AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]
MessageSujet: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Dim 14 Juin - 14:34

Le soleil joue de ses rayons. Douceur avant l'éclat. J'aime cet instant. Comme un chant silencieux qui ne possède aucune discordance. Mais le temps n'est pas pour moi de errer. Mes pas me portent exactement où je le désire. Chaque rencontre n'est qu'un jeu du destin, mais il arrive que l'humble servante, force ce destin d'un sourire.  Je sais calculer l'instant, le souffle, le moment juste et l'ombre m'avale sous les poutres d'une écurie si simplette.

La patience est mienne et je m'enferme un instant au creux de mes prières. Instant qui deviendra soupir alors que l'objet de ma convoitise s'approche lentement. Je découvre les traits et en apprends les nuances. Je souris dans l'ombre, encore dissimulée, encore cachée. Je scrute la silhouette et en note toutes les lignes. La force qui dort, la volonté qui sommeille. J'apprends tout cela. Le plaisir se mêle  à l'observation alors que la tunique glisse pour permettre la caresse de l'eau fraiche. Gouttes qui parcourent au gré de leurs envies les lignes dures d'une poitrine mise à nue.

Amusée,  mes doigts se saisissent d'un linge et là seulement, j'ose le pas en pleine lumière. Enfant d'un dieu qui m'adore, je n'ai pas la crainte du dragon, bien au contraire. Passé tumultueux qui fut et sera peut être.  Je sais me déplacer dans un silence ouaté, mes pas glissant sur le sol avec une légèreté sans pareille. Et il y aura la même délicatesse dans mon geste lorsque je pose le linge sur une épaule humide..Las, je n'aurais le temps de le faire glisser le long de son dos qu'une main m'agrippe déjà la gorge, provoquant mon rire. Juste une cascade moqueuse de perles aériennes.

« La surprise n'était point mon but, Sire Barathéon. »

Parce que le dragon...Est le seul étendard que je connaisse avec précisions. Etrange mais nécessaire pour l'oeuvre qu'il me tarde de commencer. L'azur de mes iris ne tremble pas, ni ne vacille...
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Jeu 18 Juin - 18:19

Je me levai avant les premières lueurs de l’aube, poussé par la routine. Que nous soyons à Peyredragon ou à Goeville, rien ne changeait. Toujours les mêmes gestes, la même mécanique répétés inlassablement sous l’éclat encore timide de l’astre. Je m’entrainais à l’accoutumée jusqu’à ce que le soleil soit à son point culminant, mais l’effervescence du Val me forçait toujours à écourter. Trop de monde et surtout, bien trop à faire ailleurs. Je n’étais plus simple chevalier, à s’échiner en entraînement, toujours dans l’attente de la prochaine bataille… Même si je restais constamment ancré dans cette habitude.

Je conduisis Ardent sur le chemin du retour. A défaut de ne pouvoir m’entraîner des heures durant, je ne l’avais pas ménagé, enchaînant galops violents et arrêts abrupts pour jauger sa réactivité. L’étalon rentrait à l’écurie aussi couvert de sueur que je pouvais l’être. Fourbu, je le confiai à un garçon d’écurie et le laissai faire le nécessaire. Il l’emmena sans m’adresser la moindre parole, ce dont je le remerciai d’un simple regard. Je goûtai à cette solitude bienvenue, avant que l’astre n’éclate pleinement et force l’ombre à s’étendre. Je m’étais arrêté à hauteur d’une bassine d’eau fraîche, non loin de l’entrée des écuries, disposée là avec une attention louable. L’eau froide me fit le plus grand bien, le silence rompu uniquement par son clapotis et le renâclement des chevaux non loin. Mes pensées avaient cessé de filer sans contrôle, m’offrant un répit rare.
Je retirai ma tunique, trempée de sueur, et continuai mon œuvre quand je sentis un contact étranger. En un battement de cils, je m’étais retourné et empoignait la gorge d’un ennemi probable, ayant attendu que je sois seul et vulnérable. Le linge tomba le long de mon épaule. J’ancrai un regard assassin dans celui, azur, d’une femme. Un rire léger monta sous ma poigne, accueillant mon geste avec un aplomb certain. J’écarquillai les yeux, encore sous le coup de la surprise, sans prendre la peine de répondre. Je la détaillai longuement, appréhendant cette étrangère à la chevelure de feu, avant de saisir un détail qui m’avait encore échappé. Je desserrai lentement ma prise et passai une main légère sur le joyau serti à son bras. Un rubis, symbolique des prêtresses de R'hllor. Coïncidence ? Je ne pensais pas. Il s’agissait là du seul ornement en sa possession. Elle n’était pas une dame de la haute… Mais peut-être bien plus.

C’était rare que je sois confronté à mon héritage de l’antique Valyria. J'en sais bien moins que mes frères et sœurs à ce sujet, mais bien assez pour que certains signes ne me trompent pas. Je relève le regard vers elle, désormais interrogateur. Ma main retombe, mon agressivité latente avec… Mais je ne pris pas la peine de m’expliquer. Elle s’était montrée fort audacieuse.

- J’aurais pu vous tuer.

Je marquai un silence, ponctué uniquement par les gouttelettes d’eau qui tombaient au sol. J’étais intrigué, méfiant même. Mais impossible de s’en détourner.

- Vous connaissez mon nom. Ne devriez-vous pas me donner le vôtre, en juste retour ? Je ne crois pas au hasard. Vous avez choisi votre moment pour glisser hors de l’ombre. Si vous désiriez une entrevue, vous auriez eu bien d’autres façons de vous y prendre… Alors dites-moi ce qui vous amène devant moi, ici même.

Je baissai le regard sur le linge qu’elle tenait encore. Elle m’avait sorti subitement de ma torpeur, me noyant dans un flot d’interrogations et d’impressions contradictoires.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Jeu 18 Juin - 20:43

Je le regarde. Je plonge au fond de ses iris. Sans peur. Sans frémissement. Et pourtant je respire enfin lorsqu'il me lâche et je me contente de sourire, légèrement moqueuse.

« C'est un fait. »

Il aurait pu me tuer si il avait été armé. Mais la folie n'est pas mienne. Je ne l'aurais pas touché armé. Je suis une ombre qui glisse sur les flammes de son dieu. Ainsi dois je être. Et je ne serais autre chose devant lui. Ma paume reçoit la caresse d'une goutte échappée de sa chevelure. Puis une autre. Parce que ma main s'est tendue, comme si elle aimait la pluie.

« Arya. Arya la Rouge. C'est ainsi que l'on m'appelle. »

Du moins la bouche impie de Crispin. Certain se contenteront de mon prénom. D'autre...De mon silence. Une lueur amusée traverse mes iris bleutée.

« Aurais je été entendue si j'avais demandé audience ? Non. Vous le savez aussi bien que moi. »

Mes doigts se crispent un instant sur le linge avant que je ne le porte de nouveau sur lui. Délaissant son torse des gouttes qui le souille.

« Quant a ce qui m'amène, Main...Il serait préférable de ne pas en parler ici. »

Je lui offre l'innocence en sourire. La complicité en regard. Juste un jeu qui se passe de mots. Qui erre dans le silence. Qui est et sera compris par lui.

« Vous savez ce que R'hllor peut pour vous...Ignorerez vous sa Fille bien aimée ? »

L'ancienne Valyria. Ce monde oublié. Détruit. Qu'un autre tente de reconstruire. L'aile sulfureuse du dragon posé sur cette terre désolée du Maître.

« Le ferez vous ? »

Je sais qu'il ne le fera pas. Je sais qu'il veut savoir. Je le devine a ses yeux. Je le sais au pli de sa lèvre. Je devine. Il est magnifique. Dangereux et magnifique. Je penche doucement la tête, comme un défi. Parce qu'il sait qu'il n'aura jamais la paume sur ma volonté si je ne le désire pas.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Mar 23 Juin - 0:27

Je déviai mon regard vers ma lame qui reposait contre la bassine d'eau. Je n'avais qu'à tendre la main pour m'en saisir... Et pourtant, elle s'était approchée dans mon dos sans que je ne l'entende. Elle tenait ce simple linge pour éponger ma peau. Elle aurait pu tenir une dague et me la planter dans la nuque. Quelle différence ? Je m'étais encore montré imprudent, après tout ce qui s'était passé. J'aperçus cette lueur moqueuse dans son regard. Je fronçai les sourcils, peu amène. J'enrageai... Moins contre elle que contre moi en cet instant.
Sa main recueillait les gouttes qui s'échappaient de ma chevelure, comme un reliquat précieux. J'étais sceptique, mais surtout intrigué. Elle éveillait en moi une curiosité que je ne soupçonnais pas. J'hochai la tête en entendant son nom. Un nom que je n'oublierais pas.

Je penchai la tête, avec un air interrogateur. Elle formulait des questions suivies bien vite de ses propres réponses. Je ne savais pas ce qu'elle attendait de cette entrevue, visiblement pas faire la conversation. N'importe qui pouvait demander audience et je ne faisais pas partie des plus inaccessibles.

- Tout dépend du motif.

Je me demandais si je ne l'entrevoyais pas, ce fameux motif... J'observai l'inclinaison qu'elle donnait à ce linge en même temps qu'à notre rencontre. Je la laissai essuyer l'eau qui continuait de goutter en ne laissant rien transparaître. Je ne la quittais pas du regard, sensible à ses mouvements d'humeur. Un sourire, un regard qui pouvait en dire long comme si peu. Elle me laissait sur ma faim, à dessein.

Je refermai subitement ma main sur la sienne, l'arrêtant dans son geste. Je la gardai ainsi contre moi, ce linge pour seul rempart.

- Non. Je ne sais pas ce que R'hllor aurait à m'offrir, mais votre présence me laisse penser qu'il nourrit de grands projets pour ces terres... Tout comme le Dragon.


Elle insistait. Je refermai mes doigts sur les siens avant de la lâcher, me penchant dans le même temps avec un sourire complice. Je n'en fis pas davantage. C'était elle qui avait initié ce jeu et je ne rompais pas avec. Le linge retomba au sol quand je me mis en mouvement. Je ramassai ma tunique et ma lame, sur le départ.

- Parlons-en ailleurs, alors.


Je ne pris pas la peine d'en dire plus. Je choisirais le lieu, même s'il aurait été intéressant de se laisser guider par aussi sublime créature. Elle suivrait, parce qu'elle ne lâcherait pas après s'être donné tant de mal pour me surprendre. J'aurais pu choisir bien des lieux où l'emmener à l'abri des regards, à Peyredragon. Ici, mes choix étaient plus limités. Je me contentai de remonter les escaliers jusqu'à mes quartiers, l'invitant à entrer.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Mar 23 Juin - 13:35

Un regard amusé se glisse entre mes cils. Mes raisons ne regardent aucuns de ses gardes. Aucuns de ses mestres. Je m'impose sans jamais demandé. Je n'ai cure des permissions que l'on offre comme autant de faveurs. Mes iris se laissent entrainer et glisse vers le bas. La peau qui entoure la mienne est rêche. La mienne reste douce malgré les années. Je ne suis pas pressée. Car il me faut le temps en compagnon inébranlable.

« Ses projets..Sont multiples et ses regards s'abreuvent à toutes les terres connues. »

Une flamme étrange navigue un instant dans l'azur de mes prunelles lorsqu'elles remontent, paresseuses orbes, sur les lignes de son visage. Paravent. Cuirasse.. Bouclier Il est beaucoup. Il est tellement. Il pourrait être bien plus. Mais le venin de l'ambition ne peut corrompre celui du cœur. Dommage. Et admirable. Je sais reconnaître l'ombre pour ce qu'elle est. Néanmoins, aucun secret ne passera mes lèvres. Et la chair pulpeuse s'imprime déjà de volonté. Il affronte un regard d'airain et il le sait.

Son dos cachera mon sourire alors même que la capuche de ma cape recouvre l'ébène de mes boucles. Il est sûr que je le suivrais. Il a raison. Je le laisserais guider une partie de cette danse. Mais au final, le dernier mot me reviendra. Parce qu'il en est toujours ainsi et je ne permets autre chose. Mon visage est noyé d'ombre et cela m’agrée. Ainsi nul de se doutera de qui passe réellement le pas de sa porte.

J'abandonne ma cape sur le dossier haut d'un fauteuil de cuir. J'aime ce que mon regard s'approprie sien. La brutalité comme la suavité de ses lieux. La richesse ordonnée du Val étalée alors même qu'il n'est roi. L'étendard dressé fièrement...Mes doigts effleurent presque sensuellement l'ombre déployée d'une aile meurtrière. Le lin griffe langoureusement la pulpe de ma main et cela m'amuse. Le Soleil le frappe à peine.

« Il viendra de l'ouest et apportera le sang sur le rivage qu'il convoite...Défié par le cerf ou aimé de lui... »

Je ris doucement avant de lui faire face. Le rire s'éteint dans un murmure.

« La couronne échappe encore a mon regard, cela est dommage... »

L'index délicat replace une mèche volage derrière l'ourlet velouté de mon oreille.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Mar 23 Juin - 21:58

- Les Dieux n'ont pas de frontières. Intemporels et omniscients, nous ne sommes tout deux que des pions sur leur échiquier.

C'est ce qu'elle était : Un pion que l'on avançait, que l'on mettait sur ma route. J'étais réellement curieux, car je ne pensais pas que R'hllor pouvait nourrir un quelconque intérêt en ma personne. Un messager pour le Dragon ? Peut-être. Je pouvais me cantonner à ce rôle, à celui de murmurer comme elle le faisait si bien. Nous étions deux silhouettes silencieuses dans l'aube naissante, d'ombres et de feu. Je voulais la considérer comme un simple outil, traçant la volonté de son Dieu. Je ne pouvais pourtant pas nier cette étrange similitude. J'appréciais sa discrétion, quand elle me suivit jusqu'à mes quartiers. Goeville était encore endormie, peinant à ouvrir les yeux pour sortir des torpeurs du sommeil. Le moment était bien choisi.

Je fermai la porte derrière elle. Je déposai ma lame sur la table, une mauvaise manie selon certains. J'avisai les braises qui me faisaient face dans la cheminée, presque éteinte après une longue nuit à me réchauffer. Un autre feu s'était éveillé dans cette pièce, sur lequel je reportais mon attention. Elle faisait face à l'étendard encore flambant neuf du dragon noir sur fond rouge. Contrairement à l'emblème Targaryen, il crachait ses flammes, en direction du ciel. Je savais que cette symbolique ne lui échapperait pas.

Je fronçai les sourcils en l'entendant proférer des phrases dénuées de sens au premier abord. Je m'approchai dans son dos, prêtant l'oreille à ses paroles nébuleuses. Je craignais qu'elle n'amène plus de questions que de réponses, comme une prophétesse aurait pu le faire.

- "Il" ? Harren le Noir ?

Elle riait à nouveau, si facilement. Elle s'était retournée. Je baissai la tête pour la détailler encore, ancrant mon regard dans celui azur qui la caractérisait. Il me faisait penser à l'océan, pas vraiment au feu de son Dieu. Se jouait-elle de moi à nouveau ?

- Votre regard semble porter bien plus loin que le mien. Est-ce votre Dieu qui vous a parlé de l'issue de la bataille à venir ? Le Cerf a toujours été un élément instable, je suis plutôt bien placé pour le savoir. Souhaitiez-vous simplement me mettre en garde ?

Je craignais de perdre patience rapidement si elle ne s'expliquait pas. La patience, oui... Ce n'était pas vraiment mon point fort. Elle se tenait là, entre le dragon noir de ma bannière et moi. J'espérais qu'elle ne soit pas venue uniquement pour distiller son venin dans mon esprit. Je ne me fiais déjà à plus grand-monde.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Mer 24 Juin - 11:00

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Lun 29 Juin - 0:19

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Lun 29 Juin - 8:21

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Ven 3 Juil - 21:43



Dernière édition par Orys Baratheon le Sam 4 Juil - 0:00, édité 1 fois
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Ven 3 Juil - 22:19

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Sam 4 Juil - 0:58

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Sam 4 Juil - 1:49

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Sam 4 Juil - 9:03

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Sam 4 Juil - 10:51

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Sam 4 Juil - 13:36

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Sam 4 Juil - 14:26

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Sam 4 Juil - 20:41

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Sam 4 Juil - 23:17

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Jeu 9 Juil - 0:19

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Jeu 9 Juil - 14:27

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Lun 13 Juil - 0:53

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Lun 13 Juil - 13:07

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Jeu 16 Juil - 21:13

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   Ven 17 Juil - 13:49



Il me reste tant à faire. Tant à construire...La voracité s'éprend du bleu de mes yeux. Cela ne fait que commencer.


[TERMINE]
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]   

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Les doigts effleurent l'éternité, la main s'y dépose [Tour I - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qu'est-ce que la capacité d'apprendre, sinon un aspect de l'éternité? (Mark P. W. et Abygaëlle H.) *RP TERMINÉ*
» Coup de main ou coups de reins [Livre I- Terminé]
» Comme les doigts de la main
» La main invisible
» Les doigts de fées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: 
Pays Nordiens
 :: Le Val & La Montagne :: Goeville
-
Sauter vers: