AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Come and play with darkness [Tour I - Terminé]
MessageSujet: Come and play with darkness [Tour I - Terminé]   Lun 27 Juil - 14:43

Goeville était une belle ville. Je l'avais vu dès mon arrivée. Tandis que les montagnes par lesquelles nous avions dû passer m'avaient quelque peu... refroidie, ici le climat était plus doux, le paysage plus vert. Enfin, je n'étais guère quelqu'un de contemplateur, et je ne m'attardais que très peu sur mon environnement. Je devais jouer à la veuve peinée, du moins quelque temps... Oh, ma belle famille, avec laquelle je continuais à vivre et avais fait la route, ne se leurrait point tout à fait. Je les connaissais peu, je m'en rendais compte. Mais eux se doutaient très bien que ma vie avec Elbert n'avait en aucun cas ressemblé à un doux paradis. Et loin de moi l'idée de prétendre le contraire devant eux. Le fait était que se montrer toute guillerette à la suite de la mort de son mari n'était pas très bien vue en société. Alors je prenais un peu sur moi, et jouais la comédie. Oh, pas trop. Juste ce qui me semblait être nécessaire. En moi... En moi, je pensais à mes sœurs. Durant les joutes, les banquets, mon regard n'était guère accaparé par les spectacles se déroulant sous mes yeux, mais bien plus par les autres convives. Si nombreuses... Impossible de s'y retrouver. Je cherchais deux femmes, dont l'une peut être plus très jeunes, que je n'avais plus vues depuis au moins dix ans. Tout ce que je savais d'elles, désormais, était que leurs cheveux devaient être blonds comme les miens, et... Et c'est tout. J'étais à la fois angoissée et heureuse à l'idée de ces retrouvailles, et c'était peut être cette contradiction qui m'empêchait de tout simplement demander où logeait la maison Tarly. Mon Père. Je ne souhaitais le revoir pour rien au monde, et ne savais d'ailleurs même pas s'il était venu ou non... Peut être trop agé pour un tel déplacement... Quoi qu'il en soit, je me laissais tirailler par mes différents sentiments, sans oser franchir le pas. Il m'avait cependant sembler voir un visage familier, à la fin d'un banquet. Celui de mon beau frère, Yaniss, qui devait hériter du domaine Tarly. J'avais suivi l'homme de loin. Il s'était dirigé vers l'aile est du château. De peur de me faire repérer, j'avais rebroussé chemin en le voyant s'engouffrer dans ce qui semblaient des appartements privés.

Et j'aimais errer, la nuit. J'étais sortie de mes appartements, une ou deux heures avant le repas. Je rasais les murs, déambulais dans les couloirs. Ce château était un véritable labyrinthe. J'aimais le silence de la nuit. Il était propice à mes réflexions... Mais j'étais aussi consciente que ma place n'était pas à parcourir ainsi des couloirs vides en pleine nuit, et que si l'on m'y trouvait... Peu importe. L'idée m'était venue un peu plus tôt, de retrouver l'appartement où l'homme était entré. Je sortais donc rapidement dans les jardins, et me dirigeais vers ceux qui me semblaient border cette même aile est. Je n'espère que très peu de mon sens de l'orientation, que je n'ai pas véritablement exploité ces derniers temps, mais qui ne tente rien n'a rien. De la lumière semble sortir d'une grande fenêtre, un étage au dessus de ma tête. Je m'y arrête, me recule, espérant ainsi mieux voir ce qui s'y passe. Fol espoir, me dirait vous. Pourquoi sur un appartement sur des centaines, tomberais-je sur le bon ? Aucune idée. Et d'ailleurs, je n'ai guère le temps de le savoir. J'entends clairement un bruit sur ma droite. Je tourne la tête. Rien. Mais des pas. Sans vraiment réfléchir, je reprends ma marche dans la direction opposé et tourne, espérant pouvoir me dissimuler derrière quelque arbre assez haut et feuillu. Ma grande, qu'est-ce que tu peux être stupide...
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Come and play with darkness [Tour I - Terminé]   Jeu 30 Juil - 0:24

Je m’amusais bien plus que je ne l’aurai cru. Évidemment, je prenais ma tâche très au sérieux, même si j’avais relâché la pression quelque peu en compagnie de Daena Velaryon. Si je m’étais amusée, j’avais fait l’effort de me souvenir de toute la soirée que nous avions passée, au cas où. Et je n’avais que redoublé d’ardeur, dès le lendemain, pour soutirer aux gens leurs secrets, pour Ma Reine. J’avais essayé, plusieurs fois, d’interpréter Sa Majesté Gardener, probablement le plus discret des convives présents à Goeville. Difficile de percer ses réelles intentions. Ou ses intentions quelles qu’elles soient, par ailleurs. Il n’en soufflait mot. Du jeu des alliances, il était le moins impliqué, me semblait-il. Peut-être était-ce seulement là une discrétion naturelle, ou alors manigançait-il quelque chose de dangereux pour ma Reine. Je souhaitais en avoir le cœur net, mais il m’était difficile de m’approcher de quelque bieffois que ce soit, pour le solliciter à ce sujet. Au delà de la suspicion engendrée, je ne pourrai jamais départager les proches du Roi, et les étrangers. Et je ne pouvais me faire remarquer ainsi, et compromettre Ma Reine. Non, je ne le pouvais tout simplement pas.

Dans tous les cas, ce soir encore m’avait vue échouer. Soupirant, je décidais d’aller me rafraichir dans les jardins, auprès de la fontaine abritée par des labyrinthes de haies. Cela me permettrait de m’éclaircir les idées, de pouvoir réfléchir posément et à l’abri de la majeure partie des gens de ce que je pouvais faire. J’y restais un temps assez long, avant de me décider à revenir sur mes pas, et à regagner l’abri de la demeure de ma prétendue tante. L’air se faisait frais, le vent pénétrant les tissus qui me couvraient. J’étais non loin de la sortie du labyrinthe de haies, lorsque j’entendis des pas, peu assurés d’abord, puis un peu plus précipités. Intriguée, je tentais de me diriger vers leur source, assez discrètement, attentive au moindre bruissement. Plus que le fait que quelqu’un se trouve ici tardivement, la fuite m’a alertée.

M’en rapprochant sans bruit, je me fais remarquer à sa vue bien en amont.
« Ma Dame. Auriez-vous été effrayée par un quelconque bruit nocturne ? Puis-je vous apporter de l’aide ? »


    Shadow in the dark
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Espionne
Âge du Personnage: 24
Allégeance: Ma loyauté va à un autre Souverain.
Messages : 930
Membre du mois : 78
Célébrité : Amanda Seyfried
Maison : Aucune
Caractère : Agile - débrouillarde - têtue - tête brûlée - discrète - suspicieuse - fidèle - déterminée - insignifiante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come and play with darkness [Tour I - Terminé]   Ven 31 Juil - 17:17

Tout était si calme.... Je ne sentais que ma respiration, et mon cœur battre contre ma poitrine. Ces bruits si habituels, d'habitude noyés dans le brouhaha des foules. Dans ce silence, dans cette nuit, ils étaient tout ce qui rythmait le temps. C'en était pesant. A chaque seconde, j'avais peur, peur d'entendre un autre bruit, de me rendre compte que je n'étais pas seule... Pourtant, je ne devrais pas me sentir si coupable que cela. Je ne faisais rien de fondamentalement mal ou interdit. J'étais seule, inoffensive. Une jeune femme se baladant tranquillement dans les jardins d'un beau château pour profiter du calme et de la fraîcheur de la nuit. Non, rien de mal. Sauf que je ne me baladait pas, et que j'étais encore moins tranquille. J'étais à l'affut. C'était important pour moi. J'avais tant pris l'habitude d'être brimée, surveillée, épiée, que la paranoïa me guettait sûrement. Pour le moment, appelons mon angoisse d'être vue de la prudence. Simplement cela. Si quelqu'un d'autre se trouvait dans les environs, j'aurais à expliquer mes regards plus qu'insistants vers les fenêtres. Je cherchais ma sœur, et j'étais sûre qu'elle logeait par là. C'était un instinct, une certitude en moi. L'homme que j'avais vu devait être mon beau frère. Il n'y avait aucune autre issue possible. Et il fallait que je la retrouve. Il fallait que je saisisse l'opportunité parfaite que m'offraient ces festivités pour reprendre contact avec les miens, discrètement, en évitant mon cher paternel. J'avais trop souffert de l'influence des hommes pour la fin de mes jours...

Je retiens ma respiration en entendant ces bruits de pas. Quand votre angoisse se réalise, vous ne savez plus soudain comment réagir. Alors je fais une chose stupide, ou alors, si elle n'est pas stupide, je la fais trop tard. Il doit y avoir de quoi se cacher dans les environs... Pleins d'allées, d'arbres, de fontaines. J'osais espérer que la nuit me couvrirait, et laisserait passer l'opportun qui troublait mes recherches nocturnes. Raté, Alyssa. Les pas, loin de passer leur chemin, se rapprochent. Je regarde autour de moi... Non, rien d'assez proche pour me dissimuler assez. Bientôt, une ombre apparaît, sur le côté, presque à la périphérie de mon champ de vision. Je la fixe, et me remet doucement à respirer. Assez petite et menue. Il ne manquerait plus que je tombe sur un homme armé aux intentions peu louables... Je soupire, avance d'un ou deux pas, mais pas de beaucoup. J'aime rester cachée par l'obscurité, ne serait-ce qu'un peu. En tout cas, elle aussi a reconnu que j'étais une femme. Elle me demande si j'ai besoin d'aide... Bien.

« Oh... Non, ne vous inquiétez pas, j'ai simplement été... surprise. »

Je marquais une pause, esquissais un sourire timide

« Je pensais être seule. La nuit semblait si belle, et j'avais du mal à dormir. Je n'ai pu résister à l'envie de prendre un peu l'air... Je ne m'attendais pas à croiser quelqu'un par ici, et le bruit de vos pas m'a fait sursauter »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Come and play with darkness [Tour I - Terminé]   Mar 4 Aoû - 19:09

L’obscurité était un dangereux outil, aussi bien salvateur par la protection qu’elle nous assurait, que dangereux par tout ce qu’elle pouvait dissimuler. Si je pouvais recourir à elle pour mieux mener à bien mes missions, je n’avais que trop conscience des menaces qui se dérobaient à ma vue, dans le noir le plus complet. Rien de fatal jusqu’à présent, mais je me devais d’être prudente. Y compris comme ce soir là, alors même que je repérais une silhouette que je ne reconnaissais pas, après avoir perçu des pas lui appartenant, et en avoir suivi le bruit. J’avais hésité à me confronter à elle, mais, dans un excès de confiance, peut-être trop grand par ailleurs, je m’étais avancée, supposant que si elle m’était néfaste, je pourrai la maîtriser assez bien. À condition qu’elle ne puisse pas exiger ma tête, pour avoir osé lever la main sur elle.

Son soupir ne m’échappe pas, mais je me garde bien de le commenter, restant malgré moi sur mes gardes. Elle me semble bien trop tendue, pour en être honnête. Ou peut-être imaginais-je des choses. Peut-être a-t-elle simplement craint, comme elle me l’affirme, le bruit de mes pas, se pensant entièrement seule. Son sourire pourrait me pousser à le croire, mais je ne sais qu’en penser. Attendons, et décidons nous plus tard.

« Je vous prie de m’excuser, en ce cas. Je n’avais pas pour but de vous effrayer. J’ai simplement cru que vous étiez, peut-être, perdue, ou effrayée, et pouviez avoir besoin d’aide. »

J’avais envisagé de lui dire avoir perçu l’incertitude dans ses pas, comme si elle avançait pour que tous ignorent sa présence, mais mieux valait qu’elle ne sache pas que j’y avais prêté attention. Non, cela devait rester un secret, je ne devais pas laisser percevoir que ses mouvements m’avaient intriguée.

« Je ne souhaite nullement m’imposer, je peux vous laisser profiter de ce magnifique ciel étoilé, si vous le souhaitez. Connaissez-vous les étoiles, ma Dame ? »


    Shadow in the dark
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Espionne
Âge du Personnage: 24
Allégeance: Ma loyauté va à un autre Souverain.
Messages : 930
Membre du mois : 78
Célébrité : Amanda Seyfried
Maison : Aucune
Caractère : Agile - débrouillarde - têtue - tête brûlée - discrète - suspicieuse - fidèle - déterminée - insignifiante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come and play with darkness [Tour I - Terminé]   Mar 18 Aoû - 10:02

Je me raisonnais peu à peu. Il n'y avait rien à craindre de celle qui avait interrompu mes recherches. Une jeune femme apparemment, fine et frêle. Tout ce qu'il y a de plus innocent. J'avais beau me méfier presque naturellement et inconsciemment de tout ce qui bougeait autour de moi, il y avait peu de chances pour qu'elle me nuise d'une quelconque manière. Mon excuse pour trainer dehors à une telle heure se tenait tout à fait, et elle m'en avait d'ailleurs servie une à peu près semblable. Peut être me cachait elle, comme moi, la vraie raison de sa présence ici, mais cela avait somme toute que peu d'importance. Du moment qu'elle n'entravait pas mes recherches... Je pouvais prendre mon temps avec elle et converser comme l'aurait fait toute personne normale, et reprendre mon petit travail plus tard dans la nuit. Milha n'allait pas se volatiliser en une ou deux heures. J'étais impatiente, et souhaitais profiter de ma liberté comme jamais, certes, mais il me fallait aussi rester cohérente, et éviter de lever des doutes...

Il me fallait dissiper ceux de ma vis à vis à mon égard, si jamais elle en avait. Je me forçais à adopter une posture un peu moins tendue, lentement. J'espérais que l'obscurité me couvrait au moins un minimum... Cette obscurité pouvait être un atout pour chacune de nous deux. Elle avait l'air de savoir se repérer, m'ayant entendue, suivie et retrouvée malgré la nuit. Elle semblait douée, oui, et ce n'était pas pour me rassurer... Mais quel mal pourrait elle me faire ? Aucun. Elle ne mentait peut être pas en m'assurant qu'elle m'avait crue effrayée ou perdue. Elle connaissait donc les lieux ? Je parlais depuis deux minutes avec une parfaite inconnue. Peut être l'avais-je déjà apperçue à Goeville, mais parmi une telle foule, j'aurai très bien bu passer à trois mètres de mon père que je ne l'aurai sûrement pas remarqué. Et pourtant, ce n'est pas faute d'être attentive. Je ne lâchais pas la jeune femme des yeux, de ce que je pouvais discerner d'elle, et acquiesçais lorsqu'elle s'excusa.

« Ce n'est pas le cas, mais je vous remercie tout de même. Vous connaissez donc bien le château ? »

Je n'avais aucune idée, dans une telle pénombre, de sa classe ou de quoi que ce soit d'autre que sa silhouette. Peut être était elle une jeune noble, ou au contraire une simple servante. Les servantes peuvent savoir des choses... Je jette un regard au dessus de ma tête, alors qu'elle me parle d'étoiles. Le ciel est bien dégagé, ce soir, il est vrai.

« Pas spécialement. Il est agréable de les regarder, mais outre cela, je ne m'y connais pas vraiment. Et vous donc ? »

A Corcolline, nous restions souvent le soir dehors pour regarder au dessus de nos têtes. C'était loin, c'était une autre vie. Je ne sais si cela me passionnerait toujours autant aujourd'hui. J'hésite un instant, et finis par laisser ma curiosité prendre le dessus.

« Veuillez me pardonnez, mais... je ne connais même pas votre identité. Je ne m'en formaliserai pas si vous souhaitez la conserver secrète, mais je suis de nature curieuse »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Come and play with darkness [Tour I - Terminé]   Jeu 24 Sep - 17:54

Si je connaissais bien le château ? Tout était relatif. Je pouvais sans mal lui affirmer y avoir passer quelque temps, dans mon enfance, sans réellement mentir. Du moins, sans trahir l’identité factice qui était la mienne, et qui justifiait ma présence ici, et auprès de la Reine. Ysilla Rougefort, avant de servir Sharra Arryn, devait assurément avoir fréquenté la demeure des Grafton. Souriant, je prenais donc à nouveau la parole.

« Pas énormément, mais il me reste quelques souvenirs du château, alors que j’étais plus jeune, avant que je n’entre au service de Sa Majesté Arryn. J’ai pu redécouvrir le château de ma tante, ces quelques semaines. »

Je ne lui donnais que quelques connaissances sans grande importance, qui ne pouvaient pas vraiment l’éclairer sur mon identité, pas plus que sur ma condition. Je pouvais être servante, ou cuisinière, ou de plus haute naissance, pour ce qu’elle en savait. Mais sa réaction pourrait très certainement m’en apprendre beaucoup sur elle. Quelle qu’elle soit… J’étais après tout confrontée à une inconnue, qui avait une attitude, sinon suspecte, du moins inhabituelle. Mais loin de moi l’idée de me l’alénier.

« Pas le moins du monde, je le crains. Elles m’intriguent, mais je n’ai comme seul fait à leur sujet que d’apprécier leur beauté, et de volontiers me délasser en les observant lors de nuits aussi favorables à cela que ce soir. »

J’étais parfaitement sincère. Peut-être aurais-je eu beaucoup à tirer des étoiles, mais mieux les connaître ne me paraissait pas nécessaire. Outre la luminosité qu’elles dispensaient, qui pouvaient m’aider comme me nuire, je n’avais que peu de cas de les connaître davantage. Elles étaient pourtant instruments de nombre de légendes et contes. Je haussais les épaules, levant moi aussi le regard vers le ciel, avant de le reporter sur la jeune femme qui me faisait face.

« Veuillez m’excuser, je suis étourdie. Ysilla Rougefort, nièce de vos hôtes, et dame de compagnie de Sa Majesté Arryn. Vous savez pourquoi j’ai quelques repères, dans l’immensité de la demeure de Lady Grafton. Mais me permettrez-vous de m’enquérir de votre identité à mon tour ? Votre curiosité n’a rien à envier à la mienne, je pense. »


    Shadow in the dark
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Espionne
Âge du Personnage: 24
Allégeance: Ma loyauté va à un autre Souverain.
Messages : 930
Membre du mois : 78
Célébrité : Amanda Seyfried
Maison : Aucune
Caractère : Agile - débrouillarde - têtue - tête brûlée - discrète - suspicieuse - fidèle - déterminée - insignifiante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come and play with darkness [Tour I - Terminé]   Mer 30 Sep - 17:43

Parler ainsi à une inconnue, au milieu de la nuit, sans aucun bruit autre que le doux chuchotement de nos voix... J'aurai pu continuer à en jouer plus longtemps, certes. J'aurai aimé, sûrement. Profiter de l'obscurité pour me cacher, pour garder mon anonymat ainsi que celui de mon interlocutrice. Elle pouvait être une simple servante comme l'une des filles des plus grands Lords de Westeros, que je ne saurai presque pas faire la différence. Une intuition, cependant, m'indiquait qu'elle n'était pas totalement étrangère des normes des milieux aristocratiques. Mais ma curiosité, sûrement, mon éternelle soif de tout savoir et d'avoir le dessus, me pousser à lui poser des questions, à en savoir un peu plus sur elle. Sans penser, sur le coup, que je devrai sûrement lui rendre la pareille... j'avais laissé filer l'occasion de m'éclipser. Tant pis. Elle resta cependant assez vague, bien que j'appris tout de même qu'elle était au service des Arryn, et qu'elle avait un lien de parenté avec les seigneurs de Goeville. Cela ne pouvait que me faire redoubler de prudence et d'appréhension, alors que je commençais à peine à me détendre ; je n'avais pas en face de moi n'importe qui. J’acquiesçais simplement, et esquisse un sourire poli :

« Oh, je vois. Vous devez sûrement avoir bonne mémoire, pour vous rappeler en si peu de temps de tous les dédales de ce château. »

Ou alors, il aurait suffit de dire que je n'en n'avais pas beaucoup, moi. Ce qui n'était pas totalement vrai ; généralement j'avais de la mémoire, mais disons que mon sens de l'orientation, lui, avait encore quelques progrès à faire. J'avais eu quelques petits soucis de ce genre également, à mon arrivée à Boisdoré. Mais je m'étais rapidement confinée dans mes appartements, pour des raisons que je ne préfère me remémorer. Ici, il n'était pas question de s'enfermer.

Nos regards s'attardèrent un instant sur les étoiles au dessus de nous, dans ce ciel si limpide, mais je compris rapidement qu'elle n'était pas plus apte que moi à tenir une longue conversations sur ces phénomènes ci. Les regarder, oui, c'était tout. J'en avais eu longuement l'occasion, seule dans une chambre froide, fuyant un sommeil solitaire et tourmenté. J'hésitais alors un instant, et laissais ma curiosité prendre le dessus. Elle m'avait déjà confié quelques bribes, mais ce n'était pas assez... Ce n'était jamais assez pour moi. Un jour, cela me mènera à ma perte. Je le sais. Tant pis. La situation devint enfin un peu plus claire. Et non, décidément, je n'avais une personne totalement insignifiante en face de moi. Espérons qu'elle ne tienne compte de mon égarement de cette nuit hors de la bâtisse... J'esquissais un nouveau petit sourire, quant elle me retourna la question. IL fallait m'y attendre...

« Alyssa Rowan, fille de Lord Tarly, du Bief. Mon époux est décédé il y a peu. »

Et aucune envie de m'attarder sur ce point là. Je marquais une courte pause, avant de reprendre.

« Vous vivez dans un magnifique pays, quoi qu'il en soit, Lady Rougefort. »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Come and play with darkness [Tour I - Terminé]   Mer 28 Oct - 20:58

La jeune femme avait l’air d’osciller entre diverses émotions, peut-être contradictoires. L’obscurité et le fait qu’elle me soit inconnue ne m’aidaient pas à cerner réellement les élans auxquels elle pouvait bien être soumise. Peut-être y parviendrais-je, si nous continuons cette conversation. C’est pourquoi je me montrais amicale. D’autant qu’elle m’avait semblée apeurée, et suffisamment intelligente pour tenter de se dissimuler à un endroit où une personne normale ou étrangère aux lieux n’aurait pu la trouver. Une attitude qui m’intriguait, pour le moins.

« Je crois que ma curiosité, enfant, alors que je désirais découvrir tout ce que je pouvais voir, m’a amenée à me perdre souvent, et à avoir un assez bon sens de l’orientation. Je ne sais pas si je devrais admettre ainsi avoir été suffisamment dissipée pour semer ceux qui étaient chargés de veiller sur moi, mais il en est ainsi. »

Je ne mentais pas, pas vraiment. Je m’aventurais effectivement en terrain inconnu et étranger, en dépit des conseils ou interdictions de mes parents et des indignations de nos voisins, mais je pouvais difficilement me perdre, alors qu’il y avait peu d’obstacles obstruant la vue, entre les terres de mes parents et la contrée voisine. Parfois, en revanche, se retrouvait-elle incapable de rentrer, la verdure environnante de nuit ne montrant aucune particularité la guidant jusqu’à chez elle. Elle avait souvent, en effet, contemplé les étoiles, dans ces moments, passant la nuit au pied d’un arbre à les observer, jusqu’à ce que le soleil la prenne. Dans les premiers temps, avant qu’elle ne connaisse les lieux par cœur, et qu’ils ne lui semblent plus si semblables.

« Vous m’en voyez désolée, Lady Rowan. »

J’aurai pu dire plus, me confondre en excuses, mais je n’avais pas connu son époux, ni même la femme en face de moi, et m’appesantir sur un sujet qui pourrait s’avérer déplaisant et couper court à notre conversation alors que je cherchais à comprendre les raisons de sa présence ici serait stupide.

« Je ne peux vous dire le contraire. J’aimerai pourtant découvrir les autres. Peut-être que l’occasion m’en sera donnée, un jour. Étiez-vous aux côtés de personne que vous connaissiez, pour découvrir Goeville, ma Dame ? »


    Shadow in the dark
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Espionne
Âge du Personnage: 24
Allégeance: Ma loyauté va à un autre Souverain.
Messages : 930
Membre du mois : 78
Célébrité : Amanda Seyfried
Maison : Aucune
Caractère : Agile - débrouillarde - têtue - tête brûlée - discrète - suspicieuse - fidèle - déterminée - insignifiante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Come and play with darkness [Tour I - Terminé]   Jeu 29 Oct - 18:35

J'essayais de ne pas attiser sa curiosité plus que nécessaire, mais cela semblait dur... Surtout si comme moi, cela était dans sa nature, ce qui semblait le cas. Je sais ce que c'est, quand on ne peut s'empêcher de fouiner. Enfants, mes sœurs et moi étions assez intenables, toujours à courir partout, à explorer les cuisines, passages sercrets et autres lieux où quatre jeunes dames convenables n'iraient pas se fourrer. Ce qui ne m'avait pourtant pas aidé à développer un sens de l'orientation sans faille. Ou alors toutes ces années à m'enfermer dans mes appartements le plus possible me l'avaient elles ôté ? Possible aussi. J'avais l'impression de redécouvrir le monde, comme un enfant qui venait de naître. Sauf que je pensais tout de même être un peu plus mature, et savoir dans quel monde je vivais. Et ce qu'il fallait que je fasse pour ne pas me retrouver écrasée sous tous les évènements qui agitaient Westeros aujourd'hui. Mais par dessus tout... j'estimais avoir le droit de profiter un peu de la vie, désormais. Bref. J'esquisse un sourire, aux paroles de la jeune femme, alors qu'elle me parle de ses péripéties étant jeune.

« Oh, j'ai connu cela aussi. »

Oh, nous nous en sommes pris des belles, lorsque nous abîmions nos robes dans les vastes champs du bief, et autres... Lointaine époque. Passée, révolue. Rien ne serait plus ainsi, et c'était au fond bien normal. On ne pouvait rester un enfant innocent toute son existence. Mais je voulais retrouver les miens, néanmoins. Ma belle famille n'était pas ma famille. Je regardais donc la dame de compagnie de la reine Sharra Arryn. J'espérais secrètement qu'elle ne lui rapporterait pas que l'on trainait de nuit dans les jardins... Elle se dit désolée, pour la perte de mon mari, mais ne s'étale pas plus. Je hausse doucement les épaules.

« Ne le soyez pas. La maladie est une chose qui arrive, et il nous faut continuer à avancer. »

Oh, bien sûr. La maladie est une chose qui arrive. Ne rien faire pour la soigner en est une autre... Je m'étais servie de son honneur, de son entêtement, pour l'appuyer et le conforter dans son idée qu'il n'avait besoin de traitement sérieux, et que les choses se remettraient en place elle même. Douce vengeance... Je ne me suis pas mouillée. Je n'ai rien fait. Je l'ai juste... Regardé mourir.

« Oui, j'étais avec ma belle famille. Cela me change du Bief... Je pense que mon pays devrait vous plaire, si vous aimez explorer et découvrir. »

Rien à voir avec le Val, non. Sans parler du climat... J'ajoute finalement :

« Nous devrions peut être commencer à rentrer, qu'en dites vous ? »

Elle acquiesça, et nous rentrâmes donc. Encore deux ou trois propos échangés, et je la regardais disparaître au coin d'un couloir, engloutie par l'obscurité. Soulagée de ne pas m'être retrouvée dans une situation compromettant. Mais curieuse, toujours curieuse. Et pour Milha... je verrais un autre jour.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Come and play with darkness [Tour I - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Come and play with darkness [Tour I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» Into Darkness [Livre II - Terminé]
» (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]
» L'avenir est un long passé [Tour I - Terminé]
» Les Joutes du Grand Tournoi [Mini-Mission] [Tour I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Val & La Montagne :: Goeville
-
Sauter vers: