Tumblr  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1) (PV Eren)
MessageSujet: My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1) (PV Eren)   My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1)  (PV Eren) EmptySam 16 Fév - 12:05


Goëville est le cœur de Westeros en cette période marquée, de mémoire d’homme, par le plus grand rassemblement d’individus jusqu’à présent. Sur le plan diplomatique, il s’agit donc certainement d’une période idéale pour lancer les grandes manœuvres afin de se positionner et d’œuvrer à la prospérité de son royaume. L’avenir se prépare et se décide ici, sur la rive nord de la baie des Crabes, dans le fief de la maison Grafton. À côté de ces intrigues invisibles pour la majorité de la population, des divertissements sont organisés pour retenir l’attention de la plèbe dans une villes qui figurent déjà parmi les plus peuplées du continent. Les hallebardiers Arryn et Grafton veillent à la bonne tenue des joutes et de la mêlée. L’intérêt des spectateurs ne cesse de croître si l’on s’en tient à cette présence massive et à leur soutien manifesté auprès des combattants par le biais d’une clameur assourdissante.  Ser Orys Baratheon parvient à remporter le Grand Tournoi devant un autre chevalier, Ser Anders Martell.

Où est le Prince du Bief dans cette succession d’évènements ? C’est une question qui revient souvent de la part des membres de la délégation royale, pour la plupart participants au Conseil Stratégique, du Bief de Mern IX Gardener. Ce dernier est le seul qui n’est pas surpris par ce qu’il considère comme une évidence. Son frère cadet a profité de la première occasion pour vivre à sa guise en territoire Valois. La sécurité du Prince est remise en question et Mern évoque alors la roublardise de Kevan. D’autres soutiennent pour le défendre qu’il a probablement voulu participer au Grand Tournoi et se frotter aux chevaliers provenant d’autres royaumes. L’incertitude domine mais le Connétable a ôté sa tenue d’apparat pour revêtir un gambison matelassé léger et plus discret. Sa tenue est clairement moins tape à l’œil malgré quelques dorures sur les boutons et autour au niveau du torse. Une épée courte se tient dans un fourreau sur son flanc gauche. Ainsi, le Prince vivote en ville. Il sait que la route entre le grand port commercial de Goëville et le reste du Trident est dangereuse. Les Clans des montagnes de la Lune pourraient faire parler d’eux pour l’occasion. Il n’est pourtant pas dans ses projets de mener de telles explorations.

La nuit tombe sur le littoral valois. Le Prince Gardener se tient accoudé au comptoir d’une taverne de Goëville. Le tenancier de l’établissement s’apprête à le servir, heureux de connaître une telle affluence en ses murs. Bousculé, Kevan réceptionne les épaules d’une inconnue avant de s’aider de son corps pour stopper sa chute. Il ne sait pas vraiment ce qui vient de se passer mais celle-ci tient immédiatement à réagir rudement vis-à-vis d’un autre homme. Gardener réceptionne enfin son godet et s’humecte les lèvres en observant la scène. « Tavernier…un godet pour la brune… » Le Bieffois dépose la monnaie sur le comptoir. « Puissiez-vous au moins accepter ce présent pour vous remercier.. » Il s’abreuve d’une gorgée et l’observe fixement non sans un peu de malice. « de cette exquise sensation sur mes genoux et pour calmer vos ardeurs martiales en cette si belle soirée. » Il ne la connaît pas mais elle n’a clairement pas l’air docile. Vigilant, le bieffois demeure prêt à réagir.




My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1)  (PV Eren) Kevan
Kevan Gardener

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Croître avec Vigueur
Messages : 542
Membre du mois : 80
Célébrité : Sam Claflin
Maison : Gardener
Caractère : Fidèle - Rigide - Rusé - Roublard - Juste - Méfiant
Croître avec Vigueur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1) (PV Eren)   My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1)  (PV Eren) EmptyDim 3 Mar - 16:06

Je plisse des yeux, la mine concentrée alors que tout le monde a le regard braqué sur moi. Je ne me souviens même plus depuis combien de temps je suis dans cette taverne mais, à sentir l’atmosphère avinée qui flotte tout autour de moi, je gage que cela fait bien trop longtemps pour que je sois capable de marcher droit en sortant d’ici Mais cela importe peu. J’ai besoin de me défouler et, à défaut de pouvoir le faire en tranchant quelques ennemis, cette occupation vaut tout autant qu’une autre. D’autant qu’à en croire mon père, les ennemis d’aujourd’hui pourraient être les alliés de demain.

A cette pensée, je lève les yeux au ciel, m’imaginant difficilement partager un godet avec un nordien. J’ai même un frisson de dégoût à cette pensée alors que je renifle un coup, resserrant la hachette entre mes doigts. « Allez Cap’taine ! Ou tu veux prendre racine ! » Un claquement de langue agacé en réponse à l’un de mes marins alors que je lui lance une hachette qu’il rattrape avec une adresse surprenante au vu de son état d’ivresse plus qu’avancé. J’ai un sourire en coin alors qu’il s’incline aux alentours sous des applaudissements plus ou moins nourris, nombre de gens étant plus inquiets qu’autre chose à voir autant de fer-nés réunis au même endroit.

Il y a du monde pourtant ce soir. Et l’ambiance est, ma foi, étonnamment légère malgré tout ce qui est en train de se jouer entre les différentes têtes couronnées de Westeros. L’alcool qui continue de couler à flot doit probablement aider mais j’ai comme l’impression que cette nuit, il ne fera pas bon circuler dans les rues de la ville. Encore moins en étant une femme. Enfin, je ne me sens pas concernée, bien idiot serait celui qui tenterait d’attenter à une vertu que je n’ai plus depuis longtemps.

J’ai un rire alors que j’attrape la hachette qu’on me lance, l’agrémentant d’un geste obscène qui vaut quelques éclats scandalisés des hommes ne me connaissant pas. Je n’ai pas le temps de continuer notre petit jeu que deux soldats commencent à se battre tout près de moi pour avoir le droit de culbuter une demoiselle pas vraiment farouche, l’un d’eux me bousculant si violemment dans son entrain que j’en perds l’équilibre. Pour me retrouver sur les genoux d’un damoiseau à l’ascendance clairement noble et bien trop continentale à mon goût. Je n’ai pas le temps de me détourner de lui pour aller insulter, si ce n’est plus, l’idiot qui a cru pouvoir disposer de moi aussi facilement, que mon sauveur m’adresse la parole. Ou plutôt, commande un verre à mon attention.  

J’arque un sourcil alors qu’il prend la parole, ma hachette toujours en main et je le fixe, la mine perplexe, finissant par attraper son godet des mains pour le vider à moitié d’une seule traite. « Une exquise sensation sur vos genoux hein. Va falloir penser à aller taquiner de la gueuse avant que vot’ pantalon ne finisse par tenir tout seul si ce simple contact est exquis. » Ce mot me fait rire, on ne va pas se mentir. Aucun homme de mon entourage ne l’utiliserait, si tant est qu’il en connaîtrait l’existence. J’attrape le nouveau verre que l’aubergiste me tend et je trinque vivement dans celui de l’homme. « Je suppose que j’dois vous r’mercier donc ! » Et je tapote sur sa joue du plat de la hachette avant de souffler, la mine narquoise. « Au lieu d’parler de vot’exquise sensation sinon j’vais d’voir aller vérifier c’qu’il en est d’moi-même, est-ce qu’un … chevalier connaît la danse du doigt ? » J’entends quelques uns de mes hommes s’esclaffer au fond de la salle alors que je guette la réaction de mon interlocuteur, essayant vaguement, mais sans le moindre succès, de me souvenir si je l’ai déjà vu quelque part.


Je vous brûle pour m'élever
On ne se bat bien que pour les causes qu'on modèle soi-même et avec lesquelles on se brûle en s'identifiant. (⚡️) le chant des sirènes.
Eren Hightower
Messages : 101
Membre du mois : 13
Célébrité : Gal Gadot
Maison : Hoare - Hightower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1) (PV Eren)   My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1)  (PV Eren) EmptyVen 8 Mar - 19:26






My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1)  (PV Eren) Kevan
Kevan Gardener

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Croître avec Vigueur
Messages : 542
Membre du mois : 80
Célébrité : Sam Claflin
Maison : Gardener
Caractère : Fidèle - Rigide - Rusé - Roublard - Juste - Méfiant
Croître avec Vigueur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1) (PV Eren)   My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1)  (PV Eren) EmptyLun 25 Mar - 14:53

Je suppose que je ne devrais pas boire autant. Histoire de garder un semblant de contrôle sur moi-même mais surtout sur mes hommes si les choses viennent à déraper. Et le Dieu Noyé sait qu’il ne faut surtout pas que les choses dérapent. Ou, en tout cas, si elles le font, il ne faut pas que nous en soyons à l’origine. Sauf que nous manquons cruellement de subtilité pour éviter les échauffourées, ne nous leurrons pas. Mais pour l’heure, l’atmosphère est plutôt bon enfant et, si certains sont terrorisés par les fer-nés que nous sommes, l’aubergiste voit dans l’immédiat un bon moyen de garnir ses caisses au vu des litres de bières qui continuent de couler dans nos chopes. Et il ne semble pas se plaindre de notre comportement.

Voilà tout de même que je me retrouve dans une position pour le moins délicate. Et que je ne suis pas sur les genoux d’un fer-né, cela va sans dire. Repensant vaguement à mes obligations de diplomatie, qui consistent donc en ne tuer ni incapaciter qui que ce soit qui ne serait pas de la petite roture, je lève un sourcil à sa répartie, profitant d’un instant de répit pour battre des cils et faire s’arrêter la pièce de tourner. « Vous préférez que j’parle de foutre et de j’sais pas quoi du genre ? J’peux, mais vous aviez plus l’air du genre propre sur vous. » Un large sourire provocateur. Je sais que les hommes qui se disent bien nés n’aiment guère ce genre de mots dans la bouche d’une donzelle, même lorsqu’elle porte des pantalons et se comporte comme l’un des leurs.

A sa réponse, je souffle, d’un ton goguenard. « J’comptais pas vous r’mercier, c’est parfait. » Je force l’accent, comme toujours, pour faire oublier mon ascendance royale et l’alcool aidant, on peut dire que cela marche sans mal. Mais je me fige quand il repousse mon poignet, plissant des yeux dans sa direction avant d’éclater de rire. « Bin voyons. Si z’êtes pas un chevalier, moi j’suis la cousine d’la Reine du Val. » Et quand il continue, je ne peux m’empêcher de le fixer, partagée entre un début de fou-rire et l’envie de le regarder avec des yeux ronds. « Un poison pour l’quoi ? Vous m’avez bien r’gardée m’sieur le chevalier ? J’ai l’air d’avoir un cœur ? » Je lève les yeux au ciel et je secoue la tête avant d’ajouter, narquoise. « Et c’pas un cœur à briser que vous cherchez, n’jouez pas au grand prince. »

Je n’ai pas le temps d’en rajouter que ses lèvres se posent sur les miennes avec une brusquerie que je n’aurais pas imaginée. Le silence se fait chez tous mes hommes alors qu’ils ont le regard braqué sur nous, prêts à intervenir et à le mettre en pièce sur un simple geste de ma part. J’inspire longuement et, d’un geste vif, je plaque une main sur sa nuque pendant l’autre se saisit de la dague que je garde toujours dans ma botte. Et je la plante tout contre son entrejambe, la lame frôlant sa virilité, juste ce qu’il faut pour qu’il me prenne au sérieux, tandis que je souffle tout contre ses lèvres. « Ecoute-moi bien chevalier. Essaie encore une fois de mettre quelque chose dans ma bouche et tu le perdras pour de bon. Sans compter que j’utiliserais tes bourses pour décorer mon boutre, elles seront du plus bel effet. » Je le fixe un instant, les yeux légèrement écarquillés avant de finir par me relever, comme si de rien était.

Et j’agite la main en direction de mes hommes qui reprennent leurs occupations, non sans garder un œil vers moi. Ils savent pourtant que je peux me défendre seule sans problème. Je renifle un coup, dédaigneuse, avant de reprendre, retrouvant mon accent habituel. « Vous v’nez jouer avec nous chevalier ? Et m’payer un aut’ verre aussi. C’est la moind’ des choses j’crois. » Me voir passer d’une humeur à l’autre a souvent tendance à en déstabiliser plus d’un. Reste à voir s’il aura le cran de se confronter à des fer-nés pour notre petit jeu car il ne risque pas d’en avoir un autre. S’il tient à sa virilité en tout cas.


Je vous brûle pour m'élever
On ne se bat bien que pour les causes qu'on modèle soi-même et avec lesquelles on se brûle en s'identifiant. (⚡️) le chant des sirènes.
Eren Hightower
Messages : 101
Membre du mois : 13
Célébrité : Gal Gadot
Maison : Hoare - Hightower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1) (PV Eren)   My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1)  (PV Eren) EmptySam 30 Mar - 16:31

Au fond de lui, Gardener sait qu’il n’aurait jamais dû se trouver dans cet établissement à une heure aussi avancée. La délégation bieffoise et son frère sont venus à Goëville dans l’optique de représenter le royaume et de défendre ses intérêts. Kevan aime bien trop l’aventure pour se tenir tranquille avec le reste de ses compères du Bief. La rencontre avec cette Fer-Née a beau être virulente, il apprécie se confronter à elle en tant que parfait inconnu, en tant que simple homme avec ses forces et ses faiblesses. Elle sourit et lui répond non sans esquisser un sourire à son tour. « Vous auriez donc l’attention d’adapter votre langage à mon apparence. C’est plutôt noble de votre part mais il n’y a vraiment pas de quoi faire preuve d’une telle attention. »

Il remue son godet tranquillement et chacun se déguise derrière un masque. Chevalier, il l’est. Kevan s’aperçoit de la vivacité d’esprit de cette Fer-Née. Il n’a aucun intérêt à l’avouer. La brune évoque ensuite la Reine du Val et le Gardener secoue la tête de droite à gauche en évaluant cette possibilité qu’il sait bien évidemment improbable.
« D’après les rumeurs, la Reine du Val est plutôt bien...dotée. Alors, pourquoi pas ? » Elle le fixe et lui conserve ce flegme plutôt osé. « Je n’ai jamais dit que je cherchais un cœur. Mais, je présume que vous en avez un. Ce n’est pas une honte. Soyez rassurée, je ne souhaite pas…taquiner votre cœur. » Le bougre démontre qu’il a du répondant. Il reprend son expression avec un léger sourire qui ne se veut pas offensant.

Fatalement, Gardener a essayé de la prendre au dépourvu. Le bieffois observe les hommes du fond retenir leur souffle. Une lame vient ensuite se planter dans le bois entre ses jambes. Le geste fut si expéditif qu’il n’a pas eu le temps de riposter. Son arme a tout juste glissé le long de sa manche pour se cacher dans le creux de sa main. Elle est proche. Avec ce sursaut de colère chez elle, Gardener visualise parfaitement la position de sa veine sur sa gorge.
« C’est bien compris…Attention, vous vous révélez….Capitaine. » Elle a fait le choix de lui délivrer un avertissement. Gardener expire avec soulagement. Il répond d’une voix faiblement audible pour qu’elle seule puisse entendre. Il insiste sur le mot Capitaine comme elle a pu insister sur le mot Chevalier. La tension retombe quelque peu et elle l’invite à une confrontation parmi ses pairs. Kevan replace discrètement sa dague sous ses vêtements sur son avant-bras puis se lève à son tour.

Le bieffois échange un regard entendu avec le tavernier pour récupérer à nouveau deux godets. Le tenancier doit simplement espérer qu’un bain de sang ne vienne pas ternir une journée si rentable grâce à cette période de Conclave.
« Pour vous… » dit-il à l’égard de la Fer-Née sans en rajouter inutilement. Gardener récupère son godet pour sa propre consommation. « Qu’est-ce que j’ai à gagner ? » Continuer à boire n’est pas une solution mais le jeune homme se laisse griser. Il refuse de s’incliner devant la Fer-Née plutôt bien rôdée dans cet exercice. Debout, il entreprend quelques pas en sa compagnie. Gardener considère que le risque est conséquent mais…il le prend tout de même. Elle l’intrigue. « Je suppose que vous êtes sûre de vous. Vous êtes sûre de gagner…redoutable guerrière n’est-ce pas ? » Il se tient prêt à se défendre au cas où même si il n’a pas souhaité la tourner en dérision. La réaction de l’inconnue peut être surprenante.  Il souhaiterait voir plus loin que le masque qu’elle lui oppose.





My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1)  (PV Eren) Kevan
Kevan Gardener

Feuille de personnage
Titre de Noblesse ou Métier:
Âge du Personnage:
Allégeance:
Croître avec Vigueur
Messages : 542
Membre du mois : 80
Célébrité : Sam Claflin
Maison : Gardener
Caractère : Fidèle - Rigide - Rusé - Roublard - Juste - Méfiant
Croître avec Vigueur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1) (PV Eren)   My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1)  (PV Eren) EmptyLun 22 Avr - 21:16

Au train où vont les choses, je sens que la situation va finir par déraper, d’une façon ou d’une autre. J’aimerais autant éviter que cela finisse par un bain de sang, l’on risquerait de me le reprocher, à n’en pas douter. Alors qu’il est évident que j’ai une occupation très saine et que dans l’immédiat, je ne cherche querelle à personne. Ce qui est assez rare pour être souligné. En tout cas, le bieffois ne sait pas dans quoi il met les pieds, c’est tout autant une certitude que le reste. « J’suis un trésor de noblesse Chevalier, c’est l’premier qualificatif qui vient aux gens quand y me voient... » Un large sourire alors que j’ai tout de même envie de voir s’il ferait autant le fier avec une ou deux dents en moins.

Et je plisse des yeux quand il continue, faisant claquer ma langue sur mon palais alors que je lève les yeux au ciel. « Bin voyons, ça m’aurait étonné d’pas avoir d’remarque pareille. Et qui vous dit qu’j’ai un coeur ? Enfin, j’ai un organe qui m’permet de vivre quoi mais… bref, z’avez pigé l’idée. » Je ne suis pas une donzelle prête à tomber en pâmoison, surtout pas devant un homme de ce genre. Que j’ai du mal à qualifier d’homme, soyons honnête. Quand on grandit parmi les fer-nés, difficile de trouver des mâles à leur hauteur ou qui me permettent d’avoir un vrai défi à relever.

Alors, forcément, quand il croit que l’affaire est conclue, que je vais tomber dans ses bras ou je ne sais quelle folie du même genre, il ne me faut pas longtemps pour réagir. Et le menacer sans la moindre hésitation. Oublié l’accent paysan, rustre ou que sais-je encore. Je fais tomber le masque le temps de ce petit interlude et je vois bien qu’il en est parfaitement conscient. Ce que me confirment les paroles qu’il prononce. J’ai un sourire à son attention et je souffle, d’un ton tranquille. « Parfait. Et je me révèle suffisamment pour que vous sachiez qu’il ne s’agit pas d’une parole en l’air Chevalier. Je gage que vous avez aisément deviné qu’il n’y aurait qu’un avertissement, évidemment. »

Je me relève et, quand le bieffois m’apporte un nouveau godet, mon sourire se fait plus franc. « J’vous r’mercie bien ! » Il a même droit à un clin d’oeil alors que je glisse soigneusement ma dague dans ma botte comme si de rien était. Les hommes continuent de discuter, de rire autour de nous et tout semble redevenir normal. Je fais tinter mon verre contre le sien et, à sa question, je lui lance une oeillade amusée. « Le respect d’un capitaine fer-né. Ca vaut pas toutes les récompenses du monde Chevalier ? » Je me fais narquoise, me demandant comment il va réagir à mes paroles, avant de lever un sourcil au reste de ses propos. « Je suis toujours sûre de moi Chevalier. Sinon, il y a bien longtemps que je ne serais plus de ce monde. Ce n’est pas votre cas ? Est-ce qu’il vous arrive de commencer quelque chose sans être sûr de vous ? » Probablement pour l’honneur ou quelque chose de tout aussi stupide, comme tout bon bieffois qui se respecte.


Je vous brûle pour m'élever
On ne se bat bien que pour les causes qu'on modèle soi-même et avec lesquelles on se brûle en s'identifiant. (⚡️) le chant des sirènes.
Eren Hightower
Messages : 101
Membre du mois : 13
Célébrité : Gal Gadot
Maison : Hoare - Hightower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1) (PV Eren)   My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1)  (PV Eren) Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
My name is nobody (Flashback, An 0 Mois 1) (PV Eren)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CANICHE croisé Griffon de 6 mois champagne Roubaix (59)
» MOIS DE GLACE
» bidouille york de 4 mois 1/ 2 (77)
» 6 mois sans gouvernement
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Le Val & La Montagne :: Goeville-
Sauter vers: