Tumblr  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Livre I, Intrigue N°5- Quand La Neige Tombe, Et Souffle Le Vent. Le Loup Solitaire Meurt Mais Pas La Meute.
MessageSujet: Livre I, Intrigue N°5- Quand La Neige Tombe, Et Souffle Le Vent. Le Loup Solitaire Meurt Mais Pas La Meute.   Livre I, Intrigue N°5- Quand La Neige Tombe, Et Souffle Le Vent. Le Loup Solitaire Meurt Mais Pas La Meute. EmptySam 23 Fév - 16:06




  • Bloody Crown
Vervoyance



Elle était sortie de ses transes toute fièvreuse. Elle avait vu dans ses songes ce qui allait se produire. Elle avait vu l’horreur, le piège ourdi par le Noir. Elle devait prévenir son Père, Lord Reed, et alerter l’Empereur. Non, le Noir n’avait pas été vaincu par le coup d’état de son fils, ni par les intrigues ! Elle avait vu son père mourir de ses blessures, reçues dans une immense bataille dont les combats, à peine masqués et étouffés par la neige, imbibaient la terre du Conflans du sang du Nord et de Peyredragon. Elle avait vu l’Empereur mourir, elle avait vu un prince mourir. Elle avait vu quantités de nobles et de généraux qui banquetaient avec son père rejoindre eux aussi leurs ancêtres dans la souffrance et dans le désespoir. Willona Reed avait toujours été une fille étrange, devenir femme ne l’avait pas changée ; elle voyait des choses. Se précipitant entre les tentes du campement de l’armée impériale marchant vers Salvemer, elle essayait désormais de rejoindre le Roi du Nord, Jon Stark, pour lui conter ses visions et mettre en garde le père du Roi.

Elle n’avait pas vu l’ombre qui, quelques tentes plus loin que la sienne, montait la garde.

Ses yeux lui avaient toujours montré le futur et parfois le passé, le présent en revanche se déroulait presque immanquablement sous ses yeux. Elle devait alerter le Roi et sauver l’armée. Elle devait…

Une lame venait de s’insinuer entre ses côtes et c’est un regard chargé de stupeur et de larmes qu’elle jeta sur son assassin. L’homme portait un surcôt aux couleurs bleues et rouges des Tully, et lui souffla quelques mots en la maintenant quelques instants contre lui, fouaillant son corps de sa lame à plusieurs reprises.

| Tu n’avais pas vu ça, hein ? Chienne de sorcière ! Mon maître a bien fait de te surveiller… Merci pour ton petit carnet, tu aurais dû le détruire quand ton Empereur te l’avait ordonné. Mon maître te remercie pour ces informations. |

La vervoyante mourut seule au milieu d’une armée. Les gardes de faction, bien plus loin, n’entendant ni ne voyant rien tandis que les hommes d’armes Stark alentours ronflaient leur vin et leur pitance. Le corps de la Reed retrouva bientôt les marais, mais guère ceux qui l’avaient vu naître. Le lendemain on signalait deux disparitions au camp ; la fille de Lord Reed et un homme d’armes de Vivesaigues, dont le capitaine conclua sobrement, sans rien connaître de l’autre disparition, que cet homme n’était sans doute qu’un poltron et un déserteur.





  • Bloody Crown
L’Avènement de l’Empire



Après le rassemblement de toutes les bonnes volontés en lutte contre Harren Hoare, la Coalition était née. Orage, Peyredragon, Nord, trois Royaumes pour mener Harrenhal à sa ruine. La bataille de Paege fit s’amplifier plus encore ce mouvement rassembleur ; Torrhen Stark et Rhaenys Targaryen abandonnèrent patronymes, blasons et maisons d’origine pour être sacrés Empereur et Impératrice des Royaumes Fédérés. En clair, l’unification de Westeros était en marche. Argella Durrandon et Jon Stark paraphèrent la Constitution Impériale, établissant des droits égaux pour tous les royaumes, et fut décidé à son tour Lyham Tully, prisonnier après Paege. Le Conflans Libre était né autour de Vivesaigues. L’histoire était en marche, dans cette région de Westeros. Forts de cette nouvelle unité, les Royaumes Fédérés marchèrent main dans la main. Il fallait d’abord libérer le Conflans lui-même, toujours sous oppression des troupes Hoare. Vivesaigues et Corneilla s’étaient ralliées, ainsi qu’Herpivoie, Darry, Salins. Jon Stark, devenu Roi du Nord, fonça avec Lyham Tully et son propre aide de camp Bowen Glover vers Les Jumeaux, les prenant des mains de Lord Frey qui se rendit sans combattre. Le mouvement suivant visait à prendre Salvemer pour achever la libération de l’Ouest du Conflans. Dans le même temps, l’Impératrice parvint à sauver la famille du Roi Tully et une ambassade Lannister des griffes des troupes Hoare, s’illustrant lors d’un assaut aérien d’une terrible violence avec son dragon. L’Empire assurait donc sa mainmise sur le Conflans, luttant à Vivesaigues et à Wayfarer contre la menace croisée, combats qui virent la mort de Kian Tully et la première expérience au combat du Prince Brandon. Les maisons Tully et Stark renforcèrent leurs liens avec la promesse d’un mariage entre la Princesse Eléanore Tully et le Roi Jon Stark.
Le mouvement impérial fut rejoint par des rebelles anti-Hoare du sud de l’OeilDieu, menés par des capitaines de Peyredragon, des déserteurs de l’armée du Noir, et par la jeune et fougueuse chef rebelle Leslyn Raybrandt. La rebéllion connut quelques succès mais fut bientôt réprimée dans le sang.

Dans le Nord, Walton Stark coordonnait les efforts visant à lutter contre les déprédations des fer-nés sur les côtes du royaume, repoussant la menace sur Motte-La-Forêt après la défaite de Castel Oyster, tout en restant incapable de défendre l’Île aux Ours, bientôt attaquée. Le jeune prince avait juré de protéger les femmes des seigneurs partis se battre au sud ; Winterfell était donc pleine, avec la présence notamment de Maedelyn Glover et de Manel Bolton, mais aussi de représentantes de quantité d’autres maisons.

L’Orage enfin, restait sous la menace des armées bieffoises qui passaient sa frontière en de multiples endroits, menaçant ses villes du sud et sa propre capitale. Rhaenys Braenaryon en personne rejoignit alors une armée hétéroclite formée d’orageois, de nordiens, de peyredragoniens, de riverains et de volontaires impériaux, afin de voler au secours de l’Orage affaibli. Ce formidable mouvement allié manqua de connaître une fin tragique lorsque l’Impératrice souffrit de sa récente grossesse, mais elle continua sa marche avec précaution vers le sud et les Terres de la Reine Argella Durrandon, elle aussi enceinte ! Les deux souveraines marchaient de concert encadrées par Lord Penrose, conseiller de la Reine de l’Orage, par les servantes Yesaminda et Solvej qui soignaient la grossesse des souveraines, ainsi que par Leslyn Raybrandt, bombardée écuyère impériale. L’Orage restait malgré tout défendu par Lord Connington et Lord Selmy, qui commandaient aux troupes du royaume et protégeaient les familles des grandes maisons du royaume, comme les dames de Torth Livia et sa fille Ayana, ou encore Sybille Antarion.

Pendant ce temps, l’Empereur Torrhen Braenaryon menait une armée impériale dans le cœur du Conflans, saisissant une opportunité née des mouvements ennemis. Lors de la Bataille de Buron, 35000 impériaux affrontèrent plus de 56 000 hommes d’Harren Hoare, chaque camp rivalisant de ruse, de stratégie et de maîtrise tactique. L’armée impériale vainquit une première fraction des troupes ennemies le premier jour mais fut vaincue le second jour par Harren en personne. Lord Reed, Lord Karstark et Lord Cassel furent tués dans la bataille, et l’Empire déplora plus de 20 000 pertes. L’Empereur, qui s’était battu pour la première fois sans Conrad Omble, son second blessé à Wayfarer, fut fait prisonnier avec le Prince de Peyredragon, Orys Baratheon. Tous deux ne durent leur survie qu’à des circonstances troubles, et revinrent fort amochés à Vivesaigues, rejoignant les survivants de leur armée in extremis avec de mystérieux compagnons…





  • Bloody Crown
La Tueuse de Rois



C’était la cohue autour de l’Impératrice. Rhaenys Braenaryon se tordait de douleur sur la couche qui lui avait été préparée à la hâte, et Yesaminda Forel, guérisseuse d’au-delà du Détroit, usait de sa science comme elle pouvait pour arrêter les saignements de l’impériale matrice. Ces écoulements avaient commencé dans l’après-midi et prétextant un léger malaise, l’impératrice s’était retirée… Sous la tente régnait une ambiance très chaude, presque tropicale tant l’atmosphère était humide dans le Bois-Du-Roi en cette saison. On avait fait un feu sous l’auvent du centre, et des plantes odorantes, aux vertus apaisantes, avaient été plongées dans les flammes. Yesaminda Forel avait accouru quelques heures plus tôt et les linges trempés de sang avaient déjà été changés. Les rares personnes au courant de la situation allaient et venaient avec des bassines d’eau chaude et du linge propre ; la tension était palpable. Personne n’osait émettre l’hypothèse que l’Impératrice perde si tôt l’enfant qu’elle portait. Il fallut deux heures de plus pour qu’enfin, éreintée et couverte de sueur, la guérisseuse annonce que l’Impératrice était hors de danger, au moins pour le moment.

La servante, elle, prit volontiers une mine réjouie. Elle congratula la guérisseuse et jura de porter la bonne nouvelle à Sa Majesté la Reine de l’Orage. Sous cape, l’empoisonneuse pestait, mais ne désespérait pas. L’arrivée de cette putain d’Essos ne faisait que ralentir l’inévitable. N’avait-elle pas déjà tué un Roi ? L’Empire serait défait sur le champ de bataille, isolé de tout secours.

Et sans avenir.





  • Bloody Crown
Les Puissances Centrales



Combattant l’Empire avant même qu’il ne se forme, les Puissances Centrales, formées du Royaume du Sel et du Roc, de la Foi et du Royaume du Bief, ne lâchent rien. Elles se sont unies face à un ennemie commun, qu’elles ont-elles-même initialement contribué à rapprocher.

Harren le Noir a subi de lourdes pertes ces derniers mois. La Néra s’est soulevée et fut libérée par l’Orage et Peyredragon mais pire encore, le pouvoir royal recule également dans le Conflans. Suite à la bataille de Paege, une partie du Royaume s’est en effet rassemblée autour de Vivesaigues et de Lyham Tully, s’auto-proclamant Roi des Rivières et des Collines. Les Jumeaux furent perdus dans la foulée, tout comme toutes les villes le long des principaux fleuves. Aujourd’hui, Harrenhal est isolé des Îles de Fer, mais ces cruels revers n’ont pas entamé la combativité du Noir, qui marqua un coup d’arrêt de la progression impériale lors de l’affreuse boucherie de Buron, où il défit l’Empereur Invaincu, Torrhen Braenaryon. La bataille ne fut gagnée qu’avec le concours incontournable de la Princesse Myria Hoare et de Lord Lyle Salfalaise, qui parvinrent à contenir l’ennemi suffisamment longtemps pour qu’Harren Hoare puisse engager la totalité de ses troupes. Aujourd’hui, le Royaume du Sel et du Roc rassemble ses forces, et jette toutes ses forces dans la bataille pour regagner le terrain perdu.

Le Royaume du Bief a perdu son Roi, mort de ses blessures suite à la seconde bataille de Tinivel. Les querelles de succession, le Roi étant mort sans héritiers, sont étouffées par l’ascendant grandissant de Lord Hightower, qui a épousé la princesse Eren Hoare et a renforcé son alliance avec Harrenhal. De plus, Hightower bénéficie du soutien de sa sœur, la Reine Tricia… De toute manière, l’attention du Bief est toute entière tournée vers la destruction de l’Orage, qui a abattu son Roi, et de Dorne, qui a défié et outragé le Royaume des mois durant. La haine fédère, et la guerre se passe bien ; ces deux royaumes sont aujourd’hui traversés et assiégés par les armées d’Hautjardin. Lord Ashford et son fils, Alessander, progressent eux dans l’Orage, menaçant la capitale. Au sud, la Princesse Eren Hoare mène la flotte de Fer, entourée de brillants capitaines comme Kyeran Harloi, pour faire le blocus et organiser le pillage en règle des côtes dorniennes. Le Bief se cherche de nous appuis et soutiens, le Ministre Hightower ayant envoyé Dame Tyrell au Val pour tenter de connaître la position des Eyrié vis-à-vis de l’Empire.

La guerre a aussi permis d’affermir la résolution de la Foi à jouer un rôle dans les événements. Les Croisés de Sa Sainteté le Grand Septon Lycaon XII se sont joints aux combats dans le Conflans contre la païens du Nord, les hérétiques de Peyredragon et les riverains qui ont rallié cet Empire décadent. Les troupes de la Foi se sont également illustrées par leur férocité et leur cruauté à Dorne, où Fils du Guerrier et Pauvres Compagnons, à la pointe de tous les assauts, se sont aussi rendus coupables des pires forfaitures ; ce n’est pas péché que de faire rendre gorge aux ennemis de la Seule vraie Foi ! Soutenant les deux Puissances Centrales, la Foi essaie aussi de rallier les derniers royaumes neutres, qui doivent se dépêcher de se déclarer pour la Purge de Westeros sous peine de subir eux aussi le Jugement des Sept.





  • Bloody Crown
Un nouveau Roi Fédéré



Il fait nuit noire. Le jeune chevalier, dernier de sa maison, est à genoux dans la grande clairière du Bois-du-Roi où l’armée a fait halte. La Reine Argella Durrandon est présente, entourée de ses gardes portant torches et bannières du Cerf Couronné. L’Impératrice aussi, se tenant toutefois le ventre, semblant peu assurée sur ses appuis. Le jeune chevalier est frappé par la beauté et la puissance qui émane de ces femmes. Sous le regard bienveillant de la souveraine de l’Orage, le jeune homme profère son serment, mains sur la garde de son épée. Des centaines de soldats assistent, plus discrets, à la scène. Un grondement dans le lointain signale la présence dans les environs d’un dragon, mais fort heureusement, le monstre n’est pas présent ce soir ; le chevalier se sent encore mal à l’aise quand il est en sa présence.

« Je jure de toujours défendre mon peuple, de noble comme de basse extraction, d’honorer les alliances de mon pays et de toujours me ranger du côté de la bravoure et de la justice. Je fais le serment de défendre autant l’Empire que je compte sur son aide pour reconquérir le trône qui me revient de droit. Je jure la fidélité de ma maison à la maison impériale, et accepte de sièger en égal des autres souverains fédérés au collège de mes pairs. Ceci, à tout jamais »

L’Impératrice fait signe de se relever au jeune Roi. Elle lui sourit, même s’il y a de la douleur dans ce sourire ; le jeune homme regarde la main de sa vis-à-vis qui se crispe sur son ventre.

« Moi, Rhaenys de la Maison Braenaryon, j’accepte ce serment et je fais celui de toujours protéger votre royaume et votre maison, Kevan Gardener, que les Anciens Dieux et les Nouveaux m’en soient témoins. Je jure de garantir à tout jamais justice et équité à votre Royaume parmi les autres composant notre Empire. Relevez-vous en tant que Roi Fédéré du Bief, Sire. »

Alors que les hommes tirent l’épée du fourreau et scandent son nom, l’Impératrice embrasse le nouveau Roi sur les deux joues, lui glissant un « vous vous en êtes bien sorti, mon ami ». L’homme s’avance vers la Reine Argella qui lui renvoie un tout autre regard. Ce soir, pour Kevan Gardener, traître honni dans son pays mais couronné par une puissance qui va l’aider à rétablir la paix et la justice en son royaume, la vie est belle.





  • Bloody Crown
Les Royaumes Neutres


L’Ouest, le Val et Dorne dans une certaine mesure, n’ont pas rejoint l’Empire ni les Puissances Centrales.

L’Ouest déjà, se remet à peine des profondes meurtrissures infligées par feu Lord Falwell, qui déclencha une révolte populaire qui manqua de tourner à la révolution. La Reine Jordane, aidée de son mari Loren et de leur héritier le Prince Lyman, parvinrent de justesse à sauver la paix civile, mais il se dit qu’en plusieurs régions encore le peuple gronde et la noblesse menace ; la paix intérieure n’est pas encore retrouvée. Certaines décisions sont de plus en plus critiquées, comme le fait d’avoir accueilli au Roc une Louve comme future Reine, agent probable d’un Empire de plus en plus proche des frontières orientales du Royaume. Et ce n’est pas la seule, le fils Brax n’a-t-il pas épousé Lynara Karstark ? Beaucoup s’émeuvent de ces décisions, alors que des milliers de ouestriens ayant répondu à l’appel à la croisade contre l’Empire ont été massacrés et crucifiés par les armées impériales ! Edward Swyft, gérant son domaine de main de maître, parvient même à se hisser comme une référence incontournable pour les « Frondeurs », ces nobles qui veulent consolider leur emprise sur le peuple de l’Ouest. A l’inverse, on dit encore les « Réclamants », sujets du peuple qui se soulèvent contre l’oppression, encore nombreux au nord du Royaume. Qu’importe ! Le pays transige, il négocie. Sous la protection de Gareth Kenning, époux de la Princesse Megara et gendre du Roi, une ambassade menée par la fille de l’Empereur-Loup, la princesse Jeyne, est arrivée dans le Conflans. Le convoi fut attaqué par erreur par des troupes Hoare, et la Princesse ne dut sa survie qu’à l’intervention de l’Impératrice en personne… Et malgré la visite de sa fille, Torrhen Braenaryon n’en démord pas ; l’Ouest doit en finir avec son trouble-jeu.

Le Val d’Arryn est soumis à des tensions plus directes ; les Montagnards restent furieux et revanchards de la politique menée contre eux depuis plusieurs mois et ont contre-attaqué à leur tour ! La Reine-Mère Sharra Arryn a toutefois protégé son royaume, désormais isolé par l’Empire, en mariant son fils le tout jeune Roi Ronnel à la Princesse de l’Ouest, Nyméria Lannister. L’idylle du jeune couple fait plaisir à voir, sauf peut-être au Prince Jonos, qui commence à vouloir prendre lui aussi une plus grande part aux événements. Lord Royce a beau conseiller la prudence et la mesure, il est peu écouté et Lord Rougefort, son adversaire politique le plus direct, est plus franchement hostile à l’Empire, ayant adhéré officiellement à la Croisade du Grand Septon ! Cela n’empêche pas la Reine-Mère de chercher le dialogue et il se dit qu’elle s’est rendue sous escorte en terre du Conflans pour y retrouver l’Empereur, alors que Rougefort est chargé de la lutte contre les clans des montagnes.

Enfin, Dorne n’est pas à proprement parler une puissance neutre, c’est même plutôt l’inverse en apparence ! En guerre contre les Puissances Centrales, Prince et Princesse mariés au Prince de Peyredragon et à la Reine de l’Orage… Et pourtant, Deria Martell a refusé de rejoindre l’Empire, et se sentant flouée, cherche à faire sortir son pays d’un conflit destructeur. Conseillée par Barristan Dayne et par sa sœur Arianne, la Princesse essaie de gagner du temps, et mise tout sur une bataille décisive qui permettrait de donner du poids à Dorne dans d’éventuelles négociations… Mais l’armée dornienne, peu nombreuse et dispersée sur la côte et dans les Montagnes Rouges, peine à s’assembler. Les forts frontaliers ont été pris par les bieffois, les Météores sont assiégés, Haut-Ermitage fut pris par surprise et l’armée principale, menée par le Prince Roward en personne, dû admettre son échec à briser le siège des Météores. S’y illustrèrent de nombreux grands officiers ; Anders Martell notamment, mais aussi Ser Dared Santagar, Lord Forrest et Ser Robert Dayne. Des généraux et seigneurs importants tombèrent au champ d’honneur, avec les deux tiers de l’armée. Le siège fut en partie rompu, mais pour la première fois de la guerre, les bieffois firent preuve d’une grande détermination sous la poigne de Lord Tarly. L’impact des croisés ne fut pas non plus négligeable… Pour le moment, les dorniens en restent à se rassembler et à mener des actions de guérilla, la plus célèbre étant celle de Ser Sarzir Santagar, dit « Le Léopard ». Mais en plus de voir tout l’ouest menacé, Dorne était maintenant envahie par le Nord et soumise à un sévère blocus… Plus que jamais, la Principauté était en danger. Ayant refusé de rejoindre l’Empire, la Princesse essaya alors de s’ouvrir d’autres alternatives, ayant bien conscience qu’elle ne pouvait lutter seule.





  • Bloody Crown
Le Maître d’Essos


Enfin, la cité se rendait ! Des dizaines de milliers d’hommes, des éléphants, des milliers de chevaux, des machines de siège par dizaines… Tout cet amas militaire saluait le Tigre de Volantis, qui venait de réduire la dernière cité de la côte occidentale d’Essos. Enfin, il avait le pouvoir sur l’essentiel de ce qui fut, il y a très longtemps, l’un des plus grands empires terrestres ! Dans la baie et jusque la Haute-Mer, on voyait des centaines de navires de guerre qui achevaient l’encerclement de la ville brisée la nuit passée. On amenait depuis des heures le tribut des grandes familles marchandes vaincues ; montagnes d’or et d’argents, de bijoux, d’ambre ou de pierres précieuses. Un capitaine amena avec lui des captifs ; leur peau plus claire, leurs cheveux blonds et roux dénotaient leur appartenance aux décadents habitants de Westeros. L’un d’eux portait un surcôt figurant un lion. Un autre, visiblement un marin, arborait l’emblème plus connu en Essos de la maison Martell de Dorne. Que devait-on faire de ces étrangers ?

| Renvoyez-les dans leur pays ; ne laissez que le nombre minimum de marins requis indemne. Le reste, marins, marchands, voyageurs, coupez-leur les mains, et qu’ils se chargent de répandre chez eux qu’il n’y a plus commerce à faire à l’Est sans soumission au Tigre de Volantis. |
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 10609
Membre du mois : 2109
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bloody-crown.forumactif.org
 
Livre I, Intrigue N°5- Quand La Neige Tombe, Et Souffle Le Vent. Le Loup Solitaire Meurt Mais Pas La Meute.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la nuit tombe [Privé Utopie]
» Quand l'oiseau tombe chez le bétail
» Horreur Boréale... [Irving, Nora & Crispin]
» Quand le ciel tombe sur tes p'tites étoiles[Lena Io]
» Quand un froid tombe...[Pv Conan/Shinichi] FLASHBACK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Chroniques de l'ère de luttes :: Le Grand Livre des Mestres :: Histoire & Intrigues :: Livre I du Forum-
Sauter vers: