Tumblr  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Back to Winterfell
MessageSujet: Back to Winterfell    Back to Winterfell  EmptyMer 27 Fév - 10:05

Son cœur battait, si fort dans sa poitrine, qu'il avait l'impression que celui-ci allait exploser. C'était un peu comme s'il découvrait pour la première fois une jeune fille et qu'il avait le désir ardent de la conquérir. Se retrouver-là, à moins d'une lieue de Winterfell, il avait l'impression qu'il était impossible que cela soit enfin vrai. L'allégresse avait commencé doucement à prendre ces derniers jours au sein de l'armée qui se déplaçait maintenant depuis plusieurs semaines déjà. Le voyage avait été infernal, c'est ainsi que Jon le voyait. Il ne se souvenait pas avoir mis autant de temps pour pouvoir descendre de Winterfell jusqu'aux Jumeaux. Bien qu'il avait fait une halte assez longue à Blancport pour pouvoir célébrer le mariage de Bowen Glover avec Maedelyn Cerwyn. Jon avait moins d'hommes qui l'accompagnaient à l'époque, moins de chemin à faire également, il avait eu l'ennemi aux trousses ce qui avait poussé le convoi à avancer le plus rapidement possible mais surtout, la neige n'avait pas encore fait son apparition et de ce fait, déposer une épaisse couche de poudreuse depuis Fort-Darion jusqu'aux portes de Winterfell, ce qui les avaient nettement ralenti. Entre les hommes, les chevaux, les équipements et tout ce qui étaient automatiquement transportés quand une armée réalisait le voyage retour après plus d'un an et demi de guerre, cela ralentissait forcément les déplacements. Cependant, c'était pratiquement trois mois qu'il venait de passer sur les routes, il n'avait pas à se plaindre du confort dont il bénéficiait par rapport à son statut royal. Il était un privilégié, se déplaçant en plus à cheval alors que beaucoup d'hommes étaient à pieds mais cela ne l'avait pas empêché de se sentir épuiser. Pour autant, quand ils avaient compris que Winterfell n'était plus très loin, malgré la fatigue, la neige, l'état déplorable dans lequel ils se trouvaient tous plus ou moins, il semblait qu'une nouvelle force les avait guidé jusqu'à aujourd'hui, qu'une nouvelle force avait réussi à leur donner le courage de parcourir la distance qui leur manquait pour pouvoir se sentir définitivement chez eux. Jon avait demandé à tous de s'arrêter. Ce qui faisait qu'en réalité la fin du convoi était encore sans aucun doute en mouvement alors que le début du cortège s'imprégnait pleinement de cette ambiance.

Jon apercevait les hautes murailles de Winterfell et les différentes tours si particulières qu'on ne trouvait nulle part ailleurs que dans la capitale du Nord. Le temps était exécrable, comme c'était souvent le cas ici. Ce n'était pas pour rien si la devise des Stark était « L'Hiver vient », cela était aussi symbolique que réel quand on connaissait la particularité de ce royaume. Ce n'était pas le premier hiver que Jon connaissait, et cela faisait des semaines que la neige s'était mise à tomber même à Fort-Darion. Cependant, rien ne pouvait être comparable à un hiver dans le nord, à un hiver chez lui. C'était aussi majestueux que parfois désagréable. Heureusement, ils étaient à l'abris au cœur de la forteresse. L'imposant château des Stark était entouré par cet épais brouillard glacé si caractéristique. Le temps s'était presque figé entre deux vagues de nouvelles tombées de neige sur le Nord mais on pouvait sentir que les nuages bientôt viendraient à déverser une nouvelle couche de poudreuse sur le sol. Jon se sentait soudainement plus fort, moins las. Il était rentré chez lui. Tout avait changé depuis son départ, mais à présent il était chez lui, dans son royaume, dans sa cité. Cela lui avait procuré un tel sentiment de joie, qui le prenait jusqu'aux tripes. Il ne pensait alors à rien d'autre, que de passer la porte principale et d'humer ainsi l'odeur si particulière de Winterfell. Jon tapota alors le dos de Bowen, lui adressant un sourire éclatant et si sincère. « Nous sommes rentrés chez nous mon frère ! Après tant de mois, après tant de combats, après tant de pertes, nous sommes chez nous. Tu vas pouvoir retrouver ta femme et enfin faire la connaisse de ton fils mon ami ! » Il lui adressa un clin d'oei. Il savait qu'il n'avait pas été simple pour Bowen d'avoir été absent au moment de la naissance du petit Torrhen Glover. Lui qui avait perdu beaucoup des siens, la famille avait une place toute particulière dans son cœur et il devait être tout aussi impatient que lui. Il ne voulait pas commencer à savoir comment aller se passer ses retrouvailles avec sa propre épouse. Il voulait juste profiter de ce moment. Il fallut encore une bonne heure de chevaucher pour qu'ils puissent se présenter devant les portes de Winterfell, le temps ainsi de préparer tout le monde, il l'espérait, pour pouvoir saluer le retour du roi. Jon prit une grande inspiration et il fit signe alors d'ouvrir les portes. Il était de retour chez lui.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile


Back to Winterfell  2rxhf0n
Jon Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 1748
Membre du mois : 39
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Back to Winterfell    Back to Winterfell  EmptyMer 27 Fév - 18:53


BACK TO WINTERFELL
LES NORDIENS & ELEANOR

La nouvelle avait parcouru tout le château dès que les corbeaux avaient été aperçus. Le Roi du Nord et son armée revenaient enfin chez eux. Mestre Roshar confirma la rumeur à la lecture du message envoyé par Jon. Il était venu immédiatement dans les appartements d’Eléanor pour la prévenir. La Reine devait à présent tenir le lit aussi souvent que possible. La grossesse ne se passait pas bien, certes les saignements s’étaient arrêtés mais la fatigue et les douleurs dans le ventre ne lui donnaient pas de répit. L’enfant était pourtant vigoureux et Eléanor pouvait à présent le sentir remuer en son sein. Lorsque Mestre Roshar vint lui lire le message, le cœur de la jeune femme accéléra soudainement. Le retour du Roi. Le retour des époux, fils, amants était attendu de tous ici. Walton et elle donnèrent les ordres et bientôt tout Winterfell fut en effervescence. Il fallait apprêter la Grande Salle, les nobles comme les humbles se préparaient pour accueillir leur Souverain victorieux et les valeureux guerriers qui s’étaient battus dans le Sud à ses côtés.

Eléanor se demandait comment cela allait se passer. L’inquiétude avait contracté douloureusement son ventre. Mestre Roshar l’avait vertement rabroué lorsqu’elle avait tenté de descendre dans la Grande Salle pour superviser à la préparation des festivités. Walton tenait ce rôle et elle fut contrainte de remonter dans ses appartements pour se reposer. Elle s’installa face à la fenêtre et observa l’horizon. L’armée devait être à quelques jours du château. Quand arriveraient-ils ? Le temps semblait encore plus long avant l’arrivée. Du moins, est-ce ainsi qu’Eléanor le perçut. Elle tenta pendant les deux jours suivants de descendre mais Mestre Roshar veillait et il se montrait intraitable. Eléanor ne souhaitait de toute manière pas se fatiguer outre mesure. Elle devait se ménager, elle le savait. Elle n’était qu’à 6 mois de grossesse et l’enfant devait encore passer 3 longs mois au chaud.  

Mais, enfin, du haut de la tour de Winterfell, dans les appartements royaux où elle était confinée, elle aperçut une longue colonne de poussière. L’armée était arrivée aux portes de la forteresse. Une fois visible, elle guetta, observant le grossissement de ces fourmis qui étaient en fait des hommes. Elle tentait de reconnaître Bowen qui devait sûrement se trouver à la tête de l’armée en compagnie de Jon. Quand enfin, elle les reconnut, un sourire se dessina sur son visage. Tandis qu’elle observait, sa suivante s’occupait de sa chevelure. Elle avait choisi une somptueuse robe gris perle dont la taille desserrée laissait parfaitement voir son état. Un loup était brodé sur le haut de sa robe ainsi que sur la chaude cape de laine blanche qui ornait ses épaules. C’était la première fois que les hommes allaient voir leur Reine dans le Nord. Elle se devait d’être irréprochable. Et elle devrait tenir, ne pas montrer son extrême fatigue. Elle s’y était préparée.

Sortant des appartements, elle rejoignit la Cour du Château où toute la noblesse restante était rassemblée, les nobles dames alignées ainsi que les hommes et enfants. Eléanor prit place en tête, se tenant parfaitement droite avec toute la grâce dont elle était encore capable. Sa tête lui tournait légèrement mais elle tint bon, ignorant la douleur qui lui vrillait le ventre. Le silence tomba sur la cour. On entendait le martellement des sabots des hommes qui approchaient. Et soudain, le silence total. Un ordre fut lancé, la voix rappelait celle de Jon et les grandes portes de Winterfell s’ouvrirent. Eléanor resta immobile, son regard contemplant son époux, à la droite duquel marchait Bowen Glover. Elle était si heureuse qu’ils soient tous en vie. Qu’ils soient là. Quel bonheur. Enfin. Après toutes les horreurs que ces hommes avaient traversé.                      
code by bat'phanie


SIX FOIS A TERRE, SEPT FOIS DEBOUT  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies ©️ okinnel.
Eléanor Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Nord, épouse de sa Majesté Jon Stark, fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'hiver vient
Messages : 227
Membre du mois : 0
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Stark, née Tully
L'hiver vient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Back to Winterfell    Back to Winterfell  EmptyMer 6 Mar - 22:57

Wintefell, An 1, mois 7

La nouvelle était tombée, enfin. Maedalyn ne l’espérait plus. Elle avait prié les anciens dieux tellement de fois, tellement longtemps. L’épouse du sénéchal du nord berçait encore son fils lorsqu’une servante lui annonça la nouvelle. Lady Glover avait alors sourit à la jeune femme en guise de remerciement. La servante fit simplement un léger signe de tête. Elle pensait sûrement que la lady exprimerait plus de joie que cela. Mais la réalité c’était que Maedalyn Glover n’osait y croire. Elle ne voulait y croire de peur d’être déçue. Et puis avec le temps, elle avait appris à faire avec l’absence de son époux ; Elle avait donné naissance à leur fils sans lui alors attendre un peu plus, elle était prête à le faire.

Torrhen Glover pleura un peu alors que la jeune mère essayait de le recoucher dans son couffin. Tentative manquée, elle dut se résigner à le reprendre dans ses bras pour l bercer à nouveau. Pourtant l’heure était grave. La servante était revenue dans ses appartements pour lui signifier que la bannière du loup avait été aperçue. Les hommes du Nord et le roi ne tarderaient pas à franchir les portes de Winterfell. Mais Maedalyn Glover n’y arrivait pas. Son fils ne voulait pas se calmer. Peut-être parce qu’on fond d’elle, l’espérance était trop grande, ses émotions trop importantes. Il devait le sentir, elle ne voyait que cela. La jeune servante s’approcha alors de la mère et lui proposa son aide que Lady Glover accepta bien volontiers. Et tout en s’occupant de son fils, elle lassait les mains expertes de la demoiselle s’occuper de sa tenue. Elle remonta ses cheveux aux boucles blondes et l’aida à enfiler rapidement une robe claire seyant parfaitement à son teint de porcelaine. Elle remercia alors la jeune femme et finit prête, elle s’approcha de la fenêtre pour prendre connaissance de ce qui se passait.

Ce fut à cet instant qu’elle vit les portes de la forteresse s’ouvrir pour laisser entrer les hommes du Nord, le roi Jon et le Sénéchal en première position. Maedalyn laissa s’échapper un petit cri de joie en apercevant la silhouette de son époux. N’y tenant plus, elle hésita un instant à emmener son fils mais se résolu bien vite à le laisser dans ses appariements au bon soin d’une nourrice. Refermant avec douceur la porte, elle s’engouffra finalement en courant dans les couloirs de Winterfell. Elle traversa les lieux pour arriver au plus vite à l’extérieure de la forteresse des loups. Et lorsqu’elle passa les portes d’entrée pour se retrouver à l’extérieure, elle ne réfléchit pas et s’élança au-devant des hommes. Elle passa sans réfléchir devant sa reine qui se tenait droite avec tant d’élégance.

Arrivant à hauteur des hommes, Maedalyn Glover, dans sa robe claire et une fourrure sur les épaules plongea dans une courte révérence en direction de son roi avant de prendre son époux dans les bras. L’étreinte ne dura que quelques instants pourtant la jeune femme avait l’impression qu’elle avait duré une éternité. Puis elle relâcha le Sénéchal du Nord et baissa les yeux vers le sol enneigé. « Mes excuses. » souffla Lady Glover sentant le rouge lui monter aux joues. Avec un peu de chance, le froid ambiant pourrait passer comme excuse.


Back to Winterfell  Tumblr_obyqwc0MxY1touj4bo1_250
Maedalyn Glover

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Glover
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nous levons le poing
Messages : 137
Membre du mois : 22
Célébrité : Alexandra Dowling
Maison : Glover
Caractère : Douce▪▪ Très exigeante ▪▪ Fidèle ▪▪ Précieuse ▪▪ Mystérieuse ▪▪ Possessive
Nous levons le poing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Back to Winterfell    Back to Winterfell  EmptyJeu 7 Mar - 13:25

Winterfell approchait. Ces hautes murailles millénaires qui se dressaient fièrement dans les contreforts enneigés du Nord, tous les hommes mobilisés pour combattre au nom du royaume et de la bannière du Loup en avaient probablement rêvé plus d’une fois au cours de l’année écoulée. Pour les uns, elles étaient synonymes de la fin de leur engagement et de la rupture du ban, l’ultime étape avant le retour au foyer, dans des bras chaleureux et auprès d’un feu de cheminée ronflant doucement. Pour les autres, il s’agissait tout simplement de la fin d’un long voyage qui les avaient menés plus loin qu’aucun n’aurait pu l’imaginer. Ils avaient traversé le Nord, puis le Conflans en long et en large, mené des batailles parmi les plus meurtrières que le continent avait connu depuis l’arrivée des Andals. Ils avaient assisté à de grandes victoires, à de cruelles défaites, à de cruelles victoires et de grandes défaites. Ils avaient vu leur monde changer, passer de l’indépendance fière et orgueilleuse des derniers fils des Premiers Hommes à leur entrée fracassante dans la marche du monde. Beaucoup, au soir de leur vie, quand ils seraient chenus, raconteraient à leurs petits-enfants leurs souvenirs de guerre. Plus nombreux encore, sans nul doute, confieraient, les yeux perdus dans le lointain, qu’ils avaient assisté à la naissance d’un Empire, le premier du continent à se nommer comme tel. Et certains, alors, songeraient avec une lointaine affection à ces amis, ces frères, pères et cousins, qui n’avaient pas survécu à la boue du Conflans, et dont les restes reposaient à tout jamais loin du Nord. Pour eux, il n’y aurait pas de retour. Mais les vivants continuaient d’avancer, et alors que l’arrivée se faisait imminente, certains piaffaient littéralement d’impatience, au moins autant que les chevaux.

Machinalement, Bowen passa sa main dans sa barbe raccourcie la veille pour l’occasion. Dès que Lord Cerwyn avait déclaré que les limites de son domaine étaient franchies, et que la troupe marchait sur les terres Stark, tous avaient su que le bout de leur périple était à portée de pieds fourbus et de sabots. Malgré leur rythme effréné, les conditions météorologiques les avaient considérablement ralenties. La traversée des Paluds, particulièrement, avait été un véritable cauchemar après la pluie mêlée de neige du Conflans. Et pour achever ce tableau, le Glover avait souffert silencieusement le martyre pendant la majeure partie du voyage, la réouverture à l’entraînement de sa blessure au bras le tenaillant douloureusement, alors qu’il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même et à son imprudence. Il avait serré les dents, suivi scrupuleusement les recommandations lui intimant de reposer le plus possible son membre blessé, et avait constaté enfin, alors qu’ils quittaient les terres Reed, que la boursouflure s’était atténuée et que la souffrance refluait. Au moins pouvait-il se focaliser entièrement sur les joies à venir sans être gêné outre mesure. Et c’est pourquoi, au vu de leur arrivée imminente, il avait tenu, le soir, à faire un brin de toilette, histoire d’être à peu près présentable face à son épouse, ce qui passait par un raccourcissement de sa barbe, même si le manque de confort ne lui avait permis que de la tailler au mieux de ses capacités, soit toujours plus longue qu’à son ordinaire. Quant aux moqueries de son frère, hilare face à ces tentatives et à sa peau rougie par le froid mordant et l’eau glacée sur son visage, il s’était juré qu’il les lui revaudrait ! Edwyle avait pris du reste un malin plaisir à titiller son aîné sur ses retrouvailles avec son épouse, percevant sans mal l’appréhension mêlée d’excitation qui montait chez son frère, et prenant plaisir à jouer son rôle de cadet. C’était, autant l’admettre, de bonne guerre. Le pire ? Il n’était pas le seul. Même les Garde-Loups avaient fini par s’y mettre, surtout que la plupart avaient laissé une bonne amie à Winterfell ou dans les environs et attendaient avec impatience de la retrouver au sein de la Ville d’Hiver.

A vrai dire, Bowen ne savait pas vraiment à quoi s’attendre. Il allait découvrir son premier-né, revoir son épouse … Comment Maedalyn serait, après un an d’attente ? Son mari revenait pratiquement un an jour pour jour après son départ et leur mariage, auréolé de gloire et de titres, certes, mais aussi séparé par la barrière de tout ce qu’ils avaient traversés séparément. Elle avait enduré, seule, la perte d’un beau-père, le retour à Winterfell, une grossesse et un accouchement difficiles. Lui avait survécu à la mort, vu sa famille, à nouveau se réduire par les armes, avant de pouvoir la voir s’élargir avec les liens forgés dans le sud, grâce à la naissance du Conflans Libre. Est-ce que ce fossé était seulement réductible, au sein d’un couple qui avait pratiquement enfanté avant de se connaître ? Le Glover n’oubliait pas les doutes de sa femme à propos de leurs noces, ses légitimes appréhensions, la manière dont elle avait voulu l’honnêteté à défaut d’une cour en bonne et due forme, sa retenue … Elle pouvait lui en vouloir. Elle en avait tous les droits. Il pouvait parfaitement retrouver la jeune femme distante qu’il avait connue au tout début de leur relation. Evidemment, il espérait que leur abondante correspondance empêcherait cela mais … Les mots étaient bien différents de la présence physique.

La tape dans le dos de Jon et ses mots le sortirent de sa transe emplie d’angoisse. Son souverain parvint néanmoins à lui redonner le sourire, même si son visage laissait toujours transparaître une attitude sérieuse et légèrement renfermée sur lui-même, montrant bien qu’il était traversé par une foule de sentiments contradictoires qu’il avait du mal à faire parler. Pour autant, il avait conscience de la gentillesse du Jeune Loup, dans ses paroles, mais aussi de la faveur qui était la sienne, car ceux qu’un Roi appelait frère étaient fort rares, en ce bas monde. C’était la preuve de leur lien profond, de ce qui s’était forgé en un an. Oui, tout avait changé, en cette année : Westeros, mais aussi lui-même, en tant qu’homme. Ses yeux se posèrent sur les créneaux et il répliqua, pensif :

« Oui … L’heure est venue. »


Dans un rare élan de confidence, il ajouta :

« Honnêtement, j’ai l’impression que je vais défaillir, sans savoir si c’est de joie ou d’angoisse. »

Avant de plaisanter une dernière fois, tandis qu’ils reprenaient leur route :

« Si Maedalyn tente de m’assassiner pour avoir été aussi longtemps absent, défends-moi, mon frère ? »


Et au bout d’une nouvelle heure interminable, ils purent pénétrer dans la grande cour intérieure de Winterfell. Immédiatement, Bowen aperçut la chevelure flamboyante de la Reine, facilement reconnaissable parmi ceux qui attendaient. Il aperçut les cheveux gris de sa tante, Lady Menora, qui avait dû faire le déplacement afin d’apercevoir son fils et ses petits-fils, les seuls survivants de ses héritiers directs. Les Karstark avaient payé un lourd tribut à cette guerre, et la matriarche plus que tout autre, alors qu’elle avait perdu pratiquement toute sa famille de naissance. Pour autant, en tant que grand-mère du Roi, il eut été étrange qu’elle ne soit pas présente à son retour. A sa main, il aperçut son neveu, Benjen. Le pauvre enfant avait dû mourir d’inquiétude quand il avait appris ce que sa mère avait traversé. Il faudrait discuter prochainement de ce que les Manderly désiraient. Il se doutait que sa sœur voulait revoir son fils, mais avait également conscience de l’importance pour Byron de voir son héritier être éduqué dans le Nord, par des nordiens. Mais si certains nordiens rejoignaient Fort-Darion pendant l’hiver, si Walton, notamment, rejoignait son père, alors peut-être qu’il pourrait s’arranger pour que le petit garçon embarque à son tour ? Les visages familiers défilaient, et il ne put retenir un sourire quand il vit l’une des servantes faire un signe à une fenêtre, et quelques rires retentir parmi les premiers de la troupe. Apparemment, un jeune homme avait une dame qui l’attendait avec impatience !

Ils démontèrent, tandis que Bowen cherchait désespérément où se trouvait sa propre dame. Peut-être que Maedalyn avait moins bien récupéré de son accouchement qu’elle ne le prétendait et qu’elle avait dû rester à l’intérieur ? Et si Torrhen était malade ? Les questions se bousculaient dans sa tête. La réponse arriva en tornade, sans qu’il ne comprenne exactement ce qu’il se passe. A peine le pied mis à terre, il se retrouva enlacé dans une brève étreinte. L’odeur des cheveux de Maedalyn envahit ses sens, et il ferma les yeux quelques secondes. En effet, il était chez lui.

Revenant néanmoins à lui, il se détacha, alors que sa femme affichait une délicate teinte carmin sur ses joues. Et il réalisa alors ce qui venait de se passer, essentiellement grâce aux quelques sifflements qui venaient de la Garde-Loup, derrière eux, et des sourires amusés que certains des nobles affichaient … ou des mines presque scandalisées des autres, qui jugeaient manifestement particulièrement inconvenant une telle démonstration d’affection, sans parler du caractère peu protocolaire de l’ensemble. Parbleu, la Reine elle-même pouvait en prendre ombrage, elle en avait parfaitement le droit !

Aussi, une fois que le Roi eut salué son épouse, il s’inclina bien bas devant cette dernière, espérant que Maedalyn ferait de même, avant de déclarer :

« Je suis heureux de vous revoir, Votre Majesté, et de constater que la grossesse vous va à ravir. J’espère que vous me pardonnerez de ne point vous avoir salué en premier comme il aurait convenu. Le bonheur de retrouver mon épouse semble avoir troublé ma bienséance, mais je vous promets que cela ne se reproduira plus. »



Through the darkness, we shall survive et rise again, stronger, because we are the Iron Fist, and we strike the ennemies of the North.


Back to Winterfell  Glover10


Spoiler:
 


Awards:
 
Bowen Glover

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sénéchal du Nord, Lord de la maison Glover
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nous levons le poing.
Messages : 617
Membre du mois : 16
Célébrité : Richard Madden
Maison : Glover
Caractère : Mélancolique ♦ Loyal ♦ Sans pitié ♦ Gestionnaire avisé♦ Rancunier ♦ Bon combattant ♦ Torturé ♦ Galant♦ Austère♦ Discret♦
Nous levons le poing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Back to Winterfell    Back to Winterfell  EmptyDim 10 Mar - 23:02


BACK TO WINTERFELL
LES NORDIENS & ELEANOR

Eléanor restait immobile, contemplant l’arrivée de son époux et de celle du Sénéchal du Nord. Toute l’armée entrait, emplissant la Grande Cour du château. L’instant était solennel. Jusqu’à… Jusqu’à ce qu’une tornade de jupons affolés ne rompe le silence. Maedalyn avait oublié jusqu’à la bienséance et se précipitait toutes jambes dehors en direction de son époux qui venait à peine de démonter. L’étreinte fut brève entre les deux époux. Les sifflements moqueurs de la Garde-Loup accompagnèrent cette démonstration d’affection fort peu protocolaire.  Mettant cet événement de côté pour quelques secondes, Eléanor s’avança vers son époux et commença par se fendre d’une révérence parfaitement maîtrisée. Se relevant, elle le serra dans ses bras en une étreinte tendre mais restant parfaitement convenable.

Majesté… Nous sommes tellement heureux d’accueillir le Roi et tous ses braves soldats, enfin de retour chez eux. Soyez le bienvenu chez vous.

Une fois ses salutations à son époux faites, elle se tourna vers Bowen. Maedalyn arborait une magnifique carnation carmin, résultat de son exubérance. Bowen semblait particulièrement gêné de l’attitude de son épouse et on le serait à moins. Il lui présenta tout d’abord ses salutations et Eléanor lui adressa un grand sourire.

Mon cher Sénéchal. Je vous remercie pour vos paroles amènes. Vous êtes bien indulgent avec moi.

L’évocation de la conduite de son épouse laissa au début Eléanor de marbre. Elle jeta un regard à Maedalyn. Elle avait eu l’occasion de deviser avec cette dernière de nombreuses fois depuis qu’elle était arrivée à Winterfell et elles étaient devenues proches. Un grand sourire éclaira le visage de la Reine, amusée de l’impulsivité de la jeune femme.

Ne vous excusez pas, Sénéchal. Etre témoin de votre bonheur me met la joie au cœur. Une si longue absence mérite bien que l’on tolère quelques entorses au règlement, non ?

Eléanor était elle-même impulsive parfois. C’était bien ce qui avait rebuté Jon. Bien sûr que la jeune Reine avait également pensé se jeter au cou de son époux. Si seulement son époux n’était pas un homme si distant et si froid. Elle avait retenu la leçon et jamais elle ne referait pareille erreur. Elle invita du geste le Roi et les hommes l’entourant à les accompagner à l’intérieur du Château. Dans la Grande Salle, un banquet avait été préparé mais les hommes devaient tout d’abord se délasser. Se tenant près du Roi, elle ne savait que lui dire. Elle sentait surtout la douleur lui vriller le ventre et elle serra les dents, dissimulant sa faiblesse. Sa main qu’elle avait posée sur le bras de Jon s’y appuyait un peu trop fortement par moment. Elle repensait au malaise qui l’avait assailli lorsqu’elle avait franchi les murailles de Winterfell. Seul Walton avait été témoin de son trouble. Il devait en être de même aujourd’hui. La Reine ne pouvait pas être faible. Elle se devait de tenir. Elle s’effondrerait plus tard.                          
code by bat'phanie


SIX FOIS A TERRE, SEPT FOIS DEBOUT  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies ©️ okinnel.
Eléanor Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Nord, épouse de sa Majesté Jon Stark, fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'hiver vient
Messages : 227
Membre du mois : 0
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Stark, née Tully
L'hiver vient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Back to Winterfell    Back to Winterfell  EmptyLun 11 Mar - 23:55


Back to Winterfell  3qjq
Voilà un corbeau qu'il me tardait de voir venir. Enfin, Jon était aux portes de Winterfell. Je dois avouer que j’étais content de voir cette pseudo régence enfin prendre fin. Certes, j'avais apprécié de pouvoir faire mes preuves, prouver ma valeur et montrer ce dont j’étais capable. J'ai aussi apprécié cette responsabilité qui mettait confiée. Mais ce serait mentir de dire que je n’aurais pas préféré être dans le feu de l'action. Maintenant, j’ai hâte de pouvoir à nouveau être libre de suivre ma propre voie, de répondre a l'invitation de Père et de le rejoindre au Sud. Hâte de pouvoir voir du pays, découvrir de nouvelles choses loin des murs de la tanière des Stark. En somme, retrouver une partie de cette liberté que j'ai perdu en devenant Gouverneur du Nord, en échange d’une occasion de prouver ma valeur. J'ai aussi hâte de retrouver Jon. Même si j'ai un eu de mal a l'admettre, il m'a manqué. Lui et moi n’étions pas très proches mais au moins il était la, comme une présence réconfortante. Ces derniers mois m'ont permis de prendre conscience a quelle point lui, Jeune, Père et même Oncle Bran étaient présents dans ma vie, même si je n'en avait pas conscience. Nous étions une meute. Disfonctionnelle et déstructurée, mais une meute tout de même.

C'est bête de s'en rendre compte maintenant, alors que nous ne seront plus jamais un vrai meute. Père est parti, malgré sa promesse de revenir, Jeyne a rejoint son lion ouestrien, et Oncle Bran a rejoints ses frères auprès des Dieux. Et moi… moi je m’apprete a descendre au Sud. Décision qui dure a prendre d’autant plus qu'elle voulais de source. Oui, je voulais rejoindre fort Darion. Pas pour rejoindre l’Empire, mais pour élargir mon horizon. Je m’étais toujours dit que je ne voulais pas limiter mon destin a nos frontières. Plus jeune, je m’imaginait chevauchant au-delà du mur, dominant les Then Sauvageons, affrontant le Roi de la Nuit et son armée de marcheurs et d'araignées de glace. Même si je n'en suis pas encore là, je sais que le capitale impériale aura beaucoup a m’offrir, même si en contrepartie je devrais côtoyer l’impératrice et les enfants qu'elle a eu avec Père…
La nouvelle du retour du roi se rependis très rapidement dans les couloirs du château. Bien sûr Eleanor et moi avons était informés en priorité, mais les rumeurs n'avaient pas tardé a se propager, d’autant plus que ce retour était attendu. Aussi, la plupart des résident du châteaux étaient aux courant bien avant l’annonce officielle. Depuis le début de la guerre, j’avais l'impression que Winterfell vivait au rythme des corbeaux, s’animant au son des bonnes nouvelles, retombant sous la torpeur avec es mauvaises hospices. Mais aujourd’hui, c’était différents. La forteresse était comme emplis d'une énergie nouvelle, comme ressuscité. Et c’était compréhensible. Tout comme j'attendais Jon, chaque résident du château attendait un proche, un frère, un père, un époux, un ami. Nous avons tous tellement perdu lors de cette guerre. Quelque part, plus que le retour du Roi du Nord, c’était le retour de la vie, ou du moins, c'est ce que je ressentait. Aussi, pour être a la mesure de l’évenement, Eleanor et moi avons travaillé de concert pour que cette arrivée se fasse dans les meilleures conditions possible et soit a la hauteur.Toutefoiss, la jeune femme étant le plus souvent alité du fait de sa grossesse, j’ai supervisé la plupart des préparatif, avec un soins plus que méticuleux. Il va sans dire que si tout n’était pas parfait, Jon ne se gênerais pas pour le faire remarquer pour ce moquer. Alors j’avais été particulièrement directif auprès des domestiques pour que tout soit réglé à la perfection. Je ne sais pas combien de temps nous avons passé.

Les derniers préparatifs se terminait quand on m'annonça l'arrivée de la colonne royale et de l’host du Nord. Juste a temps si je puis dire. Je me changeait rapidement, optant pour un pourpoint de cuir gris sur une tunique plus claire, ainsi qu'un manteau de laine blanc. Après quoi je rejoins les autres, prenant place au côté de ma belle sœur, cherchant des visage connus dans la foule.

On ouvris la porte, et la colonne entra dans la cours déjà remplie du château. Jon et Bowen évidemment en tête. Le retour du héros… un léger rictus se dessina sur mes lèvres. Bientôt remplacé par la surprise quand Maedalyn Glover quitta la foule pour aller étreindre son époux. Cette réaction, bien que peu protocolaire, était tellement spontanée que je ne puis m’empêcher de rire. D’autant plus que Bowen pris peur que la nouvelle reine en prenne ombrage. Quand a moi, je restait légèrement en retrait plus discret, la où est ma place, tout en me disant que j'aurais pu faire partie de cet host triomphant, plutôt que de cette foule en attente. Je me mordi la lèvre pour chasser cette pensée. C’était la journée de Jon, son retour sur ses terres, et il était hors de question que je la gâche par des gaminerie. Aussi, je le laissait mener la danse, sans le brusquer, sans le forcer.

Après tout, c'est lui le roi.
Walton Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Prince du Nord
Âge du Personnage: 13 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Pour le Nord !
Messages : 517
Membre du mois : 0
Célébrité : Chandler Riggs
Maison : Stark
Caractère : Débrouillard - Solitaire - Indépendant - Discret - Inventif - Blessé
Pour le Nord !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pierreduhamelpaysage.jimdo.com/
MessageSujet: Re: Back to Winterfell    Back to Winterfell  EmptySam 16 Mar - 13:35

Le retour était une chose que tout le monde espérait ou appréhendait d'une manière différente. Jon essayait juste d'oublier tout ce qu'il allait retrouver une fois qu'il franchirait les portes de Winterfell. Il serait pleinement et entièrement le souverain du Nord une fois qu'il serait à nouveau dans la forteresse de son enfance. Toutes les pensées et les émotions possibles étaient en train de le parcourir et il avait du mal à faire face, même si Jon continuait à garder ce même masque de contrôle sur son visage, c'était pratiquement devenu une seconde peau à présent. Cela lui semblait bien plus facile d'agir comme ça plutôt que de laisser paraître tous les doutes qui l'assaillaient. Et si, il n'était pas à la hauteur. Il repensait à la dernière discussion qu'il avait eu avec son père juste avant de quitter Fort-Darion. La nuit était ce qui permettait aux Stark de montrer qui ils étaient, de quoi ils étaient capables pour le royaume du Nord. L'Hiver était là, la nuit avait commencé, il ne savait pas combien de temps il aurait avant le printemps et les nouveaux combats qui se profilaient déjà. Les missives qu'ils avaient reçu de la part de son père ne lui donnait que peu de confiance en l'avenir et s'il comptait bien profiter de son retour à Winterfell pour pouvoir organiser diverses célébrations sur des événements importants pour le pouvoir royal et qui avaient souffert de la guerre, il lui faudrait repenser à la mobilisation des troupes. Alors que Jon fixait depuis un moment les hauts murs de Winterfell qu'il pouvait observer de loin, il se tournait en direction du reste des troupes, des sourires, quelques larmes sur les joues de certains hommes. Ils étaient tous pressés de rentrer et Jon se devait d'être aussi heureux qu'eux. Alors la voix de Bowen s'éleva juste à ses côtés en réponse aux mots qu'il avait prononcé quelques instants auparavant et il se tourna vers son frère d'armes. « Tu vas défaillir ? » Il se mit à rire doucement en le regardant. « Dois-je vous rattraper de votre cheval au cas où ma Dame » Il lui fit un clin d'œil malicieux alors qu'il était en train de se remettre à avancer en direction de Winterfell. « Je te promets que je ferai barrière de mon corps si Maedelyn avait de mauvaises intentions à ton égard. Tu sais que tu peux compter sur moi ! »

Ils avancèrent pendant une longue heure encore, Jon garda le silence pour pouvoir rendre le moment le plus solennel possible. Comment allait-il être accueillis dans son fief ? Une fois aux pieds de la haute muraille, Jon fit entendre sa voix et alors les portes s'ouvrirent pour laisser entrer les premiers hommes, les membres de l'aristocratie du Nord qui s'étaient illustrés pendant les différentes batailles, ils avaient tous la tête haute. Jon fixa les visages des femmes, des enfants, où se mêlaient le soulagement de voir les vivants revenir et aussi la peine de réaliser que la mort avait frappé et que tous les êtres chers ne seront pas présents en ce jour, reposant sur des terres qui n'étaient pas celles de leurs ancêtres. Jon descendit de son cheval, il posait enfin son pied à terre, chez lui. Il caressa un instant l'encolure de son fidèle destrier qui l'avait suivis depuis son départ de Blancport, il y a déjà plus d'un an et demi, puis il tendit la bride à un palefrenier qui le regardait avec respect et à la fois appréhension. Il lui fit un léger signe de tête avant de se retourner vers les personnes présentes. Jon allait ouvrir la bouche pour dire quelques mots mais une agitation particulière traversa la foule, que Maedelyn Glover s'inclinait juste un instant devant lui avant de se jeter au cou de son époux. Jon adressa un sourire entendu aux hommes de la Garde-Loup qui ne manquèrent pas de faire quelques sifflements face à la situation assez cocasse. Il dut se retenir de rire alors que Bowen était troublé par tout cela et qu'il était à présent en train de se confondre en excuses avec un léger rougissement des joues. Jon se tourna en direction de Eleanor qui s'approchait de lui, il l'observa un long moment alors qu'elle s'avançait, son ventre bien rond. Elle s'inclina devant lui, il répondit par un léger hochement de tête avant de lui rendre son étreinte et de l'embrasser d'un baiser léger sur le front. « Je suis heureux ma Reine de retrouver Winterfell et de vous retrouver également. Il est toujours agréable de rentrer chez soi. » Il lui adressa un sourire puis il se tourna vers Maedelyn Glover et il fit un signe à son attention avant de s'approcher doucement du couple que formait la jeune femme avec le Sénéchal du Nord. Il murmura alors pour qu'ils puissent être les seuls à entendre. « Ne vous excusez point ma Dame, votre mari avait peur que vous ne lui en vouliez trop pour son absence et que vous ne vous décidiez de l'assassiner en représailles. » Jon donna une tape dans le dos de Bowen alors qu'il continuait à sourire avec plus d'intensité. « En tout cas je suis heureux de vous revoir également ma Dame. »

Il s'éloigna de quelques pas pour pouvoir retrouver Walton, qui étonnamment s'était placé en retrait. Chose qui n'aurait pas du arriver puisqu'il était le Stark de Winterfell jusqu'au retour du roi. Il avait bien servi le royaume et il avait été d'une aide précieuse pour son père puis pour son frère quand Jon avait été couronné, il interdisait quiconque à le mettre à l'écart et cela allait également pour lui-même. Il s'approcha donc de son frère et le prit dans les bras dans une étreinte qui se voulait virile, puis il recula de quelques pas, posant ses mains sur les épaules de Walton le regardant droit dans les yeux. « Je suis fier de toi mon frère et de ce que tu as accomplis pour le Nord, et pour la maison Stark. » Il sourit doucement. « On aura l'occasion de se retrouver en tête à tête pour discuter plus longuement de tout cela. Mais tu m'as manqué petit frère ! » Il lui fit un clin d'œil avant de l'emmener à sa suite, récupérant le bras de son épouse pour rentrer dans la Grande Salle. Eléanor semblait avoir du mal à avancer et elle s'accrochait parfois plus solidement à son bras. Il tourna vers lui un regard soucieux. « Tout va bien Eléanor ? »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile


Back to Winterfell  2rxhf0n
Jon Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 1748
Membre du mois : 39
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Back to Winterfell    Back to Winterfell  EmptyDim 7 Avr - 17:43

La jeune femme n’avait pas réfléchi lorsqu’elle s’était littéralement jeter au cou de son époux. Lord Glover avait eu la délicate attention de la laisser seule quelques jours après leurs noces et lorsqu’il avait quitté le Nord, la née Cerwyn s’était juré de le lui faire payer. Bien sûr, elle avait compris que la guerre n’attendait pas, bien sûr, elle ne pouvait honnêtement pas lui reprocher d’avoir suivi son roi. Mais l’âme blessée qu’elle avait à l’époque criait vengeance. Seulement voilà, avec le temps, les échanges, cela ne s’était pas passée ainsi. Maedalyn n’allait pas se venger de lord Glover. Non elle aurait d’ailleurs tout donner pour le revoir, même en piteux état, du moment qu’il rentrait dans le Nord, elle aurait été heureuse. Et les Anciens Dieux l’avaient entendue. Et c’était avec le rouge aux joues qu’elle s’était excusée après avoir relâcher Bowen. Elle avait baissé les yeux et laisser son époux s’excuser en premier auprès de la reine Eleanor Stark. Et alors qu’il parlait, elle avait bien entendu les légers ricanements des hommes du Nord. Piquée dans son orgueil, lady Glover redressa alors la tête et posa un regard sévère sur chacun des hommes de l’armée du Nord. Puis elle lissa sa robe et s’inclina devant la reine du Nord et son époux.

Les paroles de leur majesté touchèrent la jeune mère qui dû essuyer discrètement une larme. Dire que les hormones la rendaient encore bien plus sensible que d’ordinaire était peu dire. « Majetée, je suis navrée, sachez-le. Votre bonté me touche, Ma Reine. » répondit Maedalyn Glover aux paroles d’Eleanor Stark. Puis elle posa ses yeux clairs sur Jon. Jon, elle n’aurait pas cru le voir roi aussi tôt, mais il le portait finalement très bien. « Je vous remercie Majesté. » Puis Maedalyn s’approcha du roi et lui souffla à l’oreille. « Les vengeances des femmes se font toujours dans l’intimité des alcôves, majesté. Je ne l’aurais certes pas assassiné en public. »

Une fois l’incident passé et les excuses faites, le couple royal les invita à rentrer. La démarche de la reine du Nord n’échappa pas à l’œil observateur de la Nordienne. Une moue se profila sur ses lèvres alors que la main de la jeune femme frôlait le tissu de la cape de son époux. Et à mesure qu’ils avançaient, Maedalyn craignait que la reine ne défaille. Elle avait appris à la connaître, elle avait en sorte d’être une alliée à Winterfell alors qu’Eleanor venait du Conflans, certes fédéré mais Conflans tout de même. Tentant de se donner le change, la mère se pencha vers son époux. « Il vous faudra maintenant faire connaissance avec votre fils, mon cher époux. »


Back to Winterfell  Tumblr_obyqwc0MxY1touj4bo1_250
Maedalyn Glover

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Lady Glover
Âge du Personnage: 25 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nous levons le poing
Messages : 137
Membre du mois : 22
Célébrité : Alexandra Dowling
Maison : Glover
Caractère : Douce▪▪ Très exigeante ▪▪ Fidèle ▪▪ Précieuse ▪▪ Mystérieuse ▪▪ Possessive
Nous levons le poing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Back to Winterfell    Back to Winterfell  EmptyHier à 22:54

« L’honneur et le respect dû à Sa Majesté ne saurait souffrir aucune exception. Néanmoins, je suis infiniment heureux que vous soyez gracieusement prête à en tolérer une, ma Reine. »

Rendu un peu rigide par la gêne, Bowen acheva sa révérence bien basse, laissant à son épouse le soin de présenter ses propres excuses. L’incident clôt, ils s’écartèrent donc pour que le Roi salue sa dame. Ce dernier se tourna vers les deux Glover bien vite néanmoins, pour confier à voix basse à Maedalyn les angoisses peu glorieuses de son époux. C’était de bonne guerre, même si le pauvre Sénéchal piqua un fard, estimant que décidément, sa fierté allait sortir de tout cela quelque peu écornée, et qu’entre Jon, Maedalyn, la cour et ses propres hommes, il allait entendre parler longtemps de ce retour au bercail. Le pire ? Il ne pouvait s’empêcher de laisser ses pensées s’égarer vers un orgueil très mal placé, parce qu’il n’arrivait pas à effacer de son esprit les quelques secondes où sa femme s’était jetée à son coup, son odeur et la chaleur de son corps soudainement contre lui … ainsi que la joie coupable qu’il avait ressentie, alors qu’il comprenait ce qu’il se passait désormais. Sa femme avait été heureuse de le revoir. Elle avait beau jeu de plaisanter avec Jon sur ce qu’elle allait lui faire subir mais la vérité était que … elle avait bravé toutes les conventions pour se jeter à son cou. Combien d’hommes étaient capables d’en dire autant ? Ainsi, il se laissa aller à sourire alors que son Roi lui offrait une solide tape dans le dos, avant de répliquer :

« Voilà qui n’est point charitable, mon Roi, que de confier à une épouse les petites défaillances de son malheureux mari. Je note cependant que vous ne niez pas, ma mie, ces intentions meurtrières, et j’en suis donc fort contrit. »

Les plaisanteries allaient bon train, montrant aussi la jeunesse de cette Winterfell acquise à un nouveau règne, où la génération décimée de son précédent souverain faisait presque entièrement place à une autre, et à une nouvelle ère. Cependant, avant de partir, Bowen se dirigea vers Walton Stark et posa un genou à terre devant lui, avant de relever la tête vers le jeune Stark et déclarer :

« Votre Altesse, je suis infiniment reconnaissant à celui qui fut un si digne Stark de Winterfell d’avoir pris soin de ma famille. Si jamais vous avez besoin de quoi que ce soit, je renouvelle solennellement et en public le vœu que j’ai fait de toujours vous venir en aide. »

C’était une promesse, scellée dans l’honneur de la maison Glover. Que Walton Stark demande, et Bowen obéirait, car une telle dette ne souffrait pas de contestation. Mais par ce geste, également, le Sénéchal voulait rendre hommage à ce tout jeune homme, à ses efforts pour garder le Nord en sûreté, pendant tous ces mois où il avait été éloigné des siens, entouré d’une cour d’enfants, de femmes et d’hommes âgés, à attendre les nouvelles du sud. Le garçon était valeureux, et bon. Il espérait qu’il saurait trouver sa place au Nord, ou dans l’Empire, alors que lui n’avait que son nom, et pas d’héritage associé, sauf à ce que son frère n’ait pas de descendance survivante. En somme, c’était sa manière de l’honorer comme de le remercier, et aussi de lui rappeler qu’il avait des amis vers qui se tourner, quand viendrait l’âge des voyages, des possibles.

Bowen retrouva cependant vite le bras de son épouse, et ils purent avancer vers l’intérieur de la bâtisse. Un instant, il se perdit dans les souvenirs d’autres retours : celui de la fin de la première guerre contre Harren le Noir, triomphant et en même temps terriblement amer. Celui de tous ces retours de voyage à travers le Nord, à suivre le souverain des lieux comme son ombre et à guetter ses amis. Et enfin, le dernier, celui d’après la Mort-aux-loups, quand il avait pénétré, seul, à travers les portes de Winterfell après que sa famille ait récupéré son domaine et constaté l’étendue de la destruction. A cette époque, il était là pour tenter d’obtenir une épouse, de l’aide pour reconstruire son domaine. Plus d’un an après, tout cela avait été accompli, et définitivement, le Glover n’était plus le même homme. Que l’on pouvait changer, en si peu de temps !

Se tournant vers sa femme, qui évoquait la perspective de sa rencontre désormais imminente avec leur fils, Bowen se contenta de répondre simplement, alors que l’émotion l’étreignait :

« Je suis si impatient de rencontrer notre enfant, ma mie. »

Une fois la procession en pause, le Sénéchal se risqua à approcha le couple royal pour demander :

« Peut-être pourrions-nous retrouver nos familles respectives et permettre à la Reine de se reposer, avant le banquet et les festivités attenantes ? »

Avant de voir Torrhen, il désirait saluer sa tante et embrasser son neveu. Et après, il laisserait Maedalyn le mener vers leur fils.



Through the darkness, we shall survive et rise again, stronger, because we are the Iron Fist, and we strike the ennemies of the North.


Back to Winterfell  Glover10


Spoiler:
 


Awards:
 
Bowen Glover

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Sénéchal du Nord, Lord de la maison Glover
Âge du Personnage: 22 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
Nous levons le poing.
Messages : 617
Membre du mois : 16
Célébrité : Richard Madden
Maison : Glover
Caractère : Mélancolique ♦ Loyal ♦ Sans pitié ♦ Gestionnaire avisé♦ Rancunier ♦ Bon combattant ♦ Torturé ♦ Galant♦ Austère♦ Discret♦
Nous levons le poing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Back to Winterfell    Back to Winterfell  Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Back to Winterfell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I'll never forget. Please, come back. ♦ Lou
» Back to Hogwarts...
» Petit Come-back.
» I'm Back [Dorian & Enora]
» I knew the pathway like the back of my hand . Le 24/12 à 14h

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Le Nord :: Winterfell-
Sauter vers: