Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Run boy, run... | Jeyne
MessageSujet: Run boy, run... | Jeyne   Run boy, run... | Jeyne EmptyMar 26 Mar - 21:22

Parfois le temps semble comme avoir suspendu son vol. Cela a déjà été le cas après la mort de Nymeria et c’est de nouveau le cas ces derniers jours. Pourtant, l’ambiance est toute autre. Je n’ai jamais ressenti autant de tension autour de moi, à chaque instant, à chaque fois que je reprends mon souffle. Je passe mon temps à interroger des gens, à chercher des réponses, à essayer de comprendre, en vain, ce qui a pu se passer. Et le peu de temps libre qu’il me reste, je le passe avec mes proches, Meg principalement, ainsi que nos deux petits. C’est difficile, bien plus que je l’aurais cru, de survivre à tout cela. Le pire, c’est l’attente. Ne pas savoir si Loren s’en sortira ou pas, ne pas savoir si Lyman va devenir Roi ou s’il aura encore un peu de répit. Tellement de choses pourraient changer en un battement de cils que c’en est presque effrayant.

En attendant, il faut profiter de ce qui nous entoure. Et, surtout, ne pas nous laisser submerger par la colère. Cela vaut surtout pour la jeune femme que je vois assise sur un banc dans le jardin, la mine fermée alors qu’elle essaie clairement tant bien que mal de garder une contenance et de se comporter telle la Princesse qu’elle est depuis sa naissance. Elle sait que les regards sont encore plus braqués sur elle qu’en temps normal, surtout au vu des circonstances de l’attentat sur le Roi. Mais elle continue de tenir bon, malgré tout. Sauf qu’elle a besoin de souffler un peu, c’est une évidence. Et ce n’est pas de cette façon qu’elle pourra le faire, même si elle continuera de garder la tête haute, quoi qu’il arrive. Elle me fait penser à Meg, toujours aussi forte à sa façon, qui se retranche derrière son masque de Princesse inaccessible et que je serre dans mes bras chaque soir ou presque, pour éviter que les cauchemars ne l’assaillent. Je ne saurais dire si c’est efficace ou pas mais, en tout cas, je me sens un peu utile à défaut d’autre chose. Même si la présence des jumeaux est un vrai baume au coeur pour elle comme pour moi.

Je prends une grande inspiration, m’approchant de Jeyne et de ses dames de compagnie et je m’incline longuement devant elles, esquissant un sourire tout particulièrement à l’attention d’Alys. « Mesdames, si vous ne m’en voulez pas trop, la présence de son Altesse est requise. Je me charge de l’escorter. » J’ajoute ces quelques mots en direction des hommes armés qui n’ont de cesse de la suivre partout où elle va et j’attends quelques instants, que tout le monde soit éparpillé pour souffler, d’une voix tranquille. « Nulle inquiétude Jeyne, il ne se passe rien. Mais je pense que vous avez d’être un peu… de calme. Et de pouvoir respirer un peu. » Je désigne la direction des écuries d’un mouvement du menton avant de reprendre, toujours sur le même ton. « J’ai pris la liberté de seller deux chevaux. Nous n’aurons qu’une petite escorte, je ne pourrais pas de toute façon faire mieux vu les circonstances. Même si je gage que vous auriez préféré être un peu seule. Je ne peux pas vous offrir ça, mais je peux au moins vous proposer une petite escapade. »

J’ai du mal à cerner son état d’esprit actuel, j’avoue. Mais à sa place, je serais probablement en colère. Encore plus que je le suis s’entend. Pourtant, elle peut difficilement laisser libre court à ce qu’elle peut ressentir et j’ai songé qu’un petite chevauchée ne lui ferait pas de mal. D’autant que je n’ai pas souvenir qu’elle soit montée à cheval depuis longtemps. J’espère en tout cas ne pas trop me tromper. Mais je suppose que je vais rapidement le savoir. Si elle souhaite me congédier ou non.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 4590
Membre du mois : 15
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
Run boy, run... | Jeyne Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Run boy, run... | Jeyne   Run boy, run... | Jeyne EmptyMar 9 Avr - 15:59

AN 1 MOIS 7

Impossible de me concentrer sur des travaux de couture lambda. Déjà que cela m'avait toujours passablement ennuyée, mais alors en ce moment, j'avais juste envie de hurler et frapper quelque chose. ou quelqu'un. Sauf que ce n'était pas possible pour une dame de mon rang. Pour une princesse. Et cette impuissance me rendait folle. C'était toujours la même chose. Ce sentiment commençait à devenir vraiment trop familier. Déjà quand les hommes partaient se battre et risquaient leurs vies, je ne pouvais que prier. Et prier qui au juste désormais ? J'avais fait un effort pour l'Ouest, en guise de bonne foi, alors même que cela révoltait ma famille, de façon légitime. Mais pour avoir la paix, pour que mon fils l'ai, j'avais décidé de sacrifier ma foi. Et pour quel résultat au final ? Mon beau-père se retrouvait entre la vie et la mort. Jordane était naturellement très inquiète et j'avais pu voir le masque de cette dame de glace se fissurer. Après la mort de sa fille, voilà que c'était son époux qui pouvait la rejoindre. La lionne du Roc était reine, mais était également femme. Humaine. Non, tous les événements ne glissaient pas sur elle sans l'atteindre. Et si l'Ouest était épargné par la guerre, il ne l'était pas par les drames, loin de là... Il se faisait gangrener par cette foi fanatique et odieuse qui me donnait envie de vomir, alors que je me haïssais d'avoir flanché dans le vain espoir d'apaiser les choses. Cela était pire... Etais-je condamnée à ne prendre que de mauvaises décisions finalement ?

Autour de moi, les filles babillaient, essayant de me changer les idées, parlant de derniers potins de la Cour, des partis les plus prisés et acceptables, des disgrâces de certains, des fautes de goûts d'autres. Je n'écoutais pas, tourmentée. Il m'était difficile de rester en place et je n'avais absolument pas avancé mon canevas. Je redressai la tête en voyant approcher une silhouette familière, qui osa s'approcher de cette assemblée féminine avec courage. Je reposai mes mains sur mes genoux, l'observant gravement, rien dans mon expression ne permettant de savoir ce que je pensais de cette interruption ni de cet homme. Oh, j'étais heureuse de le voir, mais je préférais éviter que cela ne soit trop criant. Et puis, j'avais le cœur lourd. Pour autant, ceux qui étaient proches de moi savaient que j'appréciais énormément mon beau-frère. Et je ne refusais jamais de passer du temps avec lui, même seuls, malgré les rumeurs que cela pourrait engendrer.

Une lueur de surprise passa dans mes yeux quand il évoqua une escorte. Ma présence requise ? Où ? Pour quoi ? L'état de Loren avait-il empiré ? Ou... pire ? Je scrutais le visage du jeune homme, ne voyant aucun indice alarmiste. Il dut capter mon inquiétude ou se douter de ce ses paroles pouvaient faire naître chez moi alors qu'il me rassurait. Et enfin, un sourire s'épanouit sur mon visage. "Oui." Je soufflai ces mots. Le calme, je l'avais dans l'intimité de ma chambre, avec mon époux. Même si Martyn faisait parfois des siennes, comme tout enfant en pleine santé. Je tenais à m'occuper de lui, mais savais également que je ne pouvais me comporter en mère normale avec lui. J'étais princesse. Je devais apprendre à le laisser aux nourrices expérimentées. Pour autant, je refusais de laisser ma place.

Mon regard se mit à briller alors que je suivais l'indication qu'il me faisait... Les écuries ? vraiment ? Mon cœur s'emballa et je me levai d'un bond, faisant tomber le masque de bienséance pour ne laisser place qu'à l'impatience. Pour un peu, je lui aurais sauté au cou pour le remercier. "C'est une idée formidable. Et bienvenue. Qu'attendons-nous ?" Rien, alors que je tournai déjà les talons pour me diriger à pas rapides jusqu'à l'écurie. Le palefrenier me présenta les rênes de ma jument, non sans une courbette déférente, évidemment. Je caressai le museau de l'animal, le cœur gonflé de joie. "Tant pis pour la solitude... Je crois que je n'ai plus le choix que d'y renoncer pour... longtemps." Bien trop à mon goût. A moins que je ne sème tous ces hommes qui ne savaient pas vraiment que j'étais une excellente cavalière ? Tentant, mais Gareth n'apprécierait pas. Sans plus de cérémonies, je montai sur la jument, n'ayant cure de mes vêtements pas forcément adapté à la monte. Maintenant que Gareth m'avait promis une escapade, j'avais envie de chevaucher jusqu'à l'épuisement. "Dites-moi chevalier, auriez-vous à cœur de prendre votre revanche sur moi ?" J'avais gagné la dernière course que nous avions faite... Il y a une éternité.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)


Dernière édition par Jeyne Lannister le Lun 1 Juil - 15:10, édité 1 fois
Jeyne Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Jeyne Lannister
Wolf Princess
Messages : 2545
Membre du mois : 2
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Run boy, run... | Jeyne   Run boy, run... | Jeyne EmptyMar 23 Avr - 11:54

Je me dis souvent que je devrais être un peu plus prudent, méfiant même, vis-à-vis de Jeyne. Les rumeurs vont parfois bon train et je gage qu’il y en a forcément nous concernant. Pourtant, je n’ai jamais songé à quoi que ce soit avec elle. Non pas qu’elle soit jolie ou intéressante, bien au contraire, mais c’est l’épouse de Lyman et surtout, une de mes plus chères amies. Risquer de détruire tout cela et surtout, de porter préjudice à la couronne est tout bêtement inconcevable. Pour autant, je me dis parfois qu’il faudrait que je le rappelle à Lyman de temps en temps. Et à Meg. Pour que le doute ne s’insinue jamais dans leur esprit.

J’ai tout de même mon sourire habituel, notamment pour les jeunes femmes qui la suivent et qui s’éloignent en gloussant un peu, exception de faite de ma cadette. Au moins, il y a des choses qui ne changent jamais. Je me concentre alors sur la Princesse, heureux de voir qu’elle arrive à sourire sans trop de difficulté et que l’idée d’une balade à cheval à l’air de lui plaire. Le contraire m’aurait étonné, autant le dire franchement. D’autant qu’il y a longtemps qu’elle ne jouit plus de cette forme de liberté, que ce soit à cause de la grossesse ou de l’attentat.

Je laisse filer un rire quand je la vois se diriger rapidement vers l’écurie. « Et bien, si j’avais su qu’il ne fallait que cela pour vous redonner un peu d’entrain, je l’aurais fait plus tôt. » J’ai un sourire malicieux à son attention et j’ai un bref haussement d’épaules quand elle reprend, avant de souffler, dans un murmure. « Je préfère que vous perdiez un peu de solitude que d’avoir à vous perdre tout court votre Altesse. Et je suis loin d’être le seul à penser cela. » Qu’elle ne se croit pas isolée, qu’elle n’oublie pas que je suis de son côté, quoi qu’il arrive.

Je la suis des yeux alors qu’elle monte sur la jument, réprimant un sourire amusé en voyant la mine outrée de certaines personnes qui circulent dans les parages. Peu importe au fond. Jeyne n’a jamais été conventionnelle pour une Princess de l’Ouest, elle ne va pas commencer maintenant. J’attrape les rênes de ma propre monture et je grimpe dessus sans problème, plissant des yeux en direction de la jeune femme quand elle me provoque un peu. « Peut-être que je vous ai laissé gagner la dernière fois, histoire de bien me faire voir, allez savoir. En tout cas, je vais jouer au rabat-joie quelques instants mais il est hors de question que l’on vous perde de vue. D’accord ? Sinon je ne pourrais plus vous soustraire à vos parties de broderies déchaînées. »

J’ai un clin d’œil histoire d’alléger quelque peu mes propos et je lance le mouvement, la laissant se perdre quelques instants dans ses pensées alors que les hommes nous suivent à bonne distance. Et, quand je vois le terrain découvert et les falaises non loin, je les désigne d’un mouvement du menton, le regard pétillant. « Je crois que là, nous pouvons tenter une petite course votre Altesse. Vous êtes prête ? » Sans lui laisser le temps de réagir, je lance mon cheval au galop. Quitte à jouer, autant être un peu mauvais joueur non ? Je sais que cela va l’amuser et lui changer les idées. Et que c’est tout le but de cette petite sortie.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 4590
Membre du mois : 15
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
Run boy, run... | Jeyne Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Run boy, run... | Jeyne   Run boy, run... | Jeyne EmptySam 11 Mai - 13:59

AN 1 MOIS 7

C'était une excellente idée... Pourquoi n'y avais-je pas pensé moi-même plus tôt en réalité ? Pourquoi m'étais-je laissée enfermer dans mon rôle de princesse du Roc, au point d'oublier celle que j'étais ? J'étais devenue mère. J'étais devenue pratiquante des Sept... j'avais renié mes dieux. Pour mon fils. Pour notre avenir. J'avais le cœur lourd. Et ce sacrifices n'avait pas été suffisant, alors que nous avions subi une attaque terroriste de la pire espèce, que le roi Loren oscillait entre la vie et la mort, que son épouse était aux abois, malgré toute sa férocité et sa fierté de lionne. J'imaginais facilement sa peine, il me suffisait d'imaginer Lyman à la place de Loren... Les dieux n'étaient plus aussi cléments avec les Lannister. Nymeria leur avait été retirée et il se pourrait bien que le roi ne soit le prochain. Et dans ce cas... Lyman et moi risquions de nous retrouver à régner sur le Roc... Y étions-nous prêts ? probablement pas. Mais nous n'en étions pas là et je tentais de chasser ces sinistres pensées de mon esprit alors que je flattais le museau de ma monture, ravie. Et je lançai un regard en coin à Gareth qui exprimait sa peur de me perdre. Je devais renoncer à faire ce que j'avais envie quand j'en avais envie. Il y avait toujours quelqu'un pour garder un œil sur moi, sauf dans mes appartements. J'avais eu une enfance plus libre à Winterfell... Même si j'étais adorée et choyée, je n'étais pas une petite princesse fragile à couver et j'avais pu m'extirper du poids étouffant des regards plus d'une fois... Ce n'était plus le cas depuis que j'étais mariée à Lyman. Et c'était pire dernièrement, évidemment. "Il est sans doute bon de me le rappeler de temps en temps..." J'avais répondu d'une voix un peu mélancolique. Je l'oubliais parfois, que je n'étais pas seule ici et que des gens tenaient à moi, Jeyne. Pas à la princesse.

Je montai alors la jument, ayant envie de partir au galop sans me retourner, de simplement toucher du doigt le sentiment de liberté qui m'avait déserté depuis bien longtemps. J'évoquai la dernière fois où je m'étais retrouvée à chevaucher avec Gareth, le battant lors d'une course. Je ris de sa mauvaise foi. "Cela serait effectivement bien votre genre." Mais je cessai de rire alors qu'il me rappelait que je n'avais pas intérêt à les distancer. Je levai les yeux au ciel, comme quand j'avais dix ans et que quelque chose m’agaçait, avant de pincer les lèvres. "Entendu. Après, je n'y peux rien si vous êtes lents." Je le provoquai encore, tout en gardant à l'esprit que j'avais intérêt à être raisonnable si je ne voulais pas vraiment me retrouver enfermée sans moyen de me soustraire à la surveillance constante pour le reste de ma vie. En plus, Lyman serait malade d'angoisse si il apprenait que je n'étais pas raisonnable. Comme si il n'avait pas l'habitude que je ne le sois pas... "Attention, je manie désormais l'aiguille comme personne. On ne se méfie pas assez de ce petit objet pointu." Je lui décochai mon plus beau sourire innocent, avant de claquer de la langue pour nous mettre en route. Au pas donc. Et bien escortée. Je sentais ma jument piaffer d'impatience sous moi.

Je vis Cendre approcher, pleine d'espoir. La louve avait bien grandi et manquait probablement d'exercice. Elle avait le comportement d'un chien, même si je n'oubliais pas qu'elle était une bête sauvage, quand bien même je l'avais domestiquée. Je sifflai et elle remua de la queue, oreilles dressées, avant de nous emboîter le pas. Quand, enfin, nous fûmes à distance de Castral Roc, Gareth donna le départ, partant avec moi comme un fourbe. Je frappai des talons et lançai ma monture à sa poursuite, alors que Cendre s'élançait avant nous, à la suite de Gareth. Je le talonnai, résistant à l'envie d'ordonner à la louve de l'attaquer pour gagner du temps, ignorant à quel point cela pourrait être dangereux. Je voyais les falaises se rapprocher, le vent fouettait mes joues, défaisait ma coiffure et je me surpris à rire, avant de freiner alors que nous étions arrivés au bord, sans que je ne rattrape le jeune homme. "Je proteste, il y a tricherie !" J'avais les joues rouges et le regard pétillant, le souffle un peu court... Je lâchai les rênes pour écarter les bras et profiter de l'air marin en fermant les yeux. "Merci. Du fond du cœur... Je n'avais pas conscience que j'étais en train de dépérir, avant de me sentir revivre."



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)


Dernière édition par Jeyne Lannister le Lun 1 Juil - 15:43, édité 1 fois
Jeyne Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Jeyne Lannister
Wolf Princess
Messages : 2545
Membre du mois : 2
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Run boy, run... | Jeyne   Run boy, run... | Jeyne EmptyLun 3 Juin - 11:21

Difficile de savoir comment se positionner ces derniers jours. Que ce soit la façon de me comporter avec l’ensemble des Lannister ou de gérer ce que je peux éprouver de mon côté. Vouloir veiller sur eux ne doit pas vouloir dire les étouffer non plus, même si l’attentat contre le Roi ne me donne pas spécialement envie de laisser aucun d’eux sans surveillance. Mais cela va au-delà de protéger simplement la famille royale. Ils sont ma famille, ceux qui me sont le plus proches aujourd’hui et les perdre serait une tragédie que je ne suis pas sûr d’être à même de surmonter. A dire vrai, je ne pense pas que j’en aurais réellement envie si cela devait arriver. Je fixe longuement Jeyne qui se contente de me jeter un regard en coin et je laisse filer un silence avant de reprendre, d’une voix douce. « De vous rappeler que vous savez faire preuve d’entrain ou qu’il y des gens qui tiennent réellement à vous ? »

Il est vrai que la relation que j’ai avec la jeune femme est un peu atypique et ce, depuis le premier jour. Et les choses auraient vraiment pu mal se passer, elle est finalement devenue une des personnes dont je me sens le plus proche actuellement. Que ce soit parce qu’elle a une façon de penser différente des autres, qu’elle est plus franche que la plupart des ouestriens que j’ai pu croiser ou, simplement, parce qu’elle a pris le temps de voir qui j’étais réellement, à l’inverse de bien des gens. Peu importe dans le fond. Ce que je sais, c’est que ma loyauté va tout autant vers elle que vers Lyman désormais, que cela plaise ou non.

C’est probablement pour ça que je tiens autant à l’emmener en balade, ne serait-ce que pour lui faire changer un peu d’air. Autant dire que, vu qu’elle passe la journée enfermée et constamment sous surveillance, elle ne va pas s’en plaindre, quand bien même elle ne sera pas aussi libre qu’elle aurait pu l’être en temps normal. J’ai tout de même un rire à sa réplique et je hausse une épaule, la mine taquine. « Bien mon genre ? Je ne sais pas si je dois me sentir blessé de votre défiance à mon égard notamment sur mes capacités de duperie ou flatté que vous me pensiez capable de vous avoir. » Et je la fixe un instant avant de secouer la tête. « Nous ne sommes pas trop lents, c’est surtout une histoire de galanterie, ou quelque chose dans le genre. » Je n’ai pas envie de rendre l’ambiance plus lourde ou morose qu’elle ne l’est déjà. Et je sais qu’elle va réagir à mes propos volontairement provocateurs. C’est pourquoi j’ajoute, la mine vaguement songeuse. « Il est vrai que Meg m’a déjà piqué avec une aiguille lorsqu’elle me trouve trop impertinent. C’est une douleur atroce, j’en conviens. »

Mon regard s’attarde sur la louve qui se rapproche de nous et je sens les gardes se tendre sur nos talons. Il est vrai que l’animal peut effrayer, surtout maintenant qu’elle a atteint une taille sommes toutes respectable. Mais je ne m’inquiète pas outre mesure, l’animal ne semblant avoir aucun problème avec moi. Et j’accélère, la sentant sur mes talons, non sans jeter un regard en direction de Jeyne qui, bien entendu, suit le mouvement. Les gardes sont un peu décontenancés mais nous suivent à bonne distance, juste ce qu’il faut pour qu’elle ne se sente pas oppressée plus que nécessaire. Quand la jeune femme arrive à ma hauteur, je laisse filer un rire à sa répartie. « Protestez tant que vous voulez, il n’y a tricherie que si les règles ont été clairement établies. Ce qui n’était pas le cas, je me trompe ? » Et je laisse filer un silence alors qu’elle semble enfin profiter du moment présent, sans ose l’interrompre. J’ai un bref haussement d’épaules quand elle finit par parler et je souffle, à mi-voix. « J’aurais dû venir avant. Enfin, me préoccuper de votre état d’esprit plus tôt. Et vous auriez dû venir me dire que vous n’alliez pas bien Jeyne. » Difficile de lui en vouloir. Sans être un Lannister de naissance, c’est comme si nous n’avions pas vraiment le droit d’être touchés par ce qui se passe. Et je n’ose pas imaginer l’état d’esprit de Lyman. J’espère en tout cas qu’il se confie davantage que lors de la mort de Nyméria. J’hésite à lui poser la question et mon regard se perd un instant dans la contemplation du paysage. « Les derniers jours ont été… difficiles. J’ai même parfois du mal à me demander comment nous allons nous sortir de tout cela. » Surtout au vu de tout ce que j’ai pu entendre ces derniers jours. Bien trop d’informations qui s’entremêlent et qui me laissent à penser que cet attentat va avoir bien plus d’incidences sur notre vie que j’aurais pu le croire au départ.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 4590
Membre du mois : 15
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
Run boy, run... | Jeyne Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Run boy, run... | Jeyne   Run boy, run... | Jeyne EmptyLun 1 Juil - 15:42

AN 1 MOIS 7

Comment faisait-il pour deviner aussi aisément mes pensées ? Ou du moins, savoir de ce que j'avais besoin alors même que je n'en exprimais rien ? Si j'avais pu émettre des doutes à un moment donné concernant l'affection que Gareth pouvait me porter, ils étaient définitivement balayés par sa sollicitude. Absolument rien ne l'obligeait à venir passer du temps avec moi ou à vouloir m'aider à m'échapper de cette ambiance mortifère. Il avait bien d'autres occupations, en tant que chef de la Garde, jeune papa et j'en passais. Pourtant il était là, venant m'arracher à ma morne routine avec son sourire si particulier qui avait fait tomber tant de femmes sous son charme. A commencer par ma cousine. "Probablement les deux..." Mais je parlais davantage du fait d'être entourée par des personnes qui m'aimaient moi et pas la princesse. C'était quelque chose de vraiment précieux.

Je ne me fis pas prier pour monter à cheval, même si Gareth me bridait déjà en me rappelant que je n'avais pas intérêt à les semer, sinon je pouvais définitivement dire adieu à ce semblant de liberté. Je plaisantais sur ma victoire de notre dernière course, le taquinant sur sa fourberie d'ouestrien. Un jeu devenu un réflexe entre nous d'ailleurs. Je l'observai un instant alors qu'il se montrait faussement offusqué et sans doute flatté, répondant simplement : "Mais vous avez réussi à me duper par le passé, valet de Lyman." J'insistai bien sur le terme de valet, alors que je n'oubliais pas à quel jeu ils avaient joué tous les deux en venant dans le Nord, comme l'exigeait mon père, avant de découvrir la vérité concernant leur relation et le rôle que jouait Gareth auprès du jeune prince. J'avais pardonné ce tour pendable, mais cela ne m'empêchait pas de bien m'en souvenir. "La galanterie est un prétexte honorable, j'en conviens." Je n'en démordais pas. Je le menaçai ensuite de ces aiguilles, symboles de mes activités passives et ennuyeuses à mourir de princesse, alors qu'il me provoquait et répondis d'un ton doucereux : "Elle a du vous piquer souvent." Parce qu'impertinent, il l'était très souvent. Trop pour son bien probablement.

Et nous nous mîmes à chevaucher. Durant quelques instants, j'oubliais tout, me concentrant sur mon objectif, alors que Cendre courait à mes côtés. Je voyais le dos de Gareth, poussant ma jument au maximum pour réduire la distance, mais pas suffisamment pour arriver avant lui. Sale petit tricheur ! Je ne manquai pas de le lui dire alors qu'il me narguait. "Effectivement. J'aurai du céder à mon instinct et ordonner à Cendre d'attaquer... Pas de règles, pas de tricherie n'est-ce pas ?" Mon sourire était devenu carnassier, alors que l'on pouvait bien se demander si je pouvais aller jusque là pour remporter une victoire. Possible. Il avait de la chance que je l'aimais bien. Mais mon sourire se fana à sa remarque me concernant. "Vous aviez d'autres préoccupations. Nous en avions tous. Mon bien être est bien dérisoire comparé au drame qui nous a tous touché. Je suis une princesse, Gareth, et un jour, je serai reine." Peut-être plus rapidement que prévu d'ailleurs, mais je tus cette pensée. Pas besoin de l'exprimer à haute voix. Surtout qu'il devait avoir suivi le fil de mes réflexions. "Mes états d'âme n'ont pas à être partagés." Ce n'était pas digne de mon rang. Parfois, j'aurais aimé avoir la capacité de mon père ou mes frères de tout intérioriser. Avant de me dire que ce n'était pas la meilleure façon de procéder finalement. Je suivis son regard. "Peut-être ne nous en sortirons-nous pas. Mais nous ferons ce que nous pouvons pour ne pas subir sans broncher pour autant." Ma réponse pouvait être fataliste, mais elle était plutôt lucide et même combative. "Vous avez réussi à glaner quelques informations sur ce qu'il s'est passé ?"



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
Jeyne Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Jeyne Lannister
Wolf Princess
Messages : 2545
Membre du mois : 2
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Run boy, run... | Jeyne   Run boy, run... | Jeyne EmptyJeu 18 Juil - 11:59

Au final, aller chercher Jeyne pour lui proposer cette petite escapade lui sera probablement autant salutaire qu’à moi. J’ai aussi besoin d’oublier, même quelques instants, toutes les responsabilités qui nous incombent au vu de notre rang, tout ce que nous avons à faire et qui ne manquera de toute façon pas de nous attendre à notre retour. Et, à la réponse de la Princesse, j’ai une ombre de sourire alors que je reprends, toujours sur un ton tranquille. « Et bien, c’est quelque chose qui doit être dans mes cordes Altesse. Je vais m’y efforcer en tout cas. »

Et même si je reste aux aguets, que je continue de m’inquiéter pour sa sécurité, me promener à cheval de la sorte me fait du bien. Pas autant qu’à elle, c’est certain, mais je peux souffler quelques instants et c’est appréciable. J’ai un rire à sa répartie et je la fixe un instant, taquin, avant de hausser une épaule. « C’est surtout que Lyman était ravi de faire de moi son laquais pendant quelques temps. Je sais qu’il a adoré me voir cirer ses bottes. Je ne l’ai toujours pas oublié soit dit en passant. Et puis, au final, je ne suis pas sûr que notre relation aurait aussi bien démarré sans cette supercherie… vous ne croyez pas ? » J’en suis persuadé de mon côté, elle aurait eu bien plus de retenue et n’aurait pas été elle-même avec le petit noble que j’étais en réalité. Et je laisse filer un silence pensif, même si mon regard est toujours aussi pétillant de malice. « C’est très pratique surtout de se dire galant. Cela rend la défaite plus supportable dans certains cas. Pour le reste… » J’ai un hochement de tête. « Vous n’avez pas idée. J’ai souvent droit à tes tapes sur l’épaule aussi et à des froncements de sourcils fort charmants mais menaçants. »

Evidemment, une fois arrivé avant elle, je ne peux que lui décocher mon plus beau sourire. J’avoue, je n’aurais probablement pas dû tricher mais sa mine en vaut clairement la peine. Et j’ai un rire à sa répartie. « Vous auriez fait ça ? Ce n’est plus de la triche là, c’est de l’anti-jeu. Cendre est déjà bien assez effrayante comme ça. Et vous seriez triste si elle me mordait en plus. Tout du moins, j’ose l’espérer. » J’ai un bref regard en direction de la louve dont la taille en effraie déjà plus d’un et je reprends, me faisant plus sérieux. « Je sais tout cela. Mais c’est mon amie qui me préoccupe, pas ma future Reine. Et quelque part, j’ai au moins l’impression d’être vraiment utile à quelque chose en vous emmenant en balade. Sans compter que ça me change aussi les idées. Cette sortie n’est pas totalement dépourvue d’un intérêt personnel pour moi vous savez. » J’ai un bref sourire avant de reprendre, non sans froncer les sourcils. « Je ne suis pas d’accord avec vous Jeyne. Enfermer ses états d’âme, ne pas se confier et ne montrer qu’une façade forte n’est pas… enfin ce n’est pas comme ça que j’aimerais vous voir devenir. Vous êtes forte, ce n’est plus à prouver depuis longtemps. Pour autant… vous n’êtes pas seule. Et j’avais envie de vous le rappeler. »

Au reste, je soupire longuement, finissant par piquer du nez. « Peut-être. Mais j’ai envie d’être un optimiste un peu idiot pour cette fois. De croire que nous pourrons y arriver si nous unissons nos forces. Mais dans tous les cas, je ne flancherai pas, quoi qu’il se passe. » Je me frotte l’arrière du crâne, sans prêter attention à la mine échevelée que cela provoque et je reprends, avec une grimace. « Des informations contradictoires. Myria Hoare qui m’assure qu’elle n’y est pour rien. C’est… agaçant de ne pas savoir dans quelle direction aller, de patauger comme ça. Et je n’aime pas devoir me défier de tout le monde. » C’est épuisant à la longue de se dire qu’au final, nous n’avons peut-être personne à qui nous pouvons faire un tant soit peu confiance.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 4590
Membre du mois : 15
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
Run boy, run... | Jeyne Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Run boy, run... | Jeyne   Run boy, run... | Jeyne EmptyLun 12 Aoû - 19:43

Cette petite escapade me faisait énormément de bien, je retrouvais un peu d'insouciance et pouvais plaisanter sans vergogne avec Gareth, lui rappelant le tour qu'il m'avait joué, avec Lyman, quand ils étaient venus dans le Nord. Entre Lyman que j'avais pris pour un noble quelconque, puis qui s'était jouée de moi au tournoi, me reconnaissant, mais dissimulant son identité derrière son heaume et Gareth qui s'était fait passer pour un simple serviteur alors qu'il était bien plus que ça... On pouvait dire que ces ouestriens avaient la malice dans le sang et que ces deux là étaient infernaux ensemble... Mais d'un autre côté, j'aurais aimé qu'ils continuent à agir ainsi, cela les rendait plus humains et sympathiques, moins enfermés dans leurs rôles et leurs responsabilités. J'aimais voir Lyman s'amuser et agir comme un gamin, c'était trop rare. Je ne doutais pas que Lyman s'était fait plaisir d'abuser du pouvoir qu'il avait sur Gareth pour l'occasion. Et je reconnus malgré tout : "Possible. Je ne sais pas... Je ne me suis jamais attachée aux titres. Peut-être aurait-elle débuté différemment, mais elle aurait évolué de la même façon. Vous seriez devenu un ami cher à mon cœur." Cela ne faisait aucun doute pour moi. Mais effectivement, les débuts auraient été différents. A quel point, je l'ignorais. Je souris à sa répartie sur la galanterie : "Certes, perdre face à une femme, quel déshonneur." Je ris en imaginant Megara rudoyer son époux. Étrangement, ce n'était pas un tableau difficile à imaginer d'ailleurs, je commençais à connaître ma charmante belle-sœur, qui avait du caractère sous ses airs de princesse parfaite.

La course fut trop brève à mon goût, et surtout, avait un goût de défaite que je n'aimais pas. Mais j'étais bonne joueuse. Et je ne trichais pas moi. Quand je disais que les nordiens étaient plus honorables que les ouestriens ! Je lu avouais quand même que j'avais été tentée d'utiliser ma louve pour saboter sa propre course. Après tout, à quoi bon être honorable quand l'adversaire ne l'était pas ? "Cendre ? Effrayante ?" Je jetais un regard à la louve, assise sagement. Elle avait une belle taille, mais n'étais pas plus imposante que certains chiens. Elle était même plus fine. Mais le fait qu'elle soit une louve contribuait à la rendre plus effrayante qu'elle ne l'était. Et il était vrai que ses grondements étaient impressionnants et dissuasifs, surtout quand elle retroussait les babines sur ses crics acérés. Je me penchais pour caresser sa tête. "Elle est comme sa maîtresse. Elle montre les crocs quand on touche à ceux qu'elle aime et protège." Je fis semblant de réfléchir, avant de hausser une épaule : "Je serais peut-être, éventuellement, un peu peinée." Je lui adressais un sourire malicieux.

Qui disparut à la suite de notre discussion. J'étais touchée qu'il se préoccupe de moi. Il était peiné aussi de se sentir impuissant. Mais nous l'étions tous. La situation nous échappait malheureusement et nous ne savions comment lutter contre les complots et les trahisons. Je lui lançai un regard surpris alors qu'il ne voulait pas que je devienne une femme froide, qui ne se confiait pas. Pourtant avais-je vraiment le choix ? "Je ne sais pas comment me comporter à vrai dire... Si je reste moi, je prête le flanc à mes détracteurs. Pour autant, je ne pense pas avoir un jour l'aplomb de Jordane... Ce n'est pas ma nature..." Je souris, attendrie par l'affection que je sentais dans sa voix. "Je sais. Même si un petit rappel n'est jamais inutile." Mais, aussi vrai que j'étais présente s'il avait besoin de parler, comme lors du décès de Nymeria, il était là pour moi.

Je n'étais pas très optimiste concernant l'avenir et Gareth évita de rebondir sur mon pessimisme. Je lui demandais alors des nouvelles concernant l'attentat. "Donc nous ne savons rien." Je résumai platement. "La politique de l'Ouest déplaît à nombre de royaumes. Sans compter que beaucoup aimeraient nous voir prendre parti..." Alors, qui avait fomenté cela ? Qui avait intérêt à voir le couple régnant mourir et que Lyman prenne sa place ? Trop de possibilités... "Qui aurait intérêt à ce que Loren et Jordane trépassent ?" C'était la question... Celle qui était sur toutes les lèvres. Ce n'était pas Lyman ou moi qui avait été visé... A priori.



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
Jeyne Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Jeyne Lannister
Wolf Princess
Messages : 2545
Membre du mois : 2
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Run boy, run... | Jeyne   Run boy, run... | Jeyne EmptyJeu 22 Aoû - 16:07

Pour la première fois depuis plusieurs jours, j’ai le sentiment de pouvoir respirer bien plus librement, sans avoir besoin de regarder constamment par-dessus mon épaule ou à devoir me soucier de ce qui va se passer dans les prochaines minutes. Oh, je ne dis pas que cela ne va pas revenir au moment-même où nous poserons les pieds dans le château mais, au moins, même pour quelques instants, c’est appréciable. Je lève tout de même un sourcil à sa répartie avant de lui adresser un sourire plus doux. « Merci Jeyne. Votre amitié est vraiment importante pour moi vous savez. Je me sens un peu moins… comme un noble arrogant ouestrien en votre compagnie. » Je me fais malicieux avant de rire franchement quand elle reprend. « Je n’ai pas le moins déshonneur à perdre contre une femme. Surtout après en avoir vu certaines à l’œuvre. » Et si je parle de Meg avec un ton léger et amusement, j’ai tout de même un léger froncement de sourcils avant de secouer la tête, entrainant la jeune princesse dans une petite course agrémentée d’un soupçon de triche.

Evidemment, elle a le droit à mon plus beau sourire avant que je ne jette un regard à la louve. « D’une certaine façon oui. Elle parait inoffensive mais elle reste un animal sauvage qu’il ne vaut mieux pas essayer de mater. Et lui imposer quoi que ce soit sans qu’elle ait réellement envie de le faire doit être la pire idée du monde. » Je penche la tête sur le côté, fixant Jeyne cette fois-ci, mon sourire se faisant plus taquin. « Comme sa maîtresse oui, en effet. Et vous seriez surtout peinée de devoir m’entendre geindre jusqu’au retour au château si elle devait me mordre. » La légèreté de la discussion ne dure hélas pas aussi longtemps que je le voudrais.

Mais au moins, nous pouvons parler avec un peu plus de franchise, sans avoir peur des mots qui sortiront. Tout du moins est-ce mon cas en cet instant. A ses propos, j’ai un temps, alors que je me fais songeur. « N’essayez pas d’être comme elle, d’avoir son aplomb. Vous aurez votre propre… image, quand le moment sera venu. Et en restant vous-même, vous aurez moins de mal à la trouver. Vous n’auriez pas été aussi attachante si vous vous étiez comportée en ouestrienne avec moi et vous le savez. » Je fais mine de me frotter la joue avant de reprendre. « Bon, cela aurait un peu moins douloureux par contre. » Et j’ai un temps, mon regard se perdant un instant, même si je finis par reprendre, à mi-voix. « Nous ne savons rien en effet. Et je ne me suis jamais senti aussi peu à la hauteur de la tâche que j’ai à accomplir. C’est … effrayant. » J’écarquille les yeux à cette pensée avant de secouer la tête, un peu gêné d’avoir dit ça tout haut pour la première fois, alors que je m’efforce de le cacher depuis des jours. « Si nous n’avons pas encore pris parti, ce n’est pas le genre de choses qui nous fera réagir. Au contraire, c’est un coup à se méfier de tout le monde. » Je finis par me tourner vers Jeyne et par souffler, toujours pensif. « Qui a intérêt à vous voir sur le trône ? L’Empire, pour avoir la fille du Nord. Le Bief et le Conflans, pour avoir une nouvelle génération qui n’aura pas vécu les guerres passées. Tout le monde, pour avoir un pouvoir plus fragile, tout du moins les premiers temps. » Cette question qui tourne en boucle dans mon esprit et semble ne jamais trouver de réponse risque de vraiment me rendre fou à la longue. Et j’ai un profond soupir, me frottant le visage et plus fatigué que jamais.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 4590
Membre du mois : 15
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
Run boy, run... | Jeyne Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Run boy, run... | Jeyne   Run boy, run... | Jeyne EmptyVen 30 Aoû - 16:23

"Vous vous bonifiez en ma compagnie dans ce cas !" J'avais dit cela en plaisantant, parce que nous avions tous les deux besoin d'un peu de légèreté. Mais j'étais sûre que notre relation aurait fini par être la même. Cela aurait sans doute pris un peu plus de temps, voilà tout. Mais nos caractères et notre affinité, auraient été les mêmes dans tous les cas. Et alors que je le taquinais sur sa galanterie qui venait simplement masquer sa défaite face aux femmes, il rétorqua qu'il n'avait aucun problème avec ça, reconnaissant ainsi la suprématie de certaines d'entre nous. Ce qui n'était pas quelque chose à prendre à la légère de la part d'un homme. Bien peu ne nous considéraient pas juste comme inférieures. Mais j'avais la chance de fréquenter des hommes à l'esprit un peu plus ouvert. Et qui semblaient me chérir.

Quand je plaisantais au sujet de Cendre, afin de me venger de cette victoire volée par mon adversaire en me prenant au dépourvu, je fus surprise de constater que ma louve pouvait être impressionnante ou faire peur. Je la regardais, tandis que Gareth me disait en quoi. Avec moi, elle était adorable et protectrice. Comme elle l'était avec Martyn. Je souris alors qu'en la décrivant, il retrouvait des traits communs chez moi. Je n'étais nullement offensée, mais plutôt flattée. "Peinée, je n'en suis pas certaine. Vous maximisez grandement ma réserve de patience. Oubliez-vous d'où je viens ? Les hommes ne geignent pas chez moi." Ces fiers guerriers du Nord qui enduraient la plupart des souffrances et des blessures sans broncher.

Et j'étais un peu comme eux finalement, alors que je ne confiais pas tout ce que j'avais sur le cœur. J'essayais de rester forte pour ceux qui m'entouraient et avaient besoin que je le sois. Et malgré cela, je me trouvais encore bien immature et impulsive, n'arrivant pas à la cheville de la reine actuelle, qui avait le chic pour me filer un complexe d'infériorité terrible, sans même le faire exprès. Mais c'était comme ça. Et Gareth essayait tant bien que mal de me raisonner à ce sujet. "Mais est-ce d'une reine attachante dont l'Ouest aura besoin ?" Ce serait un sacré contraste avec Jordane Lannister. Et c'était également prêter le flanc aux trahisons et aux attaques perfides. Je souris malgré tout quand il évoqué la claque que j'avais pu lui asséner. "Les ouestriennes ne savent pas gifler ?" Cela arrivait à n'importe quelle femme de sortir de ses gonds non ? Même si j'étais plutôt de caractère vif.

Mais cette petite escapade ne pouvait éloigner longtemps le spectre de la mort qui planait sur nous. Ce qu'il se passait au Roc était terriblement inquiétant et un sentiment général d'insécurité régnait alors que nous ne savions pas qui étaient nos ennemis tandis qu'ils pouvaient se faufiler aussi facilement au sein même de Castral Roc. Je lui lançai un regard aigu alors qu'il avouait ne pas se sentir à la hauteur. Peut-être lui demandait-on l'impossible. Mais il y avait des espions royaux après tout. "Tout le monde est dépassé par ce qu'il se passe." Il n'était pas le seul à blâmer. Mais il fallait y remédier. Je ne voyais pas qui avait pu commanditer cet attentat. "Il n'est pas dit que celui qui a fomenté cela soit très au fait de la politique de l'Ouest. Il peut très bien déclenché le contraire de ce qu'il avait espéré. Méfions-nous cependant de ceux qui viendront nous tendre la main pour une alliance après ce terrible drame." Ma voix s'était faite sarcastique. Je pâlis cependant quand il évoqué l'Empire comme coupable. Même si je ne pouvais le nier. Certains souhaitaient-ils vraiment que Lyman et moi montions sur le trône, en espérant que cela changerait la donne ? C'était possible... J'avançai un peu ma monture, pour me pencher et poser une main sur l'épaule de Gareth, qui montrait des signes évidents de lassitude. Il m'avait emmené ici pour que je puisse respirer. Finalement, de nous deux, il était peut être celui qui en avait le plus besoin. "Nous allons vivre d'autres guerres malheureusement. Nous ne pourrons le retarder indéfiniment. J'ose espérer que mon père ne serait pas à l'origine de cela alors qu'il apprécie Loren... Mais je crains que mon espoir ne devienne naïveté."



   
Lannistark
The heart of a wolf and the soul of a lioness.
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. (by anaëlle)
Jeyne Lannister

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Née Princesse du Nord, devenue Princesse de l'Ouest
Âge du Personnage: 17 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Jeyne Lannister
Wolf Princess
Messages : 2545
Membre du mois : 2
Célébrité : Adelaïde Kane
Maison : Stark
Caractère : Sincère – Indépendante - Loyale - Aimante - Obstinée - Maternante - Patiente
Wolf Princess
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Run boy, run... | Jeyne   Run boy, run... | Jeyne EmptyJeu 26 Sep - 10:24

Je lui rends un sourire amusé, non sans laisser filer un instant de silence. « Certains diraient plutôt que j’en oublie de me comporter en véritable ouestrien votre Altesse. Mais je préfère votre version. » Après tout, savoir s’ouvrir un peu et voir les choses différemment n’est pas un mal, surtout avec tout ce qui se passe autour de nous en ce moment. Dans tous les cas, inutile de cacher que je suis heureux de cette relation qui s’est tissée entre Jeyne et moi. Elle n’a pas de zone d’ombre, il n’y a pas de secrets ou de non-dits entre nous et je sais qu’elle saura se montrer aussi franche qu’il le faudra à chaque fois que ce sera nécessaire. Et échanger avec elle, sans avoir à porter un masque quelconque, sans avoir à tenir un rôle, est aussi plaisant que reposant.

Je me fends d’un rire à sa répartie et je lui lance un regard en coin avant de souffler, d’un ton franchement amusé. « Peinée pour vous-même Princesse. D’avoir à me supporter tout le long du trajet. Je gage bien que vous n’auriez pas la moindre compassion à mon égard. » Et j’ai un clin d’œil avant de regarder autour de moi, me faisant tout de même plus sérieux l’espace d’un instant, ne serait-ce que pour m’assurer qu’elle ne court aucun danger. J’ai déjà manqué de la voir mourir parce que je n’ai pas été assez vigilant, il est hors de question que cela risque de recommencer un jour.

Je reporte alors mon attention sur elle, laissant filer un silence pensif alors qu’elle me fait part de ses propres appréhensions. Et si j’ai un sourire à ses dernières paroles, je souffle, d’un ton tranquille. « Ce dont l’Ouest a besoin aujourd’hui et ce dont il aura besoin demain sont probablement deux choses différentes. Et que vous soyez attachante pour vos proches ne veut pas dire que vous serez faible ou incapable de gouverner. Lyman n’est pas son père. Ils ne régneront pas du tout de la même façon. Ne nous leurrons pas, la place qu’a pris la Reine aujourd’hui est surtout due au faut que le Roi lui a laissé une grande latitude. Je gage que votre règne avec Lyman sera plus équilibré et que vous aurez une autre façon d’exercer le pouvoir. » J’ai un temps avant de reprendre, bien plus sérieux que d’ordinaire. « Et c’est à vous de savoir de quoi l’Ouest aura besoin. Vous commencez à nous connaître, à savoir ce que les gens attendent de vous, de la famille royale. Alors, à votre avis ? » Et je fais mine de me frotter la joue, retrouvant une mine amusée. « Et les nordiennes frappent bien plus fort, je l’ai assez vécu pour en témoigner. »

Et j’ai un profond soupir au reste de nos échanges. Je me permets de laisser filer un peu du poids qui pèse sur mes épaules, sachant qu’avec elle, je peux me le permettre. Outre le fait qu’elle ne m’en tiendra pas rigueur, je sais aussi qu’elle attend peut-être moins de moi que le reste des Lannister. Elle est peut-être plus objective sur la situation, sur le fait que nous n’aurons probablement jamais les réponses à nos questions. « C’est comme si la guerre avait décidé de se rappeler à nous de la pire des façons. Comme si quelqu’un voulait nous faire payer ce que beaucoup considèrent comme de l’indécision. Le pire ? C’est que l’Ouest va encore moins s’engager dans une quelconque alliance tant qu’il ne sera pas sûr de la confiance qu’il peut accorder à chacun. Ce qui n’est probablement pas prêt d’arriver. » Je lui rends un sourire quand je sens sa main sur mon épaule et je pose un instant mes doigts sur les siens en remerciement avant de reprendre, d’un ton plus las que je le voudrais. « Je sais bien. J’aurais aimé que nous soyons préservés. Je sais, c’est naïf, surtout quand nous sommes cernés de toutes parts. Mais quand on ne sait plus qui sont ses alliés de ses ennemis, c’est difficile de chercher à avancer. Quant à votre père… j’ai vraiment du mal à l’imaginer derrière ça. C’est bien trop retors et bien trop risqué. De là à se dire qu’il s’agit de la première étape d’un plan bien plus ambitieux que nous n’arrivons même pas à concevoir, j’avoue qu’il n’y a qu’un pas que j’hésite à franchir. » Surtout au vu de toutes les conséquences que cela pourrait bien avoir sur nous tous.


"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Gareth Kenning

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Capitaine de la Maison du Roi
Âge du Personnage: 23 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Gareth Kenning
"Wherever there is a grain of loyalty there is a glimpse of freedom"
Messages : 4590
Membre du mois : 15
Célébrité : Peter Mooney
Maison : Kenning
Caractère : Excessif - Jovial - Buté - Loyal - Bravache - Prévenant - Téméraire - Fidèle - Moqueur
Run boy, run... | Jeyne Kennin11
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Run boy, run... | Jeyne   Run boy, run... | Jeyne Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Run boy, run... | Jeyne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Sud de Westeros :: Les Terres de l'Ouest :: Castral Roc-
Sauter vers: