Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara)
MessageSujet: Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara)   Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara) EmptyLun 8 Avr - 3:18

Tout contact laisse une traceÀ l'intérieur d'une tente se profilait une créature sombre au cœur froid et indécis. À la lueur d'une chandelle ses phalanges squelettiques se coinçaient dans l'armature d'une cuirasse solide noire à l'image de celle qu'il arborait durant le siège. Pas de doute c'était bien la sienne, la même autrefois teinté du sang de ses nouveaux alliés. Apposant ses mains sur une modeste table en bois, sa détention n'était plus à l'ordre des mœurs de la capitale de l'Empire. Pourtant son esprit lui persistait à craindre qu'on lui prenne un jour ce qu'on lui avait donné. Refuser la soumission, se battre, convictions froissés d'un simple morceau de papier quand les corbeaux s'envolent et s'agitent. La tête n'avait plus le désir de s'en sortir. Le corps lui restait vigilent, aguerrit, prêt à conquérir et à saigner. Jusqu'à que de ses os la chair soit arrachée, jusqu'à que son souffle chaud n'expire une dernière bouffée. Face à eux il paraissait inaccessible, compliqué, moqueur et empreint d'une certaine forme de mystère charismatique.

Son tempérament bourré de vices allait-il avoir raison de lui ? Le miroir est net mais, le visage brisé. Aucune larme, aucun regret ou presque en pensant à ce qui lui faisait défaut. Le froid parfois s'imprègne à travers les tissus par delà l'ouverture des voiles formant son antre à l'image des lueurs de l'océan abyssale et du crépuscule. Le jeu du clair-obscur laisse percevoir ses doigts tapoter nerveusement cette table, son visage oscillant entre dérision et une douleur indescriptible si se n'est pas la colère. Refuser de se soumettre à tout ce qui faisait de lui un simple homme, un être aux innombrables rêves et défauts. On lui accordait la rédemption contre la vie et celle de ceux qui l'avaient injustement suivi. Qu'importe, tout cela n'a plus d'importance songeait-il se focalisant sur les préparatifs. Dans quelques heures, dans une journée ou deux peut-être il serait de nouveau prêt à sillonner les mers. Malgré cette entrevue avec le roi conflanais il restait sur une certaine réserve. Avait-il une chance de s'en sortir indemne ? Frôlant les abîmes, la nuit trône obscure, victime d'une haine envers moi-même, le dégoût, le rejet de ce que je renvoyais parfois. Que dirait-il à l'autre ? À celui qui ressent le vide et qui pouvait lui assurer qu'ils allaient s'en sortir ? Je n'avais pas de réponse à donner, aucune qui puisse convaincre celui que j'avais pu être. Les souvenirs eux restent, histoire de me rappeler ce que ma vie aurait pu être.

J'entends le bruissement de l'air s’engouffrer subtilement jusqu'à moi. Il me tire de sombres pensées. Pourtant je ne cesse de penser. Je reste aux aguets en entendant des pas s'approcher dans ma tanière. Fléchissant mon corps jusqu'au bas de mes bottes, j'y tirais une lame camouflée dans le creux de ma main jusqu'au long de mon poignet. « Qui vient là ? » Questionnais-je d'un ton assuré prêt à répondre par la violence qui m'avait vue naître.
 




« The world is changing and we must change with it. »

Lyle Salfalaise

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Salfalaise.
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
L'Hydre noire
Messages : 1611
Membre du mois : 40
Célébrité : ft. Travis Fimmel
Maison : Salfalaise
Caractère : ♦ Têtu ♦ Brave♦ Téméraire ♦ Loyal ♦ Mauvais perdant ♦ Spontané ♦ Orgueilleux ♦ Observateur ♦ Imprévisible ♦ Stratège ♦
L'Hydre noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara)   Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara) EmptyMar 9 Avr - 0:11

Tente de Lyle, Fort-Darion
An 1, Mois 4, semaine 2


Lysara Tully tournait en rond dans ses appartements. Elle avait beau tenter de se coucher, trouver le sommeil et le rpos rien n’y faisait. Elle ne cessait de repenser au dîner de son frère. Elle ne cessait de repenser aux paroles du Fer-né face aux mots lancés par Lyham. Un mariage qu’il avait poliment décliné. Et si la bienséance voulait que la Truite Argentée en soit touchée et approuve le geste, la femme en rageait. Elle le savait, Lyham avait parfaitement compris ses mimiques, ses moindres soupires et même ses poings qui s’étaient refermés pour se serrer à s’en faire mal. Son aîné la comprenait que trop bien. Mais comprendrait-il le geste et ce qu’elle s’apprêtait à faire ? Elle en doutait fortement et ce qui était certain c’est qu’il n’approuverait jamais et elle ne pouvait lui donner tort. Et c’était pour cela qu’elle voulait quitter les lieux. Parce que lui parler, juste lui parler devait une urgence. Laissant s’échapper un soupir de résignation après des heures d’hésitations et de vaine résistance, Lysara Tully s’empara d’une cape pour se couvrir du froid et croisa le regard réprobateur de Lady Bonru au passage. Il y avait dans son silence tout ce qu’elle voudrait dire et qu’elle se refusait par respect parce qu’elle était Dame et que Lysara était princesse, surement. C’était la façon qu’avait la Truite Argentée d’interpréter les nombreux silences de sa suivantes et amie. Surtout lorsqu’il s’agissait de Lord Salfalaise. Lysara le savait, Lady Bonru ne l’appréciait pas. Parce qu’il était fer-né, parce qu’il représentait la mort de son époux, le fait aussi qu’elle ait dû quitter Château Beurpuits. Cette année-là avait été tragique pour elle et Lysara pouvait comprendre. Mais Lord Lyle Salfalaise avait quelque chose de différent. « Ne dites pas un mot je vous en prie. » souffla la cadette des Tully sur le ton de la confidence. Elle le savait Lady Bonru ne dirait rien comme elle n’avait jamais rien dit au sujet de son cousin Piper.

Alors la princesse des Rivières et des Collines s’était engouffrée dans les couloirs de Fort-Darion, Marianne sur les talons, silencieuse. Elle passait devant des gardes à qui elle offrait de larges sourires. Mais elle n’était pas dupe, bientôt il signalerait son passage à son frère. Elle n’avait alors que peu de temps et instinctivement, elle pressa légèrement le pas. Elle ne devait pas non plus avoir l’air suspecte. Elle quitta bientôt l’intérieure de la forteresse et elle referma sur elle sa cape pour se protéger du froid. Quelle inconscience dirait sa mère, elle l’entendait d’ici crier son prénom, la rappeler vers la chaleur de l’intérieur. Mais Lysara continua son chemin cherchant la tente du fer-né. Elle se demanda d’ailleurs pourquoi l’homme état encore logé dans une tente alors qu’il pourrait séjourner dans des appartements entre les murs de la forteresse s’il le désirait. Elle lui poserait peut-être la question si elle en avait l’occasion. Et alors qu’elle marchait d’un pas plus énergique pour se prémunir du froid de l’hiver, elle arriva devant la tente du Lord. Lady Bonru réprima un frisson que Lysara remarqua tout de suite. Elle lui offrit un sourire avant de la rassurer comme elle pouvait. « Ne vous inquiétez pas. De toute façon je ne resterai pas longtemps. Mon frère ne tardera pas à être mis au courant de ma petite escapade. Le tout est simplement qu’il ne sache pas où je me rendais. » Et Lysara fit un léger clin d’œil à sa suivante pour s’assurer qu’elle ait parfaitement compris le message.

La Truite Argentée frôla ensuite la toile de la tente et la voix du fer-né s’éleva dans le silence. La jeune passa une main pour ‘ouvrir et pénétra à l’intérieur d’un pas lent. « Est-ce donc ainsi que vous accueillez les princes et princesse de Westeros, Lord Salfalaise ? Je m’attendais à plus d’égard je dois l’avouer. D’autant plus que nous venons de dîner ensemble. » La voix claire de la riveraine avait tranché avec celle de l’homme venu des Îles de Fer. La princesse des Rivières et des Collines resta droite et ne fit plus aucun pas. Son regard cherchait à s’acclimater à cette nouvelle luminosité à la fois plus faible que celle des couloirs et des murs de Fort-Darion et plus fort qu’à l’extérieur.


HRP:
 



La Truite Argentée



Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara) Lysara
Cadeau:
 


Dernière édition par Lysara Tully le Dim 28 Avr - 14:26, édité 3 fois
Lysara Tully

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse des Rivières et des Collines
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
♛La Truite Argentée♛
Messages : 2496
Membre du mois : 82
Célébrité : Eleanor Tomlinson
Maison : Tully
Caractère : Intelligente ▪▪ Maladroite ▪▪ Dévouée à sa famille ▪▪ Lunatique ▪▪ Persuasive ▪▪ Orgueilleuse ▪▪ Curieuse
♛La Truite Argentée♛
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara)   Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara) EmptyJeu 18 Avr - 22:30

Tout contact laisse une traceJ’entrevis son visage, cette tignasse bien coiffée oscillant entre des reflets rougeâtre et dorés. Elle me toisait de ses yeux telle une biche sur ses gardes. La prudence semble de mise quand on se retrouve face à un prédateur telle que celui-ci. Mon visage se relâche subitement, extirpant un soupir à moitié étouffé d’une main apposée sur mon visage, soulagé par une présence familière et non celle d’un potentiel salopard venu me tuer. à l’instar de celle qui venait perturber mes préparatifs je paressais bien trop crispé. Déridant mon faciès après quelques secondes de flottement je laissais la lame camouflée resurgir entre quelques doigts habiles ne manquant aucunement d’agilité. Je plantais avec dextérité la pointe de ma lame dans les cernes du bois constituant la table devant moi. « Je ne m’attendais pas à vous voir princesse. » Répliquais-je avant de froncer instinctivement les sourcils en songeant au curieux sujet de sa présence dans ma tente et aussi peu vêtue. « Que faites-vous ici au juste ? Vous ne devriez pas être ici. » Reprenais-je plus sévère que soucieux. Le froissement de ses jupes se faisait subtilement au fur et à mesure que le vent s’imprégnait entre les toiles noires de cette tente à l’allure lugubre. Je prenais le temps de la juger du bas de ses chevilles jusqu’à la pointe de ses cheveux. Le roux mielleux de sa chevelure m’interpellait, peut-être par ses nombreux reflets aux innombrables couleurs et à la pigmentation si mystérieuse. Il m’arrivait d’observer ses yeux, son nez pas déplaisant à regarder ni même ses seins, menus mais joliment tournés que laissait deviner cette sobre tenue.

Je l'invitais dans l’ouverture d’un bras vers une modeste chaise à se joindre à moi, pour ne pas resté planter au devant de l’entrée et y prendre froid. Je débouchais une bouteille d'un vieux rhum qu'il me restait du sac de cette citée. Durant quelques instants le vacarme du bélier cognant la porte du castel au rythme de mes fer-nés s’immisce lentement. Une épaisse fumée noire s'élevant du haut des quelques bâtiments. La hargne des soldats impériaux se faisant tour à tour éviscérés par cet éclat sauvage et infernal que je percevais encore dans leurs regards. L'impulsion d'une victoire imminente me rappelait qui j'étais vraiment. Et quelle victoire ce fut à nos yeux ce soir là. J'envoyais une lampée remplir un gobelet et m'en saisir aussitôt.

« Que me vaut cette visite à une heure si tardive hm ? »
Dégainais-je prêt à lui rendre la réplique.


 




« The world is changing and we must change with it. »

Lyle Salfalaise

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Salfalaise.
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
L'Hydre noire
Messages : 1611
Membre du mois : 40
Célébrité : ft. Travis Fimmel
Maison : Salfalaise
Caractère : ♦ Têtu ♦ Brave♦ Téméraire ♦ Loyal ♦ Mauvais perdant ♦ Spontané ♦ Orgueilleux ♦ Observateur ♦ Imprévisible ♦ Stratège ♦
L'Hydre noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara)   Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara) EmptyLun 22 Avr - 23:27

Lysara Tully regardait le fer-né sans mot dire. Elle resta droite comme un piquet un certain temps avant de se relâcher quelque peu. Son regard passa sur les différents objets et meubles qui trônaient au milieu de la tente. Elle remarqua sans grande difficulté la bouteille sur la table et un léger soupire s’échappa de ses lèvres. Ainsi tous les hommes trouvaient appréciable la compagnie du vin ? Nouveau soupire et la jeune femme baissa le regard. Elle releva les yeux lorsque l’homme lui signala qu’il ne s’attendit pas à la voir. L’air courroucé, la Truite Argentée fit un pas, un seul avant de répliquer. « Si je vous dérange je ne m’éterniserai pas ici, Lord Salfalaise. »

Les traits de la princesse des Rivières et des Collines se crispèrent alors que le Lord Fer-né lui répliqua, sévère, qu’elle ne devrait pas être ici. Lysara se mordilla les lèvres et dévisagea de haut en bas l’homme qui lui faisait face. Jamais un homme en dehors de sa famille ne se serait permis de lui parler ainsi. Et l’idée même qu’il puisse s’adresser à elle comme l’aurait fait son frère exaspéra la jeune femme. « Qu’est-ce que cela peut bien vous faire que je sois ici ? Vous parlez comme sa majesté le roi. Je ne suis pas ici pour vous entendre me réprimander comme une enfant qui serait sorti sans permission. » lâcha la fille de Chléa Tully, les mains sur les hanches. Quant au sujet de sa présence… Elle ne lui indiqua pas tout de suite. Elle avait bien remarqué son regard sur sa silhouette et instinctivement, comme pour s’en prémunir, elle détourna le regard. Lysara n’aimait pas être observée. Elle ne faisait pas parti de ces femmes qui naviguaient en pleine lumière et qui aimait cela. Non, elle préférait et de loin vivre dans l’ombre.

A l’invitation du fer-né, la Truite Argentée s’approcha légèrement, quittant l’entrée de la tente. Si ses pas se faisaient sans un bruit, le plissement de sa robe, si légère trahissait son mouvement. Elle posa à nouveau son regard sur la bouteille qu’il déboucha avant de se servir. Nouvelle grimace face à ce spectacle qu’elle ne comprenait décidément pas. Boire du vin, elle le concevait lors d’un repas mais à des heures qui ne s’y prêtes pas, elle ne comprenait pas. Peut-être une historie d’homme après tout. La jeune femme réfléchissait à tout cela lorsque Lord Salfalaise revint à la charge. « J’ai à vous parler du dernier sujet de notre dîner. Et de votre réponse ! Mais vous comprendrez peut-être sans mal que j’ai dû m’expliquer avec mon frère juste après notre dîner. Ceci explique-t-il assez à votre goût ma venue à cette heure aussi tardive ? » commença la Tully. Elle s’approcha de l’homme et reprit. « Mais je vous l’ai dit. Si ma présence vous dérange, dites-le tout de suite et je quitterai les lieux. Je ne tiens pas à ce que vous me le reprochiez par la suite. » siffla rageusement la demoiselle.



La Truite Argentée



Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara) Lysara
Cadeau:
 
Lysara Tully

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse des Rivières et des Collines
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
♛La Truite Argentée♛
Messages : 2496
Membre du mois : 82
Célébrité : Eleanor Tomlinson
Maison : Tully
Caractère : Intelligente ▪▪ Maladroite ▪▪ Dévouée à sa famille ▪▪ Lunatique ▪▪ Persuasive ▪▪ Orgueilleuse ▪▪ Curieuse
♛La Truite Argentée♛
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara)   Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara) EmptyLun 29 Avr - 1:41

Tout contact laisse une traceLa mise en garde était une parole raisonnée outre l'aspect suspicieux de cette entrevue. La jeune femme parlait d'une voix plus posée et décidée  d'une stature plus disposée à allé vers l'avant que de se mettre en retrait comme elle en était accoutumée. Étrange désapprobation dont il ne pouvait que s'avertir lui même du danger. Je laissais mes traits s'étirer dans un sourire qui laissa échapper un rire presque inaudible.
« Moi ? Rien. Vous pouvez rester ici autant que vous le voulez. » Je ne manquais pas d'observer ses manières, sa façon de parler, le mouvement ample des pans de sa robe fluette dont elle se mouvait avec une perfection d'une noblesse particulière. Par delà cet espace sombre et drapés, Le sol poussiéreux et fait de quelques herbacés laissait sentir la chaleur d'un brasero sur le visage marqué du fer-né. « Alors que votre frère... » Je ne terminais pas volontairement ma phrase ? Je savais pertinemment que cela pouvait fâcher. Prend garde Lyle, c'est un avertissement qu'il laissait échapper dans son esprit bien trop tourmenté. La gente féminine était une facette du monde compliquée à expliquer. Leurs agissements, leurs pensées et surtout cette fâcheuse impression que quoique vous disiez, elles n'étaient jamais complètement satisfaites. Lysara était une femme toute aussi naïve qu'extravagante et singulière. Au court de nos récents échanges j'avais commencé à discerner chez elle une étrange lumière scintillante à travers le regard qu'elle envisageait sur le monde, sur sa vision de servir et de la loyauté qu'elle pouvait donner à ceux qui lui sont chers. Sa famille nul doute qu'elle pouvait tout faire, jusqu'au sacrifice de sa propre chair. Pourtant elle avait toujours paru docile, comme beaucoup de jeunes filles se murant dans leurs prières d'une demeure, prison dorée de leurs pudeur et d'une éducation avisant les plus téméraires. Quelque chose avait changé, pas dans cette forêt ou nous nous étions pour la première fois rencontrés. Pas dans le théâtre de cette citée assiégée ou nous marchions à travers. L'apparition de son frère, je soupçonnais piètrement ma partenaire en cette soirée loin de deviner que je pouvais être la cible d'une quelconque alliance entre fer-né et conflanais. Il fut un sujet presque désuet, dont il n'était guère question pour gagner la guerre et malgré tout si tenté soit-il un jour de naître peut-être nécessaire ?

Mon esprit s'invite par un trop plein de fatigue ou d'alcool à imagé cette éventualité qu'il m'est faites. Une fébrilité irraisonnée, puérile, fantasme d'une jouvencelle qui s'adonnerait à un monstre abject. Le souffle court, la bouche sèche et avide à la fois, je refoule les images qui affluent, incontrôlables et délicieuses, impérieuses et sensuelles à la fois. Cette dernière me confronte sans aucune peur, aucune crainte de quiconque. La rousseur de cette chevelure semble déteindre sur ses joues,  sa gorge elle empreinte aux flammes du brasier une force audacieuse, téméraire à  l'image de son partenaire peut-être ? J’humecte à peine le bout de mes lèvres, ressentir la saveur abrupt de ce liquide à en faire perdre le peu de contenance que je pouvais préserver face à elle.  Avait-elle naturellement grandit ? À mes yeux du moins elle semblait l'avoir fait avec beaucoup de grâce.
« Vous semblez en avoir plus besoin que moi. » Me moquais-je en lui tendant mon verre. Je lui en servirait un volontiers rien que pour entrevoir son faciès s'obscurcir face au goût infect de cet alcool qui n'était nullement fais pour les fillettes. Je m'installais face à elle apposant mon corps musculeux contre la table jaugeant au mieux ce qu'elle voulait me dire de plus concernant cette affaire.
« Je vous écoute princesse. » Lui lançais-je mes yeux prenant l'allure malicieuse et mes bras croisés se plaçant au devant de mon torse inspirant fiévreusement cette odeur mielleuse se dégageant de ses cheveux.  



 




« The world is changing and we must change with it. »

Lyle Salfalaise

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Salfalaise.
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
L'Hydre noire
Messages : 1611
Membre du mois : 40
Célébrité : ft. Travis Fimmel
Maison : Salfalaise
Caractère : ♦ Têtu ♦ Brave♦ Téméraire ♦ Loyal ♦ Mauvais perdant ♦ Spontané ♦ Orgueilleux ♦ Observateur ♦ Imprévisible ♦ Stratège ♦
L'Hydre noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara)   Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara) EmptyMer 1 Mai - 0:50

La Truite Argentée voulait s’assurer que sa présence ne déplaisait pas et au vu de la réponse du fer-né ce n’était pas le cas. Lysara Tully laissa un soupir s’échapper d’entre ses lèvres. Elle regarda le lord, un peu soulagée d’avoir entendu ces quelques paroles. Soulagement, qu’elle ne voulait pas montrer par orgueil sans doute. Alors elle se maudissait elle-même pour ce soupir évocateur lâché par mégarde. Et pourtant, elle était rassurée de savoir qu’elle ne le dérangeait pas et si elle n’avait pas voulu faire bonne figure dans ce lieu si... peu propice pour un face à face entre une jeune princesse et un fer-né qui, il y a peu encore, tenait cette ville, prise à l’empereur, elle aurait probablement esquissé un sourire. Mais elle se ravisa bien vite alors qu’il sembla vouloir dire quelque chose au sujet de son frère. La cadette des Tully fronça un sourcil, défiant l’homme d’avancer sur ce terrain. Qu’il ose et il s’en mordrait les doigts. Car si la jeune princesse des Rivières et des Collines pouvait se montrer bien sage, les Sept et le reste de sa maisonnée connaissaient aussi ses colères.

La princesse des Rivières et des Collines s’était naturellement rapprochée de l’homme lors se ses dernières paroles. Mais à être si près, il lui semblait que la chaleur l’envahissait. Était-ce simplement le rapprochement ou le feu dans l’âtre qui lui donnait chaud. Le rouge lui montait aux joues, elle le sentait. Alors instinctivement, comme pour se prémunir d’un danger, elle se recula. Elle toisa Lord Salfalaise lorsqu’il lui proposa un godet de ce vin dont elle avait vu dès le départ la présence. « Espérez-vous troubler mon jugement par ce vin, Lord Salfalaise ? » fit interrogatrice la jeune Tully. Et comme toujours lorsque la raison prenait le pas sur le reste, elle donnait du Lord et l’appelait par son nom. Elle s’appliquait à garder ce semblant de distance qui devait demeurer entre eux pour le bien commun. Pourtant, sa main s’empara du verre tendu. Elle plongea son regard dans le liquide rouge hésitante quant à l’idée d’y tremper ses lèvres. Devrait-elle, ne devrait-elle pas, Lysara Tully ne savait comment agir. Elle pourrait tout aussi bien le reposer, après tout elle n’avait rien à prouver, à personne. Pourtant, elle porta à ses lèvres le liquide et but quelques gorgées. Une légère moue de sensation désagréable étira les traits de son visage. Elle avait bu quelques fois en compagnie de son frère où lors de divertissement, évidemment, mais ce vin avait goût exécrable elle devait bien le reconnaître. « Puisque vous semblez apprécier le vin, tachez d’en prendre un de meilleur qualité la prochaine fois que vous voudrez m’en proposer un verre. » souffla la Tully. Elle reposa le verre non loin d’elle.

« Ainsi ai-je donc votre entière attention, Lord Salfalaise ? » reprit la jeune femme après que l’homme lui ai assuré qu’i l’écoutait. « Je tenais à m’excuser pour la proposition de mariage de mon frère. Je ne pensais pas qu’il ferait une telle chose. Je dois d’ailleurs avouer que cela m’a beaucoup surprise…. Tout comme votre réponse… » fit la princesse en posant chacun de ses mots. Oui si l’idée lui avait effleuré l’esprit, si l’idée ne lui était pas désagréable, elle n’aurait jamais cru que Lyham puisse ainsi faire les choses. « Mais pour tout vous dire, si votre réponse m’a surprise je reconnais qu’elle m’a fortement déplu, Lord. Ainsi dois-je comprendre qu’épouser une princesse ne vous sied guère ? » ajouta Lysara Tully qui sentait le sang dans ses vaines bouillonner. Elle n’était certes pas prête à rendre les armes si facilement. Elle ne pouvait avouer que l’idée de l’épouser, lui, réveillait en elle une flamme qu’un seul homme avait un jour allumée. Un homme qu’elle avait appris à voir différemment avec le temps, laissant au passé une partie de son insouciance. Et même si son esprit lui remémorait le visage bien plus juvénile de cet homme, sûrement aussi plus doux que le lord fer-né, Lyle Salfalaise ne pouvait souffrir la comparaison. Alors la princesse des Rivières et des Collines planta son regard dans celui de son interlocuteur. « Pourquoi une telle réponse ? »



La Truite Argentée



Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara) Lysara
Cadeau:
 
Lysara Tully

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse des Rivières et des Collines
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
♛La Truite Argentée♛
Messages : 2496
Membre du mois : 82
Célébrité : Eleanor Tomlinson
Maison : Tully
Caractère : Intelligente ▪▪ Maladroite ▪▪ Dévouée à sa famille ▪▪ Lunatique ▪▪ Persuasive ▪▪ Orgueilleuse ▪▪ Curieuse
♛La Truite Argentée♛
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara)   Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara) EmptyJeu 2 Mai - 1:31

Tout contact laisse une traceSes paroles et le timbre de sa voix était de plus en plus intriguant. Le genre de femme qui avait bien des choses à cacher à son entourage et à moi certainement. Pourquoi une telle analyse de ses propos ? Rien de personnel seulement de vieilles habitudes. Cette pensé me fit détourné mon regard souriant presque bêtement expirant l'air de mes poumons avant de retrouver le chemin de ses yeux qui ne semblait eux ne pas m'avoir quittés une seule seconde.
« Peut-être... » Laissais-je sous-entendre laissant mes lèvres se plisser et faire naître un léger sourire en coin réajustant ma position et approchant furtivement mon visage de celle-ci. À bonne distance je n'avais pas autant de visibilité cas quelques mètres et encore moins côte à côte. Que pouvais-je bien risquer ? La vie ne valait pas la peine d'être vécu si nous n'étions pas prêt à nous mettre en danger. J'avais hérité ça de mon père, imprévisible et plein d'audace face à l'adversité. Elle savait comment s'y prendre avec moi et elle ne manquait pas d'aplomb. Je n'étais pas comme la plupart des hommes malheureusement pour certains et heureusement pour d'autres.

« Ça n'a pas d'importance. » Déclarais-je en empoignant la chope qu'elle avait reposée. « Du moins pour l'instant. » Soufflais-je laissant échapper un léger rire à demi voilé m'empressant de boire une gorgée d'alcool. La discussion allant bon train. Lyle y trouvait quelque chose d’intrigant, attirant peut-être bien même. Ou ces regards, ces sourires et cette atmosphère autour d'eux les mèneraient-ils ? L'on pouvait dire ce que l'on voulait de lui. Qu'il était orgueilleux, têtu, mauvais perdant cela il ne pouvait s'en cacher ni le nier. À contrario il pouvait faire preuve de générosité, de spontanéité et de bravoure. Et bien que tous ces mots, ces adjectifs le qualifiant en bien ou en mal ne changeait en rien l'idée que le monde pouvait se faire de lui, il n'était pas d'actualité pour lui de changer. S'était un Salfalaise, un fonceur, une tête brûlée et un grand guerrier dans l'âme. Le sang frémissant et bouillonnant dans ses veines prêtes à imploser si ses désirs et ses desseins les plus primaires n'étaient pas satisfaits. L'ambiance était bonne enfant entre nos deux protagonistes s'éméchant l'un de l'autre en tout bien tout honneur. C'est ce que nous dirions si ils ne cessaient pas inexorablement de se dévorer l'un comme l'autre des yeux. L'intérêt était commun pour des choses différentes et parfois frôlant les frontières de la similitude.

L'amertume, l'ego blessé d'une femme dans son orgueil face à une proposition honteuse et indigne de sa personne. Oh il savait à quoi il c'était engagé pour le meilleur comme pour le pire mais au delà de cette avertissement, de cet acte délibéré de son frère aîné Lyle ressentait surtout de la tromperie, incrédulité et peut-être même au fond une forme de complaisance pour voir si celui-ci n'était pas assez stupide pour accepter. « Je ne voulais pas vous froisser, sincèrement et j'en suis désolé. » Lui déclarais-je avant de jeter un coup d’œil au fond de chope qu'il me restait. « Je n'ai rien à vous offrir, ni terre ni titre, aucune armée.Vous voulez servir au mieux votre maison et votre frère mais... Rendez-vous à l'évidence... Je ne serais qu'une tâche béante et grossière, imprégnant à l'encre de sèche votre cœur et souillant ce qu'il y a entre vos cuisses aux yeux de ses bannerets. » Je m'étais dangereusement approché d'elle au fur et à mesure de nos rencontres c'est vraie. J'en avais bien conscience sous mes allures d'homme provocant et aguicheur marquant mon admiration sans limite pour les jolies femmes. Parfois les dieux mettaient ce genre de vision pour nous tester. Je laissais mon cou faire un léger mouvement en arc de cercle relevant ma tête et déployant ma gorge pour y déverser une lampée d'alcool avant de reposer dans un bruit sobre et intact la chope inerte sur la table.

La tentation était grande de jeter la jeune femme sur mon épaule, de l'embarquer sur ma couche pour faire ce que tout fer-né aurait déjà fait et pourtant... Je n'en fis rien. Au regard que je lançais sur la créature désirable qui se cachait sous ces vêtements. Je ne pouvais songer au mal que je ferais subir à elle et à sa famille. Elle représentait un défi, un de ceux qui me semblait autrefois aisé d'accomplir. Je pouvais distinguer ses pommettes s'empourprer aidé par l'accumulation de la parole et de ce vin malhonnête. Mon esprit songeait silencieusement à ses paroles qui prenaient une tournure plus sombre mais tristement vraie. L'alcool me permettait de faire abstraction de tout ce qui me gênait et me rappelait des choses que je préférais oublier. Tapotant du bout des doigts ma tempe je déclarais cachant et refoulant au mieux ses viles pensées qui m’affligeaient. « J'ai été honnête avec vous, vous le savez maintenant et si c'était à refaire je le referais. » Chaque chose en son temps pensais-je me ravisant de ce fantasme aussi brûlant que palpitant.

 




« The world is changing and we must change with it. »

Lyle Salfalaise

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Salfalaise.
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
L'Hydre noire
Messages : 1611
Membre du mois : 40
Célébrité : ft. Travis Fimmel
Maison : Salfalaise
Caractère : ♦ Têtu ♦ Brave♦ Téméraire ♦ Loyal ♦ Mauvais perdant ♦ Spontané ♦ Orgueilleux ♦ Observateur ♦ Imprévisible ♦ Stratège ♦
L'Hydre noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara)   Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara) EmptyJeu 2 Mai - 14:26

Les premières réponses du fer-né étaient décousu, laissant en suspend ce qui semblait être le fond de sa pensée. Et alors que Lysara Tully croyait enfin avoir le fin mot de l’histoire, il n’était rien. Les paroles allaient et venait comme une danse qui ne voulait jamais cesser. Alors qu’elle pensait sincèrement pouvoir faire un pas en avant, en savoir plus sur ce qui traversait son esprit, ses paroles lui intimaient presque de faire deux pas en arrière comme pour se protéger de quelques choses. La Truite Argentée aurait pu arrêter là l’échange, quitter la tente du lord Fer-né mais ses pieds restaient inexorablement encrés en ce lieu. Comme si le caractère interdit et dangereux comme si le simple fait qu’elle puisse déroger à son rang, à son éducation rendait la discussion des plus excitante. Elle le savait pourtant, elle devrait y mettre fin à temps pour rentrer dans ses appartements avant que les hommes de son frère ne la trouvent ici. Mais pour l’heure, elle savourait silencieusement sa petite victoire personnelle. Elle était venue jusqu’ici sans se faire prendre et la lueur de d’une joie toute enfantine passa dans son regard. « N’espérez pas trop, Lord. Je ne serai pas assez gourde pour laisser mon jugement s’envoler à cause de ce vin. » répliqua, joueuse la Tully. Car c’était un jeu, n’est-ce pas, un jeu dangereux mais dont elle commençait à avoir terriblement l’habitude. Alester Vance l’entrainait parfois dans ce jeu et si la cadette des Tully y répondait malgré sa méfiance envers le banneret de son frère, elle apprenait aussi à son contact. Enfin contact, elle ne l’avait jamais laisser toucher le moindre centimètre de sa peau. Ce privilège, seul son cousin y avait eu droit et peut-être que ce soir-là, Lyle Salfalaise y serait lui aussi autorisé. Mais si cela advenait, elle le laisserait faire tout en restant pleinement maîtresse de son corps. Elle ne serait pas comme certaines, trop avinée pour pouvoir se dégager d’un contact qu’elles ne désiraient plus.

Lyle Salfalaise se rapprocha d’elle et cette fois-ci, la princesse des Rivières et des Collines ne se recula pas. Si près, il était si près d’elle et étrangement, cela ne la dérangeait nullement. Elle l’observa s’emparer comme d’un trophée de la chope qu’elle venait de reposer. Elle l’entendit lui répondre mais ne souffla aucune réplique. Mais soudainement, elle se recula, jugeant sous doute que la distance bien trop courte n’était finalement pas descente. Lysara Tully jouait avec le feu, elle venait de prendre ses distances avant de ne complètement s’y consumer. Jamais les Sept ne lui pardonnerait un tel acte s’il venait à se produire ici alors qu’ils n’étaient même pas uni devant les Sept. Jamais Chléa Tully ne le pardonnerait à sa fille s’il venait à se produire et la colère de la reine mère du Conflans Libre serait terrible. Lysara ne voulait même pas l’envisager et c’était peut-être pour cette unique mais néanmoins très bonne raison qu’elle venait de remettre de la distance entre elle et Lyle Salfalaise, brisant un charme peut-être mais qu’importe. Et comme l’emblème de sa maison, la sœur du roi fédéré préféra retourner dans les profondeurs de la pénombre pour observer son interlocuteur et attendre la réponse, l’unique réponse qu’elle était au fond, venue chercher en franchissant l’enceinte protectrice de la forteresse. Une réponse qui ne tarda finalement pas à arriver mais qui ne satisfaisait en aucun cas la jeune femme.

La princesse des Rivières et des Collines s’était finalement levée de sa place Elle avait laissé ses doigts caresser le bois de la table, s’imprégnant de la moindre rainure, de la moindre cicatrice. Elle ne quittait toujours pas du regard le fer-né, elle n’en avait nulle envie et de toute évidence, elle n’en avait pas non plus la force. Et son visage si doux, un peu rosi par la chaleur se para d’une moue qui exprimait à la fois tout son agacement et un brin de reconnaissance. Et la moue se changea en un fin sourire, victorieuse qu’elle était de vouloir croire qu’elle avait, finalement pas si mal juger l’homme. Il ne voulait lui porter préjudice et ce qu’elle prit pour un aveu fit chavirer un instant son cœur de jeune femme. « Je ne suis pas désireuse de richesses et de titre, Lyle. » souffla la Truite Argentée en passant dans le dos du fer-né. « Si tel avait été le cas, je me serais débrouillée pour que mon frère m’unisse à un roi, même sans terre pour le moment comme peut l’être le roi du Bief Kevan Gardener, même veuf mais apportant alliance à l’Empire, comme le roi du Val et de la Montagne. » poursuivit d’une voix suave la Tully. Non elle ne cherchait pas la fortune, même si, elle devait le reconnaître allié fortune, alliance pour le royaume et bonheur personnel ne lui déplaisait pas. Elle était après tout une femme, une Tully de surcroît et les Tully avait la grandeur dans le sang. « Quant à souiller mon intimité, cela dépend d’où l’on se place… » lâcha finalement la Tully en s’arrêtant à l’opposée d’où elle était partie. Car si elle s’offrait à lui, elle ne se considérerait certes pas souillée par cet homme qu’elle dévorait des yeux. Mais les bannerets de son frère ne le verraient pas ainsi, c’état un fait. Un silence passa et la princesse reprit. « Je veux aussi être heureuse, il le sait. » ces quelques mots étaient presque murmurés, comme pour se persuader que son frère n’agirait pas totalement contre sa volonté, et en un sens, sa proposition de mariage le confirmait. Lyham avait deviné bien rapidement que sa petite sœur n’était pas insensible aux charmes de l’homme avec qui ils discutaient.

Mais lorsqu’il avoua qu’il referait exactement la même chose si c’était à refaire, Lysara Tully laissa toute sa frustration s’exprimer. Sa main se lev et s’apprêta à fondre sur la joue de l’homme. Le contact serait sonore, c’était certain, mais à quelques centimètres à peine de la peau, elle se fit plus douce. Et finalement ce fut une caresse vint au contact du visage du fer-né. Lysara baissa le regard rompant le lien une nouvelle fois. « Avez-vous donc tant de respect pour moi, Lyle, que vous préférez risquer votre vie avant de donner une réponse à mon frère. ? Serez-vous donc mort avant de lui répondre ? » répliqua amère la princesse des Rivières et des Collines dont la main n’avait pas quitté la joue du Lord fer-né.



La Truite Argentée



Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara) Lysara
Cadeau:
 
Lysara Tully

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse des Rivières et des Collines
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
♛La Truite Argentée♛
Messages : 2496
Membre du mois : 82
Célébrité : Eleanor Tomlinson
Maison : Tully
Caractère : Intelligente ▪▪ Maladroite ▪▪ Dévouée à sa famille ▪▪ Lunatique ▪▪ Persuasive ▪▪ Orgueilleuse ▪▪ Curieuse
♛La Truite Argentée♛
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara)   Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara) EmptySam 4 Mai - 4:32

Tout contact laisse une traceLe danger était à la fois mon moteur et ma ligne de conduite. Vivre une vie tranquille dénuée d'enjeux et de choix ne me plaisait en aucune manière. La vie la vraie ! Celle qui vaut la peine d'être vécue aujourd'hui et demain, ici ou là bas. Après tout je me demandais parfois si ses sentiments non dissimulés pour quelqu'un comme moi ne devenait pas une évidence que je m'interdisais de voir.
Jouer avec le feu ne m'a jamais effrayé. Au contraire j'en étais parfois l'élément déclencheur et j'aimais l’attiser. Je m'amusais à jouer telle un maître forgeron attisant les flammes et écrasant les braises incandescentes au sein du foyer. Était-il question d'un simple jeu ? Ou d'une chose bien plus grande auquel je ne pouvais échapper ? Dans cette tente elle accaparait bien singulièrement mon intérêt, ma curiosité sans pourtant me déclarer ouvertement que j'étais pris dans les mailles de son filet depuis que mes yeux s'étaient posées sur elle. Lysara Tully est une femme mystérieuse et tout aussi vertueuse que désirable. « Vous êtes étrange encore une fois. » Lui répondais-je face à ses propos l'observant rôder autour moi. Mon regard suivant sa silhouette d'une curieuse manière.

Je m'attardais sur des détails futiles et puériles pour la plupart des gens de ce monde. Mes yeux céruléens aspirait à n'être que brutalité, l'empreinte de la folie, d'une violence froide et imperfectible. Mon cœur se stoppa en une fraction de seconde. Peine perceptible à l'échelle humaine et pourtant mes yeux s'ouvrirent et contemplèrent le geste subtile se mouvoir jusqu'à ma joue. Je me perdais dans son regard, comme plonger la tête la première dans l'eau bouillante pour en ressortir aussi éperdu et aveugle qu'incapable de raison. Un frôlement, un battement d'aile, apposant une caresse empreint d’allégresse. À réfléchir y'avait-il meilleur sensation que celle-ci ? Cela demandait réflexion mais, le pauvre petit moi en cette situation aussi fortuite et soudaine n'avait aucunement l'envie ni les capacités concrètes de débattre avec lui même.

« Le bonheur n'est rien. » Déclarais-je tristement, la réalité était faites ainsi. Il n'y avait aucune promesse en ce monde, aucune autre solution, aucun échappatoire. Croire en des promesses d'un avenir meilleur c'était se mentir à sois même. Être capable de changer le court de sa vie, de vivre et de songer à ce que j'avais accomplis, mourir avec honneur, dignité dans la guerre que nous devions tous mener. Les rêves étaient fais pour être réalisés. Idéaliser nos songes et ne rien faire que d'en rêver n'apporterait rien. C'était peut-être un brin trop cruel pour une jeune lady nourrissant l'espoir comme une part d'elle même. Qu'importe nous n'étions pas et n'avions pas vécu de la même manière. « Je préférais vous éviter de voir vous attacher et de risquer me perdre, même si il s'agit là d'une alliance bénéficiant à votre frère. » Provoquais-je la lady qui ne cessait d’accaparer mon attention autour d'elle. J'avais une insatiable envie d'être au plus près d'elle, un sentiment qui se traduisait non seulement par la connaissance de son esprit et de son corps. À la fois spirituel et sexuel. Les deux se mélangeaient et se mêlaient dans une miscibilité parfaite qu'elle en devenait un tout, une unique chose que je côtoyais et m'en délectais quitte à m'approcher trop près du soleil et me brûler totalement les ailes. Un grondement au plus profond de mon être sonnait et l'heure était à l'offensive qu'importe les plaies, qu'importe les entailles et les blessures superficielles et pourtant parfois si profondes. « Et vous, que voulez-vous vraiment ? »


 




« The world is changing and we must change with it. »

Lyle Salfalaise

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lord Salfalaise.
Âge du Personnage: 34 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
L'Hydre noire
Messages : 1611
Membre du mois : 40
Célébrité : ft. Travis Fimmel
Maison : Salfalaise
Caractère : ♦ Têtu ♦ Brave♦ Téméraire ♦ Loyal ♦ Mauvais perdant ♦ Spontané ♦ Orgueilleux ♦ Observateur ♦ Imprévisible ♦ Stratège ♦
L'Hydre noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara)   Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara) EmptyLun 13 Mai - 23:45

La jeune Lysara Tully, n’avait rien dit après la remarque du lord fer-né alors qu’elle passait dans son dos. Un petit sourire amusé s’était délicatement dessiné sur ses lèvres. Mais l’homme n’avait pas pu le voir et alors qu’elle prenait place à l’opposé de son assise initiale, elle l’avait perdue. L’homme avait répondu à sa question mais les mots du lord n’avaient guère plus à la princesse des Rivières et des Collines. Alors elle s’était apprêtée à laisser exprimer toute sa colère qu’elle contenait pourtant depuis le dîner qu’ils avaient partagés avec le roi du Conflans Libre Lyham Tully. Sa main s’était levée mais au lieu de se poser avec violence sur la joue du fer-né, elle avait laissé une douce caresse. Un contact qu’elle ne rompait pas. Elle ne voulait pas le rompre, alors elle la laissait là comme perdue sur un tissu de soie. Une ombre était passée devant ses yeux alors que Lord Salfalaise lui assurait que le bonheur n’était rien. Un léger soupire passa entre ses lèvres et elle baissa les yeux. Un visage qu’elle releva alors que l’homme lui expliquait pourquoi il n’avait pas voulu donner de réponse à son frère pour le moment.

Lui éviter qu’elle s’attache à lui, c’était vraiment trop aimable mais bien trop tard. La cadette des enfant Tully souffla au visage du lord et plongea son regard dans le sien. Elle le fixa avec intensité. « M’épargner, m’épargner et éviter que je m’attache à vous, Lord Salfalaise ? Que je… m’attache ? » souffla la jeune femme. « Trop tard, il est trop tard. Il est déjà bien trop tard, Lyle…. Croyez-vous que je rende visite à tous les hommes qui ont prêté allégeance à l’Empire ? Croyez-vous que je serais venu jusqu’ici si ce n’était pas le cas ? Pensez-vous que je sois comme cela ? Pensez-vous que je puisse ainsi me jouer de vous ? » souffla la jeune femme comme dans un murmure. Et elle avait finalement laissé sa main retomber doucement sur la table en bois. Ses yeux ne quittait pas les yeux clairs du fer-né comme si elle voulait s’y raccrocher, comme si elle voulait s’y noyer pur oublier à que point il était indécent qu’elle se trouve ici qu’elle lui parle ainsi sur ce ton-là. Que les Sept lui pardonne tant d’audace. Et alors que son regard quittait un court instant les prunelles si clairs de l’homme, il vint frôler les lèvres de l’homme. Alors elle détourna le regard comme par pudeur refusant de reconnaître qu’elle avait pu s’attarder.

Ce qu’elle voulait vraiment ? Elle ne pouvait le dire, elle ne voulait pas le dire. Elle voulait rester maître de ce moment. Ne pas perdre le contrôle d’une visite qui prenait déjà une bien étrange et si agréable tournure. Elle déglutit difficilement avant de souffler timidement. « Ce que je veux vraiment ? Je vous l’ai dit, je veux être heureuse, je veux… épouser un homme que j’aurai choisi. Je veux… je veux avoir la possibilité de vous revoir encore et encore. Partager d’autres moments avec vous comme l’autre fois dans les rues de Fort-Darion… » les mots étaient pénibles parfois à sortir comme si leur accouchement était pénible comme si la jeune femme hésitait entre les prononcer et les taire. Une incertitude aussi appréciable que terrifiante et la Truite Argentée en prenait progressivement conscience. Elle prenait conscience de l’importance qu’il avait pris dans son monde et cela ne datait finalement pas de Fort-Darion. Se pouvait-il qu’il se fût déjà insinué dans son cœur sans qu’elle ne s’en rend compte lors de leur toute première rencontre dans la forêt alors qu’elle rentrait de Château-Rosières ? Possible, elle ne saurait le dire même si la possibilité grandissait à chaque instant. Et la princesse des Rivières et des Collines recula doucement sa chaise et se leva, légère. Elle fit quelques pas dans la tente du fer-né avant de le regarder fixement avec une furieuse envie de passer ses bras autour de son cou. Un geste tendre empli d’affection qu’elle avait certes l’habitude de faire en compagnie de sa nièce Eleanor mais qu’ici prendrait une tout autre signification. Alors elle se mordit les lèvres pour se retenir.




La Truite Argentée



Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara) Lysara
Cadeau:
 
Lysara Tully

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Princesse des Rivières et des Collines
Âge du Personnage: 21 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
♛La Truite Argentée♛
Messages : 2496
Membre du mois : 82
Célébrité : Eleanor Tomlinson
Maison : Tully
Caractère : Intelligente ▪▪ Maladroite ▪▪ Dévouée à sa famille ▪▪ Lunatique ▪▪ Persuasive ▪▪ Orgueilleuse ▪▪ Curieuse
♛La Truite Argentée♛
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
MessageSujet: Re: Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara)   Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara) Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Tout contact laisse une trace (Flashback Lysara)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toute blessure laisse une trace...
» Le fort dévore le faible. Et tout le monde laisse faire. || Soma
» La politique du « tout va mal »...
» Tout le monde s'en fout...
» Nath, tout simplement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Terres Impériales :: Fort-Darion-
Sauter vers: