Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé]
MessageSujet: Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé]   Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé] EmptyLun 22 Avr - 17:22


Les Degrés de Pierre se dressent à l’horizon. L’adversité impose au guerrier de l’est de conserver une expression fermée sur son visage. Les deux navires battant pavillon pirate donnent une idée du volume d’hommes présents ici. Ils ne paraissent pas nombreux mais les moyens de ces hommes excédent ceux de Nassio en ce moment même. Un éventail bien restreint de solutions submerge son esprit à mesure qu’il s’approche de ces territoires insulaires mais les possibilités s'avèrent réellement maigres. Les rafales de vent s’écoulent sur son visage tandis qu’il a pleinement conscience des risques encourus pour une Reine aux abois. Le fait-il vraiment pour la Princesse ou pour se retrouver une utilité, une vocation, une opportunité ? Son action est à coup sûr téméraire et la discussion risque d’être compliquée. Les vagues s’échouent sur ces ilots de pierre à un rythme régulier et Demestris montre patte blanche à son arrivée pour ne pas apparaître comme un espion, un éclaireur ou quoi que ce soit d’autre en mesure de nuire aux pirates. Il a conservé son armure de cuir mais s'est soustrait de son casque et de sa cape. Il est conduit par un jeune homme aux cheveux longs et à l’allure débraillée. Tous les regards se dressent vers lui alors qu’il scrute ses marins avinés et accompagnés de catins dans leurs bras. La méfiance se lit sur les visages face à ce nouveau venu.

Un homme épais avec une longue barbe émerge de l’ombre. Un coup d’œil rapide aux traits de son visage permet d’observer qu’il a bien vécu. Quelques rides sont bien marquées. Les vieux pirates sont rares et ont forcément quelque chose de particulier pour parvenir à survivre toutes ces années. Nassio l'observe fixement. Le premier regard révèle souvent beaucoup sur le bonhomme. « Ainsi, voici le meneur de ces deux chébèques. Je viens en paix pour discuter avec vous. Je me nomme Nassio Demestris. Ancien commandant de l’Empire Valyrien du Diadoque. » Ils paraissent si sereins au premier coup d’œil, si insouciants..Cette apparence tranche avec la droiture et la réserve que l’homme d’Essos s’impose. « Ancien parce que je ne sers plus dans son armée. J’ai été…laissé à mon propre sort, comme vous. Mais, nous revenons toujours à…ce que nous sommes au fond. » Le regard de Nassio se reporte sur les subalternes de ce pirate jubilant de cet argent facile et de leurs prises de guerre. « Je ne viens pas ici dans l’intention de faire couler le sang. Je viens ici pour…la Confrérie des Pirates. » Demestris s’efforce d’éveiller l’intérêt du colosse barbu. Il marque une pause bien venue pour peser finement ses mots. «  La guerre secoue Westeros, les armées se lèvent. A côté de cela, nous pouvons avoir une place raisonnable pour agir...ensemble. » Pas de condescendance. Ils sont en position de force en terme de moyens.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé]   Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé] EmptyLun 22 Avr - 22:45



Capitaine Bors l'exilé


Le capitaine Bors l'exilé si tel est son véritable nom était d'après les rumeurs un riche marchand autrefois, provenant de la cité libre de Braavos. Profitant de sa notoriété et de la fiabilité de ses navires pour mener les nombreuses marchandises qu'on lui confiait à bon port. On dit qu'il eut un différent avec un concurrent sérieux qui lui coûta presque la vie si se n'est celle de sa famille. Acte belliqueux ou tragique accident cet événement si tenté qu'il soit fondé changea radicalement sa vie. On le connait plus communément aujourd'hui comme l'un des leaders de la confrérie des pirates séjournant dans les Degrés de pierre au sein des Grises potences. C'est un capitaine respecté et connu pour sa cruauté de son équipage comme de ses adversaires.


La clarté variable des derniers rayons du soleil laissait place aux innombrables incandescentes mèches de cire qui ornaient quelques morceaux, pièces de bois et reliquats de pierres amoncelés. La mer charriait son air iodée, les embruns fouettaient le rivage et les coques des navires accostés. Dans la cohue d'une joyeuse assemblée, de vicelards, d'enfants de putains et de chiennes éplorées, un individu peu commun et en aucun cas familier avait été annoncé. Pas après pas il se rapprochait sur la grève, jonchant l'espace sinueux de sable à ne plus savoir qu'en foutre tellement il s’imprégnait dans vos bottes à longueur des jours passé au sol. Ce soir là comme tout les autres depuis plusieurs lunes, fêtait comme il se doit les prises, les morts de leurs camarades, l'alcool au fond de choppes remplies comme leurs bedaines. Un amas d'hommes divers et variables par leurs statures, des clampins aux plus robustes des hommes s'abaissant aux plaisirs de la chair sans modération aucune. Les mains sales et bourrues se rassasiaient à travers les crocs jaunâtres, noircies ou d'un étrange liquide brun qu'ils crachaient par habitude.

Les hommes formaient une cohue, marée humaine ou ce qui pouvait s'apparenter à eux dans une moindre mesure. Dans l'ombre un visage s'avançait promptement à travers la dune. Il avait entendu la nouvelle d'un nouveau venu. Son faciès inexpressif arborait une longue et large barbe rousse, ses cheveux gras et ondulés à leurs pointes plaqués en arrière laissaient entrevoir un faciès stigmatisés par de trop nombreuses batailles remportées. C'était un visage que la mer elle même ne semblait pouvoir changer. La plupart des fils de putes c'étaient alors rassemblés autour de cet individu à l'allure bien plus civilisée. L'homme se questionnait et passait à travers le courant humain qui s'écartait au fur et à mesure qu'il s'engouffrait dans un espace privatisé et qui semblait lui être destiné. L'impudence de la jeunesse ne lui laisse pas le temps de prendre ses aises qu'il l’interpelle, assuré que lui et pas un autre mène la majorité de ces salopards à travers la mer. Un long silence s'installe, la première parole a de quoi retenir l'attention de l'auditoire qui semble moins sereine et plus calme à la fois. Le vieux rascasse n'en a que faire, il ne daigne pas jeter un regard en arrière et se dirige vers son siège. Une catin pas trop laide à l'hygiène douteuse s’empresse de lui servir à ras bord une choppe mais qu'importe ici maladies vénériennes et ragots sur les pines poisseuses sont monnaies courantes.

« Et qu'est ce que sa peut me foutre ? Hm ? » Lança t-il s'attablant pile face à celui qui débarque sur son terrain de jeu. Il ricane en empoignant la fesse de la catin à sa droite ses lèvres dessinant un sourire malingre, ses yeux brillants d'un certain plaisir malsain pour toiser sommairement du regard le valyrien. Les pirates et quelques voix féminines l'imitèrent mais tous veulent entrevoir la suite de cette entrevue plus particulière.

On sait ce que c'est d'obéir à ce genre d'hommes. Ils sont violents, versants le sang sans vergogne, une vie ou personne ne leur fait l’aumône. Une vie de partage ou aucun de leurs plaisirs n'est un pêché mais une vertu.
« Je ne suis pas un homme raisonnable, mes hommes non plus. » Lança-t-il laissant ses grosses paluches se rétracter sur la carcasse d'une volaille pour en arracher quelques morceaux de chair et les porter à sa gueule. « La confrérie des pirates profites pleinement de son butin, la guerre a été des plus lucratives vois-tu. » Affirma-t-il sous l'approbation de quelques matelots dont l'écho se fit sentir tout autour de l'étranger.
« Assis toi ! » Ordonna-t-il continuant à dévorer sa poularde. « Je sais ce qui se passe à Westeros, tu veux faire des affaires ? » Dit-il avec une curiosité non dissimulée. Car après tout qui oserait bien venir foutre un pied sur ces foutus rochers si se n'était pas pour obtenir les faveurs des forbans assoiffés et sanguinaires. Il laissa passer quelques secondes avant de reprendre la parole.
« Pour qui te bats-tu valyrien ? » Son regard fixait celui de cet homme, essayant de jauger celui qu'il avait devant lui.



« The world is changing and we must change with it. »

Lyle Salfalaise

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Salfalaise.
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
L'Hydre noire
Messages : 1616
Membre du mois : 46
Célébrité : ft. Travis Fimmel
Maison : Salfalaise
Caractère : ♦ Têtu ♦ Brave♦ Téméraire ♦ Loyal ♦ Mauvais perdant ♦ Spontané ♦ Orgueilleux ♦ Observateur ♦ Imprévisible ♦ Stratège ♦
L'Hydre noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé]   Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé] EmptySam 27 Avr - 16:21


La discussion risque de mettre ses nerfs à rude épreuve. L’homme de Volantis ne partage pas le même attrait pour l’oisiveté et il se retient de grogner devant ce laisser-aller assumé par cette assemblée de pirates. Ce ramassis de truands et de criminels s’observe en chien de faïences. Nassio est assez rôdé pour faire fi de certaines tentatives d’intimidation provenant des bleusailles de subalternes. « Je ne demande pas à un Pirate d’être raisonnable. Je lui demande de voir les possibilités qui s’offrent à lui. » Nassio répond pendant que ce gros sac s’empiffre sous le nez du Valyrien. Cette raclure n’a même pas eu la décence de se présenter. « Vous n’apparaissez pas malheureux, c’est certain. »  Demestris reconnaît l’évidence. Ils profitent de ce qu’ils ont pu saisir et de leur liberté relative. Maintenant, le Pirate lui ordonne de s’asseoir. Vu que lui s’est vautré sur son siège, il paraît peut-être judicieux de répondre favorablement à sa directive pour que la discussion perdure. Nassio vient donc s’établir sur un rocher qui au premier coup d’œil ne donne pas l’impression d’avoir été souillé par le sang ou par une quelconque autre substance humaine. « Oui. » répond-il d’une voix grave et sûre. Autant être franc et direct. Nassio veut pactiser avec eux. Il n’a pas forcément foi en eux au vu de ce qu’ils peuvent dégager mais ce drapeau pavé d’ossements est susceptible de rallier bien des forces.

Demestris le regarde fixement dans les yeux et le Pirate lui rend la monnaie de sa pièce, comme deux crapules expérimentées sont capables de se regarder, d'échanger et d’assumer des actions contraires à toute légalité. «Je me bats pour moi-même. Je me bats pour prendre ce qu’il y a à prendre, comme vous. » La réponse est donnée rapidement. Demestris s’avance vers l’avant et pose ses coudes sur ses genoux pour questionner d'un air aussi inquisiteur que le Pirate tout à l'heure. «  Et vous, que voulez-vous ? » La question est simple mais cela ne signifie pas pour nécessairement qu’ils pourront accorder leurs violons aisément. Le guerrier de l’est clarifie sa question pour que le pirate se décide à lui donner des éléments de réponse. « Vous ne vous contenterez pas de quelques larcins en mer je suppose ? La Confrérie des Pirates peut voir grand si elle s’organise et si elle le veut réellement. » Pour le vouloir, il faudrait du courage ou simplement être guidé par l’appât du gain et cette vie dénuée de toute forme de morale. Nassio compte plutôt miser sur la deuxième hypothèse en ce qui concerne ces marins.

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé]   Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé] EmptyMer 1 Mai - 19:37



Capitaine Bors l'exilé


Le capitaine Bors l'exilé si tel est son véritable nom était d'après les rumeurs un riche marchand autrefois, provenant de la cité libre de Braavos. Profitant de sa notoriété et de la fiabilité de ses navires pour mener les nombreuses marchandises qu'on lui confiait à bon port. On dit qu'il eut un différent avec un concurrent sérieux qui lui coûta presque la vie si se n'est celle de sa famille. Acte belliqueux ou tragique accident cet événement si tenté qu'il soit fondé changea radicalement sa vie. On le connait plus communément aujourd'hui comme l'un des leaders de la confrérie des pirates séjournant dans les Degrés de pierre au sein des Grises potences. C'est un capitaine respecté et connu pour sa cruauté de son équipage comme de ses adversaires.


Le valyrien faisait preuve d'audace à l’égard de ceux qui se dressaient tout autour de lui. Bors cependant restait empreint d'une quiétude aussi provocante que vulgaire en sa tanière. Un calme avisé se contrastant avec l'énergie humaine déployée tout autour des deux hommes. Un théâtre étrange, en proie aux joies et aux fantasmes les plus convoités. À la saveur moite, suçotant ses gros doigts boudinés il poursuivait son repas sans être inquiété. Au loin le hoquètement sourd des coques bordant les rivages sablés des Degrés berçaient les âmes en peines dans des songes inespérés. Le grincement de ces dents contre un os vélocement dénudé de sa chair grillée lui tire un sourire contenté. Le vieux rascasse laisse un lourd et long soupir s'estomper curant ses dents avec l’aiguille ossement de carcasse du gibier qu'on lui avait présenté.« Tu as du faire preuve de courage valyrien pour oser mettre les pieds ici. » Il commande dans sa parole et son geste la catin à asseoir ses fesses contre sa cuisse la plus ferme.

« Je sais reconnaître une opportunité qu'en je la vois. Mes hommes et moi sommes amplement satisfait de notre sort tu vois ? Je les ai rendu riche, les pillages, les razzias tout ça n'a aucun secret pour moi. » Son faciès marqua un temps d'arrêt dans la poursuite de cette phrase ne lâchant pas du regard celui qui se disait être un des leurs. « Gardes tes belles paroles pour une de ces putains veux-tu ? C'est moi qui commande ici et j'ai foutrement rien à faire de jouer aux devinettes avec toi. » Le vieux bougre à la dent dure, il décoche le bouchon d'une vieille bouteille et à plein culot s'enfile une lampée d'alcool bien décidé à ne pas écouter ce genre de foutaises. « T'as un plan ou pas ? » Lui beugla-t-il dessus. Bors était bien plus avisé que ce qu'il laissait entrevoir. Il n'était pas un vulgaire marin à qui on promettait un bol d'air frais pour un maigre butin. Quand il s'agissait de faire fortune il savait tout seul se prendre en main. Ou voulait-il en venir ? Pourquoi ? Le capitaine lui était en position de force il n'avait pas besoin du valyrien de ça il en était certain.



« The world is changing and we must change with it. »

Lyle Salfalaise

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Salfalaise.
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
L'Hydre noire
Messages : 1616
Membre du mois : 46
Célébrité : ft. Travis Fimmel
Maison : Salfalaise
Caractère : ♦ Têtu ♦ Brave♦ Téméraire ♦ Loyal ♦ Mauvais perdant ♦ Spontané ♦ Orgueilleux ♦ Observateur ♦ Imprévisible ♦ Stratège ♦
L'Hydre noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé]   Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé] EmptyDim 12 Mai - 16:36

L’air peut très rapidement devenir électrique et irrespirable pour les plus jeunes de ces pirates. Bors et Nassio figurent clairement parmi les plus anciens et les plus expérimentés. Ils connaissent la partition qu’ils sont en train de jouer. S’exposer, beugler fait partie de l’arsenal de celui qui mène la danse. C’est donc tout un stratagème de parvenir à se positionner pour ne pas mettre à mal son autorité tout en lui faisant comprendre qu’il ne parle pas à un jeune premier. « A notre âge, il est plus simple de faire preuve de courage. Sauf si vous êtes loin d’être lassé par toutes vos… ‘conquêtes’. » L’essentiel de leur vie est peut-être déjà derrière eux. Ils sont probablement tous les deux conscients de la chance qu’ils ont eu en tant que guerrier et pirate de vivre aussi longtemps. Le regard du valyrien se tourne ensuite vers les hommes de Bors. Ils contemplent la scène avec attention et il convient aussi de les convaincre. « Vous êtes satisfaits aujourd’hui. Qu’en sera t’il demain ? Je crois savoir que des puissances se mènent une guerre terrible non loin d’ici et la position des Degrés de Pierre pour un lieu de ralliement peut-être préjudiciable. » Les Fer-Nés, le Bief, l’Empire…Rien que ça. Certes, la flotte du Tigre a imprégné l’esprit de ces pirates en raison de sa domination écrasante en Essos. Mais, que reste-t’il de cette domination au vu de ses dernières actions ? Derrière ce coup de tête du Diadoque, il y a une prise de risque. Celle de voir toutes ses conquêtes disparaître aussi rapidement qu’il a pu les conquérir. Par ailleurs, une confrérie qui ne détient pas les moyens d’un royaume ou d’un Empire doit se protéger pour parvenir à subsister et se renforcer. Si elle ne veut pas se résumer à quelques coups d’éclats fugaces à l’échelle de l’histoire.

Ce pirate devient tout de même un poil agaçant. Nassio pourrait bien commencer à ressentir l’envie de le saigner mais ce n’est ni le lieu, ni le moment. « Je vous propose de réunir la confrérie des Pirates à Lys. Sa position stratégique entre Westeros et Essos en fait un lieu de rassemblement idéal à faire pérenniser comme…le repère de la confrérie. Je ne vous cache pas par ailleurs que j’émets des doutes sur la capacité du Diadoque à maintenir son emprise sur tous ses territoires. C’est le moment où jamais de prendre Lys et de réclamer ce territoire comme terre pirate. » Nassio marque une pause pour fixer Bors et lui révéler à quel point il croît en ce plan. « Ameutez tous les pirates vers Lys sous pavillon valyrien, investissez la cité et dés que vous êtes suffisamment nombreux…prenez ce territoire. Dîtes que vous voudriez organiser une assemblée parmi les vôtres. Sachant que l’idée viendra de vous, vous serez en position de force. De ce que je sais par ailleurs, les femmes de Lys sont très belles et vous disposerez de meilleures conditions tant pour prospérer que pour vivre dans la débauche.. » L’homme d’Essos déglutit et reprend d’une voix forte. « Je veux bien venir avec vous. Je connais déjà bien la cité de Lys. Vous commandez donc la décision est vôtre…mais je veux ma part aussi. » Cela va de soi et ce n'est probablement pas là-dessus que Nassio peinera à convaincre le meneur de ces pirates.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé]   Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé] EmptyLun 13 Mai - 2:03



Capitaine Bors l'exilé


Le capitaine Bors l'exilé si tel est son véritable nom était d'après les rumeurs un riche marchand autrefois, provenant de la cité libre de Braavos. Profitant de sa notoriété et de la fiabilité de ses navires pour mener les nombreuses marchandises qu'on lui confiait à bon port. On dit qu'il eut un différent avec un concurrent sérieux qui lui coûta presque la vie si se n'est celle de sa famille. Acte belliqueux ou tragique accident cet événement si tenté qu'il soit fondé changea radicalement sa vie. On le connait plus communément aujourd'hui comme l'un des leaders de la confrérie des pirates séjournant dans les Degrés de pierre au sein des Grises potences. C'est un capitaine respecté et connu pour sa cruauté de son équipage comme de ses adversaires.


Le valyrien entama une argumentation qui sonnait étrange mais, pas si idiote à l'oreille du pirate. Il en marquait un soupçon d'initiative et d’audace mais Lys était loin d'être une idée aussi inutile que la décision stupide de se rendre en territoire ennemi sans plan préalablement établit. En revanche le coût était peut-être trop lourd à payé pour un bout de territoire dont il n'avait lui et ses hommes  jusqu'ici pas eut le besoin. Lys citée de raffinement et de luxure pouvait à bien des égards faire miroiter ses atours à cette bande de pirates, si bien que l’attrayante proposition semblait bien trop belle pour y croire. Le vieux forbans n'était pas dupe, il pouvait sentir que quelque chose ne tournait pas aussi rondement dans cette histoire. Son corps se pencha, scrutant à travers la fumée noircie d'une mèche vomissant ses flammes engloutie par la cire. La faciès ingrat, marqué par les coups d'éperons, de lames et brasiers infâmes se ferma assombrissant ce regard si glaçant et brûlant à la fois.

« J'ai comme l'impression... Que tu nous dis pas tout valyrien. Te fou pas de ma gueule... Ni même de celle de mes hommes, on me baise pas ! » Défia t-il d'un index relevé vers sa personne son regard furieux empreint de colère et d'une envie féroce d'exploser d'un coup sec le crâne du premier homme qu'il avait sous la main.

Le corps de Bors se redresse, d'un seul coup d'abord puis plus lentement reprenant une allure plus grave et prospère en son domaine. Le pommeau de sa main s'appuyant fermement contre la lame qu'il gardait ferré dans un fourreau de cuir usagé mais capable de trancher net n'importe quel pourceau qui cherchait à être plus malin qu'il ne saurait l'être. Il s'avance jusqu'à lui, son faciès et sa bouche mijotant un relent de glaire qu'il crachait au pied de l'individu même. Il le toise, le défiant de ses yeux d'un bleu mélèzes terrifiant.

« Tu es un homme ambitieux ça je sais le reconnaître. Qu'attends-tu de mes hommes ? Que veux-tu en retour ? Qu'est ce qui trotte dans ta petite tête ? Hm ? » Grognait-il écarquillant les yeux et exacerbant ses traits.



« The world is changing and we must change with it. »

Lyle Salfalaise

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Salfalaise.
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
L'Hydre noire
Messages : 1616
Membre du mois : 46
Célébrité : ft. Travis Fimmel
Maison : Salfalaise
Caractère : ♦ Têtu ♦ Brave♦ Téméraire ♦ Loyal ♦ Mauvais perdant ♦ Spontané ♦ Orgueilleux ♦ Observateur ♦ Imprévisible ♦ Stratège ♦
L'Hydre noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé]   Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé] EmptyLun 13 Mai - 11:50

Nassio serre sa mâchoire lorsque le pirate le pointe du doigt. Ce dernier le suspecte de dissimuler des choses. Le valyrien redresse le menton lorsqu’il observe Bors reprendre une posture plus dissuasive sur ses deux jambes. Le guerrier d’Essos se lève à son tour pour lui tenir tête. Il a bien vu le pirate commencer à prendre ses dispositions. Le face à face s’instaure et à cette distance, Demestris considère qu’il devra répliquer de ses propres mains dès qu’il agira sur son fourreau de cuir. « Crache à mes pieds encore une fois et je te promets qu’il y aura des morts. Combien, je ne sais pas. Mais, il y en aura. J’en ferais peut-être partie…mais toi aussi. » Il s’exprime désormais avec véhémence. Les traits du valyrien prennent progressivement un air féroce. Le pirate veut en savoir plus. Il y a un certain nombre de choses qui entrent en ligne de compte mais une chose retient tout à coup l’attention du valyrien qui continue de scruter Bors et se fie à son ouïe pour tenter de déceler le moindre marin qui aurait une mauvaise intention à son égard. « Je t’ai proposé de prendre Lys…Tu ne veux pas...Il y a effectivement une raison : c’est pour voir le Diadoque perdre sur ses bases arrières. Je veux le saigner lui et ses hommes parce que c’est dans mon intérêt. J’ai dû quitter l’armée du Tigre et je ne l’ai pas accepté après tout ce que j’ai accompli. Du jour au lendemain, je me suis retrouvé sans rien…Alors, que j’ai été sur tous les fronts pour lui. »

Nassio s’emporte ensuite et le ton de sa voix se hausse brusquement. Lui qui ne souhaitait qu’une vie simple à l’origine se laisse gagner par l’ambition à cause de cette rancœur profonde. Les opportunités sont là.
«  Alors, si vous ne voulez pas vous attaquer à Lys, pourquoi ne pas venir avec moi l’affronter ?! Je sens qu’il est vulnérable et qu’il a perdu son pari ! Il est parti précipitamment vers le nord. J’imagine que d’autres souhaitent aussi sa fin. Je connais ceux qui commandent ses légions et eux me connaissent aussi...Je ne plaisante pas…J’ai intérêt à l’achever. Vous avez intérêt à l’achever. Il ne faudra pas faire n’importe quoi. Nous devrons nous trouver des alliés sur la route et plus nous serons nombreux…plus la tâche sera aisée » Le regard ferme et les sourcils froncés révélant quelques rides, Demestris fixe le pirate, ajoutant. « Le Tigre d’Essos, celui qui a les griffes et la gueule pleines de sang, c’est moi.»
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé]   Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé] EmptyMar 14 Mai - 1:46



Capitaine Bors l'exilé


Le capitaine Bors l'exilé si tel est son véritable nom était d'après les rumeurs un riche marchand autrefois, provenant de la cité libre de Braavos. Profitant de sa notoriété et de la fiabilité de ses navires pour mener les nombreuses marchandises qu'on lui confiait à bon port. On dit qu'il eut un différent avec un concurrent sérieux qui lui coûta presque la vie si se n'est celle de sa famille. Acte belliqueux ou tragique accident cet événement si tenté qu'il soit fondé changea radicalement sa vie. On le connait plus communément aujourd'hui comme l'un des leaders de la confrérie des pirates séjournant dans les Degrés de pierre au sein des Grises potences. C'est un capitaine respecté et connu pour sa cruauté de son équipage comme de ses adversaires.


Exacerbation de la nature humaine, celle d'enfants de putains qui avaient grandi dans la haine. La loi du plus fort, les gros poissons mangent les petits dans ce monde il n'y a pas de place pour les faibles. C'est ainsi que Bors c'était fait à l'idée de conquérir le cœur des hommes, de leur soif de désir les plus primitifs et cette vision lui semblait absolue. Il fit naître un large sourire, son faciès de martyr s'étirant dans une effrayante apparence si bien que cette chevelure grasse et cette barbe fournie semblait plus un atout cache misère pour ne pas déplaire aux plus réfractaires. La menace, la colère, cette puissante envie de le voir agir, prendre les armes et tuer quelques congénères semblait lui plaire. L'excitation insufflée par  un discours déraisonné et si prompt à n'être qu'un abject spécimen de violence sanguinaire. Ce genre d'hommes lui plaisait, jusqu'ici il n'avait fait que tourner autour du pot aussi il se narrait déjà l'exploit d'avoir trancher la sale gueule du capitaine et de quelques vauriens même si cela lui coûtait la vie sans aucun remord, aucune tempérance ni regret.

« Ahah ça ! Ça me plaît ! Voilà ce que je voulais entendre, c'est ce que je voulais voir, ce regard Hmrrmhm huahaha ! » Bors était empreint d'une démence et d'un fou rire entrecoupé de toussotements virulents si bien qu'il aurait pu lui coûter cher mais, qu'importe en retour le valyrien se serait retrouvé la gueule ouverte, yeux crevés et ses parties pleine bouchée. Il donna une tape virulente mais, beaucoup plus amicale sa main droite se saisissant de l'épaule du valyrien ancrant ses yeux dans son regard. « Il n'y a pas plus belle récompense que la gloire crois moi. J'ai vécu plus d'une vie ici bas et rien ne vaut cette fureur, cette ambition que je peux lire dans ce regard. » Il causait comme si ils n'avaient jamais eut à se battre pour une quelconque démonstration de respect. Le vieux rascasse claqua des doigts et fit un rapide signe de la main vers l'une de ces catins. Il troqua le pommeau de sa lame contre un godet qu'il remplit à ras bord et bien plus, si bien que l'alcool s’imprégna entre ses gros doigts ornés de bagues aux métaux reliquats d'anciens forfaits. « Joints-toi à moi ! Bois ! Trinquons à notre prochain succès ! » Ricanait-il plus éméché par l'alcool qu'il s'empressa de déglutir aussi vite qu'il fut dans ses mains. Il l'invita si se n'est lui forcer presque la main à le suivre en marchant dans cet espace aussi risible qu'étroit. « Vous voyez les gars ! Je savais qu'il n'était pas venu pour rien ! » à l'intonation de sa voix les hommes répondirent présent dans une joie farouche et véloce trépignant du succès prochain. Car il était leur chef jusqu'à ce que quelqu'un de plus jeune, de plus expérimenté et de plus vivant que son pourceau de cadavre ne le remplace. Bors traitait en affaire de bien des manières, c'est ainsi qu'un pirate entrevoyait les opportunités à saisir et tuer le Tigre de Volantis était sans aucun doute un joli trophet dont il faisait son affaire. Cependant il ne lui faisait pas une totale confiance à ce sujet, si l'idée était attrayante il devait s'assurer de gagner contre un ennemi qu'il savait redoutable et par dessus tout impitoyable en temps de guerre. « Et maintenant Nassio Demetris... On fait quoi ? » Rétorqua-t-il d'un œil biaisé sur son imminent partenaire.



« The world is changing and we must change with it. »

Lyle Salfalaise

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Salfalaise.
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
L'Hydre noire
Messages : 1616
Membre du mois : 46
Célébrité : ft. Travis Fimmel
Maison : Salfalaise
Caractère : ♦ Têtu ♦ Brave♦ Téméraire ♦ Loyal ♦ Mauvais perdant ♦ Spontané ♦ Orgueilleux ♦ Observateur ♦ Imprévisible ♦ Stratège ♦
L'Hydre noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé]   Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé] EmptySam 18 Mai - 17:45

Ce maudit pirate a fini par raviver la colère et la violence qui sommeillent en lui. Nassio conserve une posture crispée alors que Bors s’esclaffe. Ce trop plein d’émotion l’amène à se servir un nouveau godet. Le valyrien l’observe faire sans réelle surprise. Ce pirate est un poivreau qui boit pour toute occasion. « La gloire, il va falloir la chercher. » résume t’il d’une voix bourrue. Ce goût pour la haine et la brutalité reste sur son palais. La ferveur s’empare de ces marins mais l’homme de Volantis sait qu’il va falloir aller au contact sans penser un seul instant que la tâche sera aisée. Pensif, il  observe la scène se dérouler sous ses yeux puis avance en compagnie de ce capitaine pirate au milieu de cet îlot parsemé de rochers de toutes tailles. « On peut trinquer à ces opportunités qui s’ouvrent à nous et palper la gueuse. Mais, nous allons devoir lever l’ancre tout d’abord. » Parce que les opportunités ne se trouvent pas ici et qu’il ne faut pas se laisser gagner par la paresse et la procrastination.

Bors en vient rapidement au fait en demandant les actions à entreprendre pour en venir à faire chuter le Diadoque. Demestris saisit un bâton pour dessiner le parcours à suivre dans la terre.
« On remonte le long des côtes. Je dois retrouver un capitaine Fer-Né qui apprécie visiblement lui aussi les rapts et les razzias et qui agit pour le compte de l’Empire. Il a probablement quelque chose à gagner en choisissant une telle allégeance. Pourquoi ne pas en profiter pour joindre nos forces contre le Tigre ? L’union fait la force mais on approchera sans autre pavillon qu’un drapeau blanc. Il ne faut pas qu’ils pensent à une attaque de notre part…ce qui peut être légitime vu à quel point le Détroit est devenu un véritable coupe-gorge. » Revenir sur le terrain épanouit à nouveau le valyrien. « As-tu quelque chose à ajouter ? » demande Nassio d’un ton coopératif. Il veut montrer à son compère pirate qu’il le tient en respect et qu’il veut agir avec lui. Ils n’auront pas le temps de se méfier les uns des autres lorsqu’ils devront s’opposer aux forces du Diadoque. « Tes marins sont prêts à embarquer rapidement ? » Il est certain qu’ils ne sont pas dans leur meilleure forme pour combattre en ce moment mais ils ont le temps de se refaire une santé.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé]   Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé] EmptySam 1 Juin - 17:07



Capitaine Bors l'exilé


Le capitaine Bors l'exilé si tel est son véritable nom était d'après les rumeurs un riche marchand autrefois, provenant de la cité libre de Braavos. Profitant de sa notoriété et de la fiabilité de ses navires pour mener les nombreuses marchandises qu'on lui confiait à bon port. On dit qu'il eut un différent avec un concurrent sérieux qui lui coûta presque la vie si se n'est celle de sa famille. Acte belliqueux ou tragique accident cet événement si tenté qu'il soit fondé changea radicalement sa vie. On le connait plus communément aujourd'hui comme l'un des leaders de la confrérie des pirates séjournant dans les Degrés de pierre au sein des Grises potences. C'est un capitaine respecté et connu pour sa cruauté de son équipage comme de ses adversaires.


La palabre s'attardait dans les ricanements et l'atmosphère tiède se mêlait à celle des marins s'alcoolisant jusqu'à l'effondrement. Les chiens qu'ils étaient attendaient rarement pour se faire connaître d'un rival préférant confronter directement leurs différents et régler cela par le fer et le sang. Le valyrien et le capitaine écument l'espace dans lequel pirates et putains purulent l'un comme l'autre trouvant une étrange concordance dans leurs intérêts respectifs. L’œil luisant, brillant de cette clameur face à l'appel d'une aventure ambitieuse au futur incertain apportait de l'enthousiasme, du courage et l'espoir de desseins à l'ampleur insoupçonnée. L'alcool était une seconde nature chez Bors, il étanchait sa soif en buvant aussi bien les paroles de son nouveau comparse qu'en glairant le fond de cette choppe ancrée fermement dans sa main. « Que crois-tu que nous faisons ici Demetris Ahah ! » Beugla-t-il en ricanant à une mauvaise blague qui ne faisait rire personne d'autre ici que lui forcé d'admettre qu'ils avaient tous un trop plein d'alcool à extirper. « Nous pouvons appareiller prochainement, le temps que ma bande de soûlards se remette des festivités et nous appareillons sois en certain. » La phrase est lancée, le timbre de sa voix assurée, celui que l'on nomme Bors l'exilé n'a qu'une parole.

L'histoire qu'il raconte concernant les pillages d'un mystérieux fer-né le laisse circonspect. Il connaît leurs habitudes, leurs manières et surtout à quel point ils sont voraces par l'ambition de déverser la haine. La piste est néanmoins à creuser, plus nombreux ils sont mieux c'est. Crissant son abondante barbe aussi crade que roussie par l'alcool il répond. « Un fer-né sous la bannière impériale ? Pouahah on aura tout vu, je te fais confiance là dessus. Il se pourrait bien que ton enthousiasme sois contagieux dans le Détroit. J'irais rameuter l'ensemble des pirates et équipages et ensemble nous vaincrons ce foutu animal pour l'or et par dessus tout la gloire ! » Il entrechoque une énième fois sa choppe contre celle du valyrien, bruyamment il s’esclaffe dans une résonance aussi dément qu'un fou-furieux ayant perdu la mémoire. L'empoignade est chaleureuse, les deux hommes plus proche l'un de l'autre et ce faciès belliqueux à l'allure joyeuse et si terne par les marques et stigmates se plonge dans l'ivresse d'une future bataille. « Et maintenant... Je dois pisser. Va, profites de cette nuit Demetris tu n'en vivras pas deux comme celle-là ! » Déclare-t-il dans l’éructation d'un rôt le faisant vaciller et tituber en s'éloignant non loin d'un rocher pour pisser.



« The world is changing and we must change with it. »

Lyle Salfalaise

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Salfalaise.
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
L'Hydre noire
Messages : 1616
Membre du mois : 46
Célébrité : ft. Travis Fimmel
Maison : Salfalaise
Caractère : ♦ Têtu ♦ Brave♦ Téméraire ♦ Loyal ♦ Mauvais perdant ♦ Spontané ♦ Orgueilleux ♦ Observateur ♦ Imprévisible ♦ Stratège ♦
L'Hydre noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé]   Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Bones, Bottles and Gold [Tour VII - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]
» (mission) Alerte à la Tour Chetiflor ! [Terminé]
» Le reflet d'une perle au soleil [Tour I - Terminé]
» Le Grand Banquet [Tour I - Terminé]
» The Storyteller's Dreams [Tour II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Dorne-
Sauter vers: