Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Livre I, Intrigue N°1 - Le Chaos N'est Pas Une Fosse, Le Chaos Est Une Échelle
MessageSujet: Livre I, Intrigue N°1 - Le Chaos N'est Pas Une Fosse, Le Chaos Est Une Échelle   Livre I, Intrigue N°1 - Le Chaos N'est Pas Une Fosse, Le Chaos Est Une Échelle EmptySam 23 Fév - 15:43




  • Bloody Crown
La Princesse du Crépuscule



L'homme entre dans la Grande Salle accompagné d'autres soldats portant la livrée noire et rouge des Targaryen. L'émissaire est immédiatement suivi de deux hommes portant chacun une petite corbeille en osier. Ceux qui suivent portent par douze deux énormes boîtes en bois de chêne, simples et sans fioritures. La princesse est là, elle ne rate pas un seul instant, pas un seul son, pas un seul détail, pas une odeur. Elle imprime cet instant dans sa mémoire. Elle sait déjà ce que contiennent ces objets sans fioritures. Pourtant, elle joue le jeu. Pour eux, pour elle. Pas pour les autres. En leur mémoire. Pour ce Grand Rêve qui les as portés depuis l'enfance. Droite, rigide comme jamais, la Princesse descend les marches qui mènent à son siège, désormais trône. Les hommes et les soldats s'agenouillent, posant à terre ce qu'il reste de ce qui a le plus compté pour elle. La jeune femme ouvre chaque contenant. Elle soulève et serre un instant les visages de son frère, Aegon et de sa sœur, Viserya. Tous deux partis en terre Andal pour y soumettre ces roitelets. Harren. Son nom est Harren. Maudit soit-il. Son frère porte une vilaine balafre sous l'oeil droit. Son visage est verdâtre. Sa sœur est dans le même état. Une larme solitaire coule le long de la joue de la princesse lorsqu'elle repose la tête de sa sœur dans son propre panier. Vient le tour des dragons. Les énormes boîtes sont ouvertes. Elle embrasse le bout de ses doigts et salue une dernière fois le puissant Balérion et le fidèle Vhagar. Dehors, tournoyant autour du Donjon, Meraxès salue ses deux frères de puissants hurlements stridents. Lui aussi réclame vengeance. Les ordres sont donnés. Un grand bûcher saluera le passage de son frère, de sa sœur et de leurs dragons dans l'autre monde.

Orys, son demi-frère, s'avance et pose un genou à terre. La princesse se sent fébrile, elle continue de donner le change. Orys, premier du nom Baratheon, incline la tête et lui présente un très bel objet, finement ouvragé. Une couronne. L'assemblée, ces pauvres bannerets, mercenaires et autres corsaires ne voient en elle qu'une jeune fille. Rhaenys s'avance, frôle l'objet tant convoité par son frère. Elle s'en empare. Elle s'en couronne elle même. Les dragons ne sont pas couronnés par les mortels, ils se forgent leur propre destinée. La princesse tire son épée, donnée par sa sœur avant son départ. Noire Soeur. Le tranchant effilé est bien au clair, tout le monde est désormais à genoux.


| Honneur et vengeance pour le Dragon! |

| Honneur et vengeance pour le Dragon ! | hurlent ils tous | La Reine sur le Trône de Westeros! Vive la Reine ! Vive la Reine des Sept Couronnes! |

Ils la portent aux nues. Ils la porteront sur des monceaux de cadavres s'il le faut. Elle accomplira ce Grand Rêve. Pour eux. Pour elle.






  • Bloody Crown

Le Calme avant la Tempête



Aujourd'hui naissent de nouvelles ambitions, aujourd'hui le sang de l'ancienne Valyria coule dans les veines de sa dernière descendante, Rhaenys Targaryen, première de son nom, Reine des Sept Couronnes. L'Empire Valyrien était jadis la première puissance du monde connu. Civilisation florissante où dragons et magie se côtoyaient, l'emprise de cette ancienne nation allait de Peyredragon, île proche de Westeros, jusqu'aux Contrées de l’Été Constant. Cet Empire, voué à régner sur le monde, fut détruit en un instant par le Fléau. Cette terrible catastrophe souleva la terre, embrasa le ciel et fit bouillonner les mers. Les grandes cités furent réduites à néant, les navires prirent feu où sombrèrent, les dragons eux-mêmes furent décimés par la folie des éléments. Ce funeste événement survint près d'un siècle plus tôt. A cette époque, la famille Targaryen suivit les conseils de la jeune Daenys qui avait vu la catastrophe arriver en rêve. Débarquant sur la colonie de Peyredragon, les Targaryen furent bientôt les plus puissants des survivants de l'Empire. Réunissant autour d'eux contacts, autochtones et autres survivants, ils modelèrent l'île au large de Westeros à l'aide d'anciennes magies et du souffle de leurs dragons. Ceux-ci étaient peu nombreux mais terriblement puissants. Pendant longtemps, les Targaryen s'échinèrent à reformer l'Empire à l'Est, mais le Siècle de Sang qui suivit le Fléau faisait naître trop d'instabilité pour que Valyria renaisse de ses cendres. Bientôt, les descendants de cette antique maison s'intéressèrent à l'ouest, à Westeros elle-même... Cet occident que l'on disait dominé par de fiers guerriers en armures de fer, siégeant dans des châteaux, faisant travailler les paysans pour alimenter leurs guerres intestines. Aegon et Visenya, les deux aînés de la fratrie, furent tués dans une embuscade orchestrée par Harren le Noir, Roi du Conflans et des Îles de Fer. Le stratège était mort en même temps que la guerrière. Ne restait que Rhaenys la poète, l'idéaliste. Seule contre tous. Mais elle avait Meraxès, ses œufs couvés dans les entrailles de la forteresse, ainsi que toute la motivation du monde pour accomplir la Conquête voulue par son frère grâce à Harren le Noir.






  • Bloody Crown
Le Barbare



La houle est très forte, ici. L'homme n'a jamais connu vent si puissant. Dans les froides forêts dont il est issu, le vent ne fait que craquer les vieux conifères ou hurler les loups. Ici, il est dangereux. Tranchant comme un acier du sud. Plusieurs des frêles esquifs ont déjà chavirés. La panique gagne les équipages. Le Peuple Libre n'est pas fait de marins de renom. Plus loin, une embarcation contenant plus d'une douzaine de personnes chavire et coule. Ces radeaux de bois, de peaux, de cordes, de bric et de broc, ne tiennent pas la haute mer. Il a fallu pourtant s'éloigner de la Tour Brumeuse et de l'Île aux Ours pour ne pas avertir les Loups de leur arrivée. L'homme a avec lui tout ce que le Nord, le véritable Nord, avait dans les entrailles. Plus de cinquante mille hommes, femmes, enfants. Tous ceux qui ont bien voulu le suivre. Que les autres meurent de froid et de faim ou sous les flèches et lames des Patrouilleurs en attendant les Marcheurs Blancs. La terre est en vue. Les vagues glacées continuent d'engloutir son peuple. Il ne peut que serrer les dents. D'autres meurent encore, rejoignant les légions des noyés alors que les plus rapides touchent déjà terre. Lorsqu'il enjambe le bastingage du plus gros navire sauvageon, l'homme passe son pouce sur le tranchant de lame de sa hache, y faisant perler le sang. Bientôt, il se fera une pelisse de ces Loups qui gardent le Nord. Bientôt, il ira plus avant pour mettre le Sud à feu et à sang.

Le peuple élu n'est pas celui de Westeros. Ils n'ont pas plus de droits que lui sur cette Terre. Et bientôt, il leur fera payer leur arrogance de leur foutu sang. Le premier village atteint tombe facilement. Quelques garçons en livrée rouge entourant un poing d'acier meurent pour sa défense, mais cela ne protège personne. Les femmes sont violées, toute la population est passée par le fil de l'épée et les demeures livrées au pillage. Ah, le sud... Qu'il y fait doux, à la chaleur des masures embrasées !






  • Bloody Crown
Ambitions et Traditions



Westeros n'est plus en paix depuis des millénaires. Les Enfants de la Forêt se battirent jadis contre les Premiers Hommes, puis vint la Longue Nuit. Les millénaires suivants furent marqués par la domination humaine, la colonisation du continent et l'émergence d'une nouvelle civilisation de type féodal. Le nord du territoire est pourtant resté longtemps à demi-civilisé. Aujourd'hui, tout Westeros a les yeux rivés vers les différents royaumes que voient émerger ces froides latitudes.

Le Roi du Nord Torrhen Stark, issu d'une lignée extrêmement ancienne, règne sur le plus grand royaume de Westeros. Ce territoire à demi-sauvage et peu peuplé est cependant difficile à pacifier. Les sauvageons sont sans cesse menaçants au nord du Mur, et si la Garde de Nuit veille à tenir les fortifications édifiées durant l'Âge des Héros, les barbares continuent d'affluer en quête de butin, de femmes et de conquêtes. Le Roi du Nord passe l'essentiel de son temps à combattre ces sauvageons et à organiser la défense de ses frontières septentrionales. Les barbares ne sont pourtant pas le seul danger. Les pirates Fers-Nés des Îles de fer continuent leurs raids sur les Côtes des Roches, malgré la paix signée des années plus tôt avec le Roi Harren le Noir. Le Nord est puissant, indomptable. Il est pourtant menacé de toutes parts et malgré le maintien du statu quo par la mobilisation de quantités de combattants, l'agitation au centre de Westeros risque bientôt de pousser les nordiens à la guerre.

Certains marchands parlaient autrefois du Val d'Arryn comme du joyau des Sept Couronnes. Ce royaume s'appuie sur quantité de grandes villes et villages sur la côte, ainsi que sur de puissantes forteresses gardant cols et passes qui contrôlent les accès à l'intérieur des terres. Pourtant, ce royaume traverse une grave crise de succession. Il y a deux ans, en pleine guerre contre le Royaume de l'Orage, le Roi Jehan Arryn est mort à la bataille de la Porte Sanglante. Si ce revers a maintenu les velléités d'invasion à distance, le Val n'a plus de Roi en poste. L'héritier en titre, Ronnel Arryn, est encore jeune et c'est sa mère qui tient les rênes du pouvoir. Sharra Arryn, unanimement considérée comme la plus belle femme de Westeros, est une personne d'une grande intelligence, qui a fort bien compris que le Val ne peut se maintenir seul sans Roi et avec une armée saignée à blanc. En attendant la majorité de son fils, la Reine Régente cherche de nouveaux alliés, essaie de se remarier, pour que l'on protège ses fils des prétentions de voisins belliqueux.

Enfin, Harren Hoare est le Roi des Îles de Fer et du Conflans. Ancien chef de la flotte du royaume et guerrier reconnu, Harren a fini par remplacer son père sur le trône du Sel et du Roc et a fondu sur les Terres de l'Orage, affaiblies par des siècles de guerre contre ses voisins. On dit d'Harren qu'il est cruel, fourbe et déloyal. Il n'en reste pas moins qu'il est un grand bâtisseur, ayant lui-même conçu les plans de la plus grande forteresse du monde connu. Harrenhal, en plein cœur de Westeros. Réformant, éduquant, organisant, Harren le Noir ne s'embarrasse d'aucun scrupule pour moderniser ses états. Son administration est efficace, le peuple nourri et protégé d'une immense armée dans le Conflans et d'une grande flotte dans la Mer du Crépuscule. Cerné de toutes parts, le Royaume ne peut plus que s'étendre. Le Nord, les Terres de l'Ouest ou le Val d'Arryn apparaissent aujourd'hui comme de futures provinces potentielles...






  • Bloody Crown
Insoumise



La princesse Deria Martell se rend en courant vers les appartements de Meria, sa grand mère. Dès que la nouvelle lui est parvenue, son sang n'a fait qu'un tour. Son propre père, Nymor, était déjà mort la veille au soir. Meria tenait depuis deux jours, ravagée par une atteinte chronique qui minait ses forces. L'ancêtre était déjà âgée ; son propre fils ne lui avait jamais succédé comme Prince de Dorne, pas plus que ses quelques fils et beaux-fils. La vieille mégère les avait tous enterrés, et n'en avait d'ailleurs pleuré que très peu d'entre eux. Mais aujourd'hui c'était à elle, Deria, la jeune et fougueuse princesse de Dorne, qu'il revenait d'enterrer les siens. Ce qu'elle ne comprenait pas était la soudaineté de l'atteinte. S'il s'agissait de poison, pourquoi n'était-elle pas elle aussi malade, comme le reste de sa fratrie, qu'elle soit légitime ou non ?  Tous festoyaient ensemble depuis des jours, partageaient les mêmes pièces de gibier ou les mêmes fûts de vin. Ses ascendants étaient touchés mais pas elle. Deria avait déjà enterré son père la veille. Venait le tour de sa grand mère, qui sentait déjà la mort à plein nez lorsque la jeune femme entra dans la chambre. La jeune beauté vint s'agenouiller aux côtés de son aïeule, lui prenant la main. La vieille était sans aucun doute fiévreuse. Elle était couverte de sueur et sa robe de nuit lui collait à la peau. Pourtant, la mégère claquait des dents. Deria avait toujours trouvé Meria méchante, exigeante, cruelle. Mais elle ne l'en aimait pas moins.


| Ma chère, ma très... chère petite fille... | soufflait Meria.


La jeune princesse pleurait. C'était devenu une habitude depuis deux jours, mais elle se faisait la promesse silencieuse que ce serait la dernière fois de sa vie d'adulte. Ceux qui voulaient abattre sa famille n'avaient cure des larmes de jouvencelles.

| Je suis là, grand mère. Comment te sens-tu ? Les potions de Mestre Daerion te font-elles du bien? |

La vieille chasse la question d'un revers de la main et d'une moue agacée. Elle tremble. De plus en plus fort.

| Qu'importe le lait de pavot, ma jeune et jolie princesse de Dorne. Je meurs. Comme ton père avant moi, mon propre fils. Le poison... J'en suis sûre. Nous n'avons de plus... Mortels ennemis que ces... Morbides Sires de... l'Orage. Pourtant, cette tentative pue le... Vice... Traîtrise... le Bief. Je jure... Bief... Tu dois... Tu dois... Méfies toi... Des... Dragons... |

Meria tremble, prise de convulsions. La princesse ne quitte son aïeule que lorsque celle-ci se stoppe, rejoignant son fils Nymor. Son propre père à elle, Deria Martell, Princesse de Dorne. Lorsqu'elle refait surface dans la salle du conseil de Dorne, la jeune noble affiche un visage dur, inflexible. Ses conseillers, chevaliers, lords, épées-liges... Tous se pressent contre elle. D'un geste, elle leur impose le respect. Lorsque l'un de ces guerriers lui demande ce que l'on doit faire, la belle répond d'un ton laconique.

| Haujardin et le Roi Gardener nous ont lancé un défi que nous ne saurions ignorer. Appelez à moi les piques de Dorne et ses courageux cavaliers. Insoumis, invaincus, intacts. |






  • Bloody Crown
La Marche vers la Guerre



Si les terres d'au-delà du Détroit s'embrasent à l'Est, cela n'est que peu d'intérêt pour les seigneurs du sud des Sept Couronnes. La mainmise du Roi Harren inquiète, les troubles sont suffisamment lointains pour ne pas inquiéter ces bons rois sudiens qui fomentent leurs propres plans.

Dans les Terres de l'Ouest, les Lannister récupèrent d'une invasion avortée du précédent Roi du Bief, Arn le Sanglant. Le Bieffois a dévasté les territoires Ouestriens et a même mis le siège de Castral Roc. Pourtant, le Lion a tenu bon et a repoussé l'envahisseur. Si le Roi Loren Lannister cherche de nouvelles alliances pour renforcer ses frontières, on dit que c'est la Reine Jordane qui gouverne vraiment l'Ouest. Sa beauté n'a d'égale que sa ruse, et la belle aux cheveux de feu négocie l'alliance avec le Roi Harren le Noir, non pas pour s'en faire un ami, mais pour sécuriser la frontière nord du royaume le temps d'en finir avec le Bief et ces belliqueux Gardener ; il serait toujours temps de s'occuper des Hoare plus tard dans le Conflans pour y rétablir la suzeraineté des seigneurs Riverains. Pour les Lannister, rien ne garantit plus la richesse et la prospérité que la paix dans les Sept Royaumes, et quoi de meilleur pour ce faire qu'un meilleur équilibre des forces ?

A l'Est, les Terres de l'Orage viennent de sortir amoindries d'une série de guerres menées par le Roi Argilac Durrandon, dit l'Arrogant. Le Sire de ces contrées s'est taillé, à l'instar du Roi du Nord, une solide réputation de guerrier. Traversant le Détroit dans sa jeunesse, Argilac a mené la guerre dans les anciennes colonies valyriennes, avant de tout risquer contre Dorne, gagnant quelques territoires frontaliers. De lentes et sanglantes guerres d'usure contre le Royaume du Val et celui du Conflans et des Îles de Fer a cependant laissé le Royaume de l'Orage affaibli, sa lignée presque tarie. Pour autant, Argilac n'a pas dit son dernier mot. Ces arrogants Targaryen ne paient rien pour attendre, leur soit-disant forteresse positionnée à quelque distance seulement de la Côte. Argilac est un guerrier, un conquérant, qui veut laisser à sa fille unique un territoire pouvant rivaliser avec celui d'Harren le Noir.

Le Royaume du Bief est une puissance majeure de Westeros. Immense, peuplé et fertile, ce territoire abrite la population la plus nombreuse du continent. Pour autant, si les règnes précédents de la maison Gardener ont été marqués par les guerres d'expansion, l'actuel Roi Mern IX n'aspire qu'à la paix et à la prospérité retrouvée. Si comme son père il n'aime les Lannister, il appuierait volontiers les désirs de paix de ses voisins Ouestriens si cela pouvait inspirer la prospérité pour tous. Cependant, au vu des comportements belliqueux d'Argilac de l'Orage et des Martell de Dorne, Mern réfléchit, doit-il forcer la paix ou préparer la guerre?

Dorne est farouchement indépendante depuis des siècles. La princesse Meria Martell a repoussé toutes les agressions du Bief comme de l'Orage pendant des décennies, et les troupes dorniennes se battront contre toutes les forces qui en voudraient à la souveraineté de ces terres. La nouvelle princesse, Deria, est soumise à un dilemme. Sans preuve sinon la parole de son aînée assassinée, le Bief serait responsable de la mort de son père et de sa grand-mère Meria, l'héroïne de Dorne. On lui dit partout qu'il faut se méfier de ces étrangers de Targaryen. Entourés d'ennemis, Dorne montre pourtant les griffes et ne s'en laissera compter par aucune puissance étrangère.






  • Bloody Crown
Le futur Empereur



Lys brûle, au loin. Des centaines de navires l'encerclent. Certains bombardent la ville à grand renfort de rocs, de peaux enflammées, de têtes de prisonniers coupées. D'autres débarquent des milliers de soldats sur les côtes, qui prennent ensuite d'assaut les murs de la ville. L'ancienne colonie Valyrienne hurle son agonie, les colonnes de fumée noircissent le ciel d'un crépuscule pourtant sans nuages. La mort et la destruction sont le lot des rebelles. Le Tigre sait ce qu'il doit faire. Valyria doit être recréée. Aegon Targaryen a fait subir de cruels revers à Volantis durant sa prime jeunesse. Lui et son maudit dragon. Aujourd'hui, le Tigre a repris d'assaut Tyrosh et Myr. Qarth, Meereen et Yunkaï lui paient tribut. Bientôt, ce sera le tour de Braavos, de Pentos. Puis, de l'autre côté du Détroit, de Westeros. Et alors, Il se mesurera au dragon, et à tous ces pathétiques hommes en armures de fer.

Lui, le grand amiral, le Tigre, a dominé la Mer d'Eté et toutes les principales cités qui la bordent. Lui seul peut conquérir le Monde. Il le peut. Et il le fera.

La mise à mort lente et douloureuse de Lys n'est que le prélude à l'avènement d'un Nouvel Empire.
Le Cyvosse
Le Cyvosse
Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again.
Messages : 11886
Membre du mois : 2379
Revenir en haut Aller en bas
http://bloody-crown.forumactif.org
 
Livre I, Intrigue N°1 - Le Chaos N'est Pas Une Fosse, Le Chaos Est Une Échelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ordre, Vide et Chaos
» [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
» Orks du chaos
» Double Chaos SM battleforce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Chroniques de l'ère de luttes :: Le Grand Livre des Mestres :: Histoire & Intrigues :: Livre I du Forum-
Sauter vers: