AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
" Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]
MessageSujet: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Lun 13 Juil - 16:13



" Il n'y a pas d'alliances sans don"



La ville Goeville, dans le Val, là où allait se passer le Grand Tournoi. Cet événement, tout le monde l'avaient attendus. Pas seulement les nobles afin de se divertir et d'échapper à la mélancolie, mais aussi les chevaliers pour montrer leur vertu et leur art du combat.
Les jours s’assombrissaient vers le Nord, la fraîcheur amplifiait chaque minutes passés sur les routes escarpés, et l'ennui grandissait chaque secondes passés à l’intérieur de la "caravane" qui était mon toit pendant ce voyage. Sur la route nous avaient rejoints d'autres convois, ou était-ce l'inverse ? L'envie de dormir dans un lit et d'admirer les joutes ne faisaient que grandir d'autant plus que l'attente causer par l'ennui se faisait ressentir. Et par un beau matin, on vit enfin la baie des Crabes, et la demeure de la maison Grafton.

Les lois de l'hospitalité ! Quel bonheur d'être accueilli avec le vin et la nourriture et d'avoir ses propres appartements aux alentours du château.
Dans la cité on voyait les guerriers s'activer, les forges fumer, le peuple construire et les dames bien se vêtir.
Du haut de la fenêtre de ma chambre je pouvais admirer la baie et ses rivages écumeux, les drapeaux danser au rythme de la marée, et les voiles blanches des navires capturer le vent. Tout était souligné par les rayons du soleil, des rayons froids et pâles comparés à ceux de Dorne. Et lorsque le soleil grimpa au-dessus des mâts, les joutes commençaient.  

Un festival de couleurs, des ornements de toutes pars, des armures brillantes, des odeurs et des sons abondants... Les jeux débutaient, dans les gradins sud le petit peuple, dans les hauts gradins les nobles, biens démarqués.
Tout le monde avaient sa place. Les rois en hauts, les nobles en bas. J'étais juste en-dessous du haut du panier, encadrés par 2 femmes richement décorés qui ressemblaient plus à des bijoutières ambulantes qu'autre chose.
Coiffé d'un chignon sophistiqué et de mèches finement tressés, j'arborais une allure distingué parmi ces femmes dans "l'excès". Redressé par un élégant ruban rouge et noir au motif fleuri,les couleurs vives mettaient en avant ma chevelure épaisse et aussi brune que le jais. Vêtue d'une longue robe décolté rouge dont les manches tombaient jusqu'au sol, je ne pouvais être que plus désireuse. Je ne jouais non pas sur l'ornement mais sur les textures... Satin et dentelles offraient un mélange harmonieux et assez sexy. Un doux parfum de fleurs du Sud laissait une odeur enivrante dans mon passage, et chaque pas révélait ma silhouette élancé.

Les jeux avaient commencés et je voyais bien le regard de certains guerriers s'attarder sur mon visage encadrés par quelques mèches fuguassent. Leurs regards les trahissaient aisément et quelques uns m'offrirent une rose à peine éclot... Je souriais simplement, faisant un signe de gratitude de la tête, et observais leurs corps danser au rythme du cheval tandis qu'ils se préparaient à l'assaut.
Mais je n'avais d'yeux que pour un seul homme juste au-dessus de moi. Le grand roi du Nord, le beau loup aussi sexy que puissant... Entre deux verres de vins je me surprenais à admirer son reflet sur le bronze pendant une seconde... Je n'avais pas eu le temps de me concentrer sur le combat que les jeux cessèrent par la nuit qui tombait. Une main sur mon épaule me ramenas à la réalité :

-Il vous attends en ses appartements dans 1 heure, dit un de mes pions.

- Parfait, dites à mes petites femmes de me préparer un bain et une nouvelle parure.  



Le jeune homme ( qui avais fait transition entre le roi du Nord et moi) s'empressa de baisser la tête devant moi en un signe de soumission et de courir annoncer ma demande, tandis que les chevaliers du premier jours de tournoi s'éclipsaient.

Le vent glacial de dehors ne se faisait pas ressentir entre les épais mur des bâtiments. Les couloirs et les chambres sentaient le feu de bois, et la température y était fort agréable. Le bain qu'on m'avait donné me donna une impression de vitalité. J'avais échangé ma robe épaisse contre une autre plus légère et d'une couleur plus douce. Je m'étais faite coiffer de la même manière, mais avec un ruban argenté et ma nouvelle robe était d'un bleuet pâle envoutant. Le dos nu jusqu'au milieu, un col plongeant qui mettait en valeur mes attributs, le tissu voile qui laissait deviner mes courbes et les scintillements argentés des détails cousu rendait la robe presque trop attirante.
J'étais prête et c'était l'heure. Un garde m'emmena aux appartements de Torrhen Stark. Devant la porte, mon cœur s’accéléra et je pris une longue inspiration avant que la porte ne s'ouvre. Je fis une révérence marqué pendant que le garde me présentait. Il sortit et je fus seule avec ce grand roi.

- Je vous remercies d'avoir accepté ma requête mon seigneur, fis-je d'une voix douce. Je désirerais parler de possibles accords entre votre Royaume et ma modeste cité en vue d'un partenariat avec vous Lord Stark.

Je marquais une pause et attendis qu'il dise quelque chose, m'attardant sur son visage caractéristique du Nord et sa musculature envoutante.


   
©City
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Jeu 16 Juil - 21:34

J'ai les souvenirs encore embrumés par la douceur de la veille. La guerre avait ses bons côtés. Elle faisait tout vivre plus intensément dans son attente, c'était quelque chose d'incontournable, en fait. Aucun guerrier ne pouvait profiter de ces doux préparatifs tant qu'il n'avait pas déjà goûté une fois à la mort, mais tous ceux qui s'étaient fait dépuceler dans l'ardent creuset de la guerre s'enthousiasmaient à l'idée que jamais plus le con d'une femme ne serait si goûteux, la bière si fraîche ou la boustifaille aussi succulente. La nuit dernière, avec Mathie... J'avais noyé toute appréhension entre ses cuisses, contre ses lèvres, savourant son souffle autant que le vin qui m'avait été amené en début de soirée. Aujourd'hui était un autre jour. Une autre journée passée sur les sentiers de la gloire, ceux avec la mort au bout. A chaque heure qui passait, je serais plus proche de mon destin. Il restait quelques festivités néanmoins avant le grand départ. De nouvelles discussions d'alliances ou de conflits à avoir. Qu'importe. Je me prêterais aux libations de rigueur. Je me rendais donc aux joutes, mais pas celles de la catégorie la plus élevée, passée les premiers jours, gagnées par Orys Baratheon. Aujourd'hui, il s'agissait de tous ceux qui n'avaient de fief qui combattaient ; on ne mêlait que rarement ces petits nobliaux à la fine fleur de la chevalerie de Westeros. Il n'en restait pas moins que certains d'entre eux avaient un talent certain.


Mais très vite, je perdais tout intérêt pour la compétition de ces nobles qui pour certains, jouaient leur avenir en ayant misé leurs quelques richesses. Je m'enivrais doucement de vin. J'échangeais avec Jon, alors qu'il me racontait ses combats des joutes auxquelles il avait participé quelques jours plus tôt, alors que je me trouvais en plein conclave. Pendant que je négociais, lui se faisait un nom, plus par ténacité que par talent semblait-il.


Chose amusante tout de même ; aucun véritable guerrier baptisé dans le sang de ses ennemis ne s'était illustré. Il n'y avait que ces princes bagarreurs de Dorne, le conseiller de la Targaryen et quelques nobles du Val ou de Dorne qui s'étaient illustrés. C'était ainsi. Cela ne voulait pas dire que les autres étaient mauvais ; je faisais confiance à mes nordiens pour savoir tuer. On vint me voir, me souffler qu'une dame de Dorne, une certaine Gargalen, souhaitait audience. Je baissais le regard dans la direction que m'indiquait mon homme. Une jeune femme. Bien faite. Peut être un peu maigrichonne. Dornienne, assurémment, son maquillage la trahissait, de même que la couleur de ses vêtements. Intéressant, que pouvait donc me vouloir une jeune noble d'un pays étranger ?


S'il serait agi de mariage, cela ne viendrait pas d'elle j'en étais certain. Même les dorniens devaient se douter que les usages dans mon Nord natal voulaient que les tractations se fassent entre parentés, et non entre soupirante et soupirant. Qui plus est, je ne connaissais pas cette famille et alors que je rentrais au Castel, Mestre Rorshar me confirma la qualité de la dame. Relativement riche et puissante, mais loin d'être une famille de l'acabit des Jordayne ou des Noirmont. Cela quelque part, rendait l'approche plus encore intéressante ; pourquoi me contacter directement ? Les heures passent doucement tandis que je règle cent cinquante détails, notamment quant à l'installation de comptoirs sur les îles des Trois Soeurs. Difficile pour les commerçants de Blancport de transiger avec leurs ennemis séculaires du Val en ces eaux, mais je les y force par décret malgré tout.


Finalement, l'heure du rendez-vous arrive. La jeune femme entre, quelque peu intimidée. Et intimidante. Elle arbore, comme sa princesse deux semaines plus tôt, une tenue des plus affriolantes. Décidément, ces sudiens n'ont pas le même sens des convenances que nous. Pourtant, je ne laisse rien transparaître dans le regard que je porte à la jouvencelle lorsqu'elle fait sa révérence et m'appelle Lord. Je souris, amusé par la gaffe. Ces dorniens. Ils n'ont qu'un prince ou une princesse à leur tête et ont l'impression qu'il en va de même pour le monde entier. Je m'approche, saisis sa main et l'effleure de mes lèvres en un simulacre de baiser poli.



| Vous troublerais-je à ce point, ma jeune Dame, que vous en oubliez de m'appeler Sire ? | lançais-je, vaguement amusé mais pas vraiment souriant pour autant


Je l'invite à s'asseoir à ma tablée d'un geste de la main, entre le balcon au dehors et le grand lit à baldaquin plus loin dans la pièce.


| Dites-moi donc, jeune dame de Dorne, ce que vous attendez de ma personne et de mon Royaume? | dis-je en nous servant en personne deux coupes de vin



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 14498
Membre du mois : 189
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Mer 2 Sep - 16:27

Le roi en face de moi avait une prestance et une allure qui éveillait en moi plus de respect qu'aucune autre personne n'avait aspiré en moi. Il avait cet air de noblesse, d'assurance et d'autorité qui était peu commune chez moi. Et outre son allure il avait le physique du guerrier. Un corps d'athlète, taillé pour se battre et non pas siéger chaque heure sur un trône. Et il avait ces mains d'Homme, qui avaient tenu maintes et maintes fois des armes lourdes, faites d'acier, comme la main qui la tenait, forgé pour tuer.

Lorsqu'il posa ses lèvres sur ma main, je ne pouvais m'empêcher de me sentir frustré. Mais ce n'est pas pour autant que la sensation était désagréable, loin de là. Ses lèvres était légerement gercé sur la commissure, je ne dirais point le fond de mon arrière pensé. J'esquissais un sourire à cette réflexion. Chaque détail compte.

Tel un puissant loup devant une brebis mal éduqué il me repris sur mon vocabulaire. Un frisson froid me parcourais le dos et me fis l'effet d'une douche froide... Sa réflexion je l'imprimais profondément dans ma mémoire afin de ne pas refaire cette erreur fatal. D'un basculement de tête vers le bas je lui certifiais mon embêtement pour cette faute de manière, et mon soumissement. Une tel erreur ne passerait qu'une fois, et je me sentis soudainement fort gêné en cette situation par ma maladresse... Je tournais plusieurs fois ma langue dans ma bouche avant de lui répondre :

- Pardonnez cette maladresse, Sire.

Je perdais mes mots, voulant ajouter quelques chose puis, je me repris, me disant que la reflexion sur l'effet qu'il me produisait devait rester personnelle.

Je pris place devant lui, le dos droit, les épaules légèrement en arrière, la tête dans la continuité de la colonne vertébrale, je me devais d'être à présent impeccable sur ma conduite et mon allure. Je le remercia d'un geste de la tête pour le verre remplit du breuvage précieux. Pour moi,en me servant personnellement, il me montrait un intérêt que je n'oublierais pas.

Nous devions parler affaire, et je commençais par exposer la raison de ma venue, tout en m'attardant toujours sur son visage. Mais quand je pris la parole, ma voix avait retrouvé par instinct cette assurance et ce charme qui m'étaient propre.

- Étant l'héritière des terres et de la puissance des Gargalen, je tiens à assurer la prospérité de ma cité. A la mort de mon père, je serais la seule à décider de son avenir, et je veux qu'il soit grand. Je suis de Salrivage sur les côtes. Ma cité regorge des ressources de la pêche bien entendu, mais je souhaite obtenir des ressources plus importantes, je marquais une pause et parlais plus doucement, le ton plein de charisme et de séduction. Un appui militaire et commerciale, car si ma cité doit briller, il faut qu'elle est un certain pouvoir. Je recherche en votre personne un allié de taille. Je suis déjà en train de former plusieurs alliances au quatre coins de Westeros pour assurer longue et belle réussite à ma maison et cité. Qu'en est-il de vous ?ce dernier mot résonnais dans la pièce comme un appel, une proposition avantageuse qui avait le mérite de la durée et de l’honnêteté.


Je lui avais exposé un peu plus en détail mes intentions, mais maintenant j'attendais qu'il me demande un compromis, qu'il me propose un accord commercial, me demande à moi, ce que j'avais à lui offrir... C'est ce qu'il me suffirai...

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Mer 2 Sep - 18:45

La jeune dornienne qui vient me voir a l'air d'être quelque peu intimidée par ma présence. Honnêtement et sans la plus petite once de modestie, j'imagine que cela doit la changer assez de voir un Roi tel que moi. Les dorniens ont la réputation d'être tenus d'une main de fer dans un gant de velours par leurs gouvernants, quand je me satisfais moi-même du fer brut, de l'acier trempé et du hurlement de mes loups. Si eux, à l'instar de leurs princesses, paraissaient dans leurs plus beaux atours, je me contentais de mon côté du cuir et des parements de guerrier. C'était le cas depuis toujours. Je ne savais pas faire autrement. La jeune femme sent qu'elle a fait une bourde et je la lui rappelle en prenant pour une fois des gants, mais pour cette fois seulement. En vieux monarque, je ne reprends jamais quiconque deux fois de suite. La jeune femme s'incline donc et se soumet à l'estocade royale, de manière fort diligente. Finalement, elle revint s'excuser, oralement cette fois. J'ai un vague sourire compatissant. Pas facile d'évoluer dans une cour. Pis encore quand celle-ci est composée de loups. Je fais un vague signe de tête accompagné d'un geste de la main pour lui signifier de passer à autre chose, que je ne lui tiendrais pas rigueur plus longtemps de son écart au protocole royal.


La jeune femme reprend place devant moi avec une certaine grâce. Elle met parfaitement bien en avant ses atouts féminins sans trop en faire, tandis que je sirotais doucement un godet d'un spiritueux local, pas aussi fort en bouche qu'espéré mais néanmoins revigorant. La voilà cependant qui retrouve sa contenance, jeune noble encore peu accoutumée au bal des puissants. Je reste immobile et silencieux à ses paroles portant sur la noblesse et la puissance de sa maison, tandis qu'elle me parle de Salrivage, sa cité. Ah, nous y voilà. L'ambition. Regard appuyé ; elle a des notions de séduction c'est indéniable. Mais le cœur du Loup est froid et déjà contenté, il serait bien mal aisé de chercher à le satisfaire par dessus. Je médite un moment ses paroles, pesant le pour et le contre de ce qu'elle me demande, qui est ni plus ni moins une trahison des serments de vassalité de sa famille envers les Martell. Si un de mes propres vassaux allait quérir l'aide d'un Roi étranger pour appuyer ses ambitions, j'empalerai le traître et partirait en guerre contre le souverain qui aurait accepté pareil marché de dupes. Pourtant, Dorne joue un jeu trouble dans ces négociations. Apparemment neutre mais signant quantité de traités avec le Dragon. Je ne peux pas leur faire confiance, ils ne soutiennent en aucun cas l'équilibre des forces en Westeros et soutiennent un camp, même s'ils ne le font pas ouvertement. Je devais peser le pour et le contre. Préparer l'après. Un Roi a pour devoir de saisir toute opportunité.



| Et vous désirez forger ces alliances pour quoi, exactement ? Prendre la place aux Martell? |


je reporte mon regard dans le sien.


| Qu'attendez vous du Nord, exactement ? Et qu'avez vous à offrir à mon pays ? Je n'ai que faire de poisson, j'en ai bien assez sur mes côtes, croyez moi. |



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 14498
Membre du mois : 189
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Mer 2 Sep - 20:55

Il semblait embêter, et même en colère quand il plongea son regard dans le mien et qu'il me demanda si je désirais prendre la place des Martell. Je voulais du pouvoir. Oui bien évidemment, mais pourquoi faire une si grande focalisation sur les Martell ? Ils étaient les souverains de la principauté de Dorne bien sur, mais pourquoi toujours penser qu'une famille vassale dépend uniquement de la souveraineté ? Ma cité pourrait être rayonnante sans pour autant avoir les Martell à ses pieds. Je désire dominer, mais de manière bien plus subtile...

- Rassurez-vous. Je n'ai aucun désir de "dominer" les Martell si c'est ce que vous me demander. Je souhaite seulement revendiquer les droits de suzeraineté qu'appartiennent aux grandes familles. Je ne souhaite en aucun cas avoir d'altercation avec les Martell concernant les fiefs qui me sont confiés.

Et c'était une part de vrai. Je ne voulais pas avoir à faire à mes souverains. Ils ne serait pas intelligent de semer une pagaille pareil. Et puis après-tout, les familles vassales n'ont jamais été interdite de fonder des alliances avec d'autres maisons...

Torrhen était un roi que je craignais, ses paroles courtes semblait trop... Assuré mais aussi pleine d'un sentiment de traitrise qui m'était adressé. Je devais donc peser mes mots habilement pour ne pas me faire rejeter par le roi ou pire encore. Je jetais un oeil sur ce verre de vin, et bût une gorgé du breuvage légèrement fruité mais pas encore assez vieillit à mon gout.

- Que me répondriez-vous si je vous proposais simplement d'améliorer vos relations avec Dorne en sympathisant avec une de ses hautes maisons ? En traitant avec moi vous assurez à Dorne votre intérêt pour sa principauté. Nous avons tous à y gagner dans cette affaire je pense, que ce soit mes souverains, vous ou moi. Vous êtes un Roi fort avisé et d'une intelligence fine...

Je l'avais complimenté sans même faire attention, ayant peut être pensé à voix haute. Je me sentais comme une enfant apeuré devant un Loup dangereux. Je tentais de ne pas le laisser me déstabilisé. Mais son regard était si intense sur moi que j'en perdais mes mots, même si je m'acharnais pour mettre du concret sur mes pensées flouté par sa présence imposante. J'essayais de ne pas croiser son regard, mon poul battait assez vite comme celà. J'entendais mon coeur bondir hors de ma poitrine à chaque mot, de peur de dire une bêtise. Mon artère devait tressaillir par a coup brutal quand il plongeait ses yeux dans les miens. Et ma plus grande peur était qu'il voye l'impact qu'il avait sur moi. Dans ces moment là, on se sent comme un moineau terrorisé et blessé devant un chat affamé.

Dans mes pensées je me rendit compte que je n'avais même pas terminé ma phrase :

- ... Et je pense que votre royaume et Dorne avez beaucoup à s'offrir mutuellement
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Lun 7 Sep - 18:53

Un Roi se doit de se ménager des opportunités et il doit aussi avoir la sagesse nécessaire pour se saisir de celles qui se présentent à nous. J'ai conscience bien sûr que je ne peux pas foncer tête baissée devant toutes les tentations qui peuvent s'offrir à moi mais il me semble malgré tout assez important de rester ouvert, aux aguets, prêt à agir. C'est ainsi que j'avais pu concevoir un plan sur des années, saisissant au vol quelques occasions mais sans pour autant pouvoir accélérer la réalisation de mes objectifs tant j'étais occupé par ce que le destin plaçait sur ma route pour me faire tomber. La jeune femme en tous cas, me donne l'impression d'être emplie d'ambition. Elle est charmeuse et charmante, elle n'a pourtant qu'une idée encore assez simple de ce qu'elle peut obtenir et attendre de la séduction. Elle est jeune, encore, somme toute. Aussitôt que je lui demande de clarifier sa position, la beauté reprend avec détail ce qui structure sa pensée et teint son avenir. Je me dis alors qu'elle est plutôt maligne, car si je sens le moteur du désir de pouvoir au travers de sa démarche, elle se passe bien de passer pour une félone. Si l'on ne croit que son discours, on comprend qu'elle veut l'expansion de sa ville pour la plus grande gloire de son pays, ce qu'un suzerain quel qu'il soit ne peut que trouver louable.


| Je vois. Vous êtes donc loyale à Lancehélion et à sa jeune princesse. |


J'appuyais ses mots par mes propres conclusions, même si je ne m'embarrassais jamais de la plus petite certitude. Quoiqu'il en soit, ma réserve met la donzelle sur ses gardes, qui avance peut être un peu plus voilée, un peu plus précautionneuse de son emploi de mots. Elle semble en tous cas assez sensible à ce que certains appelleraient mon charisme, quoi que ce soit. Je vois bien que je la perturbe. Je ne peux que pousser mon avantage, vague souvenir aux lèvres alors que je la scrute sans vergogne, fort de toute la puissance du poids des années, de l'expérience, et aussi d'une certaine violence que je dominais aujourd'hui encore mais qui restait latente dans mon regard ou ma posture. Quand on y pensait, c'était un peu fou cet effet que j'avais sur les dorniennes. Elles n'avaient donc aucun homme qui en vaille la peine, dans leur pays aride ?


| Oh, j'ai déjà, tenté un rapprochement avec la princesse Deria Martell qui y a répondu assez favorablement... Mais alors que le Loup défend la neutralité et la tradition envers nos traditions et nos frontières, la jeunesse de la Pique semble la rapprocher plus encore des Dragons. Je suis favorable à être ami avec Dorne. Mais pas à n'importe quelle condition, et je me demande, ma Dame, ce que vous avez véritablement de plus à offrir que ce que votre princesse m'a déjà offert... |



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 14498
Membre du mois : 189
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Mar 20 Oct - 12:35

Je faisais très attention à mes propos. Ce grand Roi était beaucoup plus intelligent et sur ces gardes que je ne l'avais imaginé en rentrant dans cette pièce. Ces mots étaient comme à double tranchant : chaque syllabe pouvait renfermé une menace, un piège pour moi. La parole est tout un art et lui à l'air de manier à la perfection celui de cacher ses arrières pensées derrière les sons qu'il laisse sortir de sa bouche.
Pour notre accord, je savais qu'il allait soit prendre ma condition pour un très gros avantages, soit il allait me virer de chez lui et pas avec douceur.

- Vous comprendrez mon Roi, que je ne peux en aucun cas engager Dorne dans nos affaires. Mais celà peut être autant un désavantage que tout le contraire... je laissais ma phrase en suspens. Nous avons un point commun. Je refuse également que des êtres d'un temps, aujourd’hui passé, tentent de revenir au pouvoir, je redressais mon dos à ses paroles, et m'adossais contre le haut de la chaise en un signe de confiance et de sincérité. Le temps des Dragons est révolu, ils ont eu leur chance et ont échoué. Et ce ne sont pas quelques "dragonniers", qui vont réussir à reprendre la couronne de tout Westeros ! j'esquissais un léger rire à l'appellation "dragonniers" que je trouvais aussi ridicule que néanmoins dangereuse. Voilà donc ce que je peux être en mesure de vous offrir, je plongeais mon regard dans le sien et laissais filer quelques secondes avant de parler. Je peux potentiellement m'engager à être une source d'informations concernant les accords de Dorne avec ces usurpateurs du Sud. Et je peux également m'engager, mon nom et mes terres, à être une forme de soutien vis à vis du Nord contre les Targaryens.

Mon accord était peut être dangereux, mais ce n'était pas de la trahison en mon sens. Seulement une forme de bonne volonté pour les rapports du Nord et de Dorne. Enfin bon, il pouvait être interprété de 2 manières. Néanmoins, j'avais réussi à formuler quelque chose de concret, et j’espérais que le grand Roi qui se tenait devant moi, réfléchisse avec sagesse car ce que je lui apportais était un plus dans la sécurité de Westeros tout entier.

J'attendais sa réponse tranquillement, l'air paisible adossé sur la chaise, sirotant délicatement le verre de vin qu'il m'avait servi. Prise d'un frisson de peur à ce qu'il prenne mal mes propos, je prenais le plus grand soin à paraître la plus calme et la plus sereine possible... Mais nous étions sur la même longueur d'onde. Comme lui, je refusais l'avancer de ces sales Dragons. Leur temps était révolu et ils n'avaient plus aucun droit de vivre sur ces terres et d'aider de sales usurpateurs à reprendre un pouvoir qu'il ne leur appartenaient plus de convoiter.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Jeu 22 Oct - 22:43

Il semblerait que je sois maintenant arrivé à réellement intimider la jeune femme. Elle ne me couvait plus des yeux comme si elle nourrissait quelque curiosité. Elle s'était retrouvée opposée à la glaciale présence du Roi du Nord et toute candeur, toute chaleur, commençait à refluer vers plus de prudence. Notons que la jeune demoiselle savait tout de même apprendre assez rapidement, même si elle le faisait sur le tas. Certains sont plus doués que d'autres, mais ce n'est pas pour autant que leur taux de survie décolle, vous pouvez me croire. J'écoutais cependant ce que la jeune femme avait à me dire. QU'elle y soit allée trop franchement au départ ne voulait sans doute pas dire qu'elle était incapable de mieux faire la fois suivante. C'était même plutôt l'inverse en fait. La voilà qui nie donc engager Dorne tout entier dans ses paroles. Sage décision. Parler au nom de quelque chose dont on ne possède pas grand chose n'avait pas beaucoup de sens. Plus sage, donc, plus prudente. Voyons où cela la mène. Voilà ensuite son positionnement sur les Targaryen et leur fameux héritage valyrien, sur comment les choses tournent en Westeros. Mon regard s'allume d'une certaine étincelle quand la jeune femme me propose de me tenir au courant de ce qu'il se passe en son pays, rapport à la collusion de ce dernier avec Peyredragon. Ce n'était pas à proprement parler de l'espionnage, puisque toutes les informations dont la Gargalèn aurait accès seront forcément publiques, à moins qu'elle soit dans la confidence de la Princesse Deria Martell, ce dont je doutais. Mais disons qu'ainsi, je pourrais avoir quelques informations sans qu'elles ne soient parasitées par autre chose.


| J'ai plusieurs questions qui me viennent à l'esprit ma Dame, en vous écoutant. La première et non la moindre, est sans doute quelle est la forme de soutien que vous voulez apporter au Nord. La seconde, est beaucoup plus directe et je vous demanderai de me répondre sans détour : que voulez-vous en échange de cet appui? |


Rien n'était jamais totalement gratuit en ce monde, vous pouvez me croire. Plus encore, les choses que l'on pouvait attendre de quelqu'un en paiement d'un service pouvaient être diverses, parfois inacceptables. Je me demandais ce que désirait vraiment la jeune femme, sans réellement croire qu'elle puisse le faire par pure bonté d'âme ou par conviction profonde.



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 14498
Membre du mois : 189
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Mar 27 Oct - 21:41

Je voyais dans son regard que ma position d’infériorité déjà, ne lui était pas indifférente. Il avait l'air de s'en jouer et en tirer profit. mais je ne me laissais plus aller, j'avais la tête haute et le dos droit des personnes de marchandage.
Mais dans l'étincelle qui avait germée dans ses yeux quand je lui est offert mon soutien et mes informations, je vis un instant de reconquête dans ma position. Je souriais intérieurement, dans un élan de retournement de situation. Il s’adressait maintenant à moi non plus comme a une proie, mais plutôt à un chasseur de sa même espèce. Surement parce que mes propos sur la "famille Dragon" l'avait réchauffé un instant.
En même temps, nous avions trouver un point d'échange. Je haïssais ses petites blattes qui s’amplifiaient de jour en jour, amassant les sympathisant et installant un quelconque espoir d'un monde meilleur sous la gouverne de créatures imaginaires ! Quel conte pour enfant.
Nous revenions à en parler affaire bien rapidement, il semblait écarter ce point commun comme si il pouvait être dangereux. Enfin, il était adroit de le faire, trouver de la sympathie chez un négociateur était une erreur : on tombait sous son charme et s'empressait de faire des promesses maladroites.

- Tout ce qui se passera à Dorne, vous en serez le premier avertit tout d'abord. Ensuite, en moi, source sure que je suis, aurez toute la vérité et seulement la vérité sur les propos de la haute famille Dornienne sans aucune falsification et partialité. Vous aurez enfin un associé de bonne garde en la Principauté de Dorne.

Je m'étais exprimée d'une voix sereine et néanmoins rapide, comme une promesse argumentée. Promesse qui je l'esperais aller attirer encore un peu plus ce beau roi du Nord... mais là je me rapproche plus de l'attirance physique qu'il me fait éprouver, que le sentier sur lequel je devrais me focaliser. Je continuais donc sur ma lancée :

- Ce que je veux en échange de cet appui, est tout simplement le soutien du Nord. J'entends par ici que je voudrais être connue même au Mur, et avoir plus d'échanges commerciaux entre ma cité et les villes Nordiennes. En d'autres termes, je veux que mon nom soit reconnu ici même, je fis claquer 2 fois mon index sur la table pour lui montrer que je parlais également de Goeville. Et devenir ainsi plus aisément associée avec les dirigeants du Nord.

Je marquais une pause avant de reprendre. Mon discours ne me semblait pas assez ambitieux, parler d'une jeune noble de Dorne voulant échanger avec les villes Nordienne me semblait peu a côté de ce que moi je lui offrais. Après tout , ce n'est pas tout Dorne qui voudrais devenir la source du Nord. Certaines informations sont parfois plutôt secrètes après tout.

- Je veux que ma cité fleurisse et est sa place dans tout Westeros. Y compris, le Nord qui m'a d'ailleurs toujours attirée je vous le concède...


Et c'était vrai. Depuis petite j'entendais des histoires mystérieuses sur le Nord, et contrairement au Sud, je voyais plus de vérité au mur que dans les contrées arides. Les dragons étaient des animaux un peu trop magiques à mon goût, tandis que les loups géants par exemple me semblaient bien plus réels. Je me laissais à ma pensée fantaisiste le temps que le grand Roi réponde.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Dim 1 Nov - 15:44

La jeune femme ne se laisse pas intimider plus longtemps. Elle est en position de faiblesse et elle le sait, mais cela ne m'empêche pas de chercher à pousser mon avantage un peu plus loin encore. Ce n'est pas quelque chose qui m'empêche de dormir. Je dois faire mon devoir en toutes circonstances et je suis prêt à bousculer les égos au besoin. Je suis le Roi du Nord, je suis le Froid et le Fauve. C'est comme ça. Mon père m'avait appris depuis tout jeune l'importance du paraître. Et avec un homme tel qu'il l'était, vous pouvez me faire confiance quand je vous dis qu'on apprend particulièrement vite avec un homme tel que lui. Je sentais que la jeune femme était plus engoncée dans les traditions d'indépendance de son royaume que l'ensemble de ses gouvernants. A quel jeu, à quelle folie, jouaient les Martell ? De tous les Werstriens, je n'aurais jamais imaginé que ce soient eux qui plient les premiers sans se battre. Ils avaient la proximité de l'assassinat mutuel des anciens leaders de leurs factions, mais tout de même. Les dorniens avaient toujours été farouchement indépendants, c'était un fait. Plus aujourd'hui. Deria Martell n'en avait pas conscience. Peut-être était-elle aussi idéaliste que Rhaenys Targaryen. Peut-être était-ce simplement une forme d'ambition. Quoiqu'il en soit, elle donnait au Dragon les outils de sa conquête et cela ne me plaisait absolument pas. Je notais que j'avais déjà obtenu beaucoup de ces échanges.


| Bien. Je compte donc sur vous, ma demoiselle. J'espère recevoir les informations, particulièrement celles qui touchent aux relations diplomatiques et aux mouvements de troupes éventuels dans votre Principauté... |


C'était de l'espionnage, je m'en rendais bien compte. Mais ce n'était pas de la trahison en ce qui me concernait car je n'avais jamais pris le plus petit accord de coopération en dehors du commerce avec la princesse. Plus encore, c'était Irélia qui prenait de gros risques. Qu'un seul de mes bannerets prenne ce genre d'initiative, et c'était la tête au bout d'une pique pour lui et le déshonneur pour sa famille. Mais ce sudiens avaient d'autres mœurs que nous autres et quelque part, cela pouvait sans doute m'aider à contenir l'incendie au sud. Peut-être même plus. A voir comment la situation évoluera. Qui plus est, tout dépendait encore de ce que je ferais des informations ainsi transmises. La dornienne réclame plus d'échanges. Ce qui pouvait tout à fait se faire.


| Je peux effectivement vous mettre en relation avec mes comptoirs de Goeville et plusieurs nobles de mon pays pour accroître le volume de nos échanges, si c'est ce que vous désirez. |


Je m'en sortais bien. Plus d'argent, cela allait dans l'intérêt de son pays comme du mien sans que cela ne soit suspect, sans que cela m'engage à quoi que ce soit.


| Il est vrai que mes terres sont d'une beauté époustouflante, mais sont aussi dangereuses. Bêtes sauvages et barbares du Nord aiment bien nous y rendre la vie plus difficile. Votre propre pays est, dit-on, enchanteur. Le Nord connaît parfois quelques fortes chaleurs très sèches en été, mais sûrement rien de comparable avec votre climat, vos plantes, vos criques dont on vante partout la beauté. |



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 14498
Membre du mois : 189
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Dim 29 Nov - 19:15

J'étais contente que nous ayons trouvé un accord... Le beau Roi du Nord semblait être une personne avisé,droite et juste. Mais, si il arrivait un jour qu'il ai le moindre doute sur moi... Et bien, mon entraînement en course à pied garantira ma survie !

Je fis un signe de la tête, montrant ma compréhension et mes remerciements à son égard. Le plus dur était passé, je me sentais détendue, comme libéré d'un lourd poids qui m'avais tiraillé les épaules durant toute la soirée. Je finissais mon vin tranquillement, jetant un oeil à la fenêtre. La nuit était tombé sans même que je m'en rende compte vraiment. les étoiles brillaient de mille feux ce soir. Un doux calme s'installa dans la pièce et une atmosphère sereine et chaleureuse l'accompagnai.

Mon compliment sur son royaume avait eu l'air de le flatté et me retourna le compliment.
En effet, partout on nous contais des histoires macabre sur le Nord. Marcheurs blancs, monstrueux loups géants... Il servait des récits ma fois enfantin sur le pays de l'hiver. parfois un peu trop exagéré à mon gout. Le Nord n'était pour moi, qu'une plaine immense abritant par ci par là des voleurs et des assassins. Comme pour tous les royaumes, il avait sa beauté et ses mauvais côtés. Mais ce n'était rien de plus qu'une frontière entre un au-delà encore inexploré et les terres "civilisés" de Westeros. Je le laissais vanter les beautés de mon pays. hein, comme tout royaume, il avait aussi sa face obscure !

- Certes, Dorne est un pays chaud, dont les déluges du temps et des saisons ont sculptés la terre et le roc... Mais la beauté d'un pays, ne peux se comparer à celle d'un autre. Chacun des royaumes de Westeros possèdent ses merveilles. Elles sont juste plus ou moins visible selon le point de vue où l'on se place... Le Nord est l'antipode du Sud et par conséquent, totalement opposé. Mais je pense que ce qui nous est différent est justement un plaisir pour les yeux. J'admire le Nord pour ses vallées et ses monts. Ses ruisseaux glacés, et ses décors de glace qui ornent le toit des maisons. j'esquissais un petit rire. Nos deux royaumes se valent bien, avec leurs beautés contradictoires.


Je plongeais mon regard de feu dans les siens, admirant chaque traits de son visage, un léger sourire sur les lèvres. En d'autres occasions, je me serais peut être aventuré sur un terrain plus intime... Plus coquin... Espérons une prochaine rencontre dans des lieux plus ouvert à cette pensée... Je continuais sur ma lancée, balayant mes pensées perverses de mon esprit :

- Ne vous fiez pas aux majestueux banquets et bal que vous ayez pu voir à Dorne. Dans les petits villages et les ruelles abandonnées, sommeil un mal dont les hauts placés de Dorne vont bien devoir un jour discuter...

Après tout, Dorne était remplit de brigands et de voleur. Sans doute parce que nos souverains s'occupent trop de l'aristocratie plutôt que des petites gentes vivant dans des lieux insalubres et pauvre. Chose qui allait changer avec ce nouvel accord. Ma cité gagnera en fond, et ainsi tous les villages avoisinant gagnerons un pain bien mérité pour les efforts commerciaux qu'ils vont me fournir. Après tout, il n'y a pas de pain sans travail comme il n'y à pas d'alliances sans don.

[ H-RP : je te laisse clôturé le sujet, à moins que tu veuilles discuter avec Irélia encore un peu ^^ ]
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Mer 2 Déc - 22:54

J'allais assez loin dans cette rencontre et dans ce qu'elle apporterait au Nord. Je ne ménageais aucun effort pour parvenir à mes fins et c'était rare que de telles informations me soient à ce point posées, comme sur un plateau en argent. Je notais bien la complaisance de la dornienne. Je restais méfiant. C'était la seconde fois de suite qu'on se comporte comme cela avec moi. Toutes deux de Dorne, toutes deux ma foi fort séduisantes. La Princesse avait une approche plus maîtrisée de la séduction. Elle savait parfaitement comment se mettre en avant, comment tenter, à mots voilés. Il y avait quelque chose de différent chez cette jeune noble-là. Elle était peut être plus impétueuse. La Princesse maîtrisait assez largement ses réactions, ses regards, chacun de ses mouvements, même le plus infime. Pas elle. Ses regards en disaient long. Je ne me laissais pas faire. J'étais maître depuis des années de mes désirs. Oui, celle-ci aurait pu très bien convenir. Comme la princesse. Comme toutes les autres. Mais j'avais déjà ce qu'il fallait, pour réchauffer ma couche autant que l'âme. Je savais que ça ne durerait pas, mais cela ne m'éloignait pas pour autant de ma ligne de conduite. Si les choses devaient se passer autrement avec Mathie, je ne disais pas. Mais elle était la seule autre femme que feue mon épouse, qui ne m'avait jamais lassé, ni agacé. Je n'avais pas besoin de tomber entre les filets des premières femmes venues, fussent-elles à tomber, pour risquer de compromettre mon royaume. Pour l'instant, j'avais le contrôle. Et j'entendais que cela continue sur cette voie. La jeune femme semble en tous cas plus détendue, un peu comme au début de notre conversation.


Je la laissais également



| J'espère bien pouvoir venir en vos contrées, un jour. Je ne connais qu'assez peu Westeros, en dehors de mon vaste royaume. Le Conflans, bien sûr. Le Détroit, un peu du Val. Mais je ne suis jamais allé en visite dans d'autres royaumes, trop éloignés géographiquement ou politiquement du mien. |


Je notais les mises en garde de la jeune Gargalèn. Je me lève pour signifier la fin de l'entretien, n'échappant pas à son regard de braises. Ces dorniennes savaient y faire en diplomatie. Mais je n'étais pas un néophyte pour autant. J'embrassais la main de la jeune femme, attardant mon regard dans ses prunelles, la dévisageant à dessein.


| Eh bien, je compte sur vous pour me faire parvenir ce genre d'informations et de nouvelles par correspondance. Je suis ravi de voir qu'il y a des personnes douées de tempérance, à Dorne. Ce fut un plaisir de vous rencontrer, en tous cas, ma Dame. J'espère que nous nous reverrons. |



Feu, Sang et Hiver
Maison Braenaryon




Spoiler:
 
avatar

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 36 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Fire, Blood and Winter.
Messages : 14498
Membre du mois : 189
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vetrragnarok.forumactif.org/
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   Lun 14 Déc - 17:34

L'entretien touchait à sa fin. Et un sourire ne me quittait plus les lèvres.. j'avais eu satisfaction, en même temps, n'ai-je pas toujours ce que je veux ... ? Cette entrevue m'avais été favorable, même avec les quelques doutes que j'ai pu avoir, j'allais pouvoir prendre un peu plus de pouvoir avec les échanges commerciaux de ma cité et du Nord et mon alliance personnel avec son Roi m'était également plaisante. On discutais simplement comme deux connaissances, blablatant sur nos cités respectives. Dorne semblait lui plaire. Le contraire m'aurait étonné, Dorne est un pays fort atypique et très exotique pour le reste de Westeros. Normal qu'il attire.

- Et bien, j’espère que notre entretien portera ses fruits politiquement et d'un point de vu commercial, afin que vous ayez le loisir de séjourner à Dorne. Ce serait pour moi un immense honneur de vous accueillir à Salrivage, la chaleur et l'air marin du Sud y sont tout à fait plaisant sur mes rivages. Je lui souris, d'un sourire tout à fait sincère et enjôleur.

Je me levais peu de secondes après lui, et lui fis une révérence marquée, toujours avec la même élégance et sensualité qui sont pour moi comme une seconde peau. Il me pris la main et j'eu tout le bien-être d'apprécier sa chaleur sur ma peau, je le regardais avec la même intensité que lui, de mes prunelles flamboyantes je pouvais presque voir une électricité entre nos deux visages si proches. Il s'exprima une dernière fois sur notre accord personnel.

-J’espère avoir le plaisir de vous revoir également. Et N'ayez crainte, je serais vos yeux à Dorne. Et sachez que je tien un intérêt particulier à notre accord, de ce fait, vous pouvez avoir une total confiance en la personne que je suis.

Je franchis la porte et lui fis mes au revoir d'un regard et d'un léger hochement de tête.

- Je vous souhaites une agréable soirée Sire.


Et c'était tout.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: " Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
" Il n'y a pas d'alliances sans don " [ PV : Torrhen Stark ] [Tour I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Il n'y a pas de lumière sans ombre." [Tour I - Terminé]
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Val & La Montagne :: Goeville
-
Sauter vers: