AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Il est des songes qui dénient l'obligation [Tour I - Terminé]
MessageSujet: Il est des songes qui dénient l'obligation [Tour I - Terminé]   Dim 9 Aoû - 20:25

La bannière du dragon rouge sur fond noir claquait au vent. J'entrevoyais encore la silhouette des trois têtes targaryennes, avant qu'elles ne disparaissent au lointain. Je pris une longue inspiration. Il était temps de rebrousser chemin, rentrer à Goeville pour préparer, moi aussi, mon départ plus tardif. J'adressais une prière du bout des lèvres aux Dieux de l'ancienne Valyria. J'espérais ainsi porter chance à ma sœur dans son entreprise risquée. Je ne pouvais que la laisser partir, encore une fois. Je fermais les poings, ravalant ma colère pour me murer à nouveau dans le silence, les coudes reposés contre la selle d'Ardent. Il fallait que j'arrête de ressasser. Les Dieux avaient un sens de l'humour qui m'échappait toujours... Mon regard fut irrémédiablement attiré par le rubis qui s'illuminait de mille feux, serti sur l'épée de Lord Grafton qui pendait aux côtés de ma monture. Je savais ce que ce signal signifiait, même si je ne l'apercevais que pour la première fois : La Rouge me cherchait. Que pouvait-elle bien me vouloir maintenant ?

Ce n'est pas tellement une curiosité dévorante qui me poussa à remonter en selle, mais l'envie de la surprendre comme elle avait pu le faire avec moi. Je savais où elle se trouvait et ne me trouvais pas bien loin non plus. Je fis signe aux gardes qui étaient restés à mes côtés, après le départ de tous les navires de Peyredragon.

- Je dois faire un détour avant de préparer le départ. Je n'en aurais pas pour longtemps.

Ils ne posèrent pas de question. Je talonnai Ardent, partant au petit galop vers Goeville, avant de bifurquer au dernier moment. Les navires de Peyredragon étaient restés, pour la plupart, en retrait de la cité. Ils n'étaient pas les seuls à avoir pris cette précaution, même s'il était peut-être plus question de commodités que de prudence concernant la Rouge. Les auberges avaient dû être prises d'assaut et les tentes, plantées à l'extérieur, restaient un bon compromis pour un peu de tranquillité. Je n'étais pas assez stupide pour ne pas avoir cherché à me renseigner sur elle, depuis notre première entrevue qui m'avait réellement pris au dépourvu. J'avais uniquement l'intention de lui rendre la monnaie de sa pièce, quand je plantai l'étalon noir devant l'entrée de sa tente aux allures dorniennes.
Je délaissais mes gardes derrière moi, qui comprirent rapidement que nous étions arrivés à destination, et eurent la présence d'esprit d'attendre plus loin. Je descendis de selle, marchant d'un pas rapide vers l'entrée, quand j'aperçus l'éclat d'un autre rubis en sens inverse. Elle avait dû vouloir vérifier, en entendant des chevaux approcher. Je ne lui laissai pas l'occasion de franchir le seuil, lui volant un baiser torride. Je fis deux pas à l'intérieur, la forçant à reculer avant de la saisir par la taille, limitant ses échappatoires. Je rompis notre échange pour l'observer longuement. Elle devait me croire pressé de la voir, sauf que j'avais été beaucoup trop rapide... Et que j'étais lourdement équipé. Ma côte de mailles me quittait rarement, dès que je décidais de me rendre à l'extérieur. Les habitudes de chevalier avaient la vie dure, surtout par les temps qui couraient.

- Tu aurais pu me rater de peu, si j'avais accompagné les miens sur le retour. Que me voulais-tu, la Rouge ?


Je parlais bas, tendant l'oreille avec méfiance... Mais nous étions visiblement seuls, en dehors des gardes qui attendaient sagement dehors.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est des songes qui dénient l'obligation [Tour I - Terminé]   Lun 10 Aoû - 14:17

L'éclat sanguin s'envenime doucement. Je souris. Avec un rien d'arrogance, un soupçon d'amusement délicat. Au dehors, les tumultes des départs. Moi ? Je continuerais d'être une flamme sauvage. Mes pas se dirigeront vers les déserts savoureux de Dorne. Mais l'heure de mon voyage n'a pas encore sonné. Il me reste une chose à accomplir avant de quitter les remparts. Le soleil abreuve d'ombre les toiles qui me surplombent. Univers rêveur et enchanté. Un reflet de ce que j'aime et qui me séduit. La fougue de la soie étalée, comme une amante en quête de caresse sur ma peau. L'étole chaude et rugueuse d'une peau immaculée jetée sur mes épaules. Le foyer. Joyaux orangé et indomptable, trône telle une reine au centre de mon monde de douceur sauvage.

Mes iris scintillent doucement. Comme à l'affût. Évanescente lueur qui ne frémit qu'à peine. Pourtant la flamme s'anime. Grandit délicatement. Cachant les pensées qui m'animent, voile délicatement ouvragé. Mes paupières s'abaissent. Le sourire se fait, un gouffre de mystère. Le Dragon souhaitait-il donc à ce point mes songes ? Que sais je. Je repousse d'une main le pan d'ouverture de mon antre. Mes yeux s’agrandissent, et je n'ai guère le temps d'exhaler un souffle. Tout juste un soupir nageant entre surprise et faim. La rudesse du fer contre ma poitrine. La force d'un bras autour de ma taille et la fougue intransigeante d'un baiser sur mes lèvres.

Une étincelle amusée traverse la mer de mes iris lorsqu'elles rencontrent le parme des siennes.

« Peut être et alors n'aurais tu pas rêvé d'un songe t'échappant sans cesse ? »

Le rire coule doucement. Mes paumes s'impriment sur le fer recouvert de tissus.

« Les chemins de la guerre se rapprochent toujours plus, il est a présent trop tard pour l'éviter et cette maîtresse insatiable réclamera son tribut, comme toujours. »

Mon index joue un instant avec sa lèvre :

« Peut être désirera-t-elle ton âme et je ne saurais lui en vouloir. »

Mais l'azur revêt une dureté sans nom l'espace d'un battement de cils.

« Dis moi, Dragon, que connais tu de tes alliés ? Jusqu'a quel point l'épine du Noir est enfoncée dans leur propre lit ? »

Mes regards se sont étendus par delà la flamme et l'âme. Jouant et manipulant. Araignée de soie qui ricane dans les creux de leur travers.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est des songes qui dénient l'obligation [Tour I - Terminé]   Sam 15 Aoû - 0:00

Je me fendis d'un sourire complice, goûtant à cette faim réciproque qu'elle laissait sur mes lèvres. J'aimais surprendre, c'était un fait... Et Arya était particulièrement difficile à prendre au dépourvu. Ses capacités divinatoires semblaient dicter toute sa conduite. Elle était capable de tout prévoir, et ainsi de choisir le moment propice pour agir au mieux. Si j'avais eu cette impression de tomber dans ses filets, à notre première rencontre, je lui avais rapidement donné le change. J'en faisais de même aujourd'hui, poursuivant ses hostilités bien étranges qui nous avaient irrémédiablement attirées l'un vers l'autre.

- Que sais-tu de mes songes, Arya, pour espérer y déposer ta marque ?


Je levai une main gantée vers sa joue, tandis qu'elle en déposait une sur mon tabard. J'avais les couleurs des Baratheon, inversées avec le rouge prédominant et l'ombre du dragon qui se détachait en son centre. Je soufflais un rire, son index revenant jouer avec mes lèvres comme la dernière fois. Cette même attitude provocatrice... Toujours.

- La guerre est une maîtresse bien exigeante... Mais que je côtoie depuis de nombreuses années. Elle ne peut désirer ce qu'elle possède déjà. Mon âme est celle d'un guerrier. Il en sera toujours ainsi.

J'ancrai mon regard en le sien, de ce bleu mouvant et changeant comme autant de remous dans une eau limpide. Je me rendais compte à quel point elle m'avait manqué... Et aussi qu'elle ne me contrôlait pas davantage aujourd'hui qu'hier. Nous nous étions percutés avec violence, ses desseins s'opposant aux miens, avant de trouver une harmonie bien singulière. Pourtant, ce manque, je ne l'avais pas ressenti avant de voir cette pierre s'illuminer d'elle-même.
Je penchai la tête, mon souffle chaud se répandant sur son cou et le début de sa mâchoire. Je fronçais les sourcils, en apprenant la nature de nos échanges. Mes alliés... Serait-ce d'eux qu'elle souhaitait si ardemment me parler ? C'était mauvais signe.

- Jamais assez,
m'empressais-je de répondre, autant à sa question muette que celle prononcée de vive voix.

Le sous-entendu était équivoque. Je me reculais, la regardant à nouveau en retour. Mes yeux traquaient la moindre lueur qui pourrait m'en apprendre plus, interrogateurs et bientôt soucieux de ce qu'elle avait à me dire. Je ne lui avais pas menti. Je me renseignais, autant que je pouvais, sur mes alliés... Mais je n'étais pas omniscient. Tout, sans exception, était toujours bon à prendre.

- Tes visions se sont-elles précisées ? A quoi devrais-je m'attendre, Arya ?
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est des songes qui dénient l'obligation [Tour I - Terminé]   Sam 15 Aoû - 16:00

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est des songes qui dénient l'obligation [Tour I - Terminé]   Dim 23 Aoû - 11:06

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est des songes qui dénient l'obligation [Tour I - Terminé]   Jeu 27 Aoû - 16:09

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est des songes qui dénient l'obligation [Tour I - Terminé]   Dim 6 Sep - 19:12

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est des songes qui dénient l'obligation [Tour I - Terminé]   Jeu 15 Oct - 17:48

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est des songes qui dénient l'obligation [Tour I - Terminé]   Jeu 15 Oct - 20:46

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est des songes qui dénient l'obligation [Tour I - Terminé]   Dim 18 Oct - 18:03




RP TERMINE
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Il est des songes qui dénient l'obligation [Tour I - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Il est des songes qui dénient l'obligation [Tour I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parce que j'ai foiré Nuages des Songes >_
» Elle hante mes songes, et toi tu me hantes tout court TT [Japan]
» Petit moment de poésie : voyage au pays des songes ...
» Convention de la Guilde des Songes 2016
» [Guide] Le charpentier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Val & La Montagne :: Goeville
-
Sauter vers: