AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
" Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Jeu 16 Juil - 21:34

J'ai les souvenirs encore embrumés par la douceur de la veille. La guerre avait ses bons côtés. Elle faisait tout vivre plus intensément dans son attente, c'était quelque chose d'incontournable, en fait. Aucun guerrier ne pouvait profiter de ces doux préparatifs tant qu'il n'avait pas déjà goûté une fois à la mort, mais tous ceux qui s'étaient fait dépuceler dans l'ardent creuset de la guerre s'enthousiasmaient à l'idée que jamais plus le con d'une femme ne serait si goûteux, la bière si fraîche ou la boustifaille aussi succulente. La nuit dernière, avec Mathie... J'avais noyé toute appréhension entre ses cuisses, contre ses lèvres, savourant son souffle autant que le vin qui m'avait été amené en début de soirée. Aujourd'hui était un autre jour. Une autre journée passée sur les sentiers de la gloire, ceux avec la mort au bout. A chaque heure qui passait, je serais plus proche de mon destin. Il restait quelques festivités néanmoins avant le grand départ. De nouvelles discussions d'alliances ou de conflits à avoir. Qu'importe. Je me prêterais aux libations de rigueur. Je me rendais donc aux joutes, mais pas celles de la catégorie la plus élevée, passée les premiers jours, gagnées par Orys Baratheon. Aujourd'hui, il s'agissait de tous ceux qui n'avaient de fief qui combattaient ; on ne mêlait que rarement ces petits nobliaux à la fine fleur de la chevalerie de Westeros. Il n'en restait pas moins que certains d'entre eux avaient un talent certain.


Mais très vite, je perdais tout intérêt pour la compétition de ces nobles qui pour certains, jouaient leur avenir en ayant misé leurs quelques richesses. Je m'enivrais doucement de vin. J'échangeais avec Jon, alors qu'il me racontait ses combats des joutes auxquelles il avait participé quelques jours plus tôt, alors que je me trouvais en plein conclave. Pendant que je négociais, lui se faisait un nom, plus par ténacité que par talent semblait-il.


Chose amusante tout de même ; aucun véritable guerrier baptisé dans le sang de ses ennemis ne s'était illustré. Il n'y avait que ces princes bagarreurs de Dorne, le conseiller de la Targaryen et quelques nobles du Val ou de Dorne qui s'étaient illustrés. C'était ainsi. Cela ne voulait pas dire que les autres étaient mauvais ; je faisais confiance à mes nordiens pour savoir tuer. On vint me voir, me souffler qu'une dame de Dorne, une certaine Gargalen, souhaitait audience. Je baissais le regard dans la direction que m'indiquait mon homme. Une jeune femme. Bien faite. Peut être un peu maigrichonne. Dornienne, assurémment, son maquillage la trahissait, de même que la couleur de ses vêtements. Intéressant, que pouvait donc me vouloir une jeune noble d'un pays étranger ?


S'il serait agi de mariage, cela ne viendrait pas d'elle j'en étais certain. Même les dorniens devaient se douter que les usages dans mon Nord natal voulaient que les tractations se fassent entre parentés, et non entre soupirante et soupirant. Qui plus est, je ne connaissais pas cette famille et alors que je rentrais au Castel, Mestre Rorshar me confirma la qualité de la dame. Relativement riche et puissante, mais loin d'être une famille de l'acabit des Jordayne ou des Noirmont. Cela quelque part, rendait l'approche plus encore intéressante ; pourquoi me contacter directement ? Les heures passent doucement tandis que je règle cent cinquante détails, notamment quant à l'installation de comptoirs sur les îles des Trois Soeurs. Difficile pour les commerçants de Blancport de transiger avec leurs ennemis séculaires du Val en ces eaux, mais je les y force par décret malgré tout.


Finalement, l'heure du rendez-vous arrive. La jeune femme entre, quelque peu intimidée. Et intimidante. Elle arbore, comme sa princesse deux semaines plus tôt, une tenue des plus affriolantes. Décidément, ces sudiens n'ont pas le même sens des convenances que nous. Pourtant, je ne laisse rien transparaître dans le regard que je porte à la jouvencelle lorsqu'elle fait sa révérence et m'appelle Lord. Je souris, amusé par la gaffe. Ces dorniens. Ils n'ont qu'un prince ou une princesse à leur tête et ont l'impression qu'il en va de même pour le monde entier. Je m'approche, saisis sa main et l'effleure de mes lèvres en un simulacre de baiser poli.



| Vous troublerais-je à ce point, ma jeune Dame, que vous en oubliez de m'appeler Sire ? | lançais-je, vaguement amusé mais pas vraiment souriant pour autant


Je l'invite à s'asseoir à ma tablée d'un geste de la main, entre le balcon au dehors et le grand lit à baldaquin plus loin dans la pièce.


| Dites-moi donc, jeune dame de Dorne, ce que vous attendez de ma personne et de mon Royaume? | dis-je en nous servant en personne deux coupes de vin





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 12004
Membre du mois : 198
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Mer 2 Sep - 18:45

La jeune dornienne qui vient me voir a l'air d'être quelque peu intimidée par ma présence. Honnêtement et sans la plus petite once de modestie, j'imagine que cela doit la changer assez de voir un Roi tel que moi. Les dorniens ont la réputation d'être tenus d'une main de fer dans un gant de velours par leurs gouvernants, quand je me satisfais moi-même du fer brut, de l'acier trempé et du hurlement de mes loups. Si eux, à l'instar de leurs princesses, paraissaient dans leurs plus beaux atours, je me contentais de mon côté du cuir et des parements de guerrier. C'était le cas depuis toujours. Je ne savais pas faire autrement. La jeune femme sent qu'elle a fait une bourde et je la lui rappelle en prenant pour une fois des gants, mais pour cette fois seulement. En vieux monarque, je ne reprends jamais quiconque deux fois de suite. La jeune femme s'incline donc et se soumet à l'estocade royale, de manière fort diligente. Finalement, elle revint s'excuser, oralement cette fois. J'ai un vague sourire compatissant. Pas facile d'évoluer dans une cour. Pis encore quand celle-ci est composée de loups. Je fais un vague signe de tête accompagné d'un geste de la main pour lui signifier de passer à autre chose, que je ne lui tiendrais pas rigueur plus longtemps de son écart au protocole royal.


La jeune femme reprend place devant moi avec une certaine grâce. Elle met parfaitement bien en avant ses atouts féminins sans trop en faire, tandis que je sirotais doucement un godet d'un spiritueux local, pas aussi fort en bouche qu'espéré mais néanmoins revigorant. La voilà cependant qui retrouve sa contenance, jeune noble encore peu accoutumée au bal des puissants. Je reste immobile et silencieux à ses paroles portant sur la noblesse et la puissance de sa maison, tandis qu'elle me parle de Salrivage, sa cité. Ah, nous y voilà. L'ambition. Regard appuyé ; elle a des notions de séduction c'est indéniable. Mais le cœur du Loup est froid et déjà contenté, il serait bien mal aisé de chercher à le satisfaire par dessus. Je médite un moment ses paroles, pesant le pour et le contre de ce qu'elle me demande, qui est ni plus ni moins une trahison des serments de vassalité de sa famille envers les Martell. Si un de mes propres vassaux allait quérir l'aide d'un Roi étranger pour appuyer ses ambitions, j'empalerai le traître et partirait en guerre contre le souverain qui aurait accepté pareil marché de dupes. Pourtant, Dorne joue un jeu trouble dans ces négociations. Apparemment neutre mais signant quantité de traités avec le Dragon. Je ne peux pas leur faire confiance, ils ne soutiennent en aucun cas l'équilibre des forces en Westeros et soutiennent un camp, même s'ils ne le font pas ouvertement. Je devais peser le pour et le contre. Préparer l'après. Un Roi a pour devoir de saisir toute opportunité.



| Et vous désirez forger ces alliances pour quoi, exactement ? Prendre la place aux Martell? |


je reporte mon regard dans le sien.


| Qu'attendez vous du Nord, exactement ? Et qu'avez vous à offrir à mon pays ? Je n'ai que faire de poisson, j'en ai bien assez sur mes côtes, croyez moi. |





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 12004
Membre du mois : 198
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Lun 7 Sep - 18:53

Un Roi se doit de se ménager des opportunités et il doit aussi avoir la sagesse nécessaire pour se saisir de celles qui se présentent à nous. J'ai conscience bien sûr que je ne peux pas foncer tête baissée devant toutes les tentations qui peuvent s'offrir à moi mais il me semble malgré tout assez important de rester ouvert, aux aguets, prêt à agir. C'est ainsi que j'avais pu concevoir un plan sur des années, saisissant au vol quelques occasions mais sans pour autant pouvoir accélérer la réalisation de mes objectifs tant j'étais occupé par ce que le destin plaçait sur ma route pour me faire tomber. La jeune femme en tous cas, me donne l'impression d'être emplie d'ambition. Elle est charmeuse et charmante, elle n'a pourtant qu'une idée encore assez simple de ce qu'elle peut obtenir et attendre de la séduction. Elle est jeune, encore, somme toute. Aussitôt que je lui demande de clarifier sa position, la beauté reprend avec détail ce qui structure sa pensée et teint son avenir. Je me dis alors qu'elle est plutôt maligne, car si je sens le moteur du désir de pouvoir au travers de sa démarche, elle se passe bien de passer pour une félone. Si l'on ne croit que son discours, on comprend qu'elle veut l'expansion de sa ville pour la plus grande gloire de son pays, ce qu'un suzerain quel qu'il soit ne peut que trouver louable.


| Je vois. Vous êtes donc loyale à Lancehélion et à sa jeune princesse. |


J'appuyais ses mots par mes propres conclusions, même si je ne m'embarrassais jamais de la plus petite certitude. Quoiqu'il en soit, ma réserve met la donzelle sur ses gardes, qui avance peut être un peu plus voilée, un peu plus précautionneuse de son emploi de mots. Elle semble en tous cas assez sensible à ce que certains appelleraient mon charisme, quoi que ce soit. Je vois bien que je la perturbe. Je ne peux que pousser mon avantage, vague souvenir aux lèvres alors que je la scrute sans vergogne, fort de toute la puissance du poids des années, de l'expérience, et aussi d'une certaine violence que je dominais aujourd'hui encore mais qui restait latente dans mon regard ou ma posture. Quand on y pensait, c'était un peu fou cet effet que j'avais sur les dorniennes. Elles n'avaient donc aucun homme qui en vaille la peine, dans leur pays aride ?


| Oh, j'ai déjà, tenté un rapprochement avec la princesse Deria Martell qui y a répondu assez favorablement... Mais alors que le Loup défend la neutralité et la tradition envers nos traditions et nos frontières, la jeunesse de la Pique semble la rapprocher plus encore des Dragons. Je suis favorable à être ami avec Dorne. Mais pas à n'importe quelle condition, et je me demande, ma Dame, ce que vous avez véritablement de plus à offrir que ce que votre princesse m'a déjà offert... |





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 12004
Membre du mois : 198
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Jeu 22 Oct - 22:43

Il semblerait que je sois maintenant arrivé à réellement intimider la jeune femme. Elle ne me couvait plus des yeux comme si elle nourrissait quelque curiosité. Elle s'était retrouvée opposée à la glaciale présence du Roi du Nord et toute candeur, toute chaleur, commençait à refluer vers plus de prudence. Notons que la jeune demoiselle savait tout de même apprendre assez rapidement, même si elle le faisait sur le tas. Certains sont plus doués que d'autres, mais ce n'est pas pour autant que leur taux de survie décolle, vous pouvez me croire. J'écoutais cependant ce que la jeune femme avait à me dire. QU'elle y soit allée trop franchement au départ ne voulait sans doute pas dire qu'elle était incapable de mieux faire la fois suivante. C'était même plutôt l'inverse en fait. La voilà qui nie donc engager Dorne tout entier dans ses paroles. Sage décision. Parler au nom de quelque chose dont on ne possède pas grand chose n'avait pas beaucoup de sens. Plus sage, donc, plus prudente. Voyons où cela la mène. Voilà ensuite son positionnement sur les Targaryen et leur fameux héritage valyrien, sur comment les choses tournent en Westeros. Mon regard s'allume d'une certaine étincelle quand la jeune femme me propose de me tenir au courant de ce qu'il se passe en son pays, rapport à la collusion de ce dernier avec Peyredragon. Ce n'était pas à proprement parler de l'espionnage, puisque toutes les informations dont la Gargalèn aurait accès seront forcément publiques, à moins qu'elle soit dans la confidence de la Princesse Deria Martell, ce dont je doutais. Mais disons qu'ainsi, je pourrais avoir quelques informations sans qu'elles ne soient parasitées par autre chose.


| J'ai plusieurs questions qui me viennent à l'esprit ma Dame, en vous écoutant. La première et non la moindre, est sans doute quelle est la forme de soutien que vous voulez apporter au Nord. La seconde, est beaucoup plus directe et je vous demanderai de me répondre sans détour : que voulez-vous en échange de cet appui? |


Rien n'était jamais totalement gratuit en ce monde, vous pouvez me croire. Plus encore, les choses que l'on pouvait attendre de quelqu'un en paiement d'un service pouvaient être diverses, parfois inacceptables. Je me demandais ce que désirait vraiment la jeune femme, sans réellement croire qu'elle puisse le faire par pure bonté d'âme ou par conviction profonde.





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 12004
Membre du mois : 198
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Dim 1 Nov - 15:44

La jeune femme ne se laisse pas intimider plus longtemps. Elle est en position de faiblesse et elle le sait, mais cela ne m'empêche pas de chercher à pousser mon avantage un peu plus loin encore. Ce n'est pas quelque chose qui m'empêche de dormir. Je dois faire mon devoir en toutes circonstances et je suis prêt à bousculer les égos au besoin. Je suis le Roi du Nord, je suis le Froid et le Fauve. C'est comme ça. Mon père m'avait appris depuis tout jeune l'importance du paraître. Et avec un homme tel qu'il l'était, vous pouvez me faire confiance quand je vous dis qu'on apprend particulièrement vite avec un homme tel que lui. Je sentais que la jeune femme était plus engoncée dans les traditions d'indépendance de son royaume que l'ensemble de ses gouvernants. A quel jeu, à quelle folie, jouaient les Martell ? De tous les Werstriens, je n'aurais jamais imaginé que ce soient eux qui plient les premiers sans se battre. Ils avaient la proximité de l'assassinat mutuel des anciens leaders de leurs factions, mais tout de même. Les dorniens avaient toujours été farouchement indépendants, c'était un fait. Plus aujourd'hui. Deria Martell n'en avait pas conscience. Peut-être était-elle aussi idéaliste que Rhaenys Targaryen. Peut-être était-ce simplement une forme d'ambition. Quoiqu'il en soit, elle donnait au Dragon les outils de sa conquête et cela ne me plaisait absolument pas. Je notais que j'avais déjà obtenu beaucoup de ces échanges.


| Bien. Je compte donc sur vous, ma demoiselle. J'espère recevoir les informations, particulièrement celles qui touchent aux relations diplomatiques et aux mouvements de troupes éventuels dans votre Principauté... |


C'était de l'espionnage, je m'en rendais bien compte. Mais ce n'était pas de la trahison en ce qui me concernait car je n'avais jamais pris le plus petit accord de coopération en dehors du commerce avec la princesse. Plus encore, c'était Irélia qui prenait de gros risques. Qu'un seul de mes bannerets prenne ce genre d'initiative, et c'était la tête au bout d'une pique pour lui et le déshonneur pour sa famille. Mais ce sudiens avaient d'autres mœurs que nous autres et quelque part, cela pouvait sans doute m'aider à contenir l'incendie au sud. Peut-être même plus. A voir comment la situation évoluera. Qui plus est, tout dépendait encore de ce que je ferais des informations ainsi transmises. La dornienne réclame plus d'échanges. Ce qui pouvait tout à fait se faire.


| Je peux effectivement vous mettre en relation avec mes comptoirs de Goeville et plusieurs nobles de mon pays pour accroître le volume de nos échanges, si c'est ce que vous désirez. |


Je m'en sortais bien. Plus d'argent, cela allait dans l'intérêt de son pays comme du mien sans que cela ne soit suspect, sans que cela m'engage à quoi que ce soit.


| Il est vrai que mes terres sont d'une beauté époustouflante, mais sont aussi dangereuses. Bêtes sauvages et barbares du Nord aiment bien nous y rendre la vie plus difficile. Votre propre pays est, dit-on, enchanteur. Le Nord connaît parfois quelques fortes chaleurs très sèches en été, mais sûrement rien de comparable avec votre climat, vos plantes, vos criques dont on vante partout la beauté. |





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 12004
Membre du mois : 198
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Mer 2 Déc - 22:54

J'allais assez loin dans cette rencontre et dans ce qu'elle apporterait au Nord. Je ne ménageais aucun effort pour parvenir à mes fins et c'était rare que de telles informations me soient à ce point posées, comme sur un plateau en argent. Je notais bien la complaisance de la dornienne. Je restais méfiant. C'était la seconde fois de suite qu'on se comporte comme cela avec moi. Toutes deux de Dorne, toutes deux ma foi fort séduisantes. La Princesse avait une approche plus maîtrisée de la séduction. Elle savait parfaitement comment se mettre en avant, comment tenter, à mots voilés. Il y avait quelque chose de différent chez cette jeune noble-là. Elle était peut être plus impétueuse. La Princesse maîtrisait assez largement ses réactions, ses regards, chacun de ses mouvements, même le plus infime. Pas elle. Ses regards en disaient long. Je ne me laissais pas faire. J'étais maître depuis des années de mes désirs. Oui, celle-ci aurait pu très bien convenir. Comme la princesse. Comme toutes les autres. Mais j'avais déjà ce qu'il fallait, pour réchauffer ma couche autant que l'âme. Je savais que ça ne durerait pas, mais cela ne m'éloignait pas pour autant de ma ligne de conduite. Si les choses devaient se passer autrement avec Mathie, je ne disais pas. Mais elle était la seule autre femme que feue mon épouse, qui ne m'avait jamais lassé, ni agacé. Je n'avais pas besoin de tomber entre les filets des premières femmes venues, fussent-elles à tomber, pour risquer de compromettre mon royaume. Pour l'instant, j'avais le contrôle. Et j'entendais que cela continue sur cette voie. La jeune femme semble en tous cas plus détendue, un peu comme au début de notre conversation.


Je la laissais également



| J'espère bien pouvoir venir en vos contrées, un jour. Je ne connais qu'assez peu Westeros, en dehors de mon vaste royaume. Le Conflans, bien sûr. Le Détroit, un peu du Val. Mais je ne suis jamais allé en visite dans d'autres royaumes, trop éloignés géographiquement ou politiquement du mien. |


Je notais les mises en garde de la jeune Gargalèn. Je me lève pour signifier la fin de l'entretien, n'échappant pas à son regard de braises. Ces dorniennes savaient y faire en diplomatie. Mais je n'étais pas un néophyte pour autant. J'embrassais la main de la jeune femme, attardant mon regard dans ses prunelles, la dévisageant à dessein.


| Eh bien, je compte sur vous pour me faire parvenir ce genre d'informations et de nouvelles par correspondance. Je suis ravi de voir qu'il y a des personnes douées de tempérance, à Dorne. Ce fut un plaisir de vous rencontrer, en tous cas, ma Dame. J'espère que nous nous reverrons. |





Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 12004
Membre du mois : 198
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fall-of-man.forums-actifs.com/
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
" Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Il n'y a pas de lumière sans ombre." [TOur I - Terminé]
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Val & La Montagne :: Goeville
-
Sauter vers: