AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Build our own world [Tour I - Terminé]
MessageSujet: Build our own world [Tour I - Terminé]   Ven 24 Juil - 12:06


Build our own world


Manfred Hightower et Solvej

J’étais essoufflée en sortant de scène mais pas mécontente de la prestation que je venais de faire. Ce soir, j’avais dansé seule devant tout ce beau monde, à la demande de Jehän. Il allait voulu mettre en avant son meilleur atout, et je l’avoue, j’avais été flattée qu’il puisse s’agir de moi et non pas de sa femme ou d’un autre danseur ou danseuse. J’avais donné le meilleur de moi-même et j’étais vraiment heureuse de la prestation que j’avais faite. Je n’avais pas eu besoin de me forcer à sourire, cela était venu naturellement. Même dans les coulisses, je continuais à sourire alors qu’on me félicitait. Colyn était même venu me trouver pour faire un signe de tête. J’avais été stupéfaite, mais satisfaite de lire de la fierté sur son visage. Ce soir, j’avais été tout simplement parfaite et ne n’étais pas la seule à le penser.

Je rejoignais les coulisses pour me changer lorsque je fus interpellée par mon nom de scène par quelques gardes. Je l’avoue, je ne m’étais pas arrêtée et j’avais pressé le pas. Malheureusement ils eurent tôt fait de me rattraper et de me barrer la route. Je n’eus pas besoin qu’il se présente pour savoir à quelle maison il appartenait. La tour enflammée était le symbole des Hightower et reconnaissable entre toute. Sans vraiment m’expliquer ils m’emmenèrent à travers les couleurs du château. J’avais jeté plusieurs coup d’œil, espérant trouver quelqu’un qui me serait d’une aide quelconque, mais en vain. Tous les membres de ma troupe étaient occupés ailleurs. Et je n’étais pas sotte au point de penser que les grands de ce monde me seraient d’une quelconque aide. Je n’étais qu’une simple danseuse et je ne méritais pas leur attention en dehors de mes représentations.

Nous finîmes par nous arrêter devant une porte. Ils frappèrent plusieurs coups avant de m’annoncer. Je ne pouvais m’empêcher d’avoir une peur bleu en cet instant. J’en avais la chair de poule, mais heureusement la robe longue et bleue que je portais couvrait mes bras et mes jambes. Je fus tentée de refuser d’entrer seulement j’avais conscience que face à eux, je ne faisais pas le poids, et qu’ils n’avaient faire de moi qu’une bouchée. Je redoutais ce qui m’attendait dans cette pièce, mais je redoutais beaucoup plus qu’ils ne me passent à tabac. J’avalais difficilement avant d’entrer, la tête baissée et le regard rivé au sol. Je ne regardais pas qui m’avait fait demandé. Je courbais l’échine, et j’attendais. Je ne pouvais de toute façon rien faire d’autre, si ce n’était attendre et espérer qu’aucun mal ne me serait fait et que je ne vivais pas là mes dernières heures.




Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 229
Membre du mois : 0
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Aucune. Solvej est une ancienne danseuse sillonant les routes. Désormais elle est servante auprès d'Argella Durrandon
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: Build our own world [Tour I - Terminé]   Mar 28 Juil - 17:39

Arrivé sur le tard à cause d'un retard d'approvisionnement de ma galère sur les Terres de l'Orage, ces imbéciles de commerçants nous avaient fait perdre un temps précieux et je n'arrivais que pour la fin des festivités. Je n'avais pas pu croiser le Roi Mern mon beau-frère, que l'on annonçait fort occupé au Castel Grafton, ni ma sœur la Reine Tricia. Il me tardait de la revoir, à tel point que j'avais dû me contenir sur le pont du navire. Cela faisait si longtemps. Enfin un peu de joie. La revoir allait me faire du bien, et cette heureuse perspective ne m'avait presque pas fait penser au monstre et à l'horreur. Tant mieux. Si je pouvais conserver cette bonne dose de contrôle sur moi-même, cela ne pouvait qu'être une bonne chose. Le vent marin avait laissé place à l'air chargé d'odeurs d'une importante ville côtière en pleine effervescence ; odeur de poisson, de friture, de chanvre et d'excréments, propres à toutes les villes bordant les côtes de Westeros. J'avais pris mes quartiers dans la maison d'un marchand, que j'avais fait déménager à prix d'or pour avoir quelque tranquilité sur place. L'homme, appâté par l'argent facile, avait pris ses cliques et ses claques et était parti avec sa vieille épouse. Je ne resterais jamais que quelques jours, de toute manière.


Aussitôt arrivé, je laissais mes domestiques déballer leurs affaires et je m'étais délassé dans un bon bain chaud, envoyant deux de mes hommes en ville pour s'informer de la situation, que je sache ce qu'il allait se passer.  Il fallait que je me montre, pour incarner le Bief et la maison Hightower dans ce ballet des puissants de ce monde. C'est ainsi qu'à la tombée du jour, je me retrouvais à un spectacle en bordure de ville, des danseurs et amuseurs de foule. Je discutais d'abord avec l'héritier Tarly, arrivé plus tôt que moi. Un arrogant personnage, que je prendrais plaisir à disséquer. Mais je souriais et menais intelligemment la conversation, le regard de plus en plus rivé sur une danseuse. Souple et agile, gracile. Cette musculature, cette maîtrise de son corps. Très vite, je devais lutter contre la déconcentration qui guettait. J'esquivais les problèmes et ce monstre qui grondait en moi en envoyant mes hommes me ramener cette fille.


Pour quoi faire ?


Je n'en savais rien. J'avais vaguement envie de baiser, mais je dominais ces pulsions bien plus aisément que les autres. M'amuser d'elle ? Je n'en savais rien encore. J'étais curieux. Elle m'évoquait vaguement quelque chose. Pas une pulsion meurtrière, rien de ce genre. Pas du tout. Mais je devais mettre le doigt dessus. Elle arriva avec mes soldats quelques minutes après moi et j'appelais pour qu'on la fasse entrer. Je m'avançais vers elle, mince sourire aux lèvres, m'avançant vers elle pour prendre sa main et y déposer un baiser, avant de lui sourire plus franchement.



| Bonsoir et bienvenue, jeune dame. Je vous ai vue tout à l'heure, c'était fantastique ; je n'avais jamais vu tant de grâce ou d'agilité. Vous m'êtes vaguement familière, vous seriez-vous déjà produite dans le Bief? |
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 369
Membre du mois : 12
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Build our own world [Tour I - Terminé]   Mer 29 Juil - 2:05


Build our own world


Manfred Hightower et Solvej

JMon cœur cognait dans ma poitrine sous l’effet de la peur. J’étais comme paralysée. Mes pas m’avaient mené dans cette pièce mais maintenant que j’y étais et bien je n’arrivais plus à esquisser le moindre mouvement. J’étais tout simplement morte de trouille à l’idée que le seigneur de cette maison du Bief puisse me vouloir du mal physiquement ou même ma mort. Je ne savais pas à qui j’avais été conduit exactement. La maison Hightower était dirigé par un vieil homme vieillissant mais aussi par son fils, son héritier. Si j’en savais autant c’était uniquement parce que je m’étais intéressée à la famille royale et que la Reine du Bief est une Hightower. On ne nous demandait de penser, mais j’étais persuadée que de connaitre un peu de l’histoire des grandes de ce monde dont nous traversions le pays ne pouvait que nous être bénéfique. Cela n’avait pas encore servi ni porté ses fruits. Ou du moins, pas avant ce soir.

Mon regard était rivé, comme à son habitude, vers le sol que je fixais sans relâche. Je prenais une posture de soumission consciente de la place que j’occupais. Je ne m’attendais pas à ce que le Lord prenne ma main pour déposer un baiser au-dessus. C’était bien là la première fois que l’on me saluait de la sorte. Mes mains étaient celles de travailleuses, et elles n’étaient pas irréprochables ni aussi propres que celles de toutes ses nobles dames. Ce n’était un endroit où pouvait se poser des lèvres. J’avais sursauté légèrement à ce contact. Je m’inclinais gracieusement devant lui, comme me l’avait appris Mère. J’avais été amenée à rencontrer des nobles et elle avait tenue à ce que je sache faire une révérence parfaite. Ma maitrise de la danse m’avait aidé à y arriver assez facilement et rapidement et je ne pouvais que remercier les sept pour l’acharnement de Mère à faire de moi une parfaite jeune femme pouvant évoluer sans faire d’incident diplomatique dans une salle pleine de Grands. Je ne relevais ma la tête, même après son salut et le mien. Je ne saurais me le permettre, ne pouvant être indécente ou insolente. Cela n’était pas bien vu de regarder nos supérieurs droit dans les yeux. Cela était une offense, que je me permettrais jamais de commettre. Je lui répondis doucement, d’une voix peu sûre d’elle, et reflétant bien malgré moi la crainte que je ressentais toujours Je vous remercie pour votre compliment Messire. Il est de mon devoir de distraire l’assemblée et je suis heureuse d’avoir pu le faire à votre encontre. Nous n’avons jamais eu l’occasion de nous rencontrer Lord Hightower. Je n’ai jamais eu l’honneur de danser pour votre maison ou la royauté. Ma troupe s’est rendu dans le Bief il y a de cela cinq ans. Je n’étais plus retournée dans cette région depuis la mort de Mère. Nous l’avions perdu là bas et cette région était toujours synonyme de douleur. Je n’avais plus accepté de me produire sur ces terres même si j’avais conscience que je devrais m’y rendre de nouveau et y exerçait ma profession. Je ne pouvais malheureusement pas fuir éternellement, même si cela m’arrangerait bien.




Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 229
Membre du mois : 0
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Aucune. Solvej est une ancienne danseuse sillonant les routes. Désormais elle est servante auprès d'Argella Durrandon
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: Build our own world [Tour I - Terminé]   Jeu 6 Aoû - 21:34

Les petites gens sont tellement prévisibles. Toujours prêtes à se laisser embarquer dans de sales histoires. Tous leurs instincts leurs crient de s'enfuir et pourtant, les chaînes sociales les empêchent de le faire et il n'y en a pas un seul qui le fait vraiment. Oh, oui, bien rares sont ceux qui ont le courage d'assumer leurs peurs. D'un côté je les comprends, tous ces gens qui ne côtoient d'ordinaire aucune noblesse, nulle aristocratie. Ils entendent des histoires. Sur les lords cruels et sanguinaires. Sur les pervers, les libidineux qui passent leur temps à exercer un droit de cuissage depuis longtemps abrogé par la Vraie Foi. Les femmes ont encore plus peur, du fait de ce qu'elles ont entre les jambes. Objets de désir et de plaisir, nulle ne peut y échapper. Pour le plus grand malheur de celle-ci, elle m'a tapé dans l'oeil. Je n'ai encore aucune idée quant à ce que je souhaite faire, mais je sais que cela ne la ravira pas réellement quoi que je décide. Pulsions ou pas pulsions, celle-là risque fort de regretter d'avoir obtempéré à la présence armée qui m'entoure. La jeune femme regarde le sol. Elle connaît sa place dans ce monde et ne me provoque pas par quelques effronteries. Je saisis tout à fait la situation. Je saisis ses peurs. Quelque part, je m'en nourris comme un drogué use de ces spiritueux bon marché.


Elle est polie. Bonne élocution, grande prestance et grande prudence dans son choix de mot. Cela ne l'aura pas protégée de moi, j'en ai bien peur. Elle m'explique que sa troupe n'est venue en mon pays qu'il y a cinq ans et qu'elle n'avait jamais pu se produire devant des hôtes aussi distingués que moi. Je souris doucement, mon regard toujours rivé sur ce visage qui m'évitait sciemment. Je me rends bien compte. Vaguement amusé, je me prends au jeu dont les règles ne sont pas encore bien définies.



| Dans ce cas que diriez-vous de rattraper le temps perdu en ma compagnie ? Je rémunère grandement les gens de spectacle lorsqu'ils me gratifient d'une exhibition privée... Quel serait donc votre prix, ma jeune beauté? |


Pouffant de la méprise possible, je la rassure aussitôt.


| Oh, et je ne parlais que de danse, rassurez-vous... |
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 369
Membre du mois : 12
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Build our own world [Tour I - Terminé]   Mar 11 Aoû - 16:52


Build our own world


Manfred Hightower et Solvej

Je courbais bien bas l’échine comme me l’avait appris ma mère. Depuis que j’ai l’âge de comprendre, elle m’avait enseigné la manière dont je dois me comporter avec toute personne extérieure à ma troupe, ainsi qu’avec les grands de ce monde. Ces leçons, je les avais apprises par cœur et je n’y avais dérogé qu’une seule fois, et envers une seule personne. J’étais si jeune et si naïve. Si j’avais conscience de la porter de mes actes déjà à l’époque, je m’étais quand même laisser embarquer dans une histoire qui avait très mal finie. Si je l’avais regretté ? Pas une seule fois, pas un seul jour. Cela avait était un doux rêve qui m’avait fait mûrir lorsqu’il s’était terminé. J’avais ouvert en grands les yeux, et je n’aurais pas pu le faire s’il n’avait jamais eu lieu. C’était tout ce que je voulais retenir de cette époque. Le reste restait enfoui dans un coin de ma tête et de mon cœur que je ne consultais jamais. Ce serait se torturer pour rien. J’avais bien des défauts, mais celui-là n’en faisait pas parti.

Pour éviter les ennuis, je me montrais soumise et respectueuse. Mère aurait été fière de moi c’est sûr, bien qu’elle m’aurait réprimandé pour m’avoir mise dans une telle situation. Elle m’avait souvent prévenu quels dangers j’encourrais si je me retrouvais seule avec un homme, qui plus est noble. Je ne devais jamais laisser cela se produire, jamais. Malgré ses avertissements, j’étais là, tremblante de peur. Tout ce qu’elle m’avait dit me revenait en tête, et un flot de pensées toutes aussi sombres les unes que les autres me traversaient l’esprit. Ma voix était tremblante alors que je répondais au seigneur Hightower, père ou frère de la Reine du Bief, même si au son de la voix de l’homme, je penchais plus pour la seconde solution. Un frisson me glace l’échine lorsqu’il me demande mon prix pour rattraper le temps perdu en ma compagnie. Tout, mais pas ça. Tout mais pas ça. Je ne réponds rien, scrutant le sol, alors que mes yeux commencent à se perler de larmes. Est-ce ainsi que j’allais finir ? Violer et tuer dans la chambre de l’un des châteaux du Val ? Je tremble de plus belle en l’entendant pouffer. Si ses paroles sont plus explicites, elles ne me rassurent pas pour autant. Rien ne peut m’assurer qu’il ne me fera aucun mal. Je ne suis pas sotte, j’ai compris qu’il a choisi ses mots avec soin pour laisser planer une méprise. Il est grand de ce monde, il sait manier les mots à la perfection. J’avale difficilement. Je dois lui répondre, mais que lui dire ? Encore une fois j’opte pour de une vérité. Je ne sais pas… Je ne suis qu’une femme et je ne m’occupe pas des questions d’argent. C’est le superviseur de la troupe qui le fixe, et…. Et qui me verse ensuite une part qui n’est jamais la même d’une représentation à une autre. Cela dépend…. Cela dépend de la réaction du public pendant mon exhibition… Et des frais engendraient… Soufflais-je d’une traite, non sans butter plusieurs fois. J’ajoutais, baissant un peu plus la tête vers le sol. Si tel est votre désir, je danserais une nouvelle fois pour vous, gratuitement. Je ne me produisais plus jamais sans être rémunérer. Colyn s’en assurait personnellement. Si avant le chef de notre troupe l’exigeait, à présent, il n’avait plus ce pouvoir. Mais ce soir… je le ferais. Si le salut de ma vie reposait sur une danse, et bien je danserais comme je ne l’avais jamais fait avant. Je danserais aussi longtemps qu’il le voudrait pour avoir l’assurance de rentrer auprès des miens.

Sans attendre sa réponse, je commençais déjà défaire les bandes que j’avais nouées autour de mes chaussons de danse. Le tissu qui protégeait mes pieds était humide et je ne pourrais pas continuer à danser sans me blesser si je ne le changeais pas. J’étais resté bien trop longtemps avec. Je jetais un rapide coup d’œil et en voyant un morceau de tissu abandonné au sol par une servante je demandais au noble. Puis-je ? en indiquant légèrement de la tête le tissu sale. Ce n’était pas l’idéal. Je ne savais pas avait pu servir le morceau toile, mais je n’étais pas en mesure de réclamer une étole propre. C’était ça, ou danser pied nu sur des pierres et prendre le risque de m’abimer les pieds.




Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 229
Membre du mois : 0
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Aucune. Solvej est une ancienne danseuse sillonant les routes. Désormais elle est servante auprès d'Argella Durrandon
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: Build our own world [Tour I - Terminé]   Mar 11 Aoû - 19:11

Ca y est, je savais que j'allais m'amuser de cette petite entrevue, maintenant. Entre sa gêne et le quiproquo qui pouvait naître de mes paroles, j'étais servi. Quoiqu'il en soit, l'instinct de survie en territoire hostile, en compagnie de la noblesse, était assez développé chez cette simple danseuse. Réflexion faite, elle devait avoir l'habitude de fréquenter mes semblables. De combien de lords, de chevaliers, de fils de hauts seigneurs avait-elle dû repousser les avances ? Beaucoup, probablement, vu les traits séduisants qui étaient les siens. Je me demandais aussi à quel point elle savait se protéger, et si elle était opportuniste au même titre que quantité de gens du monde du spectacle. Et voilà qu'elle se laisse submerger par sa peur, je le vois bien. Elle croit que je suis comme tous les autres. Je souris, étouffant un éclat de rire. Je suis pire que ces autres seigneurs et aristocrates. Infiniment pire, même. Cela, elle s'en rendra peut être compte avant le fin de la soirée. Elle a néanmoins suffisamment de cran pour relever ce que je suis en train de dire ; elle doit sentir le danger d'une absence de réponse. Je me sens prêt à m'amuser de sa nouvelle réponse.


Celle-ci me distrait encore ; je la sens rétive, sur la défensive. Elle se fait plus bête qu'elle ne l'est, c'est assez évident à mes yeux. Quoiqu'il en soit, elle est hésitante, intimidée. J'ai l'ascendant, le pouvoir sur cette conversation, sur ce qu'elle implique. Elle me fait une fleur, par pure peur, en me disant que je n'aurais rien à débourser.



| Oh non non non, tout travail mérite salaire. Vous n'êtes pas ici pour subir les caprices d'un seigneur bien ingrat. Je suis suffisamment disposé pour vous rétribuer grassement pour le dérangement de cette exhibition. Disons, cinq pièces d'or ? Cela devrait vous changer de vos rémunérations habituelles, et peut être même vous laisser un souvenir que j'espère impérissable. |


La belle me demande mon autorisation pour se saisir d'un bout de tissu. Je souris, l'invitant d'un geste de la main.


| Faites donc, tant que le spectacle est au rendez-vous. |`




We Light the Way


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 369
Membre du mois : 12
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Build our own world [Tour I - Terminé]   Mer 12 Aoû - 0:31


Build our own world


Manfred Hightower et Solvej

Je commence à comprendre que lord Hightower fait partie de ses grands à aimer rabaisser et humilier les gens plus bas que lui. Cela me terrifie un peu plus, mais me donne encore plus envie de survivre, de lui survivre. Je ne mourrais pas ici, humiliée et trainée dans la boue. Je me battrais pour m’en sortir vivante, indemne et avec le peu de dignité que j’avais. Je n’avais pas vécu et traversé tant d’épreuves pour me laisser tomber aussi facilement. Ma vie n’était pas un conte de fée. Elle était dure et éprouvante, mais c’était ma vie. Et il n’était pas question de laisser quelqu’un me la retirer sans rien faire. Je n’avais pas beaucoup d’armes et d’atouts dans ma manche, mais je n’en étais pas pour autant démunie. J’étais habile avec les mots. Pas autant que lui oui, cependant je l’étais quand même. Je connaissais ma place et je savais être respectueuse. Je n’étais pas bien fière, juste ce qu’il fallait. Et je savais distraire les hommes en dansant. Ce talent, je l’avais hérité de ma Mère et si c’était ce qui m’avait conduit ici, cela pouvait m’en faire sortir. J’étais morte de trouille oui, cependant j’étais déterminée à survivre coute que coute.

Lorsqu’il me proposa cinq pièces d’or, je me figeais un instant. Il me fallait plus d’une dizaine de représentations pour gagner ne serait-ce que la moitié de cette somme. A quoi pensait-il en me proposant pareil somme ? Il ne pouvait être sérieux. Il n’était tout simplement pas question que j’accepte. Cela était bien trop et si je ne rechignais jamais à gagner plus, je n’étais pas avare à ce point-là. Je fis un léger signe négatif de la tête, le visage toujours braqué vers le sol Aucune danse ne vaut cinq pièces d’or, et miennes ne font pas exception aussi demandaient peuvent-elles l’être. Je danserais pour vous, mais sans recevoir le moindre sous. Si cela vous plait, ce sera alors un honneur pour les miens de venir se produire dans votre château, contre cette fois ci une rémunération à la hauteur de notre prestation. Jehän Drüss se fera un plaisir de discuter de cela avec vous, ainsi que son superviseur, Colyn, mon époux. Ils seront bien plus aptes à vous parler d’argent que je ne le suis. Je m’imposais rien au seigneur. Je lui donnais une solution bien plus honnête, n’essayant pas de l’escroquer et de profiter de son argent. J’imaginais que lui, cela ne représentait que très peu d’argent, un simple goute dans l’océan. D’autres auraient sans doute tentées d’en obtenir plus, mais je n’étais pas stupide à ce point. Aussi peu que cela puisse être pour lui, il se représentait tout de même la somme conséquente que cela était pour une basse peuple comme moi. De ça, j’en étais certaine.  Il m’invita ensuite ma le geste et la parole de prendre le morceau de tissu. Je me mouvais pour aller le récupérer, et m’assis par terre pour défaire totalement mes bandes et ôter mes chaussons. Je  déchirais le morceau pour en faire des boules que je fourrais au fond de mes chaussures. J’y entrais mon pied, callant mes orteils entre. Je me levais et les testais comme je l’aurais fait dans ma loge, essayant de faire abstraction du lieu dans lequel je me trouvais. Je réajustais mon chausson droit, avant de nouer les rubans autour et de serrer le tout finissant par entourer mes solidement mes chevilles. Je m’étais dépêchée pour ne pas faire attendre trop longtemps le lord, prenant tout de même le temps de vérifier que tout resterait bien en place. Je relevais la tête, non pour regarder l’homme mais observer mon environnement. Vu la dimension de la pièce et le positionnement des meubles, je me décidais à danser à la fois sur le balcon, à la fois dans la chambre. Je laissais les pans des rideaux fermés, me plaçant juste devant. Je pris une grande inspiration avant de me mettre à danser, sans aucune musique pour m’accompagner, si ce n’était les bruits nocturnes. Je lui offris la danse la plus belle et la plus aboutie que je possédais. Je savais que ma vie en dépendait. Je me contorsionnais bien plus que je ne le faisais lors de mes représentations, prenant bien plus de risques dans mes acrobaties. Plusieurs fois en dansant, mon regard avait croisé le siens, même si je pris grade de ne jamais m’attarder et qu’il y voit de l’offense. Lorsque je finis, j’étais à bout de souffle. Je venais de danser longtemps et j’avais mis mon corps à rude épreuve. Après la représentation donnée plus tôt, j’étais à bout de force. Au moins avais-je donné le meilleur de moi-même. S’il devait prendre ma vie et me faire du mal, au moins avais-je fait ce qui était nécessaire. Le busque aplati contre ma jambe droite tendu contre le sol à l’opposé de la gauche, j’attendais son verdict, non sans angoisse. Cet écart était inconfortable mais je n’osais bouger sans qu’il m’en ai donné l’autorisation. Je ne voulais pas gâcher la moindre chance que j’aurais pu gagner en dansant.




Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 229
Membre du mois : 0
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Aucune. Solvej est une ancienne danseuse sillonant les routes. Désormais elle est servante auprès d'Argella Durrandon
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: Build our own world [Tour I - Terminé]   Mer 12 Aoû - 18:06

Il semblerait que la jeune femme se soit découvert des ressources de courage assez insoupçonnées jusque là. Sans doute se sent-elle prisonnière, au pied du mur, et sans aucun espoir de s'en sortir sans y laisser des plumes, ce qui la pousse à se dépasser. Cela me convient aussi comme ça, vous savez, je ne vais pas faire mon difficile, en aucune manière. Je m'amuse comme je peux, alors que j'ai déjà raté le plus gros des festivités, semble-t-il. J'étais curieux de la suite des événements, maintenant que la donzelle commençait à en saisir les règles du jeu la partie promettait d'être plus intéressante encore que d'accoutumée. Je voulais voir comment elle comptait remporter la partie, et comment elle allait se montrer à la hauteur du défi que je lui proposais... Non, que je lui imposais. J'hausse un sourcil en voyant la belle refuser la somme que je lui proposais d'un signe de tête. Je m'amusais de sa réponse, souriant largement à l'intelligence des mots qu'elle choisit d'employer. Peut être son habitude de la noblesse et son talent naturel pour composer avec ses représentants étaient plus importants que ce que j'avais cru ?


Elle a au moins conscience de l'importance du magot que j'avais pu lui proposer en échange d'un peu de son temps. C'était toujours ça, non ? Habile. Je lui souris, clairement amusé et quelque peu charmé par son idée, par sa capacité à rebondir. Elle n'était pas anodine cette petite, j'avais décidément bien fait de la « convier » à cette petite entrevue privée.



| Oh, vous êtes mariée ? Eh bien soit. Si c'est votre prix il est aussi le mien. Après tout, il semblerait que le Roi Mern IX ai convié en Hautjardin une délégation dornienne pour parler de paix et engager des festivités ; peut être pourriez vous vous y produire afin de régaler de vos talents la cour, avant de venir dans ma modeste cité de Villevieille ? J'imagine pour qu'une troupe comme la vôtre, il y a là matière à s'enrichir sans trop de souci. |


Je la laisse faire son spectacle. La danse est vive, le style emporté. Elle se met en danger et en bon connaisseur de l'anatomie humaine, je distingue sans le moindre problème une certaine excellence au mouvement ; chaque geste tendant les limites de son corps jusqu'à leur extrêmité. Je finis par me lever et par applaudir franchement.


| Grand bravo ! Je n'avais jamais rien vu de tel, je dois bien l'avouer. C'était magnifique. Ce niveau de maîtrise que vous avez, ces mucles et ces articulations. Une virtuose, voilà ce que vous êtes ! J'imagine que votre entraînement a dû être fort rude pour vous permettre pareille mobilisation de votre corps, n'est ce pas? |


Je n'étais que curiosité, rapport à mes connaissances en anatomie et en mécaniques humaines...




We Light the Way


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 369
Membre du mois : 12
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Build our own world [Tour I - Terminé]   Mer 12 Aoû - 19:59


Build our own world


Manfred Hightower et Solvej

J’avançais à petits pas avec le seigneur. En tout cas il me semblait que j’arrivais à avancer. Je le faisais avec prudence, modestie et respect espérant arriver à partir d’ici vivante. Je le savais, cette rencontre allait me hanter pendant plusieurs semaines. Il me fallait minimiser les dommages que je subirais. Je n’étais pas sotte je me rendais compte qu’il n’avait pas eu, en me faisant trainer de force ici, de bonnes intentions à mon égard. Si cela avait été le cas, il aurait demandé à me voir après en avoir discuté avec le chef de ma troupe et mon époux. Ces hommes n’auraient pas attendu que je sois seule pour me faire part de cette invitation et il ne serait pas autant amuser à laisser des sous-entendu planer. Ma mère avait certes élevé une danseuse, mais elle n’avait pas élevé une sotte. Ses avertissements n’étaient pas tomber dans l’oreille d’une sourde et je m’efforçais d’appliquer tout ce qu’elle m’avait appris pour m’en sortir indemne.

Le lord s’étonna de mon statut. J’avais plus de vingt ans. N’était-il pas évident que j’avais un époux ? En effet Messire. Il aurait été déshonorant que je ne le sois pas. Nous n’étions pas nobles, nous ne portions donc pas d’anneaux ou autres bijoux distinctifs. Colyn m’avait offert un simple mais ravissant bracelet que j’ôtais toujours pendant mes représentations pour ne pas l’abimer et le perdre. Cela avait déjà été une folie de sa part de l’offrir pareil ornement, il n’était donc pas question de prendre de risque avec. Je fis un léger signe affirmatif à sa question pour lui répondre, l’écoutant me donner une invitation à ma troupe et à moi. Je me retiens de pousser un soupir de soulagement. Je m’en étais bien sortie sur ce point là. Vous me voyez comblée si ma proposition vous convient. Je suis certaine que les miens auront autant d’enthousiasmes à répondre à votre invitation. Nous comptions nous rendre dans le nord mais nous pouvons adapter notre itinéraire. En l’entendant parler des Dorniens, je priais intérieurement pour ne pas croiser Anders. Nous ne nous étions pas vu à Goeville et j’espérais que cela ne changerait pas. Je redoutais me confronter à lui, même si je préférais le voir tous les jours que d’être la prisonnière de ce lord qui me terrifiait bien plus.

Je relaçais mes chaussures et offris une longue et belle danse à l’homme, comme il le désirait. Je ne m’étais pas contentée d’une simple danse, mais y avait mis toute mon âme et mon corps. Je lui avais présenté la chorégraphie qui avait fait le succès de ma Mère, et que j’avais apprise à force de la regarder faire. Il m’arrivait de l’exécuter, mais uniquement pour me souvenir d’elle, lorsque son absence était trop pesante. Je ne le faisais jamais devant un public, ne voulant pas qu’on me la réclame lors de spectacle. Elle appartenait à ma Mère, et si je l’avais faite ce soir, c’est uniquement parce qu’elle était la plus belle danse de mon répertoire, et la plus technique. Je finis essoufflée, en position de grand écart, le buste contre ma jambe tendue. J’avais bien trop dansé aujourd’hui et j’allais devoir me frictionner énormément les muscles ce soir pour éviter les crampes demain. Au moins avais-je un jour sans représentation et pourrais-je me reposer même s’il me faudrait m’entrainer et élaborer une nouvelle chorégraphie pour mes exhibitions à venir.  Lorsque le lord applaudit, je change gracieusement de position, restant toujours assise, mais les jambes pliées en tailleur contre le sol. Sa fraicheur soulageait les tiraillements que je ressentais. Je ne relèvais toujours pas la tête même lorsqu'il me parla et me complimenta. J’incline un peu plus la tête, toujours respectueusement à ses mots, satisfaite d’avoir réussi à lui plaire. Je m’étais battue et je ne l’avais pas fait en vain. Mère aurait été fière et Colyn aussi.  Je repris mon souffle pour répondre au seigneur Si j'ai pu répondre à vos attentes, alors je ne peux qu'être satisfaite à mon tour. Je ne sais pas si je suis réellement la virtuose que vous décrivez Messire Hightower. Je suis une simple danseuse comme il y en a tant d’autres. J’avais du talent, oui, de ça je m’en rendais bien compte. Mais je n’étais surement pas la meilleure danseuse de Westeros. Je n’étais pas assez naïve pour croire en cela. J’ai été formée à danser depuis toujours Mon Seigneur, et mon corps s’est habitué aux entrainements qui m’étaient imposés. En effet, ils ont été rudes et cela n’était pas facile au début. Cependant, à présent, c’est devenu une routine que je dois sans cesse améliorer pour continuer à plaire et trouver du travail. J’avais énormément souffert lorsque j’étais jeune. Mère avait été sévère et j’avais plus d’une fois saigné sous l’effort et les chutes. A chaque fois que j’échouais, elle me faisait recommencer jusqu’à ce que j’y arrive, même si cela signifiait y passer des journées et des nuits entières. Mon corps avait été malmené plus d’une fois jusqu’à devenir très souple et malléable. Les figures que j’effectuais, peu de femmes en étaient capables. Et heureusement car si cela étaient à portée de toute, je n’aurais pas de gagne-pain.  




Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 229
Membre du mois : 0
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Aucune. Solvej est une ancienne danseuse sillonant les routes. Désormais elle est servante auprès d'Argella Durrandon
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: Build our own world [Tour I - Terminé]   Mer 12 Aoû - 20:49

Il m'en fallait beaucoup d'ordinaire pour oublier des pulsions, pour maintenir le monstre à l'écart. Quand il s'emparait de mes pensées et me serrais le cœur, s'en était en général fini, dans le sens où c'était un besoin irrépressible, qui me prenait à la gorge comme un noyé a besoin d'oxygène, ou comme un affamé se jette sur la nourriture. Dans ces cas là, souvent si je me retiens, un voile de sueur trempe mon front et mon cœur cogne violemment dans ma poitrine. Serrer quelque chose démange mes mains. Pourtant, là, ce ne fut pas le cas. J'avais focalisé tous ces besoin, toutes ces nécessités, sur les seules sensations que je retirais de mon sens de la vue. Comme si en me concentrant, j'avais réussi à chasser mes démons. Comme avec ma sœur, que je n'avais jamais violentée en aucune manière. Je souris à la danseuse quand elle me parle de son mariage.


| Certes, vous avez raison. D'autant qu'il eut été incompréhensible qu'une beauté telle que vous ne soit courtisée jusqu'au mariage. |


C'est vrai que l'apparence des gens de spectacle est toujours trompeuse. Certains font infiniment plus vieux qu'ils ne le sont réellement, d'autres au contraire font plus jeune. La jeune femme que j'avais sous les yeux avait il est vrai une certaine dureté dans le regard, tandis que son corps, lui, semblait mince, jeune et svelte. Une jeune artiste. Peut être s'était elle mariée vraiment tôt. Je n'en savais rien. Je réfléchis un instant à ses paroles, avant de finalement comprendre.


| Ah oui, le Nord. Le mariage Stark et Lannister, n'est ce pas ? Il est vrai qu'il s'agit là aussi d'une belle opportunité... Mais je doute que le faste de Winterfell soit équivalent à celui du Bief, pays le plus riche et fécond. Vaste également. |


Ces barbares du Nord. Des guerriers, qui vivaient dans leurs maisons de pierre et survivaient à de rudes hivers sous leurs peaux de bêtes. Presque des barbares, dont on disait qu'ils ne connaissaient rien aux arts, au commerce ou à toutes les choses qui adoucissent l'homme. Là bas, on pouvait tuer en masse pour un vol de chèvres entre villages, disait-on. Elle continue de m'éviter du regard mais je lui pose ma main sur son menton pour le redresser dans ma direction. Je l'invitais à se relever mais je ne m'éloignais pas, lui prenant doucement, délicatement un de ses bras pour passer mes mains sur son biceps, sur son coude, que je faisais doucement plier.


| Fascinant. |


Je fis pareil en m'abaissant, comme un gamin jovial et bricoleur devant son dernier jouet de bois. Je palpais sa cuisse mais sans sensualité aucune ; seulement curieux. Son mollet et sa cheville y passèrent aussi.


| PArdonnez ma curiosité et n'y voyez nulle offense. Voyez vous je suis depuis toujours fasciné par le corps humain et ses secrets. J'ai déjà vu des soldats, des prostituées, des marchands. Mais jamais de danseuse. Votre corps est parfait, damoiselle. Pas de graisses, aucune rigidité superflue au niveau des articulations. J'imagine cependant que dans votre profession, cette belle machine, bien huilée, se grippe ? Quels sont les maux qui vous accablent en vieillissant? |




We Light the Way


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 369
Membre du mois : 12
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Build our own world [Tour I - Terminé]   Lun 17 Aoû - 17:48


Build our own world


Manfred Hightower et Solvej

Une nouvelle fois je fus étonnée par les propos du lord. Il semblait moins… Comment dire ? Moins joueur, moins terrifiant, même si je restais effrayée à l’idée de tout ce qu’il pourrait me faire s’il ne désirait. Le fait qu’il me dise que j’avais raison me surpris, et le reste de son propos d’autant plus. Courtisée ? Je ne l’avais pas été. Je n’étais qu’une danseuse et non pas une grande dame. Ce mariage avait été convenu préalablement par Colyn et le chef de ma troupe. Certes, mon époux avait voulu avoir mon avis, mais franchement avais-je vraiment eu le choix ? L’illusion d’un choix à l’époque oui, mais un véritable choix non. Jehän se serait arrangé pour que je plie à sa volonté, ou m’aurait évincé de sa compagnie. Il n’était pas homme à qui on pouvait dire oui. Si je connaissais ma place, lui n’en avait cure de la sienne. Il était bien plus prétentieux qu’il ne pouvait se le permettre, et un jour, cela lui jouerait des tours. Quoi qu’il en soit, les faits restés les mêmes : j’avais été offerte à Colyn et il ne m’avait pas courtisée d’aucune façon. Je me gardais cependant de le dire à voix haute. Cela ne regardait personne encore moins un Sir qui s’en ficherait comme de sa première armure. Je ne sais que vous répondre Messire si ce n’est que votre compliment m’honore lui soufflais-je en guise de réponse même si, entre nous, je ne me considérais pas comme une beauté. La nature ne m’avait certes pas si mal faite que cela, pour autant je n’étais pas de celle qui marque les esprits et dont on se souvient. Je n’étais qu’une femme parmi tant d’autres. Les hommes ne se retournaient certainement pas sur moi, et cela m’allait parfaitement bien d’ailleurs. En dehors de mes danses, je n’aimais pas être le centre de l’attention des autres. Je n’aspirais qu’à une vie paisible.

Je n’avais guère envie de retourner dans le Bief, cette région qui avait vu mourir la seule personne qui m’avait toujours sincèrement aimée. Je n’en gardais pas un bon souvenir et je ne voulais plus revoir tous ses paysages qui me rappelleraient tant de mauvais souvenirs. La souffrance de ma Mère, sa perte de goût à la vie lorsqu’elle s’était réveillée, un pied en moins. Elle avait baissé les bras, et ne s’était pas battue. Et la mort l’avait emporté. Comment pourrais-je un jour aimer ce royaume ? Il m’avait tout enlevé. Tout comme Dorne d’ailleurs. Je n’aimais pas y retourner. Cela me rappelait toujours tous ces rêves de gamines que j’avais perdus. Si cela ne tenait qu’à moi, nous nous produirions uniquement dans toutes les régions au-dessus du Bief.

Je connaissais assez Jehän pour savoir qu’il ne refuserait pas la proposition du Seigneur Hightower et qu’il répondait tout de suite par l’affirmative. Il changerait nos plans et nous ne nous rendrions plus au Nord comme initialement prévu. Comme l’homme venait de le dire, le Bief était bien plus riche et il y aurait plus d’argent à récolter à y aller, même si dans le Nord, les Lannisters seraient présents. Plus de représentations, plus d’argents, plus de nobles. Et les dorniens seraient en plus de la partie. Rien de tout cela ne m’enthousiasmait mais je n’aurais pas mon mot à dire alors je ne le donnerais pas. Se battre ne me ferait que perdre de l’énergie, rien de plus. J’avais bien trop conscience de ma place pour n’y serait-ce qu’y penser sérieusement Cette décision n’est pas mienne. Il vous faudra porter votre invitation à Jehän Drüss. lui précisais-je avant de me mettre à danser comme il me l’avait demandé.

Je mis toute ma combativité et ma force dans la danse que je présentais au Seigneur, dans cette danse finalement si intime. Je ne l’avais offerte à personne d’autre. Elle était inédite même si Mère l’avait exécuté pendant de nombreuses années. J’étais essoufflée après ma représentation, mais au moins n’avais-je aucun regret. Je e pouvais pas faire mieux. Enfin, pour l’heure et dans ces conditions-là. Mère ne cessait de me le dire : on peut toujours faire mieux, il suffit d’en avoir la volonté. Je fus soulagée que le Lord soit satisfait. Je répondais à ses questions espérant vraiment qu’il me laisserait partir ensuite. Je sursautais en sentant sa main sous mon menton, m’intimant de me relever. Je le fis, non sans de nouveau ressentir de la crainte. Je restais le regard baissé vers le sol, et eus de nouveau un frisson quand il posa ses mains sur l’un de mes bras. J’avais peur, vraiment peur de ce qu’il pourrait me faire. En comprenant qu’il palpait mes muscles, faisant plier de temps à autre mes articulations, ma peur laissa place à de l’étonnement. Il trouva d’ailleurs cela « fascinant », parole à laquelle je ne répondis pas. Je ne bougeai pas, le laissant faire ce qu’il voulait, non sans m’inquiéter quand même. Je fus soulagée qu’il arrête de me toucher. Aucun homme en dehors de Colyn ne posait ses mains sur moi et cela était à la fois gênant et offensant. Je n’étais pas un vulgaire objet, même si je me gardais bien de lui signaler. Il était maitre et j’étais à sa merci, livrée à lui. Je n’avais rien à dire et je m’estimais heureuse d’être toujours entière. Mère m’avait bien fait comprendre tout ce qui m’attendait si je venais à rester seule en compagnie d’un noble. Elle m’avait raconté ce qui était arrivée à l’une de ses amies, et cela n’avait pas été beau à entendre. En tout cas elle avait eu l’effet voulu, vu que j’avais peur pour ma vie dès qu’un noble s’approchait d’un peu trop près de moi.

Si les paroles du seigneur n’étaient pas aussi terrifiantes que ces premières, je n’en restais pas moins prudente. Je ne le regardais toujours pas, et je m’étais légèrement inclinée devant lui. Je ne faisais aucune illusion quant à ses paroles. Lorsqu’il déclarait mon corps parfait, je savais qu’il ne faisait référence qu’à la force de mes muscles et à la souplesse dont je pouvais faire preuve. Je n’avais pas un physique parfait. Qui pouvait d’ailleurs se vanter d’en avoir un ? J’écoutais avec attentions ses mots et pris quelques minutes avant de lui répondre. Et bien Messire… Nous ne sommes pas à l’abri des fractures, qui sont courantes chez les danseurs. Nous devons sans cesse renforcer nos chevilles et nos genoux si nous voulons limiter le risque de chute. Notre alimentation doit être stricte, faute de quoi nos muscles s’affaiblissent et n’arrivent plus à supporter tout ce que nous leur faisons subir. Il n’est pas rare non plus que notre dos finisse par souffrir sévèrement. En général, nous arrêtons de danser peu avant notre trentième printemps. Ceux qui continuent d’exercer cette profession finissent par mourir prématurément. Ceux comme ma Mère me gardais-je bien de préciser. Jehän lui avait intimé plusieurs fois d’arrêter de danser et de me laisser le faire à sa place, mais elle avait toujours refusé. Elle ne pouvait accepter que sa fille de quatorze ans soit la source de ses revenues. Elle avait peur qu’un jour je m’en aille et qu’elle se retrouve sans rien. Pourtant, j’avais toujours été là, pour elle. J’avais laissé Anders derrière moi sans aucune hésitation pour la suivre sans même me battre alors que je l’aimais profondément. Et pourtant… Sa fierté lui avait interdit de s’appuyer sur moi, et elle en était morte. Je ne referais pas les mêmes erreurs, même si ma situation était différente. J’avais un époux, et donc un appui financier. Elle, elle avait été seule depuis toujours et même si elle avait une relation avec Jehän, jamais il ne se serait séparé de son épouse pour elle et lui venir en aide. Oui, j’avais vraiment beaucoup de chance d’avoir un époux tel que Colyn.



Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 229
Membre du mois : 0
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Aucune. Solvej est une ancienne danseuse sillonant les routes. Désormais elle est servante auprès d'Argella Durrandon
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: Build our own world [Tour I - Terminé]   Mar 25 Aoû - 22:41

On ne pouvait rien me reprocher, ce soir. J'en avais vaguement envie, pourtant. Par intermittence. Comme une envie de pisser après le sexe. On en a envie, sans vraiment que ça soit pressant, ni urgent. On sait juste que ça va arriver, on ne sait pas quand. Le plus tard sera le mieux. Si la femme que j'avais sous les yeux était une moins que rien, une gueuse de bas étage, sa disparition dans le contexte actuel pouvait susciter des questions déplacées. Je ne savais pas à quel point mes hommes avaient été discrets. S'ils avaient été vus ou reconnus, si la donzelle avait eu le temps d'avertir qui que ce soit... Qu'un noble du Bief abîme une femme du crû, même étrangère à cette contrée, pouvait être d'une déplorable publicité même si on ne saurait probablement s'en prendre directement à quelqu'un de mon rang. Non, je ne pouvais pas laisser libre cours à mes désirs. Restait ma soif d'apprendre, qui elle, intacte, me poussait à continuer, à aller toujours plus loin. Qui se plaindrait de gestes inconvenants ? Elle ? Certainement pas. Elle avait peur, même maintenant. Son mari ? Il ne risquerait pas sa langue pour quelques mains baladeuses qui n'avaient rien approché de sensuel sur sa femme. Son employeur ? Qu'il ose donc me réclamer de l'argent en plus pour avoir touché la marchandise... Quoiqu'il en soit, je maîtrisais la situation, et cela me confortait dans l'idée de paraître dès le lendemain auprès de ma sœur. Elle serait fière de moi, comme seule elle savait l'être. Je souris doucement quand la danseuse se dit honorée de mon compliment. Comment pourrait il en être autrement ?


La jeune femme semble autrement bien peu emballée par ma proposition. Au moins indifférente, disons. Elle devait avoir l'habitude d'être trimballée d'une place à l'autre sans que l'on ne tienne réellement compte de son avis, et qui était elle pour s'opposer à un monde d'hommes qui régissait sa vie ? Peut être était forte et puissante dans son ménage, comme souvent. Ce que l'homme gardait en toutes circonstances, la femme le gagnait parfois par ses épousailles. Je garde pourtant un sourire entendu, presque complice.



| Alors je compte sur vous pour être ma jolie messagère, damoiselle. |


Elle se laisse faire, ensuite. Elle n'a pas vraiment le choix. Je la sens réticente, mais courageuse pour affronter le sort qui semble être le sien. Je la laisse me compter les fractures. Logiques. Comme les épaules luxées chez les fermiers. L'alimentation, je m'en doutais également. Il fallait que ce soit diversifié et pas trop riche pour affiner la silhouette, ce qui donnait de la précision dans la puissance, bien que moins de force brute que d'autres régimes. Je hochais la tête. Quelle vie éphémère. Pour quelles richesses, en dépit de quels sacrifices ?


| Fascinant. Je serais ravi lors de votre venue au Bief, si vous êtes d'accord, pour assister à l'un de vos entraînements et à l'un de vos repas types, si cela vous agrée. Je saurais me faire... Tout petit. |




We Light the Way


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 369
Membre du mois : 12
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Build our own world [Tour I - Terminé]   Lun 7 Sep - 17:18


Build our own world


Manfred Hightower et Solvej

J’incline de nouveau la tête lorsque le noble m’indique compter sur moi pour être sa messagère et livrer son invitation à Jehän. J’étais tentée de ne pas le faire simplement j’aurais bien trop peur des conséquences qui en découleraient. Le responsable de ma compagnie m’exclurait et Colyn me suivrait bien entendu. Et Messire Hightower pourrait prendre nos vies. Non, je ne pouvais prendre de tels risques. Cela serait bien trop stupide de ne pas le faire. Si je ne voulais pas me rendre au Bief, je me rendais compte que j’y gagnerais de l’argent, c’était certain. De toute façon, je finirais par devoir y retourner. Nous avions une bien trop belle occasion pour la laisser filer. Et danser dans un climat bien moins froid que le Nord ne pouvait être que bénéfique et plus sure. Nous ne prendrons pas le risque de tomber malade, ou de tomber.

Passive d’apparence, je laissais l’homme me manipuler à sa guise même si je ressentais une furieuse envie de m’enfuir. Ses gestes n’étaient peut-être pas sexuels, pour autant il était dérangeant et imposé. Il ne m’avait pas demandé mon autorisation, et m’utilisait comme si je n’étais qu’une simple marionnette entre ses mains. Je répondais à ses interrogations, contente d’échapper enfin à la tactilité dont il avait fait preuve à mon égard. Je regardais toujours ses chaussures, ne sortant pas une seule fois de la voie qui était la mienne depuis toujours. De la surprise passa cependant sur mon visage lorsqu’il me demanda d’assister à l’un de mes entraînements mais surtout à l’un de mes repas. Il affirmait être capable de « se faire tout petit » pour autant, cela ne fonctionnerait pas. Mes danseurs et moi-même seront mal à l’aise et obligés à acheter des mets plus convenables à sa condition et les lui laisser. Nous ne pouvions manger à la même table que lui et lui offrir nos maigres aliments. Pire, nous ne pouvions manger sans qu’il n’en fasse de même. Je me pinçais la lèvre inférieure, la lâchant quelques secondes plus tard pour lui répondre Vous pourrez assister à nos entrainements si notre superviseur et notre chef de troupe y consentent. Eux seuls peuvent vous y autoriser, et non l’insignifiante personne que je suis. Pour… Pour ce qui est d’un repas… Cela serait bien plus… Difficile. Il serait… inconvenable et irrespectueux de… ne pas vous offrir des mets à la hauteur de votre statut, des mets que nous ne mangeons jamais. Et nous ne pouvons… Souper devant vous sans vous offrir un couvert. Il y avait de grandes chances pour que le Lord Hightower assiste à nos entrainements. Je connaissais assez Jehän pour savoir qu’il trouverait en cela le moyen de s’enrichir un peu plus. Le seigneur du Bief obtiendrait ce qu’il désirait sur ce point. Pour le dernier, comme je venais de lui dire, cela ne saurait susciter sa curiosité. J’aurais pu lui cacher cela mais il aurait été encore une fois stupide de ma part, car il s’en serait très vite aperçu.




Don't show me your weakness
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Danseuse dans la Troupe Jehän Drüss
Âge du Personnage: 20 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
«Danse et éclaire la voie »
Messages : 229
Membre du mois : 0
Célébrité : Gaia Weiss
Maison : Aucune. Solvej est une ancienne danseuse sillonant les routes. Désormais elle est servante auprès d'Argella Durrandon
Caractère : Menteuse ● Discrète ● Manipulatrice ● Adroite ● Douce ● Blasée ● Craintive ● Réaliste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org
MessageSujet: Re: Build our own world [Tour I - Terminé]   Mar 8 Sep - 22:24

Me faire tout petit. Comme si c'était possible. Pourtant, c'était malgré tout un intérêt certain de pouvoir observer des personnes dans leur environnement familier et plus encore, dans leur routine quotidienne afin de décrypter les moments et les éléments qui leur permettaient de devenir ce qu'ils étaient. Ce n'était jamais une mauvaise chose. L'observation était à la base de toutes les connaissances. Je me demandais quel malheur aurait pu être le mien si j'étais né aveugle. Le toucher à lui seul satisfaisait certaines de mes questions, mais il servait plutôt à faire corps avec les connaissances déjà apprises, avec mes pulsions et avec tout le reste. Oui, décidément, c'était la vue et tout ce qu'elle me permettait d'obtenir à force de patience, qui était mon avantage principal, mon outil le plus essentiel.


Quoiqu'il en soit, si j'apprécie les caractéristiques essentielles ou non d'un individu, j'apprécie infiniment plus les rouages de l'esprit, que je m'étais forcé d'explorer en vain pendant des années lors de multiples expériences avec certains sages de la Citadelle. La danseuse a l'air ravie en tous cas de me voir me retirer de ce qui pourrait être qualifié entre gueux d'espace vital, mais qui ne signifiait rien pour moi, que je sois noble ou savant peu importe au fond. La jeune femme semble en tous cas désemparée de ma demande. Me considère-t-elle comme fou ? Villevieille me passe mes caprices, habituée à devoir céder à son châtelain, ou plutôt au fils de ce dernier. Pourtant, une fois encore, elle s'aplatit devant moi. Elle n'a pas d'autre choix et elle le sait. Je lui offre un sourire plus franc alors qu'en essayant de passer outre la barrière sociale qui nuit à ma bonne observation, elle se rebiffe.



| Oh, allons. Croyez-vous onc que tout noble que je suis est incapable de se passer de venaison, de crème et d'autres mets de ce genre ? J'ai connu la vie sur un navire et suis capable de m'astreindre à de certaines contraintes. Voyez vous, je suis passionné du corps humain et de comment il est modelé par nos conditions de vie. Je ne laisserais passer cette opportunité d'en apprendre plus pour rien au monde. |


Je me rapproche finalement d'elle, vais ouvrir la porte en personne et l'invite d'un signe de tête à prendre congé, de manière un peu rapide mais néanmoins respectueuse. J'avais des croquis à dessiner et à comparer.


| Je vous remercie pour votre performance et ces précieux enseignements que vous m'avez apportés. Je vous verrais bientôt donc, à Hautjardin. Que le voyage ne vous soit pas trop ardu, damoiselle. |




We Light the Way


Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Héritier de Villevieille
Âge du Personnage: 33 ans
Allégeance: Ma loyauté n'est pas encore définie.
Nous Eclairons la Voie
Messages : 369
Membre du mois : 12
Célébrité : Blake Ritson
Maison : Hightower
Nous Eclairons la Voie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Build our own world [Tour I - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Build our own world [Tour I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» n.W.o. Friday Night Smackdown - 14 Septembre 2012 (Carte)
» n.W.o. Friday Night Smackdown - 5 Octobre 2012 (Carte)
» [PCM 2013] Michelin - Présentation de l'équipe
» Argos joue la montée world tour avec son nouveau manager!!!pcm 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Val & La Montagne :: Goeville
-
Sauter vers: