Tumblr  Discord  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Hit the bottle [Tour VII - Terminé]
MessageSujet: Hit the bottle [Tour VII - Terminé]   Hit the bottle [Tour VII - Terminé] EmptySam 22 Déc - 10:54

Ce Collège Impérial réunissant les têtes couronnées et des émissaires nommés pour l’évènement est un véritable camouflet pour le natif de Hautjardin. Il a certes eu lieu et l’héritier Gardener a bel et bien disposé d’une place autour de la table et d’un temps de parole conséquent. Sa déception est significative. Les formes ont été soignées pour que cet événement soit abordé avec sérieux par tous les participants mais rien n’a vraiment changé au fond. Gardener comprend bien qu’il ne peut pas être pleinement impartial dans ce genre de débat mais lui avait fait l’effort de rechercher un compromis tandis que d’autres se permettaient de parler au nom du Bief et de comprendre ses problématiques internes avec une honnêteté pour le moins douteuse. Kevan ne saisit toujours pas comment Torrhen et Rhaenys veulent fédérer tout le monde autour de la même table de cette façon. Il ne leur doit rien et Kevan s’arrangera pour ne rien leur devoir. Lorsque l’on bafoue les principes de son propre empire, on fracture ses fondations.

Le godet et le pichet de vin sont posés devant lui sur le guéridon en bois massif. Le château se fait plus silencieux maintenant que Westeros est plongé dans la nuit. Gardener ne fait guère attention à modérer sa consommation. Ses pensées sont ailleurs. Il se doit de se battre et les prochains mois vont nécessiter toute sa force de caractère. Il a parfois pensé à prendre la plume mais il en est venu à la conclusion que cela ne servirait probablement à rien. Sa tête vient se poser sur ses mains entrecroisées et posées sur la table. Son expérience au service de Mern, sa connaissance du terrain et des mouvements de troupes sont des atouts sur lesquels il doit s’appuyer.

Quelqu’un frappe à la porte. Le Bieffois entrouvre les yeux sans quitter sa position. Il se souvient de sa discussion avec Conrad Omble. Kevan lui avait alors avoué qu’il n’aimait plus les surprises. Le tambour ne bat pas encore assez fort entre ses tempes pour l’empêcher de se relever dignement. Aucun serviteur n’est présent pour lui annoncer cette arrivée impromptue. Il ne voulait pas qu’on le voit dans cet état. Kevan s’approche de la porte de ses appartements pour l’ouvrir. Sa chemise blanche est légèrement desserrée au niveau de son col mais il met ce détail de côté lorsqu’il aperçoit cette créature blonde de l’autre côté de la porte. Sa main gauche vient enserrer la dague dissimulée dans son dos. «Par les Sept, vous en conviendrez que rendre visite à un Roi à un tel moment revêt quelque chose d’inhabituel. » Gardener réalise un pas en arrière tout en ouvrant la porte pour ne plus demeurer à l’embrasure de celle-ci. «Si vous voulez bien entrez ma Dame, je vous laisse vous présenter avant d’avoir à appeler la garde… » Ils n’en seraient pas venus  à embaucher quelqu’un pour le tuer ? « Ai-je traversé le désert de la solitude pour observer un tel mirage ? »  Le vin a cette fâcheuse tendance à désinhiber les hommes et à rendre leurs pensées audibles.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hit the bottle [Tour VII - Terminé]   Hit the bottle [Tour VII - Terminé] EmptyVen 28 Déc - 14:22



Hit the bottle



La jeune femme marchait d’un pas lent dans les couloirs du château. Elle croisait nobles dames et gentilshommes et les saluait d’un gracieux sourire accompagné d’un signe de tête. Le Collège Impérial avait eu lieu plus tôt dans la journée et les rumeurs couraient déjà bon train. On disait que le Roi Gardener avait claqué la porte, fou de rage et s’était désolidarisé de l’Empire. Isla n’avait pas eu le temps de croiser l’Impératrice ou même Orys, elle ignorait donc si tout ceci était vrai. Elle n’avait pas eu l’occasion de rencontrer Kevan Gardener non plus et ne le connaissait que par des on dit. Sa fuite du Bief pour rejoindre son grand amour orageois, son combat contre son propre frère. Isla ne savait trop quoi en penser. L’homme qui combattait son frère n’était pas digne de confiance selon elle. Elle élevait plus haut la fidélité à la famille qu’à un amour, aussi fort soit-il. Isla avait été une fois confrontée à ce choix. Orys, qui lui plaisait énormément ou son amie Rhaenys. Elle avait choisi Rhaenys et cessé de partager la couche d’Orys. La famille avant tout et Rhaenys était comme une sœur pour elle. Une amie fidèle.

Alors qu’elle marchait dans le grand couloir donnant aux appartements des invités et que la nuit était tombée sur le château, elle aperçut un poignard magnifique à terre. Le manche était ouvragé, portant des gemmes d’une belle teinte verte avec une main gravée sur la poignée. Nul doute que cela devait appartenir au Roi Gardener. Il avait dû l’oublier. Isla, curieuse de rencontrer enfin cet homme qui faisait tant parler de lui et également curieuse d’obtenir peut-être des informations sur comment s’était passé le Collège Impérial, ramassa le précieux objet et se dirigea d’un pas assuré vers les appartements des invités. Les gardes qui étaient postés en bas des marches la saluèrent. Elle était connue à Fort-Darion, s’affichant avec l’Impératrice ou son Valonqar et étant donc digne de confiance. Aussi, personne ne chercha à l’arrêter. Elle se contenta d’un joli sourire aux hommes qui la laissèrent passer.

Trouvant la porte du Roi, elle frappa délicatement et attendit qu’un serviteur vienne lui ouvrir. Elle se rendit compte qu’il était tard. Qu’à cela ne tienne. Il était plus que probable qu’elle ne voit même pas le Roi, que le serviteur prenne la dague pour la transmettre à son Souverain. Qu’elle ne fut pas sa surprise lorsque la porte s’ouvrit sur le Roi en personne, chemise entrouverte, légèrement débraillé. Isla a un temps d’arrêt. Le Roi lui annonce que ce n’est pas une heure pour venir voir un Souverain. Isla baisse la tête, contrite.

Pardonnez-moi, Majesté, je ne pensais pas que je vous trouverai… J’ai pensé…

Elle s’arrêta au milieu de sa phrase. Le Roi venait de s’écarter de l’embrasure de la porte et de l’enjoindre à rentrer pour se présenter. Elle hésita un moment avant d’entrer, la porte se refermant derrière elle. Elle se fendit d’une révérence parfaitement maîtrisée.

Dame Isla Chelsted, pour vous servir, Majesté. Je suis la dame de compagnie de l’Impératrice.

Le compliment de Gardener laissa Isla de marbre. Le Roi avait manifestement trop bu si elle en jugeait par la carafe qui était aux trois quart vides sur la table. Elle tendit la dague au Roi.

J’ai trouvé votre dague dans le couloir. Je suis juste venue vous la rapporter.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hit the bottle [Tour VII - Terminé]   Hit the bottle [Tour VII - Terminé] EmptyVen 11 Jan - 10:58

Perdu dans ses pensées jusqu’à maintenant, il venait de trouver une échappatoire avec cette visite impromptue. Gardener observe Dame Chelsted se présenter. La dame de compagnie de l’Impératrice. Si il s’agit d’une ruse, celle-ci est bien maladroite. D’une part, Kevan avait été suffisamment explicite en présence du couple impérial. D’autre part, se présenter comme la dame de compagnie de l’Impératrice ne peut qu’éveiller les soupçons du Gardener. Il n’existe aucun intérêt à l’espionner maintenant sauf si l’on souhaite vérifier sa détermination.

« Je vous remercie, Dame Chelsted. » Le Roi récupère son bien. Il inspecte la dague un bref instant pour s’assurer qu’elle lui appartient. Rares sont les Gardener de nos jours, alors la vérification est expéditive. Le souverain en exil s’approche d’une malle en bois pour y déposer l’objet. « Vous bravez la torpeur de la nuit ainsi que les quolibets des gardes pour me faire récupérer mon bien. »  Les gardes sont témoins des allées et venues. Aussi, la vie aventureuse du Gardener ne laisse que peu de place au doute. Il ne s’en offusque pas et remplit même deux verres avec le vin se trouvant sur la table. « Permettez-moi de vous offrir une coupe de vin. » Le silence se fait assez pesant dans cette chambre spacieuse.  Ses pas claquent sur le sol empierré. Gardener lui tend le récipient avec aisance. Il est alcoolisé mais relativement alerte. Kevan se montre précautionneux afin de ne pas dépasser la limite de ce qu’il peut dignement supporter. Il ne nie pas pour autant que le réveil du lendemain sera un peu brumeux. Au moins, cela réchauffe son cœur, son être, au beau milieu d’une soirée d’Hiver après une journée tumultueuse.

« Pardonnez ma tenue, je ne m’attendais pas à votre venue.  J’espère que la vue ne vous indispose pas. » Il rapproche le récipient de ses lèvres pour en retirer l’équivalent d’une gorgée.  « C’est ce que l’on risque d’observer lorsqu’un homme se trouve près de son lit. » Sa phrase sonne comme une évidence mais il délivre un message par la même occasion. Il démontre son aisance à troubler, perturber. Gardener n’ajoute rien et se contente d’observer avec attention la réaction de Dame Chelsted. Il tente par la même occasion de justifier ses soupçons. Elle aurait très bien pu tomber sur un serviteur effectivement. Sauf qu’il est de notoriété publique que l’entourage du Roi Gardener est relativement restreint et qu’il ne fréquente pas ses serviteurs la nuit.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hit the bottle [Tour VII - Terminé]   Hit the bottle [Tour VII - Terminé] EmptyDim 13 Jan - 14:52



Hit the bottle



Bien sûr, Isla se doute que si tensions il y a eu entre le couple impérial et le Roi Kevan, son arrivée sera éminemment suspecte. Mais elle n’en a cure. Elle cherche simplement à rapporter son bien au Roi. Certes, si elle peut en apprendre plus sur ce qui s’est passé ce matin, elle ne serait pas contre. Simple curiosité mal placée. L’homme la dévisage du regard, la dévore même et Isla reste de marbre. Il est de notoriété publique que les nuits du Roi sont… agitées. Les gardes parlent et tout se sait à la Cour. Aussi le Roi Gardener a-t-il la réputation de plaire aux femmes et que les femmes lui plaisent… Cela n’effraye nullement Isla. Elle n’est pas là pour ça. Et après avoir subi les violences de son défunt époux pendant des années, elle ne veut plus avoir peur. En ce qui concerne les mœurs du Bieffois, elle serait bien mal placée pour le juger en mal. Les mœurs à Peyredragon étaient bien différentes et Isla a partagé la couche d’Aegon et Rhaenys en même temps après tout. Rien ne la choque dans ce domaine-là.

Le Roi la remercie, se saisit de la dague et l’observe quelques secondes, sûrement pour vérifier que c’est bien la sienne. Puis, il fait volte-face et se dirige vers un coffre dans lequel il la range. Isla hausse les épaules à la remarque du Roi. Il n’a pas tort, les gardes risquent de jaser.

Je n’ai jamais été sensible aux ragots à mon encontre ni aux quolibets.

L’homme ne semble pas gêné le moins du monde. Il se rapproche de la table et lui sert un verre de vin en même temps qu’il s’en sert un. Isla hausse un sourcil. Au vu du degré d’alcoolémie du Roi, elle doute que ce soit une bonne idée pour lui de continuer à boire. Mais un homme qui veut se soûler n’écoutera personne, surtout un Roi. Elle accepte donc le verre qu’elle porte à ses lèvres en avalant une gorgée.

Vous êtes bien aimable, Votre Majesté.

Elle s’assoit sur une chaise présente dans la pièce. Elle ignore par où commencer mais alors qu’elle souhaitait briser le silence qui s’était installé un bref instant entre eux, le Roi évoque sa tenue. Le regard d’Isla glisse sur la naissance des pectoraux que dévoile la chemise entrouverte. Elle se doute que s’il a fait cette remarque, c’était pour souligner sa tenue négligée. S’il la prend pour une de ces pucelles qui se pâment et rougissent à la vue d’un torse d’homme, il risque d’être fort déçu. Isla sourit sans aucune gêne.

Nullement, votre Grâce. J’ai vu bien pire, croyez-le.

Son défunt époux était vieux, maigre et fort mal de sa personne. Elle préférait ne pas se souvenir des étreintes qu’il lui imposait. Elle risquait d’être prise de nausées. La dernière remarque de Gardener peut se comprendre de façon cavalière comme courtoise. Dans les deux cas, un message est délivré. Isla choisit de l’interpréter de façon la moins équivoque, à dessein. Elle se relève et pose le verre sur la petite desserte non loin d’elle.

Pardonnez-moi, votre Majesté, je vous indispose. Il est tard. Il est clair que vous étiez sur le point de vous coucher. Je vais me retirer si tel est votre souhait.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hit the bottle [Tour VII - Terminé]   Hit the bottle [Tour VII - Terminé] EmptySam 19 Jan - 17:47



Gardener est rusé. Il ne boit jamais suffisamment pour perdre le contrôle de lui-même et atteindre le point de non retour. Il s’abreuve puis temporise habilement, comme ce soir. Tandis qu’il laisse son entourage dans le doute sur son état pour ne pas se révéler et brouiller les lignes. Dans sa grande clémence, le destin a su lui offrir une vie relativement divertissante pour compenser ses déboires princiers puis royaux. Les femmes l’attirent. Il rôde, minaude, attire l’attention avec un soupçon de malice. Au vu de l’expérience acquise, il peut constater rapidement que Dame Chelsted n’a pas froid aux yeux. « Cela devient si rare…des personnes qui ne se préoccupent pas de ce qu’on peut dire à leur sujet. » Il la flatte habilement. Quelque part, leur discussion devient ambiguë et Kevan entretient cette ambiguïté aussi longtemps que cela lui est possible.

Alors, le bougre persévère sur cette voie. Son verre est à moitié vide lorsque la dame de compagnie de Rhaenys se relève déjà. Gardener déglutit et hausse légèrement des épaules en se relevant à son tour pour s’approcher d’elle. Il délaisse son verre sur la table. Les doigts de sa main gauche dandinent lentement contre l’avant-bras d’Isla. « Il ne me semble pas avoir formulé le moindre souhait. » Il continue de s’approcher d’elle en laissant cette fois la paume de sa main contre son avant-bras. « Et si je souhaite que vous restiez ? » Il la toise avec malice en plantant ses yeux dans les siens. Il est clair qu’il a réellement franchi la limite pour que des doutes subsistent sur son désir. « et l’Impératrice ne requiert peut-être pas votre présence auprès d’elle maintenant ? » Il provoque avec un léger sourire sur les lèvres. Quelque part, il se sent vivant lors de ces moments si particuliers qu’il affectionne et lors des campagnes. Les femmes, le vin, la guerre. N’est-ce pas finalement ce à quoi les hommes sont destinés d’une façon ou d’une autre ? Ou alors, est-ce juste ce à quoi il a été préparé depuis toujours ? Il sait que Isla a eu vent de sa réputation et qu’il est en mesure de lui bondir dessus. Il tente pourtant de ne pas se faire si prévisible. Peine perdue lui semble t’il avec une jeune dame qui ne semble pas aisément perturbée par les hommes et leurs avances. Il n’empêche qu’il tient sa réputation avec brio.



Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hit the bottle [Tour VII - Terminé]   Hit the bottle [Tour VII - Terminé] EmptyDim 27 Jan - 0:41



Hit the bottle



L’homme semble aviné mais encore possesseur de ses moyens. Le Roi Gardener a la réputation de plaire aux femmes et d’aimer la boisson. Isla n’a pas eu l’heur de le rencontrer et ne sait que penser de lui pour l’instant. Il est bel homme, c’est certain. La jeune femme ne peut le nier, il faudrait être aveugle pour ne pas se rendre compte de la beauté de ses traits fins. Il tente de la charmer. Avec peu de finesse pour une femme aussi expérimentée qu’Isla. Elle n’est pas une pucelle qui rougira au premier compliment un peu appuyé. Non. La flatterie n’a jamais eu beaucoup d’effet sur la jeune femme. Elle s’amuse de ce qu’il lui dit.

Pourquoi, vous vous en préoccupez ? Un Roi se préoccupe de l’avis de ses sujets, non ? Et de celui des autres Monarques ? Ou est-ce plutôt l’avis de la gent féminine qui vous occupe ?

Un sourire taquin jouait sur ses lèvres. Isla choisit de prendre l’option la plus sage en répondant au Roi. Il évoque son lit et elle préfère comprendre l’allusion chaste plutôt que paillarde. Kevan semble surpris et se lève en même temps qu’Isla quasiment. Laissant son verre, il se rapproche d’elle, ses doigts effleurant comme par mégarde son avant-bras. Il murmure qu’il n’a formulé aucun souhait.

Vous devez être fatigué cependant, je ne souhaite guère vous importuner.

A présent, c’est la paume du Roi qui caresse délicatement son bras. Elle ne réagit pas même si le contact est agréable.

Si tel est votre souhait. Je peux rester encore quelques instants, je suppose…

L’insinuation est évidente. L’homme la désire. Doit-elle y répondre ? Kevan est bel homme, c’est un Roi. Cependant, la curiosité est la plus forte. L’évocation de l’Impératrice tombe à point nommé.

Non, certes, sa Majesté Impériale n’a nul besoin de mes services à une heure aussi avancée. J’ai ouï dire que vous avez eu des mots avec l’Empereur et l’Impératrice ? Pardonnez ma curiosité, je m’inquiète seulement de l’avenir de l’Empire et du Bief. Aurais-je l’audace de vous demander ce qui s’est passé ?

Après tout, autant utiliser son charme pour obtenir des informations. Les moeurs du Sud sont moins rigides que celles des Nordiens.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hit the bottle [Tour VII - Terminé]   Hit the bottle [Tour VII - Terminé] EmptyDim 27 Jan - 19:10


« Ce n’est pas tout à fait ce que j’ai voulu dire Dame Chelsted… »
Ses sourcils se haussent légèrement devant son impertinence. Isla pointe du doigt certaines faiblesses chez lui. Ses sujets le considèrent comme un traître et moins comme un homme ayant réalisé une erreur de jeunesse. Mais, si il y a effectivement eu intrigue à la cour, cette erreur de jeunesse lui a peut-être permis de fuir quand il le pouvait encore ? Les autres monarques demeurent circonspects. Quant à la gent féminine, il n’a pas réellement d’opinion.  En se rapprochant, Kevan ne perçoit aucun signe d’indisposition chez la suivante de Rhaenys. L’entrevue nocturne bascule sur le sujet des personnes incarnant l’autorité impériale. Le Bieffois inspire un peu plus profondément comme pour mieux préparer sa réponse. « Vous n’avez pas attendu que je vous donne ma permission pour faire preuve d’audace, Dame Chelsted. » Son regard se plonge dans le sien. Le visage de Gardener prend des traits un peu plus rudes. «Ce que vous appelez des mots est simplement une discussion. Si j’avais eu des mots à leur égard, pensez-vous que cela se serait terminé de la sorte ? » Il l’interroge sans attendre de réponse. Kevan fixe du regard la paume de sa main. Celle-ci frôle à nouveau l’avant-bras d’Isla en allant à un rythme bien faible. «  Au vu de votre place auprès de sa majesté impériale, de votre présence ici cette nuit et de votre attention à mon égard…je suis un peu déçu. »

Effectivement, Gardener digère mal qu’une dame, suivante de l’Impératrice, pense être en mesure de retirer quelque chose de lui au sujet des personnes envers qui s’adresse la loyauté d’Isla. De cette manière. La main du roi fédéré se pose ensuite sur la taille d’Isla. La chaleur de la vie au creux de sa main en plein Hiver. Il redresse ses yeux et reprend la parole. « Il en faut plus pour obtenir ma confiance que des courbes que je  rêverais d’effleurer pendant une campagne. » La main de Gardener s’éloigne lentement et reprend place le long de son corps. Son regard continue de fixer ses yeux bleus tout en lui démontrant qu’il est sur son terrain de jeu. « Je me dois de vous donner un conseil. Certains hommes sont faibles mais d’autres sont d’une intelligence redoutable. Ils vous observent, ils se préparent, jusqu’à ce que vous soyez piégée. En ce qui me concerne, vous ne craignez rien. » Il ne fait pas mention de son nom. Kevan fait évidemment référence à Manfred bien que les conditions pour que ces deux personnes se rencontrent ne sont pas réunies. «Ce monde est sombre et j’ai besoin que vous surviviez ne serait-ce que pour ravir ma vue et mes sens. »  Kevan n’a jamais été indélicat avec les femmes, y compris dans les bordels du Bief. Il s’est toujours prêté au jeu de la séduction même si cela n’est pas nécessaire. Son éducation noble ne lui aurait permis à elle seule d’être aussi affûté. On lui aurait tout juste transmis les rudiments sans l’apprentissage et l’entraînement que cela nécessite réellement.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hit the bottle [Tour VII - Terminé]   Hit the bottle [Tour VII - Terminé] EmptyDim 17 Fév - 14:00



Hit the bottle



Isla avait frappé là où cela faisait mal. Elle était loin d’être une poupée sans cervelle. Certes, son physique avantageux faisait parfois tourner la tête des hommes. Mais elle avait de l’esprit, et elle savait s’en servir.

Pardonnez-moi, je n’ai pas saisi dans ce cas le fond de votre pensée.

L’homme semble étonné de son impertinence. Elle ne fait que répondre à son impertinence physique par une impertinence morale. Elle sait bien que les Bieffois doivent juger durement leur souverain qui s’est enfui. Et que le Roi doit souffrir de ce genre d’image. Il voit dans sa fuite une histoire romanesque. Sans doute que l’histoire racontée à son peuple par les dirigeants n’a rien à voir avec cela. Les autres souverains n’ont guère d’amitié pour lui, de ce qu’elle en sait. Il n’y a guère que les femmes qui lui accordent du crédit de par son physique. Mais Isla est différente. Cela peut certes aiguiser l’appétit du Roi envers elle. Les hommes convoitent toujours ce qu’ils n’ont jamais eu. Elle sourit davantage lorsqu’il évoque son audace.

Milles excuses, Sire. Je suis native de Peyredragon et il est vrai que nous avons tendance à faire preuve d’audace.

La main du Roi se glisse à nouveau sur son avant-bras, le caressant plus doucement. Isla conserve son regard dans celui de Kevan. Elle ne frissonne pas, ne montre aucune gêne pour l’heure.

Loin de moi l’idée de vous décevoir, Majesté. Je ne suis nullement une espionne à la solde du couple impérial si c’est cela que vous craignez. Je sais bien que les apparences ne jouent pas en ma faveur, je le reconnais. Je n’ai que ma bonne foi pour vous convaincre. Je suis simplement curieuse, voilà tout. Mais vous n’êtes pas obligé de vous confier à moi.

La main du Gardener se glisse sur sa taille. Isla ne le repousse pas. Ce n’est pas encore un geste qu’elle qualifierait de déshonorant. Ils sont proches, très proches, si proches qu’elle peut sentir le souffle légèrement aviné du Roi. Il évoque ses courbes. Isla sourit.

Je ne vous inspire pas confiance ? Croyez bien que je le regrette. Que faut-il faire pour remedier à cela dans ce cas ? Puisque mes courbes n’y peuvent rien changer…

Isla sait parfaitement entrer dans le jeu de la séduction. Le conseil du Gardener la fait rire. Il croit être sur son terrain ? Elle n’est pas en reste. Le Roi ignore qu’elle a partagé sa couche avec l’Impératrice dans ses jeunes années, qu’elle a même partagé sa couche avec Aegon et Rhaenys ensemble. La séduction est un jeu qu’elle maîtrise depuis longtemps.

Je n’ai rien à craindre de vous ? Vous dites que soit les hommes sont faibles soit ils sont d’une intelligence redoutable. Dois-je en déduire donc que vous êtes faible ?

Impertinente, c’est le mot. Mais elle s’amuse beaucoup de cela. Elle baisse la tête en signe de salut ironique.

Vous me laissez la vie grâce à ma beauté ? Grand dieux, si vous veniez à récupérer votre couronne, le Bief ne serait peuplé que de hommes séduisants et de femmes charmantes ? Vous comptez éliminer ceux qui ne correspondent pas à vos critères de beauté ?

Isla se rapproche à son tour, elle s’arrête au moment où son corps effleure celui du Roi sans réellement le toucher. Son visage est à quelques millimètres de celui de Kevan, un sourire taquin sur les lèvres.

Je vous remercie de votre sage conseil, Majesté. Permettez-moi de vous rendre la politesse. Ne jugez jamais vos sujets ou vos égaux par leur physique. Vous pourriez être surpris. Que ce soit positivement comme négativement…
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hit the bottle [Tour VII - Terminé]   Hit the bottle [Tour VII - Terminé] EmptyDim 17 Fév - 18:04


Ah la maline. Son audace est plaisante à voir. En tout cas pour le Gardener. Il doit se faire à son nouveau statut de Roi mais c’est un homme avec un caractère parfois rigide, parfois joueur. Toujours est-il qu’il se manifeste d’une façon ou d’une autre. Alors, il ne peut en vouloir à la dame de Peyredragon de manifester le sien. Elle s’excuse de nouveau mais lui ne montre aucun signe réel de réprobation. Il n’est pas si susceptible qu’on le croît…du moins pas pour si peu. «Ainsi, vous êtes curieuse…Je sais que vous me connaissez déjà plus ou moins. Et vous vous présentez à moi en pleine nuit ? Je crains que votre empressement pour obtenir ma confiance n’aide pas non plus à plaider en votre faveur. »

Il retire sa main sans réaliser un autre mouvement. Elle se permet de rire alors qu’il lui énonce un simple conseil. A nouveau, Kevan ne prend pas la mouche. Il se désintéresse parfaitement de ce qu’elle peut penser de lui alors pourquoi se brusquerait-il soudainement ? C’est un conseil. Elle en fait ce qu’elle veut. Il hausse les épaules simplement sur la manière dont elle doit le percevoir. Avec un peu de vin, il se fait tout de même un peu plus volubile. « Si cela vous sied de me considérer faible, pensez-le donc. Je ne vois pas ce que cela changera dans mon existence. Je n’ai pas d’hommes, pas de terres et plus de titres d’avant mon couronnement. Alors, je peux difficilement vous donner tort. »

Il est faible aujourd’hui. Peut-être qu’il ne le sera pas demain. La situation est ainsi et il n’a aucune raison de nier ou de se mettre en colère. Il n’est qu’un moustique aujourd’hui sur la carte de Westeros. Mais, même un moustique peut détenir une belle capacité de nuisance, voire plus. Isla semble sourire et son air ironique ne fait que rendre le Roi bieffois un peu plus malicieux. « Non, je vous laisse la vie parce que je n’ai aucune raison de m’en prendre à vous. Considérant, que votre approche cette nuit est suspecte, que vos questions sont suspectes, que vous êtes native de Peyredragon, que vous avez déjà un avis sur ma personne…il n’y a que votre physique que je peux faire pencher en votre faveur. »

Kevan la laisse se rapprocher. C’est intéressant comme démarche parce qu’elle se révèle un peu plus même si il avait déjà quelques idées dans un coin de sa tête. Le Bieffois répond sereinement à son conseil. Il ne se serait pas permis lui de rire aux éclats quand bien même c’est lui le saoulard dans cette pièce. « Vous ne devriez pas me faire dire ce que je n’ai pas dit. Je ne juge pas les miens sur leur physique. Mais, maintenant que vous me le dîtes, vous me donnez des idées pour plus tard. »Il finit de s’énoncer avec une certaine ironie lui aussi. Si elle le pense capable d’en venir jusque là, autant aller au fond des choses et passer pour cet homme détestable que l’on dépeint dans tout Fort-Darion. Maintenant, qu’il se trouve nez-à-nez avec elle, Kevan enchaîne avec simplicité. Il serait incompréhensible qu’il en vienne à se cacher ou à perdre pied au sujet de la manière avec laquelle il mène sa vie.

« Mais, vu que vous êtes entrée ici avec certaines intentions, je n’aurais pas la prétention de pouvoir vous faire changer d’avis sur ma personne ni l’indélicatesse de vous rabrouer. Oui, j’aime les femmes, le vin, la nature. Je l’assume et si l’on m’en fait le procès, je plaiderais volontiers coupable. Je sais que je quitterai cette maudite terre en ayant profité de la vie de tout mon soûl. Cela ne veut pas dire que cela influencera mes choix en tant que souverain. En tant que Prince et Connétable, j’ai défendu tous les bieffois en combattant aux frontières contre les Fer-Nés, contre les Dorniens, J'ai été aux quatre coins du pays pour tous les bieffois…mais ça, on ne préfère pas s’en souvenir. Maintenant, je ne suis que le frère du Roi défunt et l’homme qui a été choisi par ses Majestés Impériales.  »

Gardener prend une posture de défiance, la tête légèrement penchée en arrière. Il ne la craint pas. Elle peut le cuisiner toute la nuit et le mépriser. Cela ne fera que le conforter. Il connaît sa place dans le dispositif auprès de l'Impératrice. Kevan continue de pousser le vice, forte tête qu’il est et qu’il incarne.« Peut-être même que si j’étais encore Prince, nous ne serions pas en train de discuter de tout cela maintenant. Nous ne serions peut-être pas en train de tenir la moindre discussion d’ailleurs. Mais avec des si, on referait tout un monde. »

Gardener retient son sourire. Il ne pourra pas la berner aussi facilement mais il prend de toute manière un certain plaisir dans cet échange. Et puis, il convient de lui montrer qu’il n’y a pas qu’à Peyredragon que l’on peut être audacieux et impertinent.« Alors, si je parviens à reprendre Hautjardin, je vous proposerais une place aux cuisines…mais vous préférez peut-être être au service ? Ce sera certainement en fonction de la concurrence vu l’odieux souverain que je suis. »

Il ne doute plus de la capacité des gens à détourner ses propos. Mais, cette fois-ci il pense qu'Isla dispose du minimum de finesse d'esprit pour comprendre qu'il manie l'ironie et qu'il ne lui propose aucun poste dans son futur fief.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hit the bottle [Tour VII - Terminé]   Hit the bottle [Tour VII - Terminé] EmptyDim 10 Mar - 0:20



Hit the bottle



Le Roi est un joueur, cela se sent très vite. Et Isla l’a parfaitement perçu. Elle s’en amuse mais elle tente également de se faire une opinion de lui. Pour le moment, ce qu’il lui montre conforte les rumeurs qu’elle a entendu de lui à Fort-Darion. Isla sourit. Il croit réellement qu’elle tente d’obtenir sa confiance ?

Contrairement à ce que vous semblez penser, je ne cherche pas à obtenir votre confiance. Quel bénéfice retirerai-je de votre confiance ? Non, je cherche seulement à en savoir plus sur le Roi Gardener. Je cherche à me faire ma propre opinion. Me blâmez-vous pour cela ?

Kevan retire sa main de son avant-bras. L’homme est sûr de lui. Mais il n’est pas connu pour être violent ou pour rudoyer les femmes, non. Il use de son charme pour les faire céder. Il n’est pas au bout de ses peines si c’est ce qu’il vise ce soir. Isla se rapproche et lorsqu’il évoque sa faiblesse, son manque d’hommes, de titres et de richesses, elle fait la moue.

Arrêtez, Majesté, vous allez me faire pleurer… Comme je vous plains de tant d’infortunes… Je ne vous considère pas comme faible. Ou du moins, pas au sens le plus classique du terme. Vous êtes faible car vous êtes contrôlé par vos pulsions.

Il en avait fait la démonstration ce soir. Et nombre de rumeurs circulaient sur lui, sur ses appétits. Le Bieffois prend un air malicieux. L’audace d’Isla semble lui plaire. La jeune femme a connu pire comme conversation. Mais elle ne sait que penser. Nul doute que si l’Impératrice avait vent de sa conduite envers elle ce soir, elle serait ulcérée. Elle sourit davantage à l’énumération du Roi.

Mon approche est tout sauf suspecte. Je suis de bonne foi, j’ai trouvé votre dague et vous l’ai rapporté. J’ignorai qu’il n’y avait aucun serviteur pour m’accueillir et que je tomberai sur vous. Mes questions sont simplement liées à ma curiosité. Quant à ma naissance, vous conviendrez avec moi que je ne l’ai pas choisie. Mon physique vous plaît ?

Question faussement naïve, elle connaissait fort bien la réponse. Il suffisait de voir comment le Roi la dévisageait ou lorgnait ses courbes. Isla s’était rapprochée si près que leurs souffles s’entremêlaient lorsqu’ils parlaient. Elle s’amusa du double discours qu’on pouvait trouver dans les paroles du Roi. Des idées pour plus tard…

Vous ne les jugez vraiment pas sur le physique ? Y compris les femmes ? Quel genre d’idées vous inspirai-je ?

Aurait-il l’audace de dire tout haut ce qu’il pense tout bas, après les caresses qu’il a déposé sur ses bras ? Une rancœur tenace se lit dans les paroles du Bieffois. Surprise, Isla rétorque :

Vous êtes esclave de votre amour de la vie, dirons-nous. Je ne vous connais pas en tant que souverain, je ne peux donc que vous croire sur paroles quand vous dites que cela n’influencerait pas vos choix… Encore une fois, vous êtes un Roi. Un Roi doit s’oublier au profit de son peuple et j’admets que vous avez fait beaucoup pour les vôtres. Mais vous devez faire encore bien plus… Et cela implique parfois de ne pas céder à certaines tentations.

Un sourire amusé jouait sur les lèvres d’Isla. Oui, elle devait certainement être une tentation aux yeux du Gardener.

Nul doute que nous n’aurions pas cette conversation si vous étiez encore Prince.

Le reste des paroles lui hérissent le poil. Lui proposer une place aux cuisines ? Voilà qui manque cruellement d’élégance. Les flammes qui s’allument dans le regard d’Isla montrent clairement qu’elle n’a pas apprécié. S’il n’était Roi, elle l’aurait déjà giflé.

Je suis une Dame. Si je devais déchoir au point d’aller servir aux cuisines, ce serait pour un Souverain que je respecte.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hit the bottle [Tour VII - Terminé]   Hit the bottle [Tour VII - Terminé] EmptyDim 10 Mar - 21:24


Elle veut simplement en savoir plus sur l’homme...L’initiative est étrange et Gardener demeure circonspect. Il sait qu’on lui porte des coups dans l’ombre. Les rumeurs vont bon train mais le jeune Roi garde la tête haute. «Je n’ai aucune envie de vous blâmer. Vous n’êtes pas la première, ni la dernière à être orientée par ce qui se dit sur moi. Je dois me résigner à l'accepter. » Fataliste. Gardener plisse son front lorsqu’elle se permet de le considérer faible du fait de ses envies. C'est un peu audacieux. La dame de compagnie se fait provocante. Pour lui, la faiblesse reconnaît tant de formes différentes qu’aucun souverain ne peut réellement l’éviter. Il répond d'une voix calme. «Contrôlé par mes pulsions…Je pense qu’il y a des sujets de préoccupations bien plus importants en Westeros sur lesquels nous pouvons peser. » Il ne souhaite pas commenter cette interprétation qui vise à justifier une cabale qu'on lui intente. Cela ne changerait rien de toute façon.

Isla tente de justifier son approche. Il se retient de s’en amuser mais tient à lui tenir tête pour lui prouver qu’elle n’est pas aussi innocente qu’elle le prétend dans son approche. « Malgré tout ce que l'on peut me reprocher...Je laisse les serviteurs dormir la nuit. Cela ne tombe pas sous le sens ? Vous le savez depuis le départ, ma Dame. Mais, c’est plus fort que vous. Il faut que vous vous confrontiez à moi en privé, la nuit. Vous voulez un défi…En ce qui concerne vos terres d’origine, je ne vous blâme pas non plus réellement, ce n’est que de l’ironie. Dois-je réellement répondre à votre question ? Ne me prenez pas pour plus mauvais que je suis dans ce domaine, je vous en prie. Vous savez que vous attirez les regards de ses messieurs. » Il devient aisé de lire dans son jeu. Non, son approche n'est pas si anodine qu'elle le prétend.

Décidément, il est sidérant pour lui de constater qu’elle ne comprend pas ses traits d’humour. On doit certainement le penser capable de tout pour satisfaire ses lubies. « Si je comprends bien ce que vous me dîtes, vous pensez que je suis en mesure de régner et de faire subir à mon peuple mes…tribulations ? A nouveau, vous ne comprenez pas mon sens de l’ironie. Non, vous ne m’avez donné aucune idée pour plus tard parce que je n’entends pas peupler mon château d’âmes féminines à tous les étages en fonction de leur apparence. » Elle est proche. Très proche. Elle même s’est avancée jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus le faire davantage sans provoquer un contact avec le bieffois. Il commence à être un peu agacé par son ton moralisateur mais réplique calmement lorsqu’elle parle de « tentations. »  « C’est vous qui êtes prête à céder à la tentation.  »  Il ressent ensuite une pointe de satisfaction lorsqu’il distingue les yeux de la blonde adopter une expression bien plus rude. Elle n'a pas apprécié d'être moquée ainsi. Gardener tente de s'imaginer à son tour comment il agirait en cas de déchéance. « Si je devais déchoir, j’irais parcourir la campagne librement. Je laisserais les têtes couronnées se sermonner entre elles. Je ferais mes vieux jours seul et reclus. Et plus personne ne serait là pour me juger…Mais, je ne peux pas. Avec mon nom, je représenterai toujours un danger pour celui qui règne ou celui qui veut régner…sur une armée impressionnante et sur un territoire étendu qui ne manque pas de ressources. »

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hit the bottle [Tour VII - Terminé]   Hit the bottle [Tour VII - Terminé] EmptyLun 11 Mar - 0:30



Hit the bottle



Gardener semble être un homme et un Roi méfiant. Isla supposerait même que cela confine à la paranoïa. Mais un homme seul, sans allié et sans fortune finit sûrement par voir autour de lui uniquement des ennemis. Pourtant, Isla n’est pas spécialement son ennemie. Certes, elle trouve sa réputation sulfureuse plutôt de mauvaise augure. Mais elle n’a rien de particulier contre lui. Pas personnellement en tout cas.

Vous êtes bien fataliste, Majesté. Pourquoi cette résignation ? Quand vous pourriez vous battre pour faire changer cette image que les autres ont de vous ?

Il est sûrement fatigué de se battre, fatigué de voir à l’avance le masque de mépris s’afficher sur tous les visages de Fort-Darion. Seul contre tous, voilà comment le Roi Gardener se considère sans nul doute. Et il l’est, indubitablement. Mais sa solitude, il l’a provoquée, créée de par son tempérament. L’homme semble considéré qu’il la connaît. Mais il ignore complètement qui elle est et ses réelles motivations. Il est sûr de lui et cela conforte encore plus Isla dans l’idée que, loin d’être un grand monarque, il n’est qu’un jeune homme sans grande expérience de ce que c’est, gouverner. Etre bon juge de la nature humaine est un des traits des grands monarques et Kevan n’en dispose absolument pas.

Vous vous donnez trop d’importance, Majesté. Ainsi donc, vous croyez que vous représentez un défi pour moi ?

Elle ne peut se retenir et éclate de rire.

Vous n’êtes pas un défi. Vous êtes seulement un divertissement bienvenu, voilà tout. Je suis d’un naturel curieux et il se dit tellement de choses sur vous. Oui, je sais que j’attire le regard de ces messieurs. Vous compris, n’est-ce pas ?

Il fallait être sot pour ne pas s’en être aperçu. Elle sourit, amusée.

Je vous pense capable de faire subir à la moitié de votre peuple vos tribulations. Du moment que cette moitié possède un joli minois et des courbes qui vous intéressent.

Elle le sent agacé et elle s’en amuse d’autant plus. Le Roi n’aime pas être chahuté visiblement. Elle s’est rapprochée, non pas pour le séduire mais pour lui prouver qu’elle ne le craint pas, qu’elle n’a pas peur de lui. Mais la colère virulente qu’on lit dans les yeux de la jeune femme par la suite n’est pas prête de retomber.

Je vous croyais un homme délicat. Visiblement je me suis trompée. Je vais vous laisser à présent, votre bouteille semble être d’excellente compagnie.

Et elle tourne les talons, prête à partir.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hit the bottle [Tour VII - Terminé]   Hit the bottle [Tour VII - Terminé] EmptyLun 11 Mar - 12:32

L’image qu’il peut renvoyer est bien difficilement maîtrisable, pas seulement en raison de son attitude. On retiendra de lui ce qu’on voudra retenir. Si il coopère et cède à tout ce qu’on lui demande, rien ne changerait véritablement. Il ne serait pas un meilleur Roi. Il serait même pire pour son propre peuple. Le vin adoucit les tourments mais il s'en est suffisamment délecté pour ce soir. Il compte bien réagir. Le jeune homme tient à répondre avec ses propres convictions. « Changer cette image ? Avec tout le respect que je vous dois, la seule chose que vous voulez de moi, c’est mon nom. Vous me blâmez d’égoïsme mais… » Sa tête pivote de droite à gauche alors que l’agacement saisit ses tempes. Sa voix porte un peu plus maintenant que cela le prend aux tripes. «…Pour qui vous prenez-vous pour exiger quelque chose d’un homme qui vient de son plein gré tout en le maudissant chaque jour pour des histoires futiles alors que les batailles s’accumulent ? Pour qui vous prenez-vous pour savoir le Roi que je serai avec mon peuple ? » Il ajuste sa défense animé d’une certaine conviction. Et après on lui prête le mauvais rôle...Il ne peut pas comprendre cette façon de pensée.  

Gardener reste de marbre lorsqu’elle se permet de rire sous ses yeux. Elle peut se moquer autant qu’elle le souhaite. « Si je suis un divertissement bienvenu, cela révèle aussi que votre venue ici dans ces conditions est bien intentionnelle…et ce que je vois en vous n’a pas d’importance. » Il n’est pas pris au sérieux. Surtout par ceux qui viennent du Nord ou de Peyredragon quelque soit leur place au sein de l’Empire. Elle, elle est protégée. Lui, tout Roi qu’il est, n’est que le frère d’un ennemi mort et l’amant d’une Reine farouche au combat mais bien moins lors d’un Conseil.  « Je ne vous permets pas de me juger. » Il ne s’est pas emporté. La réponse est venue si naturellement du fond de sa gorge. Bien sûr, il sait qu’elle va de ce pas alourdir son dossier auprès des seigneurs de Fort-Darion. « Effectivement, je crains que nous n’ayons plus rien à nous dire, ma Dame. » Une façon plutôt délicate de mettre fin à cette discussion qui a pris une bien mauvaise tournure. Alors qu’elle s’est retournée sans même reconnaître son statut de Roi par une révérence, il ajoute. « Méprisez-moi si le cœur vous en dit, en tant qu'homme, en tant que Roi, en tant que ce que vous voulez, mais je ne vous suivrai pas sur cette voie. » Il se fait sobre et mesuré. La haine n’engendre que la haine. Ce n’est pas le chemin personnel qu’il souhaite emprunter. Il a bien d’autres choses en tête après tout.

Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hit the bottle [Tour VII - Terminé]   Hit the bottle [Tour VII - Terminé] Empty

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Hit the bottle [Tour VII - Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» La justice de Raphael [Terminé]
» Caution : Chemical hazard. [Terminée.]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Crown :: Partie Nord de Westeros :: Les Terres Impériales :: Fort-Darion-
Sauter vers: