Tumblr  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

The Return of the King
MessageSujet: The Return of the King   The Return of the King EmptyMar 26 Fév - 20:49


THE RETURN OF THE KING
JON & ELEANOR

La cérémonie officielle était terminée. Toute la noblesse était présente pour saluer le retour de son Roi. La fête avait été joyeuse et Eléanor s’était amusée, en compagnie notamment de Maedalyn et Walton. Son époux était revenu, il semblait moins morose que d’ordinaire, mais peut-être n’était-ce qu’une impression, Eléanor aurait été bien en mal de juger. L’armée était exténuée et les hommes étaient soulagés de retrouver leur demeure. Il y avait eu de la danse, de la musique, de la boisson et des chants. Les Nordiens retrouvaient leurs foyers, leur famille, leur femme et leurs enfants. La jeune Reine avait salué ses sujets. Elle avait choisi une parure à la hauteur de la soirée. Vêtue d’une robe chaude gris perle, elle arborait une broderie sur le haut de sa robe à l’effigie du loup des Stark, sa nouvelle maison. Sa robe était lâche au niveau du ventre mais montrait clairement son statut de femme enceinte. Sa chevelure avait été natée et relevée en une coiffure simple mais élégante, qui mettait en valeur sa nuque.

Après les festivités, Eléanor s’était retirée. Elle se sentait fatiguée. Elle avait réussi à tenir alors que son ventre lui faisait mal. Son ventre commençait à lui peser. Les deux tiers de la grossesse étaient passés. L’enfant avait été vigoureux pendant le dîner. Elle l’avait senti remuer, donner des coups de pieds et changer de position à de multiples reprises, comme s’il sentait la musique et dansait à son tour. Cela l’avait fatigué. Elle devait rester la majorité du temps alité à présent. Elle avait rejoint les appartements royaux. Elle avait mis du temps avant de se repérer dans Winterfell. A présent, elle trouvait son chemin aisément.

Arrivée dans la chambre, elle ferma la porte et poussa un soupir. Cela faisait de longs mois qu’elle dormait seule dans cette chambre et pour la première fois depuis qu’elle était arrivée ici, elle allait partager sa couche avec Jon. Il ne tarderait plus à la rejoindre. Elle poussa un autre soupir. Quels étaient ses dispositions envers elle ? Elle n’en savait rien. Elle ne tarderait pas à le savoir de toute manière. Elle était inquiète de le retrouver et en même temps heureuse. Eléanor commençait à délacer sa robe quand la porte s’ouvrit. Elle se retourna. Jon. Il était là. Le cœur battant, elle ne chercha pas à se couvrir. Il était son époux après tout.

Jon. Je suis heureuse de vous revoir. La route a dû être longue et fatigante. J’ai fait porter des rafraichissements.

Eléanor était tentée de se rapprocher de lui, de délasser ses vêtements pour masser ses muscles qui devaient être malmenés par la guerre et le voyage. Mais elle avait retenu la leçon et resta prudemment loin de lui, lui laissant la possibilité de se rapprocher s’il le désirait.                      
code by bat'phanie


SIX FOIS A TERRE, SEPT FOIS DEBOUT  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies ©️ okinnel.
Eléanor Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Nord, épouse de sa Majesté Jon Stark, fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'hiver vient
Messages : 227
Membre du mois : 0
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Stark, née Tully
L'hiver vient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The Return of the King   The Return of the King EmptyMer 27 Fév - 10:02

Le voyage avait été infernal, c'est ainsi que Jon le voyait. Il ne se souvenait pas avoir mis autant de temps pour pouvoir descendre de Winterfell jusqu'aux Jumeaux. Bien qu'il avait fait une halte assez longue à Blancport pour pouvoir célébrer le mariage de Bowen Glover avec Maedelyn Cerwyn. Jon avait moins d'hommes qui l'accompagnaient à l'époque, moins de chemin à faire également, il avait eu l'ennemi aux trousses ce qui avait poussé le convoi à avancer le plus rapidement possible mais surtout, la neige n'avait pas encore fait son apparition et de ce fait, déposer une épaisse couche de poudreuse depuis Fort-Darion jusqu'aux portes de Winterfell, ce qui les avaient nettement ralenti. Entre les hommes, les chevaux, les équipements et tout ce qui étaient automatiquement transportés quand une armée réalisait le voyage retour après plus d'un an et demi de guerre, cela ralentissait forcément les déplacements. Cependant, c'était pratiquement trois mois qu'il venait de passer sur les routes, il n'avait pas à se plaindre du confort dont il bénéficiait par rapport à son statut royal. Il était un privilégié, se déplaçant en plus à cheval alors que beaucoup d'hommes étaient à pieds mais cela ne l'avait pas empêché de se sentir épuiser. Pour autant, quand Jon avait enfin pu apercevoir les hauts murs de Winterfell, entouré par cet épais brouillard glacé, entre deux vagues de nouvelles tombées de neige sur le Nord, il s'était senti soudainement plus fort, moins las. Il était rentré chez lui. Tout avait changé depuis son départ, mais à présent il était chez lui, dans son royaume, dans sa cité. Cela lui avait procuré un tel sentiment de joie, qui le prenait jusqu'aux tripes. Il ne pensait alors à rien d'autre, que de passer la porte principale et d'humer ainsi l'odeur si particulière de Winterfell.

Les retrouvailles avaient été simples mais agréables. Pendant tout son voyage, il avait pu réfléchir aux festivités qu'il pourrait organiser à Winterfell, avant de donner définitivement congés à ses hommes, que l'hiver se passe et qu'eux aussi ils puissent retrouver leurs familles, et récupérer des combats comme du long chemin qu'ils avaient fait pour pouvoir rentrer dans le Nord. Jon qui n'était pas forcément quelqu'un qui appréciait les célébrations publiques, se sentait presque euphorique à l'idée de ce qu'il allait préparer. Il avait envie que le Nord tout entier soit en liesse et que pendant quelques heures, quelques jours et peut être même quelques mois, plus un de ses soldats ne vienne à repenser aux épreuves qu'ils avaient traversé et qu'ils étaient tous vainqueurs d'Harren le Noir. Jon, pendant la soirée, s'était prêté au jeu de l'ambiance heureuse qui régnait dans la grande salle, repensant avec une pointe de nostalgie qui le dernier grand banquet qui avait été organisé ici était alors le mariage de Jeyne avec Lyman Lannister. Jon avait été bien moins heureux à cet instant que ce qu'il n'était aujourd'hui. Il avait bu, bien plus qu'à l'ordinaire, lui qui était si réservé, mais bien moins que la plupart des hommes qui se trouvaient-là. Il repensa aux paroles de son père, de leur dernière conversation, où il parlait des chansons paillardes et des danses sur les tables. Il avait laissé Eléanor se retirer, son épouse ne pouvait plus cacher l'état dans lequel elle se trouvait, affichant un ventre bien rond. Il était difficile pour Jon de réaliser combien de mois s'était écoulé, repensant un instant au moment où elle lui avait annoncé sa grossesse et la retrouvant là, le ventre bien rebondi, indiquant que la naissance du nouveau Stark de Winterfell n'était plus qu'une question de semaines. Jon avait bu plus d'un verre pour pouvoir essayer de faire alors taire l'angoisse qui montait en lui. Il ne se sentait clairement pas prêt à vivre ce moment. Après tout, il avait passé cinq mois loin de son épouse et n'avait pas pu de ce fait voir les changements de ce corps qu'il connaissait en réalité si peu.

Jon ne sut pas combien de temps après elle, il prit la décision de se retirer à son tour. Il sentait la fatigue monter petit à petit, et il ne pourrait pas regagner juste ses appartements et s'effondrer sur son lit pour dormir. Il se devait de discuter avec Eleanor avant de se coucher. Une fois qu'il aurait la tête sur l'oreiller, il savait parfaitement qu'il serait alors difficile de parler car il se serait alors endormi dans la seconde. En montant les marches, il sentait combien ses muscles avaient été mis à rude épreuve. Il avait fait signe à ses gardes de continuer les festivités. Il était maintenant chez lui, il ne craignait donc plus rien. Il rentra donc dans ses appartements et alors qu'il ouvrait la porte de la chambre, il découvrit Eléanor en train de commencer à se dévêtir pour pouvoir aller se coucher. « Le plaisir est partagé ... » Il lui adressa un léger sourire avant de refermer doucement la porte, comme s'il avait peur de déranger. Il s'approcha lentement d'elle, se mettant face à elle, il glissa doucement sa main sur sa joue avant de la caler dans son cou avant de se pencher vers elle et de venir attraper ses lèvres avec les siennes, l'embrassant longuement avant de s'arrêter et de reculer légèrement. Il vint alors poser ses mains sur son ventre arrondi, sursautant quelque peu en sentant un coup au niveau de sa paume. « Bonjour à toi aussi ... » Dit-il dans un murmure joyeux.


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile


The Return of the King 2rxhf0n
Jon Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 1748
Membre du mois : 39
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The Return of the King   The Return of the King EmptyMer 27 Fév - 18:34


THE RETURN OF THE KING
JON & ELEANOR

Le temps avait passé depuis le départ d’Eléanor de Vivesaigues. Le Roi et la Reine du Nord n’avaient certes pas eu beaucoup de temps pour faire connaissance et la jeune femme, bien maladroite et inexpérimentée, avait très rapidement braquée son époux. Ce n’était nullement dans son intention mais Jon était quelqu’un qui mettait du temps à se confier et à faire confiance, Jeyne l’avait prévenu de cela. Aussi, durant ses longues soirées en solitaire, Eléanor avait eu tout loisir de penser à son époux. Qui était-il ? Qu’aimait-il ? Ces questions, elle en ignorait les réponses. Elle ne le connaissait tout simplement pas. La mère d’Eléanor avait fini par lui écrire, lui enjoignant la patience à l’égard de son époux. La nouvelle Reine avait reconnu des paroles de bon sens. En ce qui concernait les sentiments, elle avait été bien trop impulsive, elle qui avait d’ordinaire les pieds sur terre. Le retour de son père, nouvellement Roi du Conflans, l’annonce de ses épousailles sans qu’il l’ait consulté, tout cela n’était pas étranger à sa façon de réagir mais elle avait eu le temps de laisser retomber les premières émotions ressenties à Vivesaigues.

Le retour des hommes avait provoqué un affolement dans le château. Ils avaient reçu un corbeau prévenant que l’armée se rapprochait de Winterfell et les instructions de Jon avaient été transmises. Sitôt les ordres donnés, le château avait été en pleine effervescence. Eléanor n’avait jamais pensé que cet endroit put être aussi joyeux et elle avait savouré cette ambiance légère. Les femmes parlaient de leurs époux, de leurs fils qu’il leur tardait de serrer dans leurs bras. Et plusieurs jours plus tard, voilà que ces mêmes hommes défilaient sous la grande porte de Winterfell pour rejoindre le soir venu la Grande Salle où un banquet avait été donné. Eléanor avait observé les hommes, salué avec gentillesse chacun d’entre eux. Elle avait remarqué les marques sur les visages de certains, la faim et les combats les avaient fait vieillir plus vite.

La Reine avait tenu son rang, avec difficulté au vu de sa grossesse qui devenait compliqué. Elle ne saignait plus mais Mestre Roshar avait été formel, elle devait garder le lit aussi longtemps que possible pour le bien de l’enfant à naître. Pour cette soirée, elle avait dû négocier âprement avec lui, toute Reine qu’elle fut, pour obtenir le droit d’y assister. Mais elle tenait à ce que la première image de la nouvelle Reine du Nord soit parfaite. Peu avare en sourires, elle avait été présente, acceptant des danses tranquilles avec les seigneurs du Nord. Mais la fatigue avait été la plus forte et elle s’était repliée vers les appartements royaux aussitôt que la bienséance put l’y autoriser.

Elle était à demi nue lorsque Jon la rejoignit. Il entra doucement dans la chambre, refermant délicatement la porte. Il semblait un étranger dans leur chambre. Sa voix chaude rompit le léger silence. Eléanor restait en retrait, ne sachant trop que faire, comment réagir. Naturellement, sa première réaction aurait été de le serrer dans ses bras mais elle musela fermement cette envie et se contenta d’un sourire doux. Ce fut Jon qui s’approcha lentement. Elle plongea son regard dans le sien. Elle ne se souvenait pas qu’il ait le regard si sombre. La main du Roi se glissa sur sa joue et elle ferma les yeux, savourant ce contact, sa peau était rugueuse sur la sienne, elle pouvait sentir les cals au creux de sa paume, résultat du maniement de l’épée pendant des mois. Elle posa brièvement sa propre main sur la sienne avant qu’il ne la fasse glisser au creux de son cou. Il se rapprocha encore et vint cueillir ses lèvres en un long baiser auquel Eléanor s’abandonna. C’était doux. C’était chaud. Cela faisait un bien fou. Elle se souvint des sensations qu’elle avait ressenti lorsqu’il était en elle et combien cela pouvait procurer du plaisir. Et là, elle était heureuse. Heureuse de le retrouver enfin. Elle ferma les yeux, s’abandonnant au baiser, y répondant. Avant que l’étreinte ne se termine et que Jon ne pose  ses mains sur son ventre bien rond. Elle posa ses mains sur les siennes en souriant, sentant le coup que l’enfant venait de lancer, comme pour saluer enfin son père.

Oh ! On dirait que notre enfant est lui aussi ravi de vous rencontrer enfin.

Elle ne savait que dire, milles questions lui venaient à l’esprit. Qu’avait-il vécu ? Que ressentait-il ? Mais il devait être épuisé et Eléanor se doutait qu’une très longue discussion était exclue. Ils auraient bien le temps pour cela maintenant que Jon était rentré. Aussi ne dit-elle rien et se rapprocha-t-elle de lui. Elle délaça simplement son pourpoint et lui retira doucement sa chemise. Elle put voir les hématomes et cicatrices parcourant son torse. Avec une grande douceur, elle déposa ses lèvres sur sa peau, baisant chaque trace de coup. Elle le contourna, se mettant face à son dos et ses mains se posèrent ensuite sur ses épaules, les malaxant fermement pour en faire partir les tiraillements et les douleurs.

Vous devez être épuisé… Vous devez vous reposer. Je brûle de connaître vos exploits mais je ne veux pas vous fatiguer dès votre retour. Souhaitez-vous vous assoir ? Je ne peux rester debout trop longtemps, mon ventre est très douloureux…                        
code by bat'phanie


SIX FOIS A TERRE, SEPT FOIS DEBOUT  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies ©️ okinnel.
Eléanor Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Nord, épouse de sa Majesté Jon Stark, fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'hiver vient
Messages : 227
Membre du mois : 0
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Stark, née Tully
L'hiver vient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The Return of the King   The Return of the King EmptyMer 13 Mar - 10:58

Jon n 'avait pas cherché à imaginer un seul instant comment allait se passer son retour à Winterfell. Il avait pris une décision quand son armée s'était mise enfin en chemin pour pouvoir regagner le Nord et leur foyer à tous. Il était l'heure également pour lui de retourner dans son fief familial, où bien sûr il retrouverait son frère plusieurs mois après que le jeune prince héritier que Jon était à ce moment-là, avait pris la route depuis Blancport en direction des Jumeaux où il devait faire le siège de la cité. Les deux frères avaient réussi à dialoguer de manière plus sérieuse et un peu plus sereine avant son départ et il espérait que les retrouvailles confirmeraient cet élan fraternel qu'ils avaient semblé créer juste avant son départ du Nord. Mais il allait surtout retrouver sa femme, sa femme qui était à présent bien avancé dans sa grossesse. Il ne pouvait être que content de pouvoir penser qu'il serait là, présent pour la naissance de son premier né, du premier né de la maison Stark de la nouvelle génération. En son âme et conscience, Jon avait prié les Anciens Dieux pour que cet enfant soit un fils. Il n'avait strictement rien contre le fait d'avoir une fille, loin de là, mais c'était une question d'honneur pour la maison, pour le royaume, d'être capable de perpétuer la lignée des Stark et d'avoir un prince héritier qui naisse au plus vite. Bien évidement, s'il ne se retrouvait qu'avec des filles, il y avait toujours un moyen pour que la fille contracte un mariage qui serait en sa faveur et qui lui permettrait de prendre la suite de son père, sinon ce serait un des fils de Walton qui prendrait la succession à la mort de son oncle. Jon s'en voulait de penser ainsi, de penser comme son père, de penser comme un roi avant de penser comme à un homme simple, à un père de famille mais la tradition était la tradition malheureusement et il ne pouvait pas penser comme un simple seigneur, et même un simple seigneur ne pensait pas ainsi.

Cependant, cela ne changerait rien à la relation qu'il entretenait avec son épouse. Il avait donc pris la décision de ne pas commencer à penser à ce qu'il ferait en la retrouvant, tout ce qui comptait c'est que les choses puissent se faire naturellement entre les deux. Eléanor et Jon étaient certes mariés depuis maintenant plusieurs mois, ils n'avaient été ensemble que durant un petit mois après leur union. Cela avait été récompensé rapidement par la grossesse de la jeune femme, mais Jon avait à peine eu le temps d'apprendre la nouvelle qu'il avait quitté son épouse pour pouvoir retourner faire la guerre. Ils avaient bien échangés quelques missives, même si le voyage de l'un et de l'autre avaient fait que pendant quelques semaines ils n'avaient pas pu prendre des nouvelles de leur partenaire. Quand les imposantes portes de Winterfell s'étaient ouvertes, Eléanor avait été présente, malgré sa grossesse bien avancée. Il aurait été mal vu dans tous les cas que le jeune reine ne vienne pas saluer son époux revenant tel un héros de guerre, chose dont Jon n'avait pas réellement conscience. Ils avaient certes festoyé ensemble, mais ils n'avaient pas eu le temps de se retrouver véritablement seul. La vie d'un roi ne s'appartenait pas réellement, même si maintenant qu'il était de retour à Winterfell, avec l'hiver qui était bien installé, il allait enfin pouvoir souffler un peu plus. Il fallait dire que les dernières semaines à Fort-Darion avaient été bien chargé.

Jon avait pu discuter avec Mestre Roshar une fois qu'Eléanor avait quitté le banquet pour pouvoir avoir des informations sur son état de santé. Le mestre lui avait alors annoncé qu'elle allait devoir attendre la naissance de son premier né, provoquant ainsi une certaine inquiétude chez son époux. Après cette révélation, il avait fini par quitter lui même la fête pour pouvoir rejoindre sa nouvelle chambre, plus celle d'un prince mais celle d'un roi, ce qui était assez déroutant pour lui, puisqu'ils avaient récupéré les anciens appartements de son père. Dès qu'il avait ouvert la porte de la chambre, il s'était approché de son épouse, prenant le soin de l'embrasser tendrement avant de poser ses mains sur son ventre arrondi. Il avait encore bien du mal à imaginer que c'était son enfant qui était en train de grandir dans le ventre de la jeune reine. Ce fut autour de son épouse de prendre les devants avec lui. Il la laissa commencer à le déshabiller, laisser les mains et les lèvres de Eléanor parcourir son corps avant qu'il ne soupire légèrement de plaisir quand elle tenta d'apaiser la tension dans ses épaules. Jon la plaignait sincèrement, sa peau était bien difficile à attendrir, la guerre et le voyage l'avaient épuisé malgré tout ce qu'il pouvait dire. Il se tourna vers elle, la fixant avec une certaine intensité. « Le mestre m'a donné des nouvelles de votre santé et de la situation de votre grossesse … » Doucement, il glissa ses bras autour du corps de son épouse, ses mains se plaçant de telle sorte qu'il puisse la porter jusqu'à leur lit et il l'installa correctement sur les couvertures. Il passa au-dessus d'elle avec une certaine agilité avant de s'installer à ses côtés. Il était sincèrement délicieux de retrouver le confort d'une chambre, d'un véritable lit après près de deux mois dans la neige. Après quelques instants de silence, profitant du bien-être retrouver, il finit par se tourner à nouveau vers Eléanor. Il glissa à nouveau sa main sur le ventre de son épouse et glissa ses lèvres dans le creux de sa nuque, embrassant à plusieurs reprises sa peau avec tendresse. « J'aurais aimé pour vous que votre première grossesse ne se passe pas dans des conditions aussi optimales que cela aurait pu être …J'espère en tout cas que cela ne vous dégoutera pas d'avoir des enfants. » Il sourit légèrement. « Outre votre grossesse … Comment allez-vous, vous personnellement ? »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile


The Return of the King 2rxhf0n
Jon Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 1748
Membre du mois : 39
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The Return of the King   The Return of the King EmptyMer 13 Mar - 18:06


THE RETURN OF THE KING
JON & ELEANOR

Eléanor avait appréhendé ces retrouvailles. Tout comme elle les avait espérées. Elle avait essayé en désespoir de cause à garder ces pensées et ces inquiétudes loin de son esprit. Autant dire que ce n’était pas une réussite. Elle avait laissé derrière elle un homme qu’elle ne connaissait pas. Etre dans les lieux où Jon Stark avait grandi l’aidait quelque peu à se figurer dans quelle ambiance il avait évolué mais cela ne remplaçait pas le temps passé ensemble. Et du temps, ils en avaient cruellement manqué. Tout était à construire et Eléanor ne pouvait qu’espérer que tout ne soit pas déjà trop tard. Jon resterait-il sur la première impression qu’elle lui avait donnée ? Elle ne pouvait qu’attendre. Et l’attente était interminable. Elle n’avait jamais aimé attendre que son père revienne des batailles qu’il menait au loin. Et voilà qu’à présent, elle attendait son époux. Certes, Walton était de bonne compagnie. Et elle avait beaucoup à apprendre sur les maisons du Nord. Elle avait passé beaucoup de temps à la bibliothèque lorsqu’elle était arrivée à Winterfell. Et lorsque sa grossesse l’avait contrainte à tenir le lit, Walton avait eu la délicatesse de lui apporter régulièrement de la lecture pour continuer à s’instruire. Son ventre avait grossi et elle passait régulièrement sa main dessus à présent, sentant les mouvements de l’enfant. Lorsque la nouvelle était tombée, elle avait ressenti un soulagement à l’idée que Jon soit présent à Winterfell lorsque leur premier enfant naîtrait. Non pas qu’il soit autorisé à rester près d’elle pendant le travail, là n’était pas la place d’un homme, tout Roi soit-il. Mais il serait dans le château et c’était déjà beaucoup.

La jeune Reine espérait donner un fils au Royaume. Certes, Walton tout comme Maedalyn l’avaient assuré que la naissance d’une fille serait tout aussi bien accueillie mais Eléanor craignait que leur optimisme ne soit qu’une façade pour la rassurer. Elle devait réfléchir en Reine, non en femme et non en mère. Le Royaume du Nord devait avoir un héritier mâle. Tel était son rôle, entre autre, ainsi qu’à Jon. Poursuivre la lignée. La jeune femme avait décidé de laisser venir les choses finalement. L’enfant naîtrait et il serait bien temps de découvrir si c’était un garçon ou une fille. Quant à Jon, elle laissait également les choses faire. A présent qu’il était de retour, ils auraient plus de temps l’un avec l’autre. Il ne fallait pas brusquer les choses. L’accueil à Winterfell avait dépassé ses espérances, Walton et Maedalyn étant des compagnons fort agréables. A présent que Bowen était rentré également, l’humeur d’Eléanor ne pourrait que demeurer au beau fixe.

Jon l’avait donc rejoint et le baiser qu’il lui donna avait la tendresse de l’absence. Elle s’y abandonna, y goûtant avec délices. Elle se permit de prendre l’initiative et de dévêtir Jon avant de masser ses épaules douloureuses. Le soupir de soulagement du Roi montrait clairement que cela lui faisait du bien même si le repos serait le meilleur remède. Toucher sa peau lui rappelait leurs étreintes et elle aurait aimé s’abandonner dans ses bras. Malheureusement, au vu des douleurs dans son ventre, elle préférait ne pas compromettre la naissance. Ses lèvres goûtèrent sa peau et elle sourit. Son époux était enfin de retour. Elle avait milles et une questions mais ce fut Jon qui rompit le silence. Son état de santé. Bien sûr. Elle hocha la tête.

Ne vous tourmentez pas. Les saignements dont je vous ai fait part dans mes lettres se sont arrêtés mais j’ai des douleurs fortes dans le ventre aussi Mestre Roshar m’a contrainte à rester alitée. Je n’ai quitté cette chambre que pour votre arrivée. Je suis raisonnable même si rester ainsi cloîtrée n’est guère bon pour mon moral…

Eléanor n’avait jamais aimé rester inactive. Mais la raison d’état et la santé de l’enfant passait avant tout le reste. Jon glissa son bras le long de son corps avant de la soulever, malgré le poids de son ventre. Elle s’accrocha à son cou, gardant son regard dans le sien. Que c’était bon de le retrouver ainsi. Sans se poser de questions. Il la déposa délicatement sur le lit avant de passer au-dessus d’elle pour s’installer à ses côtés. Eléanor ne le quittait pas des yeux. Ses boucles noires, son regard sombre. Qu’abritait cet esprit tourmenté ? Elle aurait donné cher pour le savoir. Mais en cet instant, seule l’inquiétude liée à son état transparaissait. Elle se contenta de l’observer en le laissant se reposer avant qu’il ne se retourne vers elle, posant sa main sur son ventre et embrassant sa nuque. Il lui arracha des frissons de plaisir. Elle caressa doucement sa peau nue. C’était doux. C’était agréable. La phrase de Jon la fit sourire avec tendresse. Elle passa sa main dans sa chevelure sombre avant de répondre :

Vous n’êtes pas encore père que vous suggérez déjà les autres enfants que nous aurons. Je savais le Roi du Nord exigeant mais pas à ce point.

Un sourire taquin jouait sur les lèvres d’Eléanor. Elle en profita pour terminer de se dévêtir, révélant la lourdeur de ses seins et l’orbe pleine de son ventre qui commençait à dissimuler ses parties intimes à sa propre vue. Elle se rallongea aux côtés de son époux.

N’ayez crainte, il en faut plus pour me dégoûter ou me faire peur.

Elle l’embrassa à nouveau. Comme si elle voulait rattraper le temps perdu. Le temps qu’ils avaient passé loin de l’autre.

Et bien, je dois dire que je vais plutôt bien à part ces désagréments liés à mon état. J’ai beaucoup sympathisé avec votre frère, Walton. Egalement avec lady Glover qui semble devoir devenir aussi proche de moi que son époux l’est de vous. J’espère que le petit Torrhen et notre enfant seront bons amis. Quant à mes prises de fonction, de par mon état, je n’ai pas pu prendre mon rôle aussi bien que je l’aurai voulu mais j’ai beaucoup lu sur le Nord, sur les maisons qui le composent et leurs liens les unes avec les autres. Je me sens maintenant bien à Winterfell. J’ai au moins réussi à arrêter de me perdre, ce qui n’est déjà pas si mal ! Et vous, racontez moi. Tout.

Elle plongea son regard dans le sien.

Te revoir me fait du bien. Rassures-toi, je ne vais pas retomber dans les travers qui t’ont éloigné de moi. Mais tout ceci, cette douceur et cette tendresse me font beaucoup de bien, Jon. Je craignais que tu ne reviennes pas à temps pour la naissance de notre enfant et je suis tellement soulagée que tu sois là… Cela m’avait manqué.

Elle était naturellement passée au tutoiement car après tout, ils étaient mari et femme. Elle se rapprocha de lui, collant son corps au sien. Elle déposa ses lèvres le long de son cou, descendant sur son torse et son ventre. Elle redécouvrait ses muscles, ses courbes et le rugueux de sa peau malmenée. Elle remonta vers son visage, nichant son visage dans son cou et murmurant :

J’aimerai tellement…

Elle ne termina pas sa phrase. La suite était évidente. Elle passa sa main sur le torse de Jon, caressant doucement sa peau, descendant le long de ses hanches, sur ses cuisses et dans des zones sensibles. A défaut de pouvoir se donner à lui, elle pouvait lui donner du plaisir.
code by bat'phanie


SIX FOIS A TERRE, SEPT FOIS DEBOUT  
Notre grande guerre est spirituelle, notre grande dépression, c'est nos vies ©️ okinnel.
Eléanor Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Reine du Nord, épouse de sa Majesté Jon Stark, fille de Lyham Tully, Suzerain du Conflans Libre
Âge du Personnage: 15 ans
Allégeance: Ma loyauté va à mon Souverain.
L'hiver vient
Messages : 227
Membre du mois : 0
Célébrité : Sophie Turner
Maison : Stark, née Tully
L'hiver vient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The Return of the King   The Return of the King EmptyDim 17 Mar - 20:58

Voilà le moment des retrouvailles étaient à présent venus. Jon avait salué chaque personne qu'il avait croisé sur son chemin menant jusqu'à la nouvelle chambre qu'il allait occuper à partir de ce soir avec son épouse. Il avait senti un certain changements dans le regard des personnes qu'il avait côtoyé avant son départ en guerre, cette révérence plus stricte à son égard, plus cadré par rapport à son changement de titre royal alors que pour certains, ils avaient connu Jon durant son enfance, qu'ils connaissaient les choses que le prince préférait depuis l'ensemble, qui l'avaient vu jouer entre les murs de la cité, qui l'avaient vu apprendre à se battre, à pleurer sous la force des premiers coups qu'il avait reçu pendant les entraînements avec l'oncle Bran ou avec Conrad. Alors ce n'est pas parce qu'il était devenu roi que cela changeait alors du tout au tout. Il était arrivé devant la porte de sa nouvelle chambre, qui allait s'ouvrir sur sa nouvelle vie, sa vie d'homme marié, de futur père de famille. L'hiver était là, le printemps prendrait du temps avant de revenir il ne partirait donc pas tout de suite en guerre, il ne savait d'ailleurs pas comment les choses allaient évoluer au cours des prochains mois, il ne pourrait pas se réfugier derrière son départ pour les combats pour pouvoir éviter de se poser trop de questions à propos de son mariage dont il ne savait véritablement pas comment les choses allaient évoluer entre eux deux et une partie de la réponse se trouvait derrière cette porte qu'il finit par pousser. Il y découvrit alors Eléanor en train de se déshabiller, attendait-elle à chaque fois le moment qu'il pousse la porte pour qu'il la trouve dans une tenue des plus légères. C'était sa femme et il ne trouvait pas forcément cela gênant, mais pour autant il ne savait toujours pas comment agir avec elle et puis il y avait cet enfant qui se dessinait un peu plus chaque jour sous son nombril. Il avait du mal à se faire à la différence, entre le soir où elle lui avait annoncé qu'elle était enceinte et maintenant qu'il la retrouvait avec un ventre déjà si rond. Dire que c'était son enfant lui faisait quelque chose d'étrange.

Jon s'était approché d'elle, l'avait embrassé comme un mari embrassait sa femme et avait touché son ventre rond avec tendresse. A cet instant, au moment où il sentit l'enfant bouger dans le ventre de Eléanor, il avait l'envie que le temps s'accélère un peu pour qu'il puisse avoir la chance de prendre son enfant au creux de ses bras. Cela avait semblé être la chose la plus belle au monde qu'il pouvait arriver à un homme un peu soucieux de ceux qui l'entouraient. Il avait vu le visage de Bowen se transformer complètement quand il avait fait la découverte de Torrhen, même si ce nom continuait sincèrement à faire frissonner Jon. C'était réellement étrange que ce si jeune enfant puisse porter le nom de son père. Pas qu'il trouvait en soit la décision bizarre, Jon avait pleinement conscience de l'attachement que son ami avait pour son père, sans lui il n'aurait sans doute pas pu en apprendre autant, au détriment peut être même de Jon, chose dont il ne tenait plus rancune aujourd'hui à son frère d'arme. Bowen n'y était pour rien dans cette décision. Cependant, ce nom ne manquerait pas d'être sans doute lourd à porter. En tout cas la paternité le rendait heureux, et Jon ne doutait pas un seul instant qu'il ne serait pas heureux de tenir cet enfant dans les bras. Il fallait néanmoins que la grossesse puisse arriver à son terme et que l'enfant vienne à naître en bonne santé. Déjà tant d'inquiétude pour un si petit être qui n'avait pas encore poussé son premier cri. Il posa donc tout naturellement la question de savoir comment Eléanor allait. « C'est vrai que les fortes douleurs au ventre sont plus rassurantes que les saignements … Je suis en train de me demander si cela n'est pas plus inquiétant encore … Je me doute qu'il est bien difficile pour vous de rester ainsi enfermer dans cette chambre … Mais vous arrivez bientôt au terme de la grossesse et avec notre retour, vous aurez de la compagnie et de nouvelles personnes avec qui vous entretenir. »

Jon s'installa à coté d'elle, continuant à caresser tendrement le ventre rond de sa main. Jon souriait très légèrement alors qu'elle était en train de s'amuser avec ses boucles brunes. Il releva doucement la tête pour pouvoir la regarder. « Je ne voudrais pas le rappeler mais malheureusement si avoir une fille ne me dérange nullement il nous faudra un fils pour notre sérénité à tous … Et puis j'ai grandis avec deux autres enfants, certes les liens ont été plus complexes avec Walton mais j'ai toujours été très complice avec Jeyne … C'est un point qui nous unit vous comme moi, nous avons tous les deux grandis dans une grande famille. Il n'y a rien de mal à penser recréer la même chose... » Il se passe une main sur le visage, il était en train de relâcher la pression au fur et à mesure, il avait quelque mal à la tête, et la fatigue était en train de lui engourdir le corps. Il l'écouta parler et allait lui répondre quand elle enchaîna, reprendre la parole au tutoiement. Il la laissa faire un instant avant qu'il ne vienne à prendre sa main et à la poser sur son torse, récupérant la couverture, il la replaça convenablement sur leurs deux corps. Ils étaient dans le Nord, ils étaient en hiver, il revenait de long mois de combats, de plusieurs semaines à marcher dans la neige, à affronter le froid. Il n'avait pas envie de cela ce soir. Il la regarda dans les yeux. « Je ne vais pas dire que je ne suis pas heureux de te retrouver, et que ce moment n'est pas agréable. Cependant je suis fatigué, je n'ai pas envie de ce genre de choses … Et cette façon d'agir n'est pas digne d'une reine ... » Il se pencha vers elle et l'embrassa longuement. « Je sais que ce que je vais te dire risque de t'énerver mais il faudra également être patiente pour cela. » Il ne savait pas comment agir avec elle, mais ce soir il n'avait pas envie d'une telle chose. « Nous avons vaincu Harren Hoare à la bataille de Noblecoeur, nous avons tenu le premier Collège Impérial à Fort-Darion, mais je ne suis pas resté assez longtemps pour connaître la suite des événements … Il était temps que je rentre dans le Nord et que je puisse démobiliser les hommes qui ont bien trop soufferts … Mais pour le moment l'hiver est là, et je dois me tourner vers les intérêts du Nord, de nombreuses choses nous attendent ici … Il faut que nous préparions les festivités pour les différentes célébrations du Nord, mais je dois savoir aussi quelles décisions tu as prise avec mon frère concernant la situation de l'Île aux Ours et pour le Mur ... »


Jon Stark - Le Jeune Loup
Roi du Nord

We regret our sins but ...
We saw our destiny and
Under my mask I remain low
Under my mask I smile


The Return of the King 2rxhf0n
Jon Stark

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier: Roi du Nord
Âge du Personnage: 19 ans
Allégeance: Ma loyauté va à moi-même.
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Messages : 1748
Membre du mois : 39
Célébrité : Kit Harington
Maison : Stark
Caractère : ♦ Impulsif ♦ Courageux ♦ Impatient ♦ Mature ♦ Imprudent ♦ Sociable ♦ Secret ♦ Protecteur ♦ Drôle ♦ Loyale ♦
∇ THE REIGN OF THE YOUNG WOLF BEGINS ∇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The Return of the King   The Return of the King Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
The Return of the King
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aristide Says He Is Ready to Return to Haiti, Too
» FANARTS d'Ekoï! the Return!
» [Archive 2011] The return of the Ring - 16/20 août 2012
» lion king spirit of war
» CAVALIER KING CHARLES F 5 ANS REFUGE DE BETHUNE 62

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Le Nord :: Winterfell-
Sauter vers: