le vendeur était occupé à autre chose.

"Messire, il faut absolument que je vous dise quelque chose à propos de ce bracelet. Il est évident que la teinture ne tiendra pas et, à moins de souhaiter voir la personne qui le portera avoir le bras peinturluré de rouge, je vous déconseille fortement de l'acquérir."

Elle piqua alors du nez, un peu mal à l'aise, avant d'ajouter, de façon presque inaudible, réalisant qu'elle se mêlait probablement de ce qui ne la regardait pas.

"Enfin, je veux pas vous dire ce que vous avez à faire bien évidemment."

Mais quelle idée saugrenue d'être allée lui adresser la parole. Surtout pour dire ça. Elle jeta un regard à son garde qui s'efforçait de regarder partout sauf dans sa direction et, pour se donner une contenance, elle attrapa un bracelet identique à celui que tenait le dornien, essayant de focaliser toute son attention dessus. Levant alors les yeux une nouvelle fois en direction du dornien elle lui adressa un sourire, espérant qu'il y verrait là une forme d'excuse.


Dernière édition par Daena Velaryon le Mar 27 Oct - 22:32, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un hippocampe au soleil ... [Anders] [Tour I - Terminé]   Dim 6 Sep - 16:01

La bague tournait entre ses doigts. Un cadeau d'Arianne. Un bien précieux qu'il conserverait, comme il avait conservé tous les présents de la jeune femme, des plus beaux aux plus ratés, des plus utiles, aux plus inutiles. Il avait toujours été la cible préférée de sa demi-sœur. Enfant, elle lui avait offert des travaux faits main, maladroits, mais tellement attendrissants. Il s'était moqué parfois, la vexant, avant de se faire pardonner. Il avait tout gardé, dans un coffre, dans ses appartements. Tous ces cadeaux étaient précieux. Chacun avait une histoire et lui rappelait un souvenir. Il renfila la chevalière à son doigt, ignorant ce qu'Arianne avait vécu pour la lui offrir. Et heureusement. S'il avait su qu'elle avait revu son ravisseur et s'était plu en sa compagnie, il serait devenu fou de rage. Leur relation était plus apaisée ces derniers temps. Ils avaient retrouvé une certaine complicité. Parce qu'Anders ne lui faisait plus d'avance pour le moment, se retenant à chaque fois pour ne rien gâcher et ne pas la faire fuir. Il ne pouvait que dresser un bilan plutôt positif de cette intermède au Val. Outre le fait qu'il s'était illustré lors des joutes et des mêlées (quand bien même il était l'éternel second, de quoi bouillir devant cette injustice), il avait réussi à retrouver Arianne et à nouer de nouvelles relations. Il y avait Orys, le chevalier dragon, bâtard comme lui, bien plus sombre également, avec des responsabilités dont le dornien se passait volontiers, mais un homme honorable et de bonne compagnie quand on savait le dérider.

Il y avait aussi la mystérieuse Arya, avec qui il avait partagé une nuit passionnée et mystique, qui avait disparu au petite matin en lui laissant un rubis qui demeurait dans sa bourse, précieusement. Une authentique prêtresse rouge, honorant un dieu qui n'avait aucune existence à Westeros. Avait-elle réellement des pouvoirs tirés de R'hllor ? Il irait fouiner dans la bibliothèque de Lancehélion à son retour. Il devrait faire le tri entre la réalité et les légendes. Mais il se doutait que ce rubis avait une signification. Peut-être aussi un gage de retrouvailles ? Elle savait où le trouver.

Il ne restait que quelques jours avant le départ. Quelques jours pour trouver un petit cadeau pour Arianne. Comme ça. Pour lui rendre la pareille, en gage de leur lien fraternel... parce qu'il l'adorait tout simplement. Il flânait parmi les étals, n'ayant aucune idée de ce qu'il pouvait lui offrir. Une étole ? Un objet typique ? Un bijou ? Il se laissait guider par les coups de cœur, sans aucun plan défini. Il s'intéressa à un étalage en particulier, alors que le vendeur lui vantait, naturellement, la beauté et la qualité de ses bijoux. Il prit un bracelet entre ses doigts, l'examinant, hésitant. Il détestait cela quand les vendeurs le saoulaient de paroles au point de l'empêcher de réfléchir. Mais c'était justement là le but. Quelle ne fut pas sa surprise quand une voix féminine se fit entendre quasiment à son oreille.

Une mise en garde.

Il regarda la jeune fille avec surprise. Elle était aussi blonde et pâle qu'il était brun et bronzé. Et surtout, elle ne lui était pas totalement inconnue. Il lui fallut quelques secondes pour la remettre. Lady Daena Velaryon, de Peyredragon. La demoiselle qui avait accordé ses faveurs à un bâtard Nordien, ce qui avait susciter pas mal de curiosité. Au moins, elle ne semblait pas d'avoir d'a priori concernant mes enfants illégitimes, c'était un bon point pour elle. Elle lui semblait bien frêle vue de si prêt, jeune, vêtue plus simplement que lors des joutes et des mêlées. Elle était adorable et dégageait quelque chose d'innocent. Elle sembla alors s'excuser d'être intervenue, essayant un bracelet à son tour.

« Et vous êtes adepte des peintures rouges, Lady Daena ? »

Il ne pouvait s'empêcher de la taquiner alors qu'elle essayait elle-même un bracelet qu'elle lui déconseillait d'acquérir. Il reposa le bracelet, reprenant avec malice :

« Merci pour cette information, il se trouve que la personne à qui je compte faire un présent compte énormément à mes yeux et je serais fâché de lui offrir de la camelote. »

« Mais Messire, ce n'est absolument pas de la camelote, regardez cette qualité, regardez... »

Anders leva la main pour faire taire l'homme, un sourire aimable aux lèvres.

« Au revoir. »

Il se pencha alors vers la jeune fille, murmurant près de son oreille :

« Sauriez-vous me conseiller un cadeau à la hauteur de mes attentes ? »


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 990
Membre du mois : 14
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un hippocampe au soleil ... [Anders] [Tour I - Terminé]   Sam 12 Sep - 16:52


Décidément, ce bracelet était encore pire que ce qu'elle avait supposé au premier abord. Quelle drôle d'idée aussi de se focaliser sur cette horreur mais, au moins, elle lui permettait de ne pas se focaliser sur la sensation que son intervention n'avait pas été malvenue ou déplacée. Elle sursauta à sa question, avant de se figer brusquement et de manquer de faire tomber le colifichet, surprise de le voir répondre à sa mise en garde.

"Pardon ? Des peintures rouges ? Mais pourquoi vous…?"

Elle baissa les yeux en direction du bracelet, fronçant les sourcils et comprenant brusquement où il voulait en venir. Si elle ne prêtait même pas attention à ses propres mises en garde, elle risquait de perdre le peu d'aplomb qu'elle avait réussi à avoir en abordant le dornien.

"Oh… hum…"

Déposant le bracelet, elle esquissa une moue en agitant le bout de ses doigt déjà légèrement rougis à l'attention du dornien, comme pour conforter ce qu'elle venait de lui dire.

La jeune Velaryon réalisa alors brusquement qu'il connaissait son identité. Il faut dire qu'elle était facilement reconnaissable, depuis son arrivée à Goëville, elle avait largement eu le temps de voir qu'il n'y avait pas souvent de blondeur similaire à celle de sa famille et peut-être avait-il eu l'occasion de l'apercevoir alors qu'elle était tout près des Martell lors du tournoi.

A sa répartie et, surtout,  sa mine malicieuse, Daena répondit sans même s'en empêcher par un large sourire.

"Mais je vous en prie. Je ne porte guère de bijoux mais je n'aurais pas vraiment apprécié de me voir offrir un tel présent. J'aurais passé ensuite tout mon temps à me demander ce que j'avais pu faire de mal pour être punie de la sorte. Et j'aurais probablement fini par lancer le dit-bracelet à la tête de celui qui me l'a donné."

Son ton s'était fait malicieux à son tour et elle essayait visiblement de s'imaginer la scène, ne réussissant pas à retenir un rire à la pensée de ce qu'elle pourrait faire dans une telle situation. Son sourire s'accentua en le voyant congédier le commerçant mais elle ne put s'empêcher de piquer du nez quand il se rapprocha d'elle, toujours aussi peu à son aise avec ce genre d'attitude.

Haussant les épaules, elle souffla, à voix basse, tout en regardant ses pieds.

"Euh… et bien… Tout dépend de vos attentes lord Martell. J'ai eu l'occasion de fouiner un peu dans les étals alentours, je pourrais effectivement essayer de me rendre utile."

Elle avait réussi à dire tout cela sans trop bafouiller ni se sentir totalement ridicule. Il y avait décidément du progrès. Elle n'avait même pas rougi mais ça, elle avait tout de même de sérieux doutes quand au fait qu'elle serait capable de continuer sur sa lancée. Ses joues semblaient de toute façon prêtes à s'embraser à tout moment. Pourtant, la jeune Velaryon continua, d'un ton toujours aussi léger alors qu'elle jetait un regard aux alentours.

"Il y a d'autres échoppes avec des bijoux de bien meilleure qualité. J'ai vu aussi un étal avec des espèces de vases colorés aux dessins un peu étranges. Je ne sais pas trop quelle peut être leur utilité mais peut-être que la personne à qui vous voulez faire un présent les apprécie. Il y a des étoles aussi je crois par là-bas. Et euh… enfin…"

Bon, avant de l'étourdir, il fallait peut-être lui laisser le temps de répondre. Ou de fuir vu qu'elle commençait de nouveau à beaucoup trop parler, comme à chaque fois qu'on lui en laissait l'occasion.


Dernière édition par Daena Velaryon le Mar 27 Oct - 22:33, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un hippocampe au soleil ... [Anders] [Tour I - Terminé]   Dim 20 Sep - 20:08

Soit Lady Daena était troublée par la proximité du Dornien, nerveuse pour il ne savait quelle raison, soit elle manquait un peu d'esprit, mais il lui fallut un petit moment pour comprendre l'humour d'Anders. A moins que ce ne soit lui qui soit incompris en fait ? C'était possible aussi. Après tout, il ne savait rien du petit hippocampe. Il n'aurait même jamais su qui elle était si la demande du bâtard Bolton n'avait attiré beaucoup de regard sur sa ravissante personne. C'était le genre de demoiselle a être discrète, même si la blondeur presque blanche de ses cheveux était assez remarquable pour attirer les regards, surtout ceux d'un enfant de Dorne. Cette couleur était exotique pour lui, comme la couleur brune de sa peau devait l'être pour l'enfant de Peyredragon. Quand elle comprit, elle reposa l'objet du délit, non sans agiter sous le nez du bâtard la preuve de ses dires et donc la justesse de son intervention. Convaincu (même s'il l'aurait été sans preuve, ayant davantage foi en l'intervention désintéressée d'une jeune fille inconnue, plutôt qu'au babillage vendeur d'un marchand), il prit congé, sous le regard furieux du vendeur qui voyait s'envoler un client.

Galant, il remercia la demoiselle, non sans cette trace de malice et de légèreté qui le caractérisait et semblait mettre en confiance la timide jeune fille, lui arrachant un beau sourire alors qu'elle avouait que ce cadeau était plutôt une punition. Anders fit la grimace en imaginant la réaction d'Arianne face à de la camelote. Oh, elle ne lui aurait probablement pas balancé le bracelet en pleine tête comme Lady Daena le disait si bien, mais il l'aurait déçu en manquant de discernement. Cela dit, elle lui avait déjà fait des cadeaux peu judicieux, mais qu'il avait aimé parce qu'ils venaient d'elle. Et la réciproque était sans doute vraie. Hélas, il demeurait un homme, et pas forcément au fait de toutes les astuces féminines.

« Et bien, vous ne manquez pas de caractère Lady Daena et il est heureux que la dame à qui je voulais faire ce présent tienne assez à moi pour passer outre mon manque de goût certain... mais vous m'avez tout de même évité de lui offrir un bijou infâme qu'elle aurait porté à contre cœur pour me faire plaisir ou qu'elle aurait soigneusement oublié dans un coin de ses tiroirs. »

Il lui demanda alors conseil pour un cadeau digne de ce nom, la prenant probablement au dépourvu en prolongeant ainsi cet instant en sa compagnie au lieu de la remercier et de retourner à ses emplettes. Mais si elle était intervenue, ce n'était tout de même pas pour l'abandonner tout aussi vite, si ? Quoiqu'il en soit, il ne la laissa pas filer aussi rapidement, désireux d'en apprendre davantage sur cette jeune damoiselle et satisfait de passer un peu de temps en si charmante compagnie. Mais elle semblait de nouveau timide, gardant le visage obstinément baissé sur ses chaussures. Sa façon de rougir était adorable. Elle continua de parler, lui faisant une liste des cadeaux potentiels, avant de s'interrompre d'elle-même.

« Lady Daena ? »

Il chercha son regard, avant de s'emparer délicatement de sa main et d'en baiser le dessus, reprenant avec un sourire :

« Je suis votre obligé. »

Après tout, elle lui avait évité une situation embarrassante. Le calme d'Anders contrastait avec l'agitation de la jeune fille, son assurance avec sa timidité. Il n'avait jamais été timide, il ne savait même pas ce que cela faisait. Il était arrivé trop jeune au palais pour être intimidé par ce changement de décor.

« Mais je préférerais m'adresser à vous en contemplant votre charmant visage, plutôt que vos cheveux, même s'ils sont fascinants pour un Dornien. »

Il avait dit cela sur le ton de la taquinerie.

« Et je serais tenté par les étoles, pouvez-vous me montrer le chemin ? »


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 990
Membre du mois : 14
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un hippocampe au soleil ... [Anders] [Tour I - Terminé]   Jeu 24 Sep - 22:13


Jamais Daena ne se serait crue capable d'intervenir de la sorte, surtout face à un parfait inconnu. Certes, elle connaissait son nom et savait qu'Orys avait de l'estime pour lui mais, en dehors de cela, elle ne savait absolument rien de l'homme qui lui faisait face. Et pourtant, elle avait osé non seulement lui adresser la parole mais en plus, le mettre en garde sans prendre de gants. Le sourire qu'il lui avait rendu n'avait pas été pour lui déplaire, bien au contraire et elle le trouvait des plus charmants, autant être honnête. Mais c'était le genre de considérations auxquelles elle n'était guère habituée et surtout, dont elle ne savait pas du tout quoi faire. Alors, plutôt que de se perdre en conjectures, elle préférait se focaliser sur quelque chose de concret, comme le bracelet qu'elle tenait entre et qu'il remarqua à juste titre.

A sa remarque, elle laissa filer un sourire amusé avant de souffler, le plus innocemment du monde.

"Oh il est certain qu'à défaut de vous le jeter à la figure, l'oublier, le faire tomber par la fenêtre tout en haut de la tour ou le perdre malencontreusement pourraient effectivement être des options tout à fait valables. Un peu trop discrètes à mon goût par contre après l'affront subi."

Il est vrai que si elle n'avait jamais été une enfant difficile, sa mère aimait à lui rappeler qu'elle se vexait facilement. Et elle avait quantité d'anecdotes sur des scènes qui avaient pu exacerber sa susceptibilité depuis son arrivée à Peyredragon. Fort heureusement, elle n'était pas du genre à garder rancune de ce qui pouvait lui arriver ou de s'en vouloir bien trop longtemps. Et, en cet instant, elle lui suivit avec joie hors de l'échoppe, ignorant superbement le regard furibond du vendeur qui voyait partir une source d'argent facile.

Mais, bien évidemment, c'était sans compter sur cette fichue timidité qui se décida à faire sa réapparition lorsqu'ils se retrouvèrent à l'air libre. Elle arrivait à aligner plus de deux mots sans difficultés mais la jeune femme se sentait tout bonnement incapable de regarder le dornien en face, sans bien arriver à saisir pourquoi.

"Vous n'avez pas à être mon obligé ou quoi que ce soit du même acabit. C'était un plaisir de vous conseiller dans la boutique. Et je me ferais une joie de vous montrer des cadeaux potentiels bien plus intéressants."

Elle laissa tout de même échapper un sourire contrit alors qu'elle relevait la tête, haussant alors brièvement les épaules alors qu'elle levait les yeux dans sa direction, accrochant son regard et le soutenant, contre toute attente, surtout la sienne en tout cas. Les propos du jeune homme et surtout, le sourire rassurant qu'il s'efforçait d'aborder réussirent contre toute attente à atteindre leur but et elle souffla, d'un ton léger.

"Je suis désolée. A croire que je suis particulièrement empruntée lorsque je suis en présence de dorniens c'est vraiment étrange. Mais dites-vous que vous avez de la chance. Lorsque j'ai croisé votre frère, j'ai manqué de m'écrouler lamentablement sur le sol. Là au moins, je tiens encore sur mes deux jambes. Pour le moment tout du moins."

Elle accentua ses propos d'une grimace, alors qu'elle rejetait une mèche de cheveux en arrière du bout des doigts. Mais il y avait quelque chose chez Anders qui lui rappelait, sans bien qu'elle n'arrive à saisir pourquoi, Orys alors, sans pouvoir s'en empêcher, elle lui adressa brusquement un large sourire, essayant de ne pas trop se focaliser sur la façon dont elle devait se comporter. Après tout, son garde continuait de la suivre tout en fixant les alentours avec son sérieux habituel.

"L'étal des étoles est un peu plus loin, juste au bout de la rue où il y a cet espèce de jongleur qui rate toujours ses numéros. Vous l'avez déjà vu ? Je ne sais pas si c'est volontaire ou pas. A dire vrai, je ne suis pas persuadée de réellement comprendre ce qu'il cherche à faire. Peut-être qu'on le prenne en pitié ou qu'il soit tellement agaçant que tous les marchands le paient pour qu'il déguerpisse. Dans les deux cas, ce serait particulièrement malin et il n'a même pas besoin d'être doué comme jongleur."

Puis, réalisant encore une fois qu'elle avait trop parlé, elle toussota, réussissant sans bien savoir comment à ne pas baisser les yeux de nouveau en direction de ses pieds.

"Bien. Je disais quoi déjà ? Ah oui. Les étoles donc."


Dernière édition par Daena Velaryon le Mar 27 Oct - 22:34, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un hippocampe au soleil ... [Anders] [Tour I - Terminé]   Mar 20 Oct - 22:19

    « Eh bien Lady Daena, je saurais me souvenir que vous n'êtes pas des femmes qu'on offense impunément. »

    Il s'inclina légèrement, sans se départir de son sourire en coin alors que la demoiselle au charmant et innocent minois semblait avoir un caractère bien trempé et la dent dure. L'hippocampe serait-il donc capricieux ? Pourquoi pas après tout. L'innocence en apanage, voilà de quoi tromper n'importe qui. Pourtant, difficile de trouver la dame antipathique malgré cela et il préférait penser que ce n'était là que plaisanterie. Avec une inconnue, oui, mais une inconnue qui venait de le sauver d'une situation délicate. Il s'en serait voulu d'offrir un cadeau bas de gamme à Arianne. Le prix n'avait aucune importance à leurs yeux, il n'avait jamais été question de cela pour eux, mais quand même... Trop ravi d'être en si bonne compagnie, Anders se fit un devoir de demander conseil à la jeune fille, tout en badinant allègrement avec elle, quittant ainsi l'échoppe sans plus prêter attention au marchand et sa camelote. Il lui devait une fière chandelle et se fit son obligé, ce qui sembla provoquer une certaine gêne chez la demoiselle, qui faisait montre d'une timidité soudaine alors qu'elle l'avait abordé sans en faire montre un peu plus tôt. Néanmoins, elle accepta sa compagnie pour le conseiller, rejetant le fait qu'il lui devait une fière chandelle. Il se contenta d’acquiescer sans se départir de son sourire. Le résultat demeurait le même. Il ne manqua pourtant pas de la taquiner sur sa propension à garder la tête baissée, ce qui eut le mérite de la faire réagir.

    Et quelle surprise de l'entendre lui répliquer qu'elle avait la fâcheuse tendance à être empruntée en présence de Dorniens. Évidemment, Roward était déjà passé par là. Il ne lui en avait pas parlé. Ce qui n'était pas étonnant, dans le bal des femmes qu'il croisait. Le prince de Dorne avait son petit succès auprès de la gente féminine, non seulement grâce à son rang, mais aussi son allure. Et il le savait et en jouait. Anders n'était pas étonné que Roward ai abordé la jolie Daena. Il laissa échapper un rire quand elle lui avoua qu'elle avait manqué s'écrouler face à Roward quand elle se tenait bien sur ses deux jambes avec lui.

    « Ou alors, je suis moins impressionnant que le prince de Dorne et moins charmant, quand lui, fait littéralement tomber les demoiselles sur son passage. »

    Il lui adressa un petit clin d’œil alors qu'il disait cela sans le penser. Non, il n'était pas vexé que son frère impressionne davantage que lui. Bien qu'il ne voyait pas en quoi, mais il n'était probablement pas suffisamment objectif avec son petit frère. Comme il ne l'était pas avec Deria, même s'il pouvait lui trouver une allure princière, la faisant ainsi ressembler à leur grand mère. Il ne pouvait se résoudre à la comparer à Ravena, elle avait été trop détestable et méprisable avec le bâtard de son mari, comparer Deria à elle aurait été la rabaisser dans l'esprit d'Anders.

    Apparemment plus à l'aise, Daena se fendit alors d'un grand sourire, surprenant, mais agréable. Elle lui indiqua alors l'étal des étoles, avant de se perdre dans son flot de paroles en abordant le sujet d'un jongleur peu doué, élaborant des hypothèses quant à son manque de réussite. C'était presque fascinant de l'écouter babiller ainsi sur un sujet anodin, mais elle finit par s'interrompre et revenir au sujet premier.

    « Certaines personnes sans talent sont persuadées du contraire et s'acharnent encore et encore, c'est peut-être le cas de votre jongleur. »

    Il haussa une épaule.

    « Je doute que les marchands le paient pour qu'il parte, le rosser serait plus simple et moins coûteux. Quant à la pitié... Je ne suis pas certain que cela soit un filon rentable. »

    Le dornien sourit, avant de prendre trois pommes dans un étal, lançant une pièce au marchand avant que celui-ci ne proteste et s'amusa à jongler à sa façon avec les trois fruits, avec une habileté qu'on ne pouvait lui dénier.

    « Vous pensez que j'ai un avenir ? »

    Il cessa, avant de tendre un des fruits à la jeune fille.


I am a greedy, selfish bastard.
I want the fact that I existed to mean something

Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Messages : 990
Membre du mois : 14
Célébrité : Luke Pasqualino
Maison : Martell
Caractère : Vif, emporté, arrogant, vénal, idéaliste, passionné, loyal, ambitieux, séducteur, orgueilleux
Idéaliste, indiscipliné, intrépide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un hippocampe au soleil ... [Anders] [Tour I - Terminé]   Mar 27 Oct - 22:36


Son regard se fit amusé à ses propos. Daena aurait probablement du être gênée ou mal à l'aise, mais ce n'était pas le cas. Le dornien avait le don de la mettre bien plus à son aise qu'elle ne l'aurait soupçonné. Peut-être était-ce sa bonne humeur contagieuse ou ce sourire auquel il lui était tout simplement impossible de résister mais elle n'aurait jamais réagit de la sorte en temps normal, c'était certain. Se penchant vers lui, la mine complice, elle souffla alors.

"Je ne suis pas rancunière, heureusement. Sinon j'aurais vraiment tous les défauts du monde vous ne croyez pas ?"

Mais pour autant, se retrouver à l'extérieur manqua de peu de lui rendre sa gaucherie. Heureusement que le Martell n'en prit pas ombrage et qu'il sut en quelques mots détendre l'atmosphère avant que la jeune hippocampe n'ait le temps d'avoir envie de fuir au bout du monde sans se retourner une fois de plus. Elle se mordilla pourtant la lèvre à ses propos avant de secouer la tête.

"Oh non, vous êtes très charmant, tout autant que lui. Vraiment. Et je ne peux pas dire si vous êtes plus ou moins impressionnant que lui, il me faudrait vous voir tous les deux en même temps et…"

Elle réalisa qu'il la taquinait une fois de plus, pour la faire sourire probablement et sentit ses joues s'empourprer alors qu'elle essayait de garder l'air le plus naturel possible. L'exercice fut quelque peu difficile mais, une fois de plus, la présence du dornien avait un effet plus que positif sur la jeune femme qui lui adressa son plus beau sourire avant de l'entrainer en direction des étoles dont elle lui avait parlé. Tombant alors sur le jongleur, elle se mit à nouveau  à parler, sans pouvoir s'arrêter avant d'avoir eu l'impression d'en avoir trop dit une fois de plus.

Fort heureusement, Anders était plutôt bon public et elle l'écouta, son sourire croissant à mesure qu'il lui répondait. Elle pouffa alors de rire avant d'attraper le fruit tendu et de hocher la tête, le regard pétillant de malice avant de croquer dans la pomme sans se faire prier.

"Je pense que vous pourrez effectivement vous reconvertir sans la moindre difficulté. Il faudra par contre éviter que je sois à portée sinon je vais manger tout votre matériel. Et ce ne serait pas bon pour vos affaires je pense."

Daena entendit alors son garde toussoter juste derrière mais décida de n'y prêter aucune attention, sachant pertinemment ce qu'il allait dire.

"Bien, l'étal est juste après le jongleur. Faites tout de même attention en passant près de lui, une fois il a manqué d'assommer un passant en voulant montrer sa dextérité."

Alors qu'ils avançaient, le garde toussota un peu plus fort et la jeune hippocampe ne put faire mine de l'ignorer plus longtemps. Elle se retourna, non sans cacher sa moue mécontente.

"Je sais, nous sommes attendus c'est ça ? J'ai encore trop tardé ?"

Il avait ouvert la bouche pour parler mais se contenta de hocher la tête, visiblement dépité. Servir d'escorte à la jeune femme n'était pas une corvée à proprement parler mais, des jours comme celui-là, il regrettait amèrement de s'être porté volontaire. Toujours en silence, il attendit quelques secondes avant de désigner la direction du château d'un geste de la main. Daena soupira et reporta son attention sur le Martell, esquissant alors son plus beau sourire.

"Et bien, je crois que je n'aurais pas réussi à m'échapper bien longtemps cette fois-ci non plus. J'avais oublié que nous étions invités par je ne sais plus quelle honorable et adorable vieille personne qui tenait absolument à me voir pour que je puisse en parler à mes parents lors de mon retour. Et que, si je continue de la sorte, je vais être abominablement en retard."

Hésitant un instant, elle pointa alors un étal du doigt, ignorant le regard de certains passants alors qu'elle avait probablement manqué d'en éborgner un au passage.

"Il est juste là. Vous trouverez votre bonheur sans difficulté messire. Je suis désolée de ne pouvoir vous être plus utile, mais si vous avez un doute, prenez une étole dont la couleur vous rappelle ses yeux. Ca ne pourra que lui plaire, je vous l'assure."

Elle esquissa alors une légère révérence, le visage toujours souriant avant d'ajouter, d'un ton léger.

"Nous ne nous reverrons surement pas avant mon départ mais j'ai bon espoir que nos routes se croisent un jour à nouveau."

Daena s'éloigna alors, adressant son sourire au garde qui, comme toujours, ne put s'empêcher de le lui rendre, mi-agacé, mi-charmé par la jeune hippocampe ravie de cette petite escapade dont elle se souviendrait longtemps.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Un hippocampe au soleil ... [Anders] [Tour I - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Un hippocampe au soleil ... [Anders] [Tour I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» Le reflet d'une perle au soleil [Tour I - Terminé]
» "Regarde le soleil en face, laisse l'ombre derrière toi." [Tour I - Terminé]
» Tourne toi vers le soleil et l'ombre sera derrière toi |Tour III - Terminé|
» Lena K. Sunamoon ~ Fée de la lune et du soleil à votre service ! {terminé}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Val & La Montagne :: Goeville
-
Sauter vers: