Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Aux services de sa Majesté [Argella]
MessageSujet: Aux services de sa Majesté [Argella]   Aux services de sa Majesté [Argella] EmptyMer 27 Mar - 10:22

Les pas étaient encore douloureux, elle sentait tout son corps la tirailler, de la tête jusqu'aux pieds elle se sentait frêle et fragile, elle avait l'impression d'être au bord d'un précipice et que si ses pieds refusaient de tenir sous le poids de son corps, elle risquait de tomber pour ne plus jamais se relever. Le mestre lui avait indiqué qu'il était encore important qu'elle se repose, qu'elle puisse reprendre une alimentation plus régulière et qu'elle ne devait passer que très peu de minutes debout. Certes, au cours des deux derniers mois, elle avait été prise par une forte fièvre qui l'avait laissé dans l'inconscience la plus totale. Son réveil était presque une chose miraculeuse, elle était vraisemblablement passé très régulièrement aux portes de la mort, avant que finalement son état vienne enfin à s'améliorer qu'elle puisse enfin ouvrir à nouveau les yeux sur le monde qui l'entourait. Elle avait perdu beaucoup de poids, elle était devenue presque aussi blanche que la neige qui recouvrait avec abondance les terres autour de la forteresse de Fort-Darion, elle ressemblait sincèrement à un cadavre qui était revenu d'entre les morts. Elle se sentait encore parcourue par la fatigue, elle avait toujours froid, ayant du mal à se réchauffer même au coin d'un bon feu bien vaillant et elle frissonnait du matin jusqu'au soir. Mais tout doucement, les symptômes et les stigmates, de la maladie qui l'avait touché, commençait à se dissiper et quelque soit l'avis que pouvait avoir le mestre, elle n'allait pas passer encore des semaines à se morfondre loin de toute l'animation qui occupait la population vivant à Fort-Darion. Elle allait bien mieux que quelques jours encore auparavant, voilà plus de deux semaines qu'elle était reveillée et même si elle ne pouvait parler de guérison miracle, elle se sentait reprendre des forces et elle n'allait en aucun cas laisser quelqu'un lui dicter sa façon d'agir et de vivre, elle avait passé l'âge pour tout cela et le seul qui aurait pu la faire flenchir n'était autre que Béric. Malheureusement son époux était à présent décédé, elle n'avait donc plus de compte à rendre à personne, elle avait été marié, elle avait donné un héritier, la suite n'appartenait plus qu'à elle. Elle prendrait en compte les conseils et elle prendrait toutes les concotions qu'on lui donnerait pour retrouver toute sa vitalité mais le reste ne regardait qu'elle.

De plus, il était temps qu'elle rende ses hommages à sa reine. Argella et elle n'avaient pas eu l'occasion de discuter depuis le moment où Mina avait fait partie de la suite qui avait quitté les Terres de l'Orage pour se rendre à Fort-Darion. Elle avait senti sa santé déclinée petit à petit au cours du voyage … Elle ne se souvenait même pas avoir vu les murs de la cité et quand elle s'était réveillée, elle était couchée dans une des chambres de la forteresse sans savoir ce qui venait de se passer. Elle poussa un long soupire, il n'était jamais bon de se remémorer le passé, il fallait aller de l'avant. Sa suivante la considéra avec un regard réprobateur alors qu'elle lui faisait signe de l'aider à s'habiller, le plus chaudement possible pour pouvoir garder un semblant de chaleur dans son corps. Mina ne montra pas les signes de douleur, alors que le simple fait de faire quelques mouvements pour s'apprêter correctement lui semblait devenir une tâche ardue. Finalement, elle fut prête en moins de temps qu'elle aurait pu imaginer. Elle remercia d'un faible sourire sa suivante puis quitta la chambre à petits pas lents. Elle salua quelques visages au travers des couloirs avant d'aller se présenter à sa reine. Elle était heureuse de pouvoir la revoir, mais pour autant, elle ne savait ce que la rencontre allait donner, elle ne savait pas tout ce qui avait pu se passer ses dernières semaines, elle avait eu quelques brides d'informations, des rumeurs dans les couloirs mais elle ne savait réellement pas dans quelles dispositions seraient sa souveraine. Après quelques minutes à arpenter les couloirs, un petit trajet qui lui avait fait autant de bien que de mal, elle se présenta enfin devant les appartements de la Reine de l'Orage. Elle demanda à ce qu'on l'annonce à Argella et elle se mit alors à attendre qu'on l'introduise à l'intérieur. Cela ne mit pas beaucoup de temps, une fois passée les portes, elle s'inclina devant sa Reine, attendant un signe de sa part pour se redresser. Que devait-elle penser de la jeune femme ...


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !
Mina Swann

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 339
Membre du mois : 15
Célébrité : Amber Heard
Maison : Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux services de sa Majesté [Argella]   Aux services de sa Majesté [Argella] EmptyJeu 28 Mar - 1:19






Aux services de sa Majesté
Mina & Argella


Oh que oui, il s'en était passé bien des choses depuis l'arrivée d'Argella et sa suite à Fort Darion. Le Collège Impérial, les Veilleurs de Fort-Darion, une entrevue avec le Prince Orys, le refus, de la part du couple impériale, de son mariage avec Kevan, la chasse et le conseil de guerre avec l’Empereur, l’union de Garlan Goldwyne et de Yesaminda Forel et tant d’autres choses. L’essor d’un Empire naissant sur les ruines de l’ancien monde, le renouveau qu’incarnaient, selon Torrhen, Rhaenys et Argella plus que quiconque. L’hiver avait été comme un songe en plein milieu d’un bain de sang, mais la guerre n’était pas terminée, et il restait tant à faire pour pouvoir rêver de la paix. Néanmoins, la Durrandon s'était informée régulièrement de l'état de Lady Mina Swann auprès du Mestre et avait veillé à ce que ses enfants ne manquent de rien. C'était la moindre des choses qu'elle pouvait faire pour feu Lord Béric après tout ce qu'il avait donné pour l'Orage, sa vie en premier lieu. Toutes ses obligations de Souveraine de l'Orage et de membre du Conseil Impériale, les entraînements et les réunions afin de préparer la guerre à venir, mais aussi la paix, son remariage et son départ prochain pour Accalmie ne l'empêchaient pas de prendre soin de ses gens et encore moins de penser à eux. Ainsi elle savait que la Dame de Pierheaume s'était réveillée depuis quelques semaines, mais aussi que, d'après le Mestre, elle devait se reposer le plus possible afin de recouvrer toute sa santé. Elle comptait donc attendre un peu encore avant d'aller la voir. Mais c'était mal connaître la jeune femme qui lui avait demandé audience dès qu'elle avait pu tenir debout.

__ Majesté, Lady Mina Swann est arrivée.
__ Très bien, faites la entrer.

La jeune femme entra tandis qu’Argella se levait pour l'accueillir, mais elle resta un moment interdite devant la blancheur cadavérique de sa peau et ses traits tirés. Elle pinça les lèvres en se demandant si elle avait bien fait de la faire venir plutôt que d’aller à son chevet et si ce qu’elle comptait lui demander n’était pas trop dangereux pour sa santé.

__ Relevez vous Ma Dame, et prenez place.

La brune aux yeux azur désigna un fauteuil face au sien et retourna s’assoir derrière le large bureau où l’on avait disposé du vin chaud aux épices et du pain, du fromages ainsi que de la charcuterie hivernale et un bol de noix. L’écuyer de la Reine servit ses dames de vin et disposa devant chacune une assiette un couteau et une fourchette. Argella portait une robe de velours noire avec de larges manches doublées de brocard doré et un serre-taille en cuir noir gravé d’entrelacs dorés avec des crochets dorés et une chaine elle aussi dorée. Elle prit le temps de boire une gorgée du vin sirupeux qui lui chauffa le gosier en guise d’introduction avant de prendre une grande inspiration et de plonger son regard dans celui de son hôte et vassale.

__ Je suis ravie de vous revoir sur pied Ma Dame. Mais… Permettez moi de m’inquiéter de votre état. Vous me semblez encore bien pâle et amaigrie par cette terrible fièvre qui a bien failli vous coûter la vie. Alors je vous demande expressément de prendre grand soin de vous. Je sais quelle femme vous êtes, je ne sais que trop bien que votre sens du devoir passe avant tout, mais votre devoir est aussi de rester en bonne santé pour élever vos enfants, ils ont déjà perdu un père et je ne compte pas leur enlever leur mère. Faites cela pour eux et pour notre regretté Lord Béric, s’il vous plaît.

La Reine guerrière leva son verre au Sire de Pierheaume mort pour la gloire éternelle du Royaume de l’Orage et observa sa jeune épouse avec attention en se demandant ce que son ancien bras droit au collège Impérial aurait pensé de ce qu’elle s'apprêtait à faire. Il lui avait souvent parlé d’elle comme d’une Dame honorable, loyale et dévouée, mais aussi avec du caractère. Il était fou amoureux d’elle, cela ne faisait aucun doute à chaque fois qu’il parlait de Mina. Mais Béric était, en plus d’être un proche de la biche couronnée, un homme de grande valeur qui ne se serait pas laissé aveuglé par l’amour et qui savait juger les gens à leur juste valeur. C’était tout du moins tout le bien que la brune pensait de lui. Et s’il était mort en héro de l’Orage, c’était désormais cette jeune femme qui était à la tête d’une puissante citadelle des marches du sud qui serait bientôt le théâtre de la victoire ou du déclin du grand Royaume des Durrandon. C’était cette jeune femme qui portait le nom et le futur de la grande Maison Swann et c’était donc à elle que revenait le mérite gagné par son époux sur le champ de bataille, mais aussi la lourde charge de lui succéder. Et c’était à la Reine de l’Orage de la garder en sécurité, ainsi que ses enfants et de faire en sorte que son nom de tombe pas dans l’oubli avec la chute de son Seigneur et Maître. Elle prit une longue inspiration et demanda :

__ Ma Dame, votre époux était mon bras droit sur le champ de bataille et il n’a jamais démérité. Mais il était aussi mon bras droit au Conseil Impérial où il portait la voix de l’Orage avec noblesse et dévouement. Voudriez vous prendre sa suite dans cette tâche ?


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit



 
 
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Argella Durrandon le Sam 11 Mai - 19:29, édité 1 fois
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 549
Membre du mois : 10
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux services de sa Majesté [Argella]   Aux services de sa Majesté [Argella] EmptyMar 30 Avr - 14:49

Mina état encore si vulnérable. Sa peau n'avait plus la douce couleur du soleil qu'elle avait réussi à prendre au cours de ses années dans la cité de Pierheaume, elle était si pâle à présent, à cause des semaines de maladies qui l'avaient laissé pratiquement morte. Elle n'avait certes que très peu de valeur aux yeux de la souveraine de l'Orage, elle avait certes été l'épouse de Béric Swann, mais son époux n'était plus à présent, il avait donné sa vie, laissant femme et enfants derrière lui. Bien que les époux étaient très proches l'un de l'autre malgré leur différence d'âge, elle n'était pas certaine que Béric ait pu faire un quelconque éloge de sa jeune épouse, issue d'une petite famille de la noblesse du Bief, avec qui il avait uni sa maison alors que sa première épouse était décédée sans lui avoir donné d'héritier qu'il soit féminin ou masculin. Mina n'avait jamais réussi à percevoir l'explication d'un tel choix pour un second mariage, elle n'avait strictement aucune valeur mais son père et lui avaient sans doute trouvé un terrain d'entente à l'époque pour accepter cela. Ce n'était pas la place d'une femme de se retrouver au milieu des tractations pour ses fiançailles. Elle avait épousé celui qu'on lui avait dit d'épouser et elle ne regrettait nullement ce choix de mari, mais elle l'avait si peu connu. La guerre l'avait emmené si loin d'elle, si rapidement. Se connaissaient-ils vraiment ? De cela, elle ne pouvait en être certaine. Alors, elle n'avait aucune connaissance de ce qu'il avait pu dire sur elle à la Reine et vu qu'elles n'avaient pas vraiment eu l'occasion d'échanger au cours de leur voyage jusqu'à Fort-Darion, Mina venait sincèrement à appréhender cette rencontre. Elle arborait sur elle les vêtements du deuil qu'elle avait depuis trop longtemps mis de côté. Il était essentiel qu'elle puisse afficher dans sa façon de se vêtir, le poids qui était le sien, celui du veuvage. Sa maladie ainsi que sa situation maritale pouvaient sûrement être une raison d'expliquer son absence de la Cour. Mais il était de son devoir, qu'elle vienne jusqu'à elle. Elle se fit alors annoncer devant les portes des appartements de sa souveraine, et elle s'inclina face à elle, jusqu'au moment où elle lui indiqua qu'elle pouvait se relever. Elle lui adressa un maigre sourire, alors qu'elle la remerciait du bout des lèvres, prenant place sur le fauteuil qu'elle lui avait indiqué. Si elle ne pouvait avoir réellement fin, ou avoir même la force d'avaler quelque chose, il était néanmoins appréciable d'avoir entre ses mains, un verre de vin chaud, justement pour profiter de la douce sensation, et du parfum unique des épices. Elle en but une légère gorgée, tout en continuant à serrer la coupelle entre ses mains fatiguées.

« Cela me touche sensiblement que vous vous inquiétez pour ma personne. Il est vrai que je ne suis pas encore pleinement remise de la fièvre qui m'a touché au cours des dernières semaines. Bien que celle-ci ait totalement disparu grâce aux bons soins du Mestre, j'avoue ressentir encore aujourd'hui une très grande fatigue … Cependant, ne vous en faîtes pas outre mesure me concernant, le risque semble définitivement éloigné et j'ai pu retrouver mes enfants … Je sais ce que vous avez fait pour prendre soin d'eux. Ils semblent se porter à merveille. Mon fils a tellement grandis au cours des dernières semaines … Je vous remercie pour eux, et pour moi. Mes enfants et mon défunt époux ont toujours été, pour moi, une véritable force, ils sont ma raison de vivre et ce qui m'a sans doute pousser à lutter si férocement contre la fièvre. Vous avez raison, je ne peux les laisser orphelins … Béric n'a même pas eu l'occasion de faire la connaissance de son fils, je ne voudrais pas que Harlan grandisse sans sa mère. » Pendant quelques secondes, elle détourna le regard pour le porter en direction d'une des fenêtres de la pièce. Il n'était pas chose aisée pour Mina de parler de ses enfants qu'elle chérissait tant, de son époux bien aimé qu'elle avait trop rapidement perdu. Elle avait toujours été forte, pleine de caractère, elle n'avait pas tardé après son mariage à montrer son véritable visage à Béric, car une vraie relation de confiance s'était rapidement créée entre eux deux. Mais aujourd'hui, elle était bien trop faible pour réussir à montrer pleinement ces talents, trop faible pour cacher cette émotion qui la prenait vivement à la gorge et qui manquait de peu de lui embuer les yeux. Après avoir pris quelques secondes pour se ressaisir, une longue gorgée de vin, elle afficha à nouveau un sourire à ses lèvres et regarda attentivement Argella. Pour autant, elle crut qu'elle allait finir par s'étouffer après la question de la reine de l'Orage. Tout cela ne devait pas être bien sérieux … Mina était certes devenue une Swann en épousant Béric, Béric qui avait montré sa loyauté envers la couronne et son dévouement le plus totale. Cependant, elle n'était sans doute pas apte à reprendre sa suite, elle était jeune et si elle avait appris à gérer son domaine, c'était une toute autre chose que de prendre cette place au sein du Collège Impérial. Mina prit une grande inspiration pour pouvoir lui répondre. « Votre Majesté, c'est un si grand honneur que vous me faîtes-là … Bien évidement, je ne saurai refusée une si belle occasion, mais même si je crois que cela ne se fait pas de remettre en cause une de vos décisions … Je ne suis pas certaine que je sois la mieux placée pour pouvoir occuper une place si importante. Comprenez moi bien, ce n'est aucunement de la fausse modestie pour que l'on vienne à me dire que c'est moi que l'on veut. Béric Swann était un grand homme, un grand guerrier et d'une loyauté sans limite pour votre Majesté. Je suis qu'une jeune Dame de Pierheaume, je ne suis pas apte à la guerre et même si ma loyauté et mon respect vous est entièrement acquise, c'est une récompense qui pourrait aller à un autre de vos fidèles seigneurs. Cependant, si cela est votre décision, je serai toute à votre service ma Reine. »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !
Mina Swann

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 339
Membre du mois : 15
Célébrité : Amber Heard
Maison : Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux services de sa Majesté [Argella]   Aux services de sa Majesté [Argella] EmptyVen 3 Mai - 12:08






Aux services de sa Majesté
Mina & Argella


Argella aussi aimait beaucoup Béric, mais contrairement à sa veuve, elle avait eut plusieurs mois pour en faire le deuil et ne l’avait jamais porté sur ses vêtements car cela n’était pas son rôle de Reine. La Swann semblait très affligée, même si elle faisait tout pour rester digne ce qui était le signe d’une grande noblesse d’âme, aussi petite soit celle de sa naissance. La guerrière baissa un instant les yeux en repensant à tout ce qu’elle avait vécu avec le défunt et à son ultime sacrifice, puis elle releva la tête et répondit simplement :

__ Je suis désolée pour votre époux.

Les deux jeunes femmes n'étaient pas assez proches pour que la brune aux yeux céruléens se permettent la moindre familiarité, mais elle était de tout cœur avec elle bien qu’elle ne le montrait pas plus que Mina ne montrait son chagrin. Elle lui laissa le temps de se remettre de ses émotions en silence, profitant du répit pour humer le vin chaud et en boire une gorgée afin d’éviter de fixer la veuve éplorée ce qui pourrait la mettre mal à l’aise.

La Swann fut nettement ébranlée par la proposition de sa Reine, tellement que sa réponse surprit quelque peu la Durrandon qui prit le temps de la réflexion avant de répondre. Les arguments de Mina étaient tout à fait sensés et justes, peut-être s’était-elle un peu précipitée en voulant rendre hommage à son ami et feu le général des armées de l’Orage. Cependant, la liste de ceux qui étaient en mesure de prendre sa place au Collège Impériale n’était plus si longue après les pertes de ses deux dernières années. Elle ne voulait pas d’un Seigneur trop important plus prompte à défendre ses propres intérêts que ceux du Royaume et de sa Reine. Pas non plus d’homme trop belliqueux ou trop fier pour composer avec les autres représentants des Royaumes Fédérés, elle l’était elle même suffisamment, une femme de conviction serait bien mieux. L’Empire avait besoin de sagesse et de paix pour continuer à évoluer sur la voie de la raison, l’Orage avait besoin de l’esprit d’une Lysara Tully mêlé au tact d’une Orane Whent pour gagner en poids et en prestige. Or, Béric qui était amoureux lui avait parlé du caractère bien trempé de son épouse, mais surtout de sa douceur et de ses idées lumineuses concernant les Mines. Ainsi, pour la brune, la blonde semblait être l’alliance parfaite entre caractère, intelligence et diplomatie. Mais peut-être que Béric avait été aveuglé par l’amour et que l’Orageuse était elle même aveuglée par l’amour qu’elle lui portait. Qui pouvait savoir à ce stade de leur relation.

__ Certes non, remettre en cause ma décision ne se fait pas, mais c’est pourtant ce que je vous demande en tant que conseillère officieuse et membre du Collège Impérial, une parole avisée et une voix indépendante. N’ayez crainte, si je veux que vous vous pliiez à mon avis sans émettre la moindre objection, je vous le dirais.

L’Impétueuse eut un léger sourire en coin. Elle était Reine de l’Orage et elle commandait les hommes, elle aurait toujours le dernier mot, par le verbe ou par l’épée. Mais elle savait la valeur des opinions divergentes pour régner. Les gens qui étaient toujours d’accord avec leur souverain n’apportaient aucune richesse à la discussion qui précédait des prises de décisions trop importantes pour ne pas explorer d’autres points de vue. Elle n’avait pas peur de la contradiction, elle écoutait les conseils et ordonnait quand le temps des débats était révolu. Elle avait suffisamment peiné à se faire obéir des soldats de son père à ses débuts pour savoir que, désormais, elle pouvait imposer sa volonté d’une manière ou d’une autre si nécessaire.

__ Vous avez raison, bien des Seigneurs de l’Orage pourraient prendre votre place, même si beaucoup d’entre eux ont déjà laissé leur vie dans les guerres qui ont frappé le Royaume. Cependant, une nouvelle guerre se prépare, et mes vassaux encore en vie doivent rester dans l’Orage afin de protéger leurs terres et leurs familles puis de reconquérir les cités que nous avons perdues. Mais rassurez vous, vous ne serez pas seule, Lord Eddard Thorne est un homme d'expérience, quand à Lady Neima Dondarrion et à la Reine Rowenna Durrandon, elles sauront vous conseiller tout en restant au second plan. C’est justement parce qu’à Fort Darion vous œuvrerez pour la paix que j’ai besoin de vous ici pour le moment et si vous avez vent de quelques égos blessés par votre nomination, n’hésitez pas à m’en faire part.

Argella tut quelques arguments. Mina serait plus en sécurité ici, surtout avec Pierheaume en première ligne contre le Tigre tel que semblait se profiler la situation. Elle s’y trouvait déjà ce qui évitait que le siège reste vacant le temps que quelqu’un d’autre arrive de l’Orage car elle serait bientôt partie. Lady Swann était encore trop faible pour voyager avec elle et même si le Mestre était certain qu’elle était sortie d’affaire, il ne fallait pas tenter l'Étranger en plein hiver. Enfin, elle connaissait le Bief pour en être originaire et pourrait être utile, tant à Torrhen et Rhaenys qu’à Kevan Gardenner si, contrairement à ce qu’elle pensait, il parvenait à se racheter, pour élaborer une stratégie de reconquête. Et puis elle connaissait suffisamment son frère Garlan pour en apprécier les valeurs et imaginait qu’ils étaient de la même trempe puisque de la même famille.

__ Ceci est ma décision.

La Reine Guerrière fixa Mina avec un sourire et tendit sa coupe pour trinquer.

__ A votre nomination Ma Dame. Et à mon retour dans l’Orage. Préparez la paix pendant que je prépare la guerre.

Son sourire s’élargit et elle but avant de reposer sa coupe.

__ Bien. Nous avons plusieurs points à voir ensemble. Les autres membres du Collège Impérial sont déjà au courant et j’espère pouvoir négocier moi même les termes généraux avec Orys Baratheon, mais ainsi, vous pourrez prendre le relai. Je compte céder à la foi des terres dans la baie de la Nera en partenariat avec le Royaume de Peydragon qui cédera des terres sur la rive nord. Je veux y faire construire un Grand Septuaire, un orphelinat pour les enfants victimes de la guerre un pont reliant les deux rives afin d'entamer le développement d’une ville sainte.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit



 
 
 


Spoiler:
 
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 549
Membre du mois : 10
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux services de sa Majesté [Argella]   Aux services de sa Majesté [Argella] EmptySam 25 Mai - 12:49

Le souvenir de son défunt mari était toujours aussi vivace. Elle n'avait été mariée avec lui que pendant trois petites années, et celles-ci avaient été entrecoupées de moments où il partait bien loin de Pierheaume pour pouvoir aller faire la guerre au nom des Durrandon. Il n'était jamais revenu de son dernier combat et elle devait vivre avec son simple souvenir aujourd'hui. Mina avait longtemps cherché à se persuader qu'elle avait eu un époux formidable et courageux, qu'il avait fait tout cela en connaissance de cause et qu'il savait que la mort allait sans doute l'attendre au bout du chemin. Que se serait même un honneur pour lui de mourir l'épée à la main, et que c'était tout simplement un honneur qu'il avait rendu à sa maison, à sa famille. Elle ne pouvait lui enlever cette qualité, c'était pour cela aussi qu'elle avait fini par en tomber éperdument amoureuse. Elle ne pouvait que reconnaître sa bravoure, ce caractère à la fois si fort et pourtant si diplomate dans sa façon de faire, de s'exprimer et d'agir. C'était un homme sage mais la vie était cruelle, trop d'épreuves en si peu de temps. Elle qui se sentait aujourd'hui encore si lasse de ces derniers mois, de tout ce qu'elle avait traversé, elle en voulait dans le fond à Béric de l'avoir abandonné même si elle était si fière de lui. Ce qu'elle trouvait détestable, c'est qu'il avait été longtemps avec une épouse, avec qui il ne s'accordait que peu et qui n'avait pas réussi à lui donner un héritier, avant de disparaître. Elle avait malheureusement perdu la vie, et Béric s'était remis à la recherche d'une nouvelle épouse. Sans doute étaient-ils bien mal assortis au début, mais la suite avait prouvé à tous qu'un amour sincère pouvait être possible et les enfants étaient rapidement arrivés dans leur couple. Il n'avait pas eu l'occasion d'en profiter, et il n'aurait pas l'occasion de les voir grandir, alors elle lui en voulait aussi d'une certaine façon. Elle avait eu beaucoup de temps pour pouvoir réfléchir à la question, même si on essayait de la distraire quand elle était encore alitée et de ce fait, elle avait eu le temps de retrouver une part d'amertume et de colère à son égard. Même si elle se doutait que c'était sans doute la fatigue et la maladie qui causait cela.

Mina inclina légèrement la tête pour pouvoir remercier à nouveau sa Majesté, gardant le silence sur un sujet qui était encore douloureux pour elle. Surtout que si elle avait dormi pendant quelques semaines, cela avait raccourci le temps de deuil qu'elle aurait du avoir pour pouvoir accepter de vivre sans Béric. Cependant, elle était là pour pouvoir assurer le bon fonctionnement de sa maison et de défendre les affaires qui étaient sous sa gestion. Pour autant, la demande d'Argella concernant le Collège Impérial avait grandement surprise la jeune femme et fidèle à la nature qui était la sienne, elle n'avait pas manqué l'occasion de l'indiquer, car elle se devait d'être honnête avec sa souveraine, et qu'elle ne s'y connaissait sincèrement pas dans le jeu politique que cela impliquait. S'occuper d'une maisonnée était une chose, avoir une voix au cœur d'un collège de souverains fédérés en était une autre, bien plus importante. Elle se mordit légèrement la lèvre, s'en voulant après ses quelques paroles que sa reine puisse prendre ombrage de sa réaction et qu'elle puisse demander à lady Swann de quitter les lieux sur l'instant. Pour autant, si on parlait de collaboration, Mina se devait d'être honnête. Sa première réponse décocha un sourire sincère sur les lèvres de la blonde. Elle avait toujours eu à cœur les esprits indépendants et décidés, mais où la discussion pouvait néanmoins être possible. « Je ne doute pas votre Majesté que vous saurez m'indiquer quelle est la voix que vous voulez suivre au moment de la prise de décision définitive. Je ferai en sorte de vous conseillez au mieux, avec justesse et surtout honnêteté. C'est pour cela que Béric m'aimait ainsi et le connaissant c'est ainsi qu'il m'a décrite auprès de vous. » Elle reprit son verre et en but une gorgée pour pouvoir cacher un peu la gène qui était la sienne face à cette femme qui ne pouvait que l'impressionner. Elle inclina la tête.

« Je saurais leur demander conseil, le partage de connaissances, l'expérience et l'entraide sont des piliers solides pour pouvoir mener à bien la mission que vous venez de me confier. Je ferai tout pour ne pas vous décevoir et pour répondre au mieux à vos attentes. Si je peux me permettre, laissez-moi encore quelques jours pour pouvoir reprendre la pleine maîtrise de mon corps. Celui-ci me fait parfois encore défaut malgré toutes les précautions que je prends concernant ma santé. Le Mestre risquerait de me faire des reproches et m'obligerait à prendre à nouveau quelques unes de ses potions dont le goût amer ne manque pas me coller au palais depuis mon réveil. » Elle inclina doucement la tête, alors qu'elle avait une moue amusée au visage. « Je me défendrai avec diplomatie s'il le faut et si vraiment rien y fait je vous en ferai part ! » Elle se redressa, trinquant alors avec sa souveraine. « A vous votre Majesté et à l'Orage ! » La célébration était de courte durée alors qu'il fallait se mettre tout de suite au travail. « Voilà une grande entreprise que de créer un nouveau Grand Septuaire. Si Peyredragon se joint à l'Orage pour ce projet c'est une bonne chose. Quel serait néanmoins le but ? Sachant qu'il y a déjà un Grand Septon à Vieilleville ? »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !
Mina Swann

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 339
Membre du mois : 15
Célébrité : Amber Heard
Maison : Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux services de sa Majesté [Argella]   Aux services de sa Majesté [Argella] EmptyDim 16 Juin - 0:19






Aux services de sa Majesté
Mina & Argella


__ Effectivement, c’est ainsi qu’il vous a décrite, honnête et sage, mais suffisamment sûre d’elle pour dire ce qu’elle a à dire à bon escient. Et c’est pour cela que je vous ai choisi pour défendre les intérêts de l’Orage au Collège Impérial en toute diplomatie. Voyez vous, je ne suis pas la meilleure à ce jeu, et de toute façon, je dois absolument rejoindre Accalmie et régner, sans quoi je risque fort de perdre ma légitimité et ma couronne. Je vous sais aussi d’une fidélité et d’une loyauté à toute épreuve, vous l’avez prouvé durant vos trois années de mariage avec Lord Béric et suite à son décès, vous le prouvez encore aujourd'hui en vous tenant face à moi malgré votre état et les épreuves que vous avez traversées. J’ai besoin de personnes de confiance à Fort-Darion, pour surveiller la Reine ma mère quand elle sera ici et faire en sorte que rien ne s’y passe sans que je sois tenue au courant.

Argella se tenait fièrement dans son fauteuil, elle sourit alors l’espace d’un instant. Lord Eddard Thorne était un fin politicien, il l’avait prouvé en rejoignant l’Orage au meilleur moment, trop fin pour être totalement dénué d’ambition personnelle et entièrement loyal. De plus, c’était un homme, et au Collège Impérial, les femmes prouvaient à chaque réunion combien leur sagesse était précieuse. Sauf la brune Orageuse, dont la sagesse n’était pas la plus grande qualité, mais qu’importe, elle quittait le Collège et Fort-Darion, les Riverains n’auraient plus à supporter son Impétuosité, ni Orys, et elle n’aurait plus à supporter leur balai dans le cul. Elle ne voulait pas donner trop de poids à Lady Neïma Dondarrion étant donné la situation dans laquelle elle était avec probablement son héritier aux mains du Bief, c’était trop dangereux, elle pourrait subir d’autant plus de chantage ou de pression de la part de Manfred et prendre les mauvaises décisions. Quand à Rowenna, elle avait fait suffisamment de mal à l’Orage et à l’Empire avec ce mariage avorté entre la Maison Durrandon et la Maison Martell. Elle avait aussi bien des qualités, entre autre une volonté à toute épreuve de proteger les interets de sa fille et par là même ceux d’Accalmie, mais sa fille ne l’avait pas encore totalement pardonnée de l’avoir fiancée avec Roward sans lui demander son avis et pour toutes ses raisons, elle ne pouvait donc pas lui donner une voix, mais elle apporterait probablement beaucoup de bonnes idées et de bons conseils.

La Reine de l’Orage s’amusa des réflexions de la blonde sur les remèdes administrés par les Mestres et hocha la tête lorsque Mina demanda quelques jours pour se remettre complètement. Si les événements le permettaient, elle aurait tout le temps nécessaire pour se reposer et reprendre des forces en restant ici et en ne faisant qu’un peu de politique avant de se plonger pleinement dans la construction de l’Empire des Royaumes Fédérés. Elles trinquèrent :

__ A l’Orage et à la Maison Swann Ma Dame !

La brune aux yeux azur passa directement au sujet qui lui tenait à coeur.

__ Je poursuit plusieurs objectifs avec l’édification de ce grand septuaire et la cession de terres à la foi. Premièrement, redorer mon blason vis à vis de la foi, si le Grand Septon ne cessera pas pour autant de me traiter d’hératique, cela pourrait jouer auprès de la population de l’Orage de voir sa Reine engagée dans un tel projet et prête à faire ainsi acte de foi. L’autre objectif principal est d’exploiter le potentiel de cette région sans investir trop d’or dont nous manquons et dont nous aurons besoin au printemps. Les Septons développeront la cité sainte qui, je l’espère, deviendra à terme un lieu de pèlerinage ainsi que les terres agricoles autour, et l’Orage percevra les impôts ce qui devrait renflouer nos comptes sans nous demander trop d’efforts et en nous donnant du crédit au niveau de la religion. La Baie de la Néra manque d’une grande cité commerciale et culturelle aux portes de l’Empire, mais aussi avec un accès à Essos, au Conflans, au Bief et au Val par la mer. Son existence développera et enrichira cette région et donnera des opportunités à sa population qui n’a déjà que trop souffert des guerres. Enfin, j’ai fait entreprendre une recherche des meilleurs artisans dans le domaine du bâtiment et des matériaux de construction. J’espère à terme pouvoir me servir des ouvrages d’art de cette citée pour servir de vitrine à leurs matériaux, savoirs et savoir faire afin de les exporter et de créer une guilde de bâtisseurs.

Voilà pour les objectifs officiels. Mais, même si Argella n’avait pas pris cette décision pour cela, il y aurait peut-être d’autres opportunités à saisir.

__ Grand Septuaire ne signifie pas nécessairement Grand Septon, tout le moins n’était-ce pas ainsi que je voyais les choses lorsque j’en ait eut l’idée. Les Septons décideront avec le conseil d'administration de la gouvernance du Septuaire lorsqu’il sera achevé et je garderais un oeil là-dessus pour éviter toute dérive. Cependant, je ne vous cache pas que j’ai envisager l’opportunité de faire venir le Grand Septon pour l’inauguration et d’en profiter pour le faire changer de camp, le potentiel de la cité pouvant l'intéresser, ou encore de faire en sorte grâce à elle, que les Septons se détournent de lui et gagnent en indépendance, ou encore de créer un schisme complet, avec ou sans Grand Septon à la tête de la foi. J'ignore encore quelle sera la meilleure option au moment où nous prendrons la décision et je gage que ce sera une décision collégiale de l’Empire. Mais je partage avec vous, mes idées, qui ont besoin de maturer et de s’enrichir avec d’autres, afin que, le moment venu, si l’occasion se présente de faire voler en éclat la croisade grâce à ce projet, vous sachiez quoi faire.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit



 
 
 


Spoiler:
 
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 549
Membre du mois : 10
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux services de sa Majesté [Argella]   Aux services de sa Majesté [Argella] EmptyMer 26 Juin - 14:53

La vie qu'avait mené Argella Durrandon et Mina Swann étaient strictement différentes en tout point et pourtant, voilà qu'elles se retrouvaient à présent ici, toutes les deux à Fort-Darion, à partager une discussion concernant l'organisation d'un royaume du point de vue militaire, d'un point de vue diplomatique. Des choses que Mina ne pouvait appréhender en quelques instants, même si elle tentait de prendre bonne note dans son esprit de tous ce qu'elle pouvait lui transmettre au cours de cette échange et ainsi avoir toutes les cartes en main pour pouvoir remplir la tâche qu'elle lui avait confié. Mina n'avait jamais pris le temps de vraiment s'imaginer sa nouvelle souveraine depuis son mariage avec Béric, jusqu'au moment où elle avait posé le pied sur le navire qui les avaient emmené toutes les deux jusqu'à la capitale impériale. Son défunt mari avait bien évidemment fait de sa Reine un portrait élogieux, tout en faveur de la famille Durrandon, Béric était un homme parfaitement fidèle et loyale à leur cause sous le règne de Argillac, jusqu'à la venue sur le trône de Argella. C'était sans doute une des raisons de sa nomination dans les plus hautes sphères de l'aristocratie de l'Orage, outre le fait qu'il était un vaillant guerrier qui avait su faire ses preuves à de nombreuses reprises sur les champs de bataille. Quand son mari partait pour la capitale de l'Orage, Mina restait au domaine familiale. Il fallait bien avouer que sur les trois dernières années, elle avait passé le plus de temps à être grosse et à attendre la venue de son enfant, plutôt que de pouvoir visiter les quatre coins du royaume. Il lui avait promis … Oui, il lui avait promis qu'à son retour de la bataille de Beaupré, quand elle aurait donné la vie à leur enfant, lui qui était si certain qu'il aurait un fils, il lui avait dit alors qu'il l'emmènerait voir les richesses de ce monde, qu'il lui présenterait l'Orage et ses habitants, elle qui venait du Bief et qui ne connaissait que Pierheaume. On lui avait dépeint le caractère de Argella, mais Mina préférait toujours se faire sa propre idée sur les gens qu'elle rencontrait plutôt que de croire ce que l'on pouvait raconter. Elle n'était pas déçue par cette rencontre, mais elle était surprise par la femme qu'elle avait juste en face d'elle.

Mina inclina doucement la tête, toujours aussi touchée en son cœur par la marque de confiance que venait de lui accorder sa Majesté. Elle n'avait fait que son devoir de femme, d'épouse et membre de la maison Swann, c'était à présent son héritage et elle savait qu'elle devait le défendre, même si elle n'avait pas eu l'éducation que l'on réservait aux filles de la haute noblesse, elle enfant d'un petit lord de la Treille. Néanmoins, elle avait beaucoup appris aux côtés des Tyrell durant ses années à Hautjardin et peut-être que cela lui avait permis de trouver un peu mieux sa place aux côtés de son époux. « Je comprends parfaitement que votre retour soit impératif à Accalmie. La situation dans notre royaume est malheureusement très complexe et nous avons connu de nombreuses pertes. Pour autant, je ne crois pas que votre légitimité sur le trône de l'Orage puisse être mise à mal par qui que ce soit. Votre présence est essentielle, mais vous êtes la reine et vous le resterez. Sinon ils auront à faire à moi. » Elle avait tenté ce petit trait d'humour, se mettant à rire légèrement avant que sa poitrine ne vienne à lui faire mal et qu'elle se mette à tousser d'une violente façon. Il lui fallut plusieurs secondes avant de pouvoir reprendre son souffle sans avoir l'impression d'être en train de s'étouffer, portant la main sur son corset en espérant qu'elle allait pouvoir s'en sortir. Elle reprit donc son verre pour pouvoir trinquer avec elle. « A l'Orage et à vous votre Majesté. » Elle prit le temps de boire son verre, espérant que la douleur qu'elle ressentait viendrait à disparaître ainsi. Elle écouta en même temps avec une grande attention, ce que Argella désirait faire vis-à-vis de la Foi. Les adeptes étaient très nombreux dans l'Orage, certains même pouvaient se revendiquer comme étant de véritables fanatiques. C'était donc un levier important sur lequel il fallait jouer pour pouvoir espérer renforcer son pouvoir sur son royaume. « La croyance est une chose influente, et le Grand Septon n'a pas manqué ces derniers mois de montrer que son pouvoir était grand au sein des pays … Non, il ne vous laissera sans doute jamais tranquille, mais si vous prouvez que vous êtes une croyante accomplie et que vous voulez vous rapprocher des Sept, alors je ne doute pas que cela pourra avoir une influence positive sur la façon dont vos sujets plus prompt à écouter le Grand Septon plutôt que vous. Le projet est fort intéressant, il ne faudrait cependant que cette cité ne vienne pas à faire concurrence à la capitale impériale mais que cela soit un soutien pour celle-ci. J'ai à l'esprit qu'il faut en effet inviter le Grand Septon à venir, car s'il venait à refuser de faire le déplacement alors que c'est une marque sincère de votre engagement dans la Foi, pourrait alors le mettre en porte-à-faux par rapport aux autres Septons. A ce moment, suivant la décision qu'il aura prise, nous pourrions alors imaginer que si c'est négatif nous venions progressivement à aller vers une prise d'indépendance avec l'aide des autres Septons, s'il vient il faudra composer avec lui pour la gestion du sanctuaire. »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !
Mina Swann

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 339
Membre du mois : 15
Célébrité : Amber Heard
Maison : Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux services de sa Majesté [Argella]   Aux services de sa Majesté [Argella] EmptyVen 28 Juin - 10:32






Aux services de sa Majesté
Mina & Argella


Argella souffla un petit rire à la réponse de Mina. La blonde ne portait peut-être pas d’armes ni d’armure, mais elle ne manquait certainement pas de courage. Était-ce ainsi qu’une véritable Dame devait se comporter ? Probablement, comme la Reine mère Rowenna en moins fourbe. Mais elle ne se faisait aucune illusion sur sa capacité à rester à sa place de femme. Elle se savait incapable de rester à Accalmie tandis que ses hommes partiraient vers le champ de bataille. Elle n’y parviendrait pas et tournerait comme un lion en cage, démunie, et elle deviendrait folle de n’avoir aucun pouvoir sur l’issue de la bataille. Comment faisaient elles toutes ses femmes qui restaient chez elles avec leurs enfants en attendant le retour d’un époux, d’un fils ou d’un père ? Elle baissa les yeux. Un souvenir douloureux venait de transpercer son cœur. Une fois elle était restée à Accalmie et avait attendu son père parti en campagne. Il n’était pas revenu. Mais elle fut rapidement tirée de sa mélancolie. La jeune femme se mit à tousser après avoir rit et la Durrandon s’inquiéta. Elle savait gérer sa propre peur devant l’armée adverse, mais pas une femme qui venait de lui faire une déclaration de fidélité et s’en étouffait à présent. Elle se crispa et allait demander à Mina si ça allait avant de se rendre compte à quel point une telle question serait idiote et contre productive de la faire parler encore. Elle siffla et un garde entra :

__ Majesté ?

La Reine leva une main et demanda à son hôte si elle voulait qu’elle fasse quérir le Mestre ou si elle préférait aller se reposer plutôt que de continuer l’entretien, . Une fois la toux enfin calmée, elle crut bon de remercier le garde et de reprendre :

__ Je vous remercie pour votre soutien indéfectible Lady Swann, que ferais-je sans une telle loyauté de votre part et de celle de bien des sujets de l’Orage. Mais…

La guerrière fit une courte pause.

__ Mon nom plaide en ma faveur, mais mon sexe Ma Dame, il est une raison suffisante pour faire vaciller le trône de l’Orage et mon absence d’héritier ainsi que mon mode de vie pour le moins éloigné de celui de la Mère d’En Haut ou de la Jouvencelle donnent du grain à moudre à mes ennemis. Il y a dans l’Orage des familles qui n'apprécient guère cela et moins encore le fait que j’ai ployé le genou face à l’Empire. De plus, Manfred l’Usurpateur sait très bien en faire ses choux gras. C’est ce qu’il fait actuellement avec l’aide du Grand Septon dans l’Ouest du pays. C’est ce que je m’en vais combattre en premier lieu, non en reniant qui je suis, mais en l’affirmant haut et fort.

La brune aux yeux céruléens eut un sourire en coin et darda un regard de défi sur Mina comme s’il s’était agit du Hightower. Ses yeux se posèrent alors sur son poing serré et elle le regarda tandis qu’elle reposait ses doigts étendus un à un sur le bureau. Puis elle reporta son attention sur Mina avec un sourire espiègle. Il fallait qu’elle envoie très vite un corbeau à Ser Trystan. Mais déjà la conversation se poursuivait sur le sujet du Grand Septuaire.

__ Tout à fait. Cependant, je pense qu’il me faudra l’accord du Collège Impérial pour le faire venir et l’impliquer. Ce sera probablement à vous de gérer ce vote avec Lord Eddard. Quand à la concurrence que la cité sainte pourrait faire à Fort Darion, hé bien nous aviserons au fur et à mesure de sa construction dans quelle mesure nous devons limiter son essor. Cependant, je compte bien qu’elle se développe suffisamment pour rayonner sur toute la Baise de la Nera et apporter la prospérité à cette région. A long terme, ce pourrait devenir un lieu d’ouverture culturelle et commerciale vers Essos et le sud du continent permettant d’approvisionner l'intérieur des terres via la Nera. Mais nous avons moins de moyens que l’Empire, même associés avec Peyrdragon et ce n’est pas une capitale, ainsi, j’ose espérer que quel que soit la renommée future de cette cité, elle ne fera pas concurrence à Fort Darion, j’y veillerais car mon objectif est de faire concurrence à Villevieille et non à la Capitale Impériale. Mais vous soulevez un point intéressant, de par leur proximité, elles pourraient aussi devenir complémentaires plutôt que se faire concurrence, en permettant des apports différents.

La souveraine hocha la tête et réfléchit un instant avant d’ajouter comme pour elle même.

__ Une capitale militaire et culturelle, une cité spirituelle et éducative... peut-être.

Quoi qu’il en soit de l’avenir, il semblait que la cavalière de l’Orage ne se soit point trompée en confiant le siège vacant du Collège Impérial à Mina Swann. Cette dernière était dotée d’une grande intelligence, d’idées et d’une vision acérée des enjeux et de la politique tant pour l’Orage qu’au sein de l’Empire. Elle était ravie de son choix et sourit à la jeune Dame de Pierheaume avant de la resservir en vin avec une pensée pour Lord Béric. Néanmoins, il fallait vraiment que la née Goldwyne se repose et reprend des forces, le Mestre avait beau avoir dit ce qu’il voulait, elle était encore faible et en proie à manquer de s'asphyxier dans ses quintes de toux. Elle comptait sur Torrhen et Rhaenys pour prendre soin d’elle et de ses enfants en attendant. Elle s’en voudrait énormément si, finalement, à cause de la tâche qu’elle lui avait confiée, Mina venait à succomber.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit



 
 
 


Spoiler:
 
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 549
Membre du mois : 10
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux services de sa Majesté [Argella]   Aux services de sa Majesté [Argella] EmptyVen 19 Juil - 19:56

Mina avait toujours eu un caractère bien trempé, si sous ses apparences d'enfant sage sous toutes les mesures, elle n'était au contraire que malice à l'intérieur d'elle-même. Pour autant, elle n'avait jamais poussé cela jusqu'aux limites qu'il ne fallait pas dépasser, les réprimandes de son père, le comportement de celui-ci envers l'enfant qu'il regrettait d'avoir eu avait fini par lui rappeler qu'elle était le jeu qu'elle devait jouer en tout temps et en tout lieu et elle avait fait en sorte que rien ne puisse jamais lui être reproché pour pouvoir un jour vivre un peu plus sereinement, loin de la maison familiale où elle n'avait pas l'impression d'avoir sa place. Son attitude n'était pas parfaitement étudiée, ni pleinement calculée, elle n'avait jamais eu la moindre ambition quelconque et malgré son caractère, elle le tempérait avec une grande douceur et une joie de vivre qui était la sienne, qui était significative pour elle. Elle se demandait encore aujourd'hui à quelques conditions son père avait réussi à lui faire épouser un parti aussi important et intéressant que celui de la maison Swann, son défunt époux était-il à ce point désespéré de trouver une femme qui saurait rapidement enfanter ou son père était-il prêt à tout pour pouvoir se débarrasser d'elle le plus loin possible de la Treille ? Mina se doutait bien qu'elle n'aurait jamais l'occasion d'obtenir la réponse à sa question, ni de la part de son époux, ni de la part de son père qui estimerait clairement que ce n'était pas à une femme de s'occuper de ce genre de détails, ni même d'en avoir connaissance. Et d'ailleurs le connaissant, il serait profondément outré de voir que sa fille avait osé suivre la reine de l'Orage pour pouvoir défendre les intérêts de sa maison, alors que sa place était à Pierheaume à s'occuper de ses enfants, à servir le frère de Béric et pourquoi pas l'épouser pour continuer à assurer la lignée si le petit Harlan venait à mourir. Finalement, rien que de penser à son père venait à l’écœurer un peu et cela n'arrivait pas à calmer la toux qui la prenait au niveau des poumons et qui venait à la priver de souffle, les larmes aux yeux venaient à couler alors qu'elle avait l'impression qu'elle ne serait pas capable de se remettre. Après de longs instants, elle réussit à faire signe à l'attention de la Reine et du garde pour pouvoir faire comprendre que ce n'était rien et que cela allait passer.

Mina finit par reprendre la parole, adressant un sourire grimaçant à Argella. « Je vous remercie pour votre bienveillance à mon égard votre Majesté. Mais cela ne servira à rien pour le moment de faire venir le Mestre, je dois m'y rendre dans la soirée, il veut m'examiner tous les jours pour l'instant et je crois que pour une fois je ne vais pas me plaindre de toute cette attention. Il m'avait prévenu que mon corps était encore fragile et que je pouvais traverser certains moments compliquées. Je suis néanmoins désolée de me présenter face à vous dans une telle condition ... » Elle se sentait quelque peu honteuse de s'afficher aussi faible devant la reine de l'Orage, alors qu'elle venait de lui donner une charge importante pour le royaume au sein de l'Empire, ce n'était vraiment pas pour être en sa faveur, même si malheureusement, elle ne pouvait y faire quoique ce soit à part prendre tous les traitements que le Mestre lui administrait et de prier les Sept pour un rétablissement complet. Elle l'écouta donc parler alors que son cœur semblait se calmer petit à petit, qu'il s'emballait bien moi et qu'elle avait l'impression de revenir doucement à la vie. « Je crois Majesté, que notre sexe est sans aucun doute notre plus gros défaut … Même si nous n'en sommes en aucun cas responsable. Je comprends parfaitement ce que vous voulez dire, et pour autant je ne suis qu'une simple lady alors je me dis qu'au vu de votre positionnement cela est bien plus problématique. » Elle lui sourit doucement avec compassion. « Vous n'avez pas ployé le genou Majesté, ne le dites pas en tout cas, parler du fait que vous y avez vu une meilleure opportunité pour le royaume et que vous avez souhaité de l'entraide pour servir au mieux les causes de l'Orage. Je vous demanderai alors de lui couper ce qu'il a entre les jambes et qui semble déterminer sa légitimité face à vous. Nous verrons ensuite ce qu'il ressentira d'être devenue une femme impuissante. » Elle lui fit un clin d’œil complice, la bataille n'était sans doute pas gagnée mais il n'était pas plus légitime qu'elle, et si elle était une fervente partisane des Sept, elle estimait que le Grand Septon s'était dévoyé en utilisant la religion à des fins politiques. Pour autant, aurait-elle dit cela si elle était aujourd'hui l'épouse d'un noble du Bief et non la veuve d'un noble de l'Orage ? Elle ne le saurait sans doute jamais. Elle hocha doucement la tête. « Partez plutôt sur une complémentarité, une cité spirituelle et éducative pourrait être une bonne chose je pense. Cependant, si la gestion est faite par les religieux, comment pourrez-vous y donner votre avis ? »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !
Mina Swann

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 339
Membre du mois : 15
Célébrité : Amber Heard
Maison : Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux services de sa Majesté [Argella]   Aux services de sa Majesté [Argella] EmptyDim 25 Aoû - 22:58






Aux services de sa Majesté
Mina & Argella

Mina Swann semblait sur le point de défaillir, asphyxiée par une quinte de toux qui inquiéta la Reine. Cette dernière ne savait pas quoi faire en de telles circonstances, et malgré les mots de la blonde et sa détermination, elle hésita à suspendre l'entretien. Elle était rassurée que le Mestre visite la jeune femme le soir même, mais il lui paressait néanmoins peu raisonnable de la solliciter plus longtemps. Elle vit ses larmes et mit cela sur le compte de la toux. L'ombre d'un doute s'immisca en elle sur les capacité de la jeune femme à mener à bien le rôle qu'elle lui avait confié, mais sa volonté et ses qualités le balayèrent bien vite. Elle ne voulait personne d'autre que cette Lady pour prendre sa place au Collège Impériale. Elle prierait pour son plein rétablissement et pour ne pas avoir signé son arrêt de mort avec cette mission. Elle s'assurerait qu'elle ait tout le soutien nécessaire pour remplir sa tâche sans se surmener avant d'avoir recouvrer la santé. Thorren et Rhaenys, même s'ils avaient fort à faire, sauraient l'y aider. Et Rowena s'y attellerait afin de rentrer dans les bonnes grâces de sa fille.

__ Vous n'y êtes pour rien. Cela vous honore d'être venue malgré votre état. Mais je vais tâcher de conclure rapidement cet entretien afin que vous puissiez vous reposer.

La conversation reprit malgré tout, la Durrandon laissant le temps à la Swann de reprendre son souffle. Ses mots étaient justes, leur sexe, soit disant faible alors qu'il n'en était rien semblait, en ce monde, être leur plus grand défaut. La jeune bieffoise avait eut la chance, dans les méandres des mariages arrangés qui faisaient fi du choix de l'épouse, d'épouser un homme exceptionnel, hélas elle était veuve, encore en âge de procréer et vue sa position désormais, il y avait fort à parier que les prétendants ne tarderaient pas à se faire connaître. Quand à la Reine de l'Orage, son positionnement et son caractère pouvaient bien rebuter la plupart des hommes, il n'y en avait pas moins une couronne à la clé. Elle devrait encore réfléchir à faire de son futur époux un Prince consort ou un Roi de plein droit, ainsi que des modalités d'une telle décision. Mais elle n'avait pas le choix, il lui faudrait se marier, et vite. Et enfanter.

__ Je me suis battue pour en arriver là, je me suis entraînée plus dur que la plupart des hommes. Je ne serais jamais une sage Lady se contentant de porter des robes, de faire de la broderie et de rester sagement chez elle. Je suis une guerrière, que cela plaise ou non et si cela courrouce les Sept, alors qu'ils m'envoient l'Étranger. Qu'il me soit donner le droit de le regarder les yeux dans les yeux et le défier sur le champ de bataille.

Fallait-il pousser le vice jusqu'à se faire adouber publiquement ? L'idée avait germé dans son esprit, à force de voir les esprits faibles s'échauffer en son royaume contre la conduite belliqueuse de leur souveraine. Elle se remémora ses mots à l'empereur : "Je suis telle que le Roi, mon père, m'a forgée. Certains me haïront, d'autres me suivront jusque dans la mort pour cela." Personne ne plaisait à tout le monde, essayer d'être aimé de tous n'était qu'une illusion pleine de mensonges. Elle préférait être aimée pour ce qu'elle était vraiment et inspirer la peur à ceux qui ne l'aimaient pas plutôt que de faire semblant d'être quelqu'un d'autre. De toute façon, quoi qu'elle fasse elle serait jugée, en tant que Reine, mais surtout en tant que femme, critiquée avant toute chose parce qu'elle était femme. Même si Torrhen ne le croyait pas, elle le savait. C'était un fait gravé dans son esprit et dans sa chaire, un fait qu'elle avait appris à prendre en compte à chaque pas, sans même en avoir conscience, sa mère le lui avait suffisamment rappelé. C'était un fait qu'elle avait appris, âprement, à oublier pour rester elle-même, se méprisant parfois de n'être ni pleinement une femme, ni pleinement un homme. Elle fronçait les sourcils en pensant à tout ça et à son projet fou d'être fait chevalier devant les Sept. Elle sourit malgré tout à Mina en reportant son regard sur elle tandis qu'elle parlait. Elle reprit cependant un air autoritaire avant de s'exprimer.

__ J'ai signé l'alliance avec l'Empire effectivement parce que je tenais à saisir cette opportunité de construire ensemble un nouveau monde avec des personnes extraordinaires qui ont bien plus à apporter à l'Orage et à Westeros que les guerres incessantes de ses dernières décennies. Je sais que j'ai eut raison, que j'ai fait au mieux pour le Royaume. Mais d'aucun ne pensent pas ainsi, qu'y puis-je à part protéger mon héritage par tous les moyens.

Pour cela, le Grand Septon et son marionnettiste devaient mourir ou être mis hors d'état de nuire.

__ Spirituelle et éducative. Cela me semble parfait. J'imposerais aux religieux un conseil d'administration mixte avec des représentants de l'Orage et de Peyrdragon en sus des Septons. Je leur donne les terres, mais pas la souveraineté totale.

La négociation serait probablement complexe, mais elle restait la Reine de l'Orage, même en cédant ces terres à la foi, elle gardait ses droits, comme il était de mise sur les terres d'un vassal. Le droit de percevoir des impôts et celui de s'opposer à un seigneur de son royaume. Faire partie du conseil d'administration lui permettrait de garder un oeil sur les affaires de la foi et de pouvoir agir pacifiquement s'ils en venaient à dépasser leurs attributions.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit



 
 
 


Spoiler:
 
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 549
Membre du mois : 10
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux services de sa Majesté [Argella]   Aux services de sa Majesté [Argella] EmptyDim 15 Sep - 11:15

La toux s'éloigna doucement d'elle, pour autant, elle ne manquait pas d'en garder la gorge serrée et surtout sèche. Elle n'osait plus regarder sa reine dans les yeux, elle avait bien piètre allure devant elle. Elle ne pouvait correctement représenter la maison Swann, alors qu'elle avait l'impression que son corps était prêt à la lacher à chaque instant et qu'elle ne savait dans combien de temps elle allait finir par lacher prise et devoir définitivement accepter que son chemin n'irait pas plus loin. Elle s'était battue pour pouvoir mettre Harlan au monde, elle s'était battue pour pouvoir rester en vie ses dernières semaines contre cette fièvre qui l'avait faite sombrer dans un profond sommeil dont on avait cru qu'elle n'arriverait pas à se sortir. Elle restait aussi forte que possible pour ses enfants, en mémoire de Béric et de l'amour qui avait été vrai mais réel entre eux le temps de quelques courtes années. Argella avait la volonté de lui confier une tâche importante pour le bien du royaume de l'Orage et elle en était profondément touchée, même si elle savait que c'était en partie pour la mémoire de Lord Swann qu'elle octroyait autant d'importances à sa jeune veuve. A cause de son état de santé, elle allait peut-être finir par regretter son choix et confier ce rôle-là à Edmund, le frère de Béric, et d'ailleurs pouvait-elle décider aussi de lui confier la succession du fief de Pierhaume à celui-ci, plutôt qu'à un bambin d'à peine neuf mois, qui mettrait plusieurs années, s'il venait à survivre, avant de pouvoir tenir le rôle de nouveau Lord de la maison. Elle ne pouvait pas se permettre de montrer la moindre faiblesse, pour sa famille, pour son époux disparu et pour elle-même. Car elle faisait partie du beau sexe, mais du sexe faible qui ne pouvait avoir sa place en haut de la hiérarchie. Certes, l'Impératrice et sa Reine étaient deux exemples de la possibilité pour une femme d'avoir un vrai rôle en dehors de l'éducation des enfants et de la tenue correcte de la maison. Mais ces exemples étaient rares et si on acceptait pour elles, ce n'était pas le cas pour des femmes de moins bonnes naissances. Elle décocha un léger sourire à Argella. « Non votre Majesté, si je suis là pour vous aider, ma santé peut bien m'accorder un peu de temps pour qu'on puisse discuter. Je vous remercie pour votre attention à mon égard, mais nous prendrons le temps qu'il faut, je ne veux pas que la précipitation me fasse faire une erreur dans l'avenir. »

On attendait toujours plus d'une femme que d'un homme. Elle devait jouer les deux rôles ici, car elle avait toujours été une guerrière au fond d'elle, elle devait à la fois être l'homme combattant sur tous les fronts, le diplomate qui s'alliait avec sa fonction de souveraine, mais aussi l'épouse et la mère, pour pouvoir assurer la pérennité de sa lignée. Le tout était parfois contradictoire, et Mina pouvait le dire sans détour, elle ne désirait en aucun cas être à sa place. Elle n'était pas guerrière et elle serait bien démunie avec une épée entre les mains, la seule fois qu'elle s'était amusée à prendre celle de Béric en main, elle n'avait pas eu la force dans ses poignets de maintenir la lame haute. Quand elle avait récupéré la corps de son défunt mari, elle n'avait pas eu la force mentale de la toucher et avait demandé qu'on la mette à l'abri pour pouvoir un jour la transmettre à Harlan. « Je ne doute pas un instant que votre parcours a du être compliqué et que vous ne reniez en aucun cas la personne que vous êtes ni devant les hommes, ni devant les Dieux. » Mina se mordit un instant la lèvre, se disant alors qu'elle était peut-être un peu trop loin dans ses mots, quand elle vit le ton qu'elle employa avec elle pour lui répondre. « J'espère ne pas vous avoir offensé votre Majesté, mes paroles n'étaient en aucun cas pour remettre en cause la décision que vous avez prise de faire joindre l'Orage à l'Empire. En ce qui me concerne, je ne peux que valider cette action, je pense que l'Empire peut apporter beaucoup de choses à notre royaume et notamment pouvoir nous aider à combattre Manfred Hightower qui ne cesse de nous menacer et menacer l'intégrité de l'Orage. » Mina comprenait l'importance de se rapprocher du Grand Septon. Malgré les pouvoirs conférés à un souverain, la religion était une manne importante qu'il ne fallait pas négliger surtout aujourd'hui où le Grand Septon défendait une cause plus politique que religieuse. Elle espérait que le projet d'un nouveau grand septuaire permettrait de rapprocher le Grand Septon et la Reine de l'Orage. Seul le temps pourrait leur permettre de savoir si cela était une bonne décision. En tout cas, il ne fallait en aucun cas que le Grand Septon se croit réellement tout puissant, et qu'ils viennent alors à retourner la cité au cœur de l'Empire et en faire un bastion dont partirait des complots orchestrés par notamment par le Bief. « Je suis persuadée qu'un conseil mixte sera la meilleure solution pour nous assurer un droit de regard sur les agissements des religieux de la cité. Leur laisser une assez grande liberté en leur rappelant néanmoins qui leur a offert les terres et qui leur a permis de s'installer et de donner à la religion des Sept une place centrale dans l'Empire en construction. »


Mina Swann

Écoutez le chant du cygne ...
Le chant du cygne blanc !
Mina Swann

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Mina Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Messages : 339
Membre du mois : 15
Célébrité : Amber Heard
Maison : Swann
Grâce et vaillance en toute chose
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux services de sa Majesté [Argella]   Aux services de sa Majesté [Argella] EmptyDim 13 Oct - 23:56







Aux services de sa Majesté
Mina & Argella


__ Ma Dame, il ne s’agit pas de précipiter l’entretien, mais de vous laisser récupérer vos pleines facultés. Le Mestre m’a dit que vous deviez vous ménager jusqu’à rétablissement complet, et je ne veux pas que vous l’oubliez. J’aurais besoin de vous à cent pourcent après mon départ de Fort-Darion, vos enfants aussi ont besoin de vous, et je ne souhaite pas que votre santé vous fasse défaut à ce moment là. Nous aurons tout loisir d’échanger par missive sur les points importants qui se présenteront.

Argella était bien placée pour savoir qu’une femme devait fournir plus d’efforts et se montrer plus maligne qu’un homme pour maintenir une place dans la société. Mina aurait à jouer pleinement son rôle de mère avec une bébé et une jeune enfant avec en plus la charge du Collège Impérial. Il lui faudrait toutes ses forces alors, et elle ne voulait pas être responsable de sa perte ni la voir défaillir au pire moment. Cet entretien n’était qu’une introduction et ce qui devait être dit l’avait déjà été.

__ Le Bief a déjà conquis la moitié de l’Orage avec l’aide du Conflans, mais désormais, ils sont seuls et nous avons des alliés fiables sur qui l’on peut compter. Au delà de l’opportunité offerte par l’Empire, il y a mon amitié avec l’Impératrice et la confiance que je place en l’Empereur ainsi que de grands projets qui deviennent possible grâce à l’unification, même partielle, de Westeros. Je n’ai aucun doute sur mon choix et vous ne m’offensez nullement, n’ayez crainte. N’hésitez jamais à me dire ce que vous pensez. Souvent mes vassaux se taisent, ils ont peur, ils connaissent mon caractère, mais même si je réagis durement, j’écoute toujours.

La Durrandon sourit.

__ Bien Lady Mina Swann, nous avons terminé pour aujourd’hui. Je reste à votre disposition tant que je suis encore à Fort-Darion si vous avez quelque chose dont vous voudriez me faire part.

Argella donna congé à Mina avant de se changer pour aller s'entraîner. Elle espérait que la jeune femme pourrait se reposer et reprendre des forces au plus vite et qu’elle serait raisonnable. D’ailleurs, elle donna des consignes en ce sens au Mestre et s’enquit régulièrement de son état jusqu’à son départ. Elle craignait de lui en avoir trop demandé, trop tôt. Le Mestre avait paru optimiste, et il y avait de quoi l’être quand on savait par quoi elle était passé, si proche de la mort, mais Argella avait prit cela pour argent comptant et elle avait été bien mal avisée. Cependant, à Swann avait aussi montré toutes les qualités requises pour le Collège Impérial, la diplomatie, le respect, l’amour de l’Orage et bien sûr, ce qu’il fallait de tempérament. Ce n’était vraiment pas un travail pour Argella qui avait peut-être trop de tempérament et pas assez de diplomatie. Elle pouvait faire preuve de bon sens et être raisonnable, parfois, mais il y avait tant et plus de personne mieux qualifiés qu’elle pour cela. Le dernier Collège lui avait au moins appris cela. Il lui fallait rentrer chez elle, elle était restée loin d’Accalmie bien trop longtemps et devait se préparer pour le printemps, il était temps qu’elle reprenne sa place sur le Trône de l’Orage et qu’elle laisse les réunion Impériales à d’autres. Mais tout cela allait lui manquer, Rhaenys, Torrhen et Mina plus encore.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit



 
 
 


Spoiler:
 
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 549
Membre du mois : 10
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Aux services de sa Majesté [Argella]   Aux services de sa Majesté [Argella] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Aux services de sa Majesté [Argella]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cuba's SANTEROS. Vodouwizan Kiben.
» Yu Jing · Imperial Services [MARC C]
» [Guide] Les combats inversés dans ROSA
» Les services, c'est fini! [Libre]
» [DONS] Le Pokémon Cafe: Events, Breeds, Services Powersaves! [NOUVEAUTES MENUS !]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Terres Impériales :: Fort-Darion-
Sauter vers: