Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

In this together [TOUR VII - TERMINE]
MessageSujet: In this together [TOUR VII - TERMINE]   In this together [TOUR VII - TERMINE] EmptyDim 10 Mar - 18:05

Toujours pas de signe de Rhaenys. Le regard perdu par la fenêtre, le jour décline. Le soir arrive. Où est-elle ? A-t-elle retrouvé le Gardener ? J’ai une missive dont le papier est froissé, dans ma main serrée. Des nouvelles du sud, encore. Guère réjouissantes. Le Demalion qui me l’a apporté se tient prêt, devant la porte. Selon mon bon vouloir, il m’attend. Je réfléchis un moment, le regard perdu. A quoi bon se battre, tandis que ma femme est là-bas, quelque part, peut être en ayant besoin d’aide ou autre chose. Je ne sais pas ce qu’elle fait, ni avec qui. J’ai peur pour elle, car je sais combien elle est impétueuse. Kevan Gardener est parti de son côté, et elle donne la chasse à son escorte pour tenter de le raisonner, ce Roi Fédéré un peu trop ego-centré. J’avais bon espoir qu’elle soit vite revenue, mais soit elle a peiné à les retrouver, soit il met du temps à se laisser convaincre, soit elle a fait mauvaise rencontre. Je dois rester concentré. Elle ne m’avait pas consulté avant de partir, à aucun moment elle ne m’avait demandé mon avis. Et j’étais là à l’attendre, devant ce soleil déclinant par delà l’immensité glacée de cet hiver rigoureux. Je me retournais finalement face au soldat.


| Allez quérir la Reine de l’Orage. |


Le Garde hoche la tête, s’incline et part à la recherche d’Argella Durrandon. Je trie un peu mes papiers, tous ces parchemins qui s’entassent à chaque jour qui passe, cette véritable tornade d’informations qui jamais ne s’arrête. J’attends un moment, car je sais que nous avons tous nos responsabilités, et je savais que la Reine de l’Orage s’apprêtait à bientôt retrouver ses terres, en avant sur notre campagne, mais elle avait elle aussi des choses à gérer en ses domaines. On parlait d’agents royaux pris à partie, et de tensions religieuses. Le Grand Septon ne nous lâchait pas, il rendait notre tâche bien plus compliquée qu’elle ne l’était déjà de prime abord. Je m’assieds dans un siège devant la cheminée. J’y avais passé beaucoup de temps à réfléchir, aujourd’hui plus encore que d’habitude. J’étais inquiet. C’était bien plus que du stress, l’angoisse et l’attente d’un combat et de ses modalités. Non, je frémissais intérieurement. Pour Rhaenys. Dans quoi s’était-elle encore engagée ? Je détestais ça. Prendre les risques, j’y étais habitué. Laisser les autres le faire, quand il ne s’agissait pas de mes troupes, c’était bien plus compliqué.


Je détestais ce sentiment d’impuissance, et je n’arrivais pas à me concentrer sur autre chose que les dangers que Rhaenys doit affronter seule.


On finit par faire entrer la Reine de l’Orage. Je me relève en grinçant des dents à cause de mon genoux, mais je n’offre qu’un sourire crispé à l’une des plus proches amies de mon épouse, et une femme que j’estimais énormément ; je n’arrivais pas très bien à masquer mes préoccupations contrairement à l’habitude, et je me fustigeais mentalement pour cela. Je m’avance un rien et m’incline en m’appuyant sur le dossier du siège.



| Votre Grâce… Bonsoir. Merci à vous d’avoir accepté de venir malgré le jour déclinant. |


Je lui fais signe de me rejoindre devant la cheminée. Je me rassieds à mon tour, mais pas sans avoir opté pour le siège stratégique près du cruchon de vin et des godets en argent qu’on m’avait fait remonter suite à la dernière entrevue dans ce bureau.


| J’ai beaucoup de choses à voir avec vous, Majesté. Je pense que si notre entretien dure, je nous ferais monter à manger ici si cela vous agrée. Mais tout d’abord dites-moi, comment vous portez-vous? |




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 28721
Membre du mois : 131
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: In this together [TOUR VII - TERMINE]   In this together [TOUR VII - TERMINE] EmptyDim 10 Mar - 19:40






In This Together
Torrhen & Argella


Kevan était parti la veille à l’aube sans dire un mot, sans même lui laisser la moindre missive. Où allait-il ? Elle lui avait dit quelques jours plus tôt combien elle l’aimait mais que leur union était impossible, qu’elle regrettait, qu’elle garderait toujours une place dans son cœur pour lui et que toujours ils resteraient amis et alliés. Elle acceptait et comprenait le refus de l’Empire, et peut-être finalement serait-ce mieux ainsi pour l’Orage et pour ce projet auquel elle tenait tant. Elle avait réussi à convaincre son amant de rejoindre ses rangs, mais le voilà qui partait, qui désertait à nouveau, comme il avait fait dans le Bief pour la rejoindre. Elle ne comprenait pas. Elle comprenait pourtant la passion et la fierté, mais il frôlait la déloyauté et l’égoïsme. Elle tournait en rond depuis la veille, se demandant s’il fallait qu’elle fasse seller son cheval en hâte pour aller le chercher. Trois fois elle était sortie de ses appartements pour aller aux écuries, trois fois elle avait fait marche arrière. Elle ne pouvait pas quitter l’Empire, elle ne pouvait pas le suivre, et elle ne savait que trop bien l’attraction charnelle qu’il exerçait sur elle depuis toujours. Si elle le rejoignait, elle risquait de craquer, de rester avec lui s’il refusait de rentrer. Elle pourrait peut-être le convaincre, mais si tel n’était pas le cas, elle ne pouvait pas se permettre de reprendre une fois de plus le dessus sur ses devoirs de Reine, ni sur son serment envers l’Empire. Mais faire ce sacrifice, ce choix, une fois de plus, cela lui déchirait le cœur. Elle avait pleuré une bonne partie de la nuit et n’avait retrouvé pleinement la force de faire face à la réalité qu’au petit matin.

Il fallait qu’elle s’occupe pour éviter de penser à lui et à n’importe qui d’autre, Rhaenys partie, elle, à la recherche de son sujet fédéré, telle l’impétueuse Impératrice qu’elle était. Alors, elle avait passé la matinée à s'entraîner et l’après midi à préparer son retour dans l’Orage. Le soir venu, elle monta dans ses appartements rédiger quelques missives afin de s’enquérir de ses vassaux et de ses hommes restés sur ses terres afin de prendre la température concernant les dernières tensions religieuses. Son retour et les premières décisions qu’elle allait prendre à Accalmie allaient être décisif, mais surtout, il faudrait qu’elle trouve un époux et donne au plus vite un héritier au Cerf Couronné alors qu’elle n’avait aucune envie de précipiter les choses et avait bien d’autres sujets en tête. Il y avait aussi tant à faire ici à Fort-Darion, construire un Empire, un nouvel essor pour Westeros. Songeant à tout cela, elle fut interrompue par un Garde Demalion : l’Empereur quérissait sa présence.

Soudain, une angoisse al gagna. Elle avait totalement confiance en Kevan, il ne ferait jamais de mal à Rhaenys, et elle était suffisamment pourvue avec son dragon pour qu’il ne lui arrive rien. Mais par la Mère de miséricorde, si Torrhen l’appelait, elle craignait le pire. C’est donc à grandes enjambées qu’elle se rendit aux appartements impériaux munie de son épée et d’une armure de cuir qu’elle n’avait pas fini d’enfiler et de boucler quand elle arriva sur les talons du Demalion.

__ Sire ! Je suis là !

L’Empereur n’étant pas en tenue de combat et n’ayant pas l’air d’être sur le pied de guerre, elle se demanda si sa tenue était adéquate et ce qu’elle faisait là. Dans le doute, elle s’inclina respectueusement en jetant des regards interrogateurs à Torrhen.

__ Bonsoir. Je n’ai pas prêté allégeance à mi temps votre majesté Impériale.

Il souffrait sans aucun doute, il n’allait bien évidemment pas se plaindre, mais elle pouvait le voir aux grimaces qu’il faisait et à sa mâchoire contractée quand il bougeait. Elle grimaça à son tour en réponse à son sourire. En le voyant dans cet état elle se redressa mais n’osa pas venir l’aider, si un de ses propres vassaux avait essayé de la soutenir alors qu’elle boitait après une blessure de guerre, elle l’aurait envoyé baladé. Alors elle se contenta de se rapprocher à sa demande et de rester débout à côté de lui, se perdant un instant dans les flammes de la cheminée avant de revenir ici et maintenant.

__ Oui Sire, comme il vous plaira. Je vais bien merci… Vous… heu… ça a l’air d’aller mieux votre genoux.

Argella, cruche ! N’avais tu point autre chose à dire d’encore plus idiot ? Genre, avez vous des nouvelles de Kevan, de Rhaenys. Comment se porte votre fille… Oui bon, Kevan était un sujet un peu sensible et elle ne se voyait pas l'aborder avec Torrhen vu l’état dans lequel elle était, ses larmes étaient bonnes pour son oreiller par pour une entrevue avec l'empereur La honte.

__ De quoi vouliez vous parler ?


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit



 
 
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Argella Durrandon le Sam 11 Mai - 19:30, édité 6 fois
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 637
Membre du mois : 27
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: In this together [TOUR VII - TERMINE]   In this together [TOUR VII - TERMINE] EmptyDim 10 Mar - 22:21

Je suis loin de connaître Argella Durrandon aussi bien que Rhaenys la connaît, mais quand même. Elle a l’air un peu fatiguée. Nous le sommes tous sans doute, avec la vie que nous menons depuis plus d’un an et demi maintenant. La vie était exigeante, la guerre l’était plus encore. Elle éreintait les corps et faisait vieillir les esprits plus vite que dans la paix, c’était certain. Il n’y avait qu’à voir l’homme que j’étais au début de ce que les mestres appelaient « Ere des Luttes », ce que nous vivions actuellement. Un plus tôt, j’avais encore le poil brun, sombre comme la nuit. Traits tirés par trop de ripailles, sans doute, et trop de temps passé sous la tente. Un homme pouvant autant se montrer rieur que taciturne. Des cicatrices sur tout le corps, mais relativement anciennes, et légères. Depuis, j’étais marqué sur le torse, sur la tête en plusieurs endroits, dont l’immonde amoncellement de tissus cicatriciels barrant mon visage du front à la commissure des lèvres, remontant ensuite vers la pommette là où la joue s’était déchirée. Ca et d’autres blessures… Comme ce genou, dont le tendon abîmé par le coutelas du Noir, me faisait souvent souffrir, mais plus souvent encore me contraignait dans mes mouvements. Je savais marcher, je savais monter, mais courir m’était bien plus difficile. Et dans des périodes où la zone au dessus du genoux me brûlait, c’était plus dur encore à supporter. Ca et les poches sous les yeux, les fils blancs qui parsemaient cheveux et barbe, j’avais pris beaucoup d’années en dix batailles. Il n’y avait pas que l’esprit qui avait vieilli, pendant ce temps, le corps s’était aussi largement abîmé.


Ca ne se voyait pas encore tant sur la jeune Reine de l’Orage. La cicatrice sur sa lèvre supérieure lui donnait un air farouche, comme ce regard déterminé et passionné qu’elle jetait sur toute chose. Elle avait toujours été très belle, déjà lors de notre première rencontre au Conclave de Goeville. Mais belle n’était pas le premier adjectif qui venait spontanément à l’esprit en la voyant. Farouche, plutôt. Sans aucun doute. On ne survivait pas sans beaucoup de caractère, aux épreuves qu’elle avait trouvées sur son chemin ces derniers mois. Arrivée un peu vite, à moitié préparée pour la guerre, l’entraînement ou les deux, elle semblait un rien précipitée. Elle s’incline et m’interroge du regard. Je souris à sa répartie.



| Vous m’en voyez ravi ; je savais que je pouvais compter sur vous. |


D’un regard, les Demalion sortent et referment la porte derrière eux. Nous ne serons pas obligés d’être aussi formels que pour nos salutations, maintenant. Nous n’étions pas vraiment amis, pas aussi proches qu’elle l’était de Rhaenys, mais je reconnaissais en Argella Durrandon une femme extrêmement forte et talentueuse, un des éléments principaux de la colonne vertébrale qui soutenait l’Empire. Je comptais sur elle, effectivement, et ce n’était pas un vain mot. Je souris plus encore quand elle me dit un peu maladroitement qu’elle avait sentiment que mon genoux se portait mieux. Je tapote ma jambe du plat de la main, avant de m’asseoir à ses côtés face au feu.


| Je pense que la course à pied ne sera plus qu’un souvenir, si les choses ne vont pas mieux. Mais je vis, je marche et je chevauche, c’est bien l’essentiel. Je suis ravi que vous alliez bien, en dépit des circonstances. |


Elle aura forcément appris pour le départ de Kevan Gardener, voire celui de Rhaenys. Ce genre de nouvelle, dans une bourgade de la taille de Fort-Darion, ça se répandait comme du feu grégeois. Elle m’interroge, pendant que je nous serre à chacun un godet de vin. Je buvais trop, en ce moment. La sédentarité, la douleur et la fatigue n’aidaient pas. Mais qu’importe. J’en présentais une des coupes à la Reine de l’Orage.


| Puisque le sujet viendra sur la table, autant l’évacuer tout de suite. Vous savez sans doute déjà que Kevan Gardener est parti hier avec ses hommes, sans en référer à quiconque. Nous pensons qu’il est parti exécuter le plan approuvé par le Conseil, mais il n’a prévenu personne, ni capitaine des gardes, ni souverains fédérés ; nous ne savons pas vraiment où il va, ni pourquoi. Ses récents… Coups d’éclat, nous inclinent à la prudence. D’autant que son groupe a connu des désertions ; Ser Goldwyne est rentré un peu plus tôt à bride abattue. L’homme ne nous fait aucunement confiance, malgré la couronne que nous lui avons tous posé sur la tête. Dame mon épouse n’a écouté que son courage et son… Impétuosité, et est partie à sa recherche à dos de dragon. Je pense qu’elle va essayer de tirer cette manœuvre au clair, de savoir définitivement si nous pouvons compter sur lui, ou pas. |


Je ne disais rien de mon inquiétude, compte tenu du caractère emporté de Rhaenys, de l’obstination du Gardener et de sa défiance permanente… Sans parler de son comportement ; j’avais la délicatesse de ne pas évoquer devant Argella, compte tenu de ce que je savais d’elle et du Gardener, les histoires concernant les appétits du bieffois. Il avait approché Rhaenys pour demander en épousaille la moitié de son entourage et dame de compagnie, son écuyère, Lysara Tully et j’avais aussi su pour ses avances envers Isla Chelsted. Je ne disais rien, mais je rongeais tellement mon frein que je m’en étranglerais presque. Qu’importe, je bois une gorgée de vin et me redonne une contenance, un air plus impassible.


| Je vous tiendrais bien entendu informée de la situation, sitôt que j’aurais des nouvelles. Mais ce n’est pas pour cela que je vous ai demandé de me rejoindre. |


Je produis sur la tablette nous séparant le courrier de Lyle Salfalaise.


| Nous savons que Dorne est tombée, et s’est rendue à nos ennemis. Concessions territoriales et politiques ; les armées ennemies et flottes de nos adversaires seront dans la Principauté comme chez elles. Pis, nous avons appris que l’armée du Tigre de Volantis remontait seule la côte dornienne. Votre royaume est en première ligne, Majesté, et je crains que cela ne fasse avancer l’exécution de la promesse que je vous ai faite, de vous rejoindre en vos terres pour les défendre. D’ici quelques semaines, ou quelques mois au mieux, la guerre sera sur nous et aura un nouveau visage. |




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 28721
Membre du mois : 131
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: In this together [TOUR VII - TERMINE]   In this together [TOUR VII - TERMINE] EmptyLun 11 Mar - 1:25






In This Together
Torrhen & Argella


Torrhen était un vétéran, il avait participé à tant de batailles que la jeune Reine de l’Orage ne saurait les compter, et ses derniers mois plus encore, des batailles sanglantes réunissant des dizaines de milliers de soldats. Et effectivement, maintenant qu’elle était face à lui, sans que le protocole ne l’oblige à baisser la tête, elle le voyait marqué. Les flammes de la cheminée dansaient sur son visage couturé et ses cheveux poivre et sel. Mais malgré la fatigue, malgré la douleur, il avait ce regard qu’elle reconnaîtrait entre mille. Non, elle ne l’avait pas connu de si longue date que ses yeux lui parlent du Stark qu’il était, mais elle connaissait ce regard, c’était le même qu’Argillac Durrandon, son bien aimé père qu’elle avait admiré une vie durant. Peut-être même l’avait-elle hérité de lui, elle l'espérait. C’était le regard des guerriers, et elle ne rêvait rien de moins que d’être une Reine Guerrière comme son père avait été un Roi du champ de bataille jusqu’à celle qui lui avait coûté la vie, à la lisière du Bois du Roi, contre les armées de Joren. Le Chant du Cerf.

Argella l’observa un moment, un peu perdue dans ses pensées, se souvenant qu’elle se croyait prête à tout affronter comme héritière de l’Orage et se rendant compte, une fois qu’il n’avait plus été là, combien elle manquait d'expérience pour prendre la relève. Au delà même de son coeur de fille brisé par la terrible nouvelle, au delà du fait de devoir affronter les bien trop nombreuses armées de Joren avec une armée saignée à blanc par la guerre, au delà du deuil, il y avait cette peur de ne pas être à la hauteur. Cette peur, elle l’avait toujours, blottie au creux de son ventre, malgré tout ce qu’elle avait déjà fait. Mais cette peur ne l'empêchait pas d’avancer, au contraire, elle le poussait à agir, à se dépasser, à apprendre et à s'entraîner, encore et toujours, pour, justement être à la hauteur. Et si elle n’avait plus Argillac à ses cotés afin de la guider, elle l’avait lui. Torrhen Braenaryon. Et Rhaneys son épouse et Impératrice bâtisseuse d’un rêve commun qu’elle avait rejoint à la fois pour protéger ses terres et son nom et pour participer à quelque chose de plus grand, quelque chose qui ferait rayonner l’Orage au delà de ses frontières.

La brune guerrière sourit à son tour, un peu en coin, en réponse à l’Empereur et inclina brièvement la tête en signe de respect. Sa maladresse sembla passer inaperçue, tout du moins Torrhen ne releva pas.

__ Vous courriez ? J’ignorais que vous aviez fait vos classes dans l’infanterie Sire.

Elle rit tant il lui semblait incongru qu’un noble court plutôt que de monter à cheval, même si, pour elle qui avait tendance à marcher toujours trop vite, un tel handicap pourrait s'avérer plus que frustrant.

__ Mon père avait coutume de dire qu’un homme reste en vie tant qu’il peut guerroyer.

Elle baissa un instant les yeux, prise par l'émotion qu’elle n’avait pas vu venir en citant son père.

__ Funeste présage pour lui. Mais vous me voyez ravie de vous voir en vie, en marche et en selle, c’est bien l’essentiel, effectivement.

Une Impératrice et un Dragon s’envolant vers la campagne, cela ne passait pas inaperçu, pas plus qu’un Roi tout juste couronné qui déserte. Connaissant Rhaenys et son impérieuse volonté de rassembler, elle mieux que n’importe qui, Argella avait compris ce qui se tramait et en avait eut confirmation par les bruits de couloir. L'impératrice était partie chercher Kevan Gardener et elle, sa maîtresse, était restée là à ronger son frein. L'Empereur lui expliqua la situation en prenant soin de taire certains détails. La Reine de l'Orage savait que son amant n'avait pas été fidèle, mais elle ignorait à quel point et jusqu'ici, elle n'avait jamais résisté à son charme et lui avait toujours tout pardonné. Mais il était une chose qu'elle aurait bien du mal à pardonner, c'était ce départ. Une fois de plus, il semblait fuir ses responsabilités par orgueil mal placé, parce que le Conseil Impérial ne lui avais pas permis de faire ce qu’il voulait avec la Hoare et l’avais mis en défaut. Il balayait les projets d’avenir et de paix d’un revers de main parce qu’il avait été froissé.

Mais elle l’aimait, alors tandis que Torrhen lui exposait la situation, son visage se décomposait peu à peu, prenant toute la mesure du danger auquel son amant s’exposait en agissant de la sorte, au delà même des soupçons de déloyauté. Elle ouvrit la bouche et la referma aussitôt surprise à l‘évocation de Ser Goldwyne qu’elle avait appris à estimer comme déserteur. Désormais, elle avait vraiment peur pour Kevan, sans Garlan, il n’était plus protégé, ni des autres, ni surtout de lui même, qu’allait-il bien pouvoir faire sans son fidèle ami ? Il faudrait qu’elle lui parle au plus vite.

__ Donc, vous ne m’avez pas appelé pour aller les chercher… excusez ma tenue Sire, je pensais…

Heureusement, elle n’avait pas encore mis le gorgerin ni les épaulettes, c’était plutôt inconfortable pour boire et discuter. En revanche, ni ses cuissardes, ni son pantalon de cuir, ni son plastron ajusté et ses brassards sur lesquels deux cerfs se battaient en bas relief ne la gênaient. Dessous, elle portait une simple chemise blanche, et par dessus, elle avait enfilé une cape de laine brune avec un col en en fourrure de renard. Elle soupira, confuse.

__ Je suis désolée que le Roi Kevan Garlan vous fasse tant de tort, votre majesté. Vraiment désolée.

Triste, déçue et inquiète, elle s’écroula dans le fauteuil face à la cheminée et, réchauffée par le feu, retira la cape de ses épaules et saisit avec soulagement le verre que l’Empereur lui tendait avant d’en boire plusieurs gorgées.

__ Ah ?

Fit la jeune femme surprise à l’évocation d’un autre sujet à aborder alors que celui-ci qu’elle n’avait aucune envie d’aborder, mais qui était sur la table et méritait peut-être qu’on s'y attarde tant les conséquences pouvaient être désastreuses pour le Gardenner, mais aussi pour l’Empire. Quand à Rhaenys, Argella n’imaginait toujours pas que Kevan puisse lui faire le moindre mal. Il n’était peut-être pas parfait, mais il ne blesserait jamais volontairement une femme. Elle baissa tout de même les yeux sur la missive. Lorsqu’elle en aperçut le sceau, sa main se crispa dessus et ses yeux se plissèrent, elle émit une sorte de grognement vengeur. Mais, si elle commença à lire en diagonal, ne s’attendant à rien d’autre qu’une trahison de la part d’un Fer-Né ayant servi au côté du Boucher du Bois du Roi, ou des inepties et des mensonges éventuellement, elle se fit plus attentive à mesure que les informations convergeaient vers son Royaume de manière inquiétante. Elle releva la tête en écoutant Torrhen lui exposer brièvement la situation, et préférant taire son inimitié vis à vis de Lyle Salfalaise elle passa directement au vif du sujet.

__ Il va falloir défendre l’Orage sur trois fronts : les côtes à l’est et au sud, la frontière avec Dorne et la frontière avec le Bief. Je me réjouis d’affronter cette nouvelle guerre avec vous.

La farouche Orageoise aux yeux céruléens sourit, même si la situation était vraiment, mais vraiment, vraiment merdique et qu’elle en était parfaitement consciente, d’autant plus que ses armées, les corps de soldats professionnels constitués par son père avaient été décimés par les guerres précédentes.

__ Je savais en me ralliant à vous que tant que Westeros ne serait pas totalement unifié, mon Royaume serait en première ligne du fait de sa position, reste à prouver si l’Orage peut devenir le bouclier de l’Empire comme le Mur au Nord.

Elle hocha la tête en apercevant à nouveau le sceau.

__ Vous êtes certains de ces informations ?


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit



 
 
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Argella Durrandon le Ven 22 Mar - 13:58, édité 4 fois
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 637
Membre du mois : 27
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: In this together [TOUR VII - TERMINE]   In this together [TOUR VII - TERMINE] EmptyLun 11 Mar - 21:25

Je sais que les sujets à aborder aujourd’hui sont compliqués. Pas à appréhender, car en tant que souverains nous étions rompus aux exercices de stratégie, du calcul du mal nécessaire en quête de la victoire. Non, ce dont j’avais à discuter avec la Durrandon était compliqué à traiter, car cela avait rapport à nos sentiments, que nous continuions de ressentir malgré tout le poids de nos couronnes. Moi, mes craintes liées à ma femme. Elle, ses sentiments nés pour le bieffois. Dans les deux cas, ça ne manquerait pas d’entacher notre pragmatisme et de malmener notre raison. Je ne voulais pas me laisser guider par mes émotions, je m’y refusais. On disait souvent de moi d’ordinaire que j’étais la Glace, là où Rhaenys était le feu. C’était bien plus pertinent quand Rhaenys était à l’abri que lorsqu’elle était en danger, mais j’allais pourtant devoir me concentrer. La jeune femme en face de moi, je l’ai déjà rencontrée plusieurs fois. Sans bien la connaître, j’en ai pourtant pris la mesure. Talentueuse, déterminée. Elle est un atout pour l’Empire. Elle mérite aussi les égards dus aux risques pris personnellement, et par tout son Royaume, au nom de notre cause. Mais j’ai moi aussi mes devoirs et je ne nous épargnerais rien.


Je souris, regard perdu dans les flammes, quand elle me parlait de mes « classes », un mot sudien pour l’agogé ancestrale, dans le sang de nos ennemis.



| J’ai baigné dans le sang sauvageon dès mes quatorze ans. Envoyé avec mes frères sur l’Île aux Ours, pour la défendre de pillards venus d’au-delà du Mur sur de frêles esquifs. Nous nous y battions essentiellement à pied, sur les plages de l’Île. A La-Mort-Aux-Loups, je commandais l’infanterie du Centre, encadré de Gardes-Loups et de ma bannière personnelle. Je puis me targuer de mieux me battre à pied qu’à cheval, même si à cheval l’armure et l’épée valyrienne me rendent difficile à arrêter, avec une expérience plus forte que beaucoup. Voici vingt-cinq années que je me bats presque sans discontinuer, Argella. |


J’ai dit clairement son prénom, et l’ai appelée ainsi à dessein. Nous ne sommes peut être pas amis et confidents comme elle l’est avec mon épouse, mais nous sommes dans l’intimité, et les proches de Rhaenys peuvent me faire égale confiance. Elle évoque son père, l’orageoise, et je hoche la tête. Comme toujours, calme et pragmatique, je ne savais pas mentir dans ce genre de circonstances.


| Votre père est mort comme il a vécu ; avec panache. Un homme qui savait se battre, dont vous avez raison de vous inspirer… Mais pas de tout. Il était difficile de se lier à lui. Même si je ne suis pas moi-même un exemple de camaraderie… Tous deux de l’ancienne génération, je suppose. Mais vous incarnez le renouveau, avec Rhaenys. Aujourd’hui, nous devons travailler tous ensemble, ou mourir séparément. |




Je ris de bon coeur quand elle est prise à contrepied et explique qu’elle pensait que j’allais l’envoyer chercher ma femme, son ancien amant, et la troupe qui avait suivi ce dernier. Je ris devant sa surprise, son impétuosité et sa candeur. Autrefois, j’avais été comme cela. Je terminais sa phrase.


| Vous pensiez devoir le ramener par la peau des fesses, et me permettre de hurler à ma femme les conséquences potentielles de son impétuosité ? Non, ma Dame, car j’ai besoin de vous ici, et je ne miserais pas l’avenir de votre peuple sur un coup de dé pour mon seul bénéfice personnel. |


Je termine le vin de ma coupe, et m’en ressers une autre. Je n’avais pas les idées plus claires en buvant mais qu’importe, au moins arrivais-je à prendre le sujet légèrement moins à coeur ! Je secoue la tête toutefois quand elle s’excuse du comportement de celui qui, je le savais, avait été son amant.


| Vous n’en êtes responsable en rien. Ne vous excusez pas. |


Mais une fois ce sujet mis au clair, il fallait encore attaquer derechef le coeur de cette entrevue. Je tends ma coupe en direction de la jeune brunette, en guise de salut et de signe de respect quand elle me dit qu’affronter ces nouveaux périls sera un plaisir pour elle.


| Venir me battre à vos côtés sera mon honneur, Argella. |







~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 28721
Membre du mois : 131
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: In this together [TOUR VII - TERMINE]   In this together [TOUR VII - TERMINE] EmptyMar 12 Mar - 22:08






In This Together
Torrhen & Argella


Argella écouta l’Empereur dire qu’il se battait  à pied depuis… heu… qu’elle était née. Il avait commencé à 14 ans, à cet âge, elle avait tout juste la force de tenir une lance et venait de commencer l'entraînement avec cette arme après avoir passé quatre ans pour commencer à maîtriser l’épée et forcir suffisamment pour passer à une lame pour adulte. Elle n’aimait pas spécialement être une femme, elle en avait bavé pour apprendre à se battre comme elle le faisait à présent, beaucoup travaillé, peut-être plus qu’un homme. Mais à 14 ans sur un champ de bataille, même contre des sauvageons mal armés, elle n’aurait pas tenu 10 minutes. Elle ne baissa pas les yeux, mais elle en avait pourtant foutrement envie. Non en fait, elle avait envie de disparaître, ou de se jeter dans le feu éventuellement, l’idée de prendre ses jambes à son cou lui passa subrepticement par la tête. Evidemment elle n’en fit rien, mais heureusement qu’elle était assise. Bref, elle avait à ce moment là envie de tout sauf d’être là à se prendre une raclée verbale de la part d’un homme pour lequel elle avait le plus grand respect, mais dont elle n’imaginait même pas qu’il ait vécu la moitié de ce qu’il racontait. Il s’avérait primordial de le connaître d’avantage pour Comprendre qui il était, elle était en train d’en prendre la pleine mesure.

Honteuse, le rouge monta aux joues de la brune aux yeux céruléens à mesure qu’il listait ses faits d’arme et son expérience en terme de combat, tant à pied qu’à cheval, quand à celle qu’il avait en tant que commandant, elle n’en doutait plus depuis quelques temps déjà et il n’avait plus besoin de faire ses preuves. Elle se sentit tellement ridicule qu’elle arrêta un moment de respirer, jusqu’à ce qu’elle prit conscience qu’elle manquait d’air avant de prendre une grande inspiration. Et quand il l’appela par son prénom elle eut l’impression d’avoir 8 ans et de se faire prendre en train d'écouter en cachette son père partager un moment avec ses hommes et deviser de leurs faits d’arme et de quelques batailles mémorables. Elle se cachait derrière une porte et écoutait en imaginant faire comme lui quand elle serait grande. Elle se sentait minuscule et d’ailleurs elle avait perdu au moins dix centimètres à force de se tasser entre ses épaules.

__ Mmmm.

La Reine de l’Orage, furie indomptable, toujours debout dans la tempête, avait voulu acquiescer d’un air grave, sérieux, digne de son rang, avec un “Mm” assuré, presque martial, comme elle en avait l’habitude, au lieu de quoi une sorte de couinement incertain sortit de sa gorge. Elle rougit un peu plus, si tant est que cela fut possible et ne trouva rien à dire de drôle pour détendre l'atmosphère. Elle regardait Torrhen avec de grands yeux et n’arriva pas à décrocher son regard de ses tempes grisonnantes pendant un bon moment, par bonheur, elle avait gardé la bouche fermée, il ne manquerait plus que ça. Elle se cacha dans son verre et but d’une traite tout son vin pour essayer de se redonner une contenance. Heureusement, il parla de la mort d’Argillac et cela eut au moins le mérite de la ramener à la réalité.

__ C’est… vous… oui… non… l’ancienne génération. Tous ensemble pour le renouveau… nous travaillons.

La farouche biche d’Accalmie soupira, furieuse contre elle même de s'emmêler ainsi les pinceaux, sa phrase n’avait aucun sens. Il l’avait désarçonnée avec son histoire, mais bon, il n’y avait pas de quoi en faire toute une histoire non plus, son père avait probablement vécu des choses similaires, lui aussi avait commencé jeune, et si elle n’avait pas combattu dès son plus jeune âge c’était parce qu’elle avait commencé à s'entraîner bien plus tard qu’un garçon. Et quand bien même sa carrière était exceptionnelle, ce qui était effectivement le cas, ça n’était pas une raison pour sortir des propos sans queue ni tête et bafouiller comme ni de rougir comme une pucelle !

__ Il n’avait pas un caractère facile et… lui aussi s'était battu toute une vie avant de tomber. Je tâcherais d’être à la hauteur de son héritage et de faire mieux si je le peux, avec Rhaenys… grâce à Rhaenys.

Argella repensa à leur baiser et sourit, tant pour cet échange fugace avec l'Impératrice, cette femme exceptionnelle, mais aussi d’une beauté sans pareille et d’une bonté qui rassemblerait le monde.

__ Si vous hurlez sur votre femme, je serais obligée de vous péter les dents.

La jeune femme eut un large sourire ridicule, elle était bien consciente qu’à moins d’esquiver très très vite grâce à une plus grande souplesse et à une vitesse de déplacement nettement plus importante, elle n’avait aucune chance, il pouvait la sécher d’un seul coup de poing bien placé. Mais elle devait tout de même lui faire part du fait qu’elle protégerait Rhaenys, même de lui, être de la vieille école n’était pas une excuse pour avoir un comportement violent avec son épouse, quand bien même prenait-elle des risques inconsidérés, ce qui, d’après Argella n’était pas le cas puisqu’elle montait son dragon, ce qui était un moyen de transport relativement sûr et qu’elle allait voir Kevan, qui était un homme bien. Avec ces défauts bien sur, mais qui n’en avait pas ?

__ Vous l’avez dit, Rhaenys incarne le renouveau, vous incarnez tous deux l’Empire et avec lui l’unité et l’espoir de la paix. Votre survie n’a rien d’un bénéfice personnel To… Sire, votre survie est la première pierre de l’avenir.

La Reine sourit, consciente de ce que les Braenaryon essayaient de bâtir et de l’importance de leurs vies respectives pour que ce projet voit le jour. Leur héritier était encore bien jeune, et même s’il serait protégé avec toute l’affection du monde fédéré pour cette lignée, il ne saurait prendre la relève efficacement, et qui pourrait le faire mieux qu’eux ? Personne, à n’en pas douter.

__ Je ne suis pas responsable de son comportement, mais c’est moi qui vous l’ait amené, c’est moi qui l’ait convaincu de signer la constitution et de devenir partie prenante de l’Empire.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit



 
 
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Argella Durrandon le Ven 22 Mar - 13:50, édité 2 fois
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 637
Membre du mois : 27
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: In this together [TOUR VII - TERMINE]   In this together [TOUR VII - TERMINE] EmptyDim 17 Mar - 20:14

Je parlais à la Reine de l’Orage comme je parlerais à Conrad, à quelqu’un que je connaissais depuis longtemps. Nul besoin de recourir à quelque esbroufe que ce soit, la jeune femme n’appréciait de toute évidence que le franc parler le plus strict et avec tout ce que Rhaenys m’avait dit sur l’orageoise, il était évident que c’était une bonne personne, très fiable, que je pouvais considérer comme une véritable partenaire. Bien entendu, le liant qu’il pourrait y avoir entre nous était encore à construire mais il était clair qu’elle avait déjà fait beaucoup pour mériter la confiance de Rhaenys. Je n’avais de mon côté aucune raison de ne pas lui accorder le bénéfice du doute, de ne pas lui accorder beaucoup de crédit. Je faisais une confiance presque aveugle en Rhaenys, mon épouse savait souvent juger le cœur des gens. Parfois, elle se trompait. Personne n’était infaillible. Mais ce que j’avais commencé à voir de la jeune souveraine de l’Orage prêtait plutôt à croire Dame mon épouse à son sujet ; elle était une femme d’une trempe exceptionnelle, une personne d’une qualité rare en ce monde constamment secoué par les horreurs et les bains de sang.


J’avais le sentiment d’être arrogant, et que j’intimidais la jeune femme quand j’évoquais des combats de jadis. Il n’y avait aucune mâle intention dans ces propos que je ne souhaitais pas qu’elle sur-interprète, sachant que je n’avais pas vraiment de mérite dans ces combats puisqu’ils n’avaient pas été vraiment glorieux ni équitables, et que mon père à l’époque n’avait pas hésité un seul instant à envoyer tous ses fils, légitimes ou non, se baigner dans le sang jusqu’à l’abdomen. Que ce serait-il passé si nous avions tous été tués ? L’histoire ne le dirait jamais, mais on n’était pas passé loin de la catastrophe, c’était une certitude. Je hoche la tête à ses paroles, et barre ma vilaine trogne d’un sourire en coin.



| Vous avez raison de flatter le Vieux Loup. L’ancien et le nouveau, ensemble. C’est l’idée même de cet Empire depuis le début. |


Depuis cette nuit sur le bateau qui nous amenait du Val au Conflans pour y faire la guerre, depuis cette étreinte partagée avec Rhaenys, cette promesse que je lui avais faite en ouvrant les yeux sur ce monde, son opportunisme peint en lettres de sang. Je m’amuse en tout cas du trouble de la jeune femme, pas tout à fait paternaliste, mais pas du tout moqueur. Je m’amusais du fait que cette guerrière, farouche et déterminée, avait déjà tué, et pourtant elle faisait preuve d’une forme de retenue qu’on voyait peu chez les gens qui avaient déjà dû se battre et prendre des vies. Je reste coi quand elle me menace en me lançant une pointe teintée de sarcasme, mais pourtant la menace, elle, semblait réelle.


Je restais interdit l’espace d’un instant, avant de rire aux éclats pendant de longues secondes, et j’eus bien du mal à en finir avec l’hilarité qui me prenait aux tripes, et me mettait des larmes dans les yeux. Je finis par retrouver un semblant de contenance en m’essuyant les yeux et en reprenant mon souffle.



| Je comprends mieux ce que Rhaenys dit de vous, Argella. Vous êtes une vraie tempête à vous toute seule. Mais je note la remarque… Il est possible toutefois que nous en venions aux mains, j’ai du mal à tolérer que mon épouse se mette naïvement en danger quand l’essentiel du monde, en dehors de nos amis, souhaite activement notre mort ! |



je secoue la tête, et achève de me calmer. Je secoue quoiqu’il en soit la tête à ses propos sur l’homme qui avait partagé sa couche et ses espoirs.


| Laissons cela de côté pour l’instant. J’ai encore l’espoir que Rhaenys arrivera à le ramener, à lui faire entendre raison sur notre besoin mutuel les uns des autres pour assurer notre survie, et celle de l’idéal que nous avons tous juré de défendre. |


__




~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 28721
Membre du mois : 131
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: In this together [TOUR VII - TERMINE]   In this together [TOUR VII - TERMINE] EmptyMar 19 Mar - 13:49






In This Together
Torrhen & Argella


Malgré le bref moment de honte qui l’avait prise alors qu’il relatait ses nombreux combats victorieux, Argella fut agréablement surprise du peu de cérémonial qui mettait dans sa manière d’aborder les sujets. Elle avait le sentiment qu’il lui parlait comme il parlerait à un de ses proches généraux et elle en était honorée, elle était Souveraine fédérée, pas sous fifre, mais elle même ayant le plus grand respect pour ses vassaux et ses hommes, elle imaginait qu’il ne pouvait en être autrement pour lui. Tout serait nettement plus simple s’ils pouvaient échanger comme deux guerriers le feraient sans barrière de convenance ni de sexe et c’était l’impression qui la gagnait à mesure qu’ils discutaient. Et elle ne pensa pas un instant qu’il jouait de son expérience afin de la rabaisser, mais elle devait admettre qu’il en imposait, physiquement et au delà, comme chef charismatique et comme stratège. Oserait-elle lui dire à quel point elle l'appréciait ? Certes non. Mais le simple fait d’avoir gagné la considération de la Reine Guerrière de l’Orage en disait plus long que tous les beaux discours.

La jeune femme ne s’était pas rendue compte qu’elle l’avait flatté, ça n’était pas son intention, mais elle le respectait profondément, et elle respectait tout autant Rhaenys. Cependant, si elle avait de l’admiration pour le guerrier qu’il était, elle n’était pas aussi proche de lui que de l’Impératrice et ce avant même qu’elles n’échangent un baiser. Elle partageait sa vision du monde et son impétuosité, elle partageait son indépendance et sa passion, elles partageaient l’amour des leurs et le sens du sacrifice. La Reine des Dragons était bien trop belle pour qu’elle ne la considère que comme une soeur, mais c’était ainsi qu’elle aurait pu la voir si en plus d’être attirée par son mental à tout épreuve, elle n’avait pas été attiré par son charme Valyrien. Alors elle comprenait peut-être mieux que quiconque que les attraits de la blonde puisse faire perdre la tête à son époux d’Empereur, mais elle n’était pas un homme et elle était elle même bien trop libre pour vouloir enfermer le Dragon. Elle rit de bon coeur avec lui et hocha la tête en souriant sans la moindre trace de peur dans le regard alors qu’il lui rendait la menace.

__ Merci, je prends ça comme un compliment.

La brune plongea son regard céruléen dans celui de Torrhen et l’observa quelques instants avec un léger sourire sur les lèvres. Elle expira bruyamment et sans le quitter des yeux, souleva un sourcil amusé.

__ Vous pensez vraiment qu’elle a besoin de vous pour la protéger ? Vous les hommes, vous êtes tous pareil. Vous croyez que votre suprématie physique vous donne le droit de nous infantiliser. Vous croyez que nous prenons naïvement des risques alors que vous prenez des risques souvent bien plus grand. Tous autant que nous sommes, Sire, nous prenons les risques que nous croyons justes, hommes et femmes. Je comprends que vous souhaitiez protéger votre épouse et sachez que j’en ferais de même sans hésiter, mais jamais au détriment de son libre arbitre.

L’Orageuse comprit cependant à travers les derniers mots qu’il prononça, qu’il avait peur qu’il ne lui arrive malheur à cause de Kevan et elle se mit à douter. Elle pensait que c’était impossible qu’il lui arrive quoi que ce soit et encore moins à cause de son amant. Mais elle se sentit soudain impuissante, comme Torrhen certainement, n’ayant pas de dragon à chevaucher afin de la retrouver. Elle allait poser une main sur le bras du Braenaryon avec un sourire, sans un mot sur leur peur désormais partagée, mais elle y renonça finalement, trouvant ce geste déplacé. Elle n’avait rien à ajouter d’autre, elle était simplement là. Pas plus qu’elle n’avait souligné le fait qu’il ait besoin d’un peu d’aide pour attrapper les pièces de bois, ni aucune de ses faiblesses qui ne le rendaient pas moins fort à ses yeux. Quand à savoir s’il subsistait un espoir que Rhaenys ramène Kevan, elle n’en savait rien, tout ce dont elle était certaine à ce moment là, c’est qu’elle ne ferait jamais ça à l’Empire, même pour le Gardener et que s’il arrivait quoi que ce soit à l’Impératrice, elle s’en voudrait toute sa vie.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit



 
 
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Argella Durrandon le Ven 22 Mar - 14:04, édité 1 fois
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 637
Membre du mois : 27
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: In this together [TOUR VII - TERMINE]   In this together [TOUR VII - TERMINE] EmptyMer 20 Mar - 14:37

La discussion était bien partie et pour principal avantage d’être franche, et menée sans détours. J’aimais ce genre de relation, qui n’évitait bien sûr pas toute forme de rapport de force, mais qui pouvait malgré tout se montrer virile dans le sens où les antagonismes pouvaient malgré tout s’exprimer. La jeune femme se montrait en tout cas des plus pugnaces et affichait une loyauté sans failles à mon épouse. J’en étais plutôt satisfait, car cela voulait dire que non seulement Rhaenys ne m’avait pas menti, mais aussi qu’elle ne s’était pas non plus trompée à propos de son amie, de la valeur qu’elle mettait à leur lien et à leur proximité. Quoiqu’il arrive, Rhaenys pouvait compter au moins sur ce soutien là et ce n’était clairement pas quelque chose de négligeable quand on tenait compte et des capacités de la Durrandon, ainsi que de sa personnalité. C’était sans aucun doute le genre de personne à défendre mordicus toute sa famille et sa maisonnée. J‘étais rassuré par cela, tandis qu’elle disait prendre ma remarque comme un compliment. Je tendais ma coupe vers elle, alors que je nous servais des godets de vin aux épices et poussais le sien vers elle.


Je souris plus largement encore quand la Reine de l’Orage me questionna sur mon point de vue quant à la sécurité de ma femme. Il était clair qu’elle avait conscience de la force de Rhaenys, et je ne pouvais certainement pas lui donner tort. Il était clair que mon épouse était forte, plus que ce à quoi on aurait pu s’attendre de la part d’une puïnée qui n’était absolument pas préparée ni au règne ni à la guerre. Je bois encore un peu de vin avant de lever les mains paumes ouvertes en signe de paix, tandis qu’elle se faisait porte-parole de toutes les femmes de ce monde en sus de mon épouse, mais elle allait un peu trop loin dans son raisonnement. Rhaenys n’avait pas besoin de protection quand elle avait son dragon. Pas si elle savait à quoi s’attendre, en tout cas, et c’était bien là que le bât blessait.



| Ne me prêtez donc aucune mâle intention, Dame. Rhaenys est une bonne combattante et accompagnée de son dragon elle peut s’en prendre à des armées entières. Mais le fait est que rien ne la protège de son imprudence et de son impétuosité, un trait que je crois, vous partagez ? Rhaenys a besoin de moi. Pas parce que je suis un homme, encore que je puisse me targuer de répondre à ses besoins dans ce domaine, mais parce que je suis d’un tout autre caractère, issu d’une culture différente où pour l’emporter tous les moyens sont bons, bien loin du sens de l’honneur primé par la chevalerie. |


Etait-ce plus clair pour elle ? Je ne pensais pas qu’on puisse me faire un procès contre ma façon de gérer le beau sexe compte tenu du fait que Rhaenys avait toujours le droit de porter armes et armures quoiqu’en disent les gens, rebelles, émeutiers ou croisés, alors que la raison aurait pu me pousser à chercher à la clouer au sol, dans de beaux atours, et à déjà préparer les naissances qui suivraient celles des jumeaux impériaux. Quoiqu’il en soit, d’autres sujets que celui-ci devaient désormais nous occuper.






~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 28721
Membre du mois : 131
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: In this together [TOUR VII - TERMINE]   In this together [TOUR VII - TERMINE] EmptySam 23 Mar - 1:24






In This Together
Torrhen & Argella


Il était certain que si quelqu’un s’en prenait à sa famille, ou plus généralement au siens, son peuple, son Royaume ou ses amis, dont Rhaenys faisait partie, il passerait un mauvais quart d’heure. D’ailleurs, La Reine Guerrière devait rencontrer Lyle Salfalaise à Torth dès son retour. Elle ne saurait oublier qui il était. Elle ne saurait pardonner ce qu’il avait fait. Et le simple fait de le savoir sur une Ile de son Royaume lui mettait les nerfs en pelote. Mais pour l’Empire, elle pouvait peut-être essayer de faire fi de son désir de vengeance pour travailler avec cet homme afin de protéger son Royaume. Tout dépendrait de leur entrevue et de sa capacité à convaincre la Souveraine de l’Orage, de sa loyauté, de sa valeur et de son utilité dans la guerre à venir. Il avait réussi à convaincre Torrhen qui avait probablement largement autant de grief à l’égard des Fer-Nés qu’Argella. A moins que ce fut l’Empereur qui avait convaincu l’Hydre Noire de se joindre à sa cause, tout comme il avait convaincu la Durrandon et la Truite. Leur cause commune était la disparition de la Maison Hoare, ou quand la vengeance rapprochait des peuples si différents que les Nordiens les Peyrdragonniens et les Orageaois. Elle trinqua volontier et but le vin servi par le Braenaryon avec un sourire malicieux.

Son sourire s’élargit encore quand l’Empereur parla de l'impétuosité que la jeune femme partageait avec l’Impératrice. Il avait raison, et c’était d’ailleurs une des choses qui lui plaisaient tant chez la blonde. Mais elle allait lancer une boutade quand Torrhen évoqua sa capacité à satisfaire sa femme. Elle le regarda avec de grands yeux pendant quelques secondes en se demandant s’il avait vraiment dit ce qu’il venait de dire, ou plutôt si elle avait bien compris et qu’elle ne déformait pas ses propos avec un esprit très mal placé. Puis, prenant conscience de la figure ridicule qu’elle devait être en train de présenter au Nordien, elle décida de se cacher au plus vite dans son verre de vin et de n’en ressortir le nez que lorsque ses joues auraient cessé de la bruler. Cela mit un certain temps, elle but donc toute sa coupe à petite gorgée et si elle était toujours une peu rouge quand elle fut contrainte de la poser, désormais vide, ce n’était plus de gêne, mais parce que l’alcool lui était monté aux joues. Et du coup, elle ne releva pas la remarque sur l’honneur et la politique Nordienne concernant la fin qui justifiait les moyens.

La brune Orageuse n’était pas une femme prude, loin s’en faut. Mais elle n’avait aucune envie de connaître les performances sexuelles du loup et ne se voyait pas aborder un tel sujet avec lui. Pis, les conditions de cette entrevue, la franchise et l’intimité installée entre eux, c’était soudain terriblement étrange de ne plus savoir sur quel pied danser. Elle avait l'habitude de ce genre de conseils de guerre avec ses généraux, devisant à deux de la meilleure tactique, sans barrière, sans entrave, avec du vin, même si elle n’avait pas l’habitude de boire autant qu’eux. Dans ses moments, hors témoins et hors protocole, presque hors du temps, ni elle ni eux ne se gênaient pour faire des plaisanteries grivoises ou des remarques salaces sur l’état de l’ennemi après la bataille. Mais c’étaient des hommes qu’elle connaissait depuis l’enfance ou presque, et… pourquoi était-ce si différent avec Torrhen ? Elle se rendit compte qu’elle avait couché avec bon nombre d’entre eux. Cela la mit d’autant plus mal à l’aise qu’elle avait embrassé sa femme et que… comment dire… elle était plutôt partante pour la satisfaire aussi. Rouge pivoine, elle se plongea à nouveau dans sa coupe avant de s'apercevoir que celle-ci était vide et de se servir.



made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit



 
 
 


Spoiler:
 
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 637
Membre du mois : 27
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: In this together [TOUR VII - TERMINE]   In this together [TOUR VII - TERMINE] EmptyLun 1 Avr - 23:40





~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 28721
Membre du mois : 131
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: In this together [TOUR VII - TERMINE]   In this together [TOUR VII - TERMINE] EmptyMar 2 Avr - 14:05






In This Together
Torrhen & Argella




made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit



 
 
 


Spoiler:
 
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 637
Membre du mois : 27
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: In this together [TOUR VII - TERMINE]   In this together [TOUR VII - TERMINE] EmptyMer 10 Avr - 23:34






~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 28721
Membre du mois : 131
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: In this together [TOUR VII - TERMINE]   In this together [TOUR VII - TERMINE] EmptyVen 19 Avr - 14:28






In This Together
Torrhen & Argella




made by lizzou – icons & gif by tumblr
Merci à rawr & (c) FreeSpirit



 
 
 


Spoiler:
 
Argella Durrandon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine de l'Orage
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Argella Durrandon
↯ Sienne est la Fureur ↯
Messages : 637
Membre du mois : 27
Célébrité : Bridget Regan
Maison : Durrandon
Caractère : de merde
↯ Sienne est la Fureur ↯
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: In this together [TOUR VII - TERMINE]   In this together [TOUR VII - TERMINE] EmptyDim 12 Mai - 15:45





~~~
Soothsayer, can you save them?
Can you see the streets in blood?
The remnants of your name?
Soothsayer, can you save them?
Soothsayer, let these words set you free
And now, give this leave and come away with me

~~~


Spoiler:
 
Torrhen Braenaryon

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord, Sire de Winterfell.
Âge du Personnage: 38 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
Torrhen Braenaryon
Fire, Blood and Winter.
Messages : 28721
Membre du mois : 131
Célébrité : Christian Bale
Maison : Braenaryon
Caractère : Pragmatique - Inflexible - Juste - Ripailleur - Courageux - Passionné.
Fire, Blood and Winter.
Revenir en haut Aller en bas
http://after-my-fate.forumactif.com/ En ligne
MessageSujet: Re: In this together [TOUR VII - TERMINE]   In this together [TOUR VII - TERMINE] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
In this together [TOUR VII - TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Terres Impériales :: Fort-Darion-
Sauter vers: